Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 14:55
photo DGA

photo DGA

 

30/09/2015 Ministère de la Défense

 

Le mercredi 30 septembre 2015, à 10h28, la direction générale de l’armement (DGA) a effectué, depuis le centre DGA Essais de missiles, site de Biscarrosse (Landes), un essai en vol du missile balistique stratégique M51. Ce tir entre dans le cadre du développement de la nouvelle version du missile M51 inscrit dans les objectifs de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019.

 

Cet essai s’est déroulé comme prévu et a été effectué sans charge nucléaire. Le missile a été suivi tout au long de sa phase de vol par les moyens du centre d’essais de la DGA dont le bâtiment d’essais et de mesures « Monge » (BEM). La zone de retombées se situe en Atlantique Nord à plusieurs centaines de kilomètres de toute côte.

 

Le missile M51 équipe aujourd’hui deux des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de nouvelle génération (SNLE-NG). Le passage de l’ensemble de la force océanique stratégique à cet armement est prévu d’ici la fin de la décennie.

 

Le ministre de la Défense félicite les équipes de la DGA et l’ensemble des unités des trois armées qui ont contribué au succès de ce tir de développement.

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 16:20
Photo V. Barone  - Staten Island Advance

Photo V. Barone - Staten Island Advance

 

15 septembre 2015. Portail des Sous-Marins

 

Le bâtiment d’essais et de mesures Monge effectue actuellement une escale au Stapleton Pier, dans la région de New York (Etats-Unis). Un porte-parole des Gardes-Côtes a confirmé la présence du Monge dans le port depuis jeudi. La raison de son escale n’est pas précisée. Selon un membre d’équipage, le navire attendrait la visite de membres des Nations Unies ce mardi.

 

Référence : Staten Island Advance (Etats-Unis)

Partager cet article

Repost0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 12:50
Les Britanniques appontent sur le Monge

 

29 Janvier 2015 Source : Marine nationale

 

Le 27 janvier 2015, le Bâtiment d’Essais et de Mesures (BEM) Monge a mené des manœuvres aviations avec un hélicoptère seaking britannique.

 

Il est 10h20 (heure locale) ce mardi 27 janvier quand le commandant du Seaking* britannique «Navy 27» prend contact avec le Monge. Tout de suite la mécanique bien rodée s’enchaîne, le centre des opérations lui indique une position de ralliement et une distance pour rallier le Monge.

 

L’hélicoptère britannique va effectuer ensuite 16 «touch and go» en une heure et demie avec deux changements de pilotes. Un officier de liaison britannique était présent d’abord en passerelle aviation puis en passerelle de navigation pour présenter les particularités de l’hélicoptère et aider la compréhension mutuelle !

 

L’après-midi quatre pilotes, ont enchaîné 19 TAG en une heure et demie également.

 

Outre l’aspect entraînement des équipes de la plateforme avec un hélicoptère peu connu (en terme de saisinage notamment), ces manœuvres aviations, ont permis aux marins impliqués de parfaire leur phonie anglaise. Elles ont aussi permis aux pilotes britanniques de retrouver leurs qualifications à l’appontage.

 

*Hélicoptère de transport et de lutte anti-sous-marine

Les Britanniques appontent sur le Monge

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 17:55
Manœuvres aviation sur le BEM Monge

 

25 Novembre 2014 Source : Marine nationale

 

Le bâtiment d’essais et de mesures (BEM) Monge et l’hélicoptère EC 225 de la flottille 32 F, en détachement à Maupertus, ont effectué des manœuvres aviation au large de Cherbourg (50), le 10 novembre 2014.

 

Pendant une heure, l’hélicoptère a réalisé une dizaine de « touch and go » (TAG) sur la plateforme du BEM, ainsi que des « ship controlled approach » (SCA), et une percée de secours.

 

Cet entraînement commun a permis d’entretenir la qualification opérationnelle du détachement de la 32F, comme celle du personnel de mise en œuvre aviation du Monge.

 

Pour clore la séance, une fois l’hélicoptère suffisamment éloigné, l’équipage du BEM Monge a réalisé un exercice sécurité « crash aviation ».

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:05
BEM Monge : des mesures de modernisation

 

17/06/2014 Sources : Marine nationale

 

Le Bâtiment d’essais et de mesure (BEM) Monge est actuellement en arrêt technique dans le cadre du «Programme de Rénovation et d’Évolution  du MONGE» (PREM). Ce chantier d’une durée totale de sept mois, réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction générale de l’armement (DGA), a pour double objectif de redonner du potentiel aux installations de mesures existantes mais également de moderniser les plus anciennes.

 

Au cours de ce chantier, une partie des antennes de télémesures, qui servent à collecter des données provenant des objets instrumentés, ont été carénées et modernisées. Le radar «Gascogne» a été débarqué. Ce dernier, déjà en service sur le BEM Henri Poincaré, a été retiré du service après une trentaine d’années de mesures, dont 125 tirs mer-sol balistique stratégique (MSBS), au profit de la dissuasion.

 

Une part importante du travail d’évolution a porté sur la rénovation du Système informatique du dispositif (SID), véritable colonne vertébrale du Dispositif général de mesures (DGM) qui réalise l’interface entre toutes les installations de mesures du DGM.

De gros travaux d’entretien sont réalisés sur les antennes des deux radars de trajectographie «Armor». Il s’agit d’une opération de grande ampleur, effectuée sous la maîtrise d’œuvre de la société Thales, qui mobilise des moyens logistiques et humains conséquents (environ une trentaine de personnes). Tous les sous-ensembles mécaniques sont débarqués et contrôlés en usine, les antennes et leurs supports sont entièrement démontés, sablés, zingués et remis en peinture. Des tentes ont été mises en place sur le quai oblique de la base navale de Brest pour réaliser ces travaux dans des conditions d’hygrométrie et de température nécessaires pour garantir un travail de qualité et assurer le respect de l’environnement. Malgré leur taille (Æ10m), le remontage doit être réalisé avec une précision d’orfèvre pour retrouver leurs caractéristiques d’origine et les performances associées.

 

Le BEM Monge reprendra la mer fin juillet pour vérifier le résultat de ces travaux avant la requalification opérationnelle de l’ensemble du DGM dès la rentrée.

 

Il sera ainsi prêt pour mener à bien ses missions au service de la dissuasion.

BEM Monge : des mesures de modernisation

Partager cet article

Repost0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 07:55
BEM Monge en route vers Rouen photo G. Rueda 2013-06-07 Source Mer et Marine

BEM Monge en route vers Rouen photo G. Rueda 2013-06-07 Source Mer et Marine

10.06.2013 Mer et Marine

Une imposante masse blanche et d’imposantes paraboles pointées vers le ciel… Vendredi dernier, c’est un peu comme si une station d’observation spatiale avait traversé la campagne normande. Les promeneurs présents sur les bords de Seine ont pu observer un navire aussi étonnant qu’impressionnant. Exceptionnellement, dans le cadre de l’Armada de Rouen, le bâtiment d’essais et de mesures Monge, de la Marine nationale, a remonté le fleuve pour rejoindre le port normand, où il sera ouvert au public tout au long du plus grand évènement maritime de l’année, qui se déroule jusqu’au 16 juin.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories