Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 10:55
Patriotes corses combattant dans le maquis. Source Service historique de la défense

Patriotes corses combattant dans le maquis. Source Service historique de la défense

 

27.09.2016 source SHD
 

27 septembre 1396 : défaite croisée à Nicopolis (Bulgarie). L’une des plus grandes armées occidentales, rassemblée à la demande du pape (Boniface IX), du roi de Hongrie (Sigismond) et du Basileus (Manuel II Paleologue ) tente de mettre un terme à l’avancée des Ottomans dans les Balkans et attaque la ville de Nicopolis. Le sultan Bajazet Ier aidé de son vassal Stefan Lazarevic, prince de Serbie et fils du prince Lazare (battu à Kosovo polje en 1389) écrase les forces occidentales réunies autour de Sigismond. La Bulgarie (en fait, les petits royaumes constituant la Bulgarie actuelle) tombe sous domination ottomane et y restera jusqu’en 1878. A noter que le maréchal Boucicaut, maréchal de France, participe à la bataille. Il sera libéré contre rançon.

 

27 septembre 1917 : mort de l’adjudant-chef Georges Chemet (Hard – Autriche). « Breveté pilote en 1910, il réalise deux ans plus tard et pour la première fois la double traversée de l’Adriatique (Venise-Trieste-Venise), soit 256 kilomètres, à bord d’un hydravion Borel. Engagé dans la 112è escadrille du 2è Groupe d’aviation, il est contraint de se poser dans les lignes allemandes à Bétheniville (Marne), le 12 avril 1917. Il se noie dans le Rhin alpin lors de sa tentative d'évasion ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).

 

27 septembre 1918 : début de la bataille du Canal du Nord (Pas-de-Calais). Dans le cadre de la contre-attaque générale des Alliés, les troupes canadiennes sous les ordres du Général Arthur William Currie attaquent et franchissent le dernier segment de la ligne Hindenburg grâce notamment au génie canadien qui construit des passerelles flottantes et des ponts pour faire franchir les portions inondées à l’infanterie et à l’artillerie.  Cette percée au niveau du Bois Bourlon ouvre la route de Cambrai.

 

27 septembre 1936 : bataille de Tolède (Espagne). Débutée en juillet, la guerre civile espagnole opposant le camp des Nationalistes à celui des Républicains connait l’une de ses premières batailles à Tolède. Le général Franco choisit d’attaquer cette ancienne capitale d’Espagne plutôt que Madrid, selon certains, en raison de sa valeur symbolique (délivrer les combattants de l’Alcazar), selon d’autres, pour faire durer une guerre qu’il est sur de remporter et ainsi asseoir son emprise sur le camp nationaliste et l’Espagne.

 

27 septembre 1939 : Varsovie tombe après 19 jours de résistance aux Allemands (Pologne).

 

27 septembre 1943 : début des combats pour la libération de Bastia. L’insurrection conduite par Paul Colonna d'Istria a débuté dès le 8 septembre, tirant profit des quiproquos opposant les forces italiennes et allemandes d’occupation, suite à la chute de Mussolini. Dès le 17, les hommes du Bataillon de choc (commandant Gambiez), qui ont fait la traversée sur le sous-marin Casabianca (du commandant Lherminier), sont les premiers soldats français arrivés d'Alger. Ils constituent l'avant-garde des troupes de l'opération Vésuve uniquement françaises à l’exception d’un commando américain (tirailleurs marocains du colonel de Butler, tabors marocains du lieutenant-colonel de La Tour ainsi que des spahis marocains, et des unités d'artillerie d'Afrique). Les unités italiennes se rallient aux forces alliées et participent activement aux combats (près de 600 pertes), assurant aussi les transports par leurs unités du Train, l'appui artillerie et le soutien santé. La bataille pour Bastia, qui a lieu par très mauvais temps, dure du 27 septembre au 4 octobre. Le 73ème Goum du 6ème Tabor entre le premier dans la ville à l'aube. A l’issue de la libération de l’île, 13 000 Corses s’engageront dans la guerre de reconquête. Volontaires ou mobilisés par un simple avis de presse le 30 novembre, ils seront embarqués pour Alger où ils seront enrôlés à la 1ère Division Française Libre ou à la 2ème Division blindée.

voir Septembre 1943, la libération de la Corse

voir La libération de la Corse, 9 septembre - 4 octobre 1943

 

 

27 septembre 1962 : Le colonel Abdullah as-Sallal prend le pouvoir au Nord- Yémen . Il est lui-même renversé en 1967 ainsi que les 4 présidents qui, jusqu’en 1978, se succèderont au pouvoir à chaque fois à l’issue d’un putsch. En 1978, le président Saleh parvient à la présidence et procède à la réunification des deux Yémen en guerre. Abd Rabo Mansour Hadi lui a succédé en 2011 lors du Printemps arabe. Aujourd’hui en exil, il est soutenu par une coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite face aux rebelles houthistes, partisans de l’ancien chef de l’Etat, Ali Abdallah Saleh.

 

27 septembre 1996 : les Talibans s'emparent de Kaboul (Afghanistan). Financés par l’étranger, les Talibans (« étudiants ») reprennent facilement le contrôle de l’Afghanistan et entrent dans Kaboul où un gouvernement (issu de la résistance aux Soviétiques) est en proie aux dissensions depuis 1992. L’ex président Najibulha et son frère sont torturés et assassinés par un commando taliban alors que toutes les forces (ONU et Alliance du Nord) se replient. Le Mollah Mohamed Rabbani impose la stricte application de la loi coranique dans tout l’Afghanistan.

Repost 0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 17:55
1919 - Jules Védrines pose Son Avion sur le Toit des Galeries Lafayette - source gallica.bnf.fr

1919 - Jules Védrines pose Son Avion sur le Toit des Galeries Lafayette - source gallica.bnf.fr

 

19.01.2016 source SHD
 

19 janvier 1794 : les Anglais prennent la Corse avec l'aide de Paoli. Ne reconnaissant plus les idéaux de la Révolution dans le régime de terreur que connaît aussi la Convention en Corse, Pascal Paoli prend officiellement contact avec l'Angleterre après avoir écarté ses principaux opposants locaux (dont les Bonaparte). Sautant sur l'occasion, les Anglais dépêchent la flotte de l'amiral Hood. L'île devient un protectorat anglais, appelé Royaume anglo-corse où Paoli n'obtient aucune fonction et est même renvoyé à Londres. La France reprend pied dans l'île de beauté en octobre 1796 avec l'armée du général Antoine Gentili, compagnon de Bonaparte durant la campagne d'Italie.

 

19 janvier 1839 : les Anglais occupent Aden (Yémen). Afin de se doter d'une escale vers leurs possessions aux Indes, les Anglais achètent au sultan de Lahej (sultanat dissout en 1967) le petit port d'Aden, qui dès lors ne va cesser de croître.

 

19 janvier 1871 : défaite française à la bataille de Saint Quentin. Confiés à l'habile général Faidherbe, les restes de l'armée du nord sont contraints de subir le choc de l'armée prussienne à Saint-Quentin, comme le général Chanzy au Mans (11 janvier). En dépit d'une résistance héroïque des mobiles et des gardes nationaux pendant près de sept heures, Faidherbe doit rompre le contact après que son artillerie, surclassée, a été réduite au silence. Paris ne dispose alors d'aucune force résiduelle pour tenter de forcer son blocus et doit affronter seul les rigueurs de l'hiver et du siège.

 

19 janvier 1915 : bombardement de l'Angleterre par les Zeppelins. Deux Zeppelins allemands bombardent des villages anglais (Great Yarmouth et Kingslynn) faisant 3 morts. Au cours de la Première Guerre mondiale, une cinquantaine de raids déversent 200 tonnes de bombes tuant environ 500 civils en France, Angleterre, Pologne et Belgique. L'efficacité réelle des bombardements par dirigeables décroît à mesure que les avions se modernisent. Initialement prévu pour faire du bombardement stratégique, le dirigeable est progressivement cantonné au sauvetage en mer, au minage maritime et à la reconnaissance du fait de sa vulnérabilité face aux chasseurs et à l'artillerie.  Le Kaiser Guillaume II espérait beaucoup de cet engin (capacité d’emport et rayon d’action énormes pour l’époque) mais comparativement, le sous-marin ou la « grosse Bertha » ont causé des dégâts beaucoup plus importants tant sur le plan matériel que psychologique. Ce phénomène est cependant l'acte fondateur du bombardement stratégique aérien contre des objectifs civils.

 

19 janvier 1919 : posé sur les Galeries Lafayette (Paris). L’aviateur Jules Védrines empoche la prime de 25 000 francs promise par le magasin, à tout pilote réussissant à se poser sur le toit des Galeries Lafayette (28 mètres de long seulement).

 

19 janvier 1915 : bataille de Jassin (actuelle Tanzanie). Après leur défaite lors de la bataille de Tanga (3 au 5 novembre 1914), les Britanniques tentent de reprendre l’avantage en Afrique orientale allemande. Ils pénètrent à nouveau sur le territoire allemand et, avec 4 compagnies indiennes, prennent la ville de Jassin située à 50 km de Tanga. Ne voulant pas laisser s’installer la menace si près de ses positions, le général allemand von Lettow-Vorbeck, attaque les Britanniques qui n’ont malheureusement pas eu le temps de durcir la place. Les pertes sont très élevées des deux côtés. Lettow-Vorbeck perd des officiers aguerris au combat, ce qui le pousse à adapter sa tactique. Il opte dorénavant pour le combat de guérilla afin de limiter ses pertes qui ne lui sont pas remplacées par Berlin, compte tenu de la maîtrise des mers des Anglais.

Repost 0
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 17:50
La Royal Air Force s’entraîne en Corse

 

19/11/2015 Armée de l'air

 

Du lundi 2 au jeudi 12 novembre 2015, la base aérienne 126 de Solenzara a accueilli un détachement du 208 SQN de la Royal Air Force.

 

Cinq avions d’entraînement Hawk T1, 21 militaires pilotes, agents d’opérations et 16 mécaniciens civils se sont déplacés sur la base corse. L’objectif était de former les équipages aux vols à l’étranger et d'initier les élèves britanniques au combat aérien à vue.

 

L’escadron du 208 SQN forme les futurs pilotes de chasse britanniques de la Royal Air Force et de la marine britannique.

La Royal Air Force s’entraîne en Corse
Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 08:55
Campagne de tir air-air en Corse pour les escadrons d’hélicoptères 5/67 « Alpilles » et 3/67 « Parisis » - photo Armée de l'Air

Campagne de tir air-air en Corse pour les escadrons d’hélicoptères 5/67 « Alpilles » et 3/67 « Parisis » - photo Armée de l'Air

 

02/11/2015 Armée de l'air

 

Les escadrons d’hélicoptères 5/67 « Alpilles » et 3/67 « Parisis » se sont retrouvés sur la base aérienne de Solenzara du 19 au 30 octobre 2015 pour une campagne de tir air-air.

 

Pendant quinze jours, les tireurs embarqués des commandos parachutistes de l’air (CPA) n°20 et n°30 ainsi que des escadrons de protection d’Orange et de Villacoublay ont pris place à bord des hélicoptères des escadrons d’hélicoptères 5/67 « Alpilles » et 3/67 « Parisis ». Ils se sont requalifiés aux tirs de destruction et de semonce pour les mesures actives de sûreté aérienne (MASA).

 

L’exercice consiste à viser depuis le Fennec une cible tractée par un autre Fennec. Les pilotes se sont également entraînés au vol en montagne, au treuillage sur terre et en mer avec la participation de l’escadron d’hélicoptères 1/44 « Solenzara ». Les équipages se sont aussi entraînés au vol en limite de puissance et aux spécificités du sauvetage maritime.

 

Au total, les quatre Fennec ont effectué plus de 80 heures d’entraînement au-dessus de l’île de Beauté. Le travail assidu des mécaniciens des escadrons de soutien technique aéronautique « Baronnies » et « Yvelines » a contribué à la réussite de cet exercice.

 

Retrouvez un dossier complet sur les hélicoptères de l’armée de l’air  dans le magazine Air actualités du mois de novembre.

Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:55
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

06/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 2 octobre 2015, en Haute-Corse, la rivière Le Golo est sortie de son lit suite à de très fortes pluies. Faisant face à une situation météorologique dégradée et pour répondre aux nombreuses demandes de secours, le Service départemental d’incendie et de secours de Haute-Corse (SDIS 2B) a fait appel à un hélicoptère Super Puma de l’escadron d’hélicoptères 01.044 Solenzara de la base aérienne 126 de la zone de défense et de sécurité Sud.

 

En fin de matinée, le Super Puma a décollé en direction de Vescovato au Sud de l’aéroport de Bastia. Les sauveteurs-plongeurs de l’armée de l’Air ont été hélitreuillés pour porter secours à un automobiliste dont la voiture avait été emportée par les eaux. Il avait réussi à s’en extirper et luttait contre le courant, accroché à un roncier. Une fois à bord de l’hélicoptère, la victime a immédiatement été prise en charge par un médecin et une infirmière du service de santé des armées.

L’hélicoptère a ensuite été mobilisé pour porter secours à un ouvrier agricole qui, face à la montée des eaux, s’était réfugié sur le toit d’un abri. Puis, le Super Puma a porté assistance à une mère et son enfant dont la maison était entourée par les eaux. Enfin, une dernière victime, un enfant de 4 ans, a été secourue par l’équipage.

Lors de situations de crise, comme ici face à des intempéries de grande ampleur, les forces armées se mobilisent en urgence si la situation le nécessite, à la demande du SDIS notamment. Leurs moyens participent ainsi aux missions de service public au profit direct des populations.

Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 12:55
Super Puma de l'EH 1/44 Solenzara

Super Puma de l'EH 1/44 Solenzara

 

06/10/2015 Armée de l'air

 

Vendredi 2 octobre 2015, alors que la Haute-Corse luttait contre les intempéries, un Super Puma de l'escadron d’hélicoptères EH 1/44 "Solenzara" a décollé de la base aérienne 126 pour porter assistance à un automobiliste coincé dans son véhicule au sud de Bastia, à proximité du fleuve Golo.

 

Une fois le véhicule repéré, l'automobiliste a été hélitreuillé à bord de l'hélicoptère, qui, restant sur zone, a ensuite secouru quatre personnes dans le même secteur.

 

Premier moyen aérien arrivé sur la zone, le Super Puma a totalisé 3h30 de vol avant de regagner la base aérienne de Ventiseri-Solenzara pour reprendre son alerte.

Repost 0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 16:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

16/09/2015 Sources : Commandement des forces aériennes

 

Du 31 août au 18 septembre 2015, quinze Rafale de l’escadron de chasse 1/7 «Provence», du régiment de chasse 2/30 «Normandie-Niemen» et de l'escadron de chasse 1/91 «Gascogne» sont déployés sur la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara pour une campagne de tir air-air. Objectif : qualifier ou maintenir les qualifications les forces aériennes au tir canon sur cible aérienne.

 

Au total, neuf Rafale monoplaces et six biplaces garnissent le parking avions de la base corse pour entraîner une soixantaine de pilotes et de navigateurs. À leurs côtés, plus d’une centaine de mécaniciens assurent la mise en œuvre des aéronefs. Durant trois semaines, les pilotes enchaînent les sorties au large des côtes pour s’exercer au tir canon air-air qui consiste à viser une cible aérienne tractée par les trois Alphajet de l’escadron d’entraînement 2/2 «Côte d’Or».

 

À une semaine de la fin de la campagne, les compteurs affichent douze qualifiés et autant de renouvellement de qualification.

 

Outre ces objectifs air-air, les chasseurs profitent également de cette campagne pour s’entraîner au tir de leurres IR (infrarouge) et, depuis mardi 15 septembre, au tir canon air-sol sur le champ de tir de Diane. Cela permet de requalifier et de qualifier en priorité les équipages amenés à être prochainement déployés en opérations extérieures.

 

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 10:55
L’EH 1/44 de la base aérienne 126 et l’UIISC 5 de Corte s’entraînent conjointement

 

06/07/2015 Armée de l'air

 

L’escadron d’hélicoptères (EH) « Ventiseri-Solenzara » et l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile 5 (UIISC 5) de Corte se sont entraînés ensemble, dans le cadre de missions de secours, de sauvetage et de service public.

 

Le 2 juillet 2015, ces deux entités voisines de l'île de beauté se sont entraînées conjointement dans le but de familiariser les équipages d’hélicoptères et le personnel de l’UIISC 5 aux particularités de leurs procédures, afin de garantir leur réussite.

 

L’exercice consistait en l’acheminement de sapeurs dans une zone inaccessible en véhicule. Objectif : simuler la maîtrise d’un feu de forêt, risque aggravé en période estivale. 

 

Après un briefing entre équipage et sapeurs, puis une présentation du Super Puma et des règles de sécurité à connaître lors des phases d’embarquement et de débarquement des hommes et du matériel, les vols d’aérotransport ont pu commencer.

Ainsi, les premières équipes ont installé les motopompes au bord du lac du Melo et ont déroulé des centaines de mètres de tuyaux, afin d’acheminer l’eau en contrebas pour simuler le combat contre un feu fictif.

 

Grâce à cet exercice, l’équipage du Super Puma et les sapeurs de l’UIISC 5 ont pu parfaire leur préparation opérationnelle et faciliter leur interopérabilité.

L’EH 1/44 de la base aérienne 126 et l’UIISC 5 de Corte s’entraînent conjointement
Repost 0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 11:55
Héphaïstos : lancement de l’édition 2015 de la campagne anti feux de forêts

 

26/06/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 26 juin 2015 débute la campagne Héphaïstos 2015 de lutte contre les feux de forêts en zone méditerranéenne pour une durée d’environ 3 mois. L’an dernier, 1 501 hectares de forêt ont brûlé dans les départements méditerranéens pour 666 feux détectés.

 

Le plan Héphaïstos, protocole d'accord entre le ministère de la défense et le ministère de l'intérieur, prévoit la mise à disposition des autorités civiles de moyens militaires pour faire face à l'aggravation du risque feux de forêts dans cette région en période estivale. Dans cette mission, les armées interviennent chaque année en étroite coordination avec les unités militaires de la sécurité civile, les sapeurs-pompiers, l'office national des forêts.

 

Cette année, face à un contexte opérationnel dense pour les armées, la contribution des armées à ce dispositif interministériel a été maintenue, bien qu’allégée. Une cinquantaine de militaires, 17 véhicules, 3 hélicoptères et 2 camions ravitailleurs seront ainsi déployés.

 

Parmi ce dispositif, 20 militaires déployés en Corse sous forme de « modules adaptés de surveillance » (MAS) assureront une surveillance des massifs forestiers afin de détecter tout départ de feux, et informeront la population sur les arrêtés préfectoraux interdisant l’accès à certains massifs.

 

Un groupe de Génie du 19e régiment du génie de Besançon sera positionné dans le Var et l’Aude, pour ouvrir si besoin des pistes forestières nécessaires aux colonnes de sapeurs-pompiers pour approcher au plus près des incendies.

 

D’autre part, trois hélicoptères du 1er régiment d’hélicoptères de Phalsbourg seront en alerte permanente au Cannet des Maures. Assurant le transport des sapeurs militaires des unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile dans des zones inaccessibles par la route, ils assurent éventuellement le rôle de poste de commandement volant.

 

Enfin, trois officiers et trois opérateurs de surveillance aérienne seront mis en place auprès de la cellule des opérations aériennes de l’état-major du préfet de zone de défense et de sécurité. Dans le but de garantir la sécurité des vols, cette cellule apportera son expertise aéronautique et assurera la coordination de l’ensemble des moyens aériens liés aux opérations menées contre les feux, aux entraînements et aux activités hélicoptère.

 

La mission Héphaïstos constitue l’une des missions permanentes des armées françaises en protection du territoire national, avec l’opération Sentinelle, les postures permanentes de sûreté aérienne et de sauvegarde maritime, et la lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane ainsi que la protection permanente du centre spatial guyanais. Ces engagements permanents sont complétés d’engagements ponctuels sur des besoins spécifiques tels que la contribution à la sécurisation de grands événements, ou au secours à la population en cas de besoin. Chaque jour, 10 000 militaires sont en moyenne mobilisés en métropole et en outre-mer en protection du territoire français.

Repost 1
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 10:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

12 Juin 2015 Marine nationale

 

Du 1er au 5 juin, un détachement de la flottille amphibie (FLOPHIB) composé d’un engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R) et d’une équipe de reconnaissance de plage (ERP) a été déployé le long des côtes corses.

 

Cette mission avait un double objectif : valider un déploiement en autonome de l’EDA-R et réaliser des reconnaissances de plages en vue de l’entraînement Corsican Lion 2015. Grâce à une préparation minutieuse et un investissement de l’ensemble du détachement, ces objectifs ont été atteints.

 

Cinq plages ont été reconnues par l’ERP, qui ont ainsi mis à jour les dossiers de plage associés. Ces dossiers, regroupés dans une base de données mondiale (BDD) tenue à jour par la flottille, sont essentiels pour la planification d’une opération amphibie. Il est nécessaire de vérifier et mettre à jour régulièrement ces informations pour permettre aux armées françaises de disposer des données les plus exactes et précises possibles.

 

L’EDA-R a quant à lui conduit une navigation isolée en effectuant une traversée « Continent-Corse » en seulement quelques heures grâce à de bonnes conditions météorologiques lui permettant d’exploiter pleinement sa vitesse et son endurance. Habitué des déploiements avec un bâtiment de projection et de commandement (BPC), cette mission a été l’occasion pour cet engin d’agir de manière autonome. Coutumier des opérations amphibies, l’EDA-R a cette-fois ci été employé dans un tout autre domaine, servant de vecteur de projection en « Shore to Shore » et de bâtiment de soutien à l’ERP.

 

photo Marine Nationalephoto Marine Nationale

photo Marine Nationale

Au cours de cette mission, trois escales ont été effectuées à Calvi, Ajaccio et Bonifacio, permettant de faire découvrir l’EDA-R à la population locale, et d’accueillir la préparation militaire Marine d’Ajaccio ainsi que des guetteurs de la formation opérationnelle de surveillance et d’information territoriale (FOSIT) de la Méditerranée.

 

Enfin cette mission aura permis de renforcer l’entraînement, la cohésion et la préparation opérationnelle du détachement, tout en élargissant encore le spectre d’emploi des EDA-R, offrant ainsi de nouveaux horizons à la FLOPHIB.

 

La FLOPHIB est une unité de la Force d’Action Navale basée à Toulon et composée de 110 marins. Héritière des DINASSAUT d’Indochine, la FLOPHIB met en œuvre l’ensemble de la batellerie embarquée à bord des BPC ou des transports de chalands de débarquement (TCD) pour la conduite des opérations amphibies. Les moyens de la flottille sont constitués de 4 EDA-R, 10 chalands de transport de matériel (CTM) et 3 ERP composées de plongeurs fusiliers et commando.

Repost 0
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 11:55
Meeting de l’air sur l’île de Beauté

 

19/05/2015 Armée de l'air

 

La base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara accueillera un meeting national de l’air les 30 et 31 mai 2015.

 

Sur le thème de « l’armée de l’air à la pointe de la technologie », le plateau aérien rassemblera les principaux appareils de dernière génération en service dans l’armée de l’air française et dans les armées de l’air étrangères, les patrouilles acrobatiques dont la patrouille de France ainsi que divers avions de collection. Les amoureux de l’aéronautique sont attendus nombreux pour participer à cette grande fête de l’aéronautique et découvrir la base aérienne 126 « Capitaine Preziosi ».

 

« Deuxième édition du genre sur l’île de Beauté, l’ampleur de ce meeting aérien national sera sans commune mesure avec les manifestations traditionnelles », assure le colonel Stéphane Groen, commandant la base aérienne corse.

 

Organisées par la fondation des œuvres sociales de l’air (FOSA) et soutenues par l’armée de l’air, ces manifestations aériennes rassemblent de nombreux passionnés d’aviation, civils et militaires. Les bénéfices réalisés sont destinés à financer les œuvres sociales de la fondation au profit des membres de la communauté aéronautique victimes d’un « accident de la vie ».

 

Plus d'informations sur www.meetingdelair.fosa.fr

Repost 0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 10:55
Adieux de Napoléon Ier à la garde impériale château de Fontainebleau, 20 avril 1814 Antoine Alphonse Montfort, (d'après Horace Vernet) photo RMN Châteaux de Versailles et de Trianon

Adieux de Napoléon Ier à la garde impériale château de Fontainebleau, 20 avril 1814 Antoine Alphonse Montfort, (d'après Horace Vernet) photo RMN Châteaux de Versailles et de Trianon

Adieux de Napoléon Ier à la garde impériale château de Fontainebleau, 20 avril 1814 Antoine Alphonse Montfort, (d'après Horace Vernet) photo RMN Châteaux de Versailles et de Trianon


20.04.2015 Service Historique de la Défense (SHD)

 

20 avril 1814 : Napoléon 1er fait ses adieux à la garde impériale (Fontainebleau)

20 avril 1828 : L'explorateur René Caillé entre dans Tombouctou. Sans être militaire, il est un des précurseurs français en Afrique.

20 avril 1899 : le lieutenant-colonel Klobb reçoit l'ordre d'arrêter la colonne Voulet-Chanoine (Niger). Les capitaines Voulet et Chanoine qui se sont illustrés dans de récentes conquêtes coloniales (Indochine et Afrique) reçoivent l'ordre de rallier le lac Tchad par l'Ouest de l'Afrique afin d'opérer une jonction avec deux autres colonnes parties du Sud algérien et du Congo. Le but du commandement français est de contrôler l'Afrique centrale. Le dénouement peu glorieux pour la France de la crise de Fachoda (1898) a exacerbé la compétition coloniale. Les deux officiers, pour des raisons encore indéterminées, commettent de très nombreuses exactions contre les populations rencontrées. Obnubilés par la lettre de leur mission, probablement mentalement malades (syphilis) et manquant des moyens matériels qui leur permettraient de ne pas "vivre sur le pays", ils perdent l'esprit de la mission et s'enfoncent dans la violence. Alerté, le ministre des colonies ordonne à Klobb de les arrêter. Un autre élément éclaire cette décision : Le capitaine Chanoine est le fils d'un général antidreyfusard et ministre de la guerre en 1898. Ne pas sanctionner les rebelles, donnerait aux Dreyfusards un motif supplémentaire contre l'armée. Lorsque Klobb rejoint la colonne infernale, il est tué. Peu de temps après, les propres hommes de Voulet et Chanoine se mutinent et les tuent.

 

Chronique culturelle du 20 Avril - SHD

20 avril 1954 : Dien Bien Phu se poursuit. "Le colonel Lalande (commandant le centre de résistance Isabelle) organise une opération – réussie - pour reboucher une partie des tranchées vietminh réalisées par les hommes du bataillon 265 (régiment 57, division 304). Sur Eliane 1, les parachutistes du II/1er RCP recueillent un déserteur viêt-minh disant appartenir à la division 312. Ce dernier dresse un tableau pessimiste des conditions de vie des bo doïs autour de Diên Biên Phu, des pertes terribles causées par l’artillerie et l’aviation françaises expliquant l’arrivée de jeunes recrues moins préparées aux rigueurs du combat." CDT Ivan Cadeau (SHD/DREE).  

 

HISTOIRE : Indochine, Diên-Biên-Phu, avril 1954

 

Chronique culturelle du 20 Avril - SHD

20 avril 1962 : arrestation du général Salan (Alger). Vivant depuis un an dans la clandestinité après la tentative de putsch (22 avril 1961) du « quarteron de généraux » voulant imposer à de Gaulle une Algérie française, le général Salan est arrêté à Alger d’où il dirigeait les opérations de l’OAS. Condamné à la prison à vie, il est réintégré dans ses prérogatives de général d’armée et de grand-croix de la Légion d’Honneur en 1982, à la suite de l’amnistie votée par le Parlement.

 

20 avril 1999 : incendie d'une pallotte corse (près d’Ajaccio - Corse). Dans la nuit du 19 au 20 avril, une paillotte illégalement construite sur la plage Cala d'Orzo est incendiée par des gendarmes du Groupe de pelotons de sécurité (GPS) agissant sur ordres du préfet relayés par le colonel commandant la légion de gendarmerie de Corse. Très rapidement découverts, à cause d'indices grossiers laissés sur la plage, les protagonistes sont condamnés.

 

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

18/03/2015 Armée de l'air

 

Mardi 10 mars 2015 un exercice « crash d’aéronef » a été réalisé sur le site de la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara. Cette simulation se déroulait dans le cadre de la préparation du meeting de l’air qui aura lieu les 30 et 31 mai 2015. Récit de cet entraînement.

 

À 13 heures 30, un Super Puma de l’armée de l’air s’annonce en difficulté à l’approche de l’aérodrome de Ventiseri-Solenzara. Une panne moteur avec désynchronisation voilure l’oblige à réaliser « un posé dur » sur une des bretelles de la base aérienne.

 

La tour de contrôle met alors immédiatement en alerte les secours de la base corse, qui interviennent rapidement sur les lieux. A leur arrivée, ils découvrent qu’en s’écrasant, l’appareil a blessé plusieurs personnes.

 

Le plan de secours spécialisé d’aérodrome (PSSA) de la base est immédiatement mis en œuvre. L’activation du plan ORSEC-NOVI est également demandée par le commandant de la base aérienne au préfet de Haute-Corse.

 

Alors que les secours de la base aérienne sont à l’œuvre, des renforts du service départemental d’incendie et de secours arrivent sur place. La direction des opérations de secours est alors prise par le sous-préfet de l’arrondissement de Corte. Un poste de commandement opérationnel en relation avec le centre opérationnel départemental de la préfecture de Haute-Corse est activé.

 

Au bilan, plus de 25 véhicules de secours sont déployés avec leurs équipages. Un poste médical avancé, ainsi qu’une cellule psychologique, sont installés dans un hangar de la base. Au total, 30 victimes sont prises en charge.

 

Cet exercice interministériel majeur a permis de mettre en œuvre le PSSA de la base 126 et d’impliquer de nombreux moyens de secours de Haute-Corse. L’entraînement a validé une étape supplémentaire de la préparation du meeting de l’air de Ventiseri-Solenzara.

photo Armée de l'Airphoto Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 08:55
Nouvelle opération de sauvetage en Corse

 

10/03/2015 Armée de l'air

 

Mercredi 4 mars, le Super Puma de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 « Solenzara » a décollé de la base aérienne 126 de Ventiri-Solenzara pour porter secours à un équipage d’ULM en difficulté.

 

Dans l’après-midi, suite à un feu moteur, le pilote d’un ULM (ultra-léger motorisé), en transit maritime vers le continent, passe un message de détresse. Au large de Saint-Florent, il tente de rejoindre l’aéroport de Bastia mais disparaît des écrans radar et n’émet plus de message radio.

 

Après des heures de recherche infructueuses menées conjointement par la gendarmerie, l’armée de terre et le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS), la nuit commence à tomber. C’est alors que le Super Puma de l’EH « Solenzara », apte à remplir des missions de sauvetage maritime (SAMAR) de nuit, est sollicité. Finalement, l’hélicoptère est envoyé vers une plage que le pilote d’ULM naufragé a rejoint à la nage. Le rescapé est évacué par le Super Puma vers Saint-Florent afin d’être pris en charge par le SAMU.

 

Ce sauvetage réussi est un bel exemple de coordination interministérielle dans une opération de secours !

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:55
Le BPC Dixmude, la FLF Aconit, la FASM Montcalm s’entraînent au nord de la Corse - photo Marine Nationale

Le BPC Dixmude, la FLF Aconit, la FASM Montcalm s’entraînent au nord de la Corse - photo Marine Nationale

 

9 mars 2015. Portail des Sous-Marins Source : Marine Nationale

 

Le 6 mars, le BPC Dixmude, la FLF Aconit, la frégate anti-sous-marine Montcalm effectuent un entraînement au large de la Corse.

 

La frégate anti-sous-marine Montcalm a rejoint le groupe Jeanne d’Arc pour un exercice de lutte anti-sous-marine au nord de la Corse. Des officiers-élèves ont pu embarquer à cette occasion à bord de la frégate Montcalm et d’un sous-marin nucléaire d’attaque également à proximité, pour s’exposer aux opérations sous-marines. Au lendemain du départ de Toulon du groupe Jeanne d’Arc, les élèves découvrent déjà la vie opérationnelle à la mer. Le BPC Dixmude et la FLF Aconit poursuivent après cet entraînement leur mission de protection des approches littorales avant de continuer leur mission en Méditerranée.

Repost 1
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 17:55
photo Armée de l"Air

photo Armée de l"Air

 

27/02/2015 Armée de l'air

 

Vendredi 27 février 2015, l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 « Solenzara » a assuré une nouvelle mission de sauvetage en mer.

 

Dans la matinée, la base aérienne (BA) 126 de Ventiseri-Solenzara a reçu un message d’alerte. Une femme voyageant à bord d’un paquebot situé au large de Propriano (Corse) doit être évacuée.

 

Le Super Puma, alors en mission d’entraînement, est immédiatement rappelé et se dirige vers la zone d’intervention, moins de 45 minutes après avoir recueilli les premiers éléments.

 

La passagère, en détresse respiratoire, est conditionnée par les sauveteurs plongeurs et l’équipe médicale de la BA 126, afin d’être hélitreuillée par civière, puis déposée aux urgences de l’hôpital d’Ajaccio. Cette mission démontre encore une fois la capacité rapide d’intervention de l’EH 1/44 « Solenzara » !

Repost 0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 08:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

26/02/2015 Armée de l'air

 

La nuit du 19 février 2015, l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 « Solenzara » a, encore une fois, démontré sa réactivité et sa capacité rapide d’intervention.

 

19 heures, l’alerte du personnel de l’EH 1/44 se déclenche : l’escadron doit procéder à l’évacuation sanitaire d’un militaire en exercice sur la base aérienne 126. Le Super Puma décolle avec, à son bord, l’équipe du centre médical des armées de Ventiseri-Solenzara.

 

A peine le patient déposé à l’hôpital de Bastia, l’équipage reçoit un appel du sous centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Corse d’Ajaccio. Des fusées de détresse ont été observées en mer. Le Super Puma, apte à remplir des missions de sauvetage maritime (SAMAR) de nuit, est directement envoyé pour survoler la zone définie. Après plus de deux heures de vol, aucune épave, ni aucun naufragé n’est découvert. La mission est remplie car la zone de recherche a été entièrement couverte.

 

Vers minuit, le Super Puma rejoint la base aérienne 126, après une nuit bien remplie et le sentiment du devoir accompli.

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:55
L’île de Beauté forme les futurs plongeurs

 

10/02/2015 Armée de l'air

 

L’armée de l’air forme chaque année de nouveaux plongeurs sauveteurs, appelés les « ploufs ». Du 13 janvier au 13 février 2015, une vingtaine de jeunes stagiaires ont alterné cours théoriques et cours pratiques sur la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara.

 

Le cursus de formation des plongeurs sauveteurs se décline en plusieurs étapes qu’il faut impérativement réussir. La première, d’une durée de 5 semaines, est réalisée au sein de la marine nationale à Saint-Mandrier, où les apprentis plongeurs doivent acquérir les techniques de base de la plongée. Ensuite, si les stagiaires n’en sont pas déjà titulaires, ils doivent obtenir les qualifications spécifiques aux premiers secours en équipe premier et second degrés (PSE 1 et 2). Enfin, c’est sur la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara, à l’escadrille d’instruction des sauveteurs plongeurs héliportés (EISPH) de l’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara» qu’ils vont s’imprégner des techniques du sauvetage héliporté, pendant 5 semaines.

 

Sous l’eau, en surface, dans les airs, en montagne… le programme est varié, intensif et progressif. Les instructeurs, des sauveteurs plongeurs aguerris, encadrent, dispensent les cours et évaluent bien sûr leurs élèves. Ils en profitent également pour leur transmettre de nombreuses astuces acquises au cours de leurs carrières.

 

Basée en Corse, l’EISPH bénéficie d’un environnement de travail idéal, avec à proximité la mer, mais aussi la montagne. A l’issue de cette phase de formation, les stagiaires de l’armée de l’air poursuivront leur apprentissage au sein de leur unité d’affectation : soit à Cazaux, soit à Ventiseri-Solenzara, sous la forme d’un parrainage.

 

L’île de Beauté forme les futurs plongeurs
Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 18:55
Séance de parachutisme depuis un hélicoptère Super Puma

Séance de parachutisme depuis un hélicoptère Super Puma

 

05/02/2015 SGC Dupont - Base aérienne 126 de Solenzara - Armée de l'air

 

Des aviateurs de l’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara» et des légionnaires du 2e régiment étranger parachutiste (2e REP) de Calvi se sont entraînés conjointement, les 26 et 27 janvier 2015, suivant un programme très varié.

 

Tout commence par une séance de saut en parachute. Plus d’une trentaine de légionnaires équipés de leur «gaine» (sac contenant les équipements de combat), sautent en ouverture retardée sur le terrain accolé à leur régiment. Puis c’est au tour d’un groupe de commandos parachutistes (GCP) d’embarquer dans le Super Puma de l’armée de l’air pour être déposé «dans la verte», selon leur jargon. Cette dépose se fait à l’aide d’une corde lisse, d’une vingtaine de mètres par laquelle les commandos, équipés de leur sac à dos et de leur armement, débarquent de l’hélicoptère.

 

Le rotor n’a pas le temps de refroidir, l’équipage enchaîne ensuite un sling. Cette manoeuvre consiste à transporter du matériel relié à l'appareil par une élingue. C’est un véhicule P4 qui fait office de charge. Une équipe de légionnaires au sol, dirigée par un membre de l’équipage, accroche la P4 sous le Super Puma. Une seconde équipe accompagne le mécanicien-navigant qui dirige la manoeuvre depuis la soute. Cette première journée se conclut par la récupération des commandos.

 

L’exercice du lendemain est le largage de «petits colis» préparés par les légionnaires parachutistes et largués à faible altitude sur une cible matérialisée par un marquage au sol. C’est alors au tour de trois «sticks» (groupes) de commandos de revêtir leurs combinaisons néoprène noires, de se grimer le visage et d’affuter leurs palmes.

 

Après un dropping (saut depuis l’hélicoptère) en mer, les commandos doivent nager avec leur matériel de combat maintenu au sec dans un sac étanche. Il leur faut ensuite parcourir à la nage près de 800 mètres pour atteindre l'objectif, la plage.

 

Parachutisme, corde lisse, sling, dropping, largages de colis: l’entraînement à ces activités profite aussi bien aux légionnaires du 2e REP qu’aux aviateurs de l’escadron 1/44 de Solenzara. Ces entraînements conjoints entre aviateurs et légionnaires sont organisés 4 à 5 fois par an, alternativement sur la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara et au 2e REP de Calvi.

 

Corse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnairesCorse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnaires
Corse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnairesCorse: entraînement conjoint entre aviateurs et légionnaires
Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 17:55
Mission SAR avec l’EH «Solenzara»


5 févr. 2015 Armée de l'Air

 

Basé sur l'île de beauté, l'escadron d'hélicoptères 1/44 «Solenzara» assure la mission search and rescue (recherche et sauvetage - SAR). Sur terre comme sur mer, par tous les temps, les équipages de Super-Puma sont prêts à intervenir

Repost 0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:55
Progression d'un commando parachutiste de l'air dans la moyenne montagne corse

Progression d'un commando parachutiste de l'air dans la moyenne montagne corse

 

11/12/2014 Sources : Armée de l'air

 

Du 24 novembre au 05 décembre 2014, l’île de Beauté a servi d’écrin à l’exercice interarmées Salamandre. Cet entraînement tactique dense a permis aux différentes unités engagées de maintenir leurs qualifications opérationnelles respectives.

 

Deux hélicoptères Caracal, ainsi qu’un Puma, de l’escadron 1/67 « Pyrénées » stationnés sur la base aérienne 120 de Cazaux ont constitué les moyens aériens engagés. Au sol, une quinzaine de membres du commando parachutiste de l’air n°20 (CPA 20) de Dijon étaient sollicités, tout comme des légionnaires du 2e régiment étranger parachutiste de Calvi (2e REP), unité avec laquelle le CPA 20 s’entraîne régulièrement.

 

L’ensemble des participants a opéré dans diverses zones de Corse: à l’est, sur la base aérienne 126 de Solenzara, ainsi que le champ de tir de Diane, au nord-ouest à proximité de Calvi, ainsi qu’au sud sur le terrain militaire de Frasselli.

 

Au programme : aéro-cordage, mission de type Personnel Recovery, combat en zone urbaine après une dépose au sol par hélicoptère, entraînement à l’appui aérien, largage de petits colis sur marquage tactique, infiltration pédestre en moyenne montagne…

 

Les équipages de Caracal ont également pu s’entraîner au ravitaillement en vol au large de la Corse à partir de C130 italiens. Pour leur part, les commandos ont aussi pratiqué assidûment un large panel de techniques de combat commando, notamment au cours de séances de tirs technique et tactique menés avec un armement varié (HK 416, PAMAS G1, Minimi, HK 417…).

 

Une douzaine de membres du commando parachutiste de l’air n° 30 (CPA 30) de Bordeaux complétaient le dispositif. L’essentiel de leur entraînement était centré autour de leur mission phare: la recherche et le sauvetage au combat (RESCo).

 

photos Armée de l'Airphotos Armée de l'Air
photos Armée de l'Air

photos Armée de l'Air

Repost 0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 12:55
« Memoria Corse. Les combattants de la liberté »

 

04.11.2014 ECPAD

 

Le musée de l’histoire de l’immigration vous invite à une exposition photographique inédite consacrée aux tirailleurs et aux goumiers débarqués d’Algérie en 1943 pour libérer la Corse, puis l’Europe, de l’occupant nazi.

 

 

Partenaire de cette manifestation, dans le cadre du mois de la photographie à Paris, l’ECPAD y présente des films réalisés par les reporters du service cinématographique de l’armée lors du débarquement en Corse et pendant la bataille de Monte Cassino.

 

 « Memoria Corse – Les combattants de la liberté » rend hommage à ces héros anonymes à travers les portraits récents des « anciens » du régiment, ceux qui ont survécu aux terribles combats de la Seconde Guerre mondiale en Corse, en Tunisie, à l’île d’Elbe, en Italie, en France, ou en Allemagne. Depuis trois ans, Roberto Battistini les a recherché et est allé à leur rencontre. Dans son objectif, les regards racontent pour ceux qui ne sont plus et témoignent du traumatisme de la guerre. Des images qui bouleversent, tel ce goumier qui marche seul dans le cimetière marin de Saint-Florent en Corse où ses camarades reposent.

 

 

 

Informations pratiques :

Du samedi 1er au dimanche 30 novembre 2014

Entrée libre et gratuite

Tous les jours (sauf lundi) 10h-17h30, samedi et dimanche 10h-19h.

Palais de la Porte Dorée

Musée de l’histoire de l’immigration

Hall Marie Curie

293 avenue Dausmesnil

75012 Paris

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 16:55
L’escadron de transport «Béarn» en instruction en Corse

 

05/08/2014 Armée de l'air

 

L’escadron de transport 1/64 « Béarn » de la base aérienne 105 d’Évreux a effectué une période d’instruction en Corse, du 28 au 31 juillet 2014.

 

Cet entraînement s’est déroulé à partir de la base aérienne 126 de Solenzara, ainsi qu’au-dessus de Calvi et de sa région. Durant une semaine, le «Béarn» a ponctuellement réalisé des missions communes avec des aéronefs de l’escadron de chasse 2/4 «Lafayette» d’Istres, ainsi que des spécialistes du commando parachutiste de l’air n°20 (CPA 20) de Dijon et des légionnaires du 2e régiment étranger de parachutistes (2eREP) stationnés à Calvi.

 

Ce type d’exercice est essentiel à la préparation opérationnelle d’un escadron de transport tactique. Il permet d’acquérir, de développer ou de maintenir le savoir-faire des équipages. Les aviateurs du «Béarn» ont ainsi réalisé différents largages de parachutistes et de fret, ainsi que des vols tactiques à basse altitude et des posés d’assaut.

L’escadron de transport «Béarn» en instruction en CorseL’escadron de transport «Béarn» en instruction en Corse
Repost 0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 12:55
Le dernier vol d’Antoine de Saint Exupéry

 

18.07.2014 par Thomas Goisque

 

Le 31 juillet 1944, le commandant Antoine de Saint Exupéry, l’auteur du « Petit Prince » disparaissait sans laisser de traces. Il avait décollé de la base de Borgo en Corse pour une mission de reconnaissance au dessus de la Savoie à bord d’un Lockheed P-38 Lightning de la 1re escadrille du groupe II/33.

70 ans plus tard, l’épave de son appareil a été identifiée au large des Calanques de Marseille ; si le mystère est aujourd’hui levé, des questions subsistent…

« Si je suis descendu, je ne regretterai absolument rien. La termitière future m’épouvante. Et je hais leur vertu de robots. Moi, j’étais fait pour être jardinier » écrivait-il à un ami la veille de sa mort.

 

Reportage photos

Repost 0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 21:55
Rafale alignés sur le tarmac de la base aérienne de Ventiseri-Solenzara

Rafale alignés sur le tarmac de la base aérienne de Ventiseri-Solenzara

04/10/2013 armée de l'air

 

C’est la rentrée des classes pour la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara. Depuis le 30 septembre 2013, les activités opérationnelles ont repris dans le ciel corse.

 

Des Rafale des bases aériennes de Mont-de-Marsan et de Saint-Dizier ont entamé leurs campagnes de tir air/air en mer et air/sol sur le champ de tir de Diane depuis le 30 septembre. Cette activité se poursuivra jusqu’au 18 octobre 2013.

 

Puis du 14 au 25 octobre, les Fennec des escadrons d’hélicoptères 3/67 « Parisis » de Villacoublay et 5/67 « Alpilles » d’Orange seront présents sur la BA 126 dans le cadre des entraînements spécifiques des tireurs d’élites MASA (mesures actives de sûreté aérienne), savoir-faire essentiel pour la protection de l’espace aérien national.

 

Ce sera ensuite l’édition 2013 de l’exercice Serpentex, qui se déroulera sur la plateforme corse du 25 novembre au 13 décembre 2013. Cet exercice originellement dédié à la mise en condition opérationnelle du personnel projeté sur le théâtre afghan a pour vocation d’entraîner les unités dans le domaine de l’appui aérien avant leur projection en opérations extérieures. Il rassemblera des Français, des Britanniques, des Canadiens, des Belges, des Espagnols et des Italiens.

 

Du 14 au 25 octobre, du 11 au 22 novembre puis du 9 au 20 décembre, les commandos de l’air de la brigade aérienne des forces de sécurité et d’intervention (BAFSI) effectueront, sur le champ de tir de Diane, une ultime mise en condition avant leur projection sur les théâtres extérieurs.

 

Le planning de cette fin d’année est susceptible d’évoluer en fonction de contraintes diverses qui peuvent survenir.

Fennec en campagne de tir MASA

Fennec en campagne de tir MASA

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories