Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 16:20
Artist rendition of ECA Robotics (ECA Group) A18D AUV shown fitted with Kraken’s AquaPix® Miniature Interferometric Synthetic Aperture Sonar

Artist rendition of ECA Robotics (ECA Group) A18D AUV shown fitted with Kraken’s AquaPix® Miniature Interferometric Synthetic Aperture Sonar

 

ST. JOHN'S, NL--(Marketwired - August 11, 2015) - Kraken Sonar Inc.

 

Kraken Sonar Inc. (TSX VENTURE: PNG) is pleased to announce that it has been awarded a contract valued at over US$325,000 by ECA Robotics (ECA Group -- France). Kraken will supply and help integrate its AquaPix® Miniature Interferometric Synthetic Aperture Sonar and Embedded Real-Time SAS Signal Processor on ECA Robotics' (ECA Group) newest A18D Autonomous Underwater Vehicle (AUV) (http://www.ecagroup.com/en/solutions/a18d).

"AquaPix® is a game changer for seabed survey," said Kraken President and Chief Executive Officer Karl Kenny. "We are delighted with this contract award by ECA Robotics (ECA Group). Demand for our AquaPix® sonar by some of the most influential companies in the unmanned maritime vehicle industry continues to validate the technology and open new market opportunities."

artistECA
 

 

ABOUT AquaPix®

Kraken's AquaPix® is an industry leading sonar system providing military grade technology that provides superior 3D seabed imaging, faster data processing and a lower cost than conventional sonars.  AquaPix® is designed for operation on AUVs, manned and unmanned surface vessels and towed bodies. The modular system uses the latest electronics, transducer arrays and signal processing software optimized for the demanding size, weight, power and cost constraints of unmanned maritime vehicles.

AquaPix® generates highly accurate bathymetry data (25cm along-track x 25cm across-track x 5cm height) co-registered and geo-referenced to the same pixel grid co-ordinates as the imagery. Operators can produce crisp seabed imagery and detailed 3D digital terrain maps of seafloor topography that exceed IHO SP-44 survey standards. The capability of generating centimeter-scale resolution in all three spatial domains also provides significant performance improvements in the detection, classification and identification of small seabed objects.

Conventional side scan systems are limited in that they only provide high-resolution imagery at short ranges. AquaPix® produces ultra high resolution seabed imagery (3cm along-track x 1.5cm across-track) with constant resolution to full range and high signal to noise ratio. The additional information provided by AquaPix® delivers detection and identification capabilities that cannot be achieved with conventional sidescan sonar. AquaPix® also achieves an area coverage rate that is significantly higher than that of the sidescan in a like for like comparison.

 

ABOUT ECA ROBOTICS

ECA Robotics (ECA Group) has a full range of AUVs (http://www.ecagroup.com/en/find-your-eca-solutions/auv). They all share the same IT architecture, autonomous software and supervision interface. The new A18 range represents ECA Robotics (ECA Group)'s new mid-range AUVs. They can be deployed from smaller vessels, using a variety of launching and recovery systems also offered by ECA Robotics (ECA Group)'s. Depending on system configurations, the price of A18 AUVs ranges from EUR1.5 million to EUR5 million.

Autonomous Underwater Vehicles are ideal sonar platforms and provide an extremely stable platform for acoustic and optical imaging in a variety of water depths. The A18D robot is able to travel underwater for more than 24 hours and up to 3,000 metres in depth. Equipped with next-generation sensors such as Kraken's AquaPix® and with the latest software technology in terms of missions, the robot is ideal for hydrographic surveys, oceanographic research, exploitation of seabed resources and search and rescue operations.

 

ABOUT KRAKEN SONAR INC.

Kraken Sonar Inc. (TSX VENTURE: PNG) is an industrial technology company, founded in 2012, that is dedicated to the production and sale of software-centric Synthetic Aperture Sonar (SAS) technology. The Company's products have been sold to leading defence contractors, commercial survey companies and research institutions for producing real-time, ultra high resolution imagery and bathymetry of the seabed. Marine Technology Reporter has three times named Kraken to their MTR100 -- a list of the 100 most influential companies in the international marine technology marketplace. For more information, please visit www.krakensonar.com.

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 17:30
ECA Robotics to Participate at DIMDEX 2014

 

March 21, 2014 by ECA Robotics - naval-technology.com

 

ECA Robotics will participate in the DIMDEX 2014 event from March 25 to 27 located in Doha, Qatar. The company designs and manufactures robotic systems such as unmanned maritime systems and mine countermeasure for homeland security, hydrography and oceanology industries.

 

DIMDEX (Doha International Maritime Defense Exhibition & Conference) is an event located in Doha, the capital of Qatar, where the region's military decision makers and budget holders will be looking to source new technologies and discover solutions for the challenges they are currently facing.

 

This exhibition showcases the latest technological advancements and current affairs in a wide spectrum of industries in the naval sector, including: anti-piracy technologies, diving and underwater, operations and vehicles, navigation systems, offshore patrol vessels, port security technologies, research and development, search-and-rescue, shipbuilders (surface combatants, submarines, service and auxiliary vessels), sonar and radar systems, unmanned systems, weapons and combat systems, and more.

 

ECA Robotics will be in the French pavilion - GICAN at booth H4-60b at the Qatar National Convention Center.

Repost 0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 12:40
La Russie coopérera avec la France pour produire des appareils démineurs

24 septembre, 2013 Elena Kisseliova, Kirill Melnikov, Kommersant

 

Le groupe public russe Rostech pourrait prochainement se lancer dans la robotique. D'après le journal Kommersant, la société UK Prominvest, assurant la gestion des actifs non-essentiels de Rostech, est en pourparlers avec le français ECA Robotics sur la coproduction d'appareils de déminage téléguidés. L'initiative du projet appartient au commandement de la Marine russe, mais ce sont plutôt des clients civils qui sont visés, notamment les géants Rosneft et Gazprom, possédant de nombreuses plate-formes pétrolières au large de la côte nord de la Russie.

 

Une source proche du groupe public russe Rostech a indiqué au journal Kommersant que la Russie pourrait prochainement lancer une entreprise d'assemblage de robots jetables destinés à éliminer des engins explosifs pour la Marine. Selon l'intéressé, UK Prominvest (société assurant la gestion des actifs non-essentiels de Rostech) a entamé à ces fins des pourparlers avec ECA Robotics (filiale du groupe français ECA). Les parties envisagent de signer en hiver prochain l'accord sur la coopération industrielle comprenant l'assemblage des appareils en Russie et la production d'ogives à charge creuse pour eux. Une autre source de Kommersant informée sur les pourparlers a précisé que c'était le commandement de la Marine russe qui a commandé les appareils.

 

Cependant, d'après un responsable proche des négociations russo-françaises, les appareils ne sont pas vraiment des robots. « Il s'agit plutôt de la production des dispositifs téléguidés pour l'élimination des munitions explosives », dit l'intéressé. Les appareils démontés seront fournis en Russie par ECA, puis assemblés, équipés d'instruments de production russe, reliés à un système de contrôle (également une nouveauté russe) et finalement installés sur des navires-chercheurs.

 

D'après un porte-parole de Rostech, l'assemblage sera effectué par la société « Loutch » de Novossibirsk (Sibérie occidentale), contrôlé par UK Prominvest. Cependant, « la forme de coopération n'a pas encore été définie et il reste plusieurs questions à aborder », ajoute l'intéressé.

 

Le groupe ECA, fondé en 1936, se spécialise dans la conception, la production et la maintenance de systèmes robotisés et d'appareils téléguidés capables d'opérer dans des environnements hostiles, y compris des robots démineurs. Ses principaux actionnaires sont le Groupe Gorgé (53,48%) et le hollandais Delta Lloyd (9,62%), encore 33,58% des titres sont en circulation sur le marché. Sa capitalisation se chiffre à 72 millions d'euros, les recettes pour 2012 atteignant 98,8 M EUR, le bénéfice net étant de 5,1 M EUR.

 

Bien que le projet soit effectivement commandé par la Marine russe, les appareils ne seront pas produits exclusivement pour les militaires, indique l'interlocuteur de Kommersant. « Ces dispositifs présentent un intérêt pour les compagnies pétrolières russes qui possèdent des plate-formes au large de la côte de la Russie, car ils ont besoin de déminer les anciennes zones de guerre, c'est-à-dire, dans la quasi-totalité des mers du nord », dit l’intéressé, en ajoutant que parmi les clients potentiels figurent les géants russes Rosneft et Gazprom.

 

« Gazprom ne va pas probablement commander des appareils démineurs », dit le chef d'une entreprise engagée dans la production de systèmes de ce type. « Il n'a pas tout simplement besoin d'acheter le matériel de ce genre car il engage habituellement une entreprise étrangère qui organise une étude détaillée de la topographie du fond et effectue le déminage ». Les sources proches de Rosneft disent que le groupe examine plusieurs projets conjoints avec Rostech. « Dans le domaine du déminage, l'on pourrait également lancer une coopération, car Rosneft est un acteur majeur dans l'exploitation pétrolière offshore », dit l'un des interlocuteurs de Kommersant.

 

« La Russie éprouve certaines difficultés dans le domaine de la production du matériel de déminage, car après la dislocation de l'URSS une partie des entreprises du secteur est restée en dehors de la Russie, notamment au Kazakhstan », dit le rédacteur-en-chef du magazine Exportations des armes Andreï Frolov. Moscou a signé au cours du dernier Salon international de la défense maritime de Saint-Pétersbourg un accord prévoyant la fourniture de deux dragueurs de mines russes équipés de systèmes de sonar de production d'ECA Robotics, au Kazakhstan, note l'expert. Cependant, selon M.Frolov, le projet russo-français pourrait se révéler être une simple entreprise d'assemblage en kit, comme c'était le cas avec les imageurs thermiques de Thales. « Il est peu probable que dans ce cas la situation soit différente », estime l'expert.

 

Repost 0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 12:55
ALISTER 100 -photo ECA Robotics

ALISTER 100 -photo ECA Robotics

26 Juillet 2013 Par Marine & Océans

 

La Marine nationale procède actuellement à des essais, plutôt concluants, sur un drone sous-marin léger dont elle devrait recevoir six exemplaires dans les mois à venir.

 

L'AUV (autonomous underwater vehicle) Alister 100 mesure deux metres pour 70 kilos. Les six exemplaires que la Marine devrait toucher prochainement constitueront ses premiers drones sous-marins de guerre des mines. Ils seront utilisés par les Groupes de plongeurs demineurs (GPD) en priorité dans le cadre d'opérations avancées (de type Very Shallow Water ou chenal d'assaut) et de déminage portuaire, ainsi que dans des tâches de levées de fonds et de reconnaissance.

 

Techniquement, deux marins positionnés sur une cale ou à bord d'une embarcation pneumatique, suffisent à mettre en œuvre ce type de drone. Composé de matériel de pointe, ce véhicule sous-marin a une très grande précision de navigation qui facilite le travail dans des milieux étroits comme les chenaux ou les bras de mer. Son sonar de type Klein permettra en outre de travailler selon différentes fréquences afin de privilégier, au choix, la distance de détection ou la définition des images obtenues.

 

Le marché prévoit la livraison échelonnée des six premiers AUV Alister 100 d'ici la fin de l'année 2013. L'état-major de la Marine devra ensuite prononcer l'admission au service actif de ces matériels avant de pouvoir les utiliser en mission.

Repost 0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 11:55
Autonomous Underwater Vehicles (AUV) légers

Autonomous Underwater Vehicles (AUV) légers

23/07/2013 Marine nationale

 

Actuellement, la Marine procède à des essais sur l’Autonomous Underwater Vehicles (AUV) légers dans la perspective d’en recevoir 6 dans les mois à venir. À ce stade, les essais sont concluants.

 

2 mètres et 70 Kilos, voici les mensurations de l’AUV Alister 100. Ce seront bientôt les premiers drones sous-marins de guerre des mines dans la Marine nationale. Ils seront utilisés par les GPD en priorité dans le cadre d’opérations avancées (de type Very Shallow Water ou chenal d’assaut) et de déminage portuaire, et dans des tâches de levés de fonds et de reconnaissance.

ALISTER 100 - ECA Robotics

ALISTER 100 - ECA Robotics

Fin 2010, un marché avait été notifié par La Direction Générale de l'Armement afin d’en approvisionner six au profit des Groupes de Plongeurs Démineur. Techniquement, deux marins, positionnés sur une cale ou à bord d'une embarcation pneumatique, suffisent à le mettre en œuvre. Composé de matériel de pointe, ce véhicule sous-marin aura une très grande précision de navigation. Cette dernière facilitera le travail dans des milieux étroits comme les chenaux ou bras de mer. Cette même précision sera un atout majeur lors  des échanges d’informations avec d’autres systèmes de combat guerre des mines. Quant au sonar de type Klein, il permettra de travailler selon différentes fréquences afin de privilégier au choix, la distance de détection ou la définition des images obtenues.

 

Le marché prévoit la livraison échelonnée des six premiers AUV Alister 100 d’ici la fin de l’année 2013. Après l’actuelle phase de recette, l’état-major de la Marine devra prononcer l’admission au service actif de ce matériel avant de pouvoir l’utiliser en mission.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories