Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 11:55
Sagem Fougères (groupe Safran). Bientôt 300 emplois nouveaux dans l’électronique aéronautique

Sagem Fougères prend un nouveau virage. A la clé 35 M€ d’investissement d’ici 2018, le transfert de 300 emplois dans les cartes électroniques et la Recherche et développement.

 

25/09/2014 lachroniquerepublicaine.fr

 

D’ici la fin de l’année, Sagem, qui assemble les systèmes de combat Félin à Fougères pour le compte de l’armée de terre, aura fini de remplir son contrat. Ce programme occupant la plus grande partie des salariés bretons et assurant 25 % du volume d’affaires du site fougerais, Safran a décidé de transférer une partie de ses activités de Massy à Fougères.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 11:20
Warplanes: A-10 Storm Chaser

 

 

September 27, 2014: Strategy Page

 

The U.S. Air Force is providing the NSF (National Science Foundation) with a working A-10 ground attack aircraft for conversion to a storm (tornado or hurricane) chaser. The A-10 will have all its weapons and military electronics removed. The NSF is providing $13 million to install electronics (in place of the fire control system) that will enable the A-10 to monitor weather conditions in the immediate vicinity more accurately and also launch small sensors into a storm. The aircraft will be ready later in 2014, in time for late season hurricanes.

 

The basic A-10 is a 1960s design that has been upgraded a lot since it first appeared in the 1970s. The A-10 is a 23 ton, twin engine, single seat aircraft whose primary weapon is a multi-barrel 30mm cannon originally designed to fire armored piercing shells at Russian tanks. In addition, the A-10 can carry seven tons of bombs and missiles. Cruising speed is 560 kilometers an hour and the A-10 can slow down to about 230 kilometers an hour. In Afghanistan two drop tanks are usually carried, to give the aircraft more fuel and maximum time over the battlefield. The storm chaser version will still have the hard points on the wings so it can carry more wing tanks in addition to the small bomb-like sensor devices (that broadcast what they detect) that are dropped into storms. Removing the 30mm cannon leaves space for cameras, special radars and whatever.

 

The A-10 was built to withstand a lot of ground fire and be a stable gun platform when flying close to the ground (where the weather can be rather bumpier for aircraft.) Storms tend to generate high winds and hail and close to the ground the winds can send a lot of small objects moving around at high speed. The A-10 can handle this sort of thing and carry enough fuel to stay in the air for six hours or more.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 13:50
Un Rafale pendant l'exercice "Mace" en Slovaquie

Un Rafale pendant l'exercice "Mace" en Slovaquie

 

26/09/2014 Sources : CEAM

 

Du mercredi 24 au mardi 30 septembre 2014, des aviateurs de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan participent à la campagne d’expérimentation « Mace XVI », en Slovaquie.

 

Ces spécialistes proviennent de l’escadron de chasse et d’expérimentation (ECE) 5/330 « Côte d’Argent » et de l’escadron de programmation et d’instruction de guerre électronique (EPIGE) 7/330.

 

Un laboratoire grandeur nature

 

Organisée par l’OTAN, « Mace » est une campagne de guerre électronique centrée sur le spectre électromagnétique. Grâce à la mise en place d’un « laboratoire » aérien, cet événement permet d’améliorer l’autoprotection des aéronefs de l’Alliance, ainsi que les techniques offensives face à une défense sol-air ennemie. Après l’analyse de la menace et des résultats en vol, tous les acteurs profitent de recommandations, diffusées par l’OTAN, sur les mécanismes d’évitement des conduites de tir.

 

« Humble together »

 

À cette occasion, l’ECE retrouve le 1st Fighter Squadron de l’armée de l’air slovaque, membre comme le « Côte d’Argent » de la Nato Tiger Association. Les aviateurs français sont également amenés à évoluer aux côtés de l’US Navy, de l’armée de l’air espagnole et de l’armée de l’air suédoise. Ensemble, les chasseurs font face à des systèmes de défense sol-air SA-10 B Grumble, SA-6 Gainful et SA-18 Grouse de fabrication russe.

 

Un enjeu stratégique

 

Au-delà des expérimentations, « Mace XVI » permet à l’armée de l’air d’entretenir sa capacité à pénétrer en premier dans un environnement aérien non-permissif, au-dessus d’un théâtre d’opérations fortement défendu. L’apport technico-opérationnel du centre d’expériences aériennes militaire (CEAM) participe à l’élaboration des dernières tactiques employées par les forces. Deux types de fiche de vol servent de base de travail aux expérimentateurs. Les premières concernent les vols de calibration, servant de référence aux analystes. Elles ont été élaborées par les spécialistes de l’EPIGE, en fonction des caractéristiques des systèmes français. Les secondes concernent l’expérimentation et la validation de tactiques nouvelles ou affinées.

 

L’environnement réaliste de cette campagne convient particulièrement à la mise au point opérationnelle, par les équipes du CEAM, des matériels et équipements dont sont dotées les forces.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 13:30
Opération Chammal : poursuite des missions aériennes (26 sept)

 

26/09/2014 Sources : EMA

 

Une mission de soutien aérien a de nouveau été effectuée aujourd’hui, vendredi 26 septembre, au-dessus de l’Irak.

 

Deux Rafale ont effectué une mission de reconnaissance armée dans le nord-ouest de l’Irak, au cours d’un vol de plus de sept heures qui a nécessité plusieurs ravitaillements par C135-FR.

 

Un Atlantique 2 a quant à lui effectué un vol de onze heures dans la région de Mossoul pour une mission ISR (Intelligence, surveillance and reconnaissance).

 

Ces vols visent à acquérir du renseignement sur les positions les mouvements et les vulnérabilités du groupe terroriste Daech. Les informations recueillies sont ensuite partagées avec nos alliés présents dans la région.

 

Ces missions de soutien aérien vont se poursuivre dans les prochains jours. Elles sont effectuées sous le contrôle opérationnel de l’amiral commandant la zone océan Indien (ALINDIEN) en coordination avec le CAOC américain (coordination air operation center) situé à Al Udeid, au Qatar.

Opération Chammal : poursuite des missions aériennes (26 sept)
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 13:30
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 12:40
ADEX 2014 (Azerbaïdjan Defence Exhibition) - by SITTA

 

26/09/2014 by SITTA

 

ADEX 2014 est la première édition de ce salon azerbaïdjanais qui s’est déroulé du 11 au 13 septembre 2014 au Bakou Expo Center. Le but était de mettre en lumière la production azerbaidjanaise qui représente aujourd’hui plus de 900 armes ou systèmes. Le salon ADEX 2014 a regroupé 200 compagnies de 34 pays et 22 délégations officielles. Sur le salon on trouve huit pavillons nationaux (Azerbaïdjan, Russie, Turquie, Israël, Biélorussie, Corée du sud, Pologne, Ukraine).

 

BMPT 2 (Uralvagonzavod – Russie)

La firme russe, spécialisée dans la production d’engins blindés, présentait le BMPT 2. ce blindé peut être livré neuf ou, dans le cadre d’une modernisation peut être reconstruit sur la base d’un châssis de char T-72.

BMPT 2 (Russie)

Ce concept unique est particulièrement intéressant, notamment pour les phases de  combat en zone urbaines.

-         puissance de feu

La tourelle, équipée d’une conduite de tir, est armée de deux canons 2A42 de 30 mm pouvant engager des engins blindés jusqu' à 2500 mètres et des obus explosifs jusqu'à 4 000 mètres. Elle intègre également une mitrailleuse PKTM en 7,62 x 54 mm et quatre missiles ATAKA-T (charge creuse ou anti-structure), d’une portée de 6 000 m, sont montés de chaque coté de la tourelle.

-          protection

Par rapport à la version initiale, de nombreux modules ont été ajoutés, parmi lesquels, un ensemble de briquettes réactives placées devant le poste du pilote et à la liaison de la tourelle et du châssis. Les missiles ATAKA-T sont protégés par des coffres blindés. Le train de roulement est protégé par des panneaux réactifs sur les 2/3 avant tandis quand la partie arrière et la nuque de tourelle reçoivent des grilles anti-RPG.

BMPT 2 (Russie)

Le char dispose également de 12 lance-pots fumigènes qui, couplés à des systèmes de détection laser (DAL) peut être déclenchés automatiquement pour émettre un nuage de fumée conséquent.

L’engin est équipé d’un générateur électrique permettant à la tourelle de fonctionner en mode autonome.sans l’aide du moteur.

-          mobilité

Le char est propulsé par un moteur B 84 MC ou BB 92 C2 de 12 cylindres. Le BMPT 2 peut rouler à une vitesse de 60 km/h pour une autonomie de 500 kilomètres.

.

GURZA 2 – Tourelle SARP (MODIAR – AZERBADJAN)

Le véhicule GURZA 2 est basé sur un châssis 4x4 de TOYOTA HILUX 12 équipé d’un moteur diesel D4D 114 PS. L’équipage du GURZA 2 est de quatre soldats. Il est pourvu d’une tourelle télé-opérée SARP (Stabilised Advanced Remote Weapon Platform), armée d’une mitrailleuse NSVT de calibre 12,7 x 108 mm.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

Point très intéressant: l’arme peut tirer en roulant grâce à un système de stabilisation intégré. La SARP permet de tirer et d’observer de jour comme de nuit. Le système dispose d’un mode « alerte » lorsque la dernière cartouche est tirée. La NSVT dispose d’une réserve de munitions de 400 cartouches.

La SARP pivote sur 360° et son débattement en site est compris entre -30° et +60°. La tourelleest montée sur une structure tubulaire. En armement secondaire, le véhicule est pourvu de deux mitrailleuses PKM montées sur des supports latéraux.

Gurza 2 (Azerbaïdjan)

 

MLRSMC  (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait pour la première fois le MLRSMC (Multiple Launch Rocket System Mobile Complex). Cette pièce d’artillerie basée sur un châssis de Ford F 450 XLT  pourvu d’un moteur de 6,7 litres.

Le MLRSMC reçoit deux paniers de 12 roquettes de 107 mm  sur la plateforme arrière. Ce lance-roquettes est commandé de la place du chef d’engin grâce à un système informatisé. Le lance roquettes multiple et ses composants pèsent 770 kilogrammes à vide et de 1300 kg avec munitions.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

Le système permet de tirer deux roquettes par seconde. La portée maximale est comprise entre de 8 000 et 11 000 mètres en fonction de la munition. Le lanceur pivote de 60° vers la droite et de 110° vers la gauche. Le débattement en site va de 0° à +60° à l’exception de la partie avant du véhicule qui empêche le module de descendre à moins de 27°.

MLRSMC (Azerbaïdjan)

.

ROKETSAN T 122/300 (ROKETSAN –Turquie)

La firme turque ROKETSAN présentait le MLRS T 122/300. Ce lanceur était pour l’occasion monté sur un châssis russe KAMAZ 63502. le système est conçu pour recevoir quatre tubes de 300 mm ou 40 tubes de 122 mm. Le lanceur déploie des vérins qui permettent de stabiliser la plateforme lors des phases de tir. Le véhicule dispose d’une conduite de tir automatisée. Une fois le véhicule arrêté, le lanceur est en mesure de tirer en moins de 5 minutes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

Le lanceur appartient à un système composé de plusieurs éléments dont :

-        Le C 122/300, véhicule de commandement et de contrôle ;

-        Le L 122/300, véhicule de ravitaillement en munitions ;

-        Le M 122/300, véhicule météorologique ;

-        Le R 122/300, véhicule de dépannage.

L’équipage du lance-roquettes multiple n’est que de deux hommes.

Rocketsan T 122/300 (Turquie)

.

BTR 70 M (MODIAR-AZERBAIDJAN)

Le véhicule blindé BTR-70M, de production azerbaïdjanaise, est basé sur un châssis de BTR 70 remotorisé avec un moteur diesel KAMAZ 740.11.240développant 260 chevaux. Le blindé est équipé d’une tourelle téléopéré SIMSEK. L’engin permet de rouler à 80 km/h avec une autonomie de 550 kilomètres. Le véhicule transporte jusqu’à dix soldats. Le BTR 70M mesure 7,5 mètres de long pour 2,8 mètres de large et 2,32 m de haut.

BTR 70 M (Azerbaïdjan)

La tourelle télé-opérée SIMSEK peut être armée :

-        d’un canon 2A14 de calibre 23 x 152 mm et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT ;

-         d’une mitrailleuse KPVT de calibre 14,5 x 114 mm (avec un frein de bouche modifié) et d’une mitrailleuse coaxiale en 7,62 x 54 mm PKT.

La tourelle, extra-plate, a un débattement en azimut de 360° et -4° à + 60° en site. Elle a été développée en coopération avec l’Afrique du Sud.

.

Pointeur laser TV/DLP 1 (Transvaro – Turquie)

Le pointeur laser TV/DLP 1 est peut être monté sur des armes légères et de petit calibre (fusil d’assaut, fusil mitrailleur, mitrailleuse, etc.,).cet appareil est pourvu de deux lasers :

-        Un pointeur laser Infrarouge avec une longueur d’onde de 820 à 880 nm.

-        Un pointeur visible rouge avec une longueur d’onde de 620 à 680 nm.

Les lasers sont réglables indépendamment l’un de l’autre. L’utilisation de l’infrarouge nécessite l’emploi d’un système de vision nocturne. Le module est alimenté par une pile de type AA. (La portée des lasers est d’environ 1 000 mètres).

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

Le module pèse seulement 205 grammes pour un encombrement de 100 mm de long, 70 mm de large et 40 mm de haut.

La température d’emploi est de -40°C à 60°C et le module peut rester sous l’eau à une profondeur de huit mètres pendant une période de 30 minutes.

Monté sur des armes longues, il peut être équipé d’un commutateur pour l’utiliser à distance.

Transvaro TV/DLP 1 (Turquie)

.

THETIS (EOST- Corée du Sud)

La camera thermique jour/nuit THETIS produite par la firme sud coréenne EOST, est destinée aux équipes d’observation, aux forces spéciales, aux commandants de compagnies, aux unités de surveillance de zone sensible, etc...

Thetis (Corée du Sud)

La THETIS intègre :

-        une camera jour CMOS avec un champ de 8°x 6° et un zoom électronique X2 ;

-        une camera thermique non refroidie avec un capteur bolométrique de 640 x 480 pixels.

Ce système dispose d’un détecteur de présence permettant la mise en sommeil pour économiser la batterie. Ce module permet d’enregistrer une heure de vidéo ou de faire 10 000 photographies. Les images récupérées peuvent être stockées sur la carte SD ou envoyées directement via le système de transmission de l’utilisateur vers les échelons de commandement. La camera thermique dispose de plusieurs champ de vision.

La THETIS pèse 1,8 kilogramme pour un encombrement de 220 mm de long, de 262 mm de large et 103 mm de haut.

.

THUNDERSTORM (ISPRA-Israël)

La firme proposait le lanceur-grenades multiple de 38 mm à létalité réduite THUNDERSTORM.

Thunderstorm (Israël)

Système facile à monter sur un véhicule terrestre, un bâtiment de surface ou sur une structures de défense fixe, le THUNDERSTORM possède 12 lanceurs à percussion mécanique et une mise de feu par solénoïde. Le bloc de commande permet de tirer par groupe de trois grenades de même type ou variées : lacrymogène, flash bang, fumigène, à impact, etc. Il est également possible de tirer les 12 grenades en même temps.

Ce système permet de traiter des cibles allant de 50 à 180 mètres en fonction des munitions, en limitant les risques collatéraux. A noter que la firme ISPRA produit de nombreux équipements pour les forces de l’ordre : munitions, lanceur, équipement de protection, etc.

La phase de rechargement s’effectue en faisant basculer les canons par groupe de 6 (à gauche et à droite).

Thunderstorm (Israël)

.

ZVEROBOY (FAVORIT-Russie)

La firme russe proposait le système de surveillance du champ de bataille ZVEROBOY monté sur véhicule 4x4.

ZVEROBOY (Russie)

Le ZVEROBOY dispose d’un radar ROSA, couplé à un module optronique FOCUS-D. il reçoit également un système de détection de moyens de communications. Le système est pourvu de moyens de transmissions qui lui permettent de donner en temps réel les informations recueillies par ses différents capteurs. Le véhicule dispose d’un système de conduite de nuit et d’un générateur d’énergie. Il se déploie en moins de dix minutes et le générateur permet de rester sur une même zone pendant 24 heures. L’équipage est composé de trois hommes.

La camera diurne permet de détecter un homme à six kilomètres et un véhicule à neuf kilomètres.

La camera thermique détecte un homme à dix kilomètres et un véhicule à 13 kilomètres.

Quant au radar, il détecte un homme à une distance de huit kilomètres et un véhicule à 12 kilomètres.

.

La tourelle téléopérée BLIK 2 (UKRSPECEXPORT – Ukraine)

La tourelle télé-opérée BLIK 2 était présentée pour la première fois. Sa masse raisonnable lui permet d’être montée sur des engins blindés de petite taille.

BLIK 2 (Ukraine)

Cette tourelle est fortement armée. Elle possède :

-        une mitrailleuse NSVT en 12,7 x 108 mm avec 150 cartouches (+150 cartouches en réserve) ;

-        un lance-grenades AGS 17 de 30 mm avec 29 grenades (+29 grenades en réserve) ;

-        une mitrailleuse PKT en 7,62 x 54 mm avec 250 cartouches (+ 1 000 cartouches en réserve) ;

-        huit lance-pots fumigènes 902 B de 81 mm.

Avec ce panel d’armement, la tourelle peut traiter de manière adaptée les cibles qu’elle rencontrera : du véhicule légèrement blindé aux groupes d’infanterie en passant par les phases de combat à portée réduite.

La BLIK 2 a une masse totale de 350 kilogrammes (armes et munitions comprises. la RCWS (Remote Control Weapon System) à une hauteur de 700 mm (au dessus du toit) et un diamètre d’environ 1400 mm sans armes.

BLIK 2 (Ukraine)

.

Fusil d’assaut KHAZRI (MODIAR-Azerbaïdjan)

Le fusil d’assaut KHAZRI produit par le MODIAR est chambré pour la munition 5,45 x 39 mm. L’arme fonctionne par emprunt des gaz. L’alimentation s’effectue par boitier chargeur translucide de 30 cartouches, permettant de contrôler le nombre de munitions restant. L’arme est pourvue d’une crosse pleine repliable (dans la crosse est placé le kit d’entretien) sur le coté pour en réduire l’encombrement.

Khazri (Azerbaïdjan)

Le système de visée est constitué d’une hausse à curseur et d’un guidon pourvu d’oreilles de protection. Un rail de fixation est prévu pour le montage de systèmes de visée optique diurne ou nocturne. L’arme dispose d’un sélecteur de tir de type kalashnikovà trois positions : sureté, semi automatique et automatique. Enfin elle dispose d’une baïonnette multi-usages très pratique sur le terrain.

Khazri (Azerbaïdjan)

 

SARSILMAZ  B6 Compact (SARSILMAZ – Turquie)

La firme turque présentait le pistolet SARSILMAZ B6 Compact, arme compacte qui dispose d’une carcasse en polymère afin d’en réduire son poids et de mieux résister aux agressions extérieures. Le pistolet est chambré pour la munition 9 x 19 mm et dispose d’un chargeur de 13 cartouches. Le système de visée est constitué d’une hausse en U et d’un guidon. Le dessus de la glissière est strié longitudinalement pour éviter le risque de réverbération lors de la visée.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

Ce pistolet mesure 189,5 mm dont 98,75 mm pour le canon. Sa masse à vide est de 700 grammes. La durée de vie du canon est de 25 000 cartouches. Le pistolet est pourvu d’un levier de sureté mécanique et d’un levier arrêtoir de glissière du coté gauche de l’arme. Le SARSILMAZ B 6 Compact dispose d’un verrou de chargeur placé à l’intersection de l’arcade de pontet et de la poignée pistolet. La carcasse dispose d’un busc permettant de protéger la main lorsque le marteau est armé.

Sarsilmaz B 6 Compact (Turquie)

.

BELOMA PD 09 (BELOMA-Biélorussie)

La firme biélorusse présentait une conduite de tir BELOMA PD 09 pour armes légères et lance-roquettes d’infanterie.

Cette conduite de tir dispose d’une voie jour, une voie nuit, d’un télémètre laser, d’un ordinateur balistique, etc. La BELOMA PD 09 peut être montée sur les armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Bielorussie)

La BELOMA PD 09 intègre une banque de données spécifique à un grand nombre d’armes (fusils d’assaut, fusil de tireur d’élite ou lance-roquettes antichar), ce qui lui permet d’être montée sur ces dernières sans correction particulière. La conduite de tir présentée lors du salon était programmée pour le lance-roquettes RPG 7. Il faut cependant intégrer des paramètres comme la température et la vitesse du vent, puis choisir le type de munition, prendre la visée et effectuer la télémétrie. Une fois ces données intégrées, la solution balistique s’affiche. Il suffit alors de remettre la croix de visée sur la cible. Ce système permet d’augmenter la probabilité d’atteinte et ainsi de réduire la consommation de munitions.

La BELOMA PD 09 peut être montée sur une large gamme d’armes pourvues de système de fixation latérale ou Picatinny en fonction de la demande du client.

Beloma PD 09 (Biélorussie)

.

MTLB AM (MODIAR – Azerbaïdjan)

Le MODIAR présentait le MTLB AM, engin d’appui chenillé basé sur châssis MTLB. Le véhicule pèse près de 7,3 tonnes et trois hommes composent son équipage. Cette version est équipée d’une tourelle armée de plusieurs systèmes d’arme :

-        un lance-grenades automatique AGS 17 de 30 mm avec une réserve de 300 grenades. Il peut tirer jusqu’à 1 7000 m ;

-        un lance-roquettes multiple de 24 tubes de 57 mm avec une réserve de 75 roquettes.  Il peut traiter des cibles jusqu’à six kilomètres;

-        une mitrailleuse PKT de calibre 7,62 x 54 mm avec une réserve de 2 000 cartouches prend en compte des cibles jusqu’à 1 000 m.

La tourelle possède un débattement en site de -5à +30° et de 360° en azimut. Le système de visée optique dénommé 1 PZ 3 permet de voir des cibles de jour jusqu’à 600 mètres et jusqu’à 1 000 mètres de nuit.

MTLB AM (Azerbaïdjan)

.

Alov Thermal Sight (Alov Plant - Azerbaïdjan)

La lunette de visée thermique non refroidie Alov Thermal sight est destinée aux armes légères d’infanterie (fusils d’assaut, mitrailleuses, fusils de tireur d’élite…). Elle se monte facilement sur les armes équipées de rails Picatinny mais il est possible d’utiliser d’autres systèmes de fixation.

L'Alov Thermal Sight fonctionne dans la bande spectrale 8-12 µm et offre un grossissement X6 et d’un champ de vision de 4,5° x 3,38°. Un zoom électronique x 2 et x 4 équipe par ailleurs la lunette.

La masse de l'Alov Thermal Sight est de 2,1 Kg. Elle est alimentée par piles AA ou par batterie. Son autonomie est de 12 heures à une température de 12°C.

La lunette dispose d’une sortie vidéo pouvant être reliée à divers accessoires de recopie. Elle peut également être couplée à un monoculaire (HUD) relié par un câble, permettant ainsi au tireur de voir et de pouvoir tirer à défilement en exposant uniquement l’arme et les mains du tireur.

Alov Thermal Sight (Azerbaïdjan)

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 12:35
Achat d'un satellite européen pour un contrat sud-coréen (Lockheed)

 

27/09/2014 zonebourse.com

 

Lockheed Martin achètera un satellite de communications militaires européen au nom de la Corée du Sud dans le cadre d'un contrat de sept milliards de dollars portant sur la livraison de 40 avions de combat F-35 pour le pays.

Le géant de la défense américain, lui-même fabricant de satellites, n'a pas dévoilé le coût de ce nouveau satellite ni l'identité de celui qui le construira, se contentant de dire que l'équipement correspondait aux exigences de la Corée du Sud.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 12:30
source Defence One

source Defence One

 

26 Septembre 2014 Larbi Amine - lemag.ma

 

Washington : Le site américain, Defense One, édité par le groupe médiatique US Atlantic Media et spécialisé dans les questions de défense et de sécurité nationale américaine, a publié une carte des alliés contribuant à la guerre contre ‘DAECH’ exclusivement en Syrie.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 11:50
Falcon 50M Flottille 24 F photo ECPAD

Falcon 50M Flottille 24 F photo ECPAD


26/09/2014 Marine Nationale

 

Dans la nuit du 23 septembre 2014, deux navires de la marine irlandaise ont procédé à l’interception et au contrôle d’un voilier de 19 mètres, le Makayabella, à environ 250 nautiques dans le sud-ouest de l’Irlande. L’équipe de visite envoyée sur le voilier a découvert à bord une importante quantité de cocaïne (plus d’1 tonne).

Le voilier a été dérouté sur Cork, où il est arrivé dans la nuit du 24 au 25 septembre. Les trois membres d’équipage de nationalité britannique ont été arrêtés, ainsi qu’un complice en Angleterre. Cette opération, à laquelle ont également participé les services des douanes et de la police irlandaise, a été coordonnée par le Maritime Analysis and Operations Centre - Narcotics (MAOC-N), basé à Lisbonne, suite à un renseignement partagé par la douane française.

La préfecture maritime de l’Atlantique, sollicitée par le MAOC-N dans la nuit du 19 au 20 septembre, a pris part à cette opération internationale en déployant un Falcon 50M de la flottille 24F qui a permis de relocaliser le voilier suspect à 500 nautiques dans l’ouest de la pointe Bretagne dans la matinée du 20 septembre.

Cette détection réalisée par la Marine nationale a constitué le point de départ de cette opération combinée et menée en haute mer par les services irlandais.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 11:50
Coopération franco-britannique : L’aviso Cdt Birot ravitaille en mer Egée

 

26/09/2014 Sources : Marine nationale

 

Après avoir franchi le 23 septembre 2014 les détroits turcs et achevé sa patrouille en mer Noire, l’aviso Commandant Birot a fait cap plein sud vers la Crète.

 

Un rendez-vous avec le bâtiment de la flotte logistique britannique, le Wave Knight avait en effet été fixé au nord de l’île pour effectuer un ravitaillement à la mer.

 

Comparés aux 200 mètres de long pour 30 mètres de large du ravitailleur, l’aviso semblait bien petit. Malgré une mer peu favorable, le ravitaillement s’est bien déroulé et c’est avec 73 m3 de combustible de navigation en plus dans ses soutes que l’aviso a pu continuer sa route.

 

Les ravitaillements à la mer sont une des occasions pour les marines alliées d’améliorer leur interopérabilité. En effet, dans le cas d’une coalition maritime internationale, les bâtiments de soutien de toutes nationalités assurent le ravitaillement des unités engagées au combat.

Coopération franco-britannique : L’aviso Cdt Birot ravitaille en mer Egée
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 11:40
L'Ukraine présente son premier missile sol-air

 

KIEV, 26 septembre - RIA Novosti

 

L'Ukraine a présenté vendredi à Kiev le premier missile sol-air de conception nationale baptisé Alta, rapporte le consortium public ukrainien Ukroboronprom qui réunit des entreprises de défense du pays.

 

"Le missile polyvalent Alta, le premier missile entièrement conçu en Ukraine qui utilise un système de guidage double, a suscité le plus grand intérêt" des visiteurs du salon international Armes et sécurité 2014 qui se déroule à Kiev du 24 au 27 septembre, a annoncé le consortium dans un communiqué.

 

Long de 2 m et pesant 55 kg, le missile Alta a une portée de 7,5 km. Selon le consortium, ce missile est capable de détruire des cibles blindées en mouvement et fixes au moyen d'un laser et d'un système d'autoguidage.

 

Ukroboronprom a en outre présenté à Kiev le module de combat Sarmat destiné à équiper les blindés, petits navires et vedettes des garde-côtes. Sarmat est doté de quatre missiles d'une portée de 5 km.

 

Dans le même temps, le consortium n'a rien annoncé sur ses projets de remise de nouvelles armes aux forces armées ukrainiennes.

 

Les médias ukrainiens ont déploré à plusieurs reprises les problèmes de l'équipement des troupes régulières qui mènent une opération "antiterroriste" d'envergure dans l'est du pays depuis le 15 avril. L'opération militaire de Kiev est appelée à réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch. Selon l'Onu, les hostilités ont déjà fait plus de 3.200 morts et plus de 8.000 blessés parmi les civils.

 

Le président ukrainien Piotr Porochenko a annoncé jeudi, lors de sa première grande conférence de presse, que l'Ukraine porterait ses dépenses militaires de 1,02% à 5% du PIB d'ici 2020.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:55
Préparer l’avenir - Scorpion

 

26 sept. 2014 Armée de Terre

 

L’armée de terre prépare l’avenir, le programme de modernisation des équipements Scorpion se dote d’un système de simulation en zone ouverte. Lors d’une étude tactico-opérationnelle, le 23 septembre, des outils de simulation à réalité augmentée ont permis de présenter les procédés de combats de demain.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:50
European Security and Defence CSDP basics

 

26 September 2014  EUISS

 

This leaflet, produced for the occasion of the EUISS annual conference 2014, goes back to basics on the EU’s Common Security and Defence Policy (CSDP).

Infographics and illustrations, as well as a glossary of terms and relevant actors, present facts and figures about European security – in an easily accessible manner.

With the aim of reaching a broad range of those interested in how the Union operates in this field, printed versions will be made widely available across the EU, and EU Delegations worldwide. 

 

Download document

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:25
L’amiral Bernard Rogel a reçu son homologue chilien

 

26/09/2014 Sources : Marine nationale

 

La France entretient d’excellentes relations avec le Chili. Ainsi, dans le domaine naval, les relations bilatérales se concrétisent par des actions de formation et des embarquements croisés. La marine chilienne a en effet  fait l’acquisition d’unités françaises : les sous-marins de type  Scorpène et le Transport de Chalands de débarquement Foudre qui lui a été cédé en 2012, désormais baptisé Sargento Aldea.

 

La Marine nationale, à travers l’amiral commandement la zone maritime de Polynésie Française et de l’océan Pacifique (ALPACI), travaille régulièrement avec l’Armada chilienne avec laquelle elle partage des sujets d’intérêts communs. En effet, dans cette partie du monde où la France possède une zone économique exclusive qui représente plus de huit fois son territoire métropolitain et dans laquelle le Chili dispose d’un littoral s’étirant sur plus de 5338 kilomètres,  les deux marines cherchent à améliorer leur coopération dans le domaine de l’action de l’État en mer, domaine qui a été au cœur des réunions de travail qui se sont tenues à l’état-major de la marine.

 

Le CEMM Chilien s’est également fait présenter  la fonction garde-côtes dont il a visité le centre opérationnel. La visite officielle de l’amiral Larranaga dans la marine française s’est poursuivie par la visite de bâtiments basés à Toulon et du CROSS MED, ce qui lui a donné une vision globale des principes et des moyens d’action de la marine nationale.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 15:30
Aircraft launch in support of missions against ISIL


26 sept. 2014 US Navy

 

ARABIAN GULF (Sept. 25, 2014) F/A-18 Hornets and EA-6B Prowlers launch from the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77) supporting strike, surveillance and reconnaissance missions over Iraq. These missions help increase U.S. capacity to target ISIL, and coordinate the activities of the U.S. military across Iraq and into Syria. (U.S. Navy video/Released)

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 14:40
 Mer Noire : l’aviso commandant Birot passe la main

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Du 3 au 23 septembre 2014, l’aviso Commandant Birot a été déployé en mer Noire pour une mission de surveillance et de veille stratégique. Il vient d’être relevé par le Dupuy-de-Lôme.

 

Durant cette mission qui s’inscrit dans la fonction stratégique « connaissance et anticipation » le Commandant Birota notamment effectué une surveillance des trafics aérien et maritime, reportant les positions de plus de 50 aéronefs et 15 navires militaires ainsi que 20 bâtiments de commerce d’intérêt, c’est-à-dire susceptibles de se livrer à toute sorte de trafic et au transport d’armes. L’aviso a également relâché dans les ports de Batumi, en Georgie, et Trabzon, en Turquie, afin de montrer le pavillon français, soutenir les missions militaires françaises et nourrir nos relations bilatérales.

Plusieurs navires de la Marine nationale se sont succédé dans cette région depuis la fin du mois de mars pour y assurer une présence française quasi permanente. Celle-ci offre une capacité d’anticipation et d’appréciation autonome de la situation essentielle aux armées et aux décideurs politiques. C’est dorénavant le Dupuy-de-Lôme qui assure cette mission.

La mission nationale que vient d’achever le Commandant Birot participait également aux mesures dites de « réassurance » voulues par l’OTAN et auxquelles la France contribue. Outre la présence de navires en mer Noire, la France engage des moyens militaires afin de participer à la surveillance des espaces aériens roumains et polonais. De plus, durant quatre mois des avions de chasse français ont été déployés à Malbork, en Pologne, pour assurer la police du ciel des Etats baltes.

Le Commandant Birot devrait rejoindre Toulon dans les prochains jours.

 

Voir notre dossier : La France au cœur des mesures de réassurances

 Mer Noire : l’aviso commandant Birot passe la main
 Mer Noire : l’aviso commandant Birot passe la main
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 14:21
100 portraits célèbrent les 100 ans du RCIM

 

 

Un livre intitulé « 100 portraits pour un centenaire » sortira en décembre pour célébrer les cent ans du régiment d’infanterie-chars de Marine (RCIM).

Pour revenir sur les événements qui ont fait son histoire, le RCIM a décidé de recueillir les propos de marsouins d’hier et d’aujourd’hui pour évoquer les moments qui ont marqué leur vie de militaire au sein du régiment. Grâce à un travail d’investigation minutieux, cet ouvrage rassemble 100 témoignages de marsouins appartenant au régiment le plus décoré de France, qui soufflera ses cent bougies le 9 juin 2015 exactement.

 

Pour vous procurer le livre « 100 portraits pour un centenaire », rendez-vous sur le site http://ricm-centenaire.fr/

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 13:30
RDAF F-16AM, armed with AMRAAM and a GBU-12 laser guided bomb [RDAF photo]

RDAF F-16AM, armed with AMRAAM and a GBU-12 laser guided bomb [RDAF photo]

 

26 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Copenhague - Le Premier ministre du Danemark Helle Thorning-Schmidt a annoncé vendredi le déploiement de sept avions de combat F-16 en Irak pour participer à l'offensive en cours contre l'organisation État islamique.

 

Je suis très heureuse qu'il y ait désormais une large coalition, y compris de pays de la région qui veulent (...) contribuer, a affirmé Mme Thorning-Schmidt lors d'une conférence de presse à Copenhague.

 

Elle a précisé que la mission serait limitée à l'Irak, à l'exclusion de la Syrie.

 

La participation du Danemark à la coalition internationale doit être rapidement approuvée par le Parlement, où elle est assurée d'être soutenue par une majorité, et les F-16 pourraient arriver la semaine prochaine.

 

On nous a demandé d'apporter notre contribution en Irak, cela correspond bien à ce que veut la coalition. Concernant l'Irak nous avons reçu une demande concrète du gouvernement irakien, a expliqué Mme Thorning-Schmidt.

 

Le groupe terroriste EI est une organisation affreuse que le Danemark se doit d'aider à combattre, a-t-elle ajouté.

 

La coalition emmenée par les États-Unis a lancé vendredi de nouvelles attaques aériennes contre le groupe État islamique en Syrie. La France et la Grande-Bretagne ont exclu d'intervenir dans ce pays, tandis que les membres arabes de la coalition le font.

 

La Belgique et les Pays-Bas prévoient d'envoyer six F-16 chacun en Irak.

 

En août, le Parlement danois avait voté l'envoi en Irak d'un avion de transport C-130J Hercules et de jusqu'à 55 militaires pour le garder et le charger.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:50
Call for Submissions: EDA-Egmont PhD Prize

 

Brussels - 24 September, 2014 European Defence Agency

 

The European Defence Agency (EDA) in partnership with Egmont Institute has the pleasure of inviting the best and the brightest European scholars to submit their candidacy for the EDA-Egmont PhD Prize in Defence, Security and Strategy.

 

If you have been awarded a PhD in the period between 1 January 2013 and 15 December 2014 and feel your findings stand out in terms of quality, innovation and impact on future EU policy, then you may have what we are looking for.

You need to be a citizen of an EDA Member State (all EU Member States except Denmark) and  you will need to have been awarded the PhD by an academic institution. You will also need to be available to deliver an intervention at EDA’s Annual Conference scheduled for 6 May 2015 in Brussels.

Does this sound interesting? If so, please consult the attached documents for full details on eligibility and award criteria as well as for the practicalities on how to submit your application.

Deadline for submissions is 16 December 2014. The Award notice will be published on 1 March 2015.

We look forward to receiving your submission!

 

More Information

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
FFDj : soutien logistique à une équipe de protection embarquée serbe (EPE)

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 22 septembre 2014, un détachement de douze soldats serbes de l’opération Atalante de lutte contre la piraterie maritime a été soutenu sur le plan logistique par les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj).

 

Dès leur arrivée sur l’aéroport de Djibouti, les FFDj ont accueilli les militaires serbes et les ont accompagnés jusqu’au MSN Douoro,navire affrété par le programme alimentaire mondial (PAM) qu’ils devront protéger contre d’éventuels actes de piraterie durant environ quatre mois.

 

Les pays participant à l’opération Atalante s’appuient sur les infrastructures aéroportuaires des FFDj, qui assurent à leur profit les soutiens médical, administratif, technique, ainsi qu’une aide dans les domaines du transport et de la sécurité. En 2013, les FFDj avaient déjà facilité la première participation d’une équipe de protection embarquée serbe à l’opération Atalante.

 

En accord avec l’arrangement local signé entre l’Union Européenne et les FFDj en mars 2009, les unités et les directions des FFDj apportent un soutien opérationnel et logistique aux pays qui opèrent dans la région depuis le début de l’opération Atalante. Ainsi, la base navale de Djibouti met à disposition des bâtiments de passage une capacité de soutien, directe pour les bateaux français, ou indirecte par le biais de conventions avec les nations ou navires étrangers faisant escale à Djibouti.

 

L’efficacité du soutien à Atalante est primordiale pour permettre aux unités engagées de lutter contre la piraterie. Depuis le début de l’année 2014, seuls deux actes de piraterie ont été recensés.

 

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la république de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. A ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise.

FFDj : soutien logistique à une équipe de protection embarquée serbe (EPE)
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
Sangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à Dékoa

 

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 18 septembre 2014, dans le cadre de la mise en place et de la montée en puissance de la mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), le groupement tactique interarmes (GTIA) Magenta a appuyé la première patrouille du contingent gabonais dans un quartier de Dékoa.

 

Quelques jours après la création de la MINUSCA, les soldats gabonais, désormais « bérets bleus », ont ainsi réalisé leur première patrouille onusienne, conjointement avec le GTIA Magenta.

 

Cette patrouille a été l’occasion de prendre contact avec la population et les autorités locales. Dans la continuité des actions menées par la force Sangaris, les soldats de la MINUSCA se sont assurés de l’application stricte des mesures de confiance, visant notamment à interdire le port d’arme par des personnes non autorisées. Afin d’affirmer leur présence sur la zone et d’instaurer un climat de confiance, les soldats de la MINUSCA prévoient de conduire ce type de patrouilles deux fois par jour. Inscrivant dans le temps ce mode d’action, les soldats de l’ONU retrouvent chaque soir le détachement de la force Sangaris présent sur Dékoa pour planifier et échanger sur les missions à venir.

 

A Dékoa, la situation est stable et apaisée, les mesures de confiance sont bien respectées, et la population a repris ses activités. Ces indicateurs assurent à la MINUSCA une prise en compte sereine de la zone d’action. Elle pourra ainsi prendre de façon progressive, le relais des forces françaises.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 6 700 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission de l’ONU.

Sangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à DékoaSangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à Dékoa
Sangaris : le GTIA Magenta en appui de la première patrouille de la MINUSCA à Dékoa
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
Mali: le FMI exige du gouvernement qu'il annule des marchés

 

26-09-2014 Par RFI

 

Le Fonds monétaire international a achevé jeudi 25 septembre sa mission d'évaluation dans le pays. Depuis mai dernier, l'institution financière internationale a suspendu le versement de ses crédits et dénoncé une mauvaise gestion des fonds publics. L'achat de l'avion présidentiel et un contrat passé par le ministère de la Défense étaient notamment en cause. Pendant deux semaines, les enquêteurs du FMI ont épluché les audits menés par le Vérificateur général et par la Cour suprême du Mali, et ils ont fait de nombreuses découvertes.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:45
Sangaris: la force se réarticule et laisse place à la MINUSCA dans l’Ouest

 

26/09/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 19 septembre 2014, sur le camp Clermont, à Bouar, une cérémonie a marqué la réarticulation de la force Sangaris et l’arrivée de la mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) dans l’Ouest.

 

Présidée par le commandant de la force Sangaris, le général de brigade Eric Bellot des Minières, et en présence du général Martin Tumenta, commandant la composante militaire de la MINUSCA, du général Evariste Murenzi, futur commandant du secteur Ouest de la MINUSCA, et du colonel Shefaul Kabir, commandant du bataillon bangladais de la MINUSCA, cette cérémonie a permis au groupement tactique interarmes (GTIA) de Boissieu de transmettre officiellement le flambeau au bataillon bangladais de l’ONU.

 

Les troupes du GTIA de Boissieu, commandées par le colonel Armel Dirou, étaient principalement constituées d’éléments du 4e régiment de chasseurs (4e RCH), du 7e bataillon de chasseurs alpins (7e BCA) et du 1er régiment étranger de génie (1er REG). Ils ont opéré durant quatre mois dans une zone de responsabilité étendue et variée, entre Bouar et Bossangoa, afin de rétablir un niveau minimum de sécurité, et permettre ainsi le retour de l’administration, de la justice et de la police au service des Centrafricains.

 

Au cours de la cérémonie, le COMANFOR a salué le travail accompli par l’ensemble des soldats, chasseurs et légionnaires, dans l’Ouest du pays. Il a particulièrement souligné l’action continue du GTIA de Boissieu pour « appuyer le retour de l’autorité de l’Etat dans les villes du grand Ouest et créer finalement les conditions d’une relève sereine par les troupes de la MINUSCA ».

 

Le GTIA de Boissieu poursuit les préparatifs en vue de son départ prochain vers le Tchad où il devrait arriver fin septembre afin de rejoindre le dispositif de l’opération Barkhane.

 

Le 12 septembre dernier, 46 caisses contenant l’allègement, l’armement, les transmissions, l’emballage logistique des valises Félin et tout l’environnement des véhicules de l’avant blindé (VAB) avaient déjà été chargées dans un Antonov 26à destination de Bangui. Le démontage des autres équipements s’échelonnera dans les jours à venir. Pour l’heure, le GTIA de Boissieu continue d’appuyer les forces de sécurité intérieures et finit d’accompagner la mise en place et la montée en puissance de la MINUSCA.

 

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 6 700 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission de l’ONU.

Sangaris: la force se réarticule et laisse place à la MINUSCA dans l’OuestSangaris: la force se réarticule et laisse place à la MINUSCA dans l’Ouest
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 12:30
source BBC MidEast

source BBC MidEast

 

26 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Damas - Les avions de combat américains et arabes ont bombardé vendredi pour le 3e jour consécutif des raffineries contrôlées par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie, alors que la Grande-Bretagne est sur le point de rejoindre la coalition contre ce groupe en Irak.

 

Dans le même temps, les Etats-Unis et la France ont maintenu la pression en Irak sur ce groupe extrémiste sunnite responsable d'atrocités, en menant des raids jeudi contre ses positions dans ce pays.

 

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG s'appuyant sur un vaste réseau d'informateurs et de militants, les Etats-Unis et leurs alliés arabes ont lancé jeudi soir et vendredi matin de nouvelles frappes contre les installations pétrolières prises par l'EI dans la province de Deir Ezzor (est), près de la frontière avec l'Irak.

 

Des raids ont en outre visé vendredi un centre de commandement de l'EI dans les environs de la ville d'al-Mayadine dans la même province, ainsi que des installations pétrolières et une base de l'EI dans la province de Hassaka (nord-est), a précisé l'OSDH.

 

Les Etats-Unis et leurs alliés arabes d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis avaient frappé mercredi soir, pour la première fois, des raffineries contrôlées par l'EI en Syrie, avec l'objectif d'assécher l'une de ses principales sources de revenus.

 

Les jihadistes, qui contrôlent plusieurs raffineries en Irak et en Syrie, revendent le pétrole en contrebande à des intermédiaires des pays voisins, tirant selon des experts des bénéfices pouvant aller de 1 à 3 millions de dollars par jour.

 

- Vote du Parlement britannique -

 

Depuis leur début mardi, les frappes de la coalition en Syrie ont tué 141 jihadistes, dont 129 étrangers, selon l'OSDH, qui n'était pas en mesure de dire si les frappes de vendredi avaient fait des victimes. Parmi les étrangers, 84 étaient affiliés à l'EI.

 

Alors que le président américain Barack Obama a appelé mercredi le monde à se joindre au combat contre le réseau de la mort, le Parlement britannique s'apprête à voter en faveur d'une participation à la campagne aérienne en Irak, menée par les Etats-Unis et la France.

 

En convoquant les députés en session extraordinaire, le Premier ministre David Cameron les a appelés à ne pas être pétrifiés de peur à l'idée de commettre la même erreur qu'en 2003, lorsqu'ils avaient approuvé l'engagement britannique dans la guerre en Irak auprès des Etats-Unis, toujours très controversé.

 

Le texte qui sera soumis au vote autorise l'usage des frappes aériennes dans le cadre d'un soutien requis par le gouvernement irakien et précise que Londres ne déploiera aucun soldat britannique dans les zones de combat.

 

La fille de l'otage britannique David Haines, enlevé en Syrie et décapité par l'EI, a apporté son soutien à la participation des forces britanniques. L'EI doit être éradiqué, a déclaré Bethany Haines.

 

Son père avait été exécuté après la décapitation de deux journalistes américains, James Foley et Steven Sotloff, également enlevés en Syrie, dans des vidéos diffusées par le groupe extrémiste sunnite.

 

- Le meurtrier identifié -

 

Le FBI a annoncé avoir identifié le meurtrier des trois hommes, montré dans la vidéo et qui s'exprimait avec un accent britannique, sans révéler son nom.

 

Ces exécutions ont révulsé le monde et poussé M. Obama à annoncer le 10 septembre une stratégie pour détruire l'EI dans le cadre d'une vaste coalition regroupant une quarantaine de pays.

 

La mise en scène de l'exécution des trois otages occidentaux a été répétée par un groupe jihadiste lié à l'EI, Jund al-Khilafa, qui a diffusé mercredi une vidéo de la décapitation de l'otage français Hervé Gourdel, enlevé dimanche en Algérie.

 

Mais Paris a refusé de céder au chantage et a poursuivi ses frappes en Irak, alors que l'Algérie a mobilisé 3.000 militaires pour tenter de retrouver le corps de Hervé Gourdel et de neutraliser les assassins.

 

Plusieurs pays européens ont annoncé une plus grande participation à la coalition anti-jihadiste, comme les Pays-Bas et la Belgique qui ont mis des avions de combat F-16 à sa disposition. L'Australie a aussi déployé 600 militaires aux Emirats et livre du matériel militaire aux Kurdes d'Irak.

 

Selon les renseignements américains, plus de 15.000 combattants étrangers venus de plus de 80 pays ont rejoint ces groupes en Irak et en Syrie ces dernières années.

 

Alors que les pays occidentaux craignent de voir les jihadistes, une fois aguerris, revenir sur leur territoire pour organiser des attentats, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mercredi à l'unanimité une résolution imposant aux Etats, sous peine de sanctions, d'empêcher leurs citoyens de s'enrôler dans des groupes extrémistes.

 

Accusé de nettoyage ethnique et de crimes contre l'Humanité, l'EI est responsable de multiples exactions -viols, rapts, exécutions, crucifixions- dans le califat proclamé sur les régions qu'il a conquises en Irak et en Syrie.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:55
carte-des-operations-1er-aout-2014 (source EMA)

carte-des-operations-1er-aout-2014 (source EMA)

 

26/09/20 par Patrice Barrère - DNA

 

ITW d’ Alain Coldefy Directeur de recherches à l’Iris, spécialiste des questions de défense

 

    Après l’assassinat de l’otage, l’armée française peut-elle passer à la vitesse supérieure en Irak ?

 

Sur les moyens militaires, nous sommes presque au bout du bout. En Libye en 2011, l’Armée de l’air et la Marine avaient mis déjà 100 % de leur capacité. Avec le Mali et la Centrafrique, au niveau de l’Armée de terre, on a atteint également les limites. Aujourd’hui, on est au taquet pour les avions de combat et les pilotes de l’Armée de l’air. C’est la même situation pour la Marine. Nous participons en Irak avec quelques Rafale basés à Abou Dhabi. On peut toujours en rajouter quelques-uns. Mais cela va se compliquer. Pour un avion, il faut compter une équipe en moyenne de 50 personnes.

 

Suite de l’interview

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories