Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:40
Ukraine: Porochenko salue une véritable trêve dans l'Est mais la guerre n'est pas finie

 

07 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kiev - Le président ukrainien Petro Porochenko a salué mercredi une véritable trêve qui s'est installée dans l'Est séparatiste prorusse en proie à un conflit depuis 18 mois tout en soulignant que la guerre n'était pas finie.

 

Nous assistons à une accalmie totale en cette première semaine d'octobre. Pas un seul coup de feu (...) Ce n'est plus un cessez-le-feu c'est une véritable trêve, a déclaré le président lors d'un discours à l'Institut militaire de Kiev.

 

Il a toutefois souligné que la guerre n'était pas finie pour autant.

 

La guerre sera finie quand sera libérée des mains de l'ennemi, de l'occupant, chaque parcelle de terre ukrainienne, a-t-il poursuivi.

 

Le conflit dans l'Est séparatiste prorusse a fait plus de 8.000 morts depuis avril 2014.

 

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles de l'Est et d'y avoir déployé des troupes régulières, ce que Moscou dément.

 

Ce conflit avait éclaté un mois après l'annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée après trois semaines d'occupation par les troupes russes suivie d'un référendum controversé qui n'a pas été reconnu par la communauté internationale.

 

Alors que le cessez-le-feu est largement respectée depuis septembre, Kiev et les rebelles sont convenus la semaine dernière de retirer leurs chars et pièces d'artillerie de calibre inférieur à 100 mm de la ligne du front.

 

Ce processus est pratiquement achevé dans l'une des deux républiques rebelles, celle de Lougansk, ont annoncé mercredi l'armée ukrainienne et les rebelles.

 

Le retrait dans la république autoproclamée de Donetsk doit débuter le 18 octobre.

 

Autre signe positif en vue d'un règlement pacifique, les séparatistes ont annoncé mardi, conformément à la demande des Européens, le report à 2016 de leurs élections locales, une concession saluée par Kiev, les Européens et le Kremlin.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:30
Les femmes du Mossad

 

05.10.2015 israelvalley.com (i24News)

 

Surprise! 40% des membres du Mossad sont des femmes. 24% ont de hautes responsabilités.

 

Lors de l’anniversaire du Mossad, Netanyahou a rendu hommage au rôle “essentiel et irremplaçable” des services secrets israéliens. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a participé récemment à une cérémonie marquant le 65ème anniversaire de la création de l’Institut pour les renseignements et les affaires spéciales, le Mossad (“L’institut”, en français). Outre Netanyahou, le ministre du Renseignement Yisrael Katz et le directeur du Mossad Tamir Pardo étaient présents.

 

Evoquant la difficulté des missions qui se profilent pour le Mossad, Netanyahou a déclaré “Nous ne pouvons pas résoudre les problèmes fondamentaux du Moyen-Orient qui sont apparus dernièrement, et aujourd’hui, nous avons deux ennemis : le radicalisme de islam chiite conduit par l’Iran et ses alliés, et le radicalisme de l’islam sunnite, actuellement dirigé par l’État islamique”, a déclaré le Premier ministre israélien..

 

Netanyahou a par ailleurs souligné l’importance du travail du Mossad en rappelant qu’il existe “une règle claire: personne ne pacte avec le faible.” “La vraie défense de notre pays depuis ses débuts et 65 ans que le Mossad existe, est ce pouvoir de l’Etat d’Israël. C’est cette puissance que nous cultivons”, a-t-il dit..

 

“Face à ce monde en mutation, Israël doit être une superpuissance. Pas seulement une puissance régionale, mais pour certaines régions; une puissance mondiale. Cela ne peut que renforcer notre capacité à tirer parti de nos relations avec les responsables dans la région et avec les acteurs en dehors de la région”, a-t-il ajouté.

 

Netanyahou a par ailleurs insisté sur le rôle “essentiel et irremplaçable” du Mossad dans la capacité d’Israël à maintenir sa position de puissance régionale et mondiale, soulignant que c’est cette position qui est finalement, “la garantie de notre existence.”

 

Le Premier ministre israélien a également remercié les nombreux agents du Mossad, mais aussi leurs familles pour le soutien qu’ils apportent à l’organisme. “Je vous demande de remercier aussi vos familles qui portent aussi une lourde charge et vous demandent de leur dire au nom du peuple d’Israël et de l’Etat d’Israël : Je vous remercie et puissiez-vous être inscrit dans le livre de vie”, a-t-il ajouté.

 

Au cours de la cérémonie, les employés du Mossad ont reçu en cadeau un timbre spécialement conçu à l’effigie du service de renseignement. Le directeur du Mossad Tamir Pardo a souligné que, en dépit des technologies sophistiquées sur lesquelles reposent de nombreuses actions de l’agence, “aucune de ses réalisations n’aurait été possible sans ses agents”.

 

Au fil des ans, le Mossad a subi de grands changements, et aujourd’hui, 40% des employés de l’agence sont des femmes, 24% d’entre elles occupent des postes à hautes responsabilités. Le Mossad a été créé le 13 décembre 1949, sur la recommandation du Premier ministre de l’époque, David Ben Gourion et a été l’auteur de nombreuses missions légendaires dans le monde entier.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 11:50
Offshore Patrol Vessel

Offshore Patrol Vessel

 

7 October 2015 Ministry of Defence and Philip Dunne MP

 

Construction of the final Royal Navy Offshore Patrol Vessel (OPV) took an important step forward today.

Construction of the final Royal Navy Offshore Patrol Vessel (OPV) took an important step forward today, as the Minister of State for Defence Procurement started a computer-guided laser to cut the first piece of hull.

During a visit to BAE Systems’ Govan yard in Glasgow, Defence Minister Philip Dunne saw progress on the build of the first and second OPVs and met members of the workforce on a programme that has protected more than 800 Scottish jobs.

HMS Trent is the third of three Offshore Patrol Vessels which will begin joining the fleet in 2017. Alongside HMS Forth and HMS Medway, HMS Trent will go on to take part in counter terrorism, combating piracy, halting smuggling and defending UK waters.

The vessels are being built at BAE Systems’ shipyards on the Clyde as part of a £348 million contract.

Defence Minister, Philip Dunne, said:

These new ships will provide an important capability to the Royal Navy and our Armed Forces‎. They will perform vital tasks in defending the nation’s interests around the world.

This investment forms part of over £160 billion in our 10 year Equipment Plan which is funded out of the newly protected Defence budget.

Manufacture of these ships sustains over 800 quality engineering jobs here in Scotland, ensuring that the shipyards on the Clyde continue to sit at the heart of a thriving naval shipbuilding capability. They are paving the way for work to begin on our new T26 frigates next year.

This third generation of River-class patrol ship is expected to displace approximately 1,800 tonnes, be about 90m long and 13m wide and have a range of over 5,000 nautical miles.

Director Ships Support at the MOD’s Defence, Equipment and Support organisation, Neal Lawson, said:

HMS Trent, along with HMS Forth and HMS Medway, will provide the Royal Navy with the flexibility to operate in a wide variety of roles in UK waters and overseas. More capable than the existing River class, they will have a flight deck to take the latest Merlin helicopters, fire fighting equipment, and increased storage capacity and accommodation.

But the importance of this programme is not only that the OPVs will have the latest technology in new ships, but also that the build programme acts as a stepping stone to work on our future multi-mission warship, the Type 26 Global Combat Ship.

Construction of the first two ships, HMS Forth and HMS Medway, is already well underway.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 11:35
2011: The front gate at the newly opened MSF trauma hospital in Kunduz- There is a strict no weapon policy inside the hospital to ensure all patients can receive free medical and surgical care safely. - photo MSF

2011: The front gate at the newly opened MSF trauma hospital in Kunduz- There is a strict no weapon policy inside the hospital to ensure all patients can receive free medical and surgical care safely. - photo MSF

 

07 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Genève - Médecins Sans Frontières (MSF) a demandé mercredi une enquête internationale après le bombardement américain contre son hôpital de Kunduz en Afghanistan, qui a tué 22 personnes, le qualifiant d'attaque contre les Conventions de Genève.

 

Joanne Liu, la présidente de l'ONG humanitaire d'urgence, a déclaré devant la presse à Genève ne pas faire confiance à une enquête militaire interne et a demandé une commission internationale humanitaire pour établir les faits, un dispositif prévu par les Conventions de Genève, qui fixent les règles du droit humanitaire pour les guerres.

 

Ca n'a pas été juste une attaque contre notre hôpital. Cela a été une attaque contre les Conventions de Genève. On ne peut le tolérer, a lancé Mme Liu.

 

Le général américain commandant la mission de l'Otan en Afghanistan a affirmé mardi que l'hôpital de MSF à Kunduz avait été bombardé samedi par erreur, poussant le chef du Pentagone à exprimer ses profonds regrets pour cette tragédie.

 

Trois enquêtes - américaine, afghane et de l'Otan - sont en cours pour établir les conditions dans lesquelles le bombardement a été décidé et mené dans la nuit de vendredi à samedi.

 

MSF demande que l'enquête soit menée par la Commission d'enquête internationale humanitaire. Cette commission a été établie dans le cadre des protocoles additionnels aux Conventions de Genève et elle est l'unique mécanisme spécialement prévu pour enquêter sur les violations du droit international humanitaire.

 

Bien que ce mécanisme existe depuis 1971, la commission n'a jamais été encore utilisée. Pour qu'elle puisse se saisir du dossier, l'un des Etats signataires doit demander l'ouverture d'une enquête.

 

Jusqu'ici, les gouvernements n'ont jamais voulu, ou osé, créer un précédent. Le mécanisme existe, et il est temps de l'activer, a affirmé MSF.

 

Il est intolérable que le bombardement d'un hôpital et l'assassinat de personnels soignants et de patients soient qualifiés de dommage collatéral ou relégués d'un revers de la main au rang d'une simple erreur, a déclaré l'ONG.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 11:30
SU-25 - photo Russia MoD

SU-25 - photo Russia MoD

 

07.10.2015 Romandie.com (ats)

 

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a affirmé que des bombardements de l'aviation russe mercredi dans l'ouest de la Syrie sont accompagnés par un assaut terrestre des "forces du régime". Quatre positions tenues par des rebelles auraient été visées.

L'OSDH ne précise pas qui participe à cet assaut terrestre mais englobe généralement sous l'expression de "forces du régime" l'armée syrienne et ses milices alliées locales ou étrangères.

La semaine dernière, au deuxième jour de l'intervention militaire russe en Syrie, des sources libanaises avaient affirmé à Reuters que plusieurs centaines de soldats iraniens avaient pris position en Syrie en vue d'une offensive au sol en soutien aux forces gouvernementales de Bachar al Assad. L'Iran est, avec la Russie, un des deux principaux alliés de Damais.

On sait aussi de sources régionales que le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la force d'élite Al Qods, a participé à la préparation de la campagne aérienne russe en Syrie.

 

Coordination

La Russie a pour sa part indiqué mercredi qu'elle pourrait mettre en place des propositions américaines visant à coordonner ses frappes en Syrie avec celles de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov.

"Le ministère russe de la Défense a répondu aux demandes du Pentagone. Il a examiné en profondeur les propositions américaines sur la coordination des opérations (menées) dans le cadre de la lutte contre le groupe terroriste Etat Islamique sur le territoire syrien", a-t-il dit, cité par les agences de presse russes. "Globalement, ces propositions peuvent être mises en place."

"Nous essayons seulement de clarifier de notre côté certains détails techniques qui seront discutés aujourd'hui entre des experts du ministère russe de la Défense et ceux du Pentagone", a ajouté le général.

Des responsables américains et russes avaient discuté la semaine dernière, à la demande de la Russie, des moyens d'éviter tout incident potentiel dans le ciel syrien.

Les deux pays menant chacun des frappes régulières en Syrie, il s'agissait de prévoir qu'elles n'aient pas lieu au même endroit et en même temps. Mais jusqu'à présent ces discussions russo-américaines n'avaient pas abouti.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:55
photo EMD armée de Terrehttp://www.defense.gouv.fr/actualites/communaute-defense/les-militaires-s-entraineront-ils-bientot-dans-une-caisse

photo EMD armée de Terrehttp://www.defense.gouv.fr/actualites/communaute-defense/les-militaires-s-entraineront-ils-bientot-dans-une-caisse

 

06/10/2015 Armée de Terre

 

Lift, move, recover : les militaires des écoles militaires de Draguignan ont testé mi-septembre une nouvelle façon de faire du sport. Et la séance s’est déroulée autour d'une caisse…

 

Dans le cadre des études menées sur le maintien de la condition physique des personnels militaires, la société Planet Force, installée à Aix-en-Provence, s’est rendue aux écoles militaires de Draguignan (EMD) le 17 septembre pour présenter sa caisse d’entraînement tactique (TRX tactical training box).

Suite de l’article

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:55
Conférence internationale "Climat et défense : quels enjeux" - 14 octobre 2015

 

30/09/2015  source DGRIS

 

Cette conférence internationale est ouverte aux décideurs politiques, aux représentants de l'administration publique, d'entreprises privées ou d'organisations non gouvernementales concernées par ces enjeux, aux experts sur les questions de défense et de climat...

This international conference is opened to public leaders, government officials, representatives from companies and NGOs as well as academic experts involved in defence and climate issues.

 

En amont de la COP21 qui se déroulera à Paris à compter du 30 novembre prochain, le ministère de la défense organise, avec le soutien du Sénat, une conférence internationale sur les enjeux des changements climatiques en matière de sécurité internationale et leurs impacts sur les politiques de défense des États.

Pour la première fois au niveau international, cette conférence permettra aux plus hautes autorités de défense de nombreux pays de s’exprimer sur les risques et les menaces que peuvent exacerber les changements climatiques ainsi que sur les mesures prises par la Défense pour contribuer aux politiques publiques de développement durable.

Elle réunira de nombreux ministres de la défense issus de l’ensemble des régions du monde, de hauts responsables des organisations internationales et régionales ainsi que des parlementaires et des experts académiques.

Elle se tiendra le 14 octobre 2015 à Paris, à l’École Militaire.

> Programme et modalités pratiques (pdf)

 

Demande d'inscription (obligatoire)

Une demande d'inscription doit impérativement être effectuée en ligne.

Inscription dans la limite des places disponibles : une réponse sera transmise par courriel sous 10 jours ouvrés. Toute demande sera traitée : si vous ne recevez pas de réponse, merci de consulter vos courriers indésirables, ou bien nous contacter.

Clôture des inscriptions le 7 octobre 2015.

> Demande d'inscription

 

In the run-up to COP21, which will be held in Paris in December 2015, the French Ministry of Defence is organising, with the support of the Senate, an international conference on climate change and its impacts on both international security and national defence policies.

For the first time at international level, the conference will provide an opportunity for the highest defence authorities of numerous countries to speak about the risks and threats that may be exacerbated by climate change and the measures taken by Defence departments in order to contribute to public policies of sustainable development.

It will bring together Defence ministers from all continents, representatives of major international and regional organisations, as well as MPs, senior defence officials, academic experts, representatives from NGOs and companies from all around the world.

It will be held in Paris at the Ecole militaire on October 14th, 2015.

> Programme and practical information (pdf)

 

Application for registration (required)

An application for registration must be submitted online.

Registration is on a first-come-first-serve basis. You will receive an answer by e-mail within 10 working days. All requests will be examined: if you don't hear from us, please check your spam folder, or contact us.

Registration deadline : October 7th, 2015.

> Apply online

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:45
The new LM14 low cost armoured personnel carrier. LMT photo

The new LM14 low cost armoured personnel carrier. LMT photo

 

06 October 2015 by Guy Martin - defenceWeb

 

Land Mobility Technologies (LMT) will officially unveil its new LM14 cost effective armoured personnel carrier (APC) next month at the South African Army’s annual infantry conference.

 

The company funded LM14 is a completely new design that was developed in response to a need for a cost effective solution aimed at the African market as well as the United Nations and South African National Defence Force (SANDF).

 

Development began on 26 January, with design and development being concluded in nine months. The first vehicle rolled out of the prototype shop on 16 September. At the moment LMT is busy with certification of the vehicle and will go into production as soon as a first order is received.

 

Vinesh Selvan, Head of Business Development at LMT, told defenceWeb that the market for the vehicle is of a significant size as there appears a genuine demand for low cost APCs and the company has already had some expressions of interest from certain parties.

 

The LM14 is a candidate to meet the South African Army’s Project Sepula to replace some of its aging armoured vehicles, particularly Casspirs and Mambas, although this project is currently stalled.

 

The LM14 carries eight troops in addition to a driver, commander and a gunner, with all ten having firing ports. Turrets can be mounted on top – at the moment the prototype is fitted with a manned .50 Browning machinegun mount on the roof. The vehicle is ballistically and mine protected.

 

In addition to armoured personnel carrier configuration, the LM14 is also offered in armoured ambulance and command and control configurations.

 

LMT developed three new vehicles (the LM8 special operations vehicle, LM13 Multi-purpose combat vehicle and LM18 Protected transport vehicle) for a country in the Middle East and is currently working on another two new vehicles. It is also doing some design work for countries in the Middle East.

 

LMT specialises in ballistic, landmine and improvised explosive devices (IEDs) protection and the integration of these protection technologies into armoured vehicles, and has the ability to design and manufacture mine-protected vehicles with amongst others, flat or semi-flat floor mine protection. Vehicles with this technology are generally lower and more spacious than vehicles with a conventional V-hull design and have a smaller profile.

 

LMT designed and qualified the flat floor landmine protection for the South African Army’s new Badger infantry fighting vehicles (IFVs). Among LMT’s other products are the Gecko 8x8 tactical vehicle, used by the South African National Defence Force, armoured truck cabs, the AV55 light-protected vehicle and explosive ordnance disposal vehicles. LMT’s protected cabs are manufactured for Mercedes Benz in Germany and used by at least three NATO countries in areas such as Afghanistan. The company recently supplied more than 130 armoured cabs to Mercedes Benz.

 

Denel Group has a majority stake in LMT Holdings. The acquisition of LMT in 2012 expanded Denel’s range of vehicles and products, adding a capacity for mine-protected vehicles, hulls and cabs as well as product testing, simulations, maintenance and support of other products within the Denel Group.

 

For the 2014/15 financial year, LMT earned revenues of R231 million, up from R110 million the year before. Earnings before interest and taxation (EBIT) amounted to R13 million, up 225% from R4 million the year before and R6 million in 2013. Export revenues rose dramatically from R60 to 205 million, while employee numbers also rose from 135 to 285 for the 2015 financial year, according to the 2015 Denel annual report.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 17:55
CEPOVETT fabriquera 480 000 nouveaux sacs pour l’Armée française

CEPOVETT livrera 480 000 nouveaux sacs à l'armée de Terre pendant les 4 prochaines années (Crédit: ministère de la Défense)

 

6 octobre, 2015 Nathan Gain (FOB)

 

Le groupe CEPOVETT, leader européen du vêtement professionnel, s’est récemment vu confier la création et la confection de plus de 480 000 sacs destinés à l’Armée française. Au travers de sa filiale CEPOVETT Technologies, le groupe lyonnais, réalisera donc de nouveaux sacs de combat, optimisés tant au niveau technique qu’au point de vue de l’ergonomie.

 

Cet appel d’offre, remporté le mois passé, aboutira à la livraison de 300 000 sacs de 45 litres et de 180 000 sacs de 30 litres. La réalisation de ce contrat, dont le montant avoisine les 35 millions d’euros, devrait s’étaler sur les quatre prochaines années.

 

Résultant de 9 mois d’étude et de recherche basées sur le cahier des charges imposé, les sacs créés par les équipes de CEPOVETT présentent un poids amoindri de 700 grammes par rapport à leurs prédécesseurs. Pour accomplir cette prouesse, CEPOVETT et TECPACK, filiale de CEPOVETT spécialisée dans la bagagerie à destination des Armées, ont du faire preuve d’innovation en usant, notamment, d’un tissu et d’une bouclerie allégés. Un système d’hydratation anti-bactérien a également été utilisé afin de lutter contre les éventuelles maladies. Le système de portage est entièrement réglable, permettant au soldat d’adapter le sac à sa morphologie en ajustant la ceinture et les bretelles. Enfin, les dimensionnements et positionnements des coussins lombaires dorsaux ont été l’objet d’une étude poussée, afin d’assurer un confort optimal, même en cas de lourde charge (le sac de 45 litres peut transporter jusqu’à 35 kg de matériel), et de permettre l’évacuation de la transpiration.

 

D’après CEPOVETT, les premières livraisons sont prévues pour la fin de cette année.

 

Non contente d’offrir un confort et une ergonomie supplémentaires aux soldats français, cette réalisation technique est également source de nouveaux emplois au profit de la région lyonnaise.

 

Après avoir remporté, en 2009, le précédent marché des sacs de combat destinés aux forces françaises, CEPOVETT Technologies et TECPACK confirment à nouveau leur compétence et leur expertise dans la confection de textile militaire.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:55
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

06/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 2 octobre 2015, en Haute-Corse, la rivière Le Golo est sortie de son lit suite à de très fortes pluies. Faisant face à une situation météorologique dégradée et pour répondre aux nombreuses demandes de secours, le Service départemental d’incendie et de secours de Haute-Corse (SDIS 2B) a fait appel à un hélicoptère Super Puma de l’escadron d’hélicoptères 01.044 Solenzara de la base aérienne 126 de la zone de défense et de sécurité Sud.

 

En fin de matinée, le Super Puma a décollé en direction de Vescovato au Sud de l’aéroport de Bastia. Les sauveteurs-plongeurs de l’armée de l’Air ont été hélitreuillés pour porter secours à un automobiliste dont la voiture avait été emportée par les eaux. Il avait réussi à s’en extirper et luttait contre le courant, accroché à un roncier. Une fois à bord de l’hélicoptère, la victime a immédiatement été prise en charge par un médecin et une infirmière du service de santé des armées.

L’hélicoptère a ensuite été mobilisé pour porter secours à un ouvrier agricole qui, face à la montée des eaux, s’était réfugié sur le toit d’un abri. Puis, le Super Puma a porté assistance à une mère et son enfant dont la maison était entourée par les eaux. Enfin, une dernière victime, un enfant de 4 ans, a été secourue par l’équipage.

Lors de situations de crise, comme ici face à des intempéries de grande ampleur, les forces armées se mobilisent en urgence si la situation le nécessite, à la demande du SDIS notamment. Leurs moyens participent ainsi aux missions de service public au profit direct des populations.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:55
Global aerospace and defence outlook trends

 

05 October 2015 by ADIT - The Bulletin



According to the latest KPMG Global Aerospace and Defence Outlook, firms in the Aerospace & Defence (A&D) sector are focusing on two axes: driving growth and managing cost savings.

The report is based on 68 top executives’ interviews. 53% of them prioritize sales growth; 47% cite reducing their cost structure; while maintaining their business model competitive is a top challenge for 38% of the senior executives and efforts to develop R&D is the second challenge for 32% of them.

“With growth remaining slow and prices under continued pressure, A&D organizations are looking ahead for untapped growth opportunities and then working to prepare the groundwork for future campaigns and opportunities”, said KPMG’s Global Head of A&D.

In order to do so, many respondents are looking to foreign markets to seize growth opportunities. Indeed, more than 25% of the participants said they would penetrate new geographic markets through acquisitions, JVs or alliances, and 13% declared they would rebalance their worldwide footprint. Other firms will also adapt their existing products and services to fulfil the requirements of these new markets, through assessments in culture, business behaviuors and governance structures. Furthermore, “it will be important for A&D organizations to apply more rigorous integrated business planning techniques so that revenue, investment, cost and profit are tightly coupled from both a financial and operational perspective as opportunities will emerge and vary both in timing and scale from expectation,” added a U.S. KPMG partner.

Another key-diver for growth is investments in R&D in order to seek new technologies and services. 50% of the respondents mentioned they expected new manufacturing technologies to drive future growth and innovation. The proportion of A&D organizations that claimed they would spend more than 6 % of their revenues on R&D over the next 2 years would increase from 28% to 41%. They cite for instance the commercial Unmanned Aerial Vehicle (UAV) market, the cyber security market and the various private Low Earth Orbit programmes as recent technological breaks on which they have to intensify R&D spending (46% of the participants said they would increase them to drive innovation).

In order to meet the two challenges of sales growth and cost management, A&D companies are reorganizing their supply chains. 55% of the respondents said they are focused on lowering costs and working capital levels across the supply chain. A third said that restructuring the supply chain to support growth is a top priority this year. 33% also claimed they would segment supply chain assets and process based on specific product demand profiles. Globally, the top executives of the sector intend to improve their supply chain flexibility and responsiveness. “We are seeing an increased focus on consolidating the buy capability and rationalizing spend in order to manage inventory at a more centralized level”, declared a U.S. KPMG Advisory Managing Director.

Although supplier capacity and risk are high on the A&D agenda as second and third greatest supply chain challenges, the visibility remains low. Indeed, only 10 % of A&D competitors reported that they had complete visibility and 40 % admitted they only had limited visibility. “Indeed, we see this lack of visibility as one of the greatest risks facing A&D organizations today from a delivery standpoint and a clear limitation on their ability to drive true and sustainable cost savings from the supply chain.”

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:55
Le 501e RCC remporte le triathlon inter-unités de Mourmelon

 

06/10/2015 Armée de Terre

 

Quarante militaires ont nagé, pédalé et couru le mercredi 23 septembre dans la région de Mourmelon. Un triathlon réunissait en effet le 501e régiment de chars de combat (501e RCC), le centre d’entraînement interarmes et du soutien logistique (CENTIAL), le 8e régiment du matériel (8e RMAT) et le 19e régiment du génie (19e RG). Au programme pour tous : 1 500 m de natation, 42 kms de vélo et 10 kms de course à pied.

 

Chaque équipe était composée de 3 nageurs, 3 cyclistes et 4 coureurs. Le 501e RCC s’est distingué d’emblée dans l’épreuve de natation, en sortant de l’eau avec 5 minutes d’avance sur les autres équipes.

 

Malgré le niveau élevé des concurrents des autres formations de la garnison, le 501 a conservé cette avance durant toutes les épreuves. Lors de l’étape de la course à pied, le lieutenant Vincent a ainsi imposé un rythme difficile à tenir aux autres coureurs, permettant à son équipe de remporter le triathlon.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:50
Norwegian Army has been receiving training equipment from Saab since 2003. Photo Saab AB

Norwegian Army has been receiving training equipment from Saab since 2003. Photo Saab AB

 

01 October 2015 Saab Press release

 

Defence and security company Saab has received an order from the Norwegian Defence Logistics Organisation (NDLO) to supply the Norwegian Combat Training Centre with advanced training and simulation systems, plus support. The order amounts to SEK141 million and delivery will be from 2016 to 2020.

 

Saab’s business unit Training and Simulation has supplied the Norwegian Army with training equipment since 2003. Today’s order is a continuation of the existing service contract but also includes an upgrade of the training facility. The Norwegian Army will be the first customer to receive Saab’s new generation sight simulator unit for vehicles, ensuring a more realistic training experience.

 

“NDLO is pleased to continue the good cooperation we have had with Saab for several years. This ensures access to advanced training for the Norwegian Army,” says Brigadier Bjarne Nermo, head of NDLO Land Systems Division.

 

“We are very happy to continue our long and close cooperation with the Norwegian Army. Together we will expand and improve the current training capabilities at the Norwegian Combat Training Centre,” says Dag Wikören, head of marketing and sales for Saab in Norway.

 

The Norwegian Combat Training Centre consists of a complete battalion-level training system for soldiers, vehicles, anti-tank weapons along with a first-class exercise control system.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:50
Artisan 3D fitting to HMS Queen Elizabeth


6 oct. 2015 by BAE Systems

 

Our cutting-edge 3D radar system, capable of detecting objects as small as a tennis ball and travelling at three times the speed of sound more than 25Km away, has been successfully installed to the Royal Navy’s future aircraft carrier, HMS Queen Elizabeth.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:45
photo Ministère de la Défense de Tunisie

photo Ministère de la Défense de Tunisie

 

5 octobre 2015 par Nicolas Laffont – 45eNord.ca

 

En visite en Tunisie, lundi 5 octobre, le ministre de la défense français, Jean-Yves Le Drian a signé, avec son homologue tunisien, Farhat Horchani, un accord d’aide de 20 millions d’euros sur deux ans.

 

Cette aide financière en 2016 et 2017 est destinée à soutenir les forces spéciales ainsi que la coopération dans le domaine des renseignements pour lutter contre le terrorisme.

«Notre coopération militaire est historique et il faut la renforcer. La France est sur la même ligne que la Tunisie. Nous avons les mêmes préoccupations, celle de la sécurité», a déclaré Jean-Yves Le Drian, lors d’un point de presse.

Rappelons que la Tunisie a été frappée cette année par deux assauts djihadistes très meurtriers revendiqués par le groupe armé État islamique: le 18 mars contre le musée du Bardo (22 morts, dont 21 touristes étrangers) et le 26 juin contre un hôtel près de Sousse (38 morts dont 30 Britanniques) sur le littoral de l’Est.

Le ministre français de la Défense a également annoncé la signature avec son homologue tunisien d’une lettre d’intention engageant l’un et l’autre pour le moyen terme à renforcer et à fructifier cette coopération. Il a aussi annoncé qu’il a été décidé, d’un commun accord de revoir sur le plan juridique la convention militaire entre la Tunisie et la France, depuis 1973, afin de l’adapter à la nouvelle donne.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:45
Bataillon d’intervention rapide (BIR)

Bataillon d’intervention rapide (BIR)


05.10.2015 camerpost.com
 

Un détachement d’instruction opérationnelle composé de 18 militaires français séjourne à Ngaoundéré du 4 au 17 octobre 2015. Le rôle de ces instructeurs est de dispenser un ensemble de formations au profit d’unités spéciales camerounaises impliquées dans la lutte anti-terroriste.

Simultanément, une quarantaine de cadres militaires des forces armées camerounaises effectuent à Libreville auprès des Eléments français au Gabon des stages de formations dans les domaines du commandement de bataillon et d’aguerrissement au combat.

Ces formations s’inscrivent dans le cadre de l’accord du 21 mai 2009 instituant un partenariat de défense entre le Cameroun et la France. L’ambassade de France réaffirme son soutien au Cameroun dans la lutte contre le terrorisme et salue le courage et la détermination des forces armées camerounaises engagées dans ce combat.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:45
CSIR to develop black EW and radar SMMEs

CSIR to develop black EW and radar SMMEs

 

05 October 2015 by defenceWeb

 

The CSIR is going to implement a radar and electronic warfare transformative enterprise development (REWTED) programme with the aim of transforming and developing black-owned small, medium and micro enterprises (SMMEs) in the radar and electronic warfare (REW) sector of the defence industry.

 

According to the scientific and technology research, development and implementation organisation the strategic intent of the programme is to support the National Development Programme's goals and drive socio-economic transformation towards a knowledge based economy.

 

The REWTED programme can be seen as an extension of the Department of Defence's broad socio-economic transformation mandate to transform South Africa's defence sector. Its focus will be transformation of the South African REW sector by supporting previously marginalised black-owned SMMEs.

 

The REW Industry Support Strategy Implementation Plan will accelerate and support industry development for economic growth and further enable the REW black-owned SMMEs to actively participate in the national and regional defence economy a CSIR statement said. The REWTED programme will consist of two parallel tracks - technology development and enterprise development, concentrating on the long-term sustainability of the business.

 

Technology development will be based on the technology driven innovation model, which entails the development of new REW core technologies as well as the generation and creation of new knowledge using scientific breakthroughs. The model also supports strategic management of innovation as full innovation processes, emphasising that all innovation stems from scientific breakthroughs. The development of new technology should also include finding viable technology commercialisation opportunities.

 

No timeline has been given and further information can be obtained from pnaidoo1@csir.co.za.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:45
General Rodriguez commander of U.S. Africa Command

General Rodriguez commander of U.S. Africa Command

 

05 October 2015 by Africom - defenceWeb

 

The commander of U.S. Africa Command, U.S. Army Gen. David Rodriguez, finished a weeklong trip to Djibouti, Somalia, Ethiopia, Kenya and Uganda with U.S. Deputy Assistant Secretary of Defense for African Affairs Amanda Dory Oct. 2. Dory and Rodriguez met with officials in each country to discuss how AFRICOM and the U.S. Department of Defense can continue to help partner nations strengthen their military capacity.  “Defense cooperation is one of our core missions at U.S. Africa Command because we know that partnering with African states and regional organizations to constantly improve their capabilities and knowledge is important in addressing shared security challenges,” Rodriguez said.

 

Legions of Merit for AMISOM Support

Rodriguez also presented the Legion of Merit to six officers from the Uganda People’s Defence Force Sept. 30. The recipients are among less than 200 foreign citizens who’ve received the U.S. award and the first from Uganda. The awards specifically recognized the Ugandan officers for contributing to the African Union Mission in Somalia, known as AMISOM, which is charged with reducing the threat of violent extremist organizations like al-Shabbab. First deployed in March 2007, the AMISOM military component has achieved significant territorial gains against the al-Qaeda-affiliated terror group al-Shabaab.  “Continued support to AMISOM is one of the important multinational efforts in place today. As a result of improved security, the Somali people and government have greater opportunities to make progress in the development of governance and economic institutions,” Rodriguez said. In 2014, the Ugandan People’s Defense Force liberated the port city of Barawe, Somalia, cutting off al-Shabaab’s access to what was a base and source of revenue. The UPDF also foiled a major al-Shabaab terrorist attack in Kampala. In Kenya, Rodriguez and Dory oversaw the formal establishment of the Massachusetts National Guard as the U.S. military partner for Kenya as part of the Defense Department’s State Partnership Program Oct. 1. The State Partnership Program is a coordinated effort between the Defense Department, the Department of State, the National Guard Bureau and the combatant commands where the partnered efforts occur.  “Our shared objective is to build professional militaries that, not only are capable of delivering on security priorities, but also respect human rights and adhere to the rule of law,” Rodriguez said. The partnership between the Massachusetts National Guard and Kenya is one of 12 ongoing state partnerships in Africa.  “AFRICOM recognizes the importance of partnership. A stable Africa ultimately means greater opportunities for collaboration toward shared goals and values that bind all our countries together,” Rodriguez said.

 

Recognizing Partner Efforts

During the trip Rodriguez also discussed how partner militaries in Djibouti, Ethiopia and Somalia support regional security:

Djiboutian training for the Somali National Army has strengthened Somalia’s capacity to defend its government and its people from al-Shabaab. In addition, Djibouti hosts Camp Lemonnier, the sole enduring presence for the U.S. military in Africa.

The Ethiopian National Defense Force contributes troops in support of United Nations peacekeeping forces worldwide, making it the fourth largest contributor globally and the largest in Africa.

With support from the U.S. Department of State and Department of Defense, the Somali Armed Forces continue to make progress in partnership with AMISOM to secure ungoverned space, defeat al-Shabaab, and create the conditions for a peaceful Somalia.

Rodriguez said Africa is home to some of the fastest growing economies in the world, and global leaders are increasingly recognizing the power of Africa’s diversity in people, resources and economies.

 “The link between security and prosperity is undeniable. For this reason, President Obama also identified building defense capacity among African partners as essential to advancing peace and security on the continent. As it works to meet these challenges, Africa is full of opportunity and promise and is becoming a major international player in world security,” Rodriguez added.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:45
source businessnews.com.tn

source businessnews.com.tn

 

05/10/2015 businessnews.com.tn

 

Le chef du gouvernement Habib Essid a accueilli ce lundi 5 octobre 2015, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, au Palais du Gouvernement à la Kasbah.

 

Selon un communiqué de l'ambassade de France, Jean-Yves Le Drian a également rencontré le Groupement des forces spéciales tunisiennes. Il échangé avec le commandement et a assisté à une démonstration dynamique. Le ministre de la Défense français s'est, par ailleurs, entretenu avec le ministre de la Défense nationale tunisien Farhat Horchani afin d’évoquer les pistes de renforcement de la coopération entre les deux pays et la situation régionale.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:35
Accord entre la Corée du Sud et l’Indonésie pour partager les coûts du projet KF-X

 

SEOUL, 06 oct. (Yonhap)

 

La Corée du Sud va signer ce mois-ci un accord avec l’Indonésie pour partager les coûts de fabrication des chasseurs de nouvelle génération sud-coréens, a indiqué ce mardi l’Administration du programme d’acquisition de défense (DAPA).

 

«Notre soumissionnaire privilégié et les autorités indonésiennes négocient de façon vigoureuse et un accord de principe devrait être signé durant le mois d’octobre», a indiqué la DAPA dans un communiqué.

 

Cet accord confirmera la participation de l’Indonésie au projet de construction d’avions de chasse sud-coréens, Korea Fighter eXperimental ou KF-X, qui remplaceront les vieillissants F-4 et F-5 à partir de 2025. Ces nouveaux avions possèderont des capacités furtives.

 

L’Indonésie devrait assumer 20% des coûts de développement et acquérir une cinquantaine d’avions.

 

L’accord à venir sera signé par les entreprises et le gouvernement indonésiens et Korean Aerospace Industries (KAI), le soumissionnaire privilégié du projet.

 

«La DAPA et le ministère de la Défense indonésien coopèrent étroitement pour que le projet KF-X débute à temps et qu’il soit couronné de succès», selon la DAPA.

 

Le projet a récemment subi un revers lorsque les Etats-Unis ont refusé que Lockheed Martin exporte quatre technologies centrales au projet sud-coréen.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:35
Giraffe AMB photo Saab

Giraffe AMB photo Saab

 

01 October 2015 Saab Press release

 

Defence and security company Saab has signed a contract to supply the Australian Defence Force with Counter-Rocket, Artillery and Mortar System (C-RAM) support with a contract value of approximately $AUD 26.4m (approximately SEK 168 million). The initial contract period includes the establishment period and three years of support services thereafter, with options of up to five 12-month extensions, that could take the contract period up to July 2024.

 

C-RAM is an essential capability to protect friendly forces from hostile fire. C-RAM sensors provide detection and warning against small, mobile and hard-to-find threats such as rocket and mortar fire. The C-RAM capability components to be supported under this contact are Giraffe Agile Multi-Beam (AMB) radar, Giraffe Training Simulator and a Lightweight-Counter Mortar Radar. The contract follows the 2010 procurement of Saab’s Giraffe AMB and Giraffe Training System Mission Systems to support Australian troops during Operation ‘Slipper’ in Afghanistan.

 

“The Giraffe AMB radar maintained an operational availability of 98.5 per cent in Afghanistan and was the first layer of defence against insurgent rocket attacks for the Australian led coalition base at Tarin Kot,” says Dean Rosenfield, Managing Director of Saab Australia.

 

“This contract is a boost to local industry with additional positions through the period of the contract to manage the Australian sub-supplier network and deep maintenance services from our headquarters in Adelaide”, says Rosenfield.

 

Adelaide-based, Saab Australia will lead an In-Service Support team which includes Saab in Gothenburg, Sweden and SRCTec, LLC in Syracuse,USA.

 

“Saab’s global radar operations are now growing in Australia. Our Australian staff has the full backing of Saab in Sweden in our proven through-life support of the Giraffe AMB. It is a solution shared by many Giraffe AMB customers and includes global logistics and supply, comprehensive training, maintenance and engineering. This contract also proves that Saab has the competence to be able to support radar systems from other OEMs”, says Anders Linder, Head of Saab business unit Surface Radar Solutions.

 

SRCTec has been sub-contracted to provide through-life support to the AN/TPQ-49 Lightweight-Counter Mortar Radar. Saab Australia will manage the support program, including the establishment and delivery of support services and support to the introduction-into-service requirements, associated with the three C-RAM capability components.

 

The C-RAM capability is intended to be absorbed into the wider Australian Defence Force ground based air and missile defence capability.

 

Headquartered in Adelaide, Saab Australia is a wholly owned subsidiary of Saab AB, providing defence, security and traffic management solutions. With over 300 experienced staff across Australia and New Zealand, and a reputation for achieving complex systems integration projects on time, Saab Australia has proven its capabilities over more than 26 years.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:25
photo EMA / Marine Nationale

photo EMA / Marine Nationale

 

06/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Comme en métropole, les sites militaires sensibles dans les DROM-COM font l’objet d’un dispositif de protection permanent. Aux Antilles, cette mission est assurée par les fusiliers marins des Forces armées aux Antilles (FAA).

 

Jour et nuit, 24H/24H, 7J/7J, ils assurent la protection et la défense de la base navale et des bâtiments de la Marine nationale, en menant des patrouilles à terre et en mer. Aux Antilles, les unités de fusiliers marins sont constituées en Éléments de patrouille et d’intervention (EPI) qui comprennent des cynotechniciens avec leur chien. Le second maître Gaëtan est maître-chien aux Antilles. « Je suis arrivé en août 2014. Dès mon affectation, on m’a attribué Irlos, un berger allemand de deux ans à l’époque. Étant donné son jeune âge, c’est moi qui me suis chargé de son dressage ». Pour pouvoir assurer le dressage de son chien, Gaëtan a suivi une formation particulière. « Je suis entré dans la Marine nationale en janvier 2008 pour suivre tout d’abord une formation qui a duré 6 mois à l’école des fusiliers marins de Lorient. Ensuite, j’ai été affecté à l’île Longue jusqu’en 2014 avec plusieurs périodes d’instruction : 2 mois de formation « maître-chien » à Lann Bihoué, 2 mois également de formation « chef d’équipe fusilier » à Lorient, puis une dernière formation d’ « aide dresseur » à Biscarosse ».

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:20
Lockheed Martin à la recherche d'économies

 

05/10/15 capital.fr (AOF)

 

Selon une source proche des discussions citée par Reuters, Lockheed Martin envisage de fusionner certaines de ses activités dans l'informatique et les services avec celles d'un autre acteur du secteur américain de l'armement, dont le nom n'a pas filtré. Le groupe de défense recherche des pistes d'économies après le rachat à United Technologies de sa filiale d'hélicoptères Sikorsky pour neuf milliards de dollars.

 

Une information qui intervient après que le Pentagone a mis en garde jeudi contre une consolidation excessive dans le secteur de l'armement aux Etats-Unis en faisant valoir qu'une diminution du nombre des acteurs conduirait à une inflation des coûts.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:20
photo US Army RDECOM

photo US Army RDECOM

October 5, 2015 By Patrick Tucker

 

A researcher at the service’s Weapons and Materials Directorate lays out a vision for additive printers on the battlefield.

 

If you go by the Hype Cycle — Gartner’s annual tech-buzz assessment — then consumer 3D printing is about to tumble from the “peak of inflated expectations” into the “trough of disillusionment,” part of the coming five- to 10-year slog to the practical applications that await atop the “plateau of productivity.” But Larry “L.J.” Holmes, the principal investigator for materials and technology development in additive manufacturing at the U.S. Army Research Laboratory, (ARL) isn’t waiting around for that.

In a presentation last month at the Intelligence and National Security Alliance summit, Holmes sketched out a variety of potential uses for 3D printing for the military, ranging from intelligence to communications to terraforming the battlefield. Here are a few highlights.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 15:50
photo Bruno Arribard -  Marine Nationale

photo Bruno Arribard - Marine Nationale

 

5 octobre 2015 FREMM Aquitaine – Marine Nationale

 

La FREMM “Aquitaine” entame désormais l’exercice “Joint Warrior 2015″ auquel participent plus de trente navires et près de soixante avions et hélicoptères des pays membres de l’OTAN.

 

Dans le cadre de cet immense exercice international en mer d’Ecosse, l'”Aquitaine” et les forces de l’OTAN, agissant sous mandat du conseil de sécurité de l’ONU, ont pour mission de maintenir la paix dans une zone de tensions diplomatiques et militaires. Plusieurs Etats entament en effet une course aux armements qui risque de dégénérer en guerre ouverte. Le scénario très réaliste de l’exercice “Joint Warrior” permet ainsi à l'”Aquitaine” et aux navires militaires qui y participent de s’entraîner dans tous les domaines de lutte : lutte contre les avions de chasse et les hélicoptères de combat, combat naval contre des navires hostiles à notre présence, détection de sous-marins ennemis, interception et contrôle de navires soupçonnés d’activités illégales en mer … Déterminé, l’équipage est prêt à agir d’un seul homme !

 

Suite de l’article

photo Bruno Arribard -  Marine Nationale

photo Bruno Arribard - Marine Nationale

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories