Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 12:50
Leopard - Photo Daniel Orban

Leopard - Photo Daniel Orban

 

25/10/13 Guy Verbruggen – MIL.be

 

Du 11 au 25 octobre 2013, le Bataillon 1/3 Lanciers a tiré ses derniers coups de canon avec le char Léopard dans le camp d'exercice OTAN de Bergen-Hohne. Plus de 2.000 militaires s'y sont entraînés.

 

Pour assister à cet événement historique, de nombreux anciens de l'unité ont fait le déplacement jusque dans le nord de l'Allemagne. Un triste moment pour beaucoup mais également un regard tourné vers l'avenir.

 

D'autres unités à l'instar du Bataillon Carabiniers Prince Baudouin Grenadiers s'entraîneront encore avec ce char en 2014. Sous peu, le Léopard cèdera la place au nouveau véhicule à roues Piranha III AIV (Armoured Infantry Vehicle) équipé d'un canon de 30 ou 90 millimètres.

 

Caméra: Medium Brigad

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 12:50
Le ministre De Crem en visite à Paris

 

21/10/13 Sources : Cabinet du ministre de la Défense

 

Le jeudi 17 octobre 2013, le vice-Premier et ministre de la Défense Pieter De Crem effectuait une visite de travail à Paris. Il prenait part à quelques activités relatives à la Première Guerre mondiale et aux efforts dans le cadre de la Défense européenne.

 

Photos Malek Azoug  >>

 

La réunion préparatoire aux commémorations du début de la Première Guerre mondiale, était présidée par Kader Arif, ministre délégué aux Anciens Combattants du ministère français de la Défense.

 

Le ministre De Crem a ensuite rencontré son homologue français Jean-Yves Le Drian. L'entretien portait sur les préparatifs de l'EU-top de décembre où la Défense européenne est consignée à l'agenda.

 

De Crem a ensuite assisté à une cérémonie du souvenir organisée sous l'Arc de Triomphe en hommage à la Première Guerre mondiale. Au nom de la Belgique et du gouvernement fédéral, il a déposé une couronne de fleurs au pied du monument.

 

Il a également remis des distinctions honorifiques aux anciens ministres de la Défense Hervé Morin et Gérard Longuet. Ces décorations sont le témoignage de notre pays à une excellente coopération en matière de Défense, tant bilatérale qu'au sein de l'OTAN et de l'Union européenne.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 12:50
général-major Hubert De Vos, commandant de la Composante Terre photo Belgian Defense Sedeyn Ritchie

général-major Hubert De Vos, commandant de la Composante Terre photo Belgian Defense Sedeyn Ritchie

 

24/10/13 Stijn Verboven – MIL.be

 

Lors d'une conférence tenue ce mardi 22 octobre 2013, le général-major Hubert De Vos, commandant de la Composante Terre, a esquissé l'état actuel de sa composante et l'évolution attendue dans les prochaines années. La réunion a eu lieu dans la salle académique de Saint-Trond.

 

Photos Ritchie Sedeyn  >>

 

« Vous avez devant vous un produit de la guerre froide », commente le général De Vos. Le ton est donné. La soirée est dédiée à la présentation d'une synthèse de la Composante Terre, de ses grands défis et de la direction à emprunter à l'avenir. Selon le général, pendant la guerre froide, le scénario était clair : « Deux adversaires se faisaient face. Nous avons évolué vers un théâtre bien plus complexe. » Il illustre ses propos en passant en revue les opérations actuelles de la Composante Terre. En Afghanistan, il s'agit d'ennemis non conventionnels, au Liban de déminage et en Afrique de formations de militaires et leurs aspects sociaux.

 

Le général De Vos entrevoit plusieurs défis pour cette nouvelle Composante Terre: « À l'avenir nous n'aurons plus la possibilité de rester en dehors d'un conflit. L'Europe prendra davantage de responsabilités pour sa propre sécurité. Cela implique une coopération accrue entre les membres de l'Union européenne. Mais celle-ci ne peut pas tout résoudre à elle seule. Nous devons poursuivre les efforts et faire en sorte de conserver nos capacités actuelles. »

 

L'avenir de la Défense était également dans la salle ce soir-là : le général a tenu à encourager les futurs officiers et sous-officiers de Saffraanberg : « Je suis heureux de voir autant de jeunes visages. Vous êtes la Défense de demain. »

 

La conférence du général De Vos a été organisée par la coopération civilo-militaire de Saint-Trond.  Veerle Heeren, bourgmestre de la ville, était également présente afin de préciser l'importance du lien que sa ville a tissé avec le monde militaire.

 

Vidéo: Wim Cochet

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 12:50
Espionnage américain: Di Rupo interdit les GSM lors des réunions secrètes

29 octobre 2013 dhnet.be (Belga )

 

Belgique  - A la Défense, on va plus loin que le simple entreposage des téléphones quand on va discuter d'informations sensibles.

 

Alors qu'en France et aux Pays-Bas les ministres reçoivent l'ordre d'acheter des téléphones mobiles onéreux mais codés pour éviter d'être écoutés, la mesure belge se limite à remettre son téléphone. Lors d'une réunion secrète, Elio Di Rupo demande à ses ministres de déposer leurs smartphones dans une petite pièce attenante, indiquent mardi Het Nieuwsblad et De Standaard.

 

"Quand on discute d'informations sensibles, il arrive effectivement que le Premier ministre demande à tout le monde de remettre son téléphone portable", confirme un porte-parole du Premier ministre Elio Di Rupo. Même si "remettre" est peut-être un terme trop fort. "Ils laissent leurs téléphones dans la pièce d'à côté." Le cabinet Di Rupo ne souhaite pas préciser, pour des raisons de sécurité, quelles autres mesures de sécurité le gouvernement prend pour éviter d'être mis sur écoute.

 

A la Défense, on va plus loin que le simple entreposage des téléphones quand on va discuter d'informations sensibles. Le ministre de la Défense Pieter De Crem a ainsi reçu lors de son entrée en fonction tout un briefing de l'armée sur la façon dont il peut et doit communiquer en toute sécurité.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 07:50
Mais que fait l'armée belge?

26.10.2013 Christophe Lamfalussy et Christian Laporte - lalibre.be



Le chef de la Défense nationale souligne l'éclectisme de son armée, présente sur bien des terrains.

 

Un an après son entrée en fonction, le chef de la Défense, le général Gérard Van Caelenberge avait prévu de faire le point avec la presse spécialisée. Le rendez-vous était programmé en juillet mais la passation de pouvoir royale l’a reporté à cette fin octobre.

Qu’à cela ne tienne : le bilan mais aussi les perspectives de la Défense pour l’année à venir tiennent clairement compte de l’agenda politique. On est au début de la dernière session parlementaire de la législature, soit à un moment où le gouvernement sortant ne prendra plus vraiment de décisions qui engageront celui qui sortira des urnes en mai 2014. Il a donc surtout été question des opérations en cours ou en voie de finition.

Afghanistan. La fin de la présence militaire belge s’y profile. Et donc d’un désengagement progressif aussi de Mazar-i-Sharif (60 hommes sur place) et de Kandahar (une centaine). Parmi les principales missions de l’heure, il y a la sécurisation de la base de Kandahar. On sait que l’Otan a prévu un nouveau programme d’assistance (Training Advice Assistance) sur place dont la Belgique devrait être logiquement partie prenante. Rien n’est décidé mais cela se situerait dans le Nord, en appui des Allemands.

Liban. Actuellement, le Génie y participe au marquage des frontières avec Israël.

Syrie. Forte de son expertise qui remonte à la guerre de 1914-1918, l’armée pourrait contribuer à la destruction de l’arsenal chimique. Concrètement, il s’agirait d’inventorier ces armes afin de les neutraliser. L’aide consisterait à faire bénéficier des connaissances technologiques de nos labos mais aussi de l’action du DOVO qui aujourd’hui encore désamorce des obus sur le front de l’Yser.

 

Toujours en Afrique

 

Congo et Burundi. L’armée s’y concentre surtout sur la formation de cadres et de troupes congolaises, ce qui permet dans la foulée d’améliorer les conditions de vie locales. "Nous y soutenons des petits projets mais qui sont très utiles pour former, par exemple, des maçons, des forgerons, des menuisiers. En même temps, on contribue à la formation d’unités de réaction rapide."

La Défense y travaille aussi avec les Affaires étrangères et la Coopération au développement, ce qui permet de construire des lieux de vie plus agréables. "Cela permet de former de bons soldats et des hommes loyaux tout en gardant encore un œil sur le Kivu."

Toujours au Congo, une compagnie du 3e bataillon para de Tielen se rendra dans la région de Kindu pour s’entraîner et participer à l’exercice de certification d’un bataillon d’élite congolais formé par des instructeurs belges.

Piraterie. La Belgique reste très active dans le projet Atalante "mais la vraie solution est sans doute en Somalie où le gou vernement doit assurer la sécurité de sa population" . Le général Van Caelenberge insiste aussi sur le fait que la piraterie touche la côte Ouest où l’on forme des gardes-côtes locaux.

 

Avions de combat et effectifs

 

Etudes en cours. Les politiques qui ont réagi au quart de tour lorsque Pieter De Crem a évoqué l’après-F-16 ont été rapides en besogne… Comme l’a précisé le chef de la Défense, le gouvernement a demandé à la Défense de lancer des études préalables en vue d’un remplacement se situant au plus tôt après 2020, lorsque les F-16 actuels auront atteint le bout de leur potentiel.

Le chef de la Défense pense que la Belgique se dotera d’un nouvel avion de combat "multirôle" pour remplacer les F-16 après cinquante ans de carrière. "Nous voulons rester dans ce créneau, une force aérienne qui n’en dispose pas n’est pas une force aérienne" , a-t-il commenté.

Il va de soi que l’on devra aussi intégrer la donne européenne et la coopération militaire future. Et également tenir compte de toutes les retombées économiques et sociales. C’est ce qui explique que tout aviateur qu’il soit, le chef de la Défense n’exprimera certainement pas de préférence, s’efforçant plutôt d’aligner les avantages et les désavantages de tous les candidats potentiels.

Nouveau statut. La question de la limitation des effectifs à 32 000 (30 000 militaires, 2 000 civils) a aussi été abordée : l’introduction de la carrière militaire limitée doit permettre une nouvelle dynamique dans la gestion du personnel, mais aussi de reconstruire une pyramide des âges qui puisse compenser le départ du grand nombre d’engagés pendant la Guerre froide arrivant en bout de parcours.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:50
Ambiance noire, jaune, rouge à Bergen-Hohne

 

17/10/13 Nadège Godefroid – MIL.be

 

En Allemagne, le camp d'entraînement de Bergen-Hohne vit au rythme belge depuis le 11 octobre 2013. En effet, près de 2.000 militaires issus principalement de la Brigade médiane s'exerceront dans ce vaste camp d'entraînement jusqu'au 25 octobre 2013.

 

Photos Daniel Orban >>

 

Le stand 9 du camp arbore le drapeau belge depuis plusieurs jours. Dès le début de la période, des tirs permettant à chaque unité de tester leurs armes ont eu lieu. « Le camp de Bergen nous offre davantage de possibilités qu'en Belgique » explique le lieutenant Nicolas Nelon, chef de peloton au sein du Bataillon Libération- 5e de Ligne. « Son importante superficie nous autorise à de larges mouvements de véhicules, à la simulation d'attaques et aux tirs à balles réelles. »

 

Les Belges ont reçu la visite du chef de la Défense, le général aviateur Gerard Van Caelenberge et de nombreux VIP le 16 octobre 2013. Tout au long de la journée, ils ont pu apprécier le travail réalisé par les militaires et découvrir les tirs de véhicules Piranha au canon de 90mm. Une visite du poste de commandement du Bataillon des Chasseurs Ardennais ainsi qu'une rencontre avec les militaires néerlandais étaient également à l'ordre du jour.

 

Le 4 Bataillon Logistique de Marche-en-Famenne a accueilli, quant à lui, les invités pour démontrer l'importance des unités d'appui. « Ici, les installations sont rudimentaires » explique le lieutenant-colonel Jacques Weber, chef de corps de ce bataillon. « Nous avons donc installé des douches et des cuisines de campagne afin d'assurer un minimum de confort pour nos militaires pendant la période d'exercice. »

 

Ils rentreront en Belgique dès la fin de l'activité prévue le 25 octobre.

 

Vidéo : Mathieu Duhembre

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 12:50
Groupe de fusiliers marins. Drie-Grachtne. (Belgique 3 septembre 1917)photo couleur frères Lumière

Groupe de fusiliers marins. Drie-Grachtne. (Belgique 3 septembre 1917)photo couleur frères Lumière

16 octobre 2013, Portail des Sous-Marins

 

En octobre 1914, les Allemands en surnombre menacent d’anéantir les défenses belges. La brigade reçoit la mission de quitter Paris pour aller en renfort de l’armée belge, cette mission étant également donnée à la 87e division d’infanterie territoriale. Il s’agit d’aider l’armée belge à se replier vers la France et de protéger le port stratégique de Dunkerque.

 

Référence : Association de Réservistes de la Marine - Alsace

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 11:50
International CBRNE Institute

International CBRNE Institute

October 16, 2013 by Hotzone Solutions

 

The International CBRNE Institute opened in Belgium on 5 October 2013.

 

The opening of the International CBRNE Institute, established by the directors of Hotzone Solutions Group at Les Bons Villers (Frasnes-Lez-Gosselies - Brussels), Belgium, took place on 5 October 2013. The mayor of the municipality, Mr Emmanuel Wart, presented the region and explained how the establishment of the ICI fits in the general framework of the rural development policy implemented by the local authorities and supported by the EU.

 

The director of the United Nations Mine Action Service (UNMAS) Mrs Agnès Marcaillou, who honoured the Institute with her presence and by accepting to be its patron, highlighted the importance of setting up a CBRNE training institute and centre of expertise in the heart of Europe, given the recent international developments and emerging threats.

 

Hotzone Solutions Group's co-owner and CEO Oliviern Mattman and Hotzone Solutions Group's co-owner, Director of Operations, and President of the ICI Dieter Rothbacher explained the principles and ideas underlying the establishment of the ICI, which is a non-profit, fully-independent entity, and outlined its structure, consisting of the CBRNE Training Centre, The Expert Knowledge Centre, and an administrative and support unit.

 

The Group' management also seized the occasion to thank all consultants and the Headquarters' staff for their professional skills and extraordinary commitment, which have allowed Hotzone Solutions Group to grow rapidly over the last four years and expand to seven countries and four continents. The Director of the ICI, Mr. Yves Dubucq, informed the local authorities and the representatives of the local community of his intention to run the ICI in line with the highest quality, safety, and eco-friendliness standards, by respecting the spirit of the local community and contributing to the enhancement of the local economy.

 

142 outstanding guests, including representatives from UNO,NATO, EDA, EU,EC, OPCW, ICCSS, attended the grand opening, witnessed the ribbon-cutting ceremony, the reveal of the commemorative engraving, and had the opportunity to visit the facility, which features a very functional layout and organisation, state-of-the-art audio, video, and conference equipment, as well as HZS's top-quality CBRNE training material and simulants.

 

An open-day for the local population took place on 6 October, which recorded very good turnout and significant interest.

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 20:50
Un peu de Nobel pour la Défense Belge

15/10/13 MIL.be

 

Le laboratoire d'analyses chimiques de la Défense a été chaleureusement félicité par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), ce vendredi 11 octobre 2013. L'OIAC, qui venait de recevoir officiellement le prix Nobel de la Paix, a tenu à remercier les laboratoires avec lesquels elle collabore.

 

Le travail de l'OIAC repose sur un réseau de laboratoires désignés. Celui de la Défense, situé à Peutie, en fait partie. « Vous avez toutes les raisons d'être fiers », a conclu Hugh Gregg, directeur du laboratoire de l'OIAC, après avoir remercié l'expertise et le professionnalisme de ses collaborateurs scientifiques.

 

L'OIAC est l'organisme chargé de faire respecter la convention sur l'interdiction des armes chimiques. Mettre fin à la fabrication d'armes chimiques et vérifier leur destruction sont dans ses attributions. Il a été mandaté par le conseil de sécurité de l'ONU pour démanteler l'arsenal syrien de ses armes de destruction massive.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 16:50
Parade d'honneur au Cinquantenaire

11 oct. 2013  belgiandefence

 

Toute l'École royale militaire a paradé sur l'esplanade du Cinquantenaire, à Bruxelles, le jeudi 10 octobre 2013. À l'occasion de la cérémonie d'ouverture de l'année académique 2013-2014, plus de 800 élèves ont foulé le pavé, accompagnés par la Musique des Guides.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 11:30
Les démineurs belges se préparent pour la Syrie

 

10 octobre 2013 dhnet.be (Belga)

 

La Défense "anticipe" une éventuelle demande, a indiqué le ministre de la Défense Pieter De Crem.

 

Les démineurs belges suivent des préparations pour désamorcer des armes chimiques en Syrie au cas où une demande internationale en ce sens arriverait, rapportent jeudi Het Nieuwsblad et De Standaard.

 

Des dizaines de militaires, essentiellement du SeDEE, le service de déminage des engins explosifs, ont mis en règle ces derniers jours leurs documents de voyage dans l'hypothèse d'une mission en Syrie, selon des sources internes de la Défense.

 

La destruction de l'arsenal chimique syrien sous l'égide des inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a débuté il y a quelques jours en Syrie. Une demande d'assistance émanant du conseil de sécurité de l'ONU est envisageable à court terme. Les militaires de Poelkapelle pourraient ainsi réagir dans les quinze jours.

 

La Défense "anticipe" une éventuelle demande, a indiqué le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V). La décision ultime réside dans les mains du gouvernement.

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 16:50
Nouvel hélicoptère NH90 dans le ciel belge

08/10/13 Virginie Flawinne– MIL.be

 

Ce mercredi 2 octobre 2013, la Défense fêtait l'arrivée du premier NH90 sur le territoire belge. La base aérienne de Beauvechain et ses invités ont assisté à l'atterrissage de cet appareil, symbole d'une nouvelle ère.

 

L'appareil en question avait déjà fait un passage remarqué en Belgique, lors du défilé du 21 juillet. L'arrivée ce mercredi au 1er Wing de Beauvechain du premier hélicoptère de transport de la Défense est historique. Ne remplaçant aucun appareil, il constitue un nouveau créneau développé conjointement par plusieurs pays membres de l'OTAN.

 

« En tant qu'hélicoptère de transport tactique, il apporte une nouvelle capacité à notre flotte », précise le colonel Georges Dejaeger, commandant du 1er Wing. « C'est un engin résolument nouveau pour nous », explique le lieutenant Valéry Dessers, pilote instructeur. « On passe d'un système analogique à un système numérique qui permet beaucoup plus de choses dont notamment voler en conditions de très mauvaise visibilité. »

 

À ce titre, le NH90 est déployable sur tout type de théâtre d'opération et par tous les temps. Le partenariat que la Belgique a instauré avec différents pays lui permet par ailleurs de partager l'organisation de la formation mais aussi la gestion des stocks.

 

Sorti des lignes de productions le 21 décembre 2012, cet hélicoptère était grandement attendu. Maintenant que la formation initiale des pilotes et des mécaniciens est terminée, le programme d'entraînement en Belgique peut débuter.

 

« Cela faisait longtemps que nous l'attendions et nous nous réjouissons de le voir enfin en exercice dans notre ciel », conclut le colonel Dejaeger.

 

Photos >> : Daniel Orban –

 

Vidéo : Wim Cochet

Nouvel hélicoptère NH90 dans le ciel belge
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 11:50
C-IED Manual Neutralisation Techniques Courses and Exercises
Brussels | Oct 08, 2013 European Defence Agency
 

Austria, Belgium, Germany, Ireland, Italy and Sweden signed today a Letter of Intent expressing their interest in pooling resources and expertise for the setting up of a shared C-IED Manual Neutralisation Techniques courses and exercises capacity. Improvised Explosive Devices continue to pose significant threat to military and civilian personnel. In some cases complex explosive devices have to be neutralised manually.

 
Member States (MS) earlier this year expressed their wish to increase efforts on Manual Neutralisation Techniques (MNT) due to an urgent but limited requirement which does not justify separate, national training programmes in this cost-intensive area. Austria as lead nation proposed and developed a four year MNT project under the umbrella of the Pooling & Sharing Countering IED Training initiative with the intention to conduct one MNT course and exercise a year. The training of Manual Neutralisers is highly cost-intensive due to equipment and specialist’s advisory role. The role of Manual Neutralisers is life saving and is a priority for participating Member States.

 

With today’s letter of intent, the signatory countries express their interest to cooperate in the development of a project arrangement and to participate in the project. 

 

More information

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 16:50
Nieuwe helikopter in het Belgische luchtruim - video

8 oct. 2013 belgiandefence

Defensie vierde op woensdag 2 oktober 2013 de aankomst van de eerste NH90 op het Belgische grondgebied. Op de luchtmachtbasis van Bevekom aanschouwden de genodigden de landing van dit toestel, dat een nieuw tijdperk inluidt.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 15:50

8 oct. 2013 belgiandefence

 

Ce mercredi 2 octobre 2013, la Défense fêtait l'arrivée du premier NH90 sur le territoire belge. La base aérienne de Beauvechain et ses invités ont assisté à l'atterrissage de cet appareil, symbole d'une nouvelle ère.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 16:50
Belgique : Les nouveaux navires de patrouilles prennent forme

2 oct. 2013 belgiandefence

 

La construction de deux nouveaux navires de patrouille pour la marine a débuté mi-juin 2013. En ce moment, les constructeurs de la compagnie navale SOCARENAM assemblent les quatre parties de la coque.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 11:50
Belgique : Un nouveau chef ad interim à la tête de la communication de la Défense

01 octobre 2013 Le Vif (Belga)

 

 Le colonel Koen Hillewaert est devenu lundi le "patron" ad interim du service de communication de l'armée belge après le départ le 30 septembre - mais dans les faits vendredi dernier - à la retraite du lieutenant-général Michel Singelé, a-t-on appris de sources militaires.

 

Le colonel Hillewaert, au départ un pilote d'hélicoptère, était jusqu'ici chef d'état-major (c'est à dire "numéro deux") de la Direction générale de la communication (DG-Com) du ministère de la Défense. En l'absence de désignation d'un successeur par le ministre de la Défense, Pieter De Crem, qui n'a pas convoqué cette année de comité d'avancement pour les généraux, c'est lui qui assurera la direction de ce service. Il succède au général Singelé, un ex-pilote de chasse ensuite passé au transport, qui dirigeait la DG-COM depuis mars 2008. C'est sous son égide que le nom du service a été modifié, après s'être appelé jusqu'en avril 2010 Direction générale Image et Relations publiques (DG-IPR), et qu'à été lancé un nouveau bimensuel à usage uniquement interne, portant le nom de 'dbriefing' pour remplacer les anciens 'Vox' et autres 'Direct' militaires. La DG-COM compte actuellement 159 personnes, rassemblées au sein de différents services, comme sa division création (englobant notamment la chaîne de télévision Télévox, visible sur internet), son service de presse, ses deux porte-parole. Elle s'occupe aussi des campagnes publicitaires de la Défense, principalement en matière de recrutement, et chapeaute les trois musiques militaires.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 16:45
"Une noble cause" au Congo

30 sept. 2013 belgiandefence

 

"Une noble cause". C'est en ces termes que le colonel Toto Somo décrit le travail de nos para-commandos à Kindu au Congo. En tant que commandant du Bataillon congolais 323, il observe tous les jours les Belges transformer des recrues en commandos. Sous une chaleur tropicale de 50 degrés, ils leur apprennent à franchir les obstacles tant sur terre qu'en milieu aquatique. Cette histoire belgo-congolaise est faite de dévouement et de patience.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 11:50
Le Pentagone notifie la possible vente de missiles air-air Sidewinder à la Belgique

28 septembre 2013 dhnet.be (Belga)

 

WASHINGTON/ BRUXELLES - Une agence du Pentagone chargé des exportations de matériel militaire américain vient de notifier au Congrès la possible vente à la Belgique de 40 missiles air-air produits par le groupe de défense Raytheon pour équiper les chasseurs F-16 ainsi que les équipements associés pour un montant de 68 millions de dollars (plus de 50 millions d'euros).Selon la "Defense Security Cooperation Agency", le gouvernement belge a sollicité les Etats-Unis pour un possible achat, en vertu de la procédure FMS ("Foreign Military Sale") d'Etat à Etat de 40 missiles AIM-9X-2 Sidewinder Block II ainsi que divers équipements associés (dont 36 missiles d'entraînement CATM-9X-2, de deux unités de guidage CATM-9X-2 Block II, et dix unités de guidage tactique AIM-9X-2 Block II et de quatre missiles d'entraînement factices), un soutien logistique et en matière d'entraînement. Le Pentagone a notifié jeudi cette possible vente au Congrès américain, en expliquant qu'elle "contribuerait à la politique étrangère et à la sécurité nationale des Etats-Unis en aidant à accroître la sécurité d'un allié de l'Otan qui continue à être une force importante pour la stabilité politique et économique en Europe". Selon le ministère américain de la Défense, la Force aérienne belge envisage d'utiliser les Sidewinder AIM-9X - la dernière version d'une famille prolifique de missiles air-air - dans le cadre de son programme global de modernisation.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 07:50
Belgique : Les vieux F-16 "bientôt" remplacés par des F-35

18 septembre 2013 dhnet.be (Belga)

 

Le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) envisage de proposer l'acquisition de chasseurs F-35 pour remplacer les F-16 belges vieillissants, écrit mercredi le Tijd. Selon le quotidien, le ministre entend préparer le dossier de manière à ce que le prochain gouvernement puisse rapidement prendre une décision politique sur ce dossier. Les F-16 belges sont appelés à être progressivement remplacés à compter de 2023. Le constructeur américain du F-35, Lockheed Martin, prévoit toutefois un délai de huit ans entre la commande ferme et la livraison effective des appareils.

 

Selon le Tijd, M. De Crem ne tient pas à s'exprimer sur le nombre d'appareils que la Belgique compte acquérir. Leur nombre sera toutefois "inévitablement" moindre que la soixantaine de F-16 que compte l'armée aujourd'hui, dit-il.

 

Les Pays-Bas ont annoncé mardi l'acquisition de 37 chasseurs F-35. La Haye déboursera 62 millions d'euros par appareil. Le gouvernement Verhofstadt ayant décidé, à l'inverse des Pays-Bas, de ne pas soutenir il y a dix ans le projet de développement du F-35, la Belgique devrait toutefois payer un prix supérieur pour ces mêmes appareils.

 

Dans l'opposition, le parti Groen n'a pas tardé à réagir.

 

"Les décisions relatives au remplacement de nos F-16 ne peuvent se prendre qu'après un débat au Parlement. Il serait beaucoup plus sensé de faire ces achats coûteux après un partage des tâches (militaires) entre pays européens. Avec sa proposition d'acquérir des avions de chasse américains, De Crem ne vise en fait qu'à renforcer sa campagne pour devenir secrétaire-général de l'Otan", juge ainsi le député Wouter De Vriendt.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 11:50
Le premier vol du premier F-35 hollandais a eu lieu le 6 août 2012

Le premier vol du premier F-35 hollandais a eu lieu le 6 août 2012

23 septembre 2013 par Pierre Sparaco – Aerobuzz.fr

 

Les Pays-Bas vont commander trente-sept F-35A Lightning II, alias Joint Strike Fighter. La Belgique en fera autant l’année prochaine, deux commandes qui confirmeront les grandes ambitions mondiales de l’avion de combat de Lockheed Martin.

 

C’est au terme d’une longue valse-hésitation que les autorités de La Haye ont décidé de consacrer 4,5 milliards d’euros au F-35A pour assurer le remplacement d’une partie de leurs F-16. Une commande complémentaire de plusieurs dizaines d’exemplaires est envisagée en un deuxième temps, pour autant que le budget de la Défense le permette.

Ce choix ne constitue en aucun cas une surprise, les Hollandais ayant de la suite dans les idées et ne résistant jamais à l’appel du grand large : ils ont en effet successivement commandé le Lockheed F-104G Starfighter, le Northrop F-5 puis le F-16, écartant systématiquement les propositions françaises qui leur étaient soumises. Les Belges ont été très influencés par cette manière de faire, aux dépens de l’Europe de la Défense, au point de multiplier les occasions manquées, à commencer par la possibilité qui leur avait été offerte par Dassault Aviation de prendre une participation de 10 % dans le développement et la production du Rafale.

JPEG - 42.4 ko

Le Pentagone et Lockheed Martin conduisent des négociations avec d’autres acheteurs potentiels, notamment le Canada, où le dossier est à l’origine d’une violente polémique politique. photo Lockheed-Martin

En Belgique, la situation est plus complexe qu’aux Pays-Bas. Sans indiquer le nombre d’exemplaires qui seraient commandés, Pieter De Crem, ministre de la Défense, a exprimé une préférence pour le F-35A, toute autre possibilité semblant écartée, Super Hornet, Rafale, Eurofighter ou Gripen NG. Mais il va se heurter à l’opposition du parti socialiste et, explique notre confrère Patrick Anspach, aux réticences de la Flandre. Ce qui revient à dire que l’inextricable fracture politico-linguistique qui mine la Belgique n’épargnera pas ce dossier.

JPEG - 34.5 ko

Le Pentagone prévoit de commander environ 2 400 F-35, dans ses trois versions, dans le cadre d’une opération d’une durée d’une cinquantaine d’années. photo Lockheed-Martin

Sabca, première entreprise aéronautique du royaume, va logiquement défendre les couleurs du Rafale, Dassault étant son actionnaire. Mais Asco, très influente, bénéficie de commandes de sous-traitance de Lockheed Martin et fera évidemment le choix contraire. D’où la perspective d’un affrontement violent qui, dans une certaine mesure, pourrait rappeler l’épique marché du siècle de 1975 : les Pays-Bas, la Belgique, le Danemark et la Norvège, après avoir renoncé au Tornado trop coûteux, avaient décidé de commander conjointement 348 avions pour tenter d’obtenir des conditions favorables et, notamment, des compensations économiques généreuses. Avec l’appui de Pratt & Whitney, General Dynamics l’avait emporté avec le F-16, qui n’était alors qu’un démonstrateur technologique, une défaite cuisante pour l’Europe.

JPEG - 53.2 ko

Ce mois-ci, Lockheed Martin a célébré le début de l’assemblage du 100e avion à Fort Worth, jadis siège de General Dynamics, créateur du F-111 puis du F-16. photo Lockheed-Martin

Le F-35, programme d’une ampleur considérable, a déjà été retenu par le Royaume-Uni, l’Australie, l’Italie, la Norvège, Israël et le Japon, le Pentagone prévoyant pour sa part d’y consacrer 857 milliards de dollars. En retard, hors budget, mais bénéficiant d’efforts de redressement impressionnants, le prix catalogue du F-35 serait descendu, semble-t-il, à environ 85 millions de dollars. Trois versions sont mises au point, F-35A « classique », F-35B à décollage vertical, F-35C destiné à être embarqué sur porte-avions.

La production est lancée, le centième exemplaire est actuellement visible sur la chaîne d’assemblage final de Fort Worth, dans le Texas, dans le grand hall de 1 600 mètres de longueur d’une usine propriété de l’Etat fédéral, vestige de l’effort de guerre de la Seconde Guerre mondiale. Une chaîne d’assemblage sera mise en place par Alenia Aermacchi, consacrant l’ancrage européen de l’opération.

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 07:50
Les 65 ans du 15 Wing

Photos : Jürgen Braekevelt

 

23/09/13 Stijn Verboven - mil.be

 

Le 15 Wing Transport aérien de Melsbroek a fêté ses 65 années d'existence. Lors des portes ouvertes de ces 21 et 22 septembre 2013, c'était également la fête pour les C-130 Hercules et le Falcon 20. Ces avions viennent en effet de célébrer leurs 40 années de service.

 

Pendant ses 65 années d'existence, le 15 Wing a pris part à de nombreuses missions comme en Afrique, en Afghanistan et au Liban, et contribue encore aujourd'hui à l'aide humanitaire et au transport de troupes. Il joue également un rôle important lors de missions moins connues. Ce fut le cas l'année dernière lorsque qu'un C-130 du 15 Wing a rapatrié en Belgique les victimes du terrible accident de car en Suisse.

 

Pendant les journées portes ouvertes, le public a pu voir en action les icônes de l'aviation militaire belge. Certains visiteurs ont même gagné un baptême de l'air en C-130. 

 

Le Falcon 20 a également pu souffler ses 40 bougies anniversaires. L'armée utilise cet avion d'affaire principalement pour transporter des autorités ou des VIP.

 

Il n'y en avait pas seulement pour les C-130 et le Falcon. Les visiteurs ont pu admirer toute la flotte du 15 Wing et visiter les ateliers de maintenance. Diverses démonstrations étaient aussi au programme. Ainsi, la police fédérale a mis ses hélicoptères en action.

 

Avec ses journées portes ouvertes, le 15 Wing a rassemblé pas moins de 40.000 visiteurs.

 

Photos >>

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 17:50
Les 65 ans du 15 Wing - Video

23 sept. 2013 belgiandefence

 

Le 15 Wing Transport aérien de Melsbroek a fêté ses 65 années d'existence. Lors des portes ouvertes de ces 21 et 22 septembre 2013, c'était également la fête pour les C-130 Hercules et le Falcon 20. Ces avions viennent en effet de célébrer leurs 40 années de service.

Les 65 ans du 15 Wing - Video
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 07:50
Cyberdéfense : Denis Ducarme et le MR veulent agir vite

22 septembre 2013 lavenir.net (belga)

 

Le MR va demander lundi la tenue prochaine d’une réunion commune des commissions Intérieur et Défense de la Chambre après les cas de piratage informatique dont ont été la cible plusieurs départements gouvernementaux ainsi que l’opérateur Belgacom.

 

«Il n’est tout de même pas commun de faire l’objet de tant d’attaques en l’espace de deux mois», a justifié ce dimanche le député Denis Ducarme pour qui le Parlement doit se pencher urgemment sur les questions de cyber-défense.

 

«On ne peut pas faire l’impasse au niveau du Parlement sur notre vulnérabilité et nos objectifs en la matière», juge l’élu.

 

Intervenant ce dimanche midi lors d'un débat de Mise au Point (RTBF) consacré à cette thématique, le député MR, dans la majorité au niveau fédéral, a critiqué l'inaction du Premier ministre Elio Di Rupo dans le dossier de cyber-défense, dont il a repris la tutelle à la suite d'un récent rapport du comité R sur cette question, a-t-il expliqué.

 

« J'invite le Premier ministre à reprendre le dossier à bras-le-corps », a notamment pressé M. Ducarme.

 

Egalement invitée de l'émission, la ministre de l'Intérieur a indiqué de son côté qu'une série d'investissements avait déjà été réalisés dans le domaine, et que d'autres étaient inscrits au budget 2014 pour protéger les infrastructures critiques du pays.

 

Face aux pratiques d'espionnage étatiques révélées récemment, Mme Milquet a reconnu que l'Europe était « en retard de quelques guerres » en la matière. Elle a plaidé pour une « vraie stratégie européenne », avec un « décloisonnement (national) pour avoir une vision plus globale ».

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 07:50
Photo Rudy Krater

Photo Rudy Krater

19/09/13 par Jean-Albert Legros – Mil.be

 

L'ouverture de l'année académique de l'Institut Royal Supérieur de Défense (IRSD) à Bruxelles a eu lieu ce 16 septembre 2013. Pour la première fois, les présidents du Comité militaire de l'OTAN et du Comité militaire de l'Union européenne, les généraux Knud Bartels (Danemark) et Patrick de Rousiers (France) étaient reçus à la conférence du soir.

 

Au-delà de la symbolique que constitue la présence des représentants de ces deux « pierres angulaires » de la sécurité européenne et transatlantique, cette conférence inaugurale fut également l'occasion de passer en revue les missions et opérations lancées par les deux organisations au cours de la décennie écoulée.

 

Les deux orateurs ont évoqué le chemin parcouru par les deux organisations. Selon eux, le nombre de missions réalisées ou en cours atteste aujourd'hui de l'importance et de la qualité des moyens déployés sur divers théâtres de crise (Afghanistan, République démocratique du Congo, golfe d'Aden, Mali, etc.). Les stratégies mises en œuvre tant par l'Union européenne que par l'OTAN sont le fruit d'une évolution sur le long terme par laquelle les deux organismes ont mué pour s'adapter au mieux aux formes nouvelles de violence et de conflits.

 

Sur le chantier permanent qu'est la sécurité internationale en ce début de 21e siècle, la solidarité et la coopération qui caractérisent les rapports entre l'OTAN et l'Union européenne (qui comptent par ailleurs 22 États membres en commun) sont des facteurs fondamentaux pour la stabilisation des situations de crise sur des théâtres proches ou distants. Telle fut, sans nul doute, la teneur principale du message véhiculé par les présidents des comités militaires à l'occasion de cette conférence du soir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories