Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 16:20
P-8A passes Initial Operational Test and Evaluation

Jul 9, 2013 ASDNews Source : Naval Air Systems Command

 

After an extensive testing period, the U.S. Navy announced July 1 in an Initial Operational Test and Evaluation report that its new patrol and reconnaissance aircraft, P-8A Poseidon, was found “operationally effective, operationally suitable, and ready for fleet introduction.”

 

“This milestone and accomplishment is possible due to the great team of individuals who worked diligently and meticulously in making this aircraft the best choice to replace the Navy’s current workhorse, the P-3C Orion,” said Capt. Scott Dillon, Maritime Patrol and Reconnaissance Aircraft Program Office (PMA-290) program manager. “It is a great day for the Navy and the fleet. We are proud to add the P-8 to the Navy’s weapons inventory and the deployment cycle later this year.”

 

This announcement of completing IOT&E follows another major program milestone last month, the successful firing of the Harpoon from the P-8A, which resulted in a successful target strike.

 

“On June 24, completing just one practice run at the Point Mugu Sea Test Range, a P-8A Poseidon from Pax River achieved a program milestone after six minutes of flight time,” Dillon said. “The P-8A successfully launched a Harpoon AGM-84D Block IC missile on the first hot run scoring a direct hit run on a Low Cost Modular Target. This flight test, along with past tests, demonstrates the P-8’s operational effectiveness and overall mission capabilities.”

 

The successful completion of the initial operational testing period was a key milestone that will inform the full-rate production decision.

 

With the program passing IOT&E, the P-8A program continues to be on track for an initial operational deployment this winter when the first P-8A squadron will deploy with P-3 and EP-3 squadrons.

 

To date, nine low rate initial production aircraft have been delivered to the fleet and six test aircraft have been delivered to NAVAIR. According to the program of record, the Navy plans on purchasing 117 P-8As aircraft.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 14:55
Nexter participe à l’inauguration du nouveau musée de l’Artillerie de Draguignan

03.07.2013 Nexter Group
 

A l’occasion des journées Wagram, et après plusieurs mois de travaux de réaménagement et de modernisation, le nouveau musée de l’Artillerie de Draguignan a été inauguré ce mercredi 3 juillet en présence notamment du Général Ract-Madoux, Chef d’Etat-Major de l’armée de Terre, et d’Olivier Audibert-Troin, Député du Var et membre de la Commission de Défense de l’Assemblée Nationale. Le Groupe Nexter, partenaire historique du musée et principal acteur de l’artillerie, était bien entendu présent à l’évènement, représenté par Philippe Burtin, Président Directeur Général, et du Général Jacques Grenier, conseiller militaire du Groupe.

 

Grâce à une surface portée à plus de 2 500 mètres carrés, contre 1 800 auparavant, et une muséographie retravaillée, le nouveau site pourra exposer une collection plus importante et valorisée. L’accès est également facilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite. En effet, une passerelle de 100m de long assurera une entrée directe depuis l’avenue de la Grande Armée.

 

Ce soutien confirme l’engagement de Nexter auprès de la communauté des artilleurs et de son patrimoine historique, et plus globalement du domaine terrestre.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 14:20
X-47B UCAS - Aviation History Under Way - Video

9 juil. 2013 Northrop Grumman

A musical revue of the historic first catapult of a U.S. Navy unmanned aircraft system from a carrier, May 2013.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 12:55
Le 4é Régiment d'hélicoptères des Forces spéciales de Pau est l'un des rares au monde à maîtriser la technique de la grappe

Le 4é Régiment d'hélicoptères des Forces spéciales de Pau est l'un des rares au monde à maîtriser la technique de la grappe

08/07/2013 Par Hélène Chauwin

 

Ces commandos d'élites agissent dans l'ombre. Ils transportent et appuient les opérations les plus délicates. Ils interviennent  sur tous les fronts, au Mali ou en Somalie récemment. Des années d'entraînement, des talents de pilotes hors normes. Ce sont des militaires d'exception.

 

Une équipe de France 2 a pu suivre, en exercice, le 4é régiment d'hélicoptères des forces spéciales de Pau. Un reportage étonnant de J. de la Mornais, JS. Monier et S. Malin.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 12:55
photo A. Monot - Marine Nationale

photo A. Monot - Marine Nationale

08 juillet 2013 Ouest-France

 

Samedi 13 et dimanche 14, la frégate multimissions (Fremm) Aquitaine sera ouverte au public au 3e éperon du port de commerce de Brest. Un événement exceptionnel qui permettra au public de découvrir le fleuron de la Marine nationale. Livrée à l'automne dernier et construite par DCNS Lorient, ce bâtiment de 140 m devrait entrer en service actif dans les prochains mois. Très automatisé, il a permis de diviser par 2,5 le nombre de marins embarqués sur ce genre de frégate.

 

Visites samedi de 10 h à 12 h et de 14 à 18 h. Dimanche de 15 à 18 h. Modalités : Accès déconseillé aux personnes à mobilité réduite. Tenue appropriée conseillée (chaussures plates...). Sacs et poussettes interdits. Se munir d'une pièce d'identité.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 12:55
MdCN Naval Cruise Missile In First Sea-Launched Trial

08/07/2013 by Paul Fiddian - Armed Forces International's Lead Reporter

 

French defence officials have carried out the MdCN (Missile de Croisière Naval - Naval Cruise Missile) weapon's first simulated ship-borne launch, with successful results.

 

While this was a land-based trial, the missile was launched from infrastructure designed to replicate a French Navy frigate at sea. According to MdCN's developer, MBDA, it was a rigorous trial as, beyond the launch phase, the missile's navigation and infrared target recognition capabilities were also put to the test.

 

Once in French Navy service, the MdCN will be part of the armament carried by its FREMM (multi-mission frigate) vessels and Barracuda submarines.

 

The joint French/Italian FREMM design is an anti-submarine, anti-ship and anti-aircraft frigate now being supplied to each nation's navy. The Barracuda submarine is still in development. It is expected that six will be built, joining the French Navy between 2017 and 2027.

 

Sea-Launched Naval Cruise Missile

 

The MBDA sea-launched Naval Cruise Missile has an extensive range and is designed to strike targets well inside national boundaries. Based on the air-launched SCALP missile, the Naval Cruise Missile is compatible with a range of different ship types and MBDA has been working on this technology since 2006.

 

The SCALP (or Storm Shadow, in other air arms' service) has more than a decade's operational use behind it. It has a 250 mile range and a maximum speed of Mach 0.8, while it weighs 1,400 kilograms and is around 6.5 metres in length.

 

According to MBDA: 'Carried on combat vessels positioned for lengthy periods at a safe distance in international waters, either overtly (on frigates) or discretely (on submarines), MdCN is designed to carry out missions calling for the destruction of high value strategic targets'.

 

The new weapon is due to enter service next year but won't be twinned-up with the Barracudas until 2017, according to current scheduling.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 12:50
TenCate Advanced Armour supplies materials for vehicles Commando Corps

08.07.2013 TenCate - army-guide.com

 

TenCate Advanced Armour supplies antiballistic materials for 50 new vehicles for the Dutch Commando Corps, the so-called Air Transportable Tactical Vehicles. Wednesday, July 3 the Defence Materiel Organization signed a contract with the Dutch company Defenture.

 

Apart from better road capability, the new Air Transportable Tactical Vehicles (ATTV) have more payload than the current vehicles. This is essential in view of the mandate of the Special Operations Forces. Explorations and attacks on enemy targets may need to be performed deep in enemy territory. At times there are severe geographical and climatic conditions, without logistical support from outside.

 

Because the Commando Corps can also be dropped by helicopters, the special forces vehicles can be transported in and under Chinook transport helicopters. ATTV vehicles can be equipped with several armor solutions of TenCate Advanced Armour.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 12:40
Record-Breaking Russian Navy New Ships Total

08/07/2013 by Paul Fiddian - Armed Forces International's Lead Reporter

 

36 new ships will enter Russian Naval service this year: a record number. That's according to a statement made by Vice Admiral Alexander Fedotenkov - the Deputy Commander-in-Chief of the Russian Navy - on 7 July 2013.

 

The total includes warships, support vessels and fast attack craft and their arrival was announced during the International Maritime Defense Show, staged in St Petersburg.

 

Looking further ahead, almost 80 warships and submarines are set to be pressed into service by 2020, further boosting Russia's naval capability when, even now, some 60 Russian combat ships are operationally deployed at locations around the world.

 

New Russian Navy Ships

 

"As a result of the implementation of the state rearmament program to 2020, the navy should receive eight nuclear-powered strategic submarines, 16 multirole submarines and 54 warships of various classes", Sergei Shoigu - the Russian Defense Minister - explained in a statement on the new Russian Navy ships.

 

Included in this group of nuclear submarines are three Borei and five Borei-A class machines, equipped with Bulava missiles. The other submarines are made up of Graney, Kilo and Lada-class designs while the warships comprise of Buyan-class corvettes, Ivan Gren-class landing ships and Admiral Gorshkov-class frigates.

 

Speaking last year, Vladimir Putin - the Russian President - stressed the importance of acquiring new naval assets. To that end, more than $160bn - 25 per cent of Russia's defence budget - has been allocated to introduce new or upgraded technologies into the Russian Navy.

 

Russian Navy Re-equipment

 

In news related to the Russian Navy's re-equipment, Russia and Italy have given their joint S-1000 submarine programme new inertia by announcing design changes in early July 2013. Initiated in 2004, the S-1000 programme involves the development of a multirole-capable submarine weighing 1,000 tons, with a top speed of 14 knots and the capacity to transport 12 troops.

 

Externally, the S-1000 will retain its earlier form but, now, its developers say its interior will be heavily modified. Almost a decade in development, this submarine might finally now move forward to prototype stage.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 12:35
U.S. Marine Corps photo by Kowshon Ye

U.S. Marine Corps photo by Kowshon Ye

09/07/2013 par Gaëtan Barralon – 45eNord.ca

 

Suite aux récents échecs des pourparlers entre Kaboul et Washington, l’administration américaine envisagerait d’accélérer le retrait de ses 63 000 soldats à l’horizon 2014, comme le révèle le New York Times. En froid avec son homologue afghan, Hamid Karzaï, Barack Obama pourrait étudier une «option zéro» et ne laisser aucune force de soutien.

 

Et si l’Afghanistan prenait le chemin de l’Irak? À en croire les révélations du New York Times, la perspective d’un retrait total, sans accord militaire ni financier, est, pour l’heure, à l’étude. Une option qui n’avait pas lieu d’être il y a encore quelques semaines.

 

Mais l’évolution récente des pourparlers entre les autorités afghanes et américaines n’invite guère à l’optimisme. Le quotidien américain évoque ainsi une vidéoconférence du 27 juin dernier, à l’issue de laquelle Barack Obama et Hamid Karzaï se seraient quittés en mauvais terme.

 

Ce dernier a ainsi suspendu les négociations avec Washington en vue du maintien de troupes américaines en Afghanistan après l’expiration du mandat de la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) sous commandement de l’OTAN, à la fin de l’année prochaine.

 

L’option zéro «n’est pas l’option privilégiée», a dit au New York Times un membre de l’administration Obama. Une décision est «loin d’être prise», a-t-il ajouté, sous le sceau de l’anonymat.

 

Un retrait américain entraînerait un retrait total des troupes internationales

 

Aujourd’hui, ce sont 63 000 soldats américains qui œuvrent sur le sol afghan. Ils ne devraient être plus que 34 000 en février prochain. Mais ce retrait progressif pourrait s’accélérer dans les prochains mois. L’ensemble du contingent international devrait ainsi quitter le territoire afghan avant la fin de l’année 2014.

 

Principaux contributeurs de soldats au sein de l’ISAF, les États-Unis devaient conserver une «force résiduelle», en accord avec Kaboul. D’autres pays comme l’Allemagne ou encore l’Italie avaient envisagé pareille solution. Mais si un départ complet des forces américaines se profile, les autres pays devraient en faire autant, comme le précise le New York Times.

 

Principal point d’accroche entre les autorités des deux pays, les relations avec les talibans sont au cœur du problème. Et pour cause, le président Karzaï reproche à son homologue américain de mener des négociations secrètes avec les insurgés. Et ce, dans le dos des autorités afghanes.

 

Kaboul se sent mis à l’écart

 

L’ouverture d’un bureau politique des talibans à Doha, le mois dernier, avait jeté un froid supplémentaire avec le président Obama. «Il y a une contradiction entre ce que le gouvernement américain dit et ce qu’il fait en ce qui concerne les discussions de paix», avait alors déclaré le porte-parole du gouvernement afghan, Aimal Faizi.

 

Censé faciliter «le dialogue et l’entente avec les pays du monde», ce bureau a attisé le courroux de Kaboul. Et pour cause, le gouvernement du président Karzaï craint d’être marginalisé dans cette nouvelle organisation diplomatique.

 

À l’issue de la guerre en Irak, aucun accord n’avait pu voir le jour. La situation actuelle en Afghanistan laisse craindre une telle perspective. Le New York Times évoque même un retrait possible dès l’été prochain, à l’issue de l’offensive de printemps des talibans.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 12:30
US Navy Ups Gulf Region Patrol Vessel Presence

Cyclone-Class Patrol Ships         

 

05/07/2013 by Paul Fiddian - Armed Forces International's Lead Reporter

 

The United States Navy has started to rapidly increase its permanent presence in the Gulf Region and, on 4 July 2013, three additional Patrol Coastal vessels arrived in Bahrain.

 

Together, the USS Thunderbolt, the USS Squall and the USS Tempest joint the five Patrol Coastal vessels already deployed there and, next year, two more - the USS Hurricane and the USS Monsoon - will arrive on the scene.

 

All ten vessels are Cyclone-class patrol ships developed during the early 1990s. Each one is around 55 metres long and displaces 336 tons of water.

 

Cyclone-Class Patrol Ships

 

Equipped with four Paxman diesel engines, the Cyclone-class patrol ships have a maximum speed of 65 kilometres per hour and are crewed by 28 naval personnel, including four officers.

 

Armament is supplied by six FIM-92 Stinger surface-to-air missiles, five .50 calibre machine guns and pairs of Mk 38 25mm cannons, Mk 19 40mm grenade launchers and M240B machine guns.

 

In all, 14 Cyclone-class patrol ships were constructed. The USS Tempest, USS Squall and USS Thunderbolt were the second, seventh and twelfth to be built, respectively. Previously based at Naval Amphibious Base Little Creek, Virginia, they are now permanently stationed in Bahrain.

 

Increased Gulf Patrol Vessel Presence

 

"Having additional PCs here in Bahrain will give us incredible flexibility in the Fifth Fleet area of operations since they are uniquely capable of operating in this dynamic environment", explained US Navy representative Vice-Admiral John Miller - Commander of the US Naval Forces Central Command - in a statement on the increased Gulf patrol vessel presence. "They will allow for continued maritime security operations to security co-operation in the Fifth Fleet."

 

"The shift to permanent PC crews alleviates the significant strain placed on the crews and their families while ensuring capacity and capability stays strong here in the area of responsibility (AOR)", added Captain Joseph Naman - the Commander of Destroyer Squadron 50. "These ships are ideal for working with partner navies in the Gulf."

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:55
Cinq nouveaux Laboratoires de l'IRSEM

08.07.2013 IRSEM
 

Cinq nouveaux Laboratoires de l'IRSEM sont désormais disponibles sur notre site.

Laboratoire de l’IRSEM n°14-2013 : La paix par le commerce, de l’époque moderne à nos jours – mythe et réalité

Benjamin BRICE

Laboratoire de l’IRSEM n°15-2013  : De l’asymétrie capacitaire à l’asymétrie des buts de guerre – repenser le rapport de force dans les conflits irréguliers

Sarah GUILLET

Laboratoire de l’IRSEM n°16-2013 : La coopération internationale et bilatérale en matière de cybersécurité : enjeux et rivalités

Alix DESFORGES

Laboratoire de l’IRSEM n°17-2013 : Environmental Securitization within the United Nations : a Political Ecology perspective

Lucile MAERTENS

Laboratoire de l’IRSEM n°19-2013 : Penser le sentiment de confiance dans l’armée : pour un programme de recherche

Olivia LEBOYER

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:55
Bilan social 2012: une radiographie des personnels, salaires, dépenses, conditions de travail

08.07.2013 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense


Le Bilan social 2012 qui présente les grandes orientations du ministère de la Défense en matière RH est désormais disponible en cliquant ici. Pour résumer, et en attendant d'avoir épluché le lourd document, voici les têtes de chapitre:

 

Chapitre 1 – Le personnel de la Défense
L’évolution des effectifs liée à la réduction pluriannuelle des emplois, amorcée en 2008, se poursuit en 2012, conformément aux objectifs fixés au ministère de la Défense par la loi de programmation militaire 2009-2014. En 2012, l’effectif du ministère sous plafond ministériel des emplois autorisés (PMEA), exprimé en équivalent temps plein travaillé (ETPT), est de 288 066 personnes, soit une réduction de 2,8 % par rapport à 2011. Il se compose de 77,1 % de militaires (222 215 ETPT) et de 22,9 % de civils (65 851 ETPT). Le taux de féminisation du personnel militaire s’élève à 15 % et celui du personnel civil à 38 %.

 

Chapitre 2 – Les mouvements de personnel
En 2012, malgré la baisse des effectifs militaires et civils, le ministère de la Défense conserve un fort niveau de recrutement. Pour le personnel militaire, 15 364 recrutements sont effectués principalement dans l’armée de terre (65 %). Les recrutements concernant les militaires du rang représentent 63,7 % de l’ensemble des catégories. A l’inverse, 19 660 militaires ont quitté définitivement les armées. S’agissant du personnel civil, 2 319 recrutements sont réalisés, dont 53,6 % de personnels de catégorie C ou de niveau III. Parallèlement, 3 538 civils ont quitté définitivement le ministère.

Chapitre 3 – Les dépenses liées au personnel
Les dépenses de personnel, imputées sur le titre 2, s’élèvent en 2012 à 20,1 Md€, soit une augmentation de 2,3 % par rapport à 2011, du fait de l’accroissement des contributions au compte d’affectation spécial (CAS) pensions (6 127 M€ pour le personnel militaire et 562,3 M€ pour le personnel civil) et au fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l’Etat (FSPOEIE), soit 1 045,6 M€ (en hausse de 42,5 M€ par rapport à 2011). Outre les dépenses salariales, 374,6 M€ sont consacrés à l’accompagnement de la politique des ressources humaines (action sociale, reconversion, etc.).

 

Chapitre 4 – La formation
La formation du personnel au ministère de la Défense est en constante évolution afin de garantir la capacité opérationnelle des unités, tout en s’adaptant aux réformes ministérielles en cours au sein du ministère et aux évolutions des métiers et des matériels. En 2012, 4 326 742 journées de formation ont été conduites pour le personnel militaire, correspondant à 83 259 actions de formation, réparties entre les actions de formation d’adaptation à l’emploi (48 923), les actions de formation initiale (21 296) et les actions de formation donnant accès au grade supérieur (13 040). S’agissant du personnel civil, 48 468 actions de formation ont été réalisées au cours de l’année 2012, au profit de 30 410 agents. En outre, 276 personnes handicapées au sein du ministère de la Défense ont pu bénéficier d’une action de formation.

 

Chapitre 5 – La reconversion
En 2012, 22 310 militaires (hors gendarmerie et hors décès) quittent l’état militaire. Dans le même temps, le nombre de candidats inscrits auprès de l’agence de reconversion "Défense mobilité" atteint 16 512 personnes, en diminution de 3,1 % par rapport à 2011. Le nombre global des prestations de reconversion dispensées (orientation, accompagnement direct vers l’emploi et formation professionnelle) diminue de 11,1 %, alors que celui des congés de reconversion acceptés augment de 2,2 %. Par ailleurs, 9 784 militaires ont été reclassés dans le secteur privé et 2 174 ont accédé à la fonction publique.

 

Chapitre 6 – Les conditions de travail
Le nombre d’accidents de service et de trajet du personnel militaire a augmenté de 33,5 % en 2012 par rapport à 2011. Il en est de même pour celui des maladies professionnelles (+ 2,5 %). S’agissant du personnel civil, la diminution du nombre d’accidents du travail avec arrêt amorcée depuis 2009 se poursuit de manière accrue en 2011 (- 19 % par rapport à 2010), ainsi que le nombre des accidents de trajet (- 23,5 %), et plus particulièrement ceux ayant entraîné un arrêt de travail (- 31,7 %). Le nombre de maladies professionnelles reconnues enregistre également une forte baisse en 2011 par rapport à 2010 (- 31,2 %).

 

Chapitre 7 – Les relations professionnelles
Un groupe de liaison permanent entre le Ministre de la Défense et le conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM) a été créé en décembre 2012. Il est destiné à entretenir un lien continu avec le Ministre de la Défense sur des sujets concernant directement les militaires. Le CSFM est composé de 85 membres titulaires dont 16 femmes (18,8 % des effectifs). S’agissant du personnel civil, 2012 est la première année de mise en œuvre de la réforme relative à la rénovation du dialogue social dans la fonction publique. Au cours de l’année, plusieurs projets de textes visant à valoriser la carrière des agents de l’Etat et à améliorer leurs conditions d’emploi ont été examinés par le comité technique ministériel (CTM). Le CTM est composé de 15 membres titulaires dont 4 femmes (26,7 % des effectifs).

 

Chapitre 8 – La politique sociale
Le budget de l’action sociale s’élève en 2012 à 203,3 M€, dont 104,2 M€ consacrés aux prestations sociales. La petite enfance a de nouveau constitué une priorité de la politique sociale avec l’ouverture de trois nouvelles structures d’accueil de jeunes enfants pour un total de 112 places supplémentaires en 2012. Par ailleurs, le soutien des militaires en opérations extérieures (OPEX) a été renforcé par la mise en place du dispositif "dossier unique blessé en OPEX", visant à assurer un meilleur suivi des blessés en OPEX et à coordonner l’action des différents intervenants institutionnels, afin de permettre le paiement plus rapide des indemnités et réparations financières.

 

Chapitre 9 – La réserve
Au 31 décembre 2012, la réserve opérationnelle compte 56 328 volontaires (y compris gendarmerie) ayant souscrit un engagement de service dans la réserve (ESR). Pendant cette période, les volontaires servant sous ESR ont accompli en moyenne 20,6 jours d’activité de réserve (contre 22,9 en 2011), pour un total de 1 158 271 jours d’activité. La part des jours d’ESR effectués dans le cadre des opérations extérieures (OPEX), soit 18 778, représente 1,6 % des jours d’ESR réalisés, soit une baisse 0,8 point par rapport à 2011. Fin 2012, le nombre de réservistes citoyens s’élevait à 3 001 contre 2 660 en 2011 marquant ainsi une progression de 12,8 %.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:55
Trois anciens chefs de corps du 2ème REI
Trois anciens chefs de corps du 2ème REI

Le premier Eric Margail qui a commandé le régiment entre 2002 et 2004, va recevoir sa quatrième étoile le 1er août prochain alors qu’il prendra le commandement du quartier général du corps de réaction rapide à Lille (QG CRR-FR).

Trois anciens chefs de corps du 2ème REI

Il aura pour chef d’état-major, le général de division Philippe Bras qui fut son prédécesseur (2000-2002) à Nîmes.

Trois anciens chefs de corps du 2ème REI

Le troisième, le général de brigade Hubert de Reviers de Mauny chef de corps du 2ème REI (Régiment étranger d'infanterie) entre 2004 et 2006, vient d’être nommé nous apprend également le Journal officiel de ce dimanche, chef de la division affaires générales de l’état-major des armées (EMA) et chef de cabinet du CEMA. Il était jusqu’ici adjoint au coordinateur national du renseignement. Il devrait être remplacé à ce poste par un autre officier Légion.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:50
Berlin prévoit une décision début 2014 sur l'Eurofighter

08/07 LesEchos.fr (Reuters)

 

L'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et la Grande-Bretagne prendront sans doute début 2014 une décision sur la dernière tranche de leur commande de chasseurs Eurofighter, a déclaré lundi un porte-parole du ministère de la Défense après avoir confirmé que le coût de l'appareil avait augmenté.

 

L'Allemagne a pour l'instant pris livraison de 101 exemplaires de l'avion de combat et prévoit de porter sa flotte à 108 unités d'ici la fin de l'année, sur un total de 143 commandés.

 

Une éventuelle dernière tranche n'est soumise à aucune obligation contractuelle.

 

"Nous discutons évidemment avec nos partenaires mais nous n'avons pas encore pris de décision. Les discussions vont continuer dans le courant de cette année et je pense que d'ici le début de l'an prochain, nous serons en mesure de prendre une décision", a dit le porte-parole.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:45
Opération Serval : conditions météo extrêmes à Gao

08/07/2013 Sources : EMA

 

Le 7 juillet 2013, un phénomène météorologique exceptionnel et rarissime s’est abattu sur la région de Gao. Les éléments français stationnés sur l’aéroport ont été touchés, sans déplorer  de victimes.

Opération Serval : conditions météo extrêmes à Gao

Une cellule orageuse formée au Nord Est de la ville de Gao a généré, selon l’expression des experts une véritable « explosion météorologique », due au passage brutal d’un vent allant jusqu’à 140 km/h. Elle s’est abattue sur la plateforme, dans une partie de la zone vie et près de la piste, au niveau du parking aéronefs. « Le phénomène a duré peu de temps et était très localisé sur la plateforme mais pas dans la ville de Gao » précise le spécialiste météo de la brigade Serval. Les pluies qui ont suivi ont duré environ une heure.

Opération Serval : conditions météo extrêmes à Gao

Ce phénomène météorologique rarissime, d’une ampleur imprévisible, n’a fait aucun blessé mais a causé des dégâts matériels importants. Certaines infrastructures de la force ainsi que des aéronefs, pourtant bien arrimés dans le sens des vents dominants, ont été endommagés. Par ailleurs, quelques véhicules P4 ont été touchés, une douzaine de tentes se sont envolées, un abri déployable servant d’atelier s’est littéralement disloqué sous l’effet de la violence de vent et un conteneur de vingt pieds (KC 20) a été déplacé sur quatre-vingt centimètres.

Opération Serval : conditions météo extrêmes à Gao

Le contrôle des matériels est en cours et la remise en condition du camp se poursuit. Les opérations de la force Serval ne sont pas impactées et se poursuivent, notamment dans la région Est de Gao.

Opération Serval : conditions météo extrêmes à Gao

Environ 3200 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent leurs missions de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes ainsi qu’à poursuivre le transfert progressif de la zone aux contingents africains de la MINUSMA.

Opération Serval : conditions météo extrêmes à Gao
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:40
La Russie se prépare à une guerre sur son territoire

08/07/2013 cameroonvoice.com

 

Les experts militaires sont unanimes : les mouvements terroristes afghans sont en grande partie rejoints par des jeunes tadjiks, ouzbeks et kirghizes, plus tard identifiés par les services secrets comme leaders d’organisations islamistes à Saint-Pétersbourg et dans d'autres grandes villes russes.

 

Les prévisions concernant l'évolution de la situation en Afghanistan après le retrait de la Force internationale d'assistance et de sécurité (Fias) deviennent de plus en plus sinistres, écrit jeudi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

 

Même si les pays occidentaux ne risquent, au pire des cas, qu’une honte internationale due à plusieurs facteurs comme l'échec de la mission d'un grand contingent militaire dans ce pays, le gaspillage d'argent pour les opérations, l'impossibilité d’éradiquer cet "incubateur de terroristes" et le développement prospère du trafic de drogues. En revanche, les pays frontaliers ou proches de l'Afghanistan ont parfaitement conscience des dangers réels et graves qui en émanent. En première ligne : les ex-républiques soviétiques. Comme en témoigne la série d'activités menées depuis deux mois dans le cadre de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) et de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

 

La réunion des ministres de la Défense des pays de l'OCS s'est tenue hier(Samedi ndlr) à Bichkek. Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou s'y est rendu la veille pour rencontrer le président kirghiz Almazbek Atambaev, lui assurant qu'à la fin de l'année Moscou commencerait à livrer des armes et du matériel militaire au Kirghizstan. Cette déclaration intervient avec, en toile de fond, le communiqué diffusé par le service de presse du ministère russe de la Défense disant qu'une attention particulière serait accordée à l'éventuelle déstabilisation de l’Afghanistan après le retrait de la Fias en 2014.

 

Cette perspective peu réjouissante a également été évoquée pendant la deuxième réunion des chefs de services douaniers des pays membres de l'OCS, à Ekaterinbourg du 25 au 27 juin. Par ailleurs, le comité militaire de l'OTSC s'est réuni à Moscou mardi dernier. Il s'agit d'une nouvelle structure au sein de l’organisation qui réunit les commandants d’état-major général des pays membres. Le comité a étudié la question du règlement pratique des tâches d'intégration militaro-politique déterminées pendant les réunions des organismes statutaires de l'organisation et le sommet informel des chefs d'Etat des membres de l'OTSC les 27 et 28 mai 2013 à Bichkek.

 

Voilà comment le secrétaire général de l'OTSC Nikolaï Bordiouja avait défini ces tâches : "Il existe deux secteurs dans notre activité. Le premier – coopérer avec les autorités afghanes, leur apporter une assistance pour assurer la stabilité du pays, préparer ses structures de force, ainsi que mener des projets économiques et sociaux. Le second – renforcer le potentiel militaire de l'OTSC, de la Force collective de réaction rapide, des unités bilatérales et le potentiel en termes de maintien de la paix. Sans oublier la protection des frontières nationales". D'après les informations officielles de la réunion du Comité militaire, il a "pris pour base la proposition de la Russie de réorganiser la gestion de l'OTSC et de la Force collective de réaction rapide". Autrement dit, on met clairement un accent sur les mesures militaires de protection au sein même de l'OTSC.

 

Qu’est-ce que cela signifie pour la Russie et les autres pays de la CEI ? Une seule chose : qu’ils reconnaissent comme crédibles les menaces des terroristes afghans de commencer à opérer dans l'espace postsoviétique. Dans le meilleur des cas la coalition occidentale n'a fait que ralentir la mise en œuvre des menaces des moujahids, proférées immédiatement après le retrait du contingent soviétique d'Afghanistan.

 

Par ailleurs, même durant la présence de la Fias la Russie avait déjà senti que ces menaces se réalisaient. Les experts militaires sont unanimes : les mouvements terroristes afghans sont en grande partie rejoints par des jeunes tadjiks, ouzbeks et kirghizes, plus tard identifiés par les services secrets comme leaders d’organisations islamistes à Saint-Pétersbourg et dans d'autres grandes villes russes. Bref, les Russes doivent réellement se préparer à une guerre sur leur territoire.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:40
Défense: le budget pourrait être réduit, tout comme les effectifs de la police et de l'armée

MOSCOU, 8 juillet - RIA Novosti

 

La Russie entre dans une nouvelle étape de construction militaire, face au risque de course aux armements et d’élargissement de l'éventail des dangers militaires, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta du 8 juillet 2013. 

 

Ces nouveaux efforts du complexe militaro-industriel seront menés d'ici 2020 dans un contexte économique difficile puisque le budget pourrait être réduit, tout comme les effectifs de la police et de l'armée. Quoi qu'il en soit, la part des dépenses militaires dans le budget russe devrait rester relativement élevée - plus de 3% du PIB national - ce qui affectera sans doute le développement social. C'est en tout cas ce que nous dit l'analyse des informations sur la réunion du Conseil de sécurité de Russie vendredi dernier au Kremlin. Les discussions ont porté sur le perfectionnement de l'organisation militaire du pays à l'horizon 2020.   

 

Vladimir Poutine a donné sept tâches concrètes aux structures de force et au Conseil de sécurité en matière de construction militaire, laissant percevoir ce que les autorités prévoient de faire pour l'organisation militaire du pays pendant les sept années à venir. Le président a notamment évoqué la nécessité de poursuivre l'optimisation du personnel, de la structure et du cantonnement des troupes de l'organisation militaire de l'Etat. Cette optimisation inclut l'amélioration qualitative des forces mais aussi la réduction des effectifs. Selon de nombreux politiques et économistes, cette mesure-là devrait être bénéfique pour le budget russe.

 

Toutefois, les objectifs présidentiels en matière de perfectionnement de l'organisation militaire n'incluent aucuns chiffres concrets ou de projets de progression vers une armée et des structures de force de métier, bien que ce sujet ait récemment été évoqué. Ce tournant s'explique probablement par les réalités économiques et la position du ministère des Finances : une baisse de la part des militaires professionnels diminuerait la charge budgétaire. Le pouvoir prévoit visiblement de changer ses plans concernant l'armée de l'Intérieur, qui devait être transformée en armée de métier à part entière d'ici 2016.

 

En ce qui concerne l'optimisation des troupes à l'horizon 2020, Poutine a ordonné de former des militaires professionnels pour les unités essentielles et pas tous les détachements de l'armée de l'Intérieur. Le président s'est également prononcé pour le perfectionnement des préparatifs des jeunes avant leur appel à l'armée. "Il faut le meilleur de l’ancien système ancien et proposer de nouvelles méthodes et programmes pour aider les jeunes à se préparer aux conditions actuelles du service armé", a-t-il remarqué. Tout cela dépendra de l'état économique du pays. Une armée de recrues coûtera sans doute moins cher qu'une armée de métier. Toutefois des préparatifs préalables seront nécessaires pour rendre cette armée combative. Il s'agit donc d'une tâche très importante pour les sept années à venir.

 

Vendredi dernier, le président a pour la première fois évoqué les problèmes systémiques affectant l'efficacité de l'organisation militaire du pays, et avant tout la planification militaire stratégique. Selon une source du ministère de l'Intérieur, la plupart des documents de planification que le président a évoqués lors de la réunion du Conseil de sécurité ont été élaborés par la direction précédente.  

 

Par exemple, la Russie postsoviétique n'a jamais eu jusqu'à présent de Plan de défense - un ensemble de documents interdépendants qui couvrent tous les aspects de la défense du pays. Ce plan comprend notamment le programme d'armement, celui de mobilisation et ceux de tous les ministères sur tout le territoire du pays. La source souligne qu'en avril 2013 Poutine a signé les amendements à la loi sur la Défense et d'autres lois en matière de perfectionnement de la gestion étatique et militaire en temps de guerre et de paix. Selon ces amendements la planification de l'organisation militaire relève désormais de l’état-major général.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:35
Le JDS Kashima est en visite à Halifax (Photo Michael A. Lantron US Navy)

Le JDS Kashima est en visite à Halifax (Photo Michael A. Lantron US Navy)

08/07/2013 par Nicolas Laffont – 45eNord.ca

 

Pour une deuxième visite en deux ans, trois navires de guerre de la Force maritime d’autodéfense japonaise sont arrivés aujourd’hui au port d’Halifax. Les navires Kashima, Shirayuki et Isoyuki seront à Halifax jusqu’à jeudi 11 juillet.

 

«Nous sommes heureux de travailler avec le Consulat général du Japon à Montréal et ainsi d’accueillir à Halifax les trois navires de l’escadron et ses quelque 700 marins», a déclaré Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. «Un tel soutien témoigne des liens dynamiques entre nos deux pays et se traduit par des opérations de paix et de sécurité internationales plus solidaires.»

 

«Le Canada bénéficie d’une excellente relation avec le Japon, fondée non seulement sur des liens humains et économiques solides, mais également sur des points de vue communs concernant diverses questions», a affirmé le contre-amiral Dave Gardam, commandant des Forces maritimes de l’Atlantique. «Je suis heureux de rencontrer les officiers subalternes et le commandant de l’Escadron, le contre-amiral Fumiyuki Kitagawa, afin de partager avec eux notre expérience maritime.»

 

La visite portuaire de trois jours de l’escadron d’entraînement japonais est effectuée dans le cadre de sa tournée intercontinentale de courtoisie de cinq mois dans 18 pays.

 

«Le plan idéal aurait été de visiter la côte ouest, mais face aux contraintes de notre programme, nous avons décidé de visiter la partie Atlantique», a déclaré le capitaine de frégate Fumiyuki Kitagawa. «C’est un peu triste que nous ne puissions rester à Halifax que pour trois nuits et quatre jours, mais nous allons tout de même profiter de notre visite et profiter de notre séjour ici.»

 

Afin de faire découvrir la culture japonaise, des prestations du corps des tambours de l’Escadron auront lieu le 9 juillet à 16h à Grand Parade Square. Le public est également invité à visiter les navires les 8 et 9 juillet de 13h30 à 15h30 à l’arsenal canadien de Sa Majesté Halifax.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:30
photo EMA

photo EMA

08 juillet 2013 Ouest -France

 

Le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, s’est entretenu lundi avec le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en visite à Abou Dhabi, de la coopération militaire entre les deux pays.

 

Cheikh Mohamed, commandant en chef adjoint des forces armées de la fédération des Emirats arabes unis,et Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, ont examiné « plusieurs secteurs de la coopération bilatérale, notamment dans les domaines militaire et de défense, et les moyens de les développer dans l’intérêt » des deux pays.

 

Promouvoir la Défense française

 

Selon le journal économique français La Tribune, M. Le Drian devait notamment tenter de convaincre cheikh Mohamed Ben Zayed d’acquérir deux satellites d’observation proposés conjointement par Astrium (groupe EADS) et Thales Alenia Space (TAS), soit un contrat de plus de 500 millions d’euros.

 

Défense. En visite, Le Drian veut convaincre Abou Dhabi d’acheter Français

Outre les deux satellites, la France compte également vendre 60 avions de combat Rafale (Dassault Aviation), 700 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) de Nexter ainsi que des radars de défense aérienne 3D tactique multimissions à moyenne portée, des Ground Master 200 (GM200) fabriqués par Thales, a rappelé le journal.

Défense. En visite, Le Drian veut convaincre Abou Dhabi d’acheter Français
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:20
Près de 800.000 fonctionnaires du Pentagone en congés forcés et sans solde

8 Juillet 2013 Par Laura Damase - franceinfo.fr

 

En mai dernier, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel avait annoncé la fermeture du Pentagone plusieurs journées cet été. Ce lundi et tous les lundis jusqu'à fin septembre, les 800.000 fonctionnaires du ministère de la Défense vont donc être placés au chômage forcé. La cause : la réduction des dépenses publiques et le contrôle de la dette du pays.

 

Le Pentagone fermé pour cause... d'économies budgétaire. Le 24 mai dernier, la fermeture totale de certains services de la Défense des Etats-Unis avait été imposée à quasiment tous les 800.000 fonctionnaires du département. Rebelotte ce lundi. Et le phénomène se reproduira même pour tous les lundis de l'été. Une décision prise à regret par Chuck Hagel, secrétaire à la Défense, afin de répondre aux objectifs de réduction des dépenses publiques et au contrôle de la dette.

 

Lutte anti-austérité

 

A partir du 8 juillet et jusqu'à fin septembre, les fonctionnaires de l'Etat fédéral se verront également refuser l'accès à leur lieu de travail, chaque lundi. Placés en congés forcés et sans solde, les fonctionnaires fédéraux sont victimes des coupes budgétaires, en vigueur depuis le mois de mars aux Etats-Unis, selon la Maison-Blanche. Trois mois d'été au cours desquels les services de la défense américaine tourneront au ralenti. Economie prévue : 5 milliards de dollars. Ce qui représente 10% des 46 milliards de dollars de coupe budgétaires imposées par l'opposition républicaine.

 

Une décision injuste

 

Gardiens, cuisiniers, professeurs, personnels, sous-traitants... En tout, 5 % des fonctionnaires du Pentagone sont touchés par ce chômage temporaire, soit près de 800.000 civils, dans la capitale Washington et à travers l'ensemble du pays. Pour les employés, une telle mesure représente 11 jours de travail en moins, environ une baisse 20% de leurs salaires.

 

Bill Dougan, président d'un grand syndicat de fonctionnaires fédéraux, s'indigne contre ces décisions autoritaires. Témoignant au micro de France Info, un père de jeune soldat a jugé cette décision d'autant plus injuste qu'elle ne concerne que les fonctionnaires civils. Or, selon lui, comparant implicitement avec les soldats, "les civils ne sont pas les mieux payés", alors que "leur travail est indispensable".

 

Seuls épargnés : les contrôleurs aériens. Lors d'une réunion au mois de mai, les élus du Congrès avait voté une mesure évitant des fermetures impopulaires de tours de contrôle.

 

Incontestable ?

 

Toutefois, la pétition contre la mesure de chômage technique a recueilli moins de 20.000 signatures . Pas de mobilisation nationale donc.

 

Certains gardiens des bases navales, directement touchés par la mesure, expliquent cette acceptation par la réalité du marché de l'emploi. Pour eux, cette décision "arrive au pire moment" car "il n'y a pas beaucoup de travail dans le pays". Exemple au Pentagone : aucune embauche depuis janvier dernier, 46.000 contrats temporaires n'ont pas été renouvelés.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:20
Thomas de Maiziere source sulekha

Thomas de Maiziere source sulekha

08 Juillet 2013 RTL info (Belga)

 

Le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, "est le favori dans la course" au poste de secrétaire général de l'Otan, affirme l'hebdomadaire 'Der Spiegel' dans son édition parue lundi, sans citer de source.

 

M. de Maizière, un membre de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel, est considéré comme le "candidat le plus prometteur" pour succéder à l'ancien Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen, dont le mandat expire en principe le 31 juillet 2014, ajoute le magazine. Le ministère allemand de la Défense s'est refusé à tout commentaire sur cet article. M. de Maizière, 59 ans, est ministre de la Défense depuis mars 2011. Mais son étoile a pâli en raison de plusieurs scandales, dont la récente - et coûteuse - annulation du programme de drones Euro Hawk, l'absence d'appel d'offres pour l'achat d'hélicoptères NH90 et les problèmes, délais et surcoûts de l'avion de chasse Eurofighter (alias "Typhoon"). Mais selon 'Der Spiegel', les autres candidats potentiels - le chef de la diplomatie polonaise, Radoslaw Sikorski, le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem, et l'ancien ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini - "rencontrent de plus grands obstacles" pour obtenir l'accord par consensus des 28 pays membres de l'Alliance atlantique. L'hebdomadaire ajoute que Mme Merkel et le ministère allemand de la Défense ont, tout comme le siège de l'Otan à Bruxelles, donné leur accord tacite à l'annonce de sa candidature par M. de Mazière après les élections législatives allemandes du 28 septembre prochain.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 20:55
En plein dans le mille (Diaporama)

08/07/2013 defense.gouv.fr

 

Du 24 au 28 juin 2013, le challenge TELD (tireur d'élite longue distance) s'est déroulé au CEITO. 17 groupes provenant de régiments d'infanterie ont répondu à l'invitation.

En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
En plein dans le mille (Diaporama)
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 18:55
Istres - Maquette CMM projet Dassault Aviation - Ouest Provence

Istres - Maquette CMM projet Dassault Aviation - Ouest Provence

08 juillet 2013 Par Jean-Christophe Barla (Provence-Alpes-Côte d'Azur) - Usinenouvelle.com

 

La structuration de la filière aéronautique provençale se poursuit. Après le projet Henri Fabre, à Marignane, autour d'Eurocopter, un nouveau pôle émerge à Istres (Bouches-du-Rhône), grâce à Dassault Aviation.

 

C’est un nouveau projet ambitieux pour la filière aéronautique de Provence-Alpes-Côte d'Azur qui s'apprête à voir le jour. Le 5 juillet, Dassault Aviation a signé une promesse de vente sur son Centre de montage Mercure (CMM) avec le Syndicat d’agglomération nouvelle Ouest Provence. Hugues Chambonnière, directeur de l’établissement istréen de Dassault Aviation, a paraphé le document. L’acquisition représente pour la collectivité publique un cout de 13,156 millions d'euros. Elle concerne un ensemble de 45 000 mètres carrés de bâtiments de production et de locaux à vocation tertiaire sur un terrain de 33 hectares.

 

Après le projet Henri Fabre, sur Marignane, Saint-Victoret et Vitrolles (Bouches-du-Rhône), impulsé par Eurocopter et l’Etat pour renforcer la filière, après la pépinière qui prendra son envol cet été sur l'aéroport d'Avignon (Vaucluse), le projet Mercure vise à accueillir de nouvelles entreprises dans différents secteurs de l’aéronautique : les essais, simulation et mesures, spécialité du site d’Istres (Bouches-du-Rhône) avec le centre d’essais en vol de la DGA-EV, Dassault Aviation, EADS, Snecma, Thalès, les services de maintenance et réparation pour des prestataires existants ou à venir de la base aérienne 125, et enfin, la formation, en lien avec le Centre régional de formation de l'industrie, à Istres, où des formations en alternance sont proposées pour répondre spécifiquement aux besoins de croissance et de recrutement de l'aéronautique régionale.

 

Selon Ouest Provence, plusieurs projets d'implantation sont à l'étude, de grands groupes comme de PME innovantes. L'acte d'achat qui marquera le lancement opérationnel du projet sera signé dans les prochains mois. A long terme, le site devrait générer un millier d'emplois directs.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 18:35
S. Korea Temporarily Suspends Bidding for Next-Generation Fighter Jet Program

July 5, 2013 Source: Yonhap

 

SEOUL --- South Korea has temporarily suspended bidding for its next-generation fighter jet project, mainly due to none of the contenders meeting the preset budget limit, the state arms procurer said Friday.

 

South Korea is pushing to buy 60 fighter jets to replace its aging fleet of F-4 and F-5 jets starting from 2017. Vying for the project are Boeing's F-15 Silent Eagle; Lockheed Martin's F-35 stealth jet; and the Eurofighter Tranche 3 Typhoon from the European Aerospace Defense and Space Company (EADS).

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 12:55

2 juil. 2013  Armée de Terre

 

le 27 juin 2013 s'est déroulé la cérémonie de création du Bataillon de réserve Ile de France - 24 régiment d'infanterie à Vincennes. Présidée par le chef
d'état-major de l'armée de terre cette cérémonie marque le début d'une aventure pour tous ses personnels volontaires et déterminés à remplir des missions opérationnelles dans un avenir proche.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories