Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:45
DIO COMORES (Oct 2014)


10-12-2014 Source DLEM Réf : 121 | 186

 

Du 23 au 30 octobre 2014, dans le cadre des accords de coopération militaire liant la France et les Comores, le DLEM a effectué un Détachement d’Instruction Opérationnelle (DIO) Mise en Condition avant Projection (MCP) au profit de la Compagnie d’Intervention et de Projection (CIP) de la Force Comorienne de Défense (FCD) au camp d’ITSOUNDZOU sur l’île de Grande Comore.


Une montée en puissance progressive

La Compagnie d’Intervention et Projection (CIP) est née en septembre 2013 de la volonté du CEMA Comorien, le Colonel YOUSSOUF IDJIHADI, conscient des enjeux militaires et internationaux liés à la participation d’une unité de la FCD à une opération extérieure qui conférerait une dimension internationale à l’Armée Nationale de Développement comorienne. Le BOI du Détachement de Légion étrangère de Mayotte avait été associé à la réflexion et à la mise sur pied de cette compagnie dès l’origine.

Il avait alors été proposé que cette compagnie soit formée par les meilleurs soldats des six compagnies de combat de Forces Comoriennes de Défense (FCD) sélectionnés au cours du DIO OMP mené sur le camp d’ITSOUNZOU du 20 au 28 novembre 2013 qui avait validé la fin d’une longue période de formation cadres comptant 97 stagiaires élèves caporaux et élèves sous-officiers organisée par l’AND. Au cours de ce DIO, les stagiaires après avoir été formés sur la réglementation militaire et le droit des conflits armés, la mise en pratique de procédés particuliers liés aux opérations de maintien de la paix (patrouille, point de contrôle routier, techniques d’intervention opérationnelle rapprochée - TIOR) avaient été évalués individuellement en tactique (connaissance des actes élémentaires et individuels du combattant, cadres d’ordres simples), en sport (tests d’aptitude parachutistes français et parco
Les 50 meilleurs sous-officiers, caporaux et soldats issus de la FCD ont immédiatement enchaîné sur un DIO aguerrissement organisé du 29 novembre au 10 décembre 2013 à MALOUDJA qui a permis de former les deux premières sections de la CIP. Au cours de cette seconde formation, les stagiaires ont travaillé les savoir-faire « commando » : franchissement vertical et horizontal de coupures sèches et humides, natation utilitaire, palmage en mer, navigation en zodiac, techniques d’intervention opérationnelle rapprochée (TIOR)… mais ils ont aussi été formés en instruction sur le tir de combat (ISTC) et en secourisme.

Cette compagnie a ensuite été regroupée du 24 février au 09 mars 2014 pour effectuer un DIO combat à MORONI puis sur le camp d’ITSOUNZOU où elle a pu être formée en commandement (cadres d’ordres), en combat, et en tir. Ce DIO combat avait intégré une vingtaine de soldats supplémentaires pour former la 3ème section de la CIP.


Finalisation de la préparation

Le dernier Détachement d’Instruction Opérationnel Mise en Condition avant Projection (MCP) effectué par le Détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM) aux Comores du 23 au 30 octobre 2014 sur le camp d’ITSOUNZOU en Grande Comore avait pour objectif de finaliser la préparation de la Compagnie d’Intervention et Projection (CIP) en vue de sa projection sur le continent africain courant 2015 dans le cadre d’une Opération de Maintien de la Paix (OMP). Alignée à 150 personnels issus de toutes les compagnies FCD de Grande Comore, Moheli et Anjouan répartis en trois sections de combat à 40 soldats plus une section de commandement, le commandement de cette compagnie a été confié au capitaine AZAD, bien connu des Légionnaires français pour avoir été l’officier de liaison de la plupart des DIO depuis 3 ans.

L’instruction de cette dernière formation a priorisé les missions se rapportant à la défense d’un quartier général dans le cadre d’une opération de maintien de la paix :
- le combat : apprentissage des missions liées à la protection d’un quartier général (tenir un point, la patrouille, le point de contrôle routier et piéton, l’escorte de convoi, le procédé particulier « garder une emprise », la sensibilisation au danger IED-engins explosifs improvisés) ;
- le tir : révision de l’Instruction Sur le Tir de Combat, tir au fusil d’assaut « AK 47 » sur le champ de tir d’ITSOUNDZOU ;
- le secourisme de combat : une demi-journée d’instruction en secourisme de combat et une séquence évaluation ;
- la réglementation militaire et l’application du Droit des conflits armés par les forces terrestres (devoirs du militaire en opération, droit international humanitaire, conventions de Genève).

L’effort a porté sur le commandement en cherchant à impliquer systématiquement les chefs tant pour l’instruction que lors des restitutions et la tactique en plaçant chaque séance d’instruction ou de tir dans un cadre opérationnel.

Ce DIO aux ordres du CES RHONE, adjoint au BOI du DLEM, fort de 23 instructeurs légionnaires et militaires français du DLEM (3 officiers, 9 sous-officiers, 11 caporaux chefs et caporaux) était le cinquième effectué par le DLEM aux Comores en 2014.


Une compagnie évaluée très opérationnelle

Contrôlée le 12 novembre 2014 par le brigadier général soudanais Ibrahim Mohamed, chef de liaison de la force Est africaine (EASF) venu évaluer si l’armée comorienne était prête à être engagée dans les pays en crise de la partie est du continent Africain, la CIP n’a pas démérité. Dans son intervention au moment de remettre au chef de l’Etat Comorien le document officiel d’évaluation, le brigadier général Ibrahim Mohamed n’a pas tari d’éloges déclarant être à la fois « surpris » et « impressionné par la démonstration » que la compagnie a exécuté. A l’entendre, après 10 années de préparation pour les composantes devant former l’EASF dont l’élément de police, l’élément civil et l’élément militaire « aujourd’hui, nous sommes arrivés à un stade où nous pouvons dire que l’EASF est prête pour ses missions ».

 

Reportage photos

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:45
 «Boko Haram n'est plus une secte, mais un groupe insurrectionnel islamiste»

 

12/01/2015 Par Eugénie Bastié – LeFigaro.fr

 

INTERVIEW - Pour l'islamologue Mathieu Guidère*, Boko Haram, qui sème la terreur dans le nord-ouest du Nigeria, a mis en place «une stratégie de massacre et de propagande par l'acte». Explications.

 

LE FIGARO - Certains parlent de Boko Haram comme d'une «secte», d'autres évoquent un mouvement insurrectionnel islamiste. Comment peut-on qualifier ce mouvement dirigé par Aboubakar Shekau?

 

Mathieu GUIDERE -Boko Haram a été une secte à ses débuts, de 2002 à 2009, année de la mort de son fondateur Muhammad Yussuf. Après une période de luttes internes pour sa succession, c'est l'actuel leader Aboubacar Shekhau qui en a fait un groupe islamiste insurrectionnel, usant des méthodes terroristes à large échelle. Parallèlement, la qualification juridique du groupe a évolué dans le temps, y compris au Nigeria. Aujourd'hui, il est quasi unanimement perçu comme terroriste et inscrit sur la liste des organisations terroristes.

 

Suite de l’interview

 

* Mathieu Guidère est islamologue, il enseigne à l'université de Toulouse 2 où il est titulaire de la chaire d'islamologie et pensée arabe depuis 2011. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le monde arabe et l'islam dont le dernier Monde arabe - Monde musulman, collection (Éditions De Boeck, 2013).

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:45
Contre les djihadistes, la Libye veut de l'aide

 

 

12.01.2015 BBC Afrique

 

Le gouvernement libyen se plaint d'être abandonné tout seul à combattre les djihadistes à l'intérieur de ses frontières.

 

L'exécutif à Tripoli exhorte alors la communauté internationale à lui venir au secours.

Dans un entretien à l'Agence France Presse, le Premier ministre Abdallah Al-Thenni souligne que son pays ne reçoit aucune aide, tandis qu'il y a une offensive internationale contre les djihadistes en Syrie et en Irak.

La Libye est en proie à un chaos alimenté par des factions hostiles depuis la chute du colonel Kadhafi en octobre 2011.

La Libye est dirigée par deux gouvernements qui se disputent le pouvoir à distance.

L’équipe reconnue par la communauté internationale et chapeautée par Abdallah Al-Thenni siège à Al-Baïda dans l'est du pays.

L'autre gouvernement, proche des miliciens de Fajr Libya (Aube de la Libye), contrôle Tripoli, la capitale.

"Nous craignons une infiltration en Libye des membres de l'Etat islamique si l'étau se resserre autour d'eux en Syrie et en Irak," a déclaré le Premier ministre Thenni.

La campagne de l'Otan qui a conduit à la chute de Kadhafi a été emmenée par la France.

Mais récemment, le président François Hollande a écarté l'idée d'une intervention militaire de son pays en France.

"La France n'interviendra pas en Libye parce que c'est à la communauté internationale de prendre ses responsabilités," commente le Premier ministre libyen.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:45
La menace Boko Haram au centre des débats

 

12.01.2015 BBC Afrique

 

L'archevêque catholique de Jos, au centre du Nigeria, a accusé l'Occident d'ignorer la menace de la secte islamiste, Boko Haram.

 

Ignatius Kaigama a déclaré que la communauté internationale devait montrer plus de détermination pour freiner la progression du groupe au Nigeria.

Les dirigeants du monde entier doivent selon lui faire preuve du même esprit d'unité et d’engagement observé après les récents attentats en France.

Le secrétaire des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a également condamné des violences qualifiées de "perverses” qui ont cours au Nigeria. Il s’est dit consterné par les informations faisant état de centaines de morts dans l’Etat de Borno.

Cet avertissement intervient deux jours après des attaques à la bombe dans lesquels plus de 20 personnes ont trouvé la mort.

 

Suite de l’article

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:35
Philippines buying C-130s from U.S. for security, disaster relief

Philippine troops offload supplies from a U.S. C-130 for a disaster -relief operation. Photo by Senior Mass Communication Spc. Spike Call/US Navy

 

MANILA, Jan. 12 (UPI)

 

The Philippine military is acquiring C-130 aircraft from the United States and attack helicopters from AgustaWestland as part of a modernization drive.

The two separate deals have a combined value of nearly $58 million.

"The Armed Forces of the Philippines will purchase two C-130T aircraft for $55 million from the United States to improve the country's maritime security and interoperability, especially during a disaster," the U.S. Embassy said in a news release.

"As part of a joint investment program to build the capabilities of the Philippine military, the United States is providing $20 million in U.S. foreign military financing toward the purchase."

An agreement for the aircraft was signed recently at the Joint Reserve Naval Air Station in Fort Worth, Texas, by a Philippine military representative during a visit to inspect the transport aircraft.

Delivery of the planes, expected in early 2016, will bring to five the number of C-130 aircraft in operation in the country in military and humanitarian missions, such as airlifting supplies to islands following typhoons.

 

 

Read more

 
Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:30
U.S., Coalition Continue Airstrikes in Syria, Iraq

 

SOUTHWEST ASIA, Jan. 12, 2015 – From a Combined Joint Task Force Operation Inherent Resolve News Release

 

U.S. and coalition military forces have continued to attack Islamic State of Iraq and the Levant terrorists in Syria and Iraq, Combined Joint Task Force Operation Inherent Resolve officials reported today.

Officials reported details of the latest strikes, which took place between 8 a.m. yesterday and 8 a.m. today, local time, noting that assessments of results are based on initial reports.

 

Airstrikes in Syria

Attack, fighter and bomber aircraft conducted 11 airstrikes in Syria:

-- Near Kobani, nine airstrikes struck two large ISIL units and an ISIL tactical unit and destroyed 10 ISIL fighting positions, five ISIL buildings and two ISIL staging positions.

-- Near Abu Kamal, an airstrike destroyed an ISIL excavator.

-- Near Dawr az Zawr, an airstrike struck an ISIL oil refinery.

 

Airstrikes in Iraq

Attack, fighter and remotely piloted aircraft conducted 16 airstrikes in Iraq:

-- Near Beiji, four airstrikes struck four ISIL tactical units and destroyed two ISIL fighting positions.

-- Near Taji, an airstrike struck an ISIL tactical unit.

-- Near Qaim, two airstrikes destroyed two ISIL armored vehicles and 10 ISIL fighting positions.

-- Near Ramadi, an airstrike struck an ISIL tactical unit and an ISIL vehicle.

-- Near Tal Afar, an airstrike destroyed an ISIL artillery system and an ISIL checkpoint.

-- Near Asad, an airstrike destroyed an ISIL rocket launcher and an ISIL vehicle.

-- Near Sinjar, an airstrike struck a large ISIL unit and destroyed two ISIL buildings.

-- Near Mosul, five airstrikes struck an ISIL tactical unit and two large ISIL units and destroyed four ISIL vehicles, an ISIL VBIED, two ISIL armored vehicles, an ISIL semi-truck, an ISIL mortar system, three ISIL buildings, three ISIL boats and an ISIL tank.

 

Part of Operation Inherent Resolve

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, the region, and the wider international community. The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the terrorist group's ability to project terror and conduct operations, officials said.

Coalition nations conducting airstrikes in Iraq include the United States, Australia, Belgium, Canada, Denmark, France, the Netherlands and the United Kingdom. Coalition nations conducting airstrikes in Syria include the United States, Bahrain, Jordan, Saudi Arabia and the United Arab Emirates.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 16:45
Centrafrique: le démenti de Sangaris (11 Jan. 2015)

 

11 janvier 2015 BBC Afrique

 

Selon leur porte-parole, Laurent Bastide, les soldats de cette opération militaire française basés à quelque 600 kilomètres de Bangui n’ont pas tiré en direction de la foule venue protester samedi près de leur base.

 

"Dans la matinée (samedi), une foule s’est approchée de la base où sont stationnés les éléments français présents à Bria", a dit Bastide lorsque BBC Afrique l’a joint par téléphone.

"Nous avons compté des jets de pierre et un jet de grenade venus de cette foule. Il n’y a eu aucun tir venu de Sangaris. (…) Aucun tir", a-t-il soutenu.

 

Des "remous depuis quelque temps"

 

Interrogé sur les raisons des manifestations hostiles aux soldats français, Laurent Bastide a répondu : "Nous n’avons pas de réponse à donner. Il faudrait demander cela aux manifestants."

Bastide signale qu’"il y a des remous depuis quelque temps, à Bria".

Plusieurs sources contactées par BBC Afrique ont fait état samedi de la mort d’une personne, lors d’une manifestation hostile aux soldats français, à Bria.

Les manifestants voulaient se rendre en masse sur le site de Sangaris, à l’aérodrome de la ville, mais ils ont été repoussés par des tirs des soldats de l’opération militaire française, selon des habitants de Bria.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:55
Unis pour « Faire Face » : interview du chef de projet "Centre de développement aérospatial"


12 janv. 2015 Armée de l'Air

 

Parmi les 38 projets du plan stratégique Unis pour "Faire Face", le général Richard Reboul présente le projet de création du centre de développement aérospatial sur la base aérienne de Mont de Marsan, afin de pouvoir répondre aux besoins des forces opérationnelles, sur l'expérimentation de leur matériel.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:45
Sénégal : DIO au Burkina Faso

 

09/01/2015 Sources EMA

 

Du 1er au 13 décembre 2014, deux détachements des éléments français au Sénégal (EFS) composés de cadres de l’unité de coopération régionale, se sont rendus au groupement d’instruction des forces armées burkinabé (GIFA) à Bobo Dioulasso.

 

Ces actions de formation consistaient à la préparation d’une partie de l’encadrement du GIFA à la pédagogie militaire et à la pratique du sport en vue de l’incorporation, au cours du mois de janvier 2015, de plus de mille nouvelles recrues.

 

Le premier détachement d’instruction opérationnelle (DIO) a permis de former vingt-cinq stagiaires à la pédagogie militaire et à l’exercice de l’autorité. Les stagiaires ont été réceptifs à l’instruction qui leur a été dispensée malgré les moyens pédagogiques très limités dont dispose le GIFA. Durant la deuxième semaine de stage, les stagiaires ont pu mettre en pratique leurs connaissances nouvellement acquises en préparant  un cours théorique ou pratique. Ces restitutions notées, ont été l’occasion de constater les progrès effectués au cours de ces deux semaines de stage.

 

Le deuxième DIO, centré sur la pratique de l’éducation physique militaire et sportive (EPMS), a permis de former vingt-trois stagiaires. Les sous-officiers formés sont maintenant capables de prendre en main et d’animer une séance d’EPMS en s’appuyant sur des militaires du rang en aides-moniteurs. Les formateurs se sont attachés à expliquer comment mener des séances de sport collectif, d’aguerrissement ou de course à pied.

 

Quarante-huit stagiaires ont bénéficié de la formation. Ces deux semaines ont été conclues par la traditionnelle remise d’attestations, présidée par le chef de corps du GIFA et le chef de détachement des EFS.

 

Depuis 2011, les EFS constituent un « pôle opérationnel de coopération à vocation régionale » en Afrique de l’Ouest. A ce titre, ils conduisent des actions bilatérales et régionales de coopération militaire opérationnelle visant à accompagner les États africains dans le renforcement de leur capacité de maintien de la paix. Les EFS ont par ailleurs la capacité d’accueillir, de soutenir et de commander une force projetée, comme cela a été le cas lors du lancement de l’opération Serval en janvier 2013.

Sénégal : DIO au Burkina FasoSénégal : DIO au Burkina FasoSénégal : DIO au Burkina Faso
Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:45
Tanzania flying Seeker observation aircraft

 

12 January 2015 by defenceWeb

 

Images have emerged confirming the Tanzania People’s Defence Force Air Wing as an operator of the Seabird Seeker light surveillance aircraft.

 

An article in Aero Australia magazine noted that by 2009, “Seekers had flown some 11 000 hours including 5 000 on surveillance and patrol duty, and were operating in Australia, Azerbaijan, Jordan, Iraq, South Africa, Tanzania, the United Arab Emirates and the USA.”

 

However, it was not clear how many aircraft were flying in Tanzania and it was only after a music video appeared last year that a Tanzanian Seeker was seen for the first time, in the music video entitled Jeshi La Wananchi Tanzania by Jay Moe, Juma Nature and Professor Jay.

 

The video shows SB7L-360 Seeker JW-9704, which, according to IHS Jane’s Defence Weekly, could indicate that four aircraft have been delivered. Wescam’s MX-10 video/infrared sensor turret has been demonstrated on the Seeker and appears to be fitted to the Tanzanian example.

 

The Seeker is produced by Seabird Aviation in Australia and Seabird Aviation Jordan.

 

In 2006 a Jordanian example was supplied to South Africa (JY-SE1). In September 2004 the Paramount Group ordered five Seeker SB7L-360 surveillance aircraft from Seabird Aviation Jordan, with options for a further five units. In September 2006 Jane’s information group reported that Seabird Aviation Jordan had appointed Paramount as the exclusive distributor of the Seeker SB7 observation aircraft in western, central, southern and east Africa and central Asia.

 

It is believed that four of the aircraft sent to South Africa were subsequently supplied to the Ghana Police Service. The fifth aircraft was set to remain with the Paramount Group in South Africa as a demonstrator aircraft representing Seabird Aviation Jordan in the central and southern African region but it appears it is this aircraft that was donated to SANParks to combat rhino poaching in the Kruger National Park in late 2012.

 

Paramount confirmed to defenceWeb that it did not supply Seekers to Tanzania. The aircraft most likely come from Jordan.

 

The Seeker is powered by a 168 hp Lycoming engine driving a pusher propeller and features a pod and boom layout with excellent visibility from the cockpit to support its surveillance role. It has good low speed and loiter capabilities, as it can loiter at a speed of 120 km/h. Maximum speed is 200 km/h. Endurance is up to six and a half hours.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:35
China Downplays Capabilities of New Type-055 Guided Missile Destroyer

 

January 12th, 2015 defencetalk.com

 

The U.S. media recently reported that the new type-055 guided missile destroyer of the Navy of the Chinese People’s Liberation Army (PLAN) and the U.S. Aegis warship are on a par with each other in terms of power and strength and that the type-055 destroyer is one of the five weapons China might use to change rules of the game in the future.

 

However, Yin Zhuo, a Chinese military expert, said in an interview that the so-called type-055 destroyer is not the world’s largest guided missile destroyer and speculation that it will change the rules of the game is just an exaggeration.

 

Previously, U.S. media reported that the PLAN’s type-055 destroyer has a displacement of 10,000 tons and can carry 128 anti-ship cruise missiles, anti-aircraft missiles and ship-to-ground attack cruise missiles. It can be even equipped with electromagnetic guns and laser weapons. The type-055 destroyer is able to carry out in-depth strikes through cruise missiles and also protect its taskforce through the control of airspace.

 

The U.S. media even believed that judging from its huge volume, strong arm system and advanced sensing equipment, the type-055 destroyer will meet or exceed the capability of “Aegis” destroyer which is current deployed by the U.S. and its allies in the Pacific.

 

Yin Zhuo said that the type-055 destroyer is not the world’s largest destroyer. In terms of tonnage, although the type-055 has a lot of advantages over the type-052C and the type-052D, it is certainly not the largest destroyer in the world.

 

Currently, the displacement of Russia’s Modern-class destroyer and Udaloy-class destroyer has reached 8,000 to 9,000 tons. The displacement of Japan’s Atago-class destroyer is over 9,000 tons and the U.S. DDG-1000 destroyer has a displacement of 12,000 tons.

 

The Type 055 destroyer can in no way change the rules of the game in the future.

 

Yin argued that “the interpretation of the type-055 new missile destroyer by Western media was excessive. Since the World War II, the emergence of nuclear weapons transformed conventional war into nuclear war; the emergence of the aircraft carrier has shifted the leading role in water battle from fleet to aviation personnel. These two forms of weapons have changed the war significantly. At present, relying solely on the destroyer could not change the rules of war. Even the DDG-1000 destroyer of the U.S. cannot change that.”

 

Some Western media reported that the type-055 destroyer might have some new operational capabilities and it has the ability to attack air, land and other ships. These are important to improving the capability of the PLAN.

 

Yin Zhuo believed that the type-055 destroyer is equivalent to the U.S. Arleigh Burke-class destroyer or Japan’s Atago-class destroyer. The type-055 destroyer is equipped with digital phased radar, similar to the U.S. and Japanese destroyers at the technical level. Meanwhile, the type-055 destroyer has large tonnage and thus can carry more weapons. If the Western media is correct, its payload will be about one hundred pieces.

 

Yin Zhuo also expressed that the type-055 destroyer might welcome a new power system. If the warship is equipped with new-concept weapons, a whole dynamic electric power system commanded by computers will be introduced. Because launching new-concept weapons including laser weapons and electromagnetic guns requires enormous energy within a short period of time. Using digital all-electric propulsion will be a revolutionary change for the PLAN.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:30
Embarquement de deux CMT sur le cargo Jumbo Jubilee

 

09/01/2015 Marine nationale

 

Les 6 et 7 janvier 2015 à Brest, les deux chasseurs de mines tripartites (CMT) Andromède et L'Aigle ont pris place sur le cargo néerlandais Jumbo Jubilee qui les transportera jusqu’à la base navale d’Abu Dhabi avant un déploiement de quatre mois dans le golfe arabo-persique et en océan Indien.

 

C’est la seconde fois que la Marine nationale choisit ce mode de transport innovant pour des chasseurs de mines. En 2013, les CMT Pégase et Sagittaire avaient déjà été projetés en océan Indien à bord du même cargo spécialisé dans le transport de navires.

 

Ainsi, deux nouveaux chasseurs de mines d’environ 600 tonnes ont été hissés l’un après l’autre sur deux bers puis posés sur le pont du Jumbo Jubilee, un navire affrété de 145 mètres de long, possédant deux grues d’une capacité de 900 tonnes chacune. Même si cette opération n’est pas nouvelle, elle reste très technique et constitue toujours une belle prouesse collective pour l’affréteur, l’équipage du cargo ainsi que les marins des deux CMT, du SSF et de la Base navale de Brest.

 

Ce mode de transport, plus économique, permet notamment de déployer les CMT loin des bases métropolitaines, tout en optimisant le potentiel matériel et humain sur le transit pour le concentrer sur le cœur opérationnel de la mission, à savoir la chasse aux mines.

 

L’Aigle et l’Andromède rallieront la base navale française d’Abu Dhabi après un transit d’environ trois semaines. Ils seront alors rejoints par leurs équipages, un détachement de plongeurs démineurs et l’état-major du groupe de guerre des mines basé à Brest.

 

En appui de la fonction stratégique connaissance-anticipation, ce nouveau déploiement bisannuel en océan indien permettra la mise à jour de levés de fonds dans le golfe arabo-persique, d’assurer des missions de surveillance mais également de mener des actions de coopération avec les marines riveraines et d’approfondir l’interopérabilité avec nos alliés opérant dans la zone.

Embarquement de deux CMT sur le cargo Jumbo Jubilee
Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:25
Le CEMAT en Guyane pour le nouvel an

 

09/01/2015 Armée de Terre

 

Le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), a rendu visite aux forces armées en Guyane (FAG) du 29 décembre 2014 au 1er janvier 2015, afin de rencontrer le personnel permanent et tournant de l’armée de Terre.

 

Après un entretien avec le préfet le premier jour, le lendemain était consacré à une présentation des missions des FAG et une visite au 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI) à Kourou. La présentation sur place du dispositif TITAN au profit du Centre spatial guyanais et le déplacement sur un site d’orpaillage illégal dans le cadre de l’opération HARPIE, ont permis au CEMAT d’apprécier la variété et l’intensité des missions remplies par les FAG.

C’est ensuite au 9e régiment d’infanterie de marine (9e RIMa) que le général Bosser a passé la journée du 31 décembre ainsi que le réveillon du nouvel an, auprès des marsouins et de leurs épouses. Sa visite a également été marquée par une prise d’armes sur la place de Bazeilles au cours de laquelle 4 militaires du 9e RIMa ont été distingués.

Le 1er janvier, le CEMAT a conclu son séjour par la visite du régiment du service militaire adapté (RSMA) de Saint-Jean-du-Maroni et de la base opérationnelle avancée (BOA) du 9e RIMa. Le baptême d’une pirogue de la section fluviale a été un moment important de la journée et un symbole fort de ces deux jours passés au sein du régiment du fleuve et de la forêt.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:20
Discovery Air Defence Services s'équipe en F-16

 

12.01.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

La firme canadienne DADS, qui dispose actuellement de A4-N (10), d'Alpha Jet (16) et de IAI Westwind 1124 (ces derniers pour des missions de simulation et de guerre électronique), est bien décidée à devenir l'un des leaders mondiaux des CATS (Contracted Airborne Training Services).

Elle a acheté en 2014 six F-16 dont la livraison a commencé; elle a posé une option sur 19 autres appareils de ce type. La prochaine édition de Maple Flag, en mai, pourrait constituer leur première sortie officielle.

Sa maison-mère Discovery Air s'est également implantée aux USA, d'abord en créant Top Aces USA (du nom initial de la société canadienne rebaptisée DADS) puis en achetant la firme ATSI (Advanced Training Systems International) et ses 10 Skyhawk en décembre 2013, pour la somme de 6,8 millions de $. ATSI va être englobé dans Top Aces USA.

DADS, qui déploie actuellement sept Skyhawk en Allemagne après avoir évincé BAE Systems, espère pouvoir décrocher un contrat identique au Royaume-Uni.

DADS et Top Aces USA appartienent à Discovery Air (160 aéronefs et 850 employés). Ce groupe a été créé en 2004 et il regroupe 9 sociétés (dont une aux USA et une au Chili).

 

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 10:55
photo Col B.B. GMP

photo Col B.B. GMP

 

11/01/15 Par Jean Guisnel - Le Point.fr

 

La mise en place de militaires autour des lieux de culte est inédite. La défense se mobilise pour une crise sans précédent.

 

Jean-Yves Le Drian a décidé d'annuler son déplacement prévu lundi 12 janvier à Pau dans les forces spéciales. Il est retenu à Paris par les réunions de crise qui se succèdent. Il avait prévu de se rendre au 4e régiment d'hélicoptère des forces spéciales de Pau (Pyrénées-Atlantiques) pour marquer son appui aux militaires conduisant actuellement des opérations antiterroristes en Afrique saharo-sahélienne et voler à bord d'un hélicoptère de combat Tigre. Le ministre devait également inaugurer le quartier-chef de bataillon Damien-Boiteux, du nom du premier soldat tué dans l'opération Serval au Mali, le 11 janvier 2013. Contrairement aux habitudes, le déplacement de Jean-Yves Le Drian avait été annoncé avec cinq jours d'avance, le 7 janvier dernier, cinq heures après l'attentat contre Charlie Hebdo.

 

Concernée au plus haut chef

La défense française est concernée au plus haut chef par la crise actuelle. Dans une vidéo diffusée dimanche sur le site YouTube, et aussitôt retirée, un homme qui pourrait être Amedy Coulibaly a indiqué, cité par l'AFP : "Ce qu'on fait est tout à fait légitime vu ce qu'ils font. C'est amplement mérité depuis le temps. Vous attaquez le califat, on vous attaque", affirme-t-il en référence aux missions conduites par les forces spéciales, l'armée de l'air - et bientôt par la marine - en Irak dans le cadre de l'opération Chammal. Les opérations militaires antiterroristes se poursuivent également en Afrique, dans le cadre de l'opération Barkhane.

 

Opération intérieure

Dans le cadre de ce que les militaires appellent une Opint (opération intérieure), par opposition aux Opex (opérations extérieures), le plan Vigipirate prévoit 1 350 militaires à Paris plus 600 dans les régions. Les hommes impliqués dans ces opérations sont aujourd'hui chargés de remplacer les forces de police et de gendarmerie autour des lieux de culte et autres points sensibles.

S'y ajoutent deux dispositifs ininterrompus, mais dont la vigilance a été renforcée ces dernières heures : la posture permanente de sûreté aérienne (PPSA) et la posture permanente de vigilance maritime (PPVM). Ces deux dispositifs comptent 1 500 hommes. La défense reste relativement discrète sur l'ensemble de ces mesures qui pourraient être renforcées le cas échéant. Le président de la République devrait évoquer précisément le rôle confié aux militaires dans la phase actuelle, en se rendant le mercredi 14 janvier sur le porte-avions Charles de Gaulle en partance pour le Golfe arabo-persique, afin d'y présenter ses voeux aux forces armées.

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 08:45
Sénégal : DIO artillerie au Togo

 

09/01/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 17 novembre au 06 décembre 2014, un détachement des éléments français au Sénégal (EFS) s’est rendu au Togo pour conduire 3 semaines de remise à niveau au profit de sous-lieutenants, chefs de section issus de diverses unités d’infanterie des forces armées togolaises (FAT) et de la batterie de canon de 105mm HM2 du régiment de soutien et d’appui de Lomé.

 

Les deux premières semaines du stage à Lomé ont été consacrées à la révision des bases et à des exercices de drill, dans les domaines de la préparation du tir, de la reconnaissance topographique, de l’observation et du réglage des tirs et du service de la pièce.

 

Cette période a été l’occasion pour les instructeurs et leurs stagiaires togolais de redécouvrir un matériel légendaire pour tous les artilleurs : le canon 105 HM2. En effet, ce canon rustique et « increvable » a été de tous les combats, des batailles de la Seconde Guerre mondiale, en passant par l’Indochine ou l’Algérie.

 

La dernière semaine du DIO s’est déroulée en brousse, dans la région d’Akaba. La batterie a pu se déployer sur le terrain et effectuer deux tirs parfaitement en place sous les yeux du chef d’état-major général des forces armées togolaises et du chef d’état-major de l’armée de terre togolais.

 

A l’heure du GPS et de la numérisation quasi-totale de la chaine feux, les DIO en Afrique sont une occasion unique pour les artilleurs de pratiquer les fondamentaux de l’artillerie que sont :

- la préparation calculée des tirs ;

- les procédés topographiques ;

- les tirs avec pour seuls outils, la boussole, la carte et le sens du terrain.

 

Ce stage a été une parfaite réussite, tant sur le plan technique artillerie, que dans le domaine du rayonnement de la France dans le pays hôte. Les relations de fraternité d’arme entre artilleurs togolais et instructeurs français tout au long du stage, ainsi que le repas de la Sainte Barbe (fête des artilleurs), offert en fin de stage par le général Kadang au détachement, sont autant de témoignages du succès de cette mission.

 

Depuis 2011, les EFS constituent un « pôle opérationnel de coopération à vocation régionale » en Afrique de l’Ouest. A ce titre, ils conduisent des actions bilatérales et régionales de coopération militaire opérationnelle visant à accompagner les États africains dans le renforcement de leur capacité de maintien de la paix. Les EFS ont par ailleurs la capacité d’accueillir, de soutenir et de commander une force projetée, comme cela a été le cas lors du lancement de l’opération Serval en janvier 2013.

Sénégal : DIO artillerie au TogoSénégal : DIO artillerie au Togo
Sénégal : DIO artillerie au Togo
Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 08:20
US Navy Christening Fifth Joint High Speed Vessel

 

January 12th, 2015 By US Navy - defencetalk.com

 

The Navy will christen the future USNS Trenton (JHSV 5) Jan. 10 during a 10 a.m. CDT ceremony in Mobile, Alabama.

Secretary of the Navy Ray Mabus will deliver the ceremony’s principal address. Virginia Kamsky, chair and chief executive of Kamsky Associates, Inc., will serve as the ship’s sponsor.

“This ship represents the hard-working men and women of New Jersey and the importance of the American cities along the Delaware River. It represents American shipyard, factory, and assembly line workers who have been the backbone of the Arsenal of Democracy since President Franklin Roosevelt coined the phrase more than seven decades ago. It represents the American spirit of hard work, patriotism and perseverance,” said Mabus. “The USNS Trenton will carry these values and this spirit around the world. It is tailor-made for our 21st century operations and maritime security missions, from the wide expanses of the Pacific to the littorals of Africa.”

JHSV 5 will be the fourth naval vessel to bear the name Trenton. The first ship was built following the Civil War and was named to honor George Washington’s Revolutionary War victory on the banks of the Delaware River. Since then, a ship bearing the name Trenton has served during every vital Navy mission until 2007 when the last ship was decommissioned.

The 338 foot-long aluminum catamaran is under construction at the Austal USA shipyard in Mobile, Alabama. JHSVs are ideal for fast, intra-theater transportation of troops, military vehicles, supplies and equipment. These ships are capable of transporting 600 short tons 1,200 nautical miles at an average speed of 35 knots with berthing space for up to 104 personnel and airline-style seating for up to 312.

JHSVs have a 20,000 square foot open mission deck and a flight deck to support day and night launch and recovery operations, providing U.S. forces added mobility and flexibility. They can operate in a variety of roles to include supporting overseas contingency operations, conducting humanitarian assistance and disaster relief, supporting special operations forces and supporting emerging joint sea-basing concepts.

Upon delivery to the U.S. Navy’s Military Sealift Command, Trenton will be designated as a United States Naval ship, and will have a core crew of 22 civilian mariners with military mission personnel embarking as necessary.

Repost 0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 12:55
Les conférences du Service historique de la défense de Toulon: 14-18, la Marine en guerre

 source illustration : La Plume et le Canon

 

07.01.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense


Le Service Historique de la Défense à Toulon organise un cycle de conférences avec un accès gratuit et sans réservation dans le bâtiment de la Corderie Royale à proximité de la place d’armes à Toulon.

 

Voici les dates et les sujets abordés:

 

Jeudi 22 janvier 2015, 17h30. La situation de la Marine à la veille de la guerre. Par Jean de Préneuf, Maître de conférences à l'Université de Lille - UMR CNRS IRHiS 8529 -, LV ® au SHD.

Jeudi 12 février 2015, 17h30. La Grande guerre sur mer. Par Martin Motte, docteur en histoire, directeur d'études à l'EPHE, LV® au CESM.

Jeudi 26 mars 2015, 17h30. Le barrage d’Otrante. Par Thomas Vaisset, docteur en histoire, chargé de recherches et d’enseignement à la division Marine du Département études enseignement du SHD, chargé de cours à l’Ecole de Guerre.

Jeudi 23 avril 2015, 17h30. Dartige du Fournet et la crise d’Athènes. Par l’Amiral Benoit Chomel de Jarnieu.

Jeudi 28 mai 2015, 17h30. Le blocus allié pendant la Première Guerre mondiale Par Mme Emmanuelle Braud, chargée d’études documentaires, adjointe du conservateur du SHD Toulon.

Jeudi 18 juin 2015, 17h30. L’engagement des troupes coloniales sur le front d’Orient. Par le Chef de Bataillon Philippe Roudier, conservateur du musée des troupes de marine de Fréjus.

Jeudi 23 juillet 2015, 17h30. La guerre sous-marine en Méditerranée et Adriatique. Par Schwerer, Docteur en droit et économie des entreprises.

 

Pas de conférence en août

 

Automne 2015 ouverture au Musée de la Marine de Toulon de l’exposition "Marines en Méditerranée 1914-1918". Co-commissariat : Musée de la Marine de Toulon, Service historique de la Défense Toulon, Musée d’histoire maritime de Saint-Tropez.

 

Jeudi 24 septembre 2015, 17h30. La défense des côtes en Méditerranée. Par Frédéric Saffroy, docteur en histoire, avocat à la cour.

Jeudi 22 octobre 2015, 17h30. Les marins tropéziens durant la Première guerre mondiale : une population maritime à l’épreuve de la guerre. Par Laurent Pavlidis, docteur en histoire, responsable du musée d'histoire maritime de Saint-Tropez.

Jeudi 19 novembre 2015, 17h30. Les navires-hôpitaux. Par Bernard Broussolle, médecin général inspecteur (2s), membre de l’académie du Var.

Jeudi 17 décembre 2015, 17h30. (sous réserves de confirmation) L’aviation maritime pendant la première guerre ou: La pyrotechnie de Toulon pendant la première guerre.

Les conférences du Service historique de la défense de Toulon: 14-18, la Marine en guerre

cote A02324 © Photo Marius Bar-Toulon

 

Note RP Defense : voir le site NAVIRES DE LA GRANDE GUERRE

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 17:55
DCI et le SSA s'allient pour des prestations de formation dans le domaine médical

 

07.01.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

L'externalisation, je l'ai écrit à plusieurs reprises, touche aussi le domaine médical (voir ici un post sur l'externalisation du soutien médical ou encore ici) et en particulier celui de la formation des personnels militaires aux gestes de premiers secours ou à la médecine de combat.

Il existe aux USA et en Australie, par exemple, des entreprises spécialisées dans ce type de formation et qui offrent leurs services aux personnels des forces armées, aux entreprises de sécurité et aux sociétés qui déploient leurs employés dans des zones à risques.

La France n'est désormais plus absente dans ce créneau. En effet, DCI a signé une convention cadre avec la direction du Service de Santé des Armées (SSA) afin de proposer des prestations de formation (opérationnelle et universitaire), d’expertise et matériels associés à l’étranger. 

DCI va ainsi fournir des formations initiales et spécialisées, validées par le SSA et en coordination avec lui. La mise en place de cette nouvelle offre Santé se fera lors du premier semestre 2015. Plusieurs pays étrangers ont déjà indiqué leur intérêt pour ce type de formation.

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 17:50
Le NCSM Fredericton relève le NCSM Toronto en Méditerranée

Le NCSM Fredericton, la première frégate modernisée, arrive à Lisbonne au Portugal pour remplacer le NCSM Toronto afin de joindre les Forces maritimes permanentes de l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE, le 6 janvier 2015. (MDN)

 

7 janvier 2015 par Nicolas Laffont - 45eNord.ca

 

Marine royale canadienne,Méditerranée,NCSM Fredericton,NCSM Toronto,op REASSURANCE

La frégate NCSM Fredericton, est arrivé mardi 6 janvier à Lisbonne au Portugal pour joindre les Forces maritimes permanentes de l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE.

 

Première frégate modernisée déployée, le NCSM Fredericton succède au NCSM Toronto, qui a participé à des opérations de sécurité maritime et des exercices d’entraînement interarmées dirigés par l’OTAN, au sein du 2e Groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN (SNMG 2), depuis août 2014.

Le NCSM Toronto a participé à divers exercices d’instruction interarmées de l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE0, y compris les exercices Noble Justification, Mavi Balina et le déploiement historique à la mer Noire pour l’exercice Sea Breeze.

Pendant qu’il opérait dans la mer Noire, le NCSM Toronto a mené l’unité de tâche 02 (TU.02) du SNMG2, qui comprenait la frégate espagnole Almirante Juan de Borbón. La TU.02 a travaillé avec la frégate roumaine Regele Ferdinand, le destroyer américain USS Ross et des navires de la Bulgarie, de la Géorgie, de la Turquie et de l’Ukraine.

Prenant une pause bien méritée, l’équipage du NCSM Toronto sera de retour à Halifax, à la fin janvier.

«Une action soutenue, forte et coordonnée entre les pays partageant les mêmes idées est la meilleure façon de veiller à ce que nos actions aient un impact maximal sur le régime de Poutine», a déclaré Rob Nicholson, ministre de la Défense nationale.

«La performance qu’a livrée le NCSM Toronto au cours des sept derniers mois établit une norme élevée pour les futurs déploiements maritimes dans la région, alors que la compagnie du Navire a fourni un service exceptionnel constant au Canada et à ses alliés de l’OTAN à l’appui des mesures d’apaisement de l’OTAN, a dit pour sa part le lieutenant-général Jonathan Vance, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada. Le NCSM Fredericton poursuivra sur cette lancée, offrant au gouvernement du Canada et à l’OTAN une force maritime hautement polyvalente et robuste capable de répondre rapidement et efficacement aux demandes actuelles et futures de l’OTAN.»

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 17:40
B-237 diesel-electric submarine Rostov-on-Don Photo Admiralty Shipyards

B-237 diesel-electric submarine Rostov-on-Don Photo Admiralty Shipyards

 

9 janvier 2015. Portail des Sous-Marins

 

Un nouveau sous-marin classique russe, surnommé le “trou noir” par l’OTAN pour sa capacité à rester indétectable, a commencé les préparatifs en vue d’essais en eau profonde. Mais auparavant, il doit d’abord effectuer un voyage de 4.630 km pour rejoindre la mer de Barents.

 

« L’équipage du sous-marin Rostov-sur-le-Don, qui a été remis à la marine russe par les chantiers de l’Amirauté, a commencé les préparatifs pour le voyage de la mer Baltique vers la mer de Barents, » a annoncé le capitaine Igor Dygalo du ministère de a défense.

 

Avant que le sous-marin ne commence ses essais, il doit d’abord parcourir environ 2.500 nautiques entre St. Pétersbourg vers la mer de Barents. Après les avoir terminés, le sous-marin devra transiter vers son lieu d’affectation définitif, le port de Novorossiysk, en mer Noire. Il sera le 2è sous-marin sur les 6 qui doivent être basés en mer Noire d’ici la fin 2016.

 

Le Rostov on Don est le premier exemplaire de série de la 3è génération de sous-marins de la classe Varshavyanka (Projet 636, code OTAN : Kilo improved). Ce type de sous-marin serait le plus silencieux au monde. Il dispose d’un rayon d’action accru. Sa taille relativement petite lui permet de manœuvrer dans des eaux peu profondes.

 

Le sous-marin est équipé de torpilles d’un diamètre de 533 mm et de 8 missiles anti-aériens, ainsi que du missile de croisière d’attaque contre la terre Caliber. Il déplace 4.000 t. Sa vitesse en plongée atteint 20 nœuds et il pleut plonger jusqu’à 300 m. Son équipage est composé de 52 marins et son autonomie est de 45 jours.

 

Référence : RussiaToday

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 17:30
Turkey to order four more F-35 from US Lockheed Martin

 

 

Jan 8, 2015 Spacewar.com (AFP)

 

Turkey is planning to buy four more F-35 Joint Strike Fighters from the US, in addition to the two it had already ordered, the country's defence industry agency said.

 

"It has been agreed that four more F-35 planes will be procured in addition to the two previously ordered as part of a plan to buy a total of 100 new generation F-35 Joint Strike Fighters," the defence industry executive committee (SSM) said in a statement posted on its website.

 

The decision came after a meeting chaired by Prime Minister Ahmet Davutoglu for the first time under his rule to discuss key defence purchases.

 

Turkey has long planned to purchase 100 jets to replace its ageing F-4 and F-16 fleet, but increasing costs have hampered the acquisitions.

 

The Joint Strike Fighter, manufactured by Lockheed Martin, is the Pentagon's most expensive weapons programme ever.

 

The defence committee also agreed to "continue negotiations" over Turkey's plan to buy defence missile systems.

 

Turkey, key NATO member, announced in 2013 that it was entering negotiations with the China Precision Machinery Export-Import Corporation (CPMIEC) to acquire its first long-range anti-missile systems.

 

But the plan has deeply concerned the United States, which has already imposed sanctions on the Chinese firm for supplying arms to Iran and Syria in defiance of an embargo.

 

Ankara has since then asked other contenders -- European and American firms -- to renew their proposals.

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 17:20
A UK F-35B Lightning II taxiing off from Eglin Air Force Base, Florida, USA.  photo Harland Quarrington UK MoD

A UK F-35B Lightning II taxiing off from Eglin Air Force Base, Florida, USA. photo Harland Quarrington UK MoD

 

09 January 2015 Royal Air Force

 

RAF Lakenheath in Suffolk will become home to the first 2 US F-35 fighter jet squadrons in Europe.

 

The US Department of Defense has announced that RAF Lakenheath will become home to the first 2 US F-35 squadrons in Europe with the first aircraft due to arrive in 2020.

 

The announcement is part of the US Government’s review into the American military footprint across Europe.

 

The basing of US F-35s at RAF Lakenheath confirms the American military presence in the UK for the foreseeable future. It also means that for the first time in decades the US Air Force and the RAF will have operated the same type of aircraft from the UK.

 

The US has also decided to end its presence at nearby RAF Mildenhall. The precise timing for their final withdrawal has still to be determined, but it is expected to correspond with the period in which the US plan to increase their presence at the adjacent RAF Lakenheath.

 

Defence Secretary, Michael Fallon said:

"This resounding vote of confidence by the US is great news for the UK. Our historic relationship with the US remains as strong as ever, and their decision to base their first F-35 squadrons in the UK clearly reflects the closeness of our partnership, as well as the American commitment to NATO and Europe.

"I am delighted that the Royal Air Force, Royal Navy and US Air Force will be operating this superb aircraft alongside one another from bases in the UK. It is an indication of the strength of our continuing shared commitment to transatlantic security.

"Of course, the US decision to drawdown its presence at RAF Mildenhall is disappointing. However, we recognise that in these challenging times of austerity, the US is not immune to the need to make efficiency savings across US Defence."

 

US Assistant Secretary of Defense, Derek Chollet said:

"The UK is an extraordinary ally and supportive host to US forces. Our decision to base US Air Force F-35s at RAF Lakenheath is a testament to that special relationship and a sign of the decades of co-operation to come."

 

The basing of the US Air Force F-35 squadrons in such proximity to the RAF’s F-35 Lightning II jets – to be based at RAF Marham in Norfolk – will allow for the 2 forces to work even more closely together.

 

The build up of US capabilities and subsequent increased investment at RAF Lakenheath is particularly welcome as it will lessen the impact of the base consolidation decisions also being announced by the Department of Defense today, 8 January. However, the investments the US is making at RAF Lakenheath, and the advance notice given, will reduce any local impact of the Mildenhall drawdown.

 

Additionally, the US facilities at Alconbury and Molesworth will be returned to the MOD, with associated US roles and missions being completed within a single facility at RAF Croughton.

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 16:45
Déploiement d'un drone de renseignement au contact (DRAC) à Bambari

9 janv. 2015Crédit : Etat-major des armées / ECPAD

19 décembre à Bambari Déploiement d'un drone de renseignement au contact (DRAC) pour un vol de reconnaissance au-dessus de Bambari.

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 13:55
Paris - Tour Eiffel - 8 janvier 2015

Paris - Tour Eiffel - 8 janvier 2015


9 janv. 2015 Ministère de la Défense

 

Dès le 8 janvier 2015, les armées ont renforcé le dispositif Vigipirate de surveillance de nombreux sites en Ile de France et d'assurer la protection des populations.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories