Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 15:50
COLIBRI 2014


16 sept. 2014 Armée de Terre

 

Un bel exercice de cohésion interallié entre parachutistes vient de s’achever. La 46e édition de l’exercice COLIBRI a eu lieu du 1er au 11 septembre dans la région de Toulouse. En prévision des prochaines missions engageant les deux brigades, 700 parachutistes français et allemands ont effectué plus de 300 sauts afin d’échanger leur savoir-faire en matière d’opérations aéroportées.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 15:50
The European Advanced Airlift Tactics Training Course takes shape

 

Friday 5 September  Pascal Ballinger/Norbert Thomas - EATC

 

New air transport training course created by EATC

 

Under the umbrella of EDA and with the strong cooperation of the Spanish Air Force, the subject matter experts from the EATC plan the ambitious objective to organize a European Advanced Airlift Tactical Training Course (EAATTC) - first multinational of its kind in Europe.
This European counterpart of the well-known AATTC - organized by the United States Air Force - will open for the first time this year at the Spanish Air Force Base in Zaragoza from 21 September to 03 October 2014.

 

Similar – but different: European and American approach

The European AATTC is however not to be seen as competitor to the US AATTC. Instead for European Air Forces, a course organized in Europe makes further slots available, because the US course is somehow a victim of its own success: and the European Air Forces have difficulties to get the slots they asked for in the past. Moreover, the deployment to the USAF Advanced Airlift Tactical Training (AATTC), which is organized on a regular basis by the 139th Airlift Wing at Rosecrans Air National Guard Base in Saint Joseph, Missouri, charged a lot of flying hours just by crossing the Atlantic (and back). From this perspective time had come to implement a European way. With regard to the EATT held in Zaragoza 2012 and 2013, this training spot in Spain has proven its suitability in many ways. An important advantage of this location leads to the fact, that there is enough air space over Spain to train effective – and to not harm citizens with aircraft noise.
As the US course was identified by the European participants as tailored to their needs, the European counterpart will stay in many ways identical or similar to the AATTC – a balanced compromise of American expertise and the European will to keep up interoperable standards for all EAATTC participating nations.

 

EATC mindset

The European syllabus has been developed by the EATC - but Participating Nations will validate their students actions during the course in September. One of the main objectives of EAATTC is to provide a robust airlift tactics training syllabus to allow aircrews to increase interoperability as well as survival in non-permissive environments.
The first week of the new course will start with some tactical awareness academics spread over four  half days. Moreover some basic sorties shall be flown during that first week.
During the second week, the complexity of the mission will augment, including low level flights, threat reaction and max effort landings.
A total of 9 flights are planned – flight Nr. 8 is a final check with flight Nr. 9 as graduation flight itself.
At the end of the course, crews will be awarded a graduation certificate, based on a number of flights and events fulfilled.
As described above, participating crews (pilots) are enabled to reach a “combat ready” - comparable status. This already shows, that EAATTC is in fact a different course with regard to EATT, where already experienced crews fly with each other.

 

From EATT to EAATTC

A few years ago, the European Air Forces mainly met during large fighter exercises or during training courses in the United States. There were only few national alternatives - and even less European.
With the organization of the first European Air Transport Training (EATT) from 4 till 15 June 2012 in Zaragoza (Spain) this has slightly changed: by pooling resources from different nations (BE, CZ, DE, ES, FR and NL), a contributing framework of different institutions  (EAG, EATC, EDA, JAPCC), but also with the contents from the US (AATTC), as a kind of mentor in aviation and air transport competence. During the first EATT seven aircraft from six nations flew day and night missions to (re)qualify crews in a variety of disciplines. Training objectives were achieved for crews as well as for Intelligence- (multinational Intel Cell) and Maintenance (multinational cross servicing team) participants.

A new challenge – and a new chance

The new course is a cooperation within EATCs Functional Division: Its Employment Branch and its  TREX-Branch (Training and Exercises) laid together all their ideas, knowledge and experience to  implement a course, that shall be offered several times per year – and therefore is planned to remain in Spain.
After its first “validation course” in 2014, three courses EAATTC per year are planned during the building-up phase 2015 to 2018. Full operational capability (FOC) of EAATTC is foreseen for 2019.
And after FOC, four courses per year - involving six aircrafts per course - are foreseen to take place at Zaragoza Air Base.
With this achieved, EATC has successfully implemented three major training events in Europe – for Europe. The important stepping stones as of EATT, EART and now EAATTC will allow European military AT to act more effective in the future – with a true European mindset and own competence due to the new trained skills.  

 

 

Pictures: Pascal Ballinger
Pictures: Pascal Ballinger
Pictures: Pascal Ballinger
Pictures: Pascal Ballinger

Pictures: Pascal Ballinger

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 15:30
Turquie: l'armée envisage une zone-tampon à la frontière avec l'Irak et la Syrie

 

16 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Ankara - L'armée turque envisage d'établir une zone tampon le long de la frontière de la Turquie avec l'Irak et la Syrie pour faire face à la menace posée par les combattants jihadistes, a rapporté le président Recep Tayyip Erdogan cité mardi par la presse.

 

Les forces armées turques (TSK) travaillent (sur des plans). Ils nous les communiqueront et nous prendrons une décision le cas échéant, a déclaré M. Erdogan aux journalistes qui l'accompagnaient lors de son retour lundi soir en avion du Qatar, où il a effectué une visite officielle.

 

Interrogé par l'AFP, une source gouvernementale turque a confirmé ce projet.

 

L'état-major est en train de mener des inspections pour déterminer si une zone-tampon pourrait être mise en place mais rien n'est encore concrétisé, a-t-elle indiqué, précisant qu'elle ne serait motivée que par des motifs strictement humanitaires.

 

Notre principale préoccupation, c'est l'arrivée d'une nouvelle vague importante de réfugiés. Nous accueillons déjà près de 1,5 million de Syriens et nous pourrons pas en absorber une nouvelle vague de cette ampleur, a-t-elle plaidé.

 

Membre de l'Otan, la Turquie a publiquement annoncé qu'elle ne participerait pas aux opérations militaires souhaitées par les Etats-Unis contre les combattants de l'Etat islamique (EI) et a également interdit l'utilisation de sa base aérienne d'Incirlik (sud) pour la conduite de telles actions.

 

Ankara a justifié la semaine dernière ce refus au secrétaire d'Etat américain John Kerry par la nécessité de ne pas compromettre la sécurité de ses 49 ressortissants enlevés en juin par l'EI au consulat de Turquie à Mossoul (Irak) et toujours retenus en otage.

 

Nos mains sont liées à cause de nos citoyens retenus en Irak, a récemment admis le ministre turc de la Défense, Ismet Yilmaz.

 

M. Erdogan a indiqué lundi aux journalistes qui l'accompagnaient au Qatar que des contacts étaient toujours en cours pour obtenir la libération des otages.

 

Nos services de renseignements travaillent depuis trois mois pour ça, a-t-il dit, ajoutant que son pays apporterait tout le soutien humanitaire nécessaire à la coalition en cours de constitution contre l'Etat islamique.

 

Ankara est critiqué par ses alliés occidentaux pour avoir fourni aux militants radicaux, y compris ceux de l'EI, armes et équipements dans les villes proches de la frontière avec la Syrie. La Turquie, qui a toujours nié cette assistance, espérait ainsi accélérer la chute du régime du président syrien Bachar al-Assad.

 

La Turquie est également critiquée pour ne pas suffisamment réprimer le flot de jihadistes qui passent par son territoire pour gagner l'Irak et la Syrie.

 

Notre pays combat toutes les activités terroristes dans la région parce que nous avons nous-mêmes souffert du terrorisme, a répété lundi soir M. Erdogan, en faisant allusion aux activités des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 15:30
photo MinDef FR

photo MinDef FR

 

16-09-2014 Par Alexandre Buccianti correspondant au Caire -  RFI

 

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a effectué une visite de deux jours en Egypte au cours de laquelle il s’est longuement entretenu avec son homologue égyptien le général Sedki Sobhi. Mardi, Jean-Yves Le Drian a été reçu par le président Abdel Fattah al-Sissi. C’est la première visite d’un ministre français de la Défense en Egypte depuis la chute de l’ex-président Moubarak.

 

La visite de Jean-Yves Le Drian n’aura pas permis de lever les réserves égyptiennes sur la coalition internationale contre le mouvement de l’Etat islamique. Principale cause de défiance égyptienne, la position de la coalition sur la Syrie qui considère le régime Assad et l’Etat islamique comme des mouvements terroristes d’égale importance.

 

Le Drian a par contre trouvé des oreilles plus réceptives sur le chaos en Libye considéré par Paris et Le Caire comme une menace directe à leur sécurité. Le ministre français a souhaité que l’ONU parvienne à élaborer une feuille de route pour restaurer l’ordre en Libye.

 

Le Caire comme Paris reconnaissent le gouvernement réfugié à Tobrouk comme seul pouvoir légal. Pour ce qui est des relations bilatérales, Le Drian a souligné la confiance et la coopération qui règnent entre les deux parties sur les questions d’armement. L’Egypte a récemment commandé quatre corvettes à la France pour une valeur de 900 millions d’euros. Le Caire a aussi acheté des blindés légers Renault pour la police et l’armée.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 12:55
Le « Dunkerque » fête ses 50 ans

 

16/09/2014 Armée de l'air

 

Le 12 septembre 2014, la base aérienne 105 d’Évreux a célébré les 50 ans de l’escadron électronique aéroporté 1/54 « Dunkerque », les 25 ans du C160G  Transall Gabriel ainsi que les 100 ans de l’escadrille MF20 dont les traditions et l’insigne du « lion des Flandres » ont été repris par l’escadron.

 

La genèse

 

La cérémonie militaire s’est déroulée sous la présidence du général Hervé Bertrand, commandant la brigade aérienne d’appui et de projection (BAAP). « C’est au 1eravril 1953 que remontent les origines de l’actuelle 54e escadre quand l’escadron électronique 50.450 de Fribourg-en-Brisgau en République fédérale allemande se scinde en plusieurs unités , a expliqué le général lors de la lecture de l’ordre du jour.  Huit mois plus tard, le 1er janvier 1964, est mise sur pied, à Lahr, l’escadrille électronique 54 « Dunkerque », en hommage au tragique épisode de l’opération maritime « Dynamo » de retraite stratégique des troupes britanniques et françaises en juin 1940. » L’escadrille est alors chargée de la mise en œuvre des Nord 2501, la célèbre « grise » en version Noratlas Gabriel.

 

De la « Grise » au Transall

 

Le passage du relais entre la « Grise » et le Transall « fer de la lance du transport aérien français » est réalisé au sein de l’unité, à Metz, le 3 janvier 1989 avec l’arrivée du premier C160 Gabriel. « Ce nouveau vecteur permet depuis aux équipages de réaliser de nombreuses campagnes de recueil contribuant à l’autonomie d’appréciation de situation,  a précisé le chef de la BAAP. Et de conclure auprès du personnel du « Dunkerque » : Si les missions et les opérations se succèdent, parfois, à un rythme très soutenu et vous portent en toute discrétion sur les théâtres de crise, vous perpétuez l’excellence et l’engagement légués par vos anciens ».  

Le « Dunkerque » fête ses 50 ans
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 12:45
Barkhane : opération tripartite au sud du Tigharghar

 

 

16/09/2014 Sources : EMA

 

Du 29 août au 8 septembre, la force Barkhane a mené au Mali une opération d’ampleur dans la région du Tigharghar. Cette opération a combiné de nombreux moyens aériens et terrestres. Elle avait pour objectifs de perturber la liberté d’action des groupes armés terroristes (GAT), de les désorganiser et de les affaiblir aux portes de leur zone de repli du Tigharghar.

 

Près de 400 militaires et 90 véhicules ont ainsi été déployés dans la région d’Aguelhoc, au sud du Tigharghar pour effectuer des missions de reconnaissance sous blindage, à pieds ou par opérations héliportées (OPH). Les troupes au sol étaient appuyées par des moyens de renseignement aérien et d’appui feu.

 

Pour cette opération effectuée en coordination avec plusieurs détachements de la MINUSMA, un poste de commandement (PC) tripartite a été mis en place sur l’emprise de la force de l’ONU de Tessalit afin de coordonner les opérations sur le terrain. En plus des détachements de liaison et d’appui opérationnel (DLAO) de la force Barkhaneet de la MINUSMA impliqués dans les opérations sur le terrain, un détachement de liaison des forces armées maliennes (FAMA) était associé à ce poste de commandement et apportait l’expertise de sa connaissance du terrain.

 

Le GTD Dio, renforcé pour cette opération de la section d’appui mortier (SAM) du fuseau Est de l’opération Barkhane, était composé d’un sous-groupement interarmes, d’un poste de commandement tactique (PCTAC), d’un détachement logistique (DETLOG), de la section environnement opérationnel, du DLAO 2 de Kidal et d’une composante du sous-groupement aéromobile (SGAM) stationné à Kidal et à Tessalit. Une quick reaction force (QRF) armée par le DLAO 1 était également pré-positionnée en alerte à Tessalit.

 

Au bilan, cette opération a permis de contester aux GAT la libre disposition d’une zone dans laquelle ils tentent régulièrement des actions de harcèlement. La force Barkhane a également pu mettre en pratique la coordination des fuseaux Est et Ouest, les éléments déployés étant renforcés par la SAM du fuseau Est.

 

Lancée le 1eraoût, l’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste d’une part à appuyer les forces armées des pays partenaires de la BSS dans leurs actions de lutte contre les groupes armés terroristes, et d’autre part, à contribuer à empêcher la reconstitution de sanctuaires terroristes dans la région.

Barkhane : opération tripartite au sud du TighargharBarkhane : opération tripartite au sud du Tigharghar
Barkhane : opération tripartite au sud du TighargharBarkhane : opération tripartite au sud du Tigharghar
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 12:30
L'EI abat un avion militaire syrien au-dessus de Raqa

 

16 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Beyrouth - Les jihadistes de l'Etat islamique ont abattu mardi un avion militaire syrien au dessus de Raqa, leur bastion en Syrie, selon une ONG.

 

Les combattants de l'EI ont tiré sur un avion militaire syrien qui s'est écrasé. Il s'agit du premier appareil abattu depuis le début des raids du régime contre eux en juillet et depuis l'instauration du califat fin juin, a indiqué à l'AFP l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

 

Selon son directeur Rami Abdel Rahmane, l'appareil s'est écrasé sur une maison de Raqa, causant des morts et des blessés.

 

Des comptes jihadistes sur Twitter ont félicité les lions de l'Etat islamique. Allah Akbar, Merci à Dieu, c'est confirmé qu'un avion militaire a été abattu au dessus de la ville de Raqa, écrit l'un d'eux. Un autre compte montre la photo de la carcasse calcinée qui est, selon l'EI, celle de l'avion.

 

Cette opération intervient au moment où les Etats-Unis ont annoncé qu'ils pourraient frapper des positions de jihadistes en Syrie dans le cadre de leur nouvelle stratégie visant à la destruction de l'Etat islamique en Irak et en Syrie.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:56
Prix Brienne du livre géopolitique 2014


10/09/2014 Ministère de la Défense

 

Mercredi 10 septembre 2014, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a remis le prix Brienne du livre géopolitique. 

 

Créé par le ministère de la Défense, et organisé par l'association Lire la Société, ce prix est décerné par un jury constitué de spécialistes, chercheurs, élus, journalistes et hauts responsables.

Il récompense une œuvre relevant du champ de la géopolitique et de la géostratégie afin de mettre en lumière cette méthode interdisciplinaire qui ne doit plus être réservée aux seuls spécialistes. Cette œuvre peut prendre différentes formes : récits, essais, biographies.

Pour sa deuxième édition, le Prix est attribué à Christophe Jaffrelot, pour son ouvrage
« Le syndrôme pakistanais » aux éditions Fayard 

Les membres du jury ont également attribué un prix spécial à Yves Lacoste pour l'ensemble de son œuvre.

 

Jury du Prix du Livre Géopolitique : 

Jean-Yves Le Drian (Président du jury), François Roussely (vice-président),  François Bazin (secrétaire général), Luce Perrot (secrétaire générale)

Patricia Adam, Philippe Barret, Jean Louis Carrère, Hélène Carrère d'Encausse, Frédéric Charillon, Frédéric Encel, Philippe Errera, Louis Gautier, Béatrice Giblin, Nicole Gnesotto, Bernard Guetta, Marc Guillaume, François Heisbourg, Jacques Lanxade, Jean-Dominique Merchet, Ousmane Ndiaye, François d'Orcival, Erik Orsenna, Bernard Thorette, Maurice Vaïsse, Hubert Védrine, Michel Wieviorka

 

Comité de lecture :

Pierre Bayle, Gaëtan Bruel, Cédric Lewandowski, Jean-Claude Mallet, Philippe Méchet, Antoine de Tarlé

 

Dossier de presse téléchargeable ici

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:55
Thales appoints Pierre Schaeffer as Chief Marketing Officer

 

September 16, 2014 Thales Group

 

Pierre Schaeffer has been appointed Senior Vice President, Chief Marketing Officer, for the Thales Group. An accomplished marketing professional with an international background, Schaeffer will be responsible for all Thales marketing operations, reporting to Pascale Sourisse, Thales Senior Executive Vice President.

 

As the Thales Group expands its international business, Pierre Schaeffer's responsibilities will include developing a product policy to meet the needs of fast-growing markets around the world.

 

Throughout his career, Pierre Schaeffer has designed and implemented successful strategies to capture new growth opportunities in a range of high-tech industries.

 

He began his career at Apple in 1989 and later served as regional director for Apple Europe's publishing, entertainment and new media business. In 1997, he joined Eastman Kodak, where he developed and led the marketing strategy for the consumer digital business for eight years. In 2009, Pierre Schaeffer was appointed Vice President, Marketing, for the Michelin Group, where he drove a global transformation in the tyre maker's marketing model to accelerate growth from emerging markets and services.

 

In 2011, Pierre Schaeffer founded Marketect LLC, an international management consulting practice based in the Washington DC area, helping companies successfully harness innovation, find market leverage and deliver growth.

 

Pierre Schaeffer graduated from the Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de Paris (ESPCI) and received a post-graduate degree in Artificial Intelligence from Paris VII University. He followed Apple's Executive MBA programme at the INSEAD business school near Paris.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:50
crédits scotspolitics.com

crédits scotspolitics.com

 

15 septembre 2014 par Benoît Maraval - 45eNord.ca

 

Le 18 septembre, un peu plus de 4 millions de personnes auront l’occasion de se prononcer sur l’avenir de leur territoire par référendum. Ce mercredi, nous assisterons peut-être – toutes choses égales par ailleurs – à la deuxième sécession de l’année après la Crimée et, par voie de conséquence, à la naissance d’un nouvel Etat, l’Ecosse, bien que l’indépendance ne prendrait effet que 18 mois plus tard. Si la défense ne constitue pas le thème dominant de la campagne, il n’est pas inutile de brosser un rapide portrait de ce à quoi pourrait ressembler une défense nationale écossaise.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:45
Guinée Bissau: le chef de l’armée limogé

 

16.09.2014 BBC Afrique

 

Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a décidé de limoger son chef des armées, alors que de nombreuses voix appellent depuis des mois à une réforme de l'armée.

 

Le président de la Guinée Bissau, José Mario Vaz, a remercié le chef d’Etat-major des armées. Le général Antonio Indjai s'est fait connaitre lors de la guerre civile bissau-guinéenne des années 1990. A la tête des armées depuis 2010, il avait mené un coup d'Etat militaire dans ce pays d'Afrique de l'Ouest en 2012.

Aucune raison n'a été donnée pour expliquer cette décision et on ne sait pas encore qui occupera le poste.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:40
Be-12 at Sea Breeze 2014

 

9/10/2014 Strategy Page

 

BLACK SEA (Sept. 9, 2014) A Ukrainian navy Beriev Be-12 participates in exercise Sea Breeze 2014. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class John Herman)

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:35
Project 633 diesel submarine. KCNA Photo

Project 633 diesel submarine. KCNA Photo

 

September 16th, 2014 defencetalk.com (AFP)

 

North Korea appears to be developing a new weapons system capable of launching submarine-based ballistic missiles, the South’s defence ministry said Monday.

 

“Based on recent US and South Korean intelligence, we have detected signs of North Korea developing a vertical missile launch tube for submarines,” a ministry official told AFP.

 

Ministry spokesman Kim Min-Seok told a regular press briefing Monday that the North’s 3,000-ton Golf-class submarine could be modified to fire medium-range ballistic missiles.

 

“However, there is no confirmed information yet that a North Korean submarine capable of launching ballistic missiles is in operation,” Kim stressed.

 

North Korea’s small submarine fleet is comprised of largely obsolete Soviet-era and modified Chinese vessels.

 

The US-Korea Institute at Johns Hopkins University said in June that North Korea appeared to have acquired a sea-based copy of a Russian cruise missile.

 

Arms control expert Jeffrey Lewis of the US think-tank said the missile would mark “a new and potentially destabilizing addition” to North Korea’s military arsenal.

 

He identified the weapon as a copy of the Russian-produced KH-35 — a sea-skimming anti-ship cruise missile developed during the 1980s and 90s.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense

 

15 Septembre 2014 Rachad Suleymanov – APA

 

Bakou.. La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense, a confié Ismail Demir, secrétaire d'Etat aux industries de défense (SSM),  à l’APA.

 

Selon Demir, l’Azerbaïdjan a été en mesure de réaliser des projets importants dans l'industrie de défense, au sein d'une courte période de temps : « Les entreprises turques de l'industrie de défense apportent également leur soutien dans ce domaine.

 

ASELSAN, ROKETSAN, MKE et d'autres entreprises turques sont impliquées dans les projets qui sont y réalisés. Dans les réunions tenues au sein de l’ADEX 2014, nous avons discuté de divers aspects de la coopération » dit-il.

 

« Il existe deux domaines de coopération dans l'industrie de défense entre deux pays. Premier – la vente directe des compagnies turques, deuxième - la mise en œuvre de projets conjoints. Nous croyons que notre activité sera élargie dans la seconde direction. Les entreprises turques seront en mesure de contribuer au développement de l'industrie de la défense de l’Azerbaïdjan fraternel » a-t-il conclu.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
Israël: Netanyahu veut fortement augmenter le budget de la Défense

 

15/09/2014 lorientlejour.com

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé lundi à "augmenter de façon significative" le budget de la Défense, déjà le premier poste de dépenses du gouvernement, après la récente guerre dans la bande de Gaza.

 

"Il n'y a aucun dirigeant responsable qui, face aux menaces qui se multiplient autour de nous, ne permette pas et n'exige pas une augmentation significative du budget de la Défense pour faire face à la réalité et aux défis de sécurité dans notre environnement", a-t-il indiqué dans un communiqué.

M. Netanyahu n'a pas donné de chiffres précis mais a réclamé une augmentation "de plusieurs milliards" de shekels.

 

Une épreuve de force a débuté ces derniers jours entre le Premier ministre et le ministre des Finances Yaïr Lapid, un rival politique qui se dit prêt à une hausse du budget militaire très inférieure à celle réclamée par l'armée.

Selon les médias, le Trésor veut limiter la hausse à 690 millions de dollars tandis que l'armée réclame plus de trois milliards de dollars pour couvrir les dépenses engagées durant la guerre à Gaza (8 juillet - 26 août), ainsi qu'un supplément pour le développement et l'acquisition de nouvelles armes.

 

Le budget de la Défense devrait atteindre cette année 18 milliards de dollars en comptant trois milliards d'aide militaire américaine annuelle. Ce budget est le plus important du gouvernement, loin devant l'Education par exemple, et représente près de 6% du Produit intérieur brut israélien.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
À Paris, les alliés déclarent la guerre à l'État islamique

INFOGRAPHIE - Une trentaine de nations se sont engagées à soutenir l'Irak par tous les moyens, y compris militaires, contre les islamistes.

 

15/09/2014 Par Isabelle Lasserre - leFigaro.fr

 

Réunie à Paris à l'initiative de la France, à l'avant-garde européenne de la mobilisation politique contre les djihadistes, la conférence internationale sur l'Irak s'est engagée dans sa déclaration finale à fournir une «aide militaire appropriée» aux autorités de Badgad pour les aider à lutter contre Daech, l'acronyme arabe de l'État islamique en Irak et au Levant.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
45 Fijian peacekeepers from the UN Disengagement Observer Force (UNDOF) in Golan 11 sept 2014 - UN Photo Gernot Maier

45 Fijian peacekeepers from the UN Disengagement Observer Force (UNDOF) in Golan 11 sept 2014 - UN Photo Gernot Maier

 

16-09-2014 Par RFI

 

L’ONU annonce le retrait de plusieurs positions des casques bleus sur le plateau du Golan, face à l’avancée des rebelles syriens sur ce territoire. Une décision qui intervient après plusieurs incidents entre la Force des Nations unies chargée d’observer le désengagement (Fnuod) et des combattants liés à al-Qaïda.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:25
Haïti - Sécurité : Atelier sur l'élaboration du Livre Blanc de Défense et de Sécurité nationale



15/09/2014  haitilibre.com

 

Le Ministère de la Défense d’Haïti, sous le leadership du Président Martelly, organise une série de quatre ateliers en vue d'élaborer le Livre Blanc de Défense et de Sécurité d'Haïti. Ces ateliers s’inscrivent dans le continuité du chantier sur la sécurité et la défense nationale, initié par le Chef de l'État le 7 février 2014, dans la perspective du retrait progressif de la Minustah et après la séance du 19 mai dernier à Washington D.C., avec l’équipe de la Junte Interaméricaine de Défense (JID), qui avait répondu positivement au projet d’un livre blanc, similaire à de nombreux livres blancs élaborés par des États européens et latino-américains.

Le Chancelier Duly Brutus avait souhaité à l'époque, que ce livre blanc « nous aide à concevoir un système de sécurité et de défense capable d’accompagner les efforts de développement économique et social du pays ; d’assurer la stabilité tout en rétablissant la confiance des citoyens dans les institutions régaliennes de l’État ; de renforcer la confiance des investisseurs internationaux qui pourront investir dans un environnement social pacifié. »

De son côté, l’ex-Major Lener Renauld, Ministre de la défense, avait souligné qu’ « un État qui se révèle incapable d’assurer la sécurité de ses citoyens et la défense de son territoire, est un État diminué. » Voilà pourquoi l’Administration Martelly-Lamothe entend travailler avec ses partenaires latino-américains, notamment avec la JID, pour replacer Haïti dans le concert des nations historiquement fières de leur pleine et entière souveraineté.

À cet effet, des experts de la JID, de l’Organisation des États Américains (OEA), la Commission d'élaboration du Livre Blanc, des professeurs d'université et membres de la Société Civile, se réuniront le 17 septembre et les 7, 8 et 28 Octobre 2014, à l'Hôtel Oasis, pour réfléchir sur le contenu de ce Livre Blanc, qui sera un document de référence qui renseigne sur ce que le Gouvernement entend mettre en œuvre afin de garantir la sécurité et la défense de l'espace haïtien, dans la perspective d'un développement économique et social durable.

Notez que dans le plan d’action actuel du Ministère de la Défense (2013-2016), 5 principaux axes stratégiques ont été définis en vue de constituer un « Bouclier de Défense Civile » capable d’apporter des réponses nationales efficaces par le contrôle du territoire et par la protection de la population contre toutes formes de menaces naturelles et/ou provoquées :
 

  • Défense de l’intégrité du territoire par le contrôle des frontières terrestre, maritime et aérienne ;
  • Lutte contre le Crime Transnational Organisé ;
  • Lutte contre le terrorisme et le cyber terrorisme ;
  • Protection de la population contre toutes sortes d’agression et de tous types d’aléas naturels et/ou provoquées ;
  • Protection de l’environnement contre toutes sortes de risques et menaces (par la surveillance des forêts, des zones réservées, des bassins versants, des mangroves et d’exploitations minières).


qui s’organise autour des 5 composantes prioritaires :
 

  • Corps de Génie ;
  • Service Civique Mixte Obligatoire ;
  • Garde Environnementale (Garde forestière) ;
  • Unité Médico-Sanitaire ;
  • Garde frontalière.


Téléchargez le Plan d’action du Ministère de la Défense (2013-2016) (PDF) :
http://www.haitilibre.com/images/plan-d-action-2013-2016.pdf

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:20
Etat islamique: Barack Obama préoccupé par les jihadistes américains

 

16-09-2014 Par RFI

 

Les Etats-Unis lancent une campagne nationale de lutte contre l’enrôlement de citoyens américains par les groupes extrémistes. Ce plan d’action annoncé, hier, lundi 15 septembre, par le ministre de la Justice, Eric Holder, est destiné à prévenir les recrutements. Selon le département d’état une centaine de citoyens américains combattent aujourd’hui dans les rangs du groupe Etat islamique. Ce sera l’un des thèmes de la réunion présidée le 24 septembre par Barack Obama aux Nations unies.

 

Lire l'article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 10:40
First Mistral-Class Ship Built for Russia Sets Off for Sea Trials: Reports

 

September 16th, 2014 defencetalk.com (RIA Novosti)

 

The Mistral-class helicopter carrier, the Vladivostok, carrying some 200 Russian sailors on Saturday left the French port of Saint-Nazaire to pass a series of tests.

 

The Vladivostok had left docks at 3:30 a.m. local time (1:30 GMT), but was forced to wait until the tide thus eventually sailing out to sea at 7:20 a.m. (5:20 GMT) accompanied by two tugboats, Agence France-Presse reported.

 

This is the first time the ship goes to sea since its arrival to Saint-Nazaire in June where two crews of Russian sailors, a total of 400 crew members, have been awaiting sea trials.

 

The $1.6 billion contract to supply the Mistral-class ships between the French ship-building company DCNS and Russia’s state-run arms exporter Rosoboronexport was signed in June of 2011. The first carrier, the Vladivostok is to be operated by the Russian Navy in 2014, while the second ship, the Sevastopol will arrive in 2015. While the United States were against the deal, DCNS insisted that Western sanctions imposed on Russia for its role in Ukraine not prohibit the construction and transfer of Mistral ships.

 

Last week, France threatened to suspend the supply of the helicopter carriers, linking its decision to the crisis in Ukraine, claiming Moscow’s direct involvement. Later, a French government spokesman told RIA Novosti that the delivery of the ship is not officially suspended and that French President Francois Hollande was simply outlining his political stance. Hollande stated he would not approve of the transfer of the vessel in November should the situation in Ukraine not improve. Hollande later stated he would make the decision in late October.

 

The president added that the two conditions for the delivery of the ship is an observed ceasefire in Ukraine, as well as a political settlement agreement.

 

The French President also stressed that the sanctions adopted by the European Union have never prevented the delivery of the helicopter carrier to Russia.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 08:35
Attentat suicide revendiqué par les talibans dans le centre de Kaboul

 

16 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - Un attentat suicide contre un convoi des forces étrangères a secoué mardi le centre de Kaboul, selon la police, faisant trembler les bâtiments et déclenchant les sirènes de l'ambassade américaine alors que les véhicules de secours sillonnaient la capitale afghane.

 

Un kamikaze au volant d'une voiture piégée a visé un convoi des forces étrangères sur la route de l'aéroport, a déclaré à l'AFP Farid Afzali, un responsable de la police de la ville, sans plus de précisions à ce stade, notamment sur d'éventuelles victimes.

 

La route de l'aéroport se trouve à quelques centaines de mètres du quartier des ambassades et autres bâtiments officiels.

 

L'attentat a aussitôt été revendiqué via Twitter par les rebelles talibans, qui luttent depuis fin 2001 contre le gouvernement afghan et ses alliés de l'Otan, menés par les Etat-Unis.

 

Il survient pendant les négociations entre les deux candidats rivaux au second tour de la présidentielle afghane de juin, dont le résultat final n'a toujours pas été annoncé, chaque camp revendiquant la victoire lors de ce scrutin clé censé désigner le successeur de Hamid Karzaï mais marqué par de multiples accusations de fraudes.

 

Le candidat Abdullah Abdullah s'est de nouveau déclaré vainqueur lundi face à Ashraf Ghani -- déclaré lui victorieux selon les résultats préliminaires officiels, douchant les espoirs que l'audit des bulletins de vote permette de lever rapidement l'impasse électorale.

 

Le blocage persistant entre les deux candidats à propos des résultats du second tour alimente les craintes de violences politico-ethniques dans un pays toujours fragile et menacé par la rébellion des talibans après plus d'une décennie d'intervention militaire occidentale massive.

 

Les Etats-Unis attendent un successeur officiel à Hamid Karzaï afin qu'il signe un accord bilatéral de sécurité (BSA) censé maintenir une présence militaire américaine après le retrait de la grande majorité des troupes de l'Otan prévu à la fin de cette année.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:58
photo MinDef FR

photo MinDef FR

 

16/09/2014 Jean Guisnel - Défense ouverte / Le Point.fr

 

En voyage aux Émirats arabes unis et en Égypte, le ministre de la Défense n'a qu'un seul pays en tête : la Libye, où les djihadistes prolifèrent.

 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a assisté lundi matin aux "premiers" (à tout le moins, telle est la version officielle) décollages de Rafale pour des vols de reconnaissance au-dessus de l'Irak, afin de les médiatiser avant l'ouverture de la conférence de Paris au ministère des Affaires étrangères. Ces décollages de la base d'al-Dhafra, aux Émirats arabes unis, n'ont pas de signification opérationnelle particulière mais leur annonce peu après 7 heures a permis une opération de communication politique et diplomatique supplémentaire.

L'état-major des armées a pour sa part détaillé l'opération en fin de journée. La France dispose à al-Dhafra de six Rafale, d'un avion ravitailleur Boeing C-135 et d'un avion de reconnaissance Atlantique de la marine nationale. Le dispositif demeure donc des plus modestes. C'est d'ailleurs celui qui est présent en permanence aux Émirats en vertu des accords avec ce pays. Aucun renfort n'a été mis en place à ce jour.

 

Spirale de la défaite

La visite de Le Drian aux Émirats arabes unis, puis au Caire lundi soir, n'est pas seulement consacrée au problème de l'État islamique et du terrorisme sur le territoire syro-irakien. En réalité, le ministre de la Défense est actuellement très préoccupé par un autre problème : celui de la Libye. Il l'avait évoqué la semaine dernière dans un discours remarqué. On insiste dans son entourage sur la nécessité de bloquer le développement d'un sanctuaire djihadiste au sud de la Libye, déjà installé mais encore embryonnaire : "du Waziristan (ouest du Pakistan) au golfe de Guinée, les djihadistes forment une série de taches sur la carte. Ils échangent et se parlent. Des spécialistes en explosifs naviguent d'une zone à l'autre. Nous n'en sommes pas là encore, mais notre rôle est de les réduire, de les isoler les uns des autres, de nous renforcer sur leurs points faibles et de les faire entrer dans la spirale de la défaite. C'est bien pour cela que nous nous intéressons à la Libye !" À ce jour, ce pays qui a sombré dans l'anarchie est utilisé par les djihadistes comme base arrière, pour se consolider après les opérations au Niger, au Mali ou encore en Algérie.

 

Demande d'assistance

À deux reprises entre le 18 et le 25 août derniers, un événement considérable s'est produit : sans en avoir informé leurs alliés occidentaux, et notamment pas les Américains, les armées de l'air des Émirats et de l'Égypte ont conjointement lancé des raids secrets contre la Libye.

Les services de renseignements américains et français, pour ne citer qu'eux, n'ont pas manqué une miette de ces épisodes. Ils ont notamment assisté avec un certain étonnement au décollage des appareils des Émirats, à leurs ravitaillements en vol et au succès de leurs missions. À Paris, on se dit convaincu que ces deux pays seraient disposés à prêter main forte à la France pour sécuriser le sud de la Libye, qui inquiète tous ses voisins. Voyageur inlassable dans cette partie du monde, le ministre de la Défense a insisté auprès du chef de l'État François Hollande sur l'attention qu'il faut porter aux alertes lancées par les autorités frontalières de la Libye et singulièrement celles du Tchad, de la Tunisie et de l'Algérie. Il devait s'entretenir précisément de cette situation lundi soir avec le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, chef de l'État égyptien.

Charles de Gaulle expliquait dans Mémoires de guerre à propos de son départ pour l'armée du Levant en 1929 : "Vers l'Orient compliqué, je volais avec des idées simples." Il ajoutait : "Je savais qu'au milieu de facteurs enchevêtrés une partie essentielle s'y jouait. Il fallait donc en être." Depuis 85 ans, les choses ont-elles changé ? De ce point de vue, pas vraiment !

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:57
GABIAN 2014 : troisième phase de l’entraînement au large de Toulon

 

15/09/2014 Sources : Marine nationale

 

Jusqu’au 19 septembre 2014, l’entraînement Gabian se déroule en mer Méditerranée. Cet exercice, préparé et conduit quatre fois par an, consiste en une période de mer concentrée sur quelques jours pour permettre aux unités basées à Toulon de maintenir leurs aptitudes à la navigation, à la manœuvre, aux missions traditionnellement dévolues à la Marine nationale : entraînement de ravitaillement à la mer, de lutte contre les navires et les avions, de tirs contre cibles de surface et aériennes, de simulation de voie d’eau ou d’incendie…

 

Cet entraînement est organisé par l’état-major de la force d’action navale et conduit par le commandant de la frégate Montcalm. Il mobilise des forces de surface, des sous-marins, des aéronefs et des fusiliers marins, rassemblant en mer près de 2000 marins.

 

Les bâtiments participants :

-         Bâtiment de Projection et de Commandement Mistral ;

-         Frégate de défense aérienne Chevalier Paul ;

-         Transport de Chaland de Débarquement Siroco ;

-         Frégate anti sous-marine Montcalm ;

-         Bâtiment de Commandement et de Ravitaillement Marne ;

-         Pétrolier-Ravitailleur Meuse ;

-         Frégates légères furtives  Guépratte et Surcouf ;

-         Avisos patrouilleurs de haute mer  Commandant Bouan, Commandant Birot et Enseigne de vaisseau Jacoubet ;

-         Patrouilleurs de haute mer l’Adroit ;

-         Chasseur de mines tripartite Lyre ;

-         Bâtiments base de plongeurs-démineurs Achéronet Pluton ;

-         Flottille amphibie.

 

A l’occasion d’un passage en Méditerranée, le bâtiment de transport HMS Ocean de la Royal Navy, armé d’hélicoptères Merlin de lutte anti sous–marine, participera à une partie de Gabian.

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:54
Une moisson de médailles aux Invictus Games pour les athlètes français



15/09/2014 Sources : EMA

 

Les premiers Invictus Games, jeux handisports militaires internationaux, se sont déroulés du 10 au 14 septembre au Queen Elizabeth Olympic Park de Londres.

 

Le général d’armée aérienne Gratien Maire, major général des armées, a assisté aux dernières épreuves et à la cérémonie de clôture. A cette occasion, il a pu partager la joie et l’enthousiasme des 18 sportifs et des 5 accompagnants de la délégation française, qui ramènent en France 20 médailles dont 9 en or, remportées sous les encouragements de membres de leurs familles.

 

Rendant hommage aux compétiteurs au nom du chef d’état-major des armées, le général Maire a souligné « le courage et l’abnégation dont les sportifs français ont fait preuve durant cette compétition exceptionnelle, et l’exemplarité de leur engagement, vecteur de motivation pour l’ensemble de la communauté militaire. »

 

http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/invictus-games-they-are-invictus

http://invictusgames.org/

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:54
Les blessés de l’armée de Terre en stage sportif

 

15/09/2014 Victor Poulain - Armée de Terre

 

Nos blessés de l’armée de Terre participent à un stage "sport de mer et blessures" jusqu’au 20 septembre, à Bidart et à Saint-Jean de Luz. Le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, s’est rendu sur place ce weekend pour rencontrer les blessés et l’encadrement médical.

 

Objectif du stage : sensibiliser et initier au travail de réadaptation physique, psychique et fonctionnelle en milieu aquatique. Financé par l’association Terre Fraternité, cet événement est organisé dans le cadre des travaux menés par l’armée de Terre pour l’accompagnement des militaires blessés en opération, en partenariat avec la cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT). Les blessés ont ainsi l’opportunité de s’initier au sauvetage en mer, à la pirogue hawaïenne et au surf. Convaincu de l’enjeu de périodes comme celle-ci pour les blessés, le chef d’état-major de l’armée de Terre s’est rendu sur place dimanche en ce début de session pour dialoguer avec les blessés et leur apporter son soutien ainsi qu’à l’équipe médicale. Ce stage SMB démontre que la reconstruction et le suivi des victimes de conflits demeurent l’une des priorités de l’armée de Terre.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories