Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 13:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air


5 juin 2015 par Armée de l'Air

 

Première édition de cette émission diffusée sur Aérostar TV et consacrée aux forces aériennes françaises.


Pour cette première, le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air vous accueille et vous invite à découvrir le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, véritable centre névralgique d’où sont conduites toutes les opérations aériennes de l’armée de l’air en ou hors métropole.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 12:57
Final countdown to the 2015 Paris Air Show - Airbus HC

 

15 juin 2015 by Airbus HC

 

The world's largest aeronautical event is about to take off. Airbus Helicopters' air show team previews some of the action to come on the rotorcraft side of this biannual event.

On the static display visit the H225M and the H135, plus full-scale mockups of our newest aircraft: the H145M and the H160, whose innovative Blue Edge blades are also on display at the CORAC (Civil Aviation Research Council) tent nearby.

Learn more about how blades in general are constructed at the Avion des Métiers exhibit, and then check out the X3 high-speed helicopter demonstrator next door at France's National Air and Space Museum. Finally stop by Clean Sky to see a mock-up of a High Compression Engine.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 12:56
photo R.Nicolas-Nelson Armée de l'air

photo R.Nicolas-Nelson Armée de l'air


15.06.2015 CEAM
 

Le CEAM présente un pilote du RC 2/30 Normandie-Niemen

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 12:55
photo EMHM

photo EMHM

 

11 juin 2015 EMHM

 

Le général de brigade Emmanuel Maurin, commandant de l’école de l’infanterie de Draguignan, était à l’EMHM mardi 09 juin 2015.

 

La visite du « père de l’arme » est importante pour l’EMHM, corps de tradition de l’infanterie, puisque qu’elle forme les lieutenants stagiaires de l’école d’infanterie qui ont choisi de servir dans des unités spécialisées montagne, mais aussi les futurs sous-officiers (section d’éclaireurs de montagne) qui serviront dans ces unités d’infanterie.

Ayant passé la plus grande partie de sa carrière opérationnelle au 2e REP, le général connaît bien la montagne pour avoir commandé la 2e compagnie, spécialisée montagne. Il est breveté Chef d’Unité de Haute Montagne, et c’est avec une certaine émotion qu’il a retrouvé l’école où il a fait ses premières armes en montagne.

Après avoir été accueilli par un piquet d’honneur représentatif de toutes les spécificités de l’école, le général MAURIN s’est fait présenter l’EMHM, puis s’est déplacé sur le site d’escalade des Gaillands pour assister à une séance d’instruction de la Section d’Eclaireurs de Montagne. Il en a profité pour escalader brillamment une voie sur laquelle les stagiaires étaient au travail.

Enfin, après une visite de la salle d’honneur, il a présidé un dîner convivial auquel participaient le chef de corps, les chefs de service, et quelques stagiaires.

Dans le livre d’or de l’école, le général Maurin a souligné la continuité, l’humilité et l’innovation qui caractérise la maison-mère des troupes de Montagne.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 12:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

12/06/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 25 mai au 8 juin 2015, dans le cadre de l’opération Sangaris, le détachement des hélicoptères Fennec (DETFENNEC) a réalisé des missions d'appui, de reconnaissance et de renseignement au profit des troupes au sol. À cette occasion, il a passé le cap des 600 heures de vol cumulées depuis la mise en place des appareils sur le théâtre centrafricain.

 

Rattachés au sous groupement de renseignement multicapteurs (SGRM), ces hélicoptères de combat de l'armée de l'Air sont engagés sur l’ensemble du théâtre pour effectuer des missions d’appui-renseignement et d’appui-feu au profit des troupes au sol, mais également des missions de reconnaissance et d'évacuation sanitaire. Pour la première fois, ces appareils multifonctionnels ont été déployés en autonomie sur le terrain avec les capteurs au sol. "Habituellement nous dépendons d'une base avancée pour effectuer nos missions. Cette fois nous avons testé le concept de la nomadisation, c'est-à-dire de bivouaquer avec la troupe au sol. Cela présente le double avantage de pouvoir rayonner sur une distance de 200 km autour de notre installation et de traiter directement les informations prises en vol", explique le commandant Cédric, chef du DETFENNEC.

 

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Présent en RCA depuis le 7 décembre 2013 et stationné sur le camp de M’Poko, ce détachement est constitué d’une vingtaine de personnels incluant les pilotes, les mécaniciens et les spécialistes chargés d'exploiter le renseignement. Il a atteint dernièrement le nombre de 600 heures de vol et plus de 1 000 comptes rendus d'informations prises sur le terrain. Grâce à sa rapidité, sa mobilité et la précision des informations qu’il récolte, le Fennec apporte une plus-value à l’action de la force Sangaris.

 

Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimale en République centrafricaine et à appuyer la mission de l’ONU, désormais pleinement opérationnelle.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 12:20
Three Nimitz-class aircraft carriers at Naval Air Station North Island

 

12.06.2015 photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Daniel M. Young - U.S. Navy

Three Nimitz-class aircraft carriers - USS Carl Vinson (CVN 70), USS Ronald Reagan (CVN 76), and USS John C. Stennis (CVN 74) - are pierside at Naval Air Station North Island June 12. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Daniel M. Young/Released)

USS Carl Vinson (CVN 70), USS Ronald Reagan (CVN 76), and USS John C. Stennis (CVN 74) Facebook fans, enjoy the aerial view!

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 11:56
JT « Direct défense » : le salon du Bourget comme si vous y étiez !


12/06/2015 L.Perier  - DICoD

 

À l’occasion du salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget qui se tiendra du 15 au 21 juin 2015, découvrez les dernières innovations  et les entreprises du secteur de la défense grâce à un tout nouveau journal télévisé : le JT « Direct Défense ».

 

La 51e édition du Salon du Bourget ouvre ses portes lundi 15 juin. Cette année, le ministère de la Défense, en collaboration avec l’armée de Terre, la Marine nationale, l’armée de l’Air et la Direction générale de l’armement (DGA), propose un journal télévisé quotidien d’une vingtaine de minutes sur tous les événements du salon : innovation du jour, invités, démonstrations en vol, visites officielles, équipements…

 

Pour le découvrir, rendez-vous dès lundi 15 juin à partir de 17h sur le site internet du ministère de la Défense www.defense.gouv.fr

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 11:55
Crédits photo FRANCIS PLR - GIGN

Crédits photo FRANCIS PLR - GIGN


Sources : GIGN

 

Dans le domaine des sports de combat, les entraînements au GIGN sont hebdomadaires.

Les techniques de percussions et de préhension sont travaillées entre autre sur des bases de boxe pieds-poings, de ju-jitsu brésilien et de Mixed Martial Arts (MMA). Elles sont ensuite adaptées aux besoins opérationnels propres à l'unité.

Cliquer ici pour rejoindre la page Facebook officielle du GIGN external link

 

 

Credits photo : GIGN

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 07:56
1915-2015 les 100 ans d’essais en vol de la DGA s’affichent sur le Mirage 2000 - photo DICoD

1915-2015 les 100 ans d’essais en vol de la DGA s’affichent sur le Mirage 2000 - photo DICoD

 

12/06/2015  DICoD  - Economie et technologie

 

Lundi 15 juin, la 51e édition du Salon du Bourget ouvre ses portes. Comme à chaque fois, le ministère de la Défense sera présent et exposera certains de ses matériels-phares. En exclusivité, découvrez-en quelques-uns alors qu’ils sont mis en place sur le stand du ministère.

Tigre HAD (Armée de Terre) - NH90 Caïman (Marine Nationale) - photos DICoDTigre HAD (Armée de Terre) - NH90 Caïman (Marine Nationale) - photos DICoD

Tigre HAD (Armée de Terre) - NH90 Caïman (Marine Nationale) - photos DICoD

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 07:55
Quelles stratégies face aux mutations de l’économie de défense mondiale ? - IRSEM


11/06/2015 par IRSEM

 

Sous format « livre électronique », l’IRSEM publie dans cette collection ses recherches

stratégiques principales

 

Etude de l'IRSEM n°38 - 2015

Quelles stratégies face aux mutations de l’économie de défense mondiale ?

sous la direction d’Aude-Emmanuelle FLEURANT

 

Etude de l'IRSEM n°37 - 2015

Les sanctions contre la Russie ont-elles un effet dissuasif ?

par Céline MARANGÉ

 

Etudes de l'IRSEM 2014

 

Etude de l'IRSEM n°36 - 2014

La stratégie américaine en Afrique

Sous la direction de Maya KANDEL

Synthèse
Abstract (En)

 

Etude de l'IRSEM n°35 - 2014

Approche globale et union européenne :
Le cas de la corne de l'Afrique

Sous la direction du Général de division (2S) Maurice de LANGLOIS

Synthèse
Abstract (En)

 

Etude de l'IRSEM n°34 - 2014

Opinion publique et armées à l’épreuve de la guerre en Afghanistan

Barbara JANKOWSKI

Synthèse
Abstract (En)

 

Etude de l'IRSEM n°33 - 2014

La puissance russe au Moyen-Orient :
Retour ou déclin inéluctable ?
Clément THERME

Synthèse
Abstract (En)

 

Etude de l'IRSEM n°32 - 2014

Les stratégies du smart power américain :
Redéfinir le leadership dans un monde post-américain

Sous la direction de
Maya KANDEL et Maud QUESSARD-SALVAING

Synthèse (Fr)
Abstract (En)

 

Etude de l'IRSEM n°31 - 2014

L'action extérieure de l'Europe à l'épreuve de l'Egypte et de la Corne de l'Afrique

Dr. Chantal LAVALLEE

 

Étude de l'IRSEM n°30-2014
Accès aux espaces communs et grandes stratégies :
vers un nouveau jeu mondial

 

Etudes IRSEM n°30-2014 (En)
Access to the global commons and grand strategies :
a shift in global interplay

 Frédéric RAMEL

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 07:40
La Russie et l’Ukraine, un an après l’annexion de la Crimée - La lettre de l'IRSEM n°3 - 2015


10/06/2015  par IRSEM

 

La Lettre de l'IRSEM est notre lettre d'information. Chaque mois, chercheurs résidents et invités y présentent un dossier stratégique, des chroniques et points d'actualité.
 

La lettre de l'IRSEM n°3 - 2015

 

Dossier stratégique : La Russie et l’Ukraine, un an après l’annexion de la Crimée

 

La lettre de l'IRSEM n°2 - 2015
Dossier stratégique : La diplomatie proactive des pays du Conseil de Coopéra-tion du Golfe au Moyen-Orient

La lettre de l'IRSEM n°1 - 2015
Dossier stratégique : Risques et défis internationaux

2014 - La lettre de l'IRSEM

La lettre de l'IRSEM n°8 - 2014
Dossier stratégique : Sécurité globale et surprises stratégiques en Europe

La lettre de l'IRSEM n°7 - 2014
Dossier stratégique : La Syrie : Quelles perspectives pour une sortie de crise ?

La lettre de l'IRSEM n°6 - 2014
Dossier stratégique : La politique étrangère et de défense de la Chine :  Une nouvelle étape?

La lettre de l'IRSEM n° 5 - 2014

La Lettre de l'IRSEM n°4 - 2014
Dossier stratégique : Quelles stratégies étatiques dans le monde arabe face au jihadisme?

La Lettre de l'IRSEM N°3 - 2014
Dossier stratégique: La Pologne, un acteur de la défense européenne

Version en polonais du dossier stratégique

La Lettre de l'IRSEM N°2 - 2014

La Lettre de l'IRSEM N°1 (2,02 Mo)

 

Afin de recevoir par mail notre newsletter mensuelle, la Lettre de l'IRSEM, merci de nous préciser :
- vos noms, prénoms, grade, fonction, organisme, et adresse mail, à partir du lien ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 06:55
Le soutien de l’opération SENTINELLE

 

14/06/2015 Armée de Terre

 

La zone de rassemblement et d’attente (ZRA) de Brétigny sur Orge est le point d’entrée et de sortie de tous les soldats de l’opération SENTINELLE en Île-de-France.

 

Lors de chaque phase de relève, la ZRA accueille près de 7 000 hommes et les équipes avant leur affection sur les sites franciliens.

 

L’ancienne base aérienne, capable de gérer jusqu’à 1 300 soldats par jour, fournit tout l’équipement nécessaire à leur mission. Gilets pare-balles, casques, bombes lacrymogènes, matraques télescopiques font notamment partie du paquetage perçu. Armée par le service du commissariat des Armées, la ZRA offre des possibilités d’hébergement et de restauration pour garantir un soutien optimal aux unités montantes et descendantes.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 05:20
Un char américain Abrams débarque dans le port de Riga, en Lettonie, le 9 mars 2015. (photo US DoD)

Un char américain Abrams débarque dans le port de Riga, en Lettonie, le 9 mars 2015. (photo US DoD)

 

15 juin 2015 45eNord.ca (AFP)

 

Les États-Unis sont en passe d’entreposer des armes lourdes, y compris des chars, et jusqu’à 5.000 hommes, dans plusieurs pays baltes et d’Europe de l’Est pour contrer une éventuelle agression russe, affirme ce week-end le New York Times.

 

Si la proposition du Pentagone est acceptée par l’exécutif américain, les États-Unis entreposeront pour la première fois des armes lourdes dans ces pays qui ont récemment adhéré à l’OTAN et qui, avant la chute du mur de Berlin, appartenaient à la sphère d’influence de l’Union soviétique, affirme le quotidien qui cite des sources américaines et alliées anonymes.

 

Il s’agit de rassurer les pays baltes et d’autres pays d’Europe de l’Est qui sont très inquiets depuis l’annexion de la Crimée et les combats en Ukraine, où des séparatistes pro-russes contestent l’autorité de Kiev dans l’est du pays.

 

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie d’armer les séparatistes et d’avoir déployé des troupes régulières pour les aider.

 

Selon le New York Times, la proposition doit encore recevoir l’aval du secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, et de la Maison Blanche. Le quotidien souligne que certains alliés de l’OTAN s’inquiètent de la réaction de la Russie.

 

Un porte-parole du Pentagone cité par le quotidien souligne qu’aucune décision n’a encore été prise.

 

Les responsables qui ont parlé au quotidien estiment que le Pentagone devrait avoir le feu vert avant une réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, ce mois-ci à Bruxelles.

 

En l’état actuel des plans du Pentagone, de l’équipement pour quelque 150 hommes (une compagnie dans l’armée américaine) serait stocké dans chacun des trois pays baltes.

 

De l’équipement pour une compagnie ou un bataillon (750 militaires environ) serait entreposé en Pologne, Roumanie, Bulgarie et peut-être en Hongrie, ont précisé ces sources.

Partager cet article
Repost0
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 16:55
Blessés de guerre: l'armée de terre précise l'attribution et le port de l'insigne


14.06.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Dans un post du 14 avril 2013, j'avais abordé la question de l'insigne des blessés de guerre (lire ici). Le bulletin officiel des armées du 4 juin a diffusé une "INSTRUCTION PROVISOIRE N° 1403/DEF/EMAT/CAB/ADM/REC relative à l'attribution de l’insigne des blessés de guerre au personnel de l'armée de terre. Du 14 avril 2015".

 

Cette instruction précise que:
- "L'insigne des blessés de guerre témoigne la reconnaissance et le soutien de la nation aux militaires blessés. Il est attribué aux militaires atteints d'une blessure de guerre constatée par le service de santé des armées et homologuée par le ministre de la défense.",
- "L'insigne des blessés de guerre est constitué d'un module bronze doré, de 30 mm constitué d'une étoile à cinq branches en émail rouge vif entourée d'une couronne mi-feuilles de chêne, mi-feuilles de laurier et d'un ruban de 50 mm de long et 35 mm de large, composé de la façon suivante : un liseré blanc de 1 mm suivi d'une bande bleue de 5 mm, raie blanche de 1 mm, bande bleue de 4 mm, raie blanche de 1 mm, raie jaune de 3 mm, raie blanche de 1 mm de part et d'autre d'une bande centrale rouge sang de 3 mm. Chaque blessure supplémentaire est matérialisée par une étoile émaillée rouge vif sur le ruban de l'insigne. La barrette de l'insigne des blessés de guerre est un rectangle du ruban décrit ci-dessus d'une longueur égale à la largeur du ruban et de 10 mm de hauteur. Les blessures sont matérialisées sur la barrette par autant d'étoiles que celle-ci peut en contenir."

Partager cet article
Repost0
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 16:55
Le CEMAT aux journées de la maintenance

 

13/06/2015 armée de Terre

 

Le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) s’est rendu aux écoles militaires de Bourges les 4 et 5 juin 2015 à l’occasion des journées de la maintenance.

 

Les assises de la maintenance du milieu terrestre ont pour but de rassembler l’ensemble des acteurs du domaine pour orienter son évolution. Cette rencontre a été l’occasion pour le CEMAT de décrire le nouveau modèle de l’armée de Terre « Au contact » aux militaires et de présider la cérémonie  du 75e anniversaire de la création de l’arme du matériel. Il aura souligné l’importance particulière de cette arme pour l’armée de Terre et son nouveau modèle.

 

Détails en images.

Partager cet article
Repost0
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 10:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

13/06/2015 Armée de Terre

 

Du 17 au 22 mai 2015, le commandement de la défense du Finistère (CDF) a organisé un exercice interarmées de sauvegarde générale sur la côte bretonne, baptisé « FINISTEREX 2015 ».

 

Le CDF est chargé, sous l’autorité de l’amiral commandant la zone maritime atlantique, d’assurer la protection des installations sensibles des armées, dans le département du Finistère. Une force terrestre (la Force 29) armée par  200 militaires de la réserve opérationnelle de l’armée de Terre, a donc été déployée de Crozon à Landivisiau, en complément d’autres éléments de protection de la marine nationale et de la gendarmerie.

 

Une nouvelle fois, la 9e brigade d’infanterie de marine (9e BIMa) a engagé son état-major tactique de réserve (EMT-R), dont le concept d’emploi est maintenant validé et apte à assurer ce type de mission sur le territoire national, pour commander deux unités de réserve : une compagnie de Guépard-réserve, armée par les réservistes des cinq régiments de la brigade (RICM, 2e RIMa, 3e RIMa, 11e RAMa et 6e RG) et une compagnie de marche, formée par trois autres régiments de l’armée de Terre (40e RT, 515e  RT et 1er  Spahis). La mission était d’assurer la surveillance et la protection externe de sites, de convois et de transits sensibles.

 

La réserve opérationnelle a ainsi démontré sa capacité à bloquer la plupart des tentatives d'un adversaire agile et omniprésent.

Partager cet article
Repost0
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 10:45
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

11/06/2015 Sources : État-major des armées

 

Echéance majeure de la mission Corymbe 129 de l’aviso Commandant l’Herminier, l’exercice NEMO 15.2 s’est déroulé entre le 26 et le 30 mai 2015 dans le golfe de Guinée. Planifié et récurent, cet exercice vise à entretenir et à renforcer la capacité des États riverains du golfe de Guinée à mener des actions coordonnées dans le domaine de la sécurité maritime mais également du secours d’urgence. NEMO 15.2 a ainsi impliqué la quasi-totalité des États riverains via leur marine ou instances maritimes : Gabon, Cameroun, Nigéria, Bénin, Togo, Ghana et Côte d’Ivoire.

 

Point de départ de l’exercice NEMO (Navy Exercise for Maritime Operations) : Port-Gentil, capitale économique du Gabon, où le Commandant l’Herminier était en escale du 21 au 26 mai 2015 pour prendre part au briefing et à une conférence de presse. L’occasion également d’effectuer de multiples activités, dont des instructions à la lutte anti-incendie en mer et à la plongée, une action civilo-militaire au profit d’un orphelinat de Port-Gentil et plusieurs rencontres sportives. Durant cette escale, les éléments français au Gabon (EFG) ont également encadré un stage d’aguerrissement organisé au bénéfice des membres de la brigade de protection du bord dans les environs de Libreville, au CAOME, centre d’aguerrissement outre-mer et étranger.

 

Le 26 mai 2015, à peine le bâtiment sorti du port, retentissait le coup d’envoi officiel de l’exercice NEMO 15.2 avec un premier exercice de visite mené par un patrouilleur gabonais. Le Commandant l’Herminier simulait un bâtiment de commerce suspecté de se livrer à des trafics illicites. Après cette première interaction, le navire mit le cap sur Douala, au Cameroun. Ce transit fut tout d’abord marqué par la rencontre d’opportunité avec le patrouilleur hauturier l’Adroit, mise à profit pour réaliser des manœuvres d’entraînement au ravitaillement à la mer puis, en début de nuit, par une rencontre programmée en haute mer avec le patrouilleur portugais Figueira da Foz, occasion pour nos alliés d’apporter leur participation à l’exercice NEMO.

 

Le lendemain, à quelques encablures de Douala (Cameroun), deux exercices se sont déroulés de façon quasi-simultanée à bord de l’aviso français. Tandis qu’un patrouilleur camerounais portait assistance au L’Herminier frappé fictivement par une voie d’eau importante en lui envoyant matériel et personnels, un patrouilleur gabonais effectuait à bord de l’aviso français un exercice de visite et d’enquête de pavillon.

 

NEMO 15.2 s’est poursuivi les jours suivants avec les participations successives, au cours d’exercices similaires, de navires du Togo, du Bénin et de la Côte d’Ivoire, où l’exercice s’est achevé le 30 mai 2015.

 

Au moment de clôturer NEMO 15.2 dont le débriefing s’est déroulé le 1er juin 2015 à Abidjan, le bilan était de l’avis de tous très positif. En effet, l’implication dont firent preuve les marins africains et leur capacité à agir conjointement ont permis de dérouler l’ensemble des différents scénarii dans leur intégralité.

 

NEMO, par le biais d’exercices réalistes axés sur la coopération entre États africains, vise à aider accompagner les marines riveraines du golfe de Guinée et favoriser la stabilité de la région. Cet exercice interallié majeur permet en outre d’exercer la coopération opérationnelle de la France avec ses partenaires dans une zone particulièrement sensible aux trafics illicites et aux actes de piraterie.

photo Marine Nationalephoto Marine Nationalephoto Marine Nationale
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Partager cet article
Repost0
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 11:50
Medium Extended Air Defense System ( photo MEADS International)

Medium Extended Air Defense System ( photo MEADS International)


10.06.2015  Lockheed Martin
 

The German Federal Ministry of Defence has chosen the Medium Extended Air Defense System (MEADS) as the basis for Taktisches Luftverteidigungssystem (TLVS), a next-generation network-based tactical air and missile defense system. It will replace Patriot air defense systems initially fielded in the 1980s.

 

Lockheed Martin (NYSE: LMT) will share in development of Germany’s TLVS with its MEADS International partner MBDA Deutschland.

“Lockheed Martin is fully committed to the success of TLVS,” said Rick Edwards, president of Lockheed Martin Missiles and Fire Control. “It reflects our continuing commitment to international partnerships and ongoing support for the German government’s leadership role in European missile defense.”

MEADS has been developed through MEADS International, a cooperative venture between MBDA and Lockheed Martin. The TLVS program ensures seamless continuation of this successful development partnership. Lockheed Martin companies in Dallas, Texas; Huntsville, Alabama; Orlando, Florida; and Syracuse, New York, are expected to support the German program.

“With this decision in favour of MEADS, Germany has opted for a powerful, state-of-the-art, long term ground-based air and missile defence system sufficient to meet the threats both of today and of the future,” said Thomas Homberg, managing director of MBDA Deutschland. “It is now our shared responsibility, together with the armed forces, to provide a solid basis for the introduction of the system.”

In 2013, at White Sands Missile Range, New Mexico, MEADS became the first air and missile defense system to demonstrate a dual intercept of targets attacking simultaneously from opposite directions. MEADS is designed to significantly reduce operation and support costs by covering a larger area with less manpower and equipment, and less demand on airlift. Once in theater, MEADS elements emplace more quickly and can be repositioned without shutting the system down.

“We are honored that MEADS will provide the foundation for Germany’s next-generation air and missile defense system,” said Mike Trotsky, vice president of air and missile defense at Lockheed Martin Missiles and Fire Control. “Only MEADS has demonstrated the advanced network capabilities and 360-degree defense that are now essential requirements for air and missile defense systems.”

Partager cet article
Repost0
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 11:50
Exercise Griffin Rise: Strengthening links with France


12.06.2015 UK MoD
 

We currently have a major UK/French exercise underway that is developing the working relationship between the two nations’ navies.

But how many people know about this partnership?

In this blog Rear Admiral Radakin, Commander UK Maritime Forces explains a bit more about Exercise Griffin Rise, how it came about, and what it means.

 

Griffin Rise, and associated activity, was borne out of the Lancaster House Treaty of 2010 between France and the UK.

This created the concept of a UK/France Combined Joint Expeditionary Force (CJEF).


The philosophy behind the CJEF is of two medium sized powers in Europe that share common values and interests, and possess credible and sophisticated armed forces, coming together to enhance their shared outlook on the world and their influence in it, as well as their ability to respond to events and maintain stability.


It’s a simple concept - the assumption is that militarily we are stronger together.


Now, if we look at how we are turning that into reality, both the UK and French navies will have an aircraft carrier capability; both have a similar submarine force and nuclear deterrent; a similar frigate and destroyer capability; a substantial mine countermeasure force; and helicopter assets.


Both navies are highly capable but by coming together we can be more effective.


In this simulated exercise I now have under my command the aircraft carrier FS Charles de Gaulle; an impressive combined French and UK amphibious force with a heavier punch than either nation could deliver alone; more frigates and destroyers, and submarines.


And, in the exercise, I can use these “bigger and better” forces to assist expelling an enemy that has invaded an allied nation.


By working together in this fashion we are enhancing our capability.


I have a shared HQ that has been made much richer by having the expertise of French staff (all fluent in English – which has left me embarrassed by my rudimentary French).


Many have just returned from the Gulf where they were involved in bombing ISIL forces in Iraq from FS Charles de Gaulle.


And, throughout, they were supported by the UK Frigate HMS Kent which integrated seamlessly into the French carrier task group.


Our role in Griffin Rise is being played out in HMS Ocean, which is currently in the Baltic Sea. But why are we here?


HMS Ocean is the UK’s Flagship and it has a command and control capability necessary for a 2* Admiral to command from afloat.


This allows me to be the maritime component commander for the Griffin Rise exercise working to a French 2* Joint Force Commander based in Paris.


But at the same time Ocean is also taking part in an exercise called BALTOPS 15.


This is a large, maritime, NATO exercise in the Baltic Sea but HMS Ocean’s size and flexibility means that she can provide me the command and control capability I need while, at the same time, providing complementary capabilities to NATO and still deliver an amphibious assault at the same time.


So, this is an exciting UK/French initiative now being put into practice; something that is very comfortable to the UK and French Navies.


And it is being carried out on the Royal Navy Flagship, using it as a command ship whilst it is on a very different task with NATO in the Baltic.


International operations, in a truly international ship, and all done with and alongside our nearest ally, France, to deliver effective military power – together!

Partager cet article
Repost0
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 11:20
USS Jason Dunhan fires 5" gun as part of BALTOPS 2015


12 juin 2015 par US Navy

 

BALTIC SEA (June 11, 2015) USS Jason Dunham (DDG 109) fires it's 5-inch during BALTOPS 2015, June 11. Jason Dunham, an Arleigh Burke-class guided-missile destroyer, homeported in Norfolk, is participating in exercise Baltic Operations (BALTOPS) 2015. BALTOPS is an annually recurring multinational exercise designed to enhance flexibility and interoperability, as well as demonstrate resolve of Allied and partner forces to defend the Baltic region. (U.S. Navy video/Released)

Partager cet article
Repost0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 18:55
Tigre HAD (Hélicoptère d’Appui et de Destruction)

Tigre HAD (Hélicoptère d’Appui et de Destruction)

 

9 juin, 2015 Nathan Gain (FOB)

 

Dans moins d’une semaine s’ouvrira le salon du Bourget. Vitrine du savoir-faire de l’industrie aéronautique française, « le Bourget » fait également la part belle au matériel aérien en usage dans l’armée de terre. Parfait symbole de la symbiose entre air et sol au sein des forces françaises, l’ALAT sera particulièrement mise en vedette durant cette 51e édition du salon du Bourget.

 

Parmi de nombreux autres systèmes, le stand du Ministère de la Défense (Extérieur – C3A) hébergera un hélicoptère de combat Tigre dans sa version HAD (Hélicoptère d’Appui et de Destruction). Il sera pour l’occasion présenté en tandem avec une roquette à précision submétrique (RPSM), fabriquée par une filiale de Thales, TDA Armements SAS. Selon les rumeurs, une demi-douzaine de nouveaux Tigre devrait rejoindre les rangs de l’ALAT au travers la révision de Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019. Le Tigre HAD est le second standard de l’hélicoptère de l’armée de Terre après le désormais bien connu Tigre HAP (appui protection). En plus du canon de 30 mm et des roquettes de 68 mm du Tigre HAP, la version appui-destruction dispose également de missiles air-sol AGM-114 HELLFIRE.

 

NH90 TTH (Tactical Transport Helicopter) Caïman

NH90 TTH (Tactical Transport Helicopter) Caïman

Un NH90 TTH (Tactical Transport Helicopter) Caïman sera également de la partie, à la fois en statique sur le pavillon du constructeur NHIndustries (Extérieur – C2) et, surtout, en démonstration aérienne. Livré le 22 décembre 2011 au GAMSTAT, ce Caïman n’est autre que le premier appareil livré à l’armée française. Basé à Valence, le GAMSTAT (Groupement Aéromobilité de la Section Technique de l’Armée de Terre) est le centre d’évaluation technique et tactique des matériels et des aéronefs de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT). Comme stipulé au sein de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019, les hélicoptères « Puma seront progressivement remplacés par 68 hélicoptères NH 90 TTH, dont 38 seront livrés avant 2019 ».  L’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) devrait néanmoins activer une tranche supplémentaire de 6 NH90 TTH Caïman, officialisée dans le cadre de la révision de la LPM, présentée par Jean-Yves le Drian en Conseil des ministres le 20 mai 2015, et qui devrait porter le nombre de Caïman prévus à 74.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 18:55
photo DCNS

photo DCNS

 

06.12.2015  by DCNS

 

On June 12th in Brest, DCNS delivered the FREMM multi-mission frigate Provence to the French Navy, as stipulated in the contract. This frigate is the second of the series ordered by OCCAR* on behalf of the DGA (French armament procurement agency).

 

Delivery of the FREMM multi-mission frigate Provence is the result of a design and construction process managed by DCNS in close cooperation with the French Navy, DGA and OCCAR teams.

All DCNS sites, its partners and subcontractors took part to this technological and industrial success to ensure compliance with the industrial milestones, in particular the launching in September 2013 and the first sea outing in September 2014.

The delivery of the second series to the French Navy took place just a few weeks after the first successful firing in Europe of a naval cruise missile from the first-of-class, the FREMM Aquitaine.

The sale of a frigate to the Royal Moroccan Navy and the Egyptian Navy, as well as the announcement of the launch of the intermediate-size frigates programme, boost DCNS ambitions for international development thanks to a broader offer of first of rank surface ships.

The delivery of the FREMM Provence represents an opportunity to applaud the industrial and technological prowess of DCNS and its subcontractors. It underlines our ability to produce first of rank combat ships that meet our client navies needs, such as those of Morocco and Egypt,” stated Anne Bianchi, Director of FREMM programmes. “Today, we are proud to deliver this second ship to the French Navy.”

 

SETIS®, one of the most effective sea-proven combat systems on the market

The delivery of the FREMM Provence marks the culmination in the ramping up of SETIS®, the latest-generation combat system developed by DCNS. The ship is now equipped with a cutting-edge solution that is perfectly integrated on board. Indeed, the successful firing of the naval cruise missile on May 19th 2015 from the FREMM Aquitaine is a demonstration of the anti-land warfare capabilities directed at targets located deep in enemy territory. Added to the anti-submarine, anti-surface and anti-air warfare capabilities, the FREMM has now reached its full technological capabilities.

“DCNS has successfully accomplished this essential step for the FREMM SETIS® combat system. We are proud to have contributed to the successful firing of a cruise missile from a surface ship, a first in Europe. This result is a demonstration of DCNS expertise in the area of the design and integration of combat systems,” stressed Anne Bianchi.

 

Four FREMM at different stages of construction at DCNS Lorient Shipyard

For DCNS, the FREMM programme currently involves the construction of ten frigates, eight of them for the French Navy. Six of these are to be delivered by 2019 and the remaining two frigates, equipped with extended anti-aircraft capabilities, will be delivered before 2022. Two other were sold for export clients: the Royal Moroccan Navy and the Egyptian Navy.

The delivery of the FREMM Provence takes place at a time when the FREMM programme is powering ahead on the DCNS site in Lorient. To date, three FREMM frigates are under construction and one is being prepared before being delivered:

  • The FREMM Aquitaine, first in series, delivered in 2012.
  • The FREMM Mohammed VI, for the Royal Moroccan Navy, delivered in 2014.
  • The FREMM Provence, delivered today, 12 June 2015.
  • The FREMM intended for the Egyptian Navy, formerly the FREMM Normandie, will be delivered in summer 2015.
  • The FREMM Languedoc will make its first sea outing in autumn 2015.
  • The FREMM Auvergne is currently in the final stages of construction and will be launched in September 2015.
  • The FREMM Bretagne is currently being assembled.

 

Technical characteristics of the FREMMs

The FREMM multi-mission frigate is one of the most technologically advanced and competitive ships on the market. Its versatility and manoeuvrability meet the operational requirements of numerous navies around the world. Equipped with high-tech sensors and weapons, integrated with the SETIS® latest-generation combat system developed by DCNS, the frigate can counter all types of threats, whether air, surface, submarine or land-based.

The heavily armed FREMM is equipped with the most effective weapons systems and equipment, such as the Herakles multifunction radar, the Aster and Exocet MM 40 missiles, or the MU 90 torpedoes. It is innovative and offers unequalled levels of interoperability and availability. This combat ship is capable of meeting the expectations of numerous navies.

  • Total length: 142 metres
  • Width: 20 metres
  • Displacement: 6,000 tonnes
  • Maximum speed: 27 knots
  • Operation: 108 persons (including helicopter detachment)
  • Accommodation capacity: 145 men and women
  • Range: 6,000 nautical miles at 15 knots

*OCCAR: Organisation for Joint Armament is an international organisation whose core-business is the through life management of cooperative defence equipment programmes for its Member States. Amongst other services, it performs the project management for the multi-mission frigates intended for France and Italy.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 17:55
Journées Portes Ouvertes au 17e RGP ! 13-14 juin 2015


source 17e RGP

JOURNÉES PORTES OUVERTES AU 17e RGP ! Les samedi 13 et dimanche 14 juin 2015, le 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP) de Montauban ouvre ses portes au grand public, entre 10h30 et 20h30, au sein de son quartier à Doumerc. Au programme, de nombreux stands, des démonstrations cynotechniques, de combat rapproché ou encore, de sauts en parachute.
Venez nombreux !

Journées Portes Ouvertes au 17e RGP ! 13-14 juin 2015
Partager cet article
Repost0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 16:55
Au Contact, la nouvelle offre stratégique de l’armée de Terre

 

12/06/2015 Armée de Terre

 

Le nouveau modèle de l’armée de Terre Au Contact a été présenté officiellement par le général d’armée Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre le 28 mai 2015 dans le grand amphithéâtre de l’école Polytechnique à Palaiseau.

 

En septembre 2014, le général CEMAT a reçu pour mission du ministre de la Défense de bâtir un nouveau modèle pour l’armée de Terre. Elaboré en 8 mois et rythmé par des consultations en interne et en externe, ce modèle très novateur répond à la double nécessité de s’adapter aux évolutions du monde et des menaces. Il définit une nouvelle architecture d’armée, plus souple et dynamique, organisée autour de 8 piliers : « Force Scorpion », Forces spéciales, commandements spécialisés (renseignement, SIC-Cyber, logistique), maintenance, ressources humaines, aérocombat, formation-entrainement interarmes, territoire national.

 

Le modèle Au contact permet à l’armée de Terre de proposer une nouvelle offre stratégique qui s’inscrit pleinement dans le plan Cap 2020 de l’état-major des armées. L’armée de Terre, si elle reste essentiellement tournée vers l’intervention extérieure, rééquilibre sa participation et sa visibilité dans les domaines de la protection, en particulier sur le territoire national, et de la prévention (participation au renforcement de la résilience du pays, contribution aux actions de formation de la jeunesse avec le service militaire volontaire, SMV).

 

La période qui s’ouvre maintenant jusqu’à l’été 2016 correspond à l’élaboration de la nouvelle maquette de l’armée de Terre, déclinée du modèle et dimensionnée en fonction des effectifs, des équipements et des ressources financières qui lui seront alloués, notamment par la loi de programmation militaire (LPM) en cours d’actualisation.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 16:55
Marines et légionnaires posent ensemble sur un VBCI du 2ème REI (photo armée de Terre)

Marines et légionnaires posent ensemble sur un VBCI du 2ème REI (photo armée de Terre)

 

12 juin, 2015 Pierre Brassart (FOB)

 

Il y a quelques semaines, les légionnaires du 2ème REI recevaient quelques-uns de leurs homologues du corps des Marines américain pour un exercice commun organisé dans le camp des Garrigues. La 6e brigade légère blindée (BLB) a depuis longtemps lié d’étroits liens avec la 2nd US Marines division qui est la division de l’USMC affectée sur la façade atlantique des USA et donc en contact direct avec l’Europe.

 

La 6ème BLB est une des deux brigades de l’armée de Terre à vocation amphibie, avec la 9ème BIMA. Cet entrainement a été une occasion pour les légionnaires de montrer aux Marines leurs tout nouveaux VBCI qu’ils ont reçus au début de l’année. Les Marines risquent eux d’encore attendre avant de recevoir leurs nouveaux véhicules blindés.

 

Jusqu’ici, l’USMC est toujours équipé d’AAV-7 pour l’assaut amphibie et de LAV-25 pour la reconnaissance et le transport de troupe. Le programme de remplacement des AAV-7, l’EFV (Expeditionary Fighting Vehicle) n’a pas abouti et a été remplacé par l’Amphibious Combat Vehicle qui avance lentement et le Marine Personnel Carrier, devant remplacer les LAV, n’est pas plus avancé.

 

En matière de nouveautés, le corps des Marines n’est cependant pas en reste ces dernières semaines dans le domaine aéronaval. Pour la première fois, 6 F-35B ont été embarqués sur un navire amphibie de l’US Navy, l’USS Wasp (LHD-1), qui avait également été le premier à accueillir un appontage de F-35B. Entre le 18 et le 29 mai, les pilotes de l’USMC ont réalisé plus de 100 décollages et appontages sur le bâtiment.

 

Ce premier test opérationnel a également été marqué par un autre évènement. Pour la première fois, un MV-22 Osprey a transporté un turboréacteur F-135 (celui équipant le F-35). Cette manœuvre représente une étape importante pour l’US Navy vu qu’elle compte bien remplacer ses vénérables C-2 Greyhound avec de nouveaux V-22.

Les Marines ont eu l’occasion d’examiner les VBCI français (Photo armée de Terre)

Les Marines ont eu l’occasion d’examiner les VBCI français (Photo armée de Terre)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories