Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 12:55
Claire Pothier en 2009, alors pacha du "Commandant Lherminier". (Photo Marine nationale)

Claire Pothier en 2009, alors pacha du "Commandant Lherminier". (Photo Marine nationale)

 

15/01/2016 LeMarin.fr

 

Il n'y a que quinze frégates de premier rang dans la Marine nationale. Pour la première fois, l'une d'elles, la FLF Guépratte, vient d'être confiée à une femme, le capitaine de frégate Claire Pothier. Elle avait déjà commandé un patrouilleur de haute mer, le Commandant L'Herminier, en 2007-2009.

La cérémonie de prise de commandement du Guépratte s'est déroulée dans la matinée du vendredi 15 janvier à Toulon. Le vice-amiral d'escadre Denis Béraud, commandant la force d'action navale, a fait reconnaître Claire Pothier comme nouveau commandant de ce bâtiment de combat.

Suite de l’article

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 08:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

15 Décembre 2015 Source : Marine nationale

 

 Du 7 au 11 décembre 2015, l’entraînement Morskoul a réuni une partie des unités brestoises en mer d’Iroise pour une succession d’activités. Huit unités de surface, un seul et même objectif : être prêt au combat.

 

Les entraînements Morskoul se déroulent environ deux fois par an et font partie du cycle de préparation permanente au combat des unités de la Marine à Brest. Les exercices qualifiants se succèdent durant une semaine : ADEX (exercice de lutte anti-aérienne) ; SURFEX (exercice de lutte anti surface) ; GUNEX (exercice de tir) ; et VISITEX (exercice de visite d’un bateau suspect). Les unités de la force d’action navale (FAN) qui y participent font ainsi progresser leur capacité à opérer en groupe.

 

Le chasseur de mines tripartite (CMT) Céphée enchaîne sans répit les exercices durant ces quelques jours : opération de visite, exercices sécurité, guidage d’un autre bâtiment, manœuvres diverses telles que la présentation au remorquage, ou encore exercices de contre-minage. Dès l’appareillage, le bâtiment doit faire face à une attaque asymétrique et se retrouve ainsi immédiatement plongé dans l’ambiance.

 

Même le mouillage en soirée dans la rade de Brest n’est pas forcément une activité de tout repos, puisqu’il peut être l’occasion de nouvelles attaques. « Embarcation en rapprochement rapide dans le 150 ! ». La passerelle du Céphée déborde alors soudainement d’animation tandis que les tireurs se préparent à réagir sur ordre face à la menace. L’embarcation pneumatique participant à cet exercice en tant que force hostile jouera ainsi le même scénario successivement avec trois chasseurs de mines ce soir-là.

 

Une telle semaine d’entraînement opérationnel représente un effort permanent de planification et de coordination entre les unités, notamment lorsque les conditions météorologiques imposent de multiples adaptations et d’incessantes reconfigurations. Mais le bénéfice est immense puisqu’il s’agit d’une occasion unique pour les bâtiments de la Marine de bénéficier de moyens mutualisés.

Repost 0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 16:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

12/10/2015 Sources : Marine nationale

 

Le 7 octobre 2015, le vice-amiral d’escadre Denis Béraud, commandant de la force d’action navale (FAN), a remis les prix du concours annuel de guerre électronique (GE) lors d’une cérémonie organisée à bord de la frégate de défense aérienne Forbin, à quai à Toulon.

 

Lors de son allocution, l’amiral a notamment rappelé l’importance de la préservation des précieux savoir-faire inhérents à la guerre électronique (GE) et la nécessité de poursuivre l’augmentation du nombre d’actions d’entraînement dans ce domaine complexe.

 

Organisé depuis 2011 par la force d’action navale, ce concours récompense l'investissement et le dynamisme des équipages dans l’entraînement, le maintien des savoir-faire fondamentaux et la maîtrise technico-opérationnelle des systèmes de guerre électronique (GE).

 

Outre la réalisation de la norme d’entretien de la qualification opérationnelle, l’emploi régulier des simulateurs à terre et les entraînements à la mer, les unités sont évaluées sur la réalisation d’entraînements GE complexes ou d’essais à haute valeur ajoutée.

 

Cette année, les noms des unités suivantes ont été gravés sur le tableau d’honneur de la FAN :

 

Catégorie I (CDG/FDA/FAA/FREMM/FASM) :

1er : Forbin

2ème : Chevalier Paul

 

Catégorie II (FLF) :

 1er : Surcouf

2ème : Aconit

 

Catégorie III (A69/PHM) :

1er : EV Jacoubet

2ème : LV Lavallée

Repost 0
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 12:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

01/09/2015 Source : Marine nationale

 

Ce mardi 1er septembre 2015, à Toulon, le vice-amiral d’escadre Denis Béraud a pris le commandement de la Force d’Action Navale (FAN) à la suite du vice-amiral d’escadre Philippe Coindreau. Après deux ans à la tête de la FAN, ce dernier occupera le poste de sous-chef d’état-major Performance auprès du chef d’état-major des armées à Paris. Son départ a été salué de 17 coups de canons tirés par la frégate Courbet.

 

Après avoir passé en revue les bâtiments à quai, le vice-amiral d’escadre Denis Béraud a reçu les honneurs sur le BPC Tonnerre.

 

Dans sa première prise de parole en tant qu’ALFAN (amiral commandant de la FAN) aux représentants des 23 bâtiments présents avec leur fanion, le vice-amiral d’escadre Denis Béraud a tout d’abord évoqué « sa joie et sa fierté de prendre le commandement de cette magnifique force maritime » qu’est la FAN - composée de 95 bâtiments présents à Toulon, Brest, Cherbourg ainsi qu’Outre-mer.

 

 Il a également mis en valeur le « haut niveau d’engagement personnel et collectif » que requiert le métier de marin, rappelant la « satisfaction d’un métier unique et attachant, en équipage ».

 

 Pour mener à bien l’ensemble des missions qui lui sont confiées, allant de la dissuasion nucléaire à la projection de forces pour résoudre une crise, en passant par le sauvetage en mer, la Marine nationale dispose de près de 10 500 marins et 73 bâtiments de combat et de soutien regroupés au sein de la force d’action navale.

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 17:55
Sentinelles maritimes

 

26 Mars 2015 par CV Didier Piaton – Marine Nationale

 

Comme le rappelle le Livre Blanc de 2013, « La protection reste première dans notre stratégie de défense et de sécurité nationale. Elle ne saurait être assurée sans la capacité de dissuasion et d’intervention. » Protéger est l’essence même des armées.

 

Dans la Marine, chacun se consacre, directement ou indirectement, de façon permanente ou occasionnelle, en métropole ou outre-mer, à protéger les Français, bien souvent sans que ces derniers ne le sachent.

 

Les marins de la  dissuasion nucléaire, Force océanique stratégique et Force aéronavale nucléaire, contribuent, avec toutes les unités de la Marine qui les soutiennent en permanence, à préserver les intérêts vitaux de la nation.

 

Avec les moyens d’intervention engagés dans différentes opérations au-delà de nos frontières et de l’horizon, comme actuellement le groupe aéronaval, la force de guerre des mines et l’état-major de la TF 150, les commandos Marine, les bâtiments déployés en opération Corymbe, dans le Golfe de Guinée, et en Méditerranée ou encore les unités de Nouvelle-Calédonie en secours au Vanuatu, l’action de nos forces maritimes donne à notre pays influence et profondeur stratégique.

 

En parallèle à ces missions par nature lointaines, 3280 marins sont engagés en métropole (500 outre-mer) dans le dispositif permanent de protection, sur les points d’importance vitale, le long du littoral et dans la profondeur de nos approches maritimes.

 

Marins des équipages de la Flotte ou gendarmes maritimes, ils participent à la protection des installations de la Marine et de la dissuasion. Ils assurent la sécurité de notre pays dans le cadre de l’action de l’Etat en mer ou de la défense maritime du territoire.

 

Chaque jour ils tiennent les alertes opérationnelles.

 

Chaque jour ils sauvent des vies en mer, luttent contre les pollutions, combattent les trafiquants, surveillent le littoral et les eaux territoriales, neutralisent des engins explosifs hérités des conflits passés. Ils patrouillent à terre ou en mer pour acquérir le renseignement nécessaire à l’anticipation de la menace et se tiennent prêts chaque jour à intervenir en mer en cas de menace avérée.

 

Ces 3280 marins sont nos sentinelles, des professionnels de la mer sur qui la France peut compter, en permanence.

 

Parmi eux, les fusiliers marins sont les plus nombreux. Ils arment le dispositif de protection-défense. ALFUSCO[i] vient d’en conduire une réorganisation d’ampleur pour mieux répondre au besoin opérationnel. Avec cette nouvelle posture, ils témoignent ainsi d’une capacité d’adaptation aussi exemplaire qu’indispensable pour conserver l’avantage tactique et moral.

 

[i] Amiral commandant la Force des fusiliers marins et commandos

Repost 0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 11:45
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

05/03/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 17 au 27 février, dans le cadre de l’opération Barkhane, les forces armées nigériennes (FAN) et les forces armées françaises ont mené une opération bipartite à l’extrême nord du Niger.

 

L’objectif de la mission était, dans le cadre du partenariat élargi entre le Niger et la force Barkhane, la reconnaissance de la passe de Salvador, carrefour de transit et de trafic pour les groupes terroristes, située à la frontière de la Libye, du Niger et de l’Algérie.

 

Les deux forces armées ont entamé un raid de dix jours à Madama, emmenées par les forces nigériennes et le Détachement de liaison et d’appui opérationnel (DLAO) de Dirkou, et le convoi de blindés composé de la 1ère compagnie du 2e Régiment Etranger Parachutiste, commandé par le poste commandement tactique du GTD-Est « ALTOR ».

Dans des conditions climatiques difficiles, les éléments ont gagné la région de la passe de Salvador, avant d’être ravitaillés par un largage par air. Un contrôle de zone a été réalisé dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres, permettant entre autres, la découverte et la destruction de deux plots logistiques.

 

Cette opération aura permis d’affirmer la présence de l’armée nigérienne dans une zone instable, tout en renforçant l’interopérabilité des deux forces ainsi que la connaissance de la zone. C’était aussi la première opération menée dans cette zone par le groupement tactique désert « ALTOR » depuis son arrivée début février.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armées terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

photos Armée de Terre
photos Armée de Terre

photos Armée de Terre

Repost 0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 07:55
Les pachas de demain réunis à la FAN

 

28 Janvier 2015 Source : Marine nationale

 

41 stagiaires pas tout à fait comme les autres se sont donné rendez-vous au sein de la FAN depuis lundi pour deux semaines d’échanges, de débats et de présentations sur la marine d’aujourd’hui et de demain et les enjeux du commandement. Ils sont les futurs commandants de nombreuses unités de la marine : 35 bâtiments de surface (dont 8 outre-mer), 3 commandos, 2 sous-marins nucléaires d’attaque  et 1 flottille d’aéronautique navale.

 

Après une présentation de la Force d’Action Navale par le vice-amiral d’escadre Coindreau, c’est le chef d’état-major de la Marine qui s’est exprimé, avec franchise et sans détour, pour évoquer ce que représente le commandement. Face aux défis de la maritimisation, la tectonique des puissances maritimes, une actualité internationale incertaine, la marine doit être présente sur des théâtres d’opérations toujours plus nombreux tout en se réorganisant. Ce défi est de taille mais l’amiral Rogel a incité les futurs commandants à ne pas céder à la morosité : « nous pouvons être fiers de notre marine actuelle. Nous avons entre les mains toutes les compétences, l’intelligence, les qualités réunies pour faire de la marine de 2025 une marine qui compte parmi les grandes ». Le CEMM a recommandé aux futurs commandants de s’appuyer sur quatre piliers pour remplir leurs fonctions à venir : la rigueur, l’intelligence, l’enthousiasme et l’esprit d’équipage. Il leur a aussi rappelé quel était leur objectif principal final : « pas seulement combattre, mais vaincre ». Nul doute que son message aura été reçu 5/5 par l’auditoire.

Repost 0
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 08:55
Crédits C. Luu Marine nationale

Crédits C. Luu Marine nationale

 

12 Janvier 2015 Source : Marine nationale

 

Du 15 au 18 décembre 2014, cinq brigades de protection (BP) de la force d’action navale, représentant les pétroliers ravitailleurs et bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne, Meuse, Var et les avisos Cdt Bouan et Cdt Birot ont mutualisé leurs moyens humains et matériels pour effectuer une sortie commune sur le camp des Garrigues de Nîmes (30).

 

La sortie s’appuyait sur un programme d’entraînement et de qualifications très dense afin de mettre à l’épreuve la résilience des marins en les soumettant aux conditions hivernales.

 

De l’arrivée le lundi matin, avec la perception des locaux attribués pour le séjour, au retour le jeudi soir à Toulon, l’enchaînement des exercices s’est fait sans temps mort. La qualité des installations du camp a permis d’effectuer des tirs techniques au FAMAS, à l’AANF1, au HK USP avec une indéniable plus-value par rapport aux séances pouvant être effectuées à la mer. Chaque BP a également suivi une séance de mise en œuvre des explosifs et une séance de jet de grenades offensives.

 

Les deux premières nuits passées sur le terrain de manœuvre ont été l’occasion de découvrir le relief et la végétation locale, selon que sa section se trouvait en topographie de nuit ou en bivouac en zone ennemie.

 

La dernière soirée, animée autour d’un scénario de crash d’hélicoptère allié en territoire hostile, a plongé chaque chef de BP et ses hommes dans un scénario d’infiltration et prise d’objectif par le feu.

 

Après une nouvelle nuit dans le froid, la mission s’achève en matinée avec la « pacification » du village de combats urbains de « Mastac » tenu par l’ennemi où chacun a pu restituer les gestes du combattant enseignés durant la semaine par les BS fusiliers, animateurs de circonstance, de chaque bâtiment.

 

Les présences d’un entraîneur de la section entraînement/protection toulonnaise en qualité d’observateur, et d’un photographe, montrent l’ampleur et l’engouement pris par ce type de sortie et font espérer que l’année 2015 puisse voir encore de nombreux marins s’entraîner à combattre dans la garrigue nîmoise.

Vérification de l'ANF1 - Crédits C. Luu Marine nationale

Vérification de l'ANF1 - Crédits C. Luu Marine nationale

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 07:55
Adieu aux armes de l’amiral Magne

 

01/07/2014 Marine Nationale

 

À l’issue d’une carrière particulièrement riche ( voir biographie), l’amiral Magne a choisi de tirer sa révérence militaire à l’occasion du 40ème anniversaire du premier vol du Super Etendard qui se déroulait le weekend du 28 juin 2014 sur la base de Landivisiau

 

Suite de l'article

Repost 0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:55
photo Bellenand_Jonathan_MN

photo Bellenand_Jonathan_MN

 

 

13/02/2014 Sources : Marine nationale

 

Pour conduire leur entraînement mutuel en dépit d’une situation météorologique très perturbée en Atlantique, la frégate anti-sous-marine Latouche-Tréville et la FREMM Aquitaine ont choisi de mener leurs entraînements de manœuvre en Baie de Seine, les 10 et 11 février 2014.

 

Outre des exercices de suivi de situation tactique, les deux frégates ont réalisé des présentations pour ravitaillement à la mer (PRERAM) pendant la matinée du 11 février. Ce fut l’occasion de comparer les qualités manœuvrières des frégates toutes deux spécialisées dans la lutte anti-sous-marine mais de génération différente. L’Aquitaine vient juste d’être livrée à la Marine nationale, alors que le Latouche-Tréville est opérationnel depuis 1990.

 

Elles ont été rejointes par le BCR Somme qui a procédé au ravitaillement à la mer de la FREMM Aquitaine, un an après le premier ravitaillement de l’histoire de l’Aquitaine, le 22 janvier 2013, déjà avec la Somme en baie de Seine.

 

Le BCR Somme a également profité de conditions de mer plus adaptées pour mener entre autre des entraînements de tir dans la zone prévue à cet effet dans le nord de la baie de Seine, et contrôlée par le Centre des opérations maritimes de Cherbourg.

 

Les trois bâtiments ont regagné la zone Atlantique dans la nuit du 11 au 12 février.

photo FASM Latouche Tréville

photo FASM Latouche Tréville

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 13:55
Séminaire des commandants de la Force d’action navale

 

29/11/2013 Marine nationale

 

Pour sa 13ème édition, le séminaire des commandants de la Force d’action navale (FAN) était organisé à Marseille du 25 au 27 novembre 2013. Sous la direction du vice-amiral d’escadre Philippe Coindreau, commandant la Force d’action navale, ce séminaire a rassemblé 39 commandants d’unités de surface de métropole et 12  représentants des états-majors de la FAN de Brest et de Toulon. Lieu privilégié d’échange et de réflexion entre commandants et autorités organiques, le thème retenu cette année était : « connaître son équipage pour affronter le danger ». 

 

Témoignage du capitaine de frégate Jean-Yves Martin, officier référent

 

« Ce séminaire annuel est organisé alternativement sur chaque façade maritime. L’objectif fondamental du séminaire est de renforcer la cohésion en sortant les commandants et l’état-major de leur cadre habituel de travail ». « La thématique de cette année trouvait son origine dans le pic d’activité opérationnelle de la fin de l’été en Méditerranée orientale. Après l’opération Harmattan en Libye, les thèmes abordés traitaient de la préparation de nos équipages au combat de moyenne à haute intensité et des enjeux géopolitiques dans la région ». « Ce séminaire concerne tous les commandants des unités de surface disponibles en métropole, du BPC au petit patrouilleur de service public, en passant par les frégates fortement armées, les frégates de type La Fayette, les pétroliers ravitailleurs, les avisos, etc… mais aussi les trois groupes de plongeurs démineurs ! C’est surtout un moment d’écoute et d’échange privilégié pour l’amiral commandant la force d’action navale » témoigne le capitaine de frégate Jean-Yves Martin, officier référent.

Repost 0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale


18/10/2013 Stéphane Dugast - Marine Nationale

 

Parmi les unités dites rattachées à la Force d’Action Navale (FAN), la Cellule Plongée Humaine et Intervention sous la Mer (CEPHISMER) est une entité dont l’expertise dépasse désormais nos frontières. Rencontre avec son commandant : le CF Jord Lucas.

 

« Commandant, la CEPHISMER c’est quoi ?

C’est une sorte d’« état-major » de la plongée avec toutes ses prérogatives. Ses actions recouvrent des domaines aussi variés que l’écriture de la réglementation plongée, la définition des normes d’entraînement, la mise au point et la mise en service du matériel, le contrôle des unités et des plongeurs, la gestion des ressources humaines (le rotary 1des officiers mariniers plongeurs démineurs est préparé par la CEPHISMER pour la DPMM). Toutes les autorités organiques de la marine mettent en œuvre des plongeurs : ALFAN et ALFOST en premier lieu, mais également ALAVIA avec les plongeurs d’hélicoptère ou encore ALFUSCO à travers l’emploi des forces spéciales.

 

À quoi la CEPHISMER sert-elle ?

D’abord, une vingtaine de plongeurs d’armes (plongeurs démineurs et nageurs de combat) sont affectés à la CEPHISMER en qualité de « plongeurs d’essai ».Dans l’environnement sécurisé du Centre Hyperbare (CH), ils mettent au point les procédures de plongée (paliers de désaturation – domaine d’emploi des gaz NITROX et TRIMIX) et de fiabiliser puis d’« homologuer » les matériels qui seront ultérieurement mis en service.

Environ 800 plongées d’essais ont ainsi été conduites l’année dernière, dont 200 plongées par système dans le CH. Une plongée à saturation à 100 mètres a, par exemple, été réalisée avant l’été dernier. La période de désaturation s’est étalée sur six jours. Les plongeurs de la CEPHISMER participent également aux actions de contrôle. Tous les ans, 80 audits d’unités sont réalisés et 200 plongeurs de bord sont évalués lors du « contrôle professionnel ».

 

Quelles sont vos autres actions ?

La CEPHISMER présente également un volet très « opérationnel » car une partie du personnel est en charge de matériel lourd lié au sauvetage de sous-marin (robots sous-marins télé opérés jusqu’à 2 000 mètres de profondeur et scaphandre atmosphérique Newtsuit jusqu’à 300 mètres. Une autre partie participe au tour d’alerte de mise en œuvre jusqu’à 600 mètres du NSRS (Nato Submarine Rescue System). Cela demande au personnel une grande disponibilité. Ces équipes affichent d’ailleurs entre 100 et 120 jours de mer par an et assurent une alerte permanente à 24 heures. L’action des équipes « sauvetage de sous-marin » est évidente et primordiale. Pour le reste, toute l’énergie de la CEPHISMER est tournée vers la sécurité en plongée dans les armées. La plongée n’est pas une activité dangereuse, mais c’est une activité à risques. C’est par la définition de procédures robustes, par la mise au point de matériels fiables et par l’emploi de marins bien formés et bien entraînés que ce risque est maîtrisé.

 

1 : Appellation désignant le Plan Annuel des Mutations (PAM)

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 08:00

Force d Action Navale FR

 

27.06.2012 MER et MARINE

 

Pas moins de 27 prises de commandement vont avoir lieu cet été à Brest sur les bâtiments de la Force d'action navale, qui regroupe les unités de surface de la Marine nationale. Celles-ci se dérouleront entre le 29 juin et le 22 septembre.

Pour les frégates anti-sous-marines :
Georges Leygues : le CV Romuald Bomont succède au CV Jean Marin d'Hebrail
La Motte Piquet : le CV Geoffroy d'Andigne succède au CV Bruno Tanqueray
Primauguet : le CV Jean Maulbon d'Arbaumont succède au CV Marc Pouly

Pour les patrouilleurs de haute mer :
Cdt L'Herminier : le CC Nicolas Molitor succède au CC Gwénégan Le Bourhis
LV Le Henaff : le CC Justin Peltier succède au CC Paul Merveilleux du Vignaux

Pour les bâtiments hydrographiques :
Borda : le LV Antoine Delaveau succède au LV Arnaud Sibertin-Blanc
Laplace : le LV Erwan Kermabon succède au CC Philippe Laugier
Lapérouse : le CC Christophe Gaume succède au CC François Trystram

Pour le bâtiment hydrographique et océanique Beautemps-Beaupré :
le CF Jean-Charles Lauth succède au CF Rémi de Monteville

Pour le bâtiment d'essais et de mesure Dupuy de Lôme (A) :
le CF Emmanuel Mauban succède au CF Grégoire Germain

Pour les bâtiments remorqueurs de sonars :
Altair : le MJR Pierre Marec succède au MJR Lionel Feugère
Antares : le LV Laurent Coggia succède au MJR Thierry Ouvrard
Aldebaran : le MJR Jean-Pierre Sergent succède au MJR Ludovic Delabye

Pour les bâtiments école :
Leopard : le CC Jacques Lecomte succède au CC Eric Jaslin
Guepard : le LV François Olivier Corman succède au LV Louis Le Proux de la Rivière
Jaguar : le LV Jean-Christophe Chaumery succède au LV Julien Dubs
Tigre : l'EV1 Raphaël Villermet succède au LV Damien Le Guyader
Lynx : le LV Jean Nielly succède au LV Antoine Richebe
Chacal : l'EV1 Stéphane Rouille succède au LV Nicolas de Bouvet
Panthère : le LV Stéphanie Loin succède au LV Alexandre Paulus
Lion : le LV Guillaume Blehaut succède au LV Marie Martineau

Pour le bâtiment d'instruction à la navigation Glycine
Le MP Nicolas Schrack succède au MP Yves Courand

Pour les chasseurs de mines tripartites :
Eridan : le CC Pierre-François Gouret succède au CC Samuel Quéré
Cephée : le CC Vianney Brunel succède au CC Pierrick Haond

Pour le bâtiment d'expérimentation en guerre des mines Thétis :
le CC Eric Haguenier succède au CC Benoît Bugaut

Pour le groupe de plongeurs démineurs Atlantique et le BBPD Styx :
Le CC Ronan Sevette succède au CC Michaël Vaxelaire

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories