Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 12:45
La Chine et la Mauritanie consolideront leurs relations militaires

 

15-11-2013 Par Li Zhijian - French.china.org.cn (Xinhua)

 

Le ministre chinois de la Défense nationale, Chang Wanquan, a rencontré vendredi le chef d'état-major de l'Armée nationale de Mauritanie, Mohamed Ould Mohemd Ahmed, s'engageant à cette occasion à renforcer la coopération militaire bilatérale.

 

M. Chang, qui est également conseiller d'Etat, a salué le bon développement de la coopération militaire bilatérale ces dernières années et s'est engagé à déployer des efforts conjoints avec la Mauritanie pour renforcer les relations militaires.

 

Le chef d'état-major mauritanien a indiqué que l'armée de son pays était prête à travailler avec la partie chinoise pour renforcer la coopération dans divers domaines.

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 12:45
Côte d’ivoire : opération de présence de moyenne durée à Abengourou

 

15/11/2013 Sources : EMA

 

Du 4 au 8 novembre 2013, la compagnie d’infanterie de la force Licorne a effectué une opération de présence de moyenne durée (OPMD) à Abengourou, à 210 kilomètres au nord-est d’Abidjan, dans la région du Moyen-Comoé.

 

Le détachement, composé de deux sections et d’un groupe commandement de la compagnie d’infanterie, fort d’une quinzaine de véhicules, s’est déployé aux environs d’Abengourou, chef lieu de région, non loin de la frontière ghanéenne.

 

Afin d’étendre le rayonnement de la force Licorne, les OPMD ont pour objectifs premiers de prendre contact avec les autorités civiles, militaires et coutumières locales, de nouer des liens avec la population et de permettre aux soldats de la force de renforcer leur connaissance du pays.

 

Ces opérations de présence menées par la force Licorne s'inscrivent dans une logique de sécurisation qui participent au processus de normalisation en cours en Côte d’Ivoire.

 

Cette OPMD a aussi été l’occasion de mener des actions civilo-militaires au profit de la population d’Abengourou. Les militaires de la force Licorne ont procédé à la distribution de kits scolaires pour les écoles de la région. Tout en assurant le soutien sanitaire du détachement, l’équipe médicale de l’unité a également effectué de nombreux soins et une distribution de médicaments.

 

La force Licorne comprend 450 hommes qui accompagnent la réforme de l’armée ivoirienne en soutien de l’ONUCI. Elle apporte également son soutien aux opérations logistiques réalisées au profit de la force SERVAL. En collaboration avec les autorités locales, la force Licorne réalise également des actions civilo-militaires au bénéfice de la population ivoirienne, comme des projets de réhabilitation dans les villages proches d’Abidjan, la distribution de kits scolaires et l’apport d’une aide médicale. Elle est, par ailleurs, en mesure d’assurer la protection des ressortissants français si besoin était.

Côte d’ivoire : opération de présence de moyenne durée à Abengourou
Côte d’ivoire : opération de présence de moyenne durée à Abengourou
Côte d’ivoire : opération de présence de moyenne durée à Abengourou

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 12:20
Salon AUSA 2013 - by SITTA

15/11/2013 SITTA

 

Le salon AUSA 2013 s’est tenu au Convention Center situé au cœur de Washington. La réduction des budgets alloués à l’industrie de défense s’est à nouveau fait sentir, notamment au travers de la diminution du nombre de matériels nouveaux exposés. Ce phénomène semble avoir touché plus particulièrement les engins blindés. Ce salon demeure malgré tout un évènement majeur en raison des innovations technologiques qui y sont présentées. Les drones terrestres (Unnammed Ground Vehicle) étaient notamment nombreux. La participation d’Israël, du Royaume-Uni, de la Norvège, de l’Allemagne, de la France, de l’Italie, de la Turquie, du Canada, de l’Australie, de la Corée du sud,  de la Pologne, de la république tchèque, etc. …. illustre la vitalité de ce salon d’armement et témoigne de sa notoriété.

 

Phantom Badger  (Boeing – Etats-Unis)

La firme Boeing présentait le Phantom Badger, véhicule 4x4 conçu pour les forces spéciales américaines pour un transport en soute dans le convertible V 22 Osprey.

 

Phantom Badger (Etats-Unis)

Cet engin est équipé d’un moteur turbo-diesel et d’un châssis tubulaire. Sa vitesse est de 125 km/h sur route et de 95 km/h en tout terrain et sa capacité d’emport est de 1587 kg. Il mesure 4,57 mètres de long, 1,52 mètre de large et 1,52 mètre de haut. Le Phantom Badger peut être aérotransporté par V 22 Osprey, Hercules C 130 ou CH 47.

 L’arrière du véhicule est modulable. L’engin peut être utilisé pour le transport de matériel ou équipé d’une arme collective. Dans cette dernière configuration, la superstructure tubulaire est surélevée et dotée d’une circulaire sur laquelle vient s’adapter une mitrailleuse de type M 2 HB ou lance grenades de type MK 19 Mod 3.

.

MADSS (Northtrop Grumman – Etats-Unis)

Le MADSS (Mobile Armed Dismount Support System) est également un UGV. Basé sur le CaMEL (Carry_all Mechanized Equipment Landrover), il est produit par Northrop Grumman.  Ce drone terrestre est équipé d’un moteur hybride diesel/électrique et d’un train de roulement à trois essieux. Sa vitesse est de 8 km/h et son autonomie d’une vingtaine d’heures. Il peut gravir une pente de 40 % et franchir un dévers de 30 %.

Il est particulièrement bien adapté aux missions répétitives de surveillance. Il peut aussi être utilisé pour des opérations aéromobiles (possibilité de le transporter sous élingue avec un UH 60 et en soute dans un CH 47 par exemple). Le MADSS était présenté armé du canon LW 30 mm M 230, de la firme américaine ATK.

MADSS (Etats-Unis)

.

 MUTT drone terrestre (General Dynamics-Etats-Unis)

L’Américain General Dynamics présentait le MUTT, nouvel UGV (Unmaned Ground Vehicle), de type « mule ».

Malgré un encombrement réduit, ce drone terrestre transporte 150 Kg d’équipement. Sa vitesse maximale est de 12 km/h et son autonomie de 16 heures. C’est un engin discret : sa signature acoustique est faible (60 dB à 7 mètres). Le MUTT peut être piloté à distance ou programmé pour suivre, de façon autonome, le groupe de combattants auquel il est attaché. Il peut également être dirigé par guidage GPS sur demande de l’utilisateur.

Quoi-qu’initialement conçu pour soulager le combattant du port de son équipement, le MUTT peut également être équipé d’un bloc de surveillance pour opérer des missions de contrôle de zones.

MUTT (États-Unis)

Specter TR Tri FOV (Elcan-Canada) 

Le canadien Elcan, qui développe régulièrement des optiques innovantes comme l’Elcan DR,présentait la lunette Specter TR Tri FOV. La particularité de cette optique réside dans la présence d’une molette, placée sur l’un des côtés de l’appareil, qui permet de sélectionner le grossissement de la lunette de visée : X 1 (très courte portée), X 3 (courte portée) et X 9 (moyenne portée).

Specter TR Tri FOV (Canada)

Le module optique mesure 264 mm de long pour un poids total de seulement 829 grammes. La lunette comprend un réticule et un point rouge pour une prise de visée plus rapide. Cette lunette peut être montée sur une large gamme d’armes comme le M16, le SA 80, le Steyr AUG, le HK 416, la M 249, la M240 ou le HK 417.

Specter TR Tri FOV (Canada)

.

DD M4 ISR 300 AAC (Daniel Defence-Etats-Unis) 

La firme américaine Daniel Défense présentait le fusil d’assaut DD M 4 ISR 300 AAC chambré pour la munition 300 AAC. Cette munition est développée par AAC. Ses performances, notamment en version subsonique, semblent faire l’unanimité autour d’elle et lui promettre un bel avenir commercial. Son niveau sonore (avec modérateur de son adapté)  correspond à celui d’un HK MP5 SD en 9 x 19 mm ! Avec une létalité et une portée toutefois très supérieure.

DD M4 ISR 300 AAC (Etats-Unis)

L’arme est équipée d’une crosse rétractable de type Magpul MOE ; la partie basse (Lower) est une version standard d’AR 15. L’emploi de la munition 300 AAC ne nécessite pas un puits de chargeur spécifique. Le système de visée est composé d’une lunette Aimpoint ML 3 montée sur rail picatinny et d’organes de visée mécanique de secours. Le fut de l’arme, MFR (Modular Floating Rail) est de type flottant avec de petits rails fixés à son extrémité pour le montage d’accessoires : lampe tactique, pointeur laser, dazzler, etc…

Le canon de 262 mm intègre un modérateur de son, l’ensemble mesurant alors 410 mm. L’arme pèse 3,44 Kg et mesure (crosse rétractée) 794 mm.

DD M4 ISR 300 AAC (Etats-Unis)

.

KMW IWS 35 (KMW-Allemagne) 

La KMW IWS 35 est une tourelle téléopérée compacte, armée de lance-grenades Wegmann de 40 mm et d’un canon BUSH III de calibre 35 mm, produit par ATK. Ce canon de 313 Kg tire des munitions Oerlinkon en semi-automatique, en automatique ou par rafales. Sa cadence de tir est de 200 coups par minute.

KMW IWS 35 (Allemagne)

La KMW IWS 35 est également armée de la mitrailleuse Bushmaster 0.50 de calibre 12,7 x 99 mm de la firme ATK. Cette mitrailleuse de 34,4 Kg, équipée  d’un limiteur de rafale, tire à une cadence de 400/500 coups par minute toute la gamme de munitions 12,7 x 99 mm, y compris les munitions SLAP (Saboted Light Armor Penetrator).

La mitrailleuse Bushmaster dispose d’un débattement en site qui lui permet de traiter des cibles élevées (notamment pour le combat urbain).

KMW IWS 35 (Allemagne)

.

Troy M7 A1 (Troy - États-Unis)

Le Troy m 7 A1  Personnal Defense Weapon   (PDW) est une arme produite par la firme Troy specialisé dans la production d'armes, mais aussi de pièces détachés ou de kit pour modernisé une arme. Le Troy M 7 A1 est une arme destinée a être utilisé pour les personnels ne nécessitant pas de fusil d'assaut standard comme les équipages de blindés ou d’hélicoptères, les personnels qui se trouvent en deuxième ligne ou l'encombrement réduit de l'arme offre un avantage indéniable.

Troy M 7 A1 (Etats-Unis)

Le Troy M 7 A1  dispose d’un canon court (7,5 "), terminé par un cache flamme permettant le montage rapide d'un modérateur de son. La crosse rétractable limite au maximum la longueur de l'arme. Le dessus de la boite de culasse est pourvu d’un rail de fixation de type picatinny pour le montage de systèmes de visée (Sur l'image l'arme est pourvu d'un système de visée mécanique rabattable). Le fut dispose d'un système de fixation pour rails picatinny. La version présenté est chambré pour la munition 5,56 x 45 mm, mais l'arme est aussi disponible en 6,8 Remington.Les organes de commandes sont de type ambidextre.

En raison de sa faible longueur l’arme et de sa puissance de feu, elle peut être utilisée par les gardes du corps.  

Troy M 7 A1 (Etats-Unis)

.

PROBOT drone terrestre (Roboteam-Israel)

Comme le MUTT, le PROBOT est un drone terrestre de type « mule ». Il est produit par l’Israélien Roboteam qui présentait, par ailleurs, de nombreux autres matériels. Sa vitesse est de 12 km/h et son autonomie varie entre 6 et 12 heures.  

Ses capacités d’emport sont importantes (275 Kg d’équipements) quoique ses dimensions soient relativement réduites (1066 mm x 762 mm x 432 mm). Le PROBOT est doté d’un équipement optronique permettant une vision de jour comme de nuit, sur 360°.

Ce drone peut transporter des blessés ou embarquer des capteurs de surveillance.

Probot (Israël)

.

TrackingPoint  XactSystem (Trackingpoint-Etats-Unis)

Le système TrackingPoint XactSystem a été développé par la firme américaine Trackingpoint.Il s’agit d’une conduite de tir pour fusil de tireur d’élite, à la fois simple et  précise.

TrackingPoint XactSystem (États-Unis)

Le TrackingPoint XactSystem comporte :

-       une optique à grossissement variable x 6 à x 35,

-       un télémètre laser,

-       un ordinateur balistique,

-       un enregistreur audio/vidéo,

-       un compas,

-       une liaison WI-FI,

-       une batterie,

-       capteurs vent et pression.

Cette conduite de tir permet d’atteindre une cible mobile à 10 km/h. Elle est montée sur le fusil Remington M 2010 adopté par l’armée américaine (voir photographie).

TrackingPoint XactSystem (États-Unis)

.

NG FCS (General Dynamics-Etats-Unis)

La NG FCS est une conduite de tir pour lance-grenades (de type Mk 19 Mod 3ou MK 47 Mod 0) auxquels elle accroit le niveau de précision et recuit la consommation en munitions. Elle permet également de tirer des munitions « airburst », conçues pour toucher des cibles protégées par un mur ou une tranchée.

NG FCS (États-Unis)

Elle est constituée :

-       d’un écran couleur,

-       d’un calculateur balistique,

-       d’un optique jour,

-       d’une caméra thermique,

-       d’un télémètre laser,

-       d’une batterie.

La NG FCS est équipée d’un calculateur balistique qui, prenant en compte la courbe balistique des grenades, les paramètres extérieurs (température de l’air, pression atmosphérique etc…), permet d’optimiser la visée.

NG FCS (États-Unis)

.

IMI M 339 (IMI-Israël)

La munition IMI M 339 est un obus pour char de combat de 120 mm, de type HE-MP-T (High Explosive-Multi Purpose-Tracer). Elle est compatible avec les canons OTAN, L 44 et L 55.

Cette munition est optimisée pour le combat urbain : elle permet de percer 200 mm de béton renforcé.Son emploi ne nécessite pas de modification en tourelle.

Elle dispose de 3 modes de fonctionnement :

-       - Super Quick.

-       - Delayed Impact.

-       - Airburst.

IMI M 339 (Israël)

MX-RSTA (L3 Electronics- Etats-Unis)

Le MX-RSTA est un bloc optronique monté sur véhicule de combat  ou sur mat hydraulique. Il est utilisé pour la surveillance de zones, l’acquisition de cibles, les missions de reconnaissance etc.… Il est conçu pour résister aux vibrations et aux chocs. Il est, par ailleurs, étanche. Il peut être couplé avec un GPS (Global Position System), un radar, un compas digital, un ordinateur de bord, un enregistreur de données, un système de cartographie.

MX-RSTA (États-Unis)

Le MX-RSTA comprend :

-       une caméra thermique fonctionnant sur la gamme de fréquence 3-5 µm ;

-       une caméra couleur bas niveau de lumière CMOS ;

-       une caméra couleur bas niveau de lumière EMCCD ;

-       une caméra couleur CMOS ;

-       un spotter couleur CMOS ;

-       un télémètre laser « eyesafe », classe 1 ;

-       un pointeur laser « eyesafe », classe 1 ;

-       un pointeur laser longue distance, classe 3b.

Le module optronique opère une rotation sur 360° avec un débattement en site de +85° et -35°.

MX-RSTA (États-Unis)

.

Polaris MRZR 4 (Polaris-Etats-Unis)

L’Américain Polaris, spécialisé dans les ATV (All Terrain Vehicle), présentait le MRZR 4. Ce véhicule a été récemment adopté par l’USSOCOM car l’ensemble est facilement aérotransportable dans la soute d’un V 22 Osprey.

Doté d’un moteur de 88 CV et d’un châssis tubulaire, le MRZR 4 se déplace à une vitesse de 60 km/h. Sa capacité d’emport, de 680 kg, est portée à 1180 kg grâce à sa remorque à un essieu. Le MRZR 4 peut transporter 4 personnes (6 personnes avec des sièges arrière additionnels) dont le pilote et le chef de bord. Ses dimensions sont de 3,59 mètres de longueur, 1,52 mètre de largeur et 1,87 mètre de hauteur. 

Polaris MZRZ 4 (États-Unis)

L’engin peut être doté de supports latéraux sur les quels viennent se fixer des armes collectives de type M 240 ou M 249.

La firme Polaris présentait un pneu de nouvelle génération, le TerrainArmor, reconnaissable à ses alvéoles en matière synthétique couvrant la partie située entre la bande roulante et la jante. Ce type de pneus peut être percé sans pour autant immobiliser le véhicule.

TerrainArmor (États-Unis)

.

RPS 10 radar de détection pour protection active (RADA-Israel)

L’Israélien RADA présentait plusieurs systèmes de détection radar, parmi lesquels figurait le RPS 10, qui été conçu pour détecter et neutraliser la menace antichars.

Son intégration sur les engins blindés, s’opère sans difficulté particulière (notamment sur les engins équipés de « black box »). Selon la configuration de la tourelle, l’engin est équipé de 3 ou 4 RPS 10 couplés avec deux systèmes « Iron Fist ». Ces derniers détruisent les munitions en vol (roquette RPG ou missile). Le RPS 10 fonctionne sur la bande C, dans des conditions climatiques extrêmes (de -20°C à +65°C). Son encombrement est relativement faible (474x270x163 mm) et son poids de seulement 18 Kg.

RPS 10 (Israël)

.

JTAC LTD (Elbit System-Israel)

La firme Elbit Systems présentait le JTAC LTD, module optronique destiné à assurer la surveillance et la désignation d’objectifs. Ce système équipe l’armée américaine sous l’appellation AN/PEQ 19.

Ce module est léger (1,77 Kg) et peu encombrement (165 x 178 x 76 mm). Il dispose d’une voie jour X 5,5, d’un laser qui permet le marquage de cible (1064 nm) et d’un pointeur laser IR d’une puissance d’un watt. Il est doté d’une batterie autonome (B 5590 ou BB 2590), mais peut également se raccorder à une alimentation extérieure. Le système peut être utilisé à la main ou sur trépied pour des opérations de longues durées. Le rail picatinny monté sur le dessus de la carcasse permet le montage d’une lunette de vision nocturne à intensification de lumière ou thermique.

JTAC-LTD (Israël)

.

Detect (IEC- Etats-Unis)

La firme américaine IEC proposait un système complet de détection d’optique pointée (paire de jumelle, lunette de visée, etc...). Ce système détecte, sur 360°, la présence d’un tireur d’élite ou d’un observateur avancé dont il détermine instantanément la position exacte. Son bloc optronique permet d’identifier la nature de la menace afin de fournir une réponse adapté. Ce système peut être couplé avec une tourelle téléopérée. Du fait de son poids limité, il est possible de l’installer facilement sur un mat hydraulique sur un véhicule 4x4.

Detect (États-Unis)

Le système Detect peut être utilisé pour surveiller des zones civiles « sensibles » (centrales nucléaires, usines pétrochimiques, bâtiments officiels, etc.…) mais également des camps militaires, des bases maritimes, des zones frontalières, etc…

Detect (États-Unis)

.

ROSS (Seraphim Optronics Ltd - Israël)

La firme Seraphim  Optronics Ltd qui nous avait présenté le MUGI l'année dernière, présentait le capteur de surveillance ROSS.

Compact (10.2 x 6.5) et léger (4,53 Kg), ce système fonctionne de jour comme de nuit et balaye un champ de vision de 90°x 27°.

Ross (Israël)

La camera CCD, avec un grossissement X 12, permet d’identifier une présence humaine à 2200 mètres. Cette distance est ramenée à 1600 mètres avec une caméra thermique.

Le système ROSS est un système durci fonctionnant quelles que soient les conditions climatiques. Il est étanche et discret. Une alarme se déclenche dès qu’une cible potentielle est détectée dans son secteur de surveillance. Le ROSS peut être couplé avec d’autres capteurs (radar, sismique, acoustique). L’autonomie du système est de 58 heures.

Ross (Israël)

.

Skystar 300 (RT Aérostat – Israël)

RT Aérostat est spécialisée dans la production d’aérostats. Utilisés comme moyens de surveillance, leur coût de fonctionnement est inférieur à celui des drones bien que leurs missions soient globalement comparables. Ces aérostats ont été employés par l’armée israélienne en Afghanistan pour assurer la surveillance des camps. Ils sont également utilisés au Mexique, au Canada, en Afrique et en Russie.

Parmi les modèles présentés, figurait le Skystar 300 qui peut être utilisé :

-       à la reconnaissance et à l’acquisition de cibles ;

-       à la surveillance de zones ;

-       à la protection d’autorités ;

-       aux opérations de sauvetage ;

-       à la surveillance de manifestations ;

-       à la surveillance d’axes de circulation.

Le Skystar 300, permet la surveillance de jour comme de nuit à une altitude d’environ 330 mètres. La charge utile est de 35 kilogrammes. Il peut être équipé de systèmes de visée optique, de GPS, de senseurs, etc… Sa mise en œuvre et son utilisation ne présentent pas de difficultés particulières.

D’autres modèles plus légers peuvent être montés sur remorque ou sur véhicule.

Skystar 300 (Israël)

.

Module Laser Devices DBAL PL

Le module DBAL PLdont nous avions pu voir le prototype au salon Shotshow 2013. Il nous a était possible de voir la version de serie. Ce module est impressionnant par sa compacité et son faible poids, tout en étant capable d'avoir de nombreuses fonctions.

DBAL PL (Etats-Unis)

Il est destiné à être monté sous arme de poing ou sur pistolet mitrailleur à l’aide d’un rail Picatinny. Le module dispose d’un pointeur laser en mode IR, d’un pointeur laser en mode visible, d’un illuminateur en mode IR et d’une lampe tactique pouvant fonctionner en même temps.

DBAL PL (Etats-Unis)

.

Shrike VTOL (AV aerovironment-USA)

Le Shrike VTOL est un drone volant (Unmanned Aircraft Systems) de type quadri-rotor, doté d’équipements optiques, pesant environ 2,7 Kg. Son alimentation est assurée par une batterie cylindrique placée dans la carcasse centrale de l’UAS, ce qui lui confère une autonomie de 40 minutes. Sa portée est d’au maximum 5 kilomètres et son altitude de travail d’environ 150 mètres. C’est un engin discret et peu bruyant, dont le principal intérêt réside dans son décollage et atterrissage vertical.

Shrike VTOL (Etats-Unis)

.

Kit de modification UTM pour M 249 (UTM-Etats-Unis)

La firme UTMest le gagnant du contrat CCMCK (Close Combat Mission Capacité Kit) de l’armée américaine pour la formation aux M16 et M 4 ainsi que la mitrailleuse M 249.

La firme UTM propose différents kit de modification pour permettre à des armes de pouvoir tirer des munitions de type marquante. Sur le stand UTM était présenté le kit pour modifier la mitrailleuse M 249 (version américaine de la Minimi).

Le kit comprend une culasse spécifique, un transporteur spécifique, des munitions marquantes MMR (Man Marking Round) sur bandes emmaillonées. La composition marquante est non toxique et une durée de vie de 5 à 7 ans. La portée pratique est de 50mètres, l’arme fonctionne en automatique comme avec des munitions standard.

Kit et munitions UTM (Etats-Unis)

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 11:55
La DGSE expose son patrimoine

 

15/11/2013  P.H Communauté Défense

 

L’exposition « Espionnage, les espions se livrent »  retrace les relations entre littératures et renseignements. Pour l'occasion, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) a accepté de dévoiler certains de ses documents et objets.

 

Des sous-vêtements féminins à poches secrètes, des montres appareils photos, des machines à écrire pour transcoder, des endoscopes pour regarder par les serrures de porte : bienvenue à la BILIPO, la bibliothèque des littératures policières de Paris. Jusqu’au 24 mars 2014, celle-ci se métamorphose en annexe des services secrets français, le temps d’accueillir l’exposition « Expionnage, les espions se livrent ».

 

À partir des fonds de la BILIPO, mais aussi des collections historiques des services français, cette exposition dévoile la relation trouble et complexe entre les services de renseignement et l’écrit, de 1800 à 1989.  Pour la première fois, d’authentiques documents et objets utilisés par les agents du Bureau central de renseignements et d'action (BCRA), puis ceux de la DGSE sont présentés au public. « Nous avons voulu participer à cette exposition pour mettre en avant notre patrimoine et dévoiler certains des matériels utilisés par nos agents. C’est une démarche inédite que nous avons entreprise et qui permettra aux visiteurs de mieux appréhender les moyens et les missions de nos agents durant cette période », explique Nicolas West-Famose,  responsable de la communication de la DGSE.

 

L'exposition retrace ainsi le fil des écrivains espionnés, écrivains espions et écrivains d’espionnage. Elle nous révèle comment s’est bâti un pan de l’imaginaire moderne à travers la littérature populaire et le cinéma.  Si dans les films, les instructions sont orales et les mallettes s’autodétruisent, dans la réalité, les services de renseignement intérieur et extérieur sont des administrations qui ont, de longue date, une culture de l’écrit. Rapports, fiches, dossiers, messages codés et autres microfilms sont au cœur des grandes affaires qui, elles-mêmes, ont inspiré de nombreuses fictions, plus ou moins fidèles. Les amateurs de littérature et les férus du renseignement ont jusqu’à mars 2014 pour venir admirer ces documents et ces objets.

 

BILIPO 48 / 50 rue du Cardinal Lemoine - Paris 5e / Tél : 01 42 34 93 00

www.bibliotheques.paris.fr

Du mardi au vendredi de 14h à 18h, le samedi de 10h à 17h / Fermeture les dimanches, lundis et jours fériés.

Entrée libre

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:50
Le drone Skeldar de Saab déployé pour le compte de la marine espagnole

 

15.11.2013 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

Le constructeur suédois Saab a annoncé ce 15 novembre que la marine espagnole avait déployé le drone Skeldar V-200 en opérations. Le drone VTOL se trouve à présent à bord du patrouilleur BAM Meteoro et y effectue des missions de surveillance et de renseignement en « binôme » avec un hélicoptère, dans le cadre de l’opération anti-piraterie européenne Atalante, au large du Golfe d’Aden.

 

Le communiqué diffusé confirme une rumeur des médias espagnols de juillet dernier, alors que Saab avait annoncé la vente à l’export du Skeldar, sans toutefois avoir dévoilé le nom du client.

 

Selon Saab, le drone Skeldar V-200 peut voler jusqu’à 130km/h et possède une autonomie de cinq heures.

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:45
photo Marine nationale

photo Marine nationale

 

15 novembre 2013 à 11:49 Par RFI

 

Un bâtiment de la Marine nationale, le bateau de projection et de commandement (BPC) Dixmude, doit appareiller prochainement de Toulon avec environ 300 soldats à bord pour venir se positionner dans le golfe de Guinée. Ce gros navire amphibie emportera aussi des véhicules et des hélicoptères. Faut-il y voir les prémices d'une intervention en Centrafrique ? A Paris, l'état-major évoque pourtant une mission de routine.

 

Il n'y a pas d'opération secrète de la France en RCA, assure-t-on à l'état-major des armées à Paris. Après des informations de presse faisant état de l'envoi de commandos parachutistes, l'état-major rappelle que le dispositif français reste inchangé. « Le dispositif Boali, c’est et c’est encore un volume d’environ 400 hommes », confirme le colonel Gilles Jaron, porte-parole des armée.

Pourtant depuis quelques mois, Paris suit avec attention ce qui se passe en République centrafricaine. La France promet des renforts et plaide pour l'adoption d'une résolution des Nations unies qui ouvrirait la voie à une intervention en soutien aux forces africaines. Ces jours-ci, des incidents ont d’ailleurs de nouveau éclaté à Bangui, la capitale. Alors l'armée française est-elle en train de se préparer, en pré-positionnant des forces supplémentaires dans la région ?

 

→ A (RE)LIRE : RCA: Bangui en proie aux violences

 

Prochainement c'est un imposant bateau de projection et de commandement (BPC) qui prendra la relève d'un petit aviso dans le golfe de Guinée pour la mission Corymbe. Il emportera 300 soldats. « Et nous profitons du départ du BPC pour mettre en place dans ses soutes, ce qu’on appelle une réserve opérationnelle embarquée », détaille le colonel Gilles Jaron.

Seuls deux hélicoptères Gazelle devraient être embarqués dans le BPC. Le bâtiment emportera aussi des véhicules. Et, depuis le port de Douala, Bangui est à 1 400 kilomètres. Les militaires français connaissent bien la route, car c'est par le Cameroun qu'ils étaient passés durant l'opération Eufor Tchad-RCA en 2008.

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:30
L'Albanie refuse de détruire l'arsenal chimique syrien sur son sol

 

15.11.2013 Le Monde.fr ( AFP)

 

Après une forte contestation de la population et de l'opposition albanaise, le premier ministre a annoncé vendredi 15 novembre que l'Albanie refusait de détruire l'arsenal chimique syrien sur son sol.

Le gouvernement faisait en effet face à des critiques croissantes de la part de l'opposition, qui dénonce la demande présentée par les Etats-Unis à l'Albanie de procéder au démantèlement.

"Il est impossible pour l'Albanie de participer à une telle opération (…) puisqu'elle n'en a pas les capacités", a affirmé M. Rama, dont les propos, retransmis en direct sur la grande place de Tirana, ont été accueillis par les acclamations de milliers de manifestants.

M. Edi Rama, premier ministre en fonction depuis deux mois, s'était dans un premier temps pourtant montré favorable à la requête américaine, estimant que celle-ci était assortie d'une compensation financière dont le pays a besoin. 

 

NOUVEAU REVERS POUR LES ÉTATS-UNIS

 

A Tirana, capitale du pays, des manifestants ont défilé jeudi 14 novembre devant le Parlement, brandissant des pancartes avec des slogans tels que "Non au sarin, oui à l'oxygène" ou "Non aux armes chimiques en Albanie".

L'Albanie possède une expérience dans le démantèlement des armes chimiques. En 2004, elle s'était débarrassée, avec l'aide des Etats-Unis, de celles héritées de sa période communiste.

Il s'agit d'un nouveau revers pour les Etats-Unis. Le 25 octobre, la Norvège avait déjà rejeté la demande américaine, excluant formellement de détruire une partie de l'arsenal chimique syrien sur son sol.

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:20
Scott Webster nommé CEO de MBDA Incorporated

 

15.11.2013 Mariama Diallo - journal-aviation.com

 

Scott Webster a été nommé CEO (chief executive officer) de MBDA Incorporated, la filiale américaine du missilier européen MBDA. Succédant à Jerry Agee, il prend également les rênes du conseil d’administration de la société.

 

Scott Webster siégeait au conseil d’administration de MBDA Incorporated depuis 2009.

 

Il est le cofondateur d’Orbital Sciences Corporation, un des principaux fabricants américains de systèmes spatiaux.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 22:55
17 décembre 2013 « Drones de l’armée de l’air : un atout pour la France. »

 

15.11.2013 CESA

 

Le mardi 17 décembre 2013, le Centre d’études stratégiques aérospatiales a l’honneur de vous inviter au colloque :

« Drones de l’armée de l’air : un atout pour la France. »

Ce Colloque sera suivi de la cérémonie de remise des Prix « armée de l’air » 2013, présidée par le chef d’état-major de l’armée de l’air, le général d’armée aérienne Denis Mercier en présence de la directrice de l’Institut Libre d’Etude des Relations Internationales (ILERI), madame Claire Bourgeois.

Ces événements se tiendront de 14h00 à 18h00 à l’École militaire, en amphithéâtre Des Vallières, (Paris VII).

(Afin d’accéder au site de l’école militaire, une pièce d’identité vous sera demandée au poste de sécurité).

Inscriptions :

par téléphone au 01 44 42 46 91

par mél : manifestation.cesa@inet.air.defense.gouv.fr

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 22:55
CEMA : entretien avec SACT

 

15/11/2013 Sources : EMA

 

Le 8 novembre 2013, le chef d’état-major des armées (CEMA) s’est entretenu avec le commandant suprême allié pour la transformation de l’OTAN (SACT), le général d'armée Jean-Paul Paloméros, en fonction depuis le 28 septembre 2012.

 

L’amiral Guillaud et le général d'armée Paloméros ont notamment fait le point sur l’actualité et l’avenir de l’OTAN, alors que l’Alliance conduit la transition en Afghanistan où elle prépare son redéploiement après 2014. Dans la perspective du sommet de l’OTAN qui aura lieu à l’automne 2014, les deux autorités ont abordé deux sujets d’intérêt majeur dans le cadre de la transformation de l’Alliance : le développement de l’interopérabilité dans le cadre de la Connected forces initiative (CFI), et la mutualisation et le partage capacitaire selon le concept de Smart defense. Sur le premier point, SACT a rappelé l’importance de développer les entraînements conjoints au sein de l’Alliance, afin de maintenir la capacité des forces à faire face aux menaces actuelles et optimiser les moyens déployés par chaque nation pour la défense collective. Sur le volet capacitaire, les échanges ont porté sur les initiatives à promouvoir, l’enjeu étant de ne pas augmenter le financement en commun dans ce domaine, et de préserver le budget de défense des alliés.

 

Avec SACEUR [qui dirige le Commandement allié Opération], SACT est un des commandeurs stratégiques de l’OTAN . Sa mission consiste à diriger, à l’échelon stratégique, la transformation des structures, des forces, des capacités et des doctrines militaires de l’OTAN, pour améliorer l’efficacité militaire de l’Alliance. L’exercice de cette fonction par un général français depuis la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN en 2009 témoigne de l’intérêt porté par notre pays à l’avenir de l’OTAN et à sa transformation.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 17:40
TOR M2E firing a 9M331 interceptor. The missile is capable of defeating aerodynamically maneuvering targets at ranges of seven to 10 km.

TOR M2E firing a 9M331 interceptor. The missile is capable of defeating aerodynamically maneuvering targets at ranges of seven to 10 km.

 

November 14, 2013 by Tamir Eshel - defense-update.com

 

Russia’s Almaz-Antey defense corporation has developed an advanced version of the Tor-M2 air defense system (NATO reporting name SA-15 Gauntlet), utilizing a new interceptor missile that has improved performance, doubled the ammunition capacity and enabled firing on the move capability. According to Sergei Druzin, head of research and development at Almaz-Antey, the enhanced version represents a “unique air defense system in its class with an astounding precision and range.”

 

The Tor system is a low- to medium-altitude, short-range surface-to-air missile system designed for intercepting aircraft, cruise missiles, precision-guided munitions, unmanned aerial vehicles and ballistic targets.

 

Tor-M1K and Tor-M2U variants, armed with 9M331 missiles, are currently in service with the Russian army. The new system, equipped with new 9M338 missiles, was successfully tested at the end of October 2013. “We carried out five launches targeting highly maneuverable drones. Three of the targets were hit head-on, while the other two were destroyed by shrapnel from exploding warheads. It is an excellent result, astounding precision,” Druzin said.

 

In addition, the smaller size of the 9M338 compared with its predecessor has allowed the carrying capacity of the launcher to be doubled, from eight to 16 missiles. The official said the improved Tor-M2 systems and 9M338 missiles have been approved by a state commission for mass production. “We can now start producing these missiles in quantities that would meet the demand of the Russian army,” Druzin said. The Tor M2E missile system has also been exported to Azerbaijan, Belarus, Ukraine, China, Venezuela and Iran. Earlier versions (M1) were also exported to Greece, Cyprus and Egypt.

 

According to Druzin, the next step in the improvement of the system would be for launching missiles at acquired targets while on the move. “The [mobile] launcher currently stops for two or three seconds to launch a missile, but it could be done on a move, without stopping,” Druzin said.

 

The export version known as TOR M2E is also armed with the 9M331 interceptor, is designed as a short range air defense system, capable of intercepting air breathing and maneuvering targets at ranges of 1-12 km and altitudes from ground level (10 meters) to 10 km. Cruise missiles and drones could be killed at ranges of 1.5 km to 7 km maximum with precision guided weapons intercepted at a minimum distance of 50 meters and maximum range of six kilometers. Maximum target speed is 700 m/sec (2,520 km/h). A Tor M2E can engage four targets simultaneously, having up to eight missiles airborne. (four actively guided).

 

The export variants are also expected to be offered with the new interceptor.

The improved TOR M2 is claimed to offer ‘firing on the move’, enabling the unit to launch its missiles instantly upon stopping. Existing TOR M2K systems require about three minute set-up time.

The improved TOR M2 is claimed to offer ‘firing on the move’, enabling the unit to launch its missiles instantly upon stopping. Existing TOR M2K systems require about three minute set-up time.

9M331 missiles are loaded in two stacks of four missiles each.

9M331 missiles are loaded in two stacks of four missiles each.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:40
Su-27 photo RIA Novosti. Pavel Lisicin

Su-27 photo RIA Novosti. Pavel Lisicin

 

MINSK, 14 novembre - RIA Novosti

 

Les Forces armées biélorusses ont renoncé à l'exploitation des chasseurs Sukhoi Su-27, a annoncé jeudi à Minsk le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev.

 

"L'exploitation de l'avion Su-27 est trop onéreuse, il consomme beaucoup de combustible. Son utilisation est peu pratique pour la Biélorusse dont le territoire n'est pas trop grand. Quand nos chasseurs Su-27 déployés à base de Baranovitchi réalisaient une mission d'entraînement, ils étaient obligés de rester en l'air pendant 90 minutes après la fin de leur mission pour brûler le combustible. Cela signifiait brûler de 2 à 3 tonnes de kérosène d'avion en vain. C'est du gaspillage. Nous avons renoncé à l'exploitation de cet avion", a indiqué le général Dvigalev lors d'une conférence de presse.

 

Pour l'armée russe, le Su-27 est son chasseur principal, parce que le territoire de la Russie est beaucoup plus vaste, selon lui. "Ils parcourent des milliers de kilomètres pendant leurs vols", a expliqué le général.

 

La Biélorussie compte équiper son aviation de combat en chasseurs MiG-35 ou Su-30. En 2015, l'armée biélorusse achètera en outre des avions-écoles Iak-130 pour former le personnel volant et terrestre.

La Biélorussie renonce aux chasseurs Su-27

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:40
Un système de missiles Iskander transmis aux militaires russes

 

14.11.2013 Par La Voix de la Russie

 

La brigade de missiles de la région militaire Sud a reçu jeudi un système de missile Iskander-M. La cérémonie a eu lieu sur le polygone de Kapoustine Yar dans la région d'Astrakhan (basse Volga).

 

Le système de missiles tactiques Iskander, unique au monde, est destiné à détruire les cibles ennemies terrestres. Sa portée est de 500 km.

 

Selon les spécialistes, il dépasse sensiblement ses analogues étrangers de par sa précision de tir et la rapidité de préparatifs des missiles au lancement.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:30
Ka-52 photo RIA Novosti. Alexey Filippov

Ka-52 photo RIA Novosti. Alexey Filippov

 

MOSCOU, 14 novembre - RIA Novosti

 

Le holding "Hélicoptères de Russie" présentera les hélicoptères militaires Ka-52 Alligator et Mi-28NE Chasseur de nuit au Salon Dubai Airshow 2013 qui se tiendra du 17 au 23 novembre aux Emirats arabes unis, a annoncé jeudi le service de presse du holding.

 

"Le holding Hélicoptères de Russie présentera des hélicoptères civils produits en série dont le Ka-32A11VS, ainsi que des prototypes comme l'appareil polyvalent Mi-171A2, Ka-62 et l'appareil modernisé Mi-26T2. Le holding présentera en outre les hélicoptères militaires Ka-52 Alligator, Mi-28NE Chasseur de nuit, l'hélicoptère militaire polyvalent Mi-35M et les hélicoptères de transport militaire Mi-17V-5 et Mi-171Ch", a indiqué le groupe dans un communiqué.

 

Au total, 23 organisations russes participeront au Salon de Dubai, notamment le holding russe de hautes technologies Rostec, l'Agence russe d'exportation d'armements (Rosoboronexport), le groupe Oboronprom, l'avionneur Sukhoi, l'avionneur MiG et le centre de recherche et de production Saliout.

 

La délégation russe sera conduite par le directeur adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) Viatcheslav Dzirkaln. Le ministère russe de la Défense envisage aussi d'envoyer une délégation à Dubaï

Dubai Airshow 2013: la Russie présentera les hélicoptères Ka-52 et Mi-28NE
Mi-28NE Havoc (Night Hunter)

Mi-28NE Havoc (Night Hunter)

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:30
Le salon Dubai Airshow 2013 réunira 23 sociétés russes

MiG-29 photo RIA Novosti. Michail Sirica

 

MOSCOU, 13 novembre - RIA Novosti

 

Vingt-trois sociétés russes, dont les groupes aéronautiques Oboronprom, Sukhoï et MiG prendront part au salon aérospatial Dubai Airshow 2013 qui se déroulera du 17 au 23 novembre dans cette ville émiratie, a annoncé mercredi le Service fédéral russe de coopération militaro-technique dans un communiqué.

 

"Le salon réunira 23 entreprises russes dont six acteurs de la coopération technico-militaire: le groupe public Rostekhologuii, l'exportateur d'armes Rosoboronexport, les holdings aéronautiques Oboronprom, Sukhoï et RSK MiG, ainsi que le constructeur de turbines à gaz Saliout", lit-on dans le communiqué.

 

Une des plus grandes expositions aérospatiales du monde, Dubai Airshow se déroule tous les deux ans depuis 1989 sous le patronage du gouvernement dubaïote et du ministère émirati de la défense.

 

La délégation russe sera conduite par le directeur adjoint du Service russe de coopération militaro-technique Viatcheslav Dzirkaln.

 

"La surface d'exposition atteindra 325.000 mètres carrés. 883 compagnies de 47 pays ont déjà confirmé leur intention de participer au salon. Les stands les plus importants seront présentés par les Etats-Unis, les Emirats arabes unis, la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la Russie", a précisé le communiqué du Service de coopération militaro-technique.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:30
Au forum OTAN-industrie à Istanbul, l'industrie de défense et les Alliés vivement incités à coopérer plus étroitement

14 Nov. 2013 NATO

 

Au forum-OTAN industrie tenu cette année à Istanbul (Turquie), le secrétaire général délégué de l'OTAN, l'ambassadeur Alexander Vershbow, a appelé ce jeudi (14 novembre 2013), des hauts représentants de l'industrie de défense et des pays de l'Alliance à resserrer leurs liens. « Nous sommes confrontés à des défis de sécurité mondiaux de plus en plus complexes et à une compression des budgets de défense dans nombre de nos pays. La combinaison de ces deux facteurs signifie que, de nos jours, une sécurité efficace passe par une intensification de la coopération multinationale », a déclaré l'ambassadeur Vershbow.

 

Cette année, le forum est axé sur la nécessité d'un dialogue plus étroit entre l'OTAN et l'industrie pour qu'en ces temps de contraintes budgétaires, l'Alliance rentabilise au mieux l'argent investi.  Le secrétaire général délégué a indiqué que l'OTAN souhaitait vivement « promouvoir un nouveau niveau de coopération » entre les Alliés et l'industrie. « Ce forum va nous aider à voir comment fournir au mieux les capacités dont nous avons besoin afin que l'Alliance puisse continuer à assurer notre sécurité pour longtemps encore, » a-t-il ajouté.

 

M. Vershbow et M. Murad Bayar, sous-secrétaire au ministère turc de la Défense, ont ouvert la séance plénière du forum, à laquelle a également été diffusé un message vidéo du secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen. Le secrétaire général a insisté sur le fait qu'une défense efficace exige des capacités efficaces. « Pour disposer de capacités efficaces, il est aussi très important d'avoir une industrie de défense efficace » a-t-il dit. Il a appelé les participants au forum à faire des propositions concrètes pour contribuer à la préparation du sommet que l'OTAN tiendra l'an prochain au Royaume-Uni et qui visera principalement à s'assurer que l'Alliance dispose de la gamme de capacités voulue pour faire face aux défis de sécurité du futur.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 11:55
Programmation militaire : les industriels nerveux

 

15/11 Alain Ruello, Les Echos

 

Le report en 2014 de 500 millions de crédits sous forme de recettes exceptionnelles ne rassure pas.

 

Déjà très dubitatifs sur la bonne exécution de la loi de programmation militaire 2014-2019, les industriels de l'armement n'ont pas trouvé de quoi se rassurer avec les derniers arbitrages budgétaires du gouvernement. A l'issue d'un bras de fer avec Bercy tranché par François Hollande, la Défense a obtenu de pouvoir compenser, l'année prochaine, une grande partie des crédits d'équipements annulés cette année. Précisément, sur les 650 millions perdus, 500 pourront être récupérés.

 

En apparence, le compromis est acceptable. Seul problème, ces 500 millions sont censés provenir de ressources exceptionnelles, les fameuses Rex, c'est-à-dire de ventes de bijoux de famille, par nature incertaines. Or, le budget 2014 a déjà prévu pour 1,7 milliard de Rex ce qui porte le total à trouver l'année prochaine à 2,2 milliards !

 

Pour Christian Mons, le président du Conseil des industries de défense françaises (Cidef), la question est toujours la même : cet argent sera-t-il au rendez-vous ? « La LPM repose sur quatre paris : recettes exceptionnelles, exportation du Rafale, opérations extérieures et inflation », rappelle-t-il. En rajoutant 500 millions de Rex supplémentaires, on ne fait qu'augmenter le pari. Un responsable de grand groupe déplore la situation : « Il aurait mieux fallu annuler 500 millions il y a six mois. Cela aurait été un bain de sang, mais au moins on se serait préparé. Là, on risque d'avoir le bain de sang, mais en catimini. » La LPM est mort-née, estime-t-il.

 

Clause de sauvegarde

 

Une clause de sauvegarde a bien été incluse dans la LPM qui prévoit que des crédits budgétaires prendront le relais des Rex si celles-ci manquent à l'appel. Mais là encore, où trouver ces crédits ? Et puis, le scénario de 2013 risque fort de se rejouer en 2014 : le coût des Opex (opérations extérieures comme le Mali) peut très bien dépasser les 450 millions prévus, et le gouvernement devra forcément faire face à des dépenses inattendues. Il faudra alors trouver autant d'économies ailleurs. Nul doute que les militaires seront en première ligne...

 

On n'en est pas encore là. Misant sur ces 500 millions, la Défense peut espérer contenir son report de charges - c'est-à-dire le trou de trésorerie pour régler les factures d'équipements - à hauteur de 2 milliards (3 milliards pour l'ensemble du ministère). Un seuil très élevé, mais gérable. Au-delà, ce serait la spirale infernale : sauf à ne plus rien dépenser, la dette de la grande muette vis-à-vis de ses fournisseurs irait en s'emballant.

 

A ce stade, aucun programme d'armement en cours n'est donc remis en cause, et la DGA n'a pas décalé ceux qu'elles a prévu de lancer l'année prochaine - drones, avions ravitailleurs ou encore satellites de renseignement.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 11:55
Le projet de loi de programmation militaire adopté en commission à l'Assemblée

 

14/11 LesEchos.fr (AFP)

 

La commission de la Défense de l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi de programmation militaire (LPM), en s'éloignant peu du texte déjà voté par le Sénat en octobre, a-t-on appris jeudi de source parlementaire.

 

Le projet de loi ainsi amendé sera débattu dans l'hémicycle le 26 novembre, et éventuellement le 27.

 

La LPM, qui fixe le cadre budgétaire de la défense pour les six années à venir, prévoit 183,9 milliards d'euros de crédits de 2014 à 2019, auxquels s'ajoutent 6,1 milliards de "ressources exceptionnelles". Le texte prévoit aussi la suppression de 34.000 nouveaux postes en six ans dans les armées, dont 7.881 en 2014.

 

La commission de la Défense a adopté mercredi soir un amendement prévoyant qu'une personne puisse être géolocalisée en temps réel par les services de renseignement durant trente jours, au lieu de dix jours renouvelables comme l'avait voté le Sénat.

 

La commission des Lois de l'Assemblée, saisie pour avis, avait proposé pour sa part que la durée de ces géolocalisations soit alignée sur celle en vigueur pour les interceptions de sécurité, soit quatre mois.

 

La commission de la Défense a aussi adopté un amendement visant à exclure certaines informations personnelles (origine raciale, convictions religieuses, opinions politiques, données sur la santé ou la vie sexuelle) du traitement automatisé de données mis en place à partir des informations des transporteurs aériens lors de la réservation et l'enregistrement des passagers, aux fins de prévention du terrorisme. Ce traitement automatisé de données doit être expérimenté jusqu'en 2017.

 

Les députés ont aussi voté en commission le principe que devant le comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires, les requérants pourront défendre leur demande en personne. De plus, le comité devra motiver toute décision défavorable.

 

En outre, les sénateurs avaient voté que la Délégation parlementaire au renseignement (composée de députés et sénateurs) puisse entendre des agents des services de renseignement. La commission de la Défense a voté un amendement prévoyant simplement que les directeurs des services, entendus par la Délégation, puissent se faire accompagner des collaborateurs de leur choix.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 08:40
Conseil Russie-Otan: prochaine réunion le 4 décembre à Bruxelles

 

BRUXELLES, 14 novembre - RIA Novosti

 

La prochaine réunion du Conseil Russie-Otan au niveau des ministres des Affaires étrangères se tiendra le 4 décembre à Bruxelles, a annoncé à RIA Novosti un porte-parole de la représentation permanente de la Russie auprès de l'Alliance.

 

Selon l'interlocuteur de l'agence, la réunion aura lieu en marge de la rencontre des chefs de diplomatie des 28 pays de l'Otan prévue les 3 et 4 décembre dans la capitale belge.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 08:35
INS Vikramaditya - photo Indian Navy

INS Vikramaditya - photo Indian Navy

 

14.11.2013 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

Le ministre indien de la Défense A.K. Antony se rendra en Russie du 15 au 19 novembre, afin notamment d’assister à la cérémonie de réception du premier porte-avions indien, le Vikramaditya, qui aura lieu le 16 novembre à Severodvinsk.

 

L’accord final pour l’acquisition de l’ex-Amiral Gorskhov de la marine russe avait été signé en 2004. Il devait initialement être livré en 2008, mais le programme de modernisation du bâtiment et des dysfonctionnements techniques ont repoussé de quasiment 5 ans la date de réception initiale.

 

L’INS Vikramaditya bénéficie de l’architecture STOBAR (Short Take-Off But Arrested Recovery) et va pouvoir embarquer des MiG-29K, ainsi que des hélicoptères Ka-28 et 31, des Sea King, des ALH et des Chetak. Long de 284 mètres et possédant un déplacement de 44 500 tonnes en charge, le porte-avions embarque environ 1 600 personnels.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 08:20
MQ-8C Fire-X vertical take-off unmanned air vehicle (VTUAV) - photo NG

MQ-8C Fire-X vertical take-off unmanned air vehicle (VTUAV) - photo NG

 

14 novembre 2013 Par Sylvain Arnulf - Usinenouvelle.com

 

La troisième génération de l'hélicoptère dronisé MQ-8 Fire Scout, utilisé par la Marine américaine pour des missions de reconnaissance ou des transports de charges en milieu hostile, vient d'effectuer ses premiers vols d'essais. Aeronews TV nous en livre les premières images et présente le dernier appareil de Northrop Grumman.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 08:20
second F-35A for the Royal Netherlands Air Force  photo Lockheed Martin

second F-35A for the Royal Netherlands Air Force photo Lockheed Martin

 

14/11/2013 Par Duncan Macrae – Air & Cosmos

 

Les restrictions budgétaires américaines obligent les industriels dans le secteur de la défense — même les plus grands — à réagir. Nouvel exemple ce jeudi 14 novembre avec l’annonce par Lockheed Martin de 4000 suppressions de postes et des fermetures d’usines.

 

Le géant américain, chef de file industriel sur le programme F-35, avait déjà fait savoir qu’il s’attendait à une baisse du chiffre d’affaires en 2013 à la suite du plafonnement des budgets de défense dans le monde occidental et de la fameuse « séquestration » des dépenses fédérales aux Etats-Unis. Il prévoit dorénavant une nouvelle baisse en 2014.

 

D’où l’annonce d’aujourd’hui. Celle-ce comprend la fermeture, d’ici mi-2015, des sites de Newtown (Pennsylvanie), Akron (Ohio), Goodyear (Arizona) et Horizon City (Texas). Un total de 2000 postes seront ainsi supprimés. Les 2000 suppressions restantes seront la conséquence de mesures « d’efficacité opérationnelle » qui seront mises en œuvre d’ici la fin de 2014 dans les branches Systèmes d’information, Systèmes de missions et Systèmes spatiaux.

 

Selon Lockheed Martin, ses effectifs ont déjà été réduits de 146 000 en 2008 à 116 000 actuellement. Il y a un mois, le groupe a annoncé un bond de 15 % du bénéfice net pour les trois premiers trimestres de 2013 alors que le chiffre d’affaires était en recul de 4 %.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 08:20
DARPA Works On New Anti-Ship Missile

 

November 14, 2013 by Richard Sisk - defensetech.org

 

The Defense Department’s top research agency has focused on developing a program to make sure that the Navy is not “outsticked” by China as U.S. forces re-balance to the Pacific.

 

“We’re looking at a long-range anti-ship missile” to counter China’s development of its own long-range strike assets, said Dr. Arati Prabhakar, director of the Defense Advanced Research Projects Agency. “We’re concerned about being ‘out-sticked’” in what has been dubbed the “Pacific pivot” of troops and ships following the wars in Iraq and Afghanistan, Prabhakar said.

 

Prabhakar spoke at the opening of an all-day forum on military issues sponsored by the Defense One website.

 

DARPA Works On New Anti-Ship Missile

China’s development of the DF-21D ASBM (Anti-Ship Ballistic Missile), technically a cruise missile dubbed the “carrier killer,” has raised alarms on Capitol Hill. “We are technically ‘out-sticked’ by Chinese anti-ship cruise missiles (ASCM) right now,” Rep. Randy Forbes, R-Va., head of the Readiness Subcommittee of the House Armed Services Committee.

 

Forbes told the RealClearDefense website last week that that the Navy’s main anti-ship missile, the Harpoon, “does not have the range or survivability” to match the threat from the Chinese Navy.

 

However, the non-partisan Congressional Research Service last spring reported that the threat from the Chinese anti-ship missiles was not quite the “game changer” that some defense analysts had feared.

 

The Navy and the Air Force could counter by “employing a combination of active and passive measures” against the Chinese missiles, the CRS said in a report. One of the methods suggested by the CRS to defeat the Chinese system would be to equip Navy ships with electronic warfare systems that could generate radar “smoke clouds” to confuse the terminal guidance systems of the Chinese missiles.

 

In August, DARPA and the Office of Naval Research conducted the first flight of a prototype in the Long Range Anti-Ship Missile (LRASM) program, which is meant to develop a weapon that can hit enemy ships out of the range of a counter-strike.

 

A B-1 bomber from the 337th Test and Evaluation Squadron conducted the mission from Dyess Air Force Base, Tex., to the Point Mugu Sea Test Range off the coast of southern California and successfully hit a moving target, DARPA said. Halfway to the target, the missile switched to its autonomous guidance system, which completed the mission, DARPA said.

 

“This fully functional test is a significant step in providing the U.S. Navy and U.S. Air Force with a next-generation anti-ship missile capability,” Artie Mabbett, the DARPA program manager for the LRASM, said after the test.

 

At the Defense One forum, Prabhakar said the autonomous guidance system for the LRASM was vital vital to counter an enemy’s potential ability to jam Global Positioning Satellite guidance.

 

Prabhakar also noted DARPA’s difficulty in doing work on space systems in an era of cost-cutting and declining budgets.

 

Space “is a place where cost is just an overwhelming issue,” Prabhakar said. “It’s so hard, it takes so long to do anything in space. Even the smallest satellite costs tens of millions of dollars,” she said.

 

The budget cuts also put the future of defense research at risk, Prahhakar said. Unless Congress lifts the sequester cuts that will take about $500 billion out of defense spending over the next 10 years, “we’re going to have a future of power point (presentations) and not real systems,” she said. “We want to do things that really get built.”

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 07:55
Le Drian va annoncer des mesures pour améliorer les conditions de vie des militaires

 

15.11.2013 Le Monde.fr ( AFP)

 

Jean-Yves Le Drian doit annoncer, vendredi 15 novembre, une série de mesures visant à améliorer le cadre de vie et de travail des militaires, lors d'une visite auprès des régiments de parachutistes de Carcassonne et de Castres.

 

Le 25 octobre, le ministre de la défense avait débloqué 30 millions d'euros pour renforcer les moyens des "bases de défense", les organismes chargées du soutien et des infrastructures des unités militaires.

 

Au terme d'un travail concernant chacune des 60 bases de défense, "1 212 projets concrets seront financés. Au total, grâce aux 30,4 millions d'euros débloqués, le budgets des bases de défense passera à 773 millions d'euros", précise le ministère.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 07:45
photo EMA

photo EMA

 

14 novembre 2013 à 15:50 Par RFI

 

L'armée française a attaqué, dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 novembre 2013, un groupe lié à al-Qaïda au Maghreb islamique dans le nord du Mali. Des véhicules tout terrain suspects ont été découverts grâce à des informations données par la population. Le groupe de jihadistes roulait sur une piste à 250 kilomètres à l'ouest de la ville de Tessalit. Il a été « neutralisé », affirme l'Etat major, ce qui signifie que les hommes qui le constituait ont été soit tués, soit faits prisonniers. Les opérations étaient encore en cours jeudi à la mi-journée, précise-t-on à Paris, sans donner plus de détails.

Le colonel Gilles Jarron
(00:49)
 

porte-parole de l'état-major des armées

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories