Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 12:30
Syrie: Londres partage l'analyse des USA sur l'usage d'armes chimiques par le régime

14 juin 2013 Romandie.com (AFP)

 

LONDRES - Londres partage l'analyse des Etats-Unis sur l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien, a déclaré vendredi le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague, soulignant que le prochain sommet du G8 débattrait de la réponse forte et déterminée à apporter.

 

Nous partageons l'analyse américaine sur le fait que des armes chimiques, dont du gaz sarin, ont été utilisées en Syrie par le régime d'Assad, a indiqué le ministre dans un communiqué.

 

Comme je l'ai dit à Washington mercredi, la crise (syrienne) demande une réponse forte, déterminée et coordonnée de la part de la communauté internationale, a poursuivi M. Hague. Nous devons nous préparer à faire plus pour sauver des vies, pour pousser le régime d'Assad à négocier sérieusement, pour prévenir le développement de l'extrémisme et pour empêcher le régime d'utiliser des armes chimiques contre son peuple.

 

Nous allons discuter urgemment de cette réponse avec les Etats-Unis, la France et d'autres pays, notamment lors du G8 convoqué lundi et mardi en Ulster, a ajouté le chef de la diplomatie britannique.

 

La Maison Blanche a déclaré jeudi que le régime syrien avait eu recours à des armes chimiques lors d'attaques qui ont fait jusqu'à 150 morts et a affirmé que ce développement signifiait que des lignes rouges avaient été franchies.

 

Washington a annoncé un soutien militaire aux rebelles syriens, sans préciser sa nature.

 

Moscou a pour sa part jugé ces accusations pas convaincantes.

 

La question syrienne sera l'un des principaux sujets au menu des dirigeants du G8.

 

Paris et Londres ont poussé l'Union européenne à lever son embargo sur la livraison d'armes aux rebelles. Mais M. Cameron a affirmé dernièrement que Londres n'avait pas encore pris de décision sur la fourniture éventuelle d'armements à l'opposition syrienne.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:55

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:50
Arctique: Moscou en retard sur l'Otan

MOSCOU, 13 juin - RIA Novosti

 

Les chefs d'états-majors interarmées des pays membres du Conseil de l’Arctique se sont réunis mercredi au Danemark. Pendant ce temps l'armée de l'air russe menait une activité intensive au nord et au nord-ouest du pays, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta du 14 juin 2013.

 

Helsinki – principal initiateur de la réunion du Conseil de l'Arctique – a reproché à Moscou d'avoir envoyé deux avions au-dessus des eaux territoriales finlandaises dans le golfe de Finlande. Le ministère de la Défense russe a réfuté ces accusations. Ce n'est pas le premier incident du genre entre les deux pays: le 13 mai dernier la Finlande annonçait également que des avions russes avaient violé son espace aérien et côté russe, le ministère avait déclaré que son avion était passé à 15 kilomètres de la frontière finlandaise.

Baltic 2013 Contrôles d’aéronefs russes. Sukhoi-27 Flanker et Mirage F1 CR. Crédits photo EMA armée de l’Air.

Baltic 2013 Contrôles d’aéronefs russes. Sukhoi-27 Flanker et Mirage F1 CR. Crédits photo EMA armée de l’Air.

La situation est tendue, d’autant que la Russie ne cache pas l’intensification de son activité militaire dans la zone circumpolaire et en Arctique. A la veille du sommet de l'Arctique, où la Russie était représentée par le général Valeri Guerassimov, chef de l'état-major général, le ministère de la Défense russe a officiellement déclaré avoir procédé le 11 juin à la "vérification de l'état opérationnel des bases aériennes déployées en Carélie, ainsi que dans les régions de Saint-Pétersbourg et de Mourmansk". Près de 20 avions et hélicoptères du 1er Commandement de l'armée de l'air et de la défense antiaérienne du District militaire Ouest ont participé à cette vérification inopinée ordonnée par le chef de l'état-major. Ce dernier a précisé que cette pratique allait se poursuivre dans les forces armées. Ajoutons à cela les déclarations des dirigeants russes sur les projets de formation d’unités arctiques dans la région, de mise en place d'une infrastructure militaire développée et de renforcement des frontières, ainsi que d'autres mesures en matière de défense et de sécurité prévues dans les "Principes de la politique nationale de la Russie en Arctique d'ici 2020 et à terme".

 

Les activités militaires intensives de la Russie au nord ne sont toutefois pas encore d'une grande ampleur par rapport à ses voisins régionaux. Pour l'instant ces opérations sont plutôt des "mesures de rétorsion". D'autre part, si le territoire de l'Arctique n'a encore aucune frontière officielle, la Russie a déjà d'énormes intérêts géopolitiques et économiques dans la région. D'après le Conseil de sécurité du pays, l'Arctique assure aujourd’hui près de 11% des revenus nationaux et on y produit 22% de l'ensemble des exportations russes. Au-delà du cercle polaire la Russie exploite et produit plus de 90% de nickel et de cobalt, 60% de cuivre, 96% de métaux du groupe du platine, ainsi que 100% de barytine et d'apatite. Cette région abrite près d'un quart des ressources mondiales d'hydrocarbures. Des gisements de gaz uniques en leur genre ont été découverts sur le plateau des mers de Barents et de Kara. Près de 15% des produits poissonniers et d'autres ressources biologiques maritimes proviennent d'Arctique. Enfin, la Route maritime du Nord passe par cette région – il s'agit de l'itinéraire le plus court reliant l'Europe à la Sibérie et à l'Extrême-Orient.

 

La Russie n'est pas seule: d'autres pays témoignent d’un fort intérêt pour la région, dont certains se trouvent à des milliers de kilomètres du cercle polaire. La région doit donc être protégée et défendue - c'est précisément ce que font les voisins arctiques de la Russie, à une échelle largement supérieure. D'après l'Institut russe d'études stratégiques, les Etats-Unis et leurs alliés de l'Otan sont les principaux adversaires de la Russie dans la région. Les experts se réfèrent à la directive de l'ex-président George W. Bush, du 9 janvier 2009: "Les Etats-Unis ont des intérêts de sécurité larges et fondamentaux dans la région arctique et sont prêts à y agir soit individuellement, soit en coopération avec d'autres Etats afin de protéger ces intérêts".

 

Cette présence est assurée en permanence par des exercices de grande envergure. Le Canada a notamment annoncé son projet de créer pour 2012 des forces navales arctiques comprenant 6 à 8 navires de combat adaptés aux conditions glaciaires. La Norvège compte changer le statut démilitarisé de Spitzberg et termine de mettre au point son concept d'exploitation des forces armées nationales en Arctique. La Russie pourra difficilement s'opposer à une telle militarisation.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:50
Workshop: Doing Business with European Security and Defence Bodies
Vienna | Jun 14, 2013 European Defence Agency
 

On 12 June 2012, the European Defence Agency together with the Austrian Ministry of Defence and Sports and the Austrian Defence and Security Industry Association was hosting a workshop on Doing Business with European Security and Defence Bodies in Vienna.

 
The workshop targeting governmental and industrial representatives from Austria and the Visegrad countries brought together European customers and suppliers in the field of security and defence and provided specific guidance to industries on how to successfully engage with defence and security related entities in Europe. Speakers included the Austrian Armaments Director, LtGen Freyo Apfalter, the EDA’s Armaments Director, Giampaolo Lillo and NSPA’s Director of Procurement, Patrick Fesquet, as well as high-level representatives of the European Commission, Frontex, Athena and OCCAr.
 
The workshop tackled different fields of the European Security and Defence Market, including Security Research, Defence R&T, European Development Programmes and Off-the-Shelf Purchases of both goods and services, which are increasingly conducted through common or centralised procurement by or through EU bodies.
 

Co-organiser Karl-Heinz Dernoschegg from the Austrian Defence and Security Industry Association stated at the end of the event that this was a perfect way to bridge the gap between supply and demand in the area of defence and security. He continued by saying that his association would be happy to host events of this kind on a more regular basis and considers this a very good model for other countries and associations to follow.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:50
“Blue Force Tracking” Demonstration at EDA
Brussels | Jun 14, 2013 European Defence Agency
 

On 13 June, the European Defence Agency (EDA) invited representatives of Member States to attend a "Blue Force Tracking" demonstration of the EU Distributed Experimentation Laboratory (EU-DEL) concept. The experimentation linked ten different locations from three Member States (Germany, France and Italy) to EDA and provided a unique European virtual platform for debate, networking, and future planning.

 
EU-DEL is a tool to support information-sharing in the development of capabilities for EU crisis management operations. The objective is to improve information exchange on national experimentations, research facilities, industries and organisations to meet short- to long-term capability development goals. 
 

The Blue Force Tracking experiment is the first pilot case to demonstrate the concept of this affordable and distributed tool. The experiment, organised by the European Defence Agency and supported by the EU Military Staff, offers perspectives for an agile and dynamic approach to research and experimentation and stimulate further EU distributed projects. 

 

More information:

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:50
European Defence Agency Launches e-Quip, the On-Line Defence Market
Brussels | Jun 14, 2013 European Defence Agency.
 

The European Defence Agency (EDA) today officially launched e-Quip, its government to government electronic market place for surplus defence equipment. Through e-Quip national governments can exchange information on available assets ranging from Defence Systems and equipment, ammunition, or even space systems to services such as logistics and maintenance.

 

With national armed forces across Europe undergoing changes, a surplus of in-service or new military equipment is expected. This trend might increase as European nations gradually withdraw from operations around the globe over the coming years. In the current financial climate European nations need to make best use of military surplus equipment.

In March 2012 the European Defence Agency proposed and Defence Ministers supported the set-up of a government to government (G2G) electronic on-line market place to sell or transfer this equipment. Consequently, EDA developed, with the support of Member States’ experts, EDA’s new G2G online defence market tool, called e-QUIP. “E-Quip is a concrete and practical tool to foster cooperation among Member States. By exchanging information on available surplus equipment and services, it will help Member States not only to get best value for money but also to maintain and develop military capabilities in an environment of shrinking defence budgets”, says Giampaolo Lillo, Armaments Director of the European Defence Agency.

 

“We see the launch of e-Quip both as a follow-up to the Ghent-initiative on enhancing national capabilities with decreasing defence budgets and as another element in the efforts towards a better functioning European defence equipment market, ensuring cost efficiency and value for money for the tax payers. EDA’s work on both dimensions is crucial. I am sure that e-Quip will be a helpful tool for both Pooling & Sharing and for a better functioning market. We welcome and support EDA’s initiative and will certainly make use of e-Quip from a national perspective”, confirms Ulf Hammarström, Director General of the Swedish Defence and Security Export Agency.

 

Features

E-Quip allows contributing Member States to exchange information on available assets. Currently, thirteen Member States have access to the platform which is open for all EDA participating Member States as well as states with which the Agency has an administrative agreement. E-Quip is designed as a cost-free, non-commercial market platform that brings together potential buyers and sellers.

 

E-Quip allows Member States to exchange information on land, air and space as well as  naval equipment but also on cross-cutting issues such as, logistics, maintenance or other services (CBRN, training, etc.). Items under the land systems category for example can cover ammunition, protected vehicles or radar; air and space contains e.g. transport aircraft or space systems; while naval equipment can include for example sub-surface vessels.

 

Development Process

It was developed in close cooperation with the Member States to ensure meeting their exact needs. EDA does not form part of any transaction process between sellers and buyers; the Agency puts the tool at the disposal of Member States who then bilaterally finalise the transaction process. E-Quip will not be open to the public for reason of sensitivity of the offered equipment.

 

More information

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:50

14 juin 2013 belgiandefence

 

Les avions militaires de transport décollent un à un de la base aérienne de Saragosse le mardi 11 juin 2013. Ils reconnaissent l'espace aérien dans ses moindres détails avant d'entamer l'entraînement réel. L'European Air Transport Training 2013 représente cependant bien plus qu'un exercice tactique de vols. Il se veut le point de départ d'un cours visant à en standardiser les procédures.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:50
Exercice de mise en situation opérationnelle du Tigre - Crédits SIRPA Terre ADC J-C Thorel

Exercice de mise en situation opérationnelle du Tigre - Crédits SIRPA Terre ADC J-C Thorel

13.06.2013 Par: Frédéric Lert

 

C’est officiel : la commission interministérielle de contrôle, qui regroupe tous les intervenants de la sécurité aérienne du salon du Bourget, vient de valider la présentation en vol quotidienne de deux Tigre pendant le salon qui débutera lundi prochain. On verra donc simultanément en vol dans le ciel du Bourget un appareil français et un allemand, les deux en provenance de l’école franco-allemande (EFA) du Cannet des Maures. Les deux appareils se livreront à une présentation combinée simulant un combat aérien.

Deux Tigre pour le prix d’un…

C’est une belle satisfaction pour l’Alat et l’EFA, cette dernière fêtant cette année son dixième anniversaire. S’il fallait un symbole de plus, on pourrait également rappeler que 2013 est l’année du cinquantenaire du traité d’amitié franco-allemand, dit « traité de l’Elysée »…

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:50
Armour Plate Experts Unveil SMARTbend at DVD 2013

13.06.2013 MTL Group - army-guide.com

 

MTL Group today announced the launch of a new technology called SMARTbend. This technology developed by Europe’s leading specialist in cold forming ultra-high-hard armoured materials allows intricate shapes to be formed without the need for expensive tooling.

 

Following on from the success of its IMPAS Armour solution for add-on protection up to STANAG 4569 Level IV, MTL Group has invested significantly in SMARTbend giving armoured vehicle manufacturers a lower cost cold formed solution as an alternative to hot formed armour.

 

Due to the nature of SMARTbend, no heat is introduced into the material so the original mechanical properties of the steel are maintained unlike other processes that rely on heat and expensive, bespoke tooling to bend this type of material.

 

Simon Hurst, Sales Manager for Defence at MTL Group said

 

“Our customers are always challenging us to offer new options for their current vehicle protection systems. We work with them to manufacture an armoured structure in fewer pieces giving a stronger, lighter and more cost effective product together with increased protection levels to the end user”.

 

With all processing under one roof at its 30,000 sq. m. facility in Rotherham, UK, MTL Group has already demonstrated its capability in the design, development and manufacture of fully fabricated armoured structures to its global customer based. MTL Group is recognised as one of the leading manufacturers in the world to offer this complete service.

 

This SMARTbend technology, together with MTL Group’s already successful DFM (Design for Manufacture) service is giving global vehicle manufacturers new opportunities and they are already seeing the benefits of SMARTbend to reduce cost and weight and to seriously think “outside the box” at the design stage.

 

Simon Hurst said "It is an exciting and busy time for MTL Group at the moment with more customers bringing their challenges to the table ranging from hull optimisation projects to weight and cost reduction programmes and they are seeing excellent results.”

 

MTL Group will exhibit its SMARTbend and DFM in Concept 3 at DVD 2013, Millbrook Proving Ground in June.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:45
Mali : Le Drian évoque deux blessés et des incidents

14.06.2013 Le Monde.fr

 

Jean-Yves Le Drian a souligné vendredi 14 mai que l'opération militaire au Mali avait été marquée par des incidents dans lesquels il y a eu deux blessés français cette semaine, et d'incessantes découvertes de tonnes d'armes.

 

Sur RFI, le ministre de la défense a observé : "On parle beaucoup moins d'incidents, d'action militaire, mais elle se poursuit et nos forces travaillent là dans des conditions extrêmes, très difficiles. (...) On s'habitue, il y a moins d'événements, mais tous les jours on trouve des caches d'armes, par tonnes." Et sans plus donner d'éléments sur les incidents, il a également observé : "Il y a encore quelques incidents puisqu'il y a eu cette semaine deux blessés parmi les forces spéciales françaises."

 

"LA SÉCURISATION SE POURSUIT"

 

"La sécurisation se poursuit, elle est largement gagnée, le sanctuaire djihadiste a disparu, mais il faut être extrêmement vigilants par rapport à des éléments sporadiques qui peuvent remettre en cause la stabilisation du pays", a averti M. Le Drian. "Il faut poursuivre la recherche de caches d'armes [qui] montrent qu'il y avait une organisation considérable destinée à remettre en cause la sécurité en France et en Europe." Elles étaient destinées "pas seulement à Bamako mais à des actions terroristes dans le monde entier", a assuré le ministre de la défense.

 

Il a expliqué que le retrait des forces françaises se poursuivrait mais qu'il y aurait "un plateau" pendant l'été. Les effectifs, "de 3 500-3 600 aujourd'hui", seront "de l'ordre de 2 000" comme prévu à la fin de l'été, a indiqué le proche du président François Hollande. Fin 2013, il y aura "1 000 militaires" pour "effectuer des missions de contre-terrorisme en bonne articulation avec la mission des casques bleus" qui va s'installer à partir du 1er juillet, a-t-il dit aussi.

 

Le ministre s'est dit par ailleurs optimiste sur l'issue des discussions entre le pouvoir malien et les rebelles touareg qui tiennent toujours Kidal, dans le nord du pays. "Il y aura un accord", a-t-il tranchéI, alors que les négociations, qui se déroulent à Ouagadougou depuis le 8 juin, n'ont pas abouti pour l'heure. "Il serait d'ailleurs invraisemblable que l'ensemble de ces acteurs ne trouvent pas un point de consensus pour la garantie de l'unité de ce pays, y compris par rapport à ce qu'a fait la France pour ce pays", a observé M. Le Drian.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:35
During 12 (Bomber) Squadron's War Week Squadron personnel are exposed to the potential situations they might encounter during their deployment to Afghanistan [Picture: Corporal Neil Bryden RAF, Crown copyright]

During 12 (Bomber) Squadron's War Week Squadron personnel are exposed to the potential situations they might encounter during their deployment to Afghanistan [Picture: Corporal Neil Bryden RAF, Crown copyright]

 

 

14 June 2013 Ministry of Defence

 

An RAF Tornado Squadron is being put through its paces at RAF Lossiemouth in Scotland this week as it makes final preparations for a deployment to Afghanistan.

 

Dubbed ‘War Week’, the exercise is the culmination of months of training for 12 (Bomber) Squadron who will soon depart for a 4-month tour at Kandahar Airfield. The RAF Tornados provide vital support to ground forces in Afghanistan including the gathering of reconnaissance imagery using sensors carried aboard the aircraft.

 

Challenges have come thick and fast for all personnel involved. Insurgent rocket attacks, unexploded bombs, road accidents and other events are carefully stage managed to test the reactions of airmen. Each event is closely monitored and participants receive a full debrief on their performance after each training serial.

 

Despite these challenges the Squadron has maintained its flying programme, launching several Tornado GR4 strike aircraft each day to fly training sorties identical to those they will conduct in Afghanistan. Once airborne the Tornado crew work closely with RAF Regiment Forward Air Controllers, deployed at various locations in Scotland, to hone their skills.

12 (Bomber) Squadron Tornado GR4s
12 (Bomber) Squadron Tornado GR4's are prepared for a training sortie identical to those they will conduct in Afghanistan [Picture: Corporal Neil Bryden RAF, Crown copyright]

Officer Commanding 12(B) Squadron is Wing Commander Simon Strasdin who said:

What we’ve achieved has been quite remarkable in terms of our readiness and capability to go to theatre. We’re ready to go.

Leading the team providing the training is Squadron Leader Simon Reade who said:

War Week is the final confidence building exercise that provides a safe environment to practice the skills they’ve been instructed in prior to the deployment to Afghanistan.

It unifies the squadron in their preparations for Afghanistan and ensures they deploy with a sound understanding of what they might be required to do in support of ISAF [International Security Assistance Force]. War Week is very much about the team and how the team performs and the Squadron have engaged fully.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:35
Pakistan Increases Defence Budget by 10 Percent

13/06/2013 by Victoria Knowles - Armed Forces International Reporter

 

Pakistan is increasing its annual defence budget by 10 percent, the country's new government announced, only a week after taking office.

 

This is despite a disabling budget scarcity of 8.8 percent. For the 2013-14 fiscal year, commencing July 1, the budget comes in opposition to a climate of feeble economic growth, unprecedented power cuts, diminishing reserves of foreign exchange and high inflation.

 

But the new budget, announced Wednesday, allocated 627 billion rupees ($6.3 billion) for defence: this is a 10 percent increase from the 570 billion rupees earmarked for the year outgoing June 30.

 

Nawaz Sharif took office as Prime Minister last week following the May 11 elections, representing a historic shift in democratic power in a nation where the military ruled half of its life.

 

Increased Military Budget in First Week of Office

 

Pakistan's most powerful institution is the military. Sharif has had unfavourable relations with the army in the past, which deposed him in 1999 in a bloodless takeover.

 

Ishaq Dar, finance minister, informed the national assembly that the government would dispel the energy sector of $5 billion worth of circular debt, within the next two months.

 

"This will greatly help minimize power cuts in the country," said Dar. He provided no further particulars on how the government would actually come up with the money to foot these bills.

 

Years of corruption, under-investment and mismanagement have lead to blackouts spanning up to 20 hours each day, nearly the entire day, when outside temperatures are hitting up to 50c.

 

Pakistan continues to pay an International Monetary Fund loan amounting to $11.3 billion from five years ago.

 

Dar said they have drawn out a comprehensive reforms programme targeting economic development, but again provided no exact details.

 

Dar's government promised to cut the budget deficit during the forthcoming year by 2.5 percent to 6.3 percent, and within three years down to four percent.

 

"The key point of our budget this year is to reduce the fiscal deficit and prevent the national economy from being adversely affected," said the minister.

 

GDP for the concluding fiscal year was 3.6 percent, just short of a four percent target, said Dar. For the forthcoming fiscal year, the government has set the bar higher at a 4.4 percent target.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:30
Syrie: Washington prêt à instaurer une zone d'exclusion aérienne (médias)

MOSCOU, 14 juin - RIA Novosti

 

Les Etats-Unis examinent la possibilité de mettre en place en Syrie une zone d'exclusion aérienne, qui s'étendrait au-dessus de la région frontalière avec la Jordanie, annoncent vendredi les médias occidentaux se référant à des sources diplomatiques.

 

Vendredi, la Maison Blanche a annoncé qu'en ayant fait usage d'armes chimiques, le gouvernement syrien avait franchi la "ligne rouge" et que les Etats-Unis allaient riposter.

 

Jeudi, le conseiller adjoint à la sécurité nationale du président américain Ben Rhodes a déclaré que la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne n'était pas un moyen efficace de régler la crise en Syrie, les dépenses occasionnées risquant d'être supérieures à celles de l'opération en Libye.

 

Le gouvernement et l'opposition armée syriens s'accusent mutuellement d'avoir fait usage d'armes chimiques, proscrites par les conventions internationales. Le conflit armé en Syrie a fait, selon l'Onu, près de 93.000 morts.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:20
A LRAD system installed on to a US Navy ship. Photo Lradcorporation.

A LRAD system installed on to a US Navy ship. Photo Lradcorporation.

13 June 2013 naval-technology.com

 

The US Navy has awarded a contract to LRAD to develop and deliver small, medium and large long-range acoustic devices (LRAD) and acoustic hailing devices (AHDs).

 

Under the multi-year $12.2m firm-fixed-price, indefinite-delivery indefinite-quantity contract, the company will provide LRAD and AHDs mounts, test teardown and evaluation, provision item order spares, and data.

 

The small, medium and large AHDs will be used by the Anti-Terrorism/Force Protection Afloat Program Office as well as other departments of defence.

 

LRAD CEO Tom Brown said: "LRAD systems and support equipment will be used to support large and small deck naval surface ships, submarines, security boats and shore security operations in anti-terrorism/force protection missions."

"LRAD systems and support equipment will be used to support large and small deck naval surface ships, submarines, security boats and shore security operations in anti-terrorism/force protection missions."

 

Operated by a simple, familiar, and standardised interface, the devices have been designed to broadcast authoritative and highly intelligible communication to warn and shape the behaviour of potential threats.

 

The LRAD systems can broadcast powerful deterrent tones, commands and instructions with unprecedented clarity and range at distances up to 3,500m while reducing the risk of exposing nearby personnel or peripheral bystanders to harmful audio levels.

 

Scheduled to be complete by June 2018, work under the contract will be carried out in San Diego, California, US, while the US Naval Surface Warfare Center will serve as the contracting activity.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:55
Vol de reconnaissance au-dessus de Paris

Vol de reconnaissance au-dessus de Paris

13/06/2013 Ltt Alexandra Lesur-Tambuté – Armée de l’Air

 

Mercredi 12 juin 2013, les équipages «leader» mobilisés dans le défilé aérien du 14 Juillet, se sont retrouvés sur la base aérienne 107 de Villacoublay. Au programme : briefing général et vol de reconnaissance de l’axe des Champs-Élysées.

 

Au cours de la matinée, le lieutenant-colonel Nicolas Berjon, responsable de la mise en place et de la préparation du défilé aérien, a présenté le dispositif aux équipages français et étrangers mobilisés pour le prochain 14 Juillet. «Ce rendez-vous est incontournable. Il marque le début des répétitions», confie l’un des participants. Au cours du briefing, rien n’est donc laissé au hasard, de l’explication de la répartition des aéronefs dans les couloirs d’attente à la détermination du timing, en passant par l’importance du contrôle aérien et de la gestion radio. «Ce briefing s’adresse aux responsables, aux premiers participants et notamment aux leaders de patrouilles, explique le colonel Berjeon. Lors du défilé aérien du 14 Juillet, ils seront devant et mèneront les autres aéronefs d’où la nécessité de leur faire réaliser un vol de reconnaissance de l’axe des Champs-Élysées».

 

Des équipages Fennec et Gazelle ont emmené les pilotes en reconnaissance sur l'axe des Champs-Élysées

Des équipages Fennec et Gazelle ont emmené les pilotes en reconnaissance sur l'axe des Champs-Élysées

Reconnaissance de l’axe des Champs-Élysées

 

Dans l’après-midi, les pilotes ont donc réalisé ce fameux vol «reco». Deux hélicoptères Fennec de l’escadron d’hélicoptères 3/67 «Parisis», trois Gazelle de l’armée de terre et un EC 135 de la sécurité civile ont donc successivement survolé l’avenue des Champs-Elysées. À cette occasion, le général Hervé Charpentier, gouverneur militaire de Paris et responsable de la cérémonie du 14 Juillet, et le général Jean-Jacques Borel, chef d’état-major du commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, ont fait le déplacement. «Le 14 Juillet est une véritable occasion de montrer aux Français les missions confiées aux armées», a confié le général Borel aux équipages. Avant de conclure : "N’oubliez pas que la sécurité est le maître mot de cet événement et que vous avez l’occasion de représenter fièrement votre pays et vos unités».

 

 

14 Juillet 2013 : Suivez un pilote dans la préparation de son premier défilé aérien

Le sous-lieutenant Anthony Marchand, pilote de Casa au "Vercors"

Le sous-lieutenant Anthony Marchand, pilote de Casa au "Vercors"

Pilote de Casa à l’escadron de transport 1/62 «Vercors» de Creil,  le sous-lieutenant Anthony Marchand va participer à son premier défilé aérien au-dessus de la capitale. Pour l’occasion, il a accepté d’être suivi tout au long de sa préparation par la rédaction d’Air Actualités. Étape 1 : briefing à Villacoublay.

 

 Dans la salle de réunion de la BA 107, le sous-lieutenant Anthony Marchand est concentré. Il doit assimiler de nombreuses données qui lui serviront pour son passage au-dessus des Champs-Elysées. «L’un des points qui me semble important est lié à l’utilisation de la radio, explique le pilote. Très clairement, il faudra parler le moins possible et être parfaitement à l’écoute du leader de la patrouille dans laquelle j’évoluerai». Pour son premier défilé, Anthony sera le pilote du Casa situé à droite du leader de la formation. Pour l’instant, il confie ne pas être encore trop stressé : «Je serai accompagné de pilotes expérimentés qui m’aideront dans ma préparation et bien entendu le Jour J». 

 

30 minutes de vol de reconnaissance sur Paris

 

Après son vol en Fennec, le jeune pilote est ravi d’avoir survolé la capitale. «Cette étape permet de voir les points d’interception et les repères qui nous serviront lors de notre passage dans le ciel parisien», détaille le sous-lieutenant. Parmi ces points clés : la Concorde, le sommet de l’Arc de Triomphe ou encore la tour de la Défense. Un vol à plus de 1000 pieds dans une zone interdite de survol qui dénote du quotidien du pilote de Casa.

 

Un mois de préparation jusqu’au 14 Juillet

 

Au sein de son escadron, le sous-lieutenant Anthony Marchand va désormais concilier ses missions quotidiennes à sa préparation au défilé aérien du 14 Juillet. «Avec les équipages Casa, nous allons nous entraîner à Creil et réaliser des vols en patrouille », confie-t-il. La prochaine répétition est, quant à elle, programmée le 25 juin sur la base aérienne 279 de Châteaudun. Le sous-lieutenant nous donne dès à présent rendez-vous pour sa première répétition en vol.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:50
Next Generation Small Arms Workshop a Success
Mikkeli | Jun 13, 2013 European Defence Agency
 

From 4 to 6 June 2013 the Finnish Army Command hosted the EDA Next Generation Small Arms Workshop in Mikkeli, Finland. Delegations from Austria, Belgium, Finland, France, Germany, Italy and Sweden participated in this kick-off event with experts on small arms, weapon concepts and firearms training. The event under the framework of the “Project Team Soldier Systems” was divided into two phases: during the first phase, the group was composed of government representatives only, while the second phase also involved industry. 

 

For one and a half days, participating Member States shared their experience with legacy small arms which have been in use for decades, addressed their shortfalls, and discussed possible options for the future, such as replacements or upgrades. Currently used small arms have suffered from heavy wear and tear due to intensive use in current operations which disclosed flaws and demonstrated opportunities for improvement. Stefan Nowak, a weapons consultant who supported the workshop as a co-moderator, explained “Recently developed small arms feature high modularity and adaptability in terms of easy mounting of mission-related components, the ability to convert to different calibres, improved ergonomics and weapons handling, high reliability and durability and lighter weight than most legacy rifles in European Armed Forces. However, in certain cases service life extensions and enhancements through upgrades are often smarter than a complete replacement.” Benjamin Fuchs, acting EDA Project Officer Engage and moderator of the workshop, stated “The rationale of this open information exchange was to broaden the mind of all individuals in terms of small arms, to question national practices, and to possibly harmonise requirements across European Armed Forces at an early stage.” Lieutenant Colonel Matti Honkela from the Finnish Army Command added “The lively discussions revealed that this approach was very welcomed by the experts.” The participants agreed that also small arms training is an equally important factor as are technical aspects and multi-national cooperation should be further promoted under the auspices of EDA. 

 

The workshop was both heavily supported by Finland and by the industry. Industry representatives used the opportunity not only to present their portfolios, but also to discuss with government experts the latest operational requirements and technical potential and feasibility in the small arms domain. This session also covered the ammunition sector and hearing protection. During the live fire demonstration on 6th June, participants were able to test and compare various assault rifles, sniper rifles, machine guns, personal defence weapons, pistols and shotguns on the firing range. 
The participants agreed that follow-up workshops on this important topic with a particular focus area should be conducted on an annual basis. 

 

More information:

  • Pictures of the workshop are available on Flickr.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:45
FAZSOI : Instruction opérationnelle aux Comores

13/06/2013 Sources : EMA

 

Du 24 mai au 4 juin 2013, une vingtaine de militaires du détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM) des forces armées en zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont mené un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) au profit d’une soixantaine de garde-côtes comoriens, sur l’île de Grande Comore.

FAZSOI : Instruction opérationnelle aux Comores

Cette instruction avait pour objectif de former les fusiliers marins comoriens aux diverses missions des garde-côtes. Durant 10 jours, ils ont réalisé des exercices de franchissement, des activités nautiques et de l’entrainement au tir.

FAZSOI : Instruction opérationnelle aux Comores

Le 3 juin, une cérémonie de clôture et de remise de diplômes à l’Ecole nationale des Forces Armées et de la Gendarmerie (ENFAG) au camp de Vaouadjou s’est déroulée en présence du ministre comorien de la défense, de l’attaché de défense et de nombreuses autorités locales. A cette occasion, les stagiaires ont effectué une démonstration des savoir-acquis durant ce DIO.

FAZSOI : Instruction opérationnelle aux Comores

Les forces armées en zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal du Théâtre océan Indienpour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité (en particulier les îles Eparses et terres australes et antarctiques françaises (TAAF)) et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

FAZSOI : Instruction opérationnelle aux Comores

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:45
Mali: saisie d’armes et de matériel lors d’une importante opération française (Défense)

13.06.2013 Par Maliactu

 

Une importante opération militaire française dans le nord du Mali a permis de saisir des armes et des véhicules dans la région de Bourem mais il n’y a pas eu de combats avec les jihadistes armés, a indiqué jeudi le ministère français de la Défense.

 

Cette opération, baptisée Orion et qui devait prendre fin jeudi, a mobilisé 400 hommes, avec le soutien d’avions de chasse et d’hélicoptères, a dit le porte-parole de l’état-major français, le colonel Thierry Burkhard, lors du point de presse hebdomadaire du ministère à Paris.

 

Les militaires français avaient pour mission de rechercher des « groupes terroristes » ainsi que des « caches de matériel » dans la région de Bourem, sur une boucle du fleuve Niger, non loin de Gao (nord).

 

« Il n’y a pas eu de contact avec l’ennemi », a souligné le colonel Burkhard.

 

 « Le gros des groupes terroristes a été neutralisé », a-t-il assuré, sans préciser de quelles façons

 

 « Un tiers a été neutralisé, un tiers a décidé que cela ne valait plus la peine de +jouer+ et il y en a un tiers qui s’est probablement évaporé » en direction des pays voisins.

 

Le porte-parole s’est toutefois montré satisfait du bilan de l’opération. Il a indiqué qu’une trentaine d’armes de guerre et de mitrailleuses, 5.000 cartouches, des pick-up, camions et moyens de transmission ainsi qu’un atelier de fabrication d’engins explosifs improvisés avaient été découverts.

 

Ces saisies ont été permises par « le bon contact que nous avons avec la population qui fournit l’essentiel du renseignement », a assuré le porte-parole.

 

L’opération a « montré la capacité à conduire des opérations dans la durée », a-t-il dit, soulignant que « pour gêner l’adversaire il faut rester longtemps sur le terrain » en dépit des fortes chaleurs atteignant jusqu’à 45° à l’ombre et 80° au soleil.

 

L’intervention militaire française qui a débuté le 11 janvier a permis, aux côtés de l’armée malienne et d’autres armées africaines, de chasser en grande partie les jihadistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) du nord du pays.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:35
Afghans and Italian Soldiers work shoulder-to-shoulder in Farah province, Afghanistan, during a recent mission in support of Operation Enduring Freedom

Afghans and Italian Soldiers work shoulder-to-shoulder in Farah province, Afghanistan, during a recent mission in support of Operation Enduring Freedom

13.06.2013 ( Xinhua )

 

Le nouveau gouvernement italien continuera sa participation dans la mission de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) en Afghanistan jusqu'en 2014 et après le pays s'engagera à la formation des forces afghanes, a déclaré mercredi le ministre italien de la Défense Mario Mauro.

 

Le gouvernement italien a l'intention de "poursuivre sa participation à la mission de la FIAS en Afghanistan et mettra fin à sa participation comme prévu en 2014", selon le ministre.

 

A la fin de la mission en 2014, l'Italie va poursuivre son engagement en aidant et en formant les troupes afghanes, a-t-il ajouté. La nouvelle mission ne va pas inclure la lutte contre les insurgés, ni contre le terrorisme et le trafic de drogue, a précisé M. Mauro.

 

Le contingent italien qui compte aujourd'hui près de 3.100 hommes "est progressivement réduit et sera coupé davantage de manière significative tout au long de 2014", a-t-il affirmé.

 

M. Mauro a fait ces remarques lorsqu'il informait la chambre basse du parlement sur une attaque à la grenade qui a tué un soldat italien, Giuseppe La Rosa, servant avec la FIAS la semaine dernière.

 

L'attaque a été menée par un Afghan de 20 ans, qui aurait été arrêté et pas comme initialement revendiquée par les talibans, mais par un enfant de 11 ans, a poursuivi M. Mauro.

 

La Rosa était le 53e soldat italien tué en Afghanistan depuis le début des opérations de la FIAS en 2004. Les nombreux décès ont conduit à des appels croissants de certaines forces politiques pour l'accélération du retrait.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:35
SeaHake mod4 ER (Extended Range) heavyweight torpedo Photo ATLAS ELEKTRONIK

SeaHake mod4 ER (Extended Range) heavyweight torpedo Photo ATLAS ELEKTRONIK

Atlas Elektronik Sea Hake heavyweight torpedo

 

June 10, 2013 By SP's Special Correspondent

 

The Indian Navy is in the market for new heavyweight torpedoes with "state-of-the-art technology, of calibre 534.4mm and length not exceeding 7,800mm, to be fired from existing torpedo tubes of ships". The Navy has been looking to acquire new torpedoes for years, and the current acquisition will be in line with that.

 

The Navy is already on the verge of signing a deal for 98 Finmeccanica WASS Blackshark heavyweight torpedoes for its Scorpene submarines, a deal that appears now to be delayed by the entire Finmeccanica controversy that's already taken a toll on the AgustaWestland VVIP copter contract progress. The Indian Navy needs the new heavyweight torpedoes for its P28 class of anti-submarine warfare corvettes, the first of which is to be delivered to the Navy by the end of this year. The DRDO's own heavyweight torpedo Varunastra is undergoing trials at this time and is likely to be ready for integration on platforms only by 2016.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:35
Le Pakistan augmente les dépenses de défense dans son nouveau budget

2013-06-13 xinhua

 

Le Pakistan a augmenté mercredi les dépenses de éfense dans son budget pour l'année fiscale 2013-14 à 627 milliards de roupies (6,32 milliards de dollars), soit une hausse de près de 15% par rapport aux dépenses pour l'exercice en cours se terminant le 30 juin 2013.

 

Les documents budgétaires montrent que l'allocation pour les trois services de la défense s'élevait à 15,73% du budget fédéral de 3,98 trillions de roupies pour 2013-14.

Le Pakistan augmente les dépenses de défense dans son nouveau budget

L'armée de terre a reçu la part la plus importante des dépenses avec 301,54 milliards de roupies. L'allocation pour l'armée de l'air estt de 131,18 milliards de roupies, tandis que les dépenses pour la marine étaient de 62,80 milliards de roupies.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:30
LONGBOW Receives $90 M Contract for Saudi Arabia Apache Radar Systems

Jun 13, 2013 ASDNews Source : Lockheed Martin

 

The LONGBOW Limited Liability Company, a joint venture of Lockheed Martin [NYSE: LMT] and Northrop Grumman Corporation [NYSE: NOC], received a $90.6 million contract to provide Saudi Arabia with LONGBOW Fire Control Radars (FCRs) for the AH-64 Apache Attack Helicopter.

 

The contract award includes AH-64E LONGBOW FCRs, spares and support for the Royal Saudi Land Forces Aviation Command. The contract also includes LONGBOW FCRs for the Saudi Arabia National Guard and LONGBOW Mast Mounted Assemblies for the U.S. Army.

 

“Saudi Arabia is emerging as one of the largest international users of the LONGBOW systems,” said Mike Taylor, LONGBOW LLC president and director of LONGBOW programs at Lockheed Martin Missiles and Fire Control. “The AH-64E LONGBOW FCR's new Radar Electronics Unit provides greater processing power and provision for significant growth while reducing weight and maintenance costs.”

 

“The LONGBOW FCR team values our ability to provide Saudi Arabia with a product that will promote greater regional security while providing warfighters with the highest level of protection,” said Mike Galletti, director of the Tactical Sensor Solutions-Aviation business unit for Northrop Grumman’s Land and Self Protection Systems Division.

 

Since 1998, the LONGBOW FCR has provided Apache aircrews with target detection, location, classification and prioritization. In all weather, over multiple terrains and through any battlefield obscurant, the radar allows automatic and rapid multi-target engagement.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:30
Golan: l'Onu demande à l'Autriche d'étaler son départ jusqu'à fin juillet

NEW YORK (Nations unies), 13 juin - RIA Novosti

 

L'Onu demande à l'Autriche à ne pas retirer ses casques bleus du plateau du Golan, de la zone de désengagement entre la Syrie et Israël, avant fin juillet afin de pourvoir à leur remplacement, a annoncé jeudi le porte-parole de l'organisation, Martin Nesirky.

 

"Le Département des opérations de maintien de la paix de l'Onu a officiellement demandé à l'Autriche d'achever le retrait de son contingent fin juillet au plus tôt pour assurer son remplacement par des casques bleus d'autres pays", a déclaré M.Nesirky devant les journalistes à New York.

 

Le président russe Vladimir Poutine a indiqué récemment que la Russie était prête à remplacer sur le plateau du Golan les casques bleus autrichiens sur demande de l'Onu et à condition que les pays de la région l'acceptent.

 

M.Nesirky a expliqué toutefois que l'accord de désengagement et le protocole signés entre la Syrie et Israël n'autorisaient pas la participation des membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu aux opérations onusiennes dans le Golan.

 

L'Autriche a récemment annoncé sa décision de retirer son contingent de casques bleus du Golan, jugeant la situation intenable. Si pendant 40 ans, cette frontière entre la Syrie et Israël a été l'une des plus calmes de la région, la zone démilitarisée est devenue aujourd'hui un terrain d'affrontement entre l'armée et les rebelles syriens.

 

Le retrait des soldats autrichiens porte un coup sévère à la Force des Nations unies chargée d'observer le désengagement sur le plateau du Golan (FNUOD), les 377 Autrichiens constituant plus d'un tiers du contingent. Les casques bleus japonais et croates sont déjà partis. Sans les Autrichiens, il ne restera dans le Golan qu'environ 500 soldats indiens et philippins. Les Philippines ont évoqué un possible retrait.

 

Aussi l'Onu doit-elle maintenant trouver des pays volontaires pour envoyer de nouveaux casques bleus dans le Golan, sans lesquels la mission ne pourra plus fonctionner.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:30

13/06/2013 by Paul Fiddian - Armed Forces International's Lead Reporter

 

Exercise Eager Lion 2013 has started in Jordan, with 19 participating nations.

 

A massive multi-national military exercise, Eager Lion is mean to firm up pre-existing armed forces partnerships and give regional stability a real shot in the arm by supplying the personnel taking part with a chance to respond to true-to-life 21st century security simulations.

 

These scenarios are varied in nature and encompass humanitarian aid, disaster relief and combined air/missile defence, according to officials.

 

"We from the United States are following behind our lead, the Jordanians, this year, who have really taken this exercise to a great level after building it over the last four years", US Central Command's Major General Robert Catalanotti told journalists at the start of this year's Exercise Eager Lion.

 

"This exercise challenges the participants to respond to realistic, modern-day security scenarios by integrating a variety of disciplines in the air, on land and at sea. Our relationship with Jordan and the 19 partner nations involved in the exercise is built on a foundation of interoperability that brings us closer together and enhances regional stability."

 

Exercise Eager Lion

 

Exercise Eager Lion began on 9 June and concludes on 20 June. The finale is an immense sea-land capabilities display, being staged over the last three days.

 

Exercise Eager Lion 2013 involves 5,000 military personnel from the US alone, with 3,000 more troops also on the scene.

 

The United States aside, other nations involved in Exercise Eager Lion 2013 include the UK, Bahrain, Canada, the Czech Republic, Egypt, France, Iraq, Italy, Lebanon, Pakistan, Poland, Qatar, Turkey, the United Arab Emirates, Saudi Arabia and Yemen.

 

Participating aircraft include US Marine Corps AV-8B Harrier IIs and MV-22 Ospreys, while participating US Navy assets include the USS Carter Hall dock landing ship, the USS Kearsarge amphibious assault ship and the USS San Antonio amphibious transport dock - all part of the Kearsarge Expeditionary Strike Group

Partager cet article

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:30
Syrie: Washington va laisser des F-16 et des Patriot en Jordanie

13 juin 2013 Romandie.com (AFP)

 

WASHINGTON - Les Etats-Unis vont laisser des chasseurs de combat F-16 et des missiles Patriot en Jordanie, pays frontalier de la Syrie, après des manoeuvres communes qui doivent s'achever à la fin du mois, a annoncé jeudi un responsable américain de la Défense.

 

L'administration américaine, qui étudie la possibilité d'armer l'opposition syrienne mais n'a encore pris aucune décision à ce sujet, devrait également laisser une unité de Marines sur des navires amphibies au large des côtes du pays, a-t-il été décidé après des consultations avec les responsables jordaniens, a précisé ce responsable sous couvert d'anonymat.

 

Les chasseurs, les missiles antimissiles et les navires avaient été envoyés en Jordanie pour un exercice militaire baptisé Eager Lion, mais les responsables américains ont décidé de les laisser sur place à la demande de la Jordanie, qui craint de voir les violences en Syrie déborder sur son territoire.

 

Il a été décidé qu'ils resteraient sur place, a déclare ce responsable américain.

 

Quelque 2.400 Marines prennent part aux manoeuvres militaires en Jordanie, où ils sont arrivés à bord de trois navires amphibies. Les responsables américains n'ont en revanche pas précisé combien de F-16 avaient été déployés.

 

L'annonce du maintien de ces armements en Jordanie est survenue au moment où l'administration étudie la possibilité d'armer les rebelles syriens. Des réunions sur la crise syrienne étaient prévues mercredi à la Maison Blanche, en présence notamment du secrétaire d'Etat John Kerry.

 

Une des possibilités étudiées, toujours selon le même responsable américain, serait de voir les Etats-Unis contribuer à un fonds que d'autres gouvernements --dont les alliés européens de Washington-- utiliseraient pour acheter des armes destinées aux rebelles syriens, une possibilité évoquée en premier lieu par le Wall Street Journal.

 

Aucune décision n'a été prise, a toutefois rappelé ce responsable.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories