Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 10:01
photo ECPAD

photo ECPAD

 

16.11.2015 par JDD

 

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, réagit aux attentats de Paris. Il promet de "combattre Daech partout sans relâche".

 

Vous êtes rentré précipitamment de Bretagne pour assister vendredi soir à un Conseil des ministres à minuit. Samedi matin, vous avez participé à un conseil de Défense autour du président de la République. Comment affrontez-vous avec lui cette vague d'attentats à Paris, la plus meurtrière de notre histoire récente?
La France a été frappée par un acte de guerre. Mes premières pensées vont aux victimes et à leurs proches. Le président de la République et le gouvernement se sont immédiatement mobilisés pour répondre à cette agression armée d'une ampleur historique. Daech est une véritable armée terroriste et nous devons la combattre partout sans relâche.

 

Suite de l'entretien

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 09:55
photo ECPAD

photo ECPAD

 

16 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Paris - La France et l'Europe doivent se préparer à de nouveaux attentats, a affirmé lundi le Premier ministre français Manuel Valls, en indiquant que plus de 150 perquisitions avaient été menées sur le sol français dans les milieux islamistes depuis vendredi.

 

A Lyon (centre-est), des armes ont été saisies, dont un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et un fusil d'assaut kalachnikov, selon une source proche du dossier. Cinq personnes ont été interpellées.

 

Nous allons vivre longtemps avec cette menace, il faut s'y préparer et le pays, comme d'autres Etats européens pourrait être encore frappé dans les jours qui viennent, dans les semaines qui viennent, a ajouté Manuel Valls sur la radio RTL.

 

Nous savons qu'il y a des opérations qui se préparaient et qui se préparent encore, pas seulement contre la France, mais contre d'autres pays européens, a-t-il dit, alors que la France tentait lundi matin de renouer avec son quotidien après un week-end de sidération et de deuil.

 

Les attentats de vendredi ont fait 129 morts et plus de 350 blessés.

 

Ces attentats ont été organisés, pensés, planifiés depuis la Syrie, a aussi assuré Manuel Valls, justifiant le bombardement massif français intervenu dimanche sur le fief du groupe Etat islamique à Raqa dans le nord syrien. 20 bombes ont été larguées par des avions français.

 

Cette guerre contre Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique), elle doit se mener d'abord en Syrie et en Irak. il y a aussi ce qui se passe en Libye puisque Daech (...) est implantée et s'y implante là-bas. C'est pour cela que je dis que c'est une guerre qui va être une guerre longue et difficile, a-t-il expliqué.

 

Le Premier ministre a enfin appelé les Français à une très grande vigilance.

 

J'invite chacun à la maîtrise, à la prudence et à la vigilance. Oui, le comportement de chacun va se modifier par rapport à cette menace terroriste, a-t-il dit.

 

Cet acte de guerre, cette nouvelle guerre, car elle n'est évidemment en France pas une guerre conventionnelle, nous oblige à une attitude, à une hauteur de vue, à une mobilisation... à une très grande vigilance, à une très grande maîtrise, à du sang-froid, a-t-il insisté.

 

Daech ne peut pas gagner cette guerre contre nous, mais cette organisation terroriste cherche à nous affaiblir, à nous diviser, à faire en sorte que les Français se retournent les uns contre les autres, a estimé Manuel Valls, en jugeant plus que jamais indispensable l'union sacrée.

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 09:55
photo ECPAD (Archives)

photo ECPAD (Archives)

 

16.11.2015 Romandie.com (ats)

 

La France et l'Europe doivent se préparer à de nouveaux attentats, a affirmé lundi le Premier ministre français Manuel Valls. Il a indiqué que plus de 150 perquisitions avaient été menées sur le sol français dans les milieux islamistes depuis vendredi.

La France va "vivre longtemps" avec la menace du terrorisme et doit se préparer à la possibilité de "nouvelles répliques" dans "les jours qui viennent, dans les semaines qui viennent", a déclaré le Premier ministre sur RTL.

"Nous savons qu'il y a des opérations qui se préparaient et qui se préparent encore, pas seulement contre la France, mais contre d'autres pays européens. Le communiqué de revendication de l'Etat islamique de samedi indique très clairement quelles sont les cibles possibles", a ajouté le Premier ministre.

"Cet attentat a été organisé, pensé, planifié depuis la Syrie", a affirmé le Premier ministre, qui a martelé que le gouvernement n'écartait "aucune solution" dans cette "guerre" contre le terrorisme.

 

Mobilisation générale

"Plus de 150 perquisitions administratives ont été menées" en France dans les milieux islamistes depuis vendredi, a-t-il précisé. Lors de l'une d'entre elles, à Lyon, cinq personnes ont été interpellées dans la nuit de dimanche à lundi et "un arsenal de guerre" dont un lance-roquettes a été découvert, selon une source proche du dossier.

"Il faut fermer les mosquées et les associations qui s'en prennent aux valeurs de la République", a également ajouté le Premier ministre.

Manuel Valls a souligné que la France était "souvent à l'avant-garde pour agir contre le terrorisme", comme au Mali. "C'est aujourd'hui toute la communauté internationale qui doit se mobiliser" contre une "guerre qui va être longue et difficile", a-t-il déclaré.

"Plus que jamais, l'union sacrée" est "indispensable", a-t-il dit. Il a également appelé "chacun à la maîtrise, à la prudence et à la vigilance". "Oui, le comportement de chacun va se modifier par rapport à cette menace terroriste", a-t-il poursuivi.

 

Attentats empêchés au Royaume-Uni

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a lui jugé que les attaques perpétrées vendredi à Paris "auraient pu avoir lieu" au Royaume-Uni, "sept attentats" ayant été évités au cours des six derniers mois dans le pays.

"Nos services de sécurité et de renseignements ont empêché quelque chose comme sept attaques sur les six derniers mois", a déclaré le Premier ministre à la BBC Radio 4, ajoutant en parlant des attaques de Paris: "Cela aurait pu avoir lieu ici".

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 09:45
Two F-15 aircraft were used in the strike - photo USAF

Two F-15 aircraft were used in the strike - photo USAF

 

14 November 2015 BBC Africa

 

A US air strike has targeted the leader of the Islamic State (IS) group in Libya and probably killed him, the Pentagon says.

 

Iraqi national Abu Nabil, also known as Wissam Najm Abd Zayd al-Zubaydi, was a "long-time al-Qaeda operative", it said. The strike took place on Friday and targeted a compound in Derna. The Pentagon said the strike showed that it would go after IS leaders "wherever they operate"

Read more

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 08:55
photo Ministère de la Défense (archives)

photo Ministère de la Défense (archives)

 

15/11/2015 19:56 Sources : Etat-major des armées

 

48 heures après les attentats du 13 novembre à Paris, l’opération Sentinelle a été renforcée de 1 000 hommes et femmes venus de toute la France. D’autres soldats arriveront d’ici mercredi. Retour sur les opérations de renfort.

 

Samedi 14 novembre en début de soirée, 300 parachutistes du 3e  RPIMa de Carcassonne sont arrivés à Paris par avions militaires ;

Dans la nuit du 14 au 15 novembre 2015, 400 militaires ont rejoint les troupes de Sentinelle ;

Dimanche 15 novembre en fin de journée, 300 soldats ont été acheminés vers la capitale

 

Au total, 5 000 soldats de Sentinelle sont mobilisés dans Paris et son agglomération. Près de 19 unités de l’armée de terre ont été mises à contribution :

 

    3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (3e RPIMa)

    12e régiment de cuirassiers (12e RC)

    2e régiment de dragons (2e RD)

    121e régiment du train (121e RT)

    Régiment de soutien du combattant (RSC)

    Régiment de marche du Tchad (RMT)

    92e régiment d’infanterie (92e RI)

    21e régiment d’infanterie de marine (21e RIMa)

    3e régiment d’infanterie de marine (3e RIMa)

    1er régiment d’infanterie (1er RI)

    1er régiment étranger de génie (1er REG)

    3e régiment du génie (3e RG)

    6e régiment du génie (6e RG)

    11e régiment d’artillerie de marine (11e RAMa)

    93e régiment d’artillerie de montagne (93e RAM)

    40e régiment d’artillerie (40e RA)

    1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP)

    2e régiment de hussards (2e RH)

    48e régiment de transmissions (48e RT)

 

 

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 08:55
photo EMA / ECPAD

photo EMA / ECPAD

 

15/11/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Suite aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, le Président de la République, chef des armées, a déclaré que « c’est un acte de guerre qui a été commis par une armée terroriste, Daech, une armée djihadiste, contre la France. »

 

Sur le territoire national comme en opérations extérieures, l’armée française est engagée dans la lutte contre Daech. Toutes les mesures sont prises pour protéger nos concitoyens contre les groupes terroristes. L’opération Sentinelle est renforcée par des effectifs supplémentaires venus, depuis le 14 novembre, de toute la France.

 

Les renforts militaires se préparent à patrouiller dans Paris

Samedi 14 novembre en début de soirée, 300 parachutistes du 3e  RPIMa de Carcassonne sont arrivés par avions militaires. Actuellement, les soldats se préparent à patrouiller dans Paris et son agglomération. Leur mission consiste à surveiller des sites et protéger les Français.

 

Poursuite des opérations de renfort

Pour l’heure, près de 16 régiments de l’armée de terre ont participé à cet effort. Dans la nuit du 14 au 15 novembre 2015, 400 militaires ont rejoint les troupes de Sentinelle à Paris. A ce stade, près de 700 militaires ont renforcé l’opération Sentinelle. Au total, 4 700 soldats sont mobilisés dans Paris et son agglomération. D’autres renforts arriveront d’ici mercredi.

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 08:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

15/11/2015 22:48 Ministère de la Défense

 

Dimanche 15 novembre 2015 à 19H50 et 20H25, la force Chammal a frappé des infrastructures opérationnelles tenues par Daech à Raqqah en Syrie. Les 2 objectifs visés par les frappes ont été détruits.

 

Le raid était constitué de 12 aéronefs français, dont 10 avions de chasse, qui ont été engagés simultanément à partir des Emirats arabes unis et de la Jordanie. 20 bombes ont été délivrées.

 

Planifiée sur des sites préalablement identifiés lors des missions de reconnaissance réalisées par la France, cette opération a été conduite en coordination avec les forces américaines.

 

Le premier objectif détruit était utilisé par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement djihadistes et dépôt d’armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d’entraînement terroriste.

 

Séquence de décollage des Rafales et des Mirages 2000

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 08:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 15 Nov – CJTF-OIR

 

November 15, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151115-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Nov. 14, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted six strikes using fighter and remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 12 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using attack, bomber, fighter and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Al Hasakah, two strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed an ISIL vehicle.

• Near Ar Raqqah, one strike produced inconclusive results.

• Near Mar’a, one strike destroyed an ISIL improvised explosive device cluster, an ISIL fighting position and two ISIL defensive berms.

• Near Al Hawl, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL checkpoint and wounded an ISIL fighter.

• Near Dayr Az Zawr, one strike struck an ISIL cash distribution site.

 

Iraq

• Near Kisik, three strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed an ISIL vehicle, an ISIL mortar system, suppressed an ISIL light machine gun, and wounded an ISIL fighter.

• Near Mosul, one strike suppressed an ISIL heavy machine gun.

• Near Qayyarah, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL fighting position.

• Near Ramadi, three strikes struck an ISIL tactical unit and destroyed 10 ISIL fighting positions, an ISIL cache, two ISIL buildings, an ISIL vehicle borne improvised explosive device, an ISIL command and control node, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, four strikes struck three separate ISIL tactical units and destroyed three ISIL vehicles, an ISIL fighting position, and wounded an ISIL fighter.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Belgium, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Repost 0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 12:55
Les attaques de la nuit du 13 novembre, heure par heure - cedits Liberation-fr

Les attaques de la nuit du 13 novembre, heure par heure - cedits Liberation-fr

 

Par LIBERATION

 

21h17 Une première explosion retentit aux abords du Stade de France, pendant le match amical France-Allemagne, ne tuant que le kamikaze qui a fait sauter sa ceinture explosive. Deux minutes plus tard, une deuxième explosion retentit dans la même rue. Il n’y aurait pas de morts à part les deux kamikazes.

21h20 Au moins un tireur ouvre le feu à l’arme automatique sur les clients du bar Le Carillon, dans le XIe arrondissement, à l’angle des rues Bichat et Alibert, puis sur le restaurant d’en face, le Petit Cambodge. La fusillade fait 14 morts.

21h30 Fusillade rue de la Fontaine au Roi, les balles atteignent les clients de la pizzeria Casa Nostra. Cinq morts.

21h40 19 personnes meurent mitraillées sur la terrasse du café La Belle Equipe, au carrefour de la rue de Charonne et la rue de Faidherbe.

21h45 Une explosion est entendue devant la brasserie Comptoir Voltaire, aux abords de la place de la Nation. Il n’y aurait pas de blessé, mais un terroriste serait mort. Cette attaque n’avait initialement pas été bien identifiée vendredi soir.

21h50 Après environ 45 minutes de concert, plusieurs hommes armés à visage découvert ouvrent le feu dans la salle du Bataclan aux cris de «Allah Akbar», durant le show du groupe Eagles of Death Metal. Jusqu’à 22h20, de nombreux tirs retentissent, d’abord des rafales puis des tirs plus saccadés, isolés. 

21h55 Explosion devant le Mac Donald’s de la Plaine Saint-Denis, à proximité du Stade de France. Une personne est tuée, en plus du kamikaze.

22h30 François Hollande est évacué du Stade de France alors qu’il assistait au match amical France-Allemagne.

23h50 François Hollande apparaît sur les chaînes de télévision. Il déclare l’état d’urgence. Les hôpitaux déclenchent le plan Blanc d’urgence et de crise. Une douzaine de véhicules de premiers secours de la Croix-Rouge ainsi que des véhicules d’assaut blindés du Raid arrivent aux abords du Bataclan.

00h00 Un conseil des ministres se tient à l’Elysée.

00h20 à 00h50 Assaut du Raid au Bataclan et évacuation des rescapés. Les quatre assaillants sont tués, dont trois en actionnant leur ceinture d’explosifs. Selon le dernier bilan établi samedi matin, l’attaque a fait 82 morts.

02h55 L’équipe de France de football est évacuée du Stade France.

04h30 Selon les enquêteurs, huit «terroristes» sont morts dans les attentats, dont sept en se faisant exploser.

08h30 Les secours continuent d’évacuer des corps du Bataclan.

09h00 Conseil de défense autour du président de la République.

10h50 François Hollande s’exprime à nouveau à la télévision. Il désigne comme responsable «l’armée terroriste» de «Daech». 

12:00 L’Etat Islamique revendique l’ensemble des attentats.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 16:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

13/11/2015 lorientlejour.com

 

Le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillera de Toulon le 18 novembre pour rejoindre le "golfe arabo-persique" mi-décembre, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

 

"Le groupe aéronaval appareillera de Toulon dans quelques jours, le 18 novembre, pour rejoindre le golfe arabo-persique mi-décembre", a déclaré Stéphane Le Foll lors du point presse à l'issue du Conseil des ministres, indiquant par ailleurs que le débat au Parlement (Assemblée nationale et Sénat) sur la prolongation de l'intervention des forces armées françaises en Syrie aurait lieu le 25 novembre.

 

Le Charles-de-Gaulle, un navire à propulsion nucléaire qui est le seul porte-avions français, est à quai à Toulon depuis le printemps pour des opérations d'entretien. Il avait été déployé pendant deux mois, du 23 février à la mi-avril, dans les opérations de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique en Irak.

 

"Sur la base de la campagne de renseignements menée au dessus de la Syrie, nos avions de combat ont déjà frappé Daech à cinq reprises en Syrie, dont trois fois cette semaine sur des sites d'infrastructures pétrolières", a précisé aussi le porte-parole.

 

"Deux cent quatre-vingt trois frappes ont par ailleurs été menées en Irak depuis le 19 septembre 2014", a-t-il indiqué, citant une intervention du Premier ministre devant le Conseil des ministres.

 

"Notre objectif est d'accroître et de poursuivre la lutte contre Daech. Nous ciblons cette organisation dans le cadre de la légitime défense collective", a enfin dit Stéphane Le Foll.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 16:30
RAF Reaper strike on ISIL vehicle 12 November 2015


13 nov. 2015 defenceheadquarters

 

Royal Air Force aircraft provided continued close air support to the successful Kurdish offensive around Sinjar city on 12 November, as well as to Iraqi operations in Ramadi.

An RAF Reaper worked closely with other coalition aircraft to ensure that the Kurdish soldiers fighting to retake Sinjar received constant and immediate support from the air. The advanced surveillance sensors on the Reaper allowed it to search ahead of the advancing peshmerga and identify ISIL terrorist activity. In addition to this invaluable intelligence support, the Reaper’s controllers were also able to conduct two successful strikes with Hellfire missiles on groups of terrorists as they attempted to react to the Kurdish advance. Although Sinjar was the focus for much coalition air activity, patrols were maintained over other areas of Iraq where the fight against ISIL continues, and RAF Tornado GR4s provided close air support to the Iraqi units closing in on the terrorist positions in Ramadi. Just north of the city, a terrorist supply truck was identified at the mouth of an underpass, and destroyed by a direct hit from a Brimstone missile.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 14:00
Irak: les forces kurdes ont libéré Sinjar de l'EI

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Sinjar (Irak) - Les forces kurdes irakiennes ont repris vendredi Sinjar, une ville du nord de l'Irak tenue depuis plus d'un an par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a annoncé le dirigeant de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani.

 

Je suis ici pour vous annoncer la libération de Sinjar à la faveur d'une offensive éclair des forces kurdes lancée jeudi avec l'appui des frappes de la coalition internationale et des combattants de la minorité yazidie, a indiqué M. Barzani lors d'une conférence de presse près de la ville reconquise.

 

En prenant la ville, les peshmergas (combattants kurdes) ont réussi à couper l'autoroute 47, l'une des principales routes de communication et de réapprovisionnement des jihadistes entre l'Irak et la Syrie.

 

Sinjar a été libérée par le sang des peshmergas et fait désormais partie du Kurdistan, a ajouté M. Barzani dont les déclarations risquent de provoquer l'irritation du pouvoir central à Bagdad.

 

A la faveur de l'offensive fulgurante de l'EI en juin 2014 au nord de Bagdad qui avait vu la fuite des forces fédérales irakiennes, les forces kurdes avaient pris le contrôle de certaines zones disputées avec le pouvoir central.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:55
Raid contre Jihadi John: les jours des terroristes de l'EI sont comptés

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Tunis - Le secrétaire d'Etat John Kerry a prévenu vendredi que les jours des terroristes associés au groupe Etat islamique (EI) étaient comptés, après un raid ayant visé en Syrie un responsable britannique de l'organisation, Jihadi John, dont la mort reste à confirmer.

 

Nous continuons d'évaluer les résultats de cette frappe aérienne menée jeudi soir à Raqa, dans l'est de la Syrie, mais les terroristes associés à Daech (un acronyme en arabe de l'EI) doivent savoir ceci: vos jours sont comptés et vous serez vaincus, a déclaré M. Kerry lors d'une conférence de presse à Tunis.

 

Il n'y a aucun futur, aucune perspective d'avenir pour Daech, a-t-il ajouté.

 

Jihadi John, de son vrai nom Mohammed Emwazi, est visible sur des vidéos exécutant des otages occidentaux. Vendredi matin, le Premier ministre Britannique David Cameron a confirmé qu'il était bien la cible du raid aérien de l'armée américaine, tout en soulignant que sa mort n'était pas encore certaine.

 

Aux Etats-Unis, un haut responsable militaire américain cité par Fox News a de son côté déclaré: Nous sommes sûrs à 99% de l'avoir eu.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:30
source Twitter

source Twitter

 

13.11.2015 Romandie.com (ats)

 

Des forces kurdes ont pénétré vendredi dans la ville irakienne de Sinjar tenue par l'Etat islamique (EI), a indiqué le conseil de sécurité régional du Kurdistan irakien sur Twitter. Les djihadistes avaient pris le contrôle de cette localité en août 2014.

 

Les troupes kurdes sont intervenues en provenance de "toutes les directions" et ont entamé des opérations de sécurisation dans l'agglomération, ajoute le message sur le réseau social.

 

Un journaliste de Reuters a indiqué avoir vu plusieurs centaines de combattants peshmergas entrer dans la localité à partir du mont Sinjar, relief montagneux situé au nord. Des fusillades violentes résonnaient à l'intérieur de la ville.

 

Les forces kurdes ont lancé jeudi une offensive contre cette localité considérée comme stratégique pour l'EI car située sur l'axe qui relie son fief de Rakka en Syrie à la cité de Mossoul en Irak.

 

Depuis le début de l'offensive, les peshmergas ont repris plus de 150 km2 de terrain qui étaient sous le contrôle des djihadistes et ont réussi à isoler la localité à l'est et à l'ouest.

 

Les Kurdes ont notamment pris position sur l'autoroute 47, un axe de liaison essentiel entre Raqa et Mossoul par lequel l'Etat islamique fait transiter des armes, des hommes et différentes marchandises de contrebande pour financer ses activités.

 

Selon un responsable américain, les Etats-Unis estiment que deux à quatre jours seront nécessaires pour sécuriser la ville et une semaine supplémentaire pour achever les opérations de nettoyage. L'offensive implique environ 7500 hommes appartenant aux forces spéciales kurdes, à des unités peshmergas et à des milices yazidies.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:30
PM statement: United States air strike in Syria

 

13 November 2015 Prime Minister's Office

 

(Transcript of the speech, exactly as it was delivered)

 

David Cameron made a statement in Downing Street on the US air strike targeting British militant Mohammed Emwazi on 12 November 2015.

 

Good morning. Last night, the United States carried out an air strike in Raqqa, Syria, targeting Mohammed Emwazi – the ISIL executioner known as Jihadi John.

 

We cannot yet be certain if the strike was successful.

 

But let me be clear. I have always said that we would do whatever was necessary, whatever it took, to track down Emwazi and stop him taking the lives of others.

 

We have been working, with the United States, literally around the clock to track him down. This was a combined effort. And the contribution of both our countries was essential.

 

Emwazi is a barbaric murderer. He was shown in those sickening videos of the beheadings of British aid workers. He posed an ongoing and serious threat to innocent civilians not only in Syria, but around the world, and in the United Kingdom too.

 

He was ISIL’s lead executioner, and let us never forget that he killed many, many, Muslims too. And he was intent on murdering many more people.

 

So this was an act of self-defence. It was the right thing to do.

 

Today I want to thank the United States: the United Kingdom has no better friend or ally.

 

And I want to pay tribute to all those professionals in our own security and intelligence agencies and armed forces for the extraordinary work they do on behalf of our country. On this, as so often, they’ve been working hand in glove with their American colleagues. We are proud of them.

 

If this strike was successful, and we still await confirmation of that, it will be a strike at the heart of ISIL. And it will demonstrate to those who would do Britain, our people and our allies harm: we have a long reach, we have unwavering determination and we never forget about our citizens.

 

The threat ISIL pose continues. Britain and her allies will not rest until we have defeated this evil terrorist death cult, and the poisonous ideology on which it feeds.

 

Today though, my thoughts, and the thoughts of our country, are with the families of those who were so brutally murdered.

 

Japanese citizens Kenji Goto and Haruna Yukawa, American journalists Steven Sotloff and James Foley and aid worker Abdul-Rahman Kassig.

 

And of course our own citizens. Aid workers David Haines and Alan Henning. Nothing will bring back David and Alan. Their courage and selflessness stand in stark contrast to the empty callousness of their murderers.

 

Their families and their friends should be proud of them, as we are. They were the best of British and they will be remembered long after the murderers of ISIL are forgotten.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 12:30
Jihadi John visé par un raid américain, sa mort pas encore certaine

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Londres - Jihadi John, un responsable britannique du groupe Etat islamique, a été visé par un raid américain mais sa mort n'est pas encore certaine, a déclaré vendredi le Premier ministre David Cameron.

 

Nous ne sommes pas encore certains que la frappe a été un succès, a déclaré M. Cameron devant sa résidence du 10 Downing Street à Londres.

 

M. Cameron a qualifié la frappe d'acte d'autodéfense, affirmant que c'était la bonne chose à faire. Si la frappe est un succès, ce sera un coup porté au coeur d'Isis acronyme anglais pour l'Etat islamique, a-t-il ajouté.

 

Aux Etats-Unis, un haut responsable militaire américain cité par Fox News a déclaré pour sa part: Nous sommes sûrs à 99% de l'avoir eu.

 

Un autre responsable militaire cité par la BBC a déclaré de son côté qu'il existait un haut degré de certitude que Jihadi John ait été tué.

 

Jihadi John, de son vrai nom Mohammed Emwazi, était apparu sur des images de propagande au côté de captifs américains, britanniques et japonais en combinaison orange, juste avant leur exécution, proférant avec un accent britannique des menaces à l'encontre des gouvernements concernés. Seuls ses yeux étaient visibles.

 

Il était apparu pour la première fois dans une vidéo en août 2014 montrant la décapitation de James Foley, un journaliste indépendant de 40 ans porté disparu en Syrie depuis novembre 2012.

 

Deux semaines plus tard, un autre otage américain, Steven Sotloff, subissait le même sort des mains du tueur.

 

Il figurait aussi à l'image lors des décapitations du travailleur humanitaire britannique David Haines, du chauffeur de taxi de Manchester Alan Henning, de l'américain Peter Kassig, et des otages japonais Haruna Yukawa puis Kenji Goto.

 

Les témoignages le concernant retracent l'itinéraire d'un jeune Londonien d'origine koweïtienne sans problème, fan de football et de jeux vidéo, jusqu'à sa radicalisation pour devenir un tueur décrit comme froid, sadique et impitoyable.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:50
Coup de filet contre un réseau djihadiste européen

 

12.11.2015 Romandie.com (ats)

 

La police italienne a annoncé jeudi un coup de filet contre un réseau djihadiste présent dans plusieurs pays européens, dont la Suisse. Ce réseau prévoyait des opérations pour tenter d'obtenir la libération de son chef détenu en Norvège. Les mandats d'arrêt concernent 17 personnes, 16 Kurdes et un Kosovar. Six membres du réseau ont été arrêtés en Italie, quatre au Royaume-Uni, trois en Norvège, tandis que plusieurs sont partis se battre en Irak et en Syrie au côté de l'Etat islamique (EI). Deux mandats d'arrêt ont été adressés à la Suisse, dont un concernant une personne présumée morte au combat en Syrie, ont rapporté les agences de presse italiennes. Des perquisitions ont également eu lieu en Suisse. Les autorités fédérales ont reçu une demande d'entraide des autorités italiennes et ont mené, dans ce cadre, "diverses mesures coercitives" en Suisse alémanique, a indiqué le Ministère public de la Confédération (MPC) à l'ats. La police judiciaire fédérale et les polices cantonales ont été engagées.

 

Disciples du Mollah Krekar

Selon les enquêteurs, les membres de ce réseau sont des disciples de Najmuddin Ahmad Faraj, dit Mollah Krekar, un prédicateur fondamentaliste kurde irakien de 59 ans, établi en Norvège depuis 1991. "L'importance de cette opération est d'avoir démantelé une cellule intégrée qui comprenait, outre l'Italie, le Royaume Uni, la Norvège, la Finlande, la Suisse et l'Allemagne", a déclaré à la presse le commandant Giovanni Governale, un responsable du groupe des opérations spéciales (ROS) des carabiniers italiens. Le réseau se développait "sur internet à travers des procédures 'noires', des plateformes peu connues que nous avons réussi à pénétrer", a-t-il ajouté. Cette opération des forces de l'ordre avait permis d'"annuler une procédure de recrutement, d'envoi au combat à l'étranger".

 

Attentats-suicide planifiés

Selon le commandant Governale, le groupe "s'apprêtait à poursuivre l'envoi à l'étranger de nombreux autres djihadistes", comme "il s'apprêtait à exécuter des attentats, y compris des attentats-suicide, pour essayer de faire libérer leur chef". Le mollah Krekar est considéré en Norvège comme une menace pour la sécurité nationale. Il est sous le coup depuis 2003 d'un arrêté d'expulsion qui n'a toujours pas été exécuté en l'absence de garanties sur son sort en Irak où il risque la peine de mort. Il avait cofondé dans ce pays Ansar al-Islam, un groupe islamiste qu'il affirme ne plus diriger depuis 2002. Il figure, avec ce groupe, sur la liste des personnes et organisations terroristes des Etats-Unis et de l'ONU.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
Liban: double attentat meurtrier dans le fief du Hezbollah à Beyrouth

 

12-11-2015 Paul Khalifeh correspondant à Beyrouth - RFI

 

Plus de 40 personnes ont été tuées dans un double attentat-suicide contre un fief du Hezbollah au sud de Beyrouth, selon la Croix-Rouge libanaise. Le bilan fait également état pour l'instant de 200 blessés. Deux hommes à pied auraient fait détoner leurs ceintures explosives devant un centre commercial de la rue al-Hussiniyé, du quartier de Bourj al-Barajné.

Lire l’article

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
L'EI revendique un attentat dans un fief du Hezbollah à Beyrouth

 

12 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Beyrouth - Le groupe jihadiste sunnite Etat islamique (EI) a revendiqué un double attentat qui a fait jeudi 41 morts et près de 200 blessés dans un fief du Hezbollah chiite libanais dans la banlieue sud de Beyrouth.

 

Des soldats du califat ont réussi à faire exploser une motocyclette piégée qu'ils avaient garée contre un rassemblement de 'rafida' (terme péjoratif désignant les chiites) à Bourj al-Barajné, a affirmé dans un communiqué publié sur internet l'EI.

 

Après que des apostats sont accourus sur les lieux de l'attentat, un des chevaliers du martyre a fait détoner sa ceinture explosive au milieu du groupe, a-t-il ajouté.

 

La revendication n'a pu être authentifiée mais le communiqué est conforme au format habituel des revendications du groupe extrémiste et il a circulé sur des comptes jihadistes en ligne.

 

La version des attentats donnée par l'EI diffère de celle de l'armée libanaise.

 

Selon celle-ci, un terroriste a fait détoner sa ceinture explosive (...) avant qu'un autre ne se fasse exploser près du lieu du premier attentat, ce qui a fait de nombreuses victimes.

 

Elle précise dans un communiqué que le corps d'un troisième kamikaze qui n'avait pu activer sa ceinture explosive avait été retrouvé sur les lieux des attaques.

 

En Syrie voisine, le Hezbollah livre combat au côté du régime contre les rebelles et les jihadistes dont l'EI.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
F-15E Strike Eagles arrive at Incirlik Air Base

A U.S. Air Force F-15E Strike Eagle departs RAF Lakenheath to support Operation Inherent Resolve, Nov. 12, 2015. Aircraft from the 48th Fighter Wing deployed to Incirlik Air Base, Turkey, to conduct counter-ISIL missions in Iraq and Syria. This dual-role fighter jet is designed to perform air-to-air and air-to-ground missions in all weather conditions. (U.S. Air Force photo by Senior Airman Erin Trower)

 

November 12, 2015 EUCOM

 

STUTTGART, Germany — In a demonstration of our continued commitment to the fight against ISIL in Iraq and Syria, United States European Command directed the U.S. Air Force to deploy six F-15Es to Incirlik Air Base, Turkey.  The F-15Es from the 48th Fighter Wing based at Royal Air Force Lakenheath, England, arrived today at approximately 3:50 p.m. Eastern European Time (EET).  These aircraft will conduct counter-ISIL missions in Iraq and Syria in support of Operation Inherent Resolve.  These F-15Es join six F-15Cs currently deployed to Incirlik AB, also from the 48th Fighter Wing.  The F-15Cs are conducting combat air patrols in Turkish air space to help secure sovereign Turkish airspace.  Turkey and the U.S. are long-time NATO Allies and the U.S. Air Force has a long history of working closely with Turkey. As always, we are guests of the government of Turkey at Incirlik Air Base, and there are no plans for a more permanent U.S. presence at this location.  We will continue to work closely with our Turkish partners on supporting the sovereignty of Turkish airspace and our shared

efforts to degrade and destroy ISIL.  The U.S. and Turkey, as NATO allies, share a commitment to peace and stability in the region.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
Les Kurdes irakiens lancent une offensive pour reprendre Sinjar

 

12.11.2015 Romandie.com (ats)

 

Les forces kurdes irakiennes, soutenues par les frappes de la coalition internationale, ont avancé jeudi face au groupe Etat islamique (EI). Elles ont bloqué un axe stratégique vers la Syrie près de la ville de Sinjar qu'elles veulent reprendre aux djihadistes. Couper cette route qui permet à l'EI de faire circuler matériel et hommes entre l'Irak et la Syrie constituerait un coup majeur porté à l'EI. La reprise de Sinjar, où les djihadistes se sont livrés en août 2014 à de multiples exactions contre sa population yazidie, des Kurdophones, représenterait également une importante victoire sur le plan symbolique. "L'attaque a commencé à 08h00 et les combattants peshmergas ont avancé sur plusieurs axes pour libérer le centre du district de Sinjar", a déclaré le général kurde Ezzedine Saadoun à l'AFP. Ils "ont réussi à prendre position le long de la route 47 et commencé à avancer à Sinjar", a précisé la coalition menée par les Etats-Unis. Des colonnes de fumée se sont élevées au dessus de la ville et de ses environs après les bombardements des forces kurdes et des frappes aériennes de la coalition, selon un journaliste de l'AFP. La coalition a annoncé avoir mené mercredi 24 frappes dans le secteur de Sinjar et huit de l'autre côté de la frontière, dans la région d'al-Hol, où les Forces démocratiques syriennes, une alliance soutenue par Washington, combattent l'EI.

 

Des milliers de combattants

Jusqu'à 7'500 combattants kurdes doivent prendre part à l'opération destinée à reprendre Sinjar et à "établir une zone tampon pour protéger (la ville) et ses habitants", a indiqué le conseil de sécurité de la région autonome du Kurdistan. "Les avions de la coalition fourniront un soutien aérien étroit aux forces peshmergas dans cette opération". Un officier des renseignements militaires américains, le capitaine Chance McCraw, a estimé à Bagdad que les peshmergas allaient être opposés à 300 à 400 djihadistes et devraient faire face aux nombreux engins piégés placés dans la ville. Sinjar, située à une cinquantaine de km de la frontière syrienne et non loin du Kurdistan irakien, se trouve sur une route stratégique reliant Mossoul (nord), le fief de l'EI en Irak, et les territoires contrôlés par ce groupe en Syrie. L'EI s'est emparé depuis 2014 de larges pans de territoires au nord et à l'ouest de Bagdad, mettant en déroute les forces irakiennes qui, fortes de l'appui de la coalition, tentent aujourd'hui de reprendre le dessus.

 

"Génocide"

Lors de son offensive en août 2014 sur Sinjar, l'EI avait exécuté de nombreux hommes yazidis, une communauté qu'il considère comme hérétique, et enlevé des centaines de femmes, vendues comme épouses aux djihadistes ou réduites à l'état d'esclave sexuelle, selon Amnesty International. L'assaut avait été décrit par l'ONU comme "une tentative de génocide". Jeudi, le musée de l'Holocauste de Washington a aussi affirmé, dans un rapport basé des témoignages recueillis dans le nord de l'Irak, que cette communauté avait été victime d'un "génocide". "Ce génocide se poursuit", a commenté lors d'une conférence de presse Cameron Hudson, le directeur du centre Simon-Skjodt pour la prévention des génocides, qui a diligenté une mission de 15 jours dans la province de Ninive (nord) en septembre. Les Yazidis, une minorité religieuse qui vit principalement dans cette région de l'Irak, ne sont ni arabes ni musulmans et sont haïs par l'EI. Le musée de l'Holocauste à Washington, inauguré en 1993, a également documenté dans son rapport des cas de "nettoyage ethnique, crimes de guerre et crimes contre l'humanité" contre d'autres minorités de la province de Ninive: les chrétiens, les Turkmènes, les Shabaks, les Kaka'e et les Sabéens.

Repost 1
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 22:30
Chammal : point de situation du 12 novembre 2015

 

12/11/2015 Sources : État-major des armées

 

En Irak, la semaine a été marquée par l’intensification des frappes aériennes de la coalition, notamment dans les régions de Sinjar au nord du pays et de Ramadi à l’ouest de Bagdad, où les unités irakiennes maintiennent leurs efforts pour reprendre le contrôle de la ville.

 

Cette semaine, les équipages de l’armée de l’air française ont réalisé 11 frappes en Irak et 3 frappes en Syrie. Au total, 285 frappes ont ainsi été réalisées depuis le début de l’opération le 19 septembre 2014.

En Syrie, les Mirage 2000 basés en Jordanie ont frappé à trois reprises des sites pétroliers, site de distribution et stations de pompage. Menées sur la base des renseignements collectés ces dernières semaines lors des vols de reconnaissance, ces frappes ont pour objectif d’affaiblir les capacités financières de Daech en perturbant l’exploitation des ressources pétrolières dans les zones sous le contrôle de ce groupe terroriste.

À Bagdad, les opérations de relève du détachement français sont terminées. Désormais, la 3e  brigade légère blindée  assure aux côtés de 13e demi-brigade de Légion étrangère les missions de formation réalisées au profit des forces irakiennes.

Le 5 novembre 2015, le Président de la République a annoncé que le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles-de-Gaulle participerait à l’opération Chammal dans les prochaines semaines.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 12 Nov – CJTF-OIR

 

November 12, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151112-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Nov. 11, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted eight strikes using fighter, attack, and remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 40 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using bomber, fighter, attack and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Al Hawl, eight strikes struck eight separate ISIL tactical units and destroyed four ISIL buildings and wounded an ISIL fighter.

 

Iraq

• Near Albu Hayat, one strike, struck a large ISIL tactical unit and destroyed an ISIL command and control node and two ISIL weapons caches.

• Near Kisik, two strikes struck two separate ISIL staging areas.

• Near Mosul, one strike struck an ISIL tactical unit and wounded an ISIL fighter.

• Near Ramadi, six strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed five ISIL buildings, an ISIL tactical vehicle, an ISIL excavator, two ISIL vehicles, two ISIL improvised explosive device clusters, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, 24 strikes struck nine separate ISIL tactical units, nine ISIL staging areas, and destroyed 27 fighting positions, an ISIL heavy machine gun, an ISIL improvised explosive device, six ISIL assembly areas, two ISIL vehicle borne improvised explosive devices, two ISIL command and control nodes, an ISIL bunker, two ISIL caches, four ISIL staging areas, and suppressed an ISIL heavy machine gun.

• Near Tal Afar, six strikes struck an ISIL tactical unit, three ISIL staging areas, an ISIL bridge, and destroyed an ISIL vehicle, an ISIL observation post, and two ISIL bunkers.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Belgium, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 15:30
Royal Air Force has continued to conduct air operations to assist the Iraqi government in its fight against ISIL.

 

12 November 2015 Ministry of Defence

 

As Kurdish forces launch a major offensive against ISIL terrorists in northern Iraq, the Royal Air Force has been playing a full part in coalition reconnaissance and strike missions to provide effective air support to them and other Iraqi ground forces.

ISIL terrorists are under heavy pressure in both northern Iraq, where the Kurdish peshmerga continue to push them back, and in Anbar province, where Iraqi troops have isolated the ISIL forces inside Ramadi. RAF Tornado GR4 and Reaper aircraft have flown daily armed reconnaissance missions over both areas, as part of the coalition’s intensive air campaign, and have conducted precision attacks in close coordination with the Iraqi ground forces. A particular focus has been around Sinjar city, in preparation for a large Kurdish offensive which began on 12 November to drive ISIL from their remaining positions in the southern part of the town. ISIL positions in and around Sinjar have been methodically targeted by coalition aircraft ahead of the ground assault by the Kurdish security forces.

As part of these preparations for the Kurdish attack, on Thursday 5 November, Tornado GR4s from RAF Akrotiri were able, despite bad weather, to use Paveway IV guided bombs against a pair of ISIL fortified positions near Sinjar; the Kurdish unit whom the GR4s were supporting confirmed that both terrorist positions had been destroyed.

The GR4s were again in action over northern Iraq on Sunday 8 November, destroying a further two ISIL positions near Tal Afar, which had been firing at Kurdish forces, including a rocket launch site concealed in a building.

The next day, the GR4s provided close air support to a Kurdish unit on the outskirts of Sinjar, which was in close combat with terrorists, armed with rocket-propelled grenades, who were defending a fortified compound. Despite the proximity of the Kurdish troops, our aircrew were able to conduct a carefully planned attack with two Paveway IV guided bombs that destroyed the compound.

On Wednesday 11 November, a Reaper used a GBU-12 guided bomb to destroy a terrorist-held building near Sinjar, then successfully attacked with a Hellfire missile a group of ISIL fighters as they attempted to move to a new position. Meanwhile, over Ramadi, a Tornado patrol destroyed a terrorist truck bomb with a Brimstone missile.

In addition to these reconnaissance and strike missions, other RAF aircraft continue to provide invaluable support to the coalition air campaign. Voyager air tankers refuel not just RAF but other coalition fast jets to enable them to extend their patrols over Iraq, whilst Sentinel strategic surveillance aircraft are highly valued for their ability to collect detailed intelligence on terrorist positions and movements. Hercules transport aircraft provide essential logistic support across the operational area, particularly for the British military training teams that are helping the Iraqi and Kurdish forces develop the capabilities they need to combat the terrorists ever more effectively.

 

see all updates

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 14:30
President Barzani who personally commands Sinjar liberation is now among Peshmarge in the frontline. Photo Hemin Hawrami

President Barzani who personally commands Sinjar liberation is now among Peshmarge in the frontline. Photo Hemin Hawrami

 

12 Nov 2015 aljazeera.com

 

Peshmerga fighters, backed by US-led coalition jets, close in on three fronts in bid to cut off ISIL supply lines.

 

Kurdish Iraqi fighters, backed by US-led coalition warplanes, have launched a major offensive to retake the strategic town of Sinjar in northern Iraq from Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) fighters. A statement from the Kurdish Regional Security Council on Thursday said about 7,500 Peshmerga fighters were closing in on the mountain town from three fronts in an effort to cut off ISIL supply lines. Al Jazeera's Imran Khan, reporting from the city of Erbil, said US-led coalition warplanes bombed ISIL positions in the region on Wednesday evening, ahead of what Kurdish officials called "Operation Free Sinjar".

Read more

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories