Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 12:55
photo EMA

photo EMA

 

03/11/2015 Ministère de la Défense

 

Depuis le 2 novembre 2015, le général d’armée Pierre de Villiers porte  le « Bleuet de France», autorisant et encourageant les militaires à faire de même.

 

Jusqu’aux cérémonies du « 11 Novembre », le chef d’état-major des armées (CEMA) a ainsi choisi de rendre hommage aux anciens combattants, aux victimes de guerre, ainsi qu’à leurs familles. « Le bleuet est le symbole de l’hommage aux soldats qui ont payé dans leur chair le prix de leur engagement au service de la France. Il incarne les valeurs de courage, d’abnégation, d’engagement et de paix qui sont celles de l’ensemble de la communauté combattante. »

 

Repère

L’histoire du « Bleuet de France » débute au  lendemain de la Première Guerre Mondiale avec pour souci de soutenir ceux qui se sont sacrifiés pour la France. Aujourd’hui encore, cette œuvre se poursuit, les fonds récoltés permettant de contribuer au maintien à domicile des anciens combattants et des veuves de guerre, de participer au financement des études des Pupilles de la Nation, mais aussi de soutenir des militaires gravement blessés en opérations extérieures ou d’accompagner les familles endeuillées de nos soldats.

L’œuvre nationale du « Bleuet de France » (ONBF) participe également à la confection des colis destinés aux soldats engagés sur les théâtres d’opérations extérieures au moment de Noël.

Depuis 1991, l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) est chargé de la gestion de l’ONBF, qui est reconnue d’utilité publique. Elle est donc habilitée à recevoir des dons de particuliers et d’entreprises, ouvrant droit à des déductions fiscales.

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 08:56
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

02/11/2015 armée de Terre

 

Le 29 octobre 2015, une cérémonie de remise de bleuets a été organisée à Montlhéry à l'initiative du centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) de la 1re brigade logistique (1re BL). L'occasion de revenir sur les origines de cet insigne né au lendemain de la Première Guerre mondiale.

 

En 1918, le premier conflit mondial laisse derrière lui plus de 20 millions de blessés et d'invalides dont certains, gravement mutilés, ne peuvent plus travailler. Au lendemain de la guerre, toutes les énergies sont mobilisées par la reconstruction qu'elle soit économique, humaine ou matérielle. A l'instar des dispositifs mis en place par l’État naissent des initiatives de solidarité privées ou associatives de toutes sortes. C'est dans ce contexte que le Bleuet de France voit le jour.

 

Aux origines du Bleuet de France, deux femmes de leur temps à l'écoute des souffrances de leurs contemporains : Charlotte Malleterre et Suzanne Leenhardt, toutes deux infirmières au sein de l'institution Nationale des Invalides. En 1925, elles créent un atelier pour les pensionnaires de l'institution dans lequel ces derniers confectionnent des fleurs de bleuets en tissu pour reprendre goût à la vie.

 

Cette initiative se développe et prend rapidement une dimension nationale. A l'occasion du 11 novembre 1934, il est décidé de vendre, pour la première fois, les fleurs de bleuets fabriquées par les anciens combattants sur la voie publique parisienne: 128 000 fleurs seront vendues. En 1935, l'Etat décide de la vente officielle du Bleuet chaque 11 novembre, partout en France. La fleur devient le symbole national du Souvenir. En 1991, l'Œuvre est prise en charge par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

 

Aujourd'hui, la vocation du Bleuet de France perdure et l'Œuvre agit sur de nouveaux fronts en favorisant, aux côtés des actions sociales traditionnelles, la transmission de la mémoire comme véritable vecteur de solidarité entre les générations. C'est dans ce cadre qu'une cérémonie de remise de bleuets aux stagiaires du CFIM de Montlhéry a été organisée par la 1re BL comme l'explique le colonel Prigent, adjoint du commandant: "nous avons tenu à organiser cette cérémonie pour marquer l'action symbolique et collective de dons auxquels ont contribué tous nos jeunes stagiaires du CFIM mais aussi leurs encadrants et les cadres de l'état-major".

 

L'occasion de mettre en avant les 350 stagiaires qui, entrés il y a seulement quelques semaines au sein de la grande famille de l'armée de Terre, ont d'emblée manifesté leur adhésion à l'une de ses valeurs fortes: la solidarité.

 

photo Bleuet de France

photo Bleuet de France

Note RP Defense : voir la page Facebook du Bleuet de France

Repost 0
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 13:55
80 ans de solidarité en faveur de la communauté combattante

 

07/11/2014  Ministère de la Défense

 

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir, renaît pour redonner de l’espoir !

 

L’Œuvre Nationale du Bleuet de France est une œuvre caritative issue de la Première Guerre mondiale et dont l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) assure la gestion depuis 1991. L’histoire de la création du Bleuet de France débute à Paris, au sein de l’Institution Nationale des Invalides où deux femmes de leur temps à l’écoute des souffrances de leurs contemporains: Charlotte Malleterre (fille du commandant de l’Hôtel National des Invalides) et Suzanne Leenhardt, infirmières au sein de l’Institution, souhaitent venir en aide aux mutilés de la Première Guerre. Elles créent alors, dès 1925, un atelier pour les pensionnaires des Invalides. Ils y confectionnent des fleurs de Bleuet en tissu pour les aider à reprendre goût au travail et à la vie et subviennent ainsi, en partie, à leurs besoins grâce au produit de la vente de ces fleurs. Bientôt cette belle initiative se développe et prend une dimension nationale: la Nation veut témoigner de sa reconnaissance et venir en aide à ses hommes qui ont sacrifié leur jeunesse à défendre la France. Le Bleuet est alors choisi pour incarner le symbole national du Souvenir, la Fleur des Morts pour la France. C’est pourquoi, il est décidé à l’occasion du 11 novembre 1934, de vendre, pour la première fois, les fleurs de bleuet fabriquées par les anciens combattants sur la voie publique à Paris: près de 128 000 fleurs seront vendues! C’est une vraie réussite suivie d’une véritable reconnaissance car, dès 1935, l’État décide de la vente officielle du Bleuet chaque 11 novembre.

 

Après la Seconde Guerre mondiale, en 1957, l’État crée un deuxième jour de collecte chaque 8 mai. Aujourd’hui encore, à l’occasion de ces deux journées commémoratives, l’Œuvre Nationale du Bleuet de France organise des collectes sur la voie publique dans toute la France grâce à son réseau de 20 000 bénévoles. Les fonds collectés permettent de contribuer au maintien à domicile des anciens combattants et de leurs veuves, de participer au financement des études des pupilles de la Nation, mais encore de soutenir des militaires gravement blessés en opérations extérieures ou d’accompagner les familles endeuillées de nos soldats. Le Bleuet de France avec l’ONAC-VG, est aussi l’un des acteurs majeurs de la politique de transmission de la mémoire et des valeurs républicaines aux jeunes générations. Ce soutien se concrétise par le financement sur le plan national ou local de centaines de projets mémoriaux.

Plus que jamais, le Bleuet de France a besoin de votre appui pour promouvoir ses valeurs de mémoire et de solidarité.

Source: Bleuet de France

________

 

Pour en savoir plus :

Bleuet de France : www.bleuetdefrance.fr  

Le Bleuet en vidéo : www.youtube.com

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 08:54
Campagne Bleuet de France

Campagne Bleuet de France Crédit  SIRPA Terre

 

07/11/2013 Communauté Défense

 

Du 2 au 11 novembre 2013, l’œuvre nationale du Bleuet de France effectue sa campagne d’appel au don. Pour agir au profit des anciens combattants et transmettre la mémoire aux jeunes générations.

 

Avec plus de 1 034 000 € récoltés en 2012, 10 069 ressortissants de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) ont bénéficié de la générosité des donneurs et 566 manifestations de mémoire, expositions et rencontres intergénérationnelles ont été financées dans toute la France. Il est aujourd’hui possible d’agir au quotidien pour venir en aide aux personnes qui se sont engagées pour la liberté de la nation, tout en préparant un avenir plus solidaire pour tous. « Donner au Bleuet de France, c’est aider ceux qui restent. »

 

Bleuet de France : symbole de solidarité

 

Les premiers bleuets, confectionnés par les blessés de guerre au cours de la première guerre mondiale, sous l’impulsion de Charlotte Malleterre-Niox, fille du général Niox, étaient destinés à leur faire oublier leurs souffrances et à leur procurer des ressources. Symbole de la solidarité pour l’ensemble du monde militaire, le Bleuet de France est une œuvre caritative agissant concrètement pour les anciens combattants et la transmission de la mémoire aux jeunes générations.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories