Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 15:30
Aircraft launch in support of missions against ISIL


26 sept. 2014 US Navy

 

ARABIAN GULF (Sept. 25, 2014) F/A-18 Hornets and EA-6B Prowlers launch from the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77) supporting strike, surveillance and reconnaissance missions over Iraq. These missions help increase U.S. capacity to target ISIL, and coordinate the activities of the U.S. military across Iraq and into Syria. (U.S. Navy video/Released)

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 14:40
 Mer Noire : l’aviso commandant Birot passe la main

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Du 3 au 23 septembre 2014, l’aviso Commandant Birot a été déployé en mer Noire pour une mission de surveillance et de veille stratégique. Il vient d’être relevé par le Dupuy-de-Lôme.

 

Durant cette mission qui s’inscrit dans la fonction stratégique « connaissance et anticipation » le Commandant Birota notamment effectué une surveillance des trafics aérien et maritime, reportant les positions de plus de 50 aéronefs et 15 navires militaires ainsi que 20 bâtiments de commerce d’intérêt, c’est-à-dire susceptibles de se livrer à toute sorte de trafic et au transport d’armes. L’aviso a également relâché dans les ports de Batumi, en Georgie, et Trabzon, en Turquie, afin de montrer le pavillon français, soutenir les missions militaires françaises et nourrir nos relations bilatérales.

Plusieurs navires de la Marine nationale se sont succédé dans cette région depuis la fin du mois de mars pour y assurer une présence française quasi permanente. Celle-ci offre une capacité d’anticipation et d’appréciation autonome de la situation essentielle aux armées et aux décideurs politiques. C’est dorénavant le Dupuy-de-Lôme qui assure cette mission.

La mission nationale que vient d’achever le Commandant Birot participait également aux mesures dites de « réassurance » voulues par l’OTAN et auxquelles la France contribue. Outre la présence de navires en mer Noire, la France engage des moyens militaires afin de participer à la surveillance des espaces aériens roumains et polonais. De plus, durant quatre mois des avions de chasse français ont été déployés à Malbork, en Pologne, pour assurer la police du ciel des Etats baltes.

Le Commandant Birot devrait rejoindre Toulon dans les prochains jours.

 

Voir notre dossier : La France au cœur des mesures de réassurances

 Mer Noire : l’aviso commandant Birot passe la main
 Mer Noire : l’aviso commandant Birot passe la main
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 14:21
100 portraits célèbrent les 100 ans du RCIM

 

 

Un livre intitulé « 100 portraits pour un centenaire » sortira en décembre pour célébrer les cent ans du régiment d’infanterie-chars de Marine (RCIM).

Pour revenir sur les événements qui ont fait son histoire, le RCIM a décidé de recueillir les propos de marsouins d’hier et d’aujourd’hui pour évoquer les moments qui ont marqué leur vie de militaire au sein du régiment. Grâce à un travail d’investigation minutieux, cet ouvrage rassemble 100 témoignages de marsouins appartenant au régiment le plus décoré de France, qui soufflera ses cent bougies le 9 juin 2015 exactement.

 

Pour vous procurer le livre « 100 portraits pour un centenaire », rendez-vous sur le site http://ricm-centenaire.fr/

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 13:30
RDAF F-16AM, armed with AMRAAM and a GBU-12 laser guided bomb [RDAF photo]

RDAF F-16AM, armed with AMRAAM and a GBU-12 laser guided bomb [RDAF photo]

 

26 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Copenhague - Le Premier ministre du Danemark Helle Thorning-Schmidt a annoncé vendredi le déploiement de sept avions de combat F-16 en Irak pour participer à l'offensive en cours contre l'organisation État islamique.

 

Je suis très heureuse qu'il y ait désormais une large coalition, y compris de pays de la région qui veulent (...) contribuer, a affirmé Mme Thorning-Schmidt lors d'une conférence de presse à Copenhague.

 

Elle a précisé que la mission serait limitée à l'Irak, à l'exclusion de la Syrie.

 

La participation du Danemark à la coalition internationale doit être rapidement approuvée par le Parlement, où elle est assurée d'être soutenue par une majorité, et les F-16 pourraient arriver la semaine prochaine.

 

On nous a demandé d'apporter notre contribution en Irak, cela correspond bien à ce que veut la coalition. Concernant l'Irak nous avons reçu une demande concrète du gouvernement irakien, a expliqué Mme Thorning-Schmidt.

 

Le groupe terroriste EI est une organisation affreuse que le Danemark se doit d'aider à combattre, a-t-elle ajouté.

 

La coalition emmenée par les États-Unis a lancé vendredi de nouvelles attaques aériennes contre le groupe État islamique en Syrie. La France et la Grande-Bretagne ont exclu d'intervenir dans ce pays, tandis que les membres arabes de la coalition le font.

 

La Belgique et les Pays-Bas prévoient d'envoyer six F-16 chacun en Irak.

 

En août, le Parlement danois avait voté l'envoi en Irak d'un avion de transport C-130J Hercules et de jusqu'à 55 militaires pour le garder et le charger.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:50
Call for Submissions: EDA-Egmont PhD Prize

 

Brussels - 24 September, 2014 European Defence Agency

 

The European Defence Agency (EDA) in partnership with Egmont Institute has the pleasure of inviting the best and the brightest European scholars to submit their candidacy for the EDA-Egmont PhD Prize in Defence, Security and Strategy.

 

If you have been awarded a PhD in the period between 1 January 2013 and 15 December 2014 and feel your findings stand out in terms of quality, innovation and impact on future EU policy, then you may have what we are looking for.

You need to be a citizen of an EDA Member State (all EU Member States except Denmark) and  you will need to have been awarded the PhD by an academic institution. You will also need to be available to deliver an intervention at EDA’s Annual Conference scheduled for 6 May 2015 in Brussels.

Does this sound interesting? If so, please consult the attached documents for full details on eligibility and award criteria as well as for the practicalities on how to submit your application.

Deadline for submissions is 16 December 2014. The Award notice will be published on 1 March 2015.

We look forward to receiving your submission!

 

More Information

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
FFDj : soutien logistique à une équipe de protection embarquée serbe (EPE)

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 22 septembre 2014, un détachement de douze soldats serbes de l’opération Atalante de lutte contre la piraterie maritime a été soutenu sur le plan logistique par les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj).

 

Dès leur arrivée sur l’aéroport de Djibouti, les FFDj ont accueilli les militaires serbes et les ont accompagnés jusqu’au MSN Douoro,navire affrété par le programme alimentaire mondial (PAM) qu’ils devront protéger contre d’éventuels actes de piraterie durant environ quatre mois.

 

Les pays participant à l’opération Atalante s’appuient sur les infrastructures aéroportuaires des FFDj, qui assurent à leur profit les soutiens médical, administratif, technique, ainsi qu’une aide dans les domaines du transport et de la sécurité. En 2013, les FFDj avaient déjà facilité la première participation d’une équipe de protection embarquée serbe à l’opération Atalante.

 

En accord avec l’arrangement local signé entre l’Union Européenne et les FFDj en mars 2009, les unités et les directions des FFDj apportent un soutien opérationnel et logistique aux pays qui opèrent dans la région depuis le début de l’opération Atalante. Ainsi, la base navale de Djibouti met à disposition des bâtiments de passage une capacité de soutien, directe pour les bateaux français, ou indirecte par le biais de conventions avec les nations ou navires étrangers faisant escale à Djibouti.

 

L’efficacité du soutien à Atalante est primordiale pour permettre aux unités engagées de lutter contre la piraterie. Depuis le début de l’année 2014, seuls deux actes de piraterie ont été recensés.

 

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la république de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. A ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise.

FFDj : soutien logistique à une équipe de protection embarquée serbe (EPE)
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
Sangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à Dékoa

 

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 18 septembre 2014, dans le cadre de la mise en place et de la montée en puissance de la mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), le groupement tactique interarmes (GTIA) Magenta a appuyé la première patrouille du contingent gabonais dans un quartier de Dékoa.

 

Quelques jours après la création de la MINUSCA, les soldats gabonais, désormais « bérets bleus », ont ainsi réalisé leur première patrouille onusienne, conjointement avec le GTIA Magenta.

 

Cette patrouille a été l’occasion de prendre contact avec la population et les autorités locales. Dans la continuité des actions menées par la force Sangaris, les soldats de la MINUSCA se sont assurés de l’application stricte des mesures de confiance, visant notamment à interdire le port d’arme par des personnes non autorisées. Afin d’affirmer leur présence sur la zone et d’instaurer un climat de confiance, les soldats de la MINUSCA prévoient de conduire ce type de patrouilles deux fois par jour. Inscrivant dans le temps ce mode d’action, les soldats de l’ONU retrouvent chaque soir le détachement de la force Sangaris présent sur Dékoa pour planifier et échanger sur les missions à venir.

 

A Dékoa, la situation est stable et apaisée, les mesures de confiance sont bien respectées, et la population a repris ses activités. Ces indicateurs assurent à la MINUSCA une prise en compte sereine de la zone d’action. Elle pourra ainsi prendre de façon progressive, le relais des forces françaises.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 6 700 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission de l’ONU.

Sangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à DékoaSangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à Dékoa
Sangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à Dékoa
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
Mali: le FMI exige du gouvernement qu'il annule des marchés

 

26-09-2014 Par RFI

 

Le Fonds monétaire international a achevé jeudi 25 septembre sa mission d'évaluation dans le pays. Depuis mai dernier, l'institution financière internationale a suspendu le versement de ses crédits et dénoncé une mauvaise gestion des fonds publics. L'achat de l'avion présidentiel et un contrat passé par le ministère de la Défense étaient notamment en cause. Pendant deux semaines, les enquêteurs du FMI ont épluché les audits menés par le Vérificateur général et par la Cour suprême du Mali, et ils ont fait de nombreuses découvertes.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:30
source BBC MidEast

source BBC MidEast

 

26 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Damas - Les avions de combat américains et arabes ont bombardé vendredi pour le 3e jour consécutif des raffineries contrôlées par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie, alors que la Grande-Bretagne est sur le point de rejoindre la coalition contre ce groupe en Irak.

 

Dans le même temps, les Etats-Unis et la France ont maintenu la pression en Irak sur ce groupe extrémiste sunnite responsable d'atrocités, en menant des raids jeudi contre ses positions dans ce pays.

 

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG s'appuyant sur un vaste réseau d'informateurs et de militants, les Etats-Unis et leurs alliés arabes ont lancé jeudi soir et vendredi matin de nouvelles frappes contre les installations pétrolières prises par l'EI dans la province de Deir Ezzor (est), près de la frontière avec l'Irak.

 

Des raids ont en outre visé vendredi un centre de commandement de l'EI dans les environs de la ville d'al-Mayadine dans la même province, ainsi que des installations pétrolières et une base de l'EI dans la province de Hassaka (nord-est), a précisé l'OSDH.

 

Les Etats-Unis et leurs alliés arabes d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis avaient frappé mercredi soir, pour la première fois, des raffineries contrôlées par l'EI en Syrie, avec l'objectif d'assécher l'une de ses principales sources de revenus.

 

Les jihadistes, qui contrôlent plusieurs raffineries en Irak et en Syrie, revendent le pétrole en contrebande à des intermédiaires des pays voisins, tirant selon des experts des bénéfices pouvant aller de 1 à 3 millions de dollars par jour.

 

- Vote du Parlement britannique -

 

Depuis leur début mardi, les frappes de la coalition en Syrie ont tué 141 jihadistes, dont 129 étrangers, selon l'OSDH, qui n'était pas en mesure de dire si les frappes de vendredi avaient fait des victimes. Parmi les étrangers, 84 étaient affiliés à l'EI.

 

Alors que le président américain Barack Obama a appelé mercredi le monde à se joindre au combat contre le réseau de la mort, le Parlement britannique s'apprête à voter en faveur d'une participation à la campagne aérienne en Irak, menée par les Etats-Unis et la France.

 

En convoquant les députés en session extraordinaire, le Premier ministre David Cameron les a appelés à ne pas être pétrifiés de peur à l'idée de commettre la même erreur qu'en 2003, lorsqu'ils avaient approuvé l'engagement britannique dans la guerre en Irak auprès des Etats-Unis, toujours très controversé.

 

Le texte qui sera soumis au vote autorise l'usage des frappes aériennes dans le cadre d'un soutien requis par le gouvernement irakien et précise que Londres ne déploiera aucun soldat britannique dans les zones de combat.

 

La fille de l'otage britannique David Haines, enlevé en Syrie et décapité par l'EI, a apporté son soutien à la participation des forces britanniques. L'EI doit être éradiqué, a déclaré Bethany Haines.

 

Son père avait été exécuté après la décapitation de deux journalistes américains, James Foley et Steven Sotloff, également enlevés en Syrie, dans des vidéos diffusées par le groupe extrémiste sunnite.

 

- Le meurtrier identifié -

 

Le FBI a annoncé avoir identifié le meurtrier des trois hommes, montré dans la vidéo et qui s'exprimait avec un accent britannique, sans révéler son nom.

 

Ces exécutions ont révulsé le monde et poussé M. Obama à annoncer le 10 septembre une stratégie pour détruire l'EI dans le cadre d'une vaste coalition regroupant une quarantaine de pays.

 

La mise en scène de l'exécution des trois otages occidentaux a été répétée par un groupe jihadiste lié à l'EI, Jund al-Khilafa, qui a diffusé mercredi une vidéo de la décapitation de l'otage français Hervé Gourdel, enlevé dimanche en Algérie.

 

Mais Paris a refusé de céder au chantage et a poursuivi ses frappes en Irak, alors que l'Algérie a mobilisé 3.000 militaires pour tenter de retrouver le corps de Hervé Gourdel et de neutraliser les assassins.

 

Plusieurs pays européens ont annoncé une plus grande participation à la coalition anti-jihadiste, comme les Pays-Bas et la Belgique qui ont mis des avions de combat F-16 à sa disposition. L'Australie a aussi déployé 600 militaires aux Emirats et livre du matériel militaire aux Kurdes d'Irak.

 

Selon les renseignements américains, plus de 15.000 combattants étrangers venus de plus de 80 pays ont rejoint ces groupes en Irak et en Syrie ces dernières années.

 

Alors que les pays occidentaux craignent de voir les jihadistes, une fois aguerris, revenir sur leur territoire pour organiser des attentats, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mercredi à l'unanimité une résolution imposant aux Etats, sous peine de sanctions, d'empêcher leurs citoyens de s'enrôler dans des groupes extrémistes.

 

Accusé de nettoyage ethnique et de crimes contre l'Humanité, l'EI est responsable de multiples exactions -viols, rapts, exécutions, crucifixions- dans le califat proclamé sur les régions qu'il a conquises en Irak et en Syrie.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:55
carte-des-operations-1er-aout-2014 (source EMA)

carte-des-operations-1er-aout-2014 (source EMA)

 

26/09/20 par Patrice Barrère - DNA

 

ITW d’ Alain Coldefy Directeur de recherches à l’Iris, spécialiste des questions de défense

 

    Après l’assassinat de l’otage, l’armée française peut-elle passer à la vitesse supérieure en Irak ?

 

Sur les moyens militaires, nous sommes presque au bout du bout. En Libye en 2011, l’Armée de l’air et la Marine avaient mis déjà 100 % de leur capacité. Avec le Mali et la Centrafrique, au niveau de l’Armée de terre, on a atteint également les limites. Aujourd’hui, on est au taquet pour les avions de combat et les pilotes de l’Armée de l’air. C’est la même situation pour la Marine. Nous participons en Irak avec quelques Rafale basés à Abou Dhabi. On peut toujours en rajouter quelques-uns. Mais cela va se compliquer. Pour un avion, il faut compter une équipe en moyenne de 50 personnes.

 

Suite de l’interview

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:55
Conseil de défense du 25 septembre 2014

 

25 Septembre 2014 Elysee.fr

 

Le Président de la République a réuni le 25 septembre un Conseil restreint de défense consacré à la sécurité du territoire national et à la protection des ressortissants et des intérêts français à l’étranger ainsi qu’à l’évolution de la menace que représentent le groupe terroriste Daech et les groupes qui se réclament de lui.

 

La France toute entière est en deuil après l’exécution barbare de notre compatriote Hervé GOURDEL. Ce crime ne saurait rester impuni. Dans ces circonstances tragiques, l’unité nationale est un impératif. A des individus et à des groupes qui cherchent à nous affaiblir en nous divisant, nous devons opposer la force de notre cohésion et la réaffirmation de nos valeurs.

 

Les mesures de prévention contre les risques terroristes mises en œuvre sur le territoire national vont être renforcées dans les lieux publics et dans les transports. La loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme en cours d’adoption au Parlement permettra, dans le respect des libertés, de contrer plus efficacement encore la menace des combattants étrangers.

 

Afin d’apporter une réponse efficace et coordonnée à la menace terroriste, la France est en contact constant avec ses partenaires européens et internationaux. Elle sait pouvoir compter sur la solidarité, leur soutien et leur mobilisation. Le Président de la République a salué la qualité de la coopération avec les autorités algériennes qui ont immédiatement mis en œuvre des moyens importants dès l’annonce de l’enlèvement d’Hervé GOURDEL et qui se sont engagées à retrouver les auteurs de son assassinat.

 

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté à l’unanimité une résolution importante afin de renforcer la cohérence de l’action internationale contre les combattants étrangers. La France est prête à apporter son soutien à tous les Etats qui en feraient la demande afin de permettre la mise en œuvre rapide des mesures nécessaires.

 

Le groupe terroriste Daech poursuit ses actes de terreur en Irak. En Syrie, des dizaines de milliers de personnes ont dû fuir face à une nouvelle offensive.

 

Dans le cadre d’une coalition de plus en plus large, la France poursuivra son action en soutien des autorités irakiennes dans le cadre qui a été fixé afin d’affaiblir le groupe Daech et permettre le retour à la stabilité et à la sécurité dans le pays. Elle poursuivra également et intensifiera son soutien aux forces de l’opposition syrienne qui combattent aujourd’hui les groupes jihadistes.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:50
Intervention en Irak: une mission qui va prendre des années

 

 

26 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Londres - Le Premier ministre britannique David Cameron a déclaré vendredi que l'intervention du Royaume-Uni en Irak, si elle est autorisée par le parlement britannique, prendrait des années.

 

Cela va être une mission qui ne va pas prendre des mois mais des années mais je pense que nous devons nous préparer pour cet engagement, a dit M. Cameron devant la Chambre des Communes qu'il a rappelé en session extraordinaire pour voter le ralliement à la coalition contre l'organisation de l'Etat islamique (EI).

 

Les caractéristiques de cette campagne seront la patience et la persévérance, a-t-il ajouté, martelant qu'il n'y aurait pas de troupes britanniques ou occidentales qui occuperaient l'Irak.

 

Je crois que nous devons faire plus en Syrie, a-t-il également appelé de ses voeux, alors que le parlement se prononce vendredi uniquement sur la possibilité de participer à des frappes aériennes en Irak.

 

Désavoué il y a 13 mois quand la chambre des Communes a mis son veto à des représailles militaires contre le régime syrien de Bachar al-Assad accusé d'avoir eu recours à des armes chimiques, David Cameron devrait cette fois-ci obtenir une majorité de voix lors d'un vote qui devrait intervenir en fin d'après-midi.

 

Les frappes des six tornados britanniques déployés dans la région pourraient intervenir dès vendredi soir.

 

Vendredi matin, les Etats-Unis et leurs alliés arabes ont lancé de nouvelles frappes aériennes contre les jihadistes de l'EI en Syrie, notamment contre des installations pétrolières sous contrôle du groupe, selon une ONG syrienne.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:50
photo Marine nationale

photo Marine nationale

 

25/09/2014 Marine nationale

 

Dans le cadre de la commémoration de la bataille de Dixmude, la Marine nationale honorera le souvenir des fusiliers marins qui ont combattu aux côtés de leurs camarades de l’armée de Terre, des soldats belges et britanniques pendant la Première Guerre Mondiale.

 

A cette occasion, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude sera déployé entre le 29 septembre et le 27 octobre 2014 afin de participer aux cérémonies de commémoration de la bataille de l’Yser les 11 et 12 octobre en Belgique.

 

Au cours de son déploiement, le BPC fera escale Lorient du 6 au 8 octobre, à Zeebrugge du 10 au 15 octobre, à Brest du 17 au 19 octobre et à Lisbonne le 21 octobre.

 

L’équipage du Dixmude ainsi que les fusiliers marins embarqués participeront à des cérémonies de commémoration. Des conférences et des expositions auront également lieu à bord.

 

La bataille de Dixmude est un épisode marquant de l’Histoire militaire et de la Première Guerre Mondiale par le caractère décisif de cette bataille dans la campagne des Flandres, dans la guerre de mouvement que cette dernière clôture en empêchant les troupes allemandes de déborder les troupes alliées. La création de la brigade des fusiliers marins principalement à partir des inscrits maritimes, de jeunes marins et d’anciens gabiers, mécaniciens - principalement encadrés par des fusiliers marins.

 

La Marine n’a de cesse, depuis la Première Guerre Mondiale, de transmettre le souvenir de cet engagement par la force maritime des fusiliers marins et commandos marine, par le baptême d’unités de la Marine au nom de Dixmude et enfin par une coopération active avec les forces belges.

 

Héritière de la brigade des fusiliers marins commandée par l’Amiral Ronarc’h, la force maritime des fusiliers marins et commandos a un rôle déterminant dans le succès des missions de la Marine. Elle a une double mission, la protection et la défense des sites stratégiques et des unités de la Marine, le renforcement de la protection des certains bâtiments français jugés sensibles pour les intérêts nationaux ou particulièrement exposés à certaines menaces maritimes, la participation aux opérations spéciales en haute mer, depuis la mer ou à terre.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:30
L'engagement allemand auprès des Kurdes vire au fiasco

 

25/09/2014 Par David Philippot – LeFigaro.fr

 

La visite jeudi de la ministre allemande de la Défense, Ursula Von der Leyen, à Erbil, a accompagné la première livraison d'armes aux combattants kurdes. Une opération qui a connu plusieurs retards et ratés.

 

Pas moins de 25 jours après la décision du gouvernement allemand d'envoyer de l'armement léger aux forces kurdes s'est posé au Kurdistan irakien le premier Mc Donnell KC-130 chargé de 50 bazookas avec munitions, 520 fusils d'assaut G3 et 20 mitrailleuses. Un premier décollage a retardement puisque l'avion, 40 ans d'âge, a dû attendre une pièce de rechange avant de pouvoir s'envoler de Leipzig.

Il n'était surtout pas planifié que les armes arrivent au Kurdistan, avant les formateurs à leur maniement. Cela fait maintenant une semaine que six parachutistes ont quitté la base de l'OTAN de Hohn dans le Nord de l'Allemagne. Leur trajet s'est arrêté à mi-parcours à Burgas (Bulgarie), sur les bords de la Mer Noire, où ils rongent leur frein. Leur avion de transport Transall est tombé en panne, tout comme l'avion de secours venu à la rescousse.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 10:55
Mission Grand Nord : Michel Rocard à bord du Tenace

 

26.09.2014 Marine Nationale

 

Dans le cadre de sa mission Grand Nord, le remorqueur de haute mer (RHM) Tenace a accueilli Michel Rocard, ambassadeur chargé des relations internationales concernant les régions polaires, accompagné de son adjoint, Laurent Mayet.

«Avec le retrait des glaces et l’ouverture de nouvelles routes maritimes, l’Arctique devient une zone d’intérêt majeure. La Marine nationale doit se préparer à la navigation dans les régions polaires afin d’être capable d’effectuer ses missions dans cet environnement extrême», explique l’ambassadeur.

Comment cette mission permet-elle de se préparer face aux conditions climatiques particulières de l’Arctique?

«Nos objectifs sont multiples», répond le capitaine de corvette Eric Fauquet, commandant du RHM Tenace depuis le 17 juillet 2013. «En premier lieu, notre devons  reconnaître le terrain et appréhender de nouvelles routes potentielles dans la zone maritime Nord-Est. Il nous faut également évaluer les capacités techniques du bâtiment à travailler en environnement polaire. Cela comprend la mise en œuvre de la drome avec des tenues adaptées aux conditions froides, des moyens de communication en fonction de la zone géographique, des différents instruments de navigation et du fonctionnement général du bâtiment. Nous avons aussi du personnel et du matériel scientifique à bord afin de parfaire notre connaissance du milieu Arctique».

Le retour de la mission Grand Nord pour le RHM Tenace est prévu à la mi-octobre.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 07:55
Interview de Jean-Michel Palagos à l'ADS SHOW de Bordeaux


26 sept. 2014 DCI

 

Jean-Michel Palagos commente la présence de DCI lors du salon de MCO aéronautique, ADS Show, qui s’est déroulé à Bordeaux-Mérignac du 9 au 11 septembre 2014.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 19:30
Les jihadistes visés au portefeuille par les frappes sur les raffineries

Photos released by the Pentagon show the Gbiebe Modular Oil Refinery in eastern Syria before (left) and after air strikes 25 Sept 2014

 

25 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Beyrouth - En ciblant 12 raffineries contrôlées par le groupe Etat islamique (EI), la coalition conduite par les Etats-Unis a voulu frapper les jihadistes au portefeuille, qui est le nerf de la guerre.

 

Quelle quantité de pétrole produit l'EI?

 

L'EI produit plus de pétrole que le gouvernement syrien. Le ministère syrien du Pétrole estime que les jihadistes extraient 80.000 b/j tandis que la production gouvernementale s'est effondrée à 17.000 b/j.

 

Cependant, selon Valérie Marcel, chercheuse associée à l'institut Chatham House de Londres, l'EI produit seulement 50.000 b/j en Irak et en Syrie.

 

Depuis juillet, l'EI contrôle la majorité de la province pétrolifère de Deir Ezzor, où se situe Al-Omar, ainsi que l'essentiel des champs pétroliers de la région, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

 

Des experts estiment que l'EI contrôle sept champs pétroliers et deux raffineries dans le nord de l'Irak et six des dix champs en Syrie.

 

Frappé par les sanctions occidentales depuis 2011 et la perte de ses champs pétroliers, le régime de Damas est obligé d'importer son pétrole, notamment d'Irak et d'Iran.

 

Quelles sont les raffineries visées'

 

Les 12 raffineries visées par les raids sont artisanales car les deux principales de Syrie se trouvent dans des zones contrôlées par le régime, à Homs (centre) et Banias (ouest). Fin 2013, leurs capacités s'élevaient à 240.000 b/j.

 

Pour Valérie Marcel, il y a une multitude de raffineries qui produisent entre 5 et 50 b/j.

 

L'armée américaine a précisé que les raffineries visées produisaient entre 300 et 500 barils de pétrole par jour, qui rapportent environ 2 millions de dollars quotidiens aux jihadistes.

 

Mais, selon le militant Leith al-Deiri, de Deir Ezzor, l'extraction dans les champs pétroliers a quasiment cessé depuis le début des frappes de la coalition.

 

Un autre militant, Rayan al-Fourati, ayant récemment fui Deir Ezzor, indique que les jihadistes maintiennent en activité les champs pétroliers et gaziers, les centrales électriques et les barrages qu'ils contrôlent en versant un supplément de salaire aux employés de ces infrastructures, qui continuent également à recevoir de l'argent du gouvernement syrien.

 

Un certain nombre d'employés sont restés à leur poste après avoir reçu des garanties qu'on ne leur ferait pas de mal. L'EI a également fait venir des ingénieurs libyens.

 

Combien cela rapporte-t-il à l'EI?

 

Il est difficile de l'évaluer en l'absence d'informations sur le prix auquel l'EI vend le baril, mais celui-ci est certainement inférieur au prix du marché qui tourne autour de 100 dollars.

 

Une porte-parole du ministère syrien du Pétrole a affirmé qu'une partie de la production était utilisée localement et une autre vendue à l'extérieur.

 

Le principal client, selon elle, est la Turquie, qui l'achète par des intermédiaires. Le gouvernement syrien a récemment mis en place une commission pour poursuivre en justice les acheteurs de ce pétrole.

 

Les tarifs varient entre 20 et 55 dollars par baril et les revenus se situent entre 1 et 3 millions de dollars par jour, selon Valérie Marcel, en précisant que le carburant est transporté par camion citerne vers les clients ce qui augmente son prix.

 

Le roi Abdallah II de Jordanie a récemment affirmé que les jihadistes de l'EI pouvaient produire en un an jusqu'à un milliard de dollars de produits pétroliers dérivés, ce qui signifie qu'ils pourront payer beaucoup de combattants étrangers et acheter des armes.

 

Fin juillet, les 15 pays siégeant au Conseil de sécurité avaient lancé une mise en garde en prévenant que tout achat de pétrole auprès de groupes comme l'EI ou le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, pourrait entraîner des sanctions.

 

De tels engagements constituent un soutien financier aux terroristes et pourraient se traduire par de nouvelles sanctions, a prévenu le Conseil de sécurité.

 

source BBC Middle-East

source BBC Middle-East

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 19:30
Opération Chammal : deuxième frappe française en Irak

 

 

25/09/2014 Sources : EMA

 

Ce matin, au cours d’une nouvelle mission d’appui aérien effectuée au profit des forces armées irakiennes, deux Rafalefrançais ont détruit quatre hangars contenant du matériel militaires utilisés par Daech, dans la région ouest de Bagdad, à proximité de Falloujah.

 

Au cours d’une mission de reconnaissance armée, des cibles d’opportunité ont été transmises en vol aux équipages par le CAOC(1). Elles ont été identifiées par les pilotes des Rafalepuis détruites par quatre bombes guidées laser GBU 12. Les chasseurs français, équipés de pod de désignation Damocles, ont porté leurs frappes entre 9h50 et 10h22.

 

Au cours de ce vol d’environ sept heures, les deux Rafale ont été ravitaillés à quatre reprises par l’avion ravitailleur C135-FR de l’armée de l’air et un ravitailleur de l’US Air Force.

 

L’avion de patrouille maritime Atlantique 2 a procédé au Battle Damage Assesment(2) au cours d’un vol ISR(3) d’une dizaine d’heures, coordonné avec celui des Rafale. Les images prises ont été transmises immédiatement à l’état-major de l’amiral commandant la zone océan Indien (ALINDIEN) ainsi qu’au centre de planification et de conduite des opérations situé à Paris pour y être analysées.

 

Conformément à la volonté du Président de la République, les missions d’appui aérien se poursuivront pour soutenir les armées irakiennes dans leur lutte contre Daech. Ces missions seront à nouveau effectuées en coordination étroite avec les autorités irakiennes ainsi qu’avec nos alliés présents sur le théâtre.

 

1 Coordination air operation center

2 Evaluation des frappes

3 Intelligence, surveillance and reconnaissance

Opération Chammal : deuxième frappe française en IrakOpération Chammal : deuxième frappe française en Irak
Opération Chammal : deuxième frappe française en Irak
Opération Chammal : deuxième frappe française en IrakOpération Chammal : deuxième frappe française en Irak
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:56
De l’importance de nos hélicoptères

 

 

25/09/2014 LTN Valérian Fuet et LTN Hélène Facchin - Armée de Terre

 

Pilote Tigre au 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC) de Pau, le lieutenant Thomas R. a participé aux débuts de l’opération SERVAL. Avant de repartir prochainement en opération extérieure, il témoigne de cette expérience marquante.

 

Comment s’est déroulée votre projection au Mali ?

 

LTN Thomas : En décembre 2012, le régiment a pris l’alerte GUEPARD. Le 11 janvier 2013, l’opération SERVAL a été déclenchée et l’on a appris la mort au combat du lieutenant Damien Boiteux. Deux jours après, un groupement aéromobile (GAM) de 17 appareils a été constitué pour armer la force, les Tigre étant de la partie. À mon arrivée au Mali, j’ai compris que nous évoluerions en terre inconnue. Lorsque j’ai été engagé en Afghanistan en 2011, la logistique et le soutien étaient déjà en place, nous disposions d’études topographiques, d’itinéraires... Au Mali, il n’y avait rien. Pas même une carte du territoire. Il a fallu prendre ses repères au fil des sorties. À mon arrivée, une des priorités a été de valider ma qualification au poser sur sable. Chaque théâtre d’opérations est différent et nous devons nous adapter rapidement à l’environnement.

 

L’urgence du déploiement passée, quelles ont été vos missions au sein du GAM ?

 

Après quelques missions au nord de Bamako, la phase de reconquête du territoire est déclenchée. Les sorties s’enchaînent à un rythme soutenu. Nous commençons par éclairer l’axe Goundam-Tombouctou et appuyons ensuite le raid blindé qui l’emprunte. Peu après, nous participons à l’opération aéroportée du 2e régiment étranger de parachutistes au nord de Tombouctou. Mais ma mission la plus éprouvante reste l’opération PANTHÈRE dans le massif des Ifoghas. En appui des légionnaires au sol, les contacts avec l’ennemi sont nombreux et violents. À tel point que je dois atterrir pour recharger seul mes paniers de roquettes et mon canon de 30 mm. Parti en “autonomie machine” sans soutien logistique, je dois m’en charger moi-même pour la première fois.  

 

Que retenez-vous de cette expérience ?

 

L’intensité de l’opération. Même si ce n’était pas ma première OPEX, j’ai acquis énormément d’expérience en quelques semaines d’engagement. En l’espace de 15 jours, j’avais déjà effectué 40 heures de vol… En comparaison, après trois ans d’école, j’en comptais 150. Le nombre et la variété des missions conduites nous ont aussi fait prendre conscience de l’importance de nos hélicoptères dans les manœuvres terrestres. Je retiens aussi la rusticité de l’environnement, la chaleur étouffante, le sable qui s’infiltre partout. Pourtant, en dépit de ces conditions difficiles, j’ai été marqué par l’engagement de chacun. Je me souviens de phases de ravitaillement où beaucoup de soldats nous prêtaient main-forte pour que l’on puisse redécoller au plus vite. Humainement, ce sont des moments très forts qui m’ont fait gagner en maturité.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:55
Remise de décoration à l’hôtel de la Marine

 

 

25/09/2014 Sources : Marine nationale

 

L’amiral Rogel est élevé à la dignité de grand officier de la Légion d’honneur, « une distinction collective pour la Marine »

 

Mercredi 24 septembre à l’hôtel de la Marine, monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense a présidé une cérémonie de remise de décoration pendant laquelle il a procédé à l’élévation de l’amiral Bernard Rogel chef d’état-major de la Marine, à la dignité de grand officier de la Légion d’honneur.

 

Au cours de cette cérémonie le ministre, le général d’armée Jean-Louis Georgelin, grand chancelier de la légion d’honneur, chancelier de l’ordre national du mérite et le chef d’état-major de la marine ont ensuite remis 27 décorations à des marins et personnels civils de la Marine.

 

Le Ministre a honoré le mérite de tous les décorés en saluant en eux et les forces de la Marine qu’ils représentent « ceux qui sont au rendez-vous des défis de notre pays, pays qui exerce la réalité de sa  puissance avec une marine hauturière.

 

L’amiral Rogel dans son adresse au ministre, l’a remercié pour « cette distinction qui est une récompense collective de la Marine ». Se tournant vers les nouveaux décorés, il a tenu à souligner toute leur abnégation pour leur engagement au service de leur nation en s’inclinant devant  la force que leur procure, le soutien de leurs familles.

Remise de décoration à l’hôtel de la MarineRemise de décoration à l’hôtel de la Marine
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:55
photo Vivendi

photo Vivendi

 

September 18, 2014 Thales Group

 

The Board of Directors of Thales, on the proposal of the Public Sector, has appointed Régis Turrini, Commissioner for State Shareholdings Agency (APE), as a director to succeed David Azéma. Régis Turrini’s term as director will run until the end of the annual general meeting called to approve the 2015 financial statements.

 

Appointed to head the State Shareholdings Agency (APE) on 30 July, Régis Turrini is a former attorney admitted to the Paris bar. He is a graduate of the faculties of literature and law and the Paris Institute of Political Sciences, and an alumnus of the Ecole Nationale d’Administration (postgraduate public policy college).

 

He began his career as a judge in the French administration courts. He then joined law firms Cleary Gottlieb Steen & Hamilton (1989-1992), followed by Jeantet & Associés (1992-1995), as a corporate lawyer. In 1995, Régis Turrini joined the investment bank Arjil & Associés (Lagardère group) as an executive director. He was then appointed managing director and, from 2000, managing partner.

 

Until July 2014, Régis Turrini was Senior Executive Vice President for Strategy and Development at Vivendi, where he had worked since 2003.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:50
Ben Olivier named President and CEO of Thales Alenia Space UK

 

Cannes, September 22nd, 2014Thales Group

 

Ben Olivier, 52, has been named President and CEO of Thales Alenia Space UK, effective today. He replaces Martin Gee, who is retiring.

Martin Gee joined Thales Alenia Space in 2013 to create a new subsidiary in the United Kingdom, and to support the acquisition of SEA's space business. The progress of the acquisition has enabled the baton to be passed to Ben Olivier, previously Director of SEA's Space Division. Martin Gee will continue working for Thales Alenia Space UK moving to a non-executive role, to ensure the successful completion of actions under way to support the company's development and relations with agencies and the local business community.

After completing an Engineering degree at the University of Exeter, Ben Olivier started work with BAe (British Aerospace) as systems engineer and then as design manager on both scientific and earth observation programs. During the early 90’s, Ben Olivier was appointed the marketing manager for the start-up of a joint venture with Dartcom. Ben Olivier then became head of the Guidance, Navigation and Control department for Matra Marconi Space. In 1999, Ben Olivier joined SEA. He started as an engineering manager and undertook roles as technical/ technology director, operations director and, from 2005, as Space Division director.

Over the years Ben Olivier has held a series of strategic positions in the space industry, including as Deputy Chairman of the UK National Space Technology Steering Group, board member of the Centre for Earth Observation Instrumentation, and member of the UK Industrial Space Committee. His long experience makes him a perfect fit to continue the programs already under way, in line with the UK strategy initiated by Martin Gee.


About Thales Alenia Space

Thales Alenia Space, a joint venture between Thales (67%) and Finmeccanica (33%), is a key European player in space telecommunications, navigation, Earth observation, exploration and orbital infrastructures. Thales Alenia Space and Telespazio form the two parent companies' “Space Alliance”, which offers a complete range of services and solutions. Because of its unrivaled expertise in dual (civil/military) missions, constellations, flexible payloads, altimetry, meteorology and high-resolution optical and radar instruments, Thales Alenia Space is the natural partner to countries that want to expand their space program. The company posted consolidated revenues in excess of 2 billion euros in 2013, and has 7,500 employees in six countries. www.thalesaleniaspace.com

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:45
frégate Allal Ben Abdellah

frégate Allal Ben Abdellah

 

24.09.2014 Par Mohammed Jaabouk - yabiladi.com

 

Pour la vingtième année consécutive, le Maroc et la France participent aux manœuvres navales, Chebec. Un rendez-vous annuel qui se tient alors même que la tension diplomatique entre les deux pays n’a pas encore baissé.

La coopération militaire entre Rabat et Paris suit son cours normal. Nullement affectée par « la période de turbulence », selon les propos du premier ministre Manuel Vals, que traverse les deux pays, le calendrier des exercices conjoints des armées est maintenu. Ce qui n’est guère le cas pour les autres secteurs, lourdement frappés par l’affaire Hammouchi.

Ainsi, les eaux de l’Atlantique sont, depuis quelques jours, la scène de manœuvres navales maroco-françaises qui devraient se poursuivre jusqu’au 30 septembre, indique le département de Jean-Yves Le Drian. L’objectif de ces opérations reste « l’interopérabilité entre les unités et le partage des expériences et des connaissances, favorisant l’aptitude des deux parties à opérer conjointement et à répondre, le cas échéant, à une situation de crise (trafic illicite en mer/assistance lors d’une catastrophe à terre) », ajoute la même source.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:35
AUS: Space Surveillance Telescope facilities a step closer

 

25 September 2014 Pacific Sentinel

 

A $63 million facilities project to support the Defence Space Surveillance Telescope has been referred to the Parliamentary Standing Committee on Public Works, Parliamentary Secretary to the Minister for Defence the Hon Darren Chester MP announced today.

 

The project, at the Harold E Holt Naval Communications Station in Exmouth, WA, involves the construction of a telescope enclosure facility and associated supporting infrastructure, including roads.

 

The new facility will enable the installation and commissioning of the US Space Surveillance Telescope, currently located in New Mexico, USA.

 

The project will significantly improve the ADF’s space situational awareness and be linked into the US global Space Surveillance Network.

 

 

“When complete, the telescope will provide the Australian Defence Force with an enhanced space surveillance capability in cooperation with the United States Department of Defense,” Mr Chester said.

 

“Space is becoming increasingly congested, with active satellites and discarded space junk posing a collision risk to space assets. Space situational awareness will give the operators of space-based capabilities the ability to anticipate the influence of other space objects and take action to ensure continued and unimpeded operations of space vehicles.”

 

Subject to Parliamentary approval, construction is expected to begin in early 2015 and be completed by mid-2016.

 

AUS DoD

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:35
AUS: New Counter Improvised Explosive Device facilities to support ADF

 

25 September 2014 Pacific Sentinel

 

Defence will enhance the Australian Defence Force’s Counter Improvised Explosive Device (IED) capability with a $25 million facilities program for the testing, evaluation, training and sustainment of Force Protection Electronic Countermeasures equipment.

 

Parliamentary Secretary to the Minister for Defence Darren Chester MP said the facilities project would significantly improve counter IED capabilities and meet Defence capability requirements to 2050.

 

“Improvised Explosive Devices remain a key threat to the safety of our Australian Defence Force personnel operating in areas of conflict,” Mr Chester said.

 

“The facilities delivered under this project will enable the Defence Force to maintain technologically advanced counter IED equipment, which will ensure our soldiers have the highest level of force protection when on operations.

 

“The ADF has been working to counter IEDs for many years and our personnel are among the best in the world at managing this threat.”

 

The facilities and infrastructure works have been referred to the Parliamentary Standing Committee on Public Works.

 

Due to the importance of these facilities, the Parliamentary Standing Committee on Public Works has agreed for works to be started at a number of sites around the country. Works at Edinburgh in South Australia, Watsonia in Victoria and Moorebank in NSW have already been completed and work at other sites is ongoing.

 

“The main element of the project is a specialised test and evaluation facility at Nurrungar, South Australia,” Mr Chester said.

 

“Defence has worked closely with local Indigenous stakeholders to ensure the work will not adversely impact culturally sensitive sites.

 

“Contracts for the facilities and infrastructure works will be tendered to the open market in due course and the Commonwealth’s Indigenous Opportunities policy will apply.

 

“This capital investment will bring economic benefits for industry in South Australia, New South Wales, Victoria and Queensland over the next 18 months.”

 

Subject to Parliamentary approval, construction at Nurrungar is scheduled to commence in mid 2015 and is expected to be completed by early 2016.

 

AUS DoD

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories