Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 10:55
photo Bataillon de Marins Pompiers de Marseille

photo Bataillon de Marins Pompiers de Marseille

 

29.07.2016 source SHD

 

29 juillet 1588 : l’armada espagnole repérée au large de Plymouth (Angleterre). Partis de Lisbonne pour opérer un débarquement en Angleterre, les 130 bateaux (30 000 hommes) de la flotte de Philippe II d’Espagne se font repérer alors qu’ils croisent au sud de l’Angleterre et se dirigent vers Calais (Gravelines) où les attendent des transports de troupes. L’opération se solde les 7 et 8 aout suivants par un cuisant échec dû principalement aux très mauvaises conditions météorologiques qui dispersent et détruisent une bonne partie de ce que les Anglais vont ensuite appeler par dérision, l’Invincible Armada.

 

29 juillet 1683 : bombardement d’Alger (Alger). Louis XIV a ordonné à l’amiral Duquesne de bombarder le port d’Alger afin de délivrer un message clair au Dey Hassan qui soutient la piraterie maritime en Méditerranée. Les puissances européennes, en conflit sur le continent, n’ont pas beaucoup de moyens à consacrer au contrôle de la Méditerranée si bien que les actes de piraterie finissent par coûter cher en hommes, navires et marchandises. Les Anglais bombardent Tripoli en 1675 incitant les pirates et corsaires à privilégier les cibles françaises. En 1682, un navire français de la royale est capturé et son équipage vendu comme esclave. Le 26 juin, le premier bombardement du port par Duquesne et ses galiotes à bombes (mortiers) permet de libérer des esclaves et d’entamer des pourparlers qui provoquent malheureusement une révolution de palais, laquelle ordonne… la reprise de la piraterie et l’exécution du consul français à Alger, le père Jean Le Vacher. Celui-ci est attaché devant la bouche du canon Baba-Merzoug qui le pulvérise. 16 autres français sont ainsi exécutés le 28 juillet. Duquesne réplique par un intense bombardement jusqu’au 29 juillet qui incite le Dey à libérer d’autres esclaves et à envoyer un émissaire à Louis XIV pour lui demander pardon.

 

29 juillet 1778 : début de la bataille de Rhodes Island (actuels Etats-Unis). Venant de New York avec sa flotte, le vice-amiral d’Estaing force le blocus du port de Newport pour appuyer les troupes américaines du général Sullivan en difficultés face aux Anglais qui occupent la ville et s’apprêtent à effectuer une sortie. Il ferme ensuite l’accès à New Port et à la baie de la Providence où se trouvent des bâtiments anglais qu’il détruit (6 bateaux). La bataille proprement dite n’aura lieu que début Aout. C’est la première tentative réelle de coordination des efforts de guerre localement entre Français et Américains insurgés.

 

29 juillet 1817 : suppression du corps des inspecteurs aux revues. « Il avait dans ses attributions l’administration et la surveillance des corps, la gestion des conseils d’administration et la gestion du personnel. L’attribut de leurs boutons fut repris dès 1830 par les intendants et a perduré jusqu’à l’extinction des commissaires de l’armée de terre ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).

 

29 juillet 1836 : inauguration de l’Arc de triomphe (place de l’Etoile - Paris). Napoléon Ier, au lendemain de la bataille d'Austerlitz déclare à ses soldats: « Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de Triomphe » et ordonne la construction de l'arc le 18 février 1806. Son projet initial était d'en faire le point de départ d'une avenue traversant notamment le Louvre et la place de la Bastille. Lors des premières défaites napoléoniennes (Campagne de Russie en 1812), la construction fut interrompue, puis abandonnée sous la Restauration, avant d'être finalement reprise et achevée entre 1832 et 1836, sous Louis-Philippe. Sous l’Arc, se trouve la tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale. La flamme qu’il abrite commémore le souvenir des soldats morts au combat et ne s’est jamais éteinte : elle est ravivée chaque soir par des associations d'anciens combattants ou de victimes de guerre.

 

29 juillet 1939 : création des marins pompiers de Marseille. A la suite de l’incendie des Nouvelles Galeries, un décret-loi crée le bataillon des marins pompiers de Marseille. C’est l’une des unités les plus importantes de la Marine Nationale de par ses effectifs (2400).

 

29 juillet 1958 : création de la NASA (Washington). Eisenhower signe l’acte de création de l’agence autorisée par le congrès américain. La NASA est initialement une réponse aux premiers exploits spatiaux soviétiques (4 octobre 1957 : Spoutnik 1 en orbite,  3 novembre 1957 : Spoutnik 2 orbite avec la chienne Laika). 

Repost 0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 12:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

06/11/2015 Sources : Marine nationale

 

Le mercredi 4 novembre 2015, l'amiral Rogel, accueilli par le vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant du BMPM, a rendu visite au Bataillon de marins-pompiers de Marseille.

 

À cette occasion, le CEMM a salué cette unité hors normes, plus grande unité de la Marine nationale, dont la mission de sécurité civile consiste à protéger lors de ses 115.000 interventions annuelles, Marseille, ses habitants, son environnement et son port.

 

L’amiral Rogel s’est vu présenter un large panel des capacités d’interventions des marins du feu : lutte contre l’incendie, survie en mer, risques technologiques, experts cynotechniques, groupe d’intervention en milieu périlleux (GRIMP), mais aussi engins d’interventions contre les feux de forêts, de secours terrestres ou maritimes.

 

Cette visite était également l’occasion d’échanges et de discussions ouvertes avec les marins du bataillon. Au cours de ces échanges, le chef d’état-major de la Marine a rappelé «l’efficacité des marins pompiers, leur sens des responsabilités et l’humilité dont ils savent faire preuve pour venir en aide aux Marseillais avec humanité et conformément à l’esprit d’équipage qui les anime»

Repost 0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 11:55
Exercice de sauvetage en mer avec le Super Puma - photo Armée de l'Air

Exercice de sauvetage en mer avec le Super Puma - photo Armée de l'Air

 

19/09/2015 Armée de l'air

 

Le 10 septembre 2015, l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 «Solenzara» a soutenu le bataillon de marins-pompiers de Marseille lors d’un exercice.

 

En réponse à une demande de concours pour un soutien héliporté, un Super Puma de la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara et son équipage ont héliporté un groupe d’intervention de douze pompiers en tenue de feu sur le bâtiment du centre d'entraînement aux techniques d'incendie et de survie (CETIS).

 

Le ministre de l’Intérieur ainsi que de hautes autorités locales ont pu assister à cette démonstration d’intervention sur un incendie de navire, illustrant parfaitement la complémentarité des moyens étatiques dans le cadre des missions de service public.

Repost 0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 16:55
photo BMPM / Marine Nationale

photo BMPM / Marine Nationale

 

10/09/2015 Sources : BMPM / Marine Nationale

 

M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a assisté ce jeudi 10 septembre 2015, à une démonstration de mise en œuvre du module du BMPM, unique en France, lors d'un sinistre à bord d'un navire.

 

Cette démonstration consistait à reproduire, sur le simulateur Feu de navire du centre d’entraînement du BMPM, un sinistre d’ampleur (explosion puis propagation d’un incendie à bord d’un ferry contenant plusieurs centaines de passagers et de véhicules), faisant plusieurs victimes et nécessitant la projection du module de renfort du Bataillon. Via un hélicoptère de l’armée de l’air, une première partie du module, composée de 12 marins-pompiers et médecins urgentistes du BMPM est aérocordée (descente sur corde lisse depuis l’hélicoptère). Les marins-pompiers mettent en œuvre les premières mesures de lutte contre l’incendie et entament en parallèle l’installation du poste médical avancé et la prise en charge des victimes.

 

Ce module est composé d'un pool de 40 marins-pompiers aérocordables ou hélitreuillables, mobilisables en 2h, et projetables sur toutes les façades maritimes françaises métropolitaines via les moyens de la sécurité civile ou de l'armée. Pivot de la capacité nationale de réponse aux sinistres à bord des navires et répondant aux objectifs du contrat territorial de réponse aux risques et aux effets de la menace du ministère de l'Intérieur, ce module peut être rapidement complété par plusieurs centaines de marins-pompiers selon la nature et l'ampleur du sinistre.

 

Leur ADN de marins et l'expérience terrain des opérations de secours, font des marins-pompiers de Marseille, des experts de l'intervention à bord des navires, en mer, en rade, ou à quai.

Référent national feu de navire, le BMPM dispose d'une capacité de projection de marins-pompiers experts en sinistres à bord des navires, en commandement des opérations de secours, en dépollution, en risques technologiques, ainsi que de médecins urgentistes, capables de traiter plusieurs dizaines de victimes en totale autonomie pendant 24h.

Repost 0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 17:54
Photo  BMPM

Photo BMPM

 

24 Mars 2015 Source : Marine nationale

 

Mardi 24 mars 2015, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) a été sollicité pour envoyer des moyens humains et matériels, en renfort du SDIS 04 sur les lieux du crash de l’Airbus A320 qui s’est abîmé dans la région de Barcelonnette (04).

 

7 marins-pompiers et 3 véhicules, dont des moyens spécifiques de désincarcération, sont partis des casernes marseillaises en direction de Digne. Leur arrivée sur place devrait intervenir en milieu d’après-midi.

 

Le matériel déployé devrait être mis en œuvre sur les lieux même de l'accident par des équipes spécialisées en milieu montagnard, la zone étant inaccessible par les moyens de transport conventionnels.

Repost 1
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 08:55
Remise de casque à une nouvelle promotion de marins-pompiers de Marseille

Photo BMPM

 

05/03/2015 Sources : Marine nationale

 

Le 4 mars 2015, s’est déroulée une cérémonie de présentation au Drapeau et de remise de casque, officialisant l’intégration opérationnelle en centre d’incendie et de secours, d’une promotion d’élèves de l’école des marins-pompiers de la Marine (EMPM).

 

Cette cérémonie qui s’est tenue dans le parc du 26ème centenaire (10ème arrondissement de Marseille), était présidée par le vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille et l’école des marins-pompiers de la Marine,  M. Julien Ruas, adjoint au maire, délégué au Bataillon de marins-pompiers de Marseille et M. Royer-Perreaut maire des 9ème et 10ème arrondissements de Marseille.

 

Cette cérémonie militaire a pour but de présenter aux dernières promotions des élèves marins-pompiers leur drapeau et les valeurs qu’il incarne : Honneur, Patrie, Valeur, Discipline. Elle marque l’ancrage et l’identité militaire de cette unité spécifique qui assure, depuis sa création à Marseille il y a 76 ans, les missions de protection des personnes, des biens et de l’environnement.

 

26 élèves de l’école des marins-pompiers de la Marine, dont 2 filles, ont reçu, devant le drapeau du Bataillon, leur famille et les autorités civiles et militaires, leur casque d’intervention, faisant d’eux, officiellement des marins-pompiers de Marseille.

 

Cette remise de casques clôt une période de formation de 16 semaines au cours desquelles les élèves ont reçu les bases du métier de marin-pompier.

 

Ils sont alors engagés pour 4 ans et intègrent, immédiatement à l’issue de leur formation, l’un des 16 centres d’incendie et secours du Bataillon.

 

Ils serviront alors en tant qu’équipier sur les engins de secours à personnes et de lutte contre les incendies.

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 17:55
Cérémonie de rentrée de la 4ème promotion des cadets du BMPM.

 

4 Décembre 2014 Source : BMPM Marine nationale

 

Mercredi 3 décembre 2014, familles, amis, marins-pompiers, enseignants, directeurs d’établissement scolaires, autorités civiles et militaires, s’étaient réunis pour accueillir la nouvelle promotion des cadets du Bataillon de marins-pompiers de Marseille.

 

Comme chaque année depuis 2012, la quarantaine de jeunes collégiens constituant la nouvelle promotion de cadets a pris place au cœur d’une caserne opérationnelle du bataillon (Saint Pierre), pour une cérémonie marquant officiellement leur entrée au BMPM.

 

Pendant l’année scolaire, ces jeunes collégiens, âgés de 14 à 16 ans et issus de 18 collèges représentants tous les secteurs de la ville, suivront un parcours de découverte du bataillon avec pour objectif d’en devenir par la suite les ambassadeurs.

 

Au programme : formation aux gestes de premiers secours, découverte des casernes et du métier de marins-pompiers, parcours sportifs, apprentissage des rudiments du comportement militaire etc…

 

Cette cérémonie était l’occasion pour ces jeunes collégiens de réaliser leur premier engagement de citoyen. Après avoir pensé et rédigé ensemble une charte de bonne conduite, chacun des 47 cadets de cette nouvelle promotion a signé la charte, s’engageant ainsi à la respecter et à mettre en pratique les valeurs qu’elle véhicule : honneur, solidarité, tolérance, courage, écoute, assiduité…

 

Près de 150 élèves se sont portés candidats pour 48 places, démontrant cette année encore l’attrait du programme dans les collèges marseillais.

 

Les jeunes cadets seront très bientôt accueillis en caserne, l’occasion pour eux de s’investir dans un programme hors du commun, éloigné de leur quotidien et d’aller à la rencontre des marins-pompiers, fiers de leur faire partager leur passion pour leur métier.

Repost 0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 11:50
Recherche européenne au cœur du BMPM

 

27 Novembre 2014 Source : Marine nationale

 

Jeudi 27 novembre 2014, à 14h30, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille a accueilli l’exercice final du projet E-sponder, projet européen regroupant plusieurs acteurs industriels et universitaires pour la recherche et le développement de services novateurs, à destination des acteurs du secours et des crises d’envergure.

 

Fort de son expertise en matière de feux de navire, le Bataillon a été choisi pour accueillir cet ultime exercice de mise en œuvre du matériel et des outils développés, dans des conditions similaires à celles d’une intervention pour incendie à bord d’un navire.

 

Le projet E-Sponder qu’est-ce que c’est ?

 

Le projet E-SPONDER, cofinancé par la commission européenne à hauteur de 8 millions d’euros, a pour objectif principal de développer une plateforme de services « du futur » pour les opérationnels et les gestionnaires d’une crise d’envergure exceptionnelle, quelle qu’en soit la thématique : attentat, séisme, épidémie, feu important…

 

Les technologies et matériels développés par le consortium de 15 acteurs industriels et universitaires de 8 pays, permettent de collecter des données variées telles que le rythme cardiaque, la géo localisation des acteurs de terrain ou la météo, des images de la zone d’intervention et de les centraliser afin de fournir une synthèse exploitable aux décideurs de différents niveaux.

 

Trois exercices organisés par les utilisateurs potentiels ont étés mis en œuvre pour leur permettre d’éprouver les technologies et matériels développés dans les conditions les plus proches de la réalité et du terrain.

 

Recherche européenne au cœur du BMPM

 

L’expertise « feux de navires » du BMPM au service du dernier exercice de validation du projet

 

La façade maritime marseillaise s’étale sur environ 57 kilomètres, dont 24 kilomètres de calanques, et compte également l’archipel du Frioul ainsi que l’île du Planier.

 

Cet environnement maritime exceptionnel engendre une activité humaine intense : commerce maritime, croisière, activités sportives aquatiques et subaquatiques…

 

Le BMPM, unité de la Maine nationale, fort de son ADN de marin, a donc historiquement développé des compétences et une expertise dans le domaine des interventions nautiques et maritimes et notamment les interventions à bord des navires.

 

Rapidement identifié comme expert national « feux de navires » le BMPM est le seul service d’incendie en France à pouvoir former les cadres pompiers dans ce domaine.

 

C’est donc logiquement que l’équipe projet d’E-Sponder a sollicité l’expertise du BMPM pour tester les matériels développés durant un exercice « feux de navires » au Centre d’Entraînement aux Techniques d’Incendie et de Survie du BMPM (CETIS).

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories