Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 07:50
Europe de la Défense : le Sénat appelle à un sursaut

03/07 Par Alain Ruello – LesEchos.fr

 

La commission des Affaires étrangères et de la défense dresse un constat sans fard du blocage actuel. Elle préconise la création d’un groupe pionnier sur la base du couple franco-britannique.

 

L’Europe de la défense est morte, vive la défense européenne ! C’est en substance le principal message du rapport présenté ce mercredi sur le sujet par la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat. Enième rapport sur un thème éculé qui intéresse surtout les cénacles militaro-industriels franco-français ? Oui en grande partie, même si le texte a le mérite de dresser un constat sans fard de la situation.

 

« Expression ambigüe », « impasse conceptuelle », ou « situation désormais contre-productive » : malgré quelques résultats encourageants à ses débuts, les sénateurs reconnaissent que l’Europe de la défense est figée. Sur le plan industriel par exemple, on compte 17 programmes nationaux de blindés et sept de frégates. La volonté politique est quasi nulle. « Depuis dix ans l’Europe de la défense n’avance plus. Elle reste sur ses acquis », résume Jacques Gautier, sénateur UMP des Hauts-de-Seine. Daniel Reiner, son collègue de Meurthe-et-Moselle va plus loin : l’Europe de la défense ? « Elle est morte ».

 

A cela, trois raisons principales : faute de menaces aux frontières la mobilisation ne prend plus ; l’Otan et l’Union Européenne n’arrivent pas à accorder leurs violons ; surtout, la politique des « petits pas » montre ses limites. Prônée par Jean-Yves Le Drian, le ministre de la défense, et avant lui par Hervé Morin, cette politique privilégie les avancées concrètes, fussent-elles modestes, aux ambitions irréalistes de type « grand soir ».

 

Arrêter de tourner en rond

 

Et pourtant, les sénateurs continuent de croire en une défense européenne, afin d’éviter aux 28 pays membres de l’Union de connaître un déclin stratégique. Seulement voilà, pour la plupart de leurs recommandations, certaines usées à force d’avoir été rebattues, on a du mal à voir ce qui permettrait de relancer la machine, les mêmes causes risquant de produire les mêmes effets.

 

Ainsi de la création d’un Etat-major européen, véritable chiffon rouge pour les Britanniques. Ou encore de l’établissement d’une feuille de route entre Etats pour partager des équipements militaires. Cela fait des années qu’on y réfléchit, sans beaucoup de résultat. Le regroupement entre industriels doit être « encouragé », sur la base du « volontariat » pour créer des grands groupes pan-européens notamment. On a vu le résultat entre EADS et BAE Systems... Que penser enfin d’un rapprochement entre l’Agence Européenne de défense (l’AED) et l’Organisme conjoint de coopération en matière d’armement (Occar) pour donner naissance à une « Agence européenne de l’armement » ? Certains y sont favorables, mais faute de programmes d’armement, cette Agence risque de tourner autant au ralenti que l’AED.

 

Groupe pionnier

 

La véritable nouveauté concerne la mise sur pied d’un « Eurogroupe de défense» composé de pays « pionniers », seule solution pour que le vieux Continent se dote d’une « capacité militaire autonome » et assume ses responsabilités au sein de l’Alliance Atlantique. Le règlement intérieur de ce groupe reste à écrire. Ce qui n’empêche pas les sénateurs d’avoir une idée précise de ses membres : la France et le Royaume-Uni évidemment, associés à l’Allemagne, voire à l’Italie.

 

Les deux premiers ont déjà formé un groupe pionnier depuis les traités de Lancaster House de novembre 2010 qui, dans l’esprit des sénateurs, doivent servir de « nucleus » à cet Eurogroupe (pour tout ce qui est hors nucléaire évidemment). Le hic c’est que Lancaster House avance déjà cahin caha, même si Paris et Londres sont très proches sur le plan militaire. Ajouter un ou deux pays, c’est prendre le risque de ralentir les choses, d’autant que l’Allemagne tient la guerre en aversion. Qui plus est, la mode à Paris ces derniers mois était plutôt au renforcement de la coopération avec Varsovie...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories