Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 08:30
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

03/11/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 19 au 23 octobre 2015 à Dayr Kifa au Sud-Liban, les militaires français et ceux des Forces armées libanaises (FAL) ont effectué un entraînement conjoint de sauvetage au combat.

 

Depuis février 2012, les soldats français et libanais renforcent l’interopérabilité des procédures de travail – notamment grâce aux entraînements conjoints.

Cet exercice leur a permis de partager connaissances et expériences respectives en matière de sauvetage au combat. Après une approche théorique, une présentation de la trousse individuelle du combattant et un rappel des gestes de premiers secours, les casques bleus français et les soldats libanais ont participé à différents exercices pratiques.

C’est dans le cadre de l’appui aux FAL que les soldats français de la mission Daman ont mené des exercices abordant l’analyse de l’état de la victime, le dégagement d’urgence, la prise en compte des blessures, la pose de garrot ou encore le brancardage de fortune – véritables spécificités françaises. Un exercice final reprenant l’ensemble des cas a permis aux militaires des deux nations d’évaluer leurs compétences dans le domaine.

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 12:30
Début des livraisons d'armes françaises au Liban en avril

 

09.20.2015 lorientlejour.com

 

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a indiqué dimanche que les premières livraisons d'armes françaises au Liban dans le cadre d'un don saoudien de trois milliards de dollars interviendraient en avril, a annoncé le porte-parole du Quai d'Orsay.

M. Fabius a confirmé lors d'une rencontre avec le Premier ministre libanais Tammam Salam, en marge de la Conférence sur la sécurité de Munich, que les "livraisons commenceraient en avril", a précisé Romain Nadal.
Ces livraisons d'armements, financées par l'Arabie saoudite, doivent s'étaler sur trois ans et permettre à l'armée libanaise de se moderniser. Elles comprendront des hélicoptères de combat et de transport, des VAB (véhicules de l'avant blindés), de l'artillerie lourde, des patrouilleurs armés et des moyens de communication et de surveillance, dont des drones de type SDTI.

Les deux responsables ont aussi "évoqué le vide politique" créé par l'incapacité du Parlement libanais à élire un président et "la nécessité pour les responsables politiques d'aboutir à un compromis permettant une élection rapide", a ajouté le porte-parole.

Ils ont aussi souligné la "nécessité d'amplifier l'aide de l'UE au Liban en matière humanitaire pour l'aider à faire face à l'afflux de réfugiés" en provenance de Syrie.
L'Union européenne doit débloquer un milliard d'euros supplémentaires sur deux ans pour faire face aux crises en Syrie et en Irak, ainsi qu'à la menace posée par l'organisation Etat islamique (EI). Une partie de ces fonds iront au Liban, à la Jordanie et la Turquie.

 

(Lire aussi : Le contrat des trois milliards pour l'armée « n'a pas encore été signé par les Saoudiens »)


Aide US
Parallèlement, l'armée libanaise a reçu dimanche une cargaison d'armes en provenance des Etats-Unis pour combattre les incursions des jihadistes venant de Syrie, a indiqué à l'AFP un diplomate de l'ambassade américaine à Beyrouth.

"Les militaires libanais ont réceptionné 72 canons M198 Howitzer et plus de 25 millions d'obus, de mortiers et de munitions pour les armes automatiques", a précisé ce diplomate, qui a refusé d'être identifié.
Un photographe de l'AFP a également vu au port de Beyrouth des Humvees, des conteneurs de munitions et d'autres véhicules militaires.

L'ambassade a indiqué dans un communiqué que la valeur de l'aide en matériel est estimée à plus de 25 millions de dollars. "Le soutien (à l'armée libanaise) reste une priorité absolue pour les Etats-Unis. Les attaques récentes contre l'armée libanaise n'ont fait que renforcer notre résolution d'afficher notre solidarité avec le peuple libanais face à ces menaces", a assuré l'ambassade. "Les Etats-unis fournissent les meilleures armes (à l'armée libanaise) pour permettre à ses courageux soldats de combattre les terroristes", selon le communiqué.

 

(Lire aussi : Craintes européennes et américaines d'une percée des islamistes au Liban)



Ces derniers mois, l'armée libanaise s'est plusieurs fois trouvée aux prises avec des jihadistes venus de Syrie voisine. Les affrontements les plus meurtriers ont eu lieu en août dans la ville frontalière de Ersal. Les jihadistes se sont retirés à la suite d'un accord conclu par des religieux sunnites, mais ils ont gardé avec eux en otage des soldats et des policiers. Ils en ont exécuté quatre (dont deux par décapitation) et les efforts pour libérer les 25 autres sont pour le moment restés vains.

En 2014, le Liban a été le cinquième plus grand récipiendaire de l'aide militaire américaine, selon l'ambassade des Etats-Unis à Beyrouth, "avec plus de 100 millions de dollars, qui s'ajoutent au milliard de dollars d'aide reçu depuis 2006", précise l'ambassade.

La guerre civile, qui ravage la Syrie depuis près de quatre ans et a fait 210 000 morts, a un impact considérable sur le Liban au niveau sécuritaire, humanitaire et économique.
Le pays du Cèdre est profondément divisé avec le mouvement chiite Hezbollah et ses alliés qui appuient le régime de Bachar el-Assad tandis que les sunnites appuient la rébellion anti-régime.

Partager cet article

Repost0
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 21:30
Liban : instruction conjointe au combat en zone urbaine

 

06/02/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 26 au 30 janvier 2015, la Force Commander Reserve(FCR), a conduit au Liban une semaine d’interactions centrées sur le combat en zone urbaine, entre les fantassins de la 5ebrigade des forces armées libanaises et la compagnie VBCI armée par le 152e régiment d’infanterie.

 

L’objectif de cette formation commune était l’apprentissage théorique et pratique des actes élémentaires et des techniques de combat en zone urbaine. La semaine a débuté par une présentation et mise en pratique des matériels : utiliser son arme, se déplacer et se poster. Une fois le travail individuel acquis, les 30 stagiaires se sont entrainés au travail en trinôme sur un site désaffecté de l’ONU, au sud du Liban.

 

Ces interactions ont été l’occasion de renforcer l’interopérabilité et la complémentarité opérationnelle des matériels et des hommes. Ainsi, un groupe génie et une équipe cynotechnique sont intervenus conjointement pour investir une pièce et éclairer la progression des soldats français et libanais. Ces derniers bénéficiaient également d’un appui blindé (un M113 et un VBCI).

 

La semaine s’est achevée par une séance de tir et un exercice de synthèse. Elle a été conclue par une remise de diplômes.

 

Dans le cadre de notre coopération bilatérale avec les forces armées libanaises (FAL), le combat en zone urbaine constitue un domaine opérationnel privilégié depuis 2012. Cette coopération est notamment mise en œuvre et exercée par les forces françaises déployées au sein de la FINUL.

 

Avec 800 hommes, la France est l’un des principaux contributeurs à la FINUL. Les militaires français au Liban sont déployés dans le cadre de l’opération DAMAN, nom de participation française à la FINUL : ils arment principalement la FCR de la FINUL, qui constitue une réserve d’intervention opérationnelle. Dans le cadre de la résolution 1701, la FCR participe à l’entraînement et à la montée en puissance des Forces armées libanaises, par le biais d’exercices, de patrouilles, de formations et d’entraînements conjoints réguliers.

Liban : instruction conjointe au combat en zone urbaineLiban : instruction conjointe au combat en zone urbaine
Liban : instruction conjointe au combat en zone urbaine

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 08:30
Liban : la FCR a mené deux coopérations opérationnelles innovantes

 

30/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 8 au 19 décembre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) a conduit deux semaines d’exercices, menés conjointement entre les soldats français et libanais. Deux coopérations inédites, l’une dédiée à la protection d’autorités et l’autre à l’entrainement commando ont été effectuées par la cellule instruction du contingent français.

 

Dans le cadre du partenariat entre la FCR et les forces armées libanaises (FAL), un peloton français a été binômé avec une section libanaise durant la durée des deux stages. Au cours du stage du détachement d’accompagnement d’autorités, les savoir-faire particuliers de la protection d’un VIP, ainsi que les réactions face à une prise à partie ont été abordés en théorie mais également en pratique lors d’une séance de tir en mouvement.

 

Sur le camp français de 9.1 mais également sur le camp du 54erégiment des FAL de Tyr, les stagiaires de la coopération commando se sont entrainés au combat aux corps à corps, au parcours opérationnel et au franchissement notamment en milieu naturel. Dépassement de soi et rusticité étaient au rendez-vous d’un programme dense et novateur.

 

La France, engagée au Liban depuis 1978 dans le cadre de la FINUL, a notamment pour mission de soutenir les forces armées libanaises (FAL) afin qu’elles prennent en compte la sécurité du Sud Liban. Le partenariat avec les FAL, inscrit dans le dialogue  stratégique FAL – FINUL (entériné par la résolution 2064 d’août 2012 qui renouvelle le mandat de la résolution 1701), est l’axe d’effort de la FCR qui conduit ses missions en étroite coopération avec les FAL.

Liban : la FCR a mené deux coopérations opérationnelles innovantesLiban : la FCR a mené deux coopérations opérationnelles innovantes

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 08:30
Liban : coopération entre les mécaniciens français et libanais

 

11/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 1er au 5 décembre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) a conduit une semaine de coopération dédiée à la maintenance sur des véhicules blindés (véhicules blindés légers - VBL, et véhicules de l’avant blindés - VAB) avec les forces armées libanaises (FAL) et celles de sécurité intérieure (FSI).

 

Durant une semaine, sur le camp de 9.10, la compagnie de maintenance adaptée au théâtre (CIMAT) a accueilli huit soldats libanais afin de mener conjointement une formation technique et spécifique de maintenancier.

 

Entre cours théoriques et mises en pratique, les mécaniciens français et libanais ont échangé leurs savoir-faire lors de différents ateliers. Les chefs d’équipes français ont permis à l’ensemble des stagiaires de développer leurs connaissances du niveau utilisateur aux réparations plus complexes, tout en apprenant à mieux appréhender l’importance du soutien opérationnel.

 

La CIMAT a pour mission de soutenir techniquement l’ensemble des matériels terrestres et multi techniques des éléments français déployés au sein de la FINUL. Elle sera prochainement soumise à un contrôle de l’ONU, la Periodic Readiness Inspection (PRI).

 

Dans le cadre de la résolution 1701, la Force Commander Reserve participe à la montée en puissance des forces armées libanaises, par le biais d’exercices, de patrouilles, de formations et d’entraînements conjoint réguliers.

Liban : coopération entre les mécaniciens français et libanais

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 17:30
Liban : monitorat TIOR entre soldats français et libanais

 

02/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 24 novembre au 5 décembre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) conduit un stage mixte franco-libanais visant à former des moniteurs aux techniques d’intervention opérationnelles rapprochées (TIOR).

 

Pendant ces deux semaines, sur le camp français de Deyr Kifa, une section mixte franco-libanaise suit ce stage qui octroie le monitorat TIOR, monitorat qui rassemble la plupart des sports de combat, de la boxe au krav maga.

 

La section, composée de 30 soldats (10 libanais et 20 français), suit des entrainements théoriques et pratiques : endurance, combativité, résistance. Les cours dispensés permettent ainsi aux stagiaires d’aborder non seulement les aspects techniques du TIOR mais aussi la pédagogie nécessaire pour diriger une séance.

 

Sélectionnés au sein des brigades des Forces Armées Libanaises (FAL), les soldats libanais font preuve d’une réelle motivation afin de s’intégrer à la section française et aux unités qui encadrent et renforcent le stage. Un exercice de synthèse, en fin de stage, permettra la restitution des savoir-faire acquis. Le stage se clôturera par une prise d’armes, en présence de nombreuses autorités militaires du secteur Sud-Litani.

 

Cette période de formation commune est un symbole fort de la coopération établie entre la FCR et les FAL. Ce type de stage contribue à renforcer les liens qui unissent les deux armées. Echange de savoir-faire et cohésion par l’effort  sont les maitres-mots de ce monitorat TIOR.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est le cinquième pays contributeur de la FINUL avec près de 900 soldats. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l'ensemble de la zone d’action de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701.

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 07:30
Liban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouille

 

22/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 13 au 17 octobre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) a conduit la première action majeure d’entrainement conjoint avec les forces armées libanaises (FAL) du mandat Daman XXII. Durant une semaine, un peloton de l’escadron d’éclairage et d’investigation français et un peloton de la 9ebrigade libanaise ont mené conjointement des activités d’instruction et de coopération centrées sur les cadres, et visant à favoriser la mise en commun des savoir-faire de niveau chef de patrouille.

 

Sur le camp français de Dayr Kifa, les cavaliers français et libanais ont réalisé des entraînements mutuels de plusieurs types : préparation et briefing  d’une mission en s’appuyant sur une caisse-à-sable, ou encore réaction face à une menace d’engin explosif. En complément, les stagiaires ont mis en œuvre des savoir-faire diversifiés comme la mise en place d’un check point mobile, l’évacuation de blessé sous le feu, la réaction face à une embuscade complexe. La semaine s’est conclue par un rallye synthèse visant à mettre en pratique l’ensemble des connaissances acquises.

 

Enrichissement opérationnel, compréhension mutuelle et cohésion furent au cœur de cette coopération.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est le cinquième pays contributeur de la FINUL avec près de 900 soldats. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l'ensemble de la zone d’action de la FINUL, dans le cadre de la résolution 1701.

Liban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouilleLiban : coopération FCR/FAL de niveau chef de patrouille

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)

 

16/09/2014 Sources : EMA

 

Le 10 septembre 2014, la Force Commander Reserve (FCR) a mené ses patrouilles quotidiennes, en coordination avec les Forces Armées Libanaises (FAL), dans les secteurs Est et Ouest de la Force Intérimaire des Nations-Unies au Liban (FINUL).

 

Dans le cadre de l’opération Daman au Sud-Liban, la FCR effectue des missions d’observation et de reconnaissance quotidiennes avec les FAL, dans l’ensemble de la zone d’opération de la FINUL.

 

Chaque jour, les militaires français réalisent plusieurs patrouilles communes avec leurs homologues libanais. En véhicule, elles consistent notamment en la surveillance de la ligne bleue (Blue Line Patrols - BLP) et comprennent, le long de l’itinéraire, des phases d’observations aléatoires. La nuit, les militaires français tiennent des postes d’observations temporaires ou Night Observation point (NOP). D’autres patrouilles plus spécifiques comme les Counter Rocket Launching Operation (CRLO) permettent de renforcer le contrôle de zone en effectuant, lors de la progression, la vérification d’anciennes ou de potentielles zones de lancement de roquettes dans l’aire d’opération de la FINUL. Les soldats français et libanais réalisent également des patrouilles à pied qui mettent l’accent sur les villages et l’interaction avec la population locale.

 

Les militaires de l’opération Daman mandatXXI, mènent aussi des missions de reconnaissance et d’observation sans la présence des FAL (Area Domination Patrols - ADP) permettant ainsi l’accroissement de la présence de l’ONU et donc de la sécurité dans la zone d’opérations.

 

Forte de près de 850 hommes et femmes, la FCR est directement placée sous les ordres du général Luciano Portolano commandant la FINUL. Elle est l’élément d’intervention d’urgence de la force et est stationnée à Dayr Kifa, à 43 kilomètres au nord-est de Naqoura. Elle est en mesure d’intervenir sur court préavis dans toute la zone d’opération de la FINUL pour faire appliquer la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Réserve d’intervention opérationnelle, elle travaille en collaboration et coordination étroites avec les forces armées libanaises.

Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)
Liban : La Force Commander Reserve (FCR) patrouille en coordination avec les forces armées libanaises (FAL)

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 16:30
Liban : les militaires de la FCR et des FAL participent à l’exercice de tir conjoint Steel Storm

 

04/09/2014 Sources : EMA

 

Du 26 au 30 août 2014, à Naqoura, au sud du Litani, la Force Commander Reserve (FCR) a planifié et conduit l’exercice Steel Storm, un exercice biannuel de tir conjoint avec les Forces Armées Libanaises (FAL) et les contingents de la Force Intérimaire des Nations-Unies au Liban (FINUL). Cet exercice a permis de parfaire l’entrainement au tir de l’ensemble des unités opérationnelles de la FCR, tout en renforçant la coopération entre la FINUL et les FAL.

 

Durant quatre jours, les blindés français (Véhicule blindé léger (VBL), Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI), véhicule de l’avant blindé (VAB)) et libanais (M113), équipés de différentes armes de bord (mitrailleuses de calibres 7.62, 12.7 et 14.5 mm, canons de calibres 20, 23 et 25 mm et fusil PGM), se sont succédés sur le pas de tir de Naqoura.

 

200 militaires des contingents espagnol, italien, serbe, irlandais et finlandais de la FINUL, ont également participé à cet exercice.

 

Le samedi, en présence des hautes autorités militaires libanaises du secteur Sud-Litani et de la FINUL, une démonstration dynamique axée sur l’emploi des réserves est venue clôturer l’entrainement. Ce scénario mettait en scène 250 militaires et plus d’une vingtaine de véhicules.

 

Tout au long de la semaine, la marine libanaise a, quant à elle, prit en compte la sécurisation de la zone maritime en y interdisant l’accès, pendant que la Maritime Task Force (MTF) de la FINUL assurait la surveillance des zones aérienne et maritime.

 

Au total, plus de 700 militaires et une centaine de véhicules ont participé à cet exercice au cours duquel 60 000 cartouches de tous calibres ont été tirées sur des cibles flottantes disposées en mer.

 

Forte de près de 900 militaires, la FCR est stationnée à Dayr Kifa, à environ 100 kilomètres au sud de Beyrouth. Elle est l’élément d’intervention d’urgence de la FINUL, en mesure de se déployer sur court préavis, sur ordre direct du Force  Commander. Elle peut intervenir dans toute la zone d’opération de la FINUL, au profit des bataillons de casques bleus de 36 nationalités différentes, dans le cadre de la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Liban : les militaires de la FCR et des FAL participent à l’exercice de tir conjoint Steel Storm
Liban : les militaires de la FCR et des FAL participent à l’exercice de tir conjoint Steel Storm

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 12:30
Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL

 

15/07/2014 Sources : EMA

 

Du 24 au 27 juin 2014, sur le camp de Jabal Maroun (Dayr Kifa) au Sud-Liban, les militaires français de la Force Commander Reserve (FCR) et ceux des Forces Armées Libanaises (FAL) ont effectué deux entraînements conjoints : un lié aux méthodes de patrouille cynophile et l’autre dans le domaine des EOD (Explosive Ordnance Disposal).

 

Au cours de la semaine les équipes cynophiles ont notamment travaillé sur l’entraînement des chiens pour le contrôle de foules ou la sécurisation de bâtiments. Les équipes EOD ont quant à elles axé leurs échanges sur les méthodes d’intervention sur les engins explosifs improvisés (EEI) et sur leur neutralisation à l’aide de leur matériel respectif. Le 26 juin, s’est déroulé un exercice simulant l’intervention sur un véhicule piégé.

 

Depuis février 2012, la FCR et les FAL suivent des entraînements communs. Régulièrement, une section française et une section libanaise travaillent ensemble et partagent leur savoir-faire.

 

La résolution 1701, fondement de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban depuis 2006 en complément des résolutions de 1978, assigne à la FINUL la mission de soutenir les Forces armées libanaises dans le Sud-Litani. Les entraînements conjoints participent à cette mission. La France est le 4e principal pays contributeurs à la FINUL. Les militaires français présents au Liban, déployés dans le cadre de l’opération DAMAN (contribution de la France à cette mission ONU), agissent principalement au sein de la « Force Commander Reserve » (FCR). Ce détachement confère au Force Commander des capacités de dissuasion de réaction, et de surveillance terrestre et aérienne.

Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL
Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL
Liban : entraînements spécifiques entre la FCR et les FAL

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 07:30
Liban : entraînements conjoints entre les FCR et les FAL

 

02/07/2014 Sources : EMA

 

Du 16 au 20 juin 2014, sur le camp de Dayr Kifa au sud Liban, les militaires français de la Force Commander Reserve (FCR), de la Force Intérimaire des Nations Unies (FINUL) et ceux des Forces armées libanaises (FAL) ont effectué un entraînement conjoint.

 

Cet exercice axé sur les savoir-faire au combat a permis de partager les expériences respectives des militaires français et libanais.

 

Dans le cadre de l’appui aux forces armées libanaises, un peloton de Chars de la FCR armé par le 501e régiment de Chars de Combat (501e RCC) et composé d’une vingtaine de militaires, a passé cinq jours avec une section libanaise sur le camp français de Dayr Kifa. Durant une semaine, les soldats ont mis en pratique leurs connaissances en matière de combat individuel, de secourisme au combat et de lutte contre IED (Engins explosifs improvisés). Un exercice de tir réalisé le 19 juin sur le camp libanais d’Ebel-El-Saqi situé à l’est de la région du sud-Litani, a ponctué cet échange.

 

Liban : entraînements conjoints entre les FCR et les FAL

 

La traditionnelle cérémonie de remise de diplômes à Dayr Kifa a clôturé la semaine d’entrainement.

 

Depuis février 2012, la FCR et les FAL suivent des entraînements communs. Régulièrement, une section française et une section libanaise améliore durant cinq jours les savoir-faire qui leur permettront de remplir leurs missions communes.

 

La résolution 1701, fondement de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban depuis 2006 en complément des résolutions de 1978, assigne à la FINUL la mission de soutenir les Forces armées libanaises dans le Sud-Litani. Les entraînements conjoints participent à cette mission. La France est l’un des principaux pays contributeurs à la FINUL. Les militaires français présents au Liban, déployés dans le cadre de l’opération DAMAN (contribution de la France à cette mission ONU), agissent principalement au sein de la « Force Commander Reserve » (FCR). Ce détachement confère au Force Commander des capacités de dissuasion de réaction, et de surveillance terrestre et aérienne.

Partager cet article

Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 11:30
Liban : formation conjointe aux techniques d’intervention pour les militaires français et libanais

 

20/06/2014 Sources : EMA

 

Du 26 mai au 6 juin 2014, à Dayr Kifa, la Force Commander Reserve (FCR) et les forces armées libanaises (FAL), ont organisé un stage de monitorat aux techniques d’intervention opérationnelle rapprochée (TIOR) au profit d’une vingtaine de militaires français et libanais.

 

Une semaine avant le début du stage, tous les candidats au monitorat TIOR ont passé des tests qui ont permis aux instructeurs d’évaluer leurs aptitudes physiques, leur combativité et finalement leur aptitude à suivre cette formation. Encadrés par des moniteurs français et libanais, ils ont suivi ce stage de deux semaines sanctionné par des évaluations théoriques, pédagogiques et techniques.

 

Avec un investissement et une motivation exemplaire des militaires français et libanais, la réussite aux tests finaux a été complète et a permis à l’ensemble des participants d’obtenir la qualification, validée par un sous-officier instructeur du Centre National des Sports de la Défense (CNSD).

 

La cérémonie de fin de stage a eu lieu le 6 juin sur le camp de 9.1 en présence du général Saleh, commandant la 5e brigade et du colonel Emmanuel Charpy commandant la FCR. A cette occasion, les stagiaires se sont vus remettre l’attestation de réussite au stage ainsi que le brevet de moniteur TIOR. A l’issue de la cérémonie, les participants ont présenté les savoir-faire acquis tout au long des semaines lors d’une présentation dynamique illustrant les techniques assimilées.

 

La résolution 1701, fondement de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban depuis 2006 en complément des résolutions de 1978, assigne à la FINUL la mission d’appuyer les Forces Armées Libanaises dans le Sud-Litani. Les entraînements conjoints participent à cette mission. La France est l’un des principaux pays contributeurs à la FINUL. Les militaires français présents au Liban, déployés dans le cadre de l’opération DAMAN (contribution de la France à cette mission ONU), agissent principalement au sein de la « Force Commander Reserve » (FCR). Ce détachement confère au Force Commander des capacités de dissuasion et de réaction, et de surveillance terrestre et aérienne.. Parallèlement, la FCR entretient une coopération étroite avec les forces armées libanaises, tant lors de patrouilles communes que lors d’entraînements conjoints.

Partager cet article

Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 11:30
Liban : entraînements conjoints entre la FCR et les FAL

 

23/05/2014 Sources : EMA

 

Du 12 mai au 16 mai 2014, sur le camp de Dayr Kifa au sud Liban, les militaires français de la Force Commander Reserve (FCR) de la FINUL et ceux des Forces armées libanaises (FAL) ont conduit un entraînement conjoint.

 

Cet exercice sur les combats en zone urbaine a permis de partager l’expérience respective des militaires français et libanais.

 

Dans le cadre de l’appui aux forces armées libanaises, un peloton de Chars de la FCR armé par le 501e régiment de Chars de Combat (501e RCC) et composé d’une vingtaine de militaires, a passé cinq jours avec une section libanaise sur le camp français de Dayr Kifa. Au cours de la semaine, les soldats ont mis en pratique leurs connaissances en matière de combat en zone urbaine, de techniques d’intervention opérationnelles rapprochées (TIOR) et de contre IED (Engins explosifs improvisés). Un tir en commun réalisé le 15 mai, sur le camp libanais d’Ebel-El-Saqi situé à l’est de la région du sud-Litani, a ponctué cet échange.

 

Une cérémonie de remise de diplômes à Deyr Kifa, en présence du général Lahib, adjoint à la 7e brigade de l’armée libanaise, a clôturé la semaine d’entrainement.

 

Depuis février 2012, la FCR et les FAL suivent des entraînements communs. Régulièrement, une section française et une section libanaise travaillent pendant cinq jours les savoir-faire qui leur permettront de remplir leurs missions communes.

 

La résolution 1701, fondement de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban depuis 2006 en complément des résolutions de 1978, assigne à la FINUL la mission de soutenir les Forces armées libanaises dans le Sud-Litani. Les entraînements conjoints participent à cette mission. La France est l’un des principaux pays contributeurs à la FINUL. Les militaires français présents au Liban, déployés dans le cadre de l’opération DAMAN (contribution de la France à cette mission ONU), agissent principalement au sein de la « Force Commander Reserve » (FCR). Ce détachement confère au Force Commander des capacités de dissuasion de réaction, et de surveillance terrestre et aérienne. Parallèlement, la FCR entretient une coopération étroite avec les forces armées libanaises, tant lors de patrouilles communes que lors d’entraînements conjoints comme ceux de cette semaine.

Liban : entraînements conjoints entre la FCR et les FAL

Partager cet article

Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 21:30
Liban : entraînements conjoints entre la FCR et les FAL

 

07/05/2014 Sources : EMA

 

Du 28 avril au 2 mai 2014, sur le camp de Deyr Kifa au sud Liban, les militaires français de la Force Commander Reserve (FCR) de la FINUL et ceux des Forces armées libanaises (FAL) ont conduit deux entrainements conjoints.

 

Les deux exercices, l’un sur les savoir-faire du génie et l’autre sur le combat en zone urbaine, ont permis de partager l’expérience respective des militaires français et libanais.

Dans le cadre de la coopération militaire franco-libanaise, une section d’infanterie de la FCR, armée par le 16e bataillon de Chasseurs (16e BC) et composée d’une vingtaine de militaires, a passé cinq jours avec une section libanaise de la 7e brigade des FAL dans les camps français de Dayr Kifa et libanais d’Ebel El Saqi (est de la région du sud-Litani). Au cours de la semaine, les soldats ont mis en pratique leurs connaissances en matière de combat en zone urbaine, de réaction face à une embuscade ou encore d’évacuation d’un blessé sous le feu.

 

En parallèle, le détachement du génie de la FCR, principalement armé par le 13e régiment du génie (13e RG) s’est entraîné avec les forces armées libanaises des 5e et 9e brigades des FAL. Au cours de cet échange, les soldats ont suivi des instructions théoriques et pratiques de techniques de fouille de véhicule, d’ouverture d’itinéraire, de réaction face à la découverte d’un engin explosif improvisé (IED), de contrôle en milieu urbain (Check point) et de fouille opérationnelle d’un bâtiment.

 

Une cérémonie de remise de diplômes à Deyr Kifa, en présence du général Lahib, adjoint à la 7e brigade de l’armée libanaise, a clôturé la semaine d’entraînement.

 

La résolution 1701, fondement de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban depuis 2006 en complément des résolutions de 1978, assigne à la FINUL la mission de soutenir les Forces armées libanaises dans le Sud-Litani. Les entraînements conjoints participent à cette mission. La France est l’un des principaux pays contributeurs à la FINUL. Les militaires français présents au Liban, déployés dans le cadre de l’opération DAMAN (contribution de la France à cette mission ONU), agissent principalement au sein de la « Force Commander Reserve » (FCR). Ce détachement confère au Force Commander des capacités de dissuasion de réaction, et de surveillance terrestre et aérienne. Parallèlement, la FCR entretient une coopération étroite avec les forces armées libanaises, tant lors de patrouilles communes que lors d’entraînements conjoints comme ceux de cette semaine.

Liban : entraînements conjoints entre la FCR et les FAL
Liban : entraînements conjoints entre la FCR et les FAL
Liban : entraînements conjoints entre la FCR et les FAL

Partager cet article

Repost0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 11:30
Liban : entrainements conjoints entre les EOD et les FAL

08/06/2013 Sources : EMA

 

Du 28 au 29 mai et du 4 au 5 juin 2013, l’équipe EOD (Explosive Ordnance Disposal) de la Force Commander Reserve (FCR), a conduit des entrainements conjoints avec une quinzaine de  militaires spécialistes Génie/EOD des Forces Armées Libanaises (FAL).

 

Ces entrainements ont pour objectif d’améliorer les connaissances et savoir-faire des militaires libanais dans le domaine de la destruction d’engins explosifs.

 

L’équipe EOD, ou en français NEDEX : Neutralisation, Enlèvement et Destruction des Explosifs était composée de trois sous-officiers du 1er Régiment Etranger de Génie (1e REG), et d’un officier-marinier plongeur-démineur.

 

Durant ces sessions d’entrainements conjoints, les militaires français et libanais ont partagé leurs connaissances techniques en matière d’investigation, de déminage, de sécurisation de munitions et de dépollution de zone, ainsi que leurs techniques de neutralisation d’engins explosifs.

Liban : entrainements conjoints entre les EOD et les FAL

Des exercices de destruction de colis piégé,  de neutralisation d’une munition non-explosée et  de déminage d’une zone polluée ont ensuite été conduits.

 

L’équipe EOD de la FCR, en alerte permanente, a pour mission d’intervenir au profit des forces françaises, aussi bien sur les emprises militaires françaises que sur les points d’intérêt stratégiques mais également des intérêts de la France, comme l’ambassade ou les navires français accostant en territoire libanais.

 

Dans le cadre de la résolution 1701, la Force Commander Reserve (FCR) participe à la montée en puissance des Forces Armées Libanaises (FAL), au cours d’exercices, de patrouilles et d’entraînements communs réguliers.

Liban : entrainements conjoints entre les EOD et les FAL

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories