Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:45
Mission inédite pour la frégate Léopold en Somalie

 

5/08/14 -  7sur7.be (Belga)

 

MISE À JOUR La frégate "Léopold 1" de la Marine appareille dimanche soir de Zeebrugge pour effectuer une très probable double mission de plusieurs mois - la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes et l'escorte en Méditerranée d'un navire américain chargé de la neutralisation des armes chimiques syriennes -, a-t-on appris mardi de sources militaires.

 

Ce sera la troisième mission opérationnelle du "Léopold", qui a déjà pris part à deux reprises au volet naval de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) depuis son rachat, tout comme une seconde frégate, le "Louise Marie", aux Pays-Bas en 2008-2009. Et ce sera pour la Marine belge la quatrième participation à l'opération anti-piraterie Atalanta de l'Union européenne dans l'océan Indien, après les trois à mettre au compte du "Louise Marie", en 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013.

 

La participation du "Léopold" et de son équipage d'environ de 170 personnes à Atalanta entre septembre et décembre, planifiée de longue date, est sûre et certaine. Mais la mission d'escorte du navire américain "MV Cape Ray", qui a entamé début juillet "quelque part en Méditerranée" l'opération inédite de neutralisation des agents chimiques les plus dangereux du régime de Bachar al-Assad, n'est pas encore définitivement confirmée.

 

"Elle dépend de la durée" des opérations de neutralisation - estimée à environ deux mois -, menées à bord de ce cargo roulier spécialement aménagé pour l'occasion, a indiqué mardi un responsable militaire à l'agence BELGA.

 

Si elle se concrétise, avec une décision finale attendue le 22 août, la mission d'escorte du "Cape Ray" devrait durer au maximum trois semaines, comme autorisé par le gouvernement. Il s'agira de la première participation belge à l'opération de destruction de l'arsenal chimique syrien, supervisée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

 

La Syrie a évacué un total de 1.300 tonnes d'agents chimiques. Seuls les éléments les plus dangereux, dits de "priorité Un" et entrant dans la composition du gaz moutarde et du sarin, sont détruits à bord du "Cape Ray".

 

Les experts américains à bord de ce navire ont jusqu'à présent "neutralisé plus de 25%" d'un agent chimique utilisé dans la fabrication du gaz sarin, selon le Pentagone, le colonel Steven Warren.

 

Sur les quelque 581 tonnes de cet agent à bord du navire, près de 147 tonnes ont ainsi été détruites.

 

Le navire transporte également plus de 19 tonnes de gaz moutarde, qui n'a pas encore été neutralisé.

 

D'autres agents chimiques de la Syrie sont détruits à terre dans des bâtiments spécialisés en Grande-Bretagne, en Finlande et aux Etats-Unis.

 

Au total, environ 31%, soit 411 tonnes, de différents agents chimiques ont été neutralisés jusqu'à présent dans le cadre des efforts combinés de plusieurs pays, selon l'OIAC), l'agence internationale qui supervise les opérations.

 

Après cette probable mission d'escorte, le Léopold mettra le cap sur l'océan Indien via le canal de Suez et la mer Rouge pour lutter contre la piraterie au large des côtés somaliennes, qui durera jusque début décembre, avec un retour à Zeebrugge prévu "avant les fêtes" de fin d'année, selon une source militaire.

 

Il embarquera un hélicoptère de type Alouette III, les nouveaux NH90 n'étant pas encore déclarés opérationnels.

 

L'opération Atalanta, lancée en décembre 2008, vise à protéger les navires du PAM et de l'Amisom (la Mission de l'Union africaine en Somalie qui contribue à renforcer l'autorité du gouvernement de Mogadiscio) acheminant de l'aide alimentaire destinée aux réfugiés en Somalie, mais aussi de protéger les autres navires "vulnérables" et de dissuader les actes de piraterie en patrouillant dans les zones à risque - une zone de l'océan Indien de deux millions de km2, vaste comme l'Europe.

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:44
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne

 

28 juillet 2014 eutmmali.eu

 

Depuis maintenant six semaines, l’état-major du GTIA 5, appuyé et conseillé par les instructeurs de la mission EUTM, s’entraîne à la mise en œuvre des procédures liées à la planification et à la conduite des opérations.

Au sein du poste de commandement, les 8 officiers de l’état-major malien restituent les différentes étapes de l’analyse d’une situation tactique et de l’étude d’une mission pour aboutir à la rédaction des ordres, en prenant en compte tous les aspects qui concourent au succès d’une opération : planification et coordination de la manœuvre, renseignement, soutien logistique, appuis feux, transmissions, etc.

Cet entrainement se poursuit en parallèle de l’instruction dispensée aux unités. Les différents savoir-faire acquis au cours des dix semaines de formation seront restitués dans le cadre d’un exercice synthèse au cours de la troisième semaine d’août.

 

GTIA 5 – Command staff’s training

 

The command staff of GTIA 5, supported and advised by the instructors of EUTM Mali, have been training in the procedures required for the successful planning and conducting of operations for the last six weeks.

For the command post, the 8 officers of the GTIA staff have worked through the various stages of understanding a tactical situation, the analysis of a mission, formulating a plan before writing and delivering orders. They have focused on the aspects that will contribute to the success of an operation: intelligence preparation of the environment, the planning and coordination of manoeuvre, fire support, communications, command and control and combat service support.

This training continues in parallel with the instruction given to the sub units. All the collective skills acquired during the ten weeks of training will be applied as part of a final exercise, which will take place in the third week of August.

GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
GTIA 5 – L’état-major s’entraîne
Repost 0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 11:50
Important Bundeswehr order

 

Aug 8, 2014 ASDNews Source : Rheinmetall AG

 

Rheinmetall Defence to operate the German Army Combat Training Centre for a further four years

 

Rheinmetall AG of Düsseldorf has won a major service contract from the German Bundeswehr worth around €70 million. Through to 2018, the Group will be responsible for providing contractor support for the complete exercise and training operations of one of the world’s most advanced military training facilities, the German Army Training Centre (GÜZ) in the Altmark region of Saxony-Anhalt.

 

As the current service contract with Rheinmetall expires on 31 August 2014, the request for tenders for contractor support covered the four-year period starting 1 September 2014. Building on the Group’s successful track record in providing contractor support for the GÜZ, Rheinmetall’s proposal convinced the Bundeswehr to renew the contract, which has now been signed with Germany’s Federal Agency for Procurement, Information Technology and In-Service Support of the Bundeswehr.

 

Read more

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 18:45
250 Somali soldiers graduate from EU academy as US unveils special forces training programme

Somali troops

 

08 August 2014 by Oscar Nkala - defenceWeb

 

At least 250 soldiers of the Somali National Army (SNA) have graduated from a two-week long European Union-sponsored military training course focused on urban warfare and human rights.

 

Media reports from Mogadishu quoted SNA spokesman General Abdulkader Nur saying the training, which is provided by the European Union Training Mission in Somalia (EUTM), is part of the rebuilding of the national army so that it can defeat the Islamist Al Shabaab and other militias operating across the country.

 

Nur said the new graduates will soon be deployed on special military assignments and intelligence gathering operations against Al Shabaab in urban centres across the Horn of Africa country.

 

EUTM Somalia head Brigadier General Massimo Mingiardi said the training was intended to build the operational capabilities of the army so that it can defeat terrorist groups and guarantee national security.

 

The graduation of the EUTM recruits coincided with the US confirming that it has trained two SNA commando units of 270 special forces in counter-insurgency, counter-terror operations, executive protection and rapid reaction.

 

According to US officials, more than 450 SNA troops will be trained into the three units of the Gaashan special forces by the end of this year.

 

SNA commander General Dahir Aden Elmi said the first unit of 150 special forces started training in October 2013, adding that training for the second unit is already under way. “They are receiving special training for fighting in the jungle and in the city. They can conduct any kind of operations in modern warfare, [including] guerrilla type," Elmi said.

 

Last month, the SNA welcomed back 110 soldiers who returned from a 10-month long special forces training programme in Turkey. The soldiers were trained at a military academy in Istanbul in terms of a 2010 bilateral defence co-operation agreement in which Ankara agreed to provide training for the new Somali army.

 

Last month, France and the US agreed to train more SNA soldiers as the international capacity building programme for Somali defence and security forces gathers momentum.

 

“We want to help all African Nations especially Somalia where there are terrorist groups who are threat to the national security of the country,” US President Barrack Obama said after discussing ways of stemming the spread of terrorism in East Africa with French President Francois Hollande.

 

The EU training mission for Somalia shifted base to Mogadishu from Uganda at the end of 2013 after concluding the combat and intelligence training of 3 600 Somali troops who have since been deployed to various units fighting the Al Shebbab insurgency.

 

Meanwhile, 86 members of the European Union Training Mission Somalia (EUTM Somalia) were last week awarded with the Common Security and Defence Policy Service Medal for Somalia during a ceremony at the International Campus within the Mogadishu International Airport.

 

EUTM Somalia Mission Commander Brigadier General Massimo Mingiardi awarded the medal to members from Italy, Germany, Sweden, Netherlands, Hungary, Spain, Serbia, Belgium, Finland, and Portugal.

 

He said the medal is a sign of honour for 'their efforts and their dedication' to the EU's mission of building a professional and accountable security and defence apparatus in Somalia.

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 18:35
Vietnam-Pologne : renforcement de la coopération dans la défense

Le ministre vietnamien de la Défense, Phung Quang Thanh et son homologue polonais Tomasz Siemoniak. (Photo/VNA)

 

07/08/2014 Vietnam +

 

Le ministre vietnamien de la Défense, le général Phung Quang Thanh, a reçu mercredi à Hanoi une délégation de haut rang du ministère polonais de la Défense conduite par son ministre Tomasz Siemoniak, en visite officielle au Vietnam jusqu’au 8 août.

 

Cette visite a pour objet d'intensifier la coopération Vietnam-Pologne dans la défense, ce qui contribuera, par ailleurs, à consolider et à développer les relations d’amitié et de coopération multiforme entre les armées comme entre les peuples des deux pays.

 

Lors de leur entretien qui a eu lieu le 6 août, les deux parties ont évalué les résultats de leur coopération, notamment en suite de la visite en 2013 en Pologne du ministre Phung Quang Thanh, et conformément au mémorandum de coopération bilatérale dans la défense convenu en 2010 par les deux ministères de la Défense.

 

Elles ont également discuté des futurs contenus et mesures de promotion de la coopération dans la défense, de questions régionales et internationales d’intérêt commun, de l'échange de délégations de divers échelons, ainsi que du prochain déploiement de crédits à taux préférentiel du gouvernement polonais.

 

De même, l’hôte et son invité ont été unanimes pour confier aux organes compétents de leurs pays l'élaboration de plans de coopération dans les secteurs de cette dernière comme, par exemple, l'industrie de la défense, les dialogues stratégiques au niveau vice-ministériel.

 

Le ministre polonais de la Défense Tomasz Siemoniak a précisé que son pays est prêt à partager ses expériences avec l’Armée populaire du Vietnam en vue de sa participation à des missions de maintien de la paix des Nations Unies... pour la paix, la stabilité, le développement et la prospérité dans la région comme dans le monde.

 

Lors de cette visite au Vietnam, la délégation de haut rang du ministère polonais de la Défense ira fleurir le Monument commémoratif des Héros morts pour la Patrie, visitera le mausolée du Président Ho Chi Minh, puis rendra visite à la division de l’Armée 308, au Commandement de la Marine du Vietnam, avant d'aller découvrir l’usine de construction navale Hong Ha du Département général de l’industrie de la défense

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 16:50
A400M - Teil 2: Pilotentraining



8 août 2014  Bundeswehr

 

Viel zu lernen gibt es für die Piloten, die künftig das neue Transportflugzeug Airbus A400M fliegen werden. Drei Monate dauert die Ausbildung im spanischen Sevilla. Während dieser Zeit lernen sie im Unterricht und im Simulator alles über das hochmoderne Flugzeug, das die Transall ablösen wird. Zur gleichen Zeit befindet sich der erste A400M in Sevilla in der Endmontage.

Quelle: Redaktion der Bundeswehr 08/2014  14E16501

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 16:50
Armed Forces of Malta receives first AgustaWestland AW139 helicopter

A Maltese AW139 twin-engine helicopter in flight. Photo AgustaWestland - A Finmeccanica Company.

 

8 August 2014 army-technology.com

 

AgustaWestland has handed over the first AW139 medium-sized twin-engine helicopter to the Armed Forces of Malta (AFM).

 

The helicopter was delivered under a contract secured by the company in July 2013, and is scheduled to be primarily used in support of maritime border control missions.

 

A part of Malta's plan to strengthen the AFM's operational capabilities, the contract also included an option for two more aircraft, an integrated logistic support (ILS) package and training of ten pilots, including four students and 20 technicians.

 

The helicopter is equipped with an advanced maritime patrol and search and rescue (SAR) mission equipment package, including a high-definition forward-looking infrared (FLIR) system, search / weather radar, cabin mission console and a searchlight and satellite communication system.

 

Additional equipment includes a four-axis autopilot with SAR modes, naval transponder and external rescue hoist, as well as a four-bag floatation system.

 

Powered by two Pratt & Whitney PT6C turboshaft engines, the AW139 is a 15-seat medium-sized twin-engine helicopter, designed to conduct law enforcement / emergency medical service, executive transport, and maritime and offshore oil operations in hot and high conditions.

 

The helicopter can fly at a speed of 165k, and features a low acoustic signature, integrated mission avionics and a full-ice protection system to complete missions in demanding environments.

 

In addition to Malta, the helicopter is also operated in Italy, Spain, Estonia, Japan, Republic of Korea, Malaysia, the UK and the US, among others.

 

The AFM placed an order for the second helicopter in April, with the delivery scheduled to take place in December.

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 07:50
Spending that matters: the economic case for investing in Europe’s Defence Industry


Brussels - 28 July, 2014 European Defence Agency
 

Defence plays a pivotal role in promoting internal and external security, maintaining peace, stability and prosperity, and protecting personal freedom and our way of life.  However, defence spending also has several macroeconomic benefits.  A recent study commissioned by the European Defence Agency (EDA) outlines the advantages of investing in the European defence industry in terms of economic benefits, employment and sustainment of research and development capabilities.
 

What is the real effect of today’s pressure on national defence budgets?  A recent Agency study sought to answer this precise question. Some of its conclusions are revealing: for example, for each €100m cut in EU defence expenditure, there is a €150m fall in EU gross domestic product (GDP), and a €40m fall in EU tax revenues. However, the consequences of such cuts extend far beyond the pure economical realm. The study, which was conducted by British consultancy firm Europe Economics, also highlighted that a similar €100m cut in defence spending would translate into the loss of about 3.000 jobs, 800 of which would be high-skilled. 

 

Greater impact.

In some key dimensions, the overall macroeconomic benefit of investing in the defence sector may exceed that of investing in other domains. For instance, the study confirmed that defence investments have a far great impact on highly-skilled employment and research and development, hence potentially leading to a long-term GDP growth rate. The results of the study estimated that the impact is 12 to 20 times greater than that generated by other forms of public spending.

Of equal importance is the fact that defence R&D creates a “spillover” of technologies to the civil sector.  This often significant “spillover”, means that investing in defence R&D is essential to the emergence of breakthrough technologies which has a knock on benefit in other areas eg civil aircraft market.

More generally, the study demonstrated that the macroeconomic impact of investment in the defence sector is greater at EU level than at the national level, because of the inherent “Europeanised” nature of the defence industry. 

 

Case studies.

The study also reviewed a number of case studies to try and quantify the micro-economic impact of several acquisition programs in the EU, like fighter aircraft. It confirms, for instance, that programmes such as Eurofighter or Rafale helped EU companies to acquire the competitiveness they enjoy today on the commercial aircraft market.  Another example is the Leopard 2 main battle tank programme which was launched in the last years of the Cold War.  It enabled the German Army to equip its cavalry regiments with a highly capable system, at a cost that was 45 per cent lower than the next best alternative. 

This was the first study which looked at the EU as a whole; previous efforts were focused only at national level.  It demonstrates tangible rationale to support investment in the European defence industry, confirming that there are considerable opportunities to increase the efficiency of European collaborative programmes and at the same time European economic prosperity.

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 07:50
EDA Biological Reconnaissance and Defence Workshop


Warsaw - 22 July, 2014 European Defence Agency
 

A total of 40 participants from ten EU Member States (CZ, DE, ES, FR, HU, IT, NL, SE, PL, PT) and NO participated in the workshop in order to discuss Biological Reconnaissance and Defence, on the 9 and 10 July, Warsaw, Poland.

 

Biological threats are the most complex area of Chemical, Biological, Radiological and Nuclear (CBRN) defence. Addressing the need for effective means of detection, identification and monitoring for this type of threats, EDA is conducting a significant number of projects.

The biological workshop aimed to present the on-going work and the connections of the different projects, under EDA R&T and Capabilities/Armaments domains.

A system approach to the future Biological Defence capability is under development, integrating individual soldier protection, non-specialist units (tactical area protection), specialist units (operational area protection) and system integration.

Also, participating Member States presented their national biological programmes, on-going projects, developments and future expectations concerning the Biological challenge.

It was clear among participants that Biological issues are an important concern among Member States and that EDA forum is a good place for discussion and to find new opportunities for cooperation.

HU and PL enriched the workshop with live demonstrations and allowed participants to visit their 2nd generation Biological Laboratories

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 07:50
Rheinmetall lance un Avertissement sur résultats, empêché d'exporter en Russie

 

07.08.2014 Romandie.com (AWP)

 

Berlin (awp/afp) - Le groupe allemand de défense et automobile Rheinmetall a revu en baisse jeudi ses prévisions de résultats pour cette année, prenant acte du blocage par Berlin d'un gros contrat avec la Russie.

 

Le chiffre d'affaires des activités défense s'établira aux alentours de 2,3 milliards d'euros, a prévenu Rheinmetall dans un communiqué, au lieu des 2,5 à 2,6 milliards d'euros escomptés jusqu'ici.

 

Le bénéfice d'exploitation de la division ressortira entre 65 et 75 millions d'euros, contre une précédente fourchette de 85 à 95 millions d'euros.

 

En début de semaine le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel a retiré à Rheinmetall l'autorisation de vendre à la Russie un centre d'entraînement et de formation militaire, évalué par la presse allemande à 100 millions d'euros.

 

"Rheinmetall travaille intensément à limiter au maximum le dommage financier, en mettant à profit toutes les possibilités juridiques à sa disposition", précise le communiqué. Rheinmetall pourrait notamment réclamer à Berlin une indemnisation pour le préjudice subi.

 

Le groupe a également ajusté à la baisse ses prévisions dans son autre grand secteur d'activité et plus grosse source de revenus, les équipements automobiles, du fait de l'apport d'un pan de ses activités à une coentreprise avec un partenaire chinois.

 

Le chiffre d'affaires du groupe dans son ensemble est désormais attendu entre 4,6 et 4,7 milliards d'euros, et non plus entre 4,8 et 4,9 milliards, et la fourchette de prévision du bénéfice d'exploitation a été abaissée à 200 à 220 millions d'euros (contre 230 à 250 millions).

 

Au premier semestre, Rheinmetall a dégagé un chiffre d'affaires de 2,13 milliards d'euros et un bénéfice d'exploitation de 30 millions d'euros, selon des chiffres publiés jeudi.

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 12:50
Hot Blade 2014 Interview: "We know we should train the way we fight"


22 july 2014 - European Defence Agency
 

One week into exercise "Hot Blade 2014" launched July 16 in Portugal, EDA Programme Manager Andy Gray discusses the main objectives and operational benefits of the event.

 

What are the main objectives of Hot Blade 2014 ?

Since we started work on the multinational helicopter exercises in 2009, we’ve always tried to achieve the same basic set of objectives. First, we’re trying to improve interoperability between our Member States’ helicopter crews, because there is a very good chance that they will have to work together on the same battlefield in the years to come – and we truly mean working together, integrating national capabilities into a multination coalition, not the just the deconfliction that has been used in the past.  We’re also working on improving individual skills, and in order to achieve that we need a training environment that replicates as closely as possible the conditions that we might find in a given theatre of operations. 

Here in Portugal, we naturally focus on “hot, high & dusty” conditions, not unlike the ones you could find in Afghanistan or in some parts of Africa, but we also intend to practice in other environments, for instance extreme cold.  The overarching objective is really quite simple. Future operations will be coalition operations and we know we should train the way we fight, so we must train together. We need to learn how to work together today, in a controlled environment, not tomorrow, when we have already been deployed and have hostile forces to worry about. 

 

Are there specific outputs expected from this year’s event ?

We have to be careful not to increase the complexity of each exercise too much as each time it is a new set of crews and you need to build the exercise to suit them. My main output will always be to see the crews experience and competency improve. For Hot Blade, this specifically addresses the ability to lead a large-scale multinational mission – this is very hard for them to organise at home and so the exercise is designed to give them that opportunity.  Within that we also have specific individual training objectives: for instance, the Netherlands use Hot Blade for its low visibility landing training – its “dust landing” training.  This is particularly important to them, as these are the conditions they are encountering in Mali – the Dutch Detachment Commander here deploys to Mali in September. We are always aware that the exercise should have a direct link to the operational needs of the participants and again this is at the heart of the exercise design.  

A particularly pleasing aspect of this year’s exercises is the participation of infantry from Netherlands and Germany.  One of the reasons I am so focussed on aircrew training is that on operations we place our soldiers in each other’s aircraft.  We need to make sure that all crews on a coalition, no matter what flag they have on their uniform, are capable of completing the mission safely and competently.  We have recognised standards for the aircraft, but not for the pilots that fly them.  I think this is necessary and that we owe it to our troops to understand the capabilities of our coalition partners. There is no high level agreement in place, so we are trying to build this understanding from the bottom up. 

 

Could you describe some of the missions that have been conducted in Ovar so far in a little more detail?

We have already launched two large scale Composite Air Operations (COMAOs).   Each detachment takes a turn in leading the mission; the first was led by Portugal and the latest one by the UK.  Today’s main mission is CSAR (Combat Search and Rescue) extraction, but there are sub-missions, which have been planned to pull the “enemy” focus away from the main event.  These include suppression of a mortar position and a potential seizure of a high value target, possible through a vehicle interdiction. The scenario and the mission are complex and are conducted in a fluid, ill-defined context – very much like real life. The main mission package today shows how integrated the forces are as it involves four Portuguese F-16, providing over-watch and Close Air Support; two Belgian A109 providing escort to a Portuguese EH -101, which will do the CSAR pick up. The diversionary attacks will be carried out by two British Pumas, two Dutch CH-47 Chinooks, three Austrian AB212 and five German UH1-Ds carrying infantry from Portugal, Germany and the Netherlands. And this is only the second COMAO, so the complexity of these missions will increase as the exercise progresses. 

 

More information

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 12:50
Hot Blade 2014 meets all training objectives

 

31 July 2014 - European Defence Agency

 

Hot Blade 2014, the seventh helicopter exercise organised by the European Defence Agency, was formally closed on 30 July in Ovar airbase, Portugal. All training aims were met and the event was praised by senior national representatives.

 

At exercise close, a total of 827 hours had been flown on 362 aircraft sorties. Twenty-five helicopters from six different nations took part in Hot Blade 2014 from 16-30 July. “All training aims were met with the assistance of a small team of highly qualified tactics instructors coming from the sister HTIC programme”, Andy Gray, EDA Helicopters Programme Manager, points out.

The largest helicopter exercise organised this year in Europe, Hot Blade 2014 has allowed participating crews to qualify as COMAO (Combined Air Operations) lead and conduct joint and combined air assault missions (with Portuguese, German and Dutch ground troops operating together in mixed units), while at the same time providing individual training with nations qualifying their pilots in dust landings, night vision operations and fighter evasion.

 

Positive feedback.

Expressed in a “hot wash-up” meeting, the immediate feedback from the exercise was extremely positive. Senior national representatives confirmed that the experience of working together with other nations and practicing large-scale joint and combined missions just could not have been achieved by working alone. They agreed that these exercises are truly enhancing the helicopter capability within Europe.

“Over the last three years, the professionalism, enthusiasm and friendliness of our hosts has allowed the exercise to develop and grow”, adds Andy Gray, reflecting on Portugal’s major contribution to the success of EDA's Helicopter Exercise Programme. Next year’s event, called “Italian Blade”, will take place in June 2015 in Viterbo airbase, about 80 kilometres north of Rome.

 

Background

The European Defence Agency’s efforts in the field of helicopter capabilities also include the Helicopters Tactics Course (HTC), the Helicopter Tactics Instructor Course (HTIC), the OELC (Operational English Language Course) and the Basic Helicopter Flying Training (BHFT) initiative.

The first EDA-supported multinational helicopter exercise took place in Gap (France) in March 2009. It has since been followed by six subsequent exercises of various scope and size, held in Belgium, Italy, Portugal and Spain. The Helicopter Exercise Programme arrangement has been signed by twelve Member States in November 2012 for a period of ten years. Future editions are expected to take place in Italy and Finland.

 

More Information

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 12:50
From MNTEL to JDEAL: Counter-IED lab arrives in the Netherlands

 

Soesterberg - 29 July, 2014 European Defence Agency
 

The EDA-developed Multinational Theatre Exploitation Laboratory Demonstrator, or MNTEL (D), arrived in the Netherlands on 24 July from Afghanistan, where it was deployed since 2011.

 

The laboratory will now form part of a new EDA-supported initiative, the Joint Deployable Exploitation and Analysis Laboratory (JDEAL), providing a permanent technical exploitation training facility in the Netherlands to support counter-IED (Improvised Explosive Devices) efforts. JDEAL will also provide up to two deployable Level 2 technical exploitation labs which will be available for international missions and operations involving the Member States participating in the project.

 

Building on the experiences of Afghanistan

The MNTEL (D) has been located in Kabul since November 2011, initially at Camp Warehouse at the operations centre for the multinational International Security Assistance Force (ISAF), and then at Kabul International Airport since March 2013. In the Afghanistan Theatre of Operations it was under French management, which assumed lead nation responsibility for the project. During its deployment more than 6,000 exhibits were forensically examined.

 

From MNTEL to JDEAL

The equipment from the MNTEL will now be moved to Soesterberg, Netherlands where the new JDEAL training facility will be located. The Netherlands will act as lead nation for the new project, which will officially launch in September 2014. This redeployment has been carried out according to the detailed exit strategy planned and has been completed ahead of the fixed deadlines.

 

Continuing the fight against IEDs

Improvised Explosive Devices have been the single largest killer of coalition soldiers by a significant margin, and have also killed and injured thousands of the local Afghan population. The MNTEL (D) has proved an effective tool in the fight against IEDs, and the follow on JDEAL initiative will ensure that the capability, and that the lessons learned and experience gained in Afghanistan, will continue to be used for this purpose. 

 

More Information

Repost 0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 12:50
Sanctions contre la Russie: l'avenir s'assombrit pour Rheinmetall

L'équipement du fantassin Gladius équipe les soldats de l'armée de terre allemande. Crédit: Rheinmetall AG Düsseldorf

 

07/08/2014 Par Véronique Guillermard

 

Le gouvernement allemand interdit au fabricant de matériels militaires terrestres Rheinmetall d'exporter en Russie. Berlin a bloqué un contrat d'une valeur estimée à 100 millions d'euros.

 

Les nuages s'accumulent au dessus de Rheinmetall. Le groupe présent dans l'automobile et l'armement terrestre a revu, aujourd'hui, à la baisse ses perspectives pour 2014, en contrecoup de la décision du gouvernement allemand de bloquer son activité en Russie. Le chiffre d'affaires de l'activité défense ne devrait pas dépasser 2,3 milliards d'euros au lieu des 2,5 à 2,6 milliards attendus cette année.

 

En début de semaine, l'Allemagne a durci son train de sanctions contre la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne. Sigmar Gabriel, le ministre de l'Économie allemand, a retiré à Rheinmetall sa licence d'exportation d'un centre d'entraînement et de formation militaire. Un contrat estimé à 100 millions d'euros. Un coup dur pour le fabricant de blindés, canons et autres équipements pour fantassins. D'autant que si les Européens ont décidé de ne plus exporter d'armements en Russie, cette sanction ne devait s'appliquer qu'aux nouveaux contrats. Rheinmetall a aussitôt réagi. Sa direction va explorer «toutes les possibilités juridiques» et n'exclut pas de demander au gouvernement allemand des indemnités.

 

Pression sur la France et les Mistral russes

 

En prenant une mesure rétroactive, Berlin accentue, en outre, sa pression sur la France, sommée par plusieurs pays européens, Grande-Bretagne en tête, ainsi que par les États-Unis de ne pas livrer, cet automne, le premier des deux Mistral russes commandés par Moscou en 2011, pour 1,2 milliard d'euros.

 

Rheinmetall voit sa stratégie d'expansion en Russie contrariée. Or, c'est un des pays que le groupe allemand ciblait pour booster ses exportations hors d'Europe, où il ambitionne de prendre 50 % de ses commandes nouvelles d'ici à 2015. «Alors que les dépenses militaires baissent en Europe et aux États-Unis, d'autres pays tels que la Russie, le Brésil et l'Asie les augmentent. Notre objectif est d'augmenter notre présence dans ces régions en croissance», expliquait la direction du groupe dans son rapport annuel 2013.

 

Tentative pour faire capoter l'alliance Nexter-KMW

 

Bloqué en Russie, Rheinmetall est aussi en mauvaise posture depuis l'annonce, le 2 juillet dernier, des fiançailles entre son homologue, Krauss-Maffei Wegmann (KMW), et le français Nexter. Les deux groupes sont entrés en négociations exclusives afin de former le numéro un européen de l'armement terrestre d'ici à fin 2014-début 2015. Depuis plusieurs semaines, Rheinmetall se démène pour faire capoter ce futur Airbus des blindés. Il préparerait une offre sur KMW avec lequel il coopère pour la fabrication de plusieurs blindés dont les chars Puma. Jusqu'ici les négociations menées par le passé par les deux entreprises allemandes ont toujours tourné court. Et côté gouvernement français, on reste très confiant dans la capacité des deux entreprises et de leurs actionnaires - l'État français et la famille Bode-Wegmann - d'aboutir.

Repost 0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 12:45
source OMS / WHO

source OMS / WHO

 

05/08/2014 Par Claire Hache - lexpress.fr

 

Le virus Ebola qui a déjà tué 887 personnes en Afrique pourrait-il menacer la France? Le point sur ce qui est prévu dans l'Hexagone face à cette fièvre hémorragique.

 

Ebola continue de faire payer un lourd tribut à plusieurs pays africains. 887 personnes sont mortes en Guinée, au Liberia, en Sierra Leone et au Nigeria après avoir contracté le virus. Une ampleur sans précédent. Cette fièvre hémorragique qui se transmet d'homme à homme par contact direct a infecté deux médecins américains qui ont été rapatriés aux Etats-Unis. Un homme était également soigné lundi dans un hôpital de New-York pour des symptômes semblables à ceux d'Ebola. 

La France a pour l'heure été épargnée. Jusque quand? Eléments de réponse alors qu'il n'existe ni vaccin, ni traitement spécifique. 

 

Suite de l'article

Repost 0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 11:50
A Merlin Mk2 on anti-submarine warfare exercise in the Atlantic

A Merlin Mk2 on anti-submarine warfare exercise in the Atlantic

 

15/07/2014 by Royal Navy

 

The UK’s next generation of submarine-hunting Merlin helicopters have been put through their paces on exercise in the Atlantic Ocean after successfully entering service with the Royal Navy four months early.

Embarked on HMS Illustrious, the Merlin Mk2 aircraft took part in Exercise Deep Blue, simulating anti-submarine warfare, maritime patrol and casualty evacuation capabilities.

 

Read full article

Repost 0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 07:50
A400M - Teil 1: Die Fertigung

 

1 août 2014 Bundeswehr

 

 

Im spanischen Sevilla befindet sich zur Zeit der erste deutsche Airbus A400M in der Endmontage. Das hochmoderne Transportflugzeug wird die Transall ablösen. Mit mehr Leistung, mehr Zuladung und größerer Reichweite wird der A400M der Luftwaffe sowohl beim taktischen als auch beim strategischen Lufttransport wesentlich mehr Möglichkeiten bieten.

Quelle: Redaktion der Bundeswehr 08/2014 14E16503

Musik: Pick it up (Wally Gagel)

 

Repost 0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 07:50
Malbork : Visite du général de Longvilliers

 

18/07/2014 Sources : EMA

 

Le 15 juillet 2014, le général Dominique de Longvilliers, commandant en second du Quartier général du Commandement de Forces aériennes alliées (HQ AIRCOM), a rendu visite aux militaires de l’armée de l’air déployés à Malbork en Pologne ainsi qu'à leurs homologues polonais de la base aérienne. La visite du général s’inscrit dans un processus d’obtention pour cette base du label OTAN.

 

Le général a été accueilli par le colonel Leszek Błach, commandant de la base aérienne de Malbork et le général Jan Sliwka, inspecteur du quartier général de la Force aérienne polonaises, qui lui ont fait découvrir les infrastructures. Le général de Longvilliers a ainsi découvert la salle opérationnelle et les différents services de soutien.

 

Le lieutenant-colonel Gauthier Dewas, commandant du détachement air français de Malbork, lui a présenté le détachement et son fonctionnement. Il a ensuite rappelé l’engagement du détachement français dans la réalisation de la mission de permanence opérationnelle mandatée par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Ces militaires, par leur action, maintiennent intacte la capacité opérationnelle des Mirage leur permettant ainsi de décoller 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 lorsqu'ils sont de permanence.

 

Le travail franco-polonais sur la base aérienne de Malbork est l’exemple même de coopération transnationale souhaitée par l’OTAN.

 

Depuis le 6 mai 2014, un détachement français composé d’une centaine de militaires et de quatre avions de chasse, assure une mission de permanence opérationnelle (PO) au profit des Etats Baltes. Cette mission, effectuée sur demande de l’OTAN, s’inscrit dans le cadre des mesures de réassurance souhaitées par le Président de la République à l’égard des pays alliés face aux tensions régionales. Les avions français profitent de cette mission pour effectuer des exercices d’entraînement avec les avions polonais.

Malbork : Visite du général de Longvilliers
Malbork : Visite du général de LongvilliersMalbork : Visite du général de Longvilliers
Repost 0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 07:50
Kosovo : le désengagement s’achève

 

04/08/2014 Sources : EMA

 

Depuis le 13 juillet 2014, les effectifs militaires français au Kosovo ne comptent plus qu’une dizaine d’hommes. A l’automne 2014, ils ne seront plus que trois officiers engagés dans les états-majors de l’OTAN.

 

Le 6 février 2014 avait marqué la fin de la participation des troupes françaises aux missions opérationnelles au sein de la KFOR. Les éléments de l’escadron d’éclairage et d’investigation, dernière unité de combat française présente au Kosovo, avaient alors quitté le territoire avec leurs équipements.

 

Le 7 juin s’était achevée la mission logistique que les forces françaises assuraient, en tant que « Logistic Lead Nation », au profit de l’ensemble des contingents de la KFOR déployés sur le camp Maréchal de Lattre de Tassigny à Novo Selo. Il s’agissait du deuxième volet de la mission assurée par les forces françaises au Kosovo.

 

Depuis le 13 juillet, les militaires chargés de clore administrativement et logistiquement la mission des forces françaises au Kosovo ont à leur tour rejoint la France. Une dizaine d’officiers reste désormais au sein de l’état-major de la KFOR à Pristina ou auprès du général commandant la NATO liaison and advisory team, structure dédiée à la montée en puissance de la force armée du Kosovo. Au mois d’octobre 2014, cet effectif sera stabilisé à hauteur de trois officiers.

 

Durant 15 années de présence au Kosovo, la France a activement participé au maintien d’un environnement sécurisé au profit de l’ensemble de la population du Kosovo. Cette participation s’est traduite par la surveillance permanente des postes-frontières dans le Nord de la zone d’action du Battle Group Est, en coordination avec la KP, la police du Kosovo et la mission de l’Union européenne (EULEX). Jusqu’à 6000 militaires français ont été engagés au sein de l’opération Trident au plus fort des opérations.

 

Compte tenu de l’évolution de la menace et des forces internationales en place, la France a décidé du passage d’une posture de présence permanente à une posture de sécurité réactive et dissuasive. Jusqu’à la fin d’année 2014, la France maintiendra sur son sol une capacité de réaction rapide militaire, prête à intervenir en cas de dégradation de la situation sécuritaire au Kosovo.

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 16:50
Malbork : Alerte d’entrainement tango scramble

 

04/08/2014 Sources : EMA

 

Le 21 juillet 2014, les pilotes du détachement français de permanence opérationnelle ont procédé à un décollage d’entraînement sur alerte (tango scramble), dont l’objectif était de travailler la réactivité en cas de déclenchement d’alerte et d’entraîner toute la chaine de commandement de l’OTAN.

 

Ces entrainements permettent dans un premier temps aux pilotes des différentes permanences opérationnelles déployées au sein du dispositif global sous commandement de l’OTAN de travailler ensemble. Ensuite, ils impliquent les différents moyens de contrôle aérien dans le but d’améliorer l’interopérabilité des nations de l’alliance. Enfin ils permettent d’entrainer la chaine de commandement et de corriger tous les points bloquants.

 

Comme lors d’une mission réelle, les pilotes doivent décoller dans un temps imparti pour intercepter un ou plusieurs aéronefs « suspects ». Pour les entrainements, ce sont les appareils d’une autre nation participant à la mission Baltic air policing qui sont engagés. Arrivés sur zone, les pilotes effectuent alors des manœuvres de défense aérienne prévues et coordonnées à l’avance.

 

Ce 21 juillet, lorsque l’alarme a retenti, les deux pilotes de Mirage 2000 ont reçu l’ordre de mettre le cap sur de la Lituanie. Après s’être rapidement équipés, les pilotes ont pris place dans leurs appareils, accompagnés sur le tarmac par les mécaniciens, pistards et armuriers. Les pistards ont dirigé les appareils sur le taxiway. Face à la piste, les pilotes ont ensuite décollé tour à tour pour se rassembler en patrouille et rejoindre la zone annoncée.

 

Depuis la fin du mois d’avril, sous mandat de l’OTAN, le détachement déployé en Pologne a débuté une mission de permanence opérationnelle (PO) au profit des pays baltes. Les quatre Mirage se tiennent ainsi prêts, aux côtés de nos alliés, et au départ de la Pologne, à décoller 24/24h et 7/7j pour garantir l’intégrité territoriale de l’espace aérien des Etats Baltes. Parallèlement à cette mission, ils effectuent des entrainements bilatéraux dans le cadre de la mission NATO Air policing.

Malbork : Alerte d’entrainement tango scrambleMalbork : Alerte d’entrainement tango scramble
Malbork : Alerte d’entrainement tango scrambleMalbork : Alerte d’entrainement tango scramble
Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 16:50
CEMA : Visite conjointe des ministres de la Défense français et britannique au CPCO

 

01/08/2014 Sources : EMA

 

Le 31 juillet 2014, le général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), a accueilli au centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) le ministre de la Défense, monsieur Jean-Yves Le Drian, accompagné de son homologue britannique, Sir Michael Fallon. Cette rencontre était organisée à l’occasion de la première visite officielle de monsieur Fallon à Paris, successeur de Sir Philip Hammond au poste de secrétaire d’Etat à la Défense britannique depuis le 15 juillet.

 

Dans le cadre de cette journée d’entretien, messieurs Le Drian et Fallon ont été reçus par le CEMA pour un point sur la coopération opérationnelle au CPCO. En ouvrant les portes du cœur opérationnel des armées françaises à Sir Fallon, le général de Villers a souhaité témoigner de la relation de confiance et de l’intensité du partenariat qui unit nos deux pays depuis la signature du Traité de Lancaster house en septembre 2010.

 

A cette occasion, le CEMA est revenu sur les principales avancées de notre coopération, plus particulièrement la mise en œuvre d’une force expéditionnaire commune interarmées (Combined Joint Expeditionary Force – CJEF), dont la montée en puissance s’achèvera en 2015 et 2016 avec deux exercices interarmées majeurs, Griffin Rise puis Griffin Strike.  Le CEMA et Sir Fallon ont également évoqué les projets de mutualisation capacitaire avant d’aborder plus longuement la situation stratégique en Afrique. A ce titre, le général de Villiers a présenté l’opération Barkhanequi a pris le relais à l’opération Servalle 1er août, et a fait le point sur l’ action militaire conduite dans la bande sahélo-saharienne (BSS).

 

En 2010, la France et le Royaume-Uni ont signé le Traité de Lancaster House avec la volonté ferme de renforcer leur coopération bilatérale. Cette dynamique s’appuie sur une vision partagée des grands enjeux stratégique, énoncés dans la Strategic Defense and Security Review (SDSR) et le Livre Blanc de 2013. Dans la pratique, cela se traduit pour les armées par un objectif commun : améliorer notre interopérabilité et notre capacité d’action conjointe.

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 12:50
La marine portugaise accueille le chef d’état-major de la Marine à Lisbonne

 

21/07/2014 Actu Marine

 

L’amiral Bernard Rogel s’est rendu au Portugal du 16 au 18 juillet à l’invitation de son homologue, l’amiral Luis Manuel Fragoso.

 

Accueilli sur la base navale de Lisbonne, il a embarqué à bord de la frégate Dom Francisco Almeida, avant de se faire présenter l’unité des fusiliers-marins portugais. Les entretiens menés au palais d’Alfeite et les visites du centre de commandement maritime des opérations et de l’institut hydrographique ont été autant d’occasions pour approfondir à haut niveau les sujets de coopération bilatérale entre nos deux marines.

 

Cette coopération se traduit notamment par des campagnes de mesures communes avec le SHOM et des participations franco-portugaises régulières à des exercices multilatéraux (Spontex, etc.) qui permettent de renforcer notre interopérabilité réciproque. De nombreux embarquements croisés réalisés à bord de sous-marins et une organisation de l’action de l’Etat en mer très proche facilitent également les échanges.

 

Cette communauté de vue maritime et navale se révèlera sans doute particulièrement utile pour relever en commun les défis à venir en mer, tout particulièrement dans le golfe de Guinée, où la sécurisation des voies de communication maritimes dans cette région est devenue une préoccupation majeure du Portugal et de la France depuis plusieurs mois.

La marine portugaise accueille le chef d’état-major de la Marine à Lisbonne
Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 12:45
EUFOR RCA : transfert d'autorité du bataillon multinational

 

 

04/08/2014 Sources : EMA

 

Le 25 juillet 2014, sur l’emprise de la Force de l'Union Européenne en République Centrafricaine (EUFOR RCA) dans le 8e arrondissement de Bangui, s’est déroulé le transfert d'autorité (TOA) du bataillon multinational. Le lieutenant-colonel Christophe Hesry succède ainsi au colonel Benoît de Préval après quatre mois de mission.

 

Au cours de la cérémonie, présidée par le général de brigade Thierry Lion, commandant la force européenne, le ministre de la défense centrafricain, le général d’armée Thomas Théophile Timangoa a décoré le colonel Benoît de Préval de la médaille d’officier dans l'ordre national de la reconnaissance centrafricaine en présence du général de brigade Eric Bellot des Minières, commandant la force Sangaris.

 

Les 400 hommes et femmes du bataillon multinational ont joué un rôle décisif dans la montée en puissance de l'EUFOR RCA. Après avoir pris en compte la responsabilité de l'aéroport, le 30 avril dernier, avec sa composante française, le bataillon a intégré dans ses rangs successivement les contingents estoniens, lettons et géorgiens, lui permettant ainsi d’être aujourd'hui une unité pleinement opérationnelle.

 

Grace à son engagement dans les 3ème et 5ème arrondissements de Bangui depuis le 15 juin, il a directement contribué à faire baisser le niveau de violence dans cette zone.

 

EUFOR RCA : transfert d'autorité du bataillon multinational

L'opération EUFOR RCA est pleinement opérationnelle depuis le 15 avril. Sur les 700 hommes et femmes qui la composent, la France, nation cadre de l’état-major du théâtre, y participe à hauteur de 250 militaires. Cette force de l’Union européenne, poursuit son engagement en coopération avec ses partenaires militaires et notamment aux cotés de la force Sangaris, afin de garantir les conditions nécessaire au déploiement de l’opération à venir, de maintien de la paix des Nations-Unies (MINUSCA).

EUFOR RCA : transfert d'autorité du bataillon multinationalEUFOR RCA : transfert d'autorité du bataillon multinationalEUFOR RCA : transfert d'autorité du bataillon multinational
EUFOR RCA : transfert d'autorité du bataillon multinational
Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 12:35
Défense : le Vietnam veut intensifier ses relations avec l'Allemagne

 

05/08/2014 Vietnam+

 

Le général de division Nguyen Trong Nghia, chef adjoint du Département général de la politique de l'Armée populaire du Vietnam, a proposé que le Vietnam et l'Allemagne parviennent rapidement à un consensus sur la signature d'un mémorandum de coopération dans la défense.

 

Lors d'une rencontre lundi à Hanoi avec une délégation du Centre de la gestion interne du ministère fédéral allemand de la Défense, conduite par le colonel Major Dirk Peddinghaus, Nguyen Trong Nghia a souhaité que l'Allemagne assiste le Vietnam dans l'enseignement de la langue allemande aux officiers militaires, dans la recherche et le sauvetage, ainsi que dans sa participation aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

 

Le ministère fédéral allemand de la Défense devrait envisager de nommer un attaché à la défense au Vietnam pour promouvoir la coopération bilatérale, a-t-il dit, ajoutant que le Vietnam souhaite que l'Allemagne appuie sa demande d'adhésion à l'Organisation hydrographique internationale (OHI).

 

Le colonel Dirk Peddinghaus, qui est aussi directeur du Département des relations internationales du ministère fédéral allemand de la Défense, a déclaré que le Vietnam et l'Allemagne cultivaient, depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques en 1975, une amitié et une coopération fructueuses, notamment dans la défense.

 

Il a espéré que sa visite contribuerait au développement des relations bilatérales dans la défense conformément aux liens de partenariat stratégique entre les deux pays.

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 11:50
Italy ponders Hammerhead UAV as Predator replacement

 

31 Jul 2014 By: Luca Peruzzi  -FG

 

Italy is evaluating the Piaggio Aero P1HH Hammerhead unmanned air vehicle (UAV) as a likely replacement for its air force's fleet of General Atomics Aeronautical Systems Predator As from later this decade.

The medium-altitude, long-endurance type is being developed by Piaggio as an unmanned variant of its twin-pusher P180 Avanti II business aircraft, but is yet to attract a launch customer.

However, Gen Gianni Candotti, head of air and space planning at the Italian air force, says the service is keeping a close eye on the Hammerhead's development.

 

Read full article

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories