Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 07:20
DynCorp fait la "une" avec ses pertes: deux tués en Jordanie et des résultats trimestriels dans le rouge


10.11.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Les deux contractors US tués lors de la fusillade de Jordanie appartiennent à la firme DynCorp. Le porte-parole du DoS (State Dept) l'a confirmé hier soir.

DynCorp et quatre autres sociétés américaines: Justice Services International, MPRI qui appartient à L3C, PAE Government Services, Civilian Police International ont été retenues en 2011 par le Département d'Etat dans le cadre de l'ex-programme CIVPOL devenu le "Criminal Justice Program Support" (CJPS). Voir l'avis d'attribution de 2011 ici.

DynCorp déploie actuellement du personnel dans le cadre du "Palestine Task Order" d'une valeur annuelle de 10 millions de dollars. La firme US recrutait encore, il y a quelques jours, des agents pour ses "mobile training teams" (voir ici) qui ont la responsabilité du programme de formation des Palestiniens.

Par ailleurs, DynCorp a dévoilé hier ses résultats trimestriels (voir ici). Du mieux mais pas fameux... Pour le 3e quarter 2015, le CA a été de 479,8 millions de dollars (540,3 pour la même période en 2014) et les pertes de 15,7 millions (71,5 millions pour la même période en 2014).

Ces résultats laissent espérer un CA annuel de l'ordre de "1,89 à 1,93 milliards de dollars" selon Lou Von Thaer, le CEO de DynCorp. On se souviendra que le CA de 2014 était de 2,3 milliards et celui de 2013 de 3,3 milliards.

Les revenus de DynLogistics dégringolent toujours; seul DynAviation retrouvent des couleurs, son CA pour le 3e quarter étant de 313 millions (contre 293, il y a un an).

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 07:20
Iraqi soldiers of the Taji Military Complex's Non Commissioned Officer Academy - photo US DoD

Iraqi soldiers of the Taji Military Complex's Non Commissioned Officer Academy - photo US DoD


05.10.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Syrie: 500 millions
Afrique: 600 millions
Afghanistan: 65 milliards
Irak: 25 milliards

Ce sont les sommes dépensées, ces dernières années, par le DoS et le DoD américains pour la formation des armées étrangères. Pour un résultat "misérable", de l'aveu même d'un officiel US.

"Our track record at building security forces over the past 15 years is miserable," a reconnu Karl W. Eikenberry,  ancien général et ex-ambassadeur des USA en Afghanistan. Il faut reconnaître que ces dernières semaines, les succès ne sont pas en rendez-vous: la débandade des rebelles syriens, et celle des Afghans de Kunduz, plombent le palmarès déjà pas très glorieux.

C'est à lire dans le dans le New York Times ici. Le titre: "Billions From U.S. Fail to Sustain Foreign Forces".

Tout ça ne veut pas dire que nous, Français, Européens..., ferions mieux. Mais pour moins, on ne ferait pas pire.

Partager cet article

Repost0
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 11:45
Africa Peacekeeping Program (AFRICAP): le contrat de 2009 prolongé de trois mois


05.06.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le contrat AFRICAP 2009 qui devait prendre fin en ce milieu d'année a été prolongé de trois mois (jusqu'en septembre) au profit des sociétés PAE, DynCorp, AECOM, Protection Stratégies, en attendant la mise en place de l'AFRICAP 2015.

 

Pour lire l'appel d'offres du 15 janvier dernier pour le prochain AFRICAP, cliquer ici.

 

L'enveloppe pour ces trois mois supplémentaires n'a pas été dévoilée. Mais un document américain précise que, pour l'instant, la valeurs des marchés passés dans le cadre de l'AFRICAP 2009 est d'un milliard de dollars.

 

AFRICAP et ACOTA. Il est particulièrement ironique que les Etats-Unis aient mis en place deux programmes phare (AFRICAP et ACOTA dont on attend toujours l'appel d'offres) en matière de préparation aux opérations de maintien de la paix alors que ce pays ne contribue que très marginalement à la fourniture d'effectifs pour ce type d'opération. Certes financièrement, c'est l'inverse, mais dans ma logique, ça importe peu. Je m'explique: il est tout aussi ironique que le DoS et le DoD entraînent ou fassent entraîner les contingents africains de casques bleus (Onu) et de casques verts (UA) alors que l'expérience en matière d'OMP des personnels affectés à ces programmes de formation est quasi inexistante.

Ce constat n'est pas nouveau mais il mérite d'être refait alors que Washington (et le DoS en particulier) renégocie avec des prestataires privés les programmes AFRICAP (Africa Peacekeeping Program) et ACOTA (Africa Contingency Operations and Training Assistance).

Les militaires et employés fédéraux, ainsi que les contractors des ESSD comme DynCorp ou AECOM, n'ont guère d'expérience dans le maintien de la paix. Leur approche est très "offensive", alors qu'elle devrait s'inscrire dans la posture onusienne du peacekeeping. Et leur palmarès, en matière de formation, ne leur vaut pas que des éloges.

En fait, cet habillage "OMP" permet aux DoS et DoD de légitimer, auprès du Congrès en particulier, des programmes de formation et de dotation des armées africaines en vue d'un large éventail de missions dont la lutte anti-terroriste. Qui s'en plaindra? Seulement les entreprises privées qui tentent réellement de former des cadres et des soldats aux OMP et de leur faire prendre consciences des exigences éthiques, morales et bien sûr opérationnelles. Ces entreprises, elles ne sont pas US, et c'est malheureux pour des raisons de moyens et de capacités. Elles sont européennes et elles mériteraient d'être plus ouvertement appuyées par les autorités des pays où elles sont installées (France, Allemagne en particluier).

Partager cet article

Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 12:35
La Chine victime de la plus grande attaque informatique de son histoire

27/08/201 Par Lucie Ronfaut – LeFigaro.fr

 

L'attaque, qui s'est déroulée dimanche, a paralysé une partie de l'Internet chinois pendant plus de 24 heures.

Le gouvernement chinois a révélé qu'il avait subi dimanche une attaque informatique de grande envergure. Une partie des sites internet du pays étaient inaccessibles aux internautes jusque lundi matin à cause d'une attaque par déni de service (DoS). D'après le gouvernement chinois, il s'agit de la plus grave atteinte à son réseau jamais subie.

L'attaque visait l'autorité chinoise en charge du domaine national .cn, une extension utilisée par beaucoup de sites internet dans le pays. Elle a débuté à 2 heures du matin dimanche, avec une réplique plus puissante menée vers 4 heures du matin. En conséquence, certains sites utilisant cette extension n'étaient plus accessibles aux internautes. Le Centre d'Information du Réseau Internet de Chine, qui gère le domaine .cn, a officiellement présenté ses excuses au sujet de cette attaque sur son site internet, indiquant qu'il allait travailler à «améliorer les capacités de son service».

 

Des attaques répétées

Les attaques par déni de service sont de plus en plus fréquentes sur Internet. Leur but est de rendre indisponible un service ou un site en particulier afin qu'il ne puisse plus être consulté par ses utilisateurs. Généralement, ces agressions numériques consistent en l'envoi d'un très grand nombre de connexions sur un site, résultant en un ralentissement de son activité voire sa panne. À leur origine, on trouve généralement un réseau d'ordinateurs dits «zombies» utilisés à l'insu de leur propriétaire, par exemple à l'aise d'un virus informatique.

Ces dernières années, les attaques par déni de service sont devenus l'outil principal des «hacktivistes», c'est à dire des personnes défendant leurs idées grâce à leurs compétences informatiques. Le groupe des Anonymous y a par exemple régulièrement recours. Mais cette arme n'est pas réservée aux simples citoyens. Le gouvernement chinois est lui-même accusé d'orchestrer des attaques par déni de service contre les systèmes informatiques des grandes puissances mondiales, notamment aux États-Unis.

Ces attaques informatiques interviennent à un moment délicat pour la Chine. Le procès de Bo Xilai, ancien membre éminent du Parti Communiste Chinois, vient tout juste de s'achever. De nombreux internautes ont commenté l'évènement en ligne, notamment sur le réseau social Weibo, résultant en des arrestations par les autorités chinoises. Pour le moment, les attaques de dimanche n'ont pas été revendiquées.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories