Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 15:20
Le commandement des Marines américains appelle à la vigilance après des menaces de l'EI

 

22 mars 2015 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Le commandement des Marines américains a appelé dimanche ses personnels à la vigilance après la publication d'une liste de 100 militaires américains à abattre par un groupe se réclamant de l'Etat islamique (EI).

 

La vigilance et la protection de la force restent une priorité pour les commandants et leurs personnels, a déclaré dans un communiqué le lieutenant-colonel John Waldwell, du corps des Marines. Il est recommandé aux Marines et membres de leurs familles de vérifier leurs profils en ligne afin de (...) limiter l'accès aux informations personnelles, a-t-il ajouté.

 

Cet avertissement fait suite à la publication sur internet d'un appel au meurtre de 100 militaires américains, comprenant leurs noms et adresses supposés ainsi que des photos, selon le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE).

 

Le groupe à l'origine de cette publication se présente comme la Division des hackers de l'Etat islamique et affirme avoir piraté ces informations sur des serveurs, bases de données et emails du gouvernement.

 

Selon le groupe, les 100 militaires ciblés ont participé à la guerre contre l'EI en Syrie, en Irak et au Yémen.

 

Interrogés par le New York Times, le département américain de la Défense et le FBI ont dit être informés de ces menaces et avoir ouvert une enquête.

 

Toutefois, selon une source militaire citée par le journal, la plupart des informations publiées pouvaient être accessibles au public et les serveurs du gouvernement ne semblent pas avoir été piratés.

 

Par ailleurs, certains des personnels qui figurent sur la liste publiée n'ont pas été impliqués dans les frappes aériennes menées contre l'EI par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, ont indiqué des responsables au journal.

 

Ces derniers mois, plusieurs médias et institutions américaines ont été piratés par des hackers se réclamant de l'EI. En janvier, ils avaient ainsi brièvement pris le contrôle des comptes Twitter et YouTube du commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom), une intrusion embarrassante pour l'armée américaine en pleine guerre contre l'EI en Syrie et Irak.

Repost 0
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 07:20
Cyberdéfense : une guerre amicale entre Londres et Washington

 

Le 19 janvier 2015 par Clément Bohic - itespresso.fr

 

Pour améliorer leurs mécanismes de cyberdéfense, les Etats-Unis et le Royaume-Uni vont s’attaquer mutuellement. La première opération ciblera le secteur de la finance.

 

Et si nous nous attaquions l’un l’autre ? C’est la solution retenue par les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour consolider leurs mécanismes de cyberdéfense.

Cet accord – le premier du genre entre les deux pays – implique la mise en place d’une cellule commune composée d’agents sélectionnés au sein du MI5 et du GCHQ (renseignement britannique), ainsi que du FBI et de la NSA (agences américaines), avec des relais des deux côtés de l’Atlantique. La première phase de cette « guerre amicale » se déroulera dans le courant de l’année. Elle concernera des places fortes financières. Londres visera Wall Street, tandis que Washington ciblera des établissements comme la Bank of England. Dans un second temps, les attaques se porteront sur des systèmes critiques gérant notamment les infrastructures de transport et de distribution d’énergie.

 

Suite de l’article

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 11:20
ICREACH, le moteur de recherche secret de la NSA

La NSA a secrètement créé un moteur de recherche, basé sur les métadonnées des communications recueillies par l’agence et conservées dans sa base de données. C’est l’information révélée ce lundi par le média The Intercept, s’appuyant sur des documents classifiés leur ayant été fournis par Edward Snowden.

Il était déjà d’intérêt public que la NSA partageait ses informations avec d’autres agences américaines, mais le cadre et la portée de ces échanges restaient jusqu’à présent des secrets bien gardés. Comparable à Google, ICREACH est utilisé pour partager les informations récoltées par la NSA avec les autres agences gouvernementales, notamment le FBI, la CIA, la DEA (Drug Enforcement Administration) et la DIA (Defense Intelligence Agency).

850 milliards de métadonnées de communications privées - échanges téléphoniques, emails, conversations de chats et géolocalisations - sont partagées avec 1 000 analystes de 23 agences américaines, ainsi qu’avec les « 5 eyes shareable » : partenaires anglais (GCHQ), canadiens (CSE), australiens (DSD) et néo-zélandais (GCSB). Ces informations permettraient ainsi de suivre les mouvements d’une cible, de cartographier ses relations, de prédire ses futures actions ainsi que de révéler des éventuelles affiliations politiques ou religieuses.

Selon les documents de la NSA,  la création d'ICREACH représente un moment clé dans l’histoire de la surveillance américaine, le moteur de recherche est en effet le pionnier du partage à grande échelle d’informations classifiées entre agences.

Les informations minées par ICREACH concernent en majorité des citoyens étrangers, ainsi que des citoyens américains ayant un passé judiciaire, et peuvent donc être utilisées par les agences à des fins d’intelligence étrangère (un terme qui, comme le rappelle The Intercept, est bien plus large que le contre-terrorisme). Le moteur de recherche ne semble donc pas être lié à la fameuse base de données 215 de la NSA, collectant des informations sur des milliers de citoyens américains ordinaires selon la section 215 du Patriot Act.

 

Pour aller plus loin, consultez l'article de The Intercept

Repost 0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 12:20
Surveillance: le patron du FBI défend les choix d'Obama

21.09.2013 Par Chantal VALERY tv5.org ( AFP)

 

Washington - Il [James Comey] avait refusé d'avaliser le programme d'écoutes sous George W. Bush. Mais sous la présidence de Barack Obama, le nouveau directeur du FBI considère la politique gouvernementale de surveillance comme un outil "légal" pour lutter contre les "métastases" du terrorisme.

 

Suite de l’article

Repost 0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 17:40
Edward Snowden - The Guardian Glenn Greenwald Laura Poitras Handout

Edward Snowden - The Guardian Glenn Greenwald Laura Poitras Handout

01 juillet 2013 Romandie.com (AFP)

 

MOSCOU - Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama ont chargé les chefs du FSB et du FBI de régler le cas d'Edward Snowden, l'ex-consultant du renseignement américain réfugié dans un aéroport de Moscou, a annoncé lundi un haut responsable russe.

 

Ils n'ont pas bien sûr une solution qui satisfasse chacune des parties, c'est pourquoi ils ont chargé le directeur du FSB (Alexandre) Bortnikov et le directeur du FBI (Robert) Mueller d'être en contact permanent et de trouver des solutions, a déclaré le chef du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, à l'antenne de la chaîne de télévision Rossia 24.

 

Leur tâche n'est pas simple, car ils (MM. Bortnikov et Mueller) doivent trouver une solution dans le cadre des normes du droit international, a souligné M. Patrouchev, lui-même ancien directeur du FSB (Service fédéral de sécurité).

 

Au jour d'aujourd'hui, il n'est pas possible de dire qu'il y a une solution, a encore déclaré M. Patrouchev.

 

Edward Snowden, un ancien informaticien de 30 ans du renseignement américain, qui a fait des révélations fracassantes sur l'ampleur de la surveillance électronique des Etats-Unis dans le monde, est bloqué dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo depuis le 23 juin, son passeport ayant été annulé par Washington qui réclame son extradition et l'a inculpé d'espionnage.

 

La Russie, qui n'a pas d'accord d'extradition avec les Etats-Unis, a affirmé ne rien avoir à lui reprocher, arguant en outre qu'il n'avait pas réellement franchi sa frontière, à savoir le contrôle des passeports.

 

Mais Edward Snowden, qui est du reste demeuré invisible à l'aéroport depuis le 23 juin, n'est pas pour autant monté dans un avion pour Cuba à bord duquel il avait réservé un siège, des sources russes affirmant qu'il ne pouvait voyager avec un passeport annulé.

 

L'Equateur, auquel il a demandé l'asile politique, a de son côté souligné ne pouvoir examiner sa demande que s'il rejoignait son territoire, et affirmé que la solution se trouvait entre les mains des autorités russes.

Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 22:20
US leaker Snowden under criminal investigation: FBI

June 14, 2013 thehindubusinessline.com (PTI)

 

Washington, Jun 14: The United States has launched a criminal investigation and is taking “all necessary steps” to prosecute Edward Snowden for exposing secret US surveillance programmes, the FBI director said yesterday.

 

“As to the individual who has admitted to making these disclosures, he is the subject of an ongoing criminal investigation,” FBI Director Robert Mueller told the House Judiciary Committee.

 

“These disclosures have caused significant harm to our nation and to our safety. We are taking all necessary steps to hold the person responsible for these disclosures,” he said.

 

The FBI chief’s comments offered the first explicit confirmation that the US Government was pursuing Snowden, the 29-year-old American IT specialist who has admitted to leaking information about far-reaching surveillance programs.

 

Snowden, who worked as a subcontractor handling computer networks for the National Security Agency, is now in Hong Kong, where he has vowed to contest any US attempt to extradite him.

 

Mueller defended the collection of American phone records and Internet traffic as legal programs that were approved by a judge and were in accordance with the Constitution.

 

He added that the Government was determined to safeguard privacy rights and civil liberties even as it seeks to prevent possible terrorist attacks on the United States.

Repost 0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 11:20
Les renseignements américains s'appuient sur la technologie du groupe d'investissement IQT

10 juin 2013 Par Nora Poggi - Usine Digitale

 

La NSA et la CIA utilisent les technologies des start-up de la Silicon Valley pour obtenir les renseignements sur les communications entre internautes et mobinautes.

 

On en apprend de plus en plus sur les pratiques de l'industrie des renseignements aux Etats-Unis cette semaine, à mesure que les révélations tombent. Techcrunch rapporte comment la NSA et la CIA, sous le feu des critiques, se sont associées avec le groupe d'investissement In-Q-Tel (IQT) pour accéder aux dernières technologies en matière d'espionnage numérique.

 

IQT, organisation sans but lucratif, co-investit avec d'autres investisseurs dans des start-up dont la technologie de pointe peut être utile aux services de renseignement. 70% de ces start-up n'auraient jamais travaillé avec le gouvernement auparavant, IQT fournit donc aux renseignements américains un véritable pont d'accès aux nouvelles technologies. Celles-ci concernent des outils d'analyses géospatiales et vidéo, des bases de données à grande échelle, des outils de traduction, de sécurité et de mobilité.

 

Focus sur les données et le mobile

IQT recherche activement dans la Silicon Valley des start-up qui développent les technologies les plus disruptives, dans des domaines comme l'analyse et la visualisation de données, la collaboration et la mobilité numérique. Les descriptions de postes chez IQT montrent que le mobile est une priorité. C'est donc une priorité de la NSA. Ils cherchent à construire une équipe capable de créer un écosystème mobile entier, à travers des appareils mobiles, mais aussi des infrastructures d'entreprise, des réseaux, des systèmes d'opération, et des applications mobiles.

 

La NSA et la CIA brassent énormément de données, comme cela a été révélé, et il semble qu'IQT mette l'accent sur le fameux "big data" en recherchant des ingénieurs experts dans NoSQL, l'intégration des API et les languages de programmation comme Ruby et Java. Il semble que les 5 milliards de dollars dépensés par la NSA dans des centres d'écoute top secrets, construits en Utah et Maryland, ne représentent qu'une partie d'une économie secrète de plusieurs milliards de dollars dans les nouvelles technologies, dont la Silicon Valley bénéficie largement.

Repost 0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 11:20
Microsoft contre la cybercriminalité

 

06/06/2013 - JDD

 

Microsoft et le FBI ont lancé, avec le soutien de plus de 80 pays, une offensive contre l'un des plus importants réseaux informatiques de cybercriminalité au monde, soupçonné d'avoir volé près de 400 millions d'euros sur des comptes bancaires à travers le monde.

 

Les réseaux "botnets" Citadel ont permis à leurs exploitants de soutirer de l'argent à de nombreux établissements, parmi lesquels American Express, Bank of America, Citigroup, Credit Suisse, PayPal, HSBC, JPMorgan Chase, Royal Bank of Canada et Wells Fargo. Les botnets sont des réseaux d'ordinateurs, dits "machines zombies", infectés à l'insu de leurs utilisateurs par des logiciels malveillants. Pilotés par des serveurs distants, il sont utilisés pour envoyer des courriers indésirables ("spams"), diffuser des virus et commettre des crimes financiers.

 

Microsoft a annoncé mercredi avoir contribué à arrêter les opérations d'au moins mille botnets utilisant le logiciel Citadel, dont le nombre total est estimé à 1.400. Le FBI a de son côté déclaré à Reuters qu'il collaborait avec Europol et d'autres polices criminelles à travers le monde pour interpeller les exploitants de Citadel, dont l'identité est encore inconnue, même si l'agence américaine dit en être à un stade "assez avancé" de son enquête.

 

L'Australie, le Brésil, l'Equateur, l'Allemagne, les Pays-Bas, Hong Kong, l'Islande, l'Inde, l'Indonésie et l'Espagne figurent parmi les pays impliqués dans l'enquête.

Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 07:20
FBI : Obama a choisi le nouveau directeur

30.05.2013 JDD

 

Le président américain Barack Obama a décidé de nommer à la direction du FBI un républicain ayant servi au Département de la Justice sous la présidence de George W. Bush, selon le New York Times. James Comey, 52 ans, est un ancien gestionnaire de fonds spéculatif qui enseigne actuellement à l’École de Droit de l'Université de Columbia. Il devrait remplacer Robert Mueller, qui doit quitter la direction du FBI en septembre.

 

The Times cite deux personnes ayant connaissance du choix du président, mais la Maison Blanche a refusé de commenter cette information mercredi soir. Selon le journal, la date de la nomination du prochain directeur est inconnue. Robert Mueller était entré en fonction au FBI après les attaques terroristes du 11 septembre 2001 et sous son influence, l'agence qui était vouée principalement à la lutte contre la criminalité en col blanc et le trafic de stupéfiants est devenue un instrument des services secrets et du contre-terrorisme. James Comey a été conseiller général pour un important fonds spéculatif, Bridgewater Associates, dans le Connecticut, et son expérience devrait profiter au FBI qui doit faire face à des coupes de budget.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories