Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 16:55
Le Laplace en arrêt technique à Saint-Malo

 

 

16 Septembre 2014 Marine nationale

 

En arrêt technique majeur depuis fin août 2014, le Laplace s’est posé sur sa ligne de tins jeudi 11 septembre, à Saint-Malo (35).

 

Le bâtiment hydrographique est confié à l’industriel CNN MCO jusqu’au 13 novembre prochain, et passera 2 mois dans le bassin de carénage du chantier naval de la SOCARENAM. Visite des lignes d’arbres, entretien de la carène et des soutes à eau douce, remplacement du sondeur sont prévus pendant le chantier.

 

L’équipage suit attentivement les travaux à Saint-Malo par le biais de l’Équipe Responsable Bord Intégrée (ERBI). Celle-ci s’est positionnée comme véritable partenaire de l’industriel pour participer au bon déroulement du chantier.

 

Après cette étape importante dans la vie du bâtiment, le Laplace repartira pour de nouvelles missions.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 14:55
Première prise de commandement de la FREMM « Provence »

 

12/09/2014 Marine nationale

 

Jeudi 11 septembre 2014 est une date importante pour la frégate multimission (FREMM) «Provence». En effet, celle-ci a été marquée par les cérémonies de première levée des couleurs, de remise du fanion et de première prise de commandement. Cette date de création d’unité sera gravée sur la cloche du navire.

 

À cette occasion, le contre-amiral Frédéric Damlaimcourt, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la force d’action navale (ALFAN), a fait reconnaître le capitaine de vaisseau Guillaume Arnoux comme commandant du premier équipage de la Provence.

 

La cérémonie s’est tenue sur le pont d’envol en présence de l’équipage de conduite, du directeur de site DCNS à Lorient, M. Martinot-Lagarde, du président de la Commission Permanente des Programmes et des Essais (CPPE), le vice-amiral Eric Dupont et de quelques ouvriers et cadres de DCNS qui ont participé à la construction du navire.

 

Commander une frégate de premier rang telle que la Provence, bâtiment encore à l’armement, constitue non seulement un défi mais également un enjeu de taille. En effet, appelées à remplacer les frégates F67 (type Tourville) et F70 (type Georges Leygues), les FREMM constitueront la colonne vertébrale de la marine de demain. A titre personnel, cela représente également pour un officier de marine, le point d’orgue d’une belle et riche carrière. Le CV Arnoux a préalablement commandé le patrouilleur La Glorieuse et la frégate de surveillance  Floréalet fut, il y a peu, commandant du Reach-Back SPE-FREMM à Brest, structure ayant pour principales missions de préparer, renforcer et suppléer les équipages optimisés de ce nouveau type de frégate.

 

Quasi achevée, la Provence prendra pour la première fois la mer à la fin du mois de septembre. Le premier équipage attend d’ailleurs ce moment avec une grande impatience. Les essais de la frégate se poursuivront ensuite jusqu’au printemps 2015, date prévue de livraison à la Marine nationale.

Première prise de commandement de la FREMM « Provence »
Première prise de commandement de la FREMM « Provence »Première prise de commandement de la FREMM « Provence »
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:55
Guingamp célèbre ses héros de la Grande Guerre


8 sept. 2014 Ministère de la Défense

 

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale et de l’opération « 100 villes, 100 héros, 100 drapeaux », le ministre de la Défense a présidé samedi 6 septembre, la cérémonie organisée à Guingamp (22). Les hommes du 48e régiment d'infanterie et l'un de leur héros, l'adjudant Jean-Marie-Tugdal Henry, ont été mis à l’honneur.

A l'initiative du général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, cent cérémonies étaient organisées simultanément, le samedi 6 septembre 2014, dans la France entière. Dans le cadre de cette opération nommée « 100 villes, 100 héros, 100 drapeaux », Jean-Yves Le Drian a présidé la cérémonie célébrée à Guingamp dans l'ancienne caserne du 48e régiment d'Infanterie. Les hommes de ce régiment, partis vers le front à l'été 1914, avaient participé à la bataille de la Marne dès le mois de septembre 1914. Parmi eux, l'adjudant Jean-Marie-Tugdal Henry s'était particulièrement

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 12:55
PME innovantes et recherche en cyberdéfense : la DGA va accentuer son soutien

 

25 août 2014 securiteoff.com

 

L’État français entend soutenir les entreprises spécialisées dans la sécurité informatique. Créé dans le cadre du pacte défense cyber, le pôle d’excellence cyber (en Bretagne) a permis de renforcer cette filière. Et depuis la création du dispositif Rapid en 2009, plus de 13 millions d’euros de subventions ont bénéficié à des PME innovantes dans ce domaine. Cet effort sera poursuivi et accentué dans les prochaines années selon Frédéric Valette. Dans un entretien accordé à SecuriteOff, le responsable du pôle SSI de la DGA précise les autres projets qui seront soutenus par la Direction Générale de l’Armement. Autres thèmes abordés : les révélations de Snowden, la diabolisation des hackers, le recrutement de spécialistes…

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:55
La maintenance des CN235 de l’Armée de l’Air sera assurée par Airbus DS et Sabena Technics

 

12 août Aerobuzz.fr

 

La SIMMAD (Structure Intégrée de Maintien en Condition Opérationnelle des Matériels Aéronautiques de la Défense) a choisi Airbus Defence and Space et son sous-traitant Sabena technics pour le maintien en condition opérationnelle de la flotte d’avions de transport Airbus CN235 de l’Armée de l’Air française.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 20:55
Déminage sur la plage de Plouhinec

Déminage sur la plage de Plouhinec

 

11/08/2014 Actu Marine

 

Suite à la découverte d’un obus sur la plage de Plouhinec dans le Morbihan, le groupement des plongeurs démineurs de la Marine a été alerté le 7 août 2014.

 

Une équipe de quatre plongeurs démineurs se trouve d’alerte 24/24 pour neutraliser tout engin explosif découvert sur le littoral Atlantique. Cette fois-ci, l’obus a été découvert par un pêcheur en bordure de plage.

 

Après investigation, les plongeurs démineurs ont décidé de déplacer la munition dans un bunker isolé afin de la contre-miner loin de la plage et en toute sécurité. Un pain de plastique  relayé à un détonateur est mis en place sur la munition afin de la contre-miner à distance.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
À la découverte de la mystérieuse base navale de Brest ...

 

Brest - 08 Août Delphine VAN HAUWAERT – Ouest France

 

Chaque année, 7 000 à 8 000 personnes visitent la seconde plus importante base militaire navale de France. Parmi eux, peu de Brestois. Ils passent à côté d'une passionnante plongée dans cet univers secret.

 

C'est un peu le « syndrome tour Eiffel ». Les Parisiens passent devant mais ne s'arrêtent pas. « À la base navale, c'est pareil, note Jean-Claude Tanguy, maître principal. Depuis une quarantaine d'années que nous proposons des visites, ce sont surtout des touristes, français ou étrangers, qui y assistent. » En moyenne, entre 7 000 et 8 000 curieux par an, tout de même.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 10:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

08.08.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

Le cotre Mutin de la marine nationale fait escale à Paimpol (Bassin 1), de ce vendredi 8 août au lundi 11 août . Il sera ouvert aux visites de la population vendredi, samedi 9 août et dimanche 10 août, de 10h à 12h et de 14h à 17h.

 

Affecté à l’école de pilotage de Saint-Servan, près de Saint-Malo, le cotre Mutin participe jusqu’en 1964 à la formation des pilotes de la flotte à l’exception d’une période d’activité en Méditerranée, de 1939 à 1946, due aux évènements de la seconde guerre mondiale.

 

Depuis 1964, il est affecté à l’école navale et c’est en 1976 qu’un grand carénage a permis à ce vieux gréement de retrouver une nouvelle jeunesse.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 12:55
Falcon 50 MS

Falcon 50 MS

 

12.07.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

C'est l'entreprise Sabena Technics (installée sur l'aéroport de Dinard-Pleurtuit) qui va assurer le maintien en condition opérationnelle des avions Falcon 50 de la Marine Nationale. Huit appareils sont concernés.

La valeur de ce contrat est de 108 429 322 euros (Hors TVA).

L'avis d'attribution est à lire ici.

Les Falcon 50 Mi (Intervention) et Ms (Surveillance) de la Marine Nationale sont des avions triréacteurs supérieurs à 5,7 tonnes, selon les termes de la réglementation civile. Ces avions, issus de la version civile du Falcon 50, ont reçu des modifications spécifiquement militaires, à savoir notamment le radar Ocean Master 100, la trappe de largage (sur Falcon 50 Mi uniquement) ou les hublots d'observation pour les équipages. Leurs missions principales sont la surveillance maritime, la recherche du renseignement, la recherche et le sauvetage en mer.

La consultation portait sur le soutien global (cellule, rechanges cellule et OAE associés; moteurs, rechanges moteurs et OAE associés; GAP, rechanges GAP et OAE associés; autres Oae) en métropole et hors métropole.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 16:55
Le Styx piloté par Rohan Le Trévédic, lors d'une de ses premières sorties à la mer. Photo Stéphane Gallois

Le Styx piloté par Rohan Le Trévédic, lors d'une de ses premières sorties à la mer. Photo Stéphane Gallois

 

13.07.2014 Stéphane Gallois - .entreprises.ouest-france.fr

 

Un bureau d'études d'Arradon a livré un prototype d'embarcation d'assaut pour l'armée de Terre. Désormais un appel d'offres pour d'autres unités est espéré.


Navigation nocturne entre les îles, assaut sur un petit caboteur... Le golfe a été la semaine dernière le théâtre d'opérations navales inhabituelles. Tout avait commencé le lundi avec la mise à l'eau du Styx, une « embarcation fluviale rapide » destinée à l'armée de Terre.

Conçu par la société Pirenn (Arradon), le prototype est une étape importante pour le bureau d'études comme pour les militaires. « Il s'agit de réapprendre à utiliser les fleuves et les plans d'eau intérieurs comme des voies de pénétration et de liaison », explique le chef de bataillon Nicolas de Raguenel, responsable du marché à la Section technique de l'armée de Terre.

Du côté de Pirenn et de ses partenaires - dont le chantier finistérien ACCF, qui a moulé la coque du bateau - cette réalisation est une référence essentielle et on espère qu'elle débouchera dans quelques mois sur un appel d'offres pour d'autres unités.

 

Mis à l'épreuve par les forces spéciales

Mais d'abord, il a fallu mettre les bouchées doubles : seulement six mois se sont écoulés entre la signature du marché et la livraison de cet engin de 8,20 m, entièrement original, propulsé par deux moteurs hors-bord de près de 200 CV et capable d'emporter douze hommes à plus de 40 noeuds. Tout en respectant les normes Otan, évidemment.

Jeune société créée en mai 2013, Pirenn signe là sa première réalisation majeure et scelle ainsi une relation de qualité avec des clients particulièrement exigeants. « Le Styx sera armé et mis à l'épreuve par les forces spéciales, indique Rohan Le Trévédic, directeur général de Pirenn. Des utilisateurs dont nous partageons l'éthique et avec qui nous apprécions de travailler. »

Nicolas de Raguenel confirme. « La réussite de ce projet est largement liée à la qualité des relations humaines que nous avons nouées. » En témoigne la cérémonie de bénédiction qui s'est déroulée à l'île d'Arz, juste devant la terrasse du restaurant L'Escale, dont la propriétaire est devenue marraine du bateau.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 06:55
photo Légion Etrangère

photo Légion Etrangère

 

10.07.2014 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

Le général Christophe de Saint-Chamas, commandant de la Légion étrangère depuis 2011, a été nommé hier matin, en conseil des ministres, commandant de la zone de défense Ouest qui comprend les 20 départements des régions Haute Normandie, Basse Normandie, Bretagne, Pays de Loire et la région Centre.

 

Il prendra son commandement le 1er août et succédera au général de corps d'armée Lafontaine (4 étoiles) qui fera ses adieux aux armes le 17 juillet à Rennes.

 

Note RP Defense : source Légion Etrangère

 

Né le 5 janvier 1959, saint cyrien de la promotion Général ROLLET (1978-1980), le général de division Christophe de Saint Chamas a pris le commandement de la Légion étrangère le 1er septembre 2011.

Stagiaire de la 107ème promotion du cours supérieur d'état-major puis de la 2ème promotion du collège interarmées de défense, il est également auditeur de la 55ème session du centre des hautes études militaires et de la 58ème session de l'institut des hautes études de défense nationale en 2005-2006.

Officier de cavalerie, il sert au 12ème régiment de chasseurs à Sedan puis au 1er régiment de dragons à Lure d'où il participe à la première guerre du golfe en 1991 (opération DAGUET).

 

Il est affecté à trois reprises à la légion étrangère :

  • En 1984, chef de peloton puis capitaine au 1er régiment étranger de cavalerie à Orange, il est engagé dans des missions extérieures à Mayotte, au Tchad et en République de Centre Afrique.
  • En 1995, Lieutenant-colonel et chef du bureau opérations instruction au 1er régiment étranger de cavalerie, il retrouve le Tchad à deux reprises dans le cadre de l'opération EPERVIER et participe à l'évacuation des ressortissants français du Congo Brazzaville en 1997 (opération PELICAN).
  • Puis il est Chef de corps du 1er régiment étranger de cavalerie de 2003 à 2005 et commande un groupement tactique interarmes (GTIA) au sein de l'opération LICORNE en République de Côte d'Ivoire, de juin à octobre 2004.

 

A l'état-major des armées de 1997 à 2000, il prend part aux travaux de planification et de conduite des opérations menées en Bosnie Herzégovine, au Kosovo et en Macédoine, au sein de la cellule de crise « Yougoslavie » du centre opérationnel interarmées.

Il rejoint ensuite le cabinet du ministre de la défense et est promu au grade de colonel le 1er octobre 2000. Il assure pendant trois ans les fonctions d'adjoint au chef de la cellule terre.

En 2006, il sert au Centre interarmées de concepts de doctrines et d’expérimentations et devient adjoint planification et chef du J5 au Centre de planification et de conduite des opérations en juin 2007.

Nommé général de brigade le 1er aout 2009, il est envoyé en Afghanistan comme chef du bureau Plans et stratégie (CJ5) de l’état-major de la force internationale d’assistance et de sécurité (FIAS) à Kaboul de février 2010 à mars 2011. 

Il prend le commandement de la légion étrangère le 1er septembre 2011. Il est nommé général de division le 1er avril 2013. 

Officier de la Légion d'honneur et commandeur de l'ordre national du Mérite, il est titulaire de la croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures et de la croix de la valeur militaire.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 12:45
photo EMA - FFDj

photo EMA - FFDj

 

09 Juillet Ouest-france.fr

 

Gwendal Rouillard, député de Lorient, présentait ce mercredi à Paris, son rapport d'évaluation du dispositif militaire en Afrique et de suivi des opérations en cours.

 

Cinq mois de travaux, dix pays visités pour évaluer le dispositif militaire en Afrique et prendre la mesure des opérations en cours : c'est le résultat de la mission réalisée par Gwendal Rouillard, député socialiste de la 5e circonscription du Morbihan, et Yves Fromion, député UMP du Cher.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 16:55
video Ouest-France

video Ouest-France

 

- Ouest-France

 

Quelque 87 Fusco défileront le lundi 14 juillet sur les Champs-Élysées, à Paris. Ils s'entraînent depuis aujourd'hui sur une piste d'atterrissage de Lann-Bihoué.

 

Lire l'article

 

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 18:55
DA-42 de Vigie Aviation

DA-42 de Vigie Aviation


27.06.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Jean-Michel Palagos vient d'annoncer que DCI a pris 95% du capital de la société finistérienne Vigie Aviation, les 5% restant étant aux mains du fondateur et actuel DG de Vigie, Christophe Perrier.

 

Il s'agit pour DCI de "donner une nouvelle dynamique" sans toutefois couper définitivement les liens avec Chalair, précédemment actionnaire de Vigie avec DCI (voir mon post d'alors ici). DCI poursuivra son "partenariat stratégique avec Chalair", a précisé le PDG de DCI.

 

On devrait donc voir Vigie Aviation équipée d'un avion de type Beechcraft 350 "d'ici à la fin de l'année". Cet appareil sera amené à conduire des opérations ISR par exemple au profit des forces armées françaises mais aussi toute autre mission de surveillance maritime ou de prévention des feux de forêt. Pour l'heure, Vigie dispose d'un DA-42..

 

Vigie Aviation pourra par ailleurs travailler au profit de pays étrangers "dans une logique d'appui complémentaire" a précisé Jean-Michel Palagos.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 11:55
Exercice de recherche et de sauvetage en mer suite à un crash aérien

 

23 Juin 2014 Source : Marine nationale

 

Les 16 et 17 juin 2014, la Marine nationale a organisé un entraînement de sauvetage et de recherche en mer suite à un crash aérien.

 

Cet exercice a été coordonné depuis le Centre des opérations de la marine (COM) à Brest, et d’importants moyens aériens et nautiques ont été mis en œuvre afin qu’il soit le plus réaliste possible.

 

Les scénarios étaient basés sur le crash aérien d’un avion d’affaires dans la baie d’Audierne avec dix personnes à bord et sur le crash d’un aéronef type Jet Stream au large de Carnac avec huit personnes à bord.

 

Sur ces deux jours, une phase importante de recherche, puis une phase de sauvetage en mer ont été jouées en présence de « naufragés de circonstance » pour augmenter le réalisme de l’entraînement.

Exercice de recherche et de sauvetage en mer suite à un crash aérien
Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 11:55
Neutralisation et destruction d’engins explosifs sur les plages Bretonnes

 

 

23 Juin 2014 Source : Marine nationale

 

C’est une activité détonante que mène actuellement la cellule neutralisation et destruction d’engins explosifs  (NEDEX) de la Marine à Brest.

 

Durant une semaine, la cellule a réalisé une dépollution complète des plages de Pen-Had (29) et de Vériach (29). Une démarche inédite, liée au passé historique de  ces plages. Lors de la Seconde Guerre mondiale, les deux plages ont été minées par les Allemands : des mines bondissantes ont été dispersées sur toute la plage.

 

Neutralisation et destruction d’engins explosifs sur les plages Bretonnes

 

Une première campagne de dépollution avait été menée en 1987 avait permis de détruire 359 mines. Avec les tempêtes de l’hiver, des mines ont encore été découvertes et la cellule Nedex de la Marine à Brest a proposé au préfet maritime de procéder à une expertise de ces plages. En avril, une cartographie complète de ces deux plages a été réalisée. Elle a révélé de nombreux échos métalliques pouvant être des mines.

 

La dépollution complète de ces plages a été décidée avant l’été.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 05:55
Ile Longue : commémoration de l’appel du 18 juin 1940

 

 

20/06/2014 Marine nationale

 

La commémoration des 74 ans de l’appel du général de Gaulle a pris une ampleur exceptionnelle à Roscanvel (29). A cette occasion, en présence des nombreuses autorités civiles et militaires, une centaine de fusiliers marins de la compagnie de l’Ile longue se sont déplacés, mercredi 18 juin dans cette localité. Deux hommages vibrants ont ponctué cette cérémonie, l’appel du 18 juin et un hommage au commando Kieffer.

 

L’appel du 18 juin

 

Pour cette partie de la cérémonie et avec l’objectif fort de promouvoir l’esprit de défense et de renforcer le lien armée-jeunesse sur la presqu’île de Crozon, les élèves du de 3ème du collège Alain ont été mis à contribution en faisant la lecture du contexte historique, une mise en lumière d’un portrait du général de Gaulle. Ils ont également entonné un émouvant arrangement du chant des partisans et ont lu la biographie d’Etienne Schlumberger, compagnon de la libération et Crozonnais.

 

Un hommage à Philippe Kieffer

 

Après l’appel proprement dit, un hommage a été rendu à Philippe Kieffer par le capitaine de corvette Philippe Sierra, le commandant de la compagnie de fusiliers marins de l’Ile Longue a prononcé un discours mettant en lumière l’origine et les faits d’armes de nos glorieux anciens. Cet hommage s’est clos par le chant de la Marseillaise entonné par l’ensemble du personnel présent et initié par la compagnie de fusiliers marins de l’Ile Longue.

 

Cette compagnie très investie dans la politique d’échange et de partenariat avec le milieu civil (établissements scolaires, municipalités, etc. ….), organise de nombreuses actions ayant une portée civique, de citoyenneté et de solidarité avec la société civile et les armées. Les différentes actions menées soulignent la forte capacité d’intégration de l’unité dans le tissu local.

 

L’ensemble des projets réalisés avec les établissements scolaires et les communes s’inscrivent dans le cadre des actions de rayonnement et de communication de la Marine nationale, de la force des fusiliers marins et des commandos et de la force océanique stratégique menées par la compagnie de fusiliers marins et la base opérationnelle de l’Ile Longue renforçant ainsi le lien armée-nation.

Ile Longue : commémoration de l’appel du 18 juin 1940Ile Longue : commémoration de l’appel du 18 juin 1940
Partager cet article
Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 11:55
ENAG expose à EUROSATORY

 

17.06.2014 marque-bretagne.fr

 

ENAG poursuit son développement sur le marché de la défense en participant comme tous les 2 ans au salon EUROSATORY (Salon International de la défense et de la sécurité terrestres et aéroterrestres) à Paris-Villepinte jusqu’au 20 juin.

 

ENAG qui applique son savoir-faire en conversion d'énergie statique et dynamique, dans les secteurs de la défense, de la marine, du ferroviaire et de l’industrie, prévoit de présenter 3 nouvelles gammes de produits sur son stand - Hall 6 stand J423 :

  • Un coffret convertisseur qui gère la charge des batteries auxiliaires des véhicules.
  • Un chargeur d’alimentation étanche.
  • Une gamme d’alimentation fixe et mobile utilisée lors du soutien au stationnement, autant pour les véhicules que pour les aéronefs.
Partager cet article
Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 06:55
Eurosatory : une dizaine d’entreprises bretonnes bénéficie du savoir-faire du réseau Entreprise Europe

 

17-06-2014 bretagne-economique.com

 

Pour la première fois, le réseau Entreprise Europe a été missionné par les organisateurs du salon international Eurosatory pour programmer les rendez-vous d’affaires entre PME françaises et PME d’origine étrangères.

 

Eurosatory est le plus grand salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres. Il se tient à Paris tous les deux ans. Plus qu’une exposition, Eurosatory est une plateforme d’échanges internationale dédiée à tous les experts de ces domaines. En 2012, 70% des 1432 exposants et 48% des 53 480 visiteurs étaient étrangers. 84 pays étaient présents.

 

Pour cette édition 2014, les PME bretonnes, Deti SA, Enag , Estar System, Inpixal, Interface concept, meunier SA, Secure IC, Sensup, Syrlink, ont bénéficié de ce réseau animé en région par la CCI Bretagne pour faire du business sur le salon. Avec 4 rendez-vous d’affaires chacune en moyenne, programmés sur 4 jours, elles s’ouvrent ainsi de nouvelles perspectives de développement à l’international.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 11:55
EDEN Cluster présente les innovations de 45 entreprises lors d’Eurosatory

 

source espacedatapresse.com

 

EDEN Cluster présente les innovations de 45 entreprises lors d’Eurosatory (16 - 20 juin, Paris-Nord Villepinte)

 

EDEN cluster, groupement des PME défense, sécurité et sûreté, fondé en 2008, rassemble près de 130 PME, essentiellement des régions Rhône-Alpes, Bretagne, Centre et PACA. Ces entreprises représentent 9000 emplois et près d’un milliard d’euros de CA, dont plus de la moitié à l’export. 

Du 16 au 20 juin, 45 d'entre elles exposent au salon Eurosatory, à Paris-Nord Villepinte. Il s'agit du plus grand salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres. Plus qu’une exposition, Eurosatory est une plateforme d’échanges internationale dédiée à tous les experts. En 2012, 70% de ses 1432 exposants et 48% des 53 480 visiteurs étaient venus de 84 pays différents.

Le dossier de presse à télécharger ci-dessous présente succinctement les innovations des 45 PME membres d'EDEN qui exposeront ensemble cette année. Fournisseurs de technologie, aéronautique, drones, équipement des personnes, détection, navigation sans GPS, armement... Faites-vous une idée du potentiel des PME françaises et venez les rencontrer sur place : Hall 6, allée F stand 570.

 

Dès maintenant, découvrez aussi le nouveau site web : www.edencluster.com

 

2014-06-EDEN-Eurosatory-DP-F.pdf

Partager cet article
Repost0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 18:55
Innovation : Robco, le robot compagnon

 

 

Grâce à ses 5 caméras et à son étanchéité totale, ce petit robot est capable d’effectuer des missions de reconnaissance en milieux difficiles et humides (grottes, bouches d’égouts…). Plus étonnant encore : son ingénieux système de couplage magnétique lui permet d’évoluer sur des parois verticales. Et cerise sur le gâteau : la structure de ce robot est réalisée au moyen d’une imprimante 3D. Signé R&D Tech France, une PME rennaise en plein essor, ce projet a été financé en partie par la DGA dans le cadre d’une procédure RAPID. Pour tout savoir, regardez notre reportage.

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 16:55
Journée du Souvenir Breton à Paris, 3 mai 2014

Plaque commémorative des anciens combattants bretons, à leurs 240 000 morts

Photo Yann Caradec

 

source Yves Auffret - Président de l'ACB

 

L'ACB et tous les Bretons de Paris sont invités par la ville de Rennes à participer le samedi 3 mai prochain à la Journée du souvenir Breton organisée à la mémoire des Bretons qui ont consenti tant de sacrifices au cours des deux guerres mondiales

 

La Ville de Rennes, organise cet événement en partenariat avec l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) et sous le haut patronage du Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Cette journée s’inscrit dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre et de la célébration du 8 mai 1945.

 

Trois temps d’hommage sont programmés.

 

•    12H00 : ARC DE TRIOMPHE : une délégation d’une soixantaine de Rennais, composée de personnalités, d’élus, de soldats ayant été engagés au Mali et de jeunes, viendra collecter la Flamme du Souvenir sous l’Arc de Triomphe. Cette flamme sera ravivée au Panthéon des Morts rennais à l’occasion de la cérémonie du 8 mai.

 

•    15H00 : MINISTERE DES ANCIENS COMBATTANTS, 37 rue de Bellechasse : un hommage sera rendu au député Albert Aubry, ancien combattant de la Grande Guerre, Résistant et déporté.

 

•    16H30 : HOTEL DES INVALIDES : un hommage sera rendu aux Bretons Morts pour la France durant la Grande Guerre, devant la plaque commémorative située dans la grande galerie de la cour d’honneur des Invalides.

 

Venez nombreux !

Groupe de mobilisés bretons

Groupe de mobilisés bretons

Note RP Defense : à propos de la Grande Guerre, lire Des Bretons, des Bretagne(s) en guerre ?

Partager cet article
Repost0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 18:55
Rade de Brest photo Marine nationale Alain MONOT

Rade de Brest photo Marine nationale Alain MONOT

 

9 avril 2014 LeTélégramme

 

Un exercice de protection défense interarmées a lieu jusqu'au 18 avril autour de la rade de Brest, et notamment en presqu'île de Crozon. Cet entraînement consiste en un renforcement de la protection défense de la rade de Brest et de ses installations militaires. Il met en oeuvre de nombreux moyens interarmées, notamment un dispositif sol-air de l'armée de l'air ainsi que des éléments de forces terrestres et maritimes.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 12:55
photo MinDefFR

photo MinDefFR

 

02/04/2014 Jean Guisnel Défense ouverte - Le Point.fr

 

Il ne fait pas de bruit, mais a laissé son empreinte partout où il est passé. Le ministre de la Défense est un oiseau rare, à la fois résolu et consensuel.

 

Jean-Yves Le Drian demeure pour beaucoup un mystère : sa cote de popularité est excellente, qui le place juste derrière Manuel Valls, mais il demeure mal connu. L'ancien président du conseil régional de Bretagne est différent : il prétend depuis des mois n'avoir d'autre ambition que de garantir à la France le meilleur outil de défense possible, malgré les contingences budgétaires. Son combat, jusqu'à présent, consistait à sauver les trois milliards que l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault voulait arracher à la Défense dans le cadre du futur plan d'économies de 50 milliards. Le Drian coupait court quand on évoquait avec lui un autre ministère, y compris Matignon, que lui aurait proposé François Hollande avant de choisir finalement Manuel Valls. Il prenait à coeur de vendre des armes, partageait tous les secrets avec François Hollande, qu'il voit chaque semaine avant le conseil des ministres.

Les deux hommes se connaissent depuis le début des années 1980. Pour tenter d'apaiser le PS, ils avaient mis ensemble en route en août 1985, à Lorient, la démarche des "transcourants". Lorsque la perspective d'une victoire socialiste se fait sentir, en 2006, Jean-Yves Le Drian est président du conseil régional de Bretagne. Il constitue alors un club d'une quinzaine de membres, le Sémaphore. Il va travailler pour Ségolène Royal et sera réactivé pour la campagne suivante en se mettant au service du candidat Hollande. On connaît la suite...

 

Rude prise de contact

Quand ils arrivent à l'hôtel de Brienne, Le Drian et sa bande du Sémaphore, dont faisaient aussi partie l'actuel chef de cabinet Jean-Michel Palagos et le conseiller spécial Jean-Claude Mallet entre autres, n'ont pas vraiment l'intention de couper des têtes. Mais quels coups de sang, les premiers jours ! Par exemple, lorsqu'un soir de crise sérieuse en Afghanistan, tout l'îlot Saint-Germain, qui abrite le ministère, s'est trouvé privé d'électricité, l'état-major agissant dans son coin, sans référer. Un proche de Le Drian s'indigne : "Mis à part le ministre qui avait un contact, tout le reste du cabinet s'est retrouvé totalement isolé. Ce fut un révélateur. Dans la crise, nous n'étions plus là !"

La prise de contact est rude. L'idéologie n'est pas absente, par exemple quand le cabinet prétend "réaffirmer la primauté du politique", dans un ministère où les militaires savent s'insérer dans les espaces vides, mais où la discipline républicaine n'est pas un sujet de discussion. Spontanément ou de manière plus calculée, Le Drian et Lewandowski se partagent les tâches : patelin, le ministre écoute et panse les plaies. À tout le moins, il essaie, comme dans l'insupportable cas du logiciel de paye Louvois. Soit ce dernier ne paye pas les soldats, soit il leur verse double solde. Un désastre, qui n'est toujours pas réglé après deux ans de cafouillage.

Les chefs militaires apprécient autant Le Drian qu'ils craignent son directeur de cabinet, lequel avoue être "la part d'ombre" du ministre. Comme dans les bons films, l'un rassure, l'autre castagne. Mais l'autorité est unique...Lewandowski confirme : "Notre confiance est totale et réciproque. On ne réinvente pas le pouvoir !"

 

Un discret réformateur

Sous ses dehors bonhommes, Le Drian ne craint nullement les affrontements. Les militants d'Europe-Écologie qui avaient prétendu lui imposer de force un accord pour les dernières régionales en Bretagne n'en sont toujours pas revenus : évincés sans état d'âme, ils regardent depuis les ténèbres extérieures la majorité régionale agir à sa guise. Et son bref passage au secrétariat d'État à la Mer avait été marqué par une historique réforme du statut des dockers, à laquelle personne n'avait voulu s'attaquer !

 

Un catho de gauche convaincu

Le Drian, catho de gauche, petit-fils d'un quartier-maître vétéran des Dardanelles, est aussi le fils de Jean et de Louisette. Lui, magasinier automobile à Lorient, passé par la jeunesse ouvrière chrétienne, n'était pas très loin des communistes. Couturière en usine, sa mère militait si activement à l'Action catholique ouvrière qu'elle avait été invitée au Concile Vatican II ! "À la maison, on ne parlait à table que d'action syndicale, de solidarité, d'Église et de lutte des classes. Je crois bien que la première fois que mon père a voté socialiste, c'est pour moi, quand j'ai été élu député en 1978 !" se souvient le ministre. Quant à sa mère, elle avait pour son fils de bien plus hautes ambitions que la politique: "Elle m'aurait bien vu curé ! Un jour, j'ai dû lui dire que ce ne serait pas mon itinéraire..."

Le jeune Le Drian, presque 21 ans en mai 1968, est l'un des responsables de l'Unef à Rennes, où il a entamé des études d'histoire. L'extrême gauche ne le tente pas. La FGDS (Fédération de la gauche démocrate et socialiste) de François Mitterrand et Guy Mollet, non plus. Le militantisme breton n'est pas sa tasse de thé. Reste la voie... naturelle : succédant à Henri Nallet, il devient pour deux ans secrétaire général de la JECU (Jeunesse étudiante chrétienne universitaire), avant de réussir l'agrégation d'histoire, puis d'effectuer son service militaire au 512e régiment de train de Saint-Lô (Manche). À défaut de souvenirs impérissables, il en conserve une liste impressionnante de permis de conduire, y compris ceux pour autobus et citernes d'essence.

En 1974, Le Drian adhère au PS après la victoire de Valéry Giscard d'Estaing. Il s'installe à Lorient, plaît au cacique local Louis Alaimat, ancien maire de la ville et député PS, qui lui annonce à la fois qu'il ne se représentera pas aux législatives de 1978 et qu'il entend le voir lui succéder. Élu, Le Drian sera député jusqu'en 2002, après deux interruptions dues à une brève expérience ministérielle de secrétaire d'État à la Mer (de mai 1991 à avril 1992) puis à une défaite aux législatives de 1993. Parallèlement, il est devenu maire de Lorient en 1981, poste qu'il quittera en 1998 pour se consacrer à la conquête de la région Bretagne, ratée cette année-là. Mais en 2004, c'est la victoire, reconduite en 2010. Il avait vu juste : "Je suis formaté. C'est normal que j'arrive où je suis, car j'ai anticipé très tôt la synthèse des deux cultures : la gauche et le catholicisme. La Bretagne, ce n'est que ça !"

 

Sa méthode : créer des liens personnels forts

À Lorient, où les chantiers navals DNCS produisent les navires de surface de la marine française, d'où les commandos de marine partent pour guerroyer sur la planète, Le Drian avait acquis ses premières compétences en matière de défense, mises en oeuvre à l'Assemblée nationale, où il fut notamment rapporteur du budget de la défense à la commission des Finances. Mais à la région Bretagne, il va acquérir une nouvelle expérience : celle des relations internationales. Un conseiller régional qui le connaît bien note que tous les ans depuis son élection, il s'est rendu au Japon pour rencontrer un par un tous les industriels possédant des usines en Bretagne (Canon, Fuji, Toshiba, etc.) : "C'est sa méthode. Il crée des liens personnels forts. Quand il m'a parlé l'autre semaine de la vente de deux satellites français aux Émirats arabes unis, il m'a dit n'avoir pas procédé autrement. Il s'est accroché, après avoir "créé du lien" avec le cheikh Mohamed Bin Zayed al-Nahyan." Là, tout le monde est d'accord : ce contrat doit une fière chandelle au ministre !

Les militaires n'aiment rien tant qu'un ministre politiquement "lourd", capable d'influer sur le chef de l'État. Ce fut le cas, en mars 2013, pour convaincre François Hollande d'accorder 190 milliards d'euros aux armées sur les années 2014 à 2020. Bercy et Matignon défendaient une ligne beaucoup plus dure, qui aurait contraint à renoncer à des capacités jusqu'alors essentielles, comme le porte-avions. Le Drian a gagné et, si le budget des armées prend un coup, en perdant chaque année le montant de l'inflation, c'est moins pire que ce qui était attendu. C'est le troisième succès que Jean-Yves Le Drian aime à appeler des "victoires", après le retrait sans anicroche des soldats français d'Afghanistan et l'opération Serval, risquée et réussie à ce stade, au Mali. Des "victoires" largement dues à la qualité et au professionnalisme de l'armée française qui n'auraient sans doute pas été moins réussies avec un autre, quoi qu'on en dise dans l'entourage du ministre.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:56
La Grande Guerre des Bretons: un colloque en mai à Rennes et Coëtquidan


01.04.2013 par Philippe Chapleau  - Lignes de Défense
 

Les Bretons et la Grande guerre feront l'objet d'un colloque qui se tiendra les 14 et 15 mai. le 14 mai, ce sont les écoles de  Coëtquidan qui l'accueilleront puis le 15 les archives départmentales.

A noter une exposition de photos: "La guerre en images", inaugurée le 13 à l'université de Rennes 2 et une conférence publique aux Champs Libres, le 15 au soir. Le détail sur le programme.

Le programme est à consulter ici.

Le bulletin d'inscription est ici.

 

Inscription: nathalie.blanchard2@univ-rennes2.fr

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories