Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 08:30
The “Merkava” celebrates 35 years of service in the IDF

 

29.10.2014 Tsahal

 

Thirty-five years ago, after several years of development and months of training, the “Merkava I” tank, the first completely armored Israeli vehicle, began its active service in the IDF. Today, the “Merkava” is a key factor in the IDF’s forces.

 

Since its first operational activity during the First Lebanon War in 1982, the “Merkava” has proven itself as the best tank on the battlefield, outshining the T-72 tanks supplied to the Syrian army by the Soviet Union. Ever since, the Merkava has fought on every front, always fulfilling its mission.

Today, the “Merkava MK-IV”, which came into use in 2004, is the most modern of the “Merkava” tanks. It includes a fire control system that allows it to shoot down helicopters, a Battle Management System which allows different vehicles to communicate in the battlefield, and a caterpillar track system that allow it to move over all types of terrain.

Sgt. Menachem, the tank commander of one of the “Merkava IV” tanks in the 401 Armored Brigade, explains the capabilities of this advanced vehicle. “The ‘Merkava IV’ tank is the most modern in the world,” he said. “It is stronger, more powerful and more resourceful than every other tank in its category. As a tank commander, I can say with certainty that the ‘Merkava IV’ is the king of the battlefield in urban combat.”

 

The “Merkava” celebrates 35 years of service in the IDF

The tank was built for the crew

 

2nd Lieutenant Jeff Ben Ari, a platoon commander in the 401 Armored Brigade, explained that, “The ‘Merkava IV’ is different than other tanks in a sense that the engineers did not build it thinking how the crew would maneuver it. They designed it thinking how the tank would protect the crew.”

“The engine is placed in the front of the tank in order to serve as additional protection and the shielding materials are cutting edge technology. Most importantly, we have an active protection system, the Trophy, which intercepts anti-tank missiles before they can reach us,” said 2nd Lt. Ben Ari.

“The capabilities of the ‘Trophy’ were reflected during Operation Protective Edge,” said 2nd Lt. Ben Ari. “A group of armed Hamas terrorists fired a RPG-27 anti-tank missile at one of our company’s tanks, but the ‘Trophy’ system intercepted it before it reached the tank.”

 

A 360° view of the battlefield

 

“In the tank, we are four soldiers. You have the driver, the loader, the gunner and the tank commander,” said 2nd Lt. Ben Ari. “But there is a fifth crew member: the Battle Management System. It shows us where the other tanks are and where the forces on the ground are located. It helps us navigate without looking left and right all the time. We can operate without it, but it is clearly a huge advantage.”

 

The “Merkava” celebrates 35 years of service in the IDF

“There is an air conditioner in the tank, which may seem trivial, but given the climate in the Middle East, it makes a difference,” explains 2nd Lt. Ben Ari. “Additionally, the ‘Merkava IV’ can accommodate an infantry squad or wounded soldiers, so that they can safely reach their destination.”

Thanks the advanced technology of the “Merkava IV”, the soldiers of the Armored Corps can proudly and safely continue to serve and defend the State of Israel on the battlefield.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 17:50
1974-2014 Bataillon de chars 17

 

9 nov. 2014 Bataillon de chars 17

 

Le bataillon de chars 17, corps de troupe de l'Armée suisse composé d’un état-major et de 6 compagnies, est un moyen engagé par le cdt br bl 1 pour assurer, en priorité, des missions de défense. Il peut, moyennant une instruction orientée sur l’engagement, accomplir d’autres missions subsidiaires (garde d’objet, protection d’infrastructures, appui aux autorités civiles). L’effectif du bataillon se monte à 928 officiers, sous-officiers et soldats.

La compagnie d’état-major fournit des prestations pour assurer la capacité de conduite du bataillon. Elle assure aussi la sécurité et la protection de l’état-major de bataillon.

La compagnie logistique est capable d’assurer le soutien du bataillon dans les domaines des transports, de la maintenance, du ravitaillement et de l’évacuation ainsi que du service sanitaire.

Deux compagnies de chars, avec 28 chars de combat, représentent la force principale du bataillon. Le Léopard 2A4 pèse 56 tonnes et a une portée de feu de 2,5 km. Une version améliorée (Leo WE) a été introduite en 2011. Son équipage est composé de 4 hommes.

Deux compagnies de grenadiers de chars avec 28 chars de grenadiers CV90 sont capables d’intervenir en zone urbaine ou couverte. Le CV90 (28 tonnes) comporte un équipage de 3 hommes et transporte 8 grenadiers équipés de fusils d'assaut, d'armes antichars légères, de fusils-mitrailleurs ainsi que de lance-grenades.

 

Le bataillon de chars 17 sur Facebook

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 17:55
Des « vacances » au sein de l’armée de Terre

 

27/10/2014 Victor POULAIN - Armée de Terre

 

Depuis le 20 octobre, une trentaine d’hommes et de femmes âgés de 17 à 34 ans suivent la formation militaire initiale des réservistes pour intégrer le 5e escadron, unité de réserve du 501e régiment de chars de combat.

 

Ces volontaires ont troqué leurs habits civils pour enfiler la tenue camouflée et découvrir l’univers militaire. Pendant deux semaines, ils suivent un programme chargé, composé d’activités sportives, de secourisme, de tir, de marches de jour et de nuit, de bivouacs tactiques ou encore de parcours d’obstacles. Cette aventure prendra fin le 1er novembre pour ces civils en quête de nouvelles expériences.

 

Le 5e escadron, unité de réserve du 501, est actuellement commandé par le capitaine Frédéric, qui conjugue son emploi civil dans l’industrie automobile avec le service de la France. Pour vanter les mérites de son escadron et de cet engagement singulier, le capitaine se plait à reprendre la célèbre citation de Winston Churchill : « Être réserviste, c’est être deux fois citoyen ». L’activité de réserviste est rémunérée et permet entre 5 et 60 jours de présence par an au régiment en fonction des disponibilités de chacun. Elle représente une expérience unique.

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:30
Liban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouille

 

22/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 13 au 17 octobre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) a conduit la première action majeure d’entrainement conjoint avec les forces armées libanaises (FAL) du mandat Daman XXII. Durant une semaine, un peloton de l’escadron d’éclairage et d’investigation français et un peloton de la 9ebrigade libanaise ont mené conjointement des activités d’instruction et de coopération centrées sur les cadres, et visant à favoriser la mise en commun des savoir-faire de niveau chef de patrouille.

 

Sur le camp français de Dayr Kifa, les cavaliers français et libanais ont réalisé des entraînements mutuels de plusieurs types : préparation et briefing  d’une mission en s’appuyant sur une caisse-à-sable, ou encore réaction face à une menace d’engin explosif. En complément, les stagiaires ont mis en œuvre des savoir-faire diversifiés comme la mise en place d’un check point mobile, l’évacuation de blessé sous le feu, la réaction face à une embuscade complexe. La semaine s’est conclue par un rallye synthèse visant à mettre en pratique l’ensemble des connaissances acquises.

 

Enrichissement opérationnel, compréhension mutuelle et cohésion furent au cœur de cette coopération.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est le cinquième pays contributeur de la FINUL avec près de 900 soldats. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l'ensemble de la zone d’action de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701.

Liban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouilleLiban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouille

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 16:25
FAA : Dans la peau d’un sous-officier chef de groupe en mission de courte durée « Proterre »

 

13/10/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 1er septembre 2014, le sergent Otthmann M. débarque d’un Airbus A340 avec 60 de ses camarades du 2e régiment de hussards (2eRH) sur le tarmac de l’aéroport Aimé Césaire du Lamentin en Martinique. Il vient relever la 1ère compagnie du Détachement Terre Antilles – 33eRIMA (DTA 33) pour une mission « Proterre » d’une durée de quatre mois.

 

Le concept « Proterre » est le socle des missions de l’armée de Terre, communes à tous les soldats, quelle que soit leur spécialisation. Il recouvre des missions de reconnaissance, de bouclage de zone, d’appui, de couverture et d’éclairage. Au sein du DTA – 33eRIMa, la mission de courte durée « Proterre » est l’occasion pour le sergent Otthmann M. de parfaire son sens du commandement et de s’aguerrir dans un environnement difficile, avec des conditions climatiques tropicales et un relief volcanique.

 

Otthmann, 29 ans, s’est engagé il y a onze ans dans l’armée de Terre comme militaire du rang. Apres deux missions de courte durée en Nouvelle Calédonie, il effectue actuellement sa troisième mission.

 

Afin de préparer son déploiement en Martinique, Otthmann a effectué une mise en condition avant projection avec l’ensemble de sa compagnie. «Cette occasion est importante pour forger la cohésion du groupe et éprouver les compétences physiques et tactiques de chacun » explique le jeune sous-officier aux onze ans d’expérience.

 

Le sergent M et les sept militaires du rang qui sont sous ses ordres ont commencé leur mission en suivant les entrainements d’aguerrissement en milieu tropical. « L’acclimatement aux Antilles n’est pas aussi aisé et idyllique que l’on peut imaginer, surtout en cette période cyclonique où les ondes tropicales se succèdent au-dessus de nos têtes ».

 

Le sergent M. et ses hommes vivent en permanence ensemble. Tous les jours, séance de sport et instruction sur les savoir-faire militaires sont au programme. Des cours de topographie, d’identification des matériels utilisés par les armées étrangères, d’armement et de procédures de transmission sont notamment enseignés par le sergent M. à ses hommes.

 

Tout comme en métropole, Otthman effectue des services au sein du régiment. Il peut être désigné « sergent de semaine ». Il doit alors s’assurer de la réalisation des « corvées quotidiennes » aussi appelées « travaux d’intérêt général ». Quand sa compagnie est de service et qu’il n’est pas sergent de semaine, Otthman occupe la fonction de chef de l’élément d’intervention à temps, où il dirige alors un groupe de six personnes chargées de la sécurité du Morne Desaix - emprise militaire sur laquelle sont regroupés le DTA 33, mais aussi l’état-major interarmées, le centre opérationnel des FAA, le groupement de soutien de la base de Défense Antilles, le centre médical interarmées, la direction des infrastructures de la Défense et une partie de la DIRISI.

 

Le 26 septembre 2014, le sergent M. et ses hommes ont embarqué sur le bâtiment de transport léger Dumont d’Urville pour conduire un entraînement opérationnel avec l’armée néerlandaise intitulé Tricolores 2014 sur l’île de Curaçao (Antilles néerlandaises). Cette manœuvre interarmées et interalliés durera près de trois semaines.

 

Son aguerrissement se poursuivra également après l’exercice Tricolores lors du stage au centre d’aguerrissement outre-mer à l’étranger du DTA 33, avant de retourner dans son régiment d’origine et d’avoir, durant sa mission, « aussi pu découvrir, un peu, la Caraïbe » espère-t-il.

FAA : Dans la peau d’un sous-officier chef de groupe en mission de courte durée « Proterre »FAA : Dans la peau d’un sous-officier chef de groupe en mission de courte durée « Proterre »FAA : Dans la peau d’un sous-officier chef de groupe en mission de courte durée « Proterre »

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 14:21
100 portraits célèbrent les 100 ans du RCIM

 

 

Un livre intitulé « 100 portraits pour un centenaire » sortira en décembre pour célébrer les cent ans du régiment d’infanterie-chars de Marine (RCIM).

Pour revenir sur les événements qui ont fait son histoire, le RCIM a décidé de recueillir les propos de marsouins d’hier et d’aujourd’hui pour évoquer les moments qui ont marqué leur vie de militaire au sein du régiment. Grâce à un travail d’investigation minutieux, cet ouvrage rassemble 100 témoignages de marsouins appartenant au régiment le plus décoré de France, qui soufflera ses cent bougies le 9 juin 2015 exactement.

 

Pour vous procurer le livre « 100 portraits pour un centenaire », rendez-vous sur le site http://ricm-centenaire.fr/

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 18:55
Hommage aux anciens combattants de la 2e DB


24 sept. 2014 Armée de Terre

 

La voie de la 2e division blindée (2e DB) a été inaugurée à Madonne-et-Lemerey, le 21 septembre dernier, à l’occasion du 70e anniversaire de la bataille de Dompaire. Lors de cette cérémonie, le colonel de réserve Maurice Courdesses, président national de l’association des anciens combattants de la 2e DB, a tenu à rendre hommage aux militaires de l’unité mais aussi à ceux aujourd’hui engagés dans la 2e brigade blindée, héritière de la 2e DB. Élus locaux et riverains étaient également présents lors de cette journée pour honorer la mémoire des anciens combattants.

 

Note RP Defense : lire La bataille de Dompaire vue par le Lieutenant de Vaisseau ALLONGUE, du 4e Escadron du RBFM

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 11:55
Le 2e escadron du 4e RCH se prépare à faire feu

 

 

Du 25 août  au 12 septembre, les pelotons du 2e escadron ont suivi une préparation de tir au 4e RCh avant le test d’évaluation final qui aura lieu à Mailly début octobre.

 

Trois semaines d'entrainement pour permettre aux soldats une bonne reprise en main des engins blindés et un travail d’équipe efficace (maniement de la tourelle, coordination avec le tableau de bord dit « pupitre », liaison radio avec le chef de peloton avant le tir...). Une instruction qui sera poursuivie durant deux semaines supplémentaires au camp de Canjuers pour manœuvrer cette fois ci sur un vrai champ de bataille.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 14:50
Les chars, un héritage intempestif ?

 

par Antoine d'EVRY Focus stratégique, n° 53, septembre 2014

 

Arme révolutionnaire au début du 20ème siècle, le char souffre aujourd’hui d’un déficit de légitimité en Europe : en près de 20 ans, les Etats ont pour la plupart drastiquement réduit leurs parcs, quand certains ne l’ont pas rayé purement et simplement de leurs arsenaux. Or, cette érosion capacitaire du segment lourd des forces terrestres européennes est préoccupante, à l’heure où les adversaires non-étatiques tendent à bénéficier d’une puissance de feu accrue et quand le reste du monde réarme. Les réalités du contexte géopolitique actuel, la sensibilité politique aux pertes, les conditions tactiques prévisibles des combats terrestres de demain, ainsi que les limites inhérentes de la puissance aérienne, tendent à relativiser l’obsolescence supposée du char. La prudence incite à ne plus sacrifier nos forces blindées, mais plutôt à les adapter aux circonstances actuelles et prévisibles. Loin d’être obsolètes, les chars représentent une capacité résiliente, à même de participer à la réassurance de l’Europe.

 

Télécharger le document

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:20
An M1 Abrams tank maneuvers through the National Training Center at Fort Irwin, CA, while an AH-64 Apache helicopter provides air support. (Spc. Randis Monroe)

An M1 Abrams tank maneuvers through the National Training Center at Fort Irwin, CA, while an AH-64 Apache helicopter provides air support. (Spc. Randis Monroe)

 

September 8, 2014  By BG Leopoldo Quintas and CPT Nicholas Simpson, U.S. Army Armor School - tacticaldefensemedia.com

 

Leaders from the U.S. Army Armor School, Fort Benning, GA, explain why armored vehicles are anything but obsolete.

 

Recently, critics have argued that the tank is a relic of the Cold War era made obsolete by advanced aircraft and unmanned systems. This argument ignores the unique and necessary capabilities provided by mobile protected firepower. Even in a fiscally constrained environment, the main battle tank continues to play a critical role in maintaining peace and winning conflicts. As an integral member of the combined arms team, the tank serves as a component of the Army’s ability to gain, sustain, and exploit control over land, resources, and people. The tank’s enduring qualities of mobility, protection, and firepower provide versatility and tactical agility in both combined arms maneuver and wide area security environments.

 

The Army’s main battle tank, M1A2SEP, which has undergone significant technological advances over its lifetime, provides decisive overmatch against a variety of threats, from dismounted infantry to heavy armored vehicles, and serves as a deterrent to would be adversaries. As the U.S. shifts its focus to the Asia-Pacific region, where armies collectively possess some 50,000 armored fighting vehicles, the tank will remain a vital element of America’s power on the world stage.

 

Read full article

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 17:50
Le Léopard tire sa révérence


11 sept. 2014 Belgian Defense

 

Le dernier obus des chars Léopard belges a été tiré par le général-major Hubert De Vos ce mercredi 10 septembre. Cela se déroulait sur l’un des stands de tir des zones d’exercices OTAN de Bergen-Hohne en Allemagne. Depuis leur achat, les troupes blindées belges avaient pour habitude de s’y entraîner au tir.

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 11:50
How Horses Can Help Injured Military Personnel

2

10 sept. 2014 British Forces News

 

Winston Churchill once said “there is something about the outside of a horse that is good for the inside of a man” and for the last five years a charity in Scotland has embraced this ethos. Since 2009 HorseBack UK has helped military personnel with physical and mental injuries to gain confidence, dignity and mobility through working with horses. Ali Gibson went along to find out more.

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 11:50
The 9th/12th Royal Lancers revisit First World War battlefields

 

08.09.2014 British Army

 

Stepping back into history the 9th/12th Royal Lancers (Prince of Wales’s) (9th/12th Lancers) who are based in Hohne, Germany have retraced the footsteps of their forebear Regiments on the First World War battlefields.

 

Read full article

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 11:35
1st Queens Dragoon Guards in Afghanistan

 

28 août 2014 British Army

 

The Commanding Officer from the 1st Queens Dragoon Guards talks about their role as the last Welsh combat unit on the NATO mission in Afghanistan, and the legacy the NATO troops have left for the Afghan people.

Video created by NATO TV http://www.nato.int/cps/en/natolive/v...

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 10:55
Adieux aux armes du CEMAT, le général d’armée Bertrand Ract Madoux


29 août 2014 Armée de Terre

 

Vendredi 29 août 2014, après 42 ans de services dont 3 en tant que chef d’état-major de l’armée de Terre, le général d’armée Bertrand Ract Madoux a fait ses adieux aux armes, au cours d’une prise d’armes aux Invalides.
Le ministre de la Défense, Monsieur Jean-Yves Le Drian qui présidait la cérémonie, a rendu hommage au chef, à « l’homme de coeur » et à « l’organisateur infatigable ».

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 09:55
30 ans de chars

 

01.09.2014 par Pierre Bayle - Pensées sur la planète

 

Introuvable en librairie car édité à compte d’auteur, le gros volume du Capitaine (ER) Jean-Pierre Tributsch est unique : en 592 pages abondamment illustrées, cet adjoint du Colonel Michel Aubry, qui créa le musée des blindés de Saumur, raconte en détail les « 30 années de recherches et récupérations – 1965-1995 » qui ont abouti à la constitution d’une collection unique au monde car un grand nombre de chars et d’engins blindés sont en parfait état de marche.

Né en France pendant la première guerre mondiale, le char s’est développé en quelques décennies pour devenir l’acteur majeur des batailles du 20e siècle, en une guerre opposant industriels, stratèges et utilisateurs opérationnels de chaque pays, avec des échanges et des emprunts fréquents à l'autre camp.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 11:55
Paris Août 1944 - Libérateur à dix-huit ans

 

 

25/08/2014  B. Edinger - Armée de Terre

 

Alain Raphael était pilote de char dans l'escadron de protection du général Leclerc. Le 25 août 1944, il entre dans Paris avec la 2e division blindée et participe aux violents combats qui aboutiront à la libération de la capitale.

 

« Je faisais partie du 501 (le 501e régiment de chars de combat) où je m'étais engagé en 1943, en Afrique du Nord. J’avais alors dix-sept ans et triché sur mon âge, après avoir passé huit mois de prison en Espagne. J'y étais rentré clandestinement, en 1942, avec la volonté absolue de m'engager chez de Gaulle », raconte Alain Raphael.

 

« Quand nous sommes entrés par la porte d’Orléans, la foule était en délire. Mais, rapidement, on a basculé dans la guerre », se souvient-il. Il reste environ 20 000 Allemands dans la capitale, dont certains opposeront une résistance farouche qui fera 163 morts et 400 blessés dans les rangs de la division.

 

 « La mission de mon unité était d’empêcher l’ennemi, retranché dans le périmètre comprenant l’École des Mines, le jardin du Luxembourg et le Sénat, ceinturé de petits blockhaus, de tenter une sortie vers la gare Montparnasse où le général Leclerc avait installé son PC avancé, poursuit M. Raphael. Arrivés devant les grilles fermées du Luxembourg, nous avons été arrosés par des tirs de mortiers et de mitrailleuses. Notre chef de peloton, le lieutenant de la Fouchardière, est monté dans un immeuble pour observer le Sénat et il s’est aperçu qu’il y avait un poste d’observation allemand dans la lanterne du bâtiment d’entrée. Nous avons tiré et l’avons foutu en l’air! »

 

« Mais on a eu des morts. Chaque année, je retourne sur les lieux me recueillir devant les plaques apposées à la mémoire de mes camarades, ajoute avec émotion l’ancien combattant qui a terminé la guerre en atteignant le Berghof, résidence privée d’Adolf Hitler dans les Alpes bavaroises.

Partager cet article

Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 23:50
1st Cavalry soldiers headed to Poland, Baltics

U.S. Soldiers from 1st Brigade, 1st Cavalry Division travel in a Bradley Fighting Vehicles during Combined Resolve II on May 24, 2014. Photo James L. Brown U.S. Army

 

August 13, 2014 By Jon Harper Stars and Stripes

 

WASHINGTON — Approximately 600 soldiers from the Army’s 1st Brigade, 1st Cavalry Division will deploy to Poland and the Baltic States to help reassure European allies who feel threatened by Russian military moves, the Pentagon announced Wednesday.

The troops and their equipment — which include M-1 Abrams tanks, infantry fighting vehicles, and armored personnel carriers — will go to Europe in October for a three-month series of training exercises.

 

Read full article

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 19:40
Biathlon en chars d'assaut - ChM: la Russie remporte le sprint

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

La Russie a remporté dimanche le sprint au premier championnat du monde de biathlon en chars d'assaut qui se déroule sur le polygone d'Alabino, dans la région de Moscou, a annoncé lundi le service de presse du ministère russe de la Défense.

 

"Le bilan du sprint a été dressé à Alabino, dans la région de Moscou. Les trois équipages russes sont entrés au Top 10", a indiqué le service de presse. Les Russes se sont classés premiers, troisièmes et sixièmes parmi les 36 équipages. Le Kazakhstan a pris la 2e place.

 

L'épreuve de poursuite a commencé lundi à Alabino dans le cadre de la deuxième étape des compétitions. Les chars devront parcourir une distance de 4 kilomètres, détruire une cible de type "char" par des obus d'artillerie et neutraliser un canon anti-char au moyen d'une mitrailleuse.

 

Le premier championnat du monde de biathlon en char d'assaut se déroule du 4 au 16 août, engageant des équipages de 12 Etats: Angola, Arménie, Biélorussie, Chine, Inde, Kazakhstan, Kirghizstan, Koweït, Mongolie, Russie, Serbie et Venezuela.  Les pays membres de l'Otan ont refusé de participer aux compétitions et ont envoyé leurs observateurs.

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 12:50
Royal Wessex Yeomanry Put Tank Skills to the Test


11 août 2014 British Forces News

 

The Royal Wessex Yeomanry have been training with Challenger 2 tanks as part of an exercise on Salisbury Plain. Hannah Gurney was there with an aerial camera...

Partager cet article

Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
The French Army's Tank Force and Armoured Warfare in the Great War: The Artillerie Speciale, by Tim Gale

 

Source Strategy Page

 

Farnham, Surrey, Eng. / Burlington, Vt.: Ashgate, 2013. Pp. xvi, 260. Illus., maps, appends., notes, biblio., index. $124.95. ISBN: 1409466612.

 

The French Role in the Introduction of the Tank

 

English-language literature has extensive coverage of the British contributions to the development of the tank during World War I, but until now has been almost silent on the important French side of the subject.  In this work, British historian Gale does an excellent job of covering the French side of the story.

 

Gale opens with a look at the conception and early experimentation of French tanks.  He is primarily concerned with how the French reconciled the new and initially very fragile technology into their existing organization, tactics, and employment.  Gale demonstrates how the French used an iterative approach, learning from experience through the interactions of tanks with existing doctrine and techniques to further the development of the tank force.  He also addresses some of the controversies that arose because of the new weapon system.  This is particularly useful because as the war went on the Artillerie Spéciale played an increasing role in a surprisingly large number of actions, which are almost totally ignored in most accounts of the origins of the tank.

 

This volume in the series “Ashgate Studies in First World War History” will prove a  valuable read for anyone having an interest in the tank, the evolution of Allied tactics in the Great War, or the history of the French Army.

 

Note: This work is also available as an ePub, ISBN 978-1-4094-6663-5 or in PDF format, ISBN 978-1-4094-6662-8

Partager cet article

Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:50
Belgique : Les chars Léopard à vendre, sinon direction le musée ou la casse

 

2/08/14 – 7 sur 7.be (Belga)

 

La moitié des 112 chars Léopard que possède encore la Belgique, et qui seront mis hors service fin 2014, va bientôt être mise en vente publique, rapporte samedi Le Soir. Le marché n'est réservé qu'aux firmes certifiées, à savoir des sociétés qui ont reçu l'aval du pays vendeur et du pays producteur de l'armement, ici l'Allemagne.

 

Les 56 chars acquis en 1967 -la Belgique en avait alors acheté 334- ont défilé pour la dernière fois le 21 juillet dernier à l'occasion de la Fête nationale.

 

Même si depuis, la majorité a été dotée d'un système de tir guidé par laser, d'un système de guidage de tir infrarouge et d'un calculateur balistique, le matériel a considérablement vieilli.

 

Depuis 1994, plusieurs ventes publiques de ces blindés ont déjà eu lieu, réduisant la puissance de feu de la Composante terre.

 

Selon les chiffres du service presse de l'armée, il demeurerait de tout cet arsenal quelque 112 Léopard en versions diverses. Tous les chars configurés en version offensive seront retirés avant la fin de l'année.

 

S'il n'y pas d'acheteur pour ces 56 chars, ils iront à la casse. 24 chars seront toutefois utilisés pour étoffer les collections de musées ou pour devenir des monuments historiques.

Partager cet article

Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 12:40
Biathlon en chars d'assaut – ChM : la Russie en tête

 

MOSCOU, 5 août - RIA Novosti

 

L'équipe russe a remporté la première manche de la course individuelle au championnat du monde de biathlon en chars d'assaut qui se déroule sur le polygone militaire russe d'Alabino, dans la région de Moscou, a annoncé l'arbitre des compétitions, Iouri Petrov.

 

Selon ce dernier, la Russie a réalisé un chrono de 26 minutes et 39 secondes. L'Arménie se classe deuxième (28'58) devançant le Kazakhstan (29'53).

M.Petrov a précisé que seuls trois pays - Russie, Arménie et Chine - s'étaient pliés à toutes les exigences de la compétition et avaient parcouru la distance sans pénalités.

 

Le premier championnat du monde de biathlon en char d'assaut se tiendra du 4 au 16 août,  engageant des équipages de 12 Etats: Angola, Arménie, Biélorussie, Chine, Inde, Kazakhstan, Kirghizstan, Koweït, Mongolie, Russie, Serbie et Venezuela.  Les pays membres de l'Otan ont refusé de participer aux compétitions et ont envoyé leurs observateurs.

 

Le ministère russe de la Défense a organisé des séances d'entraînement pour les équipages de tous les pays participants et a mis à leur disposition des chars russes T-72. Les Chinois sont les seuls à utiliser des chars de fabrication nationale Type 96A.

 

La compétition de biathlon en chars d'assaut se déroule comme une course de relais à ski. Les chars doivent parcourir une piste de plus de 20 kilomètres parsemée d'obstacles et participer à trois séances de tir - en utilisant un missile, une mitrailleuse antiaérienne et trois obus d'artillerie. A la différence du biathlon classique, les équipages des chars doivent détruire des cibles imitant des chars et des hélicoptères volant à basse altitude à une distance de 0,9 km à 2,2 km.

Partager cet article

Repost0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 16:40
Biathlon en chars d’assaut en Russie

 

04.08.2014 Source Ria NovistiRT.com

 

Le premier championnat du monde de biathlon en chars d'assaut a débuté lundi sur le polygone militaire russe d'Alabino, dans la région de Moscou. La compétition se déroule comme une course de relais à ski. Les chars doivent parcourir une piste de plus de 20 km parsemée d'obstacles et participer à trois séances de tir - en utilisant un missile, une mitrailleuse antiaérienne et trois obus d'artillerie.

Partager cet article

Repost0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 07:55
Les adieux du 1er REC à la Cité des princes

 

22/07/2014 Communauté Défense

 

Ce jeudi 9 juillet à Orange, la Cité des princes, la population a rendu un dernier hommage à ses soldats, les légionnaires du 1er régiment étranger de cavalerie.

 

Après 47 ans de présence, le régiment quitte la ville d'Orange pour rejoindre le camp de Carpiagne, dans les Bouches-du-Rhône. Ce transfert s’inscrit dans le cadre des restructurations militaires annoncées en octobre 2013.

 

Le transfert du régiment vers Carpiagne permettra au régiment de rester parfaitement opérationnel, notamment en termes d’entraînement et de projection. En effet, le camp, d'une superficie de 1 500 hectares, est situé à proximité de plateformes aéroportuaires et d'aéroports militaires.

 

La cérémonie de départ du 1er régiment étranger de cavalerie s'est achevée par un défilé des légionnaires qui, une dernière fois, ont traversé l'arc de Triomphe d'Orange.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories