Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:55
Rendez-vous à Vincennes: le drapeau des chasseurs passe aux mains du 7e BCA

 

18.09.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Depuis 1996, une cérémonie a lieu chaque année à Vincennes, rassemblant les unités de chasseurs de l'armée de terre. Cette année, les 45e Journées bleu-jonquille auront lieu les 18 et 19 septembre.

Lors de cette cérémonie aura lieu le transfert du drapeau des chasseurs du 27e bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) situé à Annecy au 7e bataillon de Chasseurs Alpins basé à Varces Allières-et-Risset.

 

Programme :
- vendredi 18 septembre : 16h30 : cérémonie militaire aux Invalides avec une compagnie d’honneur du 27e BCA, le drapeau des chasseurs et la fanfare du 27e BCA ;

- samedi 19 septembre : 14h30 : cérémonie de Sidi-Brahim dans la cour d’honneur du château de Vincennes et passation du drapeau des chasseurs entre le 27e BCA et le 7e BCA, 18h : ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe avec une compagnie d’honneur du 7e BCA.

 

Note Rp Defense : programme complet sur le site de la F.N.A.C.

 

Une arme, un seul Drapeau

Rendez-vous à Vincennes: le drapeau des chasseurs passe aux mains du 7e BCA

 

Dans une étude sur "les Zouaves et les Chasseurs à Pied", le Duc d'Aumale, second fils du Roi Louis Philippe, écrit ces lignes :

"Par une belle matinée de printemps, une colonne profonde entrait dans Paris avec une célérité inconnue. Pas de faux éclats, pas de clinquants, tout était leste et martial, des clairons pour toute musique, une tenue sombre mais dont la simplicité harmonieuse ne manquait pas d'élégance... les Bataillons de Chasseurs à Pied traversaient les rues au pas gymnastique.

Ils venaient recevoir un Drapeau des mains du Roi...".

Les Chasseurs à Pied reçurent donc leur premier emblème le 4 mai 1841 dans la cour du Carrousel à Paris, des mains du Roi des Français, Louis-Philippe. A son avers il portait en lettres d'or :

"Le Roi des Français aux Bataillons de Chasseurs à Pied".

Ce fut le 2ème Bataillon, en garnison à Vincennes, qui en reçut la garde. Les 10 bataillons de Chasseurs existants étaient présents sous le commandement de leur créateur et inspecteur, le Duc d'Orléans, fils aîné du Roi.

... et c'est ainsi que fut créée la Tradition.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 07:55
Livre historique : Le 7e bataillon de chasseurs alpins

 

03/04/2015  Camille Pégol - armée de Terre

 

Sous la direction du colonel Lionel Catar, les éditions Pierre De Taillac publieront dès le 15 juillet 2015 l’ouvrage historique Le 7e Bataillon de chasseurs alpins, de Saint-Omer à l’Isère.

 

Ce nouvel ouvrage tend à donner une part plus importante à l’histoire contemporaine du 7e BCA, déjà retracée en 1953 et 1994 et qui, depuis 175 ans, écrit de belles pages de l’histoire militaire française, fidèle à sa devise : « De fer et d’acier ». Des « tranches de vie » du 7e BCA sont proposées dans cette œuvre collective, réalisée grâce aux éditions précitées ainsi qu’à des recherches documentaires et de nombreux témoignages d’anciens du bataillon.

 

Pour les plus pressés de voyager de Saint-Omer à l’Isère avec « les diables bleus du 7 », il est d’ores et déjà possible de réserver le livre et de bénéficier d’un tarif préférentiel. Pour cela il suffit de remplir le bulletin de souscription et de le retourner rempli à :
Cellule communication du 7e BCA
Quartier De Reyniès
BP 08 38761 VARCES Cedex

 

Télécharger le bulletin de souscription :Bon de souscription (1 MB).

Partager cet article
Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 11:55
Tout schuss ! / Crédits : 13e BCA

Tout schuss ! / Crédits : 13e BCA

 

29/04/2014 15 J. SEVERIN - Armée de Terre

 

Le 13e régiment de chasseurs alpins teste les futurs skis du combattant, lors d’un stage chef de détachement.

 

Léger à la montée, facile à skier, fixation simple… des éléments indispensables pour que le ski du combattant militaire soit le plus adapté aux missions qu’il doit accomplir. Avec des charges pouvant atteindre 30 kilos, il est important que le soldat puisse trouver le bon équilibre, et cela quelques soient les conditions. Ces skis en phase d’expérimentation seront choisis à la fin de la saison hivernale de 2015.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:45
photo G.Rozier Armée de Terre

photo G.Rozier Armée de Terre

 

27/03/2014 Manuel Pavard – 20minutes.fr

 

Trois cents militaires du 7e BCA, basé à Varces (Isère), sont partis au Mali depuis fin janvier, dans le cadre de l’opération Serval…

 

Note RP Defense : voir le reportage photo de G.Rozier (armée de Terre) sur le GTIA VERCORS sur le terrain dans le nord du Mali

 

Ils sont arrivés par vagues successives depuis la fin janvier. Environ 300 soldats du 7e BCA (Bataillon de chasseurs alpins) de Varces (Isère) sont actuellement déployés dans le nord du Mali, à Gao, Kidal et Tessalit, dans le cadre de l’opération Serval, débutée en janvier 2013. Objectif: neutraliser les groupes djihadistes opérant dans la bande sahélienne.

 

«Les terroristes nous fuient»

«On effectue des patrouilles et des missions d’une à trois semaines, à plus de 350 km de nos bases de départ, dans des zones désertiques et semi-montagneuses», raconte, depuis Gao, le capitaine Jounayd, qui commande la 2e compagnie du 7e BCA. «Le but est de montrer notre présence, localiser les groupes armés et les dissuader en les gênant dans leurs mouvements.»

Leur quotidien? «Reconnaître des villages, discuter avec la population et fouiller des cavernes ou des endroits indiqués par nos renseignements, précise le militaire. Ca nous permet de trouver des caches ou des munitions abandonnées.» Pour l’instant, les hommes du 7e BCA n’ont «pas encore eu de contact avec les terroristes. Ces groupes sont très mobiles, se déplacent plus légers et se fondent dans les populations nomades. Globalement, ils nous fuient et cherchent d’autres moyens de lutte, comme les IED (engins explosifs). Les premiers mois de l'opération Serval les ont largement dissuadés de nous combattre.»

 

Plus de 50°C au soleil

Formés au combat en montagne et en conditions extrêmes, les chasseurs alpins ont subi un entraînement intensif avant leur départ. «Les exercices de préparation en montagne sont presque les mêmes que dans le désert», souligne le capitaine Jounayd. Mais «le plus difficile, c’est la chaleur». Les températures avoisinent en effet les «40°C à l’ombre et plus de 50°C au soleil. Et dans un mois, il fera 5 ou 6°C de plus!»

Le capitaine Jounayd l’avoue, «on se prend une petite claque à l’arrivée! Il a fallu 15 jours d’adaptation. C’est éprouvant pour les organismes et le matériel. On débarque de nos véhicules et on part en mission à pied, très lourdement chargés: l’équipement moyen, avec gilets pare-balles, armes et munitions, est de 30 à 35 kilos par homme. Et on est obligé d’emporter six à huit litres d’eau chacun, en plus de nos sacs.»

 

photo G.Rozier Armée de Terre

photo G.Rozier Armée de Terre

 

«On compte en journées plus qu’en kilomètres»

Ces conditions deviendront encore plus difficiles en mai, avec le début de la saison humide et ses très fortes pluies. «Ce sera plus compliqué de se déplacer car certaines zones nous seront interdites d’accès en raison de la boue et des grands étangs qui se formeront», explique le militaire. Outre le climat et la topographie, les chasseurs alpins doivent aussi s’habituer à  des distances inédites. «On a fait des choses proches en Afghanistan mais le plus déroutant, c’est la taille de la zone d’action qui était beaucoup plus réduite en Kapisa. Ici, on compte en journées plus qu’en kilomètres: 200 km représentent une journée et demi de progression. Et ça dépend de l’état des pistes.»

Les contacts avec la population malienne sont, eux, «excellents», se félicite le capitaine Jounayd: «On reçoit un très bon accueil partout, notamment à Gao et dans les villes bordant le Niger. On est souvent applaudi par les gens et on n’hésite pas à s’arrêter pour discuter et mieux comprendre leur mode de vie.» Retour en Isère prévu au début de l’été.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 16:55
Bataille de Sidi-Brahim, huile sur toile 2004, Hocine Ziani

Bataille de Sidi-Brahim, huile sur toile 2004, Hocine Ziani

 

23/09/2012 Armée de Terre

 

La bataille de Sidi-Brahim s'est déroulée du 23 au 26 septembre 1845 entre les troupes françaises et . Elle dura 3 jours et 3 nuits.

 

Les Français, commandés par le lieutenant-Colonel Montagnac, avaient engagé à la légère le 8e bataillon de chasseurs à pied et le deuxième escadron du 2e régiment de hussards contre les troupes de Abd El-Kader.

 

Imprévue, la rencontre tourna mal pour les troupes françaises. Après un premier combat, elles furent réduites de 450 à 82 chasseurs et hussards face à 10.000 combattants de l’émir. Acculés, les chasseurs de la compagnie de carabiniers se réfugièrent dans un marabout d'où ils repoussèrent tous les assauts.

 

Après plusieurs jours de siège, les hommes, sans eau, sans vivres, à court de munitions, en furent réduits à couper leurs balles en morceaux pour continuer à tirer.

 

L'émir Abd El Kader fit couper la tête du capitaine Dutertre, fait prisonnier et amené devant le marabout pour exiger la reddition des chasseurs. Malgré tout, Dutertre, avait eu le temps d'exhorter les survivants à se battre jusqu'à la mort. Lorsque l'émir demanda au clairon français, Guillaume Rolland, de sonner la retraite, celui-ci n'en fit rien et sonna la charge. Lors d'une de ces demandes de reddition, un chasseur répondit « merde » à l'émir. Les survivants, n'ayant plus de munitions, chargèrent à la baïonnette. Ils percèrent les lignes ennemies et, sur les 80 survivants, 16 purent rejoindre les lignes françaises (5 moururent quelques jours plus tard). Seuls 11 chasseurs sortirent vivants de la bataille. Le caïd de Nedroma, Nekkach, recueillit une partie au moins des survivants et refusa d'ouvrir les portes de sa ville aux troupes de l’émir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories