Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:23
Eurosatory 2014 - Simulateur Virtual Battle Space 2

 

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

A la découverte du Simulateur Virtual Battle Space 2

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:22
Eurosatory 2014 -  Système de simulation

 

 

17.06.2014 ministère de la défense

 

Un système de simulation en appui de l'engagement terrestre

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:19
Eurosatory 2014 - GIANTE

 

17.06.2014 ministere de la défense

 

Une technologie d'antenne planaire unique du monde

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:17
Eurosatory 2014 - Ground Master 200

 

17.06.2014 ministeredeladefense

 

Premier radar entièrement numérique et mobile

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 09:55
Eurosatory 2014 - EXOSQUELETTE


 

17.06.2014 ministeredeladefense

 

L'exosquelette français permet le port et le déplacement de charges lourdes sans effort pour l'opérateur

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 09:45
Find out more about EDSTAR at Eurosatory 2014

 

Paris - 17 June, 2014 European Defence Agency

 

EDA will host a conference today, June 17, at EUROSATORY 2014 to give participants the chance to learn more about the European Defence Standards Reference System (EDSTAR).

 

The conference, which takes place at 14.30, includes speakers from the EDA, the French Defence Standardisation office, and representatives from industry. The EDSTAR platform is a portal on the EDA website. It is designed to assist governmental organisations and the defence industry to help them identify and select the best practice standards to apply during the procurement of defence materiel. Since its creation in 2011, it has grown to contain around 2,000 references to standards and standard-like specifications.

The conference will give more details on how EDSTAR works in practice and how governments and industry can make best use of the system.

 

More Information

See more details on the conference here
Find out more about EDSTAR on the EDA website 

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 07:55
Scorpion : les industriels attendent toujours les commandes

 

16 juin 2014 Par Elodie Vallerey - Usinenouvelle.com

 

Lors de l'inauguration du salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres Eurosatory, ce 16 juin, le ministre de la Défense a encore une fois botté en touche sur le programme Scorpion de renouvellement et de modernisation des équipements de l’armée de terre.

 

Le ministre de la Défense n'aura pas profité du salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres Eurosatory (jusqu'au 20 juin à Paris Nord-Villepinte) pour détailler le programme Scorpion.

Jean-Yves Le Drian sait que ce programme de renouvellement et de modernisation des équipements de l’armée de terre est très attendu par les industriels, qui craignent de devoir s'astreindre à un régime sec avec une restriction des commandes. En inaugurant Eurosatory ce 16 juin, s'il n'a pas hésité à qualifier Scorpion de "programme phare", le ministre n'a pas dû les rassurer.

"Je m’apprête à lancer (cette année) le programme Scorpion", a promis Le Drian, sans préciser l'échéance. "Les premières livraisons seront donc en 2018 pour les véhicules blindés multi-rôles (VBMR) et 2020 pour les engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC)".

L'Usine Nouvelle l'évoquait déjà en février dernier, les fabricants français de véhicules blindés comme Nexter et Renault Trucks Défense comptent sur ce programme pour retrouver de la charge industrielle. La commande de 2080 véhicules blindés multirôles (VBMR) et 248 engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) en dépend.

"Ce lancement est une formidable opportunité, pour les industriels français et leur réseau de PME sous-traitantes, de développer deux nouvelles familles de véhicules modernes avec leurs équipements", a corroboré le ministre.

Interrogé par L'Usine Nouvelle sur le lancement du programme Scorpion, Stefano Chmielewski, président de Volvo Government Sales et patron de Renault Trucks Defense, a déclaré : "l’armée française reconnait notre expertise aussi bien dans le domaine de la chaine cinématique que dans le service de révision et de réparation. Nous sommes comme tous les autres industriels maintenant : nous attendons les commandes."

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 07:35
Le Japon revient dans la course aux ventes d’armes

 

 

16.06.2014 -  Par Dominique Gallois LE MONDE

 

Nouvelle illustration du déplacement des marchés de défense. Pour la première fois, le Japon, la Colombie, l’Argentine, Hongkong et l’Irak participent à Eurosatory, le plus grand salon mondial de l’armement terrestre qui se tient à Paris-Nord Villepinte (Seine-Saint-Denis) tous les deux ans. Du lundi 16 au vendredi 20 juin, plus de 1 500 entreprises venant de 57 pays – un record pour cette manifestation professionnelle – présenteront leurs équipements de défense et de sécurité.

 

« En 2012, le salon avait été marqué par une présence massive des Américains, à la recherche de débouchés à l’exportation pour compenser la baisse du budget de défense de leur pays. Cette année l’un des faits notables est le retour du Japon sur le marché international », explique Christian Mons, le président du Groupement des industries françaises de défense terrestre et aéroterrestre (GICAT), organisateur de cette manifestation.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 06:55
photo EMA

photo EMA

 

16/06/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

A l'occasion de l'ouverture du salon de l'armement terrestre Eurosatory, le ministre de la Défense a annoncé qu'il s'apprêtait à lancer le programme Scorpion, notamment les blindés VBMR et EBRC.

 

C'est le soulagement dans les rangs de l'armée de Terre et des industriels spécialisés dans l'armement terrestre (Nexter, Renault Trucks Defence, le missilier MBDA...). Pourquoi un tel soulagement ? Parce que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a enfin prononcé lundi à l'occasion de l'ouverture du salon de l'armement terrestre Eurosatory ces mots magiques : "Fort des engagements du président de la République en faveur du budget de la Défense, je m'apprête à lancer le programme Scorpion", menacé récemment encore par les nouvelles restrictions budgétaires exigées par Bercy.

 

Préserver "nos intérêts futurs"

"Il pourrait être tentant, dans ces heures difficiles, de sacrifier les intérêts futurs pour préserver nos intérêts de court et moyen terme, a expliqué Jean-Yves le Drian. Mais ce n'est pas ma vision des choses". Et de rappeler que "le maintien de notre souveraineté, vous le savez, passe également par des investissements qui visent à préparer l'avenir". C'est le cas du programme Scorpion. Un programme indispensable à la survie des industriels de cette filière maltraitée depuis plus de dix ans et à la bonne conduite des opérations extérieures menées par l'armée de terre, notamment au Mali (opération Serval).

Du coup, les industriels peuvent avoir enfin le sourire même si le programme Scorpion a été au fil du temps très réduit. "Ce lancement est une formidable opportunité, a souligné le ministre, pour les industriels français et leur réseau de PME sous-traitantes, de développer deux nouvelles familles de véhicules modernes (les VBMR et les EBRC), avec leurs équipements. Le programme Scorpion a "pour objectif de renouveler et moderniser les moyens des Groupements tactiques interarmes (GTIA), a précisé le minsitre. Il vise à doter l'armée de terre de capacités d'action de premier rang au combat".

 

Un Scorpion à minima

Le cœur du programme Scorpion permettra l'intégration de tous les systèmes d'information existant actuellement en un seul. Il deviendra à terme le système des systèmes d'information permettant à tous les éléments du GTIA de dialoguer selon un même langage et une même procédure. Mais c'est aussi une nouvelle génération de systèmes d'armements comme le successeur des antiques VAB (Véhicule de l'avant blindé), "le chameau" de l'armée de Terre vieux de 40 ans en 2016. Le Véhicule blindé multirôles (VBMR), un véhicule 6x6 de 18-19 tonnes, vaudra grand maximum 1 million d'euros l'unité.

L'armée de terre doit acquérir 92 VBMR au cours de la période de la loi de programmation militire (LPM) pour un objectif de 2.080. Ils seront livrés à compter de 2018. Elle doit disposer des EBRC, qui sera équipé, a précisé le ministre, "du nouveau missile moyenne portée (...), le MMP et du canon de 40 mm télescopé", pour renouveler l'actuel parc de véhicules blindés AMX 10RC, ERC 90 et VAB Hot. L'objectif à terme est fixé à 248 pièces. Scorpion prévoit également la modernisation de 200 chars Leclerc avant 2025. Car, selon Jean-Yves Le Drian, Scorpion "permettra de maintenir la capacité du char Leclerc jusqu'en 2040, en l'intégrant à la manœuvre des GTIA". Enfin, les premiers missiles MMP, fabriqués par MBDA, devraient être livrés en 2017 de façon à éviter une rupture capacitaire dans le domaine des missiles tactiques du combat débarqué.

 

Un enjeu à l'export

"L'enjeu, c'est aussi bien sûr de continuer d'améliorer leur positionnement à l'export, dans des secteurs qui devraient connaître une croissance nette dans les années à venir", a assuré le ministre de la défense. Le VBMR renouvellera le secteur des véhicules de transport de troupes protégés 6x6. Selon Jean-Yves Le Drian, "ce secteur voit la demande s'accroître, notamment pour des véhicules qui soient porteurs des meilleurs systèmes, ceux dans lesquels les industriels français sont parmi les meilleurs : optronique, vétronique, détection de tir, navigation…" De son côté, l'EBRC a "tous les atouts pour s'imposer, notamment pour ses performances en zone urbaine".

Il a ainsi rappelé l'importance qu'il attache à l'export. Il a confirmé que "les chiffres montrent un net redressement des prises de commandes à l'export de l'industrie française de défense en 2013. Je suis en mesure de vous communiquer le chiffre aujourd'hui : 6,67 milliards d'euros, (dont 570 millions d'euros pour l'armement terrestre), c'est le montant total des contrats d'exports français dans le domaine de l'armement, soit une augmentation de 42 % par rapport à 2012. L'année 2014 sera encore meilleure, j'en ai la  conviction, la barre des 7 milliards ne nous arrêtera pas". Vendredi, Jean-Yves le Drian avait affirmé avoir bon espoir de faire mieux et de "tangenter" les 8 milliards d'euros d'exportations d'armement en 2014.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 16:55
Le Ministre de la Défense en visite sur le stand Nexter durant Eurosatory 2014 (crédits Guillaume Belan)

Le Ministre de la Défense en visite sur le stand Nexter durant Eurosatory 2014 (crédits Guillaume Belan)

 

16 juin, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

Enfin ! Après d’âpres débats et batailles budgétaires, le Ministre Jean-Yves Le Drian l’a annoncé à l’occasion de sa visite au salon Eurosatory « fort des engagements du Président de la République en faveur du budget de la défense, je m’apprête à lancer le programme Scorpion. Les premières livraisons seront donc en 2018 pour les VBMR et en 2020 pour les EBRC ». En voilà une bonne nouvelle ! Car le programme Scorpion est absolument essentiel pour l’armée de terre. Scorpion, rappelons le, c’est le renouvellement des capacités de contact de l’armée de terre, à savoir le remplacement de matériels déjà hors d’âge : VAB, AMX10RC, ERC90 Sagaie, mais aussi missile Milan, radio PR4G ou systèmes d’information et de commandements vieillissants. Sachant que Scorpion intègre également le maintien en condition opérationnel (MCO), de nouveaux systèmes d’armements (le 40 mm CTAi, MMP…) et également une importante partie formation grâce à la simulation. Porteur d’enjeux très forts pour l’armée de terre mais aussi pour l’industrie de défense, Scorpion a déjà subi quelques coups de rabots. Reste à espérer que Bercy cesse de grappiller les budgets des armées, sous peine de sérieuses pertes de cohérence du programme Scorpion.

 

« Il pourrait être tentant, dans ces heures difficiles, de sacrifier les intérêts futurs pour préserver nos intérêts de cours et moyen terme. Mais ce n’est pas ma vision des choses, ni celle du gouvernement. » a assuré le ministre. Croisons les doigts…

 

L’export à la hausse

 

La seconde bonne nouvelle de la journée concernait les chiffres export de la France en 2013 : 6,67 milliards d’euros, « soit une augmentation de 42% par rapport à 2012. L’année 2014 sera encore meilleure, j’en ai la conviction, la barre des 7 milliards ne nous arrêtera pas. » Ces bons chiffres sont réalisés grâce aux clients traditionnels de la France : Moyen Orient, mais aussi en Asie et en Amérique Latine. Le secetur terrestre a lui enregistré pour 570 millions d’euros de prises de commandes, soit une augmentation de 5%.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 16:55
TITUS 6×6 multi-role high-mobility protected vehicle of Nexter Systems at Eurosatory 2014

 

16.096.2014 By VMSB

 

TITUS 6×6 multi-role high-mobility protected vehicle of Nexter Systems will be displayed at Eurosatory 2014 defence show. The company is currently building a second vehicle with increased mobility.

 

TITUS is proposed in four different versions comprising ambulance, reconnaissance with Thales MARGOT 5000 mast mounted observation system and remote weapon station, urban combat with remote weapon station, fire detection system, slat armor and dozer blade, and urban assault vehicle for homeland security missions.

 

Prior the event, the company invited a selected group of people to watch and trial the vehicle at the Military Camp of Beynes near Paris, France. It was seen equipped with Nexter Systems ARX 20 remote weapon station armed with a 20 mm automatic cannon, climate control system by Soprano Industry, communications, battle management system and Optsys CREWSHARE situational awareness system. Its powerpack comprise diesel engine by Cummins and automatic transmission by Allison Transmission.

 

TITUS is based on a modified T815-series chassis by Tatra Defence.

 

The vehicle has been recently tested in a country of the Middle East, and is soon to be trialled by another country in same region of the globe.

 

TITUS was developed between 2012 and 2013, and was unveiled in September 2013 in London, United Kingdom per ocasion of DSEI 2013 international defence show.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 15:50
MOD Minister announces FASGW(L) contract for Thales

 

Eurosatory, 16th June 2014 - Thales

 

Philip Dunne MP, Minister of Defence Equipment, Support and Technology, today announced that Thales has been awarded a contract worth €56 million (£48 million) from the UK Ministry of Defence (MOD) for the demonstration and manufacture of the Future Anti Surface Guided Weapon (Light) system.

 

The contract covers the development, qualification and integration of the FASGW(L) system – which comprises a five barrel launcher and a laser guidance system – for the Agusta Westland AW159 Wildcat helicopter, and provision of deployable test equipment.

 

FASGW(L) is designed to use Thales’s Lightweight Multirole Missile (LMM). LMM is a precision strike missile that can be fired from a variety of land, sea and airborne tactical platforms. It will provide the Royal Navy with a versatile, rapidly-deployable and highly-effective capability to defeat the threat from small ships and inshore attack craft.

 

The Minister made the announcement during a visit to Thales’s Belfast facility, where both LMM and the FASGW equipment will be manufactured. This significant contract will sustain up to 60 jobs at the site and will provide additional opportunities for the supply chain partners in the UK and overseas.

 

Accompanied by Victor Chavez, CEO of Thales UK, and David Beatty, Vice President of Advanced Weapon Systems for Thales UK, the Minister was given a tour of the Belfast facility and a briefing on the technologies, products and capabilities at the site.

 

Victor Chavez said, “Some 450 of Thales’s 7,500 UK workforce are based at the Belfast site and we are proud that the company is an important source of high-technology and highly-skilled employment in the region. We are delighted with this award of the FASGW(L) contract as it will deliver a leading-edge weapons capability to the Royal Navy to defeat conventional and asymmetric threats.

“Thales’s LMM is the first lightweight missile in the world to be designed to integrate onto tactical air, land and naval platforms and there is much global interest in the capabilities it can deliver. This contract award will provide a great boost for our overseas prospects, as it shows the trust that MOD UK has placed in Thales to deliver this new advanced weapon system”.

“This contract is great news for Thales and Northern Ireland. The 60 jobs sustained represent experts in Advanced Weapons system design and manufacturing, and I am pleased that a similar number of jobs will be sustained throughout the programme’s supply chain.
I want to give the Armed Forces the battle-winning equipment they deserve, and this highly complex weapon system will provide Royal Navy Wildcat helicopters with unparalleled strike capabilities. I take great pride that these missiles are being made in the United Kingdom”

Philip Dunne, Minister of Defence Equipment, Support and Technology.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 14:55
Thales: A tethered aerostat for surveillance missions

 

16.06.2014 Thales

Positioned right above the company's stand, the tethered aerostat developed by Thales is designed for surveillance of theatres of operation, crisis situations and large-scale events. While this technology is nothing new, the Thales aerostat takes advantage of the latest advances in miniaturisation of communication technologies, affording an innovative solution with small balloon/aerostat capacity to guarantee reliable observation and communication services in all circumstances for both military and civil protection operations.
Fitted with a high-definition camera and a miniaturised 4G/LTE tactical modem for a total payload not heavier than 3 kilograms, the tethered aerostat can maintain surveillance over a radius of several kilometres and downlinks the video stream in real time. The latter is displayed on the Thales stand in live streaming and can also be received on TeSquad tactical terminals in near-real-time.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 14:55
photo Bertin Technologies, Bertin IT

photo Bertin Technologies, Bertin IT

 

Montigny, le 16 juin 2014 Bertin Technologies, Bertin IT

 

PolyXene®, la solution logicielle de très haute sécurité développée par Bertin IT en déploiement pilote à l’Etat-Major des Armées

 

Bertin IT vient de lancer le déploiement expérimental de sa plateforme logicielle de sécurisation des systèmes d’information sensibles, PolyXene®, à l’Etat-Major des Armées. Ce déploiement, qui s’étalera jusqu’à fin 2014, s’inscrit dans le cadre d’une longue collaboration de Bertin avec la Direction Générale de l’Armement (DGA), menée au travers du Programme d’Etude Amont (PEA) SINAPSE. Le système sera en démonstration sur le stand de la DGA à Eurosatory.

Au long des prochains mois, les fonctionnalités et la performance du premier hyperviseur de sécurité français certifié CC-EAL 5* seront ainsi évaluées dans des contextes d’utilisation « bi-niveaux » où il s’agira, par exemple, de permettre l’accès sur un même poste de travail à un réseau de coalition et à un réseau France, ainsi qu’à des applications de différents niveaux de sensibilité, tout en garantissant une totale confidentialité et l’immunité des systèmes d’information.

« Ce déploiement à l’EMA est une formidable opportunité de vitrine pour notre plateforme logicielle qui pourra démontrer son efficacité sur des problématiques de terrain, notamment pour répondre au besoin d’échange d’information de manière à la fois fluide et sécurisée », souligne David Boucher, Responsable de la BU Sécurité des Systèmes d’Information au sein de Bertin IT.

« Il concrétise aussi dix années de développement logiciel conduit dans la plus grande rigueur par nos équipes d’ingénieurs en cybersécurité et virtualisation. Ce déploiement va nous permettre de continuer à affiner notre solution en mettant à profit ce retour d’expérience sur des cas opérationnels », ajoute Béatrice Bacconnet, Directeur Exécutif de Bertin IT.

 

De l’importance du cloisonnement de l’information

Au sein des organisations sensibles (Etats, infrastructures d’importance vitale), le cloisonnement des informations selon leur niveau de classification (p.ex. : diffusion publique vs. restreinte) est généralement assuré par la séparation physique des réseaux (un poste informatique réservé à l’accès à une classe d’information), assortie de mesures de contrôle d'accès et de transmission des données.

Si elle limite le risque de fuite, cette configuration s’avère cependant coûteuse et contraignante : frais de possession et de maintenance élevés (jusqu’à cinq machines par utilisateur), échange de données non automatisables par clefs USB, temps de latence de la transmission d'information, ergonomie défaillante… Elle est d’autant plus inadaptée en environnement restreint (bunker, sous-marins, war room…).

PolyXene® répond précisément à cette problématique cumulant exigences de sécurité, d’efficacité et d’économie. Grâce notamment au cloisonnement de machines virtuelles, la plateforme développée par Bertin IT permet en effet d’accéder depuis un même poste de travail (fixe ou nomade) à des données, réseaux, applications de différents niveaux de sensibilité, tout en préservant la confidentialité des informations et l’intégrité des systèmes. Elle offre également des fonctions d’administration sécurisée des systèmes d’information pour le contrôle des entrées et sorties de chaque compartiment.

 

PolyXene® en démonstration sur le stand de la DGA à Eurosatory 2014

L’hyperviseur de sécurité PolyXene® fera pour la première fois l’objet de démonstrations sur le stand de la DGA – Hall H5, stand F 147, au salon international de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres, Eurosatory (16-20 juin à Paris-Nord Villepinte). Une initiative supplémentaire pour valoriser une solution de haute technologie issue d’un programme d’étude amont de la DGA.

Le partenariat de Bertin IT avec le DGA se traduit également au travers d’une quatrième participation de PolyXene® au CWIX (Coalition Warrior Interoperability eXercise, eXamination, eXperimentation eXploration) de l’OTAN, qui se tiennent du 4 au 20 juin à Bygodszcz (Pologne). Chaque année, ces exercices sont destinés à éprouver et améliorer l’interopérabilité des systèmes d’information et de commandement des nations membres.

 

A PROPOS DE BERTIN IT

Division de Bertin Technologies, Bertin IT conçoit et fournit des solutions logicielles adaptées aux exigences les plus élevées en termes de sécurité numérique et de traitement des contenus multimédias multilingues.

Son offre de produits et de services, tournée vers l’anticipation et la protection, recouvre la sécurité des systèmes d’information sensibles et des infrastructures critiques, ainsi que l’analyse en profondeur des sources ouvertes (Web, TV, radio) pour la cyber intelligence et la gestion de crise.

Acquise en 2011, la filiale Vecsys vient renforcer ces compétences et les étendre au traitement automatique de la parole pour la transcription audio/vidéo multilingue et la commande vocale embarquée.

Bertin IT s’appuie sur une expertise technique reconnue et un savoir-faire industriel développé au travers de projets civils et de défense, nationaux et internationaux.

 

A PROPOS DE BERTIN TECHNOLOGIES  www.bertin.fr

Acteur de référence dans l’innovation technologique et industrielle, Bertin Technologies propose une offre qui couvre un cycle complet, de la R&D jusqu’à l’Industrialisation et la Commercialisation : conseil, études & expertises - développement de procédés, pilotes et prototypes -  conception & fourniture de logiciels et équipements à forte valeur ajoutée – et ce dans des secteurs de pointe : Pharma & Sciences du Vivant -  Energie & Environnement - Défense & Sécurité - Aéronautique & Spatial.

 

Depuis 2008, Bertin Technologies est une filiale du Groupe CNIM (NYSE Euronext Paris – ISIN : FR0000053399 ; CA 2012 : 722,1 M€ ; 2 772 collaborateurs dans 15 pays).

POLYXENE®, La solution logicielle de très haute sécurité, en déploiement pilote à l'Etat-major des Armées

Lancé par la DGA en 2004, le projet SINAPSE - Solution Informatique à Noyau Avancé Pour une Sûreté Elevée, a donné naissance à PolyXene, plateforme de virtualisation permettant de faire cohabiter en toute sécurité sur une même machine des données et applications de différents niveaux de sensibilité (p.ex. utilisation d’un outil de gestion de base de données classifiées, d’un côté, et d’un navigateur web, de l’autre).

La version 1.1 a été certifiée CC-EAL 5 * en 2009, devenant l’un des rares hyperviseurs à justifier d’un tel niveau d’assurance.

La version 2, dont le développement se poursuit avec SINAPSE 2, est actuellement en cours de certification CC-EAL 5+.

Fin 2013, Bertin IT s’est vu confié un contrat supplémentaire avec la DGA pour maintenir en conditions opérationnelles la solution. Un marché qui inclut la livraison de deux démonstrateurs multiniveau utilisant les fonctionnalités et apports de PolyXene® pour les besoins des futurs systèmes d’information des armées.

 

* Standard international, la certification CC-EAL (Common Criteria for Evaluation Assurance Level) atteste du niveau de sécurité (de 1 à 7) garanti par un logiciel ou un équipement en réponse à un besoin réel (cible de sécurité).

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 14:55
Sept entreprises de la Région Centre participent à Eurosatory, cette semaine


16.06.2014 Carole Tribout - larep.fr

 

Les PME et industriels de ce secteur se retrouvent cette semaine à Villepinte, pour le plus grand salon international dédié à la défense et à la sécurité.

 

Le budget de la Défense (31,4 milliards d'euros par an) devra-t-il participer aux efforts d'économie du gouvernement ? La question agitait, ces derniers temps, les rangs de l'armée alors que le Premier ministre a promis une « sanctuarisation » de ce budget jusqu'en 2016. Ce que l'on peut aussi traduire par une absence de hausse, malgré l'inflation. De plus, les effectifs, entre 2014 et 2019, doivent diminuer de 23.500 postes.

 

Export obligatoire

C'est donc sur fond d'incertitude et de recherche de nouveaux marchés que l'industrie du secteur (165.000 emplois directs, autant d'emplois indirects, 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires dont un tiers à l'export) se réunit cette semaine à Paris-Villepinte, pour Eurosatory, le plus grand salon international de défense et de sécurité. La France occupe le quatrième rang mondial en terme d'exportation.

Eden Centre sera présent. Ce cluster regroupe neuf entreprises régionales. La présidente de cette association de PME, Karine Thoral-Pierre, déplore « un marché français en berne », où les commandes, de plus en plus petites, voient affluer de plus en plus de concurrents, y compris parmi les grands groupes, ou au contraire chez des non-spécialistes. « Il faut être innovant et l'export est une porte de sortie obligatoire », estime-t-elle. Son entreprise, Cedrem, à Neung-sur-Beuvron (Loir-et-Cher), fabrique notamment des protections anti-explosion, pour l'armée ou le civil.

 

La région Centre compte près de 360 établissements et plus de 20.000 salariés dans l'industrie aéronautique-défense. Parmi les gros employeurs du Loiret : Saint-Gobain Sully qui fabrique des transparents blindés chauffants, Thales Air systems, à Fleury-les-Aubrais et ses systèmes de surveillance et de radars pour tours de contrôle, TDA Armements, à La Ferté-Saint-Aubin, qui fabrique des armements et des munitions.

 

Centréco, l'agence économique régionale, emmènera sept PME avec elle, sur son stand collectif, à Eurosatory, dont Cartoflex pour le Loiret. Elles présenteront leurs dernières innovations en matière de mécanique de précision, fonderie ou bien encore de solutions d'emballages ou textiles…

Comme les piles thermiques autoactivables d'ASB Aérospatiale batteries, à Bourges (Cher), ou les moteurs brushless à électronique embarquée d'Ecofit, à Vendôme (Loir-et-Cher).

 

Pratique. Eurosatory, du 16 au 20 juin, de 9 à 17 heures (16 heures vendredi), Paris Villepinte.

 

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 13:50
Eurosatory 2014 - JT n°1 - Lundi 16 juin.

16.06.2014 ministeredeladefense

 

Suivez en direct l'actualité du salon Eurosatory dès 14h, qui se tient à Parc des Expositions de Paris Nord du 16 au 20 juin 2014.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 12:55
Le BMX01, démonstrateur de mobilité/protection du VBMR

 

 

Hors-série n°36, juin-juillet 2014 DSI

 

Démonstrateur de mobilité et de protection du futur Véhicule Blindé Multi-Rôles (VBMR) de l’armée de Terre française, le BMX01 (photo RTD) est le fruit d’un financement partagé entre la DGA et RTD et d’un contrat signé en juin 2010. Présenté pour la première fois sur le salon, le véhicule a accumulé plusieurs milliers de kilomètres sur tous types de terrains en France (routes, boues à Fontevraud, sable à Biscarosse) et sa caisse de tir a subi avec succès les essais de tenue balistique.

 

Le futur VBMR conservera l’architecture générale du BMX01. Sa configuration sera adaptée aux versions que l’armée française retiendra en finale et parmi lesquelles se trouvera en priorité une version de transport de troupes FELIN. Le VAB de RTD a été décliné en 43 versions et le VBMR, son successeur, est également appelé à être dérivé en de nombreuses versions.

 

Dans le cadre du programme EBMR dont le VBMR est la composante destinée prioritairement à l’infanterie, au génie et à l’artillerie (véhicule d’observation de l’artillerie), RTD fournira toutes les solutions de mobilité. Ces solutions de mobilité font massivement appel à des technologies duales issues des camions de grande série qui réduisent les coûts de développement et de soutien, auxquelles sont associées des technologies spécifiques destinées à l’obtention des hautes performances de mobilité tactique.

 

Avec une masse maximale de 24 tonnes (dont 4,7 pour la charge utile dans un volume de 14,7 m3), le 6×6 est doté d’un diesel de 400 ch, de suspensions à roues indépendantes (et d’un système de gonflage centralisé des pneus) et peut accueillir 11 personnes. Sa protection peut aller jusqu’au niveau 4 et il peut être doté d’un tourelleau téléopérée, d’un détecteur acoustique de tirs, d’un système de caméras surveillant les approches du véhicule, de systèmes de communication et de gestion du combat et d’une vétronique intégrée Battlenet Inside.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 11:55
 CNIM et Bertin Technologies  exposent à EUROSATORY

 

source CNIM et Bertin Technologies

 

L’édition 2014 du salon international de la défense et de la sécurité terrestres et aéroterrestres se tiendra au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte, du 16 au 20 juin. Le Groupe CNIM et sa filiale Bertin Technologies y exposeront sur un stand de 100 m².

 

CNIM et Bertin Technologies sur le salon EUROSATORY, Hall 6 – stand J80

 

CNIM exposera ses produits sous le pôle projection terrestre et maritime

 

PTA, pont d’assaut modulaire,

PFM, Pont Flottant Motorisé,

L-CAT®, Landing CATamaran.

 

 

Bertin Technologies exposera ses produits sous les pôles :

 

DETECTION DES MENACES BIOLOGIQUES & CHIMIQUES

 

Second Sight®, caméra de télédétection de gaz toxiques par imagerie infrarouge

Coriolis® Recon, biocollecteur d’aérosols pour l’identification d’agents pathogènes

 

SURVEILLANCE et reconnaissance

 

VigiSight®, module automatique de traitement d’images temps réel pour la surveillance

HoverEye-Ex®, mini-drone hélicoptère à turbo-propulsion pour l’observation de zones sensibles

 

CYBER DEFENSE

 

MediaCentric®, solution de vigilance numérique 24/7 pour la gestion de crise et la cybersécurité

PolyXene®, socle logiciel hautement sécurisé pour la protection des systèmes d’information

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 11:30
STREIT launches four new models at Eurosatory 2014

 

Paris: Monday 16th June 2014 STREIT Group

 

When a leading armored vehicle manufacturer’s records show that not a single fatality has ever resulted from confrontations involving its products, buyers are sure to take a particular interest in anything new it brings to the market.

 

Eurosatory is renowned as the number one platform for defense product launches which makes it the perfect launch pad for STREIT’s newest models.

 

STREIT’s new releases at the show include:  Varan 6x6 is an APC (Armored Personnel Carrier) designed to give unrivalled protection against IEDs (Improvised Explosive Devices), landmines, sideblasts and RPG (Rocket Propelled Grenade) attacks. Another of its APCs is the Warrior, offered with an integrated anti-tank guided missile system and protection against threats such as ballistic assaults, mines and grenades.

 

The STREIT Typhoon 6x6 is an MRAP (Mine Resistant Ambush Protected) vehicle, developed and built to withstand attacks, including ballistic arms fire, mines and IEDs. Also on show is the bomb disposal variant of STREIT’s Shrek MRAP range, which features an extendable mine or IED arm as well as excellent blast and ballistic protection.

 

Along with these newcomers STREIT will showcase  Scorpion APC, which has been tested and certified to STANAG3 blast protection standard and is ready for STANAG4 testing. This vehicle will be available to experience on the live demonstration track.

 

In addition to their practical and life-saving features and benefits, each product offers a major affordability advantage, as STREIT Chief Executive Guerman Goutorov explains: “We are passionate about creating high-quality, innovative and dynamic vehicles, but our other top priority is to make them cost-effective. Our aim is to bring high standards of protection within the reach of more people, so their safety is not limited by budgets.”

 

He adds: “We are able to do this thanks to the efficient operation of our 12 production facilities around the globe, and the dedication and skill of more than 300 craftsmen who share our philosophy.”

 

For further information on STREIT Group, the world’ leading privately owned manufacturer of armored vehicles, visit www.armored-cars.com.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 11:30
Le "Made in Israel" au Salon de l'Armement Eurosatory à partir du 16 Juin

 

15.06.2014 Youval Gordon – IsraelValley.com

 

Eurosatory, ou « Semaine internationale de la défense et la sécurité», est un salon international d’exposition des produits du monde de la défense et de la sécurité : terrestre, aéroterrestre. Il se tient tous les deux ans en juin au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Cette exposition est aussi appelée « Salon de l’armement ».

 

De nombreuses sociétés israéliennes sont présentes sur le pavillon israélien d’Eurosatory. Un nouveau record pour 2014. En quantité et en qualité, qu’il s’agisse de sécurité et de défense physique ou logique (cyber). Premier tour d’horizon rapide au cœur du microcosme militaro-industriel israélien :

 

1. Sibat, le bras export et coopération internationale du ministère de la défense israélien. Incontournable pour les autorisations.

 

2. Elbit Systems fait partie des leaders mondiaux en électronique de défense. Le cœur de métier d’Elbit est le C4ISR (commande, contrôle, communication, computer, intelligence, surveillance et reconnaissance), les systèmes de guerre info-centrée, les véhicules sans pilote pour la défense ou la sécurité intérieure. Elbit fait l’objet d’une double cotation sur le Nasdaq et sur le TASE israélien.

 

3. Gilat Satcom est le champion des communications satellites en Afrique, Asie et au Moyen Orient. Les solutions de Gilat s’adressent aux opérateurs, aux fournisseurs d’accès, aux gouvernements, aux organisations internationales, etc. Gilat apporte des solutions de communications et permet le déploiement de réseaux privés dans les lieux les plus reculés. Il est ici question de qualité de service, de solutions de satellite mobile sur terre, air, mer.

 

4. IMI Israel Military Industries, fondée en 1933 sous le mandat britannique. a conçu à l’origine des armes de renommée mondiale (Uzi, Galil, Tavor etc, une branche privatisée en 2005 pour devenir IWI) mais le spectre d’activités de IMI est aujourd’hui infiniment plus large et couvre les systèmes de combat sur air, terre et mer.

 

Parmi les clients d’IMI on trouve bien sûr Tsahal, mais aussi l’armée américaine (l’USAF, l’US Army, la Navy), et les membres de l’OTAN. IMI compte 5 cinq branches d’activité: les munitions; les missiles; les tanks; les systèmes avancés (systèmes guidés, brouilleurs électro-optiques) et les leurres. A Eurosatory, IMI présente entre autres ses leurres anti-lance-missiles, ses têtes air-sol à fragmentation, ses stations mobiles de lance-missiles sol-air à courte portée (efficaces à 15 km), ses nouvelles grenades, ses bombes guidées, ses systèmes de protection passive et réactive contre les IEDs – engins explosifs improvisés – et les missiles avec soft et hard kills. Soft, on détourne. Hard, on fait exploser.

 

5. IAI, Israel Aerospace Industries, est la plus grande entreprise technologique israélienne (au coude à coude avec la pharmaceutique Teva) avec près de 17000 employés répartis en 20 divisions.

 

IAI présente sur les marchés civils et militaires est notamment spécialisée dans l’aéronautique, le spatial , la sécurité intérieure, la défense (air, terre, mer, espace, cyberespace). Son chiffre d’affaires est d’environ 4 milliards de dollars dont 80% réalisés à l’export. Le carnet de commande s’élève à 8 milliards de dollars. Parmi les fleurons du groupe: Elta spécialiste de la guerre électronique et la prestigieuse branche missile et espace.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 11:00
photo MinDefFR

photo MinDefFR

 

16/06/2014 Par Véronique Guillermard – LeFigaro.fr


Dans un entretien au Figaro, Christian Mons, président du GIcat, le syndicat patronal de l'armement terrestre et aéroterrestre, appelle à la modernisation des équipements de l'armée de terre, notamment en blindés et en drones tactiques.

 

Le Figaro. - Dans quel contexte dans lequel s'ouvre cette nouvelle édition d'Eurosatory?

 

Christian Mons. - Eurosatory est le premier salon mondial de la défense terrestre et aéroterrestre. Nous y recevons de plus en plus d'exposants étrangers. Cette année 15 entreprises japonaises sont présentes pour la première fois sur un total de 1500 exposants. En France, notre environnement est marqué par un budget militaire encore sujet à risque, en raison d'un budget très contraint et qui reste trop faible pour répondre aux ambitions affichées de la France dans le Livre blanc de la défense.

 

L'armée de Terre apparaît comme le parent pauvre de la défense. Que coûte-t-elle vraiment au budget militaire général?

L'armée de Terre qui engage 80 % des effectifs sur le terrain, et est en première ligne dans les opérations extérieures (type Mali ou Centrafrique) ne reçoit que 20 % des crédits d'équipement et de maintenance soit un peu moins de 2 milliards pour ce qui concerne les équipements sur les10 à 11 milliards d'euros par an d'investissement pour l'équipement des forces hors maintenance (MCO). L'armée de terre a pourtant gagné en technicité et en complexité et revendique un budget plus important.

 

Espérez-vous le lancement du programme Scorpion et de l'appel d'offres pour les drones tactiques en 2014?

Scorpion est un programme fondamental pour l'équipement des Groupements tactiques inter armes (GTIA) il est fondamental pour les industriels plateformistes dont l'encéphalogramme est plat. Ce sont 25 000 emplois directs et indirects qui sont en jeu dans la filière. Nexter par exemple, sans scorpion, aurait un plan de charge famélique pour 2015.

Ce programme représente 5 milliards d'euros sur dix ans avec notamment la livraison de nouveaux blindés VBMR pour remplacer les véhicules de l'avant blindés (VAB) et EBRC les engins de reconnaissance et de combat afin de renouveler des flottes vieillissantes. Nous espérons qu'au moins une première tranche de Scorpion sera notifiée dès 2014. Tout comme nous attendons le lancement de l'appel d'offres pour de nouveaux drones tactiques afin de remplacer le Sperwer obsolescent.

 

L'encéphalogramme de la consolidation européenne est également plat…

La France a entamé une première phase de consolidation. Panhard et Auverland se sont mariés puis se sont rapprochés de Renault Trucks Defense qui avait au paravent absorber Acmat. Nexter a repris récemment Eurenco consolidant ainsi la filière munition Mais au niveau européen, on n'en est nulle part! Il existe beaucoup trop d'acteurs en Europe qui se concurrencent à l'export alors que de nouveaux rivaux émergent en Turquie, Afrique du Sud, Israël, Corée… avec des prix plus bas, avantagés par une base de coûts plus faible que la notre. Même si nos industriels ont des arguments à faire valoir en terme de qualité et d'excellence technique la concurrence est rude.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:56
Salon Eurosatory 2014

 

16/06/2014 Ministère de la Défense

 

Eurosatory, le plus grand salon de la Terre, de la défense aérienne-terre et de la sécurité dans le monde, ouvre cette année ses portes du 16 au 20 juin 2014. Cet événement se déroule au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

Retrouvez sur cette page l’ensemble des informations concernant notre présence sur le salon et la description de l’ensemble de nos matériels présents sur le stand du ministère de la Défense. La visite virtuelle vous plonge dans l’ambiance du salon et découvrez l’espace Défense, pas à pas.

 

En direct d'Eurosatory

Retrouvez, jour après jour, les actualités et temps fort du salon Eurosatory avec des articles sur le stand du ministère de la Défense et les animations réalisées

Visite virtuelle du stand

Vivez le salon Eurosatory comme si vous y étiez et découvrez les matériels présentés sur le stand du ministère de la Défense en version 3D.

Les matériels présentés

Des moyens de renseignement, de protection ou d’appui de la force  aux dernières innovations de la Direction Générale de l’Armement (DGA), retrouvez l’ensemble de nos matériels.

Informations pratiques

Rejoignez-nous sur Eurosatory

Salon Eurosatory 2014Salon Eurosatory 2014Salon Eurosatory 2014
Salon Eurosatory 2014Salon Eurosatory 2014

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:55
photo RTD

photo RTD

 

Eurosatory 2014, Paris-Nord Villepinte, Ie 16 juin 2014 Sagem

 

Le nouveau navigateur terrestre Epsilon10 de Sagem (Safran) vient d’être retenu par Renault Trucks Défense (RTD) pour équiper sa chaine d’électronique de véhicules « Battlenet Inside TM » destinée à la numérisation des véhicules de combat.

Lancé à l’occasion d’Eurosatory 2014, ce nouveau navigateur Sagem a été développé avec le soutien de RTD qui apporte son expertise en matière de véhicules de combat et son soutien aux essais terrain.

Epsilon10 est un navigateur tactique terrestre de dernière génération reposant sur la technologie brevetée Sagem des gyroscopes vibrants. Il a été optimisé pour offrir le meilleur rapport entre son coût de possession et ses caractéristiques (taille, poids, consommation et performance). Ne recourant à aucune pièce mobile, son capteur inertiel se caractérise par une robustesse et une fiabilité inégalée.

Epsilon10 fournit au véhicule des informations de cap et de positionnement en cas d’absence prolongée de réception du signal GPS. Il répond aux besoins des véhicules blindés opérant dans les environnements numérisés, notamment pour sa capacité à alimenter un système de commandement et de contrôle garantissant ainsi la géo-localisation de cibles et des positions amies (Blue Force Tracking).

A Eurosatory 2014, l’Epsilon10 de Sagem est intégré au blindé VAB Mk3 et au véhicule Sherpa Light version « forces spéciales » exposés sur le stand de RTD.

Sagem est l’unique société au monde à pouvoir proposer une gamme complète de systèmes de navigation couvrant l’ensemble du spectre des applications de navigation terrestres. Leader européen des systèmes de navigation embarqués, Sagem maîtrise l’ensemble des technologies inertielles (mécanique, laser, fibre optique, vibrant). La société affiche plus de 60 ans de savoir-faire dans les systèmes de navigation civils et militaires en France et à l’international.

A Eurosatory, Epsilon10 est présent sur le stand de Safran (Hall 6, stand F80).

* * *

 

Sagem, société de haute technologie de Safran, est un leader mondial de solutions et de services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques, pour les marchés civils et de défense. N°1 européen et n°3 mondial des systèmes de navigation inertielle pour les applications aéronautiques, marines et terrestres, Sagem est également n°1 mondial des commandes de vol pour hélicoptères et n°1 européen des systèmes optroniques et des systèmes de drones tactiques. Présents sur tous les continents via le réseau international de Safran, Sagem et ses filiales emploient 7 500 personnes en Europe, en Asie du Sud-est et Amérique du Nord. Sagem est le nom

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:55
Airbus Helicopters presents defense lineup at Eurosatory 2014

 

 

Marignane, France, 13 June 2014 – Airbus HC

 
The rugged, capable and mission-ready military rotorcraft lineup from Airbus Helicopters will be displayed at next week’s Eurosatory 2014 defense exposition near Paris, France, along with a focus on the latest innovation for its product family.

“The rapid evolution of operational requirements, for missions that are carried out by armed forces worldwide, requires an answer on our part to their ever-changing needs. Our fleet of helicopters addresses this by proposing adaptable, flexible, and efficient solutions,” said Dominique Maudet, Airbus Helicopters’ Executive Vice President Global Business and Services. “Once the helicopters are in service, we are committed to assisting and supporting all customers in the operational deployment of our rotorcraft weapon systems.”


To be included in the company’s exhibit is one of its newest military helicopters: the twin-engine EC645 T2, which has been ordered by Germany for the country’s Kommando Spezialkräfte (Special Forces Command), with deliveries to begin in 2015. As the most powerful model in Airbus Helicopters’ proven EC145 series, the EC645 T2 is equipped with a modern digital cockpit with the Helionix® avionics suite, full night vision capabilities, as well as a 4-axis autopilot. It is powered by two Turbomeca Arriel 2E engines with dual-channel full authority digital engine control (FADEC).

Also shown at Eurosatory 2014 will be Airbus Helicopters’ single-engine high-performance AS550 C3e Fennec, tailored for scout, armed reconnaissance and light utility missions.

The French Army is to display one of its NH90s – the multi-role helicopter deployed by this military service and by allied forces in Afghanistan, and used for the French Navy’s rescues of more than 120 persons; along with the presence of Tiger attack helicopter, which has been combat-proven while serving in Afghanistan, Libya and Mali.

Completing the company’s presence at Eurosatory – its first in the Airbus Helicopters identity following the rebranding from Eurocopter – are scale models of the EC725 Caracal, endorsed through combat deployments with French forces in Afghanistan along with the support of France’s role in NATO-led operations during the Libyan military campaign and French Special Forces missions in Mali; as well as the military Panther version of the well-known Dauphin family.

Airbus Helicopters’ application of continuous improvements and innovation is demonstrated at Eurosatory 2014 by the new Helionix® avionics suite, which integrates flight envelope protection, pilot assistance and improved situational awareness - providing additional operability, enhanced operational safety and lower crew workload, while also facilitating maintenance. In addition to the application of Helionix in the EC645 T2 and its civil EC145 T2 version, Airbus Helicopters has certified this avionics suite on its medium-weight EC175 multi-role rotorcraft – which is to be delivered to customers beginning later this year.

Airbus Helicopters will be participating at Eurosatory 2014 with its Airbus Group parent company, whose corporate exhibit is to be located on stand #D480 during the June 16-20 event at the Paris Nord Villepinte exhibition center.

About Airbus Helicopters
Airbus Helicopters, formerly Eurocopter, is a division of Airbus Group, a global pioneer in aerospace and defense related services. Airbus Helicopters is the world’s No. 1 helicopter manufacturer and employs more than 23,000 people worldwide. With 46 percent market share in civil and parapublic sectors, the company’s fleet in service includes some 12,000 helicopters operated by more than 3,000 customers in approximately 150 countries. Airbus Helicopters’ international presence is marked by its subsidiaries and participations in 21 countries, and its worldwide network of service centers, training facilities, distributors and certified agents. Airbus Helicopters’ range of civil and military helicopters is the world’s largest; its aircraft account for one third of the worldwide civil and parapublic fleet. The company’s chief priority is to ensure the safe operation of its aircraft for the thousands of people who fly more than 3 million hours per year.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:35
La version export du Hawkei présentée à Eurosatory

« Nous avons développé le Hawkei en ciblant dès le départ le marché international, sur la base d’une plateforme extrêmement performante en termes de protection, mobilité et charge utile à un prix maîtrisé. Ce véhicule peut être configuré pour répondre aux besoins spécifiques des pays soucieux de protéger efficacement leurs troupes sur les théâtres d’opérations. » Chris Jenkins, Président directeur général de Thales Australie.

 

16 Juin 2014 – Thales Press

 

Une version export du véhicule protégé léger Hawkei de Thales est présentée à Eurosatory 2014, le plus grand salon international de la défense et de la sécurité terrestres et aéroterrestres.

La nouvelle version prévue pour conduite à gauche, présentée dans la zone dynamique extérieure du salon, offre aux clients internationaux potentiels une première occasion d’observer ce véhicule en action. Une version pour conduite à droite sera également exposée sur le stand Thales, aux côtés de nombreux autres produits et services.

« La conception modulaire du Hawkei permet à Thales de mettre en oeuvre des transferts de technologie vers les pays où l’industrialisation peut être réalisée à moindre coût, donnant ainsi aux clients la possibilité de développer localement leurs propres capacités de mobilité protégée, avec les compétences associées. » Chris Jenkis.

Ce véhicule 4x4 de 7 tonnes, conçu pour un déploiement aéromobile rapide, se décline en plusieurs variantes – commandement, reconnaissance, liaison et transport. Le Hawkei est aujourd’hui le choix qui s’impose pour les opérations n’offrant qu’un nombre limité d’options en termes de point d’entrée.

En 2013, Thales avait livré six véhicules Hawkei au ministère australien de la Défense, dans le cadre du deuxième volet du programme Land 121 Phase 4, au titre de l’option Manufactured and Supported in Australia. Comprenant deux variantes de commandement, deux transporteurs et deux unités de reconnaissance, auxquelles s’ajoutait une remorque, ces véhicules ont fait l’objet d’un vaste programme d’essais sur une distance totale de 130 000 km.

Le programme Land 121 Phase 4 prévoit l’acquisition de 1 300 véhicules Hawkei l’année prochaine, afin de remplacer la flotte de Land Rover qui équipe actuellement les forces terrestres australiennes.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories