Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 06:45
Mali : mission de reconnaissance sur la rive est du fleuve Niger

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Du 2 au 4 juillet 2014, un détachement du groupement tactique (GT) Dio de la force Serval a effectué une mission de reconnaissance sur la rive est du fleuve Niger, au nord de Gao.

 

Composé de trois sections de la compagnie d’infanterie du GT Dio, de la section d’aide à l’engagement débarqué, d’un groupe génie et de la section environnement opérationnel, le détachement a reconnu plusieurs itinéraires entre Gao et les villages de El Farat, Forgho Sonrhai, au nord, et Kokorum, au sud.

 

Le détachement est également allé au contact de la population afin d’évaluer la situation sécuritaire dans la zone.

 

Environ 1 600 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent une mission de lutte contre les groupes armés terroristes, tout en appuyant la montée en puissance des forces de la MINUSMA et des FAMA.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 05:50
MBDA présente la cuvée 2014 de son « Concept Visions »

Avec Stratus, l’opérateur dispose d’une présentation claire de tous les capteurs et armements sous son contrôle

 

15 juillet, 2014 Frédéric Lert (FOB)

 

C’est à présent une tradition : depuis cinq ans, MBDA présente chaque année son projet « concept visions ». Un exercice de style destiné à promouvoir des technologies, interroger les utilisateurs finaux sur des besoins futurs à une échéance relativement lointaine, 20 ans et plus. Concept Visions n’est pas un programme et ne donnera pas lieu à un développement : c’est une initiative devant permettre à une équipe multinationale et jeune du missilier de développer sa créativité. L’an dernier, l’étude portait sur un missile surface-sol à longue portée « Hoplite ». Cette année, le salon de Farnborough est l’occasion de mettre en lumière le système Stratus.

 

« Stratus est une approche pour faire communiquer les systèmes d’armes et permettre, in fine, d’accéder directement à leurs armements » explique Laurent de Moussac, le seul français de l’équipe Concept Visions 2014. Les cinq autres participants sont anglais, italiens et allemand. « Avec Stratus, nous allons jusqu’à l’engagement complet du système d’arme. L’opérateur devant sa console dispose d’une présentation claire et simple de tous les capteurs et armements sous son contrôle, aussi bien sur des plateformes terrestres, aériennes que maritimes. Et il a tout le loisir d’utiliser celui qui lui offre les meilleurs résultats pour un effet recherché. Le système permet de transférer l’autorité au plus près des systèmes d’armes pour une efficacité optimale, tout en respectant la chaîne de commandement existante…  ».

 

Concrètement, les six jeunes ingénieurs ont pu réfléchir à des éléments portant sur l’interface homme-machine, sur les besoins en formation de l’opérateur, du partage des sessions d’engagement, les besoins en bande passante pour faire communiquer l’ensemble des systèmes et obtenir au bout du compte un système d’arme unique et virtuel à l’échelle d’un théâtre d’opération.

 

« Nous avons travaillé pendant six mois sur cette idée » poursuit Laurent de Moussac. « Nous avons exploré les grands principes en matière de partage des ressources, coordination, interfaçage des systèmes de commandement et de contrôle (C2) qui ont ensuite été soumis à un panel d’experts qui a passé nos propositions au crible ».

 

A long terme, l’enjeu très concret pour MBDA est de savoir faire communiquer ses capteurs et missiles : que chaque système d’armes devienne accessible, via une fonctionnalité « plug and fight »  déjà intégrée, à tout centre C2 ou même à tout combattant débarqué. Pour que par exemple un chef de section au contact puisse commander le tir d’un missile depuis un navire, un avion ou une batterie terrestre. Pour chaque demande d’effet, Stratus génère des solutions adaptées en se basant sur l’ensemble des ressources disponible et les présente à l’utilisateur.

 

« Nous avons travaillé sur des principes que l’on pourrait implémenter progressivement dans les équipements MBDA pour les rendre aptes à cette fonctionnalité » précise enfin Laurent de Moussac. « Un peu comme l’apparition du Wifi qui a été précédée de l’équipement d’une large gamme d’appareils avec les bons moyens de communication, partagés par tous ».

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:55
Prise de fonctions de l'inspecteur général des armées - Marine

 

11/07/2014 Marine nationale

 

L’amiral Stéphane Verwaerde a succédé à l’amiral Xavier Magne en tant qu’inspecteur général des armées – marine, le 1erjuillet 2014.

 

Auparavant, la carrière de l’amiral Verwaerde a été marquée par sa spécialité d’ingénieur aéronautique, le conduisant exercer son métier dans la patrouille maritime et dans l’aviation embarquée pendant les années 1980 et 1990, puis à commander la base aéronautique navale de Lann-Bihoué. En parallèle, il a effectué de nombreuses affectations dans le domaine de la planification des moyens et des finances, notamment comme chef du bureau « finances », puis comme sous-chef d’état-major « plans programmes » de la marine.

 

C’est cette riche expérience organique qui l’avait conduit à être nommé major général de la marine en septembre 2011.

 

Les fonctions qu’il occupe désormais, au sein d’un collège d’inspecteurs généraux représentatif de toutes les composantes du ministère, lui sont familières puisqu’il avait été inspecteur de la marine nationale en 2007, et officier général adjoint de l’inspecteur des armées en 2010. Il est à ce titre médiateur militaire, et peut être saisi par tout marin, notamment par ceux qui se retrouvent dans des impasses administratives.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:50
Farnborough Airshow: UK to invest £1.1 billion in counter terror capabilities says Cameron, but F-35 still grounded

 

07/14/2014  Andrew Elwell - DefenceIQ

 

British Prime Minister David Cameron today announced a £1.1 billion boost to the Armed Forces and the government's cyber secruity defences. The investment includes an £800 million intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance package to bolster Special Forces capabilities in response to the threat of global terrorism and hostage taking.

 

Speaking at the Farnborough International Airshow, Cameron said the investment was possible thanks to the government’s cost-cutting measures and MOD’s careful management of its finances.

 

The new funding also includes an investment of £300 million in existing capabilities including a new E-Scan radar for Typhoon and the purchase of Ice Patrol Ship HMS Protector.

 

“Having modern, technologically advanced and flexible armed forces to protect us and our interests is vital,” said Cameron.

 

“We are also taking action to sustain our thriving defence industry, as part of our long-term economic plan to back business, create jobs and secure a brighter future for hardworking people.”

 

Ahead of his appearance at Farnborough the PM wrote an article in The Telegraph warning against new threats and “unseen enemies.”

 

“There are those who believe we would be safer if we fundamentally retreated from the world,” wrote Cameron.

 

“They see new warships and military investment and imagine a Government bent on foreign adventurism. But the plain fact is that in the 21st century, you cannot defend the realm from the white cliffs of Dover.

 

“Terrorist plots hatched thousands of miles away threaten to cause harm on our streets. When fragile and lawless states fracture, migration flows can affect us right here.”

 

The Prime Minister also announced the establishment of a UK Defence Solutions Centre in Farnborough to bring together industry, with support from government, to develop the new defence technologies of the future and identify future market opportunities.

 

The investment is good news for the Armed Forces and Britain’s defence industry, not to mention being a welcome distraction from the F-35’s failure to appear at the show. The Joint Strike Fighter was due to make its international debut last week at RIAT in Gloucestershire but an engine fire in June grounded the entire fleet while investigations are carried out.

 

While said to be an isolated incident and “not a [long-term] setback to the programme” by Lt. Gen. Bogdan, it’s certainly another embarrassing hiccup for the F-35. However, fortunately Lockheed Martin is prioritising pilot safety ahead of the inevitable PR headache. That is the right decision.

 

Rarely mentioned in the media these days without being cited as the “troubled F-35 programme,” commentators and analysts are losing patience with the costly next generation fighter. A delegation of high profile politicians, including Frank Kendall, the DoD's chief weapons buyer, and F-35 industry representatives held a press conference at Farnborough to discuss the current state of the project.

 

They've had a decades-long staring contest with critics and remain absolutely steadfast in their commitment to the programme, despite finding it increasingly difficult not to blink.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:45
photo Nigeria Police

photo Nigeria Police

 

15/07/2014 Par Lefigaro.fr (AFP)

 

La police nigériane a annoncé aujourd'hui avoir arrêté un des commandants de Boko Haram, surnommé le "boucher en chef", au cours d'une opération contre un des camps du groupe islamiste armé dans le Nord-Est.

 

Mohammed Zakari, âgé de 30 ans, a été arrêté samedi "suite à un assaut majeur des forces de l'ordre contre les activités du groupe" dans la forêt de Balmo, dans l'Etat de Bauchi, dit le communiqué de la police. Mohammed Zakari a participé "au massacre récent de sept personnes, dont des femmes et des enfants" précise le communiqué.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:40
AN-26 taking off from Kharkiv Airbase April 2014 (Image Ukrainian Ministry of Defence)

AN-26 taking off from Kharkiv Airbase April 2014 (Image Ukrainian Ministry of Defence)


15 Juillet 2014 - Ria Novisti
 

Les vols d'avions militaires ukrainiens sont suspendus dans l'est du pays jusqu'à nouvel ordre suite au "crash" d'un avion-cargo An-26 lundi dans la région de Lougansk, annonce mardi le service de presse de l'armée ukrainienne.

"Suite à l'enquête sur la situation liée au crash de l'avion-cargo militaire An-26 de l'Armée de l'air ukrainienne qui s'est produit le 14 juillet dans la région de Lougansk, les vols de l'aviation sont suspendus jusqu'à nouvel ordre", indique le service de presse.

Lundi, les forces d'autodéfense de la république populaire autoproclamée de Lougansk ont annoncé avoir abattu un avion-cargo militaire ukrainien près de la frontière russo-ukrainienne et fait prisonniers les membres de l'équipage.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:35
Bangladesh orders two AW139 helicopters from AgustaWestland

The AW139 belongs to AgustaWestland's family of new generation helicopters. Photo AgustaWestland - A Finmeccanica Company.

 

15 July 2014 airforce-technology.com

 

Bangladesh has ordered two AW139 intermediate twin-engine helicopters, along with a support and training package, from AgustaWestland.

 

The Finmeccanica subsidiary will supply the helicopters by the end of 2015.

 

The helicopters are expected to be operated by the air force to perform maritime search-and-rescue (SAR) operations in all weather conditions. They will also be used to conduct missions in support of maritime security and disaster relief.

 

The advanced mission configuration of the Bangladeshi AW139s will include search / weather radar, forward looking infrared, search light, rescue hoist, emergency floats and a four-axis dual digital automatic flight control system with hover and SAR modes.

 

 

Powered by two Pratt & Whitney PT6C turboshaft engines, the AW139 is a 15-seat medium-sized helicopter.

"The helicopters are expected to be operated by the air force to perform maritime search and rescue operations."

 

In addition to SAR, the helicopter is widely used for offshore passenger transport, law enforcement, emergency medical service, VIP / corporate transport and firefighting.

 

The chopper belongs to AgustaWestland's family of new generation helicopters, and has the same flight characteristics and safety features as the other members, such as the AW169 and AW189.

 

All three helicopters share common cockpit concept and design philosophy.

 

AgustaWestland has simultaneously won contracts for the supply of one AW139 each for Japan and the UK.

 

The Yokohama City Fire Department in Japan has ordered an AW139, the second in its fleet, while an undisclosed customer from the UK has ordered the helicopter for VIP transport.

 

Last week, Australia ordered six helicopters for emergency medical service.

 

AgustaWestland has more than 770 orders for AW139 from 60 countries including Italy, Spain, Estonia, Japan, South Korea, Malaysia, Sweden and the UK.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:30
Le Qatar achète pour 11 milliards de dollars d'armements aux Etats-Unis

 

15/07/2014 latribune.fr

 

L'émirat a signé lundi avec le Pentagone un contrat pour l'achat de missiles Patriot américains (Raytheon) et d'hélicoptères d'attaque Apache. Une commande record passée avec les Etats-Unis, moins d'un mois après les échanges entre François Hollande et le cheikh qatari sur une éventuel vente d'avions Rafales.

 

La concurrence s'intensifie. Les États-Unis et le Qatar ont conclu lundi un accord d'un montant évalué à 11 milliards de dollars soit 8 milliards d'euros portant sur la livraison à l'émirat d'hélicoptères de combat Apache ainsi que de missiles Patriot et de systèmes de défense anti-aérien Javelin.

 

Le plus gros contrat de l'année avec les Etats-Unis

Le ministre de la Défense du Qatar, Hamid ben Ali Al-Attiyah, a signé ce contrat à l'issue d'entretiens avec son homologue américain Chuck Hagel à Washington, ont précisé ces responsables qui s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat.

Dans le détail, l'émirat acquiert une dizaine de radars et 34 lanceurs de missiles Patriot, fabriqués par le groupe de défense américain Raytheon, et destinés à la défense anti-missile. En outre, Doha achète 24 hélicoptères d'attaque Apache et des missiles anti-char Javelin, selon les mêmes sources.

Il s'agit du plus gros contrat d'armement passé cette année par les États-Unis.

 

Un point pour Boeing

L'avionneur américain Boeing est de son côté en compétition avec le britannique BAE Systems et le français Dassault pour fournir au Qatar des avions de chasse.

Dans ce contexte, la vente de lundi est "un bon signe" pour Boeing, s'est réjoui un haut responsable du Pentagone.

Les États-Unis, a-t-il poursuivi, veulent continuer à être "le fournisseur de choix" du Qatar et d'autres États du Golfe en termes d'armement.

C'est la première fois que le Qatar se dote de missiles Patriot, tandis que d'autres pays du Golfe comme le Koweït, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis en ont déjà acheté par le passé.

 

Contrer la menace iranienne

Par l'achat de ces armes, le Qatar entend ainsi s'équiper pour contenir la menace qu'il voit dans l'Iran voisin. Les responsables américains pressent depuis longtemps leurs partenaires du Golfe de mettre en place un réseau coordonné de défense anti-missile pour faire face à la menace de l'Iran, mais une telle coopération a mis du temps à s'installer.

La vente de ces armes devrait améliorer les relations diplomatiques et de sécurité des États-Unis avec le Qatar, a estimé l'un des responsables, malgré des différends qui persistent sur le dossier syrien et notamment l'aide de Doha à certains groupes rebelles jugés trop radicaux par Washington.

"C'est un investissement dans la prochaine génération (de dirigeants militaires)... C'est un investissement sur le long terme", a souligné l'un des responsables.

D'autant que le Qatar abrite le Centre des opérations aériennes combinées (CAOC), capital pour l'armée américaine car les hauts responsables militaires y supervisent leurs avions de combat en Afghanistan et surveillent le trafic aérien à travers le Moyen-Orient.

 

54.000 emplois créés

La vente de ces armes sera également bénéfique à l'économie américaine, selon ces responsables, qui citent le chiffre de 54.000 emplois créés dans le cadre du contrat signé avec le Qatar.

Les missiles Patriot valent plus de 7 milliards de dollars, les hélicoptères Apache plus de 3 milliards et les missiles anti-char Javelin près de 100 millions, selon les mêmes sources

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:25
Brazil and Colombia sign joint agreement. Photo: Cotecmar

Brazil and Colombia sign joint agreement. Photo: Cotecmar

 

07/14/2014  Defence IQ Press

 

Brazil and Colombia have agreed to jointly develop the Amazon Patrol Vessel (Buque Patrullero Amazónico - BPA), a specialist patrol vessel for the river Amazon to increase surveillance and reconnaissance throughout the region.

 

Colombia’s government-owned Cotecmar (the Corporation for Science and Technology Development of the Naval, Maritime and Fluvial Industry) and Brazil’s Projeto Navais Management Company Emgepron will lead the project in collaboration with Brazilian and Colombian Navy engineers.

 

Cotecmar explained in a briefing note that this agreement is the second stage of the international cooperation signed by the defence ministers of Colombia and Brazil during a bilateral meeting in Bogota. In the first stage, Brazil acquired four Cotecmar LPR-40 river patrol boats for $6.4 million, according to Iñigo Guevara.

 

Senior Navy and Coast Guard chiefs from around the world will assemble at the OPV conference in Dublin to discuss the challenges of maritime policing including piracy, smuggling, search and rescue, pollution monitoring, fisheries protection and EEZ patrol. Find out more below.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:25
Guyane : les armées sécurisent le lancement de Soyouz

 

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Le 10 juillet 2014, à Kourou, le 8e lancement d’une fusée de type Soyouz a été sécurisé par l’activation du dispositif Titan : près de 160 militaires des forces armées en Guyane (FAG) ont été déployés à terre, en mer et dans les airs pour assurer la protection externe du Centre Spatial Guyanais (CSG).

 

La mission Titan est l’une des missions majeures des FAG. Elle s’effectue dans une zone terrestre inhospitalière de près de 750 km2, constituée à 80% de forêt primaire et de marécages. Elle consiste à assurer la protection externe des installations du CSG, dans les trois dimensions.

 

Pour la partie terrestre, le cœur de la mission s’est déroulé en forêt et dans les savanes. Aguerris par une formation spécifique de vie « en jungle », les légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI), renforcés par les marsouins du 9e régiment d’infanterie de Marine (9e RIMa), ont patrouillé à bord de leurs véhicules ou à pied, en quad, en chenillette (BV206), ou même en Kayak, afin de contrôler les accès pédestres et fluviaux au site de lancement. Un élément d’intervention héliporté était en alerte sur la base de l’escadron de transport 68 (ET 68) basé à Cayenne.

 

Dans les airs, sous l’autorité de la haute autorité de défense aérienne (HADA), un dispositif particulier de sureté aérienne (DPSA) a été activé. L’espace aérien, interdit à tout aéronef, était maîtrisé par les hélicoptères Fennec ainsi que par deux sections de défense sol-air équipées de missiles Mistral.

 

Enfin, en mer, le patrouilleur « La Gracieuse » et la vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) « Mahury » de la Marine nationale ont assuré la protection des approches maritimes du plateau de lancement.

 

A 7 000 km de la métropole, les forces armées en Guyane (FAG) garantissent la protection du territoire national et de ses ressources. Fréquemment engagées en appui de l’action de l’Etat dans des missions au caractère interministériel, les FAG agissent dans un cadre exigeant par son étendue (1 100 km de frontières terrestres), son littoral difficile et sa forêt équatoriale.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 16:20
Avion ravitailleur : le KC-46 de Boeing devrait coûter plus cher

 

15 juillet 2014 Usinenouvelle.com

 

Boeing pourrait devoir assumer des coûts de développement nettement supérieurs à ses prévisions pour le KC-46, le futur avion ravitailleur de l'armée de l'air américaine, même si le contrat prévoit que le constructeur assume seul ces dépassements, a déclaré le responsables des achats du Pentagone.

 

Frank Kendall, secrétaire adjoint à la Défense des Etats-Unis, a déclaré à des journalistes dimanche soir que le programme évoluait convenablement mais que plusieurs événements imprévus se traduisaient par une augmentation de son coût.

 

Boeing et le Pentagone sont en désaccord sur le montant du dépassement potentiel, notamment parce que le constructeur estime que les coûts des essais en vol seront inférieurs aux prévisions de l'administration.

 

"Nous nous attendons bien à un dépassement que Boeing devra assumer", a dit Frank Kendall. "C'est simplement une question d'amplitude du dépassement. Nous considérons que le chiffre sera nettement plus élevé qu'ils ne l'ont admis jusqu'à présent."

 

Boeing n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat sur le montant du dépassement.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:56
RIP - Adjudant-chef Dejvid Nikolic

 

15/07/2014 Armée de Terre

 

14 juillet 2014… au Mali : 25 ans de service pour la France sont interrompus brutalement pour l’adjudant-chef Dejvid Nikolic, suite à un attentat suicide. Engagé à 19 ans, il n’a cessé de prouver son engagement. Alors que notre camarade du 1er régiment étranger de génie effectuait sa 8e mission en opération extérieure dans le secteur d’Al Moustratat, un véhicule suicide a attaqué les hommes de la force française. 7 soldats sont grièvement blessés. Dejvid et ses camarades sont pris en charge par leurs frères d’armes avant d’être évacués par hélicoptère. L’adjudant-chef Dejvid Nikolic décède en cette journée du 14 juillet 2014. Il est le 9e soldat mort au combat au Mali.

 

Né le 16 mai 1969 à BEOGRAD (Belgrade - YOUGOSLAVIE), l’adjudant-chef (ADC) Dejvid NIKOLIC aura servi la France durant plus de 25 ans.

 

Engagé au titre de la Légion étrangère le 7 novembre 1988 à l’âge de 19 ans, il choisit de rejoindre le 15 mars 1989, à l’issue de son instruction, le 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI) stationné à Nîmes. S’appuyant sur une forte motivation et un goût prononcé pour le métier des armes, il participe, en 1991, à la Formation générale élémentaire (FGE) où il obtient d’excellents résultats et se révèle un jeune gradé d’encadrement de grande valeur.

 

En juin 1992, il rejoint la 13e demi-brigade de la Légion étrangère (13e DBLE) à DJIBOUTI où il occupe les fonctions de chef d’équipe d’infanterie. A son retour de séjour en septembre 1994, il est affecté au 1er régiment étranger (1er RE) d’Aubagne où il est promu au grade de caporal-chef le 1er août 1996, puis sergent le 1er septembre 1996.

 

En 1997, il se porte volontaire pour être réorienté vers le domaine « combat du génie ». Son ardeur au travail et sa volonté de réussir lui permettent de réussir le Certificat technique du 1er degré correspondant, ce qui lui permet d’être affecté le 12 janvier 1998 au 1er régiment étranger de génie (1er REG) à Laudun-l’Ardoise, régiment qu’il ne quittera plus.

 

Employé comme chef de groupe puis comme sous-officier adjoint à partir de 1999, il se révèle comme un sous-officier humble et efficace. Après avoir obtenu son Brevet supérieur de technicien de l'armée de Terre (BSTAT) en 2002, il devient chef de section de 2002 à 2004. Son exemplarité et ses qualités en font un modèle à suivre et son excellente manière de servir lui permet de gravir rapidement les échelons : il est promu sergent-chef en 2000, puis adjudant en 2004.

 

A l’issue de son temps de chef de section, il est affecté au groupe d’intervention NEDEX (neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs) qu’il rejoint le 1er septembre 2005. Son intégration au sein de l’équipe se fait naturellement, grâce notamment à ses réussites à l’ensemble des stages auxquels il est inscrit et à sa capacité à travailler en groupe. Il devient alors au fil des années une référence au sein du régiment. Il est promu adjudant-chef en 2009.

 

Sous-officier expérimenté, il a participé à de nombreuses missions à l’étranger : l’opération REQUIN au TCHAD en 1990 en tant que jeune légionnaire, trois missions de courte durée (DJIBOUTI en 2002 et 2008, NOUVELLE CALEDONIE en 2009) et six opérations extérieures (OPEX) - 3 en AFGHANISTAN (2005-2006-2010), 1 en EX-YOUGOSLAVIE (2007), 1 au LIBAN en 2012-2013, avant d’être désigné en 2014 pour l’opération SERVAL au MALI.

 

L’ADC NIKOLIC était projeté au MALI depuis le 23 avril en qualité de chef de groupe EOD (Explosive ordnance disposal). Le 14 juillet, en fin d’après-midi, il était engagé dans une opération de contrôle de zone à une centaine de kilomètres au nord de Gao lorsqu’un véhicule suicide a attaqué des éléments de la force SERVAL. Sept militaires ont été touchés par l’explosion, dont trois grièvement. Evacué par hélicoptère vers l’hôpital militaire de campagne de Gao, l’ADC NIKOLIC est décédé dans la soirée des suites de ses blessures.

 

Il est le neuvième soldat français mort au combat depuis le lancement de l’opération SERVAL au MALI.

 

L’ADC NIKOLIC était titulaire de la médaille d’or de la défense nationale et de la médaille outre-mer agrafes LIBAN, AFGHANISTAN et TCHAD. Il était célibataire, sans enfants.

 

Agé de 45 ans, il est mort dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

 

C’est avec émotion que nous adressons nos plus sincères condoléances à tous ses proches et à ses camarades du 1er régiment étranger de génie.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:50
French Defence Minister visits Airbus Group at Farnborough Airshow 2014

Members of the Airbus Group Top Management welcomed French Defence Minister Le Drian at Farnborough International Air Show 2014. From left to right: Airbus Group Chief Strategy and Marketing Officer, Marwan Lahoud; Airbus Defence and Space CEO, Bernhard Gerwert; Airbus Group CEO, Tom Enders and French Defence Minister Jean-Yves Le Drian.

 

15 July 2014 Airbus Group

 

On the second day of the Farnborough International Air Show, Airbus Group’s top management welcomed Jean-Yves Le Drian, French Minister of Defence, Patricia Adam, Chairman of the French National Defence Commission, and Laurent Collet-Billon, Chief Executive of the French Procurement Agency.

 

“We are committed to France, as it is not only one of our key customers, but also one our most important partners,” said Marwan Lahoud, Airbus Group Chief Strategy and Marketing Officer. “Airbus Group is the first industrial supplier for the French armed forces. Defence is part of our strategy and remains a solid industrial basis for the Group."

 

At the centre of the discussions during the visit, were the Airbus A330 MRTT, the most capable tanker and transporter currently on offer and in production, and Unmanned Aerial Systems (UAS), in which Airbus is the leading company in Europe.

 

About Airbus Group

 

Airbus Group is a global leader in aeronautics, space and related services. In 2013, the Group – comprising Airbus, Airbus Defence and Space and Airbus Helicopters – generated revenues of € 57.6 billion (restated) and employed a workforce of around 139,000 (restated).

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 13:50
Plongeur de combat : « C'est le meilleur job que je puisse imaginer »

 

15.07.2014 Belgian Defense

 

Être plongeur de combat au sein des Special Forces ne semble pas être un travail habituel. Vous combinez force, tactique et une grande réflexion. Toutes ces caractéristiques rendent ce job unique.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:57
Biographie officielle de l'ADC Nikolic du 1er REG, Mort Pour La France au Mali, le 14 juillet

 

15.07.2014 Lignes de Défense

 

Né le 16 mai 1969 à Beograd (Belgrade, en Yougoslavie), l’adjudant-chef Dejvid NIKOLIC aura servi la France durant plus de 25 ans. Engagé au titre de la Légion étrangère le 7 novembre 1988 à l’âge de 19 ans, il choisit de rejoindre le 15 mars 1989, à l’issue de son instruction, le 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI) stationné à Nîmes.

 

S’appuyant sur une forte motivation et un goût prononcé pour le métier des armes, il participe, en 1991, à la Formation générale élémentaire (FGE) où il obtient d’excellents résultats et se révèle un jeune gradé d’encadrement de grande valeur. En juin 1992, il rejoint la 13e demi-brigade de la Légion étrangère (13e DBLE) à Djibouti où il occupe les fonctions de chef d’équipe d’infanterie. A son retour de séjour en septembre 1994, il est affecté au 1er régiment étranger (1er RE) d’Aubagne où il est promu au grade de caporal-chef le 1er août 1996, puis sergent le 1er septembre 1996.

 

En 1997, il se porte volontaire pour être réorienté vers le domaine « combat du génie ». Son ardeur au travail et sa volonté de réussir lui permettent de réussir le Certificat technique du 1er degré correspondant, ce qui lui permet d’être affecté le 12 janvier 1998 au 1er régiment étranger de génie (1er REG) à Laudun-l’Ardoise, régiment qu’il ne quittera plus. Employé comme chef de groupe puis comme sous-officier adjoint à partir de 1999, il se révèle comme un sous-officier humble et efficace. Après avoir obtenu son Brevet supérieur de technicien de l'armée de Terre (BSTAT) en 2002, il devient chef de section de 2002 à 2004. Son exemplarité et ses qualités en font un modèle à suivre et son excellente manière de servir lui permet de gravir rapidement les échelons : il est promu sergent-chef en 2000, puis adjudant en 2004.

 

A l’issue de son temps de chef de section, il est affecté au groupe d’intervention NEDEX (neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs) qu’il rejoint le 1er septembre 2005. Son intégration au sein de l’équipe se fait naturellement, grâce notamment à ses réussites à l’ensemble des stages auxquels il est inscrit et à sa capacité à travailler en groupe. Il devient alors au fil des années une référence au sein du régiment. Il est promu adjudant-chef en 2009.

 

Sous-officier expérimenté, il a participé à de nombreuses missions à l’étranger : l’opération Requin au Tchad en 1990 en tant que jeune légionnaire, trois missions de courte durée (Djibouti en 2002 et 2008, Nouvelle-Calédonie en 2009) et six opérations extérieures: 3 en Afghanistan (2005-2006-2010), 1 en Ex-Yougoslavie (2007), 1 au Liban en 2012-2013, avant d’être désigné en 2014 pour l’opération Serval au Mali.

 

L’ADC NIKOLIC était projeté au Mali depuis le 23 avril en qualité de chef de groupe EOD (Explosive ordnance disposal). Le 14 juillet, en fin d’après-midi, il était engagé dans une opération de contrôle de zone à une centaine de kilomètres au nord de Gao lorsqu’un véhicule suicide a attaqué des éléments de la force Serval. Sept militaires ont été touchés par l’explosion, dont trois grièvement. Evacué par hélicoptère vers l’hôpital militaire de campagne de Gao, l’ADC NIKOLIC est décédé dans la soirée des suites de ses blessures.

 

L’ADC NIKOLIC était titulaire de la médaille d’or de la défense nationale et de la médaille outre-mer agrafes LIBAN, AFGHANISTAN et TCHAD. Il était célibataire, sans enfants.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:55
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Les 13 et 14 juillet 2014, les unités françaises engagées dans les opérations extérieures ont célébré la fête nationale du 14 juillet.

 

Au Mali, la cérémonie du 14 juillet a été présidée par le général de division Marc Foucaud, commandant de la force Serval étendue à la BSS, en présence de l’ambassadeur de France et des attachés de défense étrangers sur le site de l’aéroport de Bamako. Etaient également présents,  de hautes autorités civiles et militaires maliennes, de la MINUSMA et de l’EUTM.  A Gao, la cérémonie était présidée par le colonel Jean-Michel Luccitti, et regroupait les unités présentes sur la zone, les français insérés à la MINUSMA et des représentants des FAMA et de la MINUSMA.

 

En Côte d’Ivoire, les militaires de la force Licorne ont célébré la fête nationale sur le camp de Port Bouët. La cérémonie a été présidée par l’ambassadeur de France et placée sous l’autorité militaire colonel Paul Sanzey. Au cours de la cérémonie, une remise de décorations a été faite.

 

Au Tchad, les éléments de la Force Epervier (EFT) se sont réunis sur la base aérienne Adjudant Kosseï. La cérémonie était présidée par le représentant de la force (COMANFOR) Serval au Tchad, le colonel Paul Peugnet, en présence de l’ambassadeur de France au Tchad et de l’attaché de défense. Etaient également présents le représentant du ministre de la Défense du Tchad et le chef d’état-major général des armées tchadiennes. Une exposition statique de matériels (Rafale, Caracal, Puma, ERC 90 Sagaie, VLRA, etc.…) été proposée à l’issue de la cérémonie.

 

En République centrafricaine, le 14 juillet a été célébré à Bangui par une cérémonie qui s’est déroulée sur le camp de M’Poko. Présidée par le général Bellot des Minières, commandant la force Sangaris, cette cérémonie regroupait les militaires français engagés sur le théâtre centrafricain et ceux de l’Union Européenne EUFOR RCA. Une délégation de soldats de l’Union Africaine et une représentation des éléments français de la mission internationale des Nations-Unies de soutien en Centrafrique (MINUSCA) étaient également présentes auprès de l’ambassadeur de France ainsi que du ministre de la défense centrafricain accompagné de son chef d’état-major des armées et de nombreuses autorités locales. A Sibut, au nord de la capitale, et à Bouar sur la main supply road (MSR) les hommes des groupements tactiques interarmes (GTIA) « Magenta » et « de Boissieu » se sont également retrouvés autour du drapeau français pour célébrer la fête nationale.

 

L'aviso "Commandant Blaison", engagé dans le golfe de Guinée dans le cadre de la mission Corymbe, a arboré le petit pavois à l’avant du navire, tandis qu'il participe à des manœuvres communes avec des bâtiments britanniques au large de la Guinée Conakry.

 

Au Liban, une cérémonie a eu lieu sur le camp de Naqoura, présidée par le général Eric Hautecloque-Raysz, chef d’état-major de la FINUL. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des militaires français de la Force Commander Reserve (FCR), qui constitue la force d’intervention d’urgence de la FINUL.

 

En Afghanistan, sur l’aéroport international de Kaboul (KAIA), le général de division aérienne Olivier Taprest, commandant l’aéroport international de Kaboul et les forces françaises en Afghanistan, a présidé une cérémonie commémorant le 14 juillet, en présence du général américain Joseph Anderson, commandant l’International Security Assistance Force Joint Command (IJC), et d’une délégation étrangère.

 

Enfin, en Pologne, le détachement français était rassemblé sur la 22e base aérienne tactique de Malbork. Après un défilé des quatre Mirage du détachement, la cérémonie militaire, placée sous l’autorité du commandant du détachement, le lieutenant-colonel Gauthier Dewas, s’est déroulée en présence des autorités militaires de la base polonaise.

Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Théâtres d’opération : cérémonie du 14 juillet
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:55
Un nouvel insigne pour le CMCC d’Athis-Mons

 

15/07/2014 Actus Air

 

Le 1er mai 2014, le personnel du centre militaire de coordination et de contrôle (CMCC) 80.920 d’Athis Mons (Essone) a reçu son nouvel insigne homologué sous le numéro A1442. 

 

L’écu bleu à trois fleurs de Lys d’or rend hommage à l’Ile de France. Les trois vecteurs évoquent une patrouille d’aéronefs qui se dirigent vers la Tour Eiffel, symbolisant ainsi la fonction de contrôle. Le réseau sur la partie droite rappelle quant à lui la fonction de surveillance aérienne.

 

Depuis 1947, des militaires de l’armée de l’air sont présents à Athis-Mons aux côtés des civils pour des missions de coordination et de souveraineté de l’espace aérien national. Véritable interface entre les autorités de défense aérienne et l’aviation civile, le CMCC d’Athis Mons, a contrôlé son premier vol militaire le 10 mars 2014.

 

 Définition héraldique :

 

« Ecu moderne parti-cousu d’azur à une Tour Eiffel au naturel formant la partition, un réseau réticulé d’argent issant du cœur à dextre, trois vecteurs d’or posés en barre à senestre et formés en triangle, trois fleurs de lys du même posées deux aux cantons du chef, une en pointe ».

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:50
Michael Fallon appointed as Defence Secretary

 

15 July 2014     Ministry of Defence and The Rt Hon Michael Fallon MP

 

Today, 15 July, the Prime Minister has announced the appointment of the Right Honourable Michael Fallon MP as Defence Secretary.

 

Previously Mr Fallon was Minister for Business and Enterprise, Minister of State for Energy and Minister for Portsmouth.

 

For more information see his official biography page on GOV.UK.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:40
Des bombardiers stratégiques russes s'entraînent en mer Noire

 

MOSCOU, 14 juillet - RIA Novosti

 

Des bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-95MS se sont entraînés à porter des frappes contre des navires d'un ennemi supposé dans le cadre d'exercices interarmes de la Flotte russe de la mer Noire, a annoncé lundi le ministère russe de la Défense.

 

"Un groupe de bombardiers stratégiques Tu-95MS s'est entraîné à tirer des missiles contre un groupe naval d'un ennemi supposé. Des chasseurs Su-27 et Su-24, des bâtiments de surface et l'artillerie côtière ont participé aux exercices", a indiqué le service de presse du ministère.

 

Un avion de reconnaissance radar A-50 escorté de plusieurs Su-27 a aussi pris aux manœuvres. Il avait pour mission de détecter et de surveiller des cibles aériennes et navales, d'informer les postes de commandement de la situation opérationnelle et de guider les chasseurs et avions de frappe. Les Su-24 de l'aviation embarquée, ainsi que trois navires lance-missiles et des batteries côtières de type Bastion de la flotte de la mer Noire ont effectué des frappes d'entraînement.

 

Les manœuvres de la Flotte russe ont commencé le 4 juillet dernier, parallèlement aux exercices navals de l'Otan Sea Breeze 2014 qui se sont déroulés du 4 au 13 juillet en mer Noire. Programmés d'avance, les exercices russes sont conformes aux normes internationales, selon le ministère de la Défense.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Accord USA/Qatar sur la vente d'hélicoptères Apache, de missiles Patriot

 

15/07/2014 zonebourse.com

 

Les Etats-Unis et le Qatar ont conclu lundi un accord d'un montant évalué à 11 milliards de dollars (8 milliards d'euros) portant sur la livraison à l'émirat d'hélicoptères de combat Apache ainsi que de missiles Patriot et Javelin.

 

L'accord a été conclu au Pentagone par le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel et par son homologue qatari Hamid ben Ali al Attiah.

 

Le Qatar et les Etats-Unis ont signé en décembre un accord décennal de défense encadrant les relations entre forces américaines et qataries permettant le maintien des bases américaines dans la région. (Peter Cooney, Nicolas Delame pour le service français)

patriot-missile-system

patriot-missile-system

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Patriot in Turkey photo Nato

Patriot in Turkey photo Nato

 

14/7/14 – LaCroix.com

 

L'émirat du Qatar va acquérir pour 11 milliards de dollars de missiles Patriot (Raytheon) et d'hélicoptères d'attaque Apache auprès des Etats-Unis, ont annoncé des responsables du Pentagone à l'AFP lundi.

 

Le ministre de la Défense du Qatar, Hamid ben Ali Al-Attiyah, a signé le contrat à l'issue d'entretiens avec son homologue américain Chuck Hagel à Washington, ont précisé ces responsables qui s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat.

 

Le Qatar entend ainsi s'équiper pour contenir la menace qu'il voit dans l'Iran voisin, expliquent-ils.

 

Dans le détail, l'émirat acquiert une dizaine de radars et 34 lanceurs de missiles Patriot, fabriqués par le groupe de défense américain Raytheon, et destinés à la défense anti-missile. En outre, Doha achète 24 hélicoptères d'attaque Apache et des missiles anti-char Javelin, selon les mêmes sources.

 

Il s'agit du plus gros contrat d'armement passé cette année par les Etats-Unis.

 

L'avionneur américain Boeing est de son côté en compétition avec le britannique BAE Systems et le français Dassault pour fournir au Qatar des avions de chasse.

 

Dans ce contexte, la vente de lundi est "un bon signe" pour Boeing, s'est réjoui un haut responsable du Pentagone.

 

Les Etats-Unis, a-t-il poursuivi, veulent continuer à être "le fournisseur de choix" du Qatar et d'autres Etats du Golfe en termes d'armement.

 

C'est la première fois que le Qatar se dote de missiles Patriot, tandis que d'autres pays du Golfe comme le Koweït, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis en ont déjà acheté par le passé.

 

Les responsables américains pressent depuis longtemps leurs partenaires du Golfe de mettre en place un réseau coordonné de défense anti-missile pour faire face à la menace de l'Iran, mais une telle coopération a mis du temps à s'installer.

 

La vente de ces armes va améliorer les relations diplomatiques et de sécurité des Etats-Unis avec le Qatar, a estimé l'un des responsables, malgré des différends qui persistent sur le dossier syrien et notamment l'aide de Doha à certains groupes rebelles jugés trop radicaux par Washington.

 

"C'est un investissement dans la prochaine génération (de dirigeants militaires)... C'est un investissement sur le long terme", a souligné l'un des responsables.

 

D'autant que le Qatar abrite le Centre des opérations aériennes combinées (CAOC), capital pour l'armée américaine car les hauts responsables militaires y supervisent leurs avions de combat en Afghanistan et surveillent le trafic aérien à travers le Moyen-Orient.

 

La vente de ces armes sera également bénéfique à l'économie américaine, selon ces responsables, qui citent le chiffre de 54.000 emplois créés dans le cadre du contrat signé avec le Qatar.

 

Les missiles Patriot valent plus de 7 milliards de dollars, les hélicoptères Apache plus de 3 milliards et les missiles anti-char Javelin près de 100 millions, selon les mêmes sources.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Patriot in Turkey photo Nato

Patriot in Turkey photo Nato

 

14/7/14 – LaCroix.com

 

L'émirat du Qatar va acquérir pour 11 milliards de dollars de missiles Patriot (Raytheon) et d'hélicoptères d'attaque Apache auprès des Etats-Unis, ont annoncé des responsables du Pentagone à l'AFP lundi.

 

Le ministre de la Défense du Qatar, Hamid ben Ali Al-Attiyah, a signé le contrat à l'issue d'entretiens avec son homologue américain Chuck Hagel à Washington, ont précisé ces responsables qui s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat.

 

Le Qatar entend ainsi s'équiper pour contenir la menace qu'il voit dans l'Iran voisin, expliquent-ils.

 

Dans le détail, l'émirat acquiert une dizaine de radars et 34 lanceurs de missiles Patriot, fabriqués par le groupe de défense américain Raytheon, et destinés à la défense anti-missile. En outre, Doha achète 24 hélicoptères d'attaque Apache et des missiles anti-char Javelin, selon les mêmes sources.

 

Il s'agit du plus gros contrat d'armement passé cette année par les Etats-Unis.

 

L'avionneur américain Boeing est de son côté en compétition avec le britannique BAE Systems et le français Dassault pour fournir au Qatar des avions de chasse.

 

Dans ce contexte, la vente de lundi est "un bon signe" pour Boeing, s'est réjoui un haut responsable du Pentagone.

 

Les Etats-Unis, a-t-il poursuivi, veulent continuer à être "le fournisseur de choix" du Qatar et d'autres Etats du Golfe en termes d'armement.

 

C'est la première fois que le Qatar se dote de missiles Patriot, tandis que d'autres pays du Golfe comme le Koweït, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis en ont déjà acheté par le passé.

 

Les responsables américains pressent depuis longtemps leurs partenaires du Golfe de mettre en place un réseau coordonné de défense anti-missile pour faire face à la menace de l'Iran, mais une telle coopération a mis du temps à s'installer.

 

La vente de ces armes va améliorer les relations diplomatiques et de sécurité des Etats-Unis avec le Qatar, a estimé l'un des responsables, malgré des différends qui persistent sur le dossier syrien et notamment l'aide de Doha à certains groupes rebelles jugés trop radicaux par Washington.

 

"C'est un investissement dans la prochaine génération (de dirigeants militaires)... C'est un investissement sur le long terme", a souligné l'un des responsables.

 

D'autant que le Qatar abrite le Centre des opérations aériennes combinées (CAOC), capital pour l'armée américaine car les hauts responsables militaires y supervisent leurs avions de combat en Afghanistan et surveillent le trafic aérien à travers le Moyen-Orient.

 

La vente de ces armes sera également bénéfique à l'économie américaine, selon ces responsables, qui citent le chiffre de 54.000 emplois créés dans le cadre du contrat signé avec le Qatar.

 

Les missiles Patriot valent plus de 7 milliards de dollars, les hélicoptères Apache plus de 3 milliards et les missiles anti-char Javelin près de 100 millions, selon les mêmes sources.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Du 24 au 27 juin 2014, sur le camp de Jabal Maroun (Dayr Kifa) au Sud-Liban, les militaires français de la Force Commander Reserve (FCR) et ceux des Forces Armées Libanaises (FAL) ont effectué deux entraînements conjoints : un lié aux méthodes de patrouille cynophile et l’autre dans le domaine des EOD (Explosive Ordnance Disposal).

 

Au cours de la semaine les équipes cynophiles ont notamment travaillé sur l’entraînement des chiens pour le contrôle de foules ou la sécurisation de bâtiments. Les équipes EOD ont quant à elles axé leurs échanges sur les méthodes d’intervention sur les engins explosifs improvisés (EEI) et sur leur neutralisation à l’aide de leur matériel respectif. Le 26 juin, s’est déroulé un exercice simulant l’intervention sur un véhicule piégé.

 

Depuis février 2012, la FCR et les FAL suivent des entraînements communs. Régulièrement, une section française et une section libanaise travaillent ensemble et partagent leur savoir-faire.

 

La résolution 1701, fondement de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban depuis 2006 en complément des résolutions de 1978, assigne à la FINUL la mission de soutenir les Forces armées libanaises dans le Sud-Litani. Les entraînements conjoints participent à cette mission. La France est le 4e principal pays contributeurs à la FINUL. Les militaires français présents au Liban, déployés dans le cadre de l’opération DAMAN (contribution de la France à cette mission ONU), agissent principalement au sein de la « Force Commander Reserve » (FCR). Ce détachement confère au Force Commander des capacités de dissuasion de réaction, et de surveillance terrestre et aérienne.

Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL
Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL
Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Liban : Déploiement de la FCR en secteur ouest

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Du 23 au 27 juin 2014, la Force Commander Reserve (FCR) s’est déployée dans le secteur ouest de la zone d’opérations de la Force Intérimaire des Nations Unies (FINUL), afin de renforcer son interopérabilité avec les bataillons présents sur ce secteur commandé par les Italiens.

 

Durant cinq jours, près d’une centaine de militaires et une trentaine de véhicules de la FCR ont été déployés dans le secteur ouest de la zone d’opérations au Sud du Litani. Une section de la compagnie d’infanterie équipée de véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), un peloton de l’Escadron d’Eclairage et d’Investigation (EEI), un groupe génie, une équipe Explosive Ordnance Disposal (EOD) ainsi qu’une équipe sanitaire ont effectué des patrouilles et des entrainements communs avec les soldats finlandais et italiens. Dans le même temps des démonstrations dynamiques et statiques de matériels ont été organisées par chaque unité.

 

C’est le quatrième déploiement réalisé par le mandat Daman XXI de la FCR en moins de trois mois dans la zone d’opérations. Ces déploiements ont pour objectif de développer et d’améliorer l’interopérabilité entre les militaires français et ceux des bataillons des autres secteurs. Ces déploiements favorisent également la montée en puissance des Forces Armées Libanaises (FAL) puisqu’ils sont l’occasion d’effectuer des patrouilles conjointes avec les soldats libanais.

 

La FCR est en mesure d’agir très rapidement au profit de tous les contingents déployés sur l'ensemble de la zone d’opérations de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701. Basée à Dayr Kifa, 100 kilomètres au sud de Beyrouth, la FCR est le principal moyen de réaction et de coercition de la Force placé directement sous les ordres du Force Commander, le général Paolo Serra.

 

La France est l’un des principaux pays contributeurs de la FINUL. Les militaires français y sont déployés dans le cadre de l’opération DAMAN, et agissent au sein de la « Force Commander Reserve » (FCR). Ce détachement confère au Force Commander des capacités de surveillance terrestre et aérienne, de dissuasion et de réaction. Robuste, souple, réactive, elle constitue une véritable force décisive au service de la paix au Sud Liban. Parallèlement, la FCR entretient une coopération étroite avec les forces armées libanaises, tant lors de patrouilles communes que lors d’entraînements conjoints.

Liban : Déploiement de la FCR en secteur ouest
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:20
FAA : instruction au combat en milieu tropical pour des soldats canadiens

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Du 8 au 29 juin 2014, 30 soldats canadiens issus du Royal 22ème Regiment ont été déployés au sein du détachement Terre Antilles - 33ème RIMa. Ils ont bénéficié d’une instruction tactique en milieu tropical dans le cadre d’une action de coopération entre les forces armées françaises aux Antilles et les forces armées canadiennes.

 

Pendant trois semaines, la section canadienne a vécu le quotidien des compagnies militaires françaises. En début de séjour, elle a participé à une instruction amphibie complétée d’un embarquement sur le bâtiment de transport léger (BATRAL) Dumont d’Urville avant de prendre d’assaut la plage du Carbet avec des soldats de la 2ème compagnie. Après une instruction sur l’armement français, les militaires canadiens ont tiré au FAMAS sur le champ de tir de Colson.

 

Une partie de l’instruction était également orientée sur l’apprentissage des techniques de combat en milieu tropical avec l’appui du Centre d’Aguerrissement Outre-Mer et Etranger (CAOME). Les soldats canadiens ont acquis des savoir-faire de type commando, qu’ils ont restitués sur des parcours d’audace nautique, parcours mangrove, pistes terrestres individuelles et collectives.

 

En guise d’épreuve de synthèse, le détachement canadien a accompli un raid tactique dans le sud de la Martinique, encadré par des soldats de la 4ème compagnie. L’épreuve était notamment composée d’une marche d’infiltration et d’un raid en zodiac jusqu’à la base navale de Fort-de-France. Le raid s’est terminé avec succès par une descente en rappel sur les parois du fort Saint-Louis.

 

En fin de séjour, une cérémonie de remise du brevet d’aguerrissement CAOME a marqué la fin des activités de formation et de coopération pilotées par le DTA-33ème RIMA.

Ce nouvel échange s’inscrit dans le cadre des missions des forces de souveraineté visant à mettre en œuvre nos coopérations régionales. A ce titre, les FAA mais aussi les FAPF animent la coopération militaire avec le Canada sur les façades Atlantique et Pacifique du continent. Partenaires historiques, le Canada et la France ont récemment réaffirmé leur proximité dans le cadre d’un « plan de coopération renforcé » signé en 2013. Sur le terrain opérationnel, cette coopération s’est pleinement exercée au Mali avec la mise en œuvre du soutien aérien Canadien.

 

Dans le cadre de la réorganisation du dispositif des forces de souveraineté, les FAA constituent le dispositif interarmées à dominante maritime du théâtre « Antilles-Guyane », tandis que les FAG arment le dispositif interarmées à dominante aéroterrestre. En cas de crise sur le territoire national ou à l’étranger, elles ont notamment pour mission de conduire ou participer à une opération militaire et de mener des opérations de secours d’urgence (assistance humanitaire, catastrophe naturelle). Elles sont également chargées d’animer la coopération régionale.

FAA : instruction au combat en milieu tropical pour des soldats canadiens
FAA : instruction au combat en milieu tropical pour des soldats canadiensFAA : instruction au combat en milieu tropical pour des soldats canadiens
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories