Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 12:56
Soldat du futur: Moscou comptait acheter des éléments en France

 

JOUKOVSKI (région de Moscou), 13 août - RIA Novosti

 

Moscou souhaitait acheter des éléments pour son système d'armes individuel Ratnik en France, mais l'UE a adopté ses sanctions, a annoncé mercredi à Joukovski Igor Sevastianov, directeur général adjoint de l'Agence russe d'import-export d'armements (Rosoboronexport).

 

Système FELIN - photo Sagem

Système FELIN - photo Sagem

 

"Nous avions l'intention d'acheter certains éléments français pour notre système d'arme modulaire Ratnik avant l'adoption des sanctions", a indiqué M.Sevastianov.

 

Dans le même temps, il a reconnu que les éléments produits en Russie étaient plus performants que ceux fabriqués à l'étranger.

 

Le système d'arme modulaire du "soldat du futur" Ratnik comprend une cinquantaine d'éléments - des armes d'infanterie, des munitions, un gilet pare-balles, des moyens de communication et de navigation, d'autres dispositifs faisant largement appel aux hautes technologies.

 

Alexandre Romaniouta, responsable du Commandement central de l'Armée de terre russe, a annoncé début août que Ratnik serait livré à l'armée à partir d'octobre.

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 12:55
Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014

Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014

 

13 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Paris - La France acheminera dans les heures qui viennent des armes en Irak pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l'Etat islamique, les jihadistes qui progressent vers Bagdad, a annoncé l'Elysée mercredi dans un communiqué.

 

Afin de répondre aux besoins urgents exprimés par les autorités régionales du Kurdistan, le chef de l'Etat (François Hollande) a décidé, en accord avec Bagdad, de faire acheminer des armes dans les heures qui viennent, a déclaré la présidence française dans ce communiqué.

 

Rappelant l'entretien de jeudi entre François Hollande et le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani, l'Elysée précise que la France a déjà pris les dispositions nécessaires depuis plusieurs jours pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l'Etat islamique (EI).

 

La situation catastrophique à laquelle doit faire face la population dans la région du Kurdistan irakien nécessite la poursuite et l'amplification de la mobilisation de la communauté internationale, fait-elle valoir.

 

La France, poursuit l'Elysée, entend ainsi jouer un rôle actif en fournissant, en lien avec ses partenaires et en liaison avec les nouvelles autorités irakiennes, toute l'assistance nécessaire.

 

La présidence rappelle que de premières livraisons humanitaires ont eu lieu ces derniers jours et qu'elles vont se poursuivre, le président Hollande ayant demandé au ministre des Affaires étrangères et du développement international (Laurent Fabius) de suivre personnellement cette question.

 

Dix-huit tonnes d'aide humanitaire ont été livrées par la France dimanche à Erbil et un deuxième vol humanitaire français doit arriver à Erbil ce mercredi, selon le ministère français des Affaires étrangères.

 

Ce chargement est de vingt tonnes: il comprend des médicaments, des tentes et du matériel de traitement et de distribution de l'eau pour une cinquantaine de milliers de personnes, selon le ministère.

 

La France, ajoute de son côté la présidence, réitère son soutien au Premier ministre (irakien) désigné, M. Haïdar al-Abadi, ainsi qu'aux responsables politiques irakiens dont le président de la République et le président du Parlement.

 

Il est essentiel que soit rapidement mis en place un gouvernement d'union, représentatif de toutes les communautés irakiennes pour lutter efficacement contre l'Etat Islamique, insiste encore Paris.

 

Avant Paris, la Grande-Bretagne avait déjà annoncé mardi soir qu'elle allait acheminer aux forces kurdes du matériel militaire d'autres Etats contributeurs afin de les aider à faire face à l'offensive jihadiste.

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 12:30
Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

 

13 Août 2014 Elysée.fr

 

La situation catastrophique à laquelle doit faire face la population dans la région du Kurdistan irakien nécessite la poursuite et l’amplification de la mobilisation de la communauté internationale. La France entend jouer un rôle actif en fournissant, en lien avec ses partenaires et en liaison avec les nouvelles autorités irakiennes, toute l’assistance nécessaire.

 

De premières livraisons humanitaires ont eu lieu ces derniers jours. Elles vont se poursuivre. Le Président de la République demandé au ministre des Affaires étrangères et du développement international de suivre personnellement cette question.

 

Conformément aux termes de l’entretien du 7 août entre le Président de la République et le président Barzani, la France a déjà pris les dispositions nécessaires depuis plusieurs jours pour soutenir la capacité opérationnelle des forces engagées contre l’Etat islamique. Afin de répondre aux besoins urgents exprimés par les autorités régionales du Kurdistan, Le chef de l’Etat a décidé, en accord avec Bagdad, de faire acheminer des armes dans les heures qui viennent.

 

La France réitère son soutien au Premier ministre désigné, M. Haïdar AL-ABADI, ainsi qu’aux responsables politiques irakiens dont le Président de la République et le Président du Parlement. Il est essentiel que soit rapidement mis en place un gouvernement d’union, représentatif de toutes les communautés irakiennes pour lutter efficacement contre l’Etat Islamique.

 

La mobilisation doit se poursuivre en faveur du Kurdistan et au profit de l’Irak toute entier. La coordination de l’aide internationale est essentielle.

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:55
La maintenance des CN235 de l’Armée de l’Air sera assurée par Airbus DS et Sabena Technics

 

12 août Aerobuzz.fr

 

La SIMMAD (Structure Intégrée de Maintien en Condition Opérationnelle des Matériels Aéronautiques de la Défense) a choisi Airbus Defence and Space et son sous-traitant Sabena technics pour le maintien en condition opérationnelle de la flotte d’avions de transport Airbus CN235 de l’Armée de l’Air française.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:55
Première transatlantique-nord pour l’A400M

 

13/08/2014 Armée de l'air

 

C’est une expérimentation de plus à mettre à l’actif de l’A400M «Atlas», le nouvel avion de transport tactique de l’armée de l’air!

 

Samedi 9 août 2014, l’A400M «MSN 08» a rejoint Washington (États-Unis) en près de 7h30 de vol, une prouesse réalisée notamment grâce aux performances remarquables de ses quatre turbopropulseurs TP400.

 

Évoluant à la vitesse de Mach 0.68 et au niveau de vol 350 (10 km d’altitude), l’Atlas a pour la première fois emprunté les fameuses North Atlantic Tracks (NAT), voies aériennes utilisées par la plupart des avions de ligne assurant des vols transatlantiques vers les côtes nord-américaines.

 

Au cours de cette mission réalisée  au profit de l'European Air Transport Command (EATC - commandement du transport aérien européen), l’équipage français a quitté la base aérienne 123 d’Orléans pour Cologne (Allemagne), où il a chargé du fret à destination de Washington, via une courte escale à Shannon (Irlande). L’Atlas s’est ensuite rendu au Canada, sur les aéroports de Calgary et de Québec, avant de rejoindre Bruxelles (Belgique) d’une seule traite, pour finalement regagner sa base de stationnement à Orléans.

 

La première traversée de l’Atlantique par l’A400M remonte au mois de mars dernier. L’avion de transport s’était alors rendu en Guyane et en Martinique.

 

Arrivé dans les forces à l’été 2013, l’A400M Atlas est un avion de transport militaire tactique disposant d'une capacité d'allonge stratégique. Unité du centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) stationnée sur la base aérienne 123 d’Orléans, la Multinational Entry Into Service Team (MEST) est responsable de l’expérimentation de l’appareil et de la formation des embryons des premières unités A400M, dont notamment l’escadron de transport 1/61 «Touraine».

Première transatlantique-nord pour l’A400M
Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 10:55
Moustique aedes albopictus - chikungunya

Moustique aedes albopictus - chikungunya

 

12/08/2014 SLT (R) Audrey Caussard - BCISSA  - Direction :  DCSSA

 

Depuis le début du mois de juillet, le service de pathologie infectieuse et  tropicale de l'hôpital d’instruction des armées Laveran, à Marseille, a ouvert une consultation dédiée au diagnostic et au traitement des patients atteints par le chikungunya, en collaboration avec l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille. Une initiative nécessaire pour la région PACA qui totalise un tiers des cas de chikungunya importés en France.

 

Comme le montre le dernier point de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS), environ un tiers des cas importés de chikungunya se trouvent en région PACA. Comme l'explique le médecin en chef François Simon, chef du service des maladies tropicales et infectieuses de l'HIA Laveran, « le chikungunya est moins grave que la dengue. Son taux de mortalité reste très faible et ne représente un danger que pour les populations à risque comme les personnes âgées, mais cette maladie reste douloureuse et handicapante ».

 

Une approche multidisciplinaire de la maladie

 

La mise en place d'une consultation dédiée permet à la fois de diagnostiquer la maladie et d'aider à la prise en charge des douleurs qu'elle implique. Ces consultations ont commencé il y a environ un mois à l'HIA Laveran, au rythme d'un jour par semaine, en collaboration avec l'AP-HM. Les différents cas de patients, d'abord vus par un infectiologue, sont ensuite discutés avec des rééducateurs fonctionnels et des rhumatologues.

 

L'expertise du SSA

 

Le service des maladies tropicales de l'HIA Laveran connaît bien la dengue, le paludisme et le chikungunya ; une expertise de pointe qui en fait un référent national, dans le milieu militaire comme dans le civil. Le MC Simon est d'ailleurs responsable de la coordination des recommandations nationales sur la prise en charge des formes aiguës et chroniques du chikungunya, à la demande de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF).

 

Envoi de renfort du SSA en Martinique

 

Depuis le début de l'alerte chikungunya aux Antilles en novembre 2013, le service du MC Simon est en contact permanent avec le CHU de la Martinique. L’interne des hôpitaux des armées Émilie Javelle a d’ailleurs été dépêchée à Fort de France, pour une mission de trois mois, en réponse à une demande spécifique de renforts compétents. Elle est chargée de monter une filière spécifique au chikungunya, de prendre en charge les cas, mais aussi de mettre en place des projets scientifiques collaboratifs entre les différentes disciplines (traitement de la douleur, rééducation, rhumatologie).

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 10:45
Mali: au moins trois jihadistes présumés arrêtés par l'armée française dans le Nord

 

12 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Bamako - Au moins trois présumés jihadistes ont été récemment arrêtés près de Tombouctou, dans le nord du Mali, par des militaires de l'opération française Barkhane, a appris mardi l'AFP de sources concordantes.

 

Trois terroristes appartenant à Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique, NDLR) ont été arrêtés par les hommes de l'opération Barkhane au cours d'une opération le 10 août près de Tombouctou, a déclaré à l'AFP une source au sein de la communication de la force française.

 

C'est la première prise depuis l'installation de l'opération Barkhane qui a pris la suite de Serval, a souligné cette source, ajoutant que les trois suspects formaient une cellule dans le secteur.

 

Contacté par l'AFP, le ministère français de la Défense a confirmé que trois hommes suspectés d'appartenir à Aqmi ont été arrêtés sans violences par les hommes de l'opération Barkhane.

 

Conformément aux accords en vigueur, ils seront remis aux autorités maliennes dès leur acheminement à Bamako, a-t-on précisé.

 

De son côté, une source malienne a fait état de l'arrestation de quatre jihadistes présumés.

 

Quatre personnes considérées comme des jihadistes ont été arrêtées près de Tombouctou par les forces françaises au cours d'une opération militaire spectaculaire, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire malienne, évoquant l'engagement d'hélicoptères et un travail de renseignement très efficace.

 

Nous nous attendons à recevoir des mains des Français ces terroristes, a-t-elle ajouté sous le couvert de l'anonymat, précisant que parmi eux se trouvaient des Touareg.

 

Une source militaire proche de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a salué une efficace opération française qui a permis de mettre la main sur des terroristes près de Tombouctou.

 

Parmi eux figure un proche de l'Algérien Yéyia Abou Hamame, chef d'Aqmi au Sahel, a-t-on précisé.

 

Yéyia Abou Hamame est considéré comme un proche du Malien Iyad Ag Ghali, chef d'Ansar Dine, un des groupes jihadistes chassés du nord du Mali par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France.

 

L'opération française Serval a été remplacée en juillet par Barkhane, à vocation plus vaste et durable, sur l'ensemble de la zone sahélo-saharienne.

 

Iyad Ag Ghali, demeuré silencieux depuis plus d'un an et demi, est apparu dans une vidéo diffusée récemment sur internet dans laquelle il appelle à combattre la France et ses alliés.

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 16:55
photo EMA

photo EMA

 

12/08/2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense Globale

 

Si l'Union européenne (ou l'OTAN via l'ONU) décidait, dans les prochains jours ou les prochaines semaines, de prêter main forte militairement aux Etats-Unis pour bombarder les positions de l'Etat islamique en Irak, différents scénarios se proposent pour l'armée de l'air française...

C'est le rôle de la planification que l'on imagine de plus en plus chaude.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 16:50
photo EMA

photo EMA

 

12.08.2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense Globale

 

À chaque crise aiguë de ce bas monde, on désespère. Des atermoiements de l’Europe, géant économique aux petits pieds diplomatiques. L’exemple du drame irakien effraie. Les ambassadeurs des vingt-huit se réunissent aujourd’hui en urgence tandis que le Royaume-Uni et la France, de leur initiative bien nationale, expédient déjà de l’aide humanitaire.

 

Le complexe européen est là, originel. Comment voulez-vous prendre rapidement et efficacement une décision à vingt-huit ? Vingt-huit histoires, vingt-huit cultures, vingt-huit mémoires, vingt-huit politiques, vingt-huit intérêts, vingt-huit paroles ? La prudence européenne est rédhibitoire. Chacun pense à sa nation avant de penser Europe. C’est ainsi.

On a attendu en vain ce lundi une déclaration de Catherine Ashton, la Haute Représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité de l’Union européenne. Un joli titre, bien ronflant, comme le Service européen pour l’action extérieure (SEAE), le corps diplomatique de l’UE.

La Britannique est sur le départ fin octobre, en même temps qu’Herman Van Rompuy, le président du Conseil, et Javier Barroso, celui de la Commission. Elle ne laissera pas un grand souvenir mais la responsabilité est partagée. Entre les grandes puissances européennes, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, qui refusent d’abandonner une once de prérogatives sur les sujets internationaux. Qui se retrouvent, s’éloignent et s’isolent au gré des dossiers et du vent.

Sur un autre sujet, allez demander à un Polonais, à un Balte ce qu’il pense viscéralement du voisin russe, tandis que l’Allemand est son premier fournisseur ?

De retour de Bagdad et Erbil, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, s’est fendu d’un communiqué, promis aux Kurdes, pour exhorter à l’action Mme Ashton et la commissaire à l’action humanitaire, la Bulgare Kristalina Georgieva (et candidate à la succession de la Britannique avec l’Italienne Federica Mogherini).

Devant le drame qui se joue à ses portes, l’Europe ne peut rester inactive. C’est un impératif moral (…) C’est aussi ce qu’exigent l’intérêt stratégique européen et la défense des libertés », écrit-il avec emphase. On lit entre les lignes : pour agir, la France n’a jamais eu besoin de l’Europe, c’est donc qu’en Irak, elle ne le souhaite pas vraiment, déjà très sollicitée en Afrique. Les Kurdes veulent des armes mais l’UE n’en a pas contrairement aux nations.

Voilà où en est l’Europe, condamnée à faire illusion, à froncer les sourcils, à servir de paravent.

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 14:50
A400M at Washington

A400M at Washington

 

Tuesday 12 August - Norbert Thomas  News & Press updates

 

Although the German Air Force will receive the first own A400M "Atlas" planned in November 2014 - and Belgium in 2018 - both nations can already use the services of the new European transport aircraft: On 09 August 2014, the A400M flew for the first time German part load out of Cologne military airport towards Washington Dulles airport. MSN008 (military 0008/F-RBAB) returned today from the Canada with first Belgian and additional French partload on board - having since then crossed some international borders…

Crossing new borders


The original mission - led by two French crews on board - was to carry out French aircraft equipment out of Orléans, where all three EATC assigned (and French) A400M are actually stationed. When also air transport requests from Belgium and Germany found their way to the EATC, it turned out, that all three nations could be serviced with one combined mission. This mission was consequently designed in a way that the aircraft was first to land in Cologne-Wahn. The aircraft then turned over to Shannon (Ireland) for a fuel stop. Crossing the Atlantic the Atlas entered Washington Dulles Airport in the late evening, where the aircraft lifted its cargo bay – the German partload was addressed to the German detachment at Holloman Air Force Base (New Mexico). The planned flight path sent the aircraft further to Calgary (Alberta, Western Canada), where it took up the Belgian as well as additional French partload. After a planned fuel stop at Quebeck City (Quebeck, Eastern Canada), the aircraft again headed over the Atlantic towards Brussels military airport at Melsbroek, where MSN008 arrived at 10.15 local. Finally reaching its home base, the “Atlas” had covered a total distance of more than 10.000 nautical miles, nearly 20.000 kilometers.

 

Mission overview


Always in the starting blocks


Watching this remarkable aircraft diving through the skies is also due to many EATC impulses within its Functional Division, where aircraft specialists of the EATC Participating Nations created successfully a number of concepts to accelerate the aircrafts introduction into the national Air Forces.  
 “We have made our homework yet”, remarks EATC Commander, Major General Christian Badia, as EATC provides guidance and know-how, e.g. by enhancing many interoperability measures around the new aircraft - thus decreasing later expensive harmonization procedures. “When in a few months the first German A400M touches the ground of Air Transport Wing 62 in Hannover-Wunstorf, the German Air Force can rely on us when it comes to functional and operational issues on this very modern aircraft. By the way, this first complex A400M mission with international payload indicates, that EATC gathers all the momentum, taking action and care to make the A400M introduction a success – in functional as well as in operational matters. And it (EATC) has to, because in less than one decade we run a hundred of this remarkable aircraft.”   

Find more about the A400M evolution here


 

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 13:30
Mistral: la Russie ne paiera sa commande à la France qu'à la réception du deuxième navire

La Russie, l'un des plus grands importateurs de matériel militaire et de technologies, a signé en 2011 un contrat officialisant l'achat à la France de deux navires de guerre Mistral pour 1,2 milliard d'euros.

 

12/08/2014 latribune.fr

 

Alors que Paris conditionne la livraison du deuxième porte-hélicoptère à "l'attitude de la Russie" dans la crise ukrainienne, Moscou dit vouloir faire "valoir ses droits jusqu'au bout" en cas de rupture du contrat.

 

"Le paiement final, en accord avec le contrat signé, sera fait en novembre 2015 après la livraison du second navire." Le directeur du groupe public d'armement russe Rosoboronexpor, Anatoli Issaïkin, a annoncé la couleur dans une interview à l'agence russe Itar-Tass.

Tant que les deux porte-hélicoptères Mistral ne seront pas livrés à la Russie, rien ne sera donc payé à la France. Si un seul navire est livré, il en sera de même. La Russie a averti la France qu'elle "fera valoir ses droits jusqu'au bout" en cas de rupture du contrat.

La deuxième livraison dépendra "de l'attitude de la Russie"

Fin juillet, le président français François Hollande avait assuré que le premier bâtiment serait envoyé comme prévu en octobre 2014, tandis que la livraison du deuxième bâtiment dépendra, elle, "de l'attitude de la Russie".

La Russie, l'un des plus grands importateurs de matériel militaire et de technologies, a signé en 2011 un contrat officialisant l'achat à la France de deux navires de guerre Mistral pour 1,2 milliard d'euros.

Une livraison "totalement inappropriée"

Mais la crise en Ukraine, qui a plongé Occidentaux et Russes dans leur plus grave confrontation depuis la fin de la Guerre Froide, a mis Paris en porte-à-faux face à ses partenaires occidentaux: les États-Unis ont qualifié la livraison des Mistral de "totalement inappropriée". L'Union européenne a lancé début août une troisième salve de sanctions, cette fois visant le coeur de l'économie russe.

Pour le président russe Vladimir Poutine, Washington fait du "chantage" à la France afin qu'elle ne remplisse pas ses obligations contractuelles envers Moscou.

Vladimir Poutine a par ailleurs annoncé fin juillet vouloir réduire les importations militaires européennes et assuré que la Russie est "tout à fait" capable de produire tout ce dont le pays a besoin.

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 12:55
Herve Guillou - photo ensta-bretagne

Herve Guillou - photo ensta-bretagne

 

12 Août 2014 Par Marine & Océans

 

Apres la récente ratification par le Président de la République de la proposition du Conseil d'administration de DCNS, Hervé Guillou est donc désormais très officiellement reconnu comme Président du Conseil d'administration et Président directeur général du groupe francais, leader mondial du naval de défense, point d'orgue à un parcours professionnel particulièrement riche.

 

Hervé Guillou a commencé sa carrière en 1978 au sein de la direction des constructions navales, d'abord à Cherbourg puis à Nantes-Indret. Il a ensuite rejoint, en 1989, la Direction Générale pour l'Armement (DGA) à Paris où il a exercé les responsabilités de directeur de Cabinet. En 1993, il est nommé Directeur du programme international tripartite (Royaume-Uni, Italie, France) des frégates antiaériennes Horizon. En 1996, il devient Directeur général délégué de la société d'ingénierie nucléaire Technicatome, filiale d'Areva. En 2003, il rejoint le groupe EADS comme Président directeur général d'EADS space transportation, business Unit franco-allemande en charge, en particulier, de la maîtrise d'oeuvre du lanceur Ariane et du programme de missiles balistiques M51. En 2005, Hervé Guillou devient Président directeur général de la business unit Defence and communications systems basée à Munich d'EADS/Cassidian (devenue Cassidian Systems). En 2011, il crée Cassidian cyber security dont il devient Président directeur général. De septembre 2012 à janvier 2014, il est Senior advisor defence and security d'EADS. Hervé Guillou est diplômé de l'Ecole Polytechnique, de l'ENSTA ParisTech (École nationale supérieure de techniques avancées), de l'INSTN (Institut national des sciences et techniques nucléaires) et de l'INSEAD.

 

"C'est un honneur et une fierté pour moi de rejoindre DCNS qui sous l'impulsion de mes prédécesseurs et de leurs équipes s'est transformé en société industrielle et a affiché de nouvelles ambitions stratégiques, a-t-il déclaré. DCNS est aujourd'hui un leader mondial du naval de défense et se développe sur de nouveaux marchés. Je connais DCNS pour y avoir fait mes débuts professionnels et avoir travaillé en relation avec le secteur naval tout au long de ma carrière. Je me reconnais dans ses valeurs et suis admiratif de ses savoir-faire techniques et de sa capacité à gérer des programmes industriels complexes. J'ai toute confiance dans le talent de ses équipes pour relever avec succès les défis opérationnels et stratégiques des années à venir et mener son développement tout en assurant sa rentabilité en France et à l'international ».

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 11:55
Utilisation virtuelle grâce à un simulateur. Crédit photo : SIRPA Terre

Utilisation virtuelle grâce à un simulateur. Crédit photo : SIRPA Terre

 

12/08/2014 Armée de Terre

 

Les stades d’initialisation et d’orientation d’une opération d’armement sont destinés à encadrer le processus d’expression du besoin issu des forces et à stabiliser le besoin opérationnel.  Ils permettent d’identifier et d’étudier les options possibles afin d’en dégager une solution cohérente en termes calendaire et financier.

 

Au cours du stade d’initialisation, une première analyse permet de dégager l’éventail des options permettant de répondre au besoin de l’utilisateur et de définir un ordre de grandeur des coûts prévisionnels. Ce panel inclut les options telles que, le développement spécifique, les achats sur étagère, la modernisation d’un système existant, l’extension du périmètre d’une autre opération d’armement, etc. L'initiative du besoin des forces aéroterrestres procède de la demande de l’EMAT.

 

La décision de lancement d’initialisation (DLI) prise par le CEMA officialise le début du stade. Un dossier d’orientation (DOR), récapitulant les options identifiées, est rédigé. L’approbation du DOR marque le début du stade d’orientation. Ce deuxième stade vise à stabiliser le besoin opérationnel et à proposer une solution privilégiée parmi les options définies dans le DOR. Chaque option est analysée sous les angles des coûts, des délais, des performances opérationnelles et du soutien. Ces analyses sont confiées à une équipe de programme intégrée (EDPI) pilotée conjointement par un directeur de programme (DP) et un officier de programme (OP) de la STAT. L’OP rédige une fiche de caractéristiques militaires stabilisée (FCMs) qui constitue la référence du besoin à ce stade. En parallèle, l’EDPI analyse la faisabilité des différentes options du DOR et propose une solution à privilégier.

 

Ce travail fait l’objet du dossier de choix. L’approbation du DOC et de la FCMs fait rentrer l’opération d’armement dans son stade de conception.

 

Le module d’appui au combat

 

Le module d’appui au combat se situe entre le stade d’initialisation et le stade d’orientation. En 2013, la STAT a réalisé une évaluation technico-opérationnelle du bull Terrier. En février 2014, elle a réalisé un travail de modélisation, donnant lieu à des vues 3D du futur équipement. En avril 2014, les expérimentateurs ont procédé à une immersion 3D dans la maquette de l’équipement grâce à un simulateur. Ils ont ainsi pu virtuellement l’utiliser pour vérifier le caractère opérationnel des fonctions proposées. En juin 2014, une maquette en bois va être réalisée pour approfondir l’étude de faisabilité dont les conclusions sont attendues en décembre 2014 pour rédiger le dossier. La livraison de ce nouvel équipement n’est pas prévue avant 2025.

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:55
Organisations criminelles et Etats de droit : comment les Etats-Nations se mobilisent-ils pour lutter contre les sociétés criminelles internationales ?

 

source grasco.u-strasbg.fr

 

Soirée-débatà la Bibliothèque du Palais de Justice de Paris

 

«Organisations criminelles et Etats de droit : comment les Etats-Nations se mobilisent-ils pour lutter contre les sociétés criminelles internationales ? Quelles réponses juridiques à l’un des principaux enjeux du XXIème siècle ?»

 

Jeudi 11 septembre 2014 18H00–21H00

 

 

 

Myriam Quéméner, avocat général à la Cour d’Appel de Versailles, et Karim Baïla, Grand reporter de guerre agence Capa, (France 2 Envoyé spécial, Canal +), lauréats du Prix Falcone 2013, remis par la Ville de Strasbourg et le Conseil de l’Europe dans le cadre du Forum Mondial de la Démocratie le 28 Novembre 2013, participeront à un débat avec Christiane Feral-Schuhl, avocat, ancien Bâtonnier de Paris, Yves Charpenel, 1er avocat général près la Courde cassation, et Laurent Hincker, avocat, co-fondateur du Prix Giovanni Falcone.

 

Ouverture de la soirée avec un florilège des enquêtes TV de Karim Baila

 

Karim Baila : La route internationale de l’héroïne, l’organisation criminelle de la traite des femmes en Albanie, immersion d’un Grand Reporter

 

Myriam Quéméner : Le trafic d’êtres humains à l’ère du numérique

 

Yves Charpenel : La coordination internationale dans la lutte contre les organisations criminelles

 

Laurent Hincker : L’approche de la Cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg

 

Christiane Feral-Schuhl : Etat de droit et juridiction internationale, bilan et perspective

 

Inscription avant le 5 septembre 2014: ifrav.fr/soiree-falcone-paris ou par téléphone au 06 76 66 20 59

 

 

Organisations criminelles et Etats de droit : comment les Etats-Nations se mobilisent-ils pour lutter contre les sociétés criminelles internationales ?

Le Prix Giovanni Falcone

 

Dans un monde où les démocraties sont fragilisées par les sociétés criminelles et le terrorisme, il est essentiel d’honorer des professionnels et des personnes issues de la société civile engagés dans la lutte contre ces menaces criminelles, quelquefois au prix de leur vie.

Informer, encourager, mobiliser : le soutien des institutions et de la société civile participe de la lutte contre les sociétés criminelles.

Une soirée du Prix Giovanni Falcone autour des lauréats, accompagnés d’experts dans le domaine de la lutte contre les sociétés criminelles aura lieu au Barreau de Paris le 11 septembre de chaque année, suivie de la réunion des membres du jury du Prix pour élire les lauréats de l’édition suivante.

Au mois de mai 2012 a eu lieu la commémoration des vingt ans de l’assassinat du Juge Giovanni Falcone par la mafia en Italie. A cette occasion, le Prix Falcone a été créé dans le cadre du Forum Mondial de la Démocratie avec le soutien de la Ville de Strasbourg en novembre 2012.

Cette initiative citoyenne d’associations de défense des droits de l’Homme, l’IFRAV, et l’association Justice et Démocratie, a trouvé un écho favorable auprès des élus de la Ville de Strasbourg et des institutions européennes.

Une deuxième édition a eu lieu le 28 novembre 2013, sous l’égide de la Ville de Strasbourg, représentée par madame Nawel Rafik- Elmrini, adjointe au maire, chargée des relations internationales, présidente du jury du Prix Giovanni Falcone. Cette seconde édition a obtenu un écho favorable dans les médias.

Trois Prix Falcone sont délivrés dorénavant chaque année par la Ville de Strasbourg et le Conseil de l’Europe pendant le Forum Mondial de la Démocratie du Conseil de l’Europe.

 

Le Prix Falcone pour la justice, attribué à un professionnel du droit (magistrat, avocat, policier, gendarme) ou institution qui intervient dans le champ de la criminalité mafieuse.

Myriam Quéméner, magistrat, lauréat 2013, pour son travail de magistrat dans l’organisation des moyens juridiques dans la lutte contre la cybercriminalité

 

Le Prix Falcone pour la démocratie, attribué à un journaliste ou un militant de la société civile qui alerte l’opinion publique.

Karim Baïla, Grand reporter de guerre Agence CAPA, lauréat 2013 pour l’ensemble de ses enquêtes et son travail d’immersion inédit

 

Le Prix Falcone pour les droits de l’Homme à toute personne, institution ou ONG qui défend les droits de l’Homme contre les dérives mafieuses et terroristes

La Télévision publique algérienne, représentée par son Directeur Général Tewfik Khelladi, lauréat 2013 à la mémoire des journalistes et personnels de la télévision assassinés par les terroristes pendant les années de plomb

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:50
La C.A du 1 REG à l'assaut de l'Espagne

 

24-07-2014 source 1e REG - Réf : 386 | 444

 

Pendant une semaine, du 7 au 14 juin 2014 la Compagnie d'appui du 1 REG est partie en Espagne pour réaliser une exercice de grande ampleur en contre déminage.

 

« Interdict » un exercice OTAN de grande ampleur.

 

L’Exercice « Interdict », n’est pas seulement un exercice de contre-IED bilatéral Franco-Espagnol. Sur le camp étaient présent un multitude de nationalités. Espagnols, Français, mais aussi, Américains, Polonais, Emirats Arabes Unis, etc.

Qu’ils soient organisateurs, acteurs ou simplement observateurs, chacun est venu dans l’espoir de pouvoir échanger sur les différentes techniques de déminage, d’ouvertures d’itinéraires et de gestion des incidents etc. L’exercice devait être le plus réaliste possible, c’est ainsi que sur la base d’un Retex[1] les organisateurs Espagnols avaient calqué la carte du Mali sur celle de leurs pays.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:45
Des Alpins du 13 au DLEM

 

10-08-2014 DLEM - Réf : 110 | 84

 

En cette fin juillet, la 1° compagnie du 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins (BCA) est devenue la 1° compagnie du Détachement de Légion Etrangère de Mayotte. Surnommés Les Loups, ces Chasseurs vont s’approprier les missions du DLEM et découvrir les spécificités de Mayotte pendant 4 mois.

 

Dès leur arrivée sur l’île, l’exercice LANDRA leur a permis de montrer leurs capacités et leurs savoir-faire. Evaluées dans plusieurs domaines notamment le tir, le secourisme au combat et la protection contre la foule, les sections ont reçu pour mission la défense d’un point d’intérêt vital de l’île.

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:35
DND to Spend P15 B for Two Ships, P2.5 B for Ammunition

Navantia ship model during ADAS 2014 exhibition (photo : Roy Kabanlit)

 

11 Aug 2014 Defense Studies

MANILA, Philippines - The defense department will spend P2.5 billion for the ammunition of the two frigates it will acquire for the Philippine Navy.

Defense Assistant Secretary Patrick Velez said security officials have decided to separate the purchase of ammunition from the frigate acquisition project, citing international arms restrictions.

“There will be two (projects). The acquisition of armaments will be treated as a separate project,” Velez told The STAR in a recent interview.

“You cannot combine the offensive portion and the actual building of the ship. The ammunition will require about P2.5 billion,” he added.

Velez said they could not award the project to shipyards that do not manufacture missiles.

Before it was divided into two, the frigate acquisition project had an approved budget of P18 billion. About P2.5 billion of the outlay was allotted for the ships’ armaments.

Now that the project has been divided into two lots, the budget for the two ships stands at P15.5 billion.

Sources told The STAR defense department might consider negotiated procurement for the ammunition to ensure that the armaments are compatible with the ships to be acquired.

Defense officials are about to finish the technical discussions for the project and will hold the bidding for the project within the year.

A total of six companies are qualified to submit bids for the project. They are Navantia Sepi (RTR Ventures) of Spain, South Korean firms STX Offshore & Shipbuilding, Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co. Ltd. and Hyundai Heavy Industries, Inc.; Indian firm Garden Reach Shipbuilders & Engineers Ltd. and French company STX France SA.

The frigate acquisition project is among the big-ticket items in the Armed Forces Modernization Program.

The ships can be used to boost the Philippines’ security presence in the West Philippine Sea, repatriate migrant workers and respond to calamities.

The two ships to be acquired for the Navy are expected to complement the BRP Gregorio del Pilar and the BRP Ramon Alcaraz, the two vessels purchased from the United States.

(PhilStar)

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 20:55
Déminage sur la plage de Plouhinec

Déminage sur la plage de Plouhinec

 

11/08/2014 Actu Marine

 

Suite à la découverte d’un obus sur la plage de Plouhinec dans le Morbihan, le groupement des plongeurs démineurs de la Marine a été alerté le 7 août 2014.

 

Une équipe de quatre plongeurs démineurs se trouve d’alerte 24/24 pour neutraliser tout engin explosif découvert sur le littoral Atlantique. Cette fois-ci, l’obus a été découvert par un pêcheur en bordure de plage.

 

Après investigation, les plongeurs démineurs ont décidé de déplacer la munition dans un bunker isolé afin de la contre-miner loin de la plage et en toute sécurité. Un pain de plastique  relayé à un détonateur est mis en place sur la munition afin de la contre-miner à distance.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:55
Passations de commandement à la base navale de Dégrad des Cannes

 

11/08/2014 Sources : Marine nationale

 

Le 25 juillet 2014, le général de division aérienne Philippe Adam, commandant supérieur des forces armées en Guyane (FAG), a fait reconnaître le capitaine de frégate Alban Mathieu comme nouveau commandant de la base navale de Dégrad des Cannes, succédant au capitaine de frégate Serge Permal-Toulcanon.

 

Auparavant, le patrouilleur de 400 tonnes La Gracieuse (P400) avait reconnu comme nouveau commandant le 18 juillet, le lieutenant de vaisseau Yann-Eric Noat  en remplacement  du capitaine de corvette Nicolas Mousseau.

 

Les bâtiments de la Marine nationale des FAG contribuent à la protection du territoire national et des installations stratégiques avec un effort tout particulier sur le Centre Spatial Guyanais lors des tirs de fusées pour assurer la sécurité du plan d’eau. Ils contribuent également à la sécurité et à la préservation des intérêts nationaux dans les espaces sous souveraineté française, missions essentiellement axées sur l’Action de l'État en mer (AEM) et la surveillance des pêches. Pour cette mission spécifique, la Marine nationale va doter en 2015 la base navale de Dégrad des Cannes d’une Embarcation Relève Filet, ERF.

 

Les deux P400 de la Marine nationale et les deux VCSM de la gendarmerie mènent par ailleurs des missions de surveillance maritime et soutiennent les interventions relevant de la sécurité publique (lutte contre la pollution, sauvetage en mer, …) Ces missions sont le plus souvent réalisées dans le cadre de coopérations interministérielles associant d’autres services de l’État. Elles peuvent également s’inscrire dans le cadre de coopérations bilatérales et multinationales, notamment pour la lutte contre la pêche et les trafics illicites.

 

Pour mener leurs missions, les FAG sont armées par des moyens terrestre et maritime qui leur confèrent une capacité d’intervention interarmées rapide et adaptée, notamment dans la lutte contre l’orpaillage clandestin (missions HARPIE).

 

Les forces armées en Guyane (FAG) constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le Théâtre Antilles-Guyane, en coordination avec les forces armées aux Antilles (FAA) qui assurent notamment le soutien logistique des P400 lors de périodes d’entretien majeur à Fort de France.

Passations de commandement à la base navale de Dégrad des Cannes
Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:55
Moscou participera au salon Euronaval 2014 à Paris

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

La Russie continuera de participer aux salons de défense étrangers malgré les sanctions, et sera présent au salon Euronaval 2014 programmé à Paris du 27 au 31 octobre, a annoncé lundi à Moscou Konstantin Biriouline, directeur adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS).

 

"Nous ne renonçons pas à notre participation aux salons étrangers et prendrons part au salon naval et maritime Euronaval", a indiqué M.Biriouline.

Le responsable avait antérieurement déclaré que Moscou réduirait sa participation aux salons de défense européens en raison des sanctions.

 

L'UE a introduit en juillet des sanctions visant, entre autres, l'industrie militaire russe et les technologies de pointe à "double usage" (civil et militaire). Les Etats-Unis ont déjà introduit des sanctions contre une série de compagnies russes, y compris contre des entreprises de défense.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 16:52
Malbork : dans la peau d’un technicien en télécommunication satellitaire

 

11/08/2014 Sources : EMA

 

Depuis le 28 avril 2014, le sergent Ludwig, 23 ans, est en mission à Malbork au sein du détachement français présent sous mandat de l’OTAN.

 

Affecté au sein du Groupement tactique des systèmes d’information et de communications aéronautiques (GTSICAéro) 10.805 de la base aérienne (BA) 105 d’Evreux, il est le spécialiste des systèmes d’information et de communication (SIC) du détachement, nécessaires à la réalisation de sa mission.

 

Le déploiement d’un détachement opérationnel peut difficilement être réalisé sans le concours de systèmes d’information opérationnels. Le travail quotidien du GTSICAéro depuis le 24 avril 2014, permet au DETAIR de disposer des systèmes d’information et des outils informatiques en cohérence avec la permanence opérationnelle assurée par le détachement.

 

La projection de l’échelon précurseur a permis l’installation des moyens SIC indispensables au bon déroulement de la mission et en assure le soutien. Il s’agit de la téléphonie, des réseaux opérationnels et des réseaux classifiés qu’il a fallu mettre en œuvre, maîtriser et surtout optimiser.

 

Les techniciens de cette unité de l’armée de l’Air  ont une grande habitude des missions en environnement international, avec le souci permanent de réactivité exigée lorsque le déploiement est particulièrement contraint en termes de délais.

 

Au début de la mission, l’équipe fut en charge du déploiement complet des réseaux du détachement : de la pose du câblage à la mise en place des postes de travail en passant par les configurations d’antennes satellitaires. A présent, le quotidien du sergent Ludwig est rythmé par la surveillance des différents canaux de communication du détachement et de leur maintenance quotidienne. Afin d’assurer une liaison permanente avec la métropole, le sergent Ludwig et ses collègues assurent une permanence pour répondre à toute panne impromptue.

 

Cette nouvelle projection en mission a permis au sergent Ludwig de parfaire ses compétences dans le déploiement de réseau satellitaire. « Cette mission m’a prouvé encore une fois que la capacité d’adaptation est essentielle dans mon travail ».

 

Le détachement aérien de Malbork assure sous mandat de l’OTAN, jusqu’au 1er septembre 2014, la permanence opérationnelle dans l’espace aérien de la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie. Le dispositif aérien contribue à garantir l’intégrité de leur espace aérien. Les pilotes français réalisent parallèlement des entraînements à la NATO AIR POLICING aux côtés de l’armée polonaise.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 16:30
Opération Enduring Freedom : la frégate Courbet ravitaillée par un pétrolier américain

 

11/08/2014 Sources : EMA

 

Le 6 aout 2014, la frégate de type La Fayette (FLF) Courbet, engagée dans l’opération Enduring Freedom, a été ravitaillée à la mer par le pétrolier-ravitailleur américain l’USNS Laramie dans le Sud de la mer Rouge.

 

Dans le cadre d’accords militaires entre les pays de l’OTAN, et sans être engagés dans la même opération, les bâtiments français ont la possibilité de se ravitailler en mer auprès des bâtiments de l’Alliance. Ces dispositions permettent au Courbet de maintenir sa présence en mer plus longtemps, et lui autorisent les changements d’allure indispensables à la mission de patrouille et de contrôle dans laquelle il est engagé.

 

Selon les procédures habituelles, les deux bâtiments ont adopté une route parallèle à moins de 40 mètres l’un de l’autre puis ont procédé au ravitaillement en combustible de navigation et en carburant pour aéronef. L’USNSLaramie a ainsi délivré 335 m3 de combustible de navigation à la frégate Courbet. La grande fluidité de cette opération est possible grâce à la maîtrise des procédures de l’OTAN par les deux équipages.

 

Engagé depuis le 4 août dans l’opération EnduringFreedom, le Courbet assure la permanence de la France dans la mission de lutte contre les trafics maritimes liés au terrorisme dans la mer Rouge, le golfe d’Aden et le golfe Persique.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 14:40
Oboronexpo-2014: Allemagne, France et USA répondent présent

 

JOUKOVSKI (région de Moscou), 11 août - RIA Novosti

 

Les sanctions décrétées contre la Russie n'ont pas dissuadé l'Allemagne, les Etats-Unis et la France de participer au salon international de l'armement et du matériel militaire Oboronexpo-2014 de Joukovski (région de Moscou), ont annoncé lundi les organisateurs de l'événement.

 

"Les principales entreprises de l'industrie de défense russe participeront au salon", indiquent les organisateurs dans un communiqué précisant en outre que l'Algérie, l'Allemagne, l'Arménie, la Biélorussie, la Chine, les Etats-Unis, la France, l'Inde, la République tchèque et la Suisse prendront en outre part au salon qui se déroulera du 13 au 17 août.

 

L'exposition réunira au total 250 participants qui exposeront leurs produits sur une surface de plus de 6.000m2 .

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 13:55
Paris demande à l'UE de se mobiliser face à la demande d'armes des Kurdes

 

11 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Paris - La France a demandé lundi à l'Union européenne de se mobiliser face à la demande d'armements du président du Kurdistan irakien Massoud Barzani, dans une lettre adressée par le chef de la diplomatie, Laurent Fabius, à son homologue européenne, Catherine Ashton.

 

Le président Barzani a insisté sur la nécessité impérieuse de disposer d'armements et de munitions lui permettant d'affronter et de battre le groupe terroriste de l'Etat islamique. Il est indispensable que l'UE se mobilise dès aujourd'hui pour répondre à cet appel à l'aide, écrit M. Fabius dans cette lettre datée du 11 août, en souhaitant la tenue d'une réunion spéciale des ministres des Affaires étrangères de l'UE.

 

Celle-ci a également été demandée par l'Italie, au moment où l'UE a annoncé une réunion mardi au niveau des ambassadeurs à Bruxelles.

 

Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir d'urgence mobiliser les Etats membres ainsi que les institutions européennes pour répondre (à l'appel du président Barzani). Une réunion spéciale du Conseil des ministres des Affaires étrangères m'apparaît souhaitable, ajoute le ministre dans son courrier à Mme Ashton dont l'AFP a obtenu copie.

 

Laurent Fabius s'est rendu dimanche à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan, où il a rencontré le président Barzani et assisté à la livraison d'aide humanitaire française destinée aux populations déplacées fuyant l'offensive des jihadistes de l'Etat islamique (EI).

 

Devant le drame qui se joue à ses portes, l'Europe ne peut rester inactive. C'est un impératif moral de solidarité avec les communautés persécutées. C'est aussi ce qu'exigent l'intérêt stratégique européen et la défense des libertés, poursuit M. Fabius dans sa lettre.

 

Le président Massoud Barzani du gouvernement régional du Kurdistan m'a demandé la mise en place en extrême urgence d'un pont aérien d'aide humanitaire de l'Europe vers le nord de l'Irak, ainsi que le déploiement de moyens de construction provisoire, pour aider les autorités locales à répondre aux besoins des centaines de milliers de déplacés qui fuient la barbarie de l'Etat Islamique, poursuit M. Fabius.

 

Par ailleurs, dans une déclaration publiée par le Quai d'Orsay lundi, le chef de la diplomatie française rappelle, comme la veille à Bagdad, que l'Irak a besoin d'un gouvernement de large rassemblement.

 

Nous apportons notre plein soutien aux efforts en ce sens du président irakien Fouad Massoum, avec lequel je me suis entretenu hier (dimanche), et nous appelons tous les responsables politiques irakiens au dialogue pour trouver une solution politique rapide acceptable par toutes les composantes du pays, ajoute-t-il.

 

Le processus engagé lors des élections législatives du 30 avril dernier doit se poursuivre et conduire à une solution politique acceptable par toutes les composantes de la population irakienne et respectueux du droit de chacun, ajoute M. Fabius. L'Irak n'a pas réussi à se doter d'un gouvernement depuis ces élections.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 12:55
Vol d'échange entre pilotes français et jordanien

Vol d'échange entre pilotes français et jordanien

 

11/08/2014 Armée de l'air

 

Du 21 juillet au 1er août 2014, l’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara» a accueilli, sur la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara, une délégation jordanienne de cinq militaires.

 

Pendant deux semaines, pilotes, mécaniciens navigants et sauveteurs-plongeurs jordaniens ont participé à des vols d’instruction aux côtés des équipages français, et ont profité de leur savoir-faire en matière de sauvetage maritime de jour et de nuit.

 

Les échanges bilatéraux entre la France et la Jordanie sont menés régulièrement. Dans le domaine de la recherche et du sauvetage (Search and Rescue – SAR). Les équipages des deux pays se retrouvent environ deux fois par an pour partager leurs expériences.

 

 

Entraînement à l'hélitreuillage

Entraînement à l'hélitreuillage

Entraînement entre mécaniciens navigants

Entraînement entre mécaniciens navigants

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories