Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 09:55
La menace terroriste et ses réponses en France

 

25-09-2014 par RFI

 

L'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel en Algérie est venue prouver que les Français étaient désormais des cibles. François Hollande réunit ce jeudi un conseil de défense à l'Elysée. Pour le chef de l'Etat, il s'agit de «prendre toutes les dispositions pour assurer la sécurité de nos compatriotes en France et partout dans le monde». La surveillance a été renforcée dans l'Hexagone.

 

Suite de l’article

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 09:50
ISIS security threat to be discussed with EU Counter-Terrorism Coordinator today - SEDE

 

24-09-2014 SEDE

 

The threat represented by the so-called Islamic State (ISIS) requires “more integrated approach” by the EU and the international community “than any other threat before”, Gilles de Kerchove, EU counter-terrorism coordinator, told Foreign Affairs and Security and Defence MEPs on Wednesday.

 

Military action, support for the new Iraqi government, its army and Peshmergas, putting an end to flows of arms and material, but also communication efforts and a joint approach to the Syrian conflict are all needed to put ISIS down, he stressed.

 

Mr de Kerchove estimated that over 3000 Europeans “were, are or are willing to go to Syria” as foreign fighters. Their return to Europe is “worrying, because they will get military training, indoctrination, will develop networks with comrades from around the world” and their level of sensitivity to violence will diminish, he said and stressed that getting to Syria is easy, especially via Turkey.

 

He also called for maximising the cooperation at the EU level and of the group of nine EU member states, led by Belgium and France, in exchange of information on the foreign fighters, but also called for a better use of existing Europol and Eurojust structures. Mr de Kerchove asked the MEPs to support the passenger name record (PNR) legislation, “one of the rare resources we have” in the field of prevention.

 

Florence Gaub from the EU Institute for Security Studies stressed that the degree of violence had been high in the region even before the arrival of ISIS. “Our level of sensitivity is not the same as on the spot,” she said and argued that ISIS “is the consequence, not the cause of what has been happening in Syria and Iraq. Iraq is where it was born and also where it will die.”

 

The need to isolate ISIS, namely by cutting it off from its resources, especially from the illegal oil smuggling but also from getting fuel for its fighters, to avoid any perception that the current conflict would be a one between the West and the Muslim world, and to assist Turkey to do more, in spite of its difficult situation, were among other issues raised by the MEPs during the debate.

 

N.B.: This is an informal message intended to help journalists covering the work of the European Parliament. It is neither an official press release nor a comprehensive record of proceedings.

REF. : 20140922IPR67207
Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 09:50
GB: Cameron rappelle le Parlement en vue de s'associer aux frappes aériennes en Irak

 

24 septembre 2014 Romandie.com(AFP)

 

Londres - Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé mercredi sur son compte Twitter avoir obtenu le rappel du parlement vendredi, afin de débattre de la demande d'aide irakienne de frappes aériennes contre les djihadistes de l'Etat Islamique.

 

J'ai demandé que le parlement soit rappelé pour débattre de la réponse britannique à la demande du gouvernement irakien de soutien contre le groupe Etat islamique, a-t-il twitté, après avoir rencontré son homologue irakien Haidar Al-Abadi, en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York.

 

Le Speaker (président de la chambre des Communes) a accepté ma demande de rappeler le parlement vendredi, a déclaré le Premier ministre dans un second message sur son compte officiel Twitter.

 

La Chambre des Communes se réunira vendredi pour un débat sur une motion de fond, a précisé un porte-parole de Downing Street, les services du Premier ministre.

 

Le Premier ministre ouvrira les débats et le Vice-Premier ministre (Nick Clegg: NDLR) les conclura, a-t-il également précisé, ajoutant que David Cameron présidera une réunion du cabinet ministériel jeudi à 13H00 (12H00 GMT).

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 09:45
Assassinat d'Hervé Gourdel: en Algérie, la traque des auteurs continue

 

25-09-2014 Par RFI

 

Après l'annonce de la décapitation de l'otage français Hervé Gourdel enlevé dimanche en Algérie par un groupe lié à l'Etat islamique, Alger a dénoncé «un crime abject». Et selon le président français, François Hollande, le gouvernement algérien a indiqué qu'il continuerait à mobiliser tous les moyens à sa disposition pour retrouver les assassins afin qu'ils soient punis.

 

Suite de l'article

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 09:30
Le Conseil de sécurité lance la chasse aux jihadistes étrangers

 

24 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Nations unies (Etats-Unis) - Un Conseil de sécurité extraordinaire présidé par Barack Obama a adopté mercredi une résolution contraignante pour endiguer le flot des jihadistes étrangers en Syrie et Irak et contrer la menace qu'ils représentent pour leurs pays d'origine.

 

Ce texte adopté à l'unanimité impose aux Etats, sous peine de sanctions, d'empêcher leurs citoyens de s'enrôler dans des organisations extrémistes comme l'Etat islamique (EI).

 

Cette rare réunion au sommet était présidée par le président américain Barack Obama et rassemblait 27 autres chefs d'Etat et de gouvernement, dont le président français François Hollande et le Premier ministre britannique David Cameron.

 

La Russie et la Chine se sont ralliées à la résolution mais n'étaient représentées que par leurs ministres des Affaires étrangères.

 

En ouvrant la séance, M. Obama a exprimé sa solidarité avec la France après la décapitation d'un otage français enlevé par un groupe jihadiste lié à l'EI. Nous sommes avec vous et avec le peuple français alors que vous faites face à une terrible perte et que vous vous êtes dressés contre la terreur pour défendre la liberté, a-t-il déclaré, s'adressant à François Hollande.

 

La Conseil a aussi adopté une déclaration pour condamner fermement le meurtre lâche et haineux de Hervé Gourdel.

 

M. Obama a souligné que quelque 15.000 combattants étrangers venus de plus de 80 pays avaient rejoint ces dernières années les organisations extrémistes en Irak et en Syrie.

 

Une résolution ne suffira pas, a-t-il affirmé, il faut que les paroles prononcées ici soient suivies d'actions concrètes pendant les années à venir.

 

Pour M. Hollande, cette résolution est un message de fermeté et d'unité de la communauté internationale toute entière. La réponse (à l'EI) est militaire mais aussi économique ou humanitaire, a-t-il estimé en soulignant la nécessité d'assécher les sources de financement du terrorisme.

 

David Cameron a rappelé que 500 Britanniques figuraient parmi les jihadistes étrangers et que le combattant de l'EI qui avait décapité devant la caméra deux journalistes américains parlait avec un accent anglais. Il faut certes renforcer les contrôles, a-t-il dit, mais aussi combattre ceux qui prêchent la violence et répandent l'idéologie toxique de l'extrémisme.

 

Plusieurs chefs d'Etat africains comme le Tchadien Idriss Déby, le Nigérian Goodluck Jonathan ou le Rwandais Paul Kagame ont mis l'accent sur les groupes extrémistes opérant en Afrique et qui recrutent eux aussi des étrangers comme Boko Haram, Al-Qaïda au Maghreb islamique ou les shebab somaliens.

 

La résolution concerne tous les combattants terroristes étrangers même si elle vise surtout l'EI.

 

Elle avait été proposée par les Etats-Unis qui s'efforcent depuis des semaines de rassembler une coalition internationale contre l'EI. Washington mène depuis le 8 août des frappes aériennes en Irak, puis depuis mardi à l'aube en Syrie contre les positions de l'EI avec l'aide de cinq alliés arabes.

 

Aux termes de la résolution, les gouvernements seront tenus de prévenir et empêcher le recrutement et les déplacements d'individus qui tentent de se rendre à l'étranger dans le but de planifier ou de participer à des actions terroristes ou d'y recevoir un entraînement.

 

Le texte est placé sous le chapitre 7 de la charte des Nations unies qui prévoit des sanctions en cas de non-respect du texte.

 

Elle demande que tous les Etats membres s'assurent que leurs lois et règles nationales instaurent de lourdes sanctions pénales à l'encontre des jihadistes étrangers et des responsables de leur recrutement et de leur financement.

 

Les Etats devront aussi empêcher l'entrée ou le transit sur leur territoire de ces combattants étrangers, une disposition qui concerne notamment la Turquie, point de passage vers la Syrie.

 

Plusieurs pays européens, dont la France et le Royaume-Uni, ont déjà pris ou annoncé des mesures dans ce domaine. Ils craignent de voir les jihadistes, une fois aguerris, revenir sur leur territoire pour organiser des attentats.

 

Le Premier ministre turc Recep Teyyip Erdogan a affirmé que la détermination de la Turquie dans ce domaine ne saurait être mise en doute. Il a souligné que son pays, régulièrement accusé de complaisance envers les jihadistes qui transitent sur son territoire, avait expulsé plus de 1.000 combattants étrangers de 75 pays depuis le début du conflit syrien en 2011.

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 07:56
Opération Chammal : nouvelles missions d’appui aérien en Irak

 

24/09/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Après un vol de reconnaissance et d’appui effectué le mardi 23 septembre par deux Rafale français, deux nouvelles missions de renseignement ont été réalisées dans le ciel irakien ce mercredi 24 septembre.

 

Soutenus par des avions ravitailleurs français et américains, les chasseurs français ont réalisé ces missions par binômes : une patrouille de Rafale équipés de pod RECO NG a effectué une mission de renseignement dans la profondeur dans la région de Mossoul alors que deux autres avions de chasse, équipés de pod Damoclès, ont conduit une mission de dynamic targeting au Nord de Bagdad. Lors de ce type de mission, il s’agit pour les équipages d’acquérir du renseignement au plus près des zones des combats, tout en se tenant prêts à assurer des frappes en cas d'identification de cibles d'opportunité au sol.

 

Lors de ces missions qui ont chacune duré 7 heures, dont 3 heures passées sur zone, les Rafale étaient en contact permanent avec le centre opérationnel aérien américain d'Al Udeid (CAOC*) au Qatar. Ce centre où des officiers français ont été insérés, est chargé de la coordination des moyens engagés dans la zone.

 

Ces missions visent à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste Daech, conformément à la décision du Président de la République de répondre à la demande des autorités irakiennes.

 

*Coordination Air Operation Center (CAOC)

Repost 0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 18:30
Opération Chammal : Nouvelle mission de reconnaissance en Irak

 

23/09/2014 Sources : EMA

 

 

Dans le cadre de l'opération Chammal une nouvelle mission d’ISR (Intelligence surveillance and Reconnaissance) a été effectuée lundi 22 septembre par les avions français au-dessus de l'Irak.

 

Cette mission a impliqué deux Rafale de l’armée de l’air équipés d'un système de reconnaissance de nouvelle génération POD Reco NG et un avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Marine nationale équipé de systèmes de recueil de renseignement d’origine électromagnétique et image.

 

Les Rafale français ont survolé la région de Mossoul durant près de trois heures grâce aux trois ravitaillements en vol assurés par un ravitailleur C135 français pour une durée de vol d’environ six heures. L’Atlantique 2 a quant à lui recueilli du renseignement dans la zone ouest de Bagdad au cours d’un vol de près de onze heures.

 

Ces moyens agissent de façon complémentaire dans le recueil du renseignement sur le groupe terroriste Daech, en étroite coordination avec les autorités irakiennes et nos alliés présents dans la région. Les missions françaises d’ISR ont débuté le 15 septembre dernier.

Opération Chammal : Nouvelle mission de reconnaissance en Irak
Opération Chammal : Nouvelle mission de reconnaissance en Irak
Repost 0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 18:30
Opération Chammal : Mission de ravitaillement technique par un A400M Atlas

 

23/09/2014 Sources : EMA

 

Le 21 septembre, un avion de transport A400 M Atlas de l’escadron de transport 1/61 « Touraine » de l’armée de l’air, a acheminé sans escale depuis sa base d’attache d’Orléans-Bricy, 10 tonnes de matériels techniques aéronautiques au profit des forces françaises engagées dans l’opération Chammal.

 

Le 13 septembre dernier, un renfort en capacités de renseignement ainsi qu’une quarantaine de militaires avaient déjà été acheminés par ce moyen.

 

La capacité d’emport et l’allonge stratégique de l’A400M Atlas répondent parfaitement aux besoins actuels des forces armées engagées en opérations extérieures en facilitant les flux logistiques tout en économisant les moyens engagés.

 

L’opération Chammal est réalisée sous le contrôle opérationnel du contre-amiral Beaussant, amiral commandant la zone Océan Indien (ALINDIEN) et vise à lutter contre le groupe terroriste Daech en Irak.

Opération Chammal : Mission de ravitaillement technique par un A400M Atlas
Opération Chammal : Mission de ravitaillement technique par un A400M Atlas
Opération Chammal : Mission de ravitaillement technique par un A400M Atlas
Repost 0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 07:30
Irak : mission de soutien aérien (actualisé)

 

23/09/2014 Sources : Etat-major des armées

 

 

Dans le cadre de l'opération Chammal, lancée vendredi 19 septembre par le Président de la République, une mission de reconnaissance a été conduite dimanche 21 septembre par les avions français au-dessus de l'Irak.

 

Deux avions Rafale équipés d'un pod de désignation Damoclès ont effectué hier matin une nouvelle mission de soutien aérien au profit des forces armées irakiennes.

 

Les avions français ont ainsi survolé la région de Bagdad durant près de quatre heures, grâce aux cinq ravitaillements en vol assurés par le ravitailleur C135 français ainsi qu'un KC-10 américain.

 

Ces missions visent à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste Daech, conformément à la décision du Président de la République de répondre à la demande des autorités irakiennes.

Irak : mission de soutien aérien (actualisé)
Irak : mission de soutien aérien (actualisé)
Irak : mission de soutien aérien (actualisé)
Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 08:30
Irak : nouvelle mission française d'appui aérien (20 sept)

 

20/09/2014 16:39 Sources : Etat-major des armées

 

Armés de bombes GBU 12, deux avions Rafale équipés de pod de désignation Damoclès et soutenus par un avion ravitailleur C135-FR ont effectué ce matin [20 sept] une nouvelle mission de soutien aérien en Irak, dans la région de Bagdad.

 

Ce vol s'inscrivait dans le cadre d'une mission dite de "dynamic targeting". Il s'agit pour les équipages de se tenir prêts à assurer des frappes en cas d'identification de cibles d'opportunité au sol.

 

En contact permanent avec le centre opérationnel aérien(1) américain d'Al Udeid, au Qatar, chargé de la coordination des moyens engagés sur zone, les avions français ont ainsi survolé le nord-ouest de Bagdad durant près de deux heures. Aucune frappe n'a été effectuée au cour de ce vol.

 

Ces missions, qu'elles soient orientées vers des cibles d'opportunité ou prédéfinies, visent à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste Daech.

 

Ces actions s’inscrivent dorénavant dans le cadre de l’opération Chammal, nom d’un vent de nord-ouest soufflant sur l’Irak et le golfe arabo-persique. 

 

(1) Coordination Air Operation Center (CAOC)

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 15:31
Irak : quatrième mission d’appui humanitaire au Kurdistan irakien

 

20/09/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Le 20 septembre 2014, les armées ont participé à l’acheminement de près de 10 tonnes d’équipements de première nécessité au Kurdistan irakien, au nord de l’Irak.

 

Il s’agit de la quatrième opération de transport de fret humanitaire à destination de l’aéroport international d’Erbil. Trois rotations ont déjà été réalisées les 10, 13 et 21 août 2014. Avec cette nouvelle livraison effectuée par un Airbus A310 de l’escadron de transport 3/60 Esterel, ce sont quelque 70 tonnes d’aide humanitaire qui auront été livrées au Kurdistan irakien.

 

Parti le 19 septembre à 20h00 de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaule, l’avion français a atterri à Erbil à 01h00 où il a déchargé son fret humanitaire principalement constitué de couvertures, de tentes et de kits « hygiène ». Cette cargaison a été prise en charge par les responsables du centre de crise du ministère des affaires étrangères en lien avec des autorités irakiennes et des organisations non-gouvernementales.

 

L’A310 a quitté Erbil vers 04h00 après avoir embarqué un peu plus de 135 réfugiés ayant fui l’offensive de Daech dans le nord de l’Irak. Ces réfugiés ont été accueillis à 09h00 à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaule par monsieur Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères et du développement international (MINAEDI).

 

L’aide humanitaire livrée par les armées françaises à Erbil est l’un des volets du soutien que la France apporte à l’Irak. Les frappes effectuées hier en appui des forces armées irakiennes dans leur lutte contre Daech, constituent le volet militaire de ce soutien évoqué par le Président de la République le 15 septembre dernier lors de la conférence internationale qui s’est tenue à Paris à l’initiative de la France.

Irak : quatrième mission d’appui humanitaire au Kurdistan irakien
Irak : quatrième mission d’appui humanitaire au Kurdistan irakien
Irak : quatrième mission d’appui humanitaire au Kurdistan irakien
Irak : quatrième mission d’appui humanitaire au Kurdistan irakien
Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 11:30
photo EMA

photo EMA

 

19.09.2014 Romandie.com (ats)

 

Les chasseurs français ont lancé vendredi leurs premiers raids contre des positions de l'Etat islamique (EI) en Irak. Ils renforcent ainsi les efforts déployés à l'échelle mondiale par les Etats-Unis pour lutter contre la menace grandissante posée par ces jihadistes.

 

Alors que la coalition d'une quarantaine de pays initiée par le président Barack Obama monte en puissance, son chef de la diplomatie John Kerry présidait dans la journée une réunion ministérielle du Conseil de sécurité de l'ONU. Son objectif: être "plus précis" dans les attributions de chacun dans la guerre contre l'EI.

 

La France est le premier pays à se joindre à la campagne aérienne américaine contre ce groupe responsable des pires exactions dans les régions conquises ces derniers mois en Irak et en Syrie.

 

Des avions Rafale ont mené "une première frappe contre un dépôt logistique de Daech (un des acronymes arabes de l'EI) dans le nord-est de l'Irak", a indiqué la présidence française. "L'objectif a été atteint et entièrement détruit", a-t-elle ajouté.

 

Satisfaction américaine

 

Le président François Hollande avait précisé jeudi que son pays n'enverrait pas de troupes au sol et n'interviendrait qu'en Irak. La France se démarque sur ce point des Etats-Unis, dont la stratégie prévoit aussi des raids aériens en Syrie contre l'EI.

 

La décision de la France de mener des frappes en Irak a été saluée par Washington. L'entente entre les deux alliés contraste fortement avec les fortes tensions créées, il y a une décennie, par l'opposition de Paris à la guerre en Irak lancée par George W. Bush.

 

En Syrie, l'EI a effectué une percée fulgurante dans le nord. Les jihadistes ont pris le contrôle de 60 villages kurdes en 48 heures, dont 40 vendredi, autour d'Aïn al-Arab (Kobané en langue kurde), a affirmé une ONG. Les combattants kurdes battent en retraite car le rapport de force leur est défavorable", a déclaré Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme. "Il y a 800 habitants de ces villages dont le sort est inconnu".

 

Fuite de Kurdes syriens

 

Face à la progression des jihadistes, quelque 5000 Kurdes syriens ont pris la fuite pour passer en Turquie, qui leur a ouvert ses portes vendredi. Ankara craint un nouvel afflux alors qu'au total, plus de 1,3 million de Syriens chassés par la guerre civile ont déjà trouvé refuge en territoire turc.

 

Ankara tente de convaincre Washington de créer une "zone tampon" en territoire syrien pour accueillir les civils déplacés. Le président du Kurdistan autonome irakien, Massoud Barzani, a de son côté demandé à la communauté internationale d'"utiliser tous les moyens" pour protéger la ville d'Aïn al-Arab.

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 10:30
Démonstration d'unité contre le groupe Etat islamique au Conseil de sécurité

Mr. Kerry (left) confers with Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan (centre), Minister for Foreign Affairs of the United Arab Emirates (UAE), and Sameh Hassan Shokry Selim, Minister for Foreign Affairs of the Arab Republic of Egypt.  - UN Photo Eskinder Debebe

 

20 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Nations unies (Etats-Unis) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est parvenu vendredi à mobiliser l'ONU contre le groupe Etat islamique (EI), le Conseil de sécurité adoptant une déclaration unanime appelant à soutenir le gouvernement irakien dans sa lutte contre les jihadistes extrémistes.

 

Le chef de la diplomatie américaine présidait cette réunion du Conseil de sécurité qui a réuni trente ministres ou vice-ministres.

 

A cette occasion, le Conseil a adopté une déclaration unanime appelant à renforcer et étendre le soutien au gouvernement irakien dans sa lutte contre l'EI et les groupes armés qui lui sont liés.

 

Le Conseil condamne fermement les attaques menées par des organisations terroristes, dont celle opérant sous le nom de +Etat islamique en Irak et au Levant+ (EIIL, autre nom de l'EI) en Irak, en Syrie et au Liban.

 

Cette offensive de grande ampleur représente une menace majeure pour la région, ajoutent les 15 Etats membres.

 

Plusieurs des quelque 40 pays qui font partie de la coalition mobilisée par Washington contre l'EI (France, Canada, Australie, Qatar, Jordanie, Allemagne, Emirats arabes unis, Turquie, Egypte) avaient envoyé leurs chefs de la diplomatie.

 

L'aide militaire, économique et financière à l'Irak doit continuer (à affluer) pour soutenir la contre-offensive irakienne contre l'EI, a affirmé devant le Conseil le ministre irakien des Affaires étrangères Ibrahim al-Jaafari. Combattre ces terroristes en Irak et les empêcher d'y répandre le mal est dans l'intérêt du monde dans son ensemble.

 

John Kerry s'est déclaré absolument convaincu qu'à travers une campagne mondiale nous pouvons vaincre la menace de l'EI. Le fait que tant de pays sont représentés ici démontre la nécessité pour nous tous de soutenir le nouveau gouvernement irakien et de mettre fin à la barbarie absolue que représente l'EI.

 

Enumérant les engagements pris par les membres de la coalition anti-EI, M. Kerry a souligné qu'il y a un rôle pour presque tous les pays, y compris l'Iran, notant que son homologue iranien Mohammad Javad Zarif participait à la réunion.

 

M. Zarif était inscrit sur la liste des orateurs mais c'est finalement son vice-ministre Abbas Araqchi qui a pris la parole. Il a affirmé que l'EI n'était ni islamique ni un Etat mais une organisation terroriste, mais a aussi attribué la montée en puissance de l'EI aux aventures militaires --allusion à la guerre en Irak-- et au soutien de certaines parties dans la région, en référence aux pays du Golfe. L'EI s'est transformé en monstre qui menace désormais ses créateurs.

 

Pour Téhéran, toute offensive contre les jihadistes doit respecter la légalité internationale et être menée en coopération avec les autorités nationales: Toute stratégie qui affaiblit ces autorités, y compris le gouvernement syrien, est vouée à l'échec, a lancé le vice-ministre.

 

Les égorgeurs de Daech doivent être combattus et battus, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, utilisant l'acronyme arabe pour l'EI.

 

Rappelant que la France a pris ses responsabilités en commençant vendredi à bombarder des positions des jihadistes en Irak, il a évoqué l'opposition résolue de Paris à la guerre en Irak lancée par le président américain George W. Bush en 2003.

 

En 2003, agir contre l'Irak avait divisé ce Conseil, en 2014, dans un contexte très différent, agir pour l'Irak et contre les terroristes de Daech est un devoir pour nous tous, a insisté M. Fabius.

 

La France est le premier pays à se joindre à la campagne aérienne américaine contre ce groupe.

 

Le président américain Barack Obama doit présider mercredi une réunion au sommet du Conseil axé sur la menace que font peser les jihadistes étrangers. Le Conseil doit adopter une résolution imposant aux gouvernements de prendre des mesures pour empêcher leurs citoyens de s'enrôler dans des organisations extrémistes.

Repost 0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 09:30
Irak : Premières frappes françaises (video)


20 sept. 2014 Crédit : Etat-major des armées / armée de l'Air

 

Le dépôt logistique de Daech ciblé par le raid aérien effectué ce matin (vendredi 19 septembre 2014) a été détruit.

 

Lire Irak : Premières frappes françaises (actualisé)


 

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 16:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

19/09/2014 Sources : EMA

 

Le 19 septembre, sur ordre du Président de la République, une opération militaire aérienne a été menée contre le groupe terroriste Daech. Cette opération avait pour objectif de détruire, par frappes aériennes, un dépôt logistique de Daech repéré dans la région de Mossoul par les missions de reconnaissance et de renseignement effectuées cette semaine.

 

Le dispositif était constitué :

    de deux avions de chasse Rafale de l’armée de l’air équipés de bombes air-sol guidées laser GBU 12 ;

    d’un avion de ravitaillement C-135 FR de l’armée de l’air ;

    d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Marine nationale, chargé d’assurer le volet renseignement de cette mission et la première évaluation des frappes.

 

Commandé par le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, et réalisé sous le contrôle opérationnel du contre-amiral Beaussant, amiral commandant la zone océan Indien (ALINDIEN), ce raid aérien a été conduit en coordination avec les autorités irakiennes et avec nos alliés présents dans la région.

photo EMA / Armée de l'Airphoto EMA / Armée de l'Air
photo EMA / Armée de l'Airphoto EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

Repost 0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
À Paris, les alliés déclarent la guerre à l'État islamique

INFOGRAPHIE - Une trentaine de nations se sont engagées à soutenir l'Irak par tous les moyens, y compris militaires, contre les islamistes.

 

15/09/2014 Par Isabelle Lasserre - leFigaro.fr

 

Réunie à Paris à l'initiative de la France, à l'avant-garde européenne de la mobilisation politique contre les djihadistes, la conférence internationale sur l'Irak s'est engagée dans sa déclaration finale à fournir une «aide militaire appropriée» aux autorités de Badgad pour les aider à lutter contre Daech, l'acronyme arabe de l'État islamique en Irak et au Levant.

 

Suite de l’article

Repost 0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 10:55
La France renforce son arsenal contre le djihadisme

Photo tirée du compte Facebook de Mourad Fares. Le cyberdjihadiste français se servait de ce réseau pour recruter. Il a été interpellé mercredi à Roissy.

 

14/09/2014 Par Christophe Cornevin – LeFigaro.fr

 

Un projet de loi antiterroriste, débattu à partir de ce lundi, prévoit de frapper les candidats au départ d'interdiction de sortie du territoire et d'accentuer la traque sur Internet.

 

Alors que la menace d'un attentat affole tous les compteurs et que l'État islamique vient d'orchestrer une troisième décapitation d'otage européen, il ne se passe plus une semaine sans que le spectre du djihadisme ne secoue l'Hexagone. Mercredi dernier encore, Mourad Fares, un sergent recruteur dépeint comme «particulièrement dangereux» et «proche des mouvements terroristes djihadistes Daech et Jabhat al-Nosra», a été cueilli à Roissy par les policiers spécialisés de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Originaire de Thonon-les-Bains, ce ressortissant français de 29 ans est soupçonné d'avoir enrôlé de jeunes Français dans les régions de Toulouse et de Strasbourg pour les précipiter dans le chaos syrien. Quelques jours auparavant, une famille entière abandonnait sans prévenir son domicile de l'Isère pour filer, avec deux fillettes de trois et cinq ans, vers les zones de combat via la Turquie.

 

Suite de l'article

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories