Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:56
Sénat: la nouvelle commission défense

 

9 octobre, 2014 Guillaume Belan

 

Comme FOB le laissait entendre dès le 29 Septembre, la nouvelle Commission défense du Sénat est présidé par Jean-Pierre Raffarin. Voici sa constitution.

 

Deux remarques. Sa désignation aura pris du temps, probablement à cause du choix de son président, qui n’a peut-être pas été si évidente que cela, Raffarin ayant été véritablement terrassé par Larcher pour la présidence du « plateau ».

 

Seconde remarque: le Sénat confirme sa réputation de stabilité, peu de changement, peu de surprise.

 

 

Président

 

M. Jean-Pierre RAFFARIN (UMP)

 

Vice-présidents :

M. Christian CAMBON (UMP)

M. Daniel REINER (SOC)

M. Jacques GAUTIER (UMP)

M. Aymeri de MONTESQUIOU (UDI-UC)

Mme Josette DURRIEU (SOC)

Mme Michelle DEMESSINE (CRC)

M. Xavier PINTAT (UMP)

M. Gilbert ROGER (SOC)

M. Robert HUE (RDSE)

Mme Leila AÏCHI (ÉCOLO)

 

Secrétaires :

M. André TRILLARD (UMP)

Mme Hélène CONWAY-MOURET (SOC)

Mme Joëlle GARRIAUD-MAYLAM (UMP)

M. Joël GUERRIAU (UDI-UC)

M. Alain NÉRI (SOC)

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:50
Terrorisme: la Suisse est sûre mais pas une île, avertit fedpol

 

10.10.2014 Romandie.com (ats)

 

Le terrorisme et les combattants étrangers font partie des principales menaces qui pèsent actuellement sur la Suisse, estime la nouvelle directrice de l'Office fédéral de la police (fedpol), Nicoletta della Valle. Si le pays est "sûr", il n'est toutefois pas une île, avertit-elle.

"La criminalité ne connaît pas de frontière et nous avons aucune garantie pour l'avenir", déclare Mme della Valle dans une interview diffusée vendredi dans "24 Heures" et la "Tribune de Genève". Outre le terrorisme, la cybercriminalité, le trafic d'êtres humains et le crime organisé sont les menaces prioritaires pour tous les pays européens, indique-t-elle.

La Bernoise de 52 ans relève que l'échange d'informations est "le plus urgent" à faire contre les jihadistes. "Il faut en avoir un maximum et les partager avec nos partenaires à l'étranger", précise-t-elle.

 

Loi sur la surveillance à adapter

A l'instar du ministre de la défense, Ueli Maurer, elle note qu'il faut rapidement adapter la loi sur la surveillance des télécommunications. "Les terroristes n'utilisent plus aujourd'hui simplement leur portable ou un téléphone fixe: ils communiquent par Internet et de manière chiffrée".

Mme della Valle, qui est à la tête de fedpol depuis deux mois, affirme que tous les services suisses concernés par la menace terroriste travaillent "ensemble sur ce dossier". Mais il n'existe pas une cellule de coordination: cela "peut potentiellement compliquer le travail au lieu de le simplifier", explique-t-elle.

Selon le Service de renseignement de la Confédération (SRC), une vingtaine de cas en lien avec le jihad font l'objet d'une enquête du Ministère public de la Confédération.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:50
Giraffe 4A surface radar system – the ability to adapt

 

9 oct. 2014 Saab

 

Giraffe 4A combines air surveillance, air defence, artillery and naval radar functionality in a single system.

In addition to this, its ability to estimate incoming threats means it also works as a weapon locating system. Giraffe 4A not only switches instantly between these tasks but also performs them all simultaneously.

With over 1500 modules, Giraffe 4A is engineered for adaptation. It's the radar system for the future.

Find out more here: http://www.saabgroup.com/en/Campaigns...

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:45
Nord Niger: entre ops discrètes et recherche d'un site pour une base temporaire

 

03.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

La France est toujours en train de rechercher un site dans le nord du Niger pour y installer une base temporaire. Selon l'EMA, trois ou quatre sites sont à l'étude, au nord d'Agadez, dans une zone périlleuse, où malfrats et terroristes cohabitent avec bonheur. Un bonheur presque total, puisque les FS françaises y sèmeraient parfois la pagaille...

Pour en revenir à la base temporaire qui pourrait accueillir jusqu'à un sous-GTIA, on parle de Madama et de Dirkou (ville à laquelle j'ai consacré un post il y a quelques jours), deux villes à une heure de vol l'une de l'autre. Dirkou, difficile d'accès mais située dans une zone aurifère, a été la cible de djihadistes qui ont attaqué les orpailleurs locaux.

Que cherche-t-on? De l'eau certes, mais aussi des voies de communication, une piste d'atterrissage aussi potable que l'eau, une proximité avec les zones grises de Libye. Parce que l'idée, c'est bien d'aller des données des coups de pied dans la fourmilière djihadiste sahélienne et de perturber les trafics du côté de la passe de Salvador.

Le projet est officiellement franco-nigérien; mais les cousins d'outre-Atlantique sont aussi de la partie, même si, comme le répète l'EMA, c'est bien la France qui porte l'effort dans la BSS (bande sahélo-saharienne). Reste que le défi logistique est important: les FOB du Nord-Niger seront à 500km d'Agadez et les pistes qui y mènent sont à peine carrossables. Dirkou/Madama (au nord): c'est 350 km et au moins deux jours de route! Voir ici l'appel d'offres US pour du transport routier vers Dirkou.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:45
Transport de missiles sur la PfOD de Gao

 

24 septembre 2014 Crédits : Etat-major des armées / Armée de Terre

 

Sur la plateforme opérationnelle Désert (PfOD) de Gao, un militaire du groupement tactique Désert (GT Dio) transporte deux missiles MILAN (Missile d'Infanterie Léger Antichar NATO), et un AT4 CS (Anti Tank 4 Confine Space) qui vont être pris en compte par la relève.

 

A la mi-septembre les relèves des différents groupements ont été effectuées sur la PfOD de Gao. Le GT As de Trèfle, sous le commandement du colonel Ivan Martin du 35e régiment d’infanterie (35e RI) de Belfort a relevé le GT Dio.

 

Lancée le 1er août, l’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste d’une part à appuyer les forces armées des pays partenaires de la BSS dans leurs actions de lutte contre les groupes armés terroristes, et d’autre part, à contribuer à empêcher la reconstitution de sanctuaires terroristes dans la région.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:45
Trois chefs terroristes abattus près de Biskra

 

07/10/2014 Par Mourad Arbani - algerie1.com

 

Les éléments des forces spéciales de l’Armée Nationale Populaire (ANP) ont éliminé dans l’après-midi du mardi trois terroristes à Ras El-Miaad (200 km au Sud Ouest de la wilaya de Biskra) a annoncé le Ministère de la Défense Nationale (MDN) dans un communiqué.

 

En plus de l’élimination des trois individus armés qui seraient des chefs importants d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI), des armes et un lot de munitions ont été récupérées au cours  de cette opération antiterroriste.

 

Selon les précisions fournies par le MDN, l’embuscade tendue, aux environs de 16 heures, par les éléments d’un cantonnement relevant que la 4e région militaire a permis aussi de récupérer trois armes de type Kalachnikov, un fusil de chasse et une quantité considérable de munitions.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:45
Corymbe : Le Ventôse en interaction avec le Bourbon Liberty 110

 

09/10/2014 Sources : État-major des Armées

 

Le 29 septembre 2014, au large des côtes du Gabon, la frégate Ventôse a effectué un exercice particulier. Après son escale à Port Gentil, unique relâche dans l’hémisphère Sud du mandat 126 de la mission Corymbe, le Ventôse avait rendez-vous avec le navire de soutien Bourbon Liberty 110. Ce navire appartenant à la société Bourbon et armé par Total est un des nombreux bâtiments de soutien aux plates-formes pétrolières présentes dans cette zone du Golfe de Guinée.

 

Les armées sont très engagées auprès des partenaires africains pour contrer la menace que font peser les actes de piraterie et de brigandage maritime dans cette partie du globe. Aussi, parallèlement au déploiement des équipes de protection embarquées (EPE) qui embarquent sur certains navires français tout particulièrement vulnérables, les bâtiments de la Marine nationale déployés dans la zone sont entraînés à faire face à ce type de menace.

 

 Simulant un risque d’attaque par pirates, la brigade de protection du Ventôse a embarqué à bord du Liberty 110pour renforcer ses moyens de défense, tandis que la frégate de surveillance se positionnait en escorte. Simulée par une embarcation pneumatique du Ventôse, l’attaque visait à harceler tant la frégate que le bâtiment de soutien. Le réalisme était très poussé puisque l’équipage du Bourbon Liberty a été jusqu’à jouer la mise en alerte du centre de contrôle de Bourbon et du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris Nez.

 

 Cet exercice, riche en enseignements pour les deux équipages, a également contribué aux bonnes relations entre entreprises civiles et moyens mis en œuvre par les armées dans le Golfe de Guinée.

 

En place depuis 1990, la mission Corymbe est un déploiement naval quasi-permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région. De plus, cette présence quasi-permanente permet de coopérer avec les marines régionales amies, et ainsi de participer à leur montée en puissance et au développement de capacités africaines autonomes.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:40
The United Instrument Corporation to Help Upgrade Ilyushin Il-76

A state-of-the-art radar system made by Radio Engineering Concern Vega to be installed in the new cargo jet plane

 

09.10.2014 Rostec

 

The new Ilyushin Il-76MD-90A military cargo plane just entering series production in Ulyanovsk has completed its maiden flight. It will become the platform for a future long-range radar detection and control prototype plane, A-100. Concern Vega, which is part of the United Instrument Corporation, has developed a state-of-the-art radar system for the new plane.

 

The aircraft was airborne for 4 hours 20 minutes, during which the crew performed as many tests as possible to verify the overall handling of the new cargo jet. The new aircraft was tested for in-flight controllability and stability, the performance of engines, onboard systems and equipment. The crew had no negative comments about the aircraft, which was captained by Distinguished Test Pilot of Russia Vladimir Irinarkhov during the maiden flight, the United Aircraft Corporation reports.

 

The cargo jet has been built at Aviastar-JV and will be transferred to the G.M. Beriev Aviation R&D and Production Complex in Taganrog for fitting out and conversion to prototype of A-100, a future long-range radar detection and control aircraft. This new-generation specialty aircraft will be a replacement for the A-50 currently in service, Rossiiskaya Gazeta reports.

 

The new A-100, equipped with powerful panoramic surveillance radars and state-of-the-art computers will be capable of scanning the airspace for hundreds of kilometers in every direction, identifying targets and sending complete targeting data to anti-aircraft and anti-missile defense systems enabling them to shoot down the targets.

New-generation aircraft with these capabilities can be used as airborne command posts making it easier to control air, ground and naval groups and task forces.

 

Concern Vega has developed Premier, a state-of-the-art panoramic radar system for the new plane. The new radar system comprises a rotating antenna capable of active electronic vertical scanning and mechanical bearing scanning. The radar antenna makes one revolution every five seconds.

 

The new version of Ilyushin Il-76 is currently in production in several different variants in Ulyanovsk. The demand for Il-76s has never been stronger, according to Sergey Sergeev, the CEO of Ilyushin Designer Bureau. The Russian Defense Ministry has ordered 39 airframes in the largest order ever for the Russian aviation industry. Other ministries and agencies also have very strong interest in the aircraft: for example, the Russian Ministry for Emergencies and Disaster Response has signed a Memorandum of Understanding to acquire six Il-76 airframes. The Federal Security Service (FSB) and the Police Ministry have also confirmed their interest.

 

Design and organization of Russian series production of the new Ilyushin Il-76 MD-90A heavy military cargo jet started in 2007. It was developed to specifications of the Russian Industry and Trade Ministry and of the key customer – the Russian Ministry of Defense.

 

Sergey Artyukhov, Deputy CEO of OJSC IL for Program Management, has noted that the maiden flight of the new Il-76 MD-90A is one of the major landmark events in the company history. More than 10 airframes of the new jet constructed for different purposes are currently in the various stages of readiness in the company’s production and assembly facilities.

 

Il-76 MD-90A is a significant upgrade on the well-received Ilyushin Il-76 MD. The new aircraft’s payload has been increased to 60 metric tons, while fuel consumption has been reduced.

 

The improved performance and payload have been achieved by upgrading the wing, avionics, the undercarriage and other aircraft systems as well as by installing the more fuel-efficient and quieter fourth-generation PS-90A-76 engines to replace the older D-30KP-2 engines.

 

The new engines meet all the ICAO latest stringent requirements, enabling the Russian military cargo aircraft to fly over all European countries.

 

The new aircraft is equipped with the latest navigation complex, avionics, an automated control system, communications equipment and a glass cockpit which meet all the current and proposed international requirements for aircraft avionics.

 

With more than 1,000 Il-76s of different variants manufactured to date, this is the most mass-produced military cargo jet in the world.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:40
Soldat du futur russe: essais dans les conditions tactiques en décembre

 

MOSCOU, 1er octobre - RIA Novosti

 

L'armée russe commencera à tester le système d'armes individuel Ratnik en décembre 2014, a annoncé mercredi à Moscou le commandant en chef des troupes terrestres russes Oleg Salioukov.

 

"Les tests d'acceptation finale du système Ratnik touchent à leur fin. Des unités des Troupes terrestres, aéroportées et de l'Infanterie de marine russes commenceront à utiliser le nouvel équipement à titre d'essai en décembre prochain", a indiqué le général Salioukov à RIA Novosti.

 

Le directeur général de l'Institut central russe de mécanique de précision (TsNIITochMash) Dmitri Semizorov a antérieurement annoncé à RIA Novosti que les essais de Ratnik au sein des forces armées russes débuteraient en septembre et que le système de soldat du futur serait livré à l'armée d'ici un an.

 

La première mondiale de Ratnik a eu lieu au salon mondial de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres Eurosatory 2014 à Paris en juin dernier.

 

D'un poids de 24 kg, le système d'arme modulaire du "soldat du futur" Ratnik comprend une cinquantaine d'éléments - des armes d'infanterie, des munitions, un gilet pare-balles, des moyens de communication et de navigation, d'autres dispositifs faisant largement appel aux hautes technologies.

 

voir Ratnik: le "soldat du futur" russe à l'épreuve

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:40
Missiles S-400: 12 régiments russes équipés d'ici 2020

 

 

MOSCOU, 29 septembre - RIA Novosti

 

Douze régiments des Troupes de défense aérospatiale russes seront dotés de missiles sol-air S-400 d'ici 2020, a annoncé lundi à Moscou le porte-parole des troupes, Alexeï Zolotoukhine.

 

"Les militaires d'un régiment de missiles sol-air des Troupes de défense aérospatiale russes déployé dans la région de Moscou sont prêts à accueillir de nouveaux missiles S-400 Triumph. Au total, 12 régiments des Troupes de défense aérospatiale seront équipés de missiles S-400 Triumph d'ici 2020", a indiqué le colonel Zolotoukhine.

 

La Russie compte déjà deux régiments équipés de missiles S-400 dans la région de Moscou (à Dmitrov et à Elektrostal), ainsi que des régiments sur la mer Baltique, à Nakhodka et dans la région militaire du Sud.

 

Le S-400 Triumph (code Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles éloignées à une distance de 400 km.

Missiles S-400: 12 régiments russes équipés d'ici 2020
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:35
L'Hakuryu (SS-503), troisième sous-marin produit de la classe Soryu, en visite à Pearl Harbor en février 2013

L'Hakuryu (SS-503), troisième sous-marin produit de la classe Soryu, en visite à Pearl Harbor en février 2013

 

 

9 Octobre 2014 par Roxane Lauley – enderi.fr

 

En juillet dernier, l’Australie et le Japon ont signé un accord commercial. Depuis, les rumeurs enflent concernant l’achat de sous-marins japonais par Canberra. Un événement plus significatif qu'il n'y parait, autant pour le Japon que pour l‘Australie, et susceptible de changer la donne sécuritaire dans la région. Décryptage.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:35
Explosive Ordnance Disposal Team Conducts Training in Sasebo, Japan


9 oct. 2014 US Navy

 

All Hands Update October 9, 2014 #3
An explosive ordnance disposal team conducts training in Sasebo, Japan.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:30
L'Irak reçoit des lance-flammes à roquettes russes

 

DAMAS, 1er octobre - RIA Novosti

 

L'armée irakienne a reçu les lance-flammes à roquettes russes TOS-1A Solntsepek et compte les utiliser contre le groupe extrémiste Etat islamique, a rapporté mercredi l'agence Al-Mada Press se référant à un général irakien.

 

"Cette arme, qui a une puissance de destruction étonnante, se retrouvera bientôt sur les champs de bataille", a indiqué le général qui avait participé mercredi à un défilé de pièces d'artillerie à Bagdad.

 

Cinq lance-flammes à roquettes TOS-1A Solntsepek et d'autres pièces d'artillerie ont participé mercredi au défilé organisé dans l'ouest de la capitale irakienne à l'occasion du 93e anniversaire de l'armée du pays.

 

Selon Al-Mada Press, l'Irak a reçu les lance-flammes à roquettes russes Solntsepek dans le cadre d'un contrat d'un milliard de dollars signé le 30 juillet dernier. Le contrat russo-irakien prévoit la livraison de pièces d'artillerie, de lance-grenades et de munitions.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:30
photo USAF

photo USAF

 

8 octobre 2014 par Nicolas Laffont – 45e Nord.ca

 

Un hélicoptère de l’armée irakienne a été abattu mercredi près de Baïji, à 200 km au nord de Bagdad, et ses deux pilotes tués, cinq jours après un crash similaire dans la même région, selon des responsables.

 

L’hélicoptère, un Bell 407, revenait de la raffinerie de Baïji, 200 km au nord de Bagdad, où les forces fédérales irakiennes se battent contre le groupe jihadiste Etat islamique depuis juin, lorsqu’il a lancé une offensive fulgurante au nord de la capitale, s’emparant de larges pans de territoires de cinq provinces.

 

Un officier de l’aviation a indiqué à l’AFP que les deux pilotes avaient été tués dans l’attaque, au-dessus de Seiniye, à l’ouest de Baïji.

 

Ils revenaient de la raffinerie. Ils volaient au-dessus de la carcasse de l’autre hélicoptère, a-t-il dit sous couvert de l’anonymat en référence à un Mi-35 de l’armée, abattu vendredi dans le même secteur.

 

Ils ont repéré un groupe d’activistes et ont demandé l’autorisation d’engager le combat. On leur a d’abord dit non et ils ont insisté, arguant que c’était une cible facile, a-t-il poursuivi.

 

Ils ont finalement reçu le feu vert mais lorsqu’ils ont baissé leur altitude, on leur a tiré dessus. Leur hélicoptère s’est écrasé au même endroit où l’autre était tombé, selon lui.

 

Un haut responsable de l’armée a confirmé que les deux membres d’équipage avaient été tués.

 

Un habitant, selon qui l’incident s’est déroulé vers 09H00 (06H00 GMT), a affirmé que l’hélicoptère était complètement carbonisé.

 

L’Irak a reçu l’année dernière 30 hélicoptères Bell 407 des Etats-Unis. Ils sont conçus à des fins commerciales mais peuvent être armés de mitraillettes et missiles.

 

La coalition internationale menée par les Etats-Unis mène également des raids aériens contre les positions des jihadistes.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:30
Irak: un hélicoptère de l’armée abattu, les 2 pilotes tués (8 oct.)

 

8 octobre 2014 par Nicolas Laffont – 45e Nord.ca

 

Un hélicoptère de l’armée irakienne a été abattu mercredi près de Baïji, à 200 km au nord de Bagdad, et ses deux pilotes tués, cinq jours après un crash similaire dans la même région, selon des responsables.

 

L’hélicoptère, un Bell 407, revenait de la raffinerie de Baïji, 200 km au nord de Bagdad, où les forces fédérales irakiennes se battent contre le groupe jihadiste Etat islamique depuis juin, lorsqu’il a lancé une offensive fulgurante au nord de la capitale, s’emparant de larges pans de territoires de cinq provinces.

 

Un officier de l’aviation a indiqué à l’AFP que les deux pilotes avaient été tués dans l’attaque, au-dessus de Seiniye, à l’ouest de Baïji.

 

Ils revenaient de la raffinerie. Ils volaient au-dessus de la carcasse de l’autre hélicoptère, a-t-il dit sous couvert de l’anonymat en référence à un Mi-35 de l’armée, abattu vendredi dans le même secteur.

 

Ils ont repéré un groupe d’activistes et ont demandé l’autorisation d’engager le combat. On leur a d’abord dit non et ils ont insisté, arguant que c’était une cible facile, a-t-il poursuivi.

 

Ils ont finalement reçu le feu vert mais lorsqu’ils ont baissé leur altitude, on leur a tiré dessus. Leur hélicoptère s’est écrasé au même endroit où l’autre était tombé, selon lui.

 

Un haut responsable de l’armée a confirmé que les deux membres d’équipage avaient été tués.

 

Un habitant, selon qui l’incident s’est déroulé vers 09H00 (06H00 GMT), a affirmé que l’hélicoptère était complètement carbonisé.

 

L’Irak a reçu l’année dernière 30 hélicoptères Bell 407 des Etats-Unis. Ils sont conçus à des fins commerciales mais peuvent être armés de mitraillettes et missiles.

 

La coalition internationale menée par les Etats-Unis mène également des raids aériens contre les positions des jihadistes.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:30
général Abdelkarim Hachem - photo FAL

général Abdelkarim Hachem - photo FAL

 

09/10/2014 Par Georges Malbrunot – LeFigaro.fr

 

C'est un mini Tora Bora en territoire libanais. Une chaîne de montagnes étirée sur 60 km le long de la frontière syrienne dans laquelle personne n'ose plus s'aventurer. «Il nous faudrait des forces spéciales bien entraînées pour aller y combattre Daech», affirme le général Abdelkarim Hachem à la tête de la 8e brigade de l'armée libanaise, depuis son QG de Laboué à 10 km du repaire djihadiste.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:20
Canada: 80 djihadistes présumés revenus de zones de guerre sous enquête

Le ministre Steven Blaney s’inquiète des ressortissants canadiens qui reviennent au pays après avoir pris part à des actes terroristes au Moyen-Orient. (photo Nicolas Laffont - 45eNord.ca)

 

9 octobre 2014 par Nicolas Laffont - 45eNord.ca

 

Le ministre de la Sécurité publique Steven Blaney, a annoncé mercredi que le Canada enquête actuellement sur 80 individus revenus récemment de zones de guerre, en particulier d’Irak et de Syrie, où ils sont soupçonnés de s’être enrôlés dans des «groupes terroristes».

S’adressant au comité parlementaire de la Sécurité publique, le ministre Blaney a expliqué aux députés présents que «ces individus dangereux désirent réaliser des actes terroristes et menacent les Canadiens».

Relevant que ces 80 individus, des immigrés ou des citoyens canadiens, avaient «violé la loi canadienne», qui pénalise la participation à des activités terroristes à l’étranger, le ministre a indiqué que la Gendarmerie royale (GRC) «enquête sur eux et cherche à les placer derrière les barreaux, là où est leur place.»

«Ces personnes menacent notre sécurité nationale», a-t-il insisté, notant que le gouvernement avait récemment placé le groupe EI sur la liste canadienne des organisations terroristes interdites.

En outre, il a rappelé «qu’au moins 130 individus liés au Canada sont soupçonnés de participer à des activités terroristes», surtout en Irak et en Syrie.

«Les personnes associées à ce groupe barbare (EI) feront face aux conséquences de la loi», a assuré M. Blaney.

Mardi soir, alors que le Parlement votait pour donner son approbation à la participation militaire canadienne à l’effort de guerre contre l’«État islamique», le secrétaire parlementaire du Premier ministre, Jacques Gourde, indiquait à 45eNord.ca que le gouvernement a pris plusieurs mesures pour lutter contre ceux qui reviennent au pays, radicalisés, rappelant la possible suppression du passeport pour ces personnes, et évidemment, la prison.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 06:55
Ne pas dire PPP ou crédit bail mais "société de projet"


02.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

Devant la commission de la Défense, mardi après-midi, le ministre de la Défense a présenté une solution "innovante d'acquisition du matériel". Jean-Yves Le Drian n'a pas parlé de PPP (partenariat public-privé) mais de "société de projet" (sans le S du pluriel) au capital mixte, fourni par la vente, par l'Etat, de participations. Cette "société de projet" louerait à la Défense matériels et infrastructures.

 

Innovation? Non. Un bon connaisseur français de ces mécanismes, Guillaume Fonouni-Farde, rappelle que "à la fin du premier trimestre 2014, ce sont près de 200 contrats de partenariat qui ont été conclus par l’Etat et les collectivités territoriales et ce malgré les tensions sur le financement privé conséquentes à la crise de 2008". On pourrait aussi ajouter que le PPP de Dax (HéliDax) ou celui de Balard sont des preuves que la recette était connue du MinDef.

 

Sur les PPP et l'Etat, on lira avec attention les articles de Guillaume Fonouni-Farde (dont celui-ci) et son blog, ainsi que sa contribution au livre Le Droit de la sécurité et de la défense. Il s'était exprimé dans Lignes de défense en 2011 (voir ici).

Voici l'extrait de l'intervention ministérielle d'hier qui présente la solution pour palier l'absence de REX, les fameuses ressources exceptionnelles/extrabudgétaires que "de multiples contraintes" mettent en péril:

 

"Le Gouvernement a parallèlement décidé de mettre en oeuvre dès 2015 des solutions innovantes d’acquisition de matériels militaires, permettant de mobiliser le produit de cessions de participations d’entreprises publiques.
Une des solutions les plus intéressantes envisagées serait de s’appuyer sur une société de projet.
La réflexion que nous avons conduite vise à définir la meilleure utilisation possible du produit des cessions de participations de l’Etat. Or, les règles relatives à la LOLF imposent que ces produits soient réutilisés par des opérations d’investissement en capital. Une formule possible consiste à mettre en place une (ou plusieurs) société(s) conduisant notamment des opérations de location de certains équipements militaires au bénéfice du ministère de la défense, par analogie avec les projets de mise à disposition de matériels dans le secteur privé.
La ou les sociétés de projet seraient créées avec un capital financé en partie par l’Etat (à partir des recettes des cessions de participations) et en partie par des investisseurs privés. Ces sociétés rachèteraient aux armées des équipements (y compris en cours de construction et pas encore livrés), ce qui génèrerait une rentrée d’argent, une recette exceptionnelle pour le budget de l’Etat. Ces sociétés de projet loueraient ensuite les équipements au ministère de la défense.
La mise en oeuvre de ces solutions innovantes doit permettre la mobilisation effective des 5,5 Md€ de recettes exceptionnelles inscrites sur la période 2015-2017. L’enjeu essentiel est évidemment de garantir en toutes hypothèses la disponibilité des ressources nécessaires pour poursuivre la modernisation de l’équipement des forces armées et pérenniser l’excellence de notre base industrielle et technologique de défense. Il s’agit tout simplement de garantir que les matériels prévus par la LPM seront livrés.
Ce dispositif aurait pour avantage de garantir les rythmes de flux de paiement vers les industriels conformes à la LPM en assurant le maintien de la capacité de production et la préservation de l’outil industriel."

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 06:50
The defence giant has struggled with cuts in both the UK and US military

The defence giant has struggled with cuts in both the UK and US military

 

09 Oct 2014 By Elizabeth Anderson, Business Reporter

 

BAE Systems is to axe 440 managerial posts as the defence giant looks to cut costs in its Military Air & Information business.

 

More than half of those job losses will be in Lancashire, where it employs a total of 11,000 people at its Samlesbury and Warton sites. Another 22 jobs will go at sites in both Surrey and Lincolnshire, and 18 in Dorset.

“It is always regrettable when you have to announce potential job losses. However, we believe that by implementing changes to our management structure we will become a more efficient and effective business, and be better placed to meet the needs of current and potential customers in what is an increasingly competitive market,” said Chris Boardman, Managing Director of BAE Systems MAI.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 06:45
Beechcraft 1900 de Sahel Aviation Services

Beechcraft 1900 de Sahel Aviation Services


05.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Théoriquement, l'armée française dispose dans la BSS "d'une dizaine d'avions de transport" (selon l'EMA) de types Transall, ATR, Hercules... Mais la disponibilité n'étant pas toujours au rendez-vous et les besoins étant eux réguliers, il a été décidé de faire appel au privé pour le transport (fret et pax).

Exemple avec le général Palasset joue à saute-moutons dans la BSS avec un des 9 Beechcraft 1900 de Sahel Aviation Services (SAS) basée à Bamako (photo ci-dessus). Pas de TBM700 pour lui! Il est donc obligé de louer un appareil à la société malienne, dont une grande partie du personnel est sud-africaine. SAS vole aussi au profit de l'Onu.

 

Toujours dans la BSS, on aura noté dans un récent article publié sur le site de l'EMA (photo ci-dessus) que les relèves à Gao sont désormais assurées par un ATR des Lineas Aereas de Canarias. Cet appareil est affrêté par ICS.

Enfin, ce même affrêteur français va mettre en place un AN-26 pour assurer le transport du fret entre Gao et les villes de Kidal, Tessalit et Tombouctou pour le compte de l'armée française, décidément bien mal équipée en avions de transport dans la zone de la BSS.

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 06:30
ISIS advances in Kobane as Turkey rejects solo ground action

 

October 10th, 2014 defencetalk.com (AFP)

 

Advancing Islamic State fighters seized a third of the Syrian border town of Kobane Thursday despite US-led air strikes, as Turkey rejected sending troops in against the jihadists on its own.

In fighting that killed dozens, calls grew for ground action to support Kobane’s beleaguered Kurdish defenders.

But after talks with NATO chief Jens Stoltenberg, Turkish Foreign Minister Mevlut Cavusoglu said Ankara could not be expected to act alone.

 “It’s not realistic to expect that Turkey will lead a ground operation on its own,” he said.

Ankara is under pressure over its inaction, and protests in Kurdish areas of Turkey have sparked clashes that claimed at least 23 lives and forced authorities to impose a curfew in six provinces.

Kobane, where Kurdish militia are still holding out after a three-week siege by the jihadists, has become a crucial battleground in the fight against IS.

With the global media gathered just across the border in Turkey, its conquest would be a highly visible symbolic victory for the extremists.

 

Fresh air strikes

The US-led coalition launched a fresh air strike on eastern Kobane on Thursday evening, the Syrian Observatory for Human Rights said.

Hours earlier, the US military said five strikes were carried out in Kobane Wednesday and Thursday, hitting two IS combat units, destroying a support building and two vehicles, and damaging a training camp.

 “Indications are that Kurdish militia there continue to control most of the city and are holding out against ISIL,” it said, using an alternative acronym for IS.

But a Kobane refugee who spoke to AFP in Turkey said “air strikes are not helpful alone. We need heavy weaponry and tanks to support a ground operation.”

Street battles have been raging since the jihadists breached Kobane’s defences earlier this week.

IS fighters pulled out of some areas Wednesday but have since renewed their offensive and seized more ground, the Britain-based Observatory said.

 “Despite fierce resistance from the Kurdish forces, IS advanced during the night and controls more than a third of Kobane,” Observatory director Rami Abdel Rahman told AFP.

 

Fierce clashes

Eleven IS fighters were killed and four captured in Kobane Thursday, the Observatory said.

Clashes were ongoing in northeastern Kobane, where several official buildings and the Kurdish command are based, and were particularly fierce in the town’s southwest, it added.

Nearly 500 people, mostly combatants, have been killed in and around Kobane and 300,000 have fled the region, two-thirds of them to Turkey, since the assault began in mid-September.

Kobane, also known as Ain al-Arab, would be a major prize for the jihadists, giving them unbroken control of a long stretch of the border.

The extremists have seized large parts of Iraq and Syria, declaring an Islamic “caliphate” and committing widespread atrocities.

Washington launched an air campaign against IS in Iraq in August, and last month expanded it to Syria with the participation of Arab allies.

After meeting defence chiefs on Wednesday, US President Barack Obama admitted that the fight against IS would not be easy.

 “This is not something that is going to be solved overnight,” he said.

The Pentagon said coalition aircraft were hitting IS at every opportunity but that, without a force on the ground to work with, there were limits to what could be done.

 “We don’t have a willing, capable, effective partner on the ground inside Syria right now. It’s just a fact,” said spokesman Rear Admiral John Kirby.

Obama has dispatched retired US general John Allen, and the US pointman on Iraq, Brett McGurk, to Ankara to squeeze commitments from Turkey on what role it can play in the coalition.

The Turkish response has been complicated by concerns over emboldening Kurdish separatists who have waged a deadly insurgency for three decades.

Pro-Kurdish protesters angered by Turkey’s lack of action have clashed with police for three nights running, defying an army-imposed curfew.

Hundreds of protesters took to the streets again late Wednesday in cities of Turkey’s mainly Kurdish southeast and were dispersed with water cannon and tear gas, television said.

Protests and sporadic clashes have also erupted in Europe.

More than 1,000 Kurds returned to the streets in Germany overnight, after unrest in the northern port city of Hamburg injured 23 people the previous night.

Turkey has been calling for a buffer zone to protect its border and provide some protection for fleeing Kurds, but Russia said Thursday any such plan would need the UN Security Council’s approval.

More than 180,000 people have been killed in Syria since an uprising against President Bashar al-Assad’s regime began in 2011 and evolved into a multi-front civil war that has drawn thousands of jihadists from overseas.

Regime air strikes killed at least eight people Thursday, including two children, in the town of Arabeen, near Damascus, the Observatory said.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 06:20
Much Ado about "Killer" Drones


9 Oct.,2014 by Lazarus - informationdissemination.net


The recent successful test of a swarm of U.S. small boats for escort duties has again triggered questions regarding the use of “killer” drone vehicles. Antiwar groups, legal scholars and even the United Nations have taken strong stands against the use of so-called “killer robots” by the United States. Although many of these protests stem from the use of unmanned aerial vehicles (UAV’s), there is a developing general unhappiness with drone units. This is unfortunate since unmanned vehicles represent the best means for the U.S. and other Western states to increase their military capabilities against the threat of rising or rouge states bent on aggressive activity. Much of the public mistrust of drones has been shaped by science fiction stories and films rather than science fact. Drones have in fact been a distinct part of warfare since the development of mine. Finally, while platforms with unfortunate names like the Predator and Reaper have become the demon “poster children” of drone warfare, there are many other well developed and controlled offensive and defensive applications of drone units that cannot be ignored by U.S. and Western military planners.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 05:35
500 ou 600 privés pour assurer la sécurité de l'aéroport de Kandahar


09.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

J'avais parlé il y a quelques jours des futurs contractors d'Afghanistan; en voici une illustration.

Le Joint Theater Support Contracting Command a diffusé  une intéressante  Request for Information pour des PSC services (Solicitation n° KDHR1RCC-S); cette RFI est à consulter ici.

Elle concerne la sécurité de la totalité de l'aéroport militaire de Kandahar, le Kandahar Airfield, (tours de garde, postes d'accès et patrouilles, 24h/24). Cet aéroport figure dans la liste des bases du Bilateral Security Agreement qui seront occupées par les forces étrangères à partir de 2015.

Le projet prévoit le déploiement de 500/600 gardes armés (encadrement compris) fournis par une société privée.

Ces gardes doivent, à au moins 30%, provenir des 5 pays du Five Eyes International Intelligence Sharing Network Nations (USA, GB, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande), le reste venant de pays contributeurs au contingent de l'ISAF, ce qui exclut des recrutements "exotiques" et donc bon marché.

Aucune date pour la diffusion d'un appel d'offres n'a été fournie, pas plus qu'une date de démarrage pour l'éventuel contrat.

Actuellement, la sécurité de la partie civile de l'aéroport (Kandahar International Airport) est assurée par Olive Group et American K9.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 05:30
Turkey’s risky game with NATO and ISIL

 

October 9, 2014 David Pugliese

 

Turkey is playing a risky game of chicken in its negotiations with NATO partners who want it to join combat operations against the Islamic State group – and it’s blowing back with violence in Turkish cities, according to the Associated Press.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 04:55
SGDSN: Francis Delon remplacé par Louis Gautier

 

09.10.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

Le conseil des ministres a adopté ce mercredi la nomination de Louis Gautier, conseiller maître à la Cour des comptes, au poste de secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, en remplacement de M. Francis Delon, appelé à d’autres fonctions.

Il a été conseiller pour la défense de Lionel Jospin premier ministre (1997-2002) et directeur adjoint du cabinet de Pierre Joxe, ministre de la défense (1991-1993). Il est le Président du Groupe Orion, l'observatoire de la défense partenaire de la Fondation Jean-Jaurès

Son site ici.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories