Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:35
photo J. Bellenand - Marine Nationale

photo J. Bellenand - Marine Nationale

 

07/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 27 septembre 2015, 82 militaires américains du corps des Marines ont débarqué du pétrolier ravitailleur de l’US Navy Lewis and Clark pour participer à l’exercice franco-américain de coopération militaire baptisé Koa Moana. Le détachement américain s’est entraîné durant une semaine au côté de militaires des Forces armées en Polynésie française (FAPF).

 

Cet exercice avait pour but de partager et développer des savoir-faire, des techniques mais également des procédures entre des hommes du Régiment d’infanterie de marine du Pacifique-Polynésie (RIMAP-P) et le corps des Marines sur un terrain d’entraînement en zone tropicale. Plusieurs activités se sont succédé faisant appel à toutes les compétences physiques et professionnelles des militaires : un exercice de  neutralisation, enlèvement, et destruction des explosifs (NEDEX), un entraînement au tir avec échange d’armement entre les Français et les Américains, un exercice d’extraction de blessés, une nuit en bivouac, un raid sportif… La semaine s’est achevée par une cérémonie de clôture le 2 octobre 2015 en présence du contre-amiral Morio de l’Isle, commandant supérieur des FAPF. Le détachement américain a quitté Tahiti le 4 octobre 2015.

 

Suite de l’article

photo J. Bellenand - Marine Nationalephoto J. Bellenand - Marine Nationale

photo J. Bellenand - Marine Nationale

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:30
photo New Zealand Defence Force

photo New Zealand Defence Force


6 oct. 2015 by New Zealand Defence Force

 

More than 100 New Zealand Defence Force personnel were deployed in late April alongside the Australian Defence Force to train Iraqi Security Forces so they can better counter the threat posed by ISIL (Dash) and deter its further advances. Task Group Taji, which is composed of New Zealand and Australian personnel, has trained 2100 Iraqi soldiers to date. The training covers weapons handling, combat first aid, live fire training and drills in complex warfighting environments (urban assault, counter-improvised explosive device, etc.)

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:30
Inherent Resolve – Chammal SITREP 07 Oct.. – CJTF-OIR

 

October 7, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151007-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Oct. 6, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted three strikes using fighter aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 20 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using bomber, fighter, and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Abu Kamal, three strikes struck two separate ISIL crude oil collection points.

 

Iraq

• Near Habbaniya, one strike destroyed two ISIL rocket rails.

• Near Kirkuk, two strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed two ISIL heavy machine guns and an ISIL fighting position.

• Near Kisik, three strikes suppressed two ISIL rocket positions, an ISIL mortar position, and an ISIL sniper position.

• Near Makhmur, one strike suppressed an ISIL heavy machine gun position.

• Near Mosul, three strikes struck an ISIL tactical unit and destroyed three ISIL heavy machine guns and three ISIL fighting positions and suppressed an ISIL rocket position and an ISIL mortar position.

• Near Ramadi, five strikes struck four separate ISIL tactical units and destroyed three ISIL fighting positions, three ISIL weapons caches, two ISIL buildings, an ISIL bunker, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL heavy machine gun and two ISIL fighting positions.

• Near Sultan Abdallah, one strike suppressed an ISIL rocket position.

• Near Tal Afar, two strikes destroyed an ISIL fighting position, an ISIL trench, and an ISIL berm and suppressed an ISIL mortar position.

• Near Tikrit, one strike destroyed four ISIL obstacles.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Canada, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 15:55
Ministere de l Interieur photo DICOM Jean-Luc ZIEGLER

Ministere de l Interieur photo DICOM Jean-Luc ZIEGLER

 

07/10/2015 Par Christophe Cornevin – LeFigaro.fr

 

Une douzaine d'experts chevronnés dispose d'un fichier de 11.400 personnes radicalisées, dont 16% de mineurs.

 

L'affaire Yassin Salhi, chauffeur-livreur de 35 ans qui a décapité le 26 juin son ex-patron à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), a provoqué un électrochoc Place Beauvau. Le terroriste présumé qui avait fait l'objet d'une fiche S, pour «Sûreté du territoire», était en effet sorti des écrans radars du renseignement en raison d'une vie a priori rangée. Avant de passer à l'acte dans ce que les psychiatres ont appelé une «explosivité émotionnelle», l'homme s'était donc littéralement fondu dans le paysage sans qu'aucune unité ne suive plus sa trace. Fût-ce à distance.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 15:30
Air Strikes in Irak - photo UK MoD

Air Strikes in Irak - photo UK MoD

 

7 October 2015 Ministry of Defence

 

On Thursday 1 October, an RAF Reaper remotely piloted aircraft patrolled ahead of Kurdish peshmerga as they conducted their latest offensive against the ISIL terror network in northern Iraq. The Reaper’s crew identified a team of armed terrorists moving on foot and successfully engaged them with a Hellfire missile. The Reaper then provided support to a coalition air strike on an ISIL facility, where car-bombs were being assembled; our aircraft used its sensors to sweep the surrounding area, ensuring there was no risk to civilians, before the air strike went ahead and destroyed the target.

 

The following day, Tornado GR4s from RAF Akrotiri also provided close air support to the peshmerga, south-west of Kirkuk. ISIL extremists were spotted and were struck by a Paveway IV guided bomb. Meanwhile, further south and west, a Reaper provided surveillance support to a coalition air strike on an ISIL-held building, then used one of its Hellfires to destroy an armoured truck. The Reaper then provided targeting support to another coalition aircraft as it engaged a terrorist heavy machine-gun concealed under trees.

 

Sunday 4 October saw RAF GR4s patrolling over western Iraq, where they destroyed an anti-aircraft gun position with a Paveway IV. A Reaper was also operating over Anbar province, and it supported coalition air attacks on two Da’ish buildings and a heavy machine-gun. On Monday 5 October, a Reaper, again operating over the west of the country, identified a terrorist team as they planted an improvised explosive device, and successfully attacked them with a Hellfire.

 

Whilst the coalition air campaign provides extensive air support to current Iraqi security operations, intensive training continues to build up their strength for future offensives, with British military instructors playing their part alongside training teams from other members of the global coalition. A particular focus for the British instructors has been on teaching techniques to minimise the threat posed by the large numbers of improvised explosive devices and booby-traps with which the terrorists attempt to hold up Iraqi advances. The UK has given the Iraqi forces 1,000 Vallon mine-detectors and these, combined with the training provided, have already helped save many lives.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 15:30
Les frappes russes du 30 septembre 2015 en Syrie - infographie Le Monde.fr

Les frappes russes du 30 septembre 2015 en Syrie - infographie Le Monde.fr

 

07.10.2015 Le Monde.fr avec AFP et Reuters

 

Près d’une semaine après le début des bombardements de l’armée russe en Syrie, Moscou continue de pousser ses pions, annonçant que l’intervention militaire, censée détruire des cibles de l’Etat islamique (EI), a aussi pour but de préparer une offensive terrestre de l’armée syrienne de Bachar Al-Assad.

 

Critiqué pour avoir bombardé des groupes rebelles, dont certains financés et entraînés par les Etats-Unis, la Russie a clairement déclaré, via son président Vladimir Poutine, que la campagne militaire allait s’intensifier pour permettre à l’armée syrienne de préparer une offensive terrestre. Dans la foulée, une source militaire citée par l’AFP syrienne annonçait une offensive dans la province de Hama, un secteur occupé par un groupe de forces d’opposition, dont des rebelles modérés et islamistes. Depuis le 30 septembre, Moscou affirme avoir détruit 112 cibles djihadistes, a affirmé Vladimir Poutine. Des bâtiments de la marine croisant en mer Caspienne ont aussi tiré 26 missiles, selon Moscou. Mais des doutes subsistent, notamment chez les Occidentaux, sur les véritables cibles des Russes. L’aviation russe a en effet beaucoup plus tendance à frapper l’opposition et les groupes armés hors EI que les troupes du « califat islamique » proprement dit. Les premiers représentent une menace réelle pour un régime aux abois quand le second reste un danger plus lointain. Les troupes de l’Etat islamique restent globalement tenues à l’écart de la « Syrie utile » encore aux mains de Bachar Al-Assad : l’axe et les villes de Damas et Homs, et la région côtière alaouite, fief du régime.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 14:30
En Syrie, pourquoi une intervention au sol n'est pas encore possible

 

07/10/2015 par William Leday, Maître de conférence en relations internationales (à Sciences Po Paris et à l'INALCO)

 

INTERNATIONAL - Nul besoin d'avoir effectué une formation militaire pour saisir la complexité que recouvre une intervention occidentale au sol en Syrie et en Irak. S'il est possible de réduire l'Etat islamique, il sera beaucoup plus difficile de l'anéantir. Cela tient à la nature même d'une organisation multidimensionnelle en rhizome dotée d'une idéologie en capacité de susciter des adhésions et des allégeances à travers le monde, à son emprise totalisante et totalitaire sur les populations qu'elle contrôle, mais aussi et surtout à l'absence d'institutions et de projet politique alternatif de la part de ses détracteurs locaux.

 

Les guerres de ces dernières années sont riches d'enseignement. L'histoire montre en effet que des opérations aériennes, même assorties d'action au sol de la part de forces spéciales, ne garantissent pas l'anéantissement de pareils adversaires. Dans les années 90, après la libération du Koweït en 1991, le régime de Saddam Hussein ne s'est pas effondré face à l'aviation de la coalition et au blocus que lui infligea la communauté internationale. Au contraire, et le chercheur Pierre-Jean Luizard le démontre, le pouvoir irakien a su se réinventer en s'appuyant sur les solidarités traditionnelles. Au titre des contre-exemples, on peut citer la guerre du Kosovo, qui a vu une offensive arienne faire céder la Serbie de Slobodan Milosevic ou l'opération Enduring Freedom en Afghanistan. Cette dernière était une savante combinaison d'opérations aériennes et d'actions au sol menées avec des alliées locaux - l'Alliance du Nord de Ahmed Chah Massoud - appuyés par des forces spéciales. Dans le cas qui nous occupe, dès les premiers jours de frappes, Daech a réorganisé ses unités, réadapté son dispositif et sa stratégie.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 14:30
Syrie: l'aviation russe va intensifier ses frappes en vue d'une offensive terrestre de l'armée syrienne

 

07 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Moscou - Les frappes de l'aviation russe en Syrie vont s'intensifier pour permettre de préparer une offensive terrestre de l'armée de Bachar al-Assad contre le groupe Etat islamique (EI), a annoncé mercredi Vladimir Poutine, après une semaine de bombardements qui ont visé 112 cibles des jihadistes.

 

Nous savons à quel point les opérations de ce genre -- antiterroristes -- sont compliquées. Et bien sûr, il est encore tôt pour tirer des conclusions, mais ce qui a été fait jusque là mérite une très bonne appréciation, a déclaré le président Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, retransmise à la télévision.

 

Depuis le 30 septembre jusqu'à ce jour, les frappes ont touché 112 cibles. L'intensité des frappes augmente, s'est félicité M. Choïgou.

 

Le président russe a également évoqué une possible offensive terrestre de l'armée syrienne contre l'EI, affirmant que les prochaines opérations militaires russes dans le pays seront synchronisées avec celles des forces gouvernementales.

 

Le ministre de la Défense a en outre souligné que quatre croiseurs russes de la flottille de la Caspienne ont tiré mercredi 26 missiles de croisière sur 11 cibles de l'EI en Syrie, les détruisant toutes. M. Choïgou n'a pas précisé d'où avaient tiré les navires.

 

La Russie a évoqué plus tôt mercredi la possibilité de mettre en place une coordination de ses frappes en Syrie avec celles de la coalition internationale menée par les États-Unis, alors que les tensions sont fortes entre Moscou et Ankara, qui accuse l'aviation russe de violer son espace aérien.

 

La Russie, fidèle allié du régime de Damas, mène des frappes en Syrie pour venir en aide au régime et ses avions frappent l'EI, qui contrôle la moitié du territoire syrien, ainsi que les groupes rebelles islamistes et ceux dits modérés qui se trouvent notamment à la lisière de la frontière turque.

 

Les États-Unis sont quant à eux à la tête d'une coalition d'une soixantaine de pays, qui procède depuis plus d'un an à des frappes quotidiennes contre l'EI en Syrie et en Irak voisin, sans parvenir à venir à bout du groupe jihadiste.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:45
photo EUTM Mali

photo EUTM Mali


05.10.2015 par EUTM Mali
 

Lundi dernier, le Cours d’Instructeur d’Armes d’Appui d’EUTM Mali a fini sa deuxième édition avec succès. Maintenant, plus de 30 soldats maliens sont prêts à instruire leurs compagnons dans l’utilisation d’armes d’appui. Après les quatre semaines du cours, ils sont prêts à retourner à leurs unités et prendre la responsabilité dans l’instruction des mitrailleuses, lance-roquettes et mortiers.

 

Pendant les quatre dernières semaines, le 2ème Cours d’Instructeur d’Armes d’Appui
d’EUTM Mali, ou en anglaises SWIC  (Support Weapons Instructor Course), a été mené, la plupart du temps dans les installations militaires à Kati. Plus de 30 soldats maliens ont participé à ce cours. La plupart d’entre eux n’ayant aucune expérience précédente dans l’utilisation de ces armes, sont, maintenant, prêts à instruire d’autres soldats. Le cours a trois spécialités différentes : lance-roquettes et mitrailleuse moyenne, ensuite mitrailleuse lourde, et finalement mortiers. Chaque groupe s’est spécialisé dans les armes différentes utilisées par les Forces armées maliennes et ils ont été enseignés dans l’utilisation, la maintenance et, bien sûr, les techniques de tir. Bien que tous les participants n’aient pas passé le cours, tous les soldats qui l’ont suivi, sont maintenant entièrement préparés pour instruire leurs collègues.

 

Suite de l'article et reportage photos

 

English version

photo EUTM Mali

photo EUTM Mali

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:45
Opération Barkhane (Crédits: EMA - Sept. 2015)

Opération Barkhane (Crédits: EMA - Sept. 2015)


07.10.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

Vous vous souvenez de l'arrêté en date du 25 septembre 2015, publié au JO le 1er octobre? Non? Lisez mon post ici.

Cet arrêté était signé par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian,  le ministre des Finances, Michel Sapin, et le secrétaire d'Etat chargé du Budget, Christian Eckert.

Il  portait sur l'indemnisation des risques "invalidité et décès" pour les militaires participant à l'opération Barkhane. Etaient concernés, selon le texte, les "militaires participant à des opérations extérieures sur les territoires de la République islamique de Mauritanie, de la République du Sénégal, de la République du Mali, de la République algérienne démocratique et populaire, de la République de Côte d'Ivoire, du Burkina Faso, de la République du Niger, de la Libye, de la République du Tchad, de la République fédérale du Nigeria, de la République du Cameroun et de la République centrafricaine". Algérien Libye, Nigeria??? Tiens donc.

Lundi, l'Algérie s'est émue de la possible présence de soldats français sur son territoire... Ce qui a forcé le ministère français de la Défense a opposer un démenti formel à toute présence militaire française ans les trois pays en question.

Hier soir, l'AFP  annoncé que "les ministres signataires ont décidé de retirer cet arrêté dont l'objet est exclusivement de régir la situation indemnitaire des militaires français mais qui était entaché d'une erreur matérielle en tant qu'il définissait son champ d'application géographique".

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:45
Barkhane: De l’eau pour la base avancée de Madama

 

06/10/2015 Sources : Armée de l'air

 

Chef de détachement du groupement aérien d’appui aux opérations (GAAO) à Madama (Niger), du 8 mars au 29 juillet 2015, le capitaine Bruno a pris part à un défi de taille: produire puis traiter de l’eau dans ce site désertique et reculé du Niger. Un challenge relevé avec brio!

 

45°C à l’ombre, 64°C au soleil, du sable à perte de vue, une dizaine de bungalows, aucune structure métallo-textile… Les conditions semblent rudes pour produire de l’eau potable à Madama, au cœur du désert du Ténéré, au Niger. Pour relever ce challenge, une quinzaine d’aviateurs du groupement aérien d’appui aux opérations (GAAO) et du groupement aérien des installations aéronautiques (GAIA) a été déployée début mars 2015 sur cette base avancée, point d’appui essentiel des forces engagées dans l’opération Barkhane. Implanté sur la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac, le GAAO est l’expert en infrastructure verticale de l’armée de l’air. Le GAIA, quant à lui, est chargé du maintien en condition opérationnelle de ces installations sensibles et de la fourniture au GAAO de l’ensemble du matériel de projection. «Deux aviateurs du GAIA ont renforcé nos rangs pour mettre en œuvre la station de potabilisation de l’eau et traiter les eaux usées, précise le capitaine Bruno, chef du détachement. À la fin de l’été, nous devions être autonomes en produisant notre eau, en la traitant, puis en mettant en place une station d’épuration.»

 

Suite de l’article

Barkhane: De l’eau pour la base avancée de Madama

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:44
Situation indemnitaire des militaires en OPEX

 

06/10/2015 Ministère de la Défense

 

En référence à l’arrêté du 25 09 2015, N° DEFH 142 604 8A, publié le 1er octobre, qui traite des dispositions du régime indemnitaire en vertu de l’art. L 4123-4 du code de la défense, les 3 ministres signataires ont décidé de retirer cet arrêté dont l‘objet est exclusivement de régir la situation indemnitaire des militaires français mais qui était entaché d’une erreur matérielle en tant qu’il définissait son champ d’application géographique.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:40
Ukraine: Porochenko salue une véritable trêve dans l'Est mais la guerre n'est pas finie

 

07 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kiev - Le président ukrainien Petro Porochenko a salué mercredi une véritable trêve qui s'est installée dans l'Est séparatiste prorusse en proie à un conflit depuis 18 mois tout en soulignant que la guerre n'était pas finie.

 

Nous assistons à une accalmie totale en cette première semaine d'octobre. Pas un seul coup de feu (...) Ce n'est plus un cessez-le-feu c'est une véritable trêve, a déclaré le président lors d'un discours à l'Institut militaire de Kiev.

 

Il a toutefois souligné que la guerre n'était pas finie pour autant.

 

La guerre sera finie quand sera libérée des mains de l'ennemi, de l'occupant, chaque parcelle de terre ukrainienne, a-t-il poursuivi.

 

Le conflit dans l'Est séparatiste prorusse a fait plus de 8.000 morts depuis avril 2014.

 

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles de l'Est et d'y avoir déployé des troupes régulières, ce que Moscou dément.

 

Ce conflit avait éclaté un mois après l'annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée après trois semaines d'occupation par les troupes russes suivie d'un référendum controversé qui n'a pas été reconnu par la communauté internationale.

 

Alors que le cessez-le-feu est largement respectée depuis septembre, Kiev et les rebelles sont convenus la semaine dernière de retirer leurs chars et pièces d'artillerie de calibre inférieur à 100 mm de la ligne du front.

 

Ce processus est pratiquement achevé dans l'une des deux républiques rebelles, celle de Lougansk, ont annoncé mercredi l'armée ukrainienne et les rebelles.

 

Le retrait dans la république autoproclamée de Donetsk doit débuter le 18 octobre.

 

Autre signe positif en vue d'un règlement pacifique, les séparatistes ont annoncé mardi, conformément à la demande des Européens, le report à 2016 de leurs élections locales, une concession saluée par Kiev, les Européens et le Kremlin.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:30
Su-34 bomber - photo Russia MoD

Su-34 bomber - photo Russia MoD

 

07 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Ankara - Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a affirmé mercredi que seuls deux raids aériens russes avaient ciblé le groupe de l'Etat islamique (EI) en Syrie, et que la Turquie ne fera pas de concessions sur les violations russes de son espace aérien.

 

Seuls deux des 57 frappes de la Russie ont visé Daech (l'acronyme arabe de l'EI) et les autres l'opposition modérée en Syrie, soutenue par la Turquie et les Etats-Unis, alliés de l'Otan, a-t-il dit devant la presse. Ces chiffres proviennent des renseignements militaires turcs, a-t-il expliqué.

 

Si l'opposition syrienne est affaiblie, c'est Daech qui en sortira renforcé (...) S'il y a une lutte contre Daech faisons le ensemble, a-t-il dit dans des propos télévisés.

 

Le chef du gouvernement a en outre prévenu que la Turquie ne fera pas de concessions au sujet des violations de son espace aérien à la frontière syrienne par des chasseurs russes, qu'elle a dénoncées ces derniers jours.

 

Nous ne ferons pas de concessions en ce qui concerne la sécurité de nos frontières et de notre espace aérien, a-t-il déclaré devant la presse au sujet des tensions entre la Turquie et la Russie qui s'est militairement impliquée en Syrie.

 

M. Davutoglu a cependant souligné que la Turquie ne veut pas de tensions avec la Russie, avec laquelle elle a d'étroits rapports commerciaux mais en précisant que l'espace turc est aussi naturellement l'espace de l'Otan.

 

Nous discutons (des violations) avec la partie russe d'une manière franche et amicale (...) Nous attendons de la Russie qu'elle prenne en compte les inquiétudes sécuritaires de la Turquie, a-t-il ajouté.

 

La Turquie a dénoncé deux violations de son espace aérien lors du week-end par des avions russes et convoqué l'ambassadeur de Russie pour lui faire part de sa ferme protestation.

 

L'émissaire russe a une nouvelle fois été convoqué mardi au ministère des Affaires étrangères pour discuter de cette affaire, a indiqué mercredi un communiqué du ministère.

 

Les autorités turques sont prêtes à rencontrer les responsables militaires russes pour faire le point sur les mesures que Moscou serait prête à prendre pour éviter une répétition de ces incidents, a souligné le texte.

 

La diplomatie turque a toutefois démenti des informations selon lesquelles un groupe de travail serait constitué entre les parties.

 

Le ministère russe de la Défense a indiqué mercredi que des discussions étaient en cours avec les Turcs pour mettre en place un mécanisme afin d'éviter de tels incidents.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 12:30
Les femmes du Mossad

 

05.10.2015 israelvalley.com (i24News)

 

Surprise! 40% des membres du Mossad sont des femmes. 24% ont de hautes responsabilités.

 

Lors de l’anniversaire du Mossad, Netanyahou a rendu hommage au rôle “essentiel et irremplaçable” des services secrets israéliens. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a participé récemment à une cérémonie marquant le 65ème anniversaire de la création de l’Institut pour les renseignements et les affaires spéciales, le Mossad (“L’institut”, en français). Outre Netanyahou, le ministre du Renseignement Yisrael Katz et le directeur du Mossad Tamir Pardo étaient présents.

 

Evoquant la difficulté des missions qui se profilent pour le Mossad, Netanyahou a déclaré “Nous ne pouvons pas résoudre les problèmes fondamentaux du Moyen-Orient qui sont apparus dernièrement, et aujourd’hui, nous avons deux ennemis : le radicalisme de islam chiite conduit par l’Iran et ses alliés, et le radicalisme de l’islam sunnite, actuellement dirigé par l’État islamique”, a déclaré le Premier ministre israélien..

 

Netanyahou a par ailleurs souligné l’importance du travail du Mossad en rappelant qu’il existe “une règle claire: personne ne pacte avec le faible.” “La vraie défense de notre pays depuis ses débuts et 65 ans que le Mossad existe, est ce pouvoir de l’Etat d’Israël. C’est cette puissance que nous cultivons”, a-t-il dit..

 

“Face à ce monde en mutation, Israël doit être une superpuissance. Pas seulement une puissance régionale, mais pour certaines régions; une puissance mondiale. Cela ne peut que renforcer notre capacité à tirer parti de nos relations avec les responsables dans la région et avec les acteurs en dehors de la région”, a-t-il ajouté.

 

Netanyahou a par ailleurs insisté sur le rôle “essentiel et irremplaçable” du Mossad dans la capacité d’Israël à maintenir sa position de puissance régionale et mondiale, soulignant que c’est cette position qui est finalement, “la garantie de notre existence.”

 

Le Premier ministre israélien a également remercié les nombreux agents du Mossad, mais aussi leurs familles pour le soutien qu’ils apportent à l’organisme. “Je vous demande de remercier aussi vos familles qui portent aussi une lourde charge et vous demandent de leur dire au nom du peuple d’Israël et de l’Etat d’Israël : Je vous remercie et puissiez-vous être inscrit dans le livre de vie”, a-t-il ajouté.

 

Au cours de la cérémonie, les employés du Mossad ont reçu en cadeau un timbre spécialement conçu à l’effigie du service de renseignement. Le directeur du Mossad Tamir Pardo a souligné que, en dépit des technologies sophistiquées sur lesquelles reposent de nombreuses actions de l’agence, “aucune de ses réalisations n’aurait été possible sans ses agents”.

 

Au fil des ans, le Mossad a subi de grands changements, et aujourd’hui, 40% des employés de l’agence sont des femmes, 24% d’entre elles occupent des postes à hautes responsabilités. Le Mossad a été créé le 13 décembre 1949, sur la recommandation du Premier ministre de l’époque, David Ben Gourion et a été l’auteur de nombreuses missions légendaires dans le monde entier.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 11:50
Offshore Patrol Vessel

Offshore Patrol Vessel

 

7 October 2015 Ministry of Defence and Philip Dunne MP

 

Construction of the final Royal Navy Offshore Patrol Vessel (OPV) took an important step forward today.

Construction of the final Royal Navy Offshore Patrol Vessel (OPV) took an important step forward today, as the Minister of State for Defence Procurement started a computer-guided laser to cut the first piece of hull.

During a visit to BAE Systems’ Govan yard in Glasgow, Defence Minister Philip Dunne saw progress on the build of the first and second OPVs and met members of the workforce on a programme that has protected more than 800 Scottish jobs.

HMS Trent is the third of three Offshore Patrol Vessels which will begin joining the fleet in 2017. Alongside HMS Forth and HMS Medway, HMS Trent will go on to take part in counter terrorism, combating piracy, halting smuggling and defending UK waters.

The vessels are being built at BAE Systems’ shipyards on the Clyde as part of a £348 million contract.

Defence Minister, Philip Dunne, said:

These new ships will provide an important capability to the Royal Navy and our Armed Forces‎. They will perform vital tasks in defending the nation’s interests around the world.

This investment forms part of over £160 billion in our 10 year Equipment Plan which is funded out of the newly protected Defence budget.

Manufacture of these ships sustains over 800 quality engineering jobs here in Scotland, ensuring that the shipyards on the Clyde continue to sit at the heart of a thriving naval shipbuilding capability. They are paving the way for work to begin on our new T26 frigates next year.

This third generation of River-class patrol ship is expected to displace approximately 1,800 tonnes, be about 90m long and 13m wide and have a range of over 5,000 nautical miles.

Director Ships Support at the MOD’s Defence, Equipment and Support organisation, Neal Lawson, said:

HMS Trent, along with HMS Forth and HMS Medway, will provide the Royal Navy with the flexibility to operate in a wide variety of roles in UK waters and overseas. More capable than the existing River class, they will have a flight deck to take the latest Merlin helicopters, fire fighting equipment, and increased storage capacity and accommodation.

But the importance of this programme is not only that the OPVs will have the latest technology in new ships, but also that the build programme acts as a stepping stone to work on our future multi-mission warship, the Type 26 Global Combat Ship.

Construction of the first two ships, HMS Forth and HMS Medway, is already well underway.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 11:35
2011: The front gate at the newly opened MSF trauma hospital in Kunduz- There is a strict no weapon policy inside the hospital to ensure all patients can receive free medical and surgical care safely. - photo MSF

2011: The front gate at the newly opened MSF trauma hospital in Kunduz- There is a strict no weapon policy inside the hospital to ensure all patients can receive free medical and surgical care safely. - photo MSF

 

07 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Genève - Médecins Sans Frontières (MSF) a demandé mercredi une enquête internationale après le bombardement américain contre son hôpital de Kunduz en Afghanistan, qui a tué 22 personnes, le qualifiant d'attaque contre les Conventions de Genève.

 

Joanne Liu, la présidente de l'ONG humanitaire d'urgence, a déclaré devant la presse à Genève ne pas faire confiance à une enquête militaire interne et a demandé une commission internationale humanitaire pour établir les faits, un dispositif prévu par les Conventions de Genève, qui fixent les règles du droit humanitaire pour les guerres.

 

Ca n'a pas été juste une attaque contre notre hôpital. Cela a été une attaque contre les Conventions de Genève. On ne peut le tolérer, a lancé Mme Liu.

 

Le général américain commandant la mission de l'Otan en Afghanistan a affirmé mardi que l'hôpital de MSF à Kunduz avait été bombardé samedi par erreur, poussant le chef du Pentagone à exprimer ses profonds regrets pour cette tragédie.

 

Trois enquêtes - américaine, afghane et de l'Otan - sont en cours pour établir les conditions dans lesquelles le bombardement a été décidé et mené dans la nuit de vendredi à samedi.

 

MSF demande que l'enquête soit menée par la Commission d'enquête internationale humanitaire. Cette commission a été établie dans le cadre des protocoles additionnels aux Conventions de Genève et elle est l'unique mécanisme spécialement prévu pour enquêter sur les violations du droit international humanitaire.

 

Bien que ce mécanisme existe depuis 1971, la commission n'a jamais été encore utilisée. Pour qu'elle puisse se saisir du dossier, l'un des Etats signataires doit demander l'ouverture d'une enquête.

 

Jusqu'ici, les gouvernements n'ont jamais voulu, ou osé, créer un précédent. Le mécanisme existe, et il est temps de l'activer, a affirmé MSF.

 

Il est intolérable que le bombardement d'un hôpital et l'assassinat de personnels soignants et de patients soient qualifiés de dommage collatéral ou relégués d'un revers de la main au rang d'une simple erreur, a déclaré l'ONG.

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 10:55
photo UIISC 7 / Armée de Terre

photo UIISC 7 / Armée de Terre


07/10/2015 Armée de Terre

 

98 sapeurs-sauveteurs de l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile n°7 (UIISC 7) de Brignoles sont déployés depuis samedi soir dans le Sud-est de la France.

 

Suite aux intempéries qui ont ravagé la région dans la nuit de samedi à dimanche, deux sections - soit une vingtaine de militaires - ont quitté leur régiment vers 2h du matin pour prendre part au recensement et aux recherches de personnes en situation de détresse.

Dans la journée de dimanche, 20 nouveaux sapeurs sont déployés pour renforcer l’aide à la population et ainsi s’atteler aux opérations de pompage, de nettoyage des maisons et des ponts encombrés.

Les militaires de l’UIISC 7 ont passé la nuit du 4 au 5 octobre sur place et poursuivent actuellement leur mission.

L’UIISC 7 est une unité de l’armée de Terre appartenant à l’arme du génie. La devise des UIISC est « Servir pour sauver. »

 

MISE A JOUR n°2 :

Ce 7 octobre 2015, la mission continue pour l'UIISC 7 de Brignoles :

- 98 militaires répartis en 4 sections sont désormais déployés sur toutes les zones d'intervention ;
- 3 500 m2 de surface ont été nettoyés ;
- 19 750 m3 d'eau ont été pompés. 

La mission du jour : une reconnaissance des cours d'eau organisée avec le conseil général.

L'anecdote : hier, dans une résidence inondée, un "joyeux anniversaire" chanté par les habitants a retenti pour une jeune sapeur-sauveteur qui fêtait ses 27 ans !

 

MISE A JOUR n°1 :

Ce 6 octobre 2015, 95 militaires (soit 4 sections) sont toujours engagés sur le terrain :

- 1 quartier résidentiel a été reconnu ;
- 17 maisons, 2 appartements, 2 entreprises, 2 locaux commerciaux ont été nettoyés ;
- 10 500 m3 d'eau ont été retirés.

En terme de matériel actuellement en oeuvre on compte :

- 6 camions-citernes ;
- 6 embarcations ;
- 3 camions de pompage à moyenne capacité ;
- 3 poids lourds (pour le transport du matériel et des hommes) ;
- 1 grue levage ;
- 1 camion mécano ;
- 4 véhicules légers.

Continuez à nous suivre, d'autres mises à jour sont à venir !

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:55
photo EMD armée de Terrehttp://www.defense.gouv.fr/actualites/communaute-defense/les-militaires-s-entraineront-ils-bientot-dans-une-caisse

photo EMD armée de Terrehttp://www.defense.gouv.fr/actualites/communaute-defense/les-militaires-s-entraineront-ils-bientot-dans-une-caisse

 

06/10/2015 Armée de Terre

 

Lift, move, recover : les militaires des écoles militaires de Draguignan ont testé mi-septembre une nouvelle façon de faire du sport. Et la séance s’est déroulée autour d'une caisse…

 

Dans le cadre des études menées sur le maintien de la condition physique des personnels militaires, la société Planet Force, installée à Aix-en-Provence, s’est rendue aux écoles militaires de Draguignan (EMD) le 17 septembre pour présenter sa caisse d’entraînement tactique (TRX tactical training box).

Suite de l’article

 

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:55
Conférence internationale "Climat et défense : quels enjeux" - 14 octobre 2015

 

30/09/2015  source DGRIS

 

Cette conférence internationale est ouverte aux décideurs politiques, aux représentants de l'administration publique, d'entreprises privées ou d'organisations non gouvernementales concernées par ces enjeux, aux experts sur les questions de défense et de climat...

This international conference is opened to public leaders, government officials, representatives from companies and NGOs as well as academic experts involved in defence and climate issues.

 

En amont de la COP21 qui se déroulera à Paris à compter du 30 novembre prochain, le ministère de la défense organise, avec le soutien du Sénat, une conférence internationale sur les enjeux des changements climatiques en matière de sécurité internationale et leurs impacts sur les politiques de défense des États.

Pour la première fois au niveau international, cette conférence permettra aux plus hautes autorités de défense de nombreux pays de s’exprimer sur les risques et les menaces que peuvent exacerber les changements climatiques ainsi que sur les mesures prises par la Défense pour contribuer aux politiques publiques de développement durable.

Elle réunira de nombreux ministres de la défense issus de l’ensemble des régions du monde, de hauts responsables des organisations internationales et régionales ainsi que des parlementaires et des experts académiques.

Elle se tiendra le 14 octobre 2015 à Paris, à l’École Militaire.

> Programme et modalités pratiques (pdf)

 

Demande d'inscription (obligatoire)

Une demande d'inscription doit impérativement être effectuée en ligne.

Inscription dans la limite des places disponibles : une réponse sera transmise par courriel sous 10 jours ouvrés. Toute demande sera traitée : si vous ne recevez pas de réponse, merci de consulter vos courriers indésirables, ou bien nous contacter.

Clôture des inscriptions le 7 octobre 2015.

> Demande d'inscription

 

In the run-up to COP21, which will be held in Paris in December 2015, the French Ministry of Defence is organising, with the support of the Senate, an international conference on climate change and its impacts on both international security and national defence policies.

For the first time at international level, the conference will provide an opportunity for the highest defence authorities of numerous countries to speak about the risks and threats that may be exacerbated by climate change and the measures taken by Defence departments in order to contribute to public policies of sustainable development.

It will bring together Defence ministers from all continents, representatives of major international and regional organisations, as well as MPs, senior defence officials, academic experts, representatives from NGOs and companies from all around the world.

It will be held in Paris at the Ecole militaire on October 14th, 2015.

> Programme and practical information (pdf)

 

Application for registration (required)

An application for registration must be submitted online.

Registration is on a first-come-first-serve basis. You will receive an answer by e-mail within 10 working days. All requests will be examined: if you don't hear from us, please check your spam folder, or contact us.

Registration deadline : October 7th, 2015.

> Apply online

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:45
The new LM14 low cost armoured personnel carrier. LMT photo

The new LM14 low cost armoured personnel carrier. LMT photo

 

06 October 2015 by Guy Martin - defenceWeb

 

Land Mobility Technologies (LMT) will officially unveil its new LM14 cost effective armoured personnel carrier (APC) next month at the South African Army’s annual infantry conference.

 

The company funded LM14 is a completely new design that was developed in response to a need for a cost effective solution aimed at the African market as well as the United Nations and South African National Defence Force (SANDF).

 

Development began on 26 January, with design and development being concluded in nine months. The first vehicle rolled out of the prototype shop on 16 September. At the moment LMT is busy with certification of the vehicle and will go into production as soon as a first order is received.

 

Vinesh Selvan, Head of Business Development at LMT, told defenceWeb that the market for the vehicle is of a significant size as there appears a genuine demand for low cost APCs and the company has already had some expressions of interest from certain parties.

 

The LM14 is a candidate to meet the South African Army’s Project Sepula to replace some of its aging armoured vehicles, particularly Casspirs and Mambas, although this project is currently stalled.

 

The LM14 carries eight troops in addition to a driver, commander and a gunner, with all ten having firing ports. Turrets can be mounted on top – at the moment the prototype is fitted with a manned .50 Browning machinegun mount on the roof. The vehicle is ballistically and mine protected.

 

In addition to armoured personnel carrier configuration, the LM14 is also offered in armoured ambulance and command and control configurations.

 

LMT developed three new vehicles (the LM8 special operations vehicle, LM13 Multi-purpose combat vehicle and LM18 Protected transport vehicle) for a country in the Middle East and is currently working on another two new vehicles. It is also doing some design work for countries in the Middle East.

 

LMT specialises in ballistic, landmine and improvised explosive devices (IEDs) protection and the integration of these protection technologies into armoured vehicles, and has the ability to design and manufacture mine-protected vehicles with amongst others, flat or semi-flat floor mine protection. Vehicles with this technology are generally lower and more spacious than vehicles with a conventional V-hull design and have a smaller profile.

 

LMT designed and qualified the flat floor landmine protection for the South African Army’s new Badger infantry fighting vehicles (IFVs). Among LMT’s other products are the Gecko 8x8 tactical vehicle, used by the South African National Defence Force, armoured truck cabs, the AV55 light-protected vehicle and explosive ordnance disposal vehicles. LMT’s protected cabs are manufactured for Mercedes Benz in Germany and used by at least three NATO countries in areas such as Afghanistan. The company recently supplied more than 130 armoured cabs to Mercedes Benz.

 

Denel Group has a majority stake in LMT Holdings. The acquisition of LMT in 2012 expanded Denel’s range of vehicles and products, adding a capacity for mine-protected vehicles, hulls and cabs as well as product testing, simulations, maintenance and support of other products within the Denel Group.

 

For the 2014/15 financial year, LMT earned revenues of R231 million, up from R110 million the year before. Earnings before interest and taxation (EBIT) amounted to R13 million, up 225% from R4 million the year before and R6 million in 2013. Export revenues rose dramatically from R60 to 205 million, while employee numbers also rose from 135 to 285 for the 2015 financial year, according to the 2015 Denel annual report.

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 18:35
Scorpene photo DCNS

Scorpene photo DCNS

 

6 octobre 2015. Portail des Sous-Marins

 

L’Inde pourrait commander « quelques » sous-marins classiques supplémentaires à DCNS, afin de répondre aux besoins urgents de la marine indienne. Selon des sources gouvernementales indiennes, DCNS qui construit déjà 6 sous-marins Scorpène en partenariat avec le chantier Mazagaon Dock Limited de Mumbai, va probablement recevoir une commande de sous-marins supplémentaires du même type. La marine indienne met tous ses efforts pour conserver sa flotte sous-marine, en particulier après une série d’accidents l’an dernier.

 

La flotte sous-marine indienne est officiellement réduite à 15 sous-marins : 9 Kilo, 4 U-209, un SNA de type Akula loué depuis 2012 à la Russie et l’INS Arihant, le premier SNLE qui effectue actuellement ses essais à la mer.

 

Le premier sous-marin Scorpène construit en Inde, le Kalvari, mis à l’eau en avril dernier, a commencé ses essais à la mer. Il devrait être admis au service actif en septembre 2016. Les 5 autres sous-marins devraient être livrés au rythme d’un tous les 9 mois. Ces sous-marins devraient constituer la pierre angulaire de la force sous-marine indienne pour les 20 prochaines années.

 

Les 4 premiers Scorpène sont à propulsion classique et les 2 derniers devraient être équipés d’un système AIP de propulsion anaérobie, lui permettant de rester plus longtemps en plongée.

 

Les sources précisent que le chantier MDL construira probablement les nouveaux sous-marins parce que le gouvernement ne veut pas gaspiller les compétences et les infrastructures développées par le chantier.

 

Elles ajoutent que les nouveaux sous-marins seront probablement équipés d’une propulsion AIP.

 

Référence : New Indian Express

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 18:30
Chammal : Intégration du Cassard au groupe aéronaval américain

 

06/10/2015 Sources : État-major des armées

 

Depuis le 25 septembre 2015, la frégate Cassard, déployée dans le golfe arabo-persique dans le cadre de l’opération Chammal, a rejoint le groupe aéronaval américain CSG 12 constitué autour du porte-avion Theodore Roosevelt et de plusieurs destroyers lance-missiles et d’un croiseur.

 

Chaque jour, en coordination avec les autres pays de la coalition, les chasseurs F18 et les avions de guet aérien E2D sont catapultés depuis le porte-avions pour aller appuyer les forces de sécurité irakiennes qui luttent contre le terrorisme. La contribution du CSG 12 à l’opération multinationale Inherent Resolve ne s’arrête pas à l’aviation embarquée : les escorteurs spécialisés sont amenés à prendre le commandement de la défense aérienne d’une zone au-dessus du golfe persique, ce qui consiste à surveiller toute l’activité aérienne civile et à contrôler l’activité aérienne militaire autour du golfe, notamment celle en partance ou de retour d’Irak. L’intégration dans cette organisation interarmées et multinationale nécessite une grande expertise technique. Le Cassard a démontré sa capacité à maîtriser l’environnement aérien et opérationnel particulièrement dense et complexe de la zone, à assurer sa propre autodéfense face à une menace fugace et inattendue, à contrôler des patrouilles de chasse catapultées depuis l’USSRoosevelt, puis à assurer le commandement de la défense aérienne globale de la zone, en incluant celle du porte-avions.

 

Suite de l’article

Chammal : Intégration du Cassard au groupe aéronaval américain

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 18:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 06 Oct.. – CJTF-OIR

 

October 6, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151006-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Oct. 5, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted seven strikes using bomber, fighter, and remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 17 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using bomber, fighter, attack, fighter-attack, ground-attack, and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Al Hasakah, five strikes struck four separate ISIL tactical units and destroyed an ISIL vehicle borne improvised explosive device (VBIED), five ISIL buildings, and an ISIL checkpoint.

• Near Dayr Az Zawr, one strike struck an ISIL crude oil collection point.

• Near Manbij, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL building.

 

Iraq

• Near Al Huwayjah, three strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed three ISIL fighting positions and suppressed an ISIL mortar position.

• Near Habbaniyah, one strike destroyed an ISIL weapons cache.

• Near Mosul, one strike destroyed an ISIL tactical vehicle.

• Near Ramadi, nine strikes struck six separate ISIL tactical units and destroyed an ISIL VBIED, four ISIL buildings, ten ISIL fighting positions, an ISIL heavy machine gun, an ISIL excavator, two ISIL mortar positions, an ISIL IED compound, three ISIL homemade explosive (HME) facilities, an ISIL house borne improvised explosive device, an ISIL HME cache, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, two strikes destroyed six ISIL bunkers.

• Near Sultan Abdallah, one strike suppressed an ISIL mortar position.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Canada, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 17:55
CEPOVETT fabriquera 480 000 nouveaux sacs pour l’Armée française

CEPOVETT livrera 480 000 nouveaux sacs à l'armée de Terre pendant les 4 prochaines années (Crédit: ministère de la Défense)

 

6 octobre, 2015 Nathan Gain (FOB)

 

Le groupe CEPOVETT, leader européen du vêtement professionnel, s’est récemment vu confier la création et la confection de plus de 480 000 sacs destinés à l’Armée française. Au travers de sa filiale CEPOVETT Technologies, le groupe lyonnais, réalisera donc de nouveaux sacs de combat, optimisés tant au niveau technique qu’au point de vue de l’ergonomie.

 

Cet appel d’offre, remporté le mois passé, aboutira à la livraison de 300 000 sacs de 45 litres et de 180 000 sacs de 30 litres. La réalisation de ce contrat, dont le montant avoisine les 35 millions d’euros, devrait s’étaler sur les quatre prochaines années.

 

Résultant de 9 mois d’étude et de recherche basées sur le cahier des charges imposé, les sacs créés par les équipes de CEPOVETT présentent un poids amoindri de 700 grammes par rapport à leurs prédécesseurs. Pour accomplir cette prouesse, CEPOVETT et TECPACK, filiale de CEPOVETT spécialisée dans la bagagerie à destination des Armées, ont du faire preuve d’innovation en usant, notamment, d’un tissu et d’une bouclerie allégés. Un système d’hydratation anti-bactérien a également été utilisé afin de lutter contre les éventuelles maladies. Le système de portage est entièrement réglable, permettant au soldat d’adapter le sac à sa morphologie en ajustant la ceinture et les bretelles. Enfin, les dimensionnements et positionnements des coussins lombaires dorsaux ont été l’objet d’une étude poussée, afin d’assurer un confort optimal, même en cas de lourde charge (le sac de 45 litres peut transporter jusqu’à 35 kg de matériel), et de permettre l’évacuation de la transpiration.

 

D’après CEPOVETT, les premières livraisons sont prévues pour la fin de cette année.

 

Non contente d’offrir un confort et une ergonomie supplémentaires aux soldats français, cette réalisation technique est également source de nouveaux emplois au profit de la région lyonnaise.

 

Après avoir remporté, en 2009, le précédent marché des sacs de combat destinés aux forces françaises, CEPOVETT Technologies et TECPACK confirment à nouveau leur compétence et leur expertise dans la confection de textile militaire.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories