Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:55
photo B.Planchais - Marine Nationale

photo B.Planchais - Marine Nationale

 

9 Mars 2015 Source: Marine nationale

 

Dans la semaine du 2 au 6 mars 2015, le Groupe de plongeurs démineurs (GPD) de la Manche a effectué son stage de remise à niveau opérationnelle (RANO).

 

Animé par la division entraînement guerre des mines de la force d’action navale (ALFAN), les scénarios étaient fondés sur des actions terroristes de différentes natures. Cette semaine a ainsi été marquée par de multiples actions terroristes fictives : prise d’otage au sémaphore du Cap Levi (désarmé), colis piégés, mise en place de charges explosives par des nageurs sur le patrouilleur de service public (PSP) Pluvier ou encore sur les portes des bassins, des attaques asymétriques à l’encontre des patrouilleurs basés à Cherbourg et même le minage du port militaire pour endommager un sous-marin prévu d’accoster en fin de semaine.

 

Le GPD Manche a dû faire preuve de réactivité et mettre en œuvre l’ensemble de ses savoir-faire pour gérer ces attaques.

 

La dernière journée du stage s’est traduite par la projection par un hélicoptère Caïman Marine d’une équipe de démineurs sur le bâtiment base des plongeurs démineurs Vulcain, par la neutralisation d’une voiture piégée au sein de la base navale et par la clarification, par sonars et plongeurs, du chenal d’accès des sous-marins et par la réalisation d’une plaque de soudure en sous-marin pour étanchéifier la coque du Flamant.

 

Au bilan la RANO du GPD Manche a mobilisé de nombreuses unités cherbourgeoises : le bâtiment base du GPD Manche Vulcain, un hélicoptère Caïman de la flottille 33F (présent à Cherbourg pour pallier un arrêt technique programmé simultané des EC-225 de la 32F), les Patrouilleurs de service public Flamant et Pluvier, la compagnie des fusiliers marins, la gendarmerie maritime, la base navale dont les marins-pompiers, la préfecture maritime et la division entraînement d’ALFAN. Ils ont tous uni leurs forces pour rendre ce stage le plus réaliste possible.

 

Cette parenthèse organique sous le signe du contre-terrorisme est désormais close et laisse de nouveau place à une activité opérationnelle soutenue de déminage en mer, sur l’estran et sur l’ensemble de la façade maritime Manche – mer du Nord.

photo B.Planchais - Marine Nationale

photo B.Planchais - Marine Nationale

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:50
photo Beretta

photo Beretta

 

09/03/2015 Par Véronique Guillermard envoyée spéciale à Gardone Val Trompia – LeFigaro.fr

 

Le fabricant d'armes, qui ambitionne d'équiper l'armée française, est une légende de l'industrie lombarde depuis quinze générations.

 

«Une victoire en France constituerait une excellente référence pour notre maison. Elle s'inscrirait dans la continuité de notre relation de confiance avec la France. Et ce marché nous permettrait de développer Humbert, notre filiale française», déclare Pietro Beretta, PDG du groupe éponyme, au Figaro. Beretta travaille notamment pour la gendarmerie française. Et 20.000 Famas sont équipés de canons made in Italy.

 

Suite de l’article

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:50
Arctic Huddle: Royal Marines in Norway 2015


9 mars 2015 Royal Navy

 

The Royal Marine Commandos gather into what is referred to as an Arctic Huddle before been picked up by a Royal Navy Merlin helicopter based at the Commando Helicopter Force. Once on-board the Merlin aircraft the Marines experience flying in sub-zero temperatures prior to being dropped off to carry on with training in the unforgiving environment.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:45
Nigeria: soldats nigériens et tchadiens reprennent Damasak à Boko Haram

 

9 mars 2015 45eNord.ca (AFP)

 

Les armées nigérienne et tchadienne, qui mènent depuis dimanche une offensive d’envergure dans le nord-est du Nigeria contre Boko Haram, ont repris la ville de Damasak, que les islamistes nigérians tenaient depuis novembre, a indiqué lundi une source sécuritaire tchadienne.

 

« L’offensive a permis de prendre le contrôle de Damasak », ville nigériane située à une centaine de kilomètres de la rive ouest du lac Tchad, a déclaré cette source.

Selon elle, quelque 200 combattants du groupe extrémiste ont été tués dimanche, pour 10 tués et 20 blessés parmi les soldats tchadiens.

« Damasak est reprise par la coalition après de violents combats », a confirmé un officiel nigérien à Diffa, capitale du Sud-Est nigérien située à une trentaine de kilomètres de Damasak.

Un haut responsable civil de Diffa a de son côté fait état de pertes humaines très élevées dans les rangs de Boko Haram.

Ni le gouvernement ni l’armée du Niger n’ont pour l’instant fait de déclarations sur cette prise importante.

Boko Haram s’était emparé de Damasak le 24 novembre dernier, tuant une cinquantaine de personnes et en poussant 3.000 autres à fuir, selon le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU.

Les combattants islamistes avaient infiltré la ville en se déguisant en marchands et en dissimulant leurs armes dans des cartons de marchandises. Les soldats nigérians s’étaient alors enfuis au Niger voisin avec une partie de la population, avait raconté un parlementaire nigérian à l’époque.

Les armées du Niger et du Tchad mènent depuis dimanche une vaste offensive terrestre et aérienne contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, à partir du sud-est du Niger voisin.

La radio privée nigérienne Anfani, basée à Diffa, a dénombré « plus de 200 véhicules » militaires partis en convoi vers le Nigeria: « des tout-terrains équipés de mitrailleuses, des chars, des ambulances, des citernes d’eau et des camions de transport de logistique ».

Des milliers de soldats nigériens et tchadiens étaient positionnés depuis plus d’un mois en posture défensive dans la province nigérienne de Diffa, sous le feu de Boko Haram.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:45
photo 1e RAMa - Armée de Terre

photo 1e RAMa - Armée de Terre

 

09/03/2015 Camille Pégol - Armée de Terre

 

En janvier, le 5e régiment interarmes d’outre-mer (5e RIAOM) a accueilli 135 lieutenants de l’infanterie et de cavalerie pour un entraînement au combat en zone désertique.

 

L’exercice, baptisé QAÏD 2015, est un moment fort pour les écoles mais aussi pour le 5e RIAOM qui a déployé sur le terrain pas moins de 250 militaires et 80 véhicules.

La première partie de cet exercice s’est déroulée dans le désert du Qaïd et ses environs et a consisté, à partir d’une base opérationnelle avancée, à couper l’ennemi de sa zone d’approvisionnement située dans la région d’Arta. La seconde partie, l’opération WILWILE, était un exercice en terrain libre (FTX) avec des missions de reconnaissance et de destruction dans la profondeur.

 

«Nous avons développé, durant ce partenariat, des automatismes interarmes, ainsi qu’une réactivité de tous les instant. Cela nous a permis de faire face à toutes menaces possibles sur un terrain se rapprochant beaucoup des actuelles zones d’engagement», relate le sergent-chef Radjahi, chef de groupe d’infanterie.

 

Régiment des forces prépositionnées prêt à l’engagement, le 5e RIAOM participe à la mise en condition opérationnelle de ses unités ainsi que des lieutenants en formation dans les écoles d’application. Deux fois par an, en janvier puis en mai, le régiment, en structure groupement tactique interarmes, accueille les écoles de l’infanterie, de cavalerie et d’artillerie afin d’immerger les lieutenants dans leur futur contexte opérationnel.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:45
US-led exercise in Chad prepares troops to fight terror

A Chadian platoon practices dismounting during mounted operations during Exercise Flintlock '15 at Moussoro, Chad on 19 February 2015. (U.S. Army photo by Staff Sgt. Amber Martin)

 

9 March 2015 By Thomas Fessy - BBC Africa

 

Troops from Chad are leading the fight against the militant Islamists of Boko Haram in West Africa. Their troops are being trained to fight terror in an exercise deep in the desert.

 

Down at the firing range, it is the Chadians' turn. American special forces are training them on the machine gun. Chadian soldiers queue to lie down on a piece of cardboard, load the weapon and aim at a target around 150 metres away. Occasionally we hear the "ding" from a bullet hitting the metallic target. But what makes the soldiers cheer is when one of their comrades holds the trigger down, shooting several rounds at once from the automatic weapon. This shooting session is taking place in western Chad, in a section of the Sahel region that skirts the southern edges of the Sahara Desert. It is part of Operation Flintlock, an annual counter-terrorism exercise led by the United States and held with their Nato allies in West Africa. This tenth edition is particularly timely. These drills are taking place against the backdrop of a region preparing to take on Boko Haram in Nigeria. In fact, these Chadian troops may be going straight back into battle as soon as their training is over.

 

Read more

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:35
INS Viramaditya (foreground) and INS Viraat – photo Indian Navy

INS Viramaditya (foreground) and INS Viraat – photo Indian Navy

 

March 8, 2015 by Dinakar Peri - thehindu.com

 

Reiterating that India-U.S. partnership is a “key component” of America’s “rebalance” to the Indo-Asia-Pacific, a top U.S. Admiral last week expressed concern over China’s increased “assertiveness” in enforcing its claims in the South China Sea and supported India’s increased role in the region under the principles of open sea lanes and freedom of navigation.

 

During the visit of U.S. President Barack Obama to India in January, both sides signed a strategic vision document, “U.S.-India Joint Strategic Vision for the Asia-Pacific and Indian Ocean Region,” which specifically referred to safeguarding maritime security in the South China Sea. It had not gone down well with Beijing.

 

“The South China seas are international waters and India should be able to operate freely wherever India wants to operate. If that means the South China Sea, then get in there and do that,” said Admiral Harry Harris, Commander US Pacific Fleet while speaking at the National Maritime Foundation.

 

At the same time, the Admiral described China’s naval presence in the Indian Ocean as “positive” as it was involved in anti-piracy operations in the Gulf of Aden.

 

Read more

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:35
Poignée de main entre le général de Brigade Benoit Orsay et le général Sun Jianguo

Poignée de main entre le général de Brigade Benoit Orsay et le général Sun Jianguo

 

9 mars, 2015 Pierre Brassart (FOB)

 

Sun Jianguo, chef d’état-major adjoint de l’Armée Populaire de lLibération a rencontré le général de brigadier Benoit Orsay, le directeur du Bureau de Coopération Bilatérale de l’État-Major Général des Armées et son équipe, en visite à Pékin le 4 mars 2015.

 

Sun Jianguo a déclaré que les relations stratégiques entre la Chine et la France se sont sans cesse améliorées ces dernières années, preuve du nouveau climat qui caractérise le rapprochement franco-chinois. L’approfondissement des liens entre les deux pays, notamment dans le domaine militaire, est mis en évidence par les contacts de plus en plus réguliers entre des militaires de hauts niveaux et par une coopération de plus en plus poussée.

 

Sun Jianguo a également mentionné le fait que cette année, les contacts entre les deux forces armées seront “diversifiés dans la forme et abondants dans le contenu”. Le général chinois espère que les deux partis joindront leurs efforts pour renforcer les relations entre les deux armées et les doter d’une nouvelle vitalité et d’une nouvelle connotation, afin que le rapprochement franco-chinois se transforme en un partenariat stratégique global de longue durée entre la Chine et la France.

 

Benoit Orsay espère quant à lui que les armées française et chinoise peuvent progresser dans leur échanges, promouvant ainsi la compréhension mutuelle et maintenant la bonne coopération actuelle, afin d’avancer vers un nouveau stade de relations entre les deux armées.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:35
China overtakes North Korea as Japan's top security concern

Japanese people are more concerned about China's military strength and assertiveness in Asia than any other security issue, according to a public opinion poll released by the government at the weekend.

 

9 Mar 2015 businesstimes.com.sg

 

[TOKYO] Japanese people are more concerned about China's military strength and assertiveness in Asia than any other security issue, according to a public opinion poll released by the government at the weekend.

 

More than 60 per cent of respondents to the survey conducted in January said China concerned them, compared with 46 per cent in a similar poll three years earlier. The number worried about North Korea fell to about 53 per cent from around 65 per cent.

 

Asia's two largest economies are at loggerheads over uninhabited islands in the East China Sea, with ships and planes from both countries frequently criss-crossing near the disputed area. North Korea is developing atomic and ballistic missile technology, though it hasn't held a nuclear test since 2013.

 

"There is a lack of transparency in China's military and security policy, including about the budget," Defence Minister Gen Nakatani told reporters on Friday. "We want to continue to seek disclosure from China."

 

Read more

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:30
An Egyptian MiG-21

An Egyptian MiG-21

 

09 March 2015 defenceWeb (Reuters)

 

Egyptian military air strikes have killed 25 Islamist militants in Northern Sinai over the last two days, security sources said, targeting an insurgency that seeks to topple the Cairo government.

 

On Friday, air raids hit two houses south of the Sinai town of Sheikh Zuweid, killing 10 militants from Ansar Beit al-Maqdis - which renamed itself Sinai Province after pledging allegiance to Islamic State - the sources said.

 

At least 14 other militants were injured in the strikes. On Thursday, 15 militants were killed when air strikes hit three homes south of Sheikh Zuweid. Reuters could not immediately verify accounts of the attacks and the army spokesman was not immediately available for comment.

 

North Sinai is the epicentre of an Islamist militant insurgency that has killed hundreds of police and soldiers since then army chief Abdel Fattah al-Sisi ousted Islamist president Mohamed Mursi in July 2013 after mass protests against his rule.

 

Egypt has launched a crackdown in Sinai and systematically repressed Muslim Brotherhood supporters and other political opponents across the country. The Brotherhood says it is committed to peaceful activism.

 

Read more

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:25
M113A2 Wildcat photo Ejercito Real Sueco

M113A2 Wildcat photo Ejercito Real Sueco

 

09 March 2015 armyrecognition.com

 

WASHINGTON, -- The US Department of Defense has offered to the Argentine government one hundred armored tracked series M113 at a discounted prices. The total amount bid is $2,495,368, $2,277,049.20 of which correspond to the M113A2 , $24.412 for one M548A1 and 193,906.80 for six M577A2 .

The offer, issued by the DSCA (Defense Security Cooperation Agency), includs 93 armored personnel carriers M113A2, a single load armored M548A1 and M577A2 six armored command post.

 

Read more

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:20
Cyber Mission Force (CMF) - photo US Army

Cyber Mission Force (CMF) - photo US Army

 

Mar 9, 2015 ASDNews Source : US Army

 

The Army cyber mission force, or CMF, has grown "exponentially since September 2013 with 25 of 41 (planned) teams at initial operating capability," Lt. Gen. Edward C. Cardon told lawmakers, March 4. "We are on track to have all 41 CMF teams established and operating by the end of fiscal year 2016. However, they will not all be fully operationally capable until FY17," he said. CMF teams are allocated to combatant commanders, where they provide defensive and offensive cyber capabilities.

 

Read more

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:55
Un drone détecté au-dessus du Centre de transmissions de la Marine nationale

Le centre de transmissions de la Marine nationale a été survolé par un drone dans la soirée de samedi. Le site est ultra-sensible. photo Alain MONOT - Marine nationale

 

08/03/2015 par Thomas Martin - larepublique77.fr/

 

Un drone a été détecté à deux reprises samedi au-dessus du centre de transmissions de la Marine nationale, une première fois vers 16h30 avant qu’il ne disparaisse puis à nouveau vers 20h30-21h.

 

Un hélicoptère de la gendarmerie a été envoyé sur place jusque vers 23 heures afin de tenter d’intercepter l’engin. En vain. Avec Kerlouan (Finistère), Rosnay (Indre) et La Régine (Aude), le centre de transmissions (CTM) de la Marine nationale de Sainte-Assise, à cheval sur trois communes (Seine Port, Boissise-la-Bertrand et Cesson) fait partie des lieux stratégiques de l’armée française. C’est l’un des cœurs de transmission de la force nucléaire française, dépendant de la Force océanique stratégique (Fost) qui gère les transmissions des sous-marins nucléaires français.

 

Suite de l’article

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:55
Le BPC Dixmude, la FLF Aconit, la FASM Montcalm s’entraînent au nord de la Corse - photo Marine Nationale

Le BPC Dixmude, la FLF Aconit, la FASM Montcalm s’entraînent au nord de la Corse - photo Marine Nationale

 

9 mars 2015. Portail des Sous-Marins Source : Marine Nationale

 

Le 6 mars, le BPC Dixmude, la FLF Aconit, la frégate anti-sous-marine Montcalm effectuent un entraînement au large de la Corse.

 

La frégate anti-sous-marine Montcalm a rejoint le groupe Jeanne d’Arc pour un exercice de lutte anti-sous-marine au nord de la Corse. Des officiers-élèves ont pu embarquer à cette occasion à bord de la frégate Montcalm et d’un sous-marin nucléaire d’attaque également à proximité, pour s’exposer aux opérations sous-marines. Au lendemain du départ de Toulon du groupe Jeanne d’Arc, les élèves découvrent déjà la vie opérationnelle à la mer. Le BPC Dixmude et la FLF Aconit poursuivent après cet entraînement leur mission de protection des approches littorales avant de continuer leur mission en Méditerranée.

Repost 1
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

9 Mars 2015 Source Marine Nationale

 

Le 8 mars 2015, les équipages du détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre (DETALAT) embarqué à bord du Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude depuis le départ de la mission Jeanne d’Arc, mettent à profit leurs premiers jours de navigation en mer Méditerranée pour la qualification à l’appontage de nuit.

 

Dans l’objectif d’être rapidement et totalement opérationnels, de jour comme de nuit, les équipages du DETALAT, déjà qualifiés à l’appontage de jour, enchainent les vols crépusculaires et nocturnes durant les premiers jours de mer du groupe amphibie Jeanne d’Arc. Les séquences de touch and go (TAG) sur le BPC Dixmude ainsi que sur la frégate Aconit leur permettront de valider rapidement leurs qualifications à l’appontage de nuit.

 

C’est également l’occasion pour eux de se familiariser à l’environnement maritime et de travailler avec les équipages du Dixmude et de l’Aconit pour la préparation et la conduite de leurs missions.

 

Le détachement, composé de 40 soldats, est essentiellement issu du 3ème Régiment d’hélicoptères et de combat (RHC) d’Etain. Il accueille par ailleurs deux membres d’équipage du 1er RHC de Phalsbourg. Le BPC Dixmude met en oeuvre à son bord 2 hélicoptères de manœuvre et d’assaut Puma ainsi que 2 hélicoptères de reconnaissance et d’attaque Gazelle.

 

Avec le détachement de la flottille amphibie (25 marins, 1 engin de débarquement rapide (EDA-R) et 2 chalands de transport de matériel (CTM)), le groupement aéromobile constitue la force de réaction embarquée et fait partie intégrante du groupe amphibie constitué pour la mission Jeanne d’Arc.

photo Marine Nationalephoto Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 15:55
photo Dassault Aviation - G. Gosset

photo Dassault Aviation - G. Gosset

 

Saint-Cloud, France, le 9 mars 2015 – Dassault Aviation

 

Avec son 100e vol, réalisé en février, le démonstrateur technologique de drone de combat nEUROn a achevé sa campagne d’essais en France.

Durant toute cette campagne, le nEUROn et les moyens associés ont fait preuve d’une disponibilité et d’une fiabilité exemplaires.

Dans une première phase, les essais ont eu pour but d’ouvrir le domaine de vol de l’appareil (y compris soute ouverte), de tester le capteur électro-optique et d’évaluer les performances de la liaison de données.

Dans une seconde phase, la plupart des vols ont été dédiés à des confrontations de type signature/détection dans les domaines infrarouge et électromagnétique, face à des systèmes opérationnels.

 

photo Dassault Aviation - V. Almansa

photo Dassault Aviation - V. Almansa

 

Ces confrontations, qui ont produit tous les résultats attendus, ont été réalisées sous l’égide de la Direction Générale de l’Armement. Le nEUROn, dans sa configuration intégralement furtive, était mis en œuvre par Dassault Aviation, à Istres.

Les données et enseignements obtenus dans le domaine de la furtivité constitueront une référence pour les projets d’aéronefs à venir.

Cette réussite démontre les compétences de Dassault Aviation en matière de technologies stratégiques et de maîtrise d’œuvre, ainsi que sa capacité à piloter des programmes en coopération européenne.

Un nouveau chapitre s’ouvre maintenant pour le nEUROn avec les évaluations qui vont se dérouler en Italie puis en Suède.

Ce succès est de bon augure pour préparer les programmes du futur.

 

A propos de nEUROn

Programme européen de démonstrateur technologique d’UCAV (système d’avion de combat non habité), dont Dassault Aviation s’est vu confier la maîtrise d’œuvre sous l’autorité de la Direction générale de l’Armement, nEUROn prépare l’avenir en se fondant sur la fédération des savoir-faire en Europe (France, Italie, Suède, Espagne, Grèce et Suisse). Il a pour mission de valider l’acquisition de techniques complexes et représentatives de la totalité des systèmes de mission : fonction pilotage et furtivité de haut niveau, tir d’armements air-sol réels depuis une soute interne, insertion dans un environnement C4I, processus novateurs en matière de coopération industrielle, etc. Le premier vol du démonstrateur nEUROn a eu lieu le 1er décembre 2012, à Istres.

 

A propos de Dassault Aviation

Avec plus de 8 000 avions militaires et civils livrés dans plus de 90 pays depuis 60 ans et représentant plus de 28 millions d’heures de vol, Dassault Aviation dispose d’un savoir-faire et d’une expérience reconnus dans la conception, le développement, la vente et le support de tous les types d’avion, depuis l’appareil de combat Rafale jusqu’à la famille de business jets haut de gamme Falcon en passant par les drones militaires. En 2014, le chiffre d’affaires de Dassault Aviation s’est élevé à 3,68 milliards d’euros. La société compte près de 11 600 collaborateurs.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 14:45
photo EMA

photo EMA

 

09 March 2015 defenceWeb (Reuters)

 

France and Mali have agreed to new measures to reinforce security in Mali in the wake of an attack that killed five people at a restaurant in Bamako, the French presidency said in a statement on Saturday.

 

"The two presidents decided common measures to reinforce security in Mali," the statement said after French President Francois Hollande spoke to his Malian counterpart.

 

It did not specify how the measures would be strengthened.

 

France has more than 3,000 troops in West Africa as part of a counter-insurgency force targeting al-Qaeda linked militants.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 14:25
Le porte-avions São Paulo (ex-Foch) a été mis en service en 1963 - photo Rob Schleiffert

Le porte-avions São Paulo (ex-Foch) a été mis en service en 1963 - photo Rob Schleiffert

 

09/03/2015 Michel Cabirol – Latribune.fr

 

DCNS pourrait moderniser le porte-avions brésilien, le São Paulo. Une opération estimée à au moins 250 millions d'euros.

 

Le Brésil va-t-il moderniser son vieux porte-avions le São Paulo, l'ex-Foch, acheté en 2000 à la France pour 12 millions de dollars ? C'est fort possible compte tenu de la contrainte budgétaire qui contraint Brasília à reporter ses rêves de grandeur à plus tard avec l'achat de deux nouveaux porte-avions. Selon des sources concordantes, cette opération pourrait coûter au minimum 250 millions d'euros à la marine brésilienne avec l'objectif de le faire voguer encore au moins une dizaine d'années supplémentaires.

Le groupe naval DCNS est bien sûr intéressé par ce projet. Et son PDG Hervé Guillou était au Brésil la semaine dernière pour faire avancer ce dossier entre autre, selon des sources concordantes. "Le dossier avance bien et les entretiens se sont bien passés", explique-t-on à "La Tribune". Une décision du Brésil est attendue à la fin de 2015 à l'issue des études préliminaires réalisées à l'automne en vue de déterminer les travaux à réaliser. C'est actuellement l'un des dossiers prioritaires de DCNS.

 

Quelle modernisation?

Mis en service en 1963, le São Paulo, un jeune "quinqua", a toutefois besoin d'une nouvelle modernisation urgente. Car le porte-avions brésilien a été victime ces dernières années de plusieurs avaries plus ou moins importantes, qui suscitent régulièrement l'inquiétude des marins et de la presse brésilienne. Que voudra faire la marine en fonction de la corrosion du bâtiment ? En dehors d'un grand carénage nécessaire, il pourrait être doté d'une nouvelle propulsion électrique, l'actuelle datant des années 60. Et la marine brésilienne devra aussi décider si elle modernise le système d'armes du São Paulo. Ce qui ferait logiquement monter la facture.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 13:55
BPC Sébastopol (photo F. Dubray)

BPC Sébastopol (photo F. Dubray)

 

09.03.2015 sputniknews.com

 

Les essais en mer du second navire de classe Mistral (baptisé Sébastopol, ndlr) construit par la France pour la Russie débuteront la semaine prochaine en l’absence de marins russes, a annoncé un porte-parole des chantiers navals DCNS.

 

"Les premiers essais en mer sont prévus pour la semaine prochaine entre le 16 et le 20 mars. La date exacte de départ du navire des docks dépend des conditions météo", a indiqué le porte-parole cité par les médias.

 

Selon lui, aucun représentant du ministère russe de la Défense ne prendra part aux essais en mer.

 

Le premier des deux porte-hélicoptères commandés par la Russie devait être livré en novembre 2014. Cependant, les autorités françaises ont reporté sa livraison pour une durée indéterminée en réponse à la position de Moscou sur les hostilités dans le sud-est de l'Ukraine.

 

Début octobre 2014, le premier navire de classe Mistral, baptisé Vladivostok a terminé ses essais en mer avec un équipage russe à bord.

 

Près de 400 marins russes étaient arrivés à Saint-Nazaire fin juin 2014 à bord du navire russe Smolny. Pendant deux mois, ils ont suivi des cours de formation. Les marins étaient logés à bord de leur navire et étaient autorisés, s'ils n'étaient pas de service, à visiter la ville et à prendre part à des visites organisées.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 13:55
Beretta rêve de moderniser le fusil de l'armée

Le 4e Régiment de parachutistes alpins (la brigata Tridentina) en exercice en Italie, équipé de l'ARX 160, de Beretta. Ce fusil d'assaut de nouvelle génération, léger (3kg) et modulable, pourrait équiper l'armée française.

 

09/03/2015 Par Véronique Guillermard – LeFigaro.fr

 

Un appel d'offres est en cours pour remplacer le célèbre fusil d'assaut Famas. Cinq candidats sont dans la course.

 

Après près de quarante ans de bons et loyaux services, le Famas, le fusil d'assaut des fantassins, effectue ses dernières campagnes au sein de l'armée française. Il doit être remplacé par une arme d'infanterie moderne baptisée Arme individuelle future (AIF), par le ministère de la Défense. La loi de programmation militaire prévoit 21.340 livraisons entre 2017 et 2019. Au total, le contrat, évalué entre 300 et 400 millions d'euros, porte sur 90.000 fusils d'assaut, 38 millions de cartouches et 92.000 grenades.

Plusieurs fabricants d'armes d'infanterie ont répondu, en juin, à l'appel d'offres européen lancé en mai 2014 par la Direction générale de l'armement (DGA). Selon le calendrier prévu, elles doivent livrer, d'ici à l'été, des échantillons afin que les soldats les testent. Le nouveau fusil doit s'intégrer dans l'équipement Felin, le système d'armes et de communication du fantassin, qui est déployé au sein des régiments d'infanterie. Cette phase d'évaluation devrait durer entre six mois et un an. Le vainqueur de la compétition doit être désigné en décembre 2016.

 

Suite de l’article

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 12:59
100e vol du nEuron - photo DGA

100e vol du nEuron - photo DGA

 

09/03/2015 DGA

 

Le ministère de la Défense vient d’achever sa campagne d’essais en vol de discrétion du démonstrateur technologique de drone de combat nEUROn. Ces essais ont été conduits par la Direction générale de l’armement (DGA) à partir d’Istres, comme les essais industriels menés par Dassault Aviation, auxquels ils ont succédé depuis le 31 octobre 2014. Le dernier vol effectué, qui est aussi le 100e vol de l’appareil, est intervenu  jeudi 26 février. Les essais en vol de nEUROn vont se poursuivre jusqu'à la fin de l'année, d'abord en Italie puis en Suède. 

 

La campagne d’essais de la DGA a permis de mesurer les signatures radar et infrarouge de nEUROn ainsi que de le confronter à différents capteurs opérationnels, en particulier des radars, terrestres ou aériens, et des autodirecteurs de missiles. Elle a fait intervenir l’expertise de plusieurs centres parmi lesquels DGA Essais en vol (Istres et Cazaux), DGA Maîtrise de l’information (Bruz) et DGA Techniques aéronautiques (Toulouse).  De précieux enseignements ont été tirés sur la furtivité de ce type d’aéronef.

 

La DGA assure la maîtrise d’ouvrage d’ensemble du projet Neuron, notifié en 2006. Il est le fruit d’une coopération européenne qui rassemble, outre la France avec Dassault Aviation comme maître d’œuvre, cinq pays partenaires et leurs industriels : l’Italie (Alenia Aermacchi), la Suède (Saab), l’Espagne (Airbus Defence & Space), la Grèce (HAI) et la Suisse (Ruag). Le premier vol de nEUROn a eu lieu à Istres le 1er décembre 2012.

 

Le Neuron pendant la campagne d'essais en vol de discrétion - photo DGA

Le Neuron pendant la campagne d'essais en vol de discrétion - photo DGA

nEUROn marque un effort de recherche et technologie majeur du ministère de la Défense pour préparer l’avenir et maintenir des compétences industrielles essentielles. Il inaugure la prochaine génération d’aéronefs de combat, qu’ils soient pilotés ou non, avec l’ambition de préserver l’autonomie européenne dans ce domaine. L’expérience acquise par la France avec nEUROn est déjà mise à profit dans le cadre du projet franco-britannique de drone de combat futur (FCAS - Future Combat Air System), dont les études industrielles ont été lancées le 5 novembre 2014.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 12:57
Trois hypothèses d’engagement des forces terrestres


09/03/2015 COL Conegero, LTN Facchin - Armée de Terre

 

Le contrat opérationnel est un cadre structurant pour l’armée de Terre. Il se traduit en capacités qui dotent les forces terrestres du potentiel opérationnel dont elles doivent disposer pour tenir les objectifs qui leur sont fixés.

 

Le contrat passé entre le CEMA et le CEMAT est un document complexe et classifié. Il porte sur les modules capacitaires et les matériels majeurs associés à des niveaux de disponibilité exprimés selon les normes de l’OTAN (cf. focus sur les ambitions de l’OTAN). Il est défini dans le livret 2, qui y consacre 45 des 500 pages qu’il contient, conformément aux hypothèses d’engagement décrites dans le livret 1, en écho du Livre blanc de 2013. Document cœur du contrat opérationnel, il détermine la composition des trois HE pour les forces terrestres :

- HE 1 : la situation opérationnelle de référence (SOR). La SOR peut être considérée comme le quotidien de la vie des militaires ; armer l’échelon national d’urgence (ENU) et le reconstituer, assurer les missions de dissuasion, protection et prévention ainsi que la gestion de crise (2 à 3 théâtres, 6 000 à 7 000 hommes) ; 

- HE 2 : hypothèse d’engagement en urgence dans le domaine de la protection (HE-PROT). Outre la SOR, elle comprend le renforcement du territoire national, sur lequel l’armée de Terre doit pouvoir déployer jusqu’à 10 000 soldats (TN 10 000),  le renforcement de la posture permanente de sécurité et de la dissuasion (TN + DOM COM). C’est cette hypothèse d’engagement qui a été appliquée par les armées suite aux attentats de janvier 2015 ;

- HE 3 : outre les missions réalisées dans le cadre de la HE-PROT, et moyennant quelques mutualisations de matériels "échantillonaires", l’hypothèse d’engagement majeur en intervention (HE-INTER) prévoit un engagement en coalition (MJO ou SJO), dans un délai de six mois et pour un engagement intensif de six mois, pour un volume de forces de deux brigades, ainsi que des moyens de commandement et de soutien associés (jusqu’à 21 000 hommes) afin d’honorer l’exigence d’être "nation-cadre".

Au bilan, les hypothèses d’engagement fonctionnent à la manière de poupées russes : la SOR est comprise dans la HE-PROT, elle-même comprise dans la HE-INT, hypothèse la plus dimensionnante. 

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 12:57
photo BA118 -Armée de l’Air

photo BA118 -Armée de l’Air

 

09/03/2015 L. Picard  - DICoD

 

Tantôt appelés « J-TAC » (pour « Joint Terminal Attack Controller »), « FAC » (pour « Forward Air Controller ») ou encore « TAC-P » (pour « Tactical Air Control Party »), suivant leur spécialité, leur armée et leur pays d'appartenance, les contrôleurs aériens avancés ont pour mission en tous temps et tous lieux, y compris sur le front et sous le feu, de permettre l'engagement d'un appui avancé par le biais d’un vecteur aérien. Si leur nom varie, tous sont formés par une seule et même structure : le Centre de formation à l’appui aérien (CFAA). Suivez en images, le dernier stage de formation des apprentis-JTAC, lors de l’exercice de fin de formation qui s’est déroulé dans le Gers, près de Condom, du 2 au 13 février 2015.

 

Voir le diaporama

photo BA118 -Armée de l’Airphoto BA118 -Armée de l’Air

photo BA118 -Armée de l’Air

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 12:55
Skyvan (photo Ch. Veyron)

Skyvan (photo Ch. Veyron)


09.03.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

Ce n'est pas une nouveauté puisque depuis 2007 (voir un avis d'attribution ici) ce type mission est externalisée. Mais ça mérite d'être signalé et cité dans la série de plus en plus longue des externalisations pour cause de capacités inexistantes.

 

Selon un avis n°15-34916 publié le 06/03/2015 (à consulter ici), la Forfusco envisage la location d'aéronefs avec pilote pour le largage de parachutistes. Le marché porte sur deux lots:

 

LOT no 1, intitulé: Location d'un aéronef bi-turbopropulseur avec une issue axiale et une issue latérale d'une capacité d'mport comprise entre 16 et 25 parachutistes.  Durée du marché ou dates de début/d'achèvement Durée en mois : 12 (à compter de la date d'attribution du marché), avec trois reconductions éventuelles.

 

LOT no 2, intitulé: Location d'un aéronef mono-turbopropulseur avec une sissue latérale d'une capacité d'emport comprise entre 8 et 10 parachutistes. Durée du marché ou dates de début/d'achèvement Durée en mois : 12 (à compter de la date d'attribution du marché), avec trois reconductions éventuelles.

 

On devrait voir CAE Aviation Luxembourg de nouveau candidater (comme il l'a fait pour les marchés du 1er RPIMa ou du 13e RDP) puisque l'entreprise travaille déjà pour la Forfusco à partir de Vannes-Meucon, avec un Casa 212 ou son Skyvan.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 12:50
Staublandungen und Flugabwehrraketen - Training mit der CH53


9 mars 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 15E14201 03/2015

 

Auf dem Truppenübungsplatz Oberlausitz trainiert das Team vom Hubschraubergeschwader 64 auf der CH53. Neben Staublandungen üben sie auch Ausweichmanöver gegen Flugabwehrraketen. Kameraden simulieren vom Boden aus mit technischem Equipment Flugabwehrraketen.


Musik: Acid Stream (Andrew Mc Donald [PRS], Bryan New [ASCAP]) / Universal

 

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories