Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 16:20
Osprey Assault

7/17/2013 Strategy Page

 

Three MV-22B Osprey tiltrotor aircraft from Marine Medium Tiltrotor Squadron (VMM) 265 (Reinforced), 31st Marine Expeditionary Unit take off from Samuel Hill Airfield in the Shoalwater Bay Training Area on July 16. The 31st MEU is participating in Talisman Saber 2013, a biennial exercise that enhances multilateral collaboration between U.S. and Australian forces for future combined operations, humanitarian assistance and natural disaster response. (U.S. Marine Corps photo by Lance Cpl. Matthew Bragg)

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 16:20
A US Navy's MQ-8C UAV. Photo US Navy

A US Navy's MQ-8C UAV. Photo US Navy

24 July 2013 naval-technology.com

 

The US Navy has received the first upgraded MQ-8C Fire Scout unmanned aerial vehicle (UAV) from Northrop Grumman, in preparation for ground and flight testing.

 

The UAV will initially undergo ground testing to demonstrate its ability to communicate with the ground control station, followed by flight trials to validate its technology.

 

Northrop Grumman medium-range tactical systems vice-president George Vardoulakis said the upgraded Fire Scout UAV will undergo ground and flight testing to meet the US Navy's urgent requirement for maritime intelligence, surveillance and reconnaissance.

 

"Testing on the naval air systems command test range provides us with extended air space to conduct and demonstrate long endurance and systems testing in a maritime environment," Vardoulakis said.

 

"The endurance upgrade doubles the time on station of the MQ-8 system, and will help reduce the workload for the ship's crew by cutting the number of times the crew will need to be in flight quarters."

 

The upgraded MQ-8 system features a modified commercially available airframe to provide enhanced range, more than double the endurance and three times the payload capacity when compared to the MQ-8B variant.

 

Currently in service onboard the US Navy aircraft carriers, the MQ-8B is also used in Afghanistan to provide intelligence, surveillance and reconnaissance capabilities to maritime and ground commanders.

 

The new MQ-8C Fire Scout is capable of vertical take off and landing, and provides the navy with extended range, payload and cargo hauling capabilities.

 

The MQ-8C UAV's first operational deployment with the US Navy is scheduled in 2014.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:55
Le premier vol du demonstrateur nEuron - photo Dassault Aviation

Le premier vol du demonstrateur nEuron - photo Dassault Aviation

July 25, 2013 defense-aerospace.com



SAINT-CLOUD, France --- The Board of Directors, chaired by Mr. Éric Trappier, closed yesterday the financial statements for the first half-year 2013. These consolidated condensed interim financial statements were reviewed by the Statutory Auditors who expressed an unqualified opinion.

Éric Trappier, Chairman and CEO of Dassault Aviation, stated:

“After its maiden flight, last December, nEUROn demonstrated the exceptional know-how of France and Europe, but the Public Authorities are looking overseas to purchase MALE drones.

We have to obtain the launching of a UCAS (Unmanned Combat Air Systems) program and a European MALE (Medium Altitude Long Endurance) program. (Emphasis added—Ed.)

…/…

Concerning UCAV (Unmanned Combat Air Vehicles), it should be noted that:
- the Radar Cross Section measurement campaign of the nEUROn demonstrator and the display of the aircraft at the Paris Air Show. Dassault Aviation is prime contractor of this program, with five European industrial partners;
- the pursuit of the preparatory study for the launching of an Unmanned Combat Air System (UCAS) demonstrator, in cooperation with BAE Systems.

Concerning MALE (Medium Altitude Long Endurance) UAV, we have started discussions with European industrial partners to examine the possibilities of designing and producing together a European MALE drone. A common declaration of intent was made at the opening of the Paris Air Show.


Click here for the full statement, on the Dassault Aviation website.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:50
EU Flags Defense Sector Revamp Ahead of Summit

Jul. 24, 2013 Defense News (AFP)

 

BRUSSELS, BRUSSELS CAPITAL REGION — The European Commission on Wednesday set out recommendations to improve Europe’s fragmented and cash-strapped defense industry, with a focus on pooling resources in areas with dual military and civilian applications.

 

The ideas were drawn up at the request of European Union member states, who are to discuss defense issues at a summit in December.

 

There has been notoriously little cross-border cooperation on defense, an area where the EU occupies a backroom role compared to NATO.

 

The commission highlighted potential areas of cooperation between civilian and military research to boost competitiveness and generate home-grown know-how shared across EU borders.

 

It cited satellite applications as a key example, and suggested offering incentives to reduce what have often proved prohibitive costs for European producers.

 

The commission also envisages a beefed-up, EU-badged role in peacekeeping and peace-enforcement beyond its borders.

 

The defense sector in the EU already provides some 400,000 jobs and generated turnover of around 96 billion euros (US $125 billion) in 2012.

 

But sharp cuts to government budgets due to the eurozone debt crisis have left the commission arguing that research, technology, manufacturing and procurement should all be better integrated, to make money go further.

 

Special EU rules that allow governments to close off procurement for sensitive defense contracts will also be up for debate by leaders in the run-up to the defense summit.

 

Commission President Jose Manuel Barroso — who did little to douse what he told journalists was “speculation” that he may be a candidate to head up NATO next year — said “the US is asking Europe to do more.”

 

He said a more integrated defense approach would be “complementary to, but not in contradiction with, NATO.”

 

He underlined that “the commission has no intention of buying military equipment.”

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:50
A400M defensive flares test - photo Airbus Military

A400M defensive flares test - photo Airbus Military

July 22, 2013 By Gerald Traufetter - spiegel.de

 

German Defense Minister Thomas de Maizière, in trouble over the costly cancellation of the Euro Hawk drone, faces a potentially even greater problem. Certification for the A400M military transport plane is behind schedule and plagued by legal pitfalls.

 

The image was truly emblematic: A huge, heavy transport plane painted in camouflage gray stood unable to move, the wheels of its landing gear sunk up to the axles in the soft sand of eastern Germany's Lausitz region.

 

Although the incident occurred more than a year ago, few people heard about the pilot mishap that stranded the A400M Atlas aircraft. That is, apart from the manufacturer -- Airbus Military -- the German armed forces, and the six European air forces that had put in orders for the massive four-engine turboprop plane.

 

The aircraft, which was designed for a maximum starting weight of 141 metric tonnes, was undergoing tests on the grass runway of Cottbus-Drewitz Airport. The test landing had gone without a hitch, but when roll and braking tests were conducted, the heavy prototype suddenly slid, and its left undercarriage ploughed into the ground.

 

The image of the stricken colossus could be symbolic of the fate of German military procurement at the present time -- and yet the aircraft is part of a prestigious European project, with orders for 170 planes worth a combined €25 billion ($32.9 billion). Last year crews spent hours using shovels and heavy lifting gear to free the plane from the sandy ground. But now a different and far more serious problem threatens to keep it grounded: The German armed forces, the Bundeswehr, can't meet the legal requirements for getting military certification for the A400M.

 

Read MORE

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:35
F-X III fighter contest F-35 Eurofighter F-15 SE photo FG

F-X III fighter contest F-35 Eurofighter F-15 SE photo FG

July 25, 2013 Source: Reuters


SEOUL --- South Korea said on Thursday it would hold a new round of bidding next month for its 8.3 trillion won purchase of 60 next generation fighter jets, [which was] suspended after bids exceeded the budget.

The Defence Acquisition Program Administration (DAPA), the country's arms procurement agency, suspended the auction earlier this month after 55 rounds. None of the entries, Lockheed Martin Corp's F-35, Boeing Co's F-15 and EADS's Eurofighter Typhoon, submitted bids meeting the required price.

The DAPA said it would begin a new round of bidding for its biggest-ever defence import programme in the third week of August. Analysts said that was unlikely to close the price gap that has scuppered previous rounds.

"We have decided at the defence project committee meeting to resume bidding for the F-X project," DAPA spokesman Baek Youn-hyeong told a briefing.

Baek hinted at the possibility of increasing the budget, but offered no further details.

"If there is no entry with price within the project budget after the resumption of bidding, we will pursue the project again through reviews or increase in overall budget," he said. (end of excerpt)


Click here for the full story, on the Reuters website.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:35
Report: Japan Eyeing Marines, Drones

Jul. 25, 2013 – Defense News (AFP)

 

TOKYO, JAPAN — Japan should acquire amphibious units like the US Marines and surveillance drones, newspapers on Thursday reported a government paper will say this week, as a territorial dispute with China rumbles on.

 

The interim report, to be issued as early as Friday by the Defense Ministry, will also promote “the need to boost a comprehensive capability of containment” as part of anti-ballistic missile measures against North Korea, reports said.

 

The phraseology falls short of any mention of “pre-emptive strike capability” but reflects an ongoing debate in Japan’s defense community about the need to reinterpret aspects of the pacifist country’s military stance.

 

Nationalist Prime Minister Shinzo Abe has said Japan needs to discuss the idea of having some kind of first strike provision if it is to effectively counter threats from North Korea’s nuclear and missile programs.

 

However, observers say he must tread carefully. Japan’s constitutionally prescribed pacifism enjoys wide support in the country at large and is particularly cherished by Abe’s coalition partners, a centrist Buddhist party.

 

The Asahi and Yomiuri, influential papers on the left and the right, respectively, say the interim report advocates a US Marines-like amphibious force, capable of conducting landing operations on remote islands.

 

It also suggests looking at the introduction of a drone reconnaissance fleet that could be used to monitor Japan’s far-flung territory.

 

The report will be reflected in Japan’s long-term defense outline that is expected to be published toward the end of this year, a defense ministry spokesman told AFP, adding that a committee comprising top defense officials has been engaged in discussion on these subjects for several months.

 

China has become increasingly active in the seas surrounding Japan, including waters near the Tokyo-administered Senkaku islands in the East China Sea, which Beijing claims as the Diaoyu islands.

 

The row over their ownership, which began decades ago, erupted last September when Japan nationalized three of the islands. It took another turn Wednesday when possibly armed Chinese coastguard vessels sailed through nearby waters for the first time.

 

Later in the day, Tokyo scrambled fighters to shadow a Chinese reconnaissance aircraft that flew in international airspace in between two Okinawan islands.

 

It was the first time Beijing had sent a military plane through the gap and out to the Pacific Ocean, Tokyo officials said, adding they saw it as a sign of “China’s ever-growing maritime advance.”

 

Abe’s administration decided to review the current long-term defense outline, which was drafted by the now-opposition Democratic Party of Japan in 2010.

 

The hawkish premier this year boosted Japan’s defense budget for the first time in more than a decade against the backdrop of growing concerns about China among many countries in the region

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 12:55
L'écusson de la Multinational Entry into Service Team. Photo Olivier Fourt RFI

L'écusson de la Multinational Entry into Service Team. Photo Olivier Fourt RFI

14 juillet 2013 Olivier Fourt/RFI

 

L’avion-cargo A400M a ouvert le défilé aérien de ce 14 juillet. L’avion a survolé les Champs-Elysées, suivi d’une cinquantaine d’aéronefs, mais en réalité il faudra encore des mois avant qu’un premier escadron d’A400M soit réellement opérationnel.

France : L’A400M à la Multinational Entry into Service Team
(02:22)

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 12:40
Vikhr anti-tank missiles installed on a Ka-50 Alligator helicopter. Photo Allocer.

Vikhr anti-tank missiles installed on a Ka-50 Alligator helicopter. Photo Allocer.

25 July 2013 airforce-technology.com

 

The Russian Ministry of Defence (MoD) has awarded a contract to Izhmash for the delivery of antitank guided missiles to the national armed forces.

 

Under the RUB13bn ($401m) contract, the company will supply unspecified units of Vikhr-1 laser-guided anti-tank missile system to the Russian military.

 

Calling the contract to be the company's biggest state contract for delivery of high-precision weapons to the MoD, Izhmash director general Konstantin Busygin was quoted by ITAR-TASS as saying that the company has all the production facilities, qualified personnel and technologies required for effective fulfilment of the contract under the original schedule.

 

''We are taking this contract very seriously and will do our best to have it fulfilled completely in time,'' Busygin said.

 

The director general was also quoted by RIA Novosti as saying earlier that the Vikhr-1 contract is expected to enable the company to solve almost all of its financial problems.

 

Izhmash, the manufacturer of Kalashnikov assault rifle, or AK-47, currently has debts of up to RUB3bn ($92.7m), according to the news agency.

 

Manufactured by Konstruktorskoe Buro Priborostroeniya (KBP) bureau, the Vikhr is a long-range, air launched missile designed for engagement of vital ground targets, such as armoured targets equipped with built-in and add-on explosive reactive armour between 8-10km ranges during the day and 5km at night depending on the launch platform used.

 

Air-launched from the Ka-50, Ka-52 helicopters and Su-25T aircraft, the missile is also capable of engaging a range of low-speed air targets in conditions of air defence assets activity.

 

Vikhr missiles are currently operational with the Russian Air Force.

 

Deliveries under the contract are scheduled to be completed by 2015.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 12:35
Major Military Forces in the Asia - Pacific Region (Approximate Strength)  Source JDF 2013

Major Military Forces in the Asia - Pacific Region (Approximate Strength) Source JDF 2013

25.07.2013 journal-aviation.com (Reuters)

 

TOKYO, 25 juillet (Reuters) - Le gouvernement japonais, mené par le Premier ministre Shinzo Abe, devrait profiter d'un examen de sa politique de défense pour envisager d'acquérir la capacité de mener des frappes préventives, peut-on lire jeudi matin dans le quotidien Yomiuri.

 

Selon le journal, les premières conclusions de l'examen, dont le rapport final est attendu à la fin de l'année, devraient dès vendredi conseiller d'étudier comment "renforcer la capacité de dissuasion et de réponse aux missiles balistiques".

 

Même si le rapport provisoire ne devrait pas aller jusqu'à évoquer la possibilité de frapper des bases ennemies en cas de menace imminente, le recours potentiel à des attaques préventives affaiblirait encore plus le sens pacifiste de la Constitution japonaise, rédigée après la défaite du pays lors de la Seconde guerre mondiale.

 

L'article 9 de la Constitution, écrite sous l'égide des forces d'occupation des États-Unis, interdit de participer à toute guerre, mais n'empêche pas dans les faits les Forces japonaises d'autodéfense de constituer l'une des armées les plus puissantes d'Asie.

 

Yomiuri rapporte que le ministère de la Défense étudie aussi la construction de drones de surveillance et la création d'une force navale pour protéger des îles reculées, comme l'archipel Senkaku/Diaoyu, qui est l'objet d'une dispute territoriale avec Pékin, en mer de Chine orientale.

 

"Quelle que soit la manière dont le Japon explique les choses, la Chine va violemment le critiquer", annonce Michael Green, analyste pour le Centre des études stratégiques et internationales, basé à Washington.

 

Dans un premier rapport, publié au début du mois, le ministère japonais de la Défense a estimé que Tokyo faisait face dans la région à la double menace d'une Chine de plus en plus autoritaire et d'une Corée du Nord de plus en plus imprévisible. (voir ) (Linda Sieg; Julien Dury pour le service français)

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 12:20
Photo Lockheed Martin

Photo Lockheed Martin

25/07/2013 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Saft a récemment signé un contrat avec le motoriste General Electric Aviation, pour la fourniture d'une "batterie haute puissance à la pointe de la technologie" qui assurera l'alimentation de secours des actionneurs électromécaniques des gouvernes de vol du F-35. Un contrat d'un montant de 6,5 millions de dollars.

 

Le leader mondial de la conception et de la fabrication de batteries de haute technologie pour l'industrie, Saft, reste à bord de l'avion de combat américain, le F‐35 de Lockheed Martin. Il introduit "une technologie Li‐ion sans précédent" pour cet avion de combat. Saft a récemment signé un contrat avec le motoriste américain General Electric Aviation, pour un montant de 6,5 millions de dollars dans le cadre de la phase de production initiale à faible cadence (LRIP 6) du F‐35. "Travailler sur le programme F‐35 donne à Saft une opportunité exceptionnelle de promouvoir les solutions Li‐ion dans les avions de combat de dernière génération », a déclaré le directeur général de la division Specialty Battery Group de Saft, Thomas Alcide, cité dans le communiqué de Saft.

 

Dans le cadre de ce contrat, Saft prendra en compte les objectifs industriels MEA (More Electric Aircraft) visant une optimisation des performances et une réduction des émissions de CO2. Le groupe français produira "une batterie haute puissance à la pointe de la technologie qui assurera l'alimentation de secours des actionneurs électromécaniques des gouvernes de vol". La batterie fournira une alimentation de secours en vol aux systèmes critiques de l'appareil. Chaque ensemble livré se composera d'une batterie JSF 270V et d'une batterie JSF 28V par appareil.

 

A bord du F-35 depuis 2002

 

Saft fournit des batteries à GE Aviation depuis 2006. Cette solution s'appuie sur 15 ans de recherche sur la technologie Li‐ion et sur un historique de plus de 60 ans de développement et de fourniture de batteries à base de nickel à l'aéronavale américaine. Aujourd'hui, le programme de développement de batteries pour le F‐35 a enregistré plus de 6.000 heures de vols.

 

Saft travaille depuis le début des années 2000 sur le F-35. En 2002, Saft America avait achevé l'étape préliminaire de la phase de conception et de développement (SDD - System Design and Development) du système de gestion de l'alimentation électrique du F-35. Le groupe a remporté les contrats de fourniture des batteries 28 V, qui délivreront l'énergie nécessaire au démarrage du groupe auxiliaire de puissance, et des batteries 270 V, qui assureront l'alimentation de secours des surfaces de commande de vol. La batterie 28 V AMFB a notamment participé au succès du programme lors du premier vol du chasseur en décembre 2006. Saft a terminé la phase SDD du programme JSF en 2008 et a reçu commande de batteries Li-ion 28 V et 270 V pour les phases I, II et III du programme LRIP. Les premières livraisons de batteries LRIP ont eu lieu en 2009.

 

Des résultats en chute

 

Le groupe français a annoncé ce mercredi une chute de 44,5 % de son bénéfice net au premier semestre, en raison de ventes moins profitables, la situation devant s'améliorer lors de la deuxième moitié de l'année. "Globalement, le second semestre devrait enregistrer un plus fort niveau de ventes, tant dans nos activités traditionnelles que dans les nouveaux marchés du lithium-ion", a indiqué Saft dans un communiqué. Lors des six premiers mois de l'année, Saft a dégagé un bénéfice net de 11,1 millions d'euros, contre 20,0 millions lors du premier semestre 2012. Le chiffre d'affaires a affiché une légère baisse de 1 % à taux de change et périmètre constants, à 284,9 millions d'euros.

 

Outre une perte de 5,2 millions d'euros due à SNB (42 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012 pour 340 salariés), son activité désormais vendue de petites batteries au nickel, ce recul s'explique surtout par une baisse des marges du fabricant de batteries, dont les ventes les plus rentables ont piqué du nez. "Le niveau global des ventes a été inférieur à nos attentes, ce qui a eu pour effet d'affecter la profitabilité du premier semestre", a expliqué le président du directoire, John Searle, cité dans le communiqué. Saft a certes affiché des ventes "excellentes" sur certains créneaux comme les réseaux de télécommunication, avec un gros contrat avec un client indien, mais "la rentabilité de ces ventes additionnelles a été faible". Quant aux ventes de la division de batteries de spécialité, la plus rentable, elles ont décliné par rapport à 2012, précise Saft.

 

Avertissement sur résultat début juillet

 

Saft avait émis un avertissement sur résultat début juillet. Le groupe s'attend désormais à un excédent brut d'exploitation (Ebitda) annuel entre 90 et 95 millions d'euros contre 102 et 106 millions attendus initialement et à un chiffre d'affaires dans le bas de la fourchette de 630 à 650 millions prévue auparavant. Ces prévisions ont été confirmées mercredi. L'Ebitda du premier semestre s'est établi à 40 millions d'euros, en diminution de 20,2 %.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:55
EMIA-FE : L'opératif, maître d’oeuvre des opérations combinées

24/07/2013 Sources : EMA

 

Le commandement opératif est le plus haut niveau du commandement militaire projeté sur un théâtre, où des opérations sont planifiées,conduites et soutenues par une ou plusieurs forces, en vue d’atteindre les objectifs militaires fixés par le commandement stratégique et de contribuer ainsi à la réalisation de l’état final recherché. Ceci se traduit par une aptitude à gérer et évaluer dans la durée les effets produits par l’action de la Force dans le cadre de l’environnement complexe d’un théâtre d’opération. Ombre portée du stratégique sur le théâtre,l’opératif donne de la substance aux orientations du niveau stratégique et du sens aux actions devant être menées au niveau tactique. La devise de l’EMIA-FE « Mens actionem regit » en est l’expression.

 

Les trois niveaux de commandement des opérations :

 

    Le niveau stratégique

 

Au plus près de l’autorité politique, le commandement stratégique traduit les décisions politiques en objectifs, élabore les options stratégiques proposées, fournit les ressources et détermine les contraintes et restrictions d’emploi de la force.

 

    Le niveau opératif

 

Sur le théâtre des opérations, ce commandement est le niveau d’intégration, de combinaison et d’évaluation des effets produits par l’action de la Force. Conduisant la campagne, il vise à atteindre les objectifs fixés par le commandant stratégique et contribue ainsi à l’établissement d’une situation concrète souhaitée à la fin de l’opération(état final recherché). Le commandant de l’opération dispose d’un PC de théâtre qui coordonne l’action du niveau tactique pour atteindre les objectifs définis et attendus sur le terrain. Exercé par une autorité unique, ce commandement recouvre des dimensions militaires, civilo militaires et politico-militaires. Il est, par essence, interarmées.

 

    Le niveau tactique

 

Sur le terrain, le commandement tactique est celui qui met en oeuvre les moyens des composantes terre, air, marine et forces spéciales qui lui sont affectés afin d’atteindre les objectifs militaires fixés. Conduisant sur le théâtre d’opération les actions militaires, ce niveau de commandement recouvre essentiellement des dimensions militaires et civilo-militaires.Il peut être colocalisé avec le niveau opératif.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:55
photo DICoD

photo DICoD

24/07/2013 Sources : EMA

 

Organisme unique au sein de la chaîne des opérations des armées françaises, tant par le rôle qu’il tient en matière de conception et de conduite des opérations au niveau opératif, que par la nature et la diversité des missions d’entraînement qui lui sont confiées, l’EMIAFE tire sa force de ses capacités collectives et des compétences très variées qu’il sait mobiliser. Ses missions s’articulent autour des volets « Force » et « Entraînement ». Atout majeur de l’EMIA-FE, cette dualité répond à l’ambition de disposer, en tant que de besoin, dans un cadre national ou multinational, d’une capacité de commandement interarmées sur un théâtre d’opération. Référent opératif pour les armées françaises et garant à ce titre du vivier opératif, l’EMIA-FE apporte ainsi au CEMA la garantie de disposer sous très faible préavis d’un personnel d’active et de réserve entraîné individuellement et collectivement capable de tenir sa place au sein de modules opératifs planification, renfort ou cadre.

 

    Force

 

L’EMIA-FE a notamment pour mission d’armer le noyau clé d’un poste de commandement opératif interarmées, en national ou multinational pouvant compter jusqu’à 250 membres. Capable également de réaliser l’entrée en premier sur un théâtre d’opération par la projection d’une équipe de liaison et de reconnaissance de théâtre (ELRT) de 10 à 15 spécialistes, l’EMIA-FE maintient en alerte des modules de 10 à 30 experts avec pour mission soit de renforcer des états-majors existants (module renfort),dans un cadre national ou multinational (UE, OTAN…), soit d’armer les postes clés d’un PC de force national (module cadre).

 

    Entraînement

 

L’EMIA-FE garantit la mise à disposition au profit des armées d’un vivier cohérent et aguerri de compétences individuelles et collectives de niveau opératif. Il assure pour cela la formation et le suivi des cadres d’active et de réserve appelés à servir dans tout type de structures de niveau opératif.Il est en tant que de besoin appelé à évaluer certains états-majors nationaux,en métropole, outre-mer ou à l’étranger et à les renforcer si nécessaire.Il apporte, par ailleurs, son expertise pour le montage, l’organisation,la conduite et l’évaluation de grands exercices nationaux, bilatéraux ou multinationaux. Il contribue également à la réflexion doctrinale et à la mise à jour des outils d’aide à la décision opérationnelle.

 

Un emploi optimisé par la modularité

Les missions de l’EMIA-FE

Portés par l’EMIA FE, les modules opératifs sont constitués en fonction de la nature de la mission selon le principe du Mission Tailored Package. Par leur maîtrise de la mécanique opérative et des processus de planification, les équipes pluridisciplinaires ainsi constituées apportent la plus-value nécessaire à l’état-major renforcé. Dimensionné au plus juste et pour répondre exactement au besoin, l’engagement par module cohérent garantit, quel que soit le cadre d’emploi, une contribution optimale et efficiente aux opérations, tout en permettant la conduite des exercices majeurs de niveau opératif.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:55
EMIA-FE : Une structure interopérable

24/07/2013 Sources : EMA

 

Comprenant 115 militaires en provenance des trois armées, l’EMIA-FE est structuré, à l’instar de l’OTAN ou de l’UE, autour de bureaux d’expertise (J1 à J9). Il est interopérable avec tous les états-majors opérationnels des pays alliés et partenaires. Depuis 2012, en vertu du traité de Lancaster House, l’EMIA-FE compte dans ses rangs des officiers britanniques.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:55
Nouveau pacha pour le porte-avions (PA) Charles de Gaulle

 24/07/2013 Marine Nationale

 

Le vice amiral d’escadre Xavier Magne, commandant la Force d’action navale (ALFAN), a fait reconnaître le capitaine de vaisseau Pierre Vandier comme nouveau commandant du porte-avions (PA) Charles de Gaulle le mercredi 24 juillet.

 

Depuis le 12 juillet, dans le cadre de sa remontée en puissance, le PA Charles de Gaulle effectue son stage de mise en condition opérationnelle (MECO). Organisé dans le prolongement de sa période normale d’entretien et d’une importante relève de personnel, ce stage permet à l’équipage de s’entraîner afin de se réapproprier complètement le bâtiment et d’être prêt à participer si nécessaire à des missions opérationnelles.

Les avions du Groupe Aérien Embarqué (Gaé) ( Rafale, Super Étendard modernisé et avion de guet aérien Hawkeye) ont ainsi rejoint le porte-avions. Les pilotes s’entraînent de jour comme de nuit afin d’obtenir leurs qualifications opérationnelles.

 

Un nouveau pacha

En plein cœur de cette montée en puissance, le CV Pierre Vandier a succédé au CV Olivier Lebas. La carrière du commandant prenant est riche, elle peut s’axer sur 3 composantes principales:

- Une expertise aéronautique

Breveté pilote d’aviation embarquée en 1993, il acquiert ses qualifications opérationnelles sur Super Etendard Modernisé. Il prend par la suite le commandement de la Flottille 12F « Rafale » et mène pendant deux ans les expérimentations militaires du nouveau chasseur embarqué. En tant que pilote de chasse, il participe à toutes les opérations du GAé notamment en Ex-Yougoslavie, au Kosovo et en Afghanistan

- Une expertise maritime et «ressources humaines»

À sa sortie de l’ École navale en 1989, il rejoint l’aviso escorteur Commandant Bory en tant que chef de service, puis est affecté officier «conduite du navire» de la frégate de surveillance Prairial. Plus tard, il est chargé de la formation d’élèves-officiers sur le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc. Il est affecté deux ans sur le porte-avions avant de prendre le commandement de la Frégate Légère Furtive Surcouf.

- Une expertise opérationnelle et interarmées.

Il participe à de nombreuses opérations : Guerre du Golfe, Ex-Yougoslavie, Kosovo et Afghanistan à plusieurs reprises. En 2008, il participe avec la FLF Surcouf à l’opération de libération des otages retenus par des pirates sur le voiler Le Ponant. En 2011, il assure, aux côtés d’un général français, la supervision des opérations aériennes de l’armée de l’Air et du Groupe Aéro Naval pour l’opération «Harmattan». De janvier à juin 2013, il dirige pendant six mois la cellule de crise Mali. À ce titre, il assure dès les premières heures de l’opération la conduite des opérations terrestres et aériennes et participe à la direction stratégique de la crise.

Trois questions au CV Pierre Vandier

·         Commandant, vous prenez le commandement du fleuron de la Marine nationale, quel effet cela fait-il ?

C'est une immense fierté que de se voir confier un bâtiment aussi prestigieux qui constitue le fer de lance de la Marine. Je suis très impressionné par l'engagement de l'équipage qui, a peine sorti d'une période d'entretien très intense, s'engage avec enthousiasme et professionnalisme dans la mise en condition opérationnelle du bâtiment et de son groupe aérien. Je ressens également une grande humilité face à cette responsabilité très importante qui demande un engagement total au service des armes de notre pays.

·         Le porte-avions sort d’une IEI, quel bilan tirez-vous de cette période d’indisponibilité ?

Cette période est un triple succès pour le porte-avions. Un succès du contenu de cet arrêt technique. Plus de 15 000 lignes de travaux et un million d'heures de travail ont été réalisés pendant cette période. Soit une densité quotidienne de travaux supérieure à celle de l'IPER de 2008, hors changement des cœurs.
C'est un succès sur les délais de cette IEI, puisque la date de fin de travaux a été respectée, ce qui est la preuve d'une excellente maitrise technique des industriels, des services de soutien et de l'équipage durant cette phase de travaux importante.
Enfin, un succès pour le savoir-faire de l'équipage puisqu'après 8 mois d'arrêt et seulement trois semaines après la reprise d'activité à la mer, nous sommes en train d'achever notre mise en condition opérationnelle par des entrainements de plus en plus proches des exigences des opérations réelles.

·         Enfin, quelles sont les perspectives du PA Charles de Gaulle à court terme ?

Le porte-avions devrait normalement recevoir dans quelques jours sa qualification opérationnelle. Cela veut dire qu'il sera apte à accomplir les missions que le chef des armées lui confiera. Pour l'équipage, après une année très dense et un début d'été sur les chapeaux de roues, c'est avant tout la perspective des permissions au mois d'aout qui permettront à nos marins de souffler et de profiter de l'été. Pendant toute cette période, une partie de l'équipage restera à bord pour assurer la sécurité du Charles de Gaulle à quai,  notamment de ses chaufferies nucléaires. Nous restons en permanence prêts à reprendre la mer si la situation l'exige.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:55
L’ONERA organise une convention pour les équipementiers en octobre

14.07.2013 - ONERA - Recherche & Industrie

 

L’ONERA va à la rencontre des équipementiers et organise une convention qui leur est dédiée le 22 octobre 2013, à l’espace Hamelin à Paris, dans le 16ème arrondissement.Exposés sur la R&T et rendez-vous d'affaire individuels sont au programme.

 

Depuis toujours, l’ONERA sait travailler avec des partenaires de toutes tailles, les grands constructeurs de l’aéronautique, l’espace et la défense, mais également les équipementiers, acteurs incontournables dans l’évolution du transport aérien. Pour les soutenir dans la relève des nouveaux défis de l’aéronautique, l’ONERA va à leur rencontre et organise une convention qui leur est dédiée le 22 octobre 2013, à l’espace Hamelin à Paris, dans le 16ème arrondissement. Des exposés permettront de découvrir la variété des disciplines couvertes par l’ONERA, et des rendez-vous d’affaires individuels seront organisés pour permettre aux équipementiers présents d’exposer leurs besoins en R&T et innovation. L’ONERA est aussi partenaire des Aerospace Days les 16 et 17 octobre 2013 qui se déroulement à Orly et participe aux Rendez-vous Carnot les 9 & 10 octobre 2013 à Lyon.

 

Pour s’inscrire gratuitement à la Convention Equipementiers :
sylvie.moitel-gin \@/ onera.fr

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:54
Le ministère de la Défense parraine le Contrat de génération Thales

25/07/2013 CNE Laetitia Périer - Economie et technologie

 

Dans le cadre de son engagement en faveur des industries de défense et de l’emploi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a parrainé mardi 23 juillet la signature du Contrat de génération Thales. Véritable dispositif d’aide à l’emploi visant à encourager l’embauche des jeunes et à garantir le travail des seniors, ce Contrat mis en place au sein du groupe de 67 000 salariés spécialisé dans la défense, la sécurité, l’aéronautique, l’espace et le transport terrestre prévoit notamment 2 000 contrats à durée indéterminée au profit de jeunes de moins de 30 ans.

 

C’est aux côtés de Jean-Bernard Levy, PDG de Thales, que Jean-Yves Le Drian a parrainé mardi dernier la signature du Contrat de génération Thales, conclu entre la direction générale, la direction des ressources humaines et les représentants du personnel du groupe. Entré en vigueur le 18 mars 2013, le Contrat de génération est un dispositif d’aide à l’emploi visant à encourager l’embauche des jeunes et à garantir le travail des seniors, tout en assurant la transmission des compétences. Il prévoit en contrepartie une aide financière versée par l’Etat.

 

Au sein de Thales, ce dispositif se concrétisera notamment par 2 000 contrats à durée indéterminée réservés à des jeunes de moins de 30 ans, des formations diplômantes en alternance, un soutien à l’éducation des moins diplômés et des initiatives en faveur de la diversité. Pleinement engagé dans la bataille du gouvernement pour l’emploi et la compétitivité, Jean-Yves Le Drian a souligné « l’enjeu majeur » qu’était la protection de l’industrie de défense « tant d’un point de vue stratégique, que d’un point de vue social et économique ». Avec 4 000 entreprises et 165 000 emplois directs, les industries de défense constituent un secteur industriel capital. Le ministre de la Défense a déclaré que la signature de ce contrat représentait à ce titre « une démarche significative, tant pour Thales et ses salariés, que pour la Nation toute entière ».

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:50
NATO International Military Staff welcomes new Director General

24 Jul. 2013 NATO

 

Brussels – Air Marshal Sir Christopher Harper takes over the post of Director General of the NATO International Military Staff from outgoing Director General, Lieutenant General Jürgen Bornemann.

 

Concluding his 3-year service as Director General of NATO International Military Staff, Lieutenant General Bornemann handed over his post to Air Marshal Sir Christopher Harper with a ceremony held at the NATO HQ.

 

During his tenure, the process of developing and implementing the new NATO command structure, planning of the operation Unified Protector, together with RESOLUTE SUPPORT for Afghanistan post-2014 were some of the efforts he was in charge of heading the military staff.

 

Upon welcoming Air Marshal Harper to assume his responsibilities, Lieutenant General Bornemann thanked the International Military Staff for all the support and collaboration. “I hope you will provide Air Marshal Sir Christopher Harper with the same support that you have provided me,” he concluded.

 

Following the ceremony, the new Director General addressed to the military and civilian personnel of the International Military Staff. Air Marshal Harper expressed that he viewed it as an immense privilege for him to take up the position of Director General at such a crucial period in NATO’s history. “Against a backdrop of financial challenge and a risky global security environment, the International Military Staff must assist in the management of continued operations in Afghanistan while revitalizing the Alliance’s wider military skills and competences and preparing for a move to NATO’s new, state of the art headquarters building,” he stated.

 

The International Military Staff is the executive body of the Military Committee, NATO’s senior military authority. It is responsible for preparing the assessments, evaluations and reports on all NATO military matters, which form the basis of discussion and decisions in the Military Committee. The International Military Staff also ensures that decisions and policies on military matters taken by the North Atlantic Council and the Military Committee are implemented by the appropriate NATO military bodies.

 

The International Military Staff is also the essential link between the political decision-making bodies of the Alliance and NATO’s Strategic Commanders (the Supreme Allied Commander Europe – SACEUR – and the Supreme Allied Commander, Transformation – SACT) and their staffs, liaising closely with NATO’s civilian International Staff located at the same headquarters in Brussels.

 

On 15 September 2012, the Chiefs of Defence of the 28 NATO nations voted for Air Marshal Sir Christopher Harper to become the new Director General of the International Military Staff at NATO Headquarters. The Director General is elected among his peers, the NATO Military Representatives, to head the Alliance’s International Military Staff, for a term of three years.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:50
Mise à jour de l'annuaire des think tanks - RPUE

25.07.2013 RPUE - Représentation Permanente de la France auprès de l'Union

 

Annuaire des "think tanks" et centres de recherche sur les affaires européennes

 

Les éléments fournis sont inspirés des présentations en ligne des différents organismes.
 

 

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:50
Baltic : mission d’identification pour les Mirage F1-CR

24/07/2013 Sources : EMA

 

Le 22 juillet 2013, une patrouille de deux Mirage F1-CR a décollé de la base aérienne de Šiauliai (Lituanie) pour une mission d’identification concernant d’un avion en transit.

 

A 20h15, après le retentissement de la sirène d’alerte, deux Mirage F1 CR ont décollé de la base de Šiauliai, en Lituanie, pour intercepter un « Bogey » survolant la mer Baltique. Dans la terminologie radio utilisée pendant les opérations aériennes combinées (COMAO’S), un « Bogey » est un plot inconnu, sur lequel contact radar ou visuel a été établi, et dont l’interception a entre autres pour but de déterminer les intentions (amies, neutres, suspectes ou hostiles). Au cours de cette mission, un appareil léger immatriculé en Italie a été intercepté, identifié puis escorté. Celui-ci a d’abord effectué des manœuvres d’évitement infructueuses puis le contact radio a été établi avec la patrouille de Mirage F1-CR qui l’a escorté jusqu’à son atterrissage sur le terrain de Ventspils, en Lettonie.

 

Depuis le 30 avril 2013, près de 80 militaires français et 4 Mirage F1-CR assurent la mission Baltic, sous mandat de l'OTAN, sont présents sur la base aérienne de Šiaulai (Lituanie). Durant 4 mois, le détachement français conduit des missions d'assistance et de police du ciel dans l'espace aérien de la Lituanie, de la Lettonie et de l'Estonie.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:50
Vers une politique européenne de défense plus intégrée ?

24 juillet 2013 .lalibre.be (AFP, Belga)

 

International La Commission ébauche une politique européenne de défense en vue du sommet de décembre.

 

La Commission européenne a présenté mercredi une série de mesures destinées à améliorer l'efficacité de la défense européenne, en renforçant la coopération entre les Etats membres de l'UE, mais aussi les capacités communes. Cette communication, établie à la demande des Etats dans la perspective du sommet européen de décembre consacré à la défense, touchent à la politique industrielle, au marché intérieur et à la recherche notamment.

 

L'intensification des synergies, dans un contexte budgétaire difficile, est au cœur de la démarche. "En ces temps de restrictions budgétaires, nous avons particulièrement besoin d'une coopération et d'une intégration accrues pour devenir plus efficaces. La défense continue de relever de la souveraineté nationale et les États membres sont naturellement en première ligne sur cette question. La Commission peut toutefois les soutenir et mobiliser ses politiques pour renforcer le secteur", souligne le commissaire au marché intérieur, Michel Barnier.

 

L'une des pistes est l'acquisition par l'Union européenne elle-même de certaines "capacités à double usage", comme par exemple des bateaux hôpitaux, des moyens pour la cybersécurité, des avions de transport stratégique, des canadairs ou encore des bateaux capables de pomper le pétrole en haute mer en cas de catastrophe.

 

Barroso tempère

 

Le président de la Commission, José Manuel Barroso, a insisté sur le fait que Bruxelles n'avait "pas de compétences militaires" et ne voulait "pas en avoir". Et il a appelé les Etats membres à progresser vers une défense commune, "tout en respectant les engagements" vis-à-vis de l'Otan. M. Barroso, auquel on prête des ambitions à la tête de l'Alliance atlantique après son deuxième mandat à la présidence de la Commission, a assuré que sa communication n'avait "rien à voir" avec son avenir. "Tout lien entre cette communication et ce que je pourrais faire ou ne pas faire à l'avenir est de la pure spéculation", a-t-il insisté.

 

Il a souligné que l'industrie européenne de la défense employait directement quelque 400.000 personnes pour un chiffre d'affaires d'environ 96 milliards d'euros en 2012. Mais le secteur souffre de contraintes budgétaires et de la fragmentation du marché européen, et la Commission estime qu'il faut agir pour maintenir les capacités industrielles et technologiques européennes.

 

La Commission entend intervenir sur la normalisation, les marchés publics et les distorsions de marché, le soutien à la compétitivité et aux PME, mais aussi pour plus de synergies entre recherches civile et militaire et le développement des capacités de double usage.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:45
Defence acquisition briefing postponed

23 July 2013 by Kim Helfrich - defenceWeb

 

A briefing scheduled for today for the Parliamentary Portfolio Committee on Defence and Military Veterans, with defence acquisition and defence materiel the only agenda topics, has been postponed with no reason given.

 

“What makes it even worse is that the meeting would have been the first in four years,” said David Maynier, opposition Democratic Alliance (DA) party shadow minister of defence and military veterans. He added that no new date has yet been given for the briefing to take place.

 

When the meeting was announced as a closed meeting due to “the sensitive nature of information,” Maynier objected. It should have taken place at Armscor’s Pretoria headquarters, also home to the Defence and Military Veterans Ministry.

 

Maynier maintains that Defence Secretary Dr Sam Gulube “consistently” refuses to answer questions on defence acquisition from portfolio committee members.

 

“This is bizarre because there is a significant amount of information about existing defence acquisition projects such as “Hoefyster” (infantry fighting vehicles), “Saucepan” (maritime surveillance aircraft) and “Biro” (offshore patrol vessels) already in the public domain.”

 

The almost last minute postponement of the meeting also drew exasperated response from the former submariner.

 

“It has highlighted the Department of Defence’s (DoD) spectacular failure to comply with its own policy on armaments acquisition by not providing detailed reports on defence acquisition programmes,” he said from his Parliamentary office.

 

“The DoD’s own policy clearly requires parliament to receive biannual and ad hoc reports on all defence acquisition programmes. However, this has never happened. The defence department is thus failing to comply with its own policy on defence acquisition.

 

“The fact is that for the past four years parliament has been kept in the dark about defence acquisition despite billions of Rand spent every year acquiring armaments through the Special Defence Account,” he said.

 

Maynier gives six examples where he is of the opinion the DoD is “trying to cover up” with regard to defence acquisitions. These are the new VVIP aircraft for the Presidency (which Minister Nosiviwe Mapisa-Nqakula told Parliament had been approved by National Treasury), prioritisation of programmes on the strategic acquisition master plan; failures experienced in the development phases of certain acquisition and development programmes; major schedule slips and significant overspending; poor planning and performance by Denel and the rollover of billions of Rand in the Special Defence Account.

 

He intends to submit Parliamentary questions on the issue because “we need to know exactly who is responsible for blocking Parliamentary oversight on defence acquisition”.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:45
Une nouvelle force de l’UA pour la RCA (19 jul)

19 juillet, 2013 – BBC Afrique

 

L’Union africaine va envoyer une force de paix de 3.600 hommes en République centrafricaine afin de contribuer à rétablir la sécurité dans le pays.

 

L’annonce a été effectuée vendredi à l’issue d’une réunion du Conseil de sécurité et de paix de l’UA à Adis Abeba.

 

Cette nouvelle force est appelé à remplacer l’actuelle force d’Afrique centrale déployée en Centrafrique, où la situation reste chaotique.

 

"Il a été décidé de transformer au 1er août la Micopax (Mission de consolidation de la paix en RCA) en une mission sous autorité africaine de soutien à la Centrafrique", a précisé le Commissaire de l'UA à la Paix et la Sécurité, Ramtane Lamamra, à l'issue de la réunion du CPS.

 

La Micopax, formée de 400 militaires et 150 policiers des dix Etats-membres la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, avait elle-même succédé en juillet 2008 à la Fomuc, envoyée en Centrafrique en 2002.

 

Pour l'heure, seuls des pays de la région Afrique centrale se sont engagés à fournir un total de 2.000 hommes à cette nouvelle force en RCA, et l'UA a lancé un appel pour combler le déficit.

 

Le Conseil de sécurité et de paix de l’UA a demandé également que la période de transition en Centrafrique n’excède par 18 mois, et que des élections soient organisées d’ici septembre 2014.

 

La coalition rebelle de la Séléka a renversé le président Francois Bozizé en mars dernier.

 

Le pays est depuis dirigé par un président de transition, Michel Djotodia. La situation sécuritaire et humanitaire en Centrafrique reste critique, selon de nombreuses ONG.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:45
Angola officially receives Super Tucanos

23 July 2013 by defenceWeb

 

The National Air Force of Angola’s training capability has received a major boost with the acceptance of the first three of six Super Tucanos on order, and the delivery of six Cessna 172R trainers.

 

The first three Super Tucanos were accepted during a formal ceremony held in the capital Luanda on July 12. Chief of General Staff General Geraldo Sachipengo Nunda officiated at the event, which was also attended by generals, officers and soldiers.

 

Nunda said the Super Tucanos would be used for training fighter pilots and for the attack role. He praised the type’s ability to operate in all weathers from short, unprepared runways. The chief of staff said the armed forces would allocate the necessary funding so the aircraft are maintained correctly, allowing them to fully serve the pilots who will fly them.

 

Embraer delivered the first three aircraft to Angola during a ceremony at its Gaviao Peixoto facility in Sao Paulo, Brazil, on January 31. Luiz Carlos Aguiar, President of Embraer Defence and Security at the time said that the selection of the Super Tucano by the Angolan air force demonstrated the great potential of the Super Tucano in Africa. “It is a robust, versatile and very efficient combat-proven aircraft with low operating costs and has generated great interest among other African nations.”

 

In Africa, the Super Tucano has also been ordered by Burkina Faso, Mauritania and Senegal.

 

Angola operates the earlier EMB-312 Tucano, buying six new-production Tucanos plus two Embraer company demonstrators, which were delivered in 1999, followed by six more, delivered in 2004.

 

Nunda said that after receiving the Cessna 172R trainers at the beginning of this year, the arrival of the Super Tucanos marks the ambitious re-equipping of the Angolan air force and the overall rebuilding of the armed forces, as directed by President and Commander-in-Chief Jose Eduardo dos Santos.

 

The six Cessna 172Rs were acquired through a contract signed with American company Africair in 2010. Defence Minister Candido van-Dunem handed over the six aircraft to Lobito’s Military Aeronautical School on April 20 this year. As part of the Cessna 172 acquisition, the Angolan Air Force also received a Cessna 172 TDI Level 5 Flight Training Device (FTD), provided by fixed wing and helicopter simulator manufacturer Frasca.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:45
Denel to produce new small arms range

19 July 2013 by Guy Martin - defenceWeb

 

State owned defence company Denel has partnered with Swiss firm B&T to offer a new range of small arms, from submachineguns to grenade launchers.

 

B&T and Denel have signed a technology transfer agreement that will see Denel produce several B&T weapons in South Africa. Initially production will use some Swiss made parts while Denel gets its production line up and running, according to Patric Staudt, Technical Support Manager, Africa, at B&T.

 

One of the new weapons on offer is the GL-06 40 mm single shot grenade launcher, designed to only use less lethal ammunition, as it is aimed primarily at the police. It was procured by the South African Police Service for use during the 2010 Soccer World Cup.

 

B&T’s MP9 9 mm submachinegun will be manufactured by Denel as the GMP9. This closed bolt weapon comes standard with a number of different attachments, including a suppressor, shell catcher (mainly for use on aircraft), red dot sight and holster. It can accept 15 to 30 round magazines and has been designed to be lightweight and modular.

 

B&T’s carbine, the 9 mm Advanced Police Carbine 9 (APC9 - called GPC9 by Denel) was designed in 2011 as a firearm bridging the gap between a personnel defence weapon and a 5.56 mm rifle. It features a number of innovations like a hydraulic recoil reduction system to reduce muzzle lift. It is ambidextrous, modular and comes with a suppressor and different barrel length options. A 5.56 mm version is also available – Denel may offer this as a replacement for the South African National Defence Force’s R4/R5 series of assault rifles.

 

B&T approached Denel several years ago, and after receiving permission from the Swiss government, signed a technology transfer agreement with Denel a year ago. The Swiss company exhibited with Denel at the Africa Aerospace and Defence (AAD) exhibition outside Pretoria last year.

 

Denel exhibited at the Land Forces Africa conference outside Pretoria earlier this week, with the grenade launcher, submachinegun and assault rifle on display.

 

B&T has further collaborations with Denel and is working on an upgrade kit for Denel’s SS77 7.62 mm machinegun, which will cover things like a redesigned rail, top cover, magazine belt attachment etc. B&T may in the future sell the SS77.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories