Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:50
Reservisten üben mit der CH-53


12 oct. 2015  Quelle: Redaktion der Bundeswehr 10/2015 15E33201

 

Das sichere Befestigen und Transportieren von Außenlasten mit der CH53 braucht ein gutes Zusammenspiel von Piloten und Kameraden am Boden. Auf dem Fliegerhorst Holzdorf in Brandenburg üben 20 Reservisten einer Sicherungs– und Unterstützungskompanie beim Training für den Katastrophenschutz.
Erfahrungen aus den Hochwassereinsätzen 2002 und 2013 haben den Reservisten aus Sachsen bereits gezeigt, wie wertvoll die fliegenden Lastesel sein können. THW und Feuerwehr profitieren so bei Katastropheneinsätzen von der kameradschaftlichen Unterstützung aus der Luft.

 

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:50
Rheinmetall KZO UAV - ILA 2010

Rheinmetall KZO UAV - ILA 2010

 

13 October 2015 by defenceWeb

 

Tunisia, Mali, Nigeria, Jordan and Iraq have been identified as potential recipients of up to €100 million in funding from Germany aimed at helping partner countries improve their security situations.

 

Defense News last week reported that the German government has set up a €100 million fund to help partner countries in Africa and the Middle East. The fund will become operational in the 2016 financial year.

 

Katrin Suder, state secretary of the German Ministry of Defense, said in Berlin last week that the initiative is designed to help partner countries prevent crises and stabilize their overall security environment. The money will be used to procure equipment and services for tasks like border protection, small arms controls or the clearing of minefields.

 

The secondary purpose of the fund is to support the German defence industry, as the money will be used primarily to buy equipment and services in Germany. The fund will be jointly managed by the German Ministry of Defence and Ministry of Foreign Affairs. However, the fund is still awaiting final approval as part of next year’s budget by parliament, with approval possibly being granted in the next few weeks.

 

Wolfgang Hellmich, chairman of the defence committee of the German Bundestag, expects delivery of German surveillance unmanned aerial vehicles Tunisia, Defense News reports.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:50
Buk M1 Missiles

Buk M1 Missiles

 

13.10.2015 45eNord.ca (AFP)
 

L’enquête internationale menée par les Pays-Bas a conclu que le vol MH17 avait été abattu par un missile sol-air de type BUK tiré depuis une zone de l’est de l’Ukraine contrôlée par des rebelles prorusses, une version contestée depuis Moscou.

 

Ces conclusions pourraient exacerber les tensions entre l’Occident et Moscou, déjà délétères en raison du conflit dans l’est de l’Ukraine et sur fond de désaccord sur l’implication de la Russie en Syrie.

«C’était un missile BUK qui a touché la partie supérieure gauche du cockpit avec des milliers de fragments», a déclaré Robby Oehlers, un des proches des 298 victimes, après une réunion à La Haye (ouest) lors de laquelle les familles ont été informées, à huis clos, des résultats de l’enquête.

«Ils nous ont montré les fragments qui étaient à l’intérieur de l’avion», a-t-il ajouté, en amont de la présentation officielle à la presse, qui a débuté à partir de 13 h 15 (7 h 15, heure de Montréal) à la base aérienne de Gilze-Rijen.

Quelques heures avant la publication officielle du rapport sur les causes de l’écrasement par le Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité (OVV), le quotidien néerlandais Volkskrant avait lui aussi rapporté la conclusion sur l’utilisation du missile de fabrication russe.

Citant trois sources «ayant contribué à la finalisation du rapport», le Volkskrant assure que ce dernier contient des cartes montrant plusieurs endroits d’où le missile a pu être tiré, tous situés dans une zone contrôlée par les rebelles.

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines avait été abattu le 17 juillet 2014 dans l’est de l’Ukraine alors qu’il reliait Amsterdam à Kuala Lumpur.

«Ils nous ont dit qu’il y avait 0 % de chances que les gens se trouvant à l’intérieur aient eu conscience de ce qui se passait», a précisé M. Oehlers.

«On voyait de la tristesse dans la salle», a-t-il ajouté au sujet de la réaction des proches : «il n’y avait pas un bruit».

 

«Par erreur»

Le rapport doit déterminer les causes de l’écrasement, mais pas qui a «appuyé sur la gâchette», un élément qui relève de l’enquête pénale.

Pourtant, deux des sources citées par le Volkskrant estiment que les éléments contenus dans le rapport vont dans le sens d’une implication russe. «Je soupçonne une aide de la part de militaires russes», a déclaré l’une d’elles.

«Le BUK a de toute façon été développé et produit en Russie, et on peut partir du principe que les rebelles ne savent pas utiliser eux-mêmes un tel appareil», a ajouté la même source.

L’Ukraine et les États-Unis affirment que l’appareil a été abattu par les séparatistes prorusses grâce à un missile sol-air de type BUK fourni par la Russie.

Selon les analystes, les séparatistes auraient abattu le Boeing 777 «par erreur», pensant avoir pris pour cible un avion militaire ukrainien.

Moscou rejette ces accusations et pointe du doigt les forces ukrainiennes.

 

«Choses étranges»

À Moscou, le fabricant des missiles BUK a rejeté, lors d’une conférence de presse mardi, les conclusions de l’OVV, et ce après avoir réalisé «une expérience» consistant à abattre un vieil avion.

Une «expérience en conditions réelles démentait complètement la version des Néerlandais à propos du type de missile utilisé et de l’endroit depuis lequel il a été tiré», a annoncé lors d’une conférence de presse Ian Novikov, le PDG de Almaz-Anteï.

«C’est assez remarquable qu’ils disent ne pas être d’accord avec un rapport qui n’a pas encore été présenté publiquement», a de son côté commenté le directeur de l’OVV Tjibbe Joustra après avoir présenté le rapport, à huis clos donc, aux familles des victimes.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déjà affirmé lundi qu’il existait de «nombreuses choses étranges» au sujet de l’enquête, dont le fait qu’elle n’ait pas été menée par l’Organisation de l’aviation civile internationale.

Outre les causes de l’écrasement, le rapport abordera également la longue attente des familles avant de recevoir une confirmation du décès de leurs proches et le survol de zones de conflit par les lignes commerciales.

Les familles des victimes espèrent que le rapport permettra de maintenir la pression pour arrêter et juger les responsables. Lors de la présentation du rapport devant la presse, elles ont pu également examiner la reconstruction partielle de l’avant de l’appareil.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:45
Info RFI: des bombes françaises refont surface aux mains de Boko Haram

Photo publiée par l’armée nigériane montrant une sous-munition de type GR-66 récupérée dans une cache attribuée à Boko Haram. Une arme achetée à la France par le Nigeria dans les années 1980.

 

13-10-2015 Par Nicolas Champeaux, Olivier Fourt - RFI

 

Un double attentat-suicide a fait au moins neuf morts, dimanche matin, dans la région de Mora, dans l'Extrême-Nord du Cameroun, en proie aux attaques des islamistes nigérians de Boko Haram. Selon une source sécuritaire et un responsable local, ce sont deux femmes kamikazes qui étaient porteuses des charges. Des explosifs qui, depuis quelque temps, attirent l'attention des services de sécurité camerounais et nigérians. En effet, à plusieurs reprises déjà, ce sont des grenades issues de bombes à sous-munitions françaises « Beluga » qui ont été retrouvées sur les candidats aux opérations suicides.

 

Lire l’article

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:45
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

13/10/2015 Sources : Marine nationale

 

Le 7 octobre 2015 au matin, le BPC Mistral a quitté Toulon et mis le cap sur Gibraltar pour conduire la 131ème opération Corymbe au large des côtes d’Afrique de l’Ouest. Il succèdera à la frégate de surveillance Germinal, actuellement déployée dans le golfe de Guinée. Pour cette mission, l’équipage du Mistral a été renforcé par un détachement amphibie et un détachement hélicoptère de l’escadrille 22S. Au total, ce sont plus de 260 marins qui partent pour plusieurs mois en direction des côtes d’Afrique de l’ouest.

 

Le BPC Mistral complètera le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et pourra également apporter son soutien à d’autres opérations d’aide aux populations, de sécurisation ou d’évacuation de ressortissants.  Il coopérera avec les marines alliées présentes sur le théâtre.

 

Le navire se dirige actuellement vers Dakar, où il accostera dans une dizaine de jours pour ravitailler.

 

La mission Corymbe est une mission de présence quasi-permanente depuis 1990 des forces armées françaises dans le golfe de Guinée. Elle vise deux objectifs majeurs: participer à la protection des intérêts français dans la zone et participer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant les marines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:45
An Acmat Bastion operated by Togo - photo EMA

An Acmat Bastion operated by Togo - photo EMA

 

13 October 2015 by defenceWeb

 

The 62 armoured personnel carriers ordered last month by the United States Department of Defence for five African nations are Bastion vehicles manufactured by French company Acmat.

 

On 25 September the US Department of Defence said that Mack Defense of Allentown, Pennsylvania, would supply 62 APCs to United States Africa Command partner nations. Mack Defense on 6 October told IHS Jane’s that all the vehicles are Bastion APCs – Acmat is owned by Renault Trucks Defense which along with Mack Defense is part of the Volvo group.

 

The vehicles will be manufactured in France with an estimated completion date of 30 December 2016. Mack Defense said 32 vehicles will be delivered to Somalia in 2016, 17 to the Ugandan contingent of the African Union Mission in Somalia (AMISOM) and another 13 to AMISOM's Somali contingent. Tunisia will receive four, Cameroon 15 and Ethiopia 12 before the end of 2016. All the countries will also receive at least one spares kit.

 

However, these figures add up to 93 in total, so it is not clear from which contract the remaining 31 vehicles will be coming from.

 

The Bastion range of tactical armoured vehicles features STANAG 4569 protection and can carry ten to 12 people. They are based on the VLRA TDN-TDE platform for easy maintenance and logistics. The Bastion APC is configured for troop transport while the Bastion Patsas is a semi-open-top design developed with French Special Forces for reconnaissance and assault.

 

In Africa, Acmat customers include Angola, Botswana, Zambia, Mozambique and Kenya. In June last year Togo’s armed forces received 30 Bastion vehicles.

 

Also on 25 September the US Department of Defense announced it had awarded Oshkosh Defense LLC a $21 774 963 modification to an existing foreign military sales contract for Djibouti, Jordan, Kenya, Tunisia, Uganda and Ethiopia for an additional 84 Medium Tactical Vehicle trucks and 59 B-kits (supplemental armour). The estimated completion date of the truck contract is 28 February 2017.

 

Oskosh offers its Family of Medium Tactical Vehicles in a variety of configurations, such as five ton tractor, 8.8 ton Load Handling System, 4x4 and 6x6 cargo, ten ton dump truck and five ton wrecker.

 

One of the other contracts awarded late last month include the delivery of one Insitu Scan Eagle unmanned aerial vehicle (UAV) system (comprising multiple aircraft) to Kenya and another to Cameroon. In-country work will be carried out in Nanyuki in central Kenya and the Cameroonian port city of Doula. Both contracts are expected to be completed by September 2016.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:40
South Africa Air Force jet pilots going to Russia for further training

 

13 October 2015 by defenceWeb

 

The financially strapped SA Air Force (SAAF) is further extending its foreign training commitments with Russia being the latest addition.

A report has it that about 10 pilots from 2 Squadron at AFB Makhado have been selected for further training in Russia. This is a direct outflow of a co-operation agreement signed between the defence ministers of the two countries, Afrikaans weekly Rapport said.

 

Four pilots are already undergoing training in Cuba and according to SA National Defence Force Chief General Solly Shoke, agreements have also been entered into with the United States and the United Kingdom on various aspects of military training.

 

At the same time the paper reports the SAAF has experienced more resignations from the ranks of its jet pilots.

 

“Four of only the handful of jet fighter pilots in the SAAF have resigned leaving the force with three times as many Gripens as qualified pilots for them,” the paper said.

 

Making matters worse is that two test pilots based at AFB Overberg, home of the Test Flight and Development Centre (TFDC), have not had their contracts renewed.

 

Against this background it is not surprising the original number of 18 pilots supposed to go to Russia was cut. Another reason for sending fewer jet pilots is cost. South Africa had to pay for travel and living expenses while Russia is carrying the cost of training.

 

The majority of those going to Russia are qualified pilots but are short of flying hours to build their experience base. The lack of flying hours, also a result of a tight budget, has contributed in no small measure to this.

 

Pilots at AFB Makhado told the paper their colleagues who resigned had done so because they couldn’t fly. They have apparently joined airlines or companies operating in the United Arab Emirates, Saudi Arabia and China.

 

It appears the group bound for Russia are not going to have an easy time of it. A SAAF officer, who spoke on condition of anonymity, said the Russians had made it clear no time would be wasted on pilots who cannot fly properly.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:35
RAF Names Two Aircrew Killed In Afghan Puma Crash


13 oct. 2015 Forces TV

 

The two Royal Air Force personnel killed in a helicopter accident in Afghanistan have been named as Flight Lieutenants Geraint 'Roly' Roberts and Alan 'Scotty' Scott. Both officers were part of the Puma helicopter force based at Oxfordshire's RAF Benson.

Speaking about their loss the Station Commander Group Captain Simon Paterson said: "Today we mourn the loss of two of our most capable and dedicated colleagues and friends, both of whom were exceptional men who made a massive impact on the Puma Force and, indeed, the Station."

"They will be greatly missed by all and we send our heartfelt condolences to the families of Flight Lieutenant Alan Scott and Flight Lieutenant Geraint ‘Roly’ Roberts."

Find out more - http://frces.tv/FKNAEd

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:30
Jordanian Armed Forces partner with U.S. and U.K. forces for military exercises. U.S. Marine Corps photo by Cpl. Ryan Young/released

Jordanian Armed Forces partner with U.S. and U.K. forces for military exercises. U.S. Marine Corps photo by Cpl. Ryan Young/released

 

WASHINGTON, Oct. 12 By Ryan Maass   (UPI)

 

The U.K. Ministry of Defence announced the country will provide more military equipment to the Jordanian Armed Forces to help them counter border threats. The package amounts to over $3.84 million, and includes non-lethal transport vehicles, body armor, communications and IT equipment. The package is part of the United Kingdom's support for the Jordanian Armed Forces Quick Reaction Force, and their fight against the Islamic State, Sunni militants also identified as Daesh and by the acronyms ISIS and ISIL. The militants have taken considerable territory in Iraq and Syria, two countries bordering Jordan. Penny Mordaunt, Minister of the State for Armed Forces, visited the growing force in Jordan over the weekend.

Read more

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:30
CH-4B UAV source AeroHisto

CH-4B UAV source AeroHisto

 

October 10, 2015 AeroHisto - Aviation History

 

On Saturday morning of October 10th, 2015, Iraqi Defence Minister Mr. Khaled al-Obeidi visited al-Kut Air Base and oversaw the launch of the first official flight of Iraqi CH-4B drone that will be used against ISIS. Iraq ordered CH-4B UAV (Unmanned Aerial Vehicles) to China, probably after the visit of Chinese foreign minister in February 2014. According to Aero Histo sources, the first batch was received on January 23rd, 2015. First pictures of three units were seen in March.

Read more

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:30
Rebels say US-made missiles turning tide against regime

 

Oct 13, 2015 Spacewar.com (AFP)

 

Beirut - American-made anti-tank missiles are turning the tide against the Syrian regime and allied forces in a major battle in the country's centre and northwest, rebel groups said Tuesday.

 

Non-Islamist opposition factions say they are using the US-made TOW missiles to halt a Syrian army advance that is backed by Russian air strikes in the provinces of Hama and Idlib.

 

The deliveries are distinct from ammunition packages that a US-led coalition airdropped to Arab rebel groups in northeastern Syria late Sunday to bolster the fight against the extremist Islamic State group.

 

"These rockets have played an important role in stopping the fierce attack by the Syrian regime and its Russian ally," said Asaad Hanna, spokesman for the non-Islamist Division 101.

 

"We are using the (TOW missiles) more now to turn up the heat on the front lines," Hanna told AFP.

 

According to the Syrian Observatory for Human Rights, non-Islamist groups in central Syria have been receiving increased amounts of TOWs in the past four days.

 

Observatory head Rami Abdel Rahman said that rebel commanders were telling their units to "attack any soldier you see using TOW missiles as we have a blank cheque" with supplies so plentiful.

 

In 2014, rebel groups vetted by the US received TOW missiles for use in the provinces of Idlib, Aleppo, and Latakia.

 

Ahmad al-Shuhub, spokesman for the Fursan al-Haq rebel brigade, told AFP the current support was coming from the US-led military based in Amman.

 

Shuhub said the missiles had allowed the rebels "to respond to the Syrian army's advance".

 

And Lieutenant Colonel Ahmad Saoud, spokesman for Division 13, said the TOW missiles "have determined the battle".

 

"Whatever we are want, they are giving it to us," Saoud said, adding that his group's situation in terms of ammunition and weapons "is fantastic".

 

"The TOW missiles are the central and vital player in determining the battle between us and Russia, Iran, and Syria."

 

According to the Observatory, Division 13's base in the northwestern province of Idlib was targeted by Russian strikes last week.

 

Russia began its air war in Syria on September 30, saying it was targeting the Islamic State group and other "terrorists".

 

The strikes have been concentrated in Hama and Idlib, often striking Islamist and other rebels instead of IS.

 

Russian air support in northern parts of Hama province has helped a Syrian army ground operation retake some villages in the area.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:30
« Quand Daech a attaqué, les avions américains ont survolé la zone, sans intervenir »

 

13/10/2015 Par valeursactuelles.com

 

Révélations. Mgr Hindo, archevêque syro-catholique d’Hassaké, au Nord-Est de la Syrie a répondu aux questions de l’agence de presse américaine CNS. Son point de vue est catégorique : la stratégie américaine en Syrie est « ambiguë ».

 

L’intervention russe est « positive » car « elle cible réellement Daech »

Au cours de cet entretien, relayé par le quotidien La Croix, l’archevêque est revenu sur les interventions américaine et russe et raconte ce qu’il a vu. Il témoigne. A son sens, l’intervention de la Russie en Syrie est « positive » car « elle cible réellement Daech ». Effectivement, il assure que les récentes frappes russes ont « démontré leur efficacité contre le groupe Daech » et auraient permis de faire battre en retraite l’organisation terroriste, vers le désert irakien. « Ils ont fui la région dans l’empressement, à bord d’environ 20 véhicules. Ils ont dû abandonner 20 autres voitures sur place. C’est le signe qu’ils ont vraiment dû battre en retraite », raconte-t-il.

 

Suite de l’article

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:20
La Défense nationale cherche un pirate pour rentrer dans ses systèmes automobiles

 

par

 

La Défense nationale a lancé un appel d’offres afin que des experts informatiques vérifient la cybersécurité de certains de ses systèmes automobiles.

 

L’appel d’offres note que dans les voitures et les camions actuels, l’informatique est omniprésente.

Ainsi, une voiture fabriquée en 2014 peut contenir jusqu’à 100 ordinateurs (modules de commande électronique [MCE]) qui exécutent 60 millions de lignes de codes et gèrent 145 actionneurs et 75 capteurs. Ces modules de commande peuvent échanger jusqu’à 25 Go de données par heure sur le bus de communications internes du véhicule.

De plus, les véhicules automobiles sont interreliés plus que jamais auparavant au moyen de nombreuses interfaces de communications câblées et sans fil avec des éléments externes.

Ce qui inquiète les Forces armées canadiennes, c’est qu’au cours des trois dernières années, plusieurs pirates informatiques ont réussi à compromettre la cybersécurité de certains véhicules.

Si en général, les cyberattaques visant des technologies de l’information comme les ordinateurs personnels et les serveurs entraînent surtout des dommages immatériels comme la perte, la modification ou le vol d’information ou d’argent, ainsi que la perturbation des activités, le piratage d’un système des véhicule compromet la sécurité des passagers ou d’autres usagers de la route.

Comme les Forces armées canadiennes utilisent un large éventail de véhicules, elles souhaitent donc que des experts étudient la «sécurité des véhicules automobiles et inclure la compréhension des vulnérabilités et l’examen des mesures d’atténuation possibles».

Les travaux seront exécutés à Valcartier, puisqu’un des moyens de récolter les informations est l’utilisation d’un logiciel développé par RDDC Valcartier et que le véhicule (une camionnette) se trouve là-bas.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:20
photo Lockheed Martin

photo Lockheed Martin


12 oct. 2015 by Lockheed Martin

 

The U-2 Dragon Lady goes through Lockheed Martin Programmed Depot Maintenance (PDM) every 4,800 flight hours or every seven years. PDM involves the complete disassembly, inspection, repair and reassembly of the entire aircraft; ensuring its longevity and ability to fly at today's record-high operational rates. This thorough maintenance allows Lockheed Martin to collect data on airframe integrity, confirming that nearly 80 percent lifespan remains on the aircraft. The U-2 collects critical targets no other platform can, flying faster, deeper and with greater reliability compared to any high-altitude ISR aircraft since the SR-71.

Learn more: http://lockheedmartin.com/us/products...

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:20
Black Alligator 2015: Close quarter battle


13 oct. 2015 by Royal Navy

 

Close quarters battle footage from Exercise Black Alligator. 42 Commando train to hone their skills in a unique training environment.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:20
Sailors replace 20mm dummy ammunition, left, with tunsten 20mm rounds on a Phalanx weapon. Photo by PH1 Tina M. Ackerman/ U.S. Navy

Sailors replace 20mm dummy ammunition, left, with tunsten 20mm rounds on a Phalanx weapon. Photo by PH1 Tina M. Ackerman/ U.S. Navy

 

DULLES, Va., Oct. 12 By Richard Tomkins   (UPI)

 

Orbital ATK is producing medium- and large-caliber ammunition under multiple U.S. Army contracts.

 

Orbital ATK is to produces medium- and large-caliber ammunition for the U.S. military and allied nations under a U.S. Army contracts worth $105 million. The orders from the U.S. Army Project Manager Maneuver Ammunition Systems are for 20mm, 25mm and 30mm tactical and target practice ammunition for air, sea and land weapons platforms and 120mm tactical and training ammunition for the Abrams Main Battle Tank. "We are committed to being the partner of choice for the production and development of ammunition for a wide variety of combat systems," said Dan Olson, vice president and general manager of Orbital ATK's Armament Systems Division of the Defense Systems Group. "Our contributions to the soldier are to provide a continuous supply of ammunition for training and tactical use, and to develop ammunition that provides a distinct combat advantage for those defending their nation's security."

Read more

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:20
The U.S. Marines' G/ATOR radar system. Photo Northrop Grumman

The U.S. Marines' G/ATOR radar system. Photo Northrop Grumman

 

BALTIMORE, Oct. 12 By Richard Tomkins   (UPI)

 

A capability to detect and target ground-based weapon threats by the U.S. Marines' G/ATOR radar system is to be developed by Northrop Grumman.

 

The U.S. Marine Corp has tapped Northrop Grumman to develop and test a ground weapon locating capability for its AN/TPS-80 radar system. The AN/TPS-80 Ground/Air Task-Oriented Radar, or G/ATOR, is a ground-based active electronically scanned array radar system from Northrop Grumman with a scalable open system architecture and a compatibility with other U.S. command-and-control systems. Under the software upgrade contract, which is worth more than $58.7 million, Marines operators of the C/ATOR system will have a common hardware solution with the ability to switch between air surveillance, air defense, ground weapon locating, and air traffic.

Read more

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:20
Defense Intelligence Agency Awards Leidos Prime Contract

 

RESTON, Va., Oct. 6, 2015 /PRNewswire

 

Leidos (NYSE: LDOS), a national security, health and engineering solutions company, was awarded a prime contract by the U.S. Defense Intelligence Agency (DIA) to provide enhanced solutions for information technology (IT) requirements. The multiple-award indefinite-delivery/indefinite-quantity has a one-year base period of performance, four one-year options, and a total contract value of $6 billion for all awardees, if all options are exercised. Leidos is one of 25 large businesses eligible to compete for task orders under the contract. Work will be performed in Springfield, Va. and at DIA locations worldwide.

The DIA provides military intelligence to warfighters, defense policymakers and force planners in the Department of Defense and the Intelligence Community in support of U.S. military planning, operations and weapon systems acquisition.  Under the contract, Leidos will provide worldwide coverage for IT requirements and technical services supporting the government through system design, development, fielding and sustainment of global intelligence and command and control (C2) assets vital to the security of the United States. Leidos will focus on improving integration, information sharing, gaining efficiencies and information safeguarding through a common IT approach.

"This E-Site contract will build upon our successful SITE contract performance.  We look forward to maintaining our current worldwide coverage of IT requirements and technical support services for the government by continuing to provide innovative, adaptive and secure services and capabilities in support of the DIA and the intelligence community," said Leidos Group President, Sam Gordy.

 

About Leidos

Leidos is a science and technology solutions leader working to address some of the world's toughest challenges in national security, health and engineering. The Company's 19,000 employees support vital missions for government and the commercial sector, develop innovative solutions to drive better outcomes and defend our digital and physical infrastructure from 'new world' threats. Headquartered in Reston, Virginia, Leidos reported annual revenues of approximately $5.06 billion for its fiscal year ended January 30, 2015. For more information, visit www.Leidos.com

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 15:45
photo EMA

photo EMA

 

13/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 6 octobre 2015, lors de son déplacement en Tunisie, le général d’armée Pierre de Villiers a rencontré le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) le général de division Ismail Fathalli.

 

A l’occasion de leur première rencontre, le CEMA et le général Fathalli ont tout d’abord fait le point sur le contexte sécuritaire régional, rappelant que la menace terroriste nécessitait de renforcer les coopérations bilatérales, internationales mais aussi interministérielles. A ce titre le général de Villiers et le CEMAT tunisien ont confirmé leur volonté de développer leur coopération dans le domaine du contre-terrorisme. Ils ont ensuite réaffirmé leur volonté de poursuivre la dynamique d’échanges académiques et opérationnels au profit d’une interopérabilité renforcée. Cela passe notamment par la réalisation des exercices annuels de composante comme Amitié, Pangolin et Circaete qui engagent respectivement les forces terrestre, maritimes et aériennes.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 15:45
photo EMA

photo EMA

 

13/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 7 octobre 2015, le général d’armée Pierre de Villiers était en Tunisie, pour la réunion annuelle des chefs d’état-major de l’Initiative 5+5 au format Défense.

 

Au lendemain de son entretien bilatéral avec le général Fathalli, chef d’état-major de l’armée de Terre et des opérations tunisien, le CEMA a participé à la réunion de l’ « Initiative 5+5 défense » dont la Tunisie assure actuellement la présidence tournante.

 

Dans le cadre d’un dialogue stratégique engagé avec l’ensemble des partenaires de l’Initiative 5+5, les chefs d’état-major se sont entretenus sur la situation sécuritaire régionale, évoquant les enjeux actuels de défense sur les deux rives de la Méditerranée. Les échanges ont notamment portés sur la surveillance maritime et la sûreté terrestre. A cet égard, le CEMA a tenu à rappeler sa volonté d’appuyer, de renforcer et aussi d’optimiser la coopération interministérielle interalliée dans ces domaines. Le succès de l’exercice Amitié 5+5 mené en partenariat avec la Tunisie constitue à ce titre un exemple de coordination réussie dont le succès a été salué en séance.

 

Ce rassemblement a été l’opportunité pour le CEMA de poursuivre ses échanges bilatéraux avec la plupart de ses partenaires méditerranéens.

 

REPERE

Lancée en décembre 2004, l’ « Initiative 5+5 défense » associe cinq Etats de la rive Nord de la Méditerranée (Espagne, France, Italie, Malte et Portugal) et cinq Etats de la rive Sud (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie). Dernier né d’un ensemble de partenariats construits dans le même périmètre, cette enceinte de coopération multilatérale porte exclusivement sur la Défense. 4 axes sont privilégiés : la surveillance maritime, la sûreté aérienne, la contribution des forces armées à la protection civile et la formation/recherche.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 14:30
La France conclut 10 milliards d'euros d'accords avec l'Arabie saoudite

Manuel Valls a annoncé la conclusion de dix milliards d'euros d'accords entre la France et l'Arabie saoudite, et notamment la commande de 30 patrouilleurs rapides.  photo DCNS

 

13/10/2015 Par latribune.fr (AFP,Reuters)

 

Le Premier ministre Manuel Valls, en visite à Ryad, a annoncé la conclusion de 10 milliards d'euros d'accords, dans divers secteurs, avec l'Arabie saoudite. La France est déjà le troisième investisseur dans le royaume saoudien, avec lequel un "partenariat spécial" a été conclu lors du dernier sommet du Conseil de coopération du Golfe, le 5 mai dernier

 

[...]

La France mise sur le naval

 

Dans celui de l'armement, 30 patrouilleurs rapides français seront commandés d'ici la fin de l'année par Ryad, ont encore indiqué les services du Premier ministre, en faisant par ailleurs état de l'ouverture de négociations exclusives dans le domaine des satellites, de télécommunications et d'observation (plusieurs milliards d'euros).

Des annonces ont également été faites dans les infrastructures, pour la gestion du réseau d'eau de Ryad (3 milliards d'euros), pour son métro (1 milliard), la distribution de l'énergie dans la nouvelle cité économique de Jeddah (1 milliard).

[...]

 

Lire l'article

 

Lire Défense : les neuf dossiers en suspens entre la France et l'Arabie Saoudite

 

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 11:30
AS332 C1e (Crédits  Airbus Helicopters)

AS332 C1e (Crédits Airbus Helicopters)

 

13/10/2015 Par Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

La visite en Arabie Saoudite du Premier ministre Manuel Valls pourrait être l'occasion d'une annonce de Ryad portant sur une intention de commandes d'une trentaine de Super Puma AS332 C1e. Huit autres dossiers sont en attente d'une décision du royaume.

 

Accompagné du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, le Premier ministre Manuel Valls, est depuis lundi soir en Arabie Saoudite, qui souffre actuellement de la faiblesse du prix du baril et de son effort de guerre au Yémen. Un royaume où beaucoup de dossiers de défense avec la France sont en suspens depuis des mois pour certains, des années pour d'autres. A priori, la visite de Manuel Valls ne devrait pas faire l'objet de signature de contrats dans le domaine de la défense. A défaut, peut-être les Saoudiens pourraient-ils annoncer leur volonté d'acheter de nouveaux hélicoptères après les 23 appareils H145 fabriqués en Allemagne pour une valeur d'environ 500 millions d'euros.

Selon des sources concordantes, les Saoudiens seraient prêts à acheter à Airbus Helicopters une trentaine de Super Puma AS332 C1e, un appareil lancé en 2012 et acheté par la Bolivie fin 2013. Ce qui serait pour la filiale hélicoptériste d'Airbus une bouffée d'oxygène tant les commandes ont dû mal à se concrétiser en 2015 en dépit de belles annonces restées vaine pour l'heure au Qatar, au Koweït et en Pologne. Le groupe Airbus pourrait également en profiter pour faire avancer la vente de deux avions-ravitailleurs A330 MRTT supplémentaires, que l'Arabie Saoudite veut acheter. "Ils vont les acheter, c'est prévu", explique-t-on à La Tribune. La seule question, c'est de savoir quand. En revanche, l'A400M (il serait question d'une dizaine d'exemplaires) doit faire face à une forte concurrence avec l'avion de transport russe, l'Antonov.

 

Thales et Airbus, une offre commune pour quatre satellites

Les deux constructeurs de satellites Thales Alenia Space (TAS) et Airbus Space Systems ont conclu un accord global pour faire une offre commune en Arabie Saoudite pour la vente de quatre satellites (deux d'observation et deux de télécoms). Ce qui n'était pas le cas encore au début de l'été. Un appel d'offres sur lequel la France a longtemps cru qu'elle serait plus ou moins exemptée de concurrence par Ryad qui devrait annoncer une décision en 2016. Depuis les Américains ont débarqué en force sur cette campagne. Airbus Space Systems et TAS espèrent dupliquer en grande partie la très belle offre qu'ils avaient proposé avec succès aux Emirats Arabes Unis (EAU) dans le cadre du programme Falcon Eye s'agissant des satellites d'observation pour l'Arabie Saoudite. Comme à Abu Dhabi, c'est le gouvernement français qui pilote largement ce projet auprès de Ryad.

Par ailleurs, le serpent de mer Mark 3 (Crotale NG) entre l'Arabie saoudite et la France est toujours bien vivant. Et l'on évoque à nouveau un besoin saoudien pour lutter contre les attaques à la roquette. Depuis de très longues années, Thales espère signer un contrat d'une valeur totale de 4 milliards d'euros pour équiper la défense anti-aérienne de courte portée du royaume, qui est composée de systèmes de missiles Shahine (Crotale amélioré, monté sur châssis AMX 30). Thales est le fournisseur attitré du Royaume depuis près de trente ans de sa défense anti-aérienne (contrat Al Thakeb en 1984). Un contrat jamais signé, mais toujours remis sur la table des négociations par la France, qui soutient le groupe d'électronique contre vents et marées au grand dam d'Airbus et de MBDA.

 

La France mise sur le naval

La France a plusieurs dossiers dans le naval sur le feu, notamment la vente de patrouilleurs. Un dossier qui n'en finit pas de changer de cap. Quatre chantiers navals (Piriou associé à DCNS au sein de Kership, CMN, Ocea et Couach) se livrent depuis près de deux ans une guerre impitoyable en coulisse où tous les coups sont permis. Longtemps la France a pensé que l'offre de Kership qu'elle soutenait, tenait la corde, face à Ocea. Puis ce fut le tour de Couach, que l'on donnait gagnant et qui est aujourd'hui exclu de l'appel d'offres. Selon nos informations, Kership, Ocea et CMN ont déposé tous les trois une proposition pour livrer entre 25 et 30 patrouilleurs de 30 mètres. Soit un contrat estimé à 600 millions de dollars sans les armements (missile anti-navire Marte de MBDA).

Ryad serait en outre intéressé par dix corvettes Gowind de 2.500 tonnes, identiques à celles que DCNS a vendu à l'Egypte. La forte coopération entre les marines saoudienne et égyptienne serait un vrai atout pour la France. Mais l'Espagne, qui développe la corvette Avante 1800, se montrerait aussi très intéressée par les besoins de la marine saoudienne. Les industriels français craignent beaucoup les relations très étroites entre Ryad et l'ancien roi d'Espagne, Juan Carlos. C'est lui qui avait notamment permis en 2011 au consortium Al-­Shoula, formé de plusieurs compagnies saoudiennes et espagnoles (Talgo, Renfe, ADIF, OHL), de souffler ce contrat à Alstom, notamment. A plus long terme, DCNS espère vendre six frégates FREMM très fortement armées à Ryad (Sawari 3).

 

Le contrat Donas freiné

Le contrat Donas est l'un des dossiers les plus compliqués du moment entre la France et l'Arabie Saoudite, qui souhaite revoir la liste des équipements qui sont livrés à l'armée libanaise pour des raisons de sécurité. Les livraisons sont donc ralenties entre Paris et Beyrouth. En 2014, l'Arabie Saoudite avait signé pour le compte du Liban 31 contrats pour un montant de 3 milliards de dollars (soit environ 2,6 milliards d'euros) avec les groupes français, par l'intermédiaire d'ODAS, qui intervient essentiellement dans le royaume. Sur ces 3 milliards promis par Ryad, 2,1 milliards sont consacrés à l'achat de matériels et 900 millions à leur entretien.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 07:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

12/10/2015 Armée de l'air

 

Le 8 octobre 2015, le général André Lanata, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA) a réalisé sa première visite officielle sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan.

 

Le chef d’état-major de l’armée de l’air l’avait annoncé : « J’irai à la rencontre du personnel de l’armée de l’air ». Deux semaines après sa prise de fonction officielle, c’est chose faite. Le général Lanata a commencé son parcours des bases aériennes. Sur la plateforme landaise, le CEMAA est allé au contact des aviateurs de la 30e escadre, du régiment de chasse 2/30 « Normandie-Niemen » et du centre d’expertise aérienne militaire. Sans oublier les unités « protection défense », avec l’escadron de protection et la brigade de la gendarmerie de l’air. « La protection de la base est l’affaire de tous », a-t-il souligné.

 

Dans un deuxième temps, le général Lanata a souhaité s’entretenir avec l’ensemble des acteurs de la condition du personnel convié à une table ronde. À cette occasion, le nouveau CEMAA a confirmé son intention de poursuivre le plan « Unis pour Faire Face » initié par son prédécesseur, le général Denis Mercier.

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 07:55
Le général Jean-Paul Paloméros quitte le service actif après 42 ans au service de la France

Le général Jean-Paul Paloméros quitte le service actif après 42 ans au service de la France

 

12/10/2015 Armée de l'air

 

Le 9 octobre 2015, le général Jean-Paul Paloméros a fait son adieu aux armes dans la cour d’honneur de l’École militaire. La cérémonie était présidée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

 

Admis à l’École de l’air le 10 septembre 1973, Jean-Paul Paloméros est breveté pilote de chasse le 23 juin 1977. Il débute sa carrière opérationnelle au sein de l’escadron de chasse « Vendée » sur la base aérienne 115 d’Orange, puis dirige l’escadron « Picardie » à Cambrai et participe activement à l’opération Épervier. « Meneur d’hommes, galvanisé par sa vocation aéronautique, il excelle et obtient la totale adhésion et la confiance des aviateurs », a souligné le ministre.

 

Après une année d’études en Grande-Bretagne, couronnée par le Curtis Prize, prix d’excellence décerné par le chef d’état-major de l’armée de l’air britannique, le général Paloméros rejoint successivement le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes et l’état-major de l’armée de l’air. « Ses nombreuses participations sur les théâtres extérieurs  (…) confirment son leadership dans les milieux interarmées et interalliés. » En 1996, il prend le commandement de la base aérienne 120 de Cazaux. « Il s’investit dans la création d’un escadron de formation de l’armée de l’air singapourienne, fédère l’ensemble de son personnel et gagne l’estime des civils et militaires qui le côtoient. »

 

Promu général de brigade aérienne le 1er septembre 2001, Jean-Paul Paloméros n’aura de cesse d’évoluer au plus haut niveau de la hiérarchie militaire.  Major général de l’armée de l’air en 2005, il est nommé chef d’état-major de l’armée de l’air par le président de la République le 25 août 2009. « Dans cette haute fonction, il garantit la préparation opérationnelle de l’armée de l’air, conforte son statut de puissance aérienne de tout premier rang et veille à promouvoir l’arme aérienne comme outil stratégique majeur. »

 

Pour couronner ce parcours hors du commun « qui lui confère une crédibilité sans faille sur le plan international », il est designé le 28 septembre 2012 pour occuper les fonctions de commandant suprême allié pour la transformation de l’Otan à Norfolk, en Virginie. Général français commandant aux États-Unis, il contribue au renforcement constant du lien transatlantique.

 

Grand officier de la Légion d’honneur, titulaire de la médaille aéronautique, totalisant plus de 4100 heures et 86 missions de guerre, le général d’armée aérienne Jean-Paul Paloméros « symbolise l’exemple du chef accompli incarnant les plus nobles vertus militaires ».

 

« Mon général, l’hommage que je vous rends est celui de la France à l’un de ses plus loyaux serviteurs », peut-on lire dans l’ordre du jour signé du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Repost 0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 07:40
AN-26 taking off from Kharkiv Airbase April 2014 photo Ukraine MoD)

AN-26 taking off from Kharkiv Airbase April 2014 photo Ukraine MoD)

 

WASHINGTON, Oct. 9 By Ryan Maass (UPI)

 

Ukrainian state-owned arms trading company Ukrspetsexport will collaborate with Kazakhstan Aviation Industry to create a functioning service center for An aircraft in Astana. The service center will provide maintenance services for the An-26, An-72, and An-74 aircraft. Interfax-Ukraine reports the agreement was signed during Ukrainian President Petro Poroshenko's visit to Kazakhstan, following the fifth meeting of the Ukrainian-Kazakh intergovernmental commission. The agreement's aim is to improve cooperation between the countries in the aviation market.

Read more

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories