Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 16:30
Surveillance missions over Syria confirmed

 

21 October 2014 Ministry of Defence

 

The Defence Secretary has announced that UK Reaper and Rivet Joint aircraft will fly surveillance missions over Syria.

 

UK Reaper remotely piloted aircraft systems and Rivet Joint aircraft will be authorised to fly surveillance missions over Syria.

The deployment will see the Royal Air Force aircraft gathering intelligence as the UK ramps up efforts to protect our national interests from the terrorist threat emanating the country.

Reapers are not authorised to use weapons in Syria and, alongside Rivet Joint, will provide vital situational awareness making it an invaluable asset to the coalition allies who are combating ISIL.

For more information see ISIL: UK government response page on GOV.UK

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 16:20
photos Northrop Grumman

photos Northrop Grumman

MQ-8C Fire Scout completes "slope testing"

 

POINT MUGU, Calif. – Oct. 23, 2014 – Northrop Grumman

 

Northrop Grumman Corporation successfully completed precision sloped landing tests Aug. 27 with the MQ-8C Fire Scout at Naval Base Ventura County, Point Mugu, in preparation for at-sea testing.

 

MQ-8C Fire Scout has been undergoing rigorous flight testing and validation, which will culminate in the actual takeoff and landing on the deck of a Navy vessel at-sea. The MQ-8C is the company's latest variant of its successful Fire Scout unmanned aerial system, which performs intelligence, surveillance and reconnaissance missions for the U.S. Navy.

 

"The sloped takeoff and landing tests are designed to be as real as it gets to actually operating on a Navy ship," said Capt. Patrick Smith, Fire Scout program manager at Naval Air Systems Command. "The autonomous MQ-8C Fire Scout system is able to precisely track and understand the roll and pitch of the surface which resembles at-sea conditions."

 

The sloped landing platform was previously used to test and certify the MQ-8B Fire Scout for ship-based operations and is now being used for the more capable MQ-8C. The MQ-8C is utilizing the same proven autonomous system for takeoff and landings as the current MQ-8B model.

 

Northrop Grumman's MQ-8C Fire Scout Prepares for Shipboard TestingNorthrop Grumman's MQ-8C Fire Scout Prepares for Shipboard Testing

"The MQ-8C Fire Scout system is performing as predicted and as previously demonstrated during Fire-X testing back in 2011," said George Vardoulakis, vice president for Medium Range Tactical Systems, Northrop Grumman. "These tests enable a validation of our autonomous system and clear the way for dynamic interface testing onboard the ship."

 

Since its first flight Oct. 31, 2013, the MQ-8C Fire Scout has flown 219 flights and 287 hours. The most recent tests on the MQ-8C have consisted of electromagnetic testing, which assured compatibility with ship-based emitters (like radar) and an initial phase of dynamic interface testing, which looked at deck handling and communications networks. The MQ-8C's first ship-based series of flights are planned for later this year.

 

Northrop Grumman is a leading global security company providing innovative systems, products and solutions in unmanned systems, cyber, C4ISR, and logistics and modernization to government and commercial customers worldwide. Please visit www.northropgrumman.com for more information.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 14:51
La Défense au salon Euronaval 2014

 

23 oct. 2014 Ministère de la Défense

 

Euronaval est le rendez-vous incontournable des acteurs de l'industrie navale et maritime. Il ouvre ses portes lundi 27 octobre 2014 pour cinq jours à Paris - Le Bourget. Le ministère de la Défense sera présent lors de ce salon international.

Suivez les actualités du salon sur les réseaux sociaux du ministère de la Défense : - Facebook : Defense.gouv ; - Twitter : @Defense_gouv #Euronaval.

Plus d'informations sur www.euronaval.fr

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 14:45
Barkhane : Point de situation du 23 octobre

 

23/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Point de situation sur les opérations de la force Barkhane, engagée dans la bande sahélo-saharienne (BSS), du 16 au 23 octobre 2014

 

La situation sécuritaire est restée globalement calme ces derniers jours dans la zone d’action de la force Barkhane.

 

Du 12 au 19 octobre 2014, la force Barkhane a participé, en appui des forces de défense et de sécurité maliennes (FDSM) et de la MINUSMA, à une opération de contrôle de zone dans les régions du Gourma et d’Ansongo, au Mali. Cette opération, sous commandement malien, avait pour but d’appuyer les FDSM dans leur lutte contre les groupes armés terroristes. Elle a démontré leur capacité à coordonner des actions conjointes sur plusieurs secteurs.

 

Durant la même période, une opération menée le 17 octobre à Kidal a permis la capture de trois individus impliqués dans l’attaque du camp de la MINUSMA du 7 octobre, ayant coûté la vie à un soldat sénégalais. Lors de cette opération, un stock important d’armements et de munitions a été retrouvé au domicile d’un individu impliqué directement dans cette attaque.

 

Sur le plan logistique, deux rotations d’Antonov 124 ont permis cette semaine l’acheminement à Gao du matériel afférent au futur détachement Caïman.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : Point de situation du 23 octobre
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 14:45
Sangaris : point de situation du 23 octobre

 

23/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Point de situation sur les opérations de la force Sangaris, engagée en République centrafricaine, du 16 au 23 octobre 2014

 

Le 18 octobre 2014, un Antonov 124 a acheminé le nouveau porteur polyvalent terrestre de l’armée de Terre sur l’aéroport international de Bangui. Il est le premier des deux véhicules de ce type qui seront déployés sur le théâtre d’opération centrafricain au sein du dispositif de la force Sangaris.

 

Au 20 octobre, 10 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) étaient déployés dans le couloir central, entre Sibut et Dékoa. Les deux derniers véhicules, toujours à Bangui, devraient rejoindre le couloir central d’ici la fin de la semaine. Parallèlement, une compagnie du 1er régiment de tirailleurs (1erRTIR), achève sa bascule dans l’Est du pays.

 

Sur le plan sécuritaire, la situation s’est stabilisée suite au pic de violence survenu la semaine dernière à Bangui. Le groupement tactique interarmes (GTIA) Picardie a poursuivi ses patrouilles dans différents arrondissements de la capitale sans rencontrer de difficulté.

 

Dans l’Est, la situation reste tendue et sous surveillance.

 

A Dekoa, la force Sangaris a procédé le 13 octobre au recensement de 25 miliciens ex-Séléka cantonnés. Une cache d'armes a été découverte à proximité de leur cantonnement, permettant à la force de saisir de l'armement et de nombreuses munitions.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 6 700 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission onusienne.

Sangaris : point de situation du 23 octobreSangaris : point de situation du 23 octobre
Sangaris : point de situation du 23 octobreSangaris : point de situation du 23 octobre
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 13:50
Peschmerga Ausbildung am Dingo


23 oct. 2014 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 14B29501 10/2014

 

An der Logistikschule der Bundeswehr werden seit dem 16. Oktober zehn Peschmerga am Dingo 1 ausgebildet. Vier weitere erhalten eine Ausbildung am Tankwagen.
Die Soldaten trainieren den Umgang mit den Fahrzeuge im Gelände. Hier geht es, neben dem Fahren in Tiefsand, darum schwierige Untergründe, unter Nutzung von Traktionshilfen, zu überwinden. Das Fahren mit Tarnlicht, sowie Nachtsichtgerät, ist genau so Teil der Geländeausbildung wie die Bergung mit bordeigenen Mitteln. Außerdem nehmen die Peschmerga an einem Fahrsicherheitstraining teil.

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 11:45
Licorne : dernier transfert d’autorité pour la force Licorne

 

22/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 20 octobre 2014, le mandat 34 de la force interarmées Licorne, placé sous le commandement du colonel Paul Sanzey, chef de corps du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) d’Annecy, s’est achevé après quatre mois de présence en République de Côte d’Ivoire.

 

Au cours d’une cérémonie sur la place d’armes du camp de Port-Bouët, le COMANFOR Licorne a passé le témoin au colonel Nicolas Chabut, chef de corps du 1errégiment de chasseurs (1er RCH) de Verdun, qui commandera le dernier mandat de la force Licorne. En effet, à compter du 1erjanvier 2015, Licorne laissera la place aux Forces Françaises en Côte d’Ivoire. Celles-ci ont vocation à devenir une base opérationnelle avancée et l’unique point d’appui logistique des forces prépositionnées en Afrique, sur la façade ouest-africaine.

 

En présence des autorités politiques et militaires, le COMANFOR Licorne a effectué une dernière revue des troupes avant de rendre les honneurs aux drapeaux puis de déposer une gerbe au pied du monument aux morts du camp de Port-Bouët.

 

Depuis le 18 juin 2014, le mandat 34 de la Force Licorne a accordé une place prépondérante à l’accompagnement de l’armée ivoirienne. S’inscrivant dans la continuité des mandats précédents, les militaires français ont conduit 47 détachements d’instruction opérationnelle et technique au profit de près de 900 militaires ivoiriens, ce qui représente plus de 6800 jours d’instruction. Des dizaines d’actions civilo-militaires ont également été conduites au profit de la population, en particulier dans le domaine de l’éducation : rénovation d’écoles, distribution de kits scolaires, etc….

 

Le colonel Nicolas Chabut, prenant le commandement du mandat 35 de la force Licorne est accompagné d'un état-major tactique, d’un escadron blindé et d’une compagnie de commandement et de logistique issus du 1erRCH, d’une compagnie d’infanterie armée par le 35erégiment d’infanterie (35eRI) de Belfort, d’un détachement du génie appartenant au 19eRG de Besançon, ainsi que de militaires issus de différentes entités, principalement dans le domaine du soutien.

 

Forte de ses 450 militaires, la force Licorne accompagne la réforme de l’armée ivoirienne, maintient une présence militaire en Côte d’Ivoire pour assurer la protection des ressortissants français et développe sa capacité de soutien et de renforcement au profit des opérations dans la sous-région.

Licorne : dernier transfert d’autorité pour la force LicorneLicorne : dernier transfert d’autorité pour la force Licorne
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 11:30
photo Royal Navy

photo Royal Navy

 

Royal Navy

 

HMS Kent left Portsmouth today for a six-month deployment focusing on maritime security operations in the Indian Ocean. HMS Kent will continue the Royal Navy’s long-term presence East of Suez as she replaces HMS Northumberland currently on station. Having been through intense training the ship is ready for a challenging deployment as part of the Royal Navy’s standing commitment in the Middle East.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:56
Des étrangers au service de la Liberté dans la Grande Guerre


24-09-2014 Musée de la Légion étrangère (Réf : 106 - 258)

 

Le 26 septembre 2014, au Musée de la Légion étrangère, une nouvelle exposition temporaire a ouvert ses portes sur le thème « Les Engagés volontaires pour la durée de la guerre ».

 

À l'occasion des commémorations du Centenaire de l’entrée dans la Première guerre mondiale, la Légion étrangère rend hommage aux légionnaires de 1914-1918, engagés volontaires pour la durée de la guerre, au cours d’une année baptisée « Des étrangers au service de la Liberté dans la Grande Guerre ». 

A ce titre, le musée de la Légion étrangère a conçu un cycle d'expositions temporaires dont le premier volet est présenté au public du 26 septembre 2014 au 5 avril 2015.

Au cours de l’exposition "Des étrangers au service de la Liberté - Les Engagés volontaires pour la durée de la guerre", le musée met en exergue des œuvres d'art, uniformes, armes, emblèmes et décorations, livres et documents tirés de ses collections ainsi que des fonds du centre de documentation de la Légion étrangère, rarement exposés ou spécialement restaurés à cette occasion.  Elle complète l’espace consacré au premier conflit mondial dans le parcours permanent du musée.

Le premier volet de cette exposition aborde essentiellement les évènements des années 1914 et 1915, l’enrôlement des volontaires, la formation des régiments de marche de la Légion étrangère et les premiers combats, en France et sur le front d’Orient.

Cette exposition se veut un hommage à tous les anonymes qui se sont battus pour la France, comme aujourd’hui encore nos légionnaires.

Informations utiles :

Le musée est ouvert du mercredi au dimanche, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.
Entrée gratuite et sans réservation.
Tout public.

Accès aux personnes à mobilité réduite.


Coordonnées:


email : musee.legionetrangere [at] gmail.com

n° téléphone : 04 42 18 12 41

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:55
L’École de l’air accueille des étudiants en mastère


1/10/2014 Armée de l'Air

 

Du 13 octobre au 14 novembre 2014, l’École de l’air accueille la quatrième promotion du mastère spécialisé « Aerospace Project Management ».

 

Composée de 26 étudiants français et étrangers, ainsi que de deux officiers de l’armée de terre, cette formation est réalisée en partenariat avec l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE) et l’École Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) de Toulouse. Elle combine de façon originale la thématique « Management de projet / programme », avec une spécialisation milieu (aérospatial) et une très forte dualité civilo-militaire. Elle couvre  ainsi tout le spectre en matière de formation aux métiers de la gestion de projet en milieu aérospatial.

Durant leur séjour sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence, les stagiaires assisteront à une partie des cours académiques puis à des conférences. Ils visiteront également des sites industriels institutionnels tels que l’atelier industriel de l’aéronautique à Valence, Gamstat stationné à Cuers, Thales Alenia Space basé sur Cannes et Airbus Helicopter  implanté à Marignane.

Pour en savoir plus sur le mastère spécialisé « Aerospace Project Management », rendez-vous sur le site de l’École de l’air.

Droits : ©

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:45
RCA: l'armée centrafricaine a repris les patrouilles (17 oct.)

 

17 octobre 2014 BBC Afrique

 

Les forces armées centrafricaines (FACA) ont repris vendredi matin du service et commencé de patrouiller aux côtés des forces internationales. C'est la première fois depuis la chute de l'ex-président François Bozizé en mars 2013.

 

Notre correspondant à Bangui a constaté ce matin [17 oct] le passage d'une patrouille d'une dizaine de soldats à bord d'un véhicule, avenue de l'Indépendance, dans le centre ville.

 

Dans un communiqué à la radio le lieutenant-colonel Bonaventure Désiré Bakossa, sous-chef d'état-major, a demandé à "tous les militaires de reprendre le chemin des casernes ceci, sans délai, d'observer la discipline et ... de ne pas se mêler au désordre en cours" dans le pays.

 

Un grand nombre de soldats s'étaient dispersés dans la nature après la déroute catastrophique qui avait permis aux anciens rebelles de la Séléka, majoritairement musulmans, de prendre le pouvoir à Bangui par la force en mars 2013.

 

Une partie des soldats, privée de solde depuis des mois, était retournée dans leurs villages, tandis que d'autres avaient intégré les milices à dominante chrétienne anti-balaka.

 

Ces dernières se sont livrées à une chasse impitoyable aux musulmans après le départ des Séléka du pouvoir au début de l'année.

 

Jusqu'à présent seules la gendarmerie et la police ont été associées aux opérations menées par les forces internationales pour mettre fin aux violences et au banditisme à Bangui.

 

La situation s'est nettement calmée avec l'arrivée au pouvoir du régime de transition et le déploiement de troupes françaises, européennes et onusiennes, mais à Bangui, un regain de violences a encore fait une vingtaine de morts ces derniers jours et une cinquantaine de blessés.

 

Par ailleurs l'Experte indépendante des Nations unies sur la situation des droits de l'homme en République centrafricaine (RCA), Marie-Thérèse Keita-Bocoum, s'indigne contre les violences enregistrées depuis le 8 octobre en RCA.

 

Elle condamne avec la plus grande fermeté les attaques perpétrées contre des officiers de maintien de la paix, le personnel des Nations Unies et la population civile à Bangui.

 

Ces crimes ne doivent pas rester impunis, a-t-elle souligné au siège des Nations unies à Genève.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:45
Sangaris : dans la peau d’une pilote chef de détachement FENNEC

 

 

21/10/2014 Sources : État-major des Armées

 

Le commandant Gaëlle, 36 ans, a été déployée en République centrafricaine (RCA) depuis août 2014 pour une durée de 2 mois. Chef de détachement FENNEC sur le camp M'Poko de Bangui, elle a commandé une équipe d’une vingtaine de personnes. Affectée sur la base aérienne (BA) 107 de Vélizy-Villacoublay à l’escadron d’hélicoptères 3.67 PARISIS, elle exerce la fonction de chef d’escadrille depuis 2008.

 

Au camp M’Poko de Bangui, elle est à la tête du détachement FENNEC. « Mes missions sont assez similaires à celles conduites durant l’opération Licorne que j’ai faite deux fois en 2010 et 2011. Les missions que l’on peut être amené à réaliser avec ce type d’appareil sont diverses, cela comprend la collecte de renseignements, le soutien au profit de la force, voire l’évacuation de ressortissants (EVASAN). En RCA, c’est le sous-groupement de renseignement multi-capteurs qui ordonne les missions. En tant que chef de détachement, c’est à moi de m’adapter aux missions en étant force de propositions. »

 

Sur les théâtres d'opération plus qu'ailleurs, c’est l’opérationnel qui commande. La planification à chaud ne laisse que peu de temps pour se préparer, et le planning des vols n’excède généralement pas plus de 48 heures. Certaines semaines où le rythme est soutenu, il lui arrive de passer quatre jours sur le terrain, cumulant plus de 30 heures de vol. D’autres semaines, elle restera à Bangui et ne fera qu’une dizaine d’heures de vol. « Je me souviens d’un retour de mission de nuit très compliqué et éprouvant du fait des conditions météo orageuses, où nous avons été obligés de nous dérouter sur Bambari. Dans ma fonction, il faut savoir temporiser, être réactif et toujours partir avec son sac d’alerte ! »

 

En France, son travail est quelque peu différent. « Je suis chef d’escadrille, en charge de la conduite des opérations au sein d’un escadron d’une trentaine d’officiers pilotes. En RCA, le format est réduit, je suis à la tête du détachement. On organise et coordonne les missions quotidiennes des aviateurs. Je trouve particulièrement valorisant d’appuyer les troupes au sol. J’aime les deux métiers, car ce sont bien deux approches différentes. Maintenant, l’expérience est plus dure à vivre ici qu’en France. Ce n’est pas toujours simple de conjuguer vie personnelle et professionnelle. En outre, ce métier n’est pas sans risques. […] Ma mère aurait préféré que je devienne institutrice ! Nous ne sommes qu’une quinzaine de pilotes d’hélicoptère féminines en France dont trois sur le théâtre. »

 

A la question, si elle est bien acceptée en tant que femme commandant un détachement elle répond : « dans la mesure où je me montre professionnelle, les autres adhèrent. Nous sommes dans une armée de spécialistes, de compétences et de précisions. En OPEX, la mission gomme les différences. Nous sommes tous dans le même bateau. »

 

Quand elle était petite fille, le commandant Gaëlle admirait les avions de chasse passer au-dessus de sa maison et rêvait de devenir pilote. Dans le futur, elle souhaite naturellement devenir chef d’escadron de l’armée de l’Air.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 6 700 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission onusienne.

Sangaris : dans la peau d’une pilote chef de détachement FENNECSangaris : dans la peau d’une pilote chef de détachement FENNEC
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:45
Barkhane : Opération tripartite dans les régions du Gourma et d’Ansongo

 

22/10/2014 Sources : État-major des Armées

 

Du 12 au 19 octobre 2014, la force Barkhane a participé, en appui des forces de défense et de sécurité maliennes (FDSM) et de la MINUSMA, à une opération de contrôle de zone dans les régions du Gourma et d’Ansongo, au Mali.

 

Cette opération avait pour but d’appuyer les FDSM dans leur lutte contre les groupes armés terroristes. Elle démontre leur volonté de maintenir la pression sur ces groupes, ainsi que leur capacité à coordonner leurs actions sur plusieurs secteurs.

 

L’opération s’est déroulée sur deux secteurs. A l’ouest de Gao, principal lieu de stationnement des troupes françaises au Mali, deux pelotons de l’escadron d’aide à l’engagement (EAE), une section d’infanterie, deux groupes génie, un poste de commandement tactique (PCTAC) du fuseau Ouest, soutenus par des éléments logistiques, ont contrôlé la région du Gourma en appui d’une compagnie de la garde nationale malienne de Gossi. Au Sud de Gao, sur l’axe qui mène à la frontière nigérienne, un détachement de liaison et d’appui (DLAO), une compagnie des forces armées maliennes (FAMa) et une section du bataillon nigérien de la MINUSMA étaient déployés dans la région d’Ansongo.

 

Dans chaque secteur, les forces partenaires sont allées contrôler des zones pouvant potentiellement abriter des éléments terroristes, des plots logistiques ou des caches d’armes. L’opération était conduite depuis un PC tripartite, sous commandement malien, installé à la caserne du groupement tactique interarmes 1 (GTIA 1) des FAMa, à Gao. Au sein de ce PC tripartite se trouvait notamment une cellule de coordination aérienne, pour gérer les appuis aériens : Tétrasmaliens, drones et chasseurs français. Au total, cette opération a engagé 200 soldats français de l’opération Barkhane, 200 Maliens et une trentaine de Nigériens.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : Opération tripartite dans les régions du Gourma et d’AnsongoBarkhane : Opération tripartite dans les régions du Gourma et d’Ansongo
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:45
Cinq militants shebab tués au Kenya

 

19 octobre 2014 BBC Afrique

 

Des militants présumés de la milice somalienne Shebab ont été tués dimanche par des forces de sécurité du Kenya, selon des médias kényans. Les miliciens ont été tués quand ils s’apprêtaient à rentrer au Kenya, en provenance de l’Ethiopie.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:35
Les Chasseurs Alpins du 13e BCA en exercice au Tadjikistan

 

 

22/10/2014 Victor POULAIN - Armée de Terre

 

L’exercice de montagne VERCORS ROMIT s’est déroulé du 15 septembre au 12 octobre, au Tadjikistan. Un détachement français, principalement composé de chasseurs de la 3e compagnie du 13e bataillon de chasseurs alpins, a participé à cet exercice binational qui se tenait à une quarantaine de kilomètres au nord-est de la capitale Douchanbé.

 

Durant un mois, les soldats de montagne se sont entraînés en autonomie complète dans un environnement naturel hostile et inconnu pour la plupart d’entre eux. Cet exercice annuel permet aux militaires Français et Tadjiks de développer leurs capacités à travailler en coordination avec une unité étrangère non-francophone, dans les domaines du combat en montagne et du combat en localité.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:30
Liban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouille

 

22/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 13 au 17 octobre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) a conduit la première action majeure d’entrainement conjoint avec les forces armées libanaises (FAL) du mandat Daman XXII. Durant une semaine, un peloton de l’escadron d’éclairage et d’investigation français et un peloton de la 9ebrigade libanaise ont mené conjointement des activités d’instruction et de coopération centrées sur les cadres, et visant à favoriser la mise en commun des savoir-faire de niveau chef de patrouille.

 

Sur le camp français de Dayr Kifa, les cavaliers français et libanais ont réalisé des entraînements mutuels de plusieurs types : préparation et briefing  d’une mission en s’appuyant sur une caisse-à-sable, ou encore réaction face à une menace d’engin explosif. En complément, les stagiaires ont mis en œuvre des savoir-faire diversifiés comme la mise en place d’un check point mobile, l’évacuation de blessé sous le feu, la réaction face à une embuscade complexe. La semaine s’est conclue par un rallye synthèse visant à mettre en pratique l’ensemble des connaissances acquises.

 

Enrichissement opérationnel, compréhension mutuelle et cohésion furent au cœur de cette coopération.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est le cinquième pays contributeur de la FINUL avec près de 900 soldats. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l'ensemble de la zone d’action de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701.

Liban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouilleLiban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouille
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:55
photo 2e REG

photo 2e REG

 

10-10-2014 2e REG - Réf : 560 -625

 

Le général de division Maurin, commandant la Légion étrangère (COMLE), a effectué sa première visite du 2e régiment étranger de génie, le mercredi 8 octobre 2014. Étaient avec lui les présidents des sous-officiers de la Légion étrangère (PSO LE) et des caporaux-chefs de la Légion étrangère (CCH LE).

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:45
aviso EV Jacoubet - photo Marine Nationale

aviso EV Jacoubet - photo Marine Nationale

 

22/10/2014 Sources : État-major des armées / Marine nationale

 

Du 30 juillet au 19 octobre 2014, la frégate de surveillance Ventôse a été engagée dans le golfe de Guinée dans le cadre de la mission Corymbe. La mission est aujourd’hui assurée par l’aviso Enseigne de Vaisseau Jacoubet.

 

Le mandat Corymbe 126 a été marqué par la participation du bâtiment à l’exercice NEMO 14.4, avec les marines riveraines du Golfe : le Cameroun, le Bénin, le Togo, le Gabon et le Nigeria. Cet exercice a permis d’entraîner le centre interrégional de coordination (CIC) qui a été inauguré le 11 septembre dernier, à Yaoundé, au Cameroun. Ce CIC est un organe politico-stratégique au service des plus hauts responsables de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et de la Commission du golfe de Guinée (CGG) dans le domaine de la coopération et de la coordination de la sécurité maritime.

 

En marge de cet exercice, ainsi qu’au cours des différentes escales dans les ports de la zone, les marins du Ventôse ont organisé des détachements d’instruction opérationnelle ou participé à des échanges avec leurs homologues africains : instruction à la navigation, instruction incendie, ou encore appui au maintien en condition opérationnelle des matériels et équipements nautiques. Au large de Port Gentil, l’équipage a réalisé un exercice d’assistance et d’intervention à un navire de commerce français, le 'BOURBON LIBERTY 110', fictivement aux mains de pirates des mers.

 

Le Ventôse fait désormais route vers son port d’attache, à Fort de France aux Antilles. Le « Jacoubet » arme le 127e mandat Corymbe.

 

En place depuis 1990, la mission Corymbe est un déploiement naval quasi-permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région. De plus, cette présence quasi-permanente permet de coopérer avec les marines régionales amies, et ainsi de participer à leur montée en puissance et au développement de capacités africaines autonomes.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:30
La FAA Jean Bart rallie l’opération Chammal

 

22/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 20 octobre, la frégate anti-aérienne (FAA) Jean Bart a passé le détroit d’Ormuz, reliant le golfe d’Oman au golfe Persique. Quatorze jours après son appareillage de Toulon, la frégate a ainsi rallié les forces françaises au Proche et Moyen Orient engagées dans l’opération Chammal.

 

Depuis son entrée en mer Rouge le 12 octobre dernier, le Jean-Bart est placé sous le contrôle opérationnel du contre-amiral Beaussant, amiral commandant la zone océan Indien (ALINDIEN). Dorénavant intégrée à l’opération Chammal, la frégate participera au contrôle aérien de l’ensemble des moyens de la coalition déployés dans la région.

Dans ce cadre, elle rejoindra dans quelques jours la Vème flotte américaine déployée dans le golfe arabo-persique, se plaçant sous le commandement tactique de l’amiral commandant la « task force 50 » du porte-avions USS Carl Vinson. La frégate française y assurera plus précisément les fonctions de :

  • commandant d’une zone de défense aérienne au profit du centre de coordination des opérations aériennes (CAOC) d’Al Udeid, situé au Qatar ;
  • commandant de la défense aérienne du groupe du porte avions américain.

Ce n’est pas la première fois qu’un bâtiment français assure de telles fonctions. En revanche, jamais ces fonctions n’auront été exercées dans un contexte opérationnel de cette envergure. La FAA Jean Bart dispose de systèmes performants lui permettant de tenir un rôle de premier plan au sein d’une coalition internationale. Par ailleurs, pour avoir été intégrée au groupe du porte-avions USS George Bush, au printemps 2014, dans le cadre de l’opération Enduring Freedom (OEF) dans la même zone géographique, la frégate Jean Bartest parfaitement interopérable et rompue aux procédures américaines et alliées.

D’un point de vue technique, une escale à Djibouti a permis d’embarquer des marins américains, chargés d’installer des systèmes de communication qui permettront de dialoguer directement avec les centres de commandement alliés.

 

Carte opération Chammal - 22 oct. 2014 source EMA

Carte opération Chammal - 22 oct. 2014 source EMA

 

La projection de la frégate anti-aérienne Jean Bart s’inscrit dans le cadre du renforcement du dispositif français engagé dans l’opération Chammal décidé par le Président de la République le 1er octobre. Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech

La FAA Jean Bart rallie l’opération Chammal
La FAA Jean Bart rallie l’opération Chammal
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:30
Visite de députés à la 13e DBLE (27 Juin 2014)

 

03-09-2014 13e DBLE - Réf : 471 -606

 

Dans le cadre d'une mission parlementaire sur le dispositif des forces françaises à l’étranger, les députés Yves Fromion et Gwendal Rouillard, accompagnés de l’administrateur Mathieu Gimenes, sont venus visiter la 13 le 27 juin.

 

Au travers de différents ateliers, présentation des équipements, instruction C-IED, instruction à la survie en milieu désertique, entraînement au combat en zone urbaine, les deux parlementaires ont eu un bref aperçu des capacités du régiment tant en matière d’engagement que de préparation opérationnelle.

 

Grâce aux nombreux échanges qu’ils ont eu avec les cadres, les légionnaires et les soldats, ils ont mesuré l’enthousiasme des unités, la qualité du cadre d’entraînement unique qu’offre ce théâtre mais également le caractère atypique du régiment et de son environnement.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:25
Commémoration de PHU TONG HOA (25 juil.)

 

08-09-2014 3e REi - Réf : 198 -707

 

Le 25 juillet 2014, la 2e compagnie du 3e REI s'est rassemblée autour de son chef, le Capitaine Clément GOUSSEAU, pour commémorer le combat de PHU TONG HOA.

 

Dans la nuit du 25 au 26 juillet 1948, les 103 légionnaires, occupant alors le poste de PHU TONG HOA, ont résisté victorieusement à l'assaut de cinq milles soldats vietminh. A l'issue de la bataille, la compagnie comptait vingt et un tués (dont le capitaine CARDINAL, commandant d'unité), trente-quatre blessés, et quarante-huit hommes valides ; tandis que les pertes ennemies étaient estimées à 500 hommes. Lorsque le régiment réussit à rejoindre le poste avec la colonne de secours, le sous-lieutenant Bévalot, respectueux des traditions, commande le présentez-armes au piquet d'honneur en uniforme de parade, ceinture bleue, épaulettes rouges, pendant que le clairon sonne le "Salut au caïd" réglementaire pour les visites du chef de corps.

Pour ce fait d'armes, la compagnie a été décorée de la Croix de Guerre des Théâtres d’Opérations Extérieures avec palme.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:25
A l'assaut du CSG

 

16-09-2014 3e REI - Réf : 200 -900

 

Le 4 septembre 2014, la 3e section de la 2e compagnie du 3e Régiment étranger d'infanterie, a effectué un exercice de poser d’assaut en CASA sur l'aérodrome du Centre Spatiale Guyanais (CSG).

 

Il n'y a rien de pire pour un légionnaire que de rester au quartier à monter le service. Enfin un peu de combat pour nous distraire.

Cinq heure, départ pour l'aéroport de Cayenne. Une fois sur place, il faut s'équiper... et les plus jeunes, qui n'ont jamais vu le gilet pare balle, semblent encore hésitants... Ensuite, il faut driller sur la base aérienne, pour que le poser d'assaut s'exécute correctement. Le chef de section assiste à la Réunion Air Terre (R.A.T.) pour fixer les derniers éléments de détails, puis nous embarquons enfin dans l'avion.

 

Suite de l’article

A l'assaut du CSG
A l'assaut du CSG
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 06:25
Les FAG ont rendu hommage aux poilus

 

11-09-2014 3e REI - Réf : 199 -653

 

Le 05 septembre 2014, les forces armées en Guyane étaient réunies place du Coq à Cayenne.

 

En ce jour l'armée française a rendu hommage à ceux qui hier sont morts au champ d'honneur pour la France, d'où qu'ils viennent. L'opération 100 villes, 100 héros, 100 drapeaux fut l'occasion pour les FAG d'honorer les soldats de la Grande Guerre.

Le lieutenant Léon BECKER , né à Sinnamary le 5 juillet 1889 et mort le 20 juillet 1918, a été le poilu célébré en souvenirs du sacrifice consenti. Le drapeau du 3ème Régiment Étranger créé en 1915 sous l’appellation de Régiment de Marche de la Légion Étrangère (RMLE), drapeau le plus décoré de la légion a été mis à l'honneur.

 

Suite de l’article

Les FAG ont rendu hommage aux poilus
Les FAG ont rendu hommage aux poilus
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 00:45
Un drone américain s’écrase au Niger (20 oct.)

French and US drone aprons at Niger’s Diori Hamani International Airport located in Niamey - DigitalGlobe satellite imagery October 2013

 

20 octobre 2014 BBC Afrique

 

Au Niger, un drone de l'armée américaine s'est écrasé, vers 3 heures du matin, sur la piste d'atterrissage de l'aéroport international de Niamey.

 

L'avion, sans pilote, aurait provoqué après sa chute d'importants dégâts matériels sans faire de victime.

 

L'aéroport est momentanément fermé pour cause de travaux et ce jusqu'à minuit [20 oct.].

 

En janvier 2013, les Etats-Unis ont envoyé un détachement de 120 hommes à Niamey afin de mettre en œuvre 4 drones de surveillance et de reconnaissance pour soutenir les forces françaises, alors engagées dans l’opération Serval contre les groupes djihadistes implantés au nord du Mali.

 

Ce déploiement de drones vise à apporter un soutien à la collecte de renseignements, ainsi qu’à faciliter les échanges avec l’opération Berkane, en cours au Mali, et avec d’autres partenaires dans la région.

 

C’est d’ailleurs à Agadez, dans le nord du Niger, que les Etats-Unis s’apprêtent à installer leur nouvelle base de lancement de drones.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 00:30
US weapons end up in ISIS’s hands

 

 

10/22/14 By Martin Matishak and Kristina Wong

 

The Pentagon admitted Wednesday that Islamic State in Iraq and Syria (ISIS) fighters seized an airdropped pallet of weapons and supplies intended for Kurdish fighters in Kobani. U.S. aircraft dropped 28 bundles filled with grenades, mortar rounds and other supplies for Kurds battling ISIS in the Syrian border town earlier this week. 

 

Read full article

video A3maq News - @aamaq_twitt

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories