Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 08:25
Rockwell Collins selected for Mexican Air Force C-130 avionics upgrade

 

Mar 25, 2014 ASDNews Source : Rockwell Collins

 

Rockwell Collins’ Flight2™ integrated avionics system has been selected by Cascade Aerospace for the Mexican Air Force C-130 upgrade program. This equipment will be installed on Mexico’s two C-130K Hercules aircraft.

 

“Mexican Air Force pilots will experience greater situational awareness and communications capabilities with the highly advanced avionics on board these aircraft,” said Alan Prowse, vice president and managing director, the Americas for Rockwell Collins.  “This government-to-government contract via Canadian Commercial Corporation (CCC) will complete the modernization of Mexico’s two C-130K Hercules aircraft.  Through our work with Cascade Aerospace, we look forward to continuing our long legacy of helping C-130 pilots achieve their missions with these important upgrades."

 

Read more

Partager cet article
Repost0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 17:45
C-130 en RCA – photo Composante Air

C-130 en RCA – photo Composante Air

 

20.03.2014 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

La mission du C-130 Hercules belge dans le cadre du soutien de l’opération Sangaris en RCA a pris fin ce matin [20 Mars]. L’avion a effectué 20 vols depuis le 21 janvier dernier, transporté 314 tonnes de fret ainsi que 300 personnels entre Libreville au Gabon, où il était basé, et la capitale centrafricaine Bangui.

 

L’Hercules belge sera relayé dans ces missions de transport tactique par un C-130 de l’Ejército del aire. Celui-ci devrait arriver à Libreville le 21 mars et effectuer sa première mission le 23, selon le ministère espagnol de la Défense

Partager cet article
Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 12:30
New Training Center

 

 

19.02.2014 Shani Pomes - IAF

 

The Heavy Transport Division's new training center opens at the Nevatim airbase. The new center will train and instruct aircrews from the division, which is comprised of four different types of aircrafts and dozens of missions. The vision: a full squadron of heavy transport simulators

 

Nevatim airbase, located in the Negev, inaugurated a new training center for the IAF's Heavy Transport Division, which will be responsible for training from the basics to qualification maintenance.

The division currently consists of different squadrons: the "Hercules C-130" squadron, the "Boeing 707" squadron, the "Gulfstream" squadron and the soon-to-be operational "Hercules C-130J" squadron.

Yet, despite their numbers, until now there has not been a single body that concentrated the training and each squadron had to take care of its aircrews without professional assistance.

"The reason the Heavy Transport Division didn't have a training center until now was that the simulators were located abroad, outside of Israel", explains Colonel P', Head of the Training Department. "Over time, we realized that in order to operate with the correct training culture we were aiming for, we need to have a training center that would handle these issues".

 

"Pure training center"

 

The missions of the Heavy Transport Division are quite varied and as such, the new training center will have to provide an instructional, diverse and satisfactory response. To this end, a research and development section was established within the training center: a section comprised of non-commissioned officers and multimedia producers who will be responsible for the design of the training.

"Until the summer, the first aircrews will complete the construction of the work plan and starting in the summer, the center will begin working with a premade work plan. Every section of the division will start enjoying the achievements of the center and will take part in the training process", said Lieutenant Colonel Eitan, commander of the "Desert Giants" squadron which operates "Boeing 707". "This site is a pure training center, which will provide a solution to all relevant squadrons".

 

Coming Soon: A Training Squadron

 

The inauguration of the center is actually the first step among many in a long-term process of developing the instructional training in the Heavy Transport Division.

"This is only the beginning. We envision this center being part of a training squadron", adds Lieutenant Colonel Eitan.

"Even though, we currently don't have any simulators, this center is looking a few years ahead. I hope that in the future we'll see upgraded Hercules C-130 and Hercules C-130J simulators, maybe someday even a "Boeing 707" aerial refueling simulator", said Brigadier General Lihu Hacohen, commander of the Nevatim airbase. "At the end of the day, this professional training will put us, as a division, in a much better place".

Partager cet article
Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 08:50
USAF F-16 Fighting Falcon - Lask Air Base - Poland

USAF F-16 Fighting Falcon - Lask Air Base - Poland

 

17.03.2014 Helen Chachaty journal-aviation.com

 

Les États-Unis ont envoyé une douzaine de chasseurs F-16 et quelques 200 militaires en Pologne ce weekend, dans le cadre d’un exercice bilatéral, mais également en raison de la situation politique relativement tendue en Ukraine.

 

Les avions du 555th Fighter Squadron et du personnel du 31st Fighter Wing de l’US Air Force ainsi qu’un C-130 Hercules ont été transférés de la base aérienne d’Aviano en Italie vers la base polonaise de Lask les 14 et 15 mars derniers. Il s’agit de renforcer ponctuellement le détachement aérien américain de la base, composé de dix militaires, qui effectue des rotations régulières depuis novembre 2012, mais aussi de « démontrer l’implication américaine et sa responsabilité de défense collective selon les objectifs fixés par l’OTAN », selon le communiqué diffusé par l’USAF.

 

De plus, le porte-avions USS George H.W. Bush restera en Méditerranée « quelques jours de plus » que ce qui était initialement prévu, afin de « poursuivre son entraînement et l’amélioration des capacités maritimes dans la région ». Le porte-parole du Pentagone a également parlé d’une décision destinée à « rassurer » les alliés.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 21:50
Spokesman: F-16 Augmentation Continues U.S.-Poland Partnership

 

March 12, 2014 Army Sgt. 1st Class Tyrone C. Marshall Jr., American Forces Press Service

 

WASHINGTON - A dozen more F-16s and 300 personnel based at Aviano Air Base, Italy, will augment the U.S. aviation detachment at Łask Air Base, Poland, a Pentagon spokesman announced today.

 

Defense Secretary Chuck Hagel announced last week that the United States would augment the aviation detachment in light of the situation in Ukraine, and Army Col. Steven Warren provided details today in a meeting with reporters.

 

Warren said 12 F-16 Fighting Falcons and associated personnel from the 555th Fighter Squadron at Aviano are expected to arrive in Poland by the end of the week. "This enhancement marks another milestone in the rotational deployment of U.S. military aircraft that we began in late 2012," he added.

 

Hagel met with Polish Defense Minister Tomasz Siemoniak on March 9 to consider options for locations, with U.S. European Command deciding on the number of aircraft, Warren told reporters earlier this week. Previously planned rotations will continue, he said today, with this augmentation serving as an addition to those already scheduled.

 

"It's consistent with the enduring partnership between the U.S. and Poland," Warren said. "Augmenting this aviation detachment was a deliberate choice to demonstrate to our allies that U.S. commitments to our collective defense responsibilities are credible and remain in force. The work we're doing with Poland does just that."

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:35
Pakistan - C-130 Fleet Upgrade Program

 

 

Mar 11, 2014 ASDNews Source : Defense Security Cooperation Agency (DSCA)

 

The Defense Security Cooperation Agency notified Congress today of a possible Foreign Military Sale to Pakistan for a C-130 Fleet Upgrade Program and associated equipment, parts, training and logistical support for an estimated cost of $100 million.

 

The Government of Pakistan has requested a possible sale of C-130B/E avionics upgrades, engine management and mechanical upgrades, cargo delivery system installation, and replacement of outer wing sets on six aircraft.  Also included are spare and repair parts, support equipment, publications and technical documentation, personnel training and training equipment, U.S. Government and contractor technical and logistics support services, and other related elements of logistics support.  The estimated cost is $100 million.

 

This proposed sale will contribute to the foreign policy and national security of the United States by helping to improve the security of a Major Non-NATO ally which has been, and continues to be, an important force for regional stability and U.S. national security goals in the region.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 17:20
Rolls-Royce Builds on C-130 Engine Business

Roaring Business: A US airman inspects the turboprop engines on a C-130H transport. Rolls-Royce believes its Series 3.5 engine enhancement could expand the life of the aging C-130H to 2040. (US Air Force)

 

Feb. 17, 2014 - By AARON MEHTA – Defense news

 

WASHINGTON — With few new-engine opportunities available in the US, Rolls-Royce is focusing on maintaining and improving its C-130 engine base through the rest of the decade.

 

The company took a major step in that direction last week, when it announced a decadelong agreement with Lockheed Martin, the producer of the popular cargo plane, to deliver 588 engines for the C-130J Super Hercules.

 

The nearly $1 billion agreement covers procurement of new AE 2100 turboprop engines through 2018 for all customers, including the US Air Force.

 

Each Super Hercules requires four AE 2100 engines, so the 588 purchased could represent up to 147 new planes built during this time period. However, that number could be lower, as contracts often include spare engines. The purchase is roughly split in half between US planes and international customers.

 

The purchase is part of a larger agreement that secures Rolls-Royce and the AE 2100 as the engine of choice for the C-130J through 2025.

 

“This agreement is a very important step in providing our customers the most affordable airlifter in the world,” George Shultz, Lockheed’s vice president and general manager for C-130 programs, said in a company statement.

 

Tom Hartmann, Rolls’ senior vice president for customer business, said the British-based company hopes for another engine block purchase after the conclusion of this order to cover the remaining years of the agreement.

 

The deal ensures Rolls will dominate the engine field for the C-130J, which is expected to remain popular around the globe over the next decade. Lockheed, in turn, locks in low engine prices.

 

The US National Defense Authorization Act of 2014, signed into law by President Barack Obama in December, contained language authorizing a multiyear buy of C-130J aircraft for the Air Force; funding for that group was included in the appropriations bill passed last month. This contract would cover the 78 planes included in that multiyear agreement.

 

Hartmann declined to go into detail on the AE 2100’s cost per unit, but noted that the engines covered in the multiyear agreement are cheaper than those that would be sold internationally, a direct result of buying them in bulk.

 

There are more than 300 C-130J models in service in 15 countries, according to company figures. The J model is the most modernized version.

 

Meanwhile, Rolls continues to move forward with its Series 3.5 engine enhancement program for the T56 engines used in older C-130 models.

 

In the Series 3.5 engine enhancement, Rolls retrofits parts from newer engines into the Series 3 T56 engine casing, replacing aging and inefficient components. These include compressor seals from Rolls’ Series 4 engine and uncooled turbine blades from the Rolls AE-1107C design. The retrofit can occur during regular maintenance of the older engines.

 

Rolls estimates the engine upgrades will extend the life of the C-130H fleet to 2040, and an Air Force study has found it could save the service as much as $2 billion.

 

Hal Chrisman, vice president with services firm ICF International, said he sees a potential market for upgrades to the T56, which also powers the P-3 Orion maritime patrol plane flown by the US Navy. According to ICF figures, there are 1,363 planes that use the T56, although that number will drop over the next decade.

 

“Overall, the fleet of C-130s and P-3s stays relatively flat over the next five years,” Chrisman said. “You’re getting deliveries of C-130Js, but starting to lose the older B through H models, However, the fleet of T56-powered aircraft drops by about 250 over the next eight to 10 years, or at about -2.4 percent annually. If you look at it, some of these are kind of getting long in the tooth.”

 

As part of the fiscal 2014 appropriations bill passed in January, the Air Force was given $15.7 million toward exploring the 3.5 program. Hartmann estimates that the money will be enough to outfit “a handful” of older C-130 models, perhaps four to six, with the enhanced engines.

 

Those kits could be delivered to the Air Force in 2015. While the service will have the final decision on which aircraft get the first upgrades, the Air National Guard would make sense, given its reliance on the older C-130H.

 

Getting in as a program of record was a huge step forward, according to Hartmann, who noted that “every battle is a tough battle when you’re looking to add something.

 

“We’re cautiously optimistic” about getting further funding, likely a small increase, in the fiscal 2015 budget, he said.

 

“I think the budget situation will make modifications like this more attractive,” Chrisman said. “With the current [US federal] budget constraints, it’s a whole lot cheaper to upgrade airplanes than buy new ones. The success of a lot of these things depends on the support they get in Congress.”

 

While the Air Force may be the first customer, Hartmann said Rolls has recently talked to “quite a number” of potential international partners.

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 18:45
Sangaris : un C130 belge en appui des forces françaises en Centrafrique - video

27 janv. 2014 FORCESFRANCAISES

 

Le 21 janvier 2014, un avion militaire C130 « Hercules » belge a atterri à Bangui, marquant la reprise des missions de soutien logistique effectuées par des pays européens au profit de la force Sangaris. Au cours du mois de décembre 2013, le Royaume-Uni avait déjà envoyé un avion C17 pour réaliser des missions identiques.

Partager cet article
Repost0
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 17:45
Sangaris : un C130 polonais en appui des opérations logistiques

 

 

03/02/2014 Sources : EMA

 

Le 30 janvier 2014, les autorités polonaises ont mis un avion de transport tactique C130 à disposition de la force Sangaris pour appuyer les manœuvres logistiques entre la France et la RCA.

 

C’est le Président Bronisław Komorowski qui a signé le 29 janvier dernier la décision d’envoyer un contingent militaire polonais en soutien des troupes françaises en RCA. Une cinquantaine de militaires et civils polonais sont désormais déployés en soutien de la force Sangaris. D’une durée de trois mois, ce soutien est réalisé depuis la base aérienne 123 d’Orléans Bricy.

 

Le contingent polonais compte deux équipages, un avion C-130 Hercules et du personnel de service au sol. Un deuxième appareil est en disponibilité opérationnelle sur la base aérienne de Powidz en cas de défaillance du premier.

 

Le 30 janvier 2014,  le général de corps d’armée Lech Majewski, Commandant général des composantes des Forces armées polonaise s’est rendu sur la base aérienne de Powidz dans le cadre de la cérémonie précédant le départ du détachement polonais vers la BA 123. A cette occasion, il a indiqué que la participation polonaise s’inscrivait dans le cadre du renforcement de la coopération franco-polonaise .

 

La coopération de défense entre la France et la Pologne s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique signé en 2008. Cette coopération opérationnelle s’exerce principalement dans le domaine de la formation, des entraînements et des exercices. Elle a dernièrement été mise en évidence dans le cadre de l’exercice de certification de la force de réaction rapide de l’OTAN, Steadfast Jazz. Organisé en Pologne du 2 au 9 novembre 2013, cet exercice avait notamment permis de renforcer notre interopérabilité au sein de l’Alliance.

Sangaris : un C130 polonais en appui des opérations logistiques
Sangaris : un C130 polonais en appui des opérations logistiques
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 12:45
Sangaris : un C130 belge en appui des forces françaises en Centrafrique

 

22/01/2014 Sources : EMA

 

Le 21 janvier 2014, un avion militaire C130 Hercules belge a atterri à Bangui, marquant la reprise des missions de soutien logistique effectuées par des pays européens au profit de la force Sangaris. Au cours du mois de décembre 2013, le Royaume-Uni avait déjà envoyé un avion C17 pour réaliser des missions identiques.

 

C’est le général Franscico Soriano, commandant de la force Sangaris qui a accueilli l’équipage de cet avion de transport belge sur le tarmac de l’aéroport de M’Poko.

 

Pour la durée de cette mission de soutien à la force Sangaris, l’avion et son équipage sont stationné à Libreville au Gabon.

 

Le détachement, composé d’une trentaine de militaires dont trois pilotes, assurera essentiellement des missions de transport de fret entre Libreville et Bangui.

 

Ce premier vol a permis d’acheminer du matériel pour le service des essences, des pièces de rechange pour le détachement aérien, de la nourriture et des médicaments. Ce soutien est prévu jusqu’à la fin du mois de mars.

 

Environ 1600 militaires français sont actuellement déployés en République Centrafricaine, aux côtés des 4400 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : un C130 belge en appui des forces françaises en Centrafrique
Sangaris : un C130 belge en appui des forces françaises en Centrafrique
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 12:50
Pathfinders et forces spéciales en chute libre

 

11/12/13 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

Dans le désert marocain, special forces et pathfinders embarquent dans un avion de transport C-130. Avec leur masque à oxygène à portée de main, ils s'apprêtent à effectuer un saut à 8 000 mètres d'altitude.

 

Photos Christian Decloedt >>

 

Depuis début décembre 2013, un paysage où règnent sécheresse et rouges collines sert de décor à l'exercice annuel de sauts des membres du Special Forces Group et des pathfinders. Ces derniers sont des parachutistes chargés de reconnaître des zones d'atterrissage permettant de préparer des largages de matériel ou de personnel.

 

Ici, ils ne s'entraînent pas à des sauts conventionnels à 4 000 mètres d'altitude. Les C-130 doublent cette valeur et le saut à très haute altitude (VHA) devient un réel défi dans cette atmosphère ténue et glaciale.

 

« La raréfaction de l'air oblige chaque participant à utiliser un masque à oxygène », raconte le lieutenant Tom Verschroeven, commandant en second de l'exercice. « Sauter à haute altitude permet l'infiltration aérienne d'une zone déterminée en se déplaçant sur quelque 40 kilomètres. »  

 

Cet effort demande énormément de technique et de travail de navigation. Le physique est également fort sollicité lors d'un tel saut. L'équipement et le matériel de parachutisme représentent un poids de cinquante kilos pour chaque militaire. Pour le corps et l'esprit, la haute altitude est une épreuve coriace.

 

Des pathfinders participent également à l'exercice afin de parfaire leur instruction. Ils sautent ici pour la première fois et cela laisse une forte impression. « J'ai effectué mon premier saut à haute altitude la semaine dernière », explique un pathfinder qui suit le cours VHA. « C'était à la fois particulier et très difficile. Il faut veiller à une foule de choses avec un tas de matériel. Cela n'a rien de comparable avec un saut classique. »

Pathfinders et forces spéciales en chute libre
Pathfinders et forces spéciales en chute libre
Pathfinders et forces spéciales en chute libre
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 12:45
photo Braekevelt Juergen

photo Braekevelt Juergen

Les C-130 belges pourraient intervenir en soutien de l'opération française en Centrafrique

 

11 décembre 2013 à 8h51 rtbf.be (Belga)

 

    Le ministère de la Défense étudie une réponse positive à la demande d'assistance adressée par la France pour son intervention en Centrafrique, un pays livré à une insécurité généralisée et menacé d'une guerre civile, en fournissant un appui en matière de transport aérien stratégique et tactique, a-t-on appris mercredi de bonnes sources.

 

    Le Conseil des ministres devrait se pencher vendredi sur la question, alors que le député Denis Ducarme (MR) affirme qu'il "est temps que le gouvernement se presse pour donner une réponse", dans une interview publiée mercredi par le journal 'La Libre Belgique'.

 

    Selon des sources informées, la Défense étudie l'engagement au profit de l'opération Sangaris d'un Airbus - actuellement un A330, jusqu'à l'expiration du contrat de location de cet appareil et ensuite sans doute un A321 en cas de feu vert gouvernemental à un nouveau contrat - pour effectuer un vol hebdomadaire entre la France et la République centrafricaine (RCA) et d'un avion de transport tactique de type C-130H "Hercules" pour des liaisons internes au théâtre d'opération africain.

 

    L'Airbus pourrait entamer ses rotations vers la mi-décembre, le C-130 n'étant déployé qu'en janvier, estime-t-on à la Défense.

 

    Contrairement à l'opération "Serval" lancée en janvier dernier par Paris pour chasser les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali, aucune participation d'hélicoptère médicalisé n'est cette fois envisagée.

 

    Quelque 1600 militaires français sont déployés en Centrafrique et ont entamé lundi à Bangui le délicat désarmement des milices et groupes armés au prix de deux morts au cours d'un accrochage dans la nuit de lundi à mardi dans la capitale centrafricaine.

 

    La France avait approché la Belgique, tout comme une demi-douzaine de ses partenaires, début décembre pour leur demander de l'appuyer dans son intervention en RCA.

 

    Le Royaume-Uni a ainsi mis à disposition un gros porteur C-17 "Globemaster III" pour convoyer des équipements français vers la Centrafrique.

 

    Les Etats-Unis ont quant à eux promis deux C-17 pour transporter des troupes burundaises de la mission de l'Union africaine en Centrafrique (Misca) et leur équipement entre Bujumbura et Bangui.

 

    L'Union africaine (UA) a décidé de porter les effectifs de la Misca à 6000 hommes, contre 3600 initialement prévus. Mais aucune date n'a été fixée pour le renforcement de cette force, qui ne compte actuellement que 2500 hommes sur place, sous-équipés et mal entraînés.

 

    La RCA vit depuis des mois au rythme d'affrontements entre chrétiens et musulmans, entre groupes "d'auto-défense" et ex-rebelles (parvenus au pouvoir en mars après avoir renversé le président François Bozizé), auxquels s'ajoute une forte poussée du banditisme dans la capitale, Bangui, où de nombreuses armes circulent.

 

    Sur le plan humanitaire, la crise a provoqué le déplacement de plus de 400 000 personnes, et plus d'un million de Centrafricains, soit 20% de la population, sont menacés de disette dans les mois à venir, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 18:45
Gabon : formation technique au profit de militaires gabonais

 

18/10/2013 Sources : EMA

 

Du 23 septembre au 4 octobre 2013, un détachement d’instruction technique (DIT) a été mené par des spécialistes de l’escale aérienne des forces françaises au Gabon (FFG).

 

L’escale aérienne militaire du détachement « air » 470 de Libreville a accueilli huit stagiaires gabonais pour une formation technique à l’aérotransport. Les instructeurs ont dispensé aux stagiaires les bases des procédures à appliquer dans le domaine du transit aérien. D’une durée de deux semaines, le DIT était composé de cours théoriques et de phases de mise en pratique sur des domaines spécifiques aux agents de transit aérien : l’élaboration des manifestes passagers et du fret, la confection des palettes, le chargement et l’arrimage dans la soute, les procédures de sécurité en cas de fret dangereux, le guidage des aéronefs sur la plateforme, la sécurité sur le parking avion et les notions de base concernant l’aérolargage.

 

Dans le cadre de notre coopération avec les forces gabonaises, le module pratique de chargement de véhicules a été réalisé sur la  base aérienne gabonaise 01 de Libreville. Les instructeurs du DETAIR et les stagiaires y ont effectué le chargement de véhicules sur un avion C130 gabonais. Un exercice final a évalué le niveau de connaissance des stagiaires et une cérémonie militaire de remise de diplôme a clôturé la formation.

 

Ces formations (DIT) réalisées par les forces françaises au Gabon (FFG) s’inscrivent dans le cadre de la coopération militaire régionale française au profit des forces armées des pays de la communauté économique des états d’Afrique centrale (CEEAC). Mise en œuvre par les forces prépositionnées françaises, cette coopération opérationnelle vise à permettre aux cadres militaires de pays frontaliers d’acquérir une approche commune du commandement et de certaines techniques. Il s’agit de favoriser la compréhension mutuelle, l’interopérabilité et le partage de savoir-faire communs, principalement à travers la formation, les entraînements et les exercices conjoints.

Gabon : formation technique au profit de militaires gabonais
Gabon : formation technique au profit de militaires gabonais
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 12:20
Speed Agile : un concept futuriste pour le successeur du C-130

13/09/2013 Par François Julian – Air & Cosmos

 

Lockheed Martin a récemment publié, sur le site internet de son magazine Code One  une vue d'artiste du Speed Agile.

 

Ce démonstrateur technologique, qui pour le moment fait l'objet d'essais en soufflerie, doit permettre de défricher un concept de futur avion de transport militaire, qui pourrait succéder au C-130 Hercules.

 

Le Speed Agile est le fruit de recherches réunissant Boeing, Lockheed Martin, la NASA et l'US Air Force. Il s'agit d'étudier un futur avion cargo, pouvant évoluer depuis des pistes sommaires, ce qui impose une bonne tenue aux basses vitesse, tout en étant capable de voler en croisière à Mach 0,8.

 

L'accent serait d'ailleurs mis sur l'utilisation de dispositifs hypersustentateurs performants et de conception simple, qui permettraient à l'appareil de décoller et d'atterrir sur une distance de moins de 700 m.

 

Pour le moment, Speed Agile n'est encore qu'un avion de papier. Mais qui sait, il pourrait peut être intéresser un jour les décideurs du Pentagone, soucieux d'offrir au C-130 Hercules une retraite bien méritée.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 20:55
photo VDaufresne

photo VDaufresne

17.06.2013 by Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

La Structure Intégrée du Maintien en condition opérationnelle des Matériels Aéronautiques de la Défense (SIMMAD) a notifié à Thales le marché MOREAT (Maintien Opérationnel des Radars et Equipements Aéronautiques de Thales) pour une durée de cinq années.

 

Ce marché comprend notamment le soutien logistique et technique ainsi que le MCO des équipements de guerre électronique et des radars de pointe avant. Sont concernés les Mirage 2000, les ATL2, les C-130 et C-160 ainsi que les hélicoptères Puma.

 

Ce contrat devrait permettre « une simplification de la gestion du MCO » tout en offrant une « flexibilité » concernant les besoins opérationnels des appareils et des équipages concernés.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 07:45
photo EMA

photo EMA

10/05/2013 Sources : EMA

 

Le 08 mai 2013, deux Rafale ainsi qu’un Hercules C-130 ont conduit un « desserrement » sur le camp « Croci » à Abéché, situé à plus de 800 kilomètres de N’Djamena. C’était une première pour les Rafale qui ont relevé les Mirage F1 sur le théâtre au mois de mars dernier.

 

Cette mission, qui entre dans le cadre de la mission de maintien en condition opérationnelle, consiste à déployer les moyens de l’escadron de chasse sur un autre site. Quatre équipages Rafale y ont donc participé, accompagnés d’une dizaine de mécaniciens spécialisés dans différents domaines. De cette manière, ces derniers ont également pu faire un « état des lieux » des moyens disponibles sur place.

photo EMA

photo EMA

Ce déploiement régulier permet aux pilotes de se familiariser avec les différentes plateformes aéroportuaires (PFA) de desserrement de la région. D’ailleurs, la piste d’Abéché est également une piste de déroutement en cas d’impossibilité d’atterrissage sur N’Djamena ; il était donc primordial pour ces nouveaux avions qui composent le groupement air de la force Épervier de s’y exercer.

photo EMA

photo EMA

De plus, lors de ce déploiement, les pilotes de chasse et les commandos parachutistes de l’air ont également conduit plusieurs exercices de CAS (Close Air Support), mission qu’ils effectuent quotidiennement au Mali pour l’opération SERVAL. Pour cet entrainement, une situation tactique a été donnée par les TAC-P (Tactical Air Control Party) et les pilotes ont ainsi réalisé des passes de tir simulé au canon et à plusieurs types d’armement ou encore des démonstrations de force à basse altitude.

photo EMA

photo EMA

Le Rafale a ainsi démontré son aptitude à desserrer sur terrain sommaire malgré les conditions climatiques difficiles rencontrées en Afrique et l’environnement rustique de ce genre de mission.

 

Les éléments français au Tchad (EFT) de la force Épervier (950 hommes) assurent deux missions permanentes : ils garantissent la sécurité des ressortissants français résidant au Tchad, conformément à l’accord de coopération technique signé entre la France et le Tchad et apportent un soutien logistique (ravitaillement, carburant, transport, formation) aux forces armées et de sécurité (FADS) tchadiennes.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 17:20

c130h

 

Mar. 14, 2013 - By BRIAN EVERSTINE – Defense News

 

The congressional mandate for the Air Force to keep 32 additional tactical airlifters will keep a Pennsylvania Reserve base alive and retain 24 more C-130s across all Air Force components.

 

The 911th Airlift Wing at Pittsburgh, Pa., will retain eight C-130s assigned to the base through 2014, Rep. Tim Murphy, R-Pa., announced Wednesday. The C-130s were originally slated to be cut in fiscal 2013 budget plans. Murphy said in a statement that the decision will affect 1,400 active-duty airmen, reservists, technicians and civilians at the 911th.

 

The 2013 National Defense Authorization Act created an Intratheater Airlift Working Group to find 32 tactical airlifters to keep through the fiscal year that would be available to assist in the drawdown in Afghanistan. Lt. Gen. Michael Moeller, the deputy chief of staff for strategic plans and programs, briefed Congress Wednesday on the aircraft the Air Force will keep.

 

Air Force spokeswoman Ann Stefanek said although the NDAA directed the Air Force to keep the additional aircraft, it did not provide additional funding for their operation, meaning the service will need to find the funding by reducing other programs.

 

Air Force Secretary Michael Donley said recently that the directive to keep additional tactical airlifters would not reverse Air Force plans to cut all C-27J Spartans.

 

In addition to Pittsburgh, the Air Force will retain two C-130s at the 109th Airlift Wing in Schenectady, N.Y., and the 139th Airlift wing in St. Joseph, Mo. One C-130 will be kept at each of the following: 123rd Airlift Wing in Louisville, Ky.; 130th Airlift Wing in Charleston, W.Va.; 18th Airlift Wing at Little Rock Air Force Base, Ark.; 440th Airlift Wing at Pope Field, N.C.; 910th Airlift Wing at Youngstown Air Reserve Station, Ohio; and 914th Airlift Wing at Niagara Falls Air Reserve Station, N.Y.

 

The NDAA directed the Air Force to keep 358 total aircraft through fiscal 2013, but the service will keep that limit through 2014 to allow time for additional studies and to address sequestration before the fiscal 2015 budget cycle.

 

“Although we were required to retain aircraft only through the end of this fiscal year, we extended the aircraft through FY14 to allow time to complete additional analysis and to coordinate with our stakeholders,” Donley said in a release.

 

For fiscal 2014, the service also will keep eight aircraft that were to be decommissioned from the reserve 934th Airlift Wing at Minneapolis Air Reserve Station. Additionally, the service will retain one aircraft each at Louisville; Charleston; St. Joseph; Niagara Falls; the 136th Airlift Wing in Fort Worth, Texas; the 145th Airlift Wing in Charlotte, N.C.; and the 176th Wing at Joint Base Elmendorf-Richardson, Alaska.

 

The service said it also will keep additional aircraft to “enhance mission effectiveness.” Those five are at Little Rock, two for the 189th Airlift Wing, two at the 22nd Air Force Detachment 1 and one for the 19th Airlift Wing, along with one each at the 152nd Airlift Wing in Reno, Nev.; the 165th Airlift Wing in Savannah, Ga.; the 166th Airlift Wing in New Castle, Del.; the 182nd Airlift Wing in Peoria, Ill.; and the 302nd Airlift Wing in Colorado Springs, Colo.

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 17:05
Omani and Iraqi C-130J Hercules Developments

 

 

06/09/2012 Paul Fiddian - Armed Forces International's Lead Reporter

 

Now fast approaching its 60th anniversary, the extraordinary C-130 Hercules military transport aircraft is back in the news with two new programme developments revealed this week.

 

Announced on the same day were the maiden flight of the Iraqi Air Force's first (of six) C-130J Super Hercules and the delivery of the first Royal Air Force of Oman C-130J.

 

The C-130 Hercules remains a key element of the world's tactical airlift capability. The original C-130 Hercules first flew in 1954 and entered service three years later. To date, more than 2,300 examples have been built in a huge number of variants. These include the AC-130 gunship, EC-130 electronic warfare platform, KC-130 tanker and MC-130 special operations aircraft.

 

C-130J Super Hercules

 

The Iraqi Air Force's six C-130J Super Hercules will carry out numerous roles, including battlefield troop insertion and relief air support flights. Equipped with them, the Iraqi Air Force will be able to participate in joint operations with equivalent US and NATO assets. The first Iraqi Air Force C-130J is due for delivery in late 2012.

 

Meantime, Lockheed Martin has given the Royal Air Force of Oman its first C-130J, the lead member of a trio set to enter that air arm's service. These Omani C-130Js will be tasked with interior mobility operations that draw on the aircraft's renowned ability to takeoff from and land on short, unprepared airstrips. The Royal Air Force of Oman already has three older C-130H Hercules in service.

 

Iraqi and Omani Hercules

 

Besides these Iraqi and Omani Hercules, other C-130J operators include the USAF, the USMC, the RAF, the Indian Air Force and the Italian Air Force.

 

The C-130J Super Hercules emerged in the 1990s and can fly farther, faster and with more payload than its predecessors. The C-130J is powered by Rolls-Royce Allison AE2100 turboprops with six-bladed propellers, boasts digital avionics, is more reliable and is cheaper to operate than earlier types of Hercules.

 

26 C-130Js were delivered in 2011 - the second-highest number since series production got underway in 1998.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories