Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 17:25
Brazil to build own aircraft carrier

 

 

Mar 11, 2014 ASDNews (AFP)

 

Brazil is planning to build its first aircraft carrier to replace its aging only model as part of a steady upgrade to its armed forces, Defense Minister Celso Amorim said Tuesday.

 

In recent years Brazil has purchased submarines, helicopters and supersonic aircraft via technology transfer agreements with the proviso that the hardware is made in Brazil.

 

"We are starting to think about a new aircraft carrier," Amorim told foreign correspondents in Brasilia, adding it was likely the new vessel was at least 15 years away.

 

"Our idea is for it to be built in Brazil, probably based on an existing blueprint... in the context of a technology transfer" in cooperation with a foreign firm, Amorim added.

 

Brazil commissioned its only current aircraft carrier, the Clemenceau class State of Sao Paulo, in 2000, though the French initially launched the vessel back in 1960.

 

In December, Brasilia agreed to purchase 36 Gripen NG fighter jets from Swedish firm Saab with Amorim stressing the Swedish-Brazilian nature of that project through a "real technology transfer."

 

Amorim said he would visit Sweden in early April to "discuss the details" of that contract, valued at a reported $4.5 billion, and also to determine if the Swedes can lend some Gripen until those from the deal are delivered from 2018.

 

The Swedes saw off competition from US giant Boeing and Dassault of France in order to land the deal and defense sources say Brazil may ultimately order as many as 160 Gripen NG by 2030.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 17:20
Tobyhanna lands Gray Eagle Ground Control Station repairs

 

Mar 12, 2014 ASDNews By  Justin Eimers, CECOM US Army

 

The Army, Marine Corps, Air Force and Navy have named Tobyhanna Army Depot as the Depot Source of Repair for the Gray Eagle (MQ-1C) Unmanned Aircraft System Ground Control Stations.

 

The decision by the four services' Maintenance Inter-service Support Management Offices recognizes the depot as the installation best suited for these repairs.

 

"Through the acquisition process, there is a lot of assessment that takes place, including core logistics analyses that look at our capabilities," said Nick Caprioli, chief of the Business Development Division. "Tobyhanna was selected based on infrastructure, training and technical expertise for this type of work."

 

Repairs for the new workload will begin in fiscal year 2016, with 19 Ground Control Stations, or GCSs, scheduled per year, totaling more than 75 systems through fiscal year 2018.

 

The Gray Eagle system is a long-range, high-altitude Unmanned Aircraft System, or UAS, that provides the capability to perform wide-area reconnaissance, surveillance and target acquisition. It is also capable of relaying communications and can be equipped for attack missions. The system consists of the aircraft, GCS, data terminals and data links. Each GCS controls one Gray Eagle aircraft and is used by the operator to perform command and control, payload control and weapon launch operations.

 

Due to their complexity, Gray Eagle systems and components are currently replaced rather than repaired, exhausting money and resources. Depot personnel are developing cost-effective solutions to repair GCSs and increase capability. Tobyhanna recognizes that the assignment of this Depot Source of Repair, or DSOR, will enable the depot to be selected for additional DSORs for UAS equipment.

 

Katlin Edmunds, business development specialist, noted that revamping the DSOR decision process will also help substantially reduce costs and bring more UAS work to the depot.

 

"DSOR selection helps ensure effective use of commercial and organic depot maintenance resources," she said. "We have been aggressively trying to streamline processes, find inefficiencies and figure out the best way to accommodate new UAS workloads."

 

Based on trends in the market, business management analysts anticipate that UAS will be the depot's largest commodity in the future. As the only Army depot involved in the Integrated Product Team, or IPT, for Air Force and Army UAS, Tobyhanna is well positioned to receive workloads for additional UAS component repairs. The IPT is working with Tobyhanna to identify the need for any new test equipment, facilitation or training necessary for additional UAS work.

 

"Part of the planning process to bring in this workload is to have our engineers work with the program offices to make sure our capabilities are sufficient to provide the best solution for everybody involved," said Caprioli. "The depot's all-hands-on-deck approach to secure this DSOR selection has helped increase our marketability and should open doors for future UAS workloads."

 

Tobyhanna Army Depot is a recognized leader in providing world-class logistics support for Command, Control, Communications, Computers, Intelligence, Surveillance and Reconnaissance, also known as C4ISR, Systems across the Department of Defense. Tobyhanna's Corporate Philosophy, dedicated work force and electronics expertise ensure the depot is the Joint C4ISR provider of choice for all branches of the Armed Forces and industry partners. Tobyhanna's unparalleled capabilities include full-spectrum support for sustainment, overhaul and repair, fabrication and manufacturing, engineering design and development, systems integration, technology insertion, modification, and global field support to warfighters.

 

About 3,500 personnel are employed at Tobyhanna, which is located in the Pocono Mountains of northeastern Pennsylvania. Tobyhanna Army Depot is part of the U.S. Army Communications-Electronics Command. Headquartered at Aberdeen Proving Ground, Md., the command's mission is to research, develop, acquire, field and sustain communications, command, control computer, intelligence, electronic warfare and sensors capabilities for the Armed Forces.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 17:20
PCU Coronado

 

3/11/2014 Strategy page

 

SAN DIEGO (March 10, 2014) The littoral combat ship Pre-Commissioning Unit (PCU) Coronado (LCS 4) passes Naval Air Station North Island as it makes it way to its new homeport at Naval Base San Diego. Coronado is the third U.S. Navy ship named after Coronado, Calif., and is the second littoral combat ship of the Independence-class variant. (U.S. Navy photo by Senior Chief Mass Communication Specialist Donnie W. Ryan)

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 17:20
1st F-35 Lightning II arrives at Luke AFB

 

 

Mar 11, 2014 ASDNews Source : US Air Force

 

Escorted by two F-16 fighting Falcons, Luke Air Force Base's first F-35 Lightning II arrived a little after 11 a.m. March 10, from the Lockheed Martin factory in Fort Worth, Texas.

 

"This is a day that has been a long time coming," Col. John Hanna, the 56th Operations Group commander, said at a press conference after the jet landed. "It's the result of many years of hard work by countless people in the military and in the community."

 

Read more

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:50
Général Henri Bentégeat : "L'Europe de la défense bien insuffisante mais indispensable"

 

11.03.2014 par Henri Weill - Ainsi va le monde !


Mali, Centrafrique, l'Europe combien de divisions ? Vladimir Poutine encourt-il aujourd'hui, une réaction politique coordonnée des Européens sur le dossier ukrainien ? Des Européens qui ont du mal à se mettre d'accord compte-tenu des intérêts économiques de certains d'entre eux en Russie.Quant à la menace militaire de l'UE, elle n'existe pas. 
Voilà les questions dictées par l'actualité. Interrogation de fond, interrogation récurrente, pourquoi une Europe de la défense est-elle si difficile à mettre en place ? 
Voici des éléments de réponse fournis, dans cette interview à Ainsi va le monde, par le général Henri Bentégeat qui fut chef d'état-major particulier du président de la République (1999-2002), chef d'état-major des armées (2002-2006) puis jusqu'en 2009, président du Comité militaire de l'Union européenne.

Q- Parler de l’Europe de la défense, est-ce évoquer un « sujet maudit » ?
H. Bentégeat- L'Europe de la défense est, en effet, un sujet maudit en ce sens qu'il n'est jamais abordé sereinement sans préjugés et sans anathèmes. La vérité est que très peu de ceux qui s'expriment savent ce dont ils parlent. On additionne les désaccords politiques ou industriels des Européens, on assimile les moyens aux buts, on constate que la France fait cavalier seul et on en conclut que l'Europe de la défense n'existe pas. On ignore ou on oublie que l'Union européenne a conduit six opérations militaires en dix ans et lancé plus de vingt missions civilo-militaires.

Q- L’UE est-elle dans un état de léthargie stratégique ?
HB- Hubert Védrine a évoqué, en effet "la léthargie stratégique" dont souffrirait l'Europe. Comment lui donner tort quand on constate que la plupart de nos partenaires ne se sentent même plus les garants de leur propre sécurité dont ils ont abandonné la responsabilité à l'OTAN, en fait aux Etats-Unis. Seuls le Royaume-Uni et la France, membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies, ont une vision stratégique et la volonté de s'impliquer dans les affaires du monde. L'Allemagne y vient tout doucement, par l'angle économique surtout.

Q- Notre bouclier : l’OTAN, l’Union européenne. Vous utilisez à ce propos une formule bien ciselée : « Agir dans le cadre de l’OTAN, c’est nécessaire mais insuffisant. Agir dans le cadre de l’UE c’est insuffisant mais indispensable… ». Comment gommer les insuffisances au temps des budgets en diminution et des compromis extrêmement difficiles à trouver ?
HB- Oui, l'OTAN est nécessaire à la défense et à la sécurité de l'Europe, mais elle n'est pas suffisante. Et l'Europe de la défense est bien insuffisante mais elle est indispensable pour garantir nos intérêts spécifiques, parce qu'elle seule a les moyens de traiter globalement les crises. Ses insuffisances sont politiques (divergences de vues sur L'Afrique ou les marches orientales du continent) ou militaires (capacités individuelles ou collectives). Comment trouver les compromis politiques et limiter les conséquences de la baisse continue des budgets militaires?  Impossible à 28. Il faut donc cultiver un noyau dur de nations désireuses d'aller plus loin. Le triangle de Weimar, France, Allemagne, Pologne, est le plus prometteur...

Suite de l'entretien

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:40
L'Otan se renforce près des frontières de Biélorussie, Minsk promet de réagir

 

MINSK, 12 mars - RIA Novosti

 

Minsk réagira de manière adéquate à la concentration de forces de l'Otan près des frontières de Biélorussie, en proposant entre autres à la Russie de déployer sur le territoire du pays 15 avions supplémentaires, a déclaré mercredi le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

 

"La Biélorussie va réagir de manière adéquate au renforcement de l'Otan près de ses frontières (…) et proposera à la Russie de déployer sur son sol 15 avions supplémentaires en raison d'activités accrues de l'Alliance", a promis le chef de l'Etat lors d'une réunion du Conseil de sécurité biélorusse.

 

Les Etats-Unis, qui assurent la surveillance de l'espace aérien balte, ont décidé d'envoyer six avions de chasse F-15 supplémentaires et un avion KC-135 de ravitaillement pour renforcer la patrouille. Depuis janvier, les forces aériennes américaines patrouillent dans le ciel faisant frontière au sud et à l'est avec la Russie et la Biélorussie, à l'aide de quatre appareils F-15 déjà déployés à la base de Zoknai.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:40
Une patrouille de reconnaissance russe interceptée en Ukraine

 

 

12/03/14 – 7sur7.be (Belga)

 

Les services spéciaux ukrainiens ont affirmé mercredi avoir arrêté dans la région de Kherson (sud) une "patrouille de reconnaissance de l'armée russe" venue de Crimée pour chercher des renseignements sur des unités ukrainiennes présentes dans la zone. De leur côté, une centaine d'artistes russes ont signé mercredi une lettre de soutien à Vladimir Poutine dans son offensive en Ukraine et en Crimée.

 

Cette annonce des services spéciaux (SBU) survient alors que la tension monte entre Kiev et Moscou et que les responsables ukrainiens craignent de voir la Russie chercher, après le rattachement de la Crimée, à contrôler d'autres régions ukrainiennes voisines sur les rives de la mer Noire, dont celle, proche, de Kherson.

 

Le groupe de reconnaissance, affirme le SBU dans un communiqué, a pénétré dans la région en contournant les points de contrôle à la frontière administrative entre la Crimée et le reste de l'Ukraine.

 

Ses membres, dont le nombre n'est pas précisé, devaient chercher à établir le degré de préparation au combat de trois unités, un bataillon et une brigade d'artillerie et de missiles et une brigade automobile.

 

Mardi, les autorités ukrainiennes avaient déclaré avoir arrêté à Donetsk, dans l'est russophone, un "saboteur" russe qui y formait des groupes armés et préparait, selon elles, des attentats à l'explosif.

 

Dans leur lettre de soutien à Vladimir Poutine dans son offensive en Ukraine et en Crimée, les artistes disent ne pas pouvoir rester "des observateurs indifférents et au coeur froid". "Nous soutenons fermement la position du président russe pour l'Ukraine et la Crimée", écrivent-ils.

 

Parmi les signataires figurent le directeur du théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, Valéri Guergiev, et celui du Bolchoï de Moscou, Vladimir Ourine, les conservatrices des musées moscovites du Kremlin Elena Gagarina, fille du premier cosmonaute soviétique Iouri Gagarine, et du musée Pouchkine Irina Antonova.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:22
DCNS dresse le bilan des trois premières séries d’essais en mer de la frégate multimissions FREMM Normandie

 

10.03.2014 DCNS

 

La FREMM Normandie est rentrée à quai, samedi 8 mars, sur le site DCNS de Lorient, à l’issue de sa troisième série d’essais en mer. Cette frégate est la deuxième de la série commandée par la Direction générale de l’armement (DGA) au profit de la Marine nationale. L’OCCAR[1] est l’agence contractante du programme FREMM au nom de la France et de l’Italie.

 

Une nouvelle série d’essais d’une semaine au large des côtes bretonnes de la FREMM Normandie, s’est achevée samedi 8 mars. Ces quelques jours d’essais ont permis aux équipes DCNS de poursuivre la vérification des performances de la plateforme du navire ainsi que de certains senseurs de son système de combat. Deux premières phases d’essais de la frégate avaient déjà eu lieu en novembre 2012 et janvier 2013.

 

Concernant la plateforme, les essais se sont concentrés sur la propulsion et notamment sur le système hybride CODLOG (COmbined Diesel eLectric Or Gas). Ce système propulsif permet aux FREMM d’évoluer silencieusement à basse vitesse - grâce aux moteurs électriques – ou d’atteindre une vitesse supérieure à 27 nœuds grâce à la turbine à gaz du navire. En complément de ces essais de propulsion, les équipes DCNS ont procédé aux vérifications des systèmes de navigation (calculs de vitesse, position, cap) ou encore des centrales inertielles qui permettent un positionnement très précis du navire où qu’il soit sur les océans.

 

Ces essais a également permis à l’équipage de la Marine nationale et aux spécialistes DCNS de vérifier les performances des fonctionnalités de certains senseurs du système de combat, ou encore de la station de communication Syracuse.

 

Lors de ses précédents essais, en janvier, la frégate avait également effectué une première escale à Brest, qui avait permis de s’assurer du bon fonctionnement des interfaces entre la frégate et les installations portuaires en matière de communications avec la terre, d’accostage et de servitudes.

 

Actuellement la FREMM Normandie est à quai à Lorient pour différents travaux. Elle repartira en mer, dans quelques semaines, pour une nouvelle série d’essais.

 

Le programme FREMM : un programme majeur pour DCNS et ses partenaires.

Pour DCNS, le programme FREMM représente douze unités, soit onze pour la Marine nationale et une pour la Marine Royale du Maroc.

 

Pour rappel, en novembre 2012, DCNS a livré avec succès la FREMM Aquitaine, première unité de la série des frégates multimissions FREMM.

 

La deuxième unité du programme a été livrée à la Marine Royale du Maroc le 30 janvier 2014 conformément aux accords contractuels. Le navire arbore désormais son nom définitif : FREMM Mohammed VI.

 

DCNS mène actuellement à Lorient la construction de cinq autres frégates multimissions, à différents stades d’avancement :

 

- la FREMM Normandie, troisième unité de la série, a débuté ses essais en mer en octobre 2013 et sera livrée à la Marine nationale cette année ;

- la FREMM Provence a été mise à flot au mois de septembre 2013 ;

- les cinquième et sixième frégates de la série sont en cours d’assemblage ;

- la découpe de la première tôle de la septième a été effectuée fin 2013.

 

Caractéristiques techniques des FREMM

 

Fortement armés, les frégates FREMM mettent en œuvre, sous maîtrise d’œuvre DCNS, les systèmes d’armes et équipements les plus performants, tels que le radar multifonction Héraclès, le Missile de Croisière Naval, les missiles Aster et Exocet MM 40 ou encore les torpilles MU 90.

•           Longueur hors tout : 142 mètres

•           Largeur : 20 mètres

•           Déplacement : 6 000 tonnes

•           Vitesse maximale : 27 nœuds

•           Mise en œuvre : 108 personnes (détachement hélicoptère inclus)

•           Capacité de logement : 145 hommes et femmes

•           Autonomie : 6 000 nautiques à 15 nœuds

 

[1] (Organisation conjointe de coopération en matière d’armement)

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 13:55
La douane, acteur de la sécurité et de la défense (conférence)


12.03.2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense Globale
 

Le centre de documentation et de conférences de l'Institut de préparation à l'administration générale (université Paris II) et l'association française de droit de la sécurité et de la défense (AFDSD) organisent le jeudi 27 mars de 14 h à 18 h une conférence sur " la douane, acteur de la sécurité et de la défense ". Avec notamment la participation de responsables de la DNRED, le méconnu mais très actif service de renseignement douanier, qui fait partie du ministère de l'Economie et des Finances comme Tracfin mais aussi de la Coordination nationale du renseignement au même titre que la DGSE, la DRM, la DPSD et la DCRI.

 

Ce séminaire, mis sur pied par Olivier Gohin, professeur à Paris II, et Bertrand Warusfel, de Lile II, se déroulera en deux temps, entre la douane, acteur de la sécurité (14 h) et de la défense (16 h). On annonce la participation de Jean-François Dutheil, délégué aux relations internationales de la direction générale des douanes et des droits indirects, de Max Ballarin, directeur du renseignement douanier à la DNRED, de Vincent Sauvalère, directeur des opérations douanières de la DNRED. 

 

S'inscrire au séminaire d'ici le 21 mars auprès de alexis.deprau@u-paris2.fr ou au 01 53 63 86 39.

source DPSD

source DPSD

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 13:20
US Navy Awards GD $57 M for USS Minnesota Maintenance and Modernization

 

 

Mar 11, 2014 ASDNews Source : General Dynamics Corporation

 

The U.S. Navy has awarded Electric Boat a $57.2 million contract to prepare and perform maintenance work on the USS Minnesota (SSN-783), a Virginia-class attack submarine. Electric Boat is a wholly owned subsidiary of General Dynamics (NYSE: GD).

 

Under the terms of the contract, Electric Boat will perform a post-shakedown availability on the Minnesota, which consists of maintenance work, repairs, alternations and testing to ensure the submarine is operating at full technical capacity. The work will take place at the Electric Boat shipyard in Groton and involve up to 600 employees at its peak. The work is scheduled for completion in February 2015.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:55
Le Groupe Nexter reçoit à Roanne une délégation d’industriels danois


Roanne, 11 mars 2014 – Nexter Group

 

Le Groupe Nexter reçoit à Roanne une délégation d’industriels danois invitée par la Danish Defence and Security Industries Association (Forsvars- & Aerospaceindustrien i Danmark – FAD)

 

Dans le cadre de sa stratégie d’internationalisation et de son offre au Danemark, le Groupe Nexter organise, dans son centre de production de Roanne, une journée d’échanges avec quinze sociétés danoises sur les thèmes de la conception, la production et la maintenance des véhicules militaires notamment le VBCI. Ce dernier est actuellement en compétition au Danemark pour le programme APC-R visant à remplacer la flotte de véhicules M113 en service.


Organisée en partenariat avec la FAD ainsi que l’ambassade du Danemark, cette journée vise à la constitution d’une véritable « équipe Danemark » qui sera en mesure de proposer des solutions parfaitement optimisées au regard des besoins des forces danoises. Elle permettra également d’assurer un partenariat étroit avec l’industrie danoise dans une vision de bénéfices mutuels sur le long terme.


En accord avec la stratégie commerciale du Groupe pour les années à venir, cette journée démontre une fois de plus toute l’implication de Nexter dans la conquête de nouveaux marchés à l’export et le développement de partenariats gagnants-gagnants avec les industriels locaux.

 

Téléchargez le communiqué de presse

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:50
Ariane 5 ECA vol 171 Crédits ESA CNES Arianespace

Ariane 5 ECA vol 171 Crédits ESA CNES Arianespace

 

12/03/2014 Cercle Finance

 

Saft a de nouveau obtenu, auprès de la division Space Systems d'Airbus Defence and Space, un contrat de plusieurs millions d'euros pour la fourniture de systèmes de batteries embarqués.

 

Ces systèmes équiperont les 18 prochains lanceurs Ariane 5 ECA dans le cadre du futur programme de vols spatiaux de la société de lancement de satellites commerciaux Arianespace.

 

Pour chaque lanceur, Saft fournira 16 systèmes de batteries qui alimenteront les éléments critiques, comme l'étage principal cryotechnique, les étages d'accélération à poudre et la case à équipements.

 

Ce contrat est une continuation des commandes passées en 2005 et en 2009 dans le cadre desquelles Saft a fourni toutes les batteries pour un total de 65 lanceurs Ariane 5 ECA.

 

Toutes les batteries destinées à ces lanceurs seront conçues et fabriquées sur le site spécialisé Saft à Poitiers en France, la première livraison étant prévue en 2016 et la première mise en orbite en 2017.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:50
Pour guider ses choix industriels, MBDA veut se détacher de toute considération politique

 

12 mars 2014 Par Julien Bonnet - Usinenouvelle.com


Le missilier européen MBDA, détenu par Airbus Group, l'italien Finmeccanica et le britannique BAE Systems, va adopter une organisation industrielle davantage basée sur l'excellence technologique et moins sur des considérations politiques, affirme ce mercredi 12 mars le quotidien économique Financial Times. Ce changement de stratégie doit être confirmé le 19 mars prochain.

 

Se détacher des considérations politiques pour gagner en efficactité industrielle. C'est la volonté du missilier européen MBDA, affirme un article du Financial Times publié mardi 11 mars. Détenue par les groupes européens Airbus Group, italien Finmeccanica et britannique BAE Systems, l'entreprise avait jusqu'ici tendance à répartir la charge de travail de ses unités en fonctions de considérations politiques.

MBDA va donc adopter une organisation industrielle davantage basée sur l'excellence technologique et moins sur ces considérations politiques, écrit le FT. Le quotidien britannique explique notamment que les futurs missiles MBDA seront à l'avenir construits dans les douze centres d'excellence que l'entreprise est en train de créer, en particulier en France et en Grande-Bretagne. A l'heure actuelle, MBDA dispose de quatre de ces centres, dont deux en Grande-Bretagne (actionneurs de commandes de vols, connectique) et deux en France (équipements de tests, ordinateurs embarqués).

Toujours selon le FT, ce changement de stratégie devrait être présenté par le patron de MBDA, Antoine Bouvier, le 19 mars prochain. Son actionnaire Airbus Group, qui a longtemps connu une telle situation, s'est depuis affranchi des tutelles politiques pour adopter une organisation industrielle intégrée, comparable à celle de ses principaux concurrents. Un exemple que souhaite visiblement suivre le missilier européen.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:50
New system to help with Personnel Recovery missions is gaining maturity

 

Brussels - 11 March, 2014 European Defence Agency

 

A new system demonstrator designed to help European Armed Forces deal with Personnel Recovery operations is now available for testing and training. The system – known as the Personnel Recovery Functional Area Service (PR FAS) Demonstrator – is part of the EDA’s work to close the interoperability gap in Personnel Recovery in European Armed Forces. The system is being used in training for the first time at the EU Personnel Recovery Controller and Planner Course (PRCPC) in Karlsborg, Sweden this month.

The PR FAS Demonstrator is a combination of software and a server designed specifically for use in situations involving Personnel Recovery. The device is rugged and portable and works on a ‘plug and play’ basis, so it can be used by just connecting it to a laptop or can be integrated into the command and control (C2) system of the force using it.

Work on the project will continue - focusing on integrating the PR FAS into national C2 systems and further incremental development and improvement. The device is therefore available to participating Member States for further testing and development and the results of the original work have already been disseminated for national evaluation. The project is part of the EDA’s role in improving the capability and interoperability of the European Armed Forces in Personnel Recovery. This involves not only the development of new systems but also improving training and coordination. 

Personnel Recovery is aimed at mitigating and reacting to the risk of isolation, capture, and exploitation of military or civilian personnel during a Crisis Management Operation (CMO).

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:50
US to deploy additional F-16 fighters and airmen to Poland amid Ukraine crisis

A USAF F-16 Fighting Falcon takes off from Lask Air Base in Poland. Photo: courtesy of USAF Staff Sgt. Daryl Knee/Released

 

12 March 2014 airforce-technology.com

 

The US will deploy additional F-16 Fighting Falcon fighter aircraft to Poland in the coming days, in response to the increasing tensions in Ukraine.

 

Pentagon spokesman Army colonel Steve Warren said the US European Command would provide the aircraft once the decision is finalised and the number of aircraft is confirmed.

 

In addition to this, a decision has been made to increase the size of the US aviation detachment in Poland, following a request from the country.

 

Warren said ten US Air Force (USAF) personnel are currently stationed at Lask Air Base in Poland, but the country does not maintain a permanent jet presence at the base.

 

"What we are doing is reassuring our allies that we are there for them," Warren said.

 

"This is an important time for us to make it crystal clear to all our allies and partners in the region that the United States of America stands by them."

 

Polish defence ministry spokesman Jacek Sonta was quoted by Agence France Presse as saying that the aircraft and personnel are being sent as part of an exercise, which was initially planned to be conducted at a smaller scale but was increased due to the "tense political situation" in Ukraine.

 

"The unit will be composed of 12 F-16 planes and will transport 300 soldiers," Sonta said.

"What we are doing is reassuring our allies that we are there for them."

 

A part of Spangdahlem, the Germany-based 52nd Fighter Wing, the US airmen support quarterly rotations of F-16s and C-130 aircraft for joint training with the Polish Air Force.

 

Normally, the US has four annual aircraft rotations to the air base, with at least two weeks of flying per rotation.

 

The deployment represents one of the visible actions the US has taken since the Russian incursion into Ukraine, and follows the departure of additional six F-15C Eagle aircraft to augment the air policing mission in the Baltics.

 

In addition to this, the US Navy Arleigh Burke-class destroyer, USS Truxton has been deployed to the Black Sea.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:50
Airbus DS présente le PZL 130 Orlik MPT

Roll out de l’avion d’entrainement militaire PZL 130 Orlik MPT dans l’usine PZL (Airbus Defense & Space) de Varsovie

 

11 mars Aerobuzz.fr

 

Airbus Defense and Space (ex Airbus Military) a présenté, le 11 mars 2014, dans l’usine PZL de Varsovie, l’avion d’entraînement militaire PZL 130 Orlik MPT (Multi Purpose Trainer). Il s’agit d’une nouvelle version « Glass cockpit » du biplace développé par le constructeur polonais PZL passé depuis sous le contrôle d’Airbus. Ce nouveau modèle est une évolution de l’Orlik TC II Garmin actuellement en service dans l’armée de l’air polonaise. Le cout de développement de l’Orlik MPT est de 9,5 M€. Airbus Defense and Space estime à 16.000 unités sur les 10 ans à venir, le marché pour ce type d’avion d’entrainement polyvalent.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:45
Libye: des forces loyales au Parlement progressent vers l'Est pour libérer des ports pétroliers

 

12 mars 2014 Romandie.com (AFP)

 

BENGHAZI (Libye) - Des forces mandatées par le Congrès général national (CGN, parlement) progressent vers l'Est libyen pour libérer des terminaux pétroliers bloqués depuis des mois par des rebelles autonomistes, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

 

Le président du CGN, Nouri Abou Sahmein, qui est aussi chef des forces armées libyennes, avait décidé lundi de la formation d'une force armée pour libérer et lever le blocage sur les ports pétroliers.

 

Selon cette décision, les forces en question devaient être composées d'unités de l'armée libyenne et des ex-rebelles qui avaient combattu le régime de Mouammar Kadhafi en 2011 et qui sont officieusement sous l'autorité du ministère de la Défense.

 

Le Bouclier de Libye centre, une milice d'ex-rebelles essentiellement de la ville de Misrata (ouest), a été la première force à progresser vers la ville de Syrte, plus à l'est, où elle a pris position mardi soir.

 

Des rebelles de la Cyrénaïque, la région orientale, qui bloquaient depuis juillet les ports pétroliers et qui étaient positionnés à Syrte, ont dû se retirer de la ville, selon une source au sein de la Force de défense de la Cyrénaïque, bras armé des rebelles.

 

Le président du Conseil local de Syrte, Abdelfattah al-Siwi, a indiqué qu'un bref affrontement a eu lieu entre les forces appartenant à l'état-major et les rebelles de l'Est avant que ces derniers ne se retirent.

 

Nos forces se sont retirées vers Wadi Lahmar, à 90 km à l'est de Syrte, frontière historique de la Fédération de la Cyrénaïque, selon la Constitution de 1951, a indiqué la source rebelle sous couvert de l'anonymat.

 

Cette source a accusé une milice tribale de la ville de Misrata de les avoir attaqués. Ce n'est pas l'armée régulière, a-t-il dit, mettant en garde contre une guerre civile.

 

Des hommes armés, qui faisaient partie des gardes des installations pétrolières libyennes, se sont rebellés contre les autorités de transition et bloquent les terminaux depuis juillet pour réclamer l'autonomie de la région orientale de la Libye.

 

Ces autonomistes avaient déjà annoncé en août la formation d'un gouvernement local et la création d'une banque et d'une compagnie de pétrole fédérales.

 

Le week-end dernier, ils ont défié encore une fois les autorités en chargeant du pétrole sur un pétrolier battant pavillon nord-coréen.

 

Arraisonné dans un premier temps par les autorités, le navire a pu s'échapper lundi à son escorte.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:45
Tunisie – Le ministère de la défense confirme la présence de militaires US en Tunisie

 

11 mars, 2014 tunisienumerique.com

 

Le porte-parole du ministère de la Défense, le colonel major Taoufik Rahmouni, a confirmé l’information rapportée par le « Los Angeles Times » en rapport avec le débarquement d’éléments des forces spéciales américaines arrivés par hélicoptère dans une base militaire dans le Sud de la Tunisie.

Il a cependant annoncé qu’ils ne sont aucunement au nombre de 50.

Le porte-parole a souligné que cette présence rentre dans le cadre d’un programme de formation et d’entraînement commun, et d’échange d’expériences et de visites entre le ministère de la Défense et le Pentagone , et que les éléments débarqués ne sont qu’une unité mobile spécialisée dans l’entraînement militaire.

Le colonel major Rahmouni a démenti catégoriquement toutes les « allégations » liant ces informations à une supposée installation d’une base militaire américaine dans le Sud tunisien ».

Le journal américain avait affirmé que l’opération de débarquement s’inscrit dans le cadre d’un accord entre les deux ministère de la Défense portant sur l’entraînement de militaires tunisiens en matière de techniques de lutte contre le terrorisme dans le but de former une élite de militaires tunisiens spécialisés dans l’anticipation des plans tactiques des terroristes.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:40
Les parachutistes russes lancent les plus grandes manoeuvres depuis deux décennies

 

 

2014-03-11 xinhua

 

Les troupes aéroportées russes ont entamé une de leurs plus grandes manoeuvres en 20 ans, a annoncé mardi le ministère de la Défense.

 

Environ 3.500 parachutistes sauteront de 36 avions pendant cette manoeuvre, a fait savoir aux journalistes le porte-parole des troupes, Yevgeny Meshkov.

 

Il a refusé de spécifier l'endroit où les troupes atterriront, expliquant que cette information ne pouvait être révélée maintenant.

 

Les manoeuvres, qui dureront jusqu'au 14 mars, sont supervisées par le colonel général Vladimir Shamanov, commandant des guerres en Tchétchénie.

 

Le 4 mars, les troupes russes ont achevé des manoeuvres dans le district militaire occidental.

 

Le ministère russe des Affaires étrangères a réfuté les allégations de l'OTAN selon lesquelles Moscou considérerait envahir militairement la péninsule ukrainienne de Crimée, qui est une région à majorité russophone.

 

La république autonome de Crimée, qui organisera un référendum dimanche sur son statut, a adopté une déclaration d'indépendance de l'Ukraine mardi.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:40
Ministre ukrainien de la Défense: « La Russie a déployé 220 milliers de soldats aux frontières du sud-est de l'Ukraine et en Crimée »

 

 

11 Mars 2014 APA

 

Bakou –. « La Russie a déployé 220 milliers de soldats aux frontières du sud-est de l'Ukraine et en Crimée » a annoncé le ministre ukrainien par intérim de la Défense Igor Tenioukh à la Rada suprême.

 

Comme rapporte l’APA citant « korrespondent.net », le ministre par intérim a dit que la Russie effectue des exercices militaires autour de la frontière orientale de l'Ukraine et en Crimée. Les militaires russes disposent 1800 chars, plus de 400 hélicoptères, 150 avions et 60 navires de guerre.

 

Dans son discours, le premier ministre de l'Ukraine Arseni Iatseniouk a déclaré que la Rada suprême doit faire appel aux Etats-Unis et Royaume-Uni qui se portaient garants de l'intégrité territoriale de l’Ukraine dans le cadre du Mémorandum de Budapest et les encourager à protéger l’Ukraine contre l’agression russe : « Nous lançons un appel au Parlement de députés à voter en faveur du renvoi aux participants du Mémorandum de Budapest à honorer leurs engagements ».

 

Iatseniouk a également noté que l'Ukraine qui a renoncé à son statut de puissance nucléaire, selon le Mémorandum de Budapest, maintenant laissé sans protection devant un Etat armé jusqu'aux dents: « Si vous ne suivez pas vos garanties, alors expliquer comment vous persuader l'Iran ou Corée du Nord d'abandonner ses armes nucléaires?.. »

 

Le président du Parlement, président par intérim Alexandre Tourtchinov a également souligné que l'Ukraine fera appel à des pays qui se portaient garants de l'intégrité territoriale de l’Ukraine pour une assistance technique et militaire: « Ils doivent s'acquitter de leurs obligations. Nous avons apporté des forces armées du pays en état d'alerte, effectué des exercices et clairement voir dans quel état ils sont. Nous commençons à rétablir l'armée » a-t-il conclu.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:36
Défense : quand les officiers sont priés de raccrocher leur uniforme

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian veut réduire le nombre d'officiers de près de 5.800 officiers en six ans (2014-2019)

 

12/03/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le "dépyramidage" (évolution de la pyramide des grades) continue. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian va supprimer 562 postes d'officiers en 2014. A la fin de l'année, il ne restera plus que 82.000 militaires du rang en France.

 

Le "dépyramidage" (évolution de la pyramide des grades) continue. Ce qui va dans le sens des exigences du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui veut réduire le nombre d'officiers de près de 5.800 officiers en six ans (2014-2019). Pour ce faire, il va supprimer 562 postes d'officiers en 2014 dans les trois armées, hors direction générale de l'armement, contrôle général... (contre 580 en 2013). L'Hôtel de Brienne a fixé le plafond des effectifs des officiers généraux pour 2014. A la fin de l'année, ils ne seront plus que 359 officiers généraux (contre 364 en 2013 et 384 en 2012). Soit un très léger recul des effectifs de 1,3 %. Ce sont à nouveau les généraux de brigade et les contre-amiraux), qui perdent des effectifs (5 postes). Ils ne seront plus que 207 à fin 2014, contre 212 fin 2013 et 229 fin 2012.

Pour les officiers supérieurs (colonel, capitaine de vaisseau, lieutenant-colonel, capitaine de frégate, commandant et capitaine de corvette), le plafond des effectifs a été fixé à la fin de cette année à 11.515 (11.793 fin 2013 et 12.013 fin 2012). Soit une baisse de 278 postes (- 2,35 %). Principales victimes, les lieutenants-colonels et capitaines de frégate qui perdent 143 postes, soit un recul de 2,6 %. Enfin, le plafond des officiers subalternes (capitaine, lieutenant de vaisseau, lieutenant, enseigne de vaisseau de 1er classe, sous-lieutenant, enseigne de vaisseau 2e classe) a été ramené à 16.077 (contre 16.356 fin 2013 et 16.696 fin 2012). Soit une perte de 279 postes (- 1,7 %) en dépit de la croissance des effectifs des capitaines et lieutenants de vaisseau qui ont augmenté (87 postes).

Au total, l'armée française comptera 27.951 officiers fin 2014, des effectifs qui passent sous la barre symbolique de 28.000 (contre 28.513 officiers fin 2013 et 29.093 en 2012). Soit un total de 562 postes d'officiers supprimés (- 1,97 %).

 

Partir, ce n'est pas trahir

La maîtrise de la masse salariale (environ 12 milliards d'euros par an, ndlr), qui avait fait l'objet d'une grosse polémique en 2012, fait partie des priorités du nouveau chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers. Cette maîtrise "nous impose de prendre en compte le contingentement des effectifs, le dépyramidage, la gestion des hauts potentiels, la promotion au mérite, la simplification du dispositif indemnitaire des militaires et donc, au bilan, les parcours que nous offrons au personnel des armées", a-t-il récemment expliqué aux parlementaires. Et surtout il a précisé qu'il se dirigeait "vers un état-major des armées dont les effectifs diminuent de 30 %, avec un format resserré de 600 personnes au lieu de 930, alors que les états-majors d'armée descendront à un niveau compris chacun entre 150 et 200 personnes. Tout cela pour commander les trois armées et les soutiens interarmées, soit de l'ordre de 230 000 personnes en 2015 !"

En octobre dernier, le directeur des ressources humaines du ministère de la Défense, Jacques Feytis, avait expliqué que l'objectif du ministre de la Défense était de "parvenir en fin de loi de programmation militaire à un taux d'encadrement de 16 % - soit le taux constaté à la fin de l'année 2010". Les officiers sont bien sûr la cible principale de la déflation, avec une diminution en valeur absolue de 5.778 postes - 1.000 en 2014, 1.050 en 2015 et 2016, 1.100 en 2017 et 2018, et enfin 478 en 2019, selon le DRH du ministère. Finalement, après arbitrage de Matignon, 850 officiers quitteront l'armée en 2014 (au lieu de 1.000). 

Pour autant, les officiers ont dû mal à quitter l'armée, ou plus exactement l'institution. A tel point que certains DRH encouragent dans les réunions les départs en expliquant que "partir, ce n'est pas trahir". Au-delà de l'aspect psychologique, l'enjeu, avait rappelé Jacques Feytis, est "de bâtir une offre particulièrement adaptée aux officiers, catégorie qui a le plus de mal à se reconvertir puisqu'ils partent généralement à un âge moins favorable que les autres militaires".

 

82.082 militaires du rang, soit la capacité du Stade de France

Le ministère de la Défense a également fixé les plafonds pour les effectifs de sous-officiers et des militaires du rang. Fin 2014, il y aura 92.211 sous-officiers (contre 94.395 fin 2013) et 82.082 militaires du rang (contre 84.579), ces derniers pouvant pratiquement contenir dans le Stade de France (81.338 places).

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:35
Vietnam-Chine : les garde-frontières renforcent leur coopération

 

11/03/2014 vietnamplus.vn

 

Les ministères vietnamien et chinois de la Défense ont organisé mardi un colloque amical dans la ville de Mong Cai, province de Quang Ninh (Nord), dans le cadre du programme d'échanges amicaux dans la défense des frontières entre les deux pays.

 

Le colloque a eu lieu en présence du ministre vietnamien de la Défense, le général d'armée Phung Quang Thanh, du vice-ministre vietnamien de la Défense, le général de corps d'armée Nguyen Chi Vinh, et du chef d'Etat-major général adjoint de l'Armée populaire de libération (APL) de Chine, le général de division Qi Jianguo.

 

Le vice-ministre Nguyen Chi Vinh a souligné les bons résultats de la coopération vietnamo-chinoise dans la Défense, la considérant comme un pilier important de la préservation et du renforcement de l'amitié entre les deux Partis, les deux États et les deux peuples. Selon lui, ce programme d'échanges amicaux dans la défense des frontières, organisé à Quang Ninh (Vietnam) et au Guangxi (Chine), a pour objet de promouvoir davantage les relations bilatérales.

 

Le général de division Qi Jianguo a apprécié ce programme qui contribue à l'intensification des relations entre les deux armées et, plus généralement, entre les deux pays.

 

Les participants à ce colloque ont été unanimes pour appliquer effectivement l'accord de coopération entre les ministères de la Défense des deux pays, poursuivre les échanges et rencontres de haut rang entre les deux armées, ouvrir des lignes téléphoniques rouges pour traiter rapidement des affaires survenant aux frontières communes...

 

Lundi, le programme d'échanges amicaux dans la défense des frontières Vietnam-Chine a commencé avec de nombreuses activités dans la ville de Dongxing, province chinoise du Guangxi.

 

Un colloque a été également organisé, lors duquel le général de division Qi Jianguo et le général de corps d'armée Nguyen Chi Vinh ont discuté du renforcement des échanges entre les garde-frontières des deux pays.

 

Durant son séjour en Chine, la délégation vietnamienne a rendu visite au régiment 1 des garde-frontières de l'Armée populaire de libération de Chine

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:35
Pakistan - C-130 Fleet Upgrade Program

 

 

Mar 11, 2014 ASDNews Source : Defense Security Cooperation Agency (DSCA)

 

The Defense Security Cooperation Agency notified Congress today of a possible Foreign Military Sale to Pakistan for a C-130 Fleet Upgrade Program and associated equipment, parts, training and logistical support for an estimated cost of $100 million.

 

The Government of Pakistan has requested a possible sale of C-130B/E avionics upgrades, engine management and mechanical upgrades, cargo delivery system installation, and replacement of outer wing sets on six aircraft.  Also included are spare and repair parts, support equipment, publications and technical documentation, personnel training and training equipment, U.S. Government and contractor technical and logistics support services, and other related elements of logistics support.  The estimated cost is $100 million.

 

This proposed sale will contribute to the foreign policy and national security of the United States by helping to improve the security of a Major Non-NATO ally which has been, and continues to be, an important force for regional stability and U.S. national security goals in the region.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:35
Le ministre vietnamien de la Défense reçoit des officiels militaires chinois

Le ministre de la Défense, le général d'armée Phung Quang Thanh (droite) et le général de division Qi Jianguo, chef d'Etat-major général adjoint de l'Armée populaire de libération (APL) de Chine (gauche). (Source: VNA)

 

12/03/2014 vietnamplus.vn

 

Le Vietnam est déterminé à développer des relations d'amitié de bon voisinage, de coopération globale et durable avec la Chine.

 

C'est ce qu'a affirmé le ministre de la Défense, le général d'armée Phung Quang Thanh, lors d'une rencontre mardi dans la ville de Mong Cai, province de Quang Ninh (Nord-Ouest), avec le général de division Qi Jianguo, chef d'Etat-major général adjoint de l'Armée populaire de libération (APL) de Chine , conduisant la délégation chinoise participant dans cette localité au programme d'échanges amicaux dans la défense des frontières Vietnam-Chine.

 

Le ministre Phung Quang Thanh a suggéré que les deux côtés devraient multiplier les échanges de visite d'officiers de haut rang et de jeunes officiers, contribuant à resserrer davantage l'amitié entre les deux armées, et plus généralement entre les deux pays.

 

Il a adressé sa sympathie aux familles des passagers chinois à bord du Boeing 777-200 de la Malaysia Airlines, soulignant que le Vietnam et, plus particulièrement les forces armées vietnamiennes, s'efforcent de retrouver l'avion disparu.

 

Le général de division Qi Jianguo a remercié le Vietnam pour sa participation active aux recherches du Boeing 777-200 de la Malaysia Airlines et exprimé l'espoir que les deux armées continueront d'intensifier leurs échanges de délégation à tous niveaux, la formation de personnel et la coopération dans les tâches frontalières et maritimes.

 

Le même jour, le général de divison Qi Jianguo et sa délégation ont visité le poste de garde-frontières de Tra Co

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 12:30
Air Weapons: Iran Hides Behind China

 

 

March 12, 2014: Strategy Page

 

Iran recently announced that it has equipped some of its helicopters with the Nasr 1 and Qader anti-ship missiles. Iran described both as Iranian made cruise missiles. In reality Nasr 1 is the Chinese C-704 anti-ship missile that is built under license in Iran. Qader is a variant on the Chinese C802A that Iran produces as the license built Noor.

 

The C-802A entered service in 1989 and is a 6.8m (21 foot) long, 360mm diameter, 682kg (1,500 pound) missile, with a 165kg (360 pound) warhead. Qader is the Noor with a smaller warhead that extends the range to 200 kilometers. It is common for Iran to claim, or at least imply, that license-built weapons are actually developed and built in Iran.

 

The C-704 entered service in 2006. This missile appears to be a half sized version of the U.S. Harpoon, but it is actually based on a Chinese copy of the 300 kg Maverick missile (the C-701), but made larger. China helped Iran set up a plant to assemble the C-704s in Iran, under license as the Nasr 1. The C-704 is a 400 kg (880 pound) missile with a 130 kg (286 pound) warhead and a range of 35 kilometers. It has a radar guidance system to guide it to the target, assuming it has been fired to the general area where the target is. This is a cruise missile, moving at 800 kilometers an hour, at an altitude of 15-20 meters (46-61 feet).

 

Back in March 2011 Israel intercepted a cargo ship off their coast on March 15th, and found six Chinese C-704 anti-ship missiles. The seized missiles were apparently Iranian built C-704s. The ship had been hired by Iran to take a cargo of weapons to Egypt where the weapons would be smuggled into Gaza for Iranian ally Hamas to use against Israel.

C802A missile photo MilborneOne

C802A missile photo MilborneOne

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories