Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:20
Pease ANGB Selected to Receive KC-46A Pegasus

 

Aug 6, 2014 ASDNews Source : US Air Force

 

Air Force officials announced Aug. 6, Pease Air National Guard Base, New Hampshire as the Air Force's first Air National Guard-led KC-46A Pegasus main operating base.

 

"The KC-46A Pegasus aerial tanker remains one of our top acquisition priorities. Making a final basing decision is an important step in recapitalizing the tanker fleet," said Secretary of the Air Force Deborah Lee James. "We will begin to replace our aging tanker fleet in 2016, but even when the program is complete in 2028 we will have replaced less than half of the current tanker fleet and will still be flying over 200 half-century-old KC-135s."

 

Read more

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:20
Valions' F/A-18 Launches from USS George H.W. Bush


9 août 2014 US Navy

 

ARABIAN GULF (Aug. 9, 2014) An F/A-18C Hornet assigned to the Valions of Strike Fighter Squadron (VFA) 15 launches off of the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77). George H.W. Bush is supporting maritime security operations and theater security cooperation efforts in the U.S. 5th Fleet area of responsibility. U.S. Navy video by Mass Communication Specialist 3rd Class Travis Litke (Released)

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 10:40
L'armée poursuit son offensive à Donetsk

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

L'armée ukrainienne a pilonné Donetsk ce matin. Elle dit avoir tiré contre des bases rebelles afin de "resserrer l'étau" autour de la ville, fief des séparatistes prorusses.

 

"Une maison privée a été détruite par un obus, ainsi qu'une partie de la polyclinique N18. Une femme a été blessée à proximité", a indiqué la mairie de Donetsk dans un communiqué. Selon des journalistes, une vingtaine de détonations ont été entendues depuis le centre de la ville.

 

Samedi le "Premier ministre" séparatiste Alexandre Zakhatchenko a reconnu que Donetsk était "encerclé" et au bord d'une "catastrophe humanitaire". Il s'est dit prêt à un cessez-le-feu si les forces ukrainiennes interrompent leur offensive.

 

Donetsk, la plus grande ville du bassin minier du Donbass (un million d'habitants avant les hostilités) est depuis plusieurs jours le théâtre d'intenses combats entre les insurgés et les forces ukrainiennes.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 10:30
Nouvelles frappes américaines dans le nord de l'Irak

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

L'aviation américaine a procédé pour la deuxième journée consécutive à des frappes contre des cibles de l'Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak, a annoncé l'armée américaine. Deux véhicules de transport de troupes appartenant aux djihadistes ont été détruits.

 

Dans un communiqué, le commandement central, qui supervise notamment le Moyen-Orient, relate que des chasseurs et des drones ont bombardé et détruit "deux véhicules de transport de troupes blindés". Ces derniers" tiraient sur des civils yazidis près de Sinjar".

 

Au total, quatre nouvelles frappes ont eu lieu au deuxième jour de l'intervention de l'aviation américaine contre les djihadistes sunnites qui menacent Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, et traquent les minorités chrétiennes et yazidies.

 

Barack Obama a reconnu que les Etats-Unis avaient sous-estimé la menace des djihadistes et qu'il faudrait du temps pour en venir à bout. Le président américain a multiplié les interventions pour préciser les contours de sa stratégie, qui fait l'objet de critiques aux Etats-Unis.

 

"Contre l'Amérique"

 

Le sénateur républicain John McCain, battu par Obama lors de la présidentielle de 2008, a ainsi estimé que les frappes limitées ordonnées par le chef de l'Etat témoignaient d'une "incompréhension fondamentale" de la menace que pose l'EI.

 

"L'objectif affiché par le président est de sauver des vies américaines, pas de stopper l'EI, pas de modifier le rapport de force sur le champ de bataille (...). A l'évidence, le président n'a pas conscience du fait que la menace ne vise pas seulement des forces américaines présentes sur le terrain ni même l'Irak ou le Kurdistan. C'est une menace contre l'Amérique", a-t-il dit, cité par le "New York Times".

 

L'Etat islamique, a-t-il ajouté, "a aboli la frontière entre l'Irak et la Syrie", et pourtant, Barack Obama "n'a pas mentionné une seule fois la Syrie".

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:55
Avec ses drones Reaper, l'armée de l'air "dispose de ce qui se fait de mieux au monde"

 

29/07/2014 Jean Guisnel / Défense ouverte - Le Point.fr

 

Le site du crash du vol AH5017 d'Air Algérie a été retrouvé par un drone Reaper français. Le lieutenant-colonel Christophe "Tarazboulba" Fontaine, commandant l'escadron des drones, nous explique l'apport de ces engins.



La France a beaucoup tardé à s'équiper de drones Male (moyenne altitude, longue endurance) à hautes performances et s'est trouvée contrainte d'en acquérir aux États-Unis. En service depuis janvier 2014 et déployés à Niamey (Mali), deux drones Reaper font chaque jour la preuve de leurs performances exceptionnelles.

 

Le Point.fr : Vous commandez l'unique escadron de drones français, le 1/33 Belfort, basé à Cognac ChâteauBernard. De combien d'appareils dispose votre unité ?

 

Christophe "Tarazboulba" Fontaine : L'escadron compte actuellement deux systèmes Harfang, avec deux cockpits (postes de pilotage) et quatre avions, ainsi qu'un système Reaper avec un double cockpit et deux avions. Je dispose donc de six avions et de trois cockpits permettant de piloter et de commander les capteurs de ces drones Male. Le système Reaper est intégralement déployé en opérations extérieures, de même qu'un système Harfang. Le deuxième système Harfang se trouve en France, où il a participé aux dispositifs particuliers de sûreté aérienne déployés dans le cadre des cérémonies du 6 juin et du 14 juillet.

 

En quoi les drones changent-ils le "métier" de la reconnaissance dans l'armée de l'air française ?

Jusqu'alors, nous n'étions pas capables d'assurer la persistance de la surveillance d'une cible et de son environnement. Les avions et les satellites prennent par intermittence des images d'un objectif. Avec les drones, et le positionnement de l'équipage au sol, on peut rester parfois plus de vingt-quatre heures en vol. En ce sens, le métier a changé. Le recueil est devenu persistant. De plus, avec des appareils comme le Mirage F1CR, on attendait jusqu'à présent que l'avion revienne sur sa base pour exploiter les images, le Rafale pouvant quant à lui les retransmettre dans certaines conditions directement en vol. Mais avec le drone, les images sont diffusées en temps réel et en continu dans toute la chaîne de commandement.

 

Les derniers avions français spécialisés dans la reconnaissance, les Mirage F1 CR, viennent d'être retirés du service. Vous n'avez donc plus besoin de reconnaissance de ce type ?

Pas du tout... Dans mon escadron, on a certes remplacé les F1 CR par des drones. Mais on a toujours besoin d'assurer cette fonction, la reconnaissance tactique. C'est en ce sens que l'armée de l'air parle d'un passage de témoin entre le Mirage F1 CR et le Rafale équipé du pod RECO-NG. Un drone a d'immenses qualités. Pourtant, il reste vulnérable aux mauvaises conditions météo et a besoin que la supériorité aérienne soit acquise. Dans un environnement très hostile, il ne volerait pas très longtemps... De plus, il faut être en mesure de garantir la supériorité cybernétique, car nous utilisons des liaisons satellites qui doivent être sûres. Ainsi, il est nécessaire de disposer d'avions de chasse qui ont des capacités très supérieures de manoeuvrabilité, de survivabilité et d'autoprotection. Dans le futur, des drones de combat pourraient éventuellement compléter ces moyens dans un espace aérien très contesté.

 

La loi de programmation militaire (LPM) 2004-2019 pronostique l'entrée en service de nouveaux drones Male. Où en est-on ?

La LPM prévoit deux systèmes de drones Male en 2017 et deux autres en 2019. Pour un total de quatre systèmes en service en 2019, avec douze drones Male. La connaissance et l'anticipation restent une priorité des armées, et de l'armée de l'air.

 

Les performances du MQ-9 Reaper sont supérieures à celles du SIDM Harfang. Pouvez-vous les préciser ?

Ce sont deux engins très différents. La mise en oeuvre du Reaper - beaucoup plus moderne - est nettement plus rapide. Les cycles de maintenance sont simplifiés. L'avion vole beaucoup plus haut et beaucoup plus vite. Le moteur de 100 CV à pistons du Harfang devient un turbopropulseur de 900 CV sur le Reaper. Ce dernier fait 4,750 tonnes quand le Harfang fait 1,25 tonne. En emport de carburant, de capteurs, cela n'a rien à voir. Et en vitesse non plus : le Reaper est deux fois plus rapide et vole deux fois plus haut. À endurance égale (vingt-quatre heures d'autonomie en vol), le Reaper passe beaucoup plus de temps sur la zone de recueil. Concernant les performances des deux machines, imaginez qu'elles sont aussi différentes que celles d'un téléphone à touche traditionnel et d'un smartphone. On dispose ainsi de ce qui se fait de mieux au monde. J'attire aussi votre attention sur la rapidité avec laquelle les choses sont faites. La décision d'acquisition a été prise en mars 2013, le contrat a été signé en juillet, les appareils livrés le 27 décembre et le premier vol a eu lieu le 16 janvier 2014. C'est exceptionnel... On n'avait pas vu ça depuis la livraison des P-38 en 1943 !

 

Qui sont les pilotes des drones ?

Tous les pilotes de Reaper étaient déjà des pilotes de Harfang et tous sont des personnels navigants de l'armée de l'air, pilotes de chasse pour la plupart. Ou navigateurs de combat, pour les opérateurs-capteurs. Ces personnels excellemment formés sont indispensables pour plusieurs raisons. Déployés en zone de guerre, ils doivent posséder une culture militaire et tactique, car ils volent dans un espace aérien où ils ne sont pas tout seuls. Ils volent au milieu de Rafale ou de Mirage 2000 armés, avec des hélicoptères, ils doivent s'intégrer dans une circulation aérienne complexe. Ils doivent aussi se coordonner avec les troupes au sol, leur livrer des informations tactiques, voire "illuminer" des cibles pour les armées guidées par laser, comme cela s'est fait au début de Serval avec le Harfang. Ce n'est pas de l'aéromodélisme grandeur nature, c'est du pilotage de combat ! Avec des avions de vingt mètres d'envergure (17 mètres pour le Harfang) qu'il faut poser sur une piste au milieu d'autres aéronefs..., les qualifications de pilote à distance sont indispensables et requises !

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:54
1914-1916 : Les groupes mixtes d'automitrailleuses et d'autocanons de la Marine

Photo parue dans GBM N°90 l'une des quatre automitrailleuses affectées à l'unique groupe d'autocanons de 47m/m datée du 25/02/1915.Photographie prise à l'intérieur du Grand-Palais (via la publication de Mihansoldtimer 1 sur le forum Les Renault d'Avant Guerre).

 

1 août 2014 Le Fauteuil de Colbert

 

Quittons un peu la mer et les embruns pour découvrir une histoire qui semble, manifestement, assez méconnue. La Marine nationale s'est illustrée à de nombreuses reprises pour ses combats à terre : au moins pendant les trois guerres face à l'Allemagne de 1870 à 1945.

Aujourd'hui, découvrons grâce à l'article du colonel A. POLI paru dans la Revue Historique des Armées (Guerre de 1914-1918, numéro 3 - 1988) l'origine et les combats des Groupes mixtes d'automitrailleuses et d'autocanons de la Marine pendant la guerre de 1914 (pp. 91-100).

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:50
Belgique : Les chars Léopard à vendre, sinon direction le musée ou la casse

 

2/08/14 – 7 sur 7.be (Belga)

 

La moitié des 112 chars Léopard que possède encore la Belgique, et qui seront mis hors service fin 2014, va bientôt être mise en vente publique, rapporte samedi Le Soir. Le marché n'est réservé qu'aux firmes certifiées, à savoir des sociétés qui ont reçu l'aval du pays vendeur et du pays producteur de l'armement, ici l'Allemagne.

 

Les 56 chars acquis en 1967 -la Belgique en avait alors acheté 334- ont défilé pour la dernière fois le 21 juillet dernier à l'occasion de la Fête nationale.

 

Même si depuis, la majorité a été dotée d'un système de tir guidé par laser, d'un système de guidage de tir infrarouge et d'un calculateur balistique, le matériel a considérablement vieilli.

 

Depuis 1994, plusieurs ventes publiques de ces blindés ont déjà eu lieu, réduisant la puissance de feu de la Composante terre.

 

Selon les chiffres du service presse de l'armée, il demeurerait de tout cet arsenal quelque 112 Léopard en versions diverses. Tous les chars configurés en version offensive seront retirés avant la fin de l'année.

 

S'il n'y pas d'acheteur pour ces 56 chars, ils iront à la casse. 24 chars seront toutefois utilisés pour étoffer les collections de musées ou pour devenir des monuments historiques.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:45
Le GTIA 5 prend le nom de GTIA DEBO

 

7 août 2014 eutmmali.eu

 

Le cinquième groupement tactique interarmes formé à Koulikoro par la mission européenne EUTM MALI a reçu officiellement son nom de baptême le 31 juillet 2014. Il s’appellera désormais le GTIA DEBO, d’après le nom du plus grand lac du Mali, situé au centre du pays dans le delta du Niger, aux environ de Mopti.

Ce nom est un symbole fédérateur pour les soldats du GTIA, qui sont dans leur majorité originaires de régions riveraines de ce lac.

 

GTIA 5 is named GTIA DEBO

 

The fifth GTIA trained in Koulikoro by EUTM MALI was officially named on July 31 2014. It will be called GTIA DEBO, after the largest lake in Mali, located in the centre of the country, in the Niger Delta near Mopti.

This name is a unifying symbol for the soldiers of this GTIA, the majority of whom originate from the regions bordering the lake.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:45
Mission inédite pour la frégate Léopold en Somalie

 

5/08/14 -  7sur7.be (Belga)

 

MISE À JOUR La frégate "Léopold 1" de la Marine appareille dimanche soir de Zeebrugge pour effectuer une très probable double mission de plusieurs mois - la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes et l'escorte en Méditerranée d'un navire américain chargé de la neutralisation des armes chimiques syriennes -, a-t-on appris mardi de sources militaires.

 

Ce sera la troisième mission opérationnelle du "Léopold", qui a déjà pris part à deux reprises au volet naval de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) depuis son rachat, tout comme une seconde frégate, le "Louise Marie", aux Pays-Bas en 2008-2009. Et ce sera pour la Marine belge la quatrième participation à l'opération anti-piraterie Atalanta de l'Union européenne dans l'océan Indien, après les trois à mettre au compte du "Louise Marie", en 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013.

 

La participation du "Léopold" et de son équipage d'environ de 170 personnes à Atalanta entre septembre et décembre, planifiée de longue date, est sûre et certaine. Mais la mission d'escorte du navire américain "MV Cape Ray", qui a entamé début juillet "quelque part en Méditerranée" l'opération inédite de neutralisation des agents chimiques les plus dangereux du régime de Bachar al-Assad, n'est pas encore définitivement confirmée.

 

"Elle dépend de la durée" des opérations de neutralisation - estimée à environ deux mois -, menées à bord de ce cargo roulier spécialement aménagé pour l'occasion, a indiqué mardi un responsable militaire à l'agence BELGA.

 

Si elle se concrétise, avec une décision finale attendue le 22 août, la mission d'escorte du "Cape Ray" devrait durer au maximum trois semaines, comme autorisé par le gouvernement. Il s'agira de la première participation belge à l'opération de destruction de l'arsenal chimique syrien, supervisée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

 

La Syrie a évacué un total de 1.300 tonnes d'agents chimiques. Seuls les éléments les plus dangereux, dits de "priorité Un" et entrant dans la composition du gaz moutarde et du sarin, sont détruits à bord du "Cape Ray".

 

Les experts américains à bord de ce navire ont jusqu'à présent "neutralisé plus de 25%" d'un agent chimique utilisé dans la fabrication du gaz sarin, selon le Pentagone, le colonel Steven Warren.

 

Sur les quelque 581 tonnes de cet agent à bord du navire, près de 147 tonnes ont ainsi été détruites.

 

Le navire transporte également plus de 19 tonnes de gaz moutarde, qui n'a pas encore été neutralisé.

 

D'autres agents chimiques de la Syrie sont détruits à terre dans des bâtiments spécialisés en Grande-Bretagne, en Finlande et aux Etats-Unis.

 

Au total, environ 31%, soit 411 tonnes, de différents agents chimiques ont été neutralisés jusqu'à présent dans le cadre des efforts combinés de plusieurs pays, selon l'OIAC), l'agence internationale qui supervise les opérations.

 

Après cette probable mission d'escorte, le Léopold mettra le cap sur l'océan Indien via le canal de Suez et la mer Rouge pour lutter contre la piraterie au large des côtés somaliennes, qui durera jusque début décembre, avec un retour à Zeebrugge prévu "avant les fêtes" de fin d'année, selon une source militaire.

 

Il embarquera un hélicoptère de type Alouette III, les nouveaux NH90 n'étant pas encore déclarés opérationnels.

 

L'opération Atalanta, lancée en décembre 2008, vise à protéger les navires du PAM et de l'Amisom (la Mission de l'Union africaine en Somalie qui contribue à renforcer l'autorité du gouvernement de Mogadiscio) acheminant de l'aide alimentaire destinée aux réfugiés en Somalie, mais aussi de protéger les autres navires "vulnérables" et de dissuader les actes de piraterie en patrouillant dans les zones à risque - une zone de l'océan Indien de deux millions de km2, vaste comme l'Europe.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:44
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne

 

28 juillet 2014 eutmmali.eu

 

Depuis maintenant six semaines, l’état-major du GTIA 5, appuyé et conseillé par les instructeurs de la mission EUTM, s’entraîne à la mise en œuvre des procédures liées à la planification et à la conduite des opérations.

Au sein du poste de commandement, les 8 officiers de l’état-major malien restituent les différentes étapes de l’analyse d’une situation tactique et de l’étude d’une mission pour aboutir à la rédaction des ordres, en prenant en compte tous les aspects qui concourent au succès d’une opération : planification et coordination de la manœuvre, renseignement, soutien logistique, appuis feux, transmissions, etc.

Cet entrainement se poursuit en parallèle de l’instruction dispensée aux unités. Les différents savoir-faire acquis au cours des dix semaines de formation seront restitués dans le cadre d’un exercice synthèse au cours de la troisième semaine d’août.

 

GTIA 5 – Command staff’s training

 

The command staff of GTIA 5, supported and advised by the instructors of EUTM Mali, have been training in the procedures required for the successful planning and conducting of operations for the last six weeks.

For the command post, the 8 officers of the GTIA staff have worked through the various stages of understanding a tactical situation, the analysis of a mission, formulating a plan before writing and delivering orders. They have focused on the aspects that will contribute to the success of an operation: intelligence preparation of the environment, the planning and coordination of manoeuvre, fire support, communications, command and control and combat service support.

This training continues in parallel with the instruction given to the sub units. All the collective skills acquired during the ten weeks of training will be applied as part of a final exercise, which will take place in the third week of August.

GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:35
China Asked SoKor to Cancel Pohang-Class Corvette Donation to Philippines

Pohang class corvette (photo : Chosun)

 

09 Aug. 2014 Defense Studies

“China has strongly protested against the [South Korean] government’s decision to donate a 1,200-ton patrol boat and a landing vessel to the Philippines, it emerged Monday,” reported August 5 by The Chosun Ilbo, one of major news providers in South Korea.

“According to the Foreign Ministry, an official at the Chinese Embassy in Seoul visited the ministry on June 10 after the decision was reported by media and asked for it to be canceled,” it added.

On Philippine side, there is no report of cancellation.

South Korean Defense Minister Kim Kwang-jin told Defense Secretary Voltaire T. Gazmin at a meeting in Seoul last May 30 that Republic of Korea Navy (ROKN) will decommission a Pohang-class corvette (PCC) by year-end and will be donated to the Philippine Navy.

Minister Kim said South Korea’s gesture is a small token compared with the great contribution of Filipino troops during the Korean War.

Pohang-class corvettes, a class of general purpose vessels operated by the Republic of Korea Navy, are equipped with 4 Harpoon missiles, 2 OTO Melara(76mm)/62 compact cannon, 2 Breda 40mm/70 cannon, 6 Mark 46 torpedoes, 12 Mark 9 depth charges. Sensors and processing systems depend on whether it is an ASW or ASUW version.

The said ship is expected to be donated with intact armament and sensors.

(AngMalaya)

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:35
Création du cluster maritime de Nouvelle-Calédonie

 

07 Août 2014 par Lluis Bernabe et Lionel Loubersac - Marine & Océans

 

L'assemblée constituante du Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie (CMNC) s'est réunie, le mardi 5 août dernier, à bord de la frégate de surveillance Vendémiaire de la Marine Nationale avec pour objectif d'entériner la création du cluster, aboutissement d'un long travail de réflexion, d'analyses et de discussions sur l'univers maritime calédonien et ses perspectives.

 

Par essence, un cluster rassemble les acteurs principaux d'un même environnement, afin de former une communauté d'une importance suffisante pour soutenir leurs secteurs d'activités et peser sur les décisions locales.

 

Le Cluster maritime Nouvelle-Caédonie a donc vocation à rassembler les acteurs du monde maritime calédonien pour promouvoir les activités qui lui sont liées dans les domaines de l'économie (nautisme, tourisme, transports, pêche, aquaculture, énergies, finance et assurances...) mais aussi de l'environnement, de la culture et du patrimoine ou encore de l'équilibre social et de l'aménagement du territoire, tout en protégeant cette source de richesses qu'est la mer et en assurant la promotion de voies nouvelles de développement durable.

 

Le but du CMNC est bien de faciliter la collaboration et la synergie des acteurs maritimes afin de trouver l'équilibre entre développement économique et enjeux environnementaux du monde de la mer. Il est également d'appuyer les prises de décision en matière de stratégie maritime et d'inciter la mise en place de politiques publiques pertinentes. La naissance du CMNC s'inscrit donc dans un contexte de prise de conscience locale du potentiel maritime et de sa valorisation.

 

La création du CMF (Cluster Maritime Français) en 2006 et l'émergence, par la suite, d'autres clusters ultramarins (Antilles, Guyane, Réunion, Polynésie française...), comme chez nos proches voisins australiens et néo-Zélandais ont fait germer ce concept d'un cluster calédonien.

 

Avec un potentiel très vraisemblablement important, 1 400 000 km² d'espace maritime pour une surface terrestre de 20 000 km², l'économie marine de la Nouvelle-Calédonie ne représente pourtant que 1% de son PIB (produit intérieur brut), chiffre largement sous-estimé par la comptabilité publique locale.

 

Le Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie comprend à son lancement 32 membres fondateurs et des membres associés. Ceux-ci, personnes morales, associations professionnelles ou personnes physiques représentent plus d'une centaine d'entreprises ou organismes impliqués par les questions marines et maritimes et plus de 1 000 emplois directs. D'autres entités ont d'ores et déjà fait savoir leur souhait d'adhésion. Le CMNC est organisé en 10 collèges thématiques, son conseil d'administration est de 14 membres dont les 10 animateurs de ces collèges. Un bureau de 5 membres assure la marche opérationnelle du Cluster.

 

Convaincu que la mer est une chance pour le pays et face aux très nombreuses questions qui se posent, ce Cluster Maritime, au-delà des sujets spécifiques à chaque métier de la mer (Transport, Pêche, Aquaculture, Activités Récréatives etc...), propose d'instruire et d'inciter nombre de projets transversaux dont :

-· le montage d'un Observatoire Economique Maritime, assurant la mesure objective du « poids de la mer » dans le pays et des tendances des différents secteurs,

-· la mise en place d'une charte associant éco-responsabilité, responsabilité sociale et développement économique,

-· des analyses dans le domaine de l'innovation (Energies Renouvelables, Technologies et Systèmes d'Observation, de Surveillance et de Mesures...),

-· l'identification de nouveaux modes de croissance,

-· la prévention des risques naturels et anthropiques,

-· la promotion de vocations maritimes chez les jeunes et la formation de ressources humaines nécessaires au pays ou encore la sensibilisation aux choses et aux valeurs de la mer...

 

Contacts : lluisbernabe [at]  hotmail.com  et lionel.loubersac [at] gmail.com

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:35
Japan’s new military space force to protect satellites from debris

Switzerland's CleanSpace One satellite would clean up space debris by grabbing old satellites orbiting the earth. Photo EPFL.

 

4 August 2014 aerospace-technology.com

 

Japan is planning to build a new military space force involving personnel from the Air Self-Defence Force to shield satellites against dangerous debris orbiting Earth.

 

This latest move comes after both nations agreed to augment their efforts to deploy satellites for debris monitoring and marine surveillance missions during space development cooperation meetings held in Washington this May.

 

According to Kyodo News, the new Japanese space force will launch in 2019 and will share its information with the US military as part of the joint proposal to reinforce collaboration in space, the so-called 'fourth battlefield'.

 

In collaboration with the science ministry and the Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA), the unit is expected to use radar and telescope facilities in Okayama Prefecture in the Chugoku region for its observatory operations.

 

The equipment will be provided by the Defence Ministry, Ministry of Education, Culture, Sports, Science and Technology, as well as by JAXA.

 

Several thousands of pieces of debris from abandoned satellites, spent rocket stages and bits of broken spacecraft are revolving around the planet, threatening to collide with active communications and reconnaissance satellites.

 

As part of the efforts to avoid such collions, the European Space Agency has deployed the first orbital debris test radar, which gives early warnings and assists satellite operators in manoeuvring to avoid debris.

 

Swiss Space Center scientists at École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) are also working on a new $11m CleanSpace One janitor satellite that will clear space debris by grabbing old satellites orbiting the earth.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:30
Gel des Contrats entre la Russie et Israël pour la Fourniture de Drones.

 

07.08.2014 Eyal Kaddosh (Tel Aviv) – Israel Valley

 

Poutine ne va pas être bien content. Poussé par les américains, Israël n’a pas le choix. Un arrêt temporaire des ventes de drones a été mis en place par les autorités israéliennes.

 

Selon des sources Russes : "Le ministère israélien de la Défense a demandé à toutes les sociétés israéliennes qui participent à la fabrication des drones de ne pas commencer ou continuer les pourparlers sur d’éventuels contrats avec la Russie dans ce domaine, rapporte l’hebdomadaire britannique Flight International.

 

Selon le ministère, un rôle important dans cette décision a été joué par Washington suite à la situation en Ukraine. Deux sociétés israéliennes travaillaient avec les contrats russes. Moscou a déjà reçu une partie des drones commandés.

 

La nouvelle directive concerne uniquement la conclusion des nouveaux contrats. La poursuite de la coopération sur les contrats qui sont en cours n’est pas interdite, notamment en ce qui concerne la livraison des pièces de rechange et la modernisation du matériel fourni précédemment".

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:30
Israeli Naval Forces Coastal Combat in Gaza

 

August 3, 2014 informationdissemination.net

Global demographics shifts will increasingly drive wars towards highly-populated, urbanized coastal areas. Israel's ongoing Operation Protective Edge demonstrates a number of lessons for future littoral warfare in this environment.  As learned in over a decade of COIN operations, perhaps most important is a need for significant intelligence assets - eyes on target - required to engage aimpoints precisely in cities where the enemy is closely embedded with the population.

Despite a large volume of coverage on the conflict in Gaza, very little attention has been paid to the naval side of the war. The IDF has released some interesting combat footage, though.  The first video below demonstrates some of the unique cooperation between the ship (which appears to a be a Sa'ar 4.5 Hetz missile boat talking to its HQ) and Southern Command ground forces as the vessel engages an enemy mortar site with its 75mm gun.

 

Read more

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:20
Sea Hawk Lift-Off

 

8/9/2014 Strategy Page

 

SOUTH CHINA SEA (Aug. 6, 2014) An MH-60R Sea Hawk helicopter lifts off from the guided-missile destroyer USS Wayne E. Meyer (DDG 108) for a torpedo training exercise during Cooperation Afloat Readiness and Training (CARAT) 2014. In its 20th year, CARAT is a bilateral exercise series between the U.S. Navy, the U.S. Marine Corps and the armed forces of nine partner nations. (U.S. Navy photo by Chief Mass Communication Specialist Kimberly R. Stephens)

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:20
US Army M2 Bradley IFV Upgrades

 

01/08/2014 by Paul Fiddian - Armed Forces International's Lead Reporter

 

The US Army's long-serving M2 Bradley infantry fighting vehicles are being upgraded to be made more mobile.

 

To be carried out by Loc Performance Products - previously in competition with three other bidding parties - the Bradley IFV upgrades will see the vehicles gain track kits, shock absorbers, new suspension support systems and other revisions.

 

The work is as per the US Army's instruction and has a contract value of $161m. According to Loc Performance Products' President, Lou Burr, the contract is a real "game-changer...it's going to nearly double the size of our company."

 

Bradley IFV Upgrades

 

Burr adds, in the company's Bradley IFV upgrades press release: "This award represents a watershed moment in procurement history for the US Army. This type of contract is normally sole-sourced to the original Prime Contractor, which typically does not result in Best Value for the Army.

 

"Because this was a full and open competition, the Army saves taxpayers millions of dollars, and demonstrates a new model for cost-effective procurement. We look forward to restoring lost mobility to the Bradley Fighting Vehicle, and providing this superior equipment to our warfighters."

 

US Army M2 Bradley

 

The US Army's M2 Bradley fighting vehicle entered service in 1981. Armed primarily with a 25mm M242 Chain Gun, the type can be fitted with TOW anti-tank missiles and also boasts a 7.62mm M240C machine gun. Crewed by three service personnel, the Bradley IFV can accommodate six more troops, has a top speed of 41 miles per hour and a maximum range of 300 miles.

 

Since the M2's introduction, a host of enhanced models have followed it into service, including the current generation M2A3 whose operational history includes deployments in Iraq.

 

Besides the United States, Saudi Arabia is the only other Bradley IFV user but Iraq may soon take delivery of 200 M2A2 variants if discussions now in progress become a firm order.

 

Ultimately, the Bradley IFV will be replaced in US Army service by the Ground Combat Infantry Fighting Vehicle. Initial GCV designs have already emerged but a definitive layout is due out from DARPA - the Defense Advanced Research Projects Agency - sometime next year.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:20
Lockheed Wins $117M for C-130J Production

 

August 08, 2014 defense-aerospace.com/

(Source: U.S Department of Defense; issued August 06, 2014)

 

Lockheed Martin Corp., Marietta, Georgia, has been awarded a $116,717,704 firm-fixed-price modification (P00001) to FA8625-14-C-6450 for advance procurement funding for long lead parts for production aircraft associated with 14 fiscal 2015 C-130J aircraft.

 

Work will be performed at Marietta, Georgia, and is expected to be completed by June 30, 2015. Fiscal 2014 advance procurement funds in the amount of $116,717,704 are being obligated at time of award.

 

Air Force Nuclear Weapons Center/WLNNC, Wright-Patterson Air Force Base, Ohio, is the contracting activity.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 22:45
Irak: Washington, Londres et Paris volent au secours des minorités

 

09.08.2014 Romandie.com (ats)

 

Le président américain Barack Obama a promis de poursuivre les frappes aériennes pour aider les populations menacées par l'avancée jihadiste en Irak. Grande-Bretagne et France ont promis une aide humanitaire imminente, larguée par avion.

M. Obama a aussi déclaré avoir reçu le soutien du Premier ministre britannique David Cameron et du président français François Hollande, avec lesquels il s'est entretenu au téléphone samedi. Les deux pays européens vont s'impliquer dans l'envoi d'aide humanitaire aux réfugiés irakiens.

"Tous les deux ont exprimé leur soutien à nos actions et sont d'accord pour nous appuyer dans l'assistance humanitaire que nous offrons aux Irakiens qui souffrent le plus", a-t-il dit. "Une fois encore, l'Amérique est fière d'agir aux côtés de ses plus proches alliés et amis".

 

Aide imminente

 

La Grande-Bretagne va larguer de manière "imminente" de l'aide humanitaire dans le nord de l'Irak, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Philipp Hammond samedi après-midi. Deux avions de la Royal Air Force ont quitté le Royaume-Uni tôt samedi pour parachuter de la nourriture, de l'eau et des tentes à la minorité Yazidi bloquée dans les montagnes arides de Sinjar.

La France aussi va "procéder dans les prochaines heures à de premières livraisons d'équipements de premier secours" en Irak, a annoncé la présidence française.

La progression des jihadistes de l'Etat islamique (EI) a jeté sur les routes des dizaines de milliers de personnes, en particulier des chrétiens et de nombreux membres de la minorité kurdophone des Yazidis.

 

Pas en quelques semaines

 

Vendredi, les Etats-Unis ont mené leurs premières frappes en Irak, près de trois ans après leur départ du pays, pour enrayer l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI) qui menacent le Kurdistan et des milliers de civils après s'être emparés de vastes pans de territoire.

Les Etats-Unis entendent mener des frappes "très ciblées". Ils excluent d'envoyer des troupes au sol, mais leurs attaques pourraient "affaiblir des positions de l'EI et rendre plus facile une contre-offensive", estime John Drake, du groupe AKE.

"Je ne vais pas donner de calendrier précis" sur la durée des frappes, a prévenu M. Obama samedi. "Nous n'allons pas régler le problème en quelques semaines. Je pense que cela va prendre un certain temps".

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 22:30
Le Liban attend toujours la livraison d’armes venant de France

 

5 août 2014 par Simon Bossé-Pelletier  45enord.ca

 

Le Liban a montré des signes d’exaspération mardi face à la lenteur des livraisons d’armes promises par la France. Des ravitaillements qui sont vitaux afin de contenir l’avancée des djihadistes sunnites dans le nord du pays.

Le ministre français des Affaires étrangères, Vincent Floreani, a déclaré à ce propos  : «Nous sommes en contact étroit avec nos partenaires pour répondre rapidement aux besoins du Liban. La France est pleinement engagée dans l’appui à l’armée libanaise, pilier de la stabilité et de l’unité du Liban».

L’armée libanaise affronte, depuis samedi, près de la localité de Aarsal (est), des groupes djihadistes venus de Syrie. Le bilan s’élève pour l’instant à 16 militaires dont deux officiers tués, de 22 soldats et 20 policiers disparus et 86 blessés selon l’armée et une source de sécurité.

Le chef de l’armée libanaise, le général Jean Kahwahji, a exprimé son mécontentement face à la lenteur de la France à livrer des armes  : «Nous avons besoin, dans la bataille actuelle, d’équipements, de matériel et de technologies dont nous ne disposons pas[...] Il est nécessaire d’accélérer la fourniture d’aides militaires à travers la finalisation des listes des armes demandées à la France dans le cadre de l’accord de financement saoudien et de la conférence de Rome».

L’Arabie Saoudite s’était engagée à donner trois milliards pour que l’armée libanaise puisse acheter des armes françaises, mais les discussions se sont embourbées concernant la liste de matériel requis. De plus, la communauté internationale a offert une équipe qui formera l’armée libanaise contre le terrorisme.

La classe politique au Liban s’est rangée presque unanimement dernière son armée qui combat les islamistes. Des militaires ont été attaqués mardi à Tripoli, sept ont été blessés, lors d’une attaque des islamistes qui accuse l’armée d’avoir partie liés avec la milice chiite libanaise Hezbollah qui combat en Syrie aux côtés du régime depuis la rébellion majoritairement sunnite.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 21:40
Les insurgés prorusses prêts à un cessez-le-feu en Ukraine

 

09.08.2014 Romandie.com (ats)

 

Alors que des tirs à l'arme lourde ont frappé tôt samedi matin Donetsk, fief des séparatistes prorusses, les combats dans l'est du pays ont fait 13 morts au sein de l'armée ukrainienne. Kiev a accusé la Russie d'avoir voulu intervenir militairement sous prétexte humanitaire.

En 24 heures, les forces ukrainiennes ont déploré 13 victimes, a indiqué samedi un porte-parole militaire, Andriï Lyssenko, lors d'un point presse. L'armée avait fait état vendredi de 15 morts dans ses rangs.

L'offensive des forces ukrainiennes lancée il y a quatre mois se concentre désormais sur les principales places fortes rebelles. A Donetsk, les combats ont gagné ces derniers jours le centre de la ville. Des journalistes de l'AFP ont entendu samedi des tirs de mortier et des explosions retentissant à intervalles réguliers dans la journée. Selon la mairie, un obus est tombé samedi sur un immeuble dans le sud-ouest de la ville, tuant un civil.

A Lougansk, autre grande ville sous contrôle séparatiste, les autorités locales ne cessent de mettre en garde contre une possible "catastrophe humanitaire". Eau, électricité et approvisionnement alimentaires sont coupés.

 

Prêts à un cessez-le-feu

 

Face à cette situation, le "Premier ministre" de la république autoproclamée de Donetsk a déclaré samedi être prêt à un cessez-le-feu si l'armée ukrainienne stoppe son offensive.

"Nous sommes prêts à un cessez-le-feu pour éviter une catastrophe humanitaire dans le Donbass. Mais si l'armée ukrainienne poursuit son agression, nous allons nous battre quel que soit le rapport de forces", a déclaré Alexandre Zakhartchenko dans un communiqué.

 

Réunion d'urgence à l'ONU

 

Au cours d'une réunion d'urgence à l'ONU vendredi, la Russie a proposé de mener une "mission humanitaire" ou de créer des couloirs humanitaires pour venir en aide à la population de l'est de l'Ukraine. Cette proposition a été rejetée par Washington.

L'aide d'urgence "doit être acheminée par des organisations humanitaires qui en ont l'expérience, pas par la Russie", a répliqué l'ambassadrice américaine Samantha Power.

 

Le CICR renforce son aide

 

La situation se complique chaque jour pour les civils après près de quatre mois de conflit. Celui-ci a causé, selon l'ONU, plus de 1300 morts et le départ de 300'000 habitants de l'Est, réfugiés en Russie ou déplacés dans les autres régions de l'Ukraine.

Face à la situation, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) va renforcer son aide à la population et augmenter ses effectifs en Ukraine.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 20:40
Russia Forces US Submarine Out of Boundary Waters

 

 

MOSCOW, August 9 (RIA Novosti)

 

Russia's Northern Fleet's anti-submarine forces have detected and forced out a US submarine from Russian boundary waters, a high-ranking source in Russia's Navy told RIA Novosti Saturday.

 

"On August 7, 2014, the patrol forces of the Northern Fleet detected a foreign submarine, supposedly a US Navy Virginia-class one, in the Barents Sea. A seaborne anti-submarine group, as well as an anti-submarine airplane Il-38, was sent to the region to search and track it down," the source said.

 

The Russian navy forced the submarine out of Russian waters after a 27-minute contact.

 

"This is far from being a single incident of finding foreign submarines in the Barents Sea lately. Similar behavior of NATO countries' submarines in the Barents Sea has caused dangerous navigational incidents many times," the source said.

 

In 1992, a US Baton-Rouge submarine clashed with the Northern Fleet's K-276 submarine in the Kolsky Bay. In 1986, UK's Splendid submarine clashed with the Northern Fleet's Typhoon.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 20:40
Russia’s Northern Fleet Tracks Foreign Submarine During Exercises

 

MOSCOW, August 7 (RIA Novosti) 

 

Sailors of the Northern Fleet tracked a foreign submarine near Russian waters as part of an unplanned military exercise, Vadim Serga, the fleet’s representative, said Thursday.

“During today’s unplanned exercise we have tested not only the readiness of the alert anti-submarine forces, but also the readiness of surface ships’ crews, presently carrying out planned exercises, to respond to unexpected threats to Russia’s national security at sea,” Serga said citing Vice Admiral Nikolai Yevmenov.

The representative said that the exercise included the participation of the Kola Flotilla and the Northern Fleet Air Force, with the fleet’s forces in the Barents Sea also taking part.

Several anti-submarine warfare (ASW) aircraft were sent to the area of the exercise, tasked with tracking down a foreign submarine. The aircraft were joined by the North Fleet’s two anti-submarine ships, which are to conduct torpedo and anti-submarine mortar firing tests.

According to Serga, unplanned alert exercises take place regularly in the North Fleet.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 20:40
Moscou affirme avoir repoussé un sous-marin américain près de ses eaux territoriales

 

Moscou, 9 août 2014 marine-oceans.com (AFP)

 

La Russie a affirmé samedi avoir repoussé un sous-marin américain qui approchait de ses eaux territoriales jeudi en mer de Barents (nord), lors d'un incident qui n'a pas donné lieu à un usage de la force.

 

"Les patrouilles de la Flotte russe du Grand Nord ont identifié le 7 août un sous-marin étranger, a priori de la classe Virginia (de sous-marins nucléaires d'attaque) des forces armées navales américaines", a déclaré un représentant de l'état-major de la flotte russe, cité sous couvert d'anonymat par les agences de presse russes.

 

Moscou affirme avoir repoussé un sous-marin américain près de ses eaux territoriales

 

" Une formation navale anti sous-marins a été envoyée sur place, ainsi qu'un avion de chasse anti sous-marins IL-38", selon le responsable.

 

"Le sous-marin a été chassé des environs des eaux territoriales russes par les manoeuvres de ces unités", a ajouté le responsable, précisant que les radars russes avaient suivi pendant 27 minutes le bâtiment étranger avant que celui-ci ne disparaisse.

 

Il est rare que l'état-major russe communique sur un incident de la sorte, survenu alors que la Russie et l'Occident sont engagés dans un bras-de-fer diplomatique et économique à propos de l'Ukraine. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont condamné le rattachement de la Crimée à la Russie et accusent Moscou de soutenir militairement les combattants séparatistes prorusses dans l'Est de l'Ukraine, ce que démentent les autorités russes.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 19:20
Warplanes: Super Reaper OrderedWarplanes: Super Reaper Ordered

 

August 9, 2014: Strategy Page

 

The U.S. Air Force has ordered 38 MQ-9 Reaper ER UAVs. This is an upgrade of the original MQ-9 design that allows longer endurance (up to 35 hours) by carrying two fuel tanks (one under each wing) that use a new fuel management system that ensures fuel is taken from the main fuel tank and the two external tanks in such a way that the aircraft does not become unbalanced. The new version also has the engine modified so that it can generate more power on takeoff, enabling the MQ-9 to achieve heavier takeoff weight. The ER version is also getting 20 percent longer wings. Since the wings already carry fuel, this will help increase fuel and endurance to about 42 hours.

 

The original MQ-9 Reaper looked like the earlier 1.2 ton MQ-1 Predator but was larger. The 4.7 ton MQ-9 is an 11.6 meters (36 foot) long aircraft with a 21.3 meters (66 foot) wingspan. It has six hard points and can carry 682 kg (1,500 pounds) of weapons. These include Hellfire missiles (up to eight), two Sidewinder or two AMRAAM air-to-air missiles, two Maverick missiles, or two 227 kg (500 pound) smart bombs (laser or GPS guided). Max speed is 400 kilometers an hour, and max endurance is priginally 15 hours. The Reaper is considered a combat aircraft, to replace F-16s or A-10s in many situations. Most of the 104 Reapers built so far have been for the U.S. Air Force and since introduced in 2007 these Reapers have flown over two million hours.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories