Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 12:26
Kurdistan-Irak : soutien des armées à l’action humanitaire de la France

 

11/08/2014 Sources : EMA

 

Le 9 août 2014, compte-tenu de la gravité de la situation au Kurdistan irakien, le président de la République a annoncé que la France allait procéder à de premières livraisons d’équipement de secours, afin de répondre aux besoins humanitaires immédiats.

 

Dans le même temps, il a été demandé à l’état-major des armées (EMA) de planifier et de conduire la projection du fret humanitaire à destination de la population kurde, en situation de détresse humanitaire. Dans ce cadre, le centre de planification et de conduite des opérations (EMA/CPCO) a ordonné l’affrètement d’un avion A340 de l’armée de l’Air, appartenant à l’escadron de transport 3/60 Estérel.

 

 Samedi 9 août en fin d'après-midi, sur la base aérienne 110 (BA110) de Creil dans l'Oise, une équipe de huit personnes du district du transit aérien en région parisienne (DITAP) a procédé au conditionnement des 18 tonnes d'aide humanitaire. Les militaires du DITAP ont ainsi mis sur palettes les couvertures, tentes et autres médicaments fournis notamment par la sécurité civile.

 

Depuis la base de Creil, trois rotations de camion ont permis d'acheminer les palettes conditionnées vers l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, pour être chargées dans l’Airbus A 340 de l’Esterel.

 

En liaison avec les personnels de l'aéroport, les équipes logistiques de l'armée de l'Air ont réalisé le chargement du fret à bord de l'avion, avant son décollage vers 7 heures du matin en direction l'aéroport d'Erbil dans le Kurdistan irakien.

 

Le 10 aout à midi, l'aéronef militaire se posait à Erbil et débutait immédiatement les opérations de déchargement. Durant l’escale, le ministre des affaires étrangères, M. Laurent Fabius, est venu retrouver l’équipage de l’armée de l’Air afin de superviser la manœuvre globale et remettre officiellement ce chargement humanitaire aux autorités locales, ainsi qu’aux organisations non gouvernementales qui apportent leur secours aux populations déplacées.

 

A l’issue du déchargement, l’équipage de l’A340 a redécollé en milieu d’après-midi. La réactivité et le professionnalisme des équipages ont permis de répondre très rapidement au besoin des populations locales, en étroite coopération avec le ministère des affaires étrangères.

Kurdistan-Irak : soutien des armées à l’action humanitaire de la France
Kurdistan-Irak : soutien des armées à l’action humanitaire de la FranceKurdistan-Irak : soutien des armées à l’action humanitaire de la FranceKurdistan-Irak : soutien des armées à l’action humanitaire de la France
Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 10:55
Déchargement Assistance humanitaire française  à Irbil 10 Aug 2014 - photo MinDef Fr

Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014 - photo MinDef Fr

 

11/08/2014 Par L'Expansion.com avec AFP

 

Lorsque la France intervient militairement, comme au Mali ou en Irak, ses dépenses sont "imputées sur les fameux 3% qu'elle doit respecter pour le déficit", souligne le député PS Olivier Faure ce lundi, qui demande à l'Union européenne de prendre le relais.

 

Lire l’article

 

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 10:30
Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

Combattante kurde de Ras Al-Ayn. photo Hamid Mesud

 

 

11/08/2014 Par LEXPRESS.fr

 

La France va examiner la possibilité de livrer des armes aux Kurdes et aux Irakiens, a déclaré ce dimanche Laurent Fabius en déplacement en Irak. Cette mesure serait mise en place "en liaison avec les Européens".

 

Lire l’article

 

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:50
Air Weapons: The Smallest Smart Bomb

 

August 8, 2014: Strategy Page

 

British Defense firm Thales has developed an unpowered version of its LMM (Lightweight Multi-role Missile). The original LMM is a 76mm (diameter), 13 kg (28.6 pounds) missile with a range of eight kilometers that uses laser (beam riding) guidance. It can be fired from the air or the ground.

 

The new version is called FFLMM and is LMM without the rocket motor. That means FFLMM weighs only six kg (13 pounds) and is 700mm (27.5 inches) long. FFLMM has larger fins for guidance and lift so that from a high altitude FFLMM has a range of at least two kilometers. FFLMM also has GPS and INS (inertial) guidance in addition to laser. This FFLMM can be used as a lightweight smart bomb. A U.S. defense firm is marketing FFLMM as “Fury.”

 

Small missiles like LMM have become more common in the last five years. This is due to technical advances. For example over the last two decades several firms have figured out how to turn 70mm (2.75 inch) unguided rockets into laser guided missiles. All these 70mm guided rockets are basically 13.6 kg (30 pound) 70mm rockets with a laser seeker, a 2.7 kg (six pound) warhead, and a range of about six kilometers when fired from the air. Laser designators on a helicopter, or with troops on the ground, are pointed at the target and the laser seeker in the front of the DAGR homes in on the reflected laser light.

 

These 70mm designs are finally starting to get orders and there is plenty of competition. Back in 2010 the U.S. began using the 15.6 kg (34.5 pound) Griffin in Afghanistan, fired from UAVs and gunships. The Griffin came about because the existing small missile (Hellfire) was often too big. The Hellfire II weighs 48.2 kg (106 pounds), carries a 9 kg (20 pound) warhead, and has a range of 8,000 meters. The Griffin has a 5.9 kg (13 pound) warhead which is larger, in proportion to its size, than the one carried by Hellfire. Griffin has pop-out wings, allowing it to glide and thus has a longer range (15 kilometers) than Hellfire. UAVs can carry more of the smaller missiles, typically two of them in place of one Hellfire. There are similar arrangements for LMM. The LMM is believed to have the same design approach as the Griffin, including a fairly large warhead (over 5 kg).

 

The British Royal Navy has become the first customer for the LMM, ordering a thousand of them in 2011 for its new Lynx Wildcat helicopter. The LMM will enter service by the end of the decade and the FFLMM shortly thereafter. The light weight of the FFLMM makes it useful for many smaller UAVs.

 

In 2013 Turkish firm joined with Thales to develop and market a ship mounted remote control launcher for LMM. The Aselsan Missile Launching System (MLS) has eight LMMs in sealed containers, plus some sensors. The launcher can be mounted on small warships, shore installations, or oil rigs.

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:25
Récupération de l’antenne remorquée du sous-marin Améthyste lors de son escale au Brésil

 

5 août 2014. Portail des Sous-Marins

 

Le 21 juillet dernier, le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste a fait escale au Brésil à l’occasion de la semaine commémorant le centenaire des forces sous-marines brésiliennes. Le remorqueur de haute-mer brésilien “Tridente” a participé à la récupération du sonar remorqué du SNA, un câble d’une longueur d’environ 500 m contenant des hydrophones. Cette opération s’est déroule à proximité des îles Pai et Mãe, au large de Rio de Janeiro.

 

A cette occasion, des marins français ont embarqué sur le remorqueur de haute-mer brésilien Tridente. Ils ont ainsi récupéré l’antenne du sous-marin Améthyste avec l’aide de l’équipage brésilien.

 

Il était prévu au départ que le sous-marin effectue seul cette tâche, mais l’état de la mer ne l’a pas permis. Le remorqueur a donc été dépêché avec un faible préavis. La marine brésilienne a ainsi pu réaliser, en commun avec les marins français, une opération spécifique de récupération d’un matériel dont ne sont pas équipés les sous-marins brésiliens actuels.

 

Le sous-marins français a ensuite rejoint la zone d’attente, où il a été rejoint par le Dallas américain. Les 2 sous-marins ont alors été escortés ensemble pour l’entrée dans la baie de Guanabara et pour leur accostage dans la base navale de Rio de Janeiro.

 

Référence : Poder Naval (Brésil)

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 19:55
Le Charles-de-Gaulle se prépare pour sa revue du 15 août

 

04 août 2014 varmatin.com

 

Pendant plus de trois mois, le navire amiral de la Marine française est resté à quai, à Toulon, pour une escale technique et des opérations de maintenance. Il sera à l’honneur le 15 août

 

Le porte-avions Charles-de-Gaulle a effectué un long « passage au stand », entre le 5 mai et jusqu'à ces derniers jours, afin de réaliser des opérations de maintenance périodiques.

Un entretien qui a permis de contrôler ses installations et systèmes après un cycle d'activités opérationnelles intenses. Il s'agissait également « de garantir, dans la durée, les performances militaires optimales du porte-avions », selon les explications fournies par la Marine nationale.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 19:45
Mali : des positions rebelles bombardées

 

10 août, 2014 BBC Afrique

 

Des soldats français ont bombardé des positions rebelles situées dans la région d’Essakane, à l’ouest de la ville de Tombouctou, au Mali, dimanche matin, selon un correspondant de la BBC à Bamako.

 

Ce dernier n’a pas encore pris connaissance du bilan des opérations.

 

Les Nations unies ont signalé la présence de militants d’Al-Qaida dans la région ciblée par les soldats français.

 

L’aéroport de Tombouctou a été visé par des roquettes, en juillet dernier.

 

L’armée française intervient depuis janvier 2013 au Mali, où elle mène la chasse aux groupes islamistes liés à Al-Qaida.

 

Ces derniers s’étaient emparés en 2012 de plusieurs villes situées dans le nord du Mali.

 

La France a annoncé le lancement, en juillet dernier, d’une opération militaire censée mettre fin à la présence des groupes islamistes armés dans les pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Tchad, etc.).

 

Les rebelles touareg et les militants d’Al-Qaida sont actifs dans le nord du Mali. Les premiers ont signé un accord de cessez-le-feu avec le gouvernement malien en mai dernier.

 

Ils poursuivent, avec les autorités maliennes, des négociations de paix, avec une médiation algérienne.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 17:50
Entrée en service de l’Arriel 2E sur le premier EC145 pour la DRF Luftrettung

 

Bordes, le 1er aout 2014 Turboméca

 

La Garde aérienne allemande, DRF Luftrettung, a réceptionné à Donauwoerth le premier de 20 hélicoptères EC145 T2 livrés par Airbus Helicopters. Cette nouvelle version de l’EC145, certifiée en avril 2014, est motorisée par le dernier membre de la famille Arriel, l’Arriel 2E.

 

Certifié en janvier 2013 par l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA), l’Arriel 2E développe une puissance de 894 shp, 20% de plus que celle de l’Arriel 1E2 qui motorise l’EC145. Le 2E bénéficie d’un nouveau compresseur axial et de nouvelles pales qui offrent à ce moteur éprouvé des performances accrues et une consommation de carburant réduite.

Sécurité renforcée. Un FADEC double canal de nouvelle génération permet de réduire la charge de travail du pilote et inclut un nouveau régime d’urgence de 30 minutes. En outre, grâce à un nouvel enregistreur de données du moteur, la maintenance anticipée prend désormais le pas sur la maintenance traditionnelle. Ces innovations, s’accompagnant de meilleurs outils de dépannage et de surveillance, permettent de réduire de façon drastique le nombre de déposes non programmées et d’améliorer considérablement la disponibilité de l’hélicoptère.

Fiabilité. La puissance thermique accrue du 2E, associée à la nouvelle conception de plusieurs composants, confirme la place prépondérante de l’Arriel en tant que moteur le plus fiable de sa catégorie. Depuis 1977, Turbomeca a fabriqué plus de 11 000 moteurs Arriel déclinés en 28 versions. Ces moteurs enregistrent un total de 40 millions d’heures de vol en service pour 1 300 clients dans 110 pays.

Réduction des coûts. Sa conception modulaire, combinée à une augmentation de son TBO (temps entre deux révisions), fixé à 4 000 heures dès l’entrée en service pour un objectif de 6 000 heures à maturité, permet de simplifier les opérations de maintenance et de réduire les coûts de maintenance directe d’environ 10 %.

Turbomeca Germany GmbH, dont le siège est situé à Hambourg, assurera les opérations d’assistance et de maintenance sur les moteurs de la DRF Luftrettung. Fondée en 1991, Turbomeca Germany emploie 46 personnes et fournit une assistance 24/7 à 250 clients répartis dans 29 pays situés en Europe du nord, Europe centrale et Europe de l’est ainsi qu’en Asie centrale et en Russie.

***

Turbomeca (SAFRAN) est le motoriste leader pour hélicoptères, avec plus de 70 000 turbines de sa conception produites depuis l’origine de la société. Offrant la plus large gamme de moteurs au monde pour 2 500 clients répartis dans 155 pays, Turbomeca assure un service de proximité grâce à 16 établissements, 30 centres de maintenance de proximité, 18 centres de réparation & révision, et 90 représentants commerciaux et techniques. Microturbo, filiale de Turbomeca, est leader européen des turboréacteurs pour missiles, engins-cibles et groupes auxiliaires de puissance. Plus d’informations sur www.turbomeca.com et www.safran-group.com.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 17:30
Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014

Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014

 

10/08/2014 Par LEXPRESS.fr

 

Le ministre des Affaires étrangères s'est rendu dimanche 10 août à Bagdad et a appelé à la "solidarité" vis-à-vis des populations irakiennes menacées par l'offensive djihadiste. Laurent Fabius a également précisé que la France ne prévoyait pas d'intervenir militairement dans le conflit.

 

Lire l’article

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 16:25
France bombs Islamists in north Mali

 

10 August 2014 at 14:27 GMT BBC Africa

 

French forces have bombed Islamist militant positions in northern Mali.

 

Four or five bombs were dropped in the Esssakane region, west of the city of Timbuktu on Sunday morning, the BBC's Alex Duval Smith in Mali reports.

 

The UN has said al-Qaeda militants were active in the area. Last month Timbuktu airport came under rocket attack.

 

France intervened in Mali in January last year to try to drive out al-Qaeda-linked groups, which had taken over the north of the country.

 

Last month the French government said it was setting up a new military operation to stop the emergence of jihadist groups in the Sahel region of Africa.

 

Both ethnic Tuareg separatists and al-Qaeda-linked militants are operating in northern Mali.

 

Tuareg rebels agreed a ceasefire with Mali's government in May, and the two have been holding peace talks in Algeria.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 15:21
Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014 - photo MinDef FR

Déchargement Assistance humanitaire française à Irbil 10 Aug 2014 - photo MinDef FR

 

10-08-2014 à 14:16 par RFI

 

François Hollande l'avait annoncé ce samedi 9 août : la France va livrer d'importants matériels de premiers secours pour venir en aide aux populations déplacées en Irak. Chose dite, chose faite: ce dimanche, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a été dépêché en Irak pour superviser en personne l'arrivée de cette aide promise par la France, mais aussi pour rencontrer des responsables irakiens et kurdes.

 

L'aide humanitaire française doit arriver dans le Nord de l'Irak. Selon Laurent Fabius il s'agit de plusieurs tonnes de secours d'urgence, notamment de médicaments. Sur son chemin vers Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, le ministre français des Affaires étrangères a fait une courte halte à Bagdad pour s'entretenir avec son homologue Hussein Chahristani.

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
À la découverte de la mystérieuse base navale de Brest ...

 

Brest - 08 Août Delphine VAN HAUWAERT – Ouest France

 

Chaque année, 7 000 à 8 000 personnes visitent la seconde plus importante base militaire navale de France. Parmi eux, peu de Brestois. Ils passent à côté d'une passionnante plongée dans cet univers secret.

 

C'est un peu le « syndrome tour Eiffel ». Les Parisiens passent devant mais ne s'arrêtent pas. « À la base navale, c'est pareil, note Jean-Claude Tanguy, maître principal. Depuis une quarantaine d'années que nous proposons des visites, ce sont surtout des touristes, français ou étrangers, qui y assistent. » En moyenne, entre 7 000 et 8 000 curieux par an, tout de même.

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
"Le casoar et les gants blancs n'existent que par le feu".

"Le casoar et les gants blancs n'existent que par le feu".

 

1 août 2014 Par Olivier Kempf - egeablog.net

 

Bien. Ou plutôt mal. Les "gens intelligents et responsables" ont décidé d'agir, par exemple en réformant Saint-Cyr. C'est vrai, cette école fonctionne, forme des officiers qui donnent satisfaction à tous, réussit à de diversifier. Ça fonctionne, donc il faut réformer. Logique imparable. La "cause première", si je comprends bien les débats, consiste à "rentabiliser". Vous comprenez, une école qui forme 120 officiers par an (on oublie au passage de mentionner tous les autres officiers qui sont formés à Saint-Cyr), ça coûte cher. Ce n'est pas rentable (l'école nationale supérieure de police a des promos de 40, au fait). Donc il faut "faire quelque chose". C'est ce qu'on explique à l'Assemblée Nationale comme le signale le site de la Saint-Cyrienne.

 

Suite de la tribune

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 12:55
The French Army's Tank Force and Armoured Warfare in the Great War: The Artillerie Speciale, by Tim Gale

 

Source Strategy Page

 

Farnham, Surrey, Eng. / Burlington, Vt.: Ashgate, 2013. Pp. xvi, 260. Illus., maps, appends., notes, biblio., index. $124.95. ISBN: 1409466612.

 

The French Role in the Introduction of the Tank

 

English-language literature has extensive coverage of the British contributions to the development of the tank during World War I, but until now has been almost silent on the important French side of the subject.  In this work, British historian Gale does an excellent job of covering the French side of the story.

 

Gale opens with a look at the conception and early experimentation of French tanks.  He is primarily concerned with how the French reconciled the new and initially very fragile technology into their existing organization, tactics, and employment.  Gale demonstrates how the French used an iterative approach, learning from experience through the interactions of tanks with existing doctrine and techniques to further the development of the tank force.  He also addresses some of the controversies that arose because of the new weapon system.  This is particularly useful because as the war went on the Artillerie Spéciale played an increasing role in a surprisingly large number of actions, which are almost totally ignored in most accounts of the origins of the tank.

 

This volume in the series “Ashgate Studies in First World War History” will prove a  valuable read for anyone having an interest in the tank, the evolution of Allied tactics in the Great War, or the history of the French Army.

 

Note: This work is also available as an ePub, ISBN 978-1-4094-6663-5 or in PDF format, ISBN 978-1-4094-6662-8

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:55
The "Loiret" will focus on the technical service for the French A400M fleet - photo Sirpa Air

The "Loiret" will focus on the technical service for the French A400M fleet - photo Sirpa Air

 

6 August – EATC-  News & Press updates

 

Starting September 2014 the aeronautical technical support squadron (ESTA) « Loiret » at Orléans air base will take over the maintenance of the A400M “Atlas” of the French Air Force.

This squadron, and the former units in which the engineers operated before that, have been taking care of the C-160 “Transall” fleet maintenance for the past 47 years. In total the Transall has already accomplished 1.300.000 flying hours since 1967. It will now gradually be taken out of service to make room for the heavyweights: the A400 fleet.

 

Find the original article (in French language) here

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:55
Cérémonie franco-allemande au Hartmannswillerkopf

Les présidents français et allemand lors de la cérémonie franco-allemande. Crédits : Présidence de la République

 

04/08/2014 O. Delplace - Actu Terre

 

Le 3 août 2014, une cérémonie de commémoration de la première guerre mondiale s’est déroulée sur le site du Hartmannswillerkopf, en Alsace, en présence des présidents des Républiques française et allemande, MM François Hollande et Joachim Gauck.

 

Deux détachements du 152e régiment d’infanterie et de la brigade franco-allemande ont participé à cette manifestation symbolique de l’amitié entre nos deux nations, sur le sommet baptisé « le Vieil-Armand » par les Français,  qui fut l’objet d’une des batailles les plus âpres de la Grande Guerre et où périrent 60 000 soldats des deux camps.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:30
Irak: à Bagdad, Fabius appelle à l'unité pour mener la bataille contre le terrorisme

 

10 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Bagdad - Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a appelé dimanche les Irakiens à former un gouvernement d'union pour mener la bataille contre le terrorisme, lors d'une visite à Bagdad.

 

Il faut que tous les Irakiens se sentent représentés et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme, a-t-il déclaré après une brève rencontre avec le ministre irakien des Affaires étrangères par intérim, Hussein Chahristani, alors que l'Irak, qui fait face depuis deux mois à une offensive jihadiste, n'a toujours pas de gouvernement.

 

M. Fabius devait après Bagdad se rendre à Erbil, capital de la région autonome du Kurdistan, dans le nord de l'Irak pour notamment superviser la première livraison d'aide humanitaire française aux populations menacées par l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans la région.

 

J'aurai l'occasion de superviser la livraison de plusieurs tonnes de médicaments, de secours d'urgence pour des populations de la région kurde et du nord et de rencontrer aussi des autorités locales et des minorités cruellement pourchassées par l'État islamique, a déclaré le ministre français.

 

Comme vous le savez, la France a demandé et obtenu une réunion spéciale du Conseil de sécurité des Nations unies sur ce sujet, j'ai moi-même saisi mes collègues de l'Union européenne pour que tous à la fois condamnent l'Etat islamique et en même temps montrent concrètement leur solidarité vis-a-vis des populations irakiennes, a-t-il ajouté.

 

Il a d'autre part appelé à un gouvernement d'union, à même selon lui de faire face au danger jihadiste.

 

(..) Il était normal diplomatiquement que dans ce voyage vers Erbil je fasse un arrêt même très rapide ici à Bagdad pour rencontrer les autorités, a-t-il expliqué. Je ne veux pas interférer avec le calendrier interne de l'Irak mais je voudrais juste dire cela, qui est de bon sens: dans cette période, l'Irak a particulièrement besoin d'un gouvernement d'unité, de large unité, car il faut que tous les Irakiens se sentent représentés et puissent ensemble mener la bataille contre le terrorisme.

 

Le mot d'ordre est donc la solidarité.

 

Plus de trois mois après les élections législatives du 30 avril, l'Irak n'est toujours pas doté d'un nouveau gouvernement, freiné par les divisions profondes au sein du Parlement.

 

La coalition chiite du Premier ministre sortant Nouri al-Maliki est arrivée en tête du scrutin, mais sans majorité claire, et les appels se sont multipliés depuis pour tenter de pousser le Premier ministre, vivement critiqué pour son autoritarisme et son choix de marginaliser les sunnites, à céder la place.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:55
17,8 millions de dollars pour améliorer les capacités des Awacs français

 

01.08.2014 par Philippe Chapleau – Lignes de Défense

 

Le Pentagone a diffusé un avis d'attribution concernant les Awacs français qui vont bénéficier d'une remise à niveau de leurs capacités radar.

 

Boeing assurera ces travaux à Seattle. Ils s'inscrivent dans un contrat en cours de modernisation des avions de guet aérien français dont la valeur totale est de 378 millions de dollars.

 

The Boeing Co., Seattle, Washington, has been awarded a $17,858,824 firm-fixed-price, incentive-firm modification (25), on delivery order 0067 to F19628-01-D-0016 for E-3F enhancements. The total cumulative face value of the contract is $378,494,386. The contract modification is for the full Mode 5 and Mode S-FAA radar capabilities for incorporation into the French Air Force mission and ground system suite. Work will be performed in Seattle, Washington, and is expected to be completed by June 30, 2017. This contract supports 100percent foreign military sales for France, and $17,858,824 will be obligated at time of award. The Air Force Life Cycle Management Center, Hanscom Operating Location, Hanscom Air Force Base, Massachusetts, is the contracting activity.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:55
Avec ses drones Reaper, l'armée de l'air "dispose de ce qui se fait de mieux au monde"

 

29/07/2014 Jean Guisnel / Défense ouverte - Le Point.fr

 

Le site du crash du vol AH5017 d'Air Algérie a été retrouvé par un drone Reaper français. Le lieutenant-colonel Christophe "Tarazboulba" Fontaine, commandant l'escadron des drones, nous explique l'apport de ces engins.



La France a beaucoup tardé à s'équiper de drones Male (moyenne altitude, longue endurance) à hautes performances et s'est trouvée contrainte d'en acquérir aux États-Unis. En service depuis janvier 2014 et déployés à Niamey (Mali), deux drones Reaper font chaque jour la preuve de leurs performances exceptionnelles.

 

Le Point.fr : Vous commandez l'unique escadron de drones français, le 1/33 Belfort, basé à Cognac ChâteauBernard. De combien d'appareils dispose votre unité ?

 

Christophe "Tarazboulba" Fontaine : L'escadron compte actuellement deux systèmes Harfang, avec deux cockpits (postes de pilotage) et quatre avions, ainsi qu'un système Reaper avec un double cockpit et deux avions. Je dispose donc de six avions et de trois cockpits permettant de piloter et de commander les capteurs de ces drones Male. Le système Reaper est intégralement déployé en opérations extérieures, de même qu'un système Harfang. Le deuxième système Harfang se trouve en France, où il a participé aux dispositifs particuliers de sûreté aérienne déployés dans le cadre des cérémonies du 6 juin et du 14 juillet.

 

En quoi les drones changent-ils le "métier" de la reconnaissance dans l'armée de l'air française ?

Jusqu'alors, nous n'étions pas capables d'assurer la persistance de la surveillance d'une cible et de son environnement. Les avions et les satellites prennent par intermittence des images d'un objectif. Avec les drones, et le positionnement de l'équipage au sol, on peut rester parfois plus de vingt-quatre heures en vol. En ce sens, le métier a changé. Le recueil est devenu persistant. De plus, avec des appareils comme le Mirage F1CR, on attendait jusqu'à présent que l'avion revienne sur sa base pour exploiter les images, le Rafale pouvant quant à lui les retransmettre dans certaines conditions directement en vol. Mais avec le drone, les images sont diffusées en temps réel et en continu dans toute la chaîne de commandement.

 

Les derniers avions français spécialisés dans la reconnaissance, les Mirage F1 CR, viennent d'être retirés du service. Vous n'avez donc plus besoin de reconnaissance de ce type ?

Pas du tout... Dans mon escadron, on a certes remplacé les F1 CR par des drones. Mais on a toujours besoin d'assurer cette fonction, la reconnaissance tactique. C'est en ce sens que l'armée de l'air parle d'un passage de témoin entre le Mirage F1 CR et le Rafale équipé du pod RECO-NG. Un drone a d'immenses qualités. Pourtant, il reste vulnérable aux mauvaises conditions météo et a besoin que la supériorité aérienne soit acquise. Dans un environnement très hostile, il ne volerait pas très longtemps... De plus, il faut être en mesure de garantir la supériorité cybernétique, car nous utilisons des liaisons satellites qui doivent être sûres. Ainsi, il est nécessaire de disposer d'avions de chasse qui ont des capacités très supérieures de manoeuvrabilité, de survivabilité et d'autoprotection. Dans le futur, des drones de combat pourraient éventuellement compléter ces moyens dans un espace aérien très contesté.

 

La loi de programmation militaire (LPM) 2004-2019 pronostique l'entrée en service de nouveaux drones Male. Où en est-on ?

La LPM prévoit deux systèmes de drones Male en 2017 et deux autres en 2019. Pour un total de quatre systèmes en service en 2019, avec douze drones Male. La connaissance et l'anticipation restent une priorité des armées, et de l'armée de l'air.

 

Les performances du MQ-9 Reaper sont supérieures à celles du SIDM Harfang. Pouvez-vous les préciser ?

Ce sont deux engins très différents. La mise en oeuvre du Reaper - beaucoup plus moderne - est nettement plus rapide. Les cycles de maintenance sont simplifiés. L'avion vole beaucoup plus haut et beaucoup plus vite. Le moteur de 100 CV à pistons du Harfang devient un turbopropulseur de 900 CV sur le Reaper. Ce dernier fait 4,750 tonnes quand le Harfang fait 1,25 tonne. En emport de carburant, de capteurs, cela n'a rien à voir. Et en vitesse non plus : le Reaper est deux fois plus rapide et vole deux fois plus haut. À endurance égale (vingt-quatre heures d'autonomie en vol), le Reaper passe beaucoup plus de temps sur la zone de recueil. Concernant les performances des deux machines, imaginez qu'elles sont aussi différentes que celles d'un téléphone à touche traditionnel et d'un smartphone. On dispose ainsi de ce qui se fait de mieux au monde. J'attire aussi votre attention sur la rapidité avec laquelle les choses sont faites. La décision d'acquisition a été prise en mars 2013, le contrat a été signé en juillet, les appareils livrés le 27 décembre et le premier vol a eu lieu le 16 janvier 2014. C'est exceptionnel... On n'avait pas vu ça depuis la livraison des P-38 en 1943 !

 

Qui sont les pilotes des drones ?

Tous les pilotes de Reaper étaient déjà des pilotes de Harfang et tous sont des personnels navigants de l'armée de l'air, pilotes de chasse pour la plupart. Ou navigateurs de combat, pour les opérateurs-capteurs. Ces personnels excellemment formés sont indispensables pour plusieurs raisons. Déployés en zone de guerre, ils doivent posséder une culture militaire et tactique, car ils volent dans un espace aérien où ils ne sont pas tout seuls. Ils volent au milieu de Rafale ou de Mirage 2000 armés, avec des hélicoptères, ils doivent s'intégrer dans une circulation aérienne complexe. Ils doivent aussi se coordonner avec les troupes au sol, leur livrer des informations tactiques, voire "illuminer" des cibles pour les armées guidées par laser, comme cela s'est fait au début de Serval avec le Harfang. Ce n'est pas de l'aéromodélisme grandeur nature, c'est du pilotage de combat ! Avec des avions de vingt mètres d'envergure (17 mètres pour le Harfang) qu'il faut poser sur une piste au milieu d'autres aéronefs..., les qualifications de pilote à distance sont indispensables et requises !

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:54
1914-1916 : Les groupes mixtes d'automitrailleuses et d'autocanons de la Marine

Photo parue dans GBM N°90 l'une des quatre automitrailleuses affectées à l'unique groupe d'autocanons de 47m/m datée du 25/02/1915.Photographie prise à l'intérieur du Grand-Palais (via la publication de Mihansoldtimer 1 sur le forum Les Renault d'Avant Guerre).

 

1 août 2014 Le Fauteuil de Colbert

 

Quittons un peu la mer et les embruns pour découvrir une histoire qui semble, manifestement, assez méconnue. La Marine nationale s'est illustrée à de nombreuses reprises pour ses combats à terre : au moins pendant les trois guerres face à l'Allemagne de 1870 à 1945.

Aujourd'hui, découvrons grâce à l'article du colonel A. POLI paru dans la Revue Historique des Armées (Guerre de 1914-1918, numéro 3 - 1988) l'origine et les combats des Groupes mixtes d'automitrailleuses et d'autocanons de la Marine pendant la guerre de 1914 (pp. 91-100).

 

Lire l’article

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:35
Création du cluster maritime de Nouvelle-Calédonie

 

07 Août 2014 par Lluis Bernabe et Lionel Loubersac - Marine & Océans

 

L'assemblée constituante du Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie (CMNC) s'est réunie, le mardi 5 août dernier, à bord de la frégate de surveillance Vendémiaire de la Marine Nationale avec pour objectif d'entériner la création du cluster, aboutissement d'un long travail de réflexion, d'analyses et de discussions sur l'univers maritime calédonien et ses perspectives.

 

Par essence, un cluster rassemble les acteurs principaux d'un même environnement, afin de former une communauté d'une importance suffisante pour soutenir leurs secteurs d'activités et peser sur les décisions locales.

 

Le Cluster maritime Nouvelle-Caédonie a donc vocation à rassembler les acteurs du monde maritime calédonien pour promouvoir les activités qui lui sont liées dans les domaines de l'économie (nautisme, tourisme, transports, pêche, aquaculture, énergies, finance et assurances...) mais aussi de l'environnement, de la culture et du patrimoine ou encore de l'équilibre social et de l'aménagement du territoire, tout en protégeant cette source de richesses qu'est la mer et en assurant la promotion de voies nouvelles de développement durable.

 

Le but du CMNC est bien de faciliter la collaboration et la synergie des acteurs maritimes afin de trouver l'équilibre entre développement économique et enjeux environnementaux du monde de la mer. Il est également d'appuyer les prises de décision en matière de stratégie maritime et d'inciter la mise en place de politiques publiques pertinentes. La naissance du CMNC s'inscrit donc dans un contexte de prise de conscience locale du potentiel maritime et de sa valorisation.

 

La création du CMF (Cluster Maritime Français) en 2006 et l'émergence, par la suite, d'autres clusters ultramarins (Antilles, Guyane, Réunion, Polynésie française...), comme chez nos proches voisins australiens et néo-Zélandais ont fait germer ce concept d'un cluster calédonien.

 

Avec un potentiel très vraisemblablement important, 1 400 000 km² d'espace maritime pour une surface terrestre de 20 000 km², l'économie marine de la Nouvelle-Calédonie ne représente pourtant que 1% de son PIB (produit intérieur brut), chiffre largement sous-estimé par la comptabilité publique locale.

 

Le Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie comprend à son lancement 32 membres fondateurs et des membres associés. Ceux-ci, personnes morales, associations professionnelles ou personnes physiques représentent plus d'une centaine d'entreprises ou organismes impliqués par les questions marines et maritimes et plus de 1 000 emplois directs. D'autres entités ont d'ores et déjà fait savoir leur souhait d'adhésion. Le CMNC est organisé en 10 collèges thématiques, son conseil d'administration est de 14 membres dont les 10 animateurs de ces collèges. Un bureau de 5 membres assure la marche opérationnelle du Cluster.

 

Convaincu que la mer est une chance pour le pays et face aux très nombreuses questions qui se posent, ce Cluster Maritime, au-delà des sujets spécifiques à chaque métier de la mer (Transport, Pêche, Aquaculture, Activités Récréatives etc...), propose d'instruire et d'inciter nombre de projets transversaux dont :

-· le montage d'un Observatoire Economique Maritime, assurant la mesure objective du « poids de la mer » dans le pays et des tendances des différents secteurs,

-· la mise en place d'une charte associant éco-responsabilité, responsabilité sociale et développement économique,

-· des analyses dans le domaine de l'innovation (Energies Renouvelables, Technologies et Systèmes d'Observation, de Surveillance et de Mesures...),

-· l'identification de nouveaux modes de croissance,

-· la prévention des risques naturels et anthropiques,

-· la promotion de vocations maritimes chez les jeunes et la formation de ressources humaines nécessaires au pays ou encore la sensibilisation aux choses et aux valeurs de la mer...

 

Contacts : lluisbernabe [at]  hotmail.com  et lionel.loubersac [at] gmail.com

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 22:45
Irak: Washington, Londres et Paris volent au secours des minorités

 

09.08.2014 Romandie.com (ats)

 

Le président américain Barack Obama a promis de poursuivre les frappes aériennes pour aider les populations menacées par l'avancée jihadiste en Irak. Grande-Bretagne et France ont promis une aide humanitaire imminente, larguée par avion.

M. Obama a aussi déclaré avoir reçu le soutien du Premier ministre britannique David Cameron et du président français François Hollande, avec lesquels il s'est entretenu au téléphone samedi. Les deux pays européens vont s'impliquer dans l'envoi d'aide humanitaire aux réfugiés irakiens.

"Tous les deux ont exprimé leur soutien à nos actions et sont d'accord pour nous appuyer dans l'assistance humanitaire que nous offrons aux Irakiens qui souffrent le plus", a-t-il dit. "Une fois encore, l'Amérique est fière d'agir aux côtés de ses plus proches alliés et amis".

 

Aide imminente

 

La Grande-Bretagne va larguer de manière "imminente" de l'aide humanitaire dans le nord de l'Irak, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Philipp Hammond samedi après-midi. Deux avions de la Royal Air Force ont quitté le Royaume-Uni tôt samedi pour parachuter de la nourriture, de l'eau et des tentes à la minorité Yazidi bloquée dans les montagnes arides de Sinjar.

La France aussi va "procéder dans les prochaines heures à de premières livraisons d'équipements de premier secours" en Irak, a annoncé la présidence française.

La progression des jihadistes de l'Etat islamique (EI) a jeté sur les routes des dizaines de milliers de personnes, en particulier des chrétiens et de nombreux membres de la minorité kurdophone des Yazidis.

 

Pas en quelques semaines

 

Vendredi, les Etats-Unis ont mené leurs premières frappes en Irak, près de trois ans après leur départ du pays, pour enrayer l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI) qui menacent le Kurdistan et des milliers de civils après s'être emparés de vastes pans de territoire.

Les Etats-Unis entendent mener des frappes "très ciblées". Ils excluent d'envoyer des troupes au sol, mais leurs attaques pourraient "affaiblir des positions de l'EI et rendre plus facile une contre-offensive", estime John Drake, du groupe AKE.

"Je ne vais pas donner de calendrier précis" sur la durée des frappes, a prévenu M. Obama samedi. "Nous n'allons pas régler le problème en quelques semaines. Je pense que cela va prendre un certain temps".

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 22:30
Le Liban attend toujours la livraison d’armes venant de France

 

5 août 2014 par Simon Bossé-Pelletier  45enord.ca

 

Le Liban a montré des signes d’exaspération mardi face à la lenteur des livraisons d’armes promises par la France. Des ravitaillements qui sont vitaux afin de contenir l’avancée des djihadistes sunnites dans le nord du pays.

Le ministre français des Affaires étrangères, Vincent Floreani, a déclaré à ce propos  : «Nous sommes en contact étroit avec nos partenaires pour répondre rapidement aux besoins du Liban. La France est pleinement engagée dans l’appui à l’armée libanaise, pilier de la stabilité et de l’unité du Liban».

L’armée libanaise affronte, depuis samedi, près de la localité de Aarsal (est), des groupes djihadistes venus de Syrie. Le bilan s’élève pour l’instant à 16 militaires dont deux officiers tués, de 22 soldats et 20 policiers disparus et 86 blessés selon l’armée et une source de sécurité.

Le chef de l’armée libanaise, le général Jean Kahwahji, a exprimé son mécontentement face à la lenteur de la France à livrer des armes  : «Nous avons besoin, dans la bataille actuelle, d’équipements, de matériel et de technologies dont nous ne disposons pas[...] Il est nécessaire d’accélérer la fourniture d’aides militaires à travers la finalisation des listes des armes demandées à la France dans le cadre de l’accord de financement saoudien et de la conférence de Rome».

L’Arabie Saoudite s’était engagée à donner trois milliards pour que l’armée libanaise puisse acheter des armes françaises, mais les discussions se sont embourbées concernant la liste de matériel requis. De plus, la communauté internationale a offert une équipe qui formera l’armée libanaise contre le terrorisme.

La classe politique au Liban s’est rangée presque unanimement dernière son armée qui combat les islamistes. Des militaires ont été attaqués mardi à Tripoli, sept ont été blessés, lors d’une attaque des islamistes qui accuse l’armée d’avoir partie liés avec la milice chiite libanaise Hezbollah qui combat en Syrie aux côtés du régime depuis la rébellion majoritairement sunnite.

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 18:55
capitaine de vaisseau Benoit de Guibert

capitaine de vaisseau Benoit de Guibert

 

8 août 2014 Portail des Sous-marins

 

Le capitaine de vaisseau Benoit de Guibert a succédé au capitaine de vaisseau Polderman à la barre du BPC Mistral. Un bâtiment qu’il connaît bien puisqu’il en été son premier commandant opérations. Depuis septembre 2013, il était directeur de l’enseignement au centre d’instruction naval de Saint-Mandrier.

 

Référence :  Nice Matin

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 18:35
photo Livefist

photo Livefist

 

08-August, 2014 Indian Press Information Bureau

 

As per the Request for Proposal (RFP) for procurement of 126 Medium Multi Role Combat Aircraft (MMRCA), 18 aircraft are sought to be procured in fly away condition and 108 aircraft are to be license manufactured in India. The process of negotiations with the L1 vendor, M/s Dassault Aviation of France for procurement of MMRCA is on.

 

Out of the six proposals received in response to the RFP for procurement of the MMRCA, the proposals of M/s Dassault Aviation for Rafale and M/s EADS, Germany for Eurofighter Typhoon were found compliant to the technical requirements. The proposal of M/s Dassault Aviation had the lowest cost.

 

The 18 direct fly away aircraft are expected to be delivered in three to four years from the signing of the contract. The remaining 108 license manufactured aircraft in India are expected to be delivered during the following seven years.

 

This information was given by Defence Minister Shri Arun Jaitley in a written reply to Shri Ram Charitra and Shri Y.V. Subba Reddy in Lok Sabha today.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories