Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 16:40
Salon ADEX 2014 - Bakou Expo Center



 26/09/2014 by SITTA

 

ADEX 2014 est la première édition de ce salon azerbaïdjanais qui s’est déroulé du 11 au 13 septembre 2014 au Bakou Expo Center. Le but était de mettre en lumière la production azerbaidjanaise qui représente aujourd’hui plus de 900 armes ou systèmes. Le salon ADEX 2014 a regroupé 200 compagnies de 34 pays et 22 délégations officielles. Sur le salon on trouve huit pavillons nationaux (Azerbaïdjan, Russie, Turquie, Israël, Biélorussie, Corée du sud, Pologne, Ukraine).

 

BMPT 2 (Uralvagonzavod – Russie)

La firme russe, spécialisée dans la production d’engins blindés, présentait le BMPT 2. ce blindé peut être livré neuf ou, dans le cadre d’une modernisation peut être reconstruit sur la base d’un châssis de char T-72.

BMPT 2 (Russie)

Ce concept unique est particulièrement intéressant, notamment pour les phases de  combat en zone urbaines.

-         puissance de feu

La tourelle, équipée d’une conduite de tir, est armée de deux canons 2A42 de 30 mm pouvant engager des engins blindés jusqu' à 2500 mètres et des obus explosifs jusqu'à 4 000 mètres. Elle intègre également une mitrailleuse PKTM en 7,62 x 54 mm et quatre missiles ATAKA-T (charge creuse ou anti-structure), d’une portée de 6 000 m, sont montés de chaque coté de la tourelle.

-          protection

Par rapport à la version initiale, de nombreux modules ont été ajoutés, parmi lesquels, un ensemble de briquettes réactives placées devant le poste du pilote et à la liaison de la tourelle et du châssis. Les missiles ATAKA-T sont protégés par des coffres blindés. Le train de roulement est protégé par des panneaux réactifs sur les 2/3 avant tandis quand la partie arrière et la nuque de tourelle reçoivent des grilles anti-RPG.

BMPT 2 (Russie)

Le char dispose également de 12 lance-pots fumigènes qui, couplés à des systèmes de détection laser (DAL) peut être déclenchés automatiquement pour émettre un nuage de fumée conséquent.

L’engin est équipé d’un générateur électrique permettant à la tourelle de fonctionner en mode autonome.sans l’aide du moteur.

-          mobilité

Le char est propulsé par un moteur B 84 MC ou BB 92 C2 de 12 cylindres. Le BMPT 2 peut rouler à une vitesse de 60 km/h pour une autonomie de 500 kilomètres.

.

GURZA 2 – Tourelle SARP (MODIAR – AZERBADJAN)

Le véhicule GURZA 2 est basé sur un châssis 4x4 de TOYOTA HILUX 12 équipé d’un moteur diesel D4D 114 PS. L’équipage du GURZA 2 est de quatre soldats. Il est pourvu d’une tourelle télé-opérée SARP (Stabilised Advanced Remote Weapon Platform), armée d’une mitrailleuse NSVT de calibre 12,7 x 108 mm.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

Point très intéressant: l’arme peut tirer en roulant grâce à un système de stabilisation intégré. La SARP permet de tirer et d’observer de jour comme de nuit. Le système dispose d’un mode « alerte » lorsque la dernière cartouche est tirée. La NSVT dispose d’une réserve de munitions de 400 cartouches.

La SARP pivote sur 360° et son débattement en site est compris entre -30° et +60°. La tourelleest montée sur une structure tubulaire. En armement secondaire, le véhicule est pourvu de deux mitrailleuses PKM montées sur des supports latéraux.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

MLRSMC  (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait pour la première fois le MLRSMC (Multiple Launch Rocket System Mobile Complex). Cette pièce d’artillerie basée sur un châssis de Ford F 450 XLT  pourvu d’un moteur de 6,7 litres.

Le MLRSMC reçoit deux paniers de 12 roquettes de 107 mm  sur la plateforme arrière. Ce lance-roquettes est commandé de la place du chef d’engin grâce à un système informatisé. Le lance roquettes multiple et ses composants pèsent 770 kilogrammes à vide et de 1300 kg avec munitions.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

Le système permet de tirer deux roquettes par seconde. La portée maximale est comprise entre de 8 000 et 11 000 mètres en fonction de la munition. Le lanceur pivote de 60° vers la droite et de 110° vers la gauche. Le débattement en site va de 0° à +60° à l’exception de la partie avant du véhicule qui empêche le module de descendre à moins de 27°.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

.

ROKETSAN T 122/300 (ROKETSAN –Turquie)

La firme turque ROKETSAN présentait le MLRS T 122/300. Ce lanceur était pour l’occasion monté sur un châssis russe KAMAZ 63502. le système est conçu pour recevoir quatre tubes de 300 mm ou 40 tubes de 122 mm. Le lanceur déploie des vérins qui permettent de stabiliser la plateforme lors des phases de tir. Le véhicule dispose d’une conduite de tir automatisée. Une fois le véhicule arrêté, le lanceur est en mesure de tirer en moins de 5 minutes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

Le lanceur appartient à un système composé de plusieurs éléments dont :

-        Le C 122/300, véhicule de commandement et de contrôle ;

-        Le L 122/300, véhicule de ravitaillement en munitions ;

-        Le M 122/300, véhicule météorologique ;

-        Le R 122/300, véhicule de dépannage.

L’équipage du lance-roquettes multiple n’est que de deux hommes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

.

BTR 70 M (MODIAR-AZERBAIDJAN)

Le véhicule blindé BTR-70M, de production azerbaïdjanaise, est basé sur un châssis de BTR 70 remotorisé avec un moteur diesel KAMAZ 740.11.240développant 260 chevaux. Le blindé est équipé d’une tourelle téléopéré SIMSEK. L’engin permet de rouler à 80 km/h avec une autonomie de 550 kilomètres. Le véhicule transporte jusqu’à dix soldats. Le BTR 70M mesure 7,5 mètres de long pour 2,8 mètres de large et 2,32 m de haut.

BTR 70 M (Azerbaïdjan)

La tourelle télé-opérée SIMSEK peut être armée :

-        d’un canon 2A14 de calibre 23 x 152 mm et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT ;

-         d’une mitrailleuse KPVT de calibre 14,5 x 114 mm (avec un frein de bouche modifié) et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT.

La tourelle, extra-plate, a un débattement en azimut de 360° et -4° à + 60° en site. Elle a été développée en coopération avec l’Afrique du Sud.

.

Pointeur laser TV/DLP 1 (Transvaro – Turquie)

Le pointeur laser TV/DLP 1 est peut être monté sur des armes légères et de petit calibre (fusil d’assaut, fusil mitrailleur, mitrailleuse, etc.,).cet appareil est pourvu de deux lasers :

-        Un pointeur laser Infrarouge avec une longueur d’onde de 820 à 880 nm.

-        Un pointeur visible rouge avec une longueur d’onde de 620 à 680 nm.

Les lasers sont réglables indépendamment l’un de l’autre. L’utilisation de l’infrarouge nécessite l’emploi d’un système de vision nocturne. Le module est alimenté par une pile de type AA. (La portée des lasers est d’environ 1 000 mètres).

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

Le module pèse seulement 205 grammes pour un encombrement de 100 mm de long, 70 mm de large et 40 mm de haut.

La température d’emploi est de -40°C à 60°C et le module peut rester sous l’eau à une profondeur de huit mètres pendant une période de 30 minutes.

Monté sur des armes longues, il peut être équipé d’un commutateur pour l’utiliser à distance.

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

.

THETIS (EOST- Corée du Sud)

La camera thermique jour/nuit THETIS produite par la firme sud coréenne EOST, est destinée aux équipes d’observation, aux forces spéciales, aux commandants de compagnies, aux unités de surveillance de zone sensible, etc...

Thetis (Corée du Sud)

La THETIS intègre :

-        une camera jour CMOS avec un champ de 8°x 6° et un zoom électronique X2 ;

-        une camera thermique non refroidie avec un capteur bolométrique de 640 x 480 pixels.

Ce système dispose d’un détecteur de présence permettant la mise en sommeil pour économiser la batterie. Ce module permet d’enregistrer une heure de vidéo ou de faire 10 000 photographies. Les images récupérées peuvent être stockées sur la carte SD ou envoyées directement via le système de transmission de l’utilisateur vers les échelons de commandement. La camera thermique dispose de plusieurs champ de vision.

La THETIS pèse 1,8 kilogramme pour un encombrement de 220 mm de long, de 262 mm de large et 103 mm de haut.

.

THUNDERSTORM (ISPRA-Israël)

La firme proposait le lanceur-grenades multiple de 38 mm à létalité réduite THUNDERSTORM.

Thunderstorm (Israël)

Système facile à monter sur un véhicule terrestre, un bâtiment de surface ou sur une structures de défense fixe, le THUNDERSTORM possède 12 lanceurs à percussion mécanique et une mise de feu par solénoïde. Le bloc de commande permet de tirer par groupe de trois grenades de même type ou variées : lacrymogène, flash bang, fumigène, à impact, etc. Il est également possible de tirer les 12 grenades en même temps.

Ce système permet de traiter des cibles allant de 50 à 180 mètres en fonction des munitions, en limitant les risques collatéraux. A noter que la firme ISPRA produit de nombreux équipements pour les forces de l’ordre : munitions, lanceur, équipement de protection, etc.

La phase de rechargement s’effectue en faisant basculer les canons par groupe de 6 (à gauche et à droite).

Thunderstorm (Israël)

.

ZVEROBOY (FAVORIT-Russie)

La firme russe proposait le système de surveillance du champ de bataille ZVEROBOY monté sur véhicule 4x4.

ZVEROBOY (Russie)

Le ZVEROBOY dispose d’un radar ROSA, couplé à un module optronique FOCUS-D. il reçoit également un système de détection de moyens de communications. Le système est pourvu de moyens de transmissions qui lui permettent de donner en temps réel les informations recueillies par ses différents capteurs. Le véhicule dispose d’un système de conduite de nuit et d’un générateur d’énergie. Il se déploie en moins de dix minutes et le générateur permet de rester sur une même zone pendant 24 heures. L’équipage est composé de trois hommes.

La camera diurne permet de détecter un homme à six kilomètres et un véhicule à neuf kilomètres.

La camera thermique détecte un homme à dix kilomètres et un véhicule à 13 kilomètres.

Quant au radar, il détecte un homme à une distance de huit kilomètres et un véhicule à 12 kilomètres.

.

La tourelle téléopérée BLIK 2 (UKRSPECEXPORT – Ukraine)

La tourelle télé-opérée BLIK 2 était présentée pour la première fois. Sa masse raisonnable lui permet d’être montée sur des engins blindés de petite taille.

BLIK 2 (Ukraine)

Cette tourelle est fortement armée. Elle possède :

-        une mitrailleuse NSVT en 12,7 x 108 mm avec 150 cartouches (+150 cartouches en réserve) ;

-        un lance-grenades AGS 17 de 30 mm avec 29 grenades (+29 grenades en réserve) ;

-        une mitrailleuse PKT en 7,62 x 54 mm avec 250 cartouches (+ 1 000 cartouches en réserve) ;

-        huit lance-pots fumigènes 902 B de 81 mm.

Avec ce panel d’armement, la tourelle peut traiter de manière adaptée les cibles qu’elle rencontrera : du véhicule légèrement blindé aux groupes d’infanterie en passant par les phases de combat à portée réduite.

La BLIK 2 a une masse totale de 350 kilogrammes (armes et munitions comprises. la RCWS (Remote Control Weapon System) à une hauteur de 700 mm (au dessus du toit) et un diamètre d’environ 1400 mm sans armes.

BLIK 2 (Ukraine)

.

Fusil d’assaut KHAZRI (MODIAR-Azerbaïdjan)

Le fusil d’assaut KHAZRI produit par le MODIAR est chambré pour la munition 5,45 x 39 mm. L’arme fonctionne par emprunt des gaz. L’alimentation s’effectue par boitier chargeur translucide de 30 cartouches, permettant de contrôler le nombre de munitions restant. L’arme est pourvue d’une crosse pleine repliable (dans la crosse est placé le kit d’entretien) sur le coté pour en réduire l’encombrement.

Khazri (Azerbaïdjan)

Le système de visée est constitué d’une hausse à curseur et d’un guidon pourvu d’oreilles de protection. Un rail de fixation est prévu pour le montage de systèmes de visée optique diurne ou nocturne. L’arme dispose d’un sélecteur de tir de type kalashnikovà trois positions : sureté, semi automatique et automatique. Enfin elle dispose d’une baïonnette multi-usages très pratique sur le terrain.

Khazri (Azerbaïdjan)

 

SARSILMAZ  B6 Compact (SARSILMAZ – Turquie)

La firme turque présentait le pistolet SARSILMAZ B6 Compact, arme compacte qui dispose d’une carcasse en polymère afin d’en réduire son poids et de mieux résister aux agressions extérieures. Le pistolet est chambré pour la munition 9 x 19 mm et dispose d’un chargeur de 13 cartouches. Le système de visée est constitué d’une hausse en U et d’un guidon. Le dessus de la glissière est strié longitudinalement pour éviter le risque de réverbération lors de la visée.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

Ce pistolet mesure 189,5 mm dont 98,75 mm pour le canon. Sa masse à vide est de 700 grammes. La durée de vie du canon est de 25 000 cartouches. Le pistolet est pourvu d’un levier de sureté mécanique et d’un levier arrêtoir de glissière du coté gauche de l’arme. Le SARSILMAZ B 6 Compact dispose d’un verrou de chargeur placé à l’intersection de l’arcade de pontet et de la poignée pistolet. La carcasse dispose d’un busc permettant de protéger la main lorsque le marteau est armé.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

.

BELOMA PD 09 (BELOMA-Biélorussie)

La firme biélorusse présentait une conduite de tir BELOMA PD 09 pour armes légères et lance-roquettes d’infanterie.

Cette conduite de tir dispose d’une voie jour, une voie nuit, d’un télémètre laser, d’un ordinateur balistique, etc. La BELOMA PD 09 peut être montée sur les armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Bielorussie)

La BELOMA PD 09 intègre une banque de données spécifique à un grand nombre d’armes (fusils d’assaut, fusil de tireur d’élite ou lance-roquettes antichar), ce qui lui permet d’être montée sur ces dernières sans correction particulière. La conduite de tir présentée lors du salon était programmée pour le lance-roquettes RPG 7. Il faut cependant intégrer des paramètres comme la température et la vitesse du vent, puis choisir le type de munition, prendre la visée et effectuer la télémétrie. Une fois ces données intégrées, la solution balistique s’affiche. Il suffit alors de remettre la croix de visée sur la cible. Ce système permet d’augmenter la probabilité d’atteinte et ainsi de réduire la consommation de munitions.

La BELOMA PD 09 peut être montée sur une large gamme d’armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Biélorussie)

.

MTLB AM (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait le MTLB AM, engin d’appui chenillé basé sur châssis MTLB. Le véhicule pèse près de 7,3 tonnes et trois hommes composent son équipage. Cette version est équipée d’une tourelle armée de plusieurs systèmes d’arme :

-        un lance-grenades automatique AGS 17 de 30 mm avec une réserve de 300 grenades. Il peut tirer jusqu’à 1 7000 m ;

-        un lance-roquettes multiple de 24 tubes de 57 mm avec une réserve de 75 roquettes.  Il peut traiter des cibles jusqu’à six kilomètres;

-        une mitrailleuse PKT de calibre 7,62 x 54 mm avec une réserve de 2 000 cartouches prend en compte des cibles jusqu’à 1 000 m.

La tourelle possède un débattement en site de -5à +30° et de 360° en azimut. Le système de visée optique dénommé 1 PZ 3 permet de voir des cibles de jour jusqu’à 600 mètres et jusqu’à 1 000 mètres de nuit.

MTLB AM (Azerbaïdjan)

.

Alov Thermal Sight (Alov Plant - Azerbaïdjan)

La lunette de visée thermique non refroidie Alov Thermal sight est destinée aux armes légères d’infanterie (fusils d’assaut, mitrailleuses, fusils de tireur d’élite…). Elle se monte facilement sur les armes équipées de rails Picatinny mais il est possible d’utiliser d’autres systèmes de fixation.

L'Alov Thermal Sight fonctionne dans la bande spectrale 8-12 µm et offre un grossissement X6 et d’un champ de vision de 4,5° x 3,38°. Un zoom électronique x 2 et x 4 équipe par ailleurs la lunette.

La masse de l'Alov Thermal Sight est de 2,1 Kg. Elle est alimentée par piles AA ou par batterie. Son autonomie est de 12 heures à une température de 12°C.

La lunette dispose d’une sortie vidéo pouvant être reliée à divers accessoires de recopie. Elle peut également être couplée à un monoculaire (HUD) relié par un câble, permettant ainsi au tireur de voir et de pouvoir tirer à défilement en exposant uniquement l’arme et les mains du tireur.

Alov Thermal Sight (Azerbaïdjan)

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 17:40
7ème édition du salon international « MILEX 2014 » - Article by SITTA



11/09/2014 SITTA
 

Une des principales attractions du salon Milex 2014 était la première présentation publique du système sol-air S-125 modernisé sur le stand de la société d’import-export et de services Belspetsvneshtechnika (BSVT). La société biélorusse Alevkurp, membre de la nouvelle « holding Radar Systems » assure la maitrise d’œuvre de cette modernisation identifiée S-125 Pechora 2BM. L’évolution concerne la mobilité et les performances du système avec une distance maximale d’interception qui passe de 27 km à 30 km.

En configuration opérationnelle, les quatre lanceurs et le radar de conduite de tir sont positionnés sur des plateaux de semi-remorques équipés de vérins de soutènement et de mise à niveau. Le poste de commandement et d’opération est intégré dans un shelter amovible porté par un camion MAZ. Les modernisations électroniques portent principalement sur la partie réception du poste antenne du radar de conduite de tir et sur le remplacement de l’ensemble des servomécanismes du système. On note également le remplacement de la partie optronique et l’adjonction de circuits spécialisés dédiés à la fonction antibrouillage. Les équipements du poste d’opération intègrent des écrans modernes à menus déroulants. Avec le Pechora 2BM de BSVT, la Biélorussie, qui propose déjà le Pechora 2TM de l’industriel Tetraedr et le Pechora 2M du groupe russo-biélorusse Defence System, se place comme un acteur majeur de la modernisation des S-125.

Système S-125 Pechora 2BM BSVT Biélorussie

Bien que de conception ancienne, le Strela-10 reste une référence parmi les systèmes sol-air de très courte portée équipés de missiles à guidage infrarouge. BSVTpropose d’en prolonger la durée de vie et d’améliorer ses performances grâce à sa modernisation Strela-10BM2. Cette réalisation, menée en partenariat avec l’usine biélorusse Gomel, porte principalement sur la partie électronique et sur la fonction détection, acquisition et poursuite de la cible.

Le télémètre radar est remplacé par un bloc optronique équipé d’une voie TV jour, d’une voie thermique et d’une télémétrie laser capable d’assurer la détection et la poursuite d’une cible en mode automatique. La capacité d’engager une cible de nuit est aussi fortement améliorée. La console du commandant de peloton est automatisée, les moyens radios sont de dernière génération et un groupe électrogène amovible est installé à l’arrière du véhicule. L’emploi des missiles 9M37 ou 9M333 d’origine ne permet pas d’accroître la distance maximale d’interception du système de base mais leur remplacement est à l’étude. Il permettrait d’utiliser la pleine capacité du nouveau système optronique.

Système Strela-10BM2 BSVT Biélorussie

BSVT exposait également sa dernière évolution du radar d’altimétrie russe PRV-13, équipement déjà ancien. Cette modernisation porte la dénomination de PRV-13BM. Elle conserve l’architecture à trois cabines montées sur trains roulants pour le radar, le poste opérateur et la génération électrique.

L’antenne, fiable et performante, est conservée mais la partie émission-réception est entièrement revue. Les éléments d’ancienne génération sont remplacés par des modules à état solide et le traitement est numérisé. Un dispositif de gestion des brouilleurs est intégré. Les équipements d’origine de la cabine opérateur sont remplacés par une console moderne. Le gain de place permet l’aménagement d’un compartiment repos susceptible d’être utilisé pour l’installation d’un second poste opérateur selon l’option du client. La cabine de génération électrique abrite deux nouveaux groupes électrogènes à moteur diésel Deutz. Cette remise à niveau majeure du radar PRV-13apporte un gain conséquent en termes de distance de détection. Elle limite le temps et le nombre des opérations de maintenance et fournit un confort d’utilisation qui égale celui des radars modernes. Les très nombreux utilisateurs de la version d’origine souhaitant moderniser leur parc radar à moindre coût seront certainement séduits par le PRV-13BM.

Radar PRV-13BM BSVT Biélorussie

Toujours dans le domaine de la modernisation des équipements radars russes d’ancienne génération, la société Tetraedr présentait son ultime évolution du P-18 sous la dénomination de TRS-2D. Initiée en 2007 et présentée une première fois au salon Maks 2011, la modernisation TRS-2D a atteint son stade final de développement.

La particularité de cette ultime évolution consiste en l’adjonction d’un système automatisé de déploiement/repliement de l’antenne dont le principal intérêt est de réduire considérablement le temps de changement de position. Le passage de la position route à la position opérationnelle est désormais effectif en 20 mn contre plus d’une heure sur les versions classiques.

Radar TRS-2D Tetraedr Biélorussie

La jeune société KB Radar, membre de la Holding  Radar Systems, est un acteur majeur dans le développement des systèmes de détection et de brouillage biélorusse. Elle présentait en extérieur son équipement emblématique, le radar 2D Vostok-E. Son stand intérieur a permis d’apprécier l’ensemble de sa production et les développements en cours. L’évolution de la famille Vostok était particulièrement mise en avant avec quatre nouvelles variantes.

La première est une évolution directe du radar en bande VHF 2D Vostok-E avec l’adjonction, au dos, d’une antenne supplémentaire qui permet d’obtenir l’altitude de la cible. La version est identifiée Vostok-3D.  La seconde variante est également une évolution du radar 2D de base vers la fonction 3D. Contrairement au Vostok-3D, la mesure de l’altitude de la cible n’est pas obtenue par l’ajout d’une antenne supplémentaire mais par la modification de l’antenne principale. Cette version est identifiée Vostok-3D VHF 360/600. Les deux dernières variantes sont des nouveaux équipements, un radar d’altimétrie équipé d’une antenne cylindrique pour le Vostok-Vet un radar 3D en bande S pour le Vostok-3S.

Avec ces évolutions, KB Radar propose maintenant un ensemble d’équipements radars susceptible de couvrir les différents besoins des clients en matière de surveillance. Il se pose comme un concurrent direct de la société russe NNIIRT.

Stand de la société KB Radar Biélorussie

L’usine de réparation biélorusse 2566 de Borisov présentait une modernisation des systèmes OSA-AK/AKM. Le véhicule de combat au standard 9A33BM2/BM3 est porté au standard 9A33-1B. Les évolutions concernent l’électronique et le système optronique.

Les circuits de réception des radars de veille et de conduite de tir bénéficient de l’avancée technologique dans le domaine des hautes fréquences ce qui permet d’accroître leur portée. La détection d’une cible est ainsi possible à 60 km contre 45 km sur la version standard. Un nouveau bloc optronique permet la détection et la poursuite automatique de la cible. L’ensemble des écrans de contrôle est remplacé par des équipements modernes et un poste spécifique dédié au commandant de peloton est intégré au véhicule. La modification des ordres de guidage du missile permet une distance d’interception de la cible à 12 km contre 10 km pour le système OSA-AKM. De nouvelles évolutions sont à l’étude pour le remplacement du missile et du radar de veille.

Bien que concurrente du OSA-1T modernisé par Tetraedr, la réalisation de l’usine2566 devrait trouver une place sur le marché de la revalorisation des très nombreux systèmes OSA en service.

Système OSA-AKM modernisé Usine 2566 Biélorussie

Dans le domaine de la guerre électronique, les sociétés KB Radar et Minotor Serviceprésentaient un nouveau brouilleur de communication, le KIWI.

L’équipement électronique fourni par KB Radar est intégré sur un châssis Mosquitoconstruit par Minotor Service. Le système est équipé d’une fonction recherche et détection sur une plage de fréquence de 30 à 3 000 MHz et d’une fonction brouillage de 30 à 512 MHz. Dans le cas d’une émission en saut de fréquence, la détection du signal est possible jusqu’à 1 000 sauts/seconde et le brouillage jusqu’à 300 sauts/seconde. En mode fréquence fixe le KIWIpeut brouiller simultanément 12 systèmes. La puissance de brouillage est de 3 KW répartie en 3 sous-gammes de fréquence de 1 KW chacune.

Système de guerre électronique KIWI KB Radar/Minotor Service Biélorussie

La société Agat Control Systems intégrée à la holding biélorusse Geoinformation Control Systems présentait sa station relais de transmission numérique mobile R-434 récemment mise en service dans les forces armées biélorusses.

La station est composée de trois ensembles. Un véhicule antenne R-434MT, sur un porteur MZKT 65273-040 muni d’un mât de 38 m confectionné par la société biélorusse Volatavto, est équipé de l’ensemble des antennes de communication. Un véhicule R-434A, sur un porteur MZKT 65273-11, comprend le shelter dédié aux postes opérateurs et aux équipements de transmission. Une remorque MAZ 892600-17 transporte l’ensemble des câbles de la station.

La station assure la liaison radio vers trois clients grâce à des commutateurs R-424. Chaque liaison dispose de 16 canaux.

Relais radio R-434 AGAT Biélorussie

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 17:40
7ème édition du salon international « MILEX 2014 »

 

 

11/09/2014 SITTA

 

Du 09 au 12 juillet 2014,  la 7ième édition du salon international « MILEX 2014 » s’est tenue dans le nouveau complexe sportif « Arena »  à Minsk (Biélorussie). Durant quatre jours, plus de 150 sociétés, en majorité biélorusses et russes, ont exposé leurs matériels dans les domaines de la défense terrestre et de la défense anti-aérienne. La Chine participait pour la première fois à ce salon avec la société ALIT qui proposait une gamme variée de matériels dans le domaine de la defense terrestre et de la défense anti-aérienne. Grâce à ses programmes de modernisation de systèmes d’armes d’ancienne génération et le développement de nouveaux radars, la Biélorussie conforte sa position dans les domaines de la défense terrestre et de la défense anti-aérienne.

 

Inauguré par le premier ministre de la république Biélorusse, Mihail Myasnikovich et en présence de Nikolaï Bordyuzha, secrétaire général de l’organisation du traité de sécurité collective (organisation politico-militaire regroupant la Russie, la Biélorussie, l’Armenie, le Kazakhstan, le Kirghistan, et le Tadjikistan), MILEX 2014 a ouvert officiellement ses portes aux professionnels de l’industrie de l’armement le mercredi 09 juillet 2014 à midi.Etaient également présents lors de cette inauguration, Oleg Bochkarev, vice président de la commission militaro-industrielle du gouvernement de la Fédération de Russie, Alexeï Kubrin, secrétaire adjoint de l’état de l’union de la Russie et de la Biélorussie, et Sergueï Gurulev, président du comité d’organisation du salon et du comité d’état militaro-industriel de Biélorussie.

 

Sur une surface de 13 000 m², plus de 200 modèles ou prototypes d’équipements militaires étaient présentés dont :

 

- le radar PRV-13BM de la société biélorusse BSVT ;

- le radar TRS-2D de la société biélorusse TETRAEDR ;

- la station de brouillage KIWI des sociétés biélorusses KB-RADAR et MINOTOR ;

- la station radio-relais R-134 de la société biélorusse AGAT CONTROL SYSTEMS ;

- le système sol-air OSA modernisé de la société biélorusse USINE 2566 ;

- le système sol-air PECHORA-2BM de la société biélorusse ALEVKURP ;

- le système sol-air STRELA-10BM2 de la société biélorusse BSVT.

 

L’académie militaire de Biélorussie était présente avec ses innovations en matière de systèmes de détection et de logiciels.

 

La prochaine édition est programmée pour 2016

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:40
A Russian SU-27 Flanker aircraft photographed from a RAF Typhoon

A Russian SU-27 Flanker aircraft photographed from a RAF Typhoon

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

La base aérienne de chasseurs russes sera déployée à Baranovitchi (200 km de Minsk) et non à Lida, comme annoncé auparavant, a déclaré lundi devant les journalistes à Balachikha (région de Moscou) le commandant en chef de l'Armée de l'air russe, le général Viktor Bondarev.

 

"Ce ne sera pas à Lida, mais à Baranovitchi. A l'heure qu'il est, nous attendons la décision de la commission intergouvernementale", a indiqué le général.

Et de préciser qu'il s'agissait de chasseurs Su-27.

 

Au printemps 2013, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, en visite à Minsk, a annoncé l'intention de la Russie de déployer un régiment de chasseurs sur le territoire biélorusse d'ici 2015. Il a également fait savoir que la base aérienne russe serait déployée à Lida (région de Grodno, 250 km à l'ouest de Minsk) et accueillerait des chasseurs modernisés Su-27SM3.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 17:40
Défense: Minsk remplacera Kiev comme fournisseur de la Russie

Vice-président de la Commission militaro-industrielle auprès du gouvernement russe Oleg Botchkarev – photo Sergei Mamontov RN

 

MINSK, 9 juillet - RIA Novosti

 

Les composants militaires fournis par l'Ukraine pour l'industrie d'armement russe pourront être remplacés par des produits similaires biélorusses si Kiev gèle sa coopération avec Moscou, a indiqué mercredi Oleg Botchkarev, vice-président de la Commission militaro-industrielle gouvernementale.

 

"Nous pouvons aujourd'hui trouver en Biélorussie des produits finis susceptibles de remplacer ceux de fabrication ukrainienne. Il s'agit d'environ 1.500 types de composants militaires fournis jusqu'à présent par l'Ukraine", a déclaré M. Botchkarev aux journalistes à Minsk.

 

Selon lui, si l'Ukraine gèle sa coopération avec la Russie, "nous engagerons des échanges efficaces avec nos collègues biélorusses".

 

Le président ukrainien Piotr Porochenko a interdit en juin toute coopération technico-militaire avec la Russie. Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine a fait savoir à cette occasion que Moscou possédait un programme permettant de remplacer les importations militaires ukrainiennes par des produits similaires provenant d'autres fournisseurs.

Partager cet article

Repost0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 18:40
Tournoi Aviadarts: pas de pilotes français durant l'étape internationale

 

 

MOSCOU, 21 mai - RIA Novosti

 

L'étape internationale du tournoi de tir en avion et hélicoptère Aviadarts-2014, prévue du 20 au 26 juillet en Russie, se déroulera en l'absence d'équipages français, a annoncé mercredi à Moscou le chef de l'Armée de l'air russe, le général Viktor Bondarev.

 

"L'étape internationale du tournoi impliquera des équipages de Biélorussie, du Kazakhstan et de la Chine. De toute évidence, les pilotes français ont eu des empêchements", a déclaré le général.

 

Pendant le tournoi Aviadarts, l'aviation doit détruire des cibles terrestres en utilisant des roquettes, des mitrailleuses et des canons embarqués, et surmonter la défense antiaérienne, qui sera représentée par les systèmes Pantsir-S1 et les missiles polyvalents Kornet-EM. Des drones surveilleront le déroulement du tournoi.

 

Des délégations égyptienne, pakistanaise et indienne assisteront au tournoi en qualité d'observateurs. A l'avenir, ces pays pourraient également  participer au tournoi.

Partager cet article

Repost0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 07:50
Ciel ouvert: des observateurs russes et biélorusses survoleront la Pologne

 

MOSCOU, 7 avril - RIA Novosti

 

Des inspecteurs russes et biélorusses survoleront la Pologne dans le cadre du traité Ciel ouvert du 7 au 11 avril, a annoncé lundi à Moscou directeur du Centre national de diminution de menace nucléaire Sergueï Ryjkov.

 

"Un groupe d'inspecteurs biélorusses et russes à bord d'un avion russe Antonov An-30B réalisera un vol d'inspection au-dessus des territoires de la Pologne dans le cadre du Traité international Ciel ouvert", a indiqué M.Ryjkov.

 

Le vol sera effectué depuis l'aérodrome de Varsovie sur une distance de 1.400 km.

 

L'avion An-30B n'est pas destiné pour être équipé d'armements, cet avion a été certifié au niveau international, ce qui garantit l'absence de moyens techniques interdits à son bord.

 

Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les Etats signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements.

 

Le traité a été signé par 34 Etats d'Europe et d'Amérique du Nord, membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La Russie y a adhéré le 26 mai 2001.

Partager cet article

Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:40
Moscou souhaite élargir sa coopération militaire avec Minsk


MINSK, 1er avril - RIA Novosti
 

La Russie souhaite élargir sa coopération militaire et technique avec la Biélorussie compte tenu de la situation en Ukraine, a déclaré mardi à Minsk le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine lors d'une rencontre avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

"Nous bénéficions d'un large soutien de nos collègues biélorusses. Je suis arrivé en Biélorussie pour voir ce qu'on peut faire pour élargir notre coopération compte tenu de la situation actuelle", a indiqué M.Rogozine.

M.Loukachenko a pour sa part déclaré que la Biélorussie resterait toujours aux côtés du peuple russe. "Dans ce contexte, nous tenons compte de la situation et défendons les intérêts de notre peuple et ceux de notre allié stratégique", a-t-il noté.

Selon le président biélorusse, Minsk souhaite intensifier la coopération militaire et technique avec Moscou, notamment dans la modernisation de l'industrie de défense. "Si nous avons des liens avec l'industrie de défense russe, la modernisation de nos usines sera plus efficace et nos produits trouveront preneur, avant tout en Russie", a ajouté le président. 

Fin mars 2014, le consortium public ukrainien Ukroboronprom a gelé les livraisons d'armes et de matériels de guerre en Russie. Or, l'industrie de défense ukrainienne avait reçu des propositions sur les livraisons de matériels en Russie pour 200 millions de dollars lors du salon aérospatial international MAKS en août-septembre 2013 à Joukovski.

Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.

Partager cet article

Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 07:50
Ciel ouvert: vol d'inspection polonais en Russie et en Biélorussie

Antonov An-30B

 

MOSCOU, 31 mars - RIA Novosti

 

Des inspecteurs polonais survoleront les territoires russe et biélorusse dans le cadre du traité international Ciel ouvert du 31 mars au 5 avril, a annoncé lundi le directeur du Centre national pour la diminution de la menace nucléaire Sergueï Ryjkov.

 

"Une mission de la Pologne a l'intention d'effectuer un vol d'inspection en Biélorussie et en Russie à bord d'un avion ukrainien Antonov An-30B du 31 mars au 5 avril dans le cadre du Traité international Ciel ouvert", a indiqué M.Ryjkov.

 

Selon lui, l'avion An-30B n'est pas destiné pour être équipé d'armements, cet avion a été certifié au niveau international, ce qui garantit l'absence de moyens techniques interdits à son bord. Des spécialistes russes participeront au vol d'inspection pour contrôler le respect des paramètres du vol.

 

Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les Etats signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements. Il instaure un régime de libre survol des territoires des différents Etats parties au Traité.

 

Le traité a été signé par 34 Etats d'Europe et d'Amérique du Nord, membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La Russie y a adhéré le 26 mai 2001.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 14:40
La Russie envoie un avion de reconnaissance A-50 en Biélorussie

 

MINSK, 15 mars - RIA Novosti

 

La Russie a envoyé un avion de reconnaissance radar Iliouchine A-50 en Biélorussie, a annoncé samedi à Minsk le ministère biélorusse de la Défense.

 

"Un avion-radar à long rayon d'action A-50 a été transféré à l'aérodrome biélorusse Baranovitchi pour renforcer le potentiel de la défense antiaérienne russo-biélorusse", a indiqué le ministère dans un communiqué.

 

Selon le ministère, les caractéristiques techniques de l'avion A-50 permettent d'élargir le potentiel de la reconnaissance radar, de mieux désigner les cibles pour les chasseurs biélorusses et russes et d'améliorer la gestion des forces opérationnelles du système conjoint russo-biélorusse de défense antiaérienne.

 

La Russie et la Biélorussie réalisent la deuxième étape d'une inspection destinée à tester le niveau de combat de l'Armée de l'air biélorusse et du système russo-biélorusse de défense antiaérienne, rappelle le ministère biélorusse.

Partager cet article

Repost0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 10:40
La Russie envoie des avions de combat à la Biélorussie pour une mission de combat conjointe

 

 

2014-03-14 xinhua

 

Moscou a déployé six avions de combat SU-27 et trois avions de transport militaire à la Biélorussie, dans ce qui apparaît comme une réaction à une activité accrue de l'OTAN près des frontières de la Biélorussie, a annoncé jeudi le ministère russe de la Défense.

 

"Les équipages des jets russes seront en mission de combat avec leurs collègues biélorusses, pour la reconnaissance aérienne et pour assurer la défense de l'espace aérien de l'Etat unifié russo-biélorussie", a indiqué un porte-parole du ministère, cité par l'agence Itar-Tass.

 

Un groupe de personnels techniques militaires de la zone militaire russe de l'ouest ont atterri à l'aéroport de Bobruisk, dans la région de Mogiliov, en Biélorussie, a-t-il précisé, ajoutant que l'initiative était conforme à un accord signé par les deux pays sur la défense conjointe de l'Etat unifié russo-biélorussie.

 

La confirmation côté russe a eu lieu quelques heures après que le ministère biélorusse de la Défense eut publié un communiqué sur le déploiement.

 

"Dans le cas d'accumulation de troupes dans les Etats voisins de la Biélorussie, il y aura des mesures adéquates en réponse sur le territoire", a expliqué le ministère de la Défense de Biélorussie.

 

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko avait suggéré mercredi que la Russie déploie jusqu'à 15 avions dans son pays en réponse à l'activité accrue de l'OTAN près de la frontière biélorusse. 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 20:50
L'OTAN intensifie l'espionnage à la frontière biélorusse (OTSC)

 

MOSCOU, 13 mars - RIA Novosti

 

Les pays de l'OTAN ont intensifié leurs activités d'espionnage près des frontières biélorusses, a annoncé jeudi à Moscou Nikolaï Bordiouja, secrétaire général de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC).

"Nous ne pouvons pas rester indifférents face au renforcement du groupe aérien de l'OTAN près des frontières biélorusses. Nous avons enregistré une intensification des activités de renseignement dans cette région", a indiqué M.Bordiouja.

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a antérieurement déclaré que Minsk inviterait Moscou à déployer de 12 à 15 avions supplémentaires sur le sol biélorusse suite au renforcement du groupe aérien de l'OTAN près de la Biélorussie. Selon le président Loukachenko, les chasseurs russes devront patrouiller l'espace aérien du pays.

Les médias internationaux ont rapporté mercredi que deux avions dotés de radars AWACS de l'OTAN s'étaient mis à patrouiller dans l'espace aérien de la Pologne et de la Roumanie. Les avions ont quitté mercredi matin leurs bases de Geilenkirchen, en Allemagne, et de Waddington, en Grande-Bretagne. Jay Janzen, porte-parole de l'Alliance, a déclaré que les avions ne sortiraient pas de l'espace aérien des pays membres de l'Alliance et ne franchiraient pas les frontières de l'Ukraine et de la Russie.

Créée en 2002, l'Organisation du traité de sécurité collective, parfois qualifiée d'"OTAN russe", est une organisation politico-militaire qui regroupe l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 19:40
La Russie déploie des chasseurs en Biélorussie

 

 

MINSK, 12 mars - RIA Novosti

 

La Russie déploiera ses chasseurs sur les aérodromes biélorusses, a annoncé mercredi à Minsk le commandant de l'Armée de l'air et de la Défense antiaérienne biélorusses Oleg Dvigalev.

 

"La Biélorussie et la Russie se sont mises d'accord mercredi sur le transfert de chasseurs russes sur nos aérodromes", a indiqué le commandant Dvigalev.

 

Le commandant a expliqué que les deux pays renforçaient leurs forces opérationnelles de défense antiaérienne dans le cadre du Système régional commun de DCA russo-biélorusse.

 

"Notre programme conjoint prévoit le déploiement d'avions biélorusses sur les aérodromes russes et d'avions russes sur les aérodromes biélorusses", a-t-il précisé.

 

Selon lui, les aérodromes militaires biélorusses sont prêts à accueillir les avions de chasse russes. "Nous accomplissons déjà des missions conjointes avec les Russes depuis décembre 2013. Deux groupes de chasseurs Su-27 russes ont déjà participé à des missions de patrouille conjointes en Biélorussie", a conclu le commandant.

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:40
L'Otan se renforce près des frontières de Biélorussie, Minsk promet de réagir

 

MINSK, 12 mars - RIA Novosti

 

Minsk réagira de manière adéquate à la concentration de forces de l'Otan près des frontières de Biélorussie, en proposant entre autres à la Russie de déployer sur le territoire du pays 15 avions supplémentaires, a déclaré mercredi le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

 

"La Biélorussie va réagir de manière adéquate au renforcement de l'Otan près de ses frontières (…) et proposera à la Russie de déployer sur son sol 15 avions supplémentaires en raison d'activités accrues de l'Alliance", a promis le chef de l'Etat lors d'une réunion du Conseil de sécurité biélorusse.

 

Les Etats-Unis, qui assurent la surveillance de l'espace aérien balte, ont décidé d'envoyer six avions de chasse F-15 supplémentaires et un avion KC-135 de ravitaillement pour renforcer la patrouille. Depuis janvier, les forces aériennes américaines patrouillent dans le ciel faisant frontière au sud et à l'est avec la Russie et la Biélorussie, à l'aide de quatre appareils F-15 déjà déployés à la base de Zoknai.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 17:40
La Biélorussie modernise ses chasseurs Su-27

 

MINSK, 31 janvier - RIA Novosti

 

La Biélorussie modernisera ses chasseurs Sukhoi Su-27, a annoncé vendredi à Minsk le président du comité d'Etat biélorusse pour l'industrie de défense Sergueï Gouroulev.

 

"Le ministère de la Défense reconnaît que ces avions peuvent être modernisés. Le Comité d'Etat pour l'industrie de défense est prêt à effectuer une modernisation poussée", a indiqué M.Gouroulev devant les journalistes.

 

Les chasseurs Su-27 seront dotés d'une nouvelle avionique, de nouveaux armements et systèmes de défense, notamment d'armes air-air et air-sol.

L'armée biélorusse compte actuellement plus de 10 Su-27 déployés à la 61e base aérienne de Baranovitchi, non loin de la frontière avec la Pologne et l'Ukraine.

 

Le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev a annoncé le 14 novembre que les Forces armées biélorusses avaient renoncé aux chasseurs Su-27 dont l'exploitation était jugée trop onéreuse et peu pratique pour la Biélorusse avec son petit territoire. Toutefois, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a appelé l'armée de son pays à ne pas renoncer à l'exploitation des chasseurs Sukhoi.

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 08:40
La Biélorussie reçoit une batterie de missiles russes Tor-M2

 

MINSK, 10 décembre - RIA Novosti

 

La troisième batterie de missiles sol-air russes Tor-M2 achetée par Minsk est arrivée mardi en Biélorussie, a annoncé l'agence publique biélorusse Belta.

 

"La batterie est arrivée en Biélorussie, elle se trouve actuellement à Minsk", a indiqué le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne Oleg Dvigalev cité par l'agence.

 

Les missiles seront ensuite transférés à Baranovitchi, dans la région de Brest. L'arrivée de la troisième batterie de missiles Tor-M2 permettra de former une division équipée de ces armes en Biélorussie, selon le commandant.

 

Les deux autres batteries de missiles Tor-M2 biélorusses sont aussi déployées à Baranovitchi, sur le territoire de la 102e brigade de missiles sol-air.

 

Le système tactique Tor assure la protection de sites d'importance contre les frappes de missiles antiradars, de croisière, de drones, de bombes guidées, d'avions et d'hélicoptères. Le système Tor-M2 n'a pas d'équivalent au monde.

 

Une batterie de missiles Tor-M2 comprend quatre rampes de lancement mobiles capables d'abattre 16 cibles évoluant de tous côtés à une vitesse de 700 m/s, à une distance de 12 km et à une altitude de 10 km. Ce système est opérationnel par tout temps, de jour comme de nuit.

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 17:40
Sukhoi Su-27

Sukhoi Su-27

 

MINSK, 10 décembre - RIA Novosti

 

Quatre chasseurs russes Sukhoi Su-27 ont rejoint mardi les chasseurs biélorusses pendant une mission de patrouille en Biélorussie.

 

Les chasseurs russes et leur personnel technique sont arrivés à la 61e base aérienne biélorusse de Baranovitchi, dans la région de Brest, dimanche dernier.

 

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a déclaré, pendant sa visite à Minsk au printemps dernier, que la Russie avait l'intention de déployer un régiment aérien en Biélorussie d'ici 2015. Il a également annoncé qu'une patrouille de chasseurs arriverait en Biélorussie dès 2013.

 

Le commandant en chef de l'Armée de l'air russe Viktor Bondarev a ensuite rapporté que la base aérienne russe serait installée à Lida, dans la région de Grodno, en 2013. Selon lui, la base sera équipée de chasseurs modernisés Su-27SM3.

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 18:40
Biélorussie: Loukachenko appelle l'armée à ne pas renoncer aux Su-27

 

MINSK, 19 novembre - RIA Novosti

 

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a appelé lundi l'armée de son pays à ne pas renoncer à l'exploitation des chasseurs Sukhoi Su-27, dont elle est pourvue d'une vingtaine d'unités.

 

"Nous ne devons pas nous presser de renoncer à des matériels de guerre compte tenu de l'expérience des guerres dans le monde arabe (…). Nous devons réfléchir sur les moyens de garder les avions Su-27 à tout prix pour une certaine période", a déclaré M.Loukachenko lors d'une visite à la 61e base aérienne biélorusse à Baranovitchi.

 

Le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev a annoncé le 14 novembre dernier que les Forces armées biélorusses avaient renoncé aux chasseurs Sukhoi Su-27 dont l'exploitation est jugée trop onéreuse et peu pratique pour la Biélorusse avec son petit territoire.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:40
Su-27 photo RIA Novosti. Pavel Lisicin

Su-27 photo RIA Novosti. Pavel Lisicin

 

MINSK, 14 novembre - RIA Novosti

 

Les Forces armées biélorusses ont renoncé à l'exploitation des chasseurs Sukhoi Su-27, a annoncé jeudi à Minsk le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev.

 

"L'exploitation de l'avion Su-27 est trop onéreuse, il consomme beaucoup de combustible. Son utilisation est peu pratique pour la Biélorusse dont le territoire n'est pas trop grand. Quand nos chasseurs Su-27 déployés à base de Baranovitchi réalisaient une mission d'entraînement, ils étaient obligés de rester en l'air pendant 90 minutes après la fin de leur mission pour brûler le combustible. Cela signifiait brûler de 2 à 3 tonnes de kérosène d'avion en vain. C'est du gaspillage. Nous avons renoncé à l'exploitation de cet avion", a indiqué le général Dvigalev lors d'une conférence de presse.

 

Pour l'armée russe, le Su-27 est son chasseur principal, parce que le territoire de la Russie est beaucoup plus vaste, selon lui. "Ils parcourent des milliers de kilomètres pendant leurs vols", a expliqué le général.

 

La Biélorussie compte équiper son aviation de combat en chasseurs MiG-35 ou Su-30. En 2015, l'armée biélorusse achètera en outre des avions-écoles Iak-130 pour former le personnel volant et terrestre.

La Biélorussie renonce aux chasseurs Su-27

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 07:40
Zapad-2013: Moscou et Minsk en route vers la compatibilité opérationnelle (Poutine)

KALININGRAD, 26 septembre - RIA Novosti

 

Le président russe Vladimir Poutine a salué jeudi le bilan des exercices stratégiques russo-biélorusses Zapad-2013 (Occident-2013), les qualifiant de nouveau pas vers la mise en place d'une compatibilité opérationnelle des forces armées de l'Union Russie-Biélorussie.

 

"Les troupes ont manifesté un niveau suffisamment élevé de concertation et ont agi en commun lors de l'accomplissement des tâches au combat. On a tout lieu d'affirmer qu'elles ont réalisé un nouveau pas vers une complète compatibilité des forces armées de l'Union Russie-Biélorussie", a déclaré le chef de l'Etat à l'issue des exercices.

 

Les exercices Zapad-2013 ("Occident 2013"), dont le principal objectif est de perfectionner les actions militaires communes, sont chapeautés par les ministres de la Défense russe et biélorusse sur cinq polygones en Biélorussie et dans la région russe de Kaliningrad.

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 16:40
Zapad 2013 photo Ria Novisti

Zapad 2013 photo Ria Novisti

20.09.2013 Rédaction en ligne, Oleg Nekhaï -  La Voix de la Russie

 

Les exercices stratégiques russo-biélorusses Zapad 2013 (Occident 2013) se dérouleront sur plusieurs champs de manœuvre de Russie, de Biélorussie et sur le plan d’eau de la mer Baltique du 20 au 26 septembre. Certains médias étrangers ont publié des informations décrivant des scénarios tout à fait fantastiques.

 

Comme cela a déjà été dit, plus de douze mille militaires russes participent aux manœuvres, dont environ deux mille cinq cents pour les exercices organisés en Biélorussie. Sur le plan d’eau de la mer Baltique, les soldats s’entraineront à neutraliser des détachements d’ennemis fictifs. L’aviation et les systèmes de défense antiaérienne se coordonneront pour parer à des attaques venues du ciel. Cette année, le commandement a décidé de rendre ces manœuvres accessibles aux observateurs étrangers. Arkadi Bakhine, vice-ministre de la Défénse, a annoncé que des représentants de plus de soixante pays étaient attendus aux exercices.

 

Cependant, malgré l’abondance de communication, d’étranges informations, parfois tout à fait fantastiques, sont apparues dans les médias occidentaux. Plusieurs d’entre elles déforment totalement les objectifs de ces manœuvres. Par exemple, une version raconte qu’une frappe nucléaire préventive sur Varsovie sera préparée pendant ces exercices.

 

Ces « histoires pour faire peur » n’ont toutefois absolument rien à voir avec les vrais buts de Zapad 2013, au grand dam des journalistes imaginatifs. Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue Natsionalnaïa oborona (Défense nationale), indique que ces exercices ont un caractère exclusivement défensif.

 

« Nous ne menons aucune attaque nucléaire, aucune opération offensive préventive contre l’occident. Les objectifs sont strictement défensifs afin de se préparer à toutes les menaces possibles, quelle que soit leur provenance, allant de groupes armés illégaux à l’ingérence d’autres grands États. Il s’agit de planification d’opérations commune, de perfectionnement d’actions de combat, de coopération des troupes. Une possibilité d’attaques aériennes sera prévue. Nous avons un système de lutte antiaérienne unifié qui fonctionne indépendamment des manœuvres. »

 

Un des principaux objectifs de Zapad 2013 est le perfectionnement des actions militaires communes. Selon Ivan Konovalov, directeur du Centre de conjoncture stratégique, les exercices ont pour but de vérifier tout ce qui a été mis en place par plusieurs années de réformes militaires.

 

« Le plus important est de s’assurer que les armées russe et biélorusse peuvent travailler ensemble parce qu’il est notre principal allié du côté occidental. Ce que font les médias occidentaux est habituel : créer du sensationnel pour rien. Il s’agit en fait de manœuvres militaires tout à fait normales. »

 

En décrivant les exercices russo-biélorusses comme des évènements de mauvais augure, les journalistes occidentaux passent sous silence les colossales manœuvres des troupes de l’OTAN dans la région. Constantin Sivkov, vice-président de l’Académie des sciences géopolitiques, souligne que ces manœuvres ont pour but d’installer des forces aériennes sur les territoires des anciennes républiques soviétiques baltes, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

 

« Les questions concernant le vol d’avions de guerre à partir d’aérodromes avancés de ces pays et le contrôle de l’espace aérien au-dessus du plan d’eau de la mer Baltique se posent. Il faut rappeler que l’aviation tactique américaine peut frapper Moscou ou Saint-Pétersbourg à partir de ces territoires. L’OTAN organise des manœuvres tout aussi importantes sur le plan d’eau de la mer Baltique. Dans ces conditions, la Russie est obligée de perfectionner le fonctionnement de ses troupes avec son allié stratégique, la Biélorussie. »

 

Pour les experts, la portée militaire des exercices Zapad 2013 est immense. Les systèmes de gestion des troupes russes et biélorusses sont proches. Toutefois, les niveaux de préparation des commandements peuvent différer et il peut y avoir d’éventuelles divergences dans les principes d’utilisations des forces armées. Il faut perfectionner tout cela dans le cadre de manœuvres pour la protection des frontières.

Russie, Biélorussie, Mer Baltique, manœuvres, exercices militaires, Bélarus, Défense et Sécurité

Exercices Zapad 2013 : entre fantaisie des médias et réalitéExercices Zapad 2013 : entre fantaisie des médias et réalité
Exercices Zapad 2013 : entre fantaisie des médias et réalité
Exercices Zapad 2013 : entre fantaisie des médias et réalitéExercices Zapad 2013 : entre fantaisie des médias et réalité

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 12:40
OTSC: prochain sommet le 23 septembre à Sotchi (Kremlin)

MOSCOU, 12 septembre - RIA Novosti

 

Le prochain sommet de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) se déroulera le 23 septembre à Sotchi, a annoncé jeudi aux journalistes l'assistant du président russe Iouri Ouchakov.

 

"Nous préparons le sommet officiel de l'OTSC qui aura lieu le 23 septembre à Sotchi", a indiqué le responsable, sans toutefois préciser l'ordre du jour de la réunion.

 

Créée en 2002, l'Organisation du traité de sécurité collective, qualifiée par certains analystes d'"Otan russe", est une organisation à vocation politico-militaire qui regroupe à ce jour l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

Partager cet article

Repost0
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 07:40
Moscou crée sa première base aérienne en Biélorussie

MINSK, 28 août - RIA Novosti

 

La Russie créera sa première base aérienne sur le sol biélorusse en 2013, a annoncé mercredi à Minsk le ministre biélorusse de la Défense Iouri Jadobine.

 

"Une patrouille de chasseurs russes sera déployée sur le territoire biélorusse d'ici la fin de l'année", a indiqué M.Jadobine lors d'une conférence de presse.

 

La base aérienne sera située à Lida, non loin de la frontière avec la Pologne et la Lituanie conformément à l'accord intergouvernemental bilatéral sur le renforcement de la composante militaire de l'Union Russie-Biélorussie.

 

La base sera opérationnelle dès 2013.

Partager cet article

Repost0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 11:40
Biélorussie: vendre les excédents d'armes (Loukachenko)

MINSK, 20 août - RIA Novosti

 

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a estimé nécessaire de vendre les excédents d'armes de l'armée nationale, rapporte mardi l'agence BELTA.

 

"Je voudrais que tous agissent en maîtres diligents avec les excédents d'armements dans les Forces armées", a déclaré le chef de l'Etat cité par l'agence.

 

Et d'ajouter que les personnes désireuses d'acquérir des armes ne manquaient pas.

 

"Nous n'avons pas caché que si nous pouvons en vendre quelque part, nous le ferons", a conclu M.Loukachenko.

Partager cet article

Repost0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 11:40
Biélorussie: les importations de missiles S-300 ne visent aucun pays (président)

MINSK, 26 avril - RIA Novosti

 

Les importations biélorusses de missiles sol-air russes S-300 ne visent aucun pays, a déclaré vendredi à Minsk le président biélorusse Alexandre Loukachenko à l'issue d'une rencontre avec le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

 

"La Russie nous livrera des missiles S-300. Les Russes ont des missiles qu'ils n'utilisent pas alors que nous en avons besoin. Ils ne visent personne, c'est une arme purement défensive", a indiqué M.Loukachenko.

 

Pendant la rencontre, M.Choïgou a annoncé que la Russie livrerait quatre divisions de missiles sol-air S-300 à la Biélorussie en 2014.

"Je suis très content que la Russie ait enfin fait un pas à notre encontre et qu'elle nous livrera ces missiles", a noté le président Loukachenko. Et de rappeler que l'armée biélorusse disposait déjà de missiles S-300.

 

La Russie renforce ainsi la puissante défense antiaérienne biélorusse qui "protège déjà non seulement la frontière biélorusse, mais aussi le territoire russe", a conclu M.Loukachenko.

 

Les missiles S-300 sont destinés à protéger les grands sites industriels et civils, les bases militaires et les postes de commandement contre une attaque aérospatiale. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques et de croisière, ainsi que d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories