Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 10:20
EDA Chief Executive addresses CSDP symposium in Washington

 

Washington - 29 April, 2015 by European Defence Agency

 

Along with Head of the European Defence Agency and HR/VP Federica Mogherini, EDA Chief Executive Jorge Domecq travelled to Washington on 29 April to attend the 4th Annual Transatlantic Symposium on the Common Security and Defence Policy (CSDP).

 

Bringing together senior EU and US military and civilian leaders, the event provided a forum to discuss the role of CSDP and transatlantic cooperation in addressing challenges such as hybrid warfare, crisis management in Africa, maritime security and global security.

 

Transatlantic cooperation

After an opening address given by Federica Mogherini, EDA Chief Executive Jorge Domecq took part in a panel discussion focused on the reinforcement of the transatlantic security cooperation. There he shared views with Maciej Popowski, Deputy Secretary General, European External Action Service; and Jim Townsend, Deputy Assistant Secretary of Defense for European and NATO Policy, as well as with the rest of the audience.

It is important that we maintain a sound working relationship with NATO”, Jorge Domecq stressed during the conference. “In the current security environment we will need to further enhance this link by avoiding unnecessary duplications and reinforcing the EU’s ability to act as a security provider with the right set of capabilities and a strong and balanced defence industry”, he explained.

 

Constant interaction

We have to keep in mind that each EU Member State can only rely on a single set of forces to achieve EU and NATO ambitions”, the EDA Chief Executive added. “Thanks to constant interaction between EDA and NATO experts, we have already established transatlantic links that could be further developed in the years to come”.

Jorge Domecq also took advantage of this trip to the United States to meet with Department of Defense officials.

 

More information

Partager cet article

Repost0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 08:55
[Teaser] Le ministère de la Défense au salon du Bourget 2015


30 avr. 2015 par Ministère de la Défense

 

En attendant l'ouverture des portes du Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget, du 15 au 21 juin 2015, regardez la présentation des équipements du ministère de la Défense.

Partager cet article

Repost0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 07:55
Le général Alain Bouquin quitte l’armée

 

28 avril 2015 par Henri Weill - Ainsi va le monde !

 

Décision qui sera effective le 30 juin prochain. Ensuite, Alain Bouquin intégrera le groupe Thales comme conseiller Terre.

Général de corps d’armée, inspecteur de l’armée de terre depuis 2013, cet homme réservé est profondément attaché à la Légion étrangère qu’il commanda (COMLE de 2009 à 2011) et, en particulier, au 2ème régiment étranger de parachutistes (2ème REP) dont il fut le chef de corps au début du siècle (2000-2002).

Lorsqu’il dirigeait les « képis blancs » le général Bouquin avait eu à gérer quelques faits divers, un environnement médiatique "sensible" sans paraitre toujours soutenu par la hiérarchie de l’armée de terre de l’époque. Alain Bouquin avait alors négocié en diplomate et contribué à sortir de cette période de crispation. Son nom avait été cité l’été dernier comme possible n°2 de l’armée de terre (major général). Mais c’est l’un de ses camarades de la promotion Général Rollet à Saint-Cyr (dont Alain Bouquin sortit major), Bertrand Houitte de La Chesnais qui fut finalement choisi.

Le général de corps d’armée Alain Bouquin fera ses adieux aux armes, le 2 juin, aux Invalides, deux ans avant la limite d’âge.

Partager cet article

Repost0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 07:35
« Top Gun Afghane », la première femme pilote qui vole au dessus des préjugés


29.04.2015 45eNord.ca (AFP)
 

On la surnomme la « Top Gun Afghane ». Avec son treillis, ses lunettes d’aviateur et sa démarche assurée sur le tarmac, Niloofar Rahmani a relevé le double défi d’intégrer un univers exclusivement masculin dans l’un des pays les plus conservateurs pour devenir la première femme pilote d’Afghanistan.

 

Sur la base aérienne des forces afghanes à Kaboul, la femme de 23 ans au foulard noir est la seule présence féminine et le gage d’une micro-révolution qui a commencé par un rêve.

« Depuis mon enfance, quand je voyais un oiseau dans le ciel, je voulais piloter un avion », explique à l’AFP la jeune femme souriante avec une mèche de ses cheveux bruns dépassant légèrement de son foulard.

« Beaucoup de filles en Afghanistan ont des rêves… mais se heurtent à beaucoup d’obstacles, de menaces », dit-elle devant son avion, un petit Cessna de transport léger à hélice à des lieues du F-14 rugissant piloté par « Maverick » le personnage de Tom Cruise dans le film « Top Gun ».

Niloofar Rahmani, qui a grandi à Kaboul, s’est inscrite à une formation des forces aériennes en 2010. Elle a reçu le soutien de ses parents, mais d’autres l’ont accusée de déshonorer la famille.

Niloofar Rahmani est devenue la première femme pilote d’avions dans l’histoire de l’Afghanistan, qui avait déjà connu des femmes pilotes d’hélicoptères, pendant la période communiste, de 1978 à 1992

Deux ans plus tard, elle est devenue la première femme pilote d’avions dans l’histoire du pays, qui avait déjà connu des femmes pilotes d’hélicoptères, pendant la période communiste, de 1978 à 1992.

Récompensée depuis par le prix international des « femmes de courage » du département d’Etat américain, Niloofar fait partie de celles qui ont fait progresser la cause des femmes en Afghanistan depuis la chute des talibans il y a 14 ans.

Sous le régime fondamentaliste, les femmes ne pouvaient pas quitter leur domicile dans être accompagnée d’un homme et vivaient dans un univers confiné. Mais la parité reste encore un rêve lointain aujourd’hui en Afghanistan, où les comportements et les usages restent tributaires d’une ségrégation entre hommes et femmes.

 

J’ai perdu ma liberté

Dans son irrésistible ascension, Niloofar a reçu des appels et des lettres de menace d’inconnus, la pressant de démissionner.

« Ils ont menacé de me faire du mal, ainsi qu’à ma famille », assure-t-elle. « Ma seule réaction a été de les ignorer », ajoute celle qui a dû quitter le pays pendant deux mois en 2013 au moment où ces menaces s’intensifiaient.

Aujourd’hui, la jeune pilote porte toujours un pistolet pour sa protection. Et si elle s’est habituée aux regards des hommes, elle ne quitte jamais la base en uniforme de peur de devenir une cible.

« Marcher dans les rues, faire mes courses, ce n’est plus possible. J’ai perdu ma liberté », dit-elle. Mais au delà des menaces physiques, le conservatisme persistant reste un obstacle pour le droit des femmes.

Au cours d’une mission, elle a néanmoins défié les ordres de son supérieur en transportant des soldats blessés dans le sud afghan.

Les femmes ne sont pas autorisées à transporter les hommes, morts ou blessés. Mais à la fin de cette mission, elle a dit à son commandant: « sanctionnez-moi si vous pensez que j’ai mal agi ». « Il a souri et a dit: +vous avez bien fait+ », se souvient-elle.

Pour être traitée à égalité avec ses collègues masculins elle estime qu’elle ne peut se permettre de se montrer faible. « Je dois être dure, très dure, ne pas montrer d’émotions », dit-elle.

Et tout en poussant les barrières de l’égalité des sexes, elle prend bien garde de ne pas trop bousculer les traditions.

Récemment, l’un de ses collègues lui a tendu la main pour la saluer et elle a décliné. « Pourquoi? », a dit le militaire, dépité. Sans rien dire, elle a effectué un signe de tête, en souriant poliment, ne voulant pas envoyer un message qui pourrait être mal interprété.

Les femmes représentent moins de 1% des 350.000 membres des forces de sécurité afghanes. Quand l’armée afghane aura-t-elle autant de femmes que d’hommes comme pilotes? « Pas de sitôt. Peut-être 20 ou 30 ans », répond Niloofar, avant d’ajouter: « Mais j’ai de l’espoir »

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 17:00
La Légion étrangère commémore Camerone


29/04/2015 Armée de Terre

 

La cérémonie de commémoration du combat de Camerone se déroulera le jeudi 30 avril 2015 au quartier Vienot à Aubagne (Bouches-du-Rhône).

 

Placée sous l’autorité militaire du général de division Jean Maurin, commandant la Légion étrangère, la prise d’armes sera présidée par le général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées. Pour le défilé final, la Patrouille de France survolera la cérémonie.
Les portes du quartier Vienot seront ensuite ouvertes à tous. Des aubades de la Musique de la Légion étrangère, des stands, animations et attractions foraines vous seront proposés l’après-midi et la soirée du 30 avril, ainsi que le 1er mai de 10h30 à 22h. L’élection de Miss Képi Blanc aura lieu quant à elle le 30 avril à 21h.

Considéré comme le fait d’armes le plus célèbre de la Légion étrangère, le combat de Camerone symbolise la force d’intégration de la Légion étrangère et consacre ses valeurs : caractère sacré de la mission, la fidélité à la parole donnée et le destin choisi et accepté par tous.
Ces mêmes festivités auront lieu dans tous les régiments de la Légion étrangère et partout où un légionnaire se trouve sur la planète, en régiment ou en opération, ce combat sera commémoré.

 

Pour plus d’information sur les festivités : http://camerone.legion-etrangere.com

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 17:00
Camerone 2015. Le porteur de la main, François Monarcha, engagé en 1936

 

25.04.2015 par Henri Weill - Ainsi va le monde !

 

Jeudi prochain, à Aubagne, François Monarcha portera la main du capitaine Danjou (voir post du 23 mars). Hier ce légionnaire engagé en 1936 - dans une forme physique enviable - a participé à une première répétition au quartier Viénot. Une deuxième suivra mardi. Au fur et à mesure que Camerone approche, l’adjudant-chef Monarcha, quasiment 98 ans (le 29 août), est dans « un état second » tant il souhaite réussir sa prestation ce 30 avril 2015.

 

Lire l'entretien

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:59
photo ECPAD - Armée de Terre - Marine Nationale - Armée de l'Air

photo ECPAD - Armée de Terre - Marine Nationale - Armée de l'Air


29.04.2015 45eNord.ca (AFP)
 

Face au risque terroriste, l’armée va recevoir près de 4 milliards d’euros supplémentaires sur 4 ans et 7.000 militaires contribueront en permanence à la sécurité nationale, « un effort considérable » dans un contexte financier difficile, selon François Hollande.

 

« La France fait face à de lourdes menaces aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre territoire », a affirmé mercredi le chef de l’Etat après un Conseil de défense qui visait à tirer les leçons des attentats des 7, 8 et 9 janvier (17 morts).

L’opération Sentinelle de patrouilles militaires engagée depuis le début de l’année avec 10.000 hommes sera « pérennisée » avec « 7.000 militaires » affectés à cette mission « de manière durable », a-t-il ajouté.

Le budget de la Défense (31,4 milliards d’euros en 2015) de la France, l’une des premières puissances militaires en Europe avec la Grande-Bretagne, va bénéficier de « 3,8 milliards (d’euros) supplémentaires » entre 2016 et 2019. « C’est un effort important, c’est même un effort considérable », a-t-il estimé.

Dans l’opposition, des députés UMP ont déploré la faiblesse de l’effort. L’augmentation du budget, « cela fait moins d’un milliard par an. Or ce qui manque à nos armées risque de se chiffrer à beaucoup plus », a jugé sur iTELE Arnaud Danjean, député européen. « De la poudre aux yeux » et ces décisions « ne renforcent en rien nos moyens », a renchéri Philippe Meunier.

Pour Florian Philippot, vice-président du Front national, aucune annonce n’est « à la hauteur de la situation ».

Ces décisions ont été prises « avec la volonté de porter la croissance et l’emploi au plus haut niveau possible. J’ai fait ce choix parce que c’est celui de la France, de sa protection, de sa sécurité. Les Français s’ils veulent avoir confiance dans l’avenir doivent se sentir partout en sécurité, protégés », a fait valoir François Hollande.

L’augmentation des crédits militaires bénéficiera aux personnels et aux équipements dont l’armée a besoin pour s’adapter à la lutte antiterroriste. François Hollande a évoqué la nécessité d’accorder plus de moyens à la cyberdéfense, à l’aéronautique et au renseignement.

Tenant compte des décisions prises ce mercredi, l' »actualisation » de la Loi de programmation militaire 2014-2019, votée en 2013, fera l’objet d’un projet de loi soumis au gouvernement le 20 mai avant d’être transmis au Parlement, a-t-il aussi indiqué.

Ces décisions vont entraîner l’annulation de plus de la moitié des réductions d’effectifs dans les armées prévues par la Loi de programmation militaire 2014-2019.

 

18.500 postes préservés

Ainsi, 18.500 postes seront préservés sur les 34.000 menacés de suppression, a précisé la présidence.

En début d’année, le président avait déjà annoncé le gel de 7.500 suppressions d’emplois prévues en 2015.

Pour concrétiser ses nouvelles décisions, le ministère de la Défense compte faire passer le réservoir de forces terrestres pouvant être déployées sur le terrain de 66.000 militaires aujourd’hui à 77.000.

« Aujourd’hui, on est au-delà du contrat opérationnel tant à l’extérieur qu’à l’intérieur et il faut qu’on reprenne de la marge », note-t-on à la Défense. « On en est à rogner les permissions, voire les phases de réentraînement avant de repartir en opérations ».

En extérieur, 9.000 hommes sont actuellement mobilisés au Sahel, en Centrafrique et dans le Golfe. Depuis les attaques de janvier, 10.000 militaires protègent en France des sites sensibles pour un coût estimé à un million d’euros par jour.

L’armée (Air, Terre et Marine) compte quelque 215.000 personnels militaires et civils.

François Hollande a enfin tiré un trait sur la querelle entre les ministères de la Défense et des Finances sur un trou budgétaire de 2,2 milliards d’euros dans le budget de la Défense 2015.

A l’origine, ce dernier misait sur des recettes exceptionnelles de 2,2 milliards d’euros liés à la cession de fréquences hertziennes de la TNT à des opérateurs privés. Au vu du retard pris dans ce domaine, l’option est abandonnée.

« En 2015, les crédits du ministère de la Défense de 31,4 milliards d’euros sont sanctuarisés et ce seront des crédits budgétaires sans aucun appel à des ressources extérieures », a-t-il dit.

Le projet de « sociétés de projet », des instruments juridiques pour acheter des matériels militaires (avions de transport Airbus A400M, frégates multimissions) avant de les louer à l’armée, est ainsi abandonné. Proposée par la Défense, cette solution était vivement combattue par les Finances.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:55
photo EMA

photo EMA

 

29/04/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 20 au 24 avril s’est déroulé le premier Hackathon* des armées. Organisé sur la base de défense (BdD) de Marseille, au quartier Audeoud, il a réuni une cinquantaine d’acteurs de la Défense et consultants de Cap Gemini. L’objectif était de rassembler des compétences sur un même lieu pendant une semaine afin de travailler sur un nouveau projet de portail numérique visant à simplifier les parcours administratifs.

 

Le parcours étudié pour cette première édition était le « Départ individuel en opération extérieure (opex) »

 

Après 5 jours d’échanges intenses entre experts du soutien, personnel soutenu et développeurs, l’objectif a été atteint: développer une maquette de portail numérique « Départ en opération extérieure » qui devrait être déployée sur Intradef en fin d’année 2015. Après avoir identifié toutes les démarches qu’il est aujourd’hui nécessaire d’accomplir pour partir en opex, les membres de l’Hackhaton ont réfléchi aux possibilités offertes par le numérique pour faciliter l’ensemble de ces appels au soutien par le biais d’une page Intradef unique et, demain, sur Internet et smartphone.

 

Conçu par une équipe de professionnel du design et de l’ergonomie cognitive faisant partie intégrante du Hackathon, le futur portail « départ en opex » devrait offrir au plus grand nombre un outil moderne et simple d’utilisation.

 

L’Hackhaton a permis de démontrer dans une approche très innovante tout l’intérêt de regrouper un panel d’acteurs de terrain, des services des armées et de conseillers spécialisés dans un esprit de réalisation concrète et rapide. Tous ont manifesté leur volonté de poursuivre cette aventure visant à être opérationnels, autrement.

 

* « Le « hackathon » est une contraction de hacker et de marathon. Ce terme, qui provient de la Silicon Valley, signifie que l’on concentre l’énergie et les compétences d’un panel d’acteurs dans le temps et dans l’espace pour arriver à un résultat tangible.

photos EMAphotos EMA

photos EMA

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

28/04/2015 par Emmanuel Huberdeau – Air & Cosmos

 

Le processus d'acquisition des neuf prochains drones Reaper français semble être en bonne voie. Le département de la défense américain a annoncé la commande de neuf tourelles multi spectrales de désignation type B de Raytheon dans le cadre d'un contrat FMS (foreign military sales) pour la France. Le coût annoncé du contrat est de 11,6M$. Ces systèmes seront à priori intégrés sur les neufs prochains drones MQ-9 Reaper que la France doit acquérir.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:55
14-18 : les usines en guerre

Usines André Citroën du quai de Javel dans le XVe à Paris. Finition et peinture des obus de 75 mm dans le grand atelier d’usinage et de montage de Chaix. Oct 1915. Photo Citroën Héritage

 

28/04/2015 Par Jean-François Preveraud - industrie-techno.com

 

Le rôle de l’industrie fut prépondérant dans le Premier conflit mondial. C’est en partie grâce à la mobilisation de la production, qui adopta des méthodes de travail novatrice, que les Alliés réussirent à faire la différence. Retour sur un aspect du Conflit souvent oublié.

 

Lire l’article

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:50
F1 technology adapted to CV90


28 avr. 2015 by BAE Systems

 

In a world first, tracked military vehicles are being upgraded with technology adapted from Formula One to improve handling and speed across the battlefield.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:45
Premier stage IATA sur le détachement air 181 de La Réunion

 

29/04/2015 Armée de l'air

 

Du 20 au 24 avril 2015, un instructeur du centre d’instruction du transit interarmées aérien 343 (CITIA) de la base aérienne 125 d’Istres s’est rendu sur le site du détachement air 181 de La Réunion. Il a ainsi dispensé une formation IATA (International air transport association) au profit du personnel de l’escale aérienne militaire 1D.181. Ce déplacement est une première sur un site ultramarin.

 

Cette formation a pour but de répondre au contrat opérationnel fixé par les Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) et permettre le transport de matières dangereuses en toute sécurité, conformément à la règlementation internationale.

 

Manutention des engins de la classe des machines aéroportuaires, règles d’acceptation des marchandises dangereuses ou encore préparation d’un chargement d’un aéronef de type Airbus… Depuis 2011 et le regroupement des formation autrefois dispensées en escales aériennes, le CITIA accueille chaque année des centaines de stagiaires pour leur enseigner les fondamentaux du transit aérien.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:45
Denel finishes acquisition of BAE Systems Land Systems South Africa

 

29 April 2015 by defenceWeb

 

State-owned defence conglomerate Denel has now acquired Land Systems South Africa (LSSA) from BAE Systems, with BAE yesterday announcing the sale of its 75% stake in LSSA.

 

Denel took over the majority ownership stake for R641 million ($53 million) in cash. The complete acquisition cost Denel R855 million, as it also bought the remaining 25% stake from BAE Systems’ partner DGD Technologies.

 

Speaking to defenceWeb last week, Denel Group CEO Riaz Saloojee said that with the acquisition of LSSA, the whole landward mobility capability of the South African National Defence Force will once again be invested in the state. LSSA, Denel Land Systems, Mechem and LMT will be under one roof.

 

Regarding the future of LSSA, Saloojee said Denel plans to grow the division to produce more vehicle capacity than there is at present. LSSA will be focused on the international market, particularly in areas like the Middle East and Africa.

 

“This proposed divestiture will further focus our portfolio on our core capabilities and strong franchise positions in tracked, combat, and amphibious vehicles and weapon systems which represent markets where we possess strong franchise positions and discriminating capabilities,” said Erwin Bieber, president of BAE Systems’ Platforms and Services sector, when the deal was initially announced. “We also recognise that the LSSA employees have made a significant contribution to BAE Systems over the last 10 years, and we believe that transitioning ownership to Denel will better position the LSSA business to achieve its full potential working with a strong South African company.”

 

BAE Systems and Denel signed an agreement to proceed with the sale in August last year, which was anticipated to conclude during the fourth quarter after receiving regulatory and other approvals.

 

LSSA has comprised three business segments employing approximately 500 people. The LSSA business specialises in the design and manufacture of military tactical-wheeled vehicles, mechanical driveline products, precision-machined components and gears, fire directing systems, and remote weapon launching platforms, subsystems and products.

 

LSSA already works with Denel, supplying commander and gunner sights for the Badger 8x8 infantry fighting vehicle being developed by Denel Land Systems for the South African Army.

 

The deal comes as BAE sells off various divisions, such as its Safariland protective clothing and body armour business for $124 million, commercial armoured vehicle activities for $10 million and a small unmanned aerial vehicle business.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:45
Algerian army kills five militants

 

29 April 2015 defenceWeb (Reuters)

 

Algeria's army killed five militants on Tuesday in the region of Tizi Ouzou east of Algiers, the Defence Ministry said.

 

The militants were ambushed in Akerrou village some 100 km (60 miles) to the east of the capital, the ministry said in a statement. Weapons and ammunitions were seized in the operation.

 

The ministry gave no further details but the region is home to Islamic State's local branch known as Jund Al Khilafa, whose leader Abdelmalek Gouri was killed there in December.

 

Algeria, recovering from more than a decade of violence in the 1990s, is a key U.S. ally in its fight against militants in the Sahel.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:35
Séoul s'équipera de nouveaux missiles sol-mer en 2016

 

26.04.2015 sputniknews.com

 

L'année prochaine, Séoul pourrait s'équiper de nouveaux missiles téléguidés sol-mer conçus pour frapper les véhicules de débarquement à coussin d'air nord-coréens, selon l'agence Yonhap.

 

En 2016, la Corée du Sud pourrait s'équiper de nouveaux missiles téléguidés sol-mer conçus pour frapper les véhicules de débarquement à coussin d'air nord-coréens, annonce dimanche l'agence Yonhap.

 

Selon l'agence, les missiles longs de 1,9 mètre et pesant 15 kilogrammes ont déjà réussi quatre tests et pourraient être déployés sur les îles Baengnyeong et Yeonpyeong en mer Jaune, près de la frontière maritime entre les deux Corées. Séoul a commencé la mise au point de ces missiles en 2012 ayant dépensé pour ce projet 65 millions de dollars.

 

La portée de l’arme, conçue pour frapper les véhicules de débarquement à coussin d’air de la Corée du Nord, serait de 5 à 8km.

 

Pyongyang a construit en 2012 une base pouvant abriter 70 véhicules de débarquement à coussin d'air à Goampo, à environ 60 km de la frontière maritime occidentale. La Corée du Nord a récemment intensifié ses exercices de débarquement et d’infiltration à l’aide de ces engins.

 

Par le passé, la frontière maritime entre les deux Corées a été à plusieurs reprises le théâtre d'échauffourées meurtrières, dont la dernière remonte à novembre 2010, lorsque le régime communiste a bombardé l'île sud-coréenne de Yeonpyeong située près de cette frontière, faisant quatre morts et poussant la péninsule au bord du conflit.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:30
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

29/04/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 24 avril 2015, la Force Commander Reserve (FCR) s’est déployée dans le cadre de l’exercice RITE  (Reserve Integration Training Exercise) près de Marjayoun, au Sud Liban.

 

L’exercice a débuté avec l’annonce d’un incident qui nécessitait une réaction immédiate. Afin d’y répondre, la FCR a déployé un poste de commandement tactique composé de trois véhicules de l’avant blindé (VAB), deux véhicules blindés légers (VBL) et un véhicule poste de commandement (VPC). Puis, après avoir créé une aire temporaire d’opérations, la FCR a pu extraire ses blessés et le personnel d’une organisation non gouvernementale.

 

L’objectif de cet exercice, conduit deux à trois fois par mandat, est d’évaluer la chaîne de commandement de la FCR. Cela a permis au contingent français de contribuer à  l’amélioration de l’interopérabilité des différents commandements de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

 

Placée directement sous les ordres du général commandant la FINUL, la FCR est l’élément d’intervention d’urgence de la force. Basée à Dayr Kifa, elle est en mesure d’intervenir dans un délai très court (moins de trois heures) dans tout le Sud Liban, dans le cadre de la résolution 1701.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est l’un des principaux pays contributeurs de la FINUL, avec près de 900 soldats déployés en permanence. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l’ensemble de la zone d’action de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701. Le volet naval de cette mission comporte en permanence plusieurs frégates déployées en force constituée (la Task Force 448). Leur mission : surveiller les approches maritimes du Liban, et empêcher l’introduction d’armes par la mer.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 16:20
MC-130P Combat Shadow: Serving For Over 50 Years

 

29 avr. 2015 by US Air Force

 

The Air Force's MC-130P Combat Shadow has been in service since the 1970s. With new technology on the way, and so many years of service, the Combat Shadow is finally getting the rest it deserves.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 15:50
T-80 MBT - photo Anton Denisov / Sputnik

T-80 MBT - photo Anton Denisov / Sputnik

 

27.04.2015 sputniknews.com

La Bundeswehr est incapable de faire face aux forces armées russes en cas de conflit armé, car elle ne dispose pas d'obus suffisamment puissants pour percer le blindage des chars T-80 et T-90, sans parler de l'Armata, indique le quotidien Die Welt.

 

Bien que l'armée allemande possède l'un des meilleurs chars du monde, Leopard 2, elle n'est pas en mesure d'opposer une riposte au matériel blindé russe, estime l'observateur militaire du journal Thorsten Jungholt. La cause en est l'absence de munitions capables de neutraliser les T-90 et la version modernisée des T-80. 

"Au moment du tir, les obus au noyau de tungstène en service dans la Bundeswehr n'acquièrent pas une énergie cinétique suffisante pour percer le blindage des chars russes modernes. Pour y parvenir, il faut utiliser des obus au noyau d'uranium, ce qui est difficile à réaliser pour des raisons politiques", constate M. Jungholt. 

Lors d'une réforme de la Bundeswehr, le nombre de Leopard 2 a été réduit jusqu'à 225 véhicules. Suite à l'aggravation de la crise ukrainienne, les troupes de l'Otan ont été mises en état d'alerte. A cette occasion, 100 chars déclassés seront remis en service, a annoncé la ministre allemande de la Défense, Ursula Gertrud von der Leyen.  

Cette mesure sera cependant inefficace sans munitions suffisamment puissantes, estiment les experts.  

"Remettre ces chars en service sans munitions est insensé du point de vue militaire", estime Hans Rühle, ancien chef d'état-major de la Bundeswehr.   

 

En attendant, la Russie mène à bien une modernisation de son matériel blindé, constate Die Welt. Bien que les caractéristiques du char Armata soient tenues secrètes, les informations provenant de sources ouvertes laissent supposer qu'il s'agit d'un char de nouvelle génération et qui supasse d'un cran aussi bien ses prédécesseurs que les modèles similaires étrangers.  

Les nouveaux chars Armata constituent le progrès le plus spectaculaire en matière de véhicules blindés russes. Leur principal trait distinctif consiste dans leur agencement permettant de placer l'équipage dans une capsule blindée isolée et d'installer les armements dans une tourelle commandée à distance, rapporte le magazine japonais Diplomat.

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 14:55
photo SIAE

photo SIAE


source SIAE

A deux mois du Salon, la totalité des 130 000m² de surface d'exposition a été réservée.
2 200 exposants représentant 47 pays à travers le monde seront présents pour vous rencontrer, vous présenter leur savoir-faire et conclure des accords professionnels.
De nombreux aéronefs français et étrangers sont attendus en exposition statique ou en présentation en vol, avec notamment le retour des avions militaires américains au Bourget.

Cette 51ème édition promet d'être riche en nouveautés et découvertes. Un fort accent est mis sur le développement durable avec notamment l'exposition CORAC qui présentera les avancées et les projets de l'industrie aéronautique et spatial en matière de R&D relatif au développement durable.

La liste des Exposants détaillée est déjà en ligne sur le site Internet du Salon ainsi que la liste des Nouveautés, régulièrement mise à jour des nouvelles innovations déclarées par nos exposants. Le plan du Salon ainsi que la liste des événements et celle des aéronefs seront prochainement disponibles.

 

Plus d'informations

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 13:55
FREMM Aquitaine et Provence à proximité de Toulon photo Stéphane Dzioba - Marine nationale

FREMM Aquitaine et Provence à proximité de Toulon photo Stéphane Dzioba - Marine nationale

 

29/04/2015 LeMarin.fr

 

Le président de la République, François Hollande, a annoncé ce mercredi 29 avril que le ministère de la Défense disposera de l’ensemble des crédits prévus en 2015, soit 31,4 milliards d’euros, malgré l’absence de recettes exceptionnelles. C’est la fin des sociétés de projet, dont l’une devait être créée dès cet été en vue de l’acquisition de trois frégates Fremm qui auraient ensuite été louées à la Marine.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 13:55
L'armée française ne peut plus répondre aux exigences de Bercy et François Hollande a dû intervenir. (photo Elysée)

L'armée française ne peut plus répondre aux exigences de Bercy et François Hollande a dû intervenir. (photo Elysée)

 

29/04/2015 latribune.fr

 

Le président de la République a annoncé que le budget du ministère de la Défense sera sanctuarisé en 2015 via des crédits budgétaires. Il a précisé que les crédits de la Défense pour 2015 seraient pérennisés à 31,4 milliards d'euros et 7.000 militaires seront affectés en permanence à la sécurité nationale.

 

Face à la menace terroriste, la France doit pouvoir compter sur son armée. C'est le sens de l'annonce de François Hollande, qui a déclaré mercredi 29 avril que 3,8 milliards d'euros supplémentaires seraient affectés à la Défense d'ici à 2019, dans le cadre d'une loi de programmation actualisée présentée en Conseil des ministre le 20 mai.

Il a précisé que les crédits de la Défense pour 2015 seraient pérennisés à 31,4 milliards d'euros.

"En 2015, les crédits du ministère de la Défense de 31,4 milliards d'euros sont sanctuarisés et ce seront des crédits budgétaires, sans aucun appel à des ressources extérieures", a affirmé le président de la République à l'issue d'un conseil de Défense à l'Elysée.

 

Maintien de 7.000 militaires

Le président de la République a par ailleurs annoncé la pérennisation de l'opération antiterroriste intérieure désormais baptisée Sentinelle, avec le maintien de la mobilisation de 7.000 militaires contre 10.000 jusqu'à présent.

Le gouvernement français va ainsi préserver 18.500 postes sur les 34.000 qui devaient être supprimés d'ici 2019 au sein des forces armées. La Défense faisait valoir lundi que les 18.500 postes dont elle demandait la sauvegarde devaient permettre "d'être en permanence en capacité de déployer sur le territoire national 7.000 soldats" dans le cadre de l'opération Sentinelle.

La suppression de 34.000 postes était prévue dans le cadre de la loi de programmation militaire - l'armée étant le premier service appelé à compenser les hausses d'effectifs dans l'Education nationale et la police-justice.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 11:56
photo ECPAD

photo ECPAD

 

29-04-2015 Par Challenges.fr

 

Face à la menace terroriste, François Hollande a annoncé mercredi une rallonge budgétaire de 3,8 milliards d'euros pour la Défense, où seront préservés plus de la moitié des 34.000 postes qui devaient être supprimés.


 

A l'issue d'un Conseil de Défense, réunissant mercredi 29 avril les principaux responsables politiques et militaires, le président François Hollande a détaillé devant la presse ses décisions pour accroître les moyens des Armées et pérenniser le dispositif mobilisé dans l'urgence des attaques djihadistes de janvier. Voici les points clés de sa déclaration.

 

  • 3,8 milliards d'euros supplémentaires d'ici 2019

"Pour les autres années, les quatre années qui sont celles de la programmation actualisée, la loi de programmation actualisée (ndlr: elle porte sur 2014-2019) sera présentée au Conseil des ministres du 20 mai. Elle prévoira de dégager 3,8 milliards de crédits supplémentaires sur ces quatre années", a annoncé le chef de l'Etat à l'Elysée.

 

  • Poursuite de l'opération Sentinelle

"J'ai décidé ce matin que cette opération, qui prendra le nom d'opération Sentinelle, serait pérennisée ce qui conduira à mettre dans les effectifs prévus 7.000 militaires de manière durable", a déclaré le chef de l'Etat.

 

  • Des crédits pérennisés à 31,4 milliards d'euros

"En 2015, les crédits du ministère de la Défense de 31,4 milliards d'euros sont sanctuarisés et ce seront des crédits budgétaires, sans aucun appel à des ressources extérieures", a affirmé le président de la République. "Cela veut dire que le ministère de la Défense est sûr de pouvoir disposer de ces crédits dans l'année 2015".

Le président a ainsi écarté le recours à des "sociétés de projet" qui auraient acquis des matériels militaires (avions de transport Airbus A400M, frégates multimissions) pour ensuite les louer à l'armée.

 

  • 18.500 postes préservés sur les 34.000 suppressions prévues 

Sur les 34.000 suppressions de postes initialement prévues par la loi de programmation militaire, 18.500 devraient être évitées.

A l'issue de cette réunion, François Hollande a aussi annoncé le maintien "durable" de la mobilisation de 7.000 militaires sur le territoire national contre les menaces d'attentat.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 11:55
« Les achats de la Défense hors armement, quelles stratégies et quelles relations avec le monde de l’entreprise ? »


source Association des entreprises partenaires du ministère de la Défense
 

Mardi 19 mai 2015 : Soirée-débat avec le responsable ministériel des achats de la Défense et chef de la Mission Achats (SGA)

 

 « Les achats de la Défense hors armement, quelles stratégies et quelles relations avec le monde de l’entreprise ? »

 

Le ministère de la Défense est le premier acheteur de l’Etat. Ses achats s’élèvent à environ 17 Md€ par an, dont 4 Md€ hors armement (infrastructures, maintenance aéronautique et navale, formation, habillement, santé, informatique…).

L’Association des entreprises partenaires de la Défense organise le mardi 19 mai de 18 heures 30 à 20 heures 30 à l’Ecole militaire à Paris une soirée-débat avec Jean Bouverot, responsable ministériel des achats (RMA) de la Défense et chef de la Mission Achats (SGA).

Stratégies d’achats, achats responsables, performance économique, attentes vis à vis des entreprises, etc… un rendez-vous exceptionnel pour le monde de l’entreprise, de la TPE au grand groupe international.

L'inscription est gratuite mais obligatoire : Télécharger

Vous recevrez un mail de confirmation.

Attention ! Nombre de places limité. Clôture des inscriptions sans préavis.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 11:55
Uniforme Bleu Horizon photo ECPAD

Uniforme Bleu Horizon photo ECPAD

 

28 avril 2015 par ECPAD

 

En 1915, après plusieurs mois d’attente, les troupes de l’armée française sont équipées d’un nouvel uniforme pour affronter la guerre des tranchées.

 

Jusqu’alors vêtus de l’uniforme hérité de la guerre franco-prussienne, les fantassins souffraient d’un équipement obsolète, mal adapté aux saisons, pourvu d’un pantalon rouge trop voyant et d’un képi peu protecteur. Ainsi, en 1915, l’armée française modernise ses équipements et passe à l’uniforme bleu horizon.

 

Voir le reportage photos

Partager cet article

Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 11:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

28 avril 2015 par Frédéric Lert – Aerobuzz.fr

 

Pourquoi ne pas profiter de la présence des avions de transport sur les théâtres d’opération pour en faire des combattants efficaces ? Même si elle n’est pas nouvelle, l’idée reste séduisante et Sagem pousse à la roue pour l’appliquer sur les C-130 de l’armée de l’Air…

 

Lire l’article

La société AA-ROK travaille sur l'intégration du AASM sur le C-130. photo ARINC

La société AA-ROK travaille sur l'intégration du AASM sur le C-130. photo ARINC

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories