Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 12:55
Eurosatory et UAV Show s’associent
Eurosatory et UAV Show s’associent

 

4 mars Aerobuzz.fr

 

En 2014, Eurosatory et UAV Show jouent la complémentarité. Les entreprises de la filière drones vont ainsi avoir la possibilité d’exposer en statique leurs matériels dans le cadre du plus grand salon mondial de l’armement (16-20 juin 2014 à Paris-Villepinte) et de les présenter en vol, quelques semaines plus tard, à l’occasion de la troisième édition du salon des drones (9-11 septembre 2014 à Bordeaux-Aéroparc). C’est évidemment un plus que propose Eurosatory à 1.400 exposants et à ses 53.000 visiteurs. Mais c’est aussi une fabuleuse rampe de lancement pour UAV Show qui, dès sa création, a fait le pari de montrer les drones en vol. En 2012, lors de la précédente édition, une vingtaine de machines avaient été présentées sur la zone aérienne réservée du Camp de Souge. En 2014, les démonstrations dynamiques devraient prendre une autre dimension.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 12:50
Inde: enquête sur un contrat avec Rolls-Royce

 

04/03/2014 Par Lefigaro.fr (AFP)

 

Le ministère indien de la Défense a demandé l'ouverture d'une enquête sur l'achat de moteurs d'avions de combat auprès du motoriste britannique Rolls-Royce dans le cadre d'un contrat estimé à 1,6 milliard de dollars US.

 

Le Bureau central des enquêtes (CBI) va enquêter sur des soupçons de pots-de-vin pour la fourniture de moteurs à l'entreprise publique indienne Hindustan Aeronautics Ltd (HAL) entre 2007 et 2011, a précisé un responsable du ministère. "Il y a eu un rapport interne (conduit par HAL) qui laisse deviner des trous dans le contrat. Le CBI se penche sur le dossier", a ajouté ce responsable sous couvert d'anonymat.

 

Ces moteurs étaient destinés à des avions de combat développés par HAL et qui servaient d'appareils de formation aux forces aériennes et maritimes indiennes. Un porte-parole de Rolls-Royce a indiqué que le groupe allait "coopérer pleinement" avec les autorités indiennes, a rapporté l'agence de presse du pays, Press Trust of India (PTI).

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 12:45
L'ONU enverra des casques bleus en RCA

 

3 mars, 2014 – BBC Afrique

 

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ban Ki-moon a recommandé ce lundi de déployer en Centrafrique 11.820 Casques bleus. Une opération qui n'aura lieu qu'en septembre.

 

Sur ces 11 820 Casques bleus déployés en plus, 10 000 seraient des soldats et 1 820 des policiers, selon l’Agence France Presse. Ils auront pour mission de rétablir l'ordre et la sécurité, soutenant la force africaine sur place : la Misca.

 

Dans un rapport transmis aux 15 pays membres du Conseil de sécurité, Ban Ki-moon précise que le mandat initial de cette opération de maintien de la paix de l'ONU sera centré sur « la protection des civils ».

 

Cette décision sonne comme un écho à l’appel lancé plus tôt ce lundi à Kinshasa par la Présidente de transition en République centraficaine. Catherine Samba-Panza demandait un « soutien massif » de la communauté internationale.

 

La France, engagée en Centrafrique dans l’opération Sangaris, a manifesté par la voix de son Conseil de sécurité son approbation quant au soutien des forces armées de l’ONU. Le 27 février dernier, 400 militaires étaient arrivés en renfort, portant le total à 2 000 soldats français.

 

700 000 déplacés

 

Cependant, le rapport de Ban Ki-moon indique que « cela prendra environ six mois au Nations Unies de préparer le déploiement de l’opération ».

 

Des milliers de musulmans ont fui vers le Nord-Est du pays et la frontière avec le Tchad, création une division du pays.

 

Depuis décembre, 2 000 personnes ont été tuées en Centrafrique et plus de 700 000 déplacées.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 12:40
Crimée: 22.000 militaires ukrainiens ont fait défection (Poutine)

 

MOSCOU, 4 mars - RIA Novosti

 

22.000 militaires ukrainiens et plusieurs dizaines de systèmes de missiles sol-air S-300 sont passés sous l'autorité du gouvernement de la république autonome de Crimée, a annoncé mardi à Moscou le président russe Vladimir Poutine.

"Il semble qu'on souhaite reproduire le scénario de Kiev en Crimée et qu'on puisse y organiser une série d'attaques terroristes. Cela inquiète beaucoup les habitants de Crimée. Ils ont donc créé des comités d'autodéfense et ont pris le commandement des unités militaires locales (…). Plusieurs dizaines de systèmes de missiles S-300 et d'autres armes, ainsi que 22.000 militaires sont passés sous l'autorité des Criméens. Dieu merci, cela s'est passé sans coup férir et c'est le peuple de Crimée qui contrôle tout", a indiqué M.Poutine lors d'une conférence de presse.

Suite au changement de pouvoir à Kiev où la Rada suprême a destitué le président du pays, le Conseil suprême de Crimée a décidé fin février de tenir un référendum sur l'élargissement des pouvoirs de la république autonome ukrainienne de Crimée. Initialement fixée au 25 mai, la date du référendum a ensuite été avancée au 30 mars.

Le premier ministre criméen Sergueï Aksenov a adressé une demande d'aide au président russe Vladimir Poutine. 

Le représentant de la Russie auprès de l'ONU Vitali Tchourkine a annoncé que le président Poutine avait en outre reçu une lettre de Viktor Ianoukovitch, que la Russie considère comme le président légitime de l'Ukraine. M.Tchourkine a présenté une photocopie de la lettre où M.Ianoukovitch demande d'envoyer des troupes russes en Ukraine pour protéger les civils.

Le 1er mars, le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a autorisé le recours à la force en Ukraine en vue de régler la situation dans ce pays. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine a plus tard expliqué que l'adoption de la résolution ne signifiait pas le recours immédiat à la force. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a précisé que M.Poutine n'avait pas pris de décision sur l'utilisation des Forces armées russes à l'étranger.

Région peuplée principalement de russophones, la Crimée a été rattachée en 1954 à l'Ukraine qui faisait alors partie de l'Union soviétique. Il s'agissait d'une décision purement formelle, car le transfert de ce territoire était effectué à l'intérieur du même Etat. Après la chute de l'URSS en 1991, la Crimée est restée au sein de l'Ukraine, mais a reçu le statut de république autonome.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 12:35
Dépenses militaires de la Chine: une préoccupation pour le Japon

 

05 mars 2014 Romandie.com (AFP)

 

TOKYO - L'augmentation de plus de 12% des dépenses militaires annoncée mercredi par la Chine pour 2014 préoccupe le Japon, a réagi le secrétaire général du gouvernement japonais.

 

La transparence, ou plutôt l'absence de transparence, de la politique de défense et des capacités militaires de la Chine est devenue un motif de préoccupation pour la communauté internationale, dont le Japon, a déclaré Yoshihide Suga lors d'un point de presse.

 

La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait augmenter de 12,2% son budget militaire en 2014, alors que Pékin est impliqué dans de vifs différends territoriaux avec plusieurs de ses voisins.

 

Les dépenses militaires du pays atteindront cette année 808,23 milliards de yuans (95,9 milliards d'euros), a indiqué le ministère chinois des Finances dans un rapport préparé pour une session de l'Assemblée nationale populaire (ANP), le Parlement de Chine.

 

Le gouvernement (nippon) prend note (de cette augmentation) et nous continuerons à surveiller l'évolution, des dépenses militaires chinoises, a poursuivi M. Suga.

 

Les experts occidentaux se disent toutefois convaincus que les dépenses militaires réelles de Pékin dépassent très largement les montants annoncés. Le Pentagone a ainsi estimé que la Chine avait dépensé en 2012 pour sa défense entre 135 et 215 milliards de dollars (98 et 156 milliards d'euros).

 

Nous continuerons, en coopération avec d'autres pays concernés, à demander à la Chine d'accroître la transparence de sa politique de défense, a ajouté le porte-parole du gouvernement japonais.

 

En visite à Pékin le 14 février dernier, le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait justement exigé de la Chine davantage de transparence en matière de défense, après les tensions causées par l'instauration unilatérale par Pékin d'une zone d'identification de la défense aérienne (ADIZ) en mer de Chine orientale.

 

M. Suga en a profité mercredi pour répéter que le Japon n'avait aucune intention militariste, comme l'en accuse régulièrement Pékin, et qu'au contraire le Japon marche sur le chemin de la liberté, la paix et la démocratie depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale.

 

Les relations entre la Chine et le Japon sont exécrables depuis septembre 2012 en raison d'un différend territorial en mer de Chine orientale mais aussi de polémiques liées à l'Histoire du vingtième siècle.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 12:35
Chine: Pékin annonce une nouvelle hausse à deux chiffres de son budget militaire

 

 

05.03.2014 Romandie.com (AWP)

 

Pékin (awp/afp) - La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait augmenter de 12,2% son budget militaire en 2014, soit une nouvelle hausse à deux chiffres, alors que Pékin est impliqué dans de vifs différends territoriaux avec plusieurs de ses voisins.

 

Les dépenses militaires du pays atteindront cette année 808,23 mrd de yuans (116,9 mrd CHF), a indiqué le ministère des Finances dans un rapport préparé pour une session de l'Assemblée nationale populaire (ANP), le Parlement chinois.

 

Témoin de ses ambitions de conforter son statut de puissance militaire, Pékin a ces dernières années régulièrement renforcé ses dépenses dévolues à la Défense, qui ont gonflé de 11,2% en 2012 puis de 10,7% en 2013.

 

Le budget de la défense chinoise est le deuxième plus élevé du monde, mais reste nettement derrière celui des Etats-Unis (632,8 mrd USD attendus cette année).

 

Les experts occidentaux se disent toutefois convaincus que les dépenses militaires réelles de Pékin dépassent très largement les montants annoncés. Le Pentagone a ainsi estimé que la Chine avait dépensé en 2012 pour sa défense entre 135 et 215 mrd USD.

 

"En se fondant sur notre histoire et notre expérience, nous croyons que la paix peut seulement être préservée en étant soi-même forts", avait averti mardi Fu Ying, porte-parole de l'ANP, lors d'une conférence de presse.

 

Cette augmentation des moyens de la Défense chinoise avive les inquiétudes des Etats-Unis et des voisins du géant asiatique, en particulier le Japon.

 

Les relations entre Tokyo et Pékin se sont sérieusement dégradées depuis plus d'un an en raison d'une querelle de souveraineté sur des îles inhabitées en mer de Chine orientale, administrées par le Japon sous le nom de Senkaku mais revendiquées par la Chine sous celui de Diaoyu.

 

Signe de la montée des tensions régionales, le gouvernement japonais a décidé mi-décembre d'augmenter de 5% ses dépenses militaires sur les cinq ans à venir, avec un budget de 24'700 mrd de yens (214,4 mrd CHF) pour la période 2014-2019.

 

Tokyo s'était alors attiré les foudres de Pékin: la décision du Japon "ne peut que provoquer de vives inquiétudes parmi les pays riverains en Asie et dans la communauté internationale", avait réagi le ministère chinois de la Défense.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 12:20
La marine américaine commandera moins de F-35 que prévu

 

04/03/2014 Capital.fr (AOF)

 

Sale temps pour Lockheed Martin. La marine américaine devrait en effet ne commander que 36 exemplaires du chasseur F-35 conçu par le géant de l'aéronautique et de la défense, qui a dû supprimer plusieurs milliers d'emplois au cours des derniers mois, au lieu des 69 initialement prévus. C'est en tout cas ce qu'a déclaré un responsable du ministère de la Défense sous couvert d'anonymat. Ces appareils seront livrés entre 2015 et 2020.

 

Publiés fin janvier, les résultats du quatrième trimestre de Lockheed Martin ont notamment révélé un bénéfice net de 488 millions de dollars, ou 1,5 dollar par action, contre 569 millions (1,73 dollar par action) un an auparavant, soit un repli de 14,2%. Le chiffre d'affaires du groupe a, lui, reculé de 4,7% à 11,5 milliards de dollars.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 10:30
corvette Gowind photo DCNS

corvette Gowind photo DCNS

 

05/03/2014 Michel Cabirol – la Tribune.fr

 

Le groupe naval a été choisi par le Caire pour équiper la marine égyptienne de quatre corvettes Gowind armées de missiles VL Mica et Exocet de MBDA. Un contrat estimé à 1 milliard d'euros.

 

 

C'est un très joli coup pour DCNS à l'exportation... à la grande surprise de beaucoup à Paris. Selon des sources concordantes, le groupe naval dispose d'un accord de principe du Caire pour la vente de quatre corvettes Gowind de 2.400 tonnes (+ 2 options en négociation) armées de missiles surface-air VL Mica et mer-mer Exocet. Un contrat évalué à 1 milliard d'euros hors armement. Une compétition remportée face aux chantiers navals allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui proposait des Meko A200, et néerlandais Damen (corvette Sigma). Trois des quatre corvettes Gowind seront fabriquées en Egypte. Pour DCNS, c'est un nouveau succès de la Gowind après celui remporté en Malaisie (6 corvettes).

 

C'est le ministre de la Défense, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, qui sera candidat à l'élection présidentielle, qui a décidé cette acquisition. C'est aussi un geste fort du Caire vis-à-vis de Paris. L'armée égyptienne avait appelé fin janvier son chef, architecte de la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en juillet dernier, à répondre à "l'appel du peuple" en se présentant à l'élection présidentielle. L'homme fort actuel de l'Égypte souhaite avant son départ du ministère boucler un certain nombre de dossiers. C'est d'ailleurs aussi le cas pour l'achat de l'armée égyptienne de neuf avions de transports CASA d'Airbus Group. L'armée de l'air égyptienne (Egypt Air Force) exploite déjà cinq C-295 sur les 12 commandés.

 

Deux nouveaux sous-marins allemands

 

L'Égypte aurait également exercé une option pour l'acquisition de deux sous-marins U-209 supplémentaires fabriqués par le groupe naval allemand TKMS. Il s'agit d'une option sur deux nouveaux bâtiments, qui serait exercé par Le Caire dans le cadre du contrat de gré à gré signé à l'été 2011 pour un montant de 920 millions d'euros. Puis un acompte avait été versé quelques mois plus tard en décembre. Le premier sous-marin armé de missiles mer-mer Harpoon Block II de Boeing, serait livré en 2016.

 

En contrepartie de cette vente au Caire, Berlin a décidé la semaine dernière de lancer la construction du sixième sous-marin Dophin (des U-214 modifiés pour lancer des missiles nucléaires) à Israël. Trois bâtiments ont été déjà livrés tandis que deux autres sont en construction dans le chantier naval allemand de Kiel. Des Dolphin qui confèrent une supériorité opérationnelle et technologique aux Israéliens face aux Égyptiens.

 

Le Caire fait aussi son marché en Russie

 

La Russie et l'Égypte sont proches de conclure des contrats sur l'achat d'armements d'un montant de plus de 3 milliards de dollars (2,18 milliards d'euros), avait annoncé mi-février le quotidien économique russe Vedomosti. Les deux parties ont "paraphé ou signé des contrats pour plus de 3 milliards de dollars" qui portent sur "l'achat d'avions de chasse MiG-29M/M2, de systèmes de défense antiaérienne de différents types, d'hélicoptères Mi-35" et d'autres armements russes, avait précisé le journal, citant des sources au sein de l'industrie de la défense russe. Ces achats doivent être financés par l'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, selon Vedomosti.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:55
Nouvelle-Calédonie: campagne de tir au canon pour les Puma

 

04/03/2014 Armée de l'air

 

Des hélicoptères Puma de l’escadron de transport 52 (ET 52) de Nouvelle-Calédonie ont conduit une campagne de tir au canon de 20mm, du 24 au 26 février 2014.

 

Deux fois par an, les six mécaniciens navigants de l’escadron de transport 52 de la base aérienne 186 participent à une campagne de tir au canon afin de conserver leurs qualifications opérationnelles.

 

Mais l’exercice a également offert une occasion idéale aux pilotes d’hélicoptères de s’entraîner à réaliser des manœuvres aériennes particulières telles que le vol en semi-renversement ou le vol orbital. Il s’agit de techniques de vol qui permettent de prendre en compte la vulnérabilité de l’aéronef lors des phases de tir au canon. L’objectif est de frapper fort, vite, en se dévoilant au dernier moment, tout en conservant un effet de surprise et un maximum de discrétion.

 

Ce type de campagne de tir vise également à conserver une forte symbiose de l’ensemble de l’équipage, une capacité essentielle à bord d’un hélicoptère lors de ce type de phase.

Nouvelle-Calédonie: campagne de tir au canon pour les Puma

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:55
Le porte-hélicoptères "Vladivostok" va commencer ses essais à la mer

 

04/03/2014 Jean Guisnel - Défense ouverte / Le Point.fr

 

Les essais du premier des deux navires commandés par la Russie commencent mercredi sur le chantier STX de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique.

 

Pendant la crise, les affaires continuent... Premier des deux gros navires de guerre achetés en 2011 par la Russie à la France, le porte-hélicoptères Vladivostok est en pleine forme. Si tout se passe comme prévu, une démonstration symbolique mais puissante de la solidarité militaire entre Paris et Moscou sera donnée mercredi 5 mars à 18 h 30, lorsque le porte-hélicoptères flambant neuf quittera la forme Joubert du port de Saint-Nazaire pour filer tout droit vers la pleine mer. Il s'agira de sa sortie inaugurale, du premier essai en vraie grandeur de ce que les marins appellent le "flotteur", c'est-à-dire la coque et son système de propulsion. Au menu de cette sortie - avec retour prévu samedi 8 mars à 7 h 30 -, des petites pointes de vitesse, des "girations" (virages les plus serrés possible), des "crash stops" avec la machine "battant en arrière". La routine en fait, si ce n'est que cette activité technique va revêtir une forte dimension diplomatique alors que la crise autour de la Crimée et de l'Ukraine prend de l'ampleur. Car on n'aurait garde d'oublier que, si le Vladivostok commence ses essais pour une livraison à la marine russe en octobre 2014, un second navire identique est en construction, lui aussi aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire. Il est déjà bien avancé, mais sa livraison n'est pas attendue avant octobre 2015. Précisons qu'il a été baptisé Sébastopol par les Russes, du nom de leur immense base navale de Crimée ! Concrètement, la moitié avant du navire est déjà terminée à Saint-Nazaire. La partie arrière fabriquée à Saint-Pétersbourg, selon le même processus que pour le Vladivostok, sera livrée en juin prochain.

 

400 marins russes attendus

 

À ce stade, aucun marin russe n'est encore installé à Saint-Nazaire. Les essais de mercredi seront conduits par le chantier STX, toujours propriétaire du navire, sous sa seule autorité. Les chantiers ont recruté un équipage temporaire, composé d'un capitaine au long cours et d'officiers de la marine marchande. Le gouvernement français n'a pour l'instant annoncé aucune décision sur la poursuite de ces essais, qui devraient donc se dérouler comme prévu. Les choses vont cependant s'accélérer dans les jours qui viennent, avec l'arrivée de tout ou partie des futurs équipages des deux navires - 400 hommes au total - qui ne seront pas hébergés dans les hôtels de la région, mais à bord du bâtiment-école Smolny, attendu incessamment à Saint-Nazaire.

 

Après de très longues hésitations, le gouvernement français a accepté de livrer aux Russes Le Mistral équipé de son système de combat Senit 9 (Système d'exploitation navale des informations tactiques), qui fédère toutes les informations numérisées - navigation, transmissions, opérations, veille radar air et surface et situation tactique en temps réel. Moscou avait fait de la livraison de ce système de combat une condition sine qua non de l'achat de ces deux navires, et le gouvernement de François Fillon avait longtemps hésité. Finalement, le Senit 9 qui équivaut à celui qui équipe les navires français du même type (Mistral, Tonnerre, Dixmude) a bien été installé à bord, mais avec une particularité qui en dégrade fortement les performances : il ne permet pas la mise en oeuvre directe des armes depuis le bord et une adaptation devra être faite par les Russes eux-mêmes, notamment pour diriger les canons sextuples de 30 mm AK-630 et les missiles surface-air SA-8. Les aménagements nécessaires devraient être terminés au bout de quelques mois. La construction d'un prolongement du quai de 1,6 km, porté à 2,7 km, devant accueillir les deux navires à Vladivostok a commencé en février dernier.

 

Particularité franco-française

 

Selon l'expert incontournable Bernard Prézelin, auteur de la bible internationale Flottes de combat et connaisseur de tous les navires de guerre au monde, le Vladivostok a été équipé voici deux semaines de la plus avancée des technologies navales françaises de pointe : le radar MRR-3D-NG de Thales. Sa vente avait longtemps été différée, sans que l'on sache à ce stade qui a décidé, de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande, de le livrer aux Russes. En revanche, les Français n'ont pas cédé sur le SIC-21 réclamé par la marine russe : ce système numérisé de planification tactique et de renseignement a été jugé non exportable par Paris.

 

Nos requêtes pour connaître la position officielle de Paris sur le dossier de ces deux navires n'ont pas été couronnées de succès. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a dit, en début de semaine, à propos d'une éventuelle révision de la coopération militaire franco-russe : "Nous n'en sommes pas là." Au ministère de la Défense, on indique que la situation est "à l'étude". Mais Moscou a quelques éléments pour faire réfléchir les Français, notamment la commande éventuelle de deux nouveaux bâtiments du même type. À 600 millions d'euros, le navire, cela fait réfléchir ! Pour l'instant, Paris ne dit rien. Quelle est la formule, déjà ? Ah, oui... Le client est roi.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:50
HMS Tireless steams past Type 23 frigate HMS Westminster during an exercise

Photo by UK MoD


Trafalgar Class nuclear submarine HMS Tireless steams past Type 23 frigate HMS Westminster during an exercise, as seen from Westminster's Lynx helicopter. [Picture: Leading Airman (Photographer) Dan Rosenbaum, Crown copyright]

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:40
Manoeuvres de la marine russe en Baltique

 

05.03.2014 ( Xinhua )

 

Alors que le président russe Vladimir Poutine étend la présence militaire de son pays en Crimée et dans l'est de l'Ukraine dans un contexte de troubles dans la région, plus de 3 500 militaires de l'infanterie de marine et de la défense côtière russes des régions militaires ouest et centre ont pris part à des exercices tactiques non programmés dans l'enclave russe de Kaliningrad sur la Baltique.

 

Le capitaine Vladimir Matveev, porte-parole de la flotte russe de la Baltique, a confirmé que ces manoeuvres, qui concernent plus de 450 unités militaires, prépareraient les soldats à des "combats offensifs et défensifs dans un contexte de brouillage de signaux, de frappes aériennes et de tirs d'artillerie ennemis".

 

Le capitaine Matveev a aussi fait savoir que ces exercices étaient menés dans un environnement "aussi proche que possible de celui de combats réels", avec des déploiements d'armes réelles et toute la gamme disponible de véhicules militaires et de technologies de communication. Les unités militaires vont "perfectionner leurs techniques avec des armes standards et des équipements militaires et tester leur mobilité sur un champ de bataille", a-t-il ajouté.

 

La tenue de ces exercices de grande envergure coïncide avec l'implication diplomatique et militaire de plus en plus grande de la Russie dans le conflit civil en cours dans l'Ukraine voisine.

 

Tandis que les puissances occidentales ont menacé la Russie de diverses sanctions économiques et diplomatiques incluant la suspension de la Russie au sein du G8 en cas de maintien de la position actuelle de Moscou, la Russie a mis en avant son droit à sécuriser ses propres frontières et à protéger les populations à majorité russophones et d'origine russe de l'est de l'Ukraine et de la péninsule de Crimée.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:35
Visite d’ALPACI au Japon

 

Source armees-polynesie.pf

 

Du 15 au 24 février, le contre-amiral Anne Cullerre, commandant la zone maritime du Pacifique (ALPACI) et commandant supérieur des forces armées en Polynésie française (COMSUP FAPF), s’est rendu au Japon pour y rencontrer les autorités du ministère de la défense, des forces d’autodéfense et du ministère des affaires étrangères.

 

Le COMSUP a donné une conférence sur « la France dans le Pacifique » à la promotion en cours du National institute for defense studies (NIDS), puis elle s’est entretenue avec le chef d’état-major des forces d’auto-défense, le numéro deux des forces maritimes et le commandant en chef de la flotte qui l’a reçue à bord du destroyer Teruzuki.

 

Ces différents entretiens ont permis d’évoquer les opportunités concrètes de coopération opérationnelle, notamment en mer de Chine orientale, où la frégate de surveillance Prairial sera déployée dans quelques semaines.

 

Ce déplacement a aussi été l’occasion pour ALPACI de rencontrer les autorités américaines stationnées au Japon, notamment le RADM Montgomery, commandant la TF70 constituée autour du porte-avions USS Georges Washington.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:35
Le Japon préoccupé par la hausse des dépenses militaires chinoises

 

TOKYO, 5 mars – RIA Novosti

 

Le Japon est préoccupé par la hausse rapide des dépenses militaires chinoises et l'absence de transparence entourant le budget de défense de ce pays, a déclaré mercredi à Tokyo lors d'une conférence de presse le secrétaire général du gouvernement nippon, Yoshihide Suga.

"La politique de défense et les capacité militaires de la Chine manquent de transparence. C'est un motif d'inquiétude pour la communauté internationale, notamment pour notre pays. Avec d'autres pays et la communauté internationale, nous allons entreprendre des efforts pour rehausser la transparence de la politique de défense chinoise", a indiqué le responsable.

En 2014, le budget militaire chinois augmentera de 12,2% sur un an, à 808,2 milliards de yuans, soit environ 132 milliards de dollars, selon le projet de budget 2014 présenté mercredi. Les dépenses de Pékin dans le domaine de la défense ont connu en 2013 une hausse de 10,7% sur un an, à 720,2 milliards de yuans (117,7 milliards de dollars).

Selon les données du Pentagone, ces données pourraient être 1,2 à 2 fois supérieures, le budget ne prenant pas en compte les dépenses en équipements produits hors de Chine.

Au cours des 20 dernières années, le budget militaire chinois a augmenté de plus de 10% par an.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:20
DoD Proposes $154 Billion for New Weapons, R&D in 2015

The Pentagon released its fiscal 2015 budget proposal Tuesday.

 

Mar. 4, 2014 - By MARCUS WEISGERBER – Defense News

 

WASHINGTON — The Pentagon plans to cut weapon purchases slightly in fiscal 2015, but still plans to invest $153.9 billion for new aircraft, ships, satellites, ground systems and other equipment.

 

The US Defense Department’s modernization investments — which includes procurement and research-and-development accounts — fell only 3.6 percent despite federal budget caps. The numbers were disclosed in DoD’s $496 billion 2015 budget proposal, which the Obama administration sent to Congress on Tuesday.

 

Research-and-development accounts in DoD’s base budget were not hit as deeply as expected, falling $1.7 billion, or 2.6 percent from the 2014 enacted spending levels.

 

Defense leaders for the past year have stressed their desire to protect research-and-development funding, despite defense spending cuts.

 

Procurement fell a little steeper, falling $3.8 billion, or 4 percent, below the 2014 enacted level.

 

Moreover, the White House’s “opportunity, growth and security” initiative, which is separate from the Pentagon’s 2015 base budget, includes nearly $4 billion for procurement of military aircraft.

 

If Congress approves the extra proposal, it would boost Pentagon modernization spending close to the $159.7 billion enacted by Congress in 2014.

 

The additional proposal includes procurement money for:

 

■ 26 Boeing Apache helicopters ($600 million).

 

■ 28 Sikorsky Black Hawk helicopters ($500 million).

 

■ 2 Boeing Chinook helicopters ($100 million)

 

■ 8 Boeing P-8 Poseidon maritime patrol aircraft ($1.1 billion).

 

■ 10 Lockheed Martin C-130J aircraft ($1.1 billion).

 

■ 2 Lockheed F-35 joint strike fighters ($300 million).

 

■ 12 General Atomics MQ-9 UAVs ($200 million).

Partager cet article

Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 08:20
Ukraine: le Canada suspend sa coopération militaire avec la Russie

 

MOSCOU, 5 mars - RIA Novosti

 

Le premier ministre canadien Stephen Harper a annoncé mardi avoir suspendu toute coopération militaire entre le Canada et la Russie, rapportent les médias occidentaux.

"Ce matin, j'ai demandé que toutes les activités bilatérales prévues entre les Forces armées canadiennes et celles de la Fédération russe soient suspendues immédiatement",  lit-on dans une déclaration diffusée par le service de presse gouvernemental.

Selon M.Harper, cette mesure concerne les exercices militaires, dont Vigilant Eagle de NORAD, ainsi que "toutes les rencontres".

"La situation en Ukraine demeure pour nous une grave préoccupation et nous sommes à revoir nos relations avec le gouvernement du président Poutine en conséquence", a indiqué le premier ministre canadien.

Lundi, le porte-parole du Pentagone John Kirbey a fait savoir que Washington suspendait également sa coopération avec les militaires russes en raison de la situation autour de l'Ukraine.

Le 1er mars, le Sénat russe a autorisé le recours à la force miliaire en Ukraine "en raison de la situation extraordinaire dans ce pays, de la menace pesant sur la vie des citoyens russes et des effectifs du contingent militaire russe qui sont déployés dans la république autonome ukrainienne de Crimée conformément à un accord bilatéral".

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 20:51
La Russie teste avec succès un missile intercontinental

 

04.03.2014 Romandie.com (ats)

 

La Russie a procédé mardi avec succès au tir d'essai d'un missile intercontinental au plus fort des tensions suscitées par la crise ukrainienne. Par ailleurs, l'armée ukrainienne affirme avoir repoussé à mains nues une attaque de fusiliers marins russes dans le port de Sébastopol, en Crimée.

 

Les Forces des fusées stratégiques de la Fédération de Russie ont lancé un missile Topol RS-12M de la région d'Astrakan, sur le littoral de la Caspienne. L'ogive non armée a atteint sa cible qui se trouvait au Kazakhstan, a rapporté l'agence de presse russe RIA, citant un porte-parole du ministère russe de la Défense.

 

En Crimée, l'armée ukrainienne a pour sa part affirmé avoir repoussé à mains nues une attaque de fusiliers marins russes armés qui avaient tenté de prendre d'assaut un navire mouillant à Sébastopol.

 

"Les hommes armés ont approché en remorqueur le navire Slavoutitch, il y a eu une tentative de monter à bord du bateau, de capturer les marins et de se saisir de leurs armes", a précisé le ministère ukrainien de la Défense dans un communiqué.

Navires bloqués

 

"Le navire a été attaqué par des militaires en uniforme de fusiliers marins russes venus d'un navire russe", a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère. Les marins "en sont venus aux mains et l'attaque a été repoussée", a encore précisé ce porte-parole.

 

Les bateaux russes continuent de bloquer les navires ukrainiens à Sébastopol, selon le ministère ukrainien. Mais il était impossible mardi de vérifier cette information de source indépendante.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 20:40
Ukraine: toutes les options restent sur la table pour sanctionner la Russie

 

04 mars 2014 Romandie.com (AFP)

 

LONDRES - Londres a affirmé mardi que toutes les options restaient ouvertes pour répondre à l'intervention russe en Ukraine après la publication d'un extrait d'un document officiel laissant entendre que la diplomatie britannique ne soutiendrait pas des sanctions commerciales.

 

Le ministre des Affaires étrangères William Hague a déclaré mardi devant la chambre des Communes que toutes les options restaient sur la table aussi bien diplomatiques qu'économiques pour trouver une issue à la crise ukrainienne.

 

Cependant, le Royaume-Uni ne fera pas d'annonce avant la réunion jeudi des responsables européens, a-t-il ajouté.

 

Le chef de la diplomatie britannique a jugé absolument regrettable qu'un document tenu par un conseiller de David Cameron ait pu être photographié au téléobjectif. Cela n'aurait pas dû se produire, a-t-il dit devant la chambre basse du Parlement.

 

Cependant, il a précisé que ce qui est écrit dans un document entre les mains d'un responsable officiel ne constitue pas nécessairement un exposé des décisions que prendra le gouvernement de Sa Majesté.

 

Le Royaume-Uni ne devrait pas soutenir, pour l'instant, des sanctions commerciales (...) ou fermer aux Russes le centre financier de Londres, peut-on lire sur ce document publié par la BBC et plusieurs journaux.

 

De nombreuses sociétés russes ont choisi d'être cotées en bourse de Londres, alors que de nombreux oligarques russes possèdent de somptueuses demeures dans la capitale britannique.

 

Selon la presse, le document en question suggère que le Royaume-Uni n'appuierait pas de préparatifs militaires de l'Otan, et que l'ONU, et non pas l'Union européenne, devrait être en première ligne pour tenter de résoudre politiquement la crise en Ukraine.

 

A l'inverse, le gouvernement envisage une approche plus prudente incluant des restrictions de visas qui viseraient des personnalités russes, selon le Daily Telegraph.

 

Le chef de la diplomatie a noté que les réactions des marchés financiers montraient qu'il y a économiquement des risques importants pour la Russie, en pénétrant en Crimée.

 

Sur le gel d'avoirs individuels, il a mis en garde sur le fait qu'il fallait être bien sûrs de notre cas pour appliquer des sanctions à des personnes.

 

La veille, lors d'une visite à Kiev, William Hague avait mis en garde la Russie contre les conséquences et le coût d'une intervention en Ukraine, sans donner plus de détails.

 

Le Premier ministre britannique, David Cameron, avait, lui, souhaité une désescalade faute de quoi Moscou s'exposerait à des pressions diplomatiques, politiques, économiques et autres.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 20:35
L’incendie du sous-marin indien INS Sindhuratna a commencé sur le pont des postes d’équipage

 

4 mars 2014. Portail des Sous-Marins

 

L’incendie — et la fumée qu’il a dégagé — qui a touché le sous-marin indien INS Sindhuratna s’est déclaré sur le pont des postes d’équipage, et non dans les locaux batteries du sous-marin, a déclaré mardi le ministère de la défense.

 

C’est la conclusion d’une enquête préliminaire sur l’incendie tirée par une commission d’enquête dirigée par un vice-amiral.

 

Après le retour du sous-marin dans le port de Mumbai, une autre équipe spécialisée de l’état-major local a aussi menée une enquête.

 

Deux officiers, le Lt. Commander Kapish Muwal et le Lt. Commander Manoranjan autres sous-mariniers ont été blessés. A la suite de l’incendie, le chef d’état-major de la marine, l’amiral D K Joshi, a démissioné.

 

« Suite à l’inspection préliminaire du 3è compartiment, le lieu probable où s’est déclaré l’incendie est sur le pont des postes d’équipage, un pont au-dessus du local batterie. Certains câbles électriques présentent des brûlures ou sont endommagés dans cette zone, » explique le ministère.

 

Cependant, la cause de l’incendie, et son point de départ, doivent être déterminés de façon précise par la commission d’enquête.

 

Les sous-marins de la classe Kilo (Sindhughosh pour la marine indienne) sont équipés de 240 éléments de batteries, également répartis entre 2 locaux, avant et arrière. Les batteries actuellement installées sur l’INS Sindhuratna ont subis environ 113 cycles [1] à ce jour sur un maximum de 200.

 

Une inspection préliminaire des locaux batterie, et des batteries qui s’y trouvent, n’a révélé ni dommage, ni signe montrant que l’incendie aurait pu y démarrer.

Notes : [1] De charge et décharge (ndt).

 

Référence : New Indian Express

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 20:20
Afghanistan: le Pentagone prévoit 80 milliards malgré la fin du conflit

 

04 mars 2014 Romandie.com (AFP)

 

WASHINGTON - Le Pentagone prévoit de consacrer 79,4 milliards de dollars en 2015 pour financer ses dépenses liées au conflit en Afghanistan, un montant stable malgré la fin de la guerre attendue à la fin de l'année, selon le projet de budget dévoilé mardi.

 

Ces fonds, officiellement dévolus aux opérations d'intervention extérieures (OCO), servent depuis une dizaine d'années à financer les surcoûts liés aux guerres en Irak, en Afghanistan et contre le terrorisme.

 

Mais, alors que les opérations de combat en Afghanistan se terminent au 31 décembre et qu'il est loin d'être sûr que Washington maintienne le contingent de 10.000 hommes envisagé dans le pays par la suite, le Pentagone prévoit 79,4 milliards de ces fonds pour l'exercice budgétaire 2015, qui court du 1er octobre 2014 au 30 septembre 2015.

 

Ce montant, dont la répartition n'est pas détaillée à ce stade, est en retrait de seulement 5 milliards de dollars par rapport à celui de l'exercice 2014, alors que la présence militaire américaine dépasse les 30.000 hommes.

 

En 2011, les forces américaines étaient encore présentes en Irak et avaient plus de 100.000 militaires en Afghanistan. Le budget OCO était alors de 159 milliards de dollars.

 

Ce maintien d'un important budget dédié à la guerre en Afghanistan permet au Pentagone de s'affranchir à bon compte du plafond imposé par le Congrès au budget de la Défense, explique Todd Harrisson, spécialiste du budget au Center for Strategic and Budgetary Assessments (CSBA), un cercle de réflexion de Washington.

 

L'exécutif et le Congrès sont disposé à l'utiliser pour limiter l'impact de coupes automatiques imposées au budget de base du Pentagone, qui s'établit à 495,6 milliards pour l'exercice 2015, explique-t-il.

 

Par ce jeu d'écriture, une partie des frais opérationnels et de maintenance habituels sont transférés sur le fonds OCO. Cette pratique a largement compensé la réduction du budget de base due aux coupes automatiques, explique Todd Harrisson.

 

Au total, le projet de budget 2015 pour la défense américaine s'élève donc à 575 milliards de dollars, en net retrait par rapport au pic de 2010 (691 milliards) mais bien au-delà du budget 2001 (316 milliards).

 

Le budget du Pentagone équivaut au budget combiné des 15 pays qui dépensent le plus pour leur défense après les Etats-Unis.

 

Malgré cela, il ne prévoit pas un financement adéquat pour la modernisation des avions, l'entraînement et l'entretien des bases nécessaires pour que le Pentagone ait les moyens de répondre pleinement aux défis qui lui sont posés, juge le ministère.

 

Le budget, dont les grandes lignes avaient été dévoilées dès le 24 février par le chef du Pentagone Chuck Hagel, prévoit également une liste de courses de 26,4 milliards supplémentaires non financées à ce stade, essentiellement pour acheter davantage de matériel.

 

Le budget 2015 est protégé des coupes automatiques grâce à un accord entre démocrates et républicains, mais celles-ci doivent reprendre en 2016, pour atteindre quelque 500 milliards de dollars d'ici 2022.

 

Le Pentagone a également dévoilé mardi sa revue stratégique quadriennale (QDR), qui représente une mise à jour de la stratégie de défense dévoilée par Barack Obama début 2012.

 

Elle prévoit des forces armées moins nombreuses mais équipées et entraînées pour des conflits de haute intensité après une décennie principalement consacrée à la contre-insurrection.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 19:55
Toulon : Le Mistral prend le large

 

4 mars 2014. Portail des Sous-Marins

 

Mardi 4 mars 2014, le bâtiment de projection et de commandement Mistral a appareillé. Accompagné de la frégate La Fayette, les deux unités vont mettre le cap sur Brest d’où le départ de leur mission sera donné le 12 mars prochain.

 

La mission « Jeanne d’Arc » associe mission opérationnelle et mission de formation des officiers élèves.

 

Ils regagneront Toulon en juillet prochain au terme de 4 mois de navigation en Atlantique.

 

Source : Marine Nationale

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 19:50
Radarsat-2 Information To Be Used By European Maritime Safety Agency

 

March 4, 2014 By David Pugliese  - Defence Watch

 

MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd. has announcedthat it has received an order to provide RADARSAT-2 information to the European Maritime Safety Agency (EMSA) as part of EMSA’s CleanSeaNet program.

 

More from the MDA news release:

 

This order is the first issued under a four-year Indefinite Delivery/Indefinite Quantity (IDIQ) agreement MDA has with EMSA. The IDIQ has a ceiling of CA$7.5 million.

 

MDA will provide EMSA with RADARSAT-2 information covering all European sea areas, for use in detecting possible oil spills on the sea surface, and providing information for maritime surveillance projects, such as vessel detection.

 

The RADARSAT-2 satellite has global high-resolution surveillance capabilities that include a large collection capacity and high accuracy. The satellite acquires data regardless of light or weather condition, provides frequent re-visit imaging options, and is supported by ground receiving stations that provide near real-time information delivery services. This versatility makes RADARSAT-2 a reliable source of information in multi-faceted intelligence surveying and monitoring programs.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 19:50
First Tranche 3 Eurofighter for Italy emerges

 

Mar. 4, 2014 by Craig Hoyle - FG

 

London - Italy’s first Tranche 3 production example of the Eurofighter Typhoon has been rolled out from Alenia Aermacchi’s Turin-Caselle final assembly line, ahead of being handed over within the next few months.

 

“The Italian single-seat aircraft number 64 is now ready for engine tests, and will be delivered within the first half of this year,” the Eurofighter consortium says.

 

Italy’s air force is to receive 21 aircraft under the four-nation programme’s Tranche 3A production phase, with a further combined 91 to be accepted by Germany, Spain and the UK.

 

The Italian air force has a current active fleet of 71 Eurofighters, and is also yet to receive its last three examples in the Tranche 2 configuration, according to Flightglobal’s MiliCAS database.

 

The emergence of the second aircraft in the new standard – which follows a lead Royal Air Force example flown for the first time by a BAE Systems test pilot last December – comes days after Germany’s defence ministry confirmed it will not proceed with the Eurofighter programme’s previously expected Tranche 3B activity. This was to have delivered the last 124 aircraft from an originally-planned umbrella contract for 620 of the type signed by the partner nations. Italy, Spain and the UK also plan to halt their acquisition of the Typhoon on the completion of their 3A order.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 19:40
L'Otan discutera de l'Ukraine avec la Russie mercredi

 

04 mars 2014 Romandie.com (AFP)

 

BRUXELLES - L'Otan a de nouveau accusé mardi la Russie de violer la souveraineté de l'Ukraine, mais a décidé de débattre de la crise directement avec l'ambassadeur russe mercredi, malgré la suspension par les Etats-Unis des liens militaires avec Moscou.

 

En dépit des appels répétés de la communauté internationale, la Russie continue de violer la souveraineté de l'Ukraine et son intégrité territoriale, et de violer ses engagements internationaux, a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, à l'issue de la réunion des 28 ambassadeurs de l'Alliance à Bruxelles, la deuxième sur la crise ukrainienne en trois jours.

 

Ces développements présentent de sérieuses implications pour la sécurité et la stabilité de la zone euro-atlantique, a-t-il ajouté.

 

Les ambassadeurs poursuivront mercredi leurs discussions au cours de deux réunions, d'abord avec leurs homologues chargés de la sécurité auprès de l'Union européenne, puis avec celui de la Russie auprès de l'Otan.

 

Ce dernier, Alexandre Grushko, a accepté le principe de cette réunion exceptionnelle, prise à l'initiative de plusieurs pays membres de l'Alliance, a indiqué Oana Lungescu, la porte-parole de l'Otan.

 

M. Grushko avait critiqué lundi la tenue de la réunion de mardi en estimant qu'elle attisait la tension et démontrait qu'une mentalité +Guerre froide+ primait toujours à l'Otan, selon des médias russes.

 

Au cours de cette réunion, les Alliés ont décidé de renforcer l'échange de renseignements sur la crise ukrainienne et d'examiner en détail ses implications pour l'Alliance, a-t-on indiqué de source diplomatique. Mais il n'est absolument pas prévu que l'Otan endosse un rôle opérationnel, a-t-on précisé.

 

La réunion avait été demandée par la Pologne, qui a invoqué l'article 4 du Traité fondateur de l'Otan. Ce dernier stipule que tout Allié peut demander des consultations chaque fois qu'il estime que son intégrité territoriale, son indépendance politique ou sa sécurité est menacée.

 

Dimanche, M. Rasmussen avait accusé la Russie de menacer la paix et la sécurité en Europe. Les Etats-Unis, membres influents de l'Otan, ont décidé lundi de suspendre tous les liens militaires avec Moscou.

 

Le Conseil Otan-Russie (COR) a été créé en 2002 pour favoriser la coopération entre les deux partenaires sur les enjeux sécuritaires, comme la gestion des crises ou la lutte contre le terrorisme et la piraterie. Le principal sujet de contentieux est le projet de bouclier antimissile que développe l'Otan en Europe et que la Russie considère comme une menace pour ses intérêts.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 19:40
Landing Ship Saratov photo A.Brichevsky

Landing Ship Saratov photo A.Brichevsky

 

04 mars 2014 marine-oceans.com  (AFP)

 

ISTANBUL - Deux bateaux de la marine de guerre russe ont franchi mardi le détroit du Bosphore en direction de la mer Noire et de l'Ukraine, en plein bras de fer militaire avec Moscou, ont rapporté les médias turcs.

 

Selon l'agence de presse Anatolie, les deux bâtiments, le navire de débarquement "Saratov" et le navire d'assaut "Yamal" qui se trouvaient en Méditerranée, au large de la Syrie, ont été rappelés vers leur base navale de Sébastopol en Crimée, une province autonome ukrainienne à majorité russophone.

 

Mardi également, la frégate de la marine ukrainienne "Hetman Sahaidachny" a franchi le détroit des Dardanelles en direction du détroit du Bosphore et de la mer Noire, a ajouté Anatolie.

 

Les forces russes se sont déployées autour de la plupart des sites stratégiques de Crimée, où la Russie s'est réservé le droit de protéger ses citoyens après la destitution du président pro-russe ukrainien Viktor Ianoukovitch.

 

Signe de cette tension, huit chasseurs F16 de l'armée de l'air turque ont décollé en urgence lundi après qu'un avion espion russe eut été détecté le long de l'espace aérien turc au-dessus de la mer Noire, a annoncé mardi l'état-major turc.

 

Membre de l'OTAN, la Turquie a exprimé lundi son inquiétude pour la minorité tatare turcophone de Crimée, un territoire qui faisait partie de l'Empire ottoman jusqu'à sa conquête par la Russie au XVIIIe siècle.

Large Landing Ship Yamal photo A.Brichevsky

Large Landing Ship Yamal photo A.Brichevsky

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories