Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:30
An airborne view of the Terra test site, where integration testing of the IAI Elta TERRA dual-band multi-radar system is taking place. Photo: IAI

An airborne view of the Terra test site, where integration testing of the IAI Elta TERRA dual-band multi-radar system is taking place. Photo: IAI

 

11.11.2015 IsraelValley Desk

 

Un nouveau système de radar d’Israël appelé “Terra” est conçu pour identifier chaque missile, satellite ou avion ennemi à une distance de plusieurs milliers de kilomètres.

 

Le système se compose de deux types de radar qui se complètent mutuellement: le premier est le radar à courte portée « Ultra » qui peut fournir la première identification d’un missile ou d’un avion lancé et commencer à le suivre tout en recueillant des statistiques sur sa destination prévue. C’est là que le radar « Spectra » joue son rôle et fonctionne à une résolution plus élevée lors de la collecte de données précises sur le missile: type, poids, vitesse de vol, cible estimée.

 

Les deux radars « Terra » offrent une gamme combinée de 320 degrés et peuvent fonctionner l’un à côté de l’autre ou éloignés. En effet, le radar « Spectra », le plus petit des deux, peut être monté et utilisé de façon portable.

 

Le coût du système atteint des centaines de millions de dollars. Le radar plus petit, le « Spectra », pèse 130 tonnes et mesure 15 mètres de large et neuf mètres de haut. Le «Ultra» pèse 280 tonnes et mesure 30 mètres de large et 10 mètres de haut. Les deux sont plus grands que le radar américain Aegis.

 

Le système a été conçu par l’Israel Aerospace Industries (IAI) et sa filiale Elta, où sont conçus la plupart des systèmes de radar en Israël. Il n’est pas actuellement vendu en Israël, mais a déjà été utilisé pendant près de deux ans par des armées étrangères.

 

Le développement a duré trois ans, un record international pour la quantité de temps nécessaire pour développer un tel système. Quatre cents personnes ont travaillé sur son développement, y compris des ingénieurs et techniciens dans les usines IAI à travers Israël.

 

« Les pays du Moyen Orient avaient déjà des missiles balistiques rapides il y a dix ans, qui ont depuis été améliorés, et qui aujourd’hui peuvent atteindre des cibles, en moyenne deux à trois fois plus vite », explique une source de haut rang de l’industrie aérospatiale. « Le système est capable d’identifier et de recueillir des données fiables sur un grand nombre de cibles différentes en même temps – des missiles à longue portée, des satellites et différents types d’avions, y compris des drones », ajoute-t-il.

 

Chacun des deux radars du système est composé de centaines de petits radars qui, ensemble, peuvent se connecter à d’autres systèmes de pistage, donnant ainsi une image complète du ciel.

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 17:30
photo IMI

photo IMI

 

17.12.2013 Dr Daniel Rouach et Dr Michael Bickard, - Israel Valley

 

Ses diverses particularités ont permis à Israël de développer une industrie de défense parmi les plus dynamiques au monde

 

L’industrie israélienne de l’armement est surdimensionnée par rapport à la taille du pays et fait figure de leader mondial dans de nombreux secteurs dont la production de systèmes électroniques et électrooptiques pour l’amélioration des plates-formes militaires air, sol et mer.

 

Ces produits incluent par exemple le matériel de vision nocturne, les drones, les produits lasers, les systèmes de photographie aérienne ainsi que les systèmes de management des données et de communication. L’industrie militaire israélienne est cependant également présente dans d’autres secteurs, tels que la production aérospatiale et le marketing des composantes du satellite spatial « Amos 1 », la production de munitions, d’équipement militaire et de matériel de protection.

 

Le degré d’internationalisation de l’industrie israélienne de défense est remarquable. En effet, celle-ci réalise 80% de son chiffre d’affaire à l’exportation (contre moins de 50% pour les autres pays) ce qui explique comment Israël peut avoir une industrie de défense aussi développée par rapport à la taille de son économie.

 

Fort de son expérience du terrain, Israël sait mettre en valeur son savoir-faire pour conquérir des parts de marché. Le montant des exportations de l’industrie israélienne de défense avait atteint il y a sept ans 4,4 milliards de Dollars. Ce chiffre représentait 10% des ventes d’armes dans le monde. Le pays est ainsi devenu le quatrième exportateur d’armes après les Etats-Unis, la Russie et la France.

 

L’Inde est le premier marché d’exportation des entreprises israéliennes de défense. Le géant asiatique en plein boom économique ne fait pas face aux mêmes restrictions que son grand concurrent la Chine. Du coup, elle est devenue une cible privilégiée des exportateurs israéliens. Les ventes vers le sous-continent atteignent par an environ la somme de 2 milliards de Dollars. Autrement dit : l’Inde représente un quart de l’activité militaire israélienne – c’est-à-dire autant que ce que l’état hébreu consomme lui-même pour sa propre défense. La plus grosse vente (connue et non couverte par la censure) vers l’Inde a été celle du système naval anti-missile Barak pour 450 millions de Dollars.

 

Les Etats-Unis constituent un partenaire privilégié d’Israël. Les armes sont souvent co-produites, voire développées ensemble comme par exemple le système anti-missile Arrow, les missiles « Popeye » ou encore la production d’une version de l’avion de combat F16. De nombreuses synergies sont recherchées en R&D entre les deux pays. Les Etats-Unis représentent également le deuxième marché d’exportation de l’industrie israélienne de défense. (A savoir : Les Américains ont acheté en 2006 pour 1 milliard de Dollars de technologies militaires israélienne ; ce qui correspond à une multiplication par plus de 3 depuis les 300 millions de Dollars de ventes réalisées en 1999).

 

Le secteur est à la fois constitué d’entreprises publiques et privées. Les plus connues d’entre elles se nomment “RAFAEL Armament Development Authority Ltd.”, “Israel Aircraft Industries Ltd.” (IAI), “Israel Military Industries Ltd.” (IMI), et “ELTA Systems Ltd.”. Le nombre d’employés par les entreprises publiques du secteur israélien de la défense a atteint des dizaine de milliers de dollars et les actifs de ces entreprises atteignaient la valeur de plusieurs milliards de dollars.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories