Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 17:50
Photos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert Rubbens

Photos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert Rubbens

 

20.11.2014 Hubert Rubbens – MIL.be

 

Du 16 au 21 novembre, la Défense organise l'exercice STORM TIDE 2 dans les provinces de Flandre occidentale, du Limbourg, de Liège et du Brabant wallon ainsi qu'aux Pays-Bas (environs de Maastricht).

 

Quelque 2 300 militaires et 300 civils prennent part à l'exercice dont le scénario est l'évacuation de compatriotes dans des zones de crises. Pour cet exercice, la Composante Marine avait mis à disposition les chasseurs de mines Bellis et Lobelia ainsi que le Ready Duty Ship Valcke. Ces navires ont permis à quelque 700 soldats de débarquer sur les plages d'Ostende. Le 18 novembre, les chasseurs de mines M916 Bellis et M921Lobelia ont permis l'évacuation de citoyens belges en direction de Zeebruges.

 

Cette situation fictive a généré une ambiance particulière dans et autour d'Ostende. L'aéroport a été utilisé pour l'évacuation de nos compatriotes via des avions de transport C-130 et le port, situé de l'autre côté de la ville, a permis le débarquement d'un bataillon d'infanterie légère qui avait pris place à bord de navires de la Composante Marine. L'Hôtel de ville était occupé et, à d'autres endroits comme à la Pegasusschool et à l'institut maritime, les élèves ont été évacués par une centaine de militaires. L'exercice se poursuit de Liège à Maastricht (NL) en passant par Harelbeke le jeudi 20 avec la visite du roi, commandant en chef de l’armée. La fin de cet exercice est prévue le vendredi 21 novembre.

Photos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert RubbensPhotos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert Rubbens
Photos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert RubbensPhotos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert RubbensPhotos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert Rubbens
Photos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert RubbensPhotos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert Rubbens

Photos : Jorn Urbain - Philip Loose - Yves Swertvaegher - Hubert Rubbens

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 12:50
Premières missions pour le P901 Castor

 

21.11.2014 Texte et photo : Philippe Herman – MIL.be

 

Après une période de trois mois d’entraînement et de qualification, le nouveau patrouilleur de la Marine, le P901 Castor et son équipage ont été déclarés prêts pour l’exécution de leurs missions et ce, conformément au planning.

 

L’une d’elles consiste notamment à garantir la permanence Ready Duty Ship (RDS), qui prévoit entre autres qu’un navire de commandement doit être disponible en permanence pour la coordination des secours lors d’accidents majeurs dans les eaux belges. Le Castor a rempli cette mission pendant une semaine dès le 18 novembre et pour la première fois dans sa jeune carrière.

 

En marge de cette permanence RDS, une campagne de contrôle de pêche a également été menée. Lors de ces contrôles, tant les navires de pêche professionnels que les pêcheurs amateurs sont inspectés. Durant cette campagne de contrôle de pêche, une équipe d’inspection mixte du Service de Pêche et de la Marine a été mise en place. Une quinzaine de bateaux de pêche, belges et étrangers, ont été contrôlés durant la semaine.

 

Dans un même temps, des zones spécifiques protégées, ainsi que la navigation ont été observées. Les informations sont ensuite traitées par le Carrefour d’Information Maritime (CIM) de Zeebruges.

 

Il ne s’agit pas de nouvelles missions pour la Composante Marine, mais bien de nouveaux moyens mis en œuvre pour exécuter les missions avec davantage de sécurité et une plus grande efficacité.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 08:50
Formations conjointes pour les marines belge et néerlandaise

Le commandeur Hulsker de la Marine royale des Pays-Bas et le capitaine de vaisseau Vincent Hap de la marine belge signent les accords - photo Marine royale des Pays-Bas

 

20.11.2014 Amirauté Benelux – MIL.be

 

Ce 18 novembre, les marines belge et néerlandaise signaient des accords d'exécution afin d'organiser conjointement des formations dans les domaines opérationnel, technique et logistique. Les signataires ont souligné leur importance, exemples en termes d'intégration entre les deux marines.

 

Ces accords ont eu lieu en marge de la 14e réunion du groupe de travail pour la collaboration belgo-néerlandaise (BENESAM : Belgisch Nederlandse Samenwerking). Les deux marines ont donc procédé à la dernière étape de la révision de tous les accords d'exécution relatifs aux formations communes.

 

Les coopérations les plus importantes concernent les instructions opérationnelles à l'École belgo-néerlandaise de Guerre des Mines (Eguermin) et à l'École opérationnelle belgo-néerlandaise de Den Helder. En outre, les deux marines approfondiront la collaboration dans le domaine des instructions techniques et logistiques.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 12:50
Une flotte internationale démine la côte française

 

07/11/2014 Hubert Rubbens – MIL.be

 

Dans la zone côtière de Dieppe et Le Tréport, le chasseur de mines Crocus aide à neutraliser les explosifs des deux guerres mondiales. Du 30 octobre au 13 novembre, le Crocus participe à une opération OTAN exécutée chaque année et qui vise la destruction de munitions dites historiques.

 

Le chasseur de mines belge Crocus est intégré dans l'escadre OTAN de lutte contre les mines SNMCMG1 depuis août dernier. Ce dispositif, fort d'un effectif de près de 400 membres d'équipages, est dirigé à partir du bâtiment lituanien Jotvingis.

 

Les fonds marins de la partie orientale de la Manche et de la mer du Nord recèlent encore de nombreux engins explosifs dits historiques datant des deux derniers conflits mondiaux (bombes, obus, mines de fond, etc.). C'est donc pour sécuriser les voies navigables que l'escadre de l'OTAN, accompagnée de deux chasseurs de mines français, opère dans cette zone à la recherche de ces engins explosifs qui, aujourd'hui encore, peuvent représenter un danger pour la sécurité de la navigation.

 

Une flotte internationale démine la côte française
Une flotte internationale démine la côte française
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 17:50
Madame C-F Arnould (au milieu) avec les représentants de MARSUR - Photo Jürgen Vandaele

Madame C-F Arnould (au milieu) avec les représentants de MARSUR - Photo Jürgen Vandaele

 

04/11/2014 Hubert Rubbens – MIL.be

 

Du 27 au 31 octobre, la Composante Marine belge était présente à la 24ème édition du salon maritime Euronaval à Paris. Elle y était représentée par le Capitaine de corvette Jurgen Van Daele.

 

Parmi les stands, le chantier naval SOCARENAM présentait le modèle du nouveau patrouilleur belge Castor avec l'étendard de la Marine belge.

 

En marge du salon, Claude-France Arnould, directrice de l'European Defence Agency (EDA) tenait également le groupe de travail MARSUR (maritime surveillance). Ce réseau compte dix-sept pays de l'Union européenne qui s'échangent régulièrement des informations. Le projet de l'EDA a démarré il y deux ans et rend possible l'échange afin de créer une image globale du trafic maritime européenne.

 

MARSUR est un exemple marquant de l'efficacité du système de partage et de canalisation des capacités. Le réseau est maintenant prêt à être utilisé par les différentes marines européennes. Dans notre pays, le Carrefour d'informations maritimes (CIM) de Zeebruges emploiera également cet outil, pour les besoins nationaux.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 08:30
Les Belges luttent contre les mines dans le golfe Persique

Photos : US Navy

 

04/11/2014 Hubert Rubbens -  MIL.be

 

Une équipe belgo-néerlandaise de la Marine est embarquée sur le navire de commandement USS Ponce depuis le 19 octobre. Elle participe à l'exercice international de lutte contre les mines dans le golfe Persique et le détroit d'Ormuz.

 

L'International Mine Countermeasures Exercice (IMCMEX), qui en est à sa quatrième édition, compte 44 pays participants et est dirigé depuis la base navale américaine de Manama au Bahreïn. En marge des opérations de sécurisation des voies navigables, la lutte contre les mines est le véritable enjeu de l'exercice.

 

Le golfe Persique est divisé en plusieurs zones dans lesquelles tous les pays effectuent chaque semaine divers exercices de lutte contre les mines avec le concours de l'équipe belgo-néerlandaise de l'Amirauté Benelux (ABNL). Grâce à une excellente collaboration avec les officiers japonais au sein de l'état-major, deux mines ont déjà été localisées par un chasseur japonais dans la zone d'entraînement ABNL. Malheureusement, plusieurs exercices ont dû être annulés en raison du passage d'un cyclone tropical qui s'est formé dans le Nord du golfe Persique.

Les Belges luttent contre les mines dans le golfe PersiqueLes Belges luttent contre les mines dans le golfe Persique
Les Belges luttent contre les mines dans le golfe Persique
Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:50
Photos Jorn Urbain - Mil.be

Photos Jorn Urbain - Mil.be

 

05.08.2014 Yves Swertvaegher – Mil.be

 

Alors que de nombreuses personnes sont encore en congé, l'équipage du F930 Leopold I est déjà au travail ! En effet, le navire se prépare pour sa participation à l'opération Atalanta, laquelle débutera sous peu au large de la côte est de l’Afrique.

 

Ce lundi 4 août, la frégate prenait la mer dans la matinée, bientôt rejointe par un hélicoptère Alouette III. Une embarcation rapide FRISC (Fast Raiding Interception Special Forces Craft pour embarcation rapide d'interception et de protection - basée à Zeebruges) des forces spéciales simulait un navire suspect. L'exercice pouvait donc commencer.

 

L'Alouette III a survolé le navire suspect tandis que les deux embarcations rapides du F930 Leopold I venaient l'intercepter. Les deux équipes de contrôle sont montées à bord du FRISC. Elles ont découvert une arme après une fouille minutieuse. L'équipage suspect a ensuite été emmené sur la frégate pour interrogatoire.

Le Leopold I se prépare à sa future mission
Le Leopold I se prépare à sa future mission
Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:45
Mission inédite pour la frégate Léopold en Somalie

 

5/08/14 -  7sur7.be (Belga)

 

MISE À JOUR La frégate "Léopold 1" de la Marine appareille dimanche soir de Zeebrugge pour effectuer une très probable double mission de plusieurs mois - la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes et l'escorte en Méditerranée d'un navire américain chargé de la neutralisation des armes chimiques syriennes -, a-t-on appris mardi de sources militaires.

 

Ce sera la troisième mission opérationnelle du "Léopold", qui a déjà pris part à deux reprises au volet naval de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) depuis son rachat, tout comme une seconde frégate, le "Louise Marie", aux Pays-Bas en 2008-2009. Et ce sera pour la Marine belge la quatrième participation à l'opération anti-piraterie Atalanta de l'Union européenne dans l'océan Indien, après les trois à mettre au compte du "Louise Marie", en 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013.

 

La participation du "Léopold" et de son équipage d'environ de 170 personnes à Atalanta entre septembre et décembre, planifiée de longue date, est sûre et certaine. Mais la mission d'escorte du navire américain "MV Cape Ray", qui a entamé début juillet "quelque part en Méditerranée" l'opération inédite de neutralisation des agents chimiques les plus dangereux du régime de Bachar al-Assad, n'est pas encore définitivement confirmée.

 

"Elle dépend de la durée" des opérations de neutralisation - estimée à environ deux mois -, menées à bord de ce cargo roulier spécialement aménagé pour l'occasion, a indiqué mardi un responsable militaire à l'agence BELGA.

 

Si elle se concrétise, avec une décision finale attendue le 22 août, la mission d'escorte du "Cape Ray" devrait durer au maximum trois semaines, comme autorisé par le gouvernement. Il s'agira de la première participation belge à l'opération de destruction de l'arsenal chimique syrien, supervisée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

 

La Syrie a évacué un total de 1.300 tonnes d'agents chimiques. Seuls les éléments les plus dangereux, dits de "priorité Un" et entrant dans la composition du gaz moutarde et du sarin, sont détruits à bord du "Cape Ray".

 

Les experts américains à bord de ce navire ont jusqu'à présent "neutralisé plus de 25%" d'un agent chimique utilisé dans la fabrication du gaz sarin, selon le Pentagone, le colonel Steven Warren.

 

Sur les quelque 581 tonnes de cet agent à bord du navire, près de 147 tonnes ont ainsi été détruites.

 

Le navire transporte également plus de 19 tonnes de gaz moutarde, qui n'a pas encore été neutralisé.

 

D'autres agents chimiques de la Syrie sont détruits à terre dans des bâtiments spécialisés en Grande-Bretagne, en Finlande et aux Etats-Unis.

 

Au total, environ 31%, soit 411 tonnes, de différents agents chimiques ont été neutralisés jusqu'à présent dans le cadre des efforts combinés de plusieurs pays, selon l'OIAC), l'agence internationale qui supervise les opérations.

 

Après cette probable mission d'escorte, le Léopold mettra le cap sur l'océan Indien via le canal de Suez et la mer Rouge pour lutter contre la piraterie au large des côtés somaliennes, qui durera jusque début décembre, avec un retour à Zeebrugge prévu "avant les fêtes" de fin d'année, selon une source militaire.

 

Il embarquera un hélicoptère de type Alouette III, les nouveaux NH90 n'étant pas encore déclarés opérationnels.

 

L'opération Atalanta, lancée en décembre 2008, vise à protéger les navires du PAM et de l'Amisom (la Mission de l'Union africaine en Somalie qui contribue à renforcer l'autorité du gouvernement de Mogadiscio) acheminant de l'aide alimentaire destinée aux réfugiés en Somalie, mais aussi de protéger les autres navires "vulnérables" et de dissuader les actes de piraterie en patrouillant dans les zones à risque - une zone de l'océan Indien de deux millions de km2, vaste comme l'Europe.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:50
La reine baptise le patrouilleur P901 Castor

 

10.07.20174 Belgian Defense

 

Ce 10 juillet, la reine Mathilde a inauguré le patrouilleur P901 Castor. Elle en devient ainsi la marraine. Le ministre et le chef de la Défense ainsi que le commandant de la Composante Marine ont assisté à la cérémonie.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 16:50
Le nouveau patrouilleur Castor : du chantier au port d'accueil

 

09.07.2014 Belgian Defense

 

Le 4 juillet restera une date marquée d'une pierre blanche dans l'histoire de la Marine belge avec l'arrivée du nouveau patrouilleur Castor P901 à Zeebruges. De Boulogne-sur-Mer en France à son port d'attache de Zeebruges, nous avons suivi sa première navigation de près.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 07:45
Corymbe : interaction du « Commandant Blaison » avec le bâtiment belge « Godetia »

 

27/05/2014 Sources : EMA

 

Le 18 mai 2014, au large du Bénin, l’aviso « Commandant Blaison » a réalisé un entraînement à la mer avec le bâtiment belge « Godetia ».

 

Planifiée lors d’une escale simultanée des deux bâtiments à Cotonou (Bénin), cette journée leur a permis aux deux bâtiments de mener ensemble des exercices de manœuvre : transfert de personnes par embarcation rapide, entraînement à l’évolution et au ravitaillement en mer, transfert de charges légères entre les deux bâtiments. Au terme de la journée d’exercices, les navires se sont séparés pour poursuivre leur mission dans le golfe de Guinée.

 

Les deux bâtiments mènent, entres autres, des actions de coopération avec les marines régionales pour consolider les capacités de surveillance et d’intervention maritime. Le « Commandant Blaison », en particulier, participe dans le cadre de la mission Corymbe, à l’exercice NEMO 14.3 (Navy’s Exercise for Maritime Operations) avec les marines béninoise et togolaise.

 

En place depuis 1990, la mission Corymbe est un déploiement naval quasi permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 12:50
L'exercice 'Dynamic Move' à Ostende

 

21/02/2014 Hubert Rubbens - Composante Marine

 

L'exercice Dynamic Move a lieu du 10 au 21 mars dans l'ecole de guerre des mines belgo-néerlandaise Eguermin (Naval Mine Warfare centre of excellence) à Ostende.

 

Cet exercice simulé (war games) permet l'entrainement et la préparation aux tâches opérationnelles d'états-majors dont ceux des groupes de lutte anti mine de l'Otan, les SNMCMG 1 et 2 (Standing Naval Mine Counter Measure Group). L'exercice donne la possibilité d'échanger des expériences entre les pays de l'Otan, mais également avec des pays membres du Partnership for Peace.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories