Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
À la découverte de la mystérieuse base navale de Brest ...

 

Brest - 08 Août Delphine VAN HAUWAERT – Ouest France

 

Chaque année, 7 000 à 8 000 personnes visitent la seconde plus importante base militaire navale de France. Parmi eux, peu de Brestois. Ils passent à côté d'une passionnante plongée dans cet univers secret.

 

C'est un peu le « syndrome tour Eiffel ». Les Parisiens passent devant mais ne s'arrêtent pas. « À la base navale, c'est pareil, note Jean-Claude Tanguy, maître principal. Depuis une quarantaine d'années que nous proposons des visites, ce sont surtout des touristes, français ou étrangers, qui y assistent. » En moyenne, entre 7 000 et 8 000 curieux par an, tout de même.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
"Le casoar et les gants blancs n'existent que par le feu".

"Le casoar et les gants blancs n'existent que par le feu".

 

1 août 2014 Par Olivier Kempf - egeablog.net

 

Bien. Ou plutôt mal. Les "gens intelligents et responsables" ont décidé d'agir, par exemple en réformant Saint-Cyr. C'est vrai, cette école fonctionne, forme des officiers qui donnent satisfaction à tous, réussit à de diversifier. Ça fonctionne, donc il faut réformer. Logique imparable. La "cause première", si je comprends bien les débats, consiste à "rentabiliser". Vous comprenez, une école qui forme 120 officiers par an (on oublie au passage de mentionner tous les autres officiers qui sont formés à Saint-Cyr), ça coûte cher. Ce n'est pas rentable (l'école nationale supérieure de police a des promos de 40, au fait). Donc il faut "faire quelque chose". C'est ce qu'on explique à l'Assemblée Nationale comme le signale le site de la Saint-Cyrienne.

 

Suite de la tribune

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
The French Army's Tank Force and Armoured Warfare in the Great War: The Artillerie Speciale, by Tim Gale

 

Source Strategy Page

 

Farnham, Surrey, Eng. / Burlington, Vt.: Ashgate, 2013. Pp. xvi, 260. Illus., maps, appends., notes, biblio., index. $124.95. ISBN: 1409466612.

 

The French Role in the Introduction of the Tank

 

English-language literature has extensive coverage of the British contributions to the development of the tank during World War I, but until now has been almost silent on the important French side of the subject.  In this work, British historian Gale does an excellent job of covering the French side of the story.

 

Gale opens with a look at the conception and early experimentation of French tanks.  He is primarily concerned with how the French reconciled the new and initially very fragile technology into their existing organization, tactics, and employment.  Gale demonstrates how the French used an iterative approach, learning from experience through the interactions of tanks with existing doctrine and techniques to further the development of the tank force.  He also addresses some of the controversies that arose because of the new weapon system.  This is particularly useful because as the war went on the Artillerie Spéciale played an increasing role in a surprisingly large number of actions, which are almost totally ignored in most accounts of the origins of the tank.

 

This volume in the series “Ashgate Studies in First World War History” will prove a  valuable read for anyone having an interest in the tank, the evolution of Allied tactics in the Great War, or the history of the French Army.

 

Note: This work is also available as an ePub, ISBN 978-1-4094-6663-5 or in PDF format, ISBN 978-1-4094-6662-8

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:50
Photos Jorn Urbain - Mil.be

Photos Jorn Urbain - Mil.be

 

05.08.2014 Yves Swertvaegher – Mil.be

 

Alors que de nombreuses personnes sont encore en congé, l'équipage du F930 Leopold I est déjà au travail ! En effet, le navire se prépare pour sa participation à l'opération Atalanta, laquelle débutera sous peu au large de la côte est de l’Afrique.

 

Ce lundi 4 août, la frégate prenait la mer dans la matinée, bientôt rejointe par un hélicoptère Alouette III. Une embarcation rapide FRISC (Fast Raiding Interception Special Forces Craft pour embarcation rapide d'interception et de protection - basée à Zeebruges) des forces spéciales simulait un navire suspect. L'exercice pouvait donc commencer.

 

L'Alouette III a survolé le navire suspect tandis que les deux embarcations rapides du F930 Leopold I venaient l'intercepter. Les deux équipes de contrôle sont montées à bord du FRISC. Elles ont découvert une arme après une fouille minutieuse. L'équipage suspect a ensuite été emmené sur la frégate pour interrogatoire.

Le Leopold I se prépare à sa future mission
Le Leopold I se prépare à sa future mission
Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:50
A400M Atlas MSN015 photo Neil Bryden

A400M Atlas MSN015 photo Neil Bryden

 

7 August - Rebecca Jepps - EATC

 

The RAF’s first Atlas, MSN015 is currently on the Final Assembly Line (FAL) and is very shortly due to make its first flight. It will then be painted with the RAF markings and roundels and is scheduled to be delivered to its new home at RAF Brize Norton in autumn this year. All pilots destined to fly "Atlas" will be initially trained and awarded their coveted RAF ‘wings’ by 45(R) Sqn, part of No 3 Flying Training School. The A400M will replace British C-130K Hercules and will provide an enhanced tactical and strategic capability to the RAF’s Air Mobility Fleet. Capable of carrying a 25-tonne payload over 2,000 nautical miles with the ability to land on short, unprepared landing strips, the aircraft will be used at the point of need in peace, crisis or conflict.

The RAF plans to introduce 22 A400M aircraft. The first aircraft introduction is scheduled for autumn this year.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:50
German A400 introduction takes shape

 

6 August -  EATC-   News & Press updates

 

The wings came from the United Kindom, fin and hull from Germany - and the cockpit was manufactured in France. Brought to Seville in Spain, where all aircraft parts are fixed together to one unit and where this video has been recorded: The first German A400M on the assembly line.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:50
From Havana to Termez - the German Airbus A310 Pax


16 July - EATC

 

The most used troop transporter in EATC service

 

A remarkable aircraft with a remarkable story: the Airbus A310 Pax, based at German Special Air MIssion Wing MoD (Cologne-Wahn), can state to be EATCs most used troop transporter. While the aircraft has reached nearly 25 years of military service and seen nearly every military spot on this planet, an end of its military service is still not in sight.

Starting as civil airliner within the German Democratic Republic's state airline "Interflug", the aircraft became state of the art in 1989, as it carried first passengers - nonstop - to Havana/Cuba or to other remote places in far East Asia.

But the German reunification changed everything... leaving every other GDR aircraft dismantled behind, while the Airbus A310 Pax improved its strategic missions inside the German Air Force until today.

Read the extraordinary story of the last flying GDR passenger aircraft - now and in future operating under EATC operational control - here at our aircraft chapter.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:40
KRET Photo Marina Lystseva

KRET Photo Marina Lystseva


August 07, 2014 by Rostec
 

KRET has for the first time entered the international ranking, companied by the authoritative American weekly Defense News. The company took 52nd place among the top 100 defense companies in the world.

In compiling the rankings, international experts took into account not only brand awareness, quality, reliability, and popularity of the companies, but also a detailed investigation into their financial performance and growth dynamics over the past few years in regard to weapons production.

Between 2011 and 2013, KRET increased its total revenue by almost one and a half, from RUB 45 billion ($1.3 billion) to RUB 77.3 billion ($2.4 billion). During this time, the value of state defense orders fulfilled by KRET increased six-fold, from RUB 6.4 billion ($179 million) to RUB 40 billion ($1.1 billion). KRET was simultaneously able to optimize fully financial flows, improving transparency and the effectiveness of enterprise expenditures. By the end of 2013, KRET had earned RUB 64.2 billion ($1.8 billion) in revenue from sales of military products, a 12.3% increase from 2012. Military products made up 76% of the concern’s total revenue for 2013.

“Today, KRET is Russia’s largest developer and supplier of integrated systems of modern electronic equipment, electronic warfare systems and equipment, and civil and military avionics. Joining the group of the top 100 defense companies in the world affirms the competitiveness of Russian electronics and demonstrates the effectiveness of the model used by Rostec Corporation to integrate leading companies of the industry under the single brand of KRET,” said KRET CEO Nikolay Kolesov.

According to Kolesov, the concern is not going to rest easy and has already started updating its development strategy. New business models will fully meet the modern requirements and changes happening in the international market. The concern is placing primary emphasis on the diversification of production, strengthening the production of civil goods, integrating scientific and technical potential and attracting world-class, qualified personnel to the concern’s businesses.

KRET has operated as a single brand  and an independent member of the international aerospace and defense markets since 2014. KRET’s products can be found in more than 30 countries around the world. Innovative developments in radar stations (RLS) developed by KRET have already been installed in 70% of all Russian fighter jets and will also be used in next-generation helicopter and airplane technologies.

At the international airshow Farnborough 2014, held last July, KRET products were praised by the world’s leading experts. The Russian manufacturer introduced some of its most advanced products in avionics systems, electronic warfare systems, and friend-or-foe identification systems. KRET demonstrated that it is competent and prepared for long-term cooperation in creating new, integrated solutions for the radio-electronics industry.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:40
Kamov K-52K «Katran» pour la marine russe !

 

06/08/2014 Avia News

 

Moscou, la Russie a commandé un lot d'hélicoptères de combat en version marine de type Kamov Ka-52K «Katran» destinés à servir depuis les nouveaux bâtiments de surface de classe «Mistral» commandé à la France. 

 

La Russie a commandé à la France deux navires porte-hélicoptères pour 1,2 milliards d'euros. La construction est assurée par l'entreprise française DCNS, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Les deux navires seront baptisés Vladivostok et Sébastopol. Pour équiper ces deux navires, la marine russe a donc prévu de s’équiper de 32 hélicoptères de combat en version marine Ka-52K. Ceux-ci seront construits par Progress Aresenyev Aviation Company Nikolai Sazykin, une filiale de Russian Helicopters Kamov.

 

Chacun des deux bâtiments de type «Mistral» pourra embarquer jusqu’à 16 Ka-52K, avec  un ou deux hélicoptères de recherche et de sauvetage Ka-27 «Helix-D».

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:35
Raytheon is being Awarded for the DDE Analysis of the AIM-9X Block II for Singapore, Malaysia and Other Countries

Raytheon AIM-9X air-to-air missile (photo : militaryphotos)

 

9 Aug. 2014 Defense Studies

Raytheon Missile Systems, Tucson, Arizona, is being awarded a $43,991,627 modification to a previously awarded cost-plus-fixed-fee contract (N00019-12-C-2002) for the design, development, and engineering analysis of the AIM-9X Block II Missile System for the U.S. Navy, U.S. Air Force, and the governments of Turkey, Oman, Belgium, Netherlands, Singapore, Malaysia, and Morocco. 

This modification includes the necessary replacements for the AIM-9X Control Actuation System, inertial measurement unit, electronics unit processor and improvements in insensitive munitions performance in the hardware development and Operational Flight Software versions 9.4X, 9.15X and 10.X. 

Work will be performed in Tucson, Arizona (91.6 percent); Minneapolis, Minnesota (6.5 percent); Pinellas Park, Florida (1.3 percent); and Andover, Massachusetts (0.6 percent), and is expected to be completed in July 2015. Fiscal 2014 research, development, test and evaluation (Navy and Air Force) funds and Foreign Military Sales funds in the amount of $22,092,354, will be obligated at time of award, none of which will expire at the end of the current fiscal year. 

This contract combines purchases for the U.S. Air Force ($23,620,000; 53.7 percent); U.S. Navy ($8,155,233; 18.5 percent); and the governments of Turkey ($4,095,000; 9.3 percent); Oman ($2,590,000; 5.9 percent); Belgium ($2,100,000; 4.8 percent); Netherlands ($1,680,000; 3.8 percent); Singapore ($980,000; 2.2 percent); Malaysia ($701,394; 1.6 percent); and Morocco ($70,000; 0.2 percent) under the Foreign Military Sales Act. The Naval Air Systems Command, Patuxent River, Maryland, is the contracting activity.

(US DoD)

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:35
Is China Preparing MIRVed Ballistic Missiles?

 

August 08, 2014 By Zachary Keck -- thediplomat.com

 

China’s new DF-5A and DF-31A ICBM tests once again highlight its rising interest in MIRVed ICBMs.

 

China tested two of its intercontinental ballistic missiles (ICBMs) last week, the Washington Times reported on Thursday.

According to the Washington Times report by Bill Gertz, who cited unnamed U.S. officials, China tested its Dong Feng 31A (DF-31A/CSS-10) and Dong Feng 5A (DF-5A/CSS-4) ICBMs last week.

The DF-5A is an upgraded version of the DF-5 ICBMs that China first tested in 1971. It is a three stage, liquid propellant silo-based missile with a range of 13,000 km and a throw weight of roughly 3,000 kg.

The DF-31A is China’s new road-mobile ICBM, based off the older DF-31 ICBM that China first tested in 1999. It is a three stage solid-propellant rocket with a range of roughly 11,200–12,000 km. This is the fourth known testing of the DF-31A ICBM. Its sea-based variant, the JL-2, will provide China with its first credible sea-based nuclear deterrent when it is deployed on China’s Type 094 Jin-class ballistic missile submarines (SSBN) sometime this year.

Both the DF-5A and the DF-31A are capable of hitting the United States.

The Washington Times article did not specify exactly where the tests had occurred, but it did not that previous DF-31A tests have taken place at China’s Taiyuan Space Launch Center in Shanxi Province in northern China. However, it seems quite possible that the ICBM tests were part of the ongoing military drills that China announced late last month in the eastern parts of the country. As previously noted, these drills have caused significant delays to civilian air travel in eastern China. Earlier in the drills, China conducted what it claimed was an anti-ballistic missile test, but which the U.S. believes was really an anti-satellite test.

The earlier anti-missile/anti-satellite test, along with the new ICBM tests, underscore the growing attention China’s military is placing on its strategic and missile capabilities. Last week China inadvertently confirmed the existence of a new generation ICBM, the Dongfeng-41 (DF-41), which the U.S. Department of Defense has said may be capable of carrying multiple independently targetable re-entry vehicles (MIRVs).

MIRV missiles can deliver multiple (usually nuclear) warheads to different targets, and were seen as widely destabilizing to the nuclear balance during the Cold War when the United States and Soviet Union began deploying them in the 1970s. The U.S. just phased out the last of its land-based MIRV ICBMs, although it continues to deploy MIRV submarine launched ballistic missiles (SLBMs). Russia continues to field MIRV ICBMs.

Interestingly, the new reports about the DF-5A and DF-31A ICBM tests also highlight China’s potentially growing interest in acquiring a MIRV capability. According to the Federation of Atomic Scientists, “in November 1983 China inaugurated a DF-5 modification program to arm these ICBMs with MIRVed warheads.” Although technical difficulties prevented that program from reaching fruition, it is also believed that China later designated the DF-5A as its MIRV missile.

It has also been widely speculated, including by the U.S. Department of Defense, that the DF-31A may be MIRV capable. Most analyses suggest that the road-mobile ICBM may be capable of carrying up to 3 warheads. At this point, most believe that China is only deploying single warheads on its DF-5A and the DF-31A ICBMs, although some foreign analysts have claimed that it has already MIRVed some of its missile forces.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:35
Hyundai Heavy Industries launches South Korean Navy submarines

 

Aug. 8, 2014 By Richard Tomkins   (UPI)

 

A fifth 214-class submarine for the South Korean Navy has been launched by Hyundai Heavy Industries and is expected to become operational in 2016.

 

Hyundai Heavy Industries has launched a new 214-class submarine, to be equipped with locally produced cruise missiles, for the South Korean Navy.

 

The vessel is the Yun Bong Gil Ham, which weighs 1,800 tons, is 214 feet long, and has a top speed of 20 knots.

 

The ship is the fifth 214-class submarine of the country's navy.

 

According to the Department of National Defense, the ship features an air independent propulsion system that charges the submarine's storage battery without air, enabling it to stay submerged for two weeks.

 

Hyundai Heavy Industries will transfer the under-construction submarine to the navy in the second half of next year. Nine months of tests and evaluations will follow, culminating in the vessel gaining operational status, Korean officials said.

 

The country currently operates 10 209-class and 214-class submarines. The first 209-class vessel, the Jang Bo Go Ham, was taken over from Germany in 1992.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:35
Air Transportation: The Helicopter China Cannot Get Enough Of

 

August 9, 2014: Strategy Page

 

The Russian Helicopter Corporation delivered to China the last of 52 Mi-171E helicopters ordered since 2012. This model can carry up to 37 passengers or four tons of cargo and has engines that are particularly effective under "hot and high" conditions. This is useful for the Chinese, who need equipment that can operate in Tibet (where many areas are at altitudes of over 4,000 meters). China is quite fond of the Mi-17 and the older Mi-8 it is derived from. Currently China operates 160 Mi-171 helicopters.

 

In 2008 China signed deals that allows it to legally manufacture the Mi-171, but it is still buying them from Russia because it takes time to set up manufacturing facilities and China needs more military transport helicopters right now and can afford to pay. Currently China has about 300 Mi-17/Mi-8 type helicopters and over 500 locally made helicopters. Most (Z9/Z-19) of these local builds are based on the Eurocopter AS 365 Dauphin while another hundred locally built Z-10 gunships were based on a Russian design. China has shown a preference for the Mi-8/17 design and would like to build a thousand or more Mi-171s locally under license.

 

In 2010 Chinese and Russian helicopter manufacturers established a joint venture to perform maintenance and refurbishment on helicopters, especially those of Russian design. This is part of a larger plan, which also includes the factory in China building Mi-171s.

 

The M-171 is basically an inexpensive transport helicopter. But it can easily be modified to carry weapons, or any other specialized gear. Some of the Mi-171s are even being equipped with radars and other sensors, to be used for reconnaissance and surveillance. The basic Mi-171 is based on the 1970s era Mi-17, which is the export version of the similar Mi-8. Weighing about 12 tons, and carrying a four ton load, the Mi-171 has a range of 590 kilometers at a cruising speed of 250 kilometers per hour. There is a crew of three and as many passengers as can be squeezed in (up to 40 people, but usually 20-30.) A sling underneath can also carry up to four tons.

 

Several hundred Mi-171s have been exported by Russia. The helicopter is rugged, inexpensive ($4-5 million each) and better suited for less affluent nations. Development of this model was completed in 1998 and Russia has been pushing sales hard.

 

In 2008 Russia and China signed an agreement, in which China promised to stop stealing Russian military technology. It appears that the main function of the new "military technical cooperation" agreement was to stop China from exporting their copies of Russian equipment, and competing with the Russian originals. This agreement immediately led to some interesting proposals regarding helicopters. Russia agreed to sell China six Helix anti-submarine helicopters, with the possibility of joint manufacture. Meanwhile, the Mi-171 deal quickly turned into the Chinese Mi-171 factory.

 

There was also a proposal for China and Russia to jointly develop a large transport helicopter, based on the existing Mi-26T (a 20 ton aircraft that can carry 80 passengers). There may be other joint development deals to produce updated versions of existing Russian helicopter designs. This sort of thing could be mutually beneficial, and China now has a domestic source for inexpensive transport helicopters, which its civilian and military markets are demanding many of.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:30
Négociations dans l'impasse: les frappes continuent sur Gaza

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

Alors que les hostilités se poursuivent entre Israël et les combattants palestiniens, l'incertitude règne sur les négociations menées au Caire en vue d'une trêve. Le Premier ministre israélien a répété qu'Israël "ne négociera pas sous le feu".

"Nous n'avons à aucun moment déclaré que (l'offensive militaire israélienne) était terminée", a souligné Benjamin Netanyahu. "L'opération va se poursuivre jusqu'à ce que son objectif - le rétablissement du calme pendant une période prolongée - soit atteint. Je l'ai dit au début et pendant toute l'opération: cela va demander du temps, et nous devons faire preuve de persévérance."

Conforté par le soutien de l'opinion publique israélienne, le Premier ministre reste intransigeant dans ses déclarations publiques, refusant de paraître lâcher quelque chose au Hamas. Il s'est en même temps déclaré prêt à voir l'Autorité palestinienne, plus modérée, jouer un rôle.

Plusieurs dizaines d'Israéliens ont toutefois bravé samedi soir l'interdiction de manifester dans Tel Aviv contre la poursuite des opérations militaires dans la bande de Gaza. Le rassemblement avait été interdit par la police invoquant des restrictions militaires dans les villes à portée des roquettes palestiniennes.

 

Pression palestinienne

 

Israéliens et Palestiniens ont été incapables de s'entendre au cours de discussions indirectes organisées au Caire par l'entremise des Egyptiens sur la prolongation du cessez-le-feu de 72 heures entré en vigueur mardi passé.

Les combats meurtriers ont repris vendredi: Israël refuse toujours de lever le blocus qui asphyxie la bande de Gaza depuis 2006. Israéliens et Palestiniens se rejettent la responsabilité de l'échec de ces négociations.

Les chances que les négociations en vue d'une nouvelle trêve aboutissent dans l'immédiat sont "faibles", a résumé dimanche un membre de la délégation palestinienne au Caire.

"Il est possible que la délégation palestinienne rentre pour des consultations avec les leaders" en territoire palestinien, a ajouté Ezzat al-Rishq, un haut responsable du Hamas. Les médiateurs égyptiens devaient rendre compte de la position israélienne en milieu de journée.

 

Nouveaux raids

 

Sur le terrain les hostilités continuaient. La bande de Gaza a subi des frappes israéliennes: des raids ont été menés sur une vingtaine d'objectifs, a indiqué Tsahal dimanche matin. Trois Palestiniens y ont perdu la vie, selon des sources médicales.

Ce qui porte à près de 150 frappes de l'aviation israélienne dans la bande de Gaza depuis la reprise du conflit vendredi matin. Au total, 99 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza depuis lors, a précisé l'armée israélienne, dont deux dimanche matin.

Au moins 14 Palestiniens ont été tués depuis la rupture de la trêve, et côté israélien, un civil et un soldat ont été légèrement blessés vendredi.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:30
Irak: à Bagdad, Fabius appelle à l'unité pour mener la bataille contre le terrorisme

 

10 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Bagdad - Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a appelé dimanche les Irakiens à former un gouvernement d'union pour mener la bataille contre le terrorisme, lors d'une visite à Bagdad.

 

Il faut que tous les Irakiens se sentent représentés et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme, a-t-il déclaré après une brève rencontre avec le ministre irakien des Affaires étrangères par intérim, Hussein Chahristani, alors que l'Irak, qui fait face depuis deux mois à une offensive jihadiste, n'a toujours pas de gouvernement.

 

M. Fabius devait après Bagdad se rendre à Erbil, capital de la région autonome du Kurdistan, dans le nord de l'Irak pour notamment superviser la première livraison d'aide humanitaire française aux populations menacées par l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans la région.

 

J'aurai l'occasion de superviser la livraison de plusieurs tonnes de médicaments, de secours d'urgence pour des populations de la région kurde et du nord et de rencontrer aussi des autorités locales et des minorités cruellement pourchassées par l'État islamique, a déclaré le ministre français.

 

Comme vous le savez, la France a demandé et obtenu une réunion spéciale du Conseil de sécurité des Nations unies sur ce sujet, j'ai moi-même saisi mes collègues de l'Union européenne pour que tous à la fois condamnent l'Etat islamique et en même temps montrent concrètement leur solidarité vis-a-vis des populations irakiennes, a-t-il ajouté.

 

Il a d'autre part appelé à un gouvernement d'union, à même selon lui de faire face au danger jihadiste.

 

(..) Il était normal diplomatiquement que dans ce voyage vers Erbil je fasse un arrêt même très rapide ici à Bagdad pour rencontrer les autorités, a-t-il expliqué. Je ne veux pas interférer avec le calendrier interne de l'Irak mais je voudrais juste dire cela, qui est de bon sens: dans cette période, l'Irak a particulièrement besoin d'un gouvernement d'unité, de large unité, car il faut que tous les Irakiens se sentent représentés et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme.

 

Le mot d'ordre est donc la solidarité.

 

Plus de trois mois après les élections législatives du 30 avril, l'Irak n'est toujours pas doté d'un nouveau gouvernement, freiné par les divisions profondes au sein du Parlement.

 

La coalition chiite du Premier ministre sortant Nouri al-Maliki est arrivée en tête du scrutin, mais sans majorité claire, et les appels se sont multipliés depuis pour tenter de pousser le Premier ministre, vivement critiqué pour son autoritarisme et son choix de marginaliser les sunnites, à céder la place.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:20
Pease ANGB Selected to Receive KC-46A Pegasus

 

Aug 6, 2014 ASDNews Source : US Air Force

 

Air Force officials announced Aug. 6, Pease Air National Guard Base, New Hampshire as the Air Force's first Air National Guard-led KC-46A Pegasus main operating base.

 

"The KC-46A Pegasus aerial tanker remains one of our top acquisition priorities. Making a final basing decision is an important step in recapitalizing the tanker fleet," said Secretary of the Air Force Deborah Lee James. "We will begin to replace our aging tanker fleet in 2016, but even when the program is complete in 2028 we will have replaced less than half of the current tanker fleet and will still be flying over 200 half-century-old KC-135s."

 

Read more

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:20
Valions' F/A-18 Launches from USS George H.W. Bush


9 août 2014 US Navy

 

ARABIAN GULF (Aug. 9, 2014) An F/A-18C Hornet assigned to the Valions of Strike Fighter Squadron (VFA) 15 launches off of the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77). George H.W. Bush is supporting maritime security operations and theater security cooperation efforts in the U.S. 5th Fleet area of responsibility. U.S. Navy video by Mass Communication Specialist 3rd Class Travis Litke (Released)

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 10:40
L'armée poursuit son offensive à Donetsk

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

L'armée ukrainienne a pilonné Donetsk ce matin. Elle dit avoir tiré contre des bases rebelles afin de "resserrer l'étau" autour de la ville, fief des séparatistes prorusses.

 

"Une maison privée a été détruite par un obus, ainsi qu'une partie de la polyclinique N18. Une femme a été blessée à proximité", a indiqué la mairie de Donetsk dans un communiqué. Selon des journalistes, une vingtaine de détonations ont été entendues depuis le centre de la ville.

 

Samedi le "Premier ministre" séparatiste Alexandre Zakhatchenko a reconnu que Donetsk était "encerclé" et au bord d'une "catastrophe humanitaire". Il s'est dit prêt à un cessez-le-feu si les forces ukrainiennes interrompent leur offensive.

 

Donetsk, la plus grande ville du bassin minier du Donbass (un million d'habitants avant les hostilités) est depuis plusieurs jours le théâtre d'intenses combats entre les insurgés et les forces ukrainiennes.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 10:30
Nouvelles frappes américaines dans le nord de l'Irak

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

L'aviation américaine a procédé pour la deuxième journée consécutive à des frappes contre des cibles de l'Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak, a annoncé l'armée américaine. Deux véhicules de transport de troupes appartenant aux djihadistes ont été détruits.

 

Dans un communiqué, le commandement central, qui supervise notamment le Moyen-Orient, relate que des chasseurs et des drones ont bombardé et détruit "deux véhicules de transport de troupes blindés". Ces derniers" tiraient sur des civils yazidis près de Sinjar".

 

Au total, quatre nouvelles frappes ont eu lieu au deuxième jour de l'intervention de l'aviation américaine contre les djihadistes sunnites qui menacent Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, et traquent les minorités chrétiennes et yazidies.

 

Barack Obama a reconnu que les Etats-Unis avaient sous-estimé la menace des djihadistes et qu'il faudrait du temps pour en venir à bout. Le président américain a multiplié les interventions pour préciser les contours de sa stratégie, qui fait l'objet de critiques aux Etats-Unis.

 

"Contre l'Amérique"

 

Le sénateur républicain John McCain, battu par Obama lors de la présidentielle de 2008, a ainsi estimé que les frappes limitées ordonnées par le chef de l'Etat témoignaient d'une "incompréhension fondamentale" de la menace que pose l'EI.

 

"L'objectif affiché par le président est de sauver des vies américaines, pas de stopper l'EI, pas de modifier le rapport de force sur le champ de bataille (...). A l'évidence, le président n'a pas conscience du fait que la menace ne vise pas seulement des forces américaines présentes sur le terrain ni même l'Irak ou le Kurdistan. C'est une menace contre l'Amérique", a-t-il dit, cité par le "New York Times".

 

L'Etat islamique, a-t-il ajouté, "a aboli la frontière entre l'Irak et la Syrie", et pourtant, Barack Obama "n'a pas mentionné une seule fois la Syrie".

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 10:30
La Grande-Bretagne a largué de l'aide humanitaire dans le nord de l'Irak

 

10 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Londres - La Grande-Bretagne a commencé à larguer de l'aide humanitaire aux populations menacées par l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak dimanche, a déclaré un porte-parole du ministère britannique du développement international à l'AFP.

 

Parti du Royaume-Uni samedi soir, le premier des deux avions envoyés par l'armée britannique a parachuté de la nourriture et de l'eau à la minorité Yazidi bloquée dans les montagnes de Sinjar, le deuxième devant intervenir plus tard, a précisé la même source.

 

Un porte-parole du ministère britannique de la Défense a confirmé que le parachutage avait eu lieu durant la nuit de samedi à dimanche en Irak.

 

Les deux Hercules C130 sont partis de la base de la Royal Air Force à Brize Norton, au centre de l'Angleterre, avec à bord des vivres mais aussi des tentes, des filtres à eau et des lampes marchant à l'énergie solaire et pouvant également servir à recharger des téléphones portables.

 

On peut s'attendre à des opérations de parachutage en continu, coordonnées avec les Etats-Unis et potentiellement d'autres pays, avait souligné samedi le chef de la diplomatie britannique, Philipp Hammond, après avoir présidé une réunion de crise du gouvernement.

 

Mais nous regardons également de manière plus générale comment aider ces populations à descendre de la montagne et sortir d'une situation qui est totalement inacceptable, avait-il ajouté.

 

L'envoi des deux avions fait partie d'un plan d'aide de 8 millions de livres (10 millions d'euros) débloqué par le gouvernement britannique pour le nord de l'Irak.

 

Les Etats-Unis ont largué dimanche de nouvelles cargaisons de vivres -- l'équivalent de 52.000 repas -- et des conteneurs d'eau après avoir déjà mené des opérations similaires jeudi et vendredi.

 

La France a, elle, évoqué samedi soir des livraisons dans les prochaines heures d'équipements de premiers secours.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:55
17,8 millions de dollars pour améliorer les capacités des Awacs français

 

01.08.2014 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

Le Pentagone a diffusé un avis d'attribution concernant les Awacs français qui vont bénéficier d'une remise à niveau de leurs capacités radar.

 

Boeing assurera ces travaux à Seattle. Ils s'inscrivent dans un contrat en cours de modernisation des avions de guet aérien français dont la valeur totale est de 378 millions de dollars.

 

The Boeing Co., Seattle, Washington, has been awarded a $17,858,824 firm-fixed-price, incentive-firm modification (25), on delivery order 0067 to F19628-01-D-0016 for E-3F enhancements. The total cumulative face value of the contract is $378,494,386. The contract modification is for the full Mode 5 and Mode S-FAA radar capabilities for incorporation into the French Air Force mission and ground system suite. Work will be performed in Seattle, Washington, and is expected to be completed by June 30, 2017. This contract supports 100percent foreign military sales for France, and $17,858,824 will be obligated at time of award. The Air Force Life Cycle Management Center, Hanscom Operating Location, Hanscom Air Force Base, Massachusetts, is the contracting activity.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:55
Avec ses drones Reaper, l'armée de l'air "dispose de ce qui se fait de mieux au monde"

 

29/07/2014 Jean Guisnel / Défense ouverte - Le Point.fr

 

Le site du crash du vol AH5017 d'Air Algérie a été retrouvé par un drone Reaper français. Le lieutenant-colonel Christophe "Tarazboulba" Fontaine, commandant l'escadron des drones, nous explique l'apport de ces engins.



La France a beaucoup tardé à s'équiper de drones Male (moyenne altitude, longue endurance) à hautes performances et s'est trouvée contrainte d'en acquérir aux États-Unis. En service depuis janvier 2014 et déployés à Niamey (Mali), deux drones Reaper font chaque jour la preuve de leurs performances exceptionnelles.

 

Le Point.fr : Vous commandez l'unique escadron de drones français, le 1/33 Belfort, basé à Cognac ChâteauBernard. De combien d'appareils dispose votre unité ?

 

Christophe "Tarazboulba" Fontaine : L'escadron compte actuellement deux systèmes Harfang, avec deux cockpits (postes de pilotage) et quatre avions, ainsi qu'un système Reaper avec un double cockpit et deux avions. Je dispose donc de six avions et de trois cockpits permettant de piloter et de commander les capteurs de ces drones Male. Le système Reaper est intégralement déployé en opérations extérieures, de même qu'un système Harfang. Le deuxième système Harfang se trouve en France, où il a participé aux dispositifs particuliers de sûreté aérienne déployés dans le cadre des cérémonies du 6 juin et du 14 juillet.

 

En quoi les drones changent-ils le "métier" de la reconnaissance dans l'armée de l'air française ?

Jusqu'alors, nous n'étions pas capables d'assurer la persistance de la surveillance d'une cible et de son environnement. Les avions et les satellites prennent par intermittence des images d'un objectif. Avec les drones, et le positionnement de l'équipage au sol, on peut rester parfois plus de vingt-quatre heures en vol. En ce sens, le métier a changé. Le recueil est devenu persistant. De plus, avec des appareils comme le Mirage F1CR, on attendait jusqu'à présent que l'avion revienne sur sa base pour exploiter les images, le Rafale pouvant quant à lui les retransmettre dans certaines conditions directement en vol. Mais avec le drone, les images sont diffusées en temps réel et en continu dans toute la chaîne de commandement.

 

Les derniers avions français spécialisés dans la reconnaissance, les Mirage F1 CR, viennent d'être retirés du service. Vous n'avez donc plus besoin de reconnaissance de ce type ?

Pas du tout... Dans mon escadron, on a certes remplacé les F1 CR par des drones. Mais on a toujours besoin d'assurer cette fonction, la reconnaissance tactique. C'est en ce sens que l'armée de l'air parle d'un passage de témoin entre le Mirage F1 CR et le Rafale équipé du pod RECO-NG. Un drone a d'immenses qualités. Pourtant, il reste vulnérable aux mauvaises conditions météo et a besoin que la supériorité aérienne soit acquise. Dans un environnement très hostile, il ne volerait pas très longtemps... De plus, il faut être en mesure de garantir la supériorité cybernétique, car nous utilisons des liaisons satellites qui doivent être sûres. Ainsi, il est nécessaire de disposer d'avions de chasse qui ont des capacités très supérieures de manoeuvrabilité, de survivabilité et d'autoprotection. Dans le futur, des drones de combat pourraient éventuellement compléter ces moyens dans un espace aérien très contesté.

 

La loi de programmation militaire (LPM) 2004-2019 pronostique l'entrée en service de nouveaux drones Male. Où en est-on ?

La LPM prévoit deux systèmes de drones Male en 2017 et deux autres en 2019. Pour un total de quatre systèmes en service en 2019, avec douze drones Male. La connaissance et l'anticipation restent une priorité des armées, et de l'armée de l'air.

 

Les performances du MQ-9 Reaper sont supérieures à celles du SIDM Harfang. Pouvez-vous les préciser ?

Ce sont deux engins très différents. La mise en oeuvre du Reaper - beaucoup plus moderne - est nettement plus rapide. Les cycles de maintenance sont simplifiés. L'avion vole beaucoup plus haut et beaucoup plus vite. Le moteur de 100 CV à pistons du Harfang devient un turbopropulseur de 900 CV sur le Reaper. Ce dernier fait 4,750 tonnes quand le Harfang fait 1,25 tonne. En emport de carburant, de capteurs, cela n'a rien à voir. Et en vitesse non plus : le Reaper est deux fois plus rapide et vole deux fois plus haut. À endurance égale (vingt-quatre heures d'autonomie en vol), le Reaper passe beaucoup plus de temps sur la zone de recueil. Concernant les performances des deux machines, imaginez qu'elles sont aussi différentes que celles d'un téléphone à touche traditionnel et d'un smartphone. On dispose ainsi de ce qui se fait de mieux au monde. J'attire aussi votre attention sur la rapidité avec laquelle les choses sont faites. La décision d'acquisition a été prise en mars 2013, le contrat a été signé en juillet, les appareils livrés le 27 décembre et le premier vol a eu lieu le 16 janvier 2014. C'est exceptionnel... On n'avait pas vu ça depuis la livraison des P-38 en 1943 !

 

Qui sont les pilotes des drones ?

Tous les pilotes de Reaper étaient déjà des pilotes de Harfang et tous sont des personnels navigants de l'armée de l'air, pilotes de chasse pour la plupart. Ou navigateurs de combat, pour les opérateurs-capteurs. Ces personnels excellemment formés sont indispensables pour plusieurs raisons. Déployés en zone de guerre, ils doivent posséder une culture militaire et tactique, car ils volent dans un espace aérien où ils ne sont pas tout seuls. Ils volent au milieu de Rafale ou de Mirage 2000 armés, avec des hélicoptères, ils doivent s'intégrer dans une circulation aérienne complexe. Ils doivent aussi se coordonner avec les troupes au sol, leur livrer des informations tactiques, voire "illuminer" des cibles pour les armées guidées par laser, comme cela s'est fait au début de Serval avec le Harfang. Ce n'est pas de l'aéromodélisme grandeur nature, c'est du pilotage de combat ! Avec des avions de vingt mètres d'envergure (17 mètres pour le Harfang) qu'il faut poser sur une piste au milieu d'autres aéronefs..., les qualifications de pilote à distance sont indispensables et requises !

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:54
1914-1916 : Les groupes mixtes d'automitrailleuses et d'autocanons de la Marine

Photo parue dans GBM N°90 l'une des quatre automitrailleuses affectées à l'unique groupe d'autocanons de 47m/m datée du 25/02/1915.Photographie prise à l'intérieur du Grand-Palais (via la publication de Mihansoldtimer 1 sur le forum Les Renault d'Avant Guerre).

 

1 août 2014 Le Fauteuil de Colbert

 

Quittons un peu la mer et les embruns pour découvrir une histoire qui semble, manifestement, assez méconnue. La Marine nationale s'est illustrée à de nombreuses reprises pour ses combats à terre : au moins pendant les trois guerres face à l'Allemagne de 1870 à 1945.

Aujourd'hui, découvrons grâce à l'article du colonel A. POLI paru dans la Revue Historique des Armées (Guerre de 1914-1918, numéro 3 - 1988) l'origine et les combats des Groupes mixtes d'automitrailleuses et d'autocanons de la Marine pendant la guerre de 1914 (pp. 91-100).

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:50
Belgique : Les chars Léopard à vendre, sinon direction le musée ou la casse

 

2/08/14 – 7 sur 7.be (Belga)

 

La moitié des 112 chars Léopard que possède encore la Belgique, et qui seront mis hors service fin 2014, va bientôt être mise en vente publique, rapporte samedi Le Soir. Le marché n'est réservé qu'aux firmes certifiées, à savoir des sociétés qui ont reçu l'aval du pays vendeur et du pays producteur de l'armement, ici l'Allemagne.

 

Les 56 chars acquis en 1967 -la Belgique en avait alors acheté 334- ont défilé pour la dernière fois le 21 juillet dernier à l'occasion de la Fête nationale.

 

Même si depuis, la majorité a été dotée d'un système de tir guidé par laser, d'un système de guidage de tir infrarouge et d'un calculateur balistique, le matériel a considérablement vieilli.

 

Depuis 1994, plusieurs ventes publiques de ces blindés ont déjà eu lieu, réduisant la puissance de feu de la Composante terre.

 

Selon les chiffres du service presse de l'armée, il demeurerait de tout cet arsenal quelque 112 Léopard en versions diverses. Tous les chars configurés en version offensive seront retirés avant la fin de l'année.

 

S'il n'y pas d'acheteur pour ces 56 chars, ils iront à la casse. 24 chars seront toutefois utilisés pour étoffer les collections de musées ou pour devenir des monuments historiques.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:45
Le GTIA 5 prend le nom de GTIA DEBO

 

7 août 2014 eutmmali.eu

 

Le cinquième groupement tactique interarmes formé à Koulikoro par la mission européenne EUTM MALI a reçu officiellement son nom de baptême le 31 juillet 2014. Il s’appellera désormais le GTIA DEBO, d’après le nom du plus grand lac du Mali, situé au centre du pays dans le delta du Niger, aux environ de Mopti.

Ce nom est un symbole fédérateur pour les soldats du GTIA, qui sont dans leur majorité originaires de régions riveraines de ce lac.

 

GTIA 5 is named GTIA DEBO

 

The fifth GTIA trained in Koulikoro by EUTM MALI was officially named on July 31 2014. It will be called GTIA DEBO, after the largest lake in Mali, located in the centre of the country, in the Niger Delta near Mopti.

This name is a unifying symbol for the soldiers of this GTIA, the majority of whom originate from the regions bordering the lake.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories