Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 11:55
Marty,futur présentateur Rafale - photo Armée de l'Air

Marty,futur présentateur Rafale - photo Armée de l'Air

 

07/01/2016 Ltt Alexandra Lesur-Tambuté -  Armée de l'air

 

Du 5 au 7 janvier 2016, le capitaine Jean-Guillaume Martinez, alias Marty, futur présentateur Rafale, a démarré sa préparation en vol sur Extra 330 à Salon-de-Provence, au coté des spécialistes de la voltige.

 

C’est un passage obligé pour chaque nouveau présentateur Rafale. Marty doit réaliser cinq vols au sein de l’équipe de voltige de l’armée de l’air (EVAA) avant d’entamer ses 35 vols d’entraînement sur Rafale. « Son programme à Salon-de-Provence a déjà été établi, explique le capitaine Pierre Varloteaux, dit Pierrot, commandant l’EVAA et professeur attitré de Marty pour l’occasion. On part d’une base composée de quatre figures qu’on agrémente progressivement.» Ainsi, à chaque nouveau vol, Marty doit restituer ce qu’il a vu avec Pierrot avant d’apprendre de nouvelles figures.

 

L’objectif de cette semaine est l’acquisition des bonnes pratiques indispensables au futur présentateur aérien, telles que la bonne utilisation des repères, la surveillance constante des paramètres de vitesse et d’altitude, ou encore l’adaptation de l’enchaînement des figures en fonction de  la prise de « g ». Après ses trois premiers vols, Marty semble déjà plus à l’aise. « Les voltigeurs sont impressionnants, confie-t-il. Je profite de ma venue pour prendre aussi un maximum de conseils auprès d’eux. »

 

Bien que les avions ne soient pas les mêmes, certaines constantes techniques et esthétiques sont communes à l’ensemble des ambassadeurs aériens de l’armée de l’air. « La lutte contre le vent, le placement par rapport au public, la finition des figures en veillant à enlever une impression de flou sont autant de paramètres que nous essayons d’enseigner aux Solo Display », ajoute le capitaine Varloteaux. Et de conclure : «Marty se débrouille très bien.» De quoi être optimiste pour le début des entraînements sur le fleuron de l’armée de l’air qui devraient débuter dans une quinzaine de jours.

 

Qui sera le futur présentateur Rafale ? Comment se prépare-t-il avant de revêtir officiellement sa tenue d’ambassadeur ? On vous en dit plus dans le prochain numéro d’Air actualités (février 2016).

Départ pour un vol en Extra 330 - photo Armée de l'Air

Départ pour un vol en Extra 330 - photo Armée de l'Air

Préparation de vol avec le capitaine Varloteaux, commandant l'EVAA - photo Armée de l'Air

Préparation de vol avec le capitaine Varloteaux, commandant l'EVAA - photo Armée de l'Air

Repost 0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 21:55
L’équipe de voltige de l’armée de l’air en plein casting !

 

17/12/2014 Armée de l'air

 

Le bruit de l’Extra 330 bourdonne depuis plusieurs jours dans le ciel salonnais. Pourtant pas de meeting, ni de compétition en vue en ce mois de décembre 2014 pour l’équipe de voltige de l’armée de l’air (EVAA). À bord, un pilote de l’équipe de voltige et un pilote candidat, motivé pour intégrer cette prestigieuse équipe.

 

Actuellement en trêve hivernale, l’EVAA se concentre sur le recrutement de deux nouveaux pilotes, suite au départ du capitaine Le Vot et de l’arrêt de la compétition pour le capitaine Varloteaux. En réponse à une prospection lancée au sein des différentes unités navigantes de l’armée de l’air, six pilotes ont été retenus pour participer à la sélection. Moniteurs, pilotes de chasse ou de transport, ils ont des profils et des parcours différents. En revanche tous possèdent une forte expérience aéronautique et espèrent devenir ambassadeur de l’armée de l’air. Les candidats enchaînent les vols et les figures à bord de l’Extra 330 tricolore : «Ils effectuent entre 12 et 15 vols en fonction de leurs capacités et de la météo, déclare le capitaine Fabrice Camliti, commandant l’équipe de voltige de l’armée de l’air. Nous avons une idée assez précise du profil que nous recherchons. Il doit être disponible, motivé et capable de répondre à des interviews, tout en montrant le savoir-faire de l’armée de l’air au travers des meetings et des compétitions ».

 

Ainsi durant trois semaines, les candidats vont effectuer des vols d’instruction, leurs permettant d’étudier une figure et de la restituer ensuite. Puis la difficulté va s’intensifier, avec des figures à apprendre par cœur et à reproduire. « Physiquement c’est difficile. Au début j’avais vraiment mal au cœur, mais ça commence à aller mieux », reconnaît le lieutenant Pauline H.J, l’une des six stagiaires. Pilote de Transall habituée aux vols logistiques, elle doit apprivoiser les nouvelles sensations de la voltige.

 

Outre les représentations lors des meetings, l’équipe de voltige fait aussi et surtout de la compétition. Les nombreuses coupes et médailles exposées dans le hangar des équipes de présentation de l’armée de l’air en témoignent, comme celle du capitaine Le Vot, sacré champion du monde 2013 en individuel et en équipe catégorie "unlimited". De quoi faire rêver les six apprentis. Pour deux d’entre eux, une longue et éprouvante préparation commencera en janvier, avec quelques mois de vols d’entraînements avant la saison des meetings et du championnat de France en juin puis du championnat du monde en août 2015.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories