Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:55
Bull présente ses solutions d'aide à la décision sur le terrain d'opération au salon Eurosatory

 

Paris, le 19  Juin  2014 - ZoneBourse

 

A l' occasion du salon Eurosatory qui aura lieu du 16 au 20 juin 2014 à Paris Villepinte, Bull présentera ses solutions d'aide à la décision sur le terrain d'opération.

 

Bull présentera la solution SICS (Système d'Information de Combat de Scorpion), réalisée pour la Direction générale de l'armement (DGA), dans le cadre d'un contrat notifié en avril 2013 pour équiper l'ensemble des unités de l'armée de Terre, dès 2016.

 

Cette solution centralise les informations du champ de bataille et fluidifie le processus opérationnel de la chaine de commandement sur un seul système d'information interopérable. Le SICS permet la mise en réseau de l'ensemble des ressources afin de faire communiquer les systèmes d'acquisition (capteurs) avec les systèmes d'armes.

 

Le SICS offre une interopérabilité native avec les systèmes des échelons supérieurs, des autres armées et des forces alliées. Le recours à des technologies ouvertes permet de réduire le coût de possession des SIO (systèmes d'information opérationnels) tactiques et de s'adapter aux besoins futurs.

 

Le salon Eurosatory est le lieu de rencontre des experts de la Défense terrestre et aéroterrestre, prolongé d'une composante sécurité s'inscrivant dans le même continuum technologique. Cet évènement qui regroupe 1432 exposants provenant de 43 pays accueille plus de 50 000 visiteurs, dont 150 délégations officielles.

 

Retrouvez Bull et SICS à Eurosatory sur le stand F147 (H5) de la Direction Générale de l'Armement (DGA). Bull sera également présent à Eurosatory avec sa filiale Elexo, spécialiste de la distribution de produits de haute technologie, notamment dans le domaine de l'informatique durcie, sur les stands de ses partenaires Durabook (stand K552, H5) et Beltronic Industrie (stand LK486, H5).

 

Bull est l'opérateur de confiance de la donnée en entreprise. Positionné sur le Cloud et le Big Data, le groupe assure l'intégration et la gestion de systèmes hautes performances et de solutions de sécurité de bout en bout. Bull propose des offres permettant à ses clients de traiter toute l'information à leur disposition pour créer de nouveaux usages. En toute sécurité, Bull transforme la data en valeur pour les organisations.

 

Aujourd'hui, Bull compte 9200 collaborateurs répartis dans plus de 50 pays dont 700 personnes entièrement dédiées à la R&D. En 2013, Bull a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros.

Partager cet article

Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:55
Projet Caméléon de la DGA photo Julien Bergounhoux

Projet Caméléon de la DGA photo Julien Bergounhoux

 

19/06/2014 Par Julien Bergounhoux - industrie-techno.com

 

Les équipes techniques de la Direction générale de l'armement travaillent à la conception d'un système de camouflage électronique dynamique, capable de s'adapter à n'importe quel environnement, et efficace aussi bien pour le spectre de lumière visible que pour l'infrarouge. Une démonstration en est faite au salon Eurosatory 2014.

 

La Direction générale de l'armement (DGA) a dévoilé Caméléon au salon Eurosatory 2014, un projet à la pointe des technologies de furtivité et dont le principe de "peau active", composée de macro-pixels qui changent automatiquement de couleur en fonction de leur environnement, a été breveté par la DGA. Afin d'en apprendre un peu plus, Industrie & Technologies s'est entretenu avec Laurent Sauques, expert en matériaux furtifs et pilote technique du projet Caméléon.

 

La première chose à savoir est qu'il s'agit d'un programme franco-français. Il n'emploie que des sous-traitants et des chercheurs nationaux, dont certains ont été suivis dès l'université. Nexter est le maître d'œuvre du projet, qu'il développe en suivant le cahier technique et fonctionnel établi par la DGA. Le travail sur Caméléon a débuté il y a environ deux ans et son développement est financé à hauteur d'un million d'euros par an.

 

Il utilise une peau active multispectrale, c'est-à-dire qu'elle engloble les spectres de lumière visible, proche infrarouge et infrarouge bandes 2 et 3. Cela lui confère un camouflage hors du commun, capable de tromper à la fois une vision "normale" et une vision thermique, et que Laurent Sauques juge inégalé dans le reste du monde. A tel point qu'il attire les convoitises étrangères sur le salon, qu'il s'agisse d'offres de participation financière au développement ou de propositions d'achat

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:55
Eurosatory : Le groupe Manitou reçoit le trophée de l'export au salon

 

18 juin 2014 Ouest-France

 

Le groupe Manitou expose au salon international de la défense qui se tient à Paris jusqu'au 19 juin et met avant plus de 30 ans d'expérience au service des forces armées.

 

Cette année, le groupe Manitou se voit décerner le trophée de l'export par le Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT). Il récompense ainsi le développement à l'international du groupe dans le domaine de la défense pour son expertise et son savoir-faire.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:50
EDA Newsletter: June 2014

 

19.06.2014 Latest news - by European Defence Agency

 

EATT14: European Air Transport Training 2014 BeginsEATT14: European Air Transport Training 2014 Begins
 

The third annual European Air Transport Training (EATT 14) got under way today in Plovdiv. This is the first time the event is being held in Bulgaria. In the framework of the European Air Transport Fleet (EATF) partnership another airlift training event is organised by the European Defence Agency (EDA) in close cooperation with the host nation,...

 

read more

One Month to go Until Hot Blade 2014One Month to go Until Hot Blade 2014
 

Hot Blade 2014, the seventh EDA helicopter exercise, will take place in Ovar Portugal from 16 to 30 July 2014. The exercise will bring together around 670 helicopter personnel from six countries, as well as over 2,000 ground forces from Germany, the Netherlands, and Portugal. 22 helicopters will be used in the exercises, alongside four fast jets...

 

read more

EDA Sign Procurement Arrangement with EUFOR AltheaEDA Sign Procurement Arrangement with EUFOR Althea
 

On 20 May, Claude-France Arnould Chief Executive of the European Defence Agency (EDA) met with General Sir Adrian Bradshaw the Operation Commander of EUFOR Althea and Deputy SACEUR. They signed a Procurement Arrangement concerning the acquisition of Air to Ground Surveillance services to operation ALTHEA. This is the first time EDA has signed a ...

 

read more

Update on the State of Cyber Security and Cyber Defence in the EUUpdate on the State of Cyber Security and Cyber Defence in the EU
 

A new article written jointly by Cyber Defence experts from EDA and from the EU Military Staff (EUMS) outlines the state of Cyber Defence in the EU. The paper is part of the first edition of Cyber Security Review, a publication designed to draw on the combined knowledge, skills and expertise of the cyber security community in order to identify e...

 

read more

Coming Soon: Military Airworthiness Conference 2014Coming Soon: Military Airworthiness Conference 2014
 

The annual MAWA Military Airworthiness Conference will be held this year in Rome on 24 and 25 September. The MAWA Forum oversees the development of European Military Airworthiness Requirements and promotes ways of achieving the harmonisation of military airworthiness regulation and certification processes across Europe.  The annual conferen...

 

read more

Partager cet article

Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:35
New Zealand Army's Battle Lab

 

20.06.2014 NZDefenceForce

 

Battle lab is a project established to trial and test the viability of new equipment the NZ Army may wish to acquire in the futur

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 11:55
ENAG expose à EUROSATORY

 

17.06.2014 marque-bretagne.fr

 

ENAG poursuit son développement sur le marché de la défense en participant comme tous les 2 ans au salon EUROSATORY (Salon International de la défense et de la sécurité terrestres et aéroterrestres) à Paris-Villepinte jusqu’au 20 juin.

 

ENAG qui applique son savoir-faire en conversion d'énergie statique et dynamique, dans les secteurs de la défense, de la marine, du ferroviaire et de l’industrie, prévoit de présenter 3 nouvelles gammes de produits sur son stand - Hall 6 stand J423 :

  • Un coffret convertisseur qui gère la charge des batteries auxiliaires des véhicules.
  • Un chargeur d’alimentation étanche.
  • Une gamme d’alimentation fixe et mobile utilisée lors du soutien au stationnement, autant pour les véhicules que pour les aéronefs.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 11:45
FAZSOI : DIO au profit des forces burundaises

 

18/06/2014 Sources : EMA

 

Du 28 avril au 6 juin 2014, les Forces armées dans la zone Sud de l’Océan Indien (FAZSOI) ont conduit un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) au profit de près de 850 militaires de la Force de défense nationale (FDN) de la République du Burundi.

Cette instruction, qui s’est déroulée au nord de Bujumbura, capitale du Burundi, avait pour objectif de former les stagiaires aux opérations de maintien de la paix.

 

Les formations au tir, aux techniques d’intervention opérationnelles rapprochées (TIOR) et au sauvetage au combat ont permis de donner à chaque soldat le « fond de sac » nécessaire à une projection sur un théâtre d’opération. L’entraînement tactique réalisé de façon progressive, du niveau du combattant jusqu’au niveau du bataillon, avaient pour objectifs l’acquisition des savoir-faire collectifs et la formation des chefs.

 

Tenant compte des retours d’expérience des opérations menées en Somalie dans le cadre de l’African Union Mission in Somalia (AMISOM), les FAZSOI ont fait effort sur les savoir-faire à mettre en œuvre lors d’une mission de contrôle de zone, la tenue de check points et les réactions face à une embuscade ou à des actions de harcèlement.

 

Ce détachement d’instruction opérationnelle a contribué à la préparation des soldats du 29ebataillon burundais avant leur projection en Somalie en septembre 2014, dans le cadre de l’AMISOM.

 

Les FAZSOI ont pour mission de protéger le territoire national et les installations stratégiques, et de contribuer au maintien de la sécurité. Elles sont également chargées d’assurer la prévention et la préservation des intérêts de la France dans leur zone de responsabilité contre toute forme d’agression extérieure ; de soutenir l’action de l’Etat et contribuer aux conditions de stabilité et de développement des collectivités territoriales par la mise en œuvre de moyens militaires ; d’affirmer la souveraineté française. En cas de crise, elles sont en mesure de conduire ou participer à une opération militaire et/ou de mener des opérations de secours d’urgence (assistance humanitaire, catastrophe naturelle).

FAZSOI : DIO au profit des forces burundaisesFAZSOI : DIO au profit des forces burundaisesFAZSOI : DIO au profit des forces burundaises

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 07:45
Corymbe : exercice NEMO dans le golfe de Guinée

 

18/06/2014 Sources : EMA

 

Le 23 mai 2014, après une escale à Lomé, au Togo, l’aviso « commandant Blaison » a participé à l’exercice NEMO, avec les forces togolaises et béninoises.

 

Cet exercice vise à développer la coopération opérationnelle entre les marines togolaises et béninoises dans le domaine de la surveillance de leurs approches maritimes. L’étroitesse des façades maritimes du Togo et du Bénin rend nécessaire une action commune de ces deux Etats voisins pour la sécurisation de l’espace maritime.

 

La zone d’attente devant Lomé étant très fréquentée, les bâtiments au mouillage sont autant de cibles potentielles pour des actes de brigandage ou de piraterie. Dès le franchissement des passes, le scénario de l’exercice s’est mis en place.

 

Le « Commandant Blaison » a simulé un navire de commerce au mouillage devant le port de Lomé. Vers 10h30, l’alerte, fictive, est lancée. L’aviso est attaqué par des pirates et n’est plus en mesure de répondre par radio. Les patrouilleurs togolais ont alors relayé l’alerte vers les autorités à terre et engagé le pistage jusqu’aux eaux béninoises qui durera plusieurs heures. Le premier objectif a été atteint : le partage d’information opérationnelle s’est avéré efficace.

 

Au large du Bénin, le patrouilleur « Zou » attendait avec son équipe de visite, parée à intervenir. Au départ des pirates, une demande d’assistance pour sécuriser le bâtiment a été formulée.

 

Le 24 mai, les activités ont repris. Cette fois, l’alerte est donnée au large du Bénin et le « Blaison », de nouveau fictivement piraté, s’est dirigé à vive allure vers les eaux togolaises. Guidées par le centre de commandement de la marine béninoise, les vedettes de la marine et de la gendarmerie togolaise sont parées. L’intervention a été dynamique. Les pirates ont été rapidement appréhendés et le bord sécurisé. Trois présumés pirates ont été emmenés vers Lomé où ils ont été pris en charge par les autorités judiciaires du Togo, qui participaient également à l’exercice.

 

En place depuis 1990, la mission Corymbe est un déploiement naval quasi permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 07:45
Corymbe: escale à Lomé

 

18/06/2014 Sources : EMA

 

Du 20 au 22 mai 2014, lors d’une escale à Lomé (Togo), des membres des forces armées togolaises sont venus à bord de l’aviso « commandant Blaison » pour participer à une formation à la visite de navire.

 

L’un des objectifs de la mission Corymbe est le développement des capacités de surveillance et sécurité maritime des forces armées des pays riverains du Golfe de Guinée. A chaque escale, des formations sont ainsi délivrées par les marins du « Commandant Blaison » au profit de leurs homologues africains dans différents domaines : navigation, détection, sécurité incendie, plongée sous-marine, secourisme et protection défense.

 

Une « visite » consiste à envoyer une équipe à bord d’un autre navire afin de vérifier son identité, sa nationalité, celles de son équipage ou la conformité de sa cargaison, de rechercher les preuves d’un possible trafic ou bien de sécuriser le navire suite à un acte de piraterie. A bord du « Commandant Blaison », douze marins de toute spécialité sont formés et s’entraînent à mener ce type d’action.

 

Les togolais ont été accueillis par le capitaine d’armes qui, en tant que fusilier-marin, est chargé de l’instruction et de l’entrainement aux opérations de visite. Toutes les actions de base d’une visite ont été montrées et expliquées, puis les élèves sont passés aux travaux pratiques : déplacement en équipe à bord d’un bateau, palpations de sécurité, appréhension d’un suspect ou maitrise d’un individu récalcitrant.

 

Tandis que les exercices se sont enchaînés, les Togolais ont emmagasiné les connaissances avant de les restituer lors des phases d’application. Lorsque les gestes sont maladroits ou encore mal assurés, des membres de l’équipe de visite de l’aviso étaient là pour apporter les corrections nécessaires.

 

Le travail effectué à quai lors de l’escale va maintenant être éprouvé à la mer lors de l’exercice NEMO.

 

En place depuis 1990, la mission Corymbe est un déploiement naval quasi permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région.

Corymbe: escale à Lomé

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 07:30
Le 6×6 Varan de Streit Group. Photo Frédéric Lert.

Le 6×6 Varan de Streit Group. Photo Frédéric Lert.

 

18 juin, 2014 Frédéric Lert (FOB)

 

Streit Group, industriel américain également bien connu pour son implantation aux Emirats Arabes Unis, présente à Eurosatory son 6×6 baptisé « Varan ». L’engin ne déroge pas à la règle actuelle : son blindage de niveau 4 protège contre les armes de petit calibre, la ferraille du champs de bataille, les roquettes type RPG mais aussi, nous dit le constructeur, contre les IED. Il est motorisé par un moteur diesel anglais Cummins 6 cylindres de 400 cv associé à une transmission Allison automatique à six rapports. L’appareil est présenté en transport de troupe mais sa conception modulaire permet d’en faire un engin de combat équipé de différents armements, mitrailleuse lourde ou missile.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 07:30
Buggy blindé !

Le "Combatguard" d'Israël Military Industries renouvelle le genre du blindé de reconnaissance... Photo Frédéric Lert

 

18 juin, 2014 Frédéric Lert (FOB)

 

C’est un des véhicules les plus surprenants d’Eurosatory : Israël Military Industries (IMI) a présenté sur son stand pendant Eurosatory le 4×4 « Combatguard », véhicule de reconnaissance, hybride entre MRAP et buggy californien… Le Combatguard, qui a été développé très rapidement sur fonds propres par IMI, comprend une capsule centrale blindée, haut perchée sur quatre roues ballons. La protection contre les tirs de roquettes est assuré par le système Iron First également fourni par IMI. De six à huit personnes peuvent prendre place dans la cabine blindée, avec une arme automatique sur le toit. L’accès se fait par une large porte latérale qui s’ouvre avec deux battants, vers le haut et le bas. Le Combatguard est relativement léger pour un véhicule de ce type (8 tonnes en ordre de marche) et puissamment motorisé avec un moteur diesel de 6,5l développant 300 cv. Ses très grandes roues lui offrent surtout d’étonnantes capacités tout terrain, au prix toutefois d’une silhouette très haute et d’un encombrement important.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 05:53
France-Russie: les relations entre les industriels reconsidérées

 

PARIS, 18 juin – RIA Novosti

 

Les relations entre les industriels russes et leurs homologues français traversent un stade de reconsidération mais la Russie est prête à poursuivre le travail avec ses partenaires, a déclaré le vice-président de l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport Igor Sevastianov, chef de la délégation russe au Salon international d'armement Eurosatory 2014.

 

"Nous avions bien commencé mais aujourd'hui nous reconsidérons ce qui se passe. Nous ne renonçons pas à nos engagements. Nous ne voulons pas parler d'un achat banal à la France pour l'installer sur le matériel russe ou le transmettre à des clients tiers. Depuis environ deux ans il est question du transfert de technologies", a déclaré aux journalistes Igor Sevastianov, commentant l'évolution des relations avec l'industrie française.

 

D'après le vice-président de Rosoboronexport, une pause est marquée à l'heure actuelle dans les relations avec l'industrie française, et la partie russe souhaite sincèrement que cette interruption se termine au plus vite.

 

"On ignore qui sera le plus touché dans cette situation. Nous avons rencontré nos collègues français dans une ambiance calme, nous avons conscience de la situation actuelle et sommes prêts à poursuivre le travail, c'est ce que nous faisons en principe", a ajouté le chef de la délégation russe.

 

Le Salon international de la défense et de la sécurité Eurosatory 2014 s'est ouvert à Paris le 16 juin et fermera ses portes le 20 juin. Dans le contexte des événements en Ukraine qui ont entraîné des sanctions occidentales visant la Russie, la France n'y a pas invité les délégations russe et ukrainienne.

 

Comme l'a déclaré le général Patrick Colas des Francs à un mois de l'ouverture du salon, dont il est le directeur général, aucune invitation n'avait été envoyée aux délégations gouvernementales russe et ukrainienne. Toutefois, la Russie est représentée à l'exposition par 28 organisations.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 05:45
Nexter show holographique - Mathias Von Euw (YouTube)

Nexter show holographique - Mathias Von Euw (YouTube)

 

16/06/2014 Par Julien Bergounhoux

 

Le groupe français Nexter, spécialiste des blindés et véhicules d'artillerie, a mis au point un show holographique sur son stand au salon Eurosatory 2014 qui met en avant de façon spectaculaire toute sa gamme de produits. Découvrez-le en vidéo ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 05:42
photos Jean-philippe Pons - Marine Nationale

photos Jean-philippe Pons - Marine Nationale

 

18 Juin 2014 Marine nationale

 

L’amiral Bernard Rogel s’est rendu mercredi 18 juin en terre lorientaise pour décorer les six unités de commandos marine au titre de leurs engagements dans les opérations extérieures lors des dix dernières années.

 

Fourragère de la Croix de la Valeur Militaire pour les commandos Hubert et Trépel

 

Les commandos Hubert, Trépel et Kieffer se sont vus remettre une Croix de la Valeur Militaire (CVM) à titre collectif pour les nombreuses opérations auxquelles ils ont participé en Afghanistan. Les commandos Hubert et Trépel sont titulaires de deux citations à l’ordre de la Marine nationale comportant l’attribution de la CVM pour les missions accomplies en Afghanistan. A ce titre, ils se sont vus remettre la fourragère aux couleurs du ruban de la CVM.

 

Les six unités de commandos marine se sont également vu remettre une CVM dans le cadre de l’opération Serval.

Remise de décorations pour les unités de commandos marine

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 05:28
Nexter et CILAS annoncent leur coopération dans le domaine des armes lasers sur porteur terrestres

 

Villepinte, EUROSATORY, le 18 juin 2014 Nexter Systems

 

Nexter Systems et CILAS annoncent lors du salon EUROSATORY la signature d'une lettre d'intention pour des travaux d'études en commun pour le développement d'armes laser sur porteurs terrestres.

 

C'est l'occasion pour Nexter, concepteur et fabricant de systèmes d'armes complexes à haute valeur ajoutée technique, d'étudier la mise en œuvre d'armes laser, et pour CILAS, producteur de sources laser pour la Défense, de mettre en application sa technologie de pointe.

 

 

A propos de Nexter Systems

Nexter, grâce à sa maîtrise des systèmes blindés de combat terrestre, a pour vocation de répondre aux besoins des armées de Terre française et étrangères. Son domaine d'activité s'étend à la fourniture de systèmes et de munitions pour les armées de l'Air et de Terre, et la Marine. Le chiffre d'affaires de Nexter s'est établi pour 2013 à 787 M€ et l'entreprise alloue 18% de son chiffre d'affaires aux activités de Recherche & Développement. La gamme de produits proposés par Nexter est notamment composée de véhicules multi-missions ARAVIS®, véhicules de combat VBCI, systèmes d'artillerie CAESAR®, TRAJAN® et 105 LG, munitions intelligentes BONUS, services clients, soutien et revalorisation.

Pour plus d'informations: www.nexter-group.fr

 

A propos de CILAS

CILAS, depuis 1966, se consacre au développement de lasers de hautes performances pour des applications scientifiques, industrielles et de défense. Son chiffre d'affaires s'est élevé en 2013 à 33 M€ dont 58 % réalisés à l'exportation. Son effort de recherche et de développement porte essentiellement sur les lasers à émission continue de forte et très forte puissance, et sur les lasers à impulsions de forte et très forte énergie. Elle développe également une gamme de matériels de défense intégrant les technologies du laser : désignateurs de cibles, télémètres, détecteurs d'optiques pointées et de snipers.

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 05:25
PLASAN va créer des VTT polyvalents pour le projet CHOQUE DA PMESP du Brésil

 

Eurosatory (Paris, France), le 18 juin, 2014. Plasan

 

Plasan a remporté un important contrat avec la Police militaire brésilienne, concernant des véhicules de transport de troupes (VTT) haute performance et polyvalents. Plasan est renommé pour ses solutions « prêtes pour leur mission », a conçu plus de 150 véhicules blindés, et livré plus de 30 000 caisses blindées à des forces armées dans le monde entier.

 

Pour répondre à des besoins opérationnels qui évoluent, la Police militaire brésilienne a commandé six VTT haute performance et « prêts pour leur mission ». Les VTT de Plasan sont conçus pour transporter 24 policiers en plus de l’équipage. Ils sont blindés STANAG niveau 3 sur le toit et les côtés, disposent d’une protection de plancher et de nouvelles fonctions opérationnelles. Le contrat dépasse les 9 millions de dollars.

Cette solution  de VTT souligne que Plasan dispose en interne de toutes les capacités de conception, de production et d’intégration. Elle utilise des véhicules 4x4 du commerce, transformés en partant du châssis et équipés de systèmes de protection et de détection, pour apporter les performances d’un véhicule 6 x 6 à un coût bien inférieur.

Les véhicules bénéficient d’une manœuvrabilité, d’un rayon de braquage et d’une souplesse exceptionnels, sur la plupart des terrains.

Ils intègrent des solutions NBC, des extincteurs internes, des systèmes d’armes non létales, une vision IR de nuit et la gestion de la consommation électrique pour favoriser la durabilité de la mission.

La rampe arrière hydraulique simplifie l’accès, et les portes latérales renforcent la sécurité de l’équipage et des troupes. Une large lame à l’avant peut dégager les obstacles et la route.

« Nous sommes très heureux que la Police militaire du Brésil ait choisi notre solution pour le projet CHOQUE DA PMESP », déclare Dani Ziv, CEO de Plasan. « Ce choix démontre notre capacité de personnaliser des plates-formes pour répondre aux défis de demain. Nous pouvons partir de la plupart des solutions actuelles, et grâce à notre expérience unique et à nos capacités interne d’ingénierie, de conception et de test, proposer une solution prête pour la mission, bien moins coûteuse que les autres plates-formes, et dans des délais très courts. Les mêmes capacités s’appliquent à toutes les plates-formes, nouvelles ou non, aidant les forces armées, de police et de sécurité dans le monde à faire face à des scénarios changeants de défense et de sécurité. »

Les véhicules devront être livrés avant la fin 2014. www.plasan.com

 

A propos de Plasan

Plasan est un leader mondial expert dans le développement de solutions de survie personnalisées pour les véhicules, les aéronefs, les plateformes navales, les véhicules civils blindés, et les équipements de protection individuelle. Plasan fournit également une large gamme de véhicules pouvant être utilisés pour répondre à différentes menaces contre la sécurité intérieure et la défense.

Les solutions de Plasan offrent une combinaison optimale de performances, de capacités, de protection et de coût en combinant la recherche-développement, la conception et le prototypage, l’intégration des systèmes et des capacités de fabrication étendues.

Plasan doit son succès à sa capacité d’innovation, ses différentes compétences internes et son niveau élevé d’engagement auprès de ses clients. En tant que fournisseur privilégié des ministères de la défense dans le monde entier, les solutions de Plasan sont utilisées par les forces armées de plusieurs pays pour répondre aux environnements et scénarios de guerre les plus exigeants, y compris en Iraq et en Afghanistan. www.plasan.com

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:06
Daher et ses Antonov 12 au secours de Serval en manque de Transall

 

18.06.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le salon Euro-Satory est souvent l'occasion de découvrir des prestations effectuées par des entreprises silencieuses jusqu'alors et qui en font la promotion à cette occasion (et ainsi de découvrir les difficultés et carences de nos forces. J'en donnerai sous peu un ou deux autres exemples).

 

Exemple avec Daher qui a déjà contribué au désengagement français d'Afghanistan.

 

Cette fois, l'entreprise soutient l'armée française au Mali.

Dans un communiqué de ce 18 juin, Daher explique que "l'OPEX Serval au Mali a contraint les forces armées françaises à libérer les C160 utilisés habituellement pour le fret, pour les consacrer à des missions plus tactiques. Le commandement a décidé d’utiliser un vecteur aérien affrété et choisi DAHER, pour effectuer cette prestation." On pourrait commenter la "libération" des Transall mais au diable la mesquinerie !

Et Daher de poursuivre: "Depuis avril 2013, DAHER effectue environ 4 vols par semaine sur le territoire malien, participant ainsi activement au transport de fret au profit de l’opération Serval. Dans le cadre de l’opération Serval, DAHER organise et pilote le transport de matériels des forces françaises au Mali en affrétant notamment des moyens privés (Antonov 12) en complément des vecteurs aériens du Ministère de la Défense français. "

 

Preuve à l'appui avec cette vidéo.

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 19:41
Le transfert de savoir-faire de nos armées, vecteur d'influence - ANAJ-IHEDN

 

Source ANAJ-IHEDN

 

Le transfert de savoir-faire de nos armées, vecteur d’influence de la France à l’international ?

 

Par Jean-Michel PALAGOS, Président-Directeur Général de Défense Conseil International

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 19:33

 

18.06.2014 Armée de Terre

 

Le GAMSTAT à Suippes

 

Une expérimentation de tirs air-sol sur le tigre HAD (version Appui Destruction) s'est déroulé du 2 au 4 juin 2014 sur le site du camp de Suippes.

 

Effectuée sous la responsabilité du GAMSTAT (Groupement aéromobilité section technique de l'armée de Terre), cette campagne réalisée en commun avec un détachement TIGRE HAD du 1er RHC de Phasbourg a eu pour objectifs d'entraîner le personnel du GAMSTAT aux tirs air-sol, le transfert de compétence vers le personnel du 1er RHC et de valider le régime de champ de tir air-sol TIGRE du camp de Suippes.

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 18:55
Le Titus en démonstration (Crédits G Belan)

Le Titus en démonstration (Crédits G Belan)


18 juin, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

« Nous avons fait ce que nous avons toujours dit : être un acteur de la consolidation » a annoncé tout de go le PDG de Nexter, Philippe Burtin durant une présentation à la presse du véhicule Titus et de la présence du groupe français à Eurosatory vendredi dernier. Car avec la récente acquisition des sociétés munitionnaires SNPE Eurenco en décembre dernier et Mecar et Simmel Difesa en mai, Nexter est devenu un acteur majeur du secteur munitionnaire.

« Marché le plus concurrentiel de la défense » le terrestre demeure néanmoins « un marché actif » précise le PDG de Nexter, déclarant que « le monde entier est notre marché ». Le groupe français est « présent sur toutes les grandes consultations mondiales, soit plus de 200 opportunités commerciales et une centaine d’affaires en cours ». Avec 7% du chiffre d’affaires du groupe dédié à l’effort commercial, Nexter est clairement entré dans une démarche pro-active et tourné vers l’export, face à un marché national morose. Avec une organisation simplifiée, le français se veut « agile et réactif, avec des ambitions pragmatiques ». Notons au passage la création d’un nouveau pôle  au sein de Nexter System, celui « Domaines Solutions Globales et Numériques » couvrant les activités touchant aux systèmes d’informations, simulation et vétronique (réseaux éléctroniques des véhicules).

Les objectifs affichés du groupe sont d’ailleurs là pour appuyer ces ambitions, Nexter prévoit un objectif de chiffre d’affaires aux alentours d’un milliard d’euros pour 2014 « après un repli temporaire en 2013, du à un ralentissement de l’activité, qui va repartir ». Le PDG de fixer le cap « nous devons consolider noter développement à moyen terme ».

 

L’Aravis muni d’une échelle d’assaut (Crédits G Belan)

L’Aravis muni d’une échelle d’assaut (Crédits G Belan)

 

Eurosatory

 

Ces ambitions sont bien visibles en ce moment sur le salon Eurosatory. Avec 6000 m2 de stand, Nexter a sorti le grand jeu : tous ses véhicules et ses derniers développements : munitions diverses, tourelle T40, différentes versions du Caesar, Leclerc modernisé, AMX10RC revalorisé, VBCI en différentes versions, Aravis en plusieurs configurations (dont un équipé d’une échelle d’assaut), robots (dont un projet de Mule), NBC, optroniques, technologies diverses…. le stand de l’industriel est  le plus grand du salon cette année !

Reste que le produit phare chez Nexter est cette année le Titus. « Excellente mobilité tactique, allonge stratégique, autonomie et confort » , le blindé 6X6 modulaire de Nexter, dernier né de la gamme, est entré en campagnes d’essais intensives, particulièrement au Moyen Orient, où il va repartir dès Eurosatory terminé.

 
UGV ROBBOX concept de Mule dévoilé à Eurosatory (Crédits G Belan)

UGV ROBBOX concept de Mule dévoilé à Eurosatory (Crédits G Belan)

 

Le Titus

 

Basé sur un châssis Tartra, le Titus est propulsé par un moteur Cummins de 440 chevaux. Un second prototype de pré-série sera disponible fin d’année équipé d’un moteur de 500 chevaux.

Côté protection, celle balistique atteint des niveaux 2 à 4(Stanag Otan), celle contre les mines est de niveaux 4a et 4b ainsi qu’une protection contre les attaques d’engins explosifs improvisés (IED) de 150 kg.

Avec un volume intérieur de plus de 14 m3 complété de 4 m3 d’espace de stockage et une coque qui s’ouvre vers l’extérieur, le Titus dispose d’une rampe d’accès à 280 mm minimum du sol. Il peut être équipé de n’importe quel type de tourelle téléopérée de 7,62 à 20 mm, ainsi que des lanceurs de grenades de 40 mm. Tous ces accessoires sont équipés de capteurs thermiques dernière génération et de viseurs laser. Deux mitrailleuses légères peuvent être ajoutées en haut à l’arrière du véhicule.

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 18:45
Sangaris : objectif Dékoa

 

18/06/2014 Sources : EMA

 

Début juin 2014, le groupement tactique interarmes (GTIA) « Scorpion » a entamé sa progression dans le couloir central de la Centrafrique à partir de la ville de Sibut à 200 km de Bangui.

 

L’objectif du colonel Despouys, commandant le GTIA « Scorpion » était, dans un premier temps, d’atteindre la localité de Dékoa, située 70km plus au nord, où de fortes tensions entre milices rebelles ont été observées.

 

Dès leur arrivée, les premiers contacts avec la population ont permis aux éléments de tête d’analyser la situation et d’articuler le dispositif. Des KLE (key leader engagement) ont rapidement été organisées avec les autorités de Dékoa pour faire comprendre l’action de Sangaris.

 

A partir du 11 juin, des habitants qui avaient fui en brousse sont revenus, et la présence des soldats français a favorisé la réouverture du marché au cœur du village. La force s’est alors engagée dans le désarmement de nombreux miliciens tout en faisant observer leur cantonnement. Convaincre les chefs rebelles anti-Balakas et ex-Séléka de l’application des mesures de confiance tend à prévenir toute dégradation de l’environnement sécuritaire. En coordination avec les responsables locaux, le dispositif a été maintenu pour assurer le contrôle des abords et des axes principaux de Dékoa.

 

La détermination clairement affichée par le GTIA « Scorpion » est accompagnée d’un souci permanent du dialogue avec l’ensemble des acteurs en vue d’établir les conditions d’un retour à la normalité.

 

Environ 2000 militaires français sont actuellement déployés dans l’opération Sangaris, aux côtés des 5800 hommes de la MISCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le Président de la République, l’opération Sangaris vise à rétablir une sécurité minimale en République Centrafricaine et à faciliter la montée en puissance de la MISCA, ainsi que son déploiement opérationnel.

Sangaris : objectif DékoaSangaris : objectif Dékoa
Sangaris : objectif Dékoa

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 18:45
Sangaris : avant la relève à PK12

 

18/06/2014 A. PHILIBERT - Armée de Terre

 

 Le groupement tactique interarmes (GTIA) « Savoie » est en charge d’appuyer la MISCA, de la sécurisation de Bangui, où une compagnie de la force Sangaris est déployée en permanence, au point nommé PK12.

 

Le capitaine Mickaël, commandant d’unité au 2erégiment d’infanterie de marine stationné au Mans, a passé 4 mois avec ses hommes au cœur de la capitale centrafricaine.

 

L’investissement des marsouins du 2e RIMa a permis de favoriser la reprise de la circulation et de la vie économique, la réouverture des écoles et des centres de santé au point PK12. Un point névralgique de Bangui, ouvrant sur la MSR (main supply road), empruntée par tous les convois de marchandises alimentant le plus grand marché de la capitale. Leur étroite coopération avec les forces de sécurité intérieures a également permis l’acceptation des forces internationales et le retour de la confiance au sein des communautés. Preuve en est, une diminution des actes de violence !

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 18:25
FAA : interception d’un Go Fast transportant de la cocaïne

 

18/06/2014 Sources : EMA

 

Dans la nuit du 14 au 15 juin 2014, la frégate de surveillance (FS) Germinal a participé à une opération de lutte contre le narcotrafic et permis l’arraisonnement d’un Go Fast transportant plus de 110 kilos de cocaïne.

 

Sur instruction du procureur de la République de Fort-de-France, l’antenne Caraïbes de l’OCRTIS a pu exploiter un renseignement partagé par le service de renseignement britannique, le NCA (National Crime Agency), qui faisait état d’une organisation de narcotrafiquants vénézuéliens cherchant à s’implanter en Guadeloupe. Cette information, recoupée avec d’autres renseignements, a conduit l’OCRTIS à suspecter le déroulement d’une opération de transport de drogue en direction de la Guadeloupe, impliquant un navire de pêche (chargé de transporter la drogue depuis le Venezuela) et un Go Fast(chargé de sa livraison en Guadeloupe). Sous l’autorité du préfet de la Martinique, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer (AEM), l’amiral Bosselut, commandant supérieur des forces armées aux Antilles, a commandé l’opération d’interception depuis le centre opérationnel interarmées implanté au Fort Desaix.

 

La frégate de surveillance (FS) Germinal a intercepté au large de la Guadeloupe l’embarcation de type Go Fast et mis la main sur 115 kilos de cocaïne. Par la suite, en approchant le second bateau suspecté de se livrer au trafic de stupéfiants, elle a pu filmer le rejet à la mer de plusieurs colis ayant l’apparence de ballots de drogue. L’analyse des images prises par la frégate a permis d’estimer à 120 kg le poids des produits stupéfiants. Ces derniers, vraisemblablement lestés, ont sombré au fond de la mer.

 

Ces résultats témoignent de la volonté de la France de lutter contre le crime organisé et le trafic de produits stupéfiants, aux côtés de ses partenaires européens et caribéens. Ils manifestent l'efficacité de l'action interministérielle et judiciaire menée par la France contre le trafic de produits stupéfiants en zone Antilles-Guyane. Cette prise s’ajoute au 2 tonnes saisies en 2013 dans la zone Antilles Guyane.

FAA : interception d’un Go Fast transportant de la cocaïne
FAA : interception d’un Go Fast transportant de la cocaïne
FAA : interception d’un Go Fast transportant de la cocaïne
FAA : interception d’un Go Fast transportant de la cocaïne

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 17:55
Plein gaz pour le banc d’essai du moteur TP400

 

18/06/2014 Armée de l'air

 

Le premier banc d’essai dédié à la maintenance du moteur de l’A400M, le TP400, a été inauguré, le 16 juin 2014 sur le site de l’atelier industriel de l’aéronautique (AIA) de Bordeaux. Cet événement s’est déroulé en présence de nombreux élus, représentants étatiques et industriels, dont l’ingénieur général hors classe (IGHC) Patrick Dufour, directeur du service industriel de l’aéronautique (SIAé).

 

À cette occasion, une plaque a été dévoilée notamment par Messieurs Alain Juppé, maire de Bordeaux et Alain Rousset, député de la Gironde.

Cette inauguration constitue une étape importante dans le développement du programme A400M, nouvel avion de transport de l’armée de l’air. D’ici la fin de l’année 2014, l’AIA de Bordeaux effectuera ses premières opérations de maintenance sur TP400, selon les termes d’un contrat commercial liant le SIAé aux industriels.

Situé dans le berceau de l’aéronautique français, l’AIA bordelais est le seul établissement en Europe à disposer des infrastructures nécessaires à la maintenance de ce turbopropulseur, hormis celle des industriels concepteurs.

Développé par EuroProp International (EPI), alliance d’industriels espagnols, britanniques, allemands et français, le TP400 est le turbopropulseur le plus puissant construit dans le monde occidental. D’un poids de deux tonnes, il développe une puissance supérieure à 11 000 CV.

 

Retrouvez le webdoc sur l'A400M

Plein gaz pour le banc d’essai du moteur TP400Plein gaz pour le banc d’essai du moteur TP400

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 17:55
Retrouvez dès aujourd’hui toute la Marine – ou presque – à partir d’un smartphone ou d’une tablette!


18/06/2014 Marine Nationale

 

Retrouvez dès aujourd’hui toute la Marine – ou presque – à partir d’un smartphone ou d’une tablette! la Marine nationale lance sa nouvelle application Cols bleus, disponible gratuitement sur l’ App Store et Google Play.

 

Quatre ans après le lancement de la première application IPhone « Marine nationale » qui disparaitra prochainement, c’est une toute nouvelle « app » qui est lancée aujourd’hui et qui achève le déploiement de la « galaxie Cols Bleus »

ACTUALITÉS : Dossiers, informations sur les missions, l’activité, les exercices, suivez en direct la marine en action.
   
AGENDA : Calendrier des évènements, des expositions ou carte interactive vous permettent en un coup d’œil de savoir où rencontrer la Marine.
   
FLOTTE : Approfondissez votre connaissance de la Marine en consultant les fiches des aéronefs, des bâtiments de combat et des bâtiments de soutien mises à votre disposition.
   
CONTRIBUEZ : et Devenez reporter sur colsbleus.fr. Envoyez directement vos textes, photographies ou vidéos à Cols Bleus et retrouvez-les dans la rubrique du même nom..
   
GOODIES : Sonneries, photos, fonds d’écran… Personnalisez votre téléphone aux couleurs de la Marine !
   
RECRUTEMENT : Découvrez les carrières et les métiers offerts par la Marine en vous connectant sur etremarin.fr

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories