Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:35
Afghanistan : Epidote – Dernier transfert d’autorité

 

16/09/2014 Sources : EMA

 

Le 13 septembre 2014, sur l’aéroport international de Kaboul (KAIA), le colonel Philippe Sagon a quitté le commandement du détachement Epidote, après un mandat de cinq mois. Le colonel Thierry Casanova lui succède dans les mêmes fonctions. La cérémonie de transfert d’autorité a été présidée par le général de brigade aérienne Philippe Lavigne, commandant la zone militaire de KAIA et la force Pamir.

 

Au cours du 34e mandat de la mission Epidote, quarante-trois mentors français ont accompagné la montée en puissance de cinq écoles de l’armée nationale afghane (ANA), et conseillé l’adjoint génie du chef d’état-major afghan. Au cours de cette année, trois de ces écoles ont été reconnues autonomes par l’OTAN : Intelligence Training-Center, école du renseignement en juin, Armor Branch School, école des blindés en août et Combat Support School, école du soutien et de la logistique en septembre.

 

Le détachement Epidote 34 a donc été réorganisé conformément à la planification opérationnelle de désengagement du théâtre afghan, avec le départ des militaires français qui assurait un rôle de conseiller au sein de ces établissements de formation.

 

Les quatorze militaires du détachement Epidote 35 assureront un mentorat de haut niveau auprès du Command and Staff College, école d’enseignement militaire supérieur, et du National Military Academy of Afghanistan, académie militaire de formation initiale des jeunes officiers des forces afghanes, jusqu’au début du mois de décembre 2014, période à laquelle la mission Epidote s’achèvera.

 

La France accompagne depuis 2002 dans le cadre de la mission Epidote, la montée en puissance de l’armée nationale afghane. Après avoir initialement assurée elle-même la formation des militaires afghans, elle leur a restitué ces prérogatives en maintenant des conseillers techniques. A la fin du 34è mandat, ce sont plus de 21 000 militaires afghans qui auront été formés par l’armée française. A l’issue du 35è mandat et de la fermeture de la mission Epidote, l’engagement de la France auprès du peuple afghan évoluera dans le cadre du traité d’amitié et de coopération franco-afghan signé le 27 janvier 2012. La mission défense de l’ambassade de France reprendra alors le flambeau sous une forme plus classique de coopération.

Afghanistan : Epidote – Dernier transfert d’autoritéAfghanistan : Epidote – Dernier transfert d’autorité
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)

 

16/09/2014 Sources : EMA

 

Le 10 septembre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) a mené ses patrouilles quotidiennes, en coordination avec les Forces Armées Libanaises (FAL), dans les secteurs Est et Ouest de la Force Intérimaire des Nations-Unies au Liban (FINUL).

 

Dans le cadre de l’opération Daman au Sud-Liban, la FCR effectue des missions d’observation et de reconnaissance quotidiennes avec les FAL, dans l’ensemble de la zone d’opération de la FINUL.

 

Chaque jour, les militaires français réalisent plusieurs patrouilles communes avec leurs homologues libanais. En véhicule, elles consistent notamment en la surveillance de la ligne bleue (Blue Line Patrols - BLP) et comprennent, le long de l’itinéraire, des phases d’observations aléatoires. La nuit, les militaires français tiennent des postes d’observations temporaires ou Night Observation point (NOP). D’autres patrouilles plus spécifiques comme les Counter Rocket Launching Operation (CRLO) permettent de renforcer le contrôle de zone en effectuant, lors de la progression, la vérification d’anciennes ou de potentielles zones de lancement de roquettes dans l’aire d’opération de la FINUL. Les soldats français et libanais réalisent également des patrouilles à pied qui mettent l’accent sur les villages et l’interaction avec la population locale.

 

Les militaires de l’opération Daman mandatXXI, mènent aussi des missions de reconnaissance et d’observation sans la présence des FAL (Area Domination Patrols - ADP) permettant ainsi l’accroissement de la présence de l’ONU et donc de la sécurité dans la zone d’opérations.

 

Forte de près de 850 hommes et femmes, la FCR est directement placée sous les ordres du général Luciano Portolano commandant la FINUL. Elle est l’élément d’intervention d’urgence de la force et est stationnée à Dayr Kifa, à 43 kilomètres au nord-est de Naqoura. Elle est en mesure d’intervenir sur court préavis dans toute la zone d’opération de la FINUL pour faire appliquer la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Réserve d’intervention opérationnelle, elle travaille en collaboration et coordination étroites avec les forces armées libanaises.

Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense

 

15 Septembre 2014 Rachad Suleymanov – APA

 

Bakou.. La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense, a confié Ismail Demir, secrétaire d'Etat aux industries de défense (SSM),  à l’APA.

 

Selon Demir, l’Azerbaïdjan a été en mesure de réaliser des projets importants dans l'industrie de défense, au sein d'une courte période de temps : « Les entreprises turques de l'industrie de défense apportent également leur soutien dans ce domaine.

 

ASELSAN, ROKETSAN, MKE et d'autres entreprises turques sont impliquées dans les projets qui sont y réalisés. Dans les réunions tenues au sein de l’ADEX 2014, nous avons discuté de divers aspects de la coopération » dit-il.

 

« Il existe deux domaines de coopération dans l'industrie de défense entre deux pays. Premier – la vente directe des compagnies turques, deuxième - la mise en œuvre de projets conjoints. Nous croyons que notre activité sera élargie dans la seconde direction. Les entreprises turques seront en mesure de contribuer au développement de l'industrie de la défense de l’Azerbaïdjan fraternel » a-t-il conclu.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
Israël: Netanyahu veut fortement augmenter le budget de la Défense

 

15/09/2014 lorientlejour.com

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé lundi à "augmenter de façon significative" le budget de la Défense, déjà le premier poste de dépenses du gouvernement, après la récente guerre dans la bande de Gaza.

 

"Il n'y a aucun dirigeant responsable qui, face aux menaces qui se multiplient autour de nous, ne permette pas et n'exige pas une augmentation significative du budget de la Défense pour faire face à la réalité et aux défis de sécurité dans notre environnement", a-t-il indiqué dans un communiqué.

M. Netanyahu n'a pas donné de chiffres précis mais a réclamé une augmentation "de plusieurs milliards" de shekels.

 

Une épreuve de force a débuté ces derniers jours entre le Premier ministre et le ministre des Finances Yaïr Lapid, un rival politique qui se dit prêt à une hausse du budget militaire très inférieure à celle réclamée par l'armée.

Selon les médias, le Trésor veut limiter la hausse à 690 millions de dollars tandis que l'armée réclame plus de trois milliards de dollars pour couvrir les dépenses engagées durant la guerre à Gaza (8 juillet - 26 août), ainsi qu'un supplément pour le développement et l'acquisition de nouvelles armes.

 

Le budget de la Défense devrait atteindre cette année 18 milliards de dollars en comptant trois milliards d'aide militaire américaine annuelle. Ce budget est le plus important du gouvernement, loin devant l'Education par exemple, et représente près de 6% du Produit intérieur brut israélien.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
À Paris, les alliés déclarent la guerre à l'État islamique

INFOGRAPHIE - Une trentaine de nations se sont engagées à soutenir l'Irak par tous les moyens, y compris militaires, contre les islamistes.

 

15/09/2014 Par Isabelle Lasserre - leFigaro.fr

 

Réunie à Paris à l'initiative de la France, à l'avant-garde européenne de la mobilisation politique contre les djihadistes, la conférence internationale sur l'Irak s'est engagée dans sa déclaration finale à fournir une «aide militaire appropriée» aux autorités de Badgad pour les aider à lutter contre Daech, l'acronyme arabe de l'État islamique en Irak et au Levant.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
45 Fijian peacekeepers from the UN Disengagement Observer Force (UNDOF) in Golan 11 sept 2014 - UN Photo Gernot Maier

45 Fijian peacekeepers from the UN Disengagement Observer Force (UNDOF) in Golan 11 sept 2014 - UN Photo Gernot Maier

 

16-09-2014 Par RFI

 

L’ONU annonce le retrait de plusieurs positions des casques bleus sur le plateau du Golan, face à l’avancée des rebelles syriens sur ce territoire. Une décision qui intervient après plusieurs incidents entre la Force des Nations unies chargée d’observer le désengagement (Fnuod) et des combattants liés à al-Qaïda.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:25
Haïti - Sécurité : Atelier sur l'élaboration du Livre Blanc de Défense et de Sécurité nationale



15/09/2014  haitilibre.com

 

Le Ministère de la Défense d’Haïti, sous le leadership du Président Martelly, organise une série de quatre ateliers en vue d'élaborer le Livre Blanc de Défense et de Sécurité d'Haïti. Ces ateliers s’inscrivent dans le continuité du chantier sur la sécurité et la défense nationale, initié par le Chef de l'État le 7 février 2014, dans la perspective du retrait progressif de la Minustah et après la séance du 19 mai dernier à Washington D.C., avec l’équipe de la Junte Interaméricaine de Défense (JID), qui avait répondu positivement au projet d’un livre blanc, similaire à de nombreux livres blancs élaborés par des États européens et latino-américains.

Le Chancelier Duly Brutus avait souhaité à l'époque, que ce livre blanc « nous aide à concevoir un système de sécurité et de défense capable d’accompagner les efforts de développement économique et social du pays ; d’assurer la stabilité tout en rétablissant la confiance des citoyens dans les institutions régaliennes de l’État ; de renforcer la confiance des investisseurs internationaux qui pourront investir dans un environnement social pacifié. »

De son côté, l’ex-Major Lener Renauld, Ministre de la défense, avait souligné qu’ « un État qui se révèle incapable d’assurer la sécurité de ses citoyens et la défense de son territoire, est un État diminué. » Voilà pourquoi l’Administration Martelly-Lamothe entend travailler avec ses partenaires latino-américains, notamment avec la JID, pour replacer Haïti dans le concert des nations historiquement fières de leur pleine et entière souveraineté.

À cet effet, des experts de la JID, de l’Organisation des États Américains (OEA), la Commission d'élaboration du Livre Blanc, des professeurs d'université et membres de la Société Civile, se réuniront le 17 septembre et les 7, 8 et 28 Octobre 2014, à l'Hôtel Oasis, pour réfléchir sur le contenu de ce Livre Blanc, qui sera un document de référence qui renseigne sur ce que le Gouvernement entend mettre en œuvre afin de garantir la sécurité et la défense de l'espace haïtien, dans la perspective d'un développement économique et social durable.

Notez que dans le plan d’action actuel du Ministère de la Défense (2013-2016), 5 principaux axes stratégiques ont été définis en vue de constituer un « Bouclier de Défense Civile » capable d’apporter des réponses nationales efficaces par le contrôle du territoire et par la protection de la population contre toutes formes de menaces naturelles et/ou provoquées :
 

  • Défense de l’intégrité du territoire par le contrôle des frontières terrestre, maritime et aérienne ;
  • Lutte contre le Crime Transnational Organisé ;
  • Lutte contre le terrorisme et le cyber terrorisme ;
  • Protection de la population contre toutes sortes d’agression et de tous types d’aléas naturels et/ou provoquées ;
  • Protection de l’environnement contre toutes sortes de risques et menaces (par la surveillance des forêts, des zones réservées, des bassins versants, des mangroves et d’exploitations minières).


qui s’organise autour des 5 composantes prioritaires :
 

  • Corps de Génie ;
  • Service Civique Mixte Obligatoire ;
  • Garde Environnementale (Garde forestière) ;
  • Unité Médico-Sanitaire ;
  • Garde frontalière.


Téléchargez le Plan d’action du Ministère de la Défense (2013-2016) (PDF) :
http://www.haitilibre.com/images/plan-d-action-2013-2016.pdf

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:20
Etat islamique: Barack Obama préoccupé par les jihadistes américains

 

16-09-2014 Par RFI

 

Les Etats-Unis lancent une campagne nationale de lutte contre l’enrôlement de citoyens américains par les groupes extrémistes. Ce plan d’action annoncé, hier, lundi 15 septembre, par le ministre de la Justice, Eric Holder, est destiné à prévenir les recrutements. Selon le département d’état une centaine de citoyens américains combattent aujourd’hui dans les rangs du groupe Etat islamique. Ce sera l’un des thèmes de la réunion présidée le 24 septembre par Barack Obama aux Nations unies.

 

Lire l'article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 10:40
First Mistral-Class Ship Built for Russia Sets Off for Sea Trials: Reports

 

September 16th, 2014 defencetalk.com (RIA Novosti)

 

The Mistral-class helicopter carrier, the Vladivostok, carrying some 200 Russian sailors on Saturday left the French port of Saint-Nazaire to pass a series of tests.

 

The Vladivostok had left docks at 3:30 a.m. local time (1:30 GMT), but was forced to wait until the tide thus eventually sailing out to sea at 7:20 a.m. (5:20 GMT) accompanied by two tugboats, Agence France-Presse reported.

 

This is the first time the ship goes to sea since its arrival to Saint-Nazaire in June where two crews of Russian sailors, a total of 400 crew members, have been awaiting sea trials.

 

The $1.6 billion contract to supply the Mistral-class ships between the French ship-building company DCNS and Russia’s state-run arms exporter Rosoboronexport was signed in June of 2011. The first carrier, the Vladivostok is to be operated by the Russian Navy in 2014, while the second ship, the Sevastopol will arrive in 2015. While the United States were against the deal, DCNS insisted that Western sanctions imposed on Russia for its role in Ukraine not prohibit the construction and transfer of Mistral ships.

 

Last week, France threatened to suspend the supply of the helicopter carriers, linking its decision to the crisis in Ukraine, claiming Moscow’s direct involvement. Later, a French government spokesman told RIA Novosti that the delivery of the ship is not officially suspended and that French President Francois Hollande was simply outlining his political stance. Hollande stated he would not approve of the transfer of the vessel in November should the situation in Ukraine not improve. Hollande later stated he would make the decision in late October.

 

The president added that the two conditions for the delivery of the ship is an observed ceasefire in Ukraine, as well as a political settlement agreement.

 

The French President also stressed that the sanctions adopted by the European Union have never prevented the delivery of the helicopter carrier to Russia.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 09:45
Centrafrique : début de l’action militaire et policière de la MINUSCA

Un véhicule blindé marocain de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) (ONU)

 

16 septembre 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s’est félicité du transfert d’autorité qui a eu lieu entre la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), rapporte le service d’information de l’ONU.

 

L’ONU a ainsi pris lundi le commandement des opérations de maintien de la paix en Centrafrique, succédant à des forces internationales — africaines, européennes et françaises — déjà déployées.

 

La force onusienne, créée en avril par la résolution 2149 du Conseil de sécurité, va déployer dans un premier temps 7.600 hommes (pour la plupart issus des rangs de la Misca) sur le terrain et doit compter 12.000 soldats et policiers à effectif plein.

 

«Ce transfert d’autorité représente la réussite complète du mandat de la MISCA et le commencement de l’action militaire et policière de la MINUSCA en République centrafricaine», a souligné quant à lui le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

 

Une cérémonie a eu lieu lundi dans la capitale Bangui pour marquer ce transfert d’autorité. Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a assisté à cette cérémonie.

 

«Le Secrétaire général tient à réaffirmer sa préoccupation face aux attaques contre la population civile, qui continuent, particulièrement hors de Bangui, et appelle une nouvelle fois toutes les parties à cesser immédiatement les violences conformément à l’Accord de cessation des hostilités. Il exhorte les principaux acteurs concernés à maintenir leur engagement en faveur d’un processus politique inclusif afin d’assurer le succès complet de la transition du pays », a dit son porte-parole.

 

Les membres du Conseil de sécurité ont également salué le transfert d’autorité entre la MISCA et la MINUSCA, mais, dans une déclaration à la presse, le Conseil a déclaré qu’il restait «très préoccupé par la poursuite des violations des droits de l’homme et du droit humanitaire en République centrafricaine. »

 

Les membres du Conseil ont appelé les autorités de transition à prendre des mesures concrètes en faveur d’un processus de réconciliation nationale et de dialogue politique inclusif garantissant la participation pleine et effective des femmes, rapporte également le service d’information de l’ONU.

 

Ils les ont également appelé à lutter contre l’impunité et à développer une stratégie pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des anciens combattants.

 

Le Conseil a également appelé une nouvelle fois les autorités de transition à accélérer les préparatifs pour l’organisation d’élections présidentielle et législatives inclusives, libres, justes et transparentes qui sont prévues pour février 2015.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 08:35
Attentat suicide revendiqué par les talibans dans le centre de Kaboul

 

16 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - Un attentat suicide contre un convoi des forces étrangères a secoué mardi le centre de Kaboul, selon la police, faisant trembler les bâtiments et déclenchant les sirènes de l'ambassade américaine alors que les véhicules de secours sillonnaient la capitale afghane.

 

Un kamikaze au volant d'une voiture piégée a visé un convoi des forces étrangères sur la route de l'aéroport, a déclaré à l'AFP Farid Afzali, un responsable de la police de la ville, sans plus de précisions à ce stade, notamment sur d'éventuelles victimes.

 

La route de l'aéroport se trouve à quelques centaines de mètres du quartier des ambassades et autres bâtiments officiels.

 

L'attentat a aussitôt été revendiqué via Twitter par les rebelles talibans, qui luttent depuis fin 2001 contre le gouvernement afghan et ses alliés de l'Otan, menés par les Etat-Unis.

 

Il survient pendant les négociations entre les deux candidats rivaux au second tour de la présidentielle afghane de juin, dont le résultat final n'a toujours pas été annoncé, chaque camp revendiquant la victoire lors de ce scrutin clé censé désigner le successeur de Hamid Karzaï mais marqué par de multiples accusations de fraudes.

 

Le candidat Abdullah Abdullah s'est de nouveau déclaré vainqueur lundi face à Ashraf Ghani -- déclaré lui victorieux selon les résultats préliminaires officiels, douchant les espoirs que l'audit des bulletins de vote permette de lever rapidement l'impasse électorale.

 

Le blocage persistant entre les deux candidats à propos des résultats du second tour alimente les craintes de violences politico-ethniques dans un pays toujours fragile et menacé par la rébellion des talibans après plus d'une décennie d'intervention militaire occidentale massive.

 

Les Etats-Unis attendent un successeur officiel à Hamid Karzaï afin qu'il signe un accord bilatéral de sécurité (BSA) censé maintenir une présence militaire américaine après le retrait de la grande majorité des troupes de l'Otan prévu à la fin de cette année.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:58
photo MinDef FR

photo MinDef FR

 

16/09/2014 Jean Guisnel - Défense ouverte / Le Point.fr

 

En voyage aux Émirats arabes unis et en Égypte, le ministre de la Défense n'a qu'un seul pays en tête : la Libye, où les djihadistes prolifèrent.

 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a assisté lundi matin aux "premiers" (à tout le moins, telle est la version officielle) décollages de Rafale pour des vols de reconnaissance au-dessus de l'Irak, afin de les médiatiser avant l'ouverture de la conférence de Paris au ministère des Affaires étrangères. Ces décollages de la base d'al-Dhafra, aux Émirats arabes unis, n'ont pas de signification opérationnelle particulière mais leur annonce peu après 7 heures a permis une opération de communication politique et diplomatique supplémentaire.

L'état-major des armées a pour sa part détaillé l'opération en fin de journée. La France dispose à al-Dhafra de six Rafale, d'un avion ravitailleur Boeing C-135 et d'un avion de reconnaissance Atlantique de la marine nationale. Le dispositif demeure donc des plus modestes. C'est d'ailleurs celui qui est présent en permanence aux Émirats en vertu des accords avec ce pays. Aucun renfort n'a été mis en place à ce jour.

 

Spirale de la défaite

La visite de Le Drian aux Émirats arabes unis, puis au Caire lundi soir, n'est pas seulement consacrée au problème de l'État islamique et du terrorisme sur le territoire syro-irakien. En réalité, le ministre de la Défense est actuellement très préoccupé par un autre problème : celui de la Libye. Il l'avait évoqué la semaine dernière dans un discours remarqué. On insiste dans son entourage sur la nécessité de bloquer le développement d'un sanctuaire djihadiste au sud de la Libye, déjà installé mais encore embryonnaire : "du Waziristan (ouest du Pakistan) au golfe de Guinée, les djihadistes forment une série de taches sur la carte. Ils échangent et se parlent. Des spécialistes en explosifs naviguent d'une zone à l'autre. Nous n'en sommes pas là encore, mais notre rôle est de les réduire, de les isoler les uns des autres, de nous renforcer sur leurs points faibles et de les faire entrer dans la spirale de la défaite. C'est bien pour cela que nous nous intéressons à la Libye !" À ce jour, ce pays qui a sombré dans l'anarchie est utilisé par les djihadistes comme base arrière, pour se consolider après les opérations au Niger, au Mali ou encore en Algérie.

 

Demande d'assistance

À deux reprises entre le 18 et le 25 août derniers, un événement considérable s'est produit : sans en avoir informé leurs alliés occidentaux, et notamment pas les Américains, les armées de l'air des Émirats et de l'Égypte ont conjointement lancé des raids secrets contre la Libye.

Les services de renseignements américains et français, pour ne citer qu'eux, n'ont pas manqué une miette de ces épisodes. Ils ont notamment assisté avec un certain étonnement au décollage des appareils des Émirats, à leurs ravitaillements en vol et au succès de leurs missions. À Paris, on se dit convaincu que ces deux pays seraient disposés à prêter main forte à la France pour sécuriser le sud de la Libye, qui inquiète tous ses voisins. Voyageur inlassable dans cette partie du monde, le ministre de la Défense a insisté auprès du chef de l'État François Hollande sur l'attention qu'il faut porter aux alertes lancées par les autorités frontalières de la Libye et singulièrement celles du Tchad, de la Tunisie et de l'Algérie. Il devait s'entretenir précisément de cette situation lundi soir avec le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, chef de l'État égyptien.

Charles de Gaulle expliquait dans Mémoires de guerre à propos de son départ pour l'armée du Levant en 1929 : "Vers l'Orient compliqué, je volais avec des idées simples." Il ajoutait : "Je savais qu'au milieu de facteurs enchevêtrés une partie essentielle s'y jouait. Il fallait donc en être." Depuis 85 ans, les choses ont-elles changé ? De ce point de vue, pas vraiment !

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:57
GABIAN 2014 : troisième phase de l’entraînement au large de Toulon

 

15/09/2014 Sources : Marine nationale

 

Jusqu’au 19 septembre 2014, l’entraînement Gabian se déroule en mer Méditerranée. Cet exercice, préparé et conduit quatre fois par an, consiste en une période de mer concentrée sur quelques jours pour permettre aux unités basées à Toulon de maintenir leurs aptitudes à la navigation, à la manœuvre, aux missions traditionnellement dévolues à la Marine nationale : entraînement de ravitaillement à la mer, de lutte contre les navires et les avions, de tirs contre cibles de surface et aériennes, de simulation de voie d’eau ou d’incendie…

 

Cet entraînement est organisé par l’état-major de la force d’action navale et conduit par le commandant de la frégate Montcalm. Il mobilise des forces de surface, des sous-marins, des aéronefs et des fusiliers marins, rassemblant en mer près de 2000 marins.

 

Les bâtiments participants :

-         Bâtiment de Projection et de Commandement Mistral ;

-         Frégate de défense aérienne Chevalier Paul ;

-         Transport de Chaland de Débarquement Siroco ;

-         Frégate anti sous-marine Montcalm ;

-         Bâtiment de Commandement et de Ravitaillement Marne ;

-         Pétrolier-Ravitailleur Meuse ;

-         Frégates légères furtives  Guépratte et Surcouf ;

-         Avisos patrouilleurs de haute mer  Commandant Bouan, Commandant Birot et Enseigne de vaisseau Jacoubet ;

-         Patrouilleurs de haute mer l’Adroit ;

-         Chasseur de mines tripartite Lyre ;

-         Bâtiments base de plongeurs-démineurs Achéronet Pluton ;

-         Flottille amphibie.

 

A l’occasion d’un passage en Méditerranée, le bâtiment de transport HMS Ocean de la Royal Navy, armé d’hélicoptères Merlin de lutte anti sous–marine, participera à une partie de Gabian.

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:54
Une moisson de médailles aux Invictus Games pour les athlètes français



15/09/2014 Sources : EMA

 

Les premiers Invictus Games, jeux handisports militaires internationaux, se sont déroulés du 10 au 14 septembre au Queen Elizabeth Olympic Park de Londres.

 

Le général d’armée aérienne Gratien Maire, major général des armées, a assisté aux dernières épreuves et à la cérémonie de clôture. A cette occasion, il a pu partager la joie et l’enthousiasme des 18 sportifs et des 5 accompagnants de la délégation française, qui ramènent en France 20 médailles dont 9 en or, remportées sous les encouragements de membres de leurs familles.

 

Rendant hommage aux compétiteurs au nom du chef d’état-major des armées, le général Maire a souligné « le courage et l’abnégation dont les sportifs français ont fait preuve durant cette compétition exceptionnelle, et l’exemplarité de leur engagement, vecteur de motivation pour l’ensemble de la communauté militaire. »

 

http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/invictus-games-they-are-invictus

http://invictusgames.org/

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:54
Les blessés de l’armée de Terre en stage sportif

 

15/09/2014 Victor Poulain - Armée de Terre

 

Nos blessés de l’armée de Terre participent à un stage "sport de mer et blessures" jusqu’au 20 septembre, à Bidart et à Saint-Jean de Luz. Le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, s’est rendu sur place ce weekend pour rencontrer les blessés et l’encadrement médical.

 

Objectif du stage : sensibiliser et initier au travail de réadaptation physique, psychique et fonctionnelle en milieu aquatique. Financé par l’association Terre Fraternité, cet événement est organisé dans le cadre des travaux menés par l’armée de Terre pour l’accompagnement des militaires blessés en opération, en partenariat avec la cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT). Les blessés ont ainsi l’opportunité de s’initier au sauvetage en mer, à la pirogue hawaïenne et au surf. Convaincu de l’enjeu de périodes comme celle-ci pour les blessés, le chef d’état-major de l’armée de Terre s’est rendu sur place dimanche en ce début de session pour dialoguer avec les blessés et leur apporter son soutien ainsi qu’à l’équipe médicale. Ce stage SMB démontre que la reconstruction et le suivi des victimes de conflits demeurent l’une des priorités de l’armée de Terre.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:50
Airbus DS continues transformation with portfolio optimization

 

16 September 2014 Airbus Gtoup

 

    Activities in Space (Launchers and satellites), Military Aircraft, Missiles and related Systems and Services are core and to be strengthened

    Businesses in non-core segments will be divested

    Reinforce Airbus Defence and Space as a sustainable and successful pillar of Airbus Group

 

After a detailed and comprehensive portfolio assessment, Airbus Defence and Space has defined Space (Launchers & Satellites), Military Aircraft, Missiles and related Systems and Services as its future core businesses. These are the areas in which the Division will further invest to strengthen its leading position.

 

Some business areas are identified as divestment candidates as they do not fit the strategic goals and for which the company sees possibilities to increase their development potential in different set-ups.

 

This concerns, first of all, our commercial and para-public communication business (including Professional Mobile Radio and commercial satellite communications services activities), which will have better chances for growth and market success in different ownership structures.

 

Airbus Defence and Space further intends to sell some of its subsidiaries and participations, including Fairchild Controls, Rostock System-Technik, AvDef, ESG and Atlas Elektronik.

 

For the Division’s Security and Defence Electronics businesses further industrial alternatives will be explored in order to best develop and position these businesses for future growth and value creation.

 

"The portfolio decisions for Airbus Defence and Space are the logical follow-up to our Group‎ Strategy Review in 2013. They will foster the strengths of the division and, hence, will result in an even stronger focus on our Group's core activities, aeronautics and space," said Tom Enders, CEO of Airbus Group.

 

“Given the tight budgetary situation in our home countries and increasing competition on global markets, the portfolio review is an essential element to further develop our defence and space business and to ensure its competitiveness”, said Bernhard Gerwert, CEO of Airbus Defence and Space. “We have identified those segments where this is an achievable target and those where we should explore alternative options. In short, the portfolio review is a logical next step in the overall transformation process. It will strengthen Airbus Defence and Space’s business core, unlocking its full potential to drive the defence and space industry forwards, particularly on critically important international growth markets.

 

All these decisions will of course respect our national security agreements and will be discussed with employee representatives in a fair and open way”, added Bernhard Gerwert.

 

The first milestone of the Division’s transformation, as announced last year, was the reorganisation of the three former business entities – Astrium, Airbus Military and Cassidian – into one single organisation. This target was achieved on 1 July 2014, according to plan. A next significant milestone was to secure the future of the Division’s space launcher business, which received a major boost through the planned joint venture with Safran, as announced in June 2014, and which is currently being further developed.

 

About Airbus Group

 

Airbus Group is a global leader in aeronautics, space and related services. In 2013, the Group – comprising Airbus, Airbus Defence and Space and Airbus Helicopters – generated revenues of € 57.6 billion (restated) and employed a workforce of around 139,000 (restated).

About Airbus Defence and Space

 

Airbus Defence and Space is a division of the Airbus group, formed by a merger between the businesses of Cassidian, Astrium and Airbus Military. This new division is Europe' number one in the space and defence industry, the world's number two in the space industry and is one of the world's top ten defence industry companies. It has annual revenues of around €14 billion with a workforce of some 40,000 employees.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:50
Dual Mode Brimstone- Afghanistan & Libya Combat Footage


15 sept. 2014 MBDAInc

 

Authentic combat footage of MBDA's Dual Mode Brimstone striking targets in Afghanistan and Libya

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:45
photos D. Payet - 5e RIAOM

photos D. Payet - 5e RIAOM

 

15/09/2014 Sources : EMA

 

4 septembre 2014, à l’occasion de la cérémonie de Bazeilles, le 5e régiment interarmes d’Outre-Mer (5e RIAOM) a rendu hommage au 1er bataillon de tirailleurs somalis devant une assemblée composée d’anciens Tirailleurs, de hautes personnalités djiboutiennes et françaises, et des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj).

 

Le général Zakaria Cheick Ibrahim, chef d’état-major général des armées représentant le ministre de la défense de Djibouti , le général Philippe Montocchio, commandant des FFDj, et le colonel Jean-Bruno Despouys, chef de corps du 5e RIAOM ont présidé la cérémonie de commémoration qui s’est appuyée sur trois temps forts : une prise d’armes avec remise de décorations, une série de deux tableaux vivants, et une lecture des combats de Bazeilles.

 

Le premier tableau vivant représentait la reprise du fort de Douaumont en région verdunoise. Au cours de la Première Guerre mondiale, les Allemands s’étaient servi de ce fort comme pivot de leur défense sur la rive droite de la Meuse, jusqu’à sa reprise le 24 octobre 1916 par le régiment d’infanterie coloniale du Maroc (RICM) renforcé de tirailleurs somalis. Après la reprise du Fort de Douaumont, les 2 compagnies somalies engagées ont été citées avec le régiment à l’ordre des Armées de la République. C’est le premier corps africain à avoir obtenu cette haute et très rare récompense.

 

Le second tableau faisait référence aux opérations actuelles, dont l’engagement dans l’opération Sangaris en République centrafricaine. De mars à juillet 2014, le 5e RIAOM a projeté plus de 200 de ses hommes en République centrafricaine,  Ce tableau a permis d’expliquer le rôle des soldats de la force Sangaris et plus précisément celui  du GTIA Scorpion dans ses opérations de sécurisation menées dans l’Est de la Centrafrique.

Enfin, la lecture des combats de Bazeilles constituait le point d’orgue de la cérémonie. Chaque année, par tradition les troupes de Marine se rassemblent quel que soit leur point d’ancrage à travers le monde pour commémorer le sacrifice héroïque de leurs anciens en 1870,  aux portes de Sedan.

Les autorités politiques et militaires du Pays, et le commandement des FFDj se sont rassemblés autour de cet évènement mémoriel, occasion d’honorer les héros d’hier et les soldats d’aujourd’hui. De mettre en avant la qualité des liens unissant les deux pays.

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la république de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. A ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise.

FFDj : hommage au 1er bataillon de tirailleurs somalis
FFDj : hommage au 1er bataillon de tirailleurs somalis
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:30
Opération Enduring Freedom : Le Courbet quitte la CTF 152 après un mois de patrouille dans le golfe

 

15/09/2014 Sources : EMA

 

Le 13 septembre, en franchissant le détroit d’Ormuz vers le golfe d’Oman, la frégate légère furtive (FLF) Courbet a quitté la Combined Task Force 152, volet maritime de l’opération Enduring Freedom de lutte contre le terrorisme dans le golfe arabo-persique, après presque un mois passé dans cette zone stratégique.

 

« Approach and Assist »

 

La mission principale de la CTF 152 consiste à lutter contre les trafics susceptibles d’être liés au terrorisme dans le golfe arabo-persique. A cet effet, de nombreuses approches de boutres sont réalisées chaque jour afin de recueillir du renseignement utile dans le cadre de cette lutte. Ce type d’opérations, appelé « Approach and Assit », amène également à porter assistance aux bateaux présents sur zone quand ils en expriment le besoin.

 

Ainsi, le 6 septembre dernier, un marin pakistanais a été secouru au large des côtes saoudiennes par l’équipe médicale du Courbet. L’équipe de visite était venue à la rencontre d’un boutre pour recueillir du renseignement, et lui proposer son soutien. Arrivé à bord, le capitaine de l’embarcation a indiqué qu’un des membres d’équipage s’était entaillé le mollet le matin même. Le médecin du bord a rejoint l’infirmier déjà sur place puis a soigné la blessure du patient.

 

Coopération maritime

 

Au cours de sa patrouille dans le golfe, le Courbet a également mené plusieurs actions de coopération avec les marines des pays riverains. Une journée de plongées ous-marine et des manœuvres ont par exemple été réalisées en coopération avec les marines koweïtienneset saoudienne . Un exercice de lutte anti-navire utilisant des moyens aéronautiques ainsi qu’un exercice de défense aérienne contre Rafales français et Mirages émiratis ont été réalisés le 12 septembre en coopération avec la marine des EAU.

 

Un exercice de plus grande envergure s’est déroulé le 1erseptembre. Le Courbet a opéré avec cinq bâtiments américains, dont le porte-avions G. W. H. Bush, afin d’entretenir la dynamique de coalition, de savoir-faire de haut niveau et confirmer l’interopérabilité de nos moyens.

 

Prévention, Connaissance et Anticipation

 

Le déploiement de la frégate s’inscrit également dans le cadre d’une présence française permanente dans l’océan Indien. Le Courbet est en mesure de répondre à toutes les sollicitations nationales sous faible préavis en cas de crise. Il s’agit de conforter la place que la France entend maintenir dans cette région du monde. D’autre part, la frégate participe à la fonction stratégique de connaissance et d’anticipation par le recueil de renseignement d’intérêt maritime ou relatif aux crises locales. Ce renseignement permet de bénéficier d’une appréciation autonome et complète des événements en cours.

 

Engagé depuis le 4 août dans l’opération Enduring Freedom, le Courbet assure désormais la contribution de la France à la mission de lutte contre les trafics maritimes liés au terrorisme dans la mer Rouge, le golfe d’Aden, la mer d’Arabie et le golfe d’Oman.

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:30
Les abords de Bagdad touchés par une frappe américaine

Les États-Unis ont lancé leur campagne de frappe aérienne contre l'État islamique en Irak au mois d'août. - photo US Navy

 

16/09/2014 Le Point.fr

 

Dans leur lutte contre l'État islamique en Irak, les États-Unis ont pour la première fois frappé une position djihadiste près de la capitale.

 

Un mois après avoir lancé leur campagne aérienne contre l'État islamique en Irak, les forces américaines ont pour la première fois mené une frappe aérienne contre une position djihadiste près de Bagdad. Cette frappe aérienne a eu lieu lundi au sud-ouest de la capitale irakienne, selon le Centcom, le commandement de l'armée américaine chargé du Moyen-Orient et de l'Asie centrale, qui a précisé qu'elle avait vocation à soutenir l'armée irakienne "dans son offensive contre les terroristes de l'État islamique". De cette position djihadiste visée par le bombardement américain "partaient des tirs vers les soldats irakiens", a expliqué l'armée américaine. Une autre frappe a eu lieu au nord de l'Irak, près de Sinjar, et a détruit six véhicules de l'EI, a encore indiqué le Centcom ajoutant que ces deux raids ont eu lieu "au cours des dernières 24 heures". Depuis le 8 août, les forces américaines ont conduit un total de 162 raids aériens contre les extrémistes ultra-radicaux sunnites dans le nord de l'Irak.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:30
Opération Enduring Freedom : Le Courbet à Abu Dhabi

 

15 Septembre 2014 Marine Nationale

 

Du 7 au 12 septembre 2014, la frégate FLF Courbet a fait escale dans la base navale française d’Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis.

 

Il s’agissait de la plus longue escale du bâtiment depuis son départ de Toulon, le 25 juillet dernier. Durant les jours de mer qui ont précédé son arrivée aux Émirats Arabes Unis, le Courbet a mené plusieurs actions de coopération avec des marines amies opérant dans la région (américaine, koweitienne et saoudienne), et intégré la Combined Task Force 152. Cette intégration l’a amené à effectuer de nombreuses approches sur des boutres afin de récolter des renseignements sur la zone.

 

Un entraînement avec la Marine et l’armée de l’Air émirienne a été organisé à l’appareillage. Il a permis de confirmer l’interopérabilité de nos forces.

 

Engagé depuis le 4 août dans l’opération Enduring Freedom, le Courbet assure désormais la contribution de la France à la mission de lutte contre les trafics maritimes liés au terrorisme en mer Rouge, dans le golfe d’Aden, en mer d’Arabie et dans le golfe d’Oman.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 07:20
ALIS Takes F-35 Fleet Management to New Heights


15 sept. 2014 LockheedMartinVideos

 

The Autonomic Logistics Information System, or ALIS, is the operations management backbone for the F-35 Lightning II. Pilots plan and debrief missions, and sustainment professionals maintain the F-35 using ALIS.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 06:30
Irak : premier vol de reconnaissance aérienne (actualisé)

 

15/09/2014 Sources : EMA

 

Ce matin, le 15 septembre 2014, deux avions Rafale de l’armée de l’Air ont décollé de la base aérienne française 104 d’Al Dhafra, aux Emirats arabes unis, pour effectuer un vol de reconnaissance au-dessus de l’Irak.

 

Pour cette mission d’ISR (Intelligence Surveillance and Reconnaissance), les Rafales étaient chacun équipés d’un pod RECO NG. Situé sous l’appareil, cet instrument permet le recueil d’images numériques à haute et basse altitudes, la prise de vue à grande vitesse de jour comme de nuit et la surveillance vidéo.

 

Réalisée sous le contrôle tactique du contre-amiral Beaussant, amiral commandant la zone océan Indien (ALINDIEN), cette mission a été effectuée en étroite coordination avec les autorités irakiennes et nos alliés présents dans la région.

 

Les 13 septembre, un renfort en capacités de renseignement avait été acheminé aux EAU par avion A400M sur décision du général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées. Une quarantaine de militaires et du matériel de renseignement ont ainsi été projetés depuis la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy. Le lendemain, dimanche 14 septembre, un avion ravitailleur C135 ralliait la base française d’Al Dhafra depuis la base aérienne 125 d’Istres.

 

En visite aux Emirats arabes unis après son déplacement en Irak aux côtés du Président de la République et du ministre des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, s’est adressé aux militaires français de la base d’Al Dhafra peu de temps avant le départ des Rafale. Il a rappelé la détermination de la France au moment où s’ouvre à Paris une conférence internationale sur l’Irak.

 

Le vol d’ISR réalisé aujourd’hui est le premier vol français de ce type effectué au-dessus de l’Irak. Des missions similaires pourraient être effectuées dans les jours à venir. Il s’agit pour les armées françaises d’acquérir du renseignement sur le groupe terroriste Daesh et renforcer notre capacité d’appréciation autonome de la situation.

 

Les forces françaises aux Emirats arabes unis (FFEAU) participent au dispositif des forces de présence des armées françaises. Elles sont constituées d’un état-major de niveau opératif, de la base navale d’Abu Dhabi, de la base aérienne 104 d’Al Dhafra et de la 13e DBLE. Les FFEAU assurent une présence permanente aux EAU dans le cadre des accords de défense et animent les relations bilatérales de défense de la France avec ses partenaires régionaux. Elles ont également pour mission de soutenir les moyens militaires déployés dans le golfe arabo-persique et le nord de l’océan Indien, et de permettre l’entrainement et l’aguerrissement des forces en milieu urbain et désertique.

Irak : premier vol de reconnaissance aérienne (actualisé)
Irak : premier vol de reconnaissance aérienne (actualisé)
Irak : premier vol de reconnaissance aérienne (actualisé)
Irak : premier vol de reconnaissance aérienne (actualisé)
Irak : premier vol de reconnaissance aérienne (actualisé)
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 16:55
Top départ de l’exercice Serpentex 2014


15/09/2014 Armée de l'Air

 

Du 15 septembre au 3 octobre 2014, l’exercice « Serpentex » est organisé depuis la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Historiquement réalisé depuis la base aérienne 126 de Solenzara, il est pour la première fois mené à partir de la plateforme landaise.

 

Une évolution dans l’emploi

« Serpentex » était à l’origine une activité dédiée à la mise en condition du personnel projeté sur le théâtre afghan. Il s’est imposé au fil du temps comme une référence en Europe dans le domaine de l’appui aérien. Depuis 2013, l’exercice a même évolué prenant en compte les enseignements des dernières opérations (Harmattan, Serval) afin de mettre en œuvre de nouveaux modes d’action.

Une implantation stratégique

« Serpentex » va bénéficier, grâce à sa délocalisation à Mont-de-Marsan, d’un environnement plus riche. En effet, les forces aériennes déployées pourront profiter du soutien des unités du centre d’expériences aériennes militaires (CEAM), et s’entraîner sur le champ de tir de Captieux. L’exercice pourra également s’exprimer dans un contexte interarmées grâce à l’implantation voisine de plusieurs garnisons.

Une activité intense

Le volet aérien verra la participation de quatre nations : les Anglais, les Italiens, les Espagnols et les Français. Sous la cocarde bleu-blanc-rouge seront mobilisés Rafale, Mirage 2000D, Mirage 2000N, Transall, Casa, Puma, Caracal, Fennec, Atlantic 2 ainsi qu’un E-3F et le drone Harfang depuis leurs bases respectives (Avord et Cognac). Du côté du contrôle aérien avancé (FAC – Forward Air Controller), l’exercice « Serpentex » regroupera pas moins de neuf nations.

Top départ de l’exercice Serpentex 2014
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 16:50
British Troops Finish Training Exercise With French 15.09.14


15 sept. 2014 British Forces News

 

Soldiers from 11 Signal Brigade are reaching the end of their three day exercise in France. 37 Signal Regiment is in Douai, training alongside the French Army's 41 Regiment de Transmissions. Jessie Phillips reports from Northern France.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories