Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 13:30
JAC of the UAE Selects the AW609 TiltRotor for SAR Missions

 

Nov 11, 2015 ASDNews Source : AgustaWestland

 

 AW609 TiltRotor to be operated by the UAEaEUR(tm)s Joint Aviation Command

 Joint Aviation Command to be the launch customer for the SAR variant of the AW609 TiltRotor

 The extraordinary speed and range of the AW609 bring new capabilities to the market

 

The Joint Aviation Command (JAC) of the United Arab Emirates announced today it has selected the AW609 TiltRotor for search and rescue (SAR) missions. Delivery of the first three AW609 TiltRotors to the JAC, with three additional options,is expected to start in the 2019 timeframe. The Joint Aviation Command will be the launch customer for the search and rescue variant of the AW609TiltRotor, which will include a tailored equipment configuration to meet its specific operational requirements.  

Read more

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 13:20
Airbus Defence and Space and The Coulson Group to collaborate on C295W water bomber

 

Nov 12, 2015 ASDNews Source : Airbus Defence and Space

 

Airbus Defence and Space and The Coulson Group of Canada have signed a Memorandum of Understanding covering the industrialization, supply and support of the new water bomber version of the Airbus C295W transport aircraft. Under the terms of the agreement The Coulson Group of Alberni BC, Canada through its operating company Coulson Aircrane Ltd, will develop and manufacture a version of its Retardant Dropping System (RDS) which is already in operation with the world’s most demanding firefighting agencies.

Read more

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:55
Philippe Burtin (Nexter), Bernhard Gerwert (Airbus DS), Frank Haun (KMW) at German French business forum (10 Nov)- photo LB

Philippe Burtin (Nexter), Bernhard Gerwert (Airbus DS), Frank Haun (KMW) at German French business forum (10 Nov)- photo LB

 

10.11.2015 Romandie.com (AWP)

 

Berlin (awp/afp) - Le mariage des entreprises de défense française Nexter et allemande Krauss-Maffei Wegmann (KMW) se fera comme prévu avant la fin de l'année, a promis le patron de Nexter mardi.

 

"Tout va bien, nous avançons, nous nous rapprochons de la date du closing qui, comme nous l'avons annoncé, sera avant la fin de l'année", a assuré lors d'une conférence à Berlin le patron de Nexter, Philippe Burtin.

 

Le groupe public français et son concurrent allemand, fabricant privé des chars Leopard, ont annoncé à l'été 2014 leur intention de s'unir, sans pour autant fusionner.

 

Derrière cette opération il y a "un raisonnement d'entreprise", a expliqué M. Burtin, "un raisonnement d'industriels". "C'est nouveau en Europe", selon lui, dans un secteur de la défense très régulé et où les impulsions de consolidation ont souvent tendance à venir des pouvoirs publics.

 

L'opération se fait "sans que les gouvernements ne nous aient assigné un programme", a renchéri sur le même podium le patron de KMW, Frank Haun, et "aucune partie ne s'empare de l'autre". "Nous sommes comme deux marchands de légumes" qui mutualisent leurs stocks, a-t-il ajouté.

 

KMW et Nexter n'ont pour le moment aucun produit commun - et d'ailleurs beaucoup d'observateurs pariaient depuis longtemps plutôt sur une union de KMW avec un autre allemand, Rheinmetall, avec qui il coopère sur les chars Puma. Mais "nous allons créer une roadmap (feuille de route, NDLR) pour avoir rapidement des produits en commun", a assuré M. Burtin.

 

Le nouvel ensemble aura un chiffre d'affaires cumulé d'environ 2 milliards d'euros (1,05 milliard pour Nexter et 747 millions pour KMW en 2014), et quelque 6.000 salariés.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:50
Leclerc-VBCI (Nexter- photo G. Belan) - LEOPARD 2 A5 (KMW)

Leclerc-VBCI (Nexter- photo G. Belan) - LEOPARD 2 A5 (KMW)

 

11/11 Thibaut Madelin et Dominique Seux - lesechos.fr

 

La menace du terrorisme renforce les projets d’armement franco-allemands, dont le rapprochement de Nexter et KMW.

 

Philippe Burtin en est convaincu. « Nous sommes face à une seule et même menace, qui est le terrorisme », a déclaré mardi le PDG de Nexter au forum économique franco-allemand organisé par « Les Echos » et « Handelsblatt » à Berlin. « Aucune nation, ni la France, ni l’Allemagne, n’est en mesure de surmonter seule cette menace », a ajouté Frank Haun, le patron du groupe allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW). Leur analyse les conforte dans leur projet de rapprochement. Ensemble, Nexter et KMW veulent créer le numéro deux européen de la défense avec un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros et plus de 6.000 salariés. Après la signature de leur alliance, ils attendent d’ici à la fin de l’année les dernières autorisations, y compris celle du ministère allemand de l’Economie, sensible aux exportations d’armes. Sur le principe, le gouvernement allemand soutient l’opération, qui s’inscrit dans la continuité de la stratégie de sécurité et de défense européenne. « Une armée européenne : c’est cela le vrai but », a jugé Hans-Peter Bartels, médiateur parlementaire auprès des armées. Idem sur l’armement. « Nous avons besoin d’une réduction des programmes » nationaux, a-t-il ajouté.

Suite de l’article

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:45
Spanish CN235s in Djibouti

Spanish CN235s in Djibouti

 

11 November 2015 by Guy Martin - defenceWeb

 

The Spanish Air Force continues to support the European Union’s Operation Atalanta anti-piracy operation off the Horn of Africa, using CN235 and P-3 aircraft, with the CN235s accumulating 100 hours per month during these deployments.

 

First Lieutenant Alejandro Nemo of the Spanish Air Force’s 48 Wing (804 and 402 Squadrons) said his unit uses CN235 maritime patrol aircraft for this task, converted to D.4 standard with the Fully Integrated Tactical System (FITS). These aircraft feature a maritime radar, forward-looking infrared, electro-optical sensor and ship Automatic Identification System (AIS), among others. The radar can track the distance, bearing, and geographic position of up to 200 targets, including marine surface and airborne targets. Nemo said it is very helpful as the radar gives 360 degrees coverage.

 

The electro-optical turret carries a FLIR, colour camera and laser illuminator. Other equipment includes a digital camera with a 70-200 mm zoom lens, digital video recorder capable of recording up to 10 hours and a datalink/satellite communication system that can transmit and receive pictures, data and text.

 

The AIS system is used to monitor its mandatory use. Some vessel owners choose to switch the system off to avoid having to pick up refugees in the Mediterranean – international laws stipulate that they are required to assist refugee boats but some switch their systems off in order to avoid taking responsibility. If caught, vessels can be fined hundreds of thousands to millions of euros.

 

A search and rescue kit can be dropped to people in distress from the rear ramp of the CN235. The kits are made up of two rafts and three survival equipment containers tied together with a rope. Before being dropped, a flare is launched to determine wind direction and then the kit is dropped, although there are very few times this has actually been used in practice – a few times helicopters have been dispatched to assist stricken vessels.

 

Nemo said that Atalanta patrols are usually flown at around 2 000 feet above sea level, and at 140-150 knots, for best surveillance, but this does result in fairly high fuel burn. The minimum crew is two pilots, two sensor operators and two observers. Missions typically last 8-10 hours and cover 1 800 nautical miles. Operation Atalanta CN235s have flown some 1 525 flight hours during 179 sorties, with usually 100 hours being flown a month during 12-15 missions.

 

In addition to the standard Atalanta crew deployment of four pilots, three FITS operators, one tactical coordinator, two observers and two flight engineers, six ground mechanics are deployed to support the single CN235 D.4 deployed. Nemo said the environment is harsh on the aircraft, with salty, dirty, hot air requiring the aircraft to be washed after every flight.

 

The primary goal of Atalanta missions is to provide intelligence, surveillance and reconnaissance (ISR) in support of Atalanta vessels. This involves not only monitoring the Somali coast but also pirate bases. As the pirates are now targeting ships away from the heavily patrolled transit corridor in the Gulf of Aden, the CN235s are searching outside this area as well. Nemo noted that 20 000 ships pass through the Gulf of Aden a year, including 17 oil tankers a day, which carry 30% of Europe’s fuel.

 

Nemo noted that piracy has reduced from its high between 2008 and 2012 due to best practices by ship operators and the strong naval presence in the region. At the moment there is almost no pirate activity, he said, but noted that intelligence reports pirate activity moving elsewhere. As a result, the CN235s are increasingly being used for ground surveillance such as looking out for drug and people smuggling activities. If a ship is seen to be in trouble, the standard procedure is to orbit to avoid detection by the pirates, report activity and circle the area to report the position and heading of the vessels.

 

Although Atalanta continues, and the mission has been extended to the end of next year, 48 Wing is not currently deployed there. Instead, 801 Squadron is flying out of Djibouti at the moment. CN235s are usually deployed for two month periods, but every other year P-3 Orions take up the task.

 

Apart from Operation Atalanta, 48 Wing also took part in Operation Noble Centinela to stop illegal migrants in the Canary Islands. The aircraft flew 396 flight hours over 125 sorties. Another 389 flight hours were flown during 56 missions under Unified Protector around Libya. Operation Active Endeavour, ongoing in the Mediterranean, has seen the CN235s fly 350 flight hours over 55 sorties. Around five 9-10 hour long sorties are carried out a month.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:25
photo Airbus DS

photo Airbus DS

 

 

- Il s’agit du 69e lancement consécutif réussi pour Ariane 5
- Le lanceur a placé deux satellites en orbite, dont ARABSAT-6B (BADR-7), le troisième des cinq satellites de télécommunications construits par Airbus Defence and Space prévus au lancement en 2015

 

Ariane 5 a été lancée avec succès depuis Kourou, en Guyane, pour la 69e fois consécutive, plaçant en orbite ARABSAT-6B (BADR-7), un satellite réalisé par Airbus Defence and Space avec Thales Alenia Space pour le compte d’Arabsat, l’organisation arabe des satellites de communication.

« ARABSAT-6B est le troisième des cinq satellites de télécommunications construits par Airbus Defence and Space prévus au lancement en 2015 », a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems. « Ce 69e lancement consécutif réussi est également la preuve que nos équipes européennes disposent de compétences exceptionnelles et que nous pouvons nous appuyer sur notre expérience pour mettre en place l’organisation industrielle des futurs lanceurs européens ».

Une fois les opérations de lancement et de mise à poste (Launch and Early Orbit Phase – LEOP) effectuées sous la responsabilité d’Airbus Defence and Space, ARABSAT-6B prendra le nom de BADR-7 et rejoindra la flotte des satellites opérés par Arabsat. Il sera alors placé en orbite géostationnaire sur la position 26° Est et fournira des services de télécommunications et de télédiffusion haut débit pendant au moins 15 ans.

Airbus Defence and Space, qui détient 50 % des parts d’Airbus Safran Launchers, est le principal partenaire industriel du programme Ariane 5, l’un des programmes spatiaux les plus vastes et les plus ambitieux au monde. Le réseau industriel regroupe plus de 550 entreprises basées dans douze pays européens. Grâce à l’expertise développée et aux investissements réalisés par l’entreprise depuis plus de 10 ans, Ariane 5 est devenu le lanceur commercial le plus fiable du marché mondial et a pu augmenter sa capacité d’emport de près de deux tonnes en orbite géostationnaire. Véritable fer de lance du savoir-faire européen, le lanceur Ariane 5 est spécifiquement conçu pour injecter des charges utiles lourdes en orbite.


Airbus Defence and Space

Airbus Defence and Space est une division du groupe Airbus, née du regroupement des activités de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Cette nouvelle division est le numéro un européen de l’industrie spatiale et de la défense, le numéro deux mondial de l’industrie spatiale et fait partie des dix premières entreprises mondiales du secteur de la défense. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 13 milliards d’euros avec un effectif de plus de 38 000 employés.

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 17:50
Neue Kampfbekleidung


9 nov. 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 11/2015 15E36301

 

Als universelles Bekleidungssystem für den Einsatz wurde die künftige „Kampfbekleidung Einsatz/Übung“ entwickelt. Sie ist besonders robust, wind- und wasserabweisend, trotzt Kälte und extremer Hitze gleichermaßen.
 

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 17:50
Rheinmetall Wins New Order for Tank Ammunition Worth Around EUR20 M

 

10.11.2015 Rheinmetall

 

An international customer has awarded Rheinmetall a contract to supply it with practice tank ammunition. Now official, the order is worth around €20 million.

 

The DM78A1 and DM78A3 subcalibre practice ammunition will be delivered in two lots between 2016 and 2018.

 

The 120mm x 570 DM78 round is based on an innovative acceleration and replacement techology that enables an especially economical design. In addition, the DM78 is safe to fire in all the same climatic zones as the DM63 KE service round. The DM78’s very low pressure level results in negligible erosion, fostering extremely long barrel life. Moreover, the round can be used at any tank firing range that meets the safety standards required for its predecessors, the DM38 family and the DM48.

 

This new order underscores once again Rheinmetall’s clear technological lead in the field of large-calibre weapon systems and ammunition.

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 17:50
First Storm Shadwow release from Eurofighter Typhoon


9 nov. 2015 BAE Systems

 

BAE Systems’ Chief Test Pilot Steve Formoso describes how ongoing work on the integration of the weapons as part of Phase 2 Enhancements and beyond further enhances the Eurofighter Typhoon’s potent multi-role and swing-role capabilities.

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 17:30
Saab Receives Order For New Advanced Airborne Surveillance Systems From UAE

 

 

Defence and security company Saab has signed a contract with the United Arab Emirates (UAE) to expand and enhance the Emirates’ airborne surveillance capabilities. Saab will deliver a new airborne Swing Role Surveillance System (SRSS) incorporating a new version of the Saab Erieye radar system. The order value amounts to approximately USD1.27 billion.

The new SRSS for the UAE uses the Global 6000 aircraft from Bombardier as a platform. The Swing Role Surveillance System is capable of simultaneous detection and tracking of multiple targets in the air, on land and at sea. It is the latest evolution of the Erieye system that incorporates Saab’s many decades of radar capabilities across all domains.

“The new version of Erieye is without a doubt the most capable airborne early warning and control system on the market. Saab’s capability to develop high technology solutions for customers shows that our focus on research and development is the right way to ensure continued competitiveness on the defence market,” says Håkan Buskhe, President and CEO of Saab.

"Saab understands the vital importance of advanced airborne surveillance and we have a family of products that play a key role in defence and civil security. The UAE’s selection of Saab’s solution confirms our strong position regarding airborne surveillance and systems integration,” says Micael Johansson, head of Saab Business Area Electronic Defence Systems. 

The work will be carried out at Saab's facilities in Gothenburg, Linköping, Järfälla, Arboga, Luleå and Centurion (South Africa).

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 15:50
photo BND

photo BND

 

11 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Berlin - Les services secrets allemands ont espionné le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, affirme mercredi la radio publique allemande Berlin-Brandebourg (rbb), qui apporte de nouveaux détails dans l'affaire d'espionnage qui embarrasse depuis plusieurs mois la chancellerie allemande.

 

Laurent Fabius a été mis sur écoute par le BND, les services de renseignement extérieurs allemands, souligne la radio sans préciser ses sources. Elle cite également parmi les cibles des écoutes allemandes la Cour internationale de justice de la Haye, l'Unicef, l'organisation mondiale de la santé (OMS), le FBI, la radio financée par les Etats-Unis Voice of America ou encore de nombreuses d'entreprises européennes et américaines, dont l'entreprise d'armement Lockheed aux Etats-Unis.

 

D'autres médias allemands avaient déjà révélé ces derniers mois que les services de renseignement extérieurs allemands avaient espionné des pays alliés pour le compte de son équivalent aux Etats-Unis, la NSA, ainsi que pour son propre compte.

 

Le BND avait notamment été accusé d'avoir écouté pour le compte de l'agence de renseignement américaine NSA des responsables du ministère français des Affaires étrangères, de la présidence française et de la Commission européenne.

 

La radio berlinoise évoque une liste de 900 pages de sélecteurs (numéros de téléphone, emails, adresses IP) utilisés par le BND et à laquelle ont eu accès des députés allemands membres de la commission d'enquête chargée de faire la lumière sur les opérations de surveillance.

 

L'examen des sélecteurs du BND va encore durer des mois afin de clarifier pourquoi, quand et combien de temps étaient branchés les sélecteurs et qui a été dans le détail mis sur écoute, précise le média allemand.

 

A l'automne 2013, des informations sur la mise sur écoute d'un téléphone portable de la chancelière Angela Merkel avaient notamment provoqué de fortes tensions entre Berlin et Washington. L'espionnage entre amis, cela ne va pas du tout, avait alors déclaré Mme Merkel.

 

La chancellerie en Allemagne est chargée de contrôler les activités des services secrets, ce qui la place dans une position particulièrement inconfortable.

 

Le gouvernement allemand a promis fin octobre un contrôle renforcé de ses services de renseignement et de la coopération entre le BND et la NSA.

 

Il se refuse cependant systématiquement à communiquer sur les révélations de la presse en la matière, réservant ses réponses à une commission parlementaire créée à cet effet. La porte-parole du gouvernement Christiane Wurz a néanmoins promis qu'une enquête aurait lieu étant donné que l'espionnage de pays partenaires ne faisait pas partie des attributions du BND.

 

Martin Schaefer, porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, a indiqué lors d'un point presse régulier à Berlin mercredi qu'il ne croyait pas que ces révélations puissent porter un coup à la relation entre Laurent Fabius et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier.

 

Les deux ministres, qui doivent se rencontrer vendredi à Paris se salueront très amicalement et aborderont ensemble, comme toujours, les défis du moment tels que la Syrie ou l'Ukraine, a-t-il précisé.

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 13:50
Servicemen and women around the world have joined the nation in marking two minutes’ silence on Armistice Day.

Servicemen and women around the world have joined the nation in marking two minutes’ silence on Armistice Day.

 

11 November 2015 Ministry of Defence

 

Servicemen and women around the world have joined the nation in marking two minutes’ silence at 11.00 on Armistice Day

 

Armistice Day marks the moment - at the eleventh hour of the eleventh day of the eleventh month - when the First World War Armistice was signed more than 90 years ago in a railway carriage stationed in the Forest of Compiègne in Northern France.

 

Government Ministers and Defence Chiefs joined members of the Armed Forces, the public and Civil Servants for a service hosted by the Western Front Association at the Cenotaph in Whitehall.

 

Similar services were held across the nation and the world, from local ceremonies in the UK to events at bases and operational establishments including Cyprus, Germany, the Falkland Islands and the Middle East.

 

The National Memorial Arboretum also marked Armistice Day with an outdoor Service of Remembrance at the Armed Forces Memorial, which will now close for up to one year for refurbishment work. The event was attended by Her Royal Highness The Princess Royal, members of the Armed Forces and political representatives.

 

Members of the Armed Forces have taken part in numerous Remembrance activities in the last few weeks.

 

Many have joined The Royal British Legion’s annual Poppy Appeal, donating their time and effort to sell poppies across the UK in aid of the charity. A handful of Cadets and personnel from the Royal Navy, Army and Royal Air Force also recorded a series of war poems and letters at Westminster tube station, which were played across the London Underground on Remembrance Sunday and are being played again today as part of the poetry on the Underground initiative.

 

Last Sunday Servicemen and women across the globe came together, including more than 650 troops, on Whitehall as Her Majesty The Queen led the nation in the Act of Remembrance.

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 13:50
British Army in Cyprus - photo UK MoD

British Army in Cyprus - photo UK MoD

 

09/11/2015 Par valeursactuelles.com

 

Immigration. Arrivés il y a près d’un mois sur une base militaire britannique à Chypre, plus d’une centaine de migrants sont menacés d’expulsion s’ils ne déposent pas de demande d’asile auprès de l’Etat chypriote.

 

« Les bases militaires ne sont pas une porte d’entrée vers la Grande Bretagne », a affirmé Sean Tully, porte-parole des forces britanniques à Chypre. Une réponse sans équivoque aux 115 migrants venus de Palestine de Syrie et du Liban qui avaient rejoint, fin octobre, la base militaire britannique d’Akrotiri, au sud de l’île. Ces derniers avaient ensuite été déplacés vers une autre base près de Larnaca précise le Figaro.

Suite de l’article

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 13:50
photos: Patrick Brion – MIL.be

photos: Patrick Brion – MIL.be

 

11/11/2015 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

Le 11 novembre 1918 était une date historique : les belligérants de la Première Guerre mondiale déposaient définitivement les armes. Après presque 100 ans, ce jour est devenu un moment de commémoration à l’égard de tous les militaires tués depuis la Grande Guerre.

 

Dans le centre de Bruxelles, le roi Philippe a déposé une couronne de fleurs au pied de la tombe du Soldat inconnu. En présence de vétérans, d’anciens combattants et de jeunes élèves, il a rendu hommage à tous les militaires belges tués lors des deux guerres ainsi qu’à ceux disparus depuis 1945. Au loin, 21 coups de canon ont retenti. Ils étaient tirés par le Bataillon Artillerie.

 

 

photos: Patrick Brion – MIL.bephotos: Patrick Brion – MIL.be

photos: Patrick Brion – MIL.be

Accompagné par l’actuel ainsi que par le précédent ministre de la Défense, le Premier ministre Charles Michel a également déposé des fleurs. Une délégation de militaires étrangers, de jeunes élèves de la ville ainsi que de la police lui ont emboîté le pas. Le roi a, ensuite, pris le temps de s’entretenir avec des vétérans et des anciens combattants.

vidéo: Clint Soete – MIL.be

Repost 0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 12:50
La frégate Léopold Ier va accomplir une mission d'escorte du porte-avion Charles de Gaulle

 

11.11.2015 LaLibre.be (AFP)

 

La frégate multifonctions Léopold Ier, qui croise actuellement en Méditerranée, escortera dès la semaine prochaine le porte-avion français Charles de Gaulle jusque dans le golfe Persique. La mission commencera le 18 novembre et devrait durer jusqu'en janvier prochain. La frégate Léopold Ier participe actuellement à la mission Sophia en mer Méditerranée, une mission navale à laquelle prennent part 22 pays européens. Elle a pour but de "briser le modèle économique du trafic organisé d'êtres humains en Méditerranée, en effectuant des rondes d'observation, en arraisonnant et saisissant les embarcations utilisées pour faire traverser la Méditerranée à des centaines, voire des milliers de candidats à l'asile.

 

La frégate a d'ailleurs secouru la semaine dernière 258 migrants et permis l'arrestation de trois trafiquants.

 

Dès le 18 novembre, le Léopold Ier rejoindra Toulon, en France, pour participer à une mission internationale (France, Grande-Bretagne et Belgique) d'escorte du porte-avion Charles de Gaulle jusqu'au golfe Persique, via le canal de Suez et la mer Rouge, ont annoncé mercredi le Premier ministre Charles Michel et le ministre de la Défense Steven Vandeput, à bord du Léopold Ier où ils ont assisté à un exercice de tir de missile.

 

Les deux ministres ont précisé que la mission du Léopold Ier consistait à escorter, dans une optique défensive, le Charles de Gaulle et qu'il a été demandé aux Français d'informer aussitôt que possible le gouvernement belge si la mission devait évoluer, afin que les décisions éventuellement nécessaires puissant être prises. La mission devrait durer jusqu'au 2 janvier, et la frégate revenir au port le 22 janvier.

 

L'exercice de tir a été un succès, toutes les cibles ayant été atteintes.

Repost 0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 12:50
Le Haut représentant pour la Bosnie-Herzégovine, Valentin Inzko, devant le Conseil de sécurité. Photo Eskinder Debebe ONU

Le Haut représentant pour la Bosnie-Herzégovine, Valentin Inzko, devant le Conseil de sécurité. Photo Eskinder Debebe ONU

 

10 novembre 2015 – ONU

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mardi une résolution autorisant la prorogation pour un an de la force de l'Union européenne en Bosnie-Herzégovine (EUFOR Althea) chargée de surveiller la mise en œuvre de l'Accord de paix de Dayton qui a mis fin au conflit en 1995.

 

Dans cette résolution, les membres du Conseil se félicitent « de l'intention manifestée par l'Union européenne de poursuivre son opération militaire (EUFOR Althea) en Bosnie-Herzégovine après novembre 2015 ».

 

Ils autorisent les Etats membres, agissant par l'intermédiaire de l'Union européenne ou en coopération avec elle, « à créer pour une nouvelle période de douze mois à compter de la date d'adoption de la présente résolution une force multinationale de stabilisation (EUFOR Althea) ».

 

Le Conseil de sécurité a souligné à nouveau que c'est à l'ensemble des autorités de Bosnie-Herzégovine qu'il incombe au premier chef de continuer à assurer l'application efficace de l'Accord de paix et a constaté que la communauté internationale et les principaux donateurs sont toujours disposés à les y aider.

 

Il a salué l'adoption par les autorités bosniaques, en juillet 2015, du programme de réforme, « qui sera une étape importante pour mettre en œuvre, de manière crédible, les engagements qu'elles ont pris », et leur a demandé « de conserver cette dynamique positive en matière d'application des réformes ».

 

Les membres du Conseil ont également demandé à l'ensemble des autorités de Bosnie-Herzégovine « de coopérer pleinement avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, ainsi qu'avec le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des tribunaux pénaux, pour que le Tribunal puisse achever ses travaux et pour contribuer à ce qu'il ferme le plus rapidement possible ».

 

À quelques jours du vingtième anniversaire de l'Accord de Dayton, le Haut-Représentant chargé d'assurer le suivi de son application a estimé mercredi devant le Conseil de sécurité que la situation en Bosnie-Herzégovine, « qui a pris depuis une direction regrettable », demeurait préoccupante.

 

« La Bosnie-Herzégovine a désespérément besoin de faire preuve d'unité et d'œuvrer à la poursuite d'un objectif commun », a déclaré Valentin Inzko aux membres du Conseil.

 

Pour lui, les solutions aux problèmes « systémiques » auxquels est confrontée la Bosnie-Herzégovine passent par une « volonté politique » de mener d'ambitieuses réformes sur les plans politique, social et économique, et par un « engagement inflexible » à respecter les Accords de paix de Dayton.

 

Alors que la Bosnie-Herzégovine a adopté le premier train de réformes exigé par l'Accord de stabilisation et d'association avec l'Union européenne, entré en vigueur le 1er juin dernier, M. Inzko a estimé qu'il était difficile de comprendre les agissements de certains politiciens déterminés, selon lui, à déstabiliser la situation dans le pays.

 

Il a ainsi condamné la décision des autorités de la Republika Srpska de tenir un référendum pour déterminer si cette « entité administrative » devrait « quitter l'espace judiciaire commun de la Bosnie-Herzégovine » et reconnaître l'autorité du Haut-Représentant, « et notamment la validité des lois qu'il a promulguées ».

 

Cette annonce avait été précédée, le 25 avril, par celle faite « par le parti au pouvoir en Republika Srpska », de son intention d'organiser, en 2018, un autre référendum, celui-ci portant sur l'indépendance même de la Republika Srpska.

Repost 0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 08:55
photo USMC

photo USMC

 

10.11.2015 source SHD
 

10 novembre 496 : bataille de Tolbiac (Allemagne actuelle). Le roi Clovis écrase les Alamans près de l'actuelle ville de Cologne après avoir invoqué le Dieu de sa femme Clothilde. En remerciements de cette victoire, il décide de se convertir au christianisme et est baptisé par l'évêque Saint Rémi.

 

10 novembre 1444 : bataille de Varna (Bulgarie). Défaite des croisés (d'Europe centrale) face aux Turcs trois fois plus nombreux, sur les bords de la mer Noire. Le roi de Hongrie Ladislas III meurt dans la bataille. Constantinople sera conquise 9 ans plus tard.

 

10 novembre 1555 : Villegagnon débarque dans la baie de Guanabara (actuel Brésil). L’amiral français tente de créer une colonie avec 600 colons. Les Portugais détruisent ce qui reste de l’implantation française le 20 janvier 1567.

 

10 novembre 1567 : bataille de Saint-Denis. Les protestants commandés par le Prince de Condé et l’amiral de Coligny ont tenté d’enlever Charles IX, le roi de France près de Meaux(28 septembre)  et suite à leur échec assiègent Paris. Le connétable Anne de Montmorency effectue une sortie pour briser le siège et est mortellement blessé d’un coup de feu dans le dos. Sur son lit de mort et en réponse à son confesseur: « Pensez-vous que j’aie vécu près de quatre-vingts ans pour ne pas savoir mourir un quart d’heure ? »

 

10 novembre 1775 : le congrès des Etats-Unis créé les Continental Marines (ancêtre du USMC). Au cours de la guerre d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique, deux bataillons d'infanterie embarquée, sont constitués par le Congrès le 10 novembre 1775 sous le nom de Continental Marines. Ceux-ci sont démobilisés dès 1785 mais la « quasi-guerre » (quasi-war) contre la France amène le Congrès à voter un texte recréant un corps de fusiliers marins le 11 juillet 1798. Ce corps sera alors placé sous l'autorité directe du Secrétaire à la Marine.

 

 

10 novembre 1936 : décès de Louis Gustave Binger (à 80 ans). Capitaine issu du rang et premier gouverneur de la Côte d'Ivoire (1893-1895), il est l'un des plus grands explorateurs français de l'Afrique. Il a notamment sillonné durant 2 ans la boucle du Niger (1887-1889) réalisant une moisson d'observations scientifiques qui lui ont valu l'attention de l'Académie française (pour ses ouvrages) ou encore de Jules Vernes. Il a aussi mené durant 2 ans une mission destinée à établir la frontière entre la Côte d'Ivoire et le futur Ghana (1892-1893). Malade, il rentre en métropole où pendant 10 ans, il est directeur des Affaires d’Afrique au Ministère des Colonies (1897-1907). Une ville de Côte d'Ivoire porte son nom.

 

10 novembre 1940 : entrée des Forces françaises libres dans Libreville (Gabon). Le colonel Leclerc à la tête d’un groupement interarmes organisé autour de la 13ème DBLE entre dans Libreville et bouscule les troupes vichystes.

 

10 novembre 1951 : début de la bataille de Hoa Binh (Guerre d'Indochine). « L’opération Tulipe est la phase préparatoire à l’opération Lotus qui elle est l’opération sur Hoa Binh. L’opération Tulipe vise à l’occupation de la trouée de Cho Ben : c’est une opération de couverture. Tulipe est déclenchée le 10 novembre, l’opération Lotus commence le 13 au soir avec le débouché de la colonne motorisée. Hoa Binh est occupée par les parachutistes (1er, 2e et 7e bataillons de parachutistes coloniaux) le 14 novembre qui sont rejoints dans l’après-midi par les premiers éléments des formations terrestres. Par ailleurs, le pays Muong n’est pas pris en tenaille. Hoa Binh est un abcès de fixation, un centre de résistance dont le but est d’attirer le corps de bataille viêt. Avec des résultats plus ou moins heureux. Les pertes françaises ont été sous-estimées : 436 tués + 458 disparus (dont beaucoup sont morts) et 1 360 blessés. C’est une estimation basse ». CDT Yvan Cadeau (SHD).

 

10 novembre 1977 : Luna 17 alunit. La sonde soviétique dépose en douceur sur la Lune un véhicule automatique équipé d’un réflecteur laser français.

 

10 novembre 1988 : révélations sur le F-117 Stealth. Une série d’accidents du bombardier furtif américain oblige l’US Air Force à révéler l’existence de ce fleuron technologique qui vole de manière opérationnelle depuis 1983. Retiré du service en 2008.

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 17:50
Le service du renseignement militaire inaugure son exposition

 

9 nov. 2015 MIL.be

 

A l’occasion du centième anniversaire du Renseignement et de la Sûreté Militaire, le Service Général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS) organise une exposition du 6 novembre au 6 décembre  2015 à l’Institut National des Vétérans et des Invalides de guerre à Bruxelles.

Cette exposition met en lumière le passé, le présent et le futur du Service. Le visiteur fait la connaissance de thèmes comme le rôle des femmes dans le renseignement, l’affaire de l’espion Guy Binet et le réseau stay behind SDRA 8.

L’exposition est ouverte au public dès le 7 novembre jusqu’au  6 décembre 2015.  L ‘entrée est gratuite

 

 

Le service du renseignement militaire inaugure son exposition

Le Service Général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS) existe depuis un siècle. Le 6 novembre, et afin de célébrer cet anniversaire, ses membres inauguraient l’exposition CLASSIFIED, the history of the Belgian military intelligence and security service. Le lieutenant général Eddy Testelmans, chef du SGRS, présentait également le livre du même nom.

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 17:50
Photos : Special Forces Group

Photos : Special Forces Group

 

06/11/2015 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

Les forces spéciales s’entraînent intensivement dans la ville espagnole de Rota située à plus de 900 kilomètres du quartier général de Trident Juncture 2015. De fin octobre à début novembre, le Special Operations Maritime Task Group belgo-néerlandais se prépare à être engagé comme élément au sein de la NATO Response Force (NRF).

 

La côte sud de l’Espagne abrite la station balnéaire de Rota. Une importante base navale des forces espagnoles se situe non loin de ce lieu de villégiature. Il n’y a point de meilleur contraste entre la détente et l’effort. En effet, nos forces spéciales s’entraînent jour et nuit dans la base afin d’obtenir la certification du groupe de force de réaction 2016 de l’OTAN dont ils font partie : le Special Operations Maritime Task Group.

 

Ce concept binational nécessite une étroite coopération entre le Special Forces Group (SFG) belge et celui des Néerlandais. Ces derniers mettent un sous-marin à disposition tandis que les Belges jettent leurs bateaux à moteur FRISC dans la bataille. Nos forces spéciales ont ainsi pu déjà se jeter à l’eau près du HMS Bruinvis, sous-marin de nos voisins du nord. Leurs collègues néerlandais ont également effectué un saut en chute libre avant d’être repris en mer par leur sous-marin. Parmi eux, se trouvait un membre de nos forces spéciales qui a pu, de la sorte, vivre une nouvelle expérience. Notre Composante Marine ne disposant pas de sous-marins.

 

Plus tard, les équipes se soutenaient lors d’une direct action. Au cours de cette brève et puissante offensive, les forces spéciales ont maîtrisé et enlevé les chefs d’une zone de conflit. Finalement, et grâce à leurs FRISC, les Belges ont prêté main forte aux Néerlandais ainsi qu’aux forces spéciales canadiennes.

 

Nos forces spéciales sont donc sur la bonne voie pour obtenir leur certification 2016 auprès de la Force de réaction de l’OTAN. La collaboration binationale demeure le fer de lance de cet exercice.

Photos : Special Forces GroupPhotos : Special Forces Group

Photos : Special Forces Group

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 17:45
Le départ d’une visite VIP est l’occasion pour la Force Protection d’établir un périmètre de sécurité - photo MIL.be

Le départ d’une visite VIP est l’occasion pour la Force Protection d’établir un périmètre de sécurité - photo MIL.be

 

29/10/2015 Texte & photos : Karen Bral – Vidéo : DG Com

 

Depuis 2013, l'Union européenne envoie des instructeurs au Mali afin de former les troupes maliennes. Il s'agit de la Mission Européenne d'Entraînement au Mali (European Union Training Mission Mali,EUTM). La Belgique s'y est engagée afin d'assurer la sécurité. Depuis septembre de cette année, le Bataillon de Chasseurs à Cheval, également connu en tant que Bataillon ISTAR, s'occupe de la Force Protection dans le secteur du camp d'entraînement de Koulikouro.

 

« Vu que les instructeurs se concentrent uniquement sur leurs cours, ils ne veillent absolument pas à leur propre sécurité », déclare Niels, chef de peloton. « Nous sommes donc là pour les protéger et faire en sorte qu'ils puissent faire leur travail sans entraves. Il n'y a pas eu d'incidents durant les six dernières semaines mais il arrive que les Maliens s'approchent trop du stand de tir ou encore que des enfants soient dans le chemin », poursuit-il. « Nous nous assurons qu'ils restent bien à distance de sécurité. »

 

 

photo MIL.bephoto MIL.be

photo MIL.be

Un autre aspect de la mission de sécurité est de maintenir des équipes d'intervention rapide de permanence. On les nomme Quick Reaction Forces, ou QRF. « Trois sections se tiennent parées à chaque fois pendant 24 heures pour intervenir dans un délai de cinq, quinze ou trente minutes », explique le chef de section Quentin. « Nous escortons par exemple des dépanneuses quand des véhicules sont embourbés ou lorsqu'une ambulance démarre. Ils n'encourent ainsi aucun risque durant leur mission. »

 

Les escortes vers la capitale Bamako sont une autre de leurs activités. C'est dans son aéroport que transitent les militaires qui sont toujours accompagnés d'une Force Protection. Enfin, leur dernière tâche consiste à monter la garde et patrouiller dans et hors du camp d'entraînement.

 

Pour beaucoup de militaires du détachement, il s'agit de la première opération à l'étranger. Ils sont, dès lors, très enthousiastes et motivés à mener leur mission à bien. Les éclaireurs resteront en poste au Mali jusque mi-janvier. Ils seront alors relevés par les fantassins du Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold – 13 de Ligne de Spa.

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 12:55
Reconfigurations politiques en Europe à la suite de la guerre en Ukraine


08/11/2015 par IRSEM

 

L’IRSEM organise un colloque sur le thème " Reconfigurations politiques en Europe à la suite de la guerre en Ukraine " le Mardi 1er décembre 2015 à l'École militaire

 

Programme à télécharger...

 

Pour réserver vos places pour le colloque :  Inscription obligatoire

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 12:50
Approval of EMAR M

 

Soesterberg - 03 November, 2015 European Defence Agency

 

The 12th October 2015 saw the Military Airworthiness Authorities (MAWA) Forum meet a major milestone with the approval for publication of EMAR M on Continuing Airworthiness Management. This document was the final EMAR to be drafted, and its approval means that the full suite of European Military Airworthiness Requirements (EMARs) are now available on the EDA website.

 

The approval of EMAR M marks a significant achievement for the MAWA Forum following the Defence Ministers’ Political Declaration in November 2009 “...for the timely development and early implementation of the harmonised European Military Airworthiness Requirements (EMARs) into national regulations.” 

With the full suite of EMARs approved (EMAR 21, EMAR 145, EMAR 66, EMAR 147 and now EMAR M),  pMS are able to implement these harmonised requirements into their national airworthiness regulations. 

The harmonised EMARs are the key to unlocking the potential benefits available to pMS in a wide range of aviation related initiatives in pooling and sharing activities including collaboration on multi-national projects, the use of common spares pools, rationalised base maintenance and common type training.

 

More information:

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 12:50
VAT Exemption: New Incentive for Defence Cooperation

 

Brussels - 04 November, 2015 European Defence Agency

 

Member States can as of now profit from VAT exemption for projects run by the European Defence Agency (EDA). The recently adopted revised Council Decision defining the statute, seat and operational rules of the EDA includes the clause that cooperative defence projects and programmes are exempt from VAT as long as the Agency adds value to the initiative. 

 

The VAT exemption is a strong incentive to European defence cooperation: it generates an attractive business case for cooperative projects and programmes in the framework of the EDA. We will soon propose roadmaps for potential future cooperative programmes for which Member States will be able to benefit from the VAT exemption and thus achieve considerable savings”, comments Jorge Domecq, Chief Executive of the European Defence Agency.

With the entering into force of the revised Council Decision on 13 October, the new provision can be applied immediately for any new EDA initiative meeting the Decision’s conditions. VAT exemption is not linked to the nature of the activity. It can thus be applied to any project and programme where the Agency adds value ranging from technical expertise, pooling demand, building a multinational capability or synergies with EU wider policies, promoting interoperability to full administrative and contractual management of a cooperative initiative. Member States are and remain the end-users of the capability. 

 

Concrete savings

While the VAT exemption should not be the driver for defence cooperation, tight defence budgets limit investment in research, innovation and capabilities. Any breathing space is appreciated. By incentivising defence cooperation financially, we will be able to do more and better together”, says Jorge Domecq.

One of the projects the VAT exemption will be immediately applied to is the EU SatCom Market, an EDA project where the Agency provides for satellite communication services for currently eleven Member States and the Athena mechanism. The EDA is responsible for procurement and contract tasks, manages orders as well as payments and provides technical advice as needed and thus adds clear technical and administrative value to the project. As a consequence, each order – which comes from Member States individually or by groups – benefits from VAT exemption. 

One Member State has for example recently submitted an order of about 1.3 million Euros for one year of services. Due to the VAT exemption, this Member State will not have to pay VAT for a corresponding value of 273 thousand Euros which represents about three months of free services.

 

Legal basis

The Council Decision defining the statute, seat and operational rules of the EDA (Council Decision (CFSP) 2015/1835) was adopted by the Foreign Affairs Council on 12 October 2015. It foresees that VAT exemption applies to activities where the role of the Agency in administering projects or programmes in support of Member States brings an added value. 

The legal basis for VAT exemption are Protocol No 7 of the EU Treaties on the privileges and immunities of the European Union and Council Directive 2006/112/EC of 28 November 2006 on the common system of value added tax.

The VAT exemption is compliant with EU law; and is not market distorting.

 

Background

The European Defence Agency was set-up in 2004 to support the Council and the Member States in their effort to improve the European Union’s defence capabilities for the Common Security and Defence Policy (CSDP). This means running and supporting cooperative European defence projects; supporting research and technology development; boosting the European defence technological and industrial base; and working on wider EU policies.

 

More information:

Repost 0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 17:50
Un militaire du 503e RT champion d'Europe d'enduro Junior E1 !

 

08/11/2015 armée de Terre

 

Le weekend dernier, le 1re classe David Abgrall, du 503e régiment du train (503e RT), a remporté les championnats d'Europe d'Enduro. Un exploit pour ce jeune pilote de vingt ans, dont la carrière ne fait que commencer.

 

Rüdersdorf (Allemagne), samedi 31 octobre. Au guidon de sa Yamaha 125, David Abgrall s'élance dans la première spéciale de la compétition. Grâce à un pilotage efficace et maîtrisé, le militaire du 503e RT devance ses adversaires de la catégorie Junior E1 et remporte la première journée de course. A un point du titre européen le dimanche, le jeune pilote gère son physique et sa mécanique pour assurer la 3e place lors de la seconde spéciale. David Abgrall remporte ainsi le titre européen au terme de sa première saison au sein de l'équipe de France armée de Terre.

 

Un exploit pour ce pilote qui a découvert l'enduro il y a seulement deux ans, lors des championnats de Bretagne. Débutant dans la discipline, David Abgrall a volontairement opté pour la catégorie Junior, antichambre de l'élite française. Depuis, l'enduriste de Plounéour-Ménez (Finistère) ne cesse de s'illustrer. Vainqueur de l'édition 2013 des championnats de Bretagne, il est repéré et recruté par l'équipe de France armée de Terre pour la saison 2014-2015. Titulaire d'un bac S, David Abgrall intègre le centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) de Montlhéry en décembre 2014 avant de rejoindre le 503e RT de Nîmes trois mois plus tard.

 

Depuis, le 1re classe Abgrall ne cesse de porter fièrement les couleurs de l'armée de Terre. Une motivation à toute épreuve qui permet à l'équipe de France de clôturer cette longue saison 2015 sur une note positive. L'équipe va maintenant rentrer dans sa phase de préparation hivernale pour démarrer la saison 2016 à vive allure.

 

Note RP Defense: voir Centre National des Sports de la Défense

Repost 0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 12:45
photo EUTM Mali

photo EUTM Mali

 

3 November 2015 by EUTM Mali

 

Nous sommes vendredi matin, sur le terrain de manœuvre de l’école militaire malienne de Koulikoro. La température est déjà de 35 degrés, alors qu’il est seulement 09:00. Une légère brise vient refroidit l’air, et apporte un petit moment de soulagement pour le Lieutenant B. des forces armées italiennes compte tenu des fortes chaleurs pendant les derniers jours de formation. Sa principale mission : entrainer 12 soldats maliens au “Guidage aérien tactique avancé” en trois semaines. Il doit en outre former trois soldats maliens qui deviendront eux-mêmes devenir formateurs. Le but de cette formation est de permettre aux soldats de diriger des avions dans des missions diverses. Ces missions peuvent être « la reconnaissance d’une route avant de faire passer un convoi » ou l’« appui en cas d’attaque contre une position ennemie ». Pour le Lieutenant B. et ses trois camarades, c’est un travail des plus intéressants. Leur soutien permet une collaboration étroite entre l’armée malienne et la Force aérienne malienne. Cela fait environ trois ans, que les soldats maliens ont terminé leur formation de base, laquelle dure environ huit semaines. Toutefois, la formation en « Guidage aérien tactique avancé » est beaucoup plus compliquée que l’exécution de simple patrouilles. Depuis leur formation de base, ils ont été en service actif. Malheureusement, ils n’ont pas eu l’occasion d’appliquer leurs connaissances dans la pratique, et bien sûr une grande partie de celle-ci a été perdue.

Suite de l’article

 

English version

photo EUTM Mali

photo EUTM Mali

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories