Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:45
Les raisons de l'impuissance du Nigeria face à Boko Haram

 

07/07/2014  Par Tanguy Berthemet – LeFigaro.fr

 

Que fait l'armée nigériane?

 

Autrefois pilier du régime, qui fut une dictature militaire jusqu'en 1999, les Nigerian Defense Forces (NDF) essuient les critiques pour leur incapacité à localiser les jeunes femmes ou même à mener des opérations efficaces contre Boko Haram. Un effort sans précédent a pourtant permis de pousser le budget de cette armée de 625 millions de dollars en 2010, à 6,25 milliards de dollars depuis 2012. Avec plus de 100.000 hommes, les NDF disposent des effectifs nécessaires. Mais sur le terrain rien n'a changé. «On ne sait pas si l'argent n'a pas été débloqué ou s'il n'est pas arrivé, mais l'armée manque de tout», constate un diplomate. Lors d'un voyage à Abuja, l'Américaine Sarah Sewall, sous-secrétaire d'État pour la Sécurité des civils, a dénoncé «la corruption qui empêche des équipements basiques comme les munitions ou les véhicules de transport d'atteindre la ligne de front du combat contre Boko Haram».

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:45
FFDj : visite de trois ministres djiboutiens sur un exercice de défense aérienne

 

08/07/2014 Sources : EMA

 

Le 24 juin 2014, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) et les forces armées djiboutiennes (FAD) ont réalisé un exercice de défense aérienne (DAEX).

 

Cette entrainement conjoint s’est effectué sous le regard des hautes autorités politiques djiboutiennes, parmi lesquelles monsieur Mahamoud Ali Youssouf, ministre des affaires étrangères, monsieur Moussa Ahmed Hassan, ministre de l’équipement, ainsi que monsieur Ahmed Ali Silay, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangèreschargé de la coopération internationale. La délégation était également accompagnée de monsieur Serge Mucetti, ambassadeur de France à Djibouti.

 

Deux scenarii de menaces aériennes avaient été imaginés. Le premier consistait au détournement d’un avion commercial civil par des pirates de l’air, le second à celui d’un appareil « lent », de type hélicoptère, par des terroristes désirant perpétrer une attaque suicide.

 

La délégation a suivi toute l’évolution de l’exercice depuis la « salle de contrôle et d’interception » de la base aérienne de Djibouti. Les autorités ont ensuite assisté à un décollage sur alerte puis à des démonstrations de vol réalisées par les MIRAGE 2000-5 et 2000-D de l’escadron de chasse et par le SA 330 PUMA de l’escadron de transport.

 

Dans le cadre des accords de défense entre la République de Djibouti et la France, les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) constituent depuis 2011 la base opérationnelle avancée française sur la côte Est de l’Afrique. Les FFDj participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. Parmi leurs missions, les FFDj apportent également un soutien logistique essentiel au profit des bâtiments français et étrangers engagés dans les opérations de lutte contre la piraterie, notamment l’opération Atalante. Ce soutien concerne aussi la République de Djibouti dans le cadre de sa mobilisation contre la piraterie. Les FFDj bénéficient enfin d'une capacité d’entraînement permanente grâce notamment au centre d’entraînement au combat et d’aguerrissement de Djibouti (CECAD).

FFDj : visite de trois ministres djiboutiens sur un exercice de défense aérienne
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:45
Aerostar Completes Overhaul and Upgrade of Mozambique AF MiG-21 Fighters

 

Jul 8, 2014 ASDNews Source : Aerostar S.A.

 

Aerostar S.A – the leading Romanian aerospace company – has announced the completion of an overhaul and upgrade programme for eight MiG-21 fighters for the Mozambique Air Force.

 

The contract under which this work was carried out was a complex package which also included the overhaul of an L-39 jet trainer and a full training programme for ground staff and pilots.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:40
Ukraine: Porochenko opte totalement pour la solution militaire

 

8 juillet 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Le président ukrainien Petro Porochenko a promis mardi la libération prochaine des grandes villes de l’est de l’Ukraine contrôlées par les séparatistes prorusses lors d’une visite éclair à Slaviansk, ancien bastion des insurgés, rapporte la presse internationale.

 

En tenue de camouflage, accompagné de plusieurs de ses ministres et de nombreux gardes du corps, Porochenko a fait une brève apparition sur la place centrale de Slaviansk, la place forte séparatiste évacuée samedi par les rebelles face à l’avancée des forces de Kiev, où il a été salué par plusieurs centaines d’habitants venus chercher de l’aide humanitaire

Interrogé pour savoir quand il se rendrait de la même manière à Donetsk et à Lougansk, toujours contrôlées par les séparatistes, il a répondu: « très prochainement, je pense ».

Les forces ukrainiennes resserraient mardi leur étau autour de ces deux capitales régionales, et l’objectif de Kiev est désormais d’obtenir la reddition des insurgés sans pourparlers, comme si leur défaite militaire des pro-russes allait effacer touts les problèmes qui ont mené à l’insurrection.

À Donetsk, un avion a mené des frappes sur une mine désaffectée dans les faubourgs ouest de la ville, non loin d’un lieu de cantonnement de combattants séparatistes prorusses, rapportait de son côté l’AFP.

À Lougansk, un taxi collectif a été touché par un obus en début de journée, faisant deux morts et quatre blessés, ont annoncé pour leur part les autorités locales. L’aéroport de Lougansk, tenu par les forces loyalistes, a été, lui, la cible de tirs de chars.

Le gouvernement ukrainien ne négociera pas avec les rebelles tant qu’ils n’auront pas déposé les armes, a déclaré le ministre de la Défense Valeriï Gueleteï.

Les conditions posées par Kiev constituent un refus implicite des propositions de compromis européennes.

Pendant ce temps, à Moscou, les succès des forces ukrainiennes sur le terrain n’ont pas suscité de réaction vigoureuse, la classe politique apparaissant divisée entre les partisans de la ligne dure et ceux de la solution diplomatique, soucieux de l’impact que d’éventuelles nouvelles sanctions pourraient avoir sur l’économie russe.

Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier a pour sa part appelé lundi Kiev à dialoguer avec les séparatistes pour rechercher un cessez-le-feu. Mais aux yeux de Kiev, un cessez-le-feu inconditionnel, observé tant que les insurgés contrôlent une partie de la frontière avec la Russie, ne ferait que renforcer ces derniers.

Par ailleurs, les gardes-frontières ukrainiens ont rapporté mardi avoir perçu «des signes de préparatifs des séparatistes à mener une guérilla le long de la frontière« et notamment à déclencher des tirs surprise contre les postes-frontières et les forces de «l’opération antiterroriste».

Note inquiétante, le dernier, comme ça, qui avait opté pour la solution militaire au lieu du dialogue et cru qu’il pourrait rapidement venir à bout de groupes d’insurgés, s’appelait…Assad.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:40
Farnborough 2014: les exportateurs d'armements russes absents au Salon

 

MOSCOU, 8 juillet - RIA Novosti

 

Le Service fédéral de coopération technico-militaire, un des plus grands exportateurs russes d'armements, n'enverra pas sa délégation au Salon aéronautique de Farnborough qui s'ouvre le 14 juillet en banlieue de Londres, a annoncé mardi à RIA Novosti une source au courant de la situation.

"Pour des raisons indépendantes de sa volonté, le Service fédéral russe a décidé de ne pas envoyer de délégation en Grande-Bretagne", a déclaré la source.

Le Salon aéronautique de Farnborough se déroulera du 14 au 20 juillet. La délégation russe devait être conduite par le directeur général adjoint du Service de coopération technico-militaire Anatoli Pountchouk.

L'interlocuteur de l'agence a en outre fait savoir que la Russie serait néanmoins représentée au Salon par une délégation conduite par le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce Iouri Slioussar.

Les Etats-Unis et l'UE ont décrété des sanctions contre des citoyens russes en représailles à l'adhésion de la Crimée à la Russie suite à un référendum. Les personnes visées par ces sanctions sont interdites de séjour aux Etats-Unis, au Canada et dans les pays de l'Union européenne, et leurs avoirs sont gelés. Moscou condamne ces mesures unilatérales et les qualifie de "contreproductives".

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:30
photo Tsahal

photo Tsahal

 

TEL AVIV, 8 juillet - RIA Novosti

 

L'armée israélienne a reçu l'autorisation d'appeler sous les drapeaux 40.000 réservistes pour participer à l'opération dans la bande de Gaza, a déclaré lundi à RIA Novosti uns source au sein de la direction politique d'Israël.

 

"Pour le moment, il ne s'agit que d'une autorisation obtenue par l'armée. Ce n'est pas évident qu'un tel nombre - 40.000 réservistes - sera nécessaire. Tout dépendra de l'évolution de la situation", a indiqué l'interlocuteur de l'agence sous couvert de l'anonymat.

 

L'opération dénommée Bordure Protectrice (Protected edge) lancée par Israël dans la bande de Gaza se limite pour le moment à des frappes à distance, mais les militaires ont reçu l'ordre d'"être prêts à aller jusqu'au bout", dont l'invasion de la bande de Gaza par l'armée de terre.

 

La dernière opération terrestre des troupes israéliennes à Gaza remonte à l'hiver 2008-2009. Cette opération a alors fait plus de 1.000 morts palestiniens.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:30
Tirs de roquettes sur Jérusalem après une offensive meurtrière sur Gaza

 

09 juillet 2014 Romandie.com (AFP)

 

Jérusalem - Le Hamas a revendiqué mardi des tirs de roquettes contre Jérusalem et Tel-Aviv, en réaction à une vaste offensive israélienne contre le mouvement islamiste palestinien qui a fait au moins 27 morts morts dans la bande de Gaza.

 

Des raids aériens israéliens sur Gaza ont fait 23 morts dont un enfant de 8 ans et deux adolescents de moins de 20 ans. Les forces israéliennes ont tués quatre militants du Hamas qui avaient attaqué une base juste au nord de la bande de Gaza. Au cours de l'offensive il y a eu plus de 100 blessés.

 

A Jérusalem, les sirènes ont retenti aux alentours de 22H00 (19H00 GMT). Puis une série d'éclairs ont déchiré le ciel, au moment où retentissaient trois violentes explosions.

 

Une explosion s'est produite à Ramat Raziel, à 10 km au sud-ouest de la ville. Selon la police, il n'y a eu ni blessé ni dégât dans les alentours.

 

Pour la première fois, les Brigades Qassam ont frappé Haïfa avec une roquette R160, Jérusalem occupée avec quatre roquettes M75 et Tel-Aviv avec quatre roquettes M75, ont affirmé les brigades Ezzedine Al-Qassam, bras armé du Hamas, dans un communiqué.

 

Les sirènes ont aussi retenti pour la première fois au nord de Tel-Aviv, à 60 km au nord de la bande de Gaza, mais rien n'a été signalé dans l'immédiat à Haïfa, une centaine de kilomètres plus au nord.

 

Plus tôt dans la soirée, l'armée avait annoncé avoir intercepté une roquette visant Tel-Aviv. Tous les abris anti-aériens de Tel-Aviv et Jérusalem ont été ouverts.

 

Après une série de tirs de roquettes lundi qui faisaient suite à des raids meurtriers dans l'enclave palestinienne, l'armée israélienne a lancé dans la nuit son offensive aérienne contre Gaza la plus violente depuis novembre 2012.

 

Cette nouvelle escalade a été enclenchée le 12 juin par l'enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif la semaine dernière.

 

Les dizaines de raids lancés dans le cadre de cette opération baptisée Bordure protectrice ont fait mardi 17 morts et plus d'une centaine de blessés dans la bande de Gaza, selon le porte-parole des services d'urgences Achraf al-Qoudra.

 

La frappe la plus meurtrière a détruit en début d'après-midi une maison à Khan Younès, dans le sud du territoire palestinien, faisant huit morts, dont un enfant de 8 ans et deux adolescents, ainsi que 25 blessés.

 

Selon des témoins, un drone a lancé une fusée éclairante en signe d'avertissement. Pour tenter de dissuader l'aviation, des proches et des voisins se sont alors rassemblés dans la maison, mais un chasseur F-16 a tiré un missile.

 

Le Hamas a dénoncé un crime de guerre horrible et prévenu que tous les Israéliens étaient désormais des cibles légitimes.

 

En outre, quatre combattants palestiniens, arrivés de Gaza par la mer, ont été tués mardi soir par les forces israéliennes alors qu'ils tentaient d'attaquer une base militaire près de Zikim, dans le sud d'Israël, selon l'armée qui a fait état d'un soldat blessé.

 

Les brigades ont revendiqué cette infiltration, sans faire état de pertes dans leurs rangs, affirmant avoir tiré 10 roquettes Katioucha contre cette base et une autre.

 

- 'Un prix très élevé' -

 

Selon l'armée israélienne, plus de 130 roquettes ont été tirées mardi sur le sud d'Israël -- 23 ont été interceptées par la défense antimissile et les autres n'ont pas fait de victime -- tandis que l'aviation a visé 150 sites terroristes à Gaza.

 

Israël ne tolèrera pas de tirs de roquettes contre ses villes, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu mardi soir.

 

Nous avons donc étendu de manière significative nos opérations contre le Hamas et les autres organisations terroristes de Gaza (...). Israël n'est pas avide de guerre mais la sécurité de nos citoyens est notre première considération, a-t-il insisté.

 

L'armée prépare une série d'options, y compris une offensive terrestre ou une invasion du territoire palestinien, a expliqué à l'AFP un responsable israélien sous couvert de l'anonymat.

 

Le cabinet de sécurité a autorisé mardi le rappel de 40.000 réservistes en prévision d'une possible opération au sol.

 

Des renforts sont déployés aux abords de Gaza, où des journalistes de l'AFP ont vu des troupes, des chars et des transports de troupes blindés.

 

Nous sommes prêts à mener une bataille contre le Hamas qui ne se terminera pas en quelques jours. L'armée poursuivra son offensive de telle façon que le Hamas va payer un prix très élevé, a averti le ministre de la Défense Moshé Yaalon.

 

La Maison Blanche a condamné fermement les tirs de roquettes de Gaza tout en se disant inquiète pour les civils israéliens comme palestiniens. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a également dénoncé les tirs de roquettes et a appelé les deux camps à la retenue.

 

Le président palestinien Mahmoud Abbas a exigé qu'Israël mette fin immédiatement à son attaque, demandant à la communauté internationale d'intervenir pour arrêter la dangereuse escalade.

 

Le dirigeant du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a appelé à l'unité palestinienne sur le front politique et sur le terrain.

 

Bête noire d'Israël et considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis et l'UE, le Hamas a signé en avril avec M. Abbas un accord de réconciliation pour mettre fin aux divisions depuis 2007.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:30
Gaza: Israël pourrait mener une opération terrestre (source)

 

TEL AVIV, 8 juillet - RIA Novosti

 

L'armée israélienne, qui a lancé mardi une nouvelle opération contre les combattants de Gaza, a reçu l'ordre d'être prête à "aller jusqu'au bout", y compris à envoyer des forces terrestres sur le territoire de l'enclave palestinienne, a confié à RIA Novosti une source au sein de la direction politique du pays.

 

"L'armée a reçu l'ordre d'être prête à aller jusqu'au bout. L'intervention des troupes terrestres figure parmi les options. Un appel supplémentaire de réservistes est également possible", a déclaré la source qui a requis l'anonymat.

 

L'interlocuteur de l'agence a également indiqué que le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a enjoint à l'armée et aux services de sécurité d'effectuer une "opération planifiée, puissante et durable dans la bande de Gaza".

 

La dernière opération terrestre des troupes israéliennes à Gaza remonte à l'hiver 2008-2009. Cette opération a alors fait plus de 1.000 morts palestiniens.

 

L'opération actuelle, baptisée Bordure Protectrice, se réduit pour le moment à des frappes aériennes et navales dirigées contre les maisons des responsables militaires du mouvement palestiniens Hamas.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:20
Paul Wynnyk remplace Christian Rousseau à la tête du Commandement du renseignement des Forces canadiennes

Le major-général Paul Wynnyk a pris la relève du major-général Christian Rousseau à titre de commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes et de chef du renseignement de la Défense. (Archives/3e Division du Canada)

 

7 juillet 2014 par Nicolas Laffont - 45eNord.ca

 

Le major-général Paul Wynnyk a pris la relève du major-général Christian Rousseau ce lundi 7 juillet à titre de commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes (COMRENSFC) et de chef du renseignement de la Défense.

 

«Il s’agit d’un grand honneur d’être nommé commandant du COMRENSFC, et j’aimerais remercier le major-général Rousseau, qui a fait preuve d’un leadership et d’une capacité d’intendance exceptionnels au cours des quatre dernières années. C’est avec fierté et humilité que je reprends les rennes d’un organisme de renseignement de classe mondiale, composé de civils et de militaires exceptionnels qui contribuent de manière importante à la sécurité et à la défense du Canada», a dit le major-général Paul Wynnyk, nouveau commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes.

 

Le major-général Wynnyk entreprend ses nouvelles fonctions en apportant avec lui un solide bagage de 30 ans d’expérience militaire. Il a notamment servi à titre d’officier des opérations et de chef d’état-major du Secteur de l’Ouest de la Force terrestre et a occupé plusieurs postes au quartier général de la Défense nationale. Il a également été conseiller principal en matière de défense et directeur des opérations pour le conseiller du premier ministre en matière de politique étrangère et de la défense et, plus récemment, commandant adjoint de l’Armée canadienne.

 

Le Commandement du renseignement des Forces canadiennes a été établi en septembre 2013 et unit cinq groupes du renseignement distincts: le Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes, l’Unité nationale de contre-ingérence des Forces canadiennes, le Centre météorologique mixte, le Service de cartographie, et la Force opérationnelle interarmées X.

 

Le commandant du COMRENSFC assume également la fonction de chef du renseignement de la Défense. Il est donc le principal conseiller en matière de renseignement auprès de la haute direction, et il exerce une autorité fonctionnelle sur les neufs organismes gouvernementaux qui exécutent le mandat du commandement, c’est-à-dire s’assurer que toutes les activités de renseignement de la Défense sont bien coordonnées et conformes aux lois et politiques en vigueur.

 

Le major-général Rousseau prend sa retraite des Forces armées canadiennes après plus de 35 ans de service dévoué.

 

«Le major-général Rousseau a fait progresser de beaucoup la fonction de renseignement de défense pendant qu’il occupait le poste de commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes. En effet, il a contribué à solidifier les partenariats internationaux et à maintenir la sécurité sur la scène mondiale, a mis sur pied le Intelligence Command et a institutionnalisé la production fédérée, qui constitue en elle-même un tournant décisif pour le renseignement de défense canadien», a déclaré pour sa part le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 21:45
Plus de 20 morts à Bambari, Jean-Yves Le Drian annule sa visite

 

08/07/2014, LaTribune.fr

 

PARIS/BANGUI (Reuters) - Le ministre français de la Défense a annulé mardi un déplacement prévu à Bambari au lendemain de nouvelles violences meurtrières entre chrétiens et musulmans dans cette ville du centre de la Centrafrique.

 

Jean-Yves Le Drian, arrivé lundi à Bangui pour une visite de 48 heures, a préféré annuler son déplacement à Bambari pour permettre aux forces françaises de se concentrer sur leur mission de protection de la population et de rétablissement de l'ordre, a-t-on indiqué dans son entourage.

 

Déjà théâtre fin juin d'affrontements qui avaient fait plusieurs dizaines de morts en deux jours, Bambari a connu une nouvelle journée de violences lundi avec une attaque de combattants musulmans de l'ex-Séléka et de groupes armés contre la cathédrale Saint-Joseph où étaient réfugiées plusieurs milliers de personnes, en majorité chrétiennes.

 

"Ce matin, nous avons dénombré 24 morts et 32 blessés", a dit Felix Ndarata, un responsable de la Croix-Rouge dans la ville. La plupart des victimes sont mortes sur le coup, les autres ont succombé à leurs blessures un peu plus tard à l'hôpital, a-t-il ajouté.

 

Les tensions entre communautés restent vives dans le pays plus d'un an après le coup d'Etat de la Séléka, à dominante musulmane, en mars 2013, qui avait été suivi d'exactions commises contre les civils, notamment chrétiens.

 

Cette vague de violences a entraîné l'émergence des "anti-balaka", des milices d'autodéfense majoritairement chrétiennes, qui s'en sont pris en retour aux populations musulmanes.

 

"La situation globale reste très complexe et très fragile", a souligné Jean-Yves Le Drian sur RMC mardi matin, de Bangui. "Il y a des éléments positifs (...) La situation à Bangui est relativement stabilisée grâce à la lucidité et au sang-froid de nos militaires dans une tâche extrêmement difficile qui vise à éviter des affrontements entre deux communautés".

 

DEUX OBJECTIFS ATTEINTS

 

Depuis le lancement de l'opération française Sangaris le 5 décembre dernier aux côtés de la force africaine Misca, deux objectifs sur trois ont été atteints, a estimé le ministre de la Défense: la pacification globale de la capitale, "c'est chose faite" et l'ouverture de la voie vers l'Ouest, qui est sur le point "d'être atteinte".

 

Le troisième objectif, la pacification de l'est du pays, peine pour l'heure à être atteint.

 

Quelque 2.000 soldats français sont actuellement déployés en Centrafrique aux côtés de 5.800 hommes de la force africaine Misca et de 700 soldats de la force européenne Eufor-RCA, qui compte 250 Français dans ses rangs.

 

Nommée en janvier, la présidente de transition Catherine Samba-Panza n'est pour l'heure pas encore parvenue à instaurer un dialogue entre les deux camps malgré ses appels à la réconciliation et au rétablissement du système judiciaire.

 

"Malheureusement elle est un peu isolée et essaie avec beaucoup de force de faire en sorte qu'un cessez-le-feu soit possible", a estimé Jean-Yves Le Drian qui a rencontré la présidente lundi.

 

L'"initiative de réconciliation" proposée récemment par des chefs des Etats de la région pour aboutir à un cessez-le-feu puis entamer un processus politique constitue un espoir, a ajouté le ministre.

 

"Cette rencontre devrait avoir lieu à Brazzaville (République du Congo) avant la fin du mois de juillet. Le gouvernement français porte beaucoup d'espoir sur cette réunion qui devrait permettre d'aboutir à une situation plus pacifique".

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:55
CEMA : A la rencontre de la Marine nationale

 

08/07/2014 Sources : EMA

 

Le 7 juillet 2014, le général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), s’est rendu à Brest et à l’Ile Longue en compagnie de l’amiral Rogel, chef d’état-major de la Marine pour clore ses visites dans les armées.

 

Après s’être déplacé dans les forces terrestres, à Mailly-le-Camps, et dans l’armée de l’air auprès du commandement des forces aériennes à Lyon, le chef d’état-major des armées est allé au contact des marins dans l’une de nos plus importantes bases stratégiques.

 

En choisissant le site de Brest pour s’adresser à la Marine nationale, c’est l’expertise des marins et leur investissement quotidien que le CEMA a souhaité mettre à l’honneur. En effet, que ce soit par son action, partout dans le monde, ou par la performance et la diversité des moyens qu’elle met en œuvre, la Marine constitue un maillon essentiel de la capacité d’intervention, de protection, de dissuasion, de prévention, de connaissance et d’anticipation de la France.

 

A l’occasion de cette journée, la Marine nationale lui a présenté la force océanique stratégique (FOST) sur le site de l’Ile Longue, la frégate anti sous-marine (FASM) Latouche-Tréville et le centre de commandement des opérations en Atlantique (CECLANT). Le général de Villiers a ainsi pu apprécier trois facettes très diverses et complémentaires de la Marine nationale : la dissuasion nucléaire assurée par la FOST, la protection des approches et le règlement des crises avec la force d’action navale (FAN) et l’intervention au profit des missions de l’Action de l’Etat en Mer (AEM).

 

Avant son départ, le CEMA s’est adressé aux hommes et aux femmes de la Marine Nationale en soulignant que la France disposait là d’« un outil de puissance dans un monde où le rapport de force demeure au cœur des relations internationales ». Revenant sur les derniers engagements des forces armées françaises, le CEMA a aussi rappelé que : « (…) notre Marine nationale permet de renseigner, et donc d’anticiper ; de dissuader et d’agir, et donc de peser sur le cours des événements ». « On l’a vu récemment en Océan Indien, avec Agapanthe et Bois Belleau, au large de la Libye avec Harmattan, mais aussi chaque jour dans toutes ses missions. »

CEMA : A la rencontre de la Marine nationaleCEMA : A la rencontre de la Marine nationale
CEMA : A la rencontre de la Marine nationaleCEMA : A la rencontre de la Marine nationale
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:50
Farnborough International Airshow 2014

 

le 7 Juillet 2014 Enderi.fr

 

Du 14 au 20 juillet se tiendra en Angleterre le salon aéronautique international de Farnborough. Équivalent d'Outre-Manche du salon du Bourget, le Farnborough International Airshow 2014 réunira pour la 49ème fois industriels et acteurs du monde de la défense et de l'aérospatial. Accueillant visiteurs et professionnels du secteur venant du monde entier, ce salon de grande envergure a notamment construit sa réputation sur la qualité des démonstrations en vol.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:45
Corymbe : le « Commandant Blaison » en « aviso-école » pour l’ENVR de Bata

 

 

08/07/2014 Sources : EMA

 

Du 23 au 26 juin puis du 30 juin au 1er juillet, l’aviso « Commandant Blaison », déployé dans le golfe de Guinée en mission Corymbe, a accueilli à son bord des élèves de l’Ecole Navale à Vocation Régionale (ENVR) de Bata en Guinée équatoriale.

 

L’ENVR a pour vocation de former les officiers de marine non seulement de la Guinée équatoriale mais aussi de différents pays riverains du golfe de Guinée. La France soutient cette initiative régionale, notamment à travers l’intégration de cadres français au sein de la direction de l’ENVR. Cette coopération s’illustre également par l’embarquement d’élèves à bord des bâtiments français déployés en mission Corymbe, au large de la Guinée équatoriale. En effet, l’ENVR ne dispose pas de navires pour la pratique de la navigation hauturière (navigation en haute mer).

 

La participation de l’aviso « Commandant Blaison » a permis à trois élèves d’être totalement intégrés à l’équipage pour chaque période de trois jours. En sus, chaque jour, huit élèves officier chef du quart et navigateurs-timoniers ont embarqué pour s’exercer à la navigation et à la manœuvre.

 

L’équipage a délivré aux élèves diverses instructions : lutte contre l’incendie, manœuvre d’homme à la mer, instruction au Scott (transmission par signaux lumineux) et aux signaux à bras, navigation et travail sur carte.

 

En place depuis 1990, la mission Corymbe est un déploiement naval quasi permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région.

Corymbe : le « Commandant Blaison » en « aviso-école » pour l’ENVR de Bata
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:35
Garuda 5 - photo Livefist

Garuda 5 - photo Livefist

 

06th Jul 2014 By N C Bipindra - newindianexpress.com

 

NEW DELHI: India’s most awaited defence deal for 126 combat planes, expected to be worth nearly `1 lakh crore, may take longer than expected to materialize.

 

Just over a month after the Modi government got into the saddle, it has now emerged that the Medium Multi Role Combat Aircraft (MMRCA) tender for which India selected the French Rafale aircraft from the Dassault Aviation stable is still in the works and would take at least another six months to be ready.

 

Read full article

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:35
MDA to continue surveillance service for Australian Defence Force

 

RICHMOND, BC, July 8, 2014 /CNW

 

MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd., a global communications and information company, today announced that it has been contracted by the Commonwealth of Australia to continue MDA's Unmanned Aerial Vehicle surveillance service for the Australian Defence Force in Kandahar Airfield, Afghanistan until the end of 2014.

MDA has been supporting the Australian Forces by providing critically important real-time intelligence, surveillance and reconnaissance information directly to ground commanders since January 2010.

 

About MDA

MDA is a global communications and information company providing operational solutions to commercial and government organizations worldwide.

MDA's business is focused on markets and customers with strong repeat business potential, primarily in the Communications sector and the Surveillance and Intelligence sector. In addition, the Company conducts a significant amount of advanced technology development.

MDA's established global customer base is served by more than 4,800 employees operating from 11 locations in the United States, Canada, and internationally.

 

Related Websites
www.mdacorporation.com

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:30
Thales inaugurates new offices in Jeddah

 

July 8, 2014 Thales Group

 

Building on its 40-year relationship with the Kingdom of Saudi Arabia, Thales has consolidated its presence in the country by inaugurating new offices.

The new office highlights the Group’s strategy and ambition to increase local operational capabilities, mainly to serve security and ground transportation projects in view of the Kingdom’s US$100 billion programme to upgrade local infrastructures.

On-going transport projects include the North South Railway, for which Thales is providing signalling, security, communications and fare management systems. In terms of urban rail transportation, Thales has already delivered its SelTrac® Communications Based Train Control solution to the Al Mashaaer Al Mugaddassah Metro project in Mecca.

In the security domain, Thales is central to the protection of Holy sites, providing traffic flow management systems for the Hajj and hi-tech security solutions for Mecca’s and Madinah’s Holy Mosques. Thales is also securing oil and gas fields and installing security systems for Saudi Aramco, SABIC and the city of Jubail.

 

 

“Saudi Arabia, as the guardian of the Holy places, is Islam’s heartland. In this context, we wish to support the Kingdom, the Ministry of Pilgrimage, the Ministry of Islamic Affairs and all the involved government agencies in their initiatives to continuously improve the Kingdom’s infrastructures and services. The ultimate aim is to enable millions of pilgrims to carry out their religious observances safely and with ease. We have been working successfully in the country for four decades and we look forward to strengthening our ties with local industries and government agencies.”

Jean-Yves Tolot, Managing Director of Thales in Saudi Arabia

 

Thales’s industrial presence in the Kingdom of Saudi Arabia dates back to the early 1980’s when a first JV was established to support the Group’s broadcast activities.  Since then, Thales has been involved in a wide spectrum of business activities for the defence and civil markets, from telecom and aerospace to ground transportation and security.

Thales has a history of supporting a wide variety of customers and partners in the Kingdom, including the Ministry of Interior, the General Authority of Civil Aviation, the Ministry of Municipal and Rural Affairs, and the Communication and Information Technology Commission, as well as the Saudi Railways company, Saudi Aramco and the Saudi BinLadin Group.

Today, Thales’s presence extends from Riyadh and Jubail to Jeddah. The newly opened facilities in Jeddah are specifically designed to accommodate men and women from the local subsidiary in charge of civil activities for Thales.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:20
Der Erde entgegen - Fernspäher trainieren den Freifall

 

08.07.2014 Bundeswehr

 

Soldaten der Fernspählehrkompanie 200 schulten im US-Bundesstaat Tennessee ihre Fertigkeiten im Freifallspringen aus großer Höhe. Die 20 Aufklärungsspezialis­ten übten unter anderem das Gleitfallschirmsprin­gen mit voller Ausrüstung in der Nähe von Memphis.

Die Kompanie ist der Division Schnelle Kräfte unterstellt.

 

Quelle: Redaktion der Bundeswehr 07/14 14E16602

Kamera und Schnitt: O. Bender

 

Musik: Smash it up -- Grespy Nash, Crunch Time -- David Rolfe

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 14:45
à Bangui dans le quartier PK12 - photo MinDefFR

à Bangui dans le quartier PK12 - photo MinDefFR

 

07/07/2014 Ministère de la Défense

 

Le ministre de la Défense saluera la détermination et le sang-froid des militaires français de la mission Sangaris

 

Le ministre de la Défense est arrivé à Bangui, en République centrafricaine, pour sa sixième visite depuis le déclenchement de l’opération Sangaris le 5 décembre dernier. Jean-Yves Le Drian adressera à la force française un message de confiance et de détermination. Il saluera le sang-froid et le professionnalisme des militaires déployés dans le pays.

 

Ces derniers jours, deux incidents violents sont survenus à Bambari et à Bangui. La force française y a été prise à partie par des éléments armés et incontrôlés qui ont fait onze blessés parmi nos militaires. Jean-Yves Le Drian ira notamment féliciter les personnels de l’antenne chirurgicale avancée qui ont prodigué les premiers soins aux blessés.

 

A l’occasion de son déplacement, le ministre de la Défense visitera les lieux de vie des militaires français installés sur l’aéroport M’Poko de Bangui, ainsi que l’état-major de la mission européenne EUFOR RCA, pleinement opérationnelle depuis le 15 juin. Les 700 militaires européens, parmi lesquels 250 Français, ont pris le relais de Sangaris pour sécuriser l’aéroport M’Poko et appuyer la force africaine MISCA dans les 3e et 5e arrondissements de Bangui. Le ministre de la Défense s’entretiendra enfin avec le Chef d’État de transition Catherine Samba-Panza pour évoquer les suites du sommet tenu à Malabo (Guinée équatoriale) le 27 juin.

 

Mardi, Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Bambari (280 km à l’est de Bangui) au contact des militaires français déployés dans la ville depuis les violences du 26 juin dernier. Le GTIA Scorpion était alors intervenu pour repousser plusieurs centaines de miliciens qui faisaient mouvement vers les quartiers musulmans à l’est de la ville. Depuis avril dernier, la force Sangaris est déployée à l’est de la Centrafrique pour contribuer à la sécurisation de l’axe Sibut-Bambari-Bria.

 

Dans quelques jours, lors de la célébration de la fête nationale du 14 Juillet, la présence du 8e  RPIMa rappellera l’engagement de notre pays pour rétablir la sécurité en Centrafrique. 2000 militaires français sont actuellement déployés en République centrafricaine en soutien des forces africaines. Mandatées par le Conseil de sécurité des Nations unies, nos forces favorisent la montée en puissance rapide de la MINUSCA et permettent son déploiement opérationnel, afin qu’elle assure le contrôle sécuritaire de la situation et facilite la transition politique.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 13:35
photo Livefist

photo Livefist

 

source Livefist

BALASORE, ODISHA: The BRAHMOS supersonic cruise missile was successfully flight-tested on 8th July 2014 from the Integrated Test Range (ITR) Chandipur in Balasore, Odisha.
During the launch at 1038 hrs, the missile flew through the designated 290 kms distance at Mach 2.8 and achieved high precision with steep dive once again.
Dr. A. Sivathanu Pillai, CEO and MD, BrahMos Aerospace confirmed that it was a text book launch achieving 100% results, executed with high precision from the Mobile Autonomous Launcher (MAL) prepared by the BRAHMOS 3rd regiment of Indian Army team.
In a historical first, the advanced guidance system integrating multiple navigation satellites powered with new software algorithm, developed indigenously by Indian scientists and industries resulted in pinpoint accuracy of the missile system against hidden land targets.

 

Pictures gallery

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 12:55
Décret du 4 juillet 2014 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur (Ministère de la Défense)

 

source JORF n°0156 du 8 juillet 2014 page 11265 texte n° 11 - NOR: DEFM1413615D

 

Par décret du Président de la République en date du 4 juillet 2014, pris sur le rapport du Premier ministre et du ministre de la défense et visé pour son exécution par le grand chancelier de la Légion d'honneur, vu la déclaration du conseil de l'ordre en date du 22 mai 2014 portant que les présentes promotions et nominations sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, sont promus ou nommés, pour prendre rang à compter de la date de leur réception dans leur grade, les militaires appartenant à l'armée active désignés ICI

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 12:50
British and French rapid reaction forces call in the big guns

Airborne forces from Britain and France conduct a joint artillery and air support exercise in Castlemartin in Wales - Gallic Marauder photo UK MoD

 

08.07.2014 British Army

 

Airborne forces from Britain and France have conducted a joint artillery and air support exercise in Castlemartin in Wales.

 

Troops from the Colchester-based 7th Parachute Regiment Royal Horse Artillery (7 Para RHA) have fired artillery guns and called in fast jets alongside their counterparts from the 8th Parachute Marine Infantry Regiment (8 Regiment Parachutiste d’Infanterie Marine, 8 RPIMa) and 35th Parachute Artillery Regiment (35th Regiment Artillerie Parachutist, 35 RAP), both based near Toulouse.

 

The soldiers, who have recently returned from an interoperability exercise in the south of France, are taking part in the two-week live firing exercise to strengthen ties between French and British units.

 

The 260 troops fired a combination of artillery guns and mortars as well as receiving air support from jets on the French aircraft carrier, Charles De Gaulle.

 

Commanding Officer of 7 Para RHA, Lt Col Will Lynch, said. "This opportunity is perfect for us to continue to improve the way in which our two Armies operate.

 

"Exercise Gallic Marauder has been a fast moving artillery and air support exercise that has allowed us to operate in an all arms environment and asses each other’s strengths and weaknesses. We have learnt a lot from this exercise and we look forward to the continued co-operation between our sister regiments."

 

Pictures gallery

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 12:50
Sous-Commission Sécurité et défense (SEDE) du Parlement Européen

 

08-07-2014 REF. : 20140708IPR51811

 

Après l'élection du nouveau Président, des vice-présidents et des questeurs du Parlement européen à Strasbourg la semaine dernière, les commissions parlementaires se sont réunies lundi à Bruxelles pour élire leurs président et vice-présidents pour un mandat de deux ans et demi.

 

Le travail législatif du Parlement européen se fait dans vingt commissions permanentes et deux sous-commissions. Chaque commission élit un président et quatre vice-présidents.

 

Sécurité et défense (SEDE)

Président:

Anna FOTYGA (ECR, PL)

 

Vice-présidents:

Michael GAHLER (PPE, DE)

Jaromír ŠTĚTINA (PPE, CZ)

Afzal KHAN (S&D, UK)

Sabine LÖSING (GUE/NGL, DE)

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 11:50
photo NHI

photo NHI

 

7 juillet 2014 par Gil Roy - Aerobuzz.fr

 

La 4ème conférence-produit qui vient de s‘achever en Allemagne sur un succès consacre les premiers retours d’expérience des utilisateurs d’une machine très performante au potentiel d’évolution conséquent. Pour autant, le NH90 risque de perdre sur le tapis vert tout le crédit gagné lors d’opérations sur le terrain…

 

La 4ème conférence produit dédiée aux utilisateurs de l’hélicoptère NH90 vient de s’achever sur un succès. Cet événement qui s’est tenu sur la base allemande de Buckeburg du 23 au 26 juin dernier, a permis a plus d’une centaine d’utilisateurs de NH90 venus de 13 pays différents de rencontrer les représentants de l’Industrie (NHI, Agusta Westland et Fokker) afin de « mettre cartes sur table ». Avec plus de 54.000 heures de vol au compteur, la flotte de NH90 commence à donner une bonne idée des qualités et des défauts de la machine.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 22:45
RCA - un peloton de Cavalerie vers Bodjobo

 

07.07.2014 Crédits EMA / ECPAD

 

15 juin 2014, 17h48, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, un détachement du GTIA « de Boissieu », composé d’un peloton ERC-90 Sagaie et de véhicules P4, progresse vers le village de Bodjobo, pour repousser les groupes armés qui pourraient menacer la population.


Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5800 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

 

Reportage photos

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 19:55
Dissuasion nucléaire. Le débat est lancé

Pour le chef d'état-major de la marine, la dissuasion nucléaire doit être crédible et pour l'être, la permanence à la mer est indispensable. (photo Marine Nationale - Armée de l'Air)

 

7 juillet 2014 Catherine Magueur - LeTelegramme

 

Quel avenir pour la bombe ? Il n'y a jamais eu de débat contradictoire sur la dissuasion nucléaire, alors que l'arme nucléaire existe en France depuis plus de 50 ans ! La Commission de la défense a auditionné des « pro » et des « anti ». De l'inédit. Le Télégramme a pu se procurer la copie.

 

Les écologistes avaient déposé un amendement exigeant la suppression de la dissuasion nucléaire lors de débats sur la loi de programmation militaire. Il a - sans surprise - été rejeté mais a révélé une demande de débat contradictoire. La présidente de la commission de la Défense, Patricia Adam, a décidé de lancer une série d'auditions qui touchent à tous les aspects de la dissuasion nucléaire. Le résultat ? Un recueil que chacun pourra consulter dès aujourd'hui. Passionnant. Ce que l'on peut entendre : la guerre froide est loin, les citoyens ne voient pas de menaces qui nécessiteraient l'utilisation de la bombe. De plus, la dissuasion - un gros budget - fait des envieux, dans le contexte de rigueur.

 

« Un outil cohérent »

 

Qu'en est-il ? « Nous disposons d'un outil adapté cohérent et optimisé », a déclaré Pierre de Villiers, le chef d'état-major des armées. « La dissuasion nucléaire est aussi pertinente au XXIe siècle, qu'elle l'a été au XXe », assure-t-il. Les deux composantes (aérienne et océanique) sont, selon lui, complémentaires. Abandon de la dissuasion, suppression d'une composante pour faire des économies : le général de Villiers est persuadé que cela ne profiterait pas à l'armement conventionnel.

 

Cinq euros par mois et par Français

 

L'amiral Rogel, chef d'état-major de la marine est clair : la dissuasion est une stratégie politique avant d'être un outil militaire. Une chose est sûre selon lui : la dissuasion doit être crédible. « Si elle ne l'est pas, elle ne dissuade pas », dit l'amiral. Pour bien dissuader, il faut la permanence à la mer, ce qui signifie au moins quatre SNLE. L'amiral Rogel donne un calcul « simpliste mais nécessaire » : « Si l'on ramène le coût annuel de l'agrégat nucléaire, qui est de 3,5 milliards d'euros, au nombre de notre population, le coût de la dissuasion est de cinq euros par mois et par Français. Est ce trop cher pour notre sécurité ? ». De l'inédit encore : la commission a auditionné les aumôniers en chef des armées, un rabbin, un imam, un pasteur, un évêque. Selon eux, cette arme « qui tue sans distinction » doit rester « hors normes ». Un ancien militaire, ancien pilote de chasse et pro-nucléaire pendant la guerre froide, a changé de fusil d'épaule : le général Bernard Norlain se fait le chantre d'un désarmement nucléaire « général - multilatéral, progressif et contrôlé ».

 

Un « obstacle à la paix »

 

Jean-Marie Collin, auteur de « Arrêtez la bombe » s'interroge : « Pourquoi le débat est-il bloqué ? Quelles sont les économies possibles et l'utilité des armes nucléaires ? Qu'en est-il de l'obligation du désarmement et de l'élimination de ces armes ? ». La France qui a signé le TNP, le Traité de non-prolifération, « ne respecte pas, dit-il, ses engagements ». En fait, selon lui, « l'arme nucléaire est un obstacle à la construction d'un véritable monde de paix ». Le recueil des auditions ne présente ni synthèse, ni conclusions. Un seul constat : celui de la présidente, qui dans l'avant-propos souligne que « le monde d'aujourd'hui n'est pas moins dangereux ni moins incertain que celui d'hier » et que « la vocation de notre outil de dissuasion demeure ». Le débat est lancé.

Dissuasion nucléaire. Le débat est lancé

Note RP Defense : débat lancé quand les écologistes étaient encore au gouvernement. L'audition des représentants religieux à l'Assemblée Nationale doit [beaucoup] s'expliquer par l'influence du mouvement anti-nucléaire [protestant- anglo-saxon ?]. Curieusement, la menace est restée la même, loin de l'Est, mais plus proche de l'Europe. Quant au renégat macaronné ....il a sans doute le syndrome qui permet d'oublier les Pershing et les SS-20. Nul doute qu'il en restera quelques un(e)s (dont RP Defense) pour pour démontrer que l'indépendance du M-51 et de l'ASMP vaut mieux que l'asservissement du Trident.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories